Et après?

Page 39 sur 41 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Ven 13 Jan - 23:23


Mais les prétendus efforts contre la corruption n'ont jamais commencé ! Les mesures prises n'ont été que cosmétiques et destinées à donner l'illusion d'une lutte contre la corruption. Si toute la chaîne de lutte contre la corruption, depuis les services de police spécialisée chargée d'enquêter sur des délits économiques, en passant par un ministère public efficace et, en clôturant la chaîne, par des juges réellement indépendants et non corrompus, existait, cela se saurait et cela n'aurait pas abouti aux "flops" judiciaires que les premières procédures entamées ont connu, sauf si le ministère public est composé par des imbéciles n'y connaissant rien en procédure pénale ou par des saboteurs, qui ont cherché à provoquer les éventuels problèmes de procédure relevés par le tribunal.

C'est une démonstration parfaite d'un enterrement de première classe par la voie judiciaire des efforts de lutte contre la corruption, scénario auquel l'Ukraine est si bien rodée...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Sam 14 Jan - 0:54

C'était le but du post et je me doutais bien que tu allais réagir.  Wink

Bon, tous ne sont pas "pourris", donc il y a de l'espoir quand même.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Sam 14 Jan - 19:16

Matt a écrit:C'était le but du post et je me doutais bien que tu allais réagir.  Wink

Bon, tous ne sont pas "pourris", donc il y a de l'espoir quand même.

Certes, mais le problème est que ce sont les corrompus qui ont les leviers des différents pouvoirs et que les non corrompus ne pèsent pas bien lourd avec une telle balance.  Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Dim 15 Jan - 1:56

L'avantage d'une balance, c'est qu'une fois elle est d'un côté, puis elle "balance" vers l'autre côté . . . A méditer.
Un proverbe égyptien: assied toi le long du Nil et attend de voir passer le cadavre de ton ennemi. Wink
La patience est d'or.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Dim 15 Jan - 10:33

Matt a écrit:L'avantage d'une balance, c'est qu'une fois elle est d'un côté, puis elle "balance" vers l'autre côté . . . A méditer.
Un proverbe égyptien: assied toi le long du Nil et attend de voir passer le cadavre de ton ennemi. Wink
La patience est d'or.

Sur le long terme, certes, mais la population a-t-elle encore les moyens et le courage d'attendre une ou deux générations avant que cela ne s'améliore ? J'en doute très fortement. Et l'Union Européenne dans son soutien politique et matériel ? Encore moins !
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 28 Jan - 12:35

Economie et finances en Ukraine pour 2017 :

Ça passe ou ça casse !




Bon, j'ai sué sang et eau pour vous traduire l'article suivant d'Unian. Ce sont des données qu'on avait déjà ici où là mais il a le mérite d'en faire une synthèse très complète.
Il apparaît clairement que la confiance des investisseurs internationaux s'est très sérieusement émoussée en 2016. Qu'il n'est pas certain que l'Ukraine puisse rembourser ses créanciers en 2017, que les investisseurs internationaux attendent très rapidement des réformes de fond et qu'on arrivera plus à les distraire avec des "mesurettes"...
Enfin que le programme des réformes qui attend le 1er ministre et le Parlement est énorme cette année. C'est pour cela que j'ai titré "ça passe ou ça casse"
Un peu longuet mais très bonne synthèse, prendre le temps de lire...
 

L'état des contributions financières et économiques extérieures à l'Ukraine

Alors que les investisseurs étrangers regardent l'Ukraine, sans hâte d'investir dans de grands projets, les prêts des institutions financières internationales et des gouvernements du G7 restent la seule incitation au développement de l'économie nationale.
Les modalités d'attribution des prêts sont de plus en plus difficiles, exigeant de Kiev un changement fondamental.
Selon les prévisions du gouvernement, 2017 sera l'année de la consolidation de la stabilité économique de l'Ukraine et le début d'une forte croissance économique. Les principaux moteurs des changements seront l'augmentation des exportations, l'attraction des investissements et la poursuite de la coopération avec le Fonds monétaire international et d'autres prêteurs occidentaux. Les autorités se tournent vers l'avenir avec optimisme, espérant atteindre une croissance de 3% du PIB. Modèles de reprise du potentiel industriel du pays et développement d'industries à forte valeur ajoutée. Des négociations sont en cours pour développer de nouveaux marchés pour les exportations ukrainiennes et le paquet de projets d'investissement est en cours d'élaboration, ce qui peut intéresser les grandes entreprises internationales.
L'agenda de la réforme est acté avec la participation active des principaux créanciers - le FMI, la Banque mondiale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.
Les gouvernements des États-Unis, de l'Union européenne et du Japon donnent également leurs recommandations. Mais ce n'est pas seulement l'expérience internationale qui est précieuse pour l'Ukraine. Les réformes donnent au pays accès à des prêts longs et bon marché, sans lesquels le gouvernement ne sera pas en mesure de faire face à ses obligations.


Les déséquilibres financiers accumulés au cours des 25 dernières années et le poids de la dette du pays restent un fardeau important pour l'économie issue de la crise. Le niveau de la dette publique, malgré les restructurations réalisées en 2015, reste très élevé.
Selon les estimations de la Banque mondiale, il représente plus de 90% du PIB. Le service de la dette englobe 4,5% du PIB par an. C'est presque autant que le pays alloue pour les besoins de financement de l'armée ukrainienne. En 2017, l'Ukraine doit payer au moins 2,6 milliards de dollars à ses créanciers.
Au cours des trois prochaines années, le montant total des paiements de la dette augmentera à 14 milliards de dollars, selon les experts, et l'année de pointe sera en 2019 lorsque les créanciers devront recouvrer quelque 7,5 milliards de dollars. Cette année, l'Ukraine doit à payer ses créanciers pas moins de 2,6 milliards de dollars.
L'Ukraine ne sera pas en mesure de payer autant d'argent aux dépens des ressources internes seules, même en bénéfiant aussi un volant d'investissement d'au moins 5 milliards de dollars en investissements directs étrangers escomptés en 2017.
L'Ukraine devra puiser dans les réserves de change de la Banque Nationale. Mais elles ne sont pas aussi importantes, non plus. À la fin de 2016, elles atteignaient 15,5 milliards de dollars. C'est le minimum qui permet à Kyiv d'exécuter les obligations actuelles de l'État et de temps en temps pour aller sur le marché interbancaire avec des interventions forex.
Les réserves ne suffiront pas pour effectuer de gros paiements de dettes. La solution est évidente: le pays doit procéder à des réformes rapides et efficaces, créer une nouvelle économie avec des fonds de financement. Le problème est que d'emprunter plus ne sera pas si facile.
Mobiliser l'épargne domestique ne sera pas moins difficile car les investisseurs locaux se montrent très prudents.
La dernière année a été la plus instructive pour l'Ukraine et a montré la fragilité de la confiance en Ukraine de la part de ses prêteurs.

Les réformes d'abord ! l'argent après...

Il y a un an, la ministre des Finances, Natalia Yaresko, était persuadée que Kyiv serait en mesure de maintenir sa stabilité économique émergente et d'obtenir un soutien de crédit de plus de 10 milliards de dollars. Les fonds devaient provenir du FMI (5,8 milliards de dollars en trois tranches), du gouvernement américain (1 milliard de dollars), du gouvernement du Japon (1,3 milliard de dollars), de l'Union européenne (1,2 milliard d'euros), des gouvernements suisse, Pologne (650 millions d'euros), de la BERD et la Banque européenne d'investissement (environ 1 milliard d'euros) et la Banque mondiale (1,5 milliard de dollars).
Mais l'Ukraine n'a pas reçu un tiers de l'argent attendu en 2016.
La crise politique prolongée au début de l'année s'est transformée en un défilé de démission des ministres du Cabinet d'Arseniy Yatsenyuk, de décélération des réformes et les quelques investisseurs qui ont osé croire en l'Ukraine ont vu leur activité baisser drastiquement, sans compter la lutte contre l'agression russe en première ligne et dans l'économie.
Une déclaration de Christine Lagarde, directrice générale du FMI en février 2016, dans laquelle elle a mis en doute la capacité des responsables ukrainiens à s'attaquer à la corruption, a mis le pays au bord de l'isolement financier international.

La situation n'a été résolue qu'avec un changement de gouvernement. En mai-juin, le nouveau Cabinet de Volodymyr Groysman a réussi à lancer le volant de la transformation et prendre un certain nombre de décisions fondamentales - sur les prix du marché pour le gaz, la réforme des douanes, et la déclaration électronique des actifs des fonctionnaires du pays.
Cependant, le temps des discussions avec les créanciers a été perdu irrémédiablement. Seulement en septembre, l'Ukraine a réussi à s'entendre avec ses principaux prêteurs sur la reprise de la coopération. Dans le même temps, la générosité des créanciers a été considérablement limitée. Au lieu de trois tranches, le FMI n'en a accordé à Kyiv qu'une seule, réduisant son volume de 1,7 milliard de dollars à 1 milliard de dollars.
La «contribution» de la Banque mondiale a été réduite des deux tiers. La décision la plus significative de la banque en 2016 a été l'attribution de garanties de prêt de 500 millions de dollars pour l'achat de gaz. La BERD et la Banque européenne d'investissement ont également réduit leur aide.
À la fin de 2016, le volume des investissements de la BERD s'élevait à environ 400 millions d'euros. Le même montant a été accordé par la BEI et uniquement sous la forme d'une longue ligne de crédit destinée à soutenir les petites et moyennes entreprises. Et bien que la Banque européenne d'investissement conserve la possibilité d'allouer des fonds de crédit considérables pour des projets d'infrastructure et de diverses réformes, totalisant plus d'un milliard d'euros, la plupart des accords déjà conclus et fixés dans les accords respectifs n'ont pas encore été mis en œuvre.
Kyiv n'a pas non plus pu attirer l'assistance macrofinancière de l'Union européenne. Le volume potentiel des entrées d'argent a été réduit de moitié, passant de 1,2 milliard d'euros à 600 millions d'euros. Mais même cette tranche n'a pas été reçue. En Septembre, l'Ukraine a fait face à une nouvelle demande, avec un soupçon de lobbying par les fabricants de meubles européens, pour lever l'interdiction des exportations de grumes de bois, introduite en 2015. Nous pouvons seulement deviner le pourquoi de cette demande, sachant que l'Ukraine n'a pas su dégager ses priorités pour l'accélération des réformes ukrainiennes et le renforcement de la lutte contre la corruption.
Au cours de la dernière année, l'UE a réduit de moitié le volume potentiel d'entrées d'argent en Ukraine. L'année dernière, l'UE a réduit de moitié le volume potentiel d'entrées d'argent en Ukraine. Les difficultés ont également émergé avec un important prêt du gouvernement du Japon. Au lieu du milliard promis, Tokyo a accordé à Kyiv une ligne de crédit de 269 millions de dollars et a exprimé son intérêt pour un certain nombre de projets sur la restauration de Donbas et le développement de la zone d'exclusion autour de la centrale nucléaire de Chornobyl.
La cause essentielle de l'obtention de fonds importants pour les programmes de développement économique a été et reste les réformes, dont le succès n'a pas encore été évalué par le gouvernement japonais.
Seul le gouvernement des États-Unis a pleinement tenu sa promesse à l'Ukraine. En septembre, après des négociations fructueuses avec le FMI, il a accordé à notre pays un milliard de dollars en garanties de prêts. Cela a permis à Kiev d'émettre des euro-obligations au taux le plus bas de son histoire à 1,471% par an, mais cela n'a pratiquement pas eu d'impact sur investissement intérieur.
Selon les données officielles du Service des statistiques de l'État, pour les neuf premiers mois de 2016, l'Ukraine a réussi à attirer un peu plus de 2,6 milliards de dollars d'investissements directs étrangers, bien qu'elle ait prévu d'obtenir quelque 4-4,5 milliards de dollars.
De plus, traditionnellement, l'investisseur principal venait de la juridiction offshore de Chypre, ce qui, très probablement, signifie que l'argent est d'origine ukrainienne.

Essayer d'éviter les mêmes erreurs

En 2017, l'Ukraine espère attirer au moins 9 milliards de dollars - grâce au prêt du FMI (le montant projeté de financement est de 5,3 milliards de dollars en quatre tranches), la poursuite du programme de garanties de prêt du gouvernement américain, un soutien financier accru de la BERD (jusqu'à 1 milliard d'euros), ainsi qu'une aide financière de l'UE (au moins 600 millions d'euros).
Les projets financiers avec les gouvernements du Japon, de l'Allemagne et d'autres membres du G7, non mis en œuvre en 2016, figurent également sur la liste. En outre, l'Ukraine sera en mesure, pour la première fois en trois ans, d'émettre des euro-obligations à part entière. "Nous n'avons pas besoin urgent de pénétrer le marché de la dette internationale, et tout le monde comprend cela.Par conséquent, nous prévoyons d'émettre un petit montant d'obligations, de sorte que les investisseurs s'habituent à la présence de l'Ukraine sur le marché, Pour un placement plus significatif ", a déclaré le ministre des Finances de l'Ukraine Oleksandr Danyliuk aux journalistes. Ce n'est pas un secret que ce que les prêteurs attendent en retour. Leur condition clé est le maintien de la coopération avec le FMI et la poursuite du programme de réformes. Les changements majeurs sont attendus dans le domaine de la lutte contre la corruption; La réforme des retraites, qui permettra de réduire sensiblement le déficit budgétaire de la Caisse de pensions; Dans le domaine de la réforme foncière en termes de choix d'un modèle de développement d'un marché foncier à part entière.



Cette année, l'Ukraine prévoit pour la première fois en trois ans d'émettre des Eurobonds. L'ordre du jour comprend l'amélioration de la politique fiscale et douanière, l'amélioration du système bancaire, la politique de la dette compétente, qui permet de réduire le fardeau de la dette sur Le budget de l'État et les réserves de change de la Banque nationale, ainsi que les réformes de la justice, de l'éducation, de la santé, de la construction routière et de la sécurité énergétique.

Ainsi, des changements drastiques devraient affecter la plupart des domaines clés. "Les réformes menées dans le cadre du programme du FMI, signalent aux investisseurs étrangers que le pays va dans la bonne direction, sa politique économique est prudente et il vaut la peine d'investir dans ce pays", a déclaré l'économiste en chef de Dragon Capital Olena Belan Dans ses commentaires à UNIAN.

Le montant estimé des investissements étrangers directs en Ukraine d'ici la fin de 2017 est de 3 à 5 milliards de dollars. Avant la fin de janvier, l'Ukraine s'attend à obtenir l'approbation du FMI de la quatrième tranche de prêt de la facilité élargie de financement de quatre ans, approuvée en mars 2015.

Dans le cadre de ce programme, Kyiv a déjà recueilli 7,62 milliards de dollars et attend maintenant plus de 1,3 milliard. Les fonds seront versés aux réserves internationales de la Banque Nationale. En plus de la tranche, l'Ukraine verra le Mémorandum actualisé avec le FMI, en stipulant le plan de réformes économiques pour l'année à venir. Sa mise en œuvre permettra non seulement à Kyiv d'accélérer la croissance économique, mais permettra également à l'Ukraine d'éviter ses erreurs traditionnelles.

Olesia Safronova

Pour en savoir plus sur UNIAN: http://www.unian.info/economics/1721186-western-incentives-for-ukrainian-growth.html
avatar
Krispoluk

Messages : 4178
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Sam 28 Jan - 14:29

Très bonne analyse et si on suit un peu Groysman, on voit qu'il avance dans le bon sens . . . avec bon sens aussi.
Un des points que je relève et qu'il améliore, c'est l'état des routes.
Un pays sans route, c'est un pays sans commerce. D'où une des priorités, (et il l'a bien compris), est de donner à l'Ukraine un réseau routier correct, ce qui permettra la circulation plus aisée pour le transport de marchandises.
Et il y va avec logique aussi, il a commencé par les routes liant Kiev à Odessa et son port.
A Odessa, il essaie de développer la structure du port de commerce, ce qu'il ne peut envisager actuellement à Marioupol, celui-ci étant trop exposé aux terroruSSes

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 28 Jan - 14:59

Matt a écrit:Très bonne analyse et si on suit un peu Groysman, on voit qu'il avance dans le bon sens . . . avec bon sens aussi.
Un des points que je relève et qu'il améliore, c'est l'état des routes.
Un pays sans route, c'est un pays sans commerce. D'où une des priorités, (et il l'a bien compris), est de donner à l'Ukraine un réseau routier correct, ce qui permettra la circulation plus aisée pour le transport de marchandises.
Et il y va avec logique aussi, il a commencé par les routes liant Kiev à Odessa et son port.
A Odessa, il essaie de développer la structure du port de commerce, ce qu'il ne peut envisager actuellement à Marioupol, celui-ci étant trop exposé aux terroruSSes

Ouaip, pour les routes c'est une évidence que personne ne conteste. A remarquer quand même que la magistrale de Kiev à Odessa était déjà en bon état il y a 5 ans, m'étonnerait qu'elle soit en ruine aujourd'hui étant l'une des artères principales du pays. De même que l'autoroute Kharkov-Dnipro, les deux seules artères du pays dignes du nom d'autoroute !

Le gros problème ça reste les liaisons Est-Ouest en triste état, Kharkov à Lviv via Kiev, pourtant essentielles pour le commerce entre l'Ukraine et l'Europe de l'Ouest...

Pour le port d'Odessa, le drame c'est qu'il a perdu beaucoup de capacité par manque d'entretien de ses installations depuis des décades, il doit fonctionner peut-être à 30 ou 40% de ses capacités. De plus, tant que la corruption endémique de l'oblast d'Odessa n'aura pas été éradiquée, le reste n'est que vœu pieux.
Sakastchvili en sait quelque chose : il s'y est cassé les dents... Maffia d'Odessa trop puissante ? Même Poroshenko n'ose pas la combattre ou il est complice ?

Enfin, il y a encore beaucoup de pain sur la planche... affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 4178
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Sam 28 Jan - 15:56

Le pain sur la planche ne manque pas, c'est un fait.
Hier ou jeudi, je ne sais plus, je lisais un article (que j'aurais bien fait de poster) disant en gros, qu'il faudra plus de 20 ans pour que l'Ukraine rejoigne le niveau de la Pologne . . . lors de son entrée dans l'UE.  Embarassed
C'est un fait qu'on est loin du compte.

N'ayant jamais été à Odessa, je ne connais pas l'état de la route.
J'ai circulé entre Kiev et Sumy et entre Ivano-Franco et Kiev et aussi en direction de la Hongrie.

Le pire étant la traversée des Carpates via route "classique": routes défoncées où il est plus "confortable" de rouler dans l'herbe du bas-côté que sur la route elle-même. La cata est en montagne où il n'y a plus de bas-côté (falaises à gauche et à droite).

Via l'autoroute de Lviv vers la frontière polonaise (E471) et ensuite descente vers Uzhgorod et Tchop (H13), route refaites pour l'euro 2012 de foot, état impeccable (mieux qu'en Belgique) . . .  Very Happy

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 28 Jan - 16:15

Ouais, j'ai fais autrefois (+ de 5 ans) en voiture la magistrale Kiev-Odessa, je peux te dire que c'était la meilleure route du pays (j'en ai fait plein à l'ouest comme à l'est et en Crimée)
On s'y crois comme une autoroute (4 voies, revêtement impeccable) mais ce n'est qu'une nationale alors limitations : 110, 90, voire 70... J'ai pris au moins 2 schtraffs sur ce boulevard... Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4178
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Sam 28 Jan - 16:37

Krispoluk a écrit:... J'ai pris au moins 2 schtraffs sur ce boulevard... Laughing
En cinq ans avec une voiture étrangère? Comment t'as fais pour si peu?  Laughing
Rien que pour aller à Kiev la première fois, me suis fais arranger pour du 110 à la place du 50 (le village était à 800m à droite de la route).
Ils ont accepté mes 5 € à la place de "la procédure".  Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 28 Jan - 20:14

Matt a écrit:
Krispoluk a écrit:... J'ai pris au moins 2 schtraffs sur ce boulevard... Laughing
En cinq ans avec une voiture étrangère? Comment t'as fais pour si peu?  Laughing
Rien que pour aller à Kiev la première fois, me suis fais arranger pour du 110 à la place du 50 (le village était à 800m à droite de la route).
Ils ont accepté mes 5 € à la place de "la procédure".  Wink

Au total, sur 6 ans d'Ukraine, j'ai du me prendre une quinzaine de schtraffs (pas tant que ça !) et même une année 2008, je crois, aucune... Un miracle !!! Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4178
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Sam 28 Jan - 20:28

Bon Dieu, t'as le bon œil qui veille sur toi! Shocked  Cool

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Krispoluk le Sam 28 Jan - 20:37

Matt a écrit:Bon Dieu, t'as le bon œil qui veille sur toi! Shocked  Cool

Non, non, techniques de conduite élémantaires :

- Un détecteur de radars discret, branché uniquement en Ukraine (trop risqué en France)
- L'habitude; quand on aborde des zones "à risque" : arrêts de bus, parkings, babouchkis qui traversent "l'autoroute", on lève le pied pour ne pas dépasser 70.
- Quand on voit des chauffeurs précédant, freiner brutalement sans raison apparente, on leur "colle au cul" et on n'essaye pas de dépasser...

Wink Wink Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 4178
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Dim 29 Jan - 2:12

Krispoluk a écrit:
Matt a écrit:Bon Dieu, t'as le bon œil qui veille sur toi! Shocked  Cool

Non, non, techniques de conduite élémantaires :

- Un détecteur de radars discret, branché uniquement en Ukraine (trop risqué en France)
- L'habitude; quand on aborde des zones "à risque" : arrêts de bus, parkings, babouchkis qui traversent "l'autoroute", on lève le pied pour ne pas dépasser 70.
- Quand on voit des chauffeurs précédant, freiner brutalement sans raison apparente, on leur "colle au cul" et on n'essaye pas de dépasser...

Wink Wink Wink

...et on remercie les conducteurs venant en sens inverse qui font des appels de phares pour prévenir !
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  travellergillou76 le Dim 29 Jan - 9:31

lors de mon séjour à lviv en décembre, on a fait une journée d'excursion à l'Est de la ville (visites sur olesko, zolotchiv, pidhirtsi).
J'ai été plutôt agréablement surpris par l'état de ces routes de campagne.
Après c'est la Galicie, qui ne doit pas être la région la plus pauvre d'Ukraine.

C'est plutôt le bus que l'on a utilisé qui faisait pitié. Un ancien bus français avec une bonne partie des fauteuils hs. Very Happy
Le lendemain on a eu droit à un bus espagnol ("communidad de valencia") même pas repeint pour visiter la périphérie de lviv Very Happy

travellergillou76

Messages : 515
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Jeu 2 Fév - 12:21

Alors là, le guébiste ne va pas aimer du tout du tout du tout:

Poroshenko prêt pour le référendum de l'OTAN en Ukraine: Si les Ukrainiens disent «oui», le président fera de son mieux pour obtenir l'adhésion

President of Ukraine Petro Poroshenko says he intends to hold referendum on NATO accession.
As reported by Censor.NET citing 112 Ukraine TV channel, Poroshenko said in an interview to German Berliner Morgenpost.

Four years ago, only 16 percent of Ukrainians supported Ukraine's membership in NATO, the president said. Now it is 54 percent. As a president, Poroshenko says, he hears the Ukrainian people and is willing to hold a referendum on NATO accession. If Ukrainians vote 'yes,' the president says he will do his best to get NATO accession for Ukraine.

Read more: NATO chief calls on Russia to make militants stop violence in Ukraine's east, - Reuters

In 2016, five battalions of the Armed Forces of Ukraine were trained under NATO standards.


Le président de l'Ukraine Petro Poroshenko dit qu'il a l'intention de tenir référendum sur l'adhésion à l'OTAN.

Comme indiqué par Censor.NET citant 112 Ukraine chaîne de télévision, Poroshenko a déclaré dans une interview à l'allemand Berliner Morgenpost.

Il y a quatre ans, seuls 16% des Ukrainiens appuyaient l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN, a déclaré le président. Maintenant, il est de 54 p. En tant que président, dit Poroshenko, il entend le peuple ukrainien et est disposé à tenir un référendum sur l'adhésion à l'OTAN. Si les Ukrainiens votent «oui», le président dit qu'il fera de son mieux pour obtenir l'adhésion de l'OTAN à l'Ukraine.

Lire plus: Le chef de l'OTAN appelle la Russie à faire cesser la violence dans l'est de l'Ukraine, - Reuters

En 2016, cinq bataillons des forces armées d'Ukraine ont été formés selon les normes de l'OTAN.


Confirmation:

Poroshenko prêt à tenir un référendum sur les perspectives de l'Ukraine à rejoindre l'OTAN


President of Ukraine Petro Poroshenko in an interview with German edition Berliner Morgenrost said he is willing to hold a referendum about the prospects of Ukraine's membership in NATO.



Answering a question on whether the accession to NATO is a realistic goal for Ukraine, Poroshenko said that first and foremost Ukrainian people's opinion on this issue is important for him.



"Four years ago only 16% of Ukrainian people supported the idea of Ukraine joining NATO. Now 54% of Ukrainians support the idea. As a president, I am guided by the views of my people - I will hold a referendum on Ukraine's prospects for membership in NATO," the president said.



Poroshenko said that he would do everything possible to achieve NATO membership, if this idea is supported by a referendum.



As reported, the best way for Ukraine to guarantee its safety is by joining the North Atlantic Treaty Organization (NATO) and, if a referendum on accession were held in the near future, more than three quarters of Ukrainians would vote for it.



According to the results of a poll conducted by the Democratic Initiatives Fund named after Ilko Kucheriv together with the sociological service of the Razumkov Centre, the best way to guarantee the country's security is by joining NATO (44.1%). Choosing an unaligned status for the nation was supported by 26.4% of respondents, followed by joining a military alliance with Russia and other former Soviet republics (6.4%). Only 3.9% of those polled favored a military alliance with the U.S.



Some 62.2% percent of those polled said they would vote in a referendum on NATO membership if it were held in the near future. Some 22.7% said they would abstain.



The poll was conducted from December 16 until December 20, 2016 in all regions of Ukraine, except Crimea and the occupied territories of Donetsk and Luhansk regions, 2,018 of respondents, aged over 18 years, were interviewed. The theoretical margin of sampling error does not exceed 2.3%.



Le président de l'Ukraine Petro Poroshenko dans une interview à l'édition allemande Berliner Morgenrost a déclaré qu'il est prêt à tenir un référendum sur les perspectives de l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN.

Répondant à une question sur la question de savoir si l'adhésion à l'OTAN est un objectif réaliste pour l'Ukraine, Poroshenko a déclaré que l'opinion ukrainienne avant tout sur cette question est importante pour lui.

«Il y a quatre ans, seuls 16% des Ukrainiens appuyaient l'idée de l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN, et 54% des Ukrainiens appuient cette idée. En tant que président, je suis guidé par les vues de mon peuple - je vais tenir un référendum sur les perspectives de l'Ukraine.
Membres de l'OTAN », a déclaré le président.

Poroshenko a déclaré qu'il ferait tout son possible pour devenir membre de l'OTAN, si cette idée est soutenue par un référendum.

Comme indiqué, le meilleur moyen pour l'Ukraine de garantir sa sécurité est en se joignant à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et, si un référendum sur l'adhésion a lieu dans un proche avenir, plus des trois quarts des Ukrainiens voteraient pour elle.

Selon les résultats d'un sondage mené par le Fonds d'initiatives démocratiques du nom de Ilko Kucheriv et du service sociologique du Centre Razumkov, la meilleure façon de garantir la sécurité du pays est de rejoindre l'OTAN (44,1%). Le choix d'un statut non aligné pour la nation a été soutenu par 26,4% des répondants, suivi par une alliance militaire avec la Russie et d'autres anciennes républiques soviétiques (6,4%).
Seulement 3,9% des sondés étaient favorables à une alliance militaire avec les États-Unis.

Quelque 62,2% des répondants ont déclaré qu'ils voteraient lors d'un référendum sur l'adhésion à l'OTAN si elle était tenue dans un proche avenir.
Quelque 22,7% ont déclaré qu'ils s'abstiendraient.

Le sondage a été menée du 16 décembre jusqu'au 20 décembre 2016 dans toutes les régions de l'Ukraine, à l'exception de la Crimée et les territoires occupés de Donetsk et Luhansk régions, 2 018 des répondants, âgés de plus de 18 ans, ont été interviewés. La marge théorique d'erreur d'échantillonnage ne dépasse pas 2,3%.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mer 8 Fév - 10:34

Klimkin calls elections in Donbas and Crimean territories occupied by Russia at Russian gunpoints as 'farce'


Minister of Foreign Affairs of Ukraine Pavlo Klimkin has called elections in the territories of Donbas and Crimea occupied by Russia as 'farce' and noted that Kyiv no longer needs such farces.

"Two electoral farces at Russian gun points have resulted in two occupation authorities in the occupied Crimea and Donbas. These are enough farces," Klimkin wrote on his Twitter on Tuesday.


Earlier, in an interview with the media, German Ambassador to Ukraine Ernst Reichel said that the elections in Donbas could take place in the presence of Russian troops.


Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkin, a qualifié les élections dans les territoires de Donbas et de la Crimée occupés par la Russie de «farce» et a noté que Kiev n'avait plus besoin de ces farces.


"Deux farces électorales à des points d'armes russes ont abouti à deux autorités d'occupation dans la Crimée occupée et Donbas. Ce sont assez farces", a écrit Klimkin sur son Twitter mardi.


Plus tôt, dans une interview avec les médias, l'ambassadeur allemand en Ukraine Ernst Reichel a déclaré que les élections à Donbas pourrait avoir lieu en présence des troupes russes.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Александр le Mer 15 Fév - 12:13

N'y va pas de main morte:

Selon Volodymyr Hroisman, Yulia Timochenko est la «maman de la corruption»



Volodymyr Hroisman estime que Yulia Timochenko est la «maman de la corruption, du populisme et de l'inefficacité ».

Le Premier ministre ukrainien l’a noté sur sa page Twitter.

«Mykhaïlo Hrouchevsky est le père de l’État ukrainien modern. La «maman» de la corruption, du populisme et de l'inefficacité est Yulia Timochenko », a écrit Hroisman, avant d’ajouter que Timochenko «a un objectif potentiel et désiré : prendre du pouvoir ».  

Volodymyr Hroisman a aussi déclaré que son objectif a lui était l’État ukrainien fort.
Volodymyr Groysman @VGroysman 22 hil y a 22 heures

Юлія Тимошенко – це «мама» української економічної слабкості, корупції і популізму, яка протягом 20 років робила все, щоб знищити Україну.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Jeu 16 Fév - 18:14

Александр a écrit:N'y va pas de main morte:

Selon Volodymyr Hroisman, Yulia Timochenko est la «maman de la corruption»

Mais il a malheureusement parfaitement raison !  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Jeu 16 Fév - 18:28

Je sais bien. 
Quand Maya travaillait chez UKRtransgaz, il y avait deux comptabilités. L'officielle et celle "pour Yulia". silent

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Jeu 16 Fév - 18:32

Matt a écrit:Je sais bien. 
Quand Maya travaillait chez UKRtransgaz, il y avait deux comptabilités. L'officielle et celle "pour Yulia". silent

Cette femme est une sangsue politique et financière que l'Ukraine devrait mettre hors d'état de nuire en toute légalité et le plus rapidement possible. Les preuves existent: qu'on les sorte et qu'on les utilise ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Jeu 16 Fév - 23:31

Je l'ai toujours dis. Même si je pense qu'elle était moins mauvaise (pour l'Ukraine) que Yanoukovitch.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Mar 21 Fév - 19:54

AFP, publié le mardi 21 février 2017 à 18h17
Autriche: les autorités arrêtent l'oligarque ukrainien Dmytro Firtach, accusé de corruption, sur la base d'un mandat d'arrêt émis par l'Espagne





Les autorités autrichiennes ont arrêté mardi l'oligarque ukrainien Dmytro Firtach sur la base d'un mandat d'arrêt émis par l'Espagne qui le recherche pour blanchiment, a indiqué le parquet de Vienne.

L'arrestation de l'homme d'affaires est intervenue à la cour d'appel de Vienne qui venait de donner son feu vert à l'extradition de M. Firtach vers les Etats-Unis. La justice américaine le réclame dans le cadre d'une enquête sur des faits de corruption.

Le magnat ukrainien du gaz et des transports, assigné à résidence en Autriche depuis trois ans, était présent à la cour pour l'énoncé du jugement d'extradition et n'a pas opposé de résistance à son arrestation.

Il avait déjà été brièvement détenu une première fois par les autorités autrichiennes en 2014 dans le cadre de l'enquête américaine mais avait été remis en liberté moyennant une caution record.

La police espagnole avait annoncé fin novembre qu'un mandat d'arrêt européen avait été lancé depuis Barcelone contre trois Ukrainiens dont "un important homme d'affaires du secteur du gaz". La presse espagnole avait identifié ce dernier comme étant Dmytro Firtach.

Selon le journal ABC à l'époque, M. Firtach est accusé "d'avoir d'étroites relations avec le crime organisé et d'avoir blanchi dix millions d'euros en Espagne, provenant de présumées activités criminelles".

Les Etats-Unis le recherchent de leur côté pour des faits de corruption liés à l'exploitation d'une mine de titane en Inde.
avatar
Caduce62

Messages : 3580
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 21 Fév - 20:16

En vlà un qui risque de manger des oranges pendant un certain temps.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 41 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum