Et après?

Page 40 sur 41 Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mar 21 Fév - 23:18

Caduce62 a écrit:AFP, publié le mardi 21 février 2017 à 18h17
Autriche: les autorités arrêtent l'oligarque ukrainien Dmytro Firtach, accusé de corruption, sur la base d'un mandat d'arrêt émis par l'Espagne

Bien, bien ! 
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mar 21 Fév - 23:44

Ça peut constituer un bon début d'avertissement pour les autres (oligarques ukrainiens) ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mar 21 Fév - 23:48

Krispoluk a écrit:Ça peut constituer un bon début d'avertissement pour les autres (oligarques ukrainiens) ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Et tous les autres ! 
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mer 22 Fév - 1:56

Au fait, c'est pas ce que demande la communauté internationale à l'Ukraine? Suspect
Il est temps qu'elle prenne aussi ses responsabilités Exclamation

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6255
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mer 1 Mar - 12:02

Une pizzeria, remède aux maux de la guerre


L’article originale est publié sur le site Carnets d’Ukraine
Dans le centre de Kiev, le restaurant « Veterano Pizza », ouvert par deux vétérans de guerre, emploie d’anciens combattants. Leur objectif, les aider à se réadapter à la vie civile.
Crédit: Jeanne Bulant
Un fusil d’assaut comme décoration murale et des munitions comme set de table. Chez Veterano Pizza, la pizzeria des vétérans, les armes ne rebutent pas les clients. Elles sont même indissociables du lieu. Pour un dimanche soir, le petit restaurant situé à deux pas de Maïdan est noir de monde.
Des couples, des familles avec enfants mais aussi des groupes d’amis dégustent leurs plats dans une atmosphère chaleureuse tandis que les serveurs s’activent en cuisine. Au fond de la salle, des jeunes rient aux éclats. Certains, vêtus d’un treillis militaire et le crâne rasé, reviennent tout juste de la ligne de front. Sur le sweatshirt noir de l’un d’eux, on devine un casque militaire et une Kalachnikov. Miroslav, Yuri et Oleg sont des fidèles du lieu:
« C’est de loin la meilleure pizzeria de la ville, c’est devenu un lieu culte car ici, tout est à moitié prix pour les anciens militaires! «
En ouvrant la pizzeria fin 2015, son propriétaire, Leonid Ostaltzev, souhaitait avant tout créer un lieu de rencontres pour les combattants revenus du front de l’est. Vétéran de guerre lui-même, le gaillard de 29 ans a connu les pénibles heures du retour au train-train quotidien… D’autant qu’aucun véritable soutien psychologique n’est prévu par l’État ukrainien pour les militaires.
Crédit: Jeanne Bulant
En cuisine cohabitent d’anciens combattants et des employés « lambdas ». Chaque semaine, deux psychologues viennent prendre le pouls des troupes. Sur l’avant-bras du pizzaïolo, trois mots sont tatoués en grosses lettres noires: « liberté ou mort« . Il s’appelle Yevgen Fetisov et a passé un an dans le 12e bataillon d’infanterie motorisé. Lorsque sa femme est tombée enceinte, ce menuisier de 33 ans est revenu à Kiev. Mais il n’a pu reprendre son emploi, car il ne parvenait plus à travailler avec ses anciens collègues qui n’avaient pas fait la guerre. Le décalage était trop grand.
« C’est comme si une deuxième vie avait commencé à mon retour. Avant mon arrivée chez Veterano Pizza il y a quatre mois, j’étais réduit au silence. Je me sentais inutile et j’avais l’impression que personne ne me comprenait. Tout le monde me posait des questions absurdes. Et puis, les gens qui n’ont pas vécu la guerre voient les soldats comme des cinglés. »
Tablier attaché à la taille et casquette vissée sur la tête, Yevgen confie que ce travail l’a aidé à se réinsérer socialement. Entre deux pizzas, le père de famille à la barbe blonde raconte, la larme au coin de l’oeil, à quel point intégrer l’équipe lui a permis de dominer sa haine et sa frustration.
Yeugen Fzetisov, Cuisinier à Veterano Pizza depuis quatre mois. Crédit: Jeanne Bulant 
Mais si les employés prétendent tous se plaire à la pizzeria, aucun d’entre eux n’a vocation à rester:
« Il n’est pas question que nos employés restent ici toute leur vie, affirme le propriétaire, Leonid Ostaltzev, Ici, ils réapprennent à avoir confiance en eux. On leur prouve qu’ils sont capables de faire des choses bien. Car ces jeunes ont du potentiel, la guerre le leur a simplement fait oublier. « 
Le patron exige de ses salariés qu’il fassent des plans sur le long-terme et voient plus loin que ce gagne-pain. Il travaille avec chacun d’entre eux sur un « business plan », de telle sorte qu’ils puissent créer leur propre affaire par la suite. Deux anciens ont ainsi déjà ouvert des coffee shops à Kiev ces derniers mois. Régulièrement, les vétérans organisent des ateliers au cours desquels ils enseignent aux enfants ayant perdu leur père au combat à faire des pizzas… et ainsi, peut-être, à faire perdurer cette fraternité.
Crédit: Jeanne Bulant
Par Jeanne Bulant
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mar 4 Avr - 9:23

Les conséquences du blocus de Donbass: que se passe-t-il sur place?
 
Les entreprises de Rinat Akhmetov souffrent du blocus. Mais ont-elles toutes les mêmes difficultés?

L’usine de coke à Avdiivka est en fin de vie. L’usine de coke à Avdiivka fait partie du groupe «Metinvest», dont l’actionnaire principal est Rinat Akhmetov. Le charbon qui approvisionnait l’usine avant la guerre provenait des territoires qui sont désormais occupés par les séparatistes. Le blocus du commerce a arrêté définitivement l’approvisionnement en charbon de l’usine. Mousa Magamedov, directeur de l’usine, a déclaré dans une interview à DW que certains systèmes ne fonctionnaient plus suite au manque de charbon. Cela a diminué la puissance de l’entreprise qui produit actuellement 5 000 tonnes de coke, au lieu de 10 000 tonnes comme précédemment.

Le combinat métallurgique de Marioupol «Azovstal»: croissance de la production. Selon l’information de Radio Svoboda, «Azovstal» a augmenté la production de métal en fusion de 27 à 40 tonnes par jour. Cela est devenu possible grâce à l’approvisionnement du charbon en provenance de Russie, malgré la décision du Conseil de la défense nationale et de la sécurité et celle du président, grâce à des navires arrivés à Marioupol, chargés de charbon. Le trajet des navires dans la mer d’Azov est à suivre ici. Les activistes locaux  estiment que c’est le charbon de la DNR.

Le blocus doit servir de leçon pour les hommes politiques et leur permettre d’accélérer les réformes – experts
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Mar 4 Avr - 10:54

Certain, ils vont accélérer les réformes . . . doucement . . . Embarassed

Le premier ministre ukrainien: « 3 500 entreprises publiques devraient être vendues »



Le gouvernement de l'Ukraine a l'intention de vendre les entreprises d'État, qui n'ont pas d'importance stratégique pour le pays.

Le premier ministre d'Ukraine, Volodymyr Hroїsman, l'a déclaré lundi au cours de la présentation du plan d'actions prioritaires du gouvernement ukrainien, lors de la réunion du Cabinet des ministres, selon le correspondant d'Ukrinform.

«La question de la vente des actifs sans importance stratégique pour le pays est un enjeu majeur. 3500 entreprises publiques sont absolument inefficaces. Ces entreprises travaillent davantage au bénéfice de leurs directeurs généraux, que dans l'intérêt de l'économie nationale, de la main-d'œuvre ou de notre compétitivité», a déclaré Hroїsman.

Par conséquent, a-t-il dit, les actifs inefficaces devraient être vendus.

«Cela nous donnera des investissements, l'occasion de développer notre potentiel industriel et notre économie, ainsi que de créer des emplois», a ajouté le premier ministre.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Mar 4 Avr - 14:49

Nouvelle tranche du FMI:

Le FMI débloque un milliard de dollars pour l'Ukraine

Le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué le 3 avril un milliard de dollars de prêt à l'Ukraine, un versement qui avait été repoussé en raison du blocus imposé à l'Est séparatiste.

Le président ukrainien Petro Porochenko, lors d'une conférence de presse à Berlin le 30 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN
Le président ukrainien Petro Porochenko a estimé sur sa page Facebook qu'il s'agissait d'"un signe de plus des réformes mises en oeuvre en Ukraine".

Le FMI a précisé que ce nouveau versement portait à 8,38 milliards de dollars les fonds versés par le Fonds dans le cadre du plan d'aide de 17,5 milliards de dollars accordé en 2015 à Kiev, alors au bord du défaut sur sa dette, en contrepartie à des mesures de rigueur.

Le conseil d'administration du FMI devait initialement se pencher le 20 mars sur l'octroi d'une nouvelle tranche de ce crédit. Il avait repoussé sine die cette discussion pour évaluer les conséquences de la décision de Kiev de mettre fin à ses liens commerciaux avec les régions de l'Est sous contrôle des séparatistes prorusses.

À la suite de ce blocus, la banque centrale a abaissé sa prévision de croissance du produit intérieur brut pour 2017 à 1,9% contre 2,8% auparavant. Elle avait auparavant estimé la croissance à 1,8% en 2016, marquant une timide reprise après un effondrement de près de 15% sur les deux années précédente.

Selon la banque centrale, les exportations de l'industrie métallurgique, concentrée dans l'Est, vont diminuer tandis que les importations de charbon vont augmenter. Kiev va devoir en effet trouver d'autres sources d'approvisionnement que les mines de charbon des régions séparatistes.

Le conflit dans l'Est a fait plus de 10.000 morts depuis trois ans.

"L'économie ukrainienne montre des signes bienvenus de reprise. La croissance est de retour, l'inflation a été abaissée et les réserves internationales ont doublé. Ces progrès doivent beaucoup aux actions décisives des autorités, incluant des bonnes politiques macro-économiques. La stabilisation récente apporte les bases pour davantage de croissance", a affirmé le directeur-général adjoint du FMI, David Lipton, cité dans un communiqué.

Réformes structurelles 

Il a toutefois souligné que des réformes structurelles sont encore nécessaires pour "parvenir à une croissance plus rapide et durable, augmenter les revenus et permettre à l'Ukraine de rattraper les autres pays de la région". Il a notamment cité le besoin de privatiser davantage et de créer un marché pour les terres agricoles.

"La corruption doit être combattue vigoureusement", a-t-il ajouté, estimant que la création de nouvelles structures n'avait pas encore permis de dégager des résultats concrets dans ce domaine.

Le FMI a également estimé que la dette publique restait trop élevée et appelé à une réforme rapide du système des retraites s'accompagnant d'un allongement de la durée du travail. Il a salué la politique de la Banque centrale en indiquant que son indépendance devait être préservée.

Concernant le secteur bancaire, il a ajouté que la renationalisation de la plus importante banque du pays avait permis de préserver la stabilité financière mais doit être suivie "d'efforts déterminés pour assurer le remboursement des prêts afin d'en minimiser le coût pour les contribuables".

La banque centrale ukrainienne a pour sa part qualifié de "vote de confiance" de la part de la communauté financière internationale la décision du FMI. Elle a estimé que son travail d'assainissement du secteur bancaire avait largement contribué à permettre au FMI de débloquer les fonds prévus. "Cela enverra un message clair à tous ceux qui ont essayé d'exploiter illégalement le secteur bancaire à leur avantage", a affirmé la banque centrale dans un communiqué.

Le président Porochenko avait imposé à la mi-mars des sanctions aux filiales des banques publiques russes opérant en Ukraine parmi lesquelles les géants publics Sberbank et VTB, leur interdisant de sortir des fonds du pays.

L'Ukraine fait également face à la menace de banques "zombies" que la banque centrale tente d'éliminer mais qui arrivent à "ressusciter" grâce à des décisions de justice. Ces banques disposent d'actifs moins élevés que les prêts de mauvaise qualité accordés, présentant un risque important de ne jamais être remboursé. En difficultés, elles nécessitent l'aide des pouvoirs publics pour continuer à fonctionner.


AFP/VNA/CVN
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 15 Avr - 12:05

Article très lucide et critique de UCMC sur "La Gontareva"

- La lutte contre la corruption : c'est pas gagné quand la Présidente de la Banque Centrale possède de jolis comptes bien garnis... Evil or Very Mad 

- Point positif : la liberté de la presse existe bien à KIYV, le journaliste qui écrirait les mêmes choses à Moscou finirait "suicidé par une crise cardiaque"... Twisted Evil


Quels souvenirs garderons-nous de Valeria Gontareva et pourquoi démissionne-t-elle?


Lundi 10 avril, Valeria Gontareva, présidente de la Banque nationale, a annoncé sa démission qui prendra effet le 10 mai 2017. Des rumeurs sur sa démission probable ontt  été  diffusées plusieurs fois depuis ces derniers mois, cependant, sa décision de quitter  le poste de présidente de la Banque nationale est une vraie surprise. Selon la Constitution ukrainienne, le président de la Banque nationale est proposé par le Président  et le Parlement vote sa nomination pour une durée de 7 ans. Le Parlement a élu Valeria Gontareva sur ce poste le 19 juin 2014. Pourquoi part-elle avant la fin de son mandat? Et pourquoi maintenant? L’UCMC essaie d’y voir plus clair.
«Ma mission est accomplie»: quelles sont les victoires de Gontareva?
Selon la version de Gontareva, elle quitte son poste de son plein gré,  après avoir rempli sa mission en mettant en place  le processus des réformes à la Banque nationale. Quelle était sa mission et quels sont les succès dont la seule femme à avoir jamais occupé le poste de directeur de la Banque nationale peut être fière?
La suppression des banques non fiables. Alors que Gontareva  présidait la Banque nationale, le nombre de banques en Ukraine a été divisé par 2. La Banque nationale a réalisé des tests stress du système bancaire, et toutes les banques qui n’ont pas réussi ce test ont été reconnues insolvables et retirées du marché. Ainsi, si au début de 2014, il y avait en Ukraine 180 banques, aujourd’hui, selon les statistiques de la Banque nationale, il n’en reste que 92. Donc, en 3 ans, 88 banques ont été reconnues insolvables.
Le taux de change du marché. Durant la présidence de Valeria Gontareva, la valeur de la hrynvia a été pratiquement divisée par 3. Cette dévaluation s’explique par de nombreuses causes extérieures : l’état catastrophique des réserves d’or après la fuite de Yanoukovitch, la chute libre de l’économie, provoquée par l’annexion de la Crimée et le conflit à l’est de l’Ukraine. Dans ces conditions difficiles, la Banque nationale d’Ukraine a osé  refuser la politique du taux de change fixe qui, à l’époque de Yanoukovitch, a été maintenu de manière artificielle en utilisant les réserves d’or. À l’époque de Gontareva, la Banque nationale a refusé cette stratégie et a adopté un taux flexible, comme, d’ailleurs, le FMI l’avait exigé.
Parallèlement, pour éviter la chute libre de  la hryvnia, la Banque nationale a imposé des restrictions à l’achat de devises étrangères et  la vente obligatoire des recettes en devises par les exportateurs. Après avoir reçu une nouvelle tranche du FMI  le 5 avril 2017, les restrictions ont été assouplies : aujourd’hui, on peut acheter en une seule fois 5 000 euros et les exportateurs ne doivent vendre que 50% de leurs recettes.
La divulgation des propriétaires des banques. En mars 2015, le Parlement a approuvé la loi sur le renforcement de la responsabilité des actionnaires des banques et, à l’été 2015, il a obligé les banques à communiquer les informations  concernant les bénéficiaires. Depuis, toutes les institutions financières ont l’obligation de divulguer l’identité de leurs bénéficiaires ultimes. Les banques qui refusent de le faire pourront être expulsées du marché. Aujourd’hui, l’information sur les propriétaires des banques  est accessible sur le site de la Banque nationale.
La réduction du nombre de banques non fiables, le taux de change du marché et la transparence dans la propriété des banques a améliorée de manière significative le secteur bancaire du pays. Les réserves d’or ont doublé : de 7,5 milliards à la fin de 2014, elles sont passées à 15 milliards en 2017.
Que pourrait signifier cette démission?
Au cours de ces 3 années au poste de présidente de la Banque nationale, Valeria Gontareva a subi de nombreuses pressions et critiques de la part des propriétaires des banques commerciales  mécontents des mesures décisives de Gontareva, mais aussi de la part des citoyens ukrainiens mécontents de la dévaluation rapide de la hryvnia et des restrictions sur les achats de devises. Les déposants des banques en faillite se sont rassemblés à plusieurs reprises devant le bâtiment de la Banque nationale.
Un nouveau scandale a éclaté quand Valeria Gontareva a publié sa déclaration de revenus. La société a pu constater que la présidente de la Banque nationale possédait des comptes en dollars et non en hrynvnia (sur le compte bancaire de Gontareva à la «Banque d’exportation-importation de l’État » il y a 1,831 millions de dollars contre 6 1 900 hryvnia à Ochtchadbanque).
L’enquête de l’Agence nationale de lutte contre la corruption (NABU). Les motifs cachés de la démission de Gontareva pourraient être liés à l’enquête que l’Agence nationale de lutte contre la corruption a menée à la Banque nationale. Artem Sytnyk, directeur de l’Agence, a confirmé que les perquisitions avaient un rapport avec la direction de la Banque.
«Depuis quelques mois, nous sommes en train de mener une enquête criminelle concernant la direction de la Banque nationale. Cette enquête a un rapport avec le détournement des fonds attribués pour  le refinancement des banques commerciales», explique Sytnyk. Selon lui, une importante somme d’argent reçue par les banques commerciales a été détournée d’Ukraine vers les off-shore ou les banques étrangères. Sytnyk explique que des transactions aussi importantes n’auraient pas été possibles sans «l’implication de la Banque nationale » et a assuré que pratiquement toute la direction de l’institution était impliquée dans cette affaire. Le montant total des pertes pourrait atteindre plusieurs milliards.
Éviter le scénario  Nasirov? Valeria Gontareva est un des partenaires d’affaires de Petro Porochenko, Président de l’Ukraine. Avant de devenir présidente de la Banque nationale, Gontareva était à la tête du Conseil de l’entreprise d’investissement ICU qui remplissait les fonctions de conseiller financier de Petro Porochenko avant même qu’il soit élu Président de l’Ukraine. Quand Valeria Gontareva a été élue au poste de directrice de la Banque nationale, elle avait vendu ses parts de l’entreprise.
Après l’arrestation de Roman Nasirov, chef du Service fiscal d’Ukraine, et la pression que le Bloc de Petro Porochenko a exercé sur le Parlement pour faire passer son candidat au poste d’audit du NABU, il paraît évident que le parti du président de l’Ukraine a toutes les raisons de craindre les enquêtes du NABU. L’enquête de l’Agence de lutte contre la corruption dans l’affaire de la Banque nationale pourrait se solder par le « scénario Nasirov » pour Valeria Gontareva et les conséquences probables de son arrestation et de sa responsabilité pénale auraient un impact négatif sur les positions de l’équipe au pouvoir.  Donc la  « démission de son plein gré » pourrait être l’opportunité de  faire sortir de la scène un acteur qui pourrait s’avérer nuisible pour l’équipe présidentielle.
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Sam 15 Avr - 20:47

L'arroseur arrosé . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6255
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Dim 16 Avr - 17:53

Ukraine: l'oligarque Akhmetov visé par la lutte anticorruption
AFP le 14/04/2017 à 16:320

Le puissant milliardaire ukrainien Rinat Akhmetov a prévenu vendredi qu'il comptait défendre ses intérêts après que sa participation dans l'un des plus importants opérateurs télécoms du pays eut été saisie par la justice dans le cadre d'une affaire de corruption.

La holding de l'homme d'affaires, SKM, souhaite "une enquête objective et indépendante concernant les circonstances de la privatisation d'Ukrtelecom", a-t-elle indiqué dans un communiqué à l'agence Interfax-Ukraine.

Jeudi, le procureur général Iouri Loutsenko a annoncé qu'un tribunal avait "gelé" les actions de M. Akhmetov dans Ukrtelecom et sa filiale TriMob. Cette décision fait suite à deux ans d'enquête concernant la privatisation en 2011 de l'ancien monopole télécom sous l'ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch, destitué par le mouvement pro-occidental du Maïdan.

Selon M. Loutsenko, cité par des médias ukrainiens, l'entreprise aurait été vendue pour une somme symbolique à une société écran basée à Chypre, ensuite rachetée elle-même par M. Akhmetov.

Le milliardaire exerce une influence considérable dans la vie politique ukrainienne. Il a été élu deux fois député du parti des Régions de M. Ianoukovitch.

Comme d'autres oligarques, il a été ciblé par la lutte anticorruption menée par les autorités pro-occidentales arrivées au pouvoir en 2014, mais a défendu ses intérêts avec vigueur.

Le combat mené contre la corruption qui gangrène l'ex-république soviétique s'est quelque peu essoufflé depuis mais les bailleurs de fonds occidentaux de Kiev insistent sur la nécessité de le poursuivre pour retrouver une croissance durable.

Et son rôle ambigu dans le soutien aux séparatistes ?
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mer 19 Avr - 21:24

Caduce62 a écrit:Ukraine: l'oligarque Akhmetov visé par la lutte anticorruption
AFP le 14/04/2017 à 16:320

Le puissant milliardaire ukrainien Rinat Akhmetov a prévenu vendredi qu'il comptait défendre ses intérêts après que sa participation dans l'un des plus importants opérateurs télécoms du pays eut été saisie par la justice dans le cadre d'une affaire de corruption.

La holding de l'homme d'affaires, SKM, souhaite "une enquête objective et indépendante concernant les circonstances de la privatisation d'Ukrtelecom", a-t-elle indiqué dans un communiqué à l'agence Interfax-Ukraine.

Jeudi, le procureur général Iouri Loutsenko a annoncé qu'un tribunal avait "gelé" les actions de M. Akhmetov dans Ukrtelecom et sa filiale TriMob. Cette décision fait suite à deux ans d'enquête concernant la privatisation en 2011 de l'ancien monopole télécom sous l'ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch, destitué par le mouvement pro-occidental du Maïdan.

Selon M. Loutsenko, cité par des médias ukrainiens, l'entreprise aurait été vendue pour une somme symbolique à une société écran basée à Chypre, ensuite rachetée elle-même par M. Akhmetov.

Le milliardaire exerce une influence considérable dans la vie politique ukrainienne. Il a été élu deux fois député du parti des Régions de M. Ianoukovitch.

Comme d'autres oligarques, il a été ciblé par la lutte anticorruption menée par les autorités pro-occidentales arrivées au pouvoir en 2014, mais a défendu ses intérêts avec vigueur.

Le combat mené contre la corruption qui gangrène l'ex-république soviétique s'est quelque peu essoufflé depuis mais les bailleurs de fonds occidentaux de Kiev insistent sur la nécessité de le poursuivre pour retrouver une croissance durable.

Et son rôle ambigu dans le soutien aux séparatistes ?

Malheureusement un pourri dans toute sa turpitude ! 
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Dim 23 Avr - 16:40

http://uacrisis.org/fr/55302-ukraine-identity

Kyiv, le 15 avril 2017
Environ 90% des citoyens estiment qu’ils sont Ukrainiens ethniques

Selon le Centre des études sociologiques Razoumkov, 92%  des citoyens ukrainiens estiment qu’ils sont Ukrainiens ethniques, 6% estiment qu’ils sont Russes et 1,5% représentants d’autres peuples.  Depuis 1991, c’est le taux le plus élevé de  l’autodétermination ukrainienne, dû à l’annexion de la Crimée et la guerre dans le Donbass.

Selon le recensement de 2001, 78,8% de citoyens se croyaient Ukrainiens, en 2015, ils étaient 86%, aujourd’hui, ils sont 92%. Il est à noter que ce sont surtout les jeunes entre 18 et 22 ans qui se considèrent Ukrainiens (96,2%). Parmi les personnes de plus de 60 ans, elles ne sont que 90%.

Yuriy Yakimenko,  adjoint du directeur du Centre Razoumkov , déclare que le nombre de Russes ethniques a diminué à cause de l’annexion de la Crimée et de l’occupation du Donbass. L’agression russe a eu un impact sur les personnes qui se considéraient comme Russes et Ukrainiens à la fois, donc ils ont fini par s’identifier comme Ukrainiens.

Le double éthnos de la population ukrainienne

Le sondage attire l’attention sur le problème du double éthnos et de l’éthnos multiple comme l’un des aspects de la formation de l’idéntité ethnique. C’est ainsi que 74% des sondés estiment qu’ils appartiennent à une seule nationalité, 12 % à deux ou à plusieurs nationalités, 6% à aucune nationalité et 8% ne se sont pas encore déterminés.

Parmi ceux qui estiment appartenir à deux ou à plusieurs nationalités, on compte  surtout les habitants du Donbass (27%), du Sud  (24%) et de l’Est (19%).  Les habitants du Donbass sont aussi ceux qui ne s’identifient à aucune nationalité (20%), suivis des habitants du Sud (10%) et de l’Est (12%).

La langue natale : russe ou ukrainienne ?

Selon le sondage, 68% de citoyens disent que leur langue natale est l’ukrainien (93% à l’ouest, 84% au centre, 42% au sud, 36% à l’est  et 27% dans le Donbass). Beaucoup moins de sondés (14%) disent que leur langue natale est le russe (2% à l’ouest, 10% au centre, 26% au sud, 38% à l’est et 29% dans le Donbass). Cependant 17% d’Ukrainiens estiment qu’ils ont deux langues natales : le russe et l’ukrainien.

Parmi les Ukrainiens ethniques, 73% estiment que l’ukrainien est leur langue natale, 18% estiment que c’est le russe.

Le rétablissement de l’URSS ?

Selon le sondage du Centre Razoumkov, en novembre 2016, 65% d’Ukrainiens ne souhaitaient pas le rétablissement de l’URSS, 13% le souhaitaient et 22% ont répondu « je le souhaiterais, mais je comprends que ce n’est plus possible».  Parmi les Ukrainiens ethniques, 69% ont déclaré qu’ils ne voulaient pas le rétablissement de l’Union Soviétique contre 39% pour les Russes ethniques. Parallèlement, 27% des sondés disent qu’ils sont anciens citoyens de l’URSS (48% au sud, 41% à l’est).

Le sondage a été réalisé par le service sociologique du Centre Razoumkov du 3 au 9 mars 2017 auprès de 2  016 personnes dans toutes les régions de l’Ukraine, excepté les territoires occupés.
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mar 25 Avr - 12:56

En direct de UCMC :


 

La lutte contre la corruption : l’arrestation de Mykola Martynenko
 

Qui est Mykola Martynenko?
 
Mykola Martynenko est un ancien député de la 6ème convocation du Parlement ukrainien, il a dirigé le comité de l’énergie du parlement  à trois reprises et est un des proches d’Arseni Yatseniuk. Après la victoire de la Révolution orange, Martynenko a dirigé la faction du parti présidentiel «Notre Ukraine ». En 2014, il a été élu député du parti «Front populaire». Mykola Martynenko est devenu le 3e haut fonctionnaire après Olexandre Onichtchenko et Roman Nasirov à être mis en accusation par les nouvelles institutions anti-corruption.

 
De quoi est-il accusé? En 2015, le Bureau du Procureur de Suisse l’a accusé de corruption. Actuellement, il est aussi accusé par les forces de l’ordre ukrainiennes et en 2016, il a été obligé de rendre son mandat. Pour quelles raisons est-il accusé? Serhiy Lechtchenko, député ukrainien, a publié des documents prouvant qu’en Suisse, Martynenko est accusé par les autorités suisses d’avoir blanchi de l’argent et d’avoir reçu des pots-de-vin.
 
[size]
Les détails de l'affaire. Nazar Kholodnitski, dirigeant du Bureau du Procureur anti-corruption, a déclaré que Martynenko est accusé d’avoir détourné de  l’argent public pour un montant de 17 millions. Le transfert a été effectué par l’entreprise autrichienne STEUERMANN Investitions und Handelsgesellschaft mbH.
 
[/size]
La valeur de cette entreprise a augmenté d’une fois et demie, ce qui représente une plus value de plus de 17 milliards de dollars. L’accord a été signé avec la participation d’entreprises extérieures et c’est sur cela que porte l’accusation de Martynenko.
David Zhvania, ancien partenaire de Martynenko, déclare que STEUERMANN Investitions und Handelsgesellschaft mbH appartient à Martynenko.
[size]

Et maintenant? La Cour du district de Solomyansk de Kyiv a pris la décision de relâcher Mykola Martynenko sur la parole des ministres et des députés du parti «Front populaire».[/size]











































































Commentaire perso : si on met en taule tous les députés de la Rada soupçonnés de corruption, ils ne resteront que moins de 10% dans l'hémicycle... Laughing Laughing Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mar 25 Avr - 18:26

Krispoluk a écrit:En direct de UCMC :


 

La lutte contre la corruption : l’arrestation de Mykola Martynenko


[size=13]Et maintenant? La Cour du district de Solomyansk de Kyiv a pris la décision de relâcher Mykola Martynenko sur la parole des ministres et des députés du parti «Front populaire».
[/size]



































Commentaire perso : si on met en taule tous les députés de la Rada soupçonnés de corruption, ils ne resteront que moins de 10% dans l'hémicycle... 

Ce serait vrai s'ils restaient en taule, mais Martynenko est déjà libre. Il peut donc tranquillement s'organiser pour mettre son patrimoine à l'abri et pour manipuler les procédures en cours. C'est du foutage de gueule pur et simple !!!  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  pyxous le Sam 29 Avr - 10:12

Ukraine: confiscation d'1,4 milliard d’euros de l'ex-président Ianoukovitch


Un milliard quatre cent mille euros. La somme peut donner le vertige. C’est ce qui a été confisqué par le procureur général ukrainien vendredi 28 avril d’une centaine de comptes en banques liés à l’ancien président Viktor Ianoukovitch. Il avait fui le pays en 2014, à la suite de la Révolution de la dignité. C’est une étape importante dans les enquêtes sur la corruption de l’ancien régime.
Avec notre envoyé spécial à Lviv,  Sébastien Gobert


« S’il fallait effectuer l’opération en liquide, avec des billets de 100 dollars, alors l’argent saisi représenterait 15 tonnes. » Le procureur général d’Ukraine Iouriy Loutsenko a voulu impressionner son auditoire en annonçant le transfert de ces fonds confisqués au budget de l’Etat.
La décision est de fait très importante. Il est estimé que la famille de Viktor Ianoukovitch, comme était surnommé son groupe de proches collaborateurs, avait détourné environ 12 milliards d’euros pendant ses 3 ans au pouvoir.

Depuis la fuite de l’autocrate en Russie, les Ukrainiens attendaient que l’argent soit restitué et que les enquêtes aboutissent. Il reste beaucoup à faire. D’autres millions restent bloqués dans des banques occidentales. Faute de preuves suffisantes fournies par les enquêteurs ukrainiens, ils pourraient être dégelés dans les mois qui viennent.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Mer 3 Mai - 1:13

Une "petite" voiture de fonction de chez Rolls-Royce pour le patriarche de l'église orthodoxe de Moscou qui gère la Pecherska Lavra à Kyiv Shocked
Il ne doit pas avoir un salaire moyen de 200€  Evil or Very Mad

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  steven21 le Mer 3 Mai - 9:53

elle est quand meme bien notre loi de 1905 , ca évite ce genre d'ineptie.
avatar
steven21

Messages : 776
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 36
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mer 3 Mai - 10:07

steven21 a écrit:elle est quand meme bien notre loi de 1905 , ca évite ce genre d'ineptie.

C'est pas du à la loi de 1905 Wink

C'est juste le patrimoine de l'église qu'elle soit catholique ou orthodoxe. Chez nous, le petit clergé vit chichement des maigres dons des fidèles. Au Vatican, c'est autre chose...

En Russie et à l'est en général, les popes vivent très bien grâce aux généreux dons des fidèles (même très pauvres) mais ce sont surtout les oligarques qui alimentent avec de très gros dons les caisses de l'église (pour racheter leurs péchés sur cette terre ?)
La hiérarchie religieuse croule sous le fric à ne plus savoir qu'en faire Twisted Evil Ils pourraient aider les plus démunis mais non ! Il faut que l'église orthodoxe affirme son rang et étale son impudence richesse de manière ostentatoire... Il sont encore dans une vision byzantine ou moyen-âgeuse du rôle de l'église, 3e pouvoir terrestre...
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Mer 3 Mai - 10:21

Exactement ça. Embarassed

L’Ukraine remonte dans le classement de la liberté de la presse



Aujourd’hui 3 mai, le monde célèbre la Journée de la liberté de parole.

La Journée de la liberté de la presse est célébrée à l’initiative de l’UNESCO, soutenue par l’ONU. C’est le 3 mai 1991 que la Déclaration de Windhoek, une déclaration des principes de liberté de la presse, a été signée en Namibie.

Cette année, l’Ukraine est remontée dans le classement de la liberté de la presse établi par l’organisation internationale «Reporters sans frontières ». Selon le nouveau classement, l’Ukraine se retrouve à la 102e place contre la 197e l’année dernière.

Le 28 avril, Freedom House, ONG américaine  a publié un rapport sur la liberté de la presse dans le monde. Le rapport annuel de Freedom House est l’un des plus importants dans le monde.

Freedom House est une organisation non-gouvernementale (ONG) financée par le gouvernement américain, fondée en 1941 et basée à Washington, qui étudie l'étendue de la démocratie dans le monde.

Pour évaluer les pays, l’organisation utilise un système de 100 points dans 3 catégories principales : juridique, économique et politique. Plus le pays gagne des points dans chacune de ces catégories, moins les médias sont libres. Le rapport s’appuie sur les changements survenus en 2016, son titre est «Dark Horizon ».

Selon les auteurs du rapport, la liberté de la presse dans le monde est descendue à son niveau le plus bas de ces 13 dernières années. La presse n’est libre que dans 19 pays contre 147, soit environ 13% de l’ensemble des pays. La presse est considérée comme partiellement libre dans 62 pays et non-libre dans 66 pays.

La Pologne, la Turquie, la Serbie et la Hongrie sont les pays où l’état de la liberté de la presse s’est le plus dégradé depuis l’année dernière. Selon le rapport, ce sont les leaders politiques autoritaires de ces pays qui utilisent l’instabilité pour renforcer le contrôle sur les médias.

L’Ukraine a obtenu 53 points et s’est classée parmi les 62 pays avec une presse partiellement libre. Le rapport souligne l’impact négatif des médias pro-russes sur l’état de la libérté de la presse en Ukraine, d’autant plus que la Crimée annexée par la Russie a obtenu 94 points sur 100.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Jeu 4 Mai - 12:38

Le "procès" Yanoukovitch a commencé (sans lui):

Bureau du Procureur ukrainien: Nous demanderons la réclusion à perpétuité pour Ianoukovitch
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  travellergillou76 le Jeu 4 Mai - 13:18


En Russie et à l'est en général, les popes vivent très bien grâce aux généreux dons des fidèles (même très pauvres) mais ce sont surtout les oligarques qui alimentent avec de très gros dons les caisses de l'église (pour racheter leurs péchés sur cette terre ?)
La hiérarchie religieuse croule sous le fric à ne plus savoir qu'en faire Twisted Evil Ils pourraient aider les plus démunis mais non ! Il faut que l'église orthodoxe affirme son rang et étale son impudence richesse de manière ostentatoire... Il sont encore dans une vision byzantine ou moyen-âgeuse du rôle de l'église, 3e pouvoir terrestre...
Je crois que le concept de rachat des péchés n'existe pas chez les orthodoxes.
La notion de péché originel est propre au christianisme occidental (catholiques et protestants) et est un apport de Saint Augustin il me semble.

travellergillou76

Messages : 501
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  pyxous le Lun 8 Mai - 11:39

Ukraine. USPA to reconstruct two berths in Mariupol this year


08.05.2017



This year Ukrainian seaports authorities (USPA) will start reconstruction of the hydraulic engineering part of berths #3 - #4 in Mariupol seaport, reports
UkrAgroConsult.
The modernization of both berths in the port of Mariupol provides a projected depth of 9.75 m. Reconstruction of hydraulic engineering part of berth № 3 is planned to have a berth length of 145 m, throughput capacity of 1.0 MMT. The delivery period is 19 months. According to reconstruction plan of hydro-technical part of berth № 4, its length will be 234.38 m, capacity - 1.3 MMT. It is expected that the project will be completed during 17 months after the start.
Berthing infrastructure development and dredging in Azov region is as important as in the ports of Big Odessa.
As a reminder, water area of ports in the Sea of Azov is constantly silted and requires maintaining passport depths. In total, in 2017 it is planned to conduct dredging in the region with a volume of 853 thousand cubic meters.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Lun 8 Mai - 21:32

pyxous a écrit:

Ukraine. USPA to reconstruct two berths in Mariupol this year




08.05.2017





This year Ukrainian seaports authorities (USPA) will start reconstruction of the hydraulic engineering part of berths #3 - #4 in Mariupol seaport, reports
UkrAgroConsult.
The modernization of both berths in the port of Mariupol provides a projected depth of 9.75 m. Reconstruction of hydraulic engineering part of berth № 3 is planned to have a berth length of 145 m, throughput capacity of 1.0 MMT. The delivery period is 19 months. According to reconstruction plan of hydro-technical part of berth № 4, its length will be 234.38 m, capacity - 1.3 MMT. It is expected that the project will be completed during 17 months after the start.
Berthing infrastructure development and dredging in Azov region is as important as in the ports of Big Odessa.
As a reminder, water area of ports in the Sea of Azov is constantly silted and requires maintaining passport depths. In total, in 2017 it is planned to conduct dredging in the region with a volume of 853 thousand cubic meters.

Décryptage : Kiev veut développer les capacités de transport maritime à Mariupol en améliorant les capacités d'accostage de cargos gros-porteurs.
Intérêt pour les deux très grosses usines métallurgiques Azovstal et Ilyich Steel & Iron Works qui exportent une très grosse partie de leur production, ainsi que les productions céréalières et oléagineuses locales. Ils prévoient également de draguer les chenaux d'accès en Mer d'Azov qui du fait de sa faible profondeur (quelques dizaines de m au maximum) est difficile d'accès au gros porteurs.
Belle preuve d'optimisme quand Mariupol se trouve directement sous le feu de l'artillerie russo-terroriste installée à Novoazovsk, soit à 20 km de là...  Twisted Evil
Je m'y suis rendu à 2 reprises - avant - ! Souvenirs extraordinaires... cheers cheers cheers
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Mar 9 Mai - 8:29

C'est la réflection que je me suis faite: est-ce vraiment le moment de développer le port de Marioupol alors que le ville est régulièrement bombardée?
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 41 Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum