La propagande

Page 37 sur 37 Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37

Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk le Jeu 25 Jan - 15:42

Ouaip, le Doc, tu postes des trucs à diffusion très limitée. Ce mec, je ne le connais pas et j'en ai rien à foutre, hormis qu'il cite un ami commun à nous deux... Suspect

"Condamné pour diffusion.... à caractère raciste..." etc Crying or Very sad Bof ! N'importe qui peut se faire condamner en France aujourd'hui pour "racisme". Il suffit de constater que des participants au Carnaval de Dunkerque ont failli se faire condamner parce qu'ils s'étaient grimés en noirs affraid Bientôt, déguisements interdits en France pour les noirs, les arabes, les chinois, les juifs, les hommes déguisés en femmes (grave atteinte aux travestis...) J'en passe... Oui, Orwell est bien en passe de gagner la partie ! Twisted Evil 

Donc ce tweet est un épiphénomène, de plus très confus (on n'y comprend rien...)

Bon, si ça te défoule de poster des trucs pareils avec un intérêt ultra limité sur ce forum thématique, tu peux continuer hein... Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4588
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Jeu 25 Jan - 15:53

Krispoluk a écrit:
Bon, si ça te défoule de poster des trucs pareils avec un intérêt ultra limité sur ce forum thématique, tu peux continuer hein... Laughing Laughing Laughing
Sauf que ça a rapport avec l'Ukraine car c'était un ardent défenseur de la vente des Mistrals à la Russie et un anti-ukrainien viscéral  Evil or Very Mad
Sinon, ça ne valait même pas le prix de la feuille de journal LaughingLaughingLaughing
avatar
Caduce62

Messages : 4017
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk le Jeu 25 Jan - 16:11

Caduce62 a écrit:
Krispoluk a écrit:
Bon, si ça te défoule de poster des trucs pareils avec un intérêt ultra limité sur ce forum thématique, tu peux continuer hein... Laughing Laughing Laughing
Sauf que ça a rapport avec l'Ukraine car c'était un ardent défenseur de la vente des Mistrals à la Russie et un anti-ukrainien viscéral  Evil or Very Mad
Sinon, ça ne valait même pas le prix de la feuille de journal LaughingLaughingLaughing

Ok ! A part ça, quand même étonné que la réputation de Tarkan atteigne ces hauteurs stratosphériques... scratch

Faut dire quand même, qu'avec son (bon) boulot pour équiper les forces ukrainiennes et son passage à la télé ukrainienne, il soit devenu une cible de choix pour les trolls, hein ! Twisted Evil Laughing Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 4588
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Matt le Sam 3 Fév - 13:15

Allez, un petit coup pour la route.  Very Happy
La Russie dit que les États-Unis "chassent" pour que les Russes soient arrêtés dans le monde entier

MOSCOW (Reuters) - Russia has issued a travel warning recommending its citizens think twice before traveling abroad, saying the United States was hunting for Russians to arrest around the world.

The Foreign Ministry statement warns Russian citizens that when abroad they face a serious threat of arrest by other countries at Washington’s request, after which they could be extradited to the United States.

“Despite our calls to improve cooperation between the relevant U.S. and Russian authorities ... U.S. special services have effectively continued ”hunting“ for Russians around the world,” the travel warning said.

“Considering these circumstances, we strongly insist that Russian citizens carefully weigh up all the risks when planning trips abroad,” the Foreign Ministry said.

It said more than 10 Russians had been detained in foreign countries with U.S. involvement since the start of 2017.

By way of example, it pointed to at least four Russians arrested on U.S. cyber crime charges in Spain, Latvia and Greece. U.S. action against suspected Russian cyber criminals surged to a record high last year.

Seven Russians were arrested or indicted in 2017 in the United States and abroad, compared to an average of two a year in the preceding six years.

The ministry pointed to the case of Stanislav Lisov, accused of creating a computer virus that targeted customers of financial institutions, causing millions of dollars of damage, who was extradited from Spain to the United States last year.

It mentioned earlier cases as well, including the detention of Roman Seleznev for cyber crime in the Maldives in 2014, which it described as a kidnapping by American agents.


MOSCOU (Reuters) - La Russie a émis un avertissement de voyage recommandant à ses citoyens de réfléchir à deux fois avant de voyager à l'étranger, disant que les Etats-Unis cherchaient des Russes à arrêter dans le monde entier.

La déclaration du ministère des Affaires étrangères prévient les citoyens russes que lorsqu'ils sont à l'étranger, ils font face à une grave menace d'arrestation par d'autres pays à la demande de Washington, après quoi ils pourraient être extradés vers les États-Unis.

"Malgré nos appels à améliorer la coopération entre les autorités américaines et russes compétentes ... les services spéciaux des Etats-Unis ont effectivement continué à" chasser "les Russes dans le monde entier", a ajouté l'avertissement.

"Compte tenu de ces circonstances, nous insistons fortement pour que les citoyens russes mesurent soigneusement tous les risques lorsqu'ils planifient des voyages à l'étranger", a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Il a déclaré que plus de 10 Russes avaient été détenus dans des pays étrangers avec une implication des Etats-Unis depuis le début de l'année 2017.


À titre d'exemple, il a signalé qu'au moins quatre Russes ont été arrêtés pour des accusations de cybercriminalité aux États-Unis en Espagne, en Lettonie et en Grèce. L'action des États-Unis contre les cyber-criminels présumés de Russie a atteint un niveau record l'an dernier.

Sept Russes ont été arrêtés ou inculpés en 2017 aux États-Unis et à l'étranger, contre une moyenne de deux par an au cours des six années précédentes.

Le ministère a attiré l'attention sur le cas de Stanislav Lisov, accusé d'avoir créé un virus informatique ciblant des clients d'institutions financières, causant des millions de dollars de dommages, qui a été extradé d'Espagne vers les États-Unis l'année dernière.

Il a également mentionné des cas antérieurs, y compris la détention de Roman Seleznev pour cybercriminalité aux Maldives en 2014, qu'il a décrit comme un enlèvement par des agents américains.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6618
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  benoit77 le Dim 4 Fév - 23:03

Un tout nouveau Buk 332 pour faire oublier celui du vol Mh17

https://www.youtube.com/watch?v=KcmBZ0_WvsQ
avatar
benoit77

Messages : 1792
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 5 Fév - 1:47

avatar
Caduce62

Messages : 4017
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Matt le Mar 13 Fév - 12:53

Du reportage objectif aux mythes et à la propagande: l'histoire de RIA


“Brothels for zoophiles have existed for a long time in Copenhagen. Local animal rights defenders, whose voices, however, are almost never heard, have told me that the animals are put in special machines and even have their limbs broken so that they cannot harm those who enjoy such unusual pleasures”.

The paragraph quoted above was part of a longer piece describing different aspects of the alleged perversion of traditional values in the West, published in December by RIA Novosti, a state-owned Russian news agency.

Before looking at the developments that have let RIA Novosti to the point when it publishes articles of this kind, let’s turn the discussion around and ask if there are any mitigating circumstances in RIA’s story. Is there anything that prevents us from concluding that RIA, which used to enjoy international respect for accuracy and unbiased, timely reporting, has simply sold out and become an anti-Western propaganda outlet?

Is an undocumented claim an “opinion”?

The incorrect notion that Denmark tolerates zoophilia – people having sex with animals – is not new to the pro-Kremlin narrative. As we reported in September, it has a history among marginal outlets in Russia, Georgia and other countries. In Russia, the narrative can also be traced back to a news item broadcast by the state-controlled TV station NTV in October 2013, in which it was claimed that Denmark had become a destination of international animal sex tourism.


This image was used as illustration of a similar story about alleged animal brothels in Denmark, published by a marginal Russian outlet, as we reported in September. (Image: Screenshot from Kolokol Rossii)
Cette image a été utilisée comme illustration d'une histoire similaire au sujet de supposés bordels d'animaux au Danemark, publiés par un exutoire russe marginal, comme nous l'avons rapporté en septembre. (Image: Capture d'écran de Kolokol Rossii)

However, RIA’s story does not go as far as to claim that Denmark has legalised animal brothels; the author simply brings forward a rumour about cruelty to animals, which she claims to have heard from a friend.

RIA’s piece is also not presented as a news item; instead, it is published in a section headlined “Opinion”. It could be argued that this frame introduces an element of deniability for RIA, so that, if asked, the news agency can simply say that the claim is the author’s, and in no way RIA’s.

But can an undocumented and, mildly speaking, controversial claim be considered “an opinion”? And will those employees at RIA who want to enjoy recognition for their journalistic work, appreciate this kind of text appearing on RIA’s website?

RIA under pressure

The newswire agency RIA Novosti, or simply “RIA”, is part of the state-owned media house “Rossiya Segodnya”. RIA works in the same building as one of the Kremlin’s international flagship propaganda outlets, Sputnik, and has the same Director General as Sputnik, the EU-sanctioned Dmitry Kiselev (see top photo). The agency has a wide network of correspondents across the globe, including reporters accredited at the EU institutions in Brussels.


RIA Novosti’s headquarter building in Moscow. Since 2013 it has carried the name Rossiya Segodnya(“Russia Today”). (Image: Wikipedia)
Le siège de RIA Novosti à Moscou. Depuis 2013, il porte le nom de Rossiya Segodnya («Russia Today»). (Image: Wikipedia)

Since the merger with Sputnik (the former Voice of Russia/Radio Moscow) in 2013 under the “Rossiya Segodnya” umbrella, RIA’s staff has struggled to maintain pockets of propaganda-free oxygen in spite of pressure from top managers who are on the record as claiming that “the period of impartial journalism is over. Objectivity is a myth”.

By reserving an “opinion” section for the most openly propagandistic texts, those editors and journalists at RIA who remember the time when RIA enjoyed international respect, and who cherish their professional integrity, perhaps hope to protect RIA’s core business, the newswire, from disinformation and other kinds of propaganda. 

However, as our database shows, more and more examples of disinformation have begun to appear also in RIA’s newswire reporting.

"Les maisons closes pour les zoophiles existent depuis longtemps à Copenhague. Les défenseurs des droits des animaux locaux, dont on ne parle presque jamais, m'ont dit que les animaux sont mis dans des machines spéciales et même que leurs membres sont brisés pour ne pas nuire à ceux qui apprécient ces plaisirs inhabituels ».

Le paragraphe cité ci-dessus faisait partie d'une pièce plus longue décrivant différents aspects de la prétendue perversion des valeurs traditionnelles en Occident, publiée en décembre par RIA Novosti, une agence de presse russe appartenant à l'Etat.

Avant de regarder les développements qui ont permis à RIA Novosti de publier des articles de ce genre, retournons la discussion et demandons s'il y a des circonstances atténuantes dans l'histoire de RIA. Y a-t-il quelque chose qui nous empêche de conclure que l'AIR, qui avait l'habitude de jouir du respect international pour la précision et l'impartialité des reportages, s'est simplement vendue et est devenue une source de propagande anti-occidentale?

Une réclamation sans papiers est-elle une "opinion"?

La notion erronée que le Danemark tolère la zoophilie - les personnes ayant des relations sexuelles avec des animaux - n'est pas nouvelle dans le récit pro-Kremlin. Comme nous l'avons signalé en septembre, il a une histoire parmi les débouchés marginaux en Russie, en Géorgie et dans d'autres pays. En Russie, le récit peut également être retracé à une nouvelle diffusée par la chaîne de télévision publique NTV en octobre 2013, dans laquelle il a été affirmé que le Danemark était devenu une destination de tourisme sexuel international.

Cependant, l'histoire de RIA ne va pas jusqu'à prétendre que le Danemark a légalisé les maisons closes d'animaux; l'auteure avance simplement une rumeur sur la cruauté envers les animaux, qu'elle prétend avoir entendue d'un ami.

La pièce de RIA n'est pas non plus présentée comme une nouvelle; au lieu de cela, il est publié dans une section intitulée "Opinion". On pourrait faire valoir que cette base de sondage introduit un élément de déni pour RIA, de sorte que, si demandé, l'agence de presse peut simplement dire que la réclamation est celle de l'auteur, et en aucun cas celle de RIA.

Mais une revendication non documentée et, pour ainsi dire, controversée, peut-elle être considérée comme une «opinion»? Et les employés de RIA qui veulent être reconnus pour leur travail journalistique apprécieront-ils ce type de texte apparaissant sur le site web de RIA?

RIA sous pression

L'agence de presse RIA Novosti, ou simplement "RIA", fait partie de la maison de presse publique "Rossiya Segodnya". RIA travaille dans le même bâtiment que Spoutnik, l'un des points de distribution de propagande phare du Kremlin, et a le même directeur général que Spoutnik, Dmitry Kiselev (voir photo du haut). L'agence dispose d'un vaste réseau de correspondants à travers le monde, y compris des journalistes accrédités auprès des institutions de l'UE à Bruxelles.

Depuis la fusion avec Spoutnik (ex-Voix de Russie / Radio Moscou) en 2013 sous l'égide de "Rossiya Segodnya", le personnel de RIA a lutté pour maintenir des poches d'oxygène sans propagande malgré les pressions de hauts dirigeants affirmant que "la période de journalisme impartial est terminée. L'objectivité est un mythe ".

En réservant une section "opinion" pour les textes les plus ouvertement propagandistes, les rédacteurs et journalistes de RIA qui se souviennent du temps où RIA jouissait du respect international, et qui chérissent leur intégrité professionnelle, espèrent peut-être protéger le coeur de métier de RIA, la désinformation et d'autres types de propagande.

Cependant, comme le montre notre base de données, de plus en plus d'exemples de désinformation ont commencé à apparaître dans les reportages de RIA.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6618
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Matt le Mar 13 Fév - 13:06

Fake: La langue russe est en voie de disparition en Ukraine

Le journal en ligne russe Ukraina.ru a récement rapporté que la langue russe est dans une situation dramatique en Ukraine. С’est un entretien avec le Secrétaire de la Commission de Venise du Conseil de l’Europe, Thomas Markert, sur le site web ukrainien «Evropeyskaya pravda» qui a servi à en faire un évènement médiatique, en étant la seule source citée. En réalité, Thomas Markert a expliqué : «Le problème est que suite à l’adoptation de la loi sur l’éducation, la langue russe s’est retrouvé dans une situatuion qui est pire qu’auparavant». On peut notre qu’il n’a pas fait de déclaration à propos de la situation du russe en Ukraine en général.

Website screenshot ukraina.ru

Website screenshot vz.ru
Ukraina.ru n’a pas seulement fait des manipulations autour du titre de l’article, le journal en ligne a aussi repris un fake à propos de la loi sur l’éducation, qui pretends que l’ensignement du russe est interdit en Ukraine. En outre, les recommendations adressées à l’Ukraine par le Secrétaire de la Commission de Venise du Conseil de l’Europe ont été présentées comme des obligations strictes.
Ce fake a été diffusé par Ukraina.ruVzglyadAntimaidanpodrobnonews.rugrominfo.eu et d’autres médias moins connus.

Website screenshot eurointegration.com.ua

Website screenshot eurointegration.com.ua
Il convient de souligner que le Secrétaire de la Commission de Venise du Conseil de l’Europe Thomas Markert a déclaré qu’il est important de «diviser cette loi en deux parties – ce qui concerne les langues des minorités, qui sont des langues de l’UE, et ce qui concerne le reste. Les differences de normes sont trop élevées, et les langues non-parlées en UE sont désavantagés par rapport à celles qui le sont. Ainsi, juridiquement, il y a le problème de la langue russe, dont la situation s’est empirée».

Website screenshot slovoidilo.ua
En réalité, l’enseignement en russe continue sans difficultés en Ukraine. Selon les données du Service national statistique de l’Ukraine, 581 écoles offrent l’éducation en russe, et 356 000 écoliers étudient le russe. C’est le plus grand nombre d’écoles et d’éléves d’une langue minoritaire dans tout le pays.

Website screenshot eurointegration.com.ua
StopFake a déjà réfuté d’autres fakes à propos de la situation de la langue russe, des declarations de représentants de la Commission de Venise, et de la fameuse loi sur l’éducation. Ainsi, le problème de désinformation continue, même si ces mythes ont été débusqué.

Pas étonnant (pour eux):

Fake: Il ne reste plus une seule école russophone à Kiev

Les médias russes ont entrepris de réchauffer un de leur thème de propagande favoris en évoquant l’«oppression subie par les Ukrainiens russophones», faisant écho à l’adoption d’une résolution de l’Assemblée parlementaire de Conseil de l’Europe (Pace) sur les langues minoritaires.
Bien que cette résolution s’exprime surtout sur le conflit entre la Hongrie et l’Ukraine au sujet de la langue d’enseignement scolaire, les médias russes ont prétendu que le nombre d’écoles avec un enseignement en russe a fortement diminué. Ukraina.ru,Novorossia.Informl’agence de presse Kharkiv sont allé plus loin, jusqu’à prétendre qu’il ne reste plus une seule école avec l’enseignement en russe à Kiev.
Website screenshot Ukraina.ru
Website screenshot Novorossia.Inform
Ce fake cite comme source d’information le journal en ligne de la chaîne de télévision ukrainienne 112.ua, sympatisant du pouvoir précedent. Les journalistes de ce site affirment avoir reçu l’information du «Ministère de l’éducation de l’Ukraine». Les auteurs du texte assurent que cela est venu en  «reponse à une demande journalistique». Ils présentent une copie d’un tableau-excel non signé ni identifiable.
Website screenshot 112.ua
StopFake a recueilli les commentaires de l’administration municipale de Kiev sur ce sujet. Elle affirme que pour l’année scolaire 2017-2018 l’enseignement est dispensé en langue russe dans 16 écoles à Kiev. Ainsi, près de 7000 élèves reçoivent un enseignement en russe à Kiev. Depuis l’année 2014, 3 écoles seulement dans toute la ville ont changé de langue d’ensignement, cela dans une ville qui compte plus de 4 millions d’habitants.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6618
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Matt le Mar 20 Fév - 17:40

Fake: L’Europe approuve l’arrêt du versement des retraites pour le Donbass

Des médias russes et pro-russes ont déformé une information à propos d’une décision de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) concernant sept retraités de Donetsk.

Le 13 février dernier ces médias ont affirmé que «l’Europe a avalisé l’arrêt du versement des retraites pour le Donbass». Ils ont écrit que «la Cour à Strasbourg a décidé que les autorités ukrainiennes ne devaient rien aux citoyens» car la «CEDH a annoncé que l’Ukraine peut annuler les retraites pour les habitants du Donbass» et «reconnu le droit légitime de l’Ukraine à suspendre les pensions dans lazone d’opération antiterroriste». Certains journaux disent aussi que la CEDH oblige ainsi la Russie à payer les pensions à la place de l’Ukraine.

Le journal «Svobodnaya pressa» commence son texte par une affirmation mensongère, annoncant que la CEDH a «pardonné Kyiv pour des dettes qui s’élèvent à plusieurs miliards devant être payés aux républiques du Donbass».

En réalité, selon le communiqué de presse publié sur le site officiel de la CEDH «Judgment Tsezar and Others v. Ukraine – Donetsk pensioners’ complaints rejected», la Cour a seulement considéré que les 7 retraités devaient d’abord passer par les 3 niveaux de tribunaux en Ukraine, et a jugé que la CEDH n’a pas établi d’empêchement à un procès équitable dans leur pays pour ces retraités. Le non-respect de la procedure a été reconnu.

Ainsi, il n’est pas question d’autoriser l’Ukraine à ne pas verser les retraites dûes, ni d’annuler ces retraites ou bien encore d’obliger la Russie à les payer à la place de l’Ukraine.

Ce fake a été diffusé par RIA NovostiSvobodnaya pressal’agence de presse KharkivMigNewsUtro.ru et les autres médias peu connus.

Website screenshot RIA

Website screenshot MigNews

Website screenshot Svobodnaya pressa

Il convient de préciser que l’une des familles de plaignants s’est fait enregistrer en juin 2015 au Département de l’emploi et de la protection sociale, sur le territoire resté sous le contrôle de l’Ukraine. Cette famille a donc réussi a restaurer ses versements de pension et recevoir ses paiements. Les autres familles n’ont pas pris contact avec les services sociaux ukrainiens et n’ont donc toujours pas pû percevoir leurs pensions.

Comment le mot «génocide» est abusé en langue pro-Kremlin


More and more often, the word ‘genocide’ is used by pro-Kremlin outlets and communicators to describe things that have nothing to do with genocide. Besides the lack of respect for victims of real genocides, this abuse of terminology undermines the very concept of genocide as a large-scale violation of human rights.

Ukrainian ‘genocide’

Ukraine is probably the most frequent target of this alternative use of the genocide term. In a deliberate course of action which is bound to alienate Ukraine as much as possible, the word ‘genocide’ will often appear in pro-Kremlin outlets when Kyiv’s policies towards Russian speakers in Crimea and in the country’s East are discussed. One of many examples was in a talk show on Russian state TV Pervy Kanal in September 2017. Here it was said that  “Nobody in Kyiv wants to negotiate peacefully. They are going to conduct a genocide in Donetsk and Luhansk”. To watch this clip with English subtitles, click on the video below. It is worth noting that human rights missions that travelled to Ukraine in 2014 did not find evidence that the Russian minority would have been in danger.

Watch the video to see examples of the word ‘genocide’ being used incorrectly in pro-Kremlin outlets.

Latvian ‘genocide’

In a case from December 2017, a commentator on Russia’s state-controlled NTV said the following: “What is now happening in Latvia is a linguistic genocide of Russian-speakers, moving towards an ethnic genocide” (watch the Russian quote with English subtitles in the video above).

‘Visa genocide’

In official Russian government communications, the term “visa genocide” has been used to refer to the fact that the EU wants people who live on the Ukrainian peninsula of Crimea (currently subject to illegal Russian annexation) to apply for visas to EU countries in the Ukrainian capital of Kyiv, rather than in Russia.

‘Culinary genocide’

Finally, even the novel construction of a “culinary genocide” was used by the Russian state propaganda outlet Sputnik to misrepresent an EU policy as allegedly aimed at banning kebabs. We described this case from Sputnik’s Serbian language website in the Disinformation Review in December 2017.

Undermining human rights

The abuse of the concept of genocide in pro-Kremlin communication is more than just occasional; it is systematic, and tracking of the recent cases above and others like them suggest that it is on the rise. By attributing the genocide term to situations that have nothing to do with genocide, the word loses its value by way of inflation. Ironically, the abuse of the word turns it into a weapon against the very values the word is supposed to defend: the values of human rights and human dignity as alternative to the large-scale human rights violations we call genocide.

Click here to see other examples recorded in our disinformation data base of cases when the term ‘genocide’ has appeared in pro-Kremlin disinformation.

De plus en plus souvent, le mot «génocide» est utilisé par les médias et les communicateurs pro-Kremlin pour décrire des choses qui n'ont rien à voir avec le génocide. Outre le manque de respect pour les victimes de vrais génocides, cet abus de terminologie sape le concept même de génocide en tant que violation à grande échelle des droits de l'homme.

"Génocide" ukrainien

L'Ukraine est probablement la cible la plus fréquente de cette utilisation alternative du terme de génocide. Le mot «génocide» apparaîtra souvent dans les médias pro-Kremlin lorsque les politiques de Kyiv à l'égard des russophones en Crimée et dans l'Est du pays seront discutées dans un plan d'action délibéré qui doit aliéner autant que possible l'Ukraine. L'un des nombreux exemples était dans un talk-show sur la télévision d'Etat russe Pervy Kanal en septembre 2017. Ici, il a été dit que "personne à Kiev ne veut négocier pacifiquement. Ils vont mener un génocide à Donetsk et Luhansk ". Pour regarder ce clip avec sous-titres anglais, cliquez sur la vidéo ci-dessous. Il convient de noter que les missions de défense des droits de l'homme qui se sont rendues en Ukraine en 2014 n'ont pas trouvé de preuves que la minorité russe aurait été en danger.

"Génocide" letton

Dans un cas de décembre 2017, un commentateur de la NTV russe contrôlée par l'Etat a déclaré ce qui suit: "Ce qui se passe actuellement en Lettonie est un génocide linguistique de russophones, qui évolue vers un génocide ethnique" (voir la citation russe avec sous-titres anglais) la vidéo ci-dessus).

'Visa génocide'

Dans les communications officielles du gouvernement russe, le terme "visa génocide" a été utilisé pour désigner le fait que l'UE souhaite que les personnes vivant sur la péninsule ukrainienne de Crimée (actuellement soumise à l'annexion illégale) demandent des visas aux pays de l'UE. La capitale ukrainienne de Kiev, plutôt qu'en Russie.
«Génocide culinaire»

Enfin, même la construction originale d'un «génocide culinaire» a été utilisée par le propagandiste russe Sputnik pour dénaturer une politique de l'UE censée viser à interdire les kebabs. Nous avons décrit ce cas à partir du site Web en langue serbe de Spoutnik dans la Disinformation Review en décembre 2017.
Empêcher les droits de l'homme

L'abus du concept de génocide dans la communication pro-Kremlin est plus qu'occasionnel; il est systématique, et le suivi des cas récents ci-dessus et d'autres comme eux suggèrent qu'il est à la hausse. En attribuant le terme de génocide à des situations qui n'ont rien à voir avec le génocide, le mot perd sa valeur par l'inflation. Ironiquement, l'abus de la parole en fait une arme contre les valeurs mêmes que le mot est censé défendre: les valeurs des droits de l'homme et de la dignité humaine comme alternative aux violations massives des droits de l'homme que nous appelons génocide.

Cliquez ici pour voir d'autres exemples enregistrés dans notre base de données de désinformation des cas où le terme «génocide» est apparu dans la désinformation pro-Kremlin.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6618
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 Hier à 2:07

Un ancien "troll du Kremlin" arrêté après avoir parlé à des journalistes occidentaux

https://themoscowtimes.com/news/former-kremlin-troll-arrested-after-speaking-western-journalists-60567
Alexander Scherbak / TASS

Un ancien employé de l'infâme «usine à trolls» de Saint-Pétersbourg a été arrêté à Saint-Pétersbourg dimanche, quelques heures après avoir parlé de son travail de commentateur pro-Kremlin à des journalistes étrangers.

Le conseiller spécial Robert Mueller a accusé vendredi 13 Russes et trois compagnies d'implication dans une conspiration sophistiquée qui durera des années pour s'immiscer dans les élections présidentielles américaines de 2016.

Marat Mindiyarov, l'un des premiers «trolls» autoproclamés à avoir parlé de son travail à des journalistes occidentaux, a déclaré au Moscow Times qu'il avait été arrêté par la police dimanche pour avoir fait un faux appel téléphonique sur une bombe posée dans un village voisin , une accusation qu'il nie.

Avant son arrestation, Mindiyarov avait donné nombreuses des entrevues avec des entreprises américaines au sujet de son rôle à l'Internet Research Agency, une entreprise prétendument financée par l'homme d'affaires lié au Kremlin, Yevgeny Prigozhin, qui a été nommé dans l'acte d'accusation de Mueller vendredi.

L'ancien "troll" a dit qu'il avait reçu l'ordre d'écrire 200 commentaires en ligne par jour qui critiquaient les gouvernements occidentaux dans le cadre de son travail au sein de l'organisation en 2014.

Mindiyarov a été libéré après avoir été interrogé au poste de police dimanche soir. Il risque jusqu'à cinq ans de prison pour avoir résisté à un policier en novembre 2017, une accusation qu'il nie.

"Je n'ai pas peur même après les événements d'hier soir et aujourd'hui", a écrit Mindiyarov dans un message sur Facebook, affirmant qu'il continuerait à parler aux journalistes de son travail à l'usine de trolls.
avatar
Caduce62

Messages : 4017
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Matt Hier à 2:11

S'ils en viennent à renier leur propre activité, c'est tout dire . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6618
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk Hier à 11:00

Bon finalement, mon neveu qui doit faire une année d'école dans la sécurité informatique n'ira pas à Saint-Petersbourg mais à Vilnius.

Alors, au lieu d'étudier les méthodes de pénétration des systèmes il va plutôt étudier comment leur résister...  Laughing 

C'est bien, ça me promet quelques ballades intéressantes avec mon frère à Vilnius, une ville que j'adore et aussi accessoirement, de revoir quelques anciennes copines lituaniennes Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4588
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Matt Hier à 13:23

Où joindre l'utile à l'agréable . . . au sens littéral.  Cool Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6618
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 37 Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum