Et après?

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Et après? Empty Et après?

Message  Caduce62 le Mer 3 Mai - 1:13

Une "petite" voiture de fonction de chez Rolls-Royce pour le patriarche de l'église orthodoxe de Moscou qui gère la Pecherska Lavra à Kyiv Shocked
Il ne doit pas avoir un salaire moyen de 200€  Evil or Very Mad

Et après? 18199010
Caduce62
Caduce62

Messages : 6700
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  steven21 le Mer 3 Mai - 9:53

elle est quand meme bien notre loi de 1905 , ca évite ce genre d'ineptie.
steven21
steven21

Messages : 1536
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mer 3 Mai - 10:07

steven21 a écrit:elle est quand meme bien notre loi de 1905 , ca évite ce genre d'ineptie.

C'est pas du à la loi de 1905 Wink

C'est juste le patrimoine de l'église qu'elle soit catholique ou orthodoxe. Chez nous, le petit clergé vit chichement des maigres dons des fidèles. Au Vatican, c'est autre chose...

En Russie et à l'est en général, les popes vivent très bien grâce aux généreux dons des fidèles (même très pauvres) mais ce sont surtout les oligarques qui alimentent avec de très gros dons les caisses de l'église (pour racheter leurs péchés sur cette terre ?)
La hiérarchie religieuse croule sous le fric à ne plus savoir qu'en faire Twisted Evil Ils pourraient aider les plus démunis mais non ! Il faut que l'église orthodoxe affirme son rang et étale son impudence richesse de manière ostentatoire... Il sont encore dans une vision byzantine ou moyen-âgeuse du rôle de l'église, 3e pouvoir terrestre...
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6297
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Mer 3 Mai - 10:21

Exactement ça. Embarassed

L’Ukraine remonte dans le classement de la liberté de la presse

Et après? 630_360_1493389741-1939

Aujourd’hui 3 mai, le monde célèbre la Journée de la liberté de parole.

La Journée de la liberté de la presse est célébrée à l’initiative de l’UNESCO, soutenue par l’ONU. C’est le 3 mai 1991 que la Déclaration de Windhoek, une déclaration des principes de liberté de la presse, a été signée en Namibie.

Cette année, l’Ukraine est remontée dans le classement de la liberté de la presse établi par l’organisation internationale «Reporters sans frontières ». Selon le nouveau classement, l’Ukraine se retrouve à la 102e place contre la 197e l’année dernière.

Le 28 avril, Freedom House, ONG américaine  a publié un rapport sur la liberté de la presse dans le monde. Le rapport annuel de Freedom House est l’un des plus importants dans le monde.

Freedom House est une organisation non-gouvernementale (ONG) financée par le gouvernement américain, fondée en 1941 et basée à Washington, qui étudie l'étendue de la démocratie dans le monde.

Pour évaluer les pays, l’organisation utilise un système de 100 points dans 3 catégories principales : juridique, économique et politique. Plus le pays gagne des points dans chacune de ces catégories, moins les médias sont libres. Le rapport s’appuie sur les changements survenus en 2016, son titre est «Dark Horizon ».

Selon les auteurs du rapport, la liberté de la presse dans le monde est descendue à son niveau le plus bas de ces 13 dernières années. La presse n’est libre que dans 19 pays contre 147, soit environ 13% de l’ensemble des pays. La presse est considérée comme partiellement libre dans 62 pays et non-libre dans 66 pays.

La Pologne, la Turquie, la Serbie et la Hongrie sont les pays où l’état de la liberté de la presse s’est le plus dégradé depuis l’année dernière. Selon le rapport, ce sont les leaders politiques autoritaires de ces pays qui utilisent l’instabilité pour renforcer le contrôle sur les médias.

L’Ukraine a obtenu 53 points et s’est classée parmi les 62 pays avec une presse partiellement libre. Le rapport souligne l’impact négatif des médias pro-russes sur l’état de la libérté de la presse en Ukraine, d’autant plus que la Crimée annexée par la Russie a obtenu 94 points sur 100.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Jeu 4 Mai - 12:38

Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  travellergillou76 le Jeu 4 Mai - 13:18


En Russie et à l'est en général, les popes vivent très bien grâce aux généreux dons des fidèles (même très pauvres) mais ce sont surtout les oligarques qui alimentent avec de très gros dons les caisses de l'église (pour racheter leurs péchés sur cette terre ?)
La hiérarchie religieuse croule sous le fric à ne plus savoir qu'en faire Twisted Evil Ils pourraient aider les plus démunis mais non ! Il faut que l'église orthodoxe affirme son rang et étale son impudence richesse de manière ostentatoire... Il sont encore dans une vision byzantine ou moyen-âgeuse du rôle de l'église, 3e pouvoir terrestre...
Je crois que le concept de rachat des péchés n'existe pas chez les orthodoxes.
La notion de péché originel est propre au christianisme occidental (catholiques et protestants) et est un apport de Saint Augustin il me semble.
travellergillou76
travellergillou76

Messages : 1179
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  pyxous le Lun 8 Mai - 11:39

Ukraine. USPA to reconstruct two berths in Mariupol this year


08.05.2017



This year Ukrainian seaports authorities (USPA) will start reconstruction of the hydraulic engineering part of berths #3 - #4 in Mariupol seaport, reports
The modernization of both berths in the port of Mariupol provides a projected depth of 9.75 m. Reconstruction of hydraulic engineering part of berth № 3 is planned to have a berth length of 145 m, throughput capacity of 1.0 MMT. The delivery period is 19 months. According to reconstruction plan of hydro-technical part of berth № 4, its length will be 234.38 m, capacity - 1.3 MMT. It is expected that the project will be completed during 17 months after the start.
Berthing infrastructure development and dredging in Azov region is as important as in the ports of Big Odessa.
As a reminder, water area of ports in the Sea of Azov is constantly silted and requires maintaining passport depths. In total, in 2017 it is planned to conduct dredging in the region with a volume of 853 thousand cubic meters.
pyxous
pyxous

Messages : 714
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 69
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Krispoluk le Lun 8 Mai - 21:32

pyxous a écrit:

Ukraine. USPA to reconstruct two berths in Mariupol this year




08.05.2017





This year Ukrainian seaports authorities (USPA) will start reconstruction of the hydraulic engineering part of berths #3 - #4 in Mariupol seaport, reports
The modernization of both berths in the port of Mariupol provides a projected depth of 9.75 m. Reconstruction of hydraulic engineering part of berth № 3 is planned to have a berth length of 145 m, throughput capacity of 1.0 MMT. The delivery period is 19 months. According to reconstruction plan of hydro-technical part of berth № 4, its length will be 234.38 m, capacity - 1.3 MMT. It is expected that the project will be completed during 17 months after the start.
Berthing infrastructure development and dredging in Azov region is as important as in the ports of Big Odessa.
As a reminder, water area of ports in the Sea of Azov is constantly silted and requires maintaining passport depths. In total, in 2017 it is planned to conduct dredging in the region with a volume of 853 thousand cubic meters.

Décryptage : Kiev veut développer les capacités de transport maritime à Mariupol en améliorant les capacités d'accostage de cargos gros-porteurs.
Intérêt pour les deux très grosses usines métallurgiques Azovstal et Ilyich Steel & Iron Works qui exportent une très grosse partie de leur production, ainsi que les productions céréalières et oléagineuses locales. Ils prévoient également de draguer les chenaux d'accès en Mer d'Azov qui du fait de sa faible profondeur (quelques dizaines de m au maximum) est difficile d'accès au gros porteurs.
Belle preuve d'optimisme quand Mariupol se trouve directement sous le feu de l'artillerie russo-terroriste installée à Novoazovsk, soit à 20 km de là...  Twisted Evil
Je m'y suis rendu à 2 reprises - avant - ! Souvenirs extraordinaires... cheers cheers cheers
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6297
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Mar 9 Mai - 8:29

C'est la réflection que je me suis faite: est-ce vraiment le moment de développer le port de Marioupol alors que le ville est régulièrement bombardée?
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  pyxous le Mar 9 Mai - 13:30

Александр a écrit:C'est la réflection que je me suis faite: est-ce vraiment le moment de développer le port de Marioupol alors que le ville est régulièrement bombardée?

Cette question à certainement évidemment été à l'ordre du jour, avant de décider les crédits pour les nouveaux quais;
Et si la décision à été d'investir, c'est qu'ils ont confiance en l'avenir de cette région, très bon pour la population de Mariopol dont un pourcentage lorgne encore vers les fous.
A mon avis un bon signal pour le huilot, son projet de novarussia ne se fera pas; le joueur d'échec n'est pas si bon que ça !
pyxous
pyxous

Messages : 714
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 69
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Krispoluk le Mar 9 Mai - 13:39

Je pense surtout que depuis la perte de la Crimée, l'Ukraine n'a plus beaucoup de ports commerciaux.
Odessa ne fonctionne qu'à 35 ou 50% de sa capacité du à un mauvais entretien précédent.
Mariupol, c'est la 2e et seule possibilité actuellement et les transports de et vers ses complexes métallurgiques sont VITAUX pour l'économie ukrainienne.
Il faut à la fois ravitailler les usines en coke depuis la rupture d'approvisionnement du Donbass mais surtout exporter les produits d'acier fini, indispensables à la balance du commerce extérieur ukrainien.
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6297
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  pyxous le Sam 13 Mai - 11:38

Encore faut-il pouvoir passer par le détroit de Kerch !
ce qui est loin d'être garanti avec les tensions entre les deux pays en ce moment;
pyxous
pyxous

Messages : 714
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 69
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 13 Mai - 11:46

pyxous a écrit:Encore faut-il pouvoir passer par le détroit de Kerch !
ce qui est loin d'être garanti avec les tensions entre les deux pays en ce moment;

Oui, bien sûr mais une mesure de blocage unilatéral par la Russie serait un acte hostile contraire à tout droit international (je sais, ils ne sont pas à ça près...)
Imaginons que la Turquie interdise l'accès du détroit des Dardanelles aux navires russes... Laughing Laughing Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6297
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  pyxous le Sam 13 Mai - 17:30

En période de guerre, tout est permis bounce
pyxous
pyxous

Messages : 714
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 69
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 13 Mai - 17:37

pyxous a écrit:En période de guerre, tout est permis bounce

Guerre entre qui et qui ?

Position officielle de la Russie : "On n'a pas de troupes au Donbass, les armements modernes étaient cachés dans les mines et l'armée ukrainienne se bat contre de valeureux ouvriers et mineurs ukrainiens autonomistes"...  Smile

Tandis qu'arraisonner un navire marchand ukrainien par la marine de guerre russe dans le détroit de Kerch, serait immédiatement considéré comme un acte de guerre de Moscou par toute la communauté internationale, sans excuse possible cette fois...  Wink
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6297
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Lun 22 Mai - 9:19

Avant de partir en Allemagne, le président:

Le président a honoré la mémoire des victimes de la répression politique

Et après? 579dea2a8e02bd07d060bc49332b7c64_1495357926_extra_large

On the Day of Remembrance of the Victims of Political Repression, President Petro Poroshenko and his wife Maryna Poroshenko took part in the ceremony of honoring memory of the victims of political repression in Bykivnia Graves State Historical and Memorial Preserve.

The attendees honored memory of the victims of political repression with a moment of silence.

The Presidential couple laid flowers to the Mass grave and to the memorial sign of Polish graves. They also put icon lamps to the Central monument and honored memory of the victims of totalitarianism.

The ceremony was also attended by First Deputy Chairman of the Verkhovna Rada Iryna Herashchenko, Vice Prime Minister of Ukraine Hennadiy Zubko, members of the Government, Kyiv RSA Head Oleksandr Horhan, representatives of diplomatic missions and public figures.

Le jour du souvenir des victimes de la répression politique, le président Petro Poroshenko et sa femme Maryna Poroshenko ont participé à la cérémonie d'honneur à la mémoire des victimes de la répression politique dans la Presbytère historique et commémorative de l'État de Bykivnia Graves.

Les participants ont honoré le souvenir des victimes de la répression politique avec un moment de silence.

Le couple présidentiel a déposé des fleurs dans la fosse de masse et le signe commémoratif des tombes polonaises. Ils ont également mis des lampes icônes sur le monument central et ont honoré la mémoire des victimes du totalitarisme.

La cérémonie a également été suivie par le Premier Vice-Président de la Verkhovna Rada Iryna Herashchenko, le Vice-Premier Ministre de l'Ukraine Hennadiy Zubko, les membres du Gouvernement, Kyiv RSA, le chef Oleksandr Horhan, les représentants des missions diplomatiques et des personnalités publiques.


Et à ce sujet, deux expos:

Les archives régionales de Soumy exposeront des documents datant de l'époque de la «grande terreur»

Et après? 630_360_1495277384-2342


À l’occasion de la Journée des victimes de répressions politiques, les archives nationales de la région de Soumy présenteront une exposition de photographies et de documents dédiée à la mémoire des victimes de la Grande Terreur des années 1937-1938.

L’exposition montrera des documents provenant des institutions soviétiques des années 1920-1930 impliquées dans les répressions visant diverses catégories de populations : des documents des affaires criminelles préliminaires, des protocoles de réunions de « troïkas » du NKVD, des actes d’accusation, des actes d’exécution de verdicts, des témoignages, des photos de victimes des répressions.

Et après? 630_360_1495231949-8782 

Et après? 1495231949-8782Et après? 1495231949-4723Et après? 1495231949-6541Et après? 1495231949-5050Et après? 1495231949-7602

Les visiteurs pourront également voir les souvenirs d’un ancien prisonnier du GOULAG et des documents datant de 1989 concernant le début du rétablissement de la vérité historique et la réhabilitation massive des victimes des répressions staliniennes.

Et:

«Golgotha stalinienne»: Des archives uniques s’exposent à Dnipro

Et après? 630_360_1495244449-3834

L’exposition d'archives intitulée «Golgotha stalinienne», dédiée aux victimes des répressions du régime totalitaire de la fin des années 1930 s'est ouverte dans le bâtiment de l’administration régionale de Dnipropetrovsk.

Cette information a été communiquée par le service de presse de l’administration régionale de Dnipropetrovsk :

L’exposition montre des copies de documents de dossiers pénaux réels, chacun cachant le destin détruit d'un être humain.
«Durant la période le plus atroce, en 1937-1938, environ 11% des habitants de la région de Dnipropetrovsk, c’est-à-dire 1 personne sur 9, ont été victimes de la répression. La plupart d’entre eux ont été exécutés. Selon les archives, on fusillait environ 50 personnes par jour », a déclaré Nina Kystrouska, représentante des archives d’État de la région de Dnipropetrovsk.

L’exposition met en scène 47 documents issus des archives des forces de l’ordre de l’URSS.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Lun 22 Mai - 10:16

Le ministère de la (Sécurité) Sociale a expliqué le mécanisme d’augmentation de retraites

Et après? 630_360_1480630937-4830

Si la réforme des retraites est adoptée, les retraites vont augmenter chaque année en régime automatique.

Cette information a été communiquée par Mykola Chambir, ministre adjoint de la Sociale.

«Si le Parlement accepte le projet de réforme des retraites, la modernisation des retraites aura lieu en octobre. Le montant des retraites sera augmenté suivant des indicateurs économiques.
Par la suite, un mécanisme d’indexation permanente sera mis en place», a souligné Chambir.

Selon lui, cette mesure permettra de mettre en place un processus d’augmentation des retraites en régime automatique et cela rendra impossible la situation où ceux qui sont partis en retraite plus tard auront des meilleures conditions que ceux qui sont partis à la retraite plus tôt.

«Désormais, les retraites vont augmenter de manière constante et pour une somme au minimum égale à 50% du salaire moyen», a-t-il résumé.

Système "à la belge" avec un index, mais pour les pensions seulement et pas les salaires.

Government is set up to follow ambitious plans, the core objective is a pension reform, assures Volodymyr Groysman

(Le gouvernement a mis en place des plans ambitieux, l'objectif principal est une réforme des retraites, assure Volodymyr Groysman)

The Government is set up to follow ambitious plans that have been started, one of the top priority is a draft law on pension reform which was introduced to the wider public. This statement was issued by Prime Minister of Ukraine Volodymyr Groysman during his trip to Vinnytsia where solemn events on the occasion of 10th anniversary of Europe Day took place.

«The Cabinet of Ministers engages in fruitful work, we have a lot of plans. The essential task is pursuing of the pension reform. I would really like it to be implemented because the adoption of the proposed incentives by the Parliament will enable the Government to raise retirement payments for 5.6. million retirees starting from October as well as to make this indexation automatically, stressed the Prime Minister. I wish the draft law to be approved by mid-July, our pensioners are very much looking forward to that.»

Le gouvernement a mis en place des plans ambitieux qui ont été lancés, l'une des principales priorités est un projet de loi sur la réforme des retraites qui a été présenté au grand public. Cette déclaration a été publiée par le Premier ministre d'Ukraine Volodymyr Groysman lors de son voyage à Vinnytsia où ont eu lieu des événements solennels à l'occasion du 10ème anniversaire de la Journée de l'Europe.

«Le Cabinet des ministres s'engage dans un travail fructueux, nous avons beaucoup de plans. La tâche essentielle est la poursuite de la réforme des retraites. J'aimerais vraiment que cela soit mis en œuvre parce que l'adoption des mesures proposées par le Parlement permettra au gouvernement d'augmenter les paiements de retraite pour 5,6. Millions de retraités à partir d'octobre ainsi que de faire cette indexation automatiquement, a souligné le Premier ministre. Je souhaite que le projet de loi soit approuvé d'ici la mi-juillet, nos retraités attendent avec impatience. »
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Mer 24 Mai - 14:03

Dans le cadre des poursuites contre l'ancien président:

Les forces de l’ordre ont arrêté le bras droit de Serhiy Kourtchenko

Et après? 630_360_1446549049-1485-glavnyiy-voennyiy-prokuror-ukrainyi-anatoliy-matios

Les forces de l’ordre ukrainiennes ont arrêté Stanislav Denisuk, homme de confiance de Serhiy Kourtchenko, oligarque ukrainien et protégé de Victor Ianoukovitch, l’ancien président ukrainien.

Cette information a été communiquée par Anatoly Matios, Procureur militaire ukrainien :

«Les forces de l’ordre ukrainiennes ont arrêté 23 anciens haut fonctionnaires du régime de Victor Ianoukovitch. Une partie de ces personnes ont d’ors et déjà été envoyées au tribunal du district de Petschersk où le juge devra examiner les demandes d’arrestation. Ces personnes ne sont plus au pouvoir... mais, je vais vous dire, tout à l’heure un hélicoptère a ramené Stanislav Denisuk, chef des services de sécurité et ancien homme de confiance de Serhiy Kourtchenko».
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Mar 30 Mai - 11:03

Ukraine: reprise du procès de l'ex-président Ianoukovitch, exilé en Russie

Et après? 2014-03-11T104437Z_1263332563_GM1EA3B1FYS01_RTRMADP_3_UKRAINE-CRISIS-YANUKOVICH-CRIMEA_0
Le président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch est notamment accusé de « haute trahison » et d'avoir « violé l'intégrité territoriale » de l'Ukraine.

Maintes fois repoussé, le procès de l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch a repris ce lundi 29 mai à Kiev en absence de l’accusé, toujours en fuite. Accusé de «haute trahison» et d'avoir «violé l'intégrité territoriale» de l'Ukraine, il risque en théorie la prison à vie.

Viktor Ianoukovitch a fui en février 2014 à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, à la suite de plusieurs semaines de contestation pro-européenne à Kiev, réprimée dans le sang. Il a été destitué le 22 février 2014 par le Parlement. Le président russe Vladimir Poutine a par la suite révélé que cette fuite avait été rendue possible grâce à une opération spéciale élaborée à Moscou et destinée à exfiltrer Viktor Ianoukovitch.

Les juges ukrainiens s’interrogent notamment sur l’implication de celui-ci dans la mort de plus d’une centaine de manifestants lors du soulèvement du Maïdan. L’ancien président est soupçonné d’avoir donné l’ordre de tirer à balles réelles à la police antiémeute, ce qu’il a toujours nié.

Viktor Ianoukovitch est par ailleurs poursuivi dans sept autres affaires, dont celle du détournement de fonds publics. L'Ukraine a lancé le processus pour récupérer 1,5 milliard de dollars d'actifs appartenant à l'ex-président ou à ses proches, qu'ils auraient volé aux finances publiques ukrainiennes.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Caduce62 le Sam 3 Juin - 23:34

Décommunisation dans l'oblast de Mykolayiv : une betterave à sucre occupe maintenant le piédestal de l'ancien monument Lénine Laughing du village de Pervomaïské. La production de sucre est l'une des premières industries ukrainiennes et continue d'être importante dans le secteur agricole d'aujourd'hui.

Et après? 18813710
Caduce62
Caduce62

Messages : 6700
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Krispoluk le Dim 4 Juin - 8:42

Après avoir extrait "les racines du mal", ils comblent les cavités vides avec des betteraves : du vrai travail de dentiste... Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6297
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Ven 7 Juil - 10:33

Le procès Yanoukovitch continue (en douce?):

Ukraine's treason trial against Yanukovych to continue

Et après? 2708_170210

The criminal trial accusing the former Ukrainian president, Viktor Yanukovych, of treason will continue, the interests of the accused in the court will be represented by a public lawyer, Ukrainian Prosecutor General Yuriy Lutsenko said.

"Yanukovych turned out to be a coward even back in the early stage of the trial, but... This country has the practice of providing any person with a public lawyer. It is according to this procedure that this trial went ahead today," Lutsenko told journalists on Thursday.

A public lawyer will be provided very soon, the prosecutor general said.

"The trial will continue further. I am certain that even here, nothing will stop the law and justice: neither Yanukovych's escape, nor his cowardice, nor his loud soap bubbles regarding a coup d'etat," Lutsenko said.

A day earlier Yanukovych said that he did not want to attend the treason trial in Ukraine, and was recalling his defense lawyers from the court.

His lawyer Vitaliy Serdiuk claims that once his client made such a decision - not to attend the trial and to recall his lawyers - any decisions by the Obolonsky district of Kyiv in this case will be legally void.

Le procès criminel accusant l'ancien président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, de la trahison se poursuivra, les intérêts de l'accusé devant le tribunal seront représentés par un avocat public, a déclaré le procureur ukrainien Yuriy Lutsenko.

"Yanoukovitch s'est avéré être un lâche même dans le premier stade du procès, mais ... Ce pays a l'habitude de fournir à toute personne un avocat public. C'est selon cette procédure que ce procès s'est déroulé aujourd'hui"
Lutsenko a déclaré aux journalistes jeudi.

Un avocat public sera fourni très bientôt, a déclaré le procureur général.

"Le procès continuera de continuer. Je suis certain que même ici, rien n'empêchera la loi et la justice: ni l'évasion de Yanoukovitch, ni sa lâcheté, ni ses bulles de savon fort concernant un coup d'état", a déclaré Lutsenko.

Un jour plus tôt, Yanoukovitch a déclaré qu'il ne voulait pas assister au procès de trahison en Ukraine et a rappelé ses avocats de la défense de la cour.

Son avocat, Vitaliy Serdiuk, prétend qu'une fois que son client a pris une telle décision - de ne pas assister au procès et de rappeler ses avocats - toute décision du district d'Obolonsky de Kiev dans cette affaire sera juridiquement nulle.


Tous les trucs sont bons . . . Twisted Evil


Mais aussi:

Ukraine to open criminal inquiry over coup following Yanukovych's lawsuit

A criminal inquiry will be opened and a decision substantiated by the law will be made following a lawsuit filed by former President of the country Viktor Yanukovych regarding the staging of a coup in Ukraine, Ukrainian Prosecutor General Yuriy Lutsenko said.

"Of course, we will consider it. According to the current legislation we will register criminal proceedings regarding a coup, submit it to the relevant Prosecutor General's Office department, study it and will make a decision substantiated by the law. What is more, I will do everything such that this takes place without my control," he told journalists on Thursday.

As soon as he comes to his office, he will issue an order to first deputy Dmytro Storozhuk, who is not on the list of persons named by Yanukovych, "to undertake all necessary actions to register this case and for further investigation," he said.

As reported, former Ukrainian President Viktor Yanukovych filed a lawsuit with the Ukrainian Prosecutor General's Office regarding a coup perpetrated in the country in 2014.

Une enquête criminelle sera ouverte et une décision étayée par la loi sera faite suite à un procès déposé par l'ancien président du pays Viktor Ianoukovitch concernant la mise en scène d'un coup d'Etat en Ukraine, a déclaré le procureur ukrainien Yuriy Lutsenko.

"Bien sûr, nous allons l'examiner. Selon la législation en vigueur, nous allons enregistrer une procédure pénale concernant un coup d'Etat, le soumettre au service compétent du Procureur général, l'étudier et prendre une décision étayée par la loi. De plus, je
Fera tout ce qui se passe sans mon contrôle ", a-t-il déclaré aux journalistes jeudi.

Dès qu'il arrive à son bureau, il prononcera une ordonnance au premier député Dmytro Storozhuk, qui n'est pas sur la liste des personnes nommées par Yanukovych, "pour entreprendre toutes les actions nécessaires pour enregistrer cette affaire et pour poursuivre ses recherches", a-t-il déclaré
.

Comme indiqué, l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch a intenté un procès avec le bureau du procureur général ukrainien concernant un coup d'état perpétré dans le pays en 2014.


Si on considère qu'un vote d'un parlement légalement élu est un coup d'Etat . . . No
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Mer 6 Sep - 14:11

Le Parlement est le problème en Ukraine

Et après? 20170905_dickinson_large-825x400
Ukrainian Prime Minister Volodymyr Groisman (L) and Parliament Speaker Andriy Parubiy attend a parliament session in Kiev, Ukraine, December 20, 2016. Picture taken December 20, 2016. REUTERS/Valentyn Ogirenko

The Verkhovna Rada has recently returned back to work. Hereby UCMC presents you the article by Peter Dickinson originally published by the Atlantic Council explaining the peculiarities of public perception of lawmakers in Ukraine. Hope you will enjoy this piece as much as the previous insights by Mr. Dickinson!


September marks the beginning of season 48 of “Game of Chairs,” otherwise known as the Ukrainian parliament. As the country’s MPs return for the autumn parliamentary session, few  will be tuning in. While the palace intrigues and Machiavellian plot twists of HBO’s “Game of Thrones” makes for compulsive viewing, the ideological ambiguity and backroom dealing of Ukraine’s parliamentary chair traders has proven the ultimate ratings loser. Ukrainian audiences have simply lost interest in an institution that should be at the center of the nation’s historic transformation. Despite two pro-democracy revolutions and a war to defend the country’s civilizational choice, the sad truth is that the majority of Ukrainians regard their parliament as a hopeless parody of democratic principles.


It is not hard to understand the public’s loss of faith in Ukraine’s fledgling democracy. Very few parties have any coherent or consistent ideological positions, with populism trumping principle at every turn and MP voting patterns often making a mockery of campaign trail commitments. Each important parliamentary ballot is proceeded by a fresh round of behind-closed-doors negotiations to determine the incentives required to secure the support of a parliamentary faction and even individual MPs. In this murky and hyper-mercantile environment, chairs on key committees and other potentially lucrative parliamentary positions become mere commodities.



Evidence of this growing public disillusionment in the democratic process is easy to identify. Ukraine’s current political class enjoys some of the lowest approval ratings in recorded history. No healthy democracy espouses unconditional love for its elected representatives, but Ukrainians have taken this natural skepticism to new extremes. In opinion poll after opinion poll, the country’s politicians struggle to achieve approval ratings in double digits. Tellingly, the only option to receive widespread public support on a regular basis is “none of the above.”



Ukraine’s political parties suffer from similar levels of public disapproval. On paper at least, Ukraine’s parties are diverse and vibrant, although in practice they remain largely personality driven, with a plethora of eponymous blocs functioning as de facto clans in a closed confederacy of institutionalized corruption. Parties adopt labels like “democratic” and “liberal” with the kind of cynical insincerity more commonly found in the names of Soviet satellites or African dictatorships. With the mainstream media largely in the hands of the same powerbrokers who dominate affairs on Hrushevskoho Street, breaking into this exclusive club without a recommendation from the existing membership is next to impossible.



The sense of impunity enjoyed by Ukraine’s parliamentarians only serves to exasperate the public further. Ukraine’s partisan but pluralistic media landscape provides often detailed and intimate knowledge of the corruption schemes and ostentatious excesses of the country’s political classes, but exposure virtually never carries any consequences. MPs declare tens of millions of US dollars in cash and live in palaces, but this fails to translate into prison sentences. The worst outcome a Ukrainian MP can generally expect is the loss of parliamentary immunity and an overnight dash out of the country. Even in such extreme cases, the blow of exile typically comes cushioned by a small fortune. Meanwhile, minor and seemingly routine infringements such as the notorious practice of multi-voting by individual MPs (or “pianists” as they are often referred to) continue to go largely unpunished.



This brazen conduct represents the primary obstacle to Ukraine’s development. After all, there is clearly nothing wrong with Ukrainian society’s democratic instincts, as evidenced by the mass participation in both the Orange and the Euromaidan revolutions. Unlike Russia and many other post-Soviet nations, Ukrainians do not crave the fabled stability of a political strongman or the comforting familiarity of pseudo-democratic authoritarianism. On the contrary, today’s Ukraine is a fundamentally democratic society with a demonstrable desire to live under representative government, complete with all the necessary institutional checks and electoral accountability. Ukrainians have made huge sacrifices to achieve this goal and will eventually reach the point where frustration at the current state of affairs leads to an overwhelming response.



Herein lies the mounting danger: There is widespread consensus that any future political earthquake in Ukraine will be far bloodier than the 2004 and 2014 vintages. Each of these previous Ukrainian revolutions has carried with it the hope of a new democratic dawn, but three-and-a-half years since the flight of President Viktor Yanukovych, there is little to suggest that the post-Euromaidan period will ultimately prove more successful than the Orange era before it. While there are signs of significant progress at the local level thanks to decentralization, the big beasts of national politics and their oligarch owners appear to have regained their confidence and are busy pushing back against anticorruption reforms and blocking any future progress. The electorate is sophisticated enough to understand that a fully-fledged democratic system cannot be built overnight, but they are also sufficiently worldly to recognize a creeping counterrevolution when they see one. In a country armed to the teeth and awash with military veterans who have seen comrades make the ultimate sacrifice, this is a dangerous game to be playing.



The democratic deficit in the Ukrainian parliament is a cause for concern far beyond the challenges it poses to the country’s domestic stability. Ukraine finds itself on the frontlines of global democracy at a time when the authoritarian model is making a comeback for the first time in over a quarter of a century. If Ukraine’s dysfunctional democracy fails, the knock-on effects throughout the region could help to reverse the progress achieved since 1991. This is something Ukraine’s international partners must bear in mind when discussing continued aid for Kyiv. Creating a genuinely democratic parliamentary culture should be the priority objective through which all other initiatives flow. International support has played a vital role in the adoption of numerous post-Euromaidan reforms, but unless Ukrainian democracy rests on the firm foundations of a fully functioning and publicly accountable legislature, the country’s long-running “Game of Chairs” saga could well produce a tragic finale.



Peter Dickinson is a nonresident fellow at the Atlantic Council and publisher of Business Ukraine and Lviv Today magazines. He tweets @Biz_Ukraine_Mag.

La Verkhovna Rada est revenue au travail récemment. Par conséquent, UCMC vous présente l'article de Peter Dickinson, publié par le Conseil de l'Atlantique, expliquant les particularités de la perception publique des législateurs en Ukraine. J'espère que vous apprécierez cette pièce autant que les idées précédentes. Dickinson!

Septembre marque le début de la saison 48 de «Game of Chairs», autrement connu sous le nom de parlement ukrainien. À mesure que les députés du pays reviennent pour la session parlementaire d'automne, quelques-uns seront accordés. Tandis que les intrigues du palais et l'intrigue machiavélique du «Jeu ​​des Trôles» de HBO rendent l'observation compulsive, l'ambiguïté idéologique et l'arrière-plan de l'Ukraine. Le public ukrainien a simplement perdu son intérêt pour une institution qui devrait être au centre de la transformation historique de la nation.
Malgré deux révolutions pro-démocratiques et une guerre contre le défendeur du choix civilisationnel du pays, la triste vérité est que la majorité des Ukrainiens considèrent leur parlement comme une parodie désespérée des principes démocratiques.

Il n'est pas difficile de comprendre la perte de foi du public dans la démocratie naissante de l'Ukraine. Très peu de partis ont des positions idéologiques cohérentes ou cohérentes, avec le trébucher du populisme. Chaque bulletin de vote parlementaire important est effectué par une faction fraîche et même par des députés individuels.
Dans ce contexte, l'environnement obscène et hyper-marchand, les présidents des comités clés et d'autres positions parlementaires potentiellement lucratives deviennent de simples commodités.

La preuve de cette désillusion publique croissante dans le processus démocratique est facile à identifier. La classe politique actuelle de l'Ukraine bénéficie d'une certaine approbation dans l'histoire enregistrée. Aucune démocratie saine n'appuie l'amour inconditionnel pour ses élus, mais les Ukrainiens ont pris ce scepticisme naturel à de nouveaux extrêmes. Dans le sondage d'opinion après le sondage d'opinion, les politiciens du pays. À propos de ce qui précède, la seule option pour recevoir régulièrement le soutien public répandu est «aucun de ces éléments».


Les partis politiques d'Ukraine souffrent de niveaux de désapprobation publique similaires. Sur le papier au moins, les partis de l'Ukraine sont diversifiés et dynamiques, bien que dans la pratique, ils restent largement axés sur la personnalité, avec une multitude de blocs éponymes en tant que clans de fait dans une confédération fermée de corruption institutionnalisée. Voici les noms des satellites soviétiques ou des dictatures africaines. Avec les médias traditionnels entre les mains des mêmes électriciennes qui dominent les affaires sur la rue Hrushevskoho, entrent dans ce club exclusif.

Le sentiment d'impunité dont jouissent les parlementaires d'Ukraine ne sert qu'à exaspérer davantage le public. Le paysage médiatique partisan mais pluraliste de l'Ukraine fournit une connaissance souvent détaillée et intime des schémas de corruption et des excès ostentatoires des classes politiques du pays. Les députés déclarent des dizaines de millions de dollars américains en espèces et vivent dans des palais, mais il est impossible de traduire en peines d'emprisonnement. Le pire résultat qu'un député ukrainien puisse en général attendre de la perte de l'immunité parlementaire et d'un coup de tête dans la nuit du pays. Même dans de pareils cas extrêmes, le coup d'exil s'accumule par une petite fortune.
Pendant ce temps, des infractions mineures et apparemment courantes telles que la pratique notoire du vote multiple par les députés individuels (ou «pianistes» comme on les appelle souvent).

C'est la conduite en bronze du premier obstacle au développement de l'Ukraine. Après tout, il n'y a clairement rien de mal avec les instincts démocratiques de la société ukrainienne, comme en témoigne la participation massive des révolutions d'Orange et de l'Euromaidan. Contrairement à la Russie et à de nombreuses autres nations post-soviétiques, les Ukrainiens ne craignent pas la stabilité légendaire d'un homme fort politique ou la familiarité réconfortante de l'autoritarisme pseudo-démocratique. Au contraire, l'Ukraine d'aujourd'hui est une société fondamentalement démocratique avec un désir manifeste de vivre sous un gouvernement supposé, avec tous les contrôles institutionnels nécessaires et la responsabilité électorale. Les Ukrainiens ont fait de grands sacrifices pour atteindre cet objectif.


Voici le danger croissant: il existe un large consensus sur le fait que tout tremblement de terre politique futur en Ukraine sera beaucoup plus sanglant que les millésimes 2004 et 2014. Chacune des précédentes révolutions ukrainiennes précédentes a été menée avec l'aide de la Révolution ukrainienne, Ianoukovitch, il y a peu à suggérer que la période post-Euromaidan finira par prouver plus réussi que l'époque d'Orange avant elle. Bien qu'il y ait des signes de progrès significatifs au niveau local, grâce à la décentralisation, aux grands ours de la politique nationale et à leurs oligarques. L'électorat est un système démocratique complet qui ne peut être construit du jour au lendemain. Dans un pays armé aux dents et inondé de vétérans militaires qui ont vu des camarades faire le sacrifice ultime, c'est un jeu dangereux à jouer.

Le déficit démocratique dans le parlement ukrainien est un sujet de préoccupation. L'Ukraine se trouve à la pointe de la démocratie mondiale à un moment où le modèle autoritaire fait un retour pour la première fois en plus d'un quart de siècle. Si la démocratie dysfonctionnelle de l'Ukraine a échoué, les effets négatifs dans toute la région pourraient contribuer à inverser les progrès réalisés depuis 1991. Il s'agit de partenaires internationaux de l'Ukraine. La création d'une culture parlementaire authentiquement démocratique devrait être l'objectif prioritaire par lequel toutes les autres initiatives évoluent. Le soutien international a joué un rôle essentiel dans la promulgation de nombreuses réformes post-Euromaidan.
finale tragique.

Peter Dickinson est un membre non résident du Atlantic Council et éditeur des magazines Business Ukraine et Lviv Today. Il tweets @Biz_Ukraine_Mag.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Thuramir le Jeu 7 Sep - 9:03

Александр a écrit:Le Parlement est le problème en Ukraine

Ce n'est pas le Parlement en tant qu'institution qui est le problème, mais la clique de parlementaires qui le compose et les pratiques mafieuses de cette caste accrochée au pouvoir, véritable gangrène politico-financière de l'Ukraine, sans nul doute.
Thuramir
Thuramir

Messages : 2855
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Александр le Jeu 7 Sep - 9:30

Entièrement d'accord avec toi . . . Embarassed
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et après? Empty Re: Et après?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum