ACCORD DE MINSK le 12 février 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ACCORD DE MINSK le 12 février 2015

Message  pyxous le Jeu 12 Fév - 21:11

L'accord de cessez-le-feu pour l'est séparatiste de l'Ukraine, signé jeudi à Minsk, ne fait qu'offrir un répit aux belligérants sans résoudre ce conflit meurtrier utilisé par la Russie pour faire pression sur le gouvernement pro-occidental de Kiev, estiment des analystes.
Le texte est considéré par beaucoup comme un semblant de paix car il ne prévoit pas de mécanismes concrets pour résoudre les questions litigieuses, en particulier le contrôle de la frontière russo-ukrainienne.
Exigence clé de Kiev, le contrôle de cette frontière, par laquelle l'Ukraine et les Occidentaux accusent la Russie de faire transiter armes, combattants et troupes régulières, n'est envisagée que d'ici fin 2015 après des élections locales et "un règlement politique global" de la crise.
Or, "le contrôle de la frontière, c'est la base du règlement pour l'Ukraine. Aujourd'hui, c'est une fenêtre vers la guerre, un facteur qui alimente les hostilités dans le Donbass", souligne l'analyste ukrainien Vadim Karassev.

Le statut des territoires contrôlés par les rebelles reste également flou: l'accord de Minsk stipule que le Parlement ukrainien doit le définir d'ici à 30 jours, en se basant sur la ligne de partage établie par les premiers accords de Minsk, signés en septembre.
Or les rebelles ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils ne céderaient pas les 500 km2 conquis depuis lors.
"Il n'est pas écrit dans les accords que nous devons rendre nos territoires. Il nous est égal de savoir comment l'Ukraine voit les choses et si elle va reconnaître un +régime spécil+" pour ces zones, a lancé à l' AFP Andrei Pourguine, l'un des responsables de la république autoproclamée de Donetsk.
Dès lors, "nous aurons de gros problèmes pour mettre en oeuvre cet accord", a résumé l'analyste russe pro-Kremlin Evgueni Mintchenko.
"Dans la situation actuelle, la paix est impossible", a-t-il ajouté.

- Equilibre très fragile -
Né après 16 heures de discussions inédites entre les présidents russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel, le texte "réduit la probabilité de livraisons d'armes américaines et d'autres pays occidentaux à l'Ukraine", une option largement évoquée depuis la semaine dernière, selon la banque d'investissement allemande Berenberg.
Il évite surtout à court terme à la Russie un durcissement des sanctions occidentales.
Moscou "cherchait à tout prix à éviter l'extension des sanctions et c'est fait", estime ainsi le politologue russe indépendant Nikolaï Petrov, de l'Ecole supérieure de l'Economie de Moscou.
"La Russie veut garder le statu quo, afin de pouvoir souffler sur les braises du conflit et l'utiliser comme un puissant levier pour faire pression sur Kiev", qui a fait de sa priorité l'adhésion à l'Union européenne et à l'Otan, poursuit M. Petrov.
"L'équilibre est très fragile et l'évolution dépend de ce qui arrivera en premier: une crise économique et politique d'envergure en Ukraine ou l'affaiblissement de la Russie dû aux sanctions", résumé l'analyste.

- Nouvelle offensive au printemps? -
Le document "a un caractère technique prévoyant un cessez-le-feu, un retrait des armes lourdes et l'échange de prisonniers", renchérit Volodimir Gorbatch, expert ukrainien à l'Institut de la coopération euratlantique.
"Mais le règlement politique du conflit ukraino-russe n'est pas en vue car ni la Russie, ni les rebelles n'y sont intéressés", ajoute-t-il.
Selon lui, le seul résultat positif du sommet de Minsk est "la création d'une coalition anti-Poutine" entre M. Porochenko, Mme Merkel et M. Hollande, que les télévisions montraient marcher ensemble dans le Palais de l'Indépendance de Minsk, suivis du maitre du Kremlin et de ses conseillers.
Par ailleurs, pour l'expert militaire indépendant russe Pavel Felgenhauer, si "la trêve était inévitable", "le dégel rendant difficile les hostilités dans les champs", l'offensive a toutes les chances de reprendre d'ici l'été.
"L'offensive rebelle a eu des succès limités en un mois. Une poussée supplémentaire des séparatistes n'était pas possible sans une intervention importante de la Russie et l'utilisation de l'aviation", explique-t-il.
"Tout s'arrêtera d'ici la fin du printemps ou le début de l'été, puis reprendra avec plus d'ampleur. Le but de la Russie est le changement de régime à Kiev pour garder l'Ukraine dans son orbite", prédit-il.

12/02/2015 19:27:57 - Kiev (AFP) - Par Olga NEDBAEVA avec Olga ROTENBERG à Moscou - © 2015 AFP
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Ensemble de mesures pour la Mise en œuvre des Accords de Minsk

Message  pyxous le Jeu 12 Fév - 21:37

Ensemble de mesures pour la Mise en œuvre des Accords de Minsk



1. Cessez-le-feu immédiat et complet dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk de l'Ukraine et sa mise en œuvre stricte à partir du 15 février 2015, heure locale de 0h.


2. Le retrait de toutes les lourdes armes par les deux côtés par des distances égales pour créer une zone de sécurité(titre) d'au moins 50 km de largeur l'un de l'autre pour les systèmes d'artillerie de calibre de 100 et plus, une zone de sécurité(titre) de 70 km de largeur pour MLRS et 140 km de largeur pour "des Tornades" MLRS, Uragan, Smerch et des Systèmes de Missile Tactiques (Tochka, Tochka U) :

Pour les troupes ukrainiennes : de la ligne de facto de contact;

Pour les formations armées des certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk de l'Ukraine : de la ligne de contact selon le Mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014;

Le retrait des lourdes armes comme spécifié ci-dessus doit commencer le jour 2 du cessez-le-feu au plus tard et être complété(achevé) dans 14 jours.

Le processus sera facilité par l'OSCE et supporté(soutenu) par le Groupe de Contact Trilatéral.



3. Assurer le contrôle effectif(efficace) et la vérification du régime de cessez-le-feu et le retrait de lourdes armes par l'OSCE du premier jour du retrait, l'utilisation tout l'équipement technique nécessaire, y compris des satellites, des drones(faux-bourdons), l'équipement de radar, etc.



4. Lancer un dialogue, sur le premier jour du retrait, sur les modalités d'élections municipales conformément à la législation ukrainienne et la Loi de l'Ukraine "Sur l'ordre(la commande) d'autonomie local provisoire dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk" aussi bien que sur le régime futur de ces zones(domaines) basées sur cette loi.



Adoptez promptement, par pas plus tard que 30 jours après la date(le rendez-vous) de signature de ce document une Résolution du Parlement de l'Ukraine spécifiant la zone(le domaine) aimant(jouissant de) un régime spécial, conformément à la Loi de l'Ukraine "Sur l'ordre(la commande) d'autonomie provisoire dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk", basé sur la ligne du Mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014.


5. Assurer le pardon et l'amnistie en jouant(ordonnant) la loi interdisant la poursuite(l'accusation) et la punition de personnes en relation avec les événements qui ont eu lieu dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk de l'Ukraine.



6. Assurer la sortie et l'échange de tous les otages et des personnes illégalement retenues, basées sur le principe "tout pour tout". Ce processus doit être fini le jour 5 après le retrait au plus tard.





7. Assurer l'accès sûr, la livraison(l'accouchement), le stockage et la distribution d'aide humanitaire à ceux dans le besoin, sur la base d'un mécanisme international.


8. Définition des modalités de reprise pleine(complète) de liens socio-économiques, y compris transferts sociaux comme paiements de pension (retraite) et d'autres paiements (revenus et revenus, les paiements opportuns de toutes les factures d'énergie(justificatifs de domicile), rétablissant taxation dans le cadre légal de l'Ukraine).

À cette fin, Ukraine rétablira le contrôle du segment de son système bancaire dans les zones(domaines) touchées par conflit et probablement un mécanisme international pour faciliter de tels transferts sera établi.





9. Le rétablissement de contrôle plein(complet) de la frontière d'état par le gouvernement d'Ukraine partout dans la zone(le domaine) de conflit, commençant sur le premier jour après les élections municipales et finissant après le règlement(l'implantation) politique complet(compréhensif) (des élections municipales dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk sur la base de la Loi de l'Ukraine et la réforme constitutionnelle) pour être finalisé d'ici à la fin de 2015, à condition que le paragraphe 11 ait été mis en œuvre en consultation avec et sur l'accord par les représentants des certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk dans le cadre du Groupe de Contact Trilatéral.


10. Retrait de toutes les formations armées étrangères, équipement militaire, aussi bien que mercenaires du territoire de l'Ukraine dans contrôle de l'OSCE. Désarmement de tous les groupes illégaux.





11. L'exécution de la réforme constitutionnelle en Ukraine avec une nouvelle constitution entrant en vigueur d'ici à la fin de 2015 prévoyant(pourvoyant) la décentralisation comme un élément clé (incluant une référence aux spécificités de certaines zones(domaines) à Donetsk et les régions Luhansk, a été d'accord avec les représentants de ces zones(domaines)), aussi bien qu'adoptant la législation permanente sur le statut spécial des certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk conformément aux mesures comme exposer dans la note de bas de page jusqu'à la fin de 2015.1


12. Basé sur la Loi de l'Ukraine "Sur l'ordre(la commande) d'autonomie local provisoire dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk", les questions liées aux élections municipales seront discutées et convenues avec les représentants des certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk dans le cadre des Trilatéraux





13. Intensifier le travail du Groupe de Contact Trilatéral incluant par l'établissement de groupes de travail sur la mise en œuvre des aspects pertinents(appropriés) des accords de Minsk. Ils refléteront la composition du Groupe de Contact Trilatéral.


Les participants du Groupe de Contact Trilatéral :

Ambassadeur Heidi Tagliavini 

Deuxième Président de l'Ukraine, L. D. Kuchma

Ambassadeur de la Fédération de Russie

En Ukraine, M. Yu. Zurabov

A.W. Zakharchenko

I.W. Plotnitski





 1 Telles mesures sont, selon la Loi sur l'ordre (la commande) spécial à l'autonomie locale dans les certaines zones de Donetsk et les régions Luhansk :

L'exemption de la punition, la poursuite (l'accusation) et la discrimination pour des personnes impliquées dans les événements qui ont eu lieu dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk;

Droit d'autodétermination linguistique;

Participation des organes d'autonomie locale dans le rendez-vous (la nomination) des responsables (têtes) de bureaux (fonctions) de poursuite (d'accusation) publics et cours(tribunaux) dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk;

La possibilité pour des autorités gouvernementales centrales pour amorcer (introduire) des accords avec les organes d'autonomie locale quant au développement économique, social et culturel des certaines zones (domaines) de Donetsk et les régions Luhansk.



' L'état supporte(soutient) le développement social et économique des certaines zones (domaines) de Donetsk et les régions Luhansk;

Support(Assistance) par les autorités gouvernementales centrales de coopération transfrontalière dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk avec les quartiers de la Fédération de Russie;

Création des unités des gens (populaires) de police par décision de conseils locaux pour le maintien(la maintenance) d'ordre(de commande) public dans les certaines zones(domaines) de Donetsk et les régions Luhansk;

Les pouvoirs des adjoints (députés) de conseils locaux et des officiels (fonctionnaires), élus aux élections anticipées, nommées par le Verkhovna Rada de l'Ukraine selon cette loi, ne peuvent pas être tôt terminés.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACCORD DE MINSK le 12 février 2015

Message  tarkan le Jeu 12 Fév - 21:38

"Tout s'arrêtera d'ici la fin du printemps ou le début de l'été, puis reprendra avec plus d'ampleur. Le but de la Russie est le changement de régime à Kiev pour garder l'Ukraine dans son orbite", prédit-il.


Ils peuvent toujours courir. Ils feraient bien d'ouvrir un livre d'histoire au Kremlin. Car les ukrainiens sont de sacrés tête de lards (ceux qui en ont une à la maison savent de quoi je parle). C'est ignorer le caractère profond de ce peuple. Les derniers maquis anti-stalinien ont été démantelé difficilement vers 1973. Les meilleurs unités de l'Armée Rouge avaient une dominante nettement ukrainienne.



Y a qu'à voir comment ils résistent avec 3 bouts de ficelles, 1 vieille kalach et des caisses à savon...



Autant la révolution Orange avait un caractère folklo et superficiel, que là, c'est irrémédiable, surtout après cette boucherie, les types préféreront un Holodomor bis plutôt que de retourner dans le giron russe! 


Il faudra juger l'action de Poutine, et la résistance ukrainienne; à l'aune du temps...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACCORD DE MINSK le 12 février 2015

Message  pyxous le Jeu 12 Fév - 21:45

Autant la révolution Orange avait un caractère folklo et superficiel, que là, c'est irrémédiable, surtout après cette boucherie, les types préféreront un Holodomor bis plutôt que de retourner dans le giron russe! 

Le Putin aura au moins gagner dans cette guerre une haine des ukrainiens envers lui et sa clique, et ça c'est pas près de s'effacer dans la tête des gens et pour de nombreuses années !


ça devrait aider pour le futur de l'Ukraine pour de dégager de ce système ripoux
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACCORD DE MINSK le 12 février 2015

Message  benoit77 le Ven 13 Fév - 14:33

c'est fait : accord de minsk-2 la Russie n'est pas concernée!
Sans doute que poutine était venu servir le thé.

http://www.unian.net/politics/1043725-v-kremle-zayavili-chto-rf-ne-yavlyaetsya-storonoy-konflikta-i-ne-doljna-vyipolnyat-minskie-dogovorennosti.html
avatar
benoit77

Messages : 1712
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Merci Benoit, la propagande continue ...

Message  pyxous le Ven 13 Fév - 16:55

Au Kremlin ils ont déclaré que la Fédération de Russie n'est pas le parti qui "devrait exécuter des actions" sur l'ajustement de la situation sur le Donbass sur des documents de Minsk, comme il est "le garant, au lieu de l'exécuteur d'événements prévus".

 
"La Russie est le pays qui a été appelé par les partis de conflit. C'est le pays qui a appelé pour signer la complexité d'événements sur les accords de Minsk. Mais la Russie n'est pas le parti qui exécute cette complexité de mesures.


 C'est le pays qui agit comme un garant, qui agit sur l'appel, mais, certainement pas le parti qui devrait exécuter des actions pour cela. Nous ne pouvons pas simplement le faire physiquement, parce que la Russie n'est pas le participant de ce conflit", - a dit Peckov.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACCORD DE MINSK le 12 février 2015

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum