En Syrie

Page 26 sur 28 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant

Aller en bas

Re: En Syrie

Message  lemonline le Mer 25 Avr - 21:51

Bon, c'est une image, c'était un peu plus complexe que ça.

Mais c'est pour dire que même si on a les meilleurs armes, ça aide bien, mais ça ne suffit pas forcement.
avatar
lemonline

Messages : 553
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Mer 25 Avr - 22:10

lemonline a écrit:Bon, c'est une image, c'était un peu plus complexe que ça.

Mais c'est pour dire que même si on a les meilleurs armes, ça aide bien, mais ça ne suffit pas forcement.

Bon, je veux pas alourdir le débat qui est de toute façon hors sujet, mais la grande réussite des russes (2e GM) est d'avoir produit des chars très rustiques, très solides, en nombre limités de modèles, donc d'avoir organisé une taylorisation extrême de leur production militaire. Là où un excellent char Panther ou Tigre très complexe à produire prenait, je ne sais pas 10 jours à produire, les russes mettaient 1 seule journée à produire un T34. Donc les allemands avaient beau détruire 9 T34, si le dernier survivant détruisait le char Tigre, ce sont les russes qui restaient maîtres du terrain...

Mais on en reparlera ))
avatar
Krispoluk

Messages : 5735
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  steven21 le Mer 25 Avr - 22:17

lemonline a écrit:

 les alliés fabriquaient plus de chars que les allemands n'en détruisaient. Pareil pour les avions, les bateaux et les sous-marins.

Et il y a 10 fois d'habitants dans l'Otan qu'en Russie.

la superiorité numerique a toujours le dessus , meme sur plus puissant que sois.

dans le regne animal :



et , heuuu dans le regne animal aussi ( mais en banlieue ) : 

avatar
steven21

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Mer 25 Avr - 22:36

Krispoluk a écrit:Ce que les russes (enfin, Poutine !) n'ont pas compris c'est que la puissance militaire, sans la puissance économique n'est rien... C'est un peu normal, Poutine venant du KGB a toujours appris à réfléchir en termes de rapport de force, d'intimidation et de coups tordus...


Ca n'a jamais été une question de vouloir mais de pouvoir devenir une puissance économique. Si Poutine avait la baguette magique pour que le niveau de vie russe soit équivalent au niveau de vie de la Suisse, il s'en servirait volontiers Very Happy

Ca fait des siècles que la Russie court après le niveau de vie de l'Occident, depuis Pierre le Grand, venu  visiter l'Europe de l'Ouest ("la grande embassade") pour importer ses techniques en Russie.
Mais toutes les tentatives ont été vaines , et le retard ne s'est jamais totalement comblé.
Je pense d'ailleurs qu'un nouveau décrochage est en train de se produire avec le ralentissement très net de l'économie russe depuis quelques années.

Les russes parviennent certes à briller dans quelques domaines restreints (spatial, militaire: 2ème pays exportateur d'arme) aujourd'hui comme hier ("l'urss produisait beaucoup de chars mais très peu de frigos") mais c'est l'arbre qui cache la forêt: ils sont largués dans tout ce qui est bien de consommation (automobile, électroménager, électronique, pharmacie...) et même en ce qui concerne les TIC , les entreprises russes ne font pas le poids par rapport aux champions américains (google, amazon,...) et chinois (baidu, alibaba, tencent,...)

Quand vous regardez le classement des grandes entreprises russes, il est surtout dominé par les entreprises du secteur énergétique (gazprom,lukoil, ...) ou des matières 1ères (rusal,...).

La société civile russe n'a pas le dynamisme des sociétés civiles occidentales ou de l'Est asiatique (Japon, Corée , Chine) et est incapable de générer un grand nombre d'entreprises leader dans leur secteur d'activité.

Du coup, les russes roulent des mécaniques sur le plan militaire car il n'y a que sur ce plan là qu'ils arrivent à exister. bounce bounce bounce
avatar
travellergillou76

Messages : 989
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Mer 25 Avr - 22:53

travellergillou76 a écrit:
Krispoluk a écrit:Ce que les russes (enfin, Poutine !) n'ont pas compris c'est que la puissance militaire, sans la puissance économique n'est rien... C'est un peu normal, Poutine venant du KGB a toujours appris à réfléchir en termes de rapport de force, d'intimidation et de coups tordus...


Ca n'a jamais été une question de vouloir mais de pouvoir devenir une puissance économique. Si Poutine avait la baguette magique pour que le niveau de vie russe soit équivalent au niveau de vie de la Suisse, il s'en servirait volontiers Very Happy

Si au contraire, c'est une question de vouloir devenir une véritable puissance économique ! Twisted Evil

Le contre-exemple, voir comment les monarchies du Golfe, Qatar et Arabie Saoudite préparent "l'après-pétrole" en développant massivement leurs économies et investissant. Pas dans l'industrie où ils ne seront jamais compétitifs mais dans bien d'autres domaines (éducation, tourisme) là où la Russie de contente de piller les ressources du pays pour rémunérer "l'oligarka" et investir des sommes folles (à leur niveau) dans le militaire...
avatar
Krispoluk

Messages : 5735
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  lemonline le Mer 25 Avr - 23:24

travellergillou76 a écrit:
Krispoluk a écrit:Ce que les russes (enfin, Poutine !) n'ont pas compris c'est que la puissance militaire, sans la puissance économique n'est rien... C'est un peu normal, Poutine venant du KGB a toujours appris à réfléchir en termes de rapport de force, d'intimidation et de coups tordus...


Ca n'a jamais été une question de vouloir mais de pouvoir devenir une puissance économique. Si Poutine avait la baguette magique pour que le niveau de vie russe soit équivalent au niveau de vie de la Suisse, il s'en servirait volontiers Very Happy

Ca fait des siècles que la Russie court après le niveau de vie de l'Occident, depuis Pierre le Grand, venu  visiter l'Europe de l'Ouest ("la grande embassade") pour importer ses techniques en Russie.
Mais toutes les tentatives ont été vaines , et le retard ne s'est jamais totalement comblé.
Je pense d'ailleurs qu'un nouveau décrochage est en train de se produire avec le ralentissement très net de l'économie russe depuis quelques années.

Les russes parviennent certes à briller dans quelques domaines restreints (spatial, militaire: 2ème pays exportateur d'arme) aujourd'hui comme hier ("l'urss produisait beaucoup de chars mais très peu de frigos") mais c'est l'arbre qui cache la forêt: ils sont largués dans tout ce qui est bien de consommation (automobile, électroménager, électronique, pharmacie...) et même en ce qui concerne les TIC , les entreprises russes ne font pas le poids par rapport aux champions américains (google, amazon,...) et chinois (baidu, alibaba, tencent,...)

Quand vous regardez le classement des grandes entreprises russes, il est surtout dominé par les entreprises du secteur énergétique (gazprom,lukoil, ...) ou des matières 1ères (rusal,...).

La société civile russe n'a pas le dynamisme des sociétés civiles occidentales ou de l'Est asiatique (Japon, Corée , Chine) et est incapable de générer un grand nombre d'entreprises leader dans leur secteur d'activité.

Du coup, les russes roulent des mécaniques sur le plan militaire car il n'y a que sur ce plan là qu'ils arrivent à exister. bounce bounce bounce

Gillou, tu devrais aller faire un petit séjour en immersion dans une ville moyenne de Russie. Ne jamais sous-estimer son adversaire!

Ils ont des lacunes à combler, c'est clair. Ça n'en fait pas le pays d'arriérés que tu décris. Et leur plus grand problème est certainement dans leur relation avec le monde, pas dans leurs capacités.
avatar
lemonline

Messages : 553
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  lemonline le Mer 25 Avr - 23:31

Krispoluk a écrit:
travellergillou76 a écrit:
Krispoluk a écrit:Ce que les russes (enfin, Poutine !) n'ont pas compris c'est que la puissance militaire, sans la puissance économique n'est rien... C'est un peu normal, Poutine venant du KGB a toujours appris à réfléchir en termes de rapport de force, d'intimidation et de coups tordus...


Ca n'a jamais été une question de vouloir mais de pouvoir devenir une puissance économique. Si Poutine avait la baguette magique pour que le niveau de vie russe soit équivalent au niveau de vie de la Suisse, il s'en servirait volontiers Very Happy

Si au contraire, c'est une question de vouloir devenir une véritable puissance économique ! Twisted Evil

Le contre-exemple, voir comment les monarchies du Golfe, Qatar et Arabie Saoudite préparent "l'après-pétrole" en développant massivement leurs économies et investissant. Pas dans l'industrie où ils ne seront jamais compétitifs mais dans bien d'autres domaines (éducation, tourisme) là où la Russie de contente de piller les ressources du pays pour rémunérer "l'oligarka" et investir des sommes folles (à leur niveau) dans le militaire...

Kris, même si des richesses s'envolent dans des paradis fiscaux (comme chez nous d'ailleurs), il ne faut pas tout généraliser. Il n'y a qu'à regarder le nombre d'entreprises internationales qui vont s'implanter en Russie. (même avec les sanctions) Ça stimule (pas assez en raison des sanctions) l'économie et ça régénère de l'investissement sur place.

Les américains ont fait un pas en arrière avec Rusal, ça leur posait problème, et encore plus aux allemands. Je me demande si ça n'a pas un lien avec les moteurs de fusée...

On n'est pas sur le bon topic les gars, on est censé parler de la Syrie ici.
avatar
lemonline

Messages : 553
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  steven21 le Jeu 26 Avr - 1:33

lemonline a écrit:


Kris, même si des richesses s'envolent dans des paradis fiscaux (comme chez nous d'ailleurs)

c'est de l'optimisation fiscale , c est notre president qui nous l'a dit. 
bon il y a quelques differences , mais le principe est le meme . c est toujours le pays producteur qui est lésé , donc ces citoyens. 

avatar
steven21

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Jeu 26 Avr - 13:45




Si au contraire, c'est une question de vouloir devenir une véritable puissance économique ! Twisted Evil

Le contre-exemple, voir comment les monarchies du Golfe, Qatar et Arabie Saoudite préparent "l'après-pétrole" en développant massivement leurs économies et investissant. Pas dans l'industrie où ils ne seront jamais compétitifs mais dans bien d'autres domaines (éducation, tourisme) là où la Russie de contente de piller les ressources du pays pour rémunérer "l'oligarka" et investir des sommes folles (à leur niveau) dans le militaire...
On ne peut pas comparer le qatar (pays minuscule avec d'enormes ressources en gaz notamment) ou les emirats arabes unis (un peu plus grand que le qatar mais ou les expatriés sont plus nombreux que les locaux) avec un pays de 140 millions d'habitants comme la Russie.
Reste l'Arabie Saoudite qui se prête mieux à la comparaison et qui lance en effet des programmes très ambitieux (le plan vision 2030 de Mohamed Ben Salmane). Maintenant le succès de ces tentatives se jugera sur les résultats , qui ne sont pas encore là puisque l'Arabie Saoudite n'a pris ce virage que récemment.
S'il suffisait d'aligner les milliards pour que la croissance explose, ça se saurait Very Happy Very Happy Very Happy
Il y a d'autres facteurs qui entrent en ligne de compte comme par exemple le niveau de qualification de la main d'oeuvre, l'esprit d’entreprise, la capacité à innover qui sont des denrées pas si répandues dans la plupart des pays musulmans ou on préfère apprendre le coran par coeur, trouver un emploi dans la fonction publique et ou ceux qui sortent du rang ne sont pas très bien vus. bounce bounce bounce

La Russie, de ce point de vue, est quand même mieux dotée: la main d'ouvre est bien formée et c'est un pays capable d'innover.
avatar
travellergillou76

Messages : 989
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Jeu 26 Avr - 13:53


Ils ont des lacunes à combler, c'est clair. Ça n'en fait pas le pays d'arriérés que tu décris. 

Je n'ai pas dit que c'était un pays "arriéré", mais il y a depuis plusieurs siècles un décalage avec l'Occident, plus ou moins grand selon les époques.
Il suffit de consulter les travaux d'histoire économique de personnalités comme Angus Maddison qui sont tout à fait éclairants.

Après le niveau de vie en Russie est au dessus de la moyenne mondiale. Ca n'est pas l'Afrique Very Happy
avatar
travellergillou76

Messages : 989
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  steven21 le Jeu 26 Avr - 14:31

avatar
steven21

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Jeu 26 Avr - 17:53

steven21 a écrit:

T'es devenu un adepte de Brigitte Bardot maintenant ? Laughing Laughing Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 5735
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  steven21 le Jeu 26 Avr - 22:21

depuis toujours mon christ , mais on a jamais parlé des meme betes a poils  Wink Wink Wink Wink Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
steven21

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Dim 29 Avr - 16:18

AFP, publié le dimanche 29 avril 2018 à 15h08
La Cour pénale centrale de Bagdad, chargée des affaires de terrorisme, a condamné dimanche à la prison à vie 19 femmes russes pour avoir rejoint le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Irak, selon une source judiciaire.

Ces femmes qui étaient toutes présentes à l'audience ont été reconnues coupables en première instance d'avoir "rejoint et soutenu l'EI", a indiqué le président de la cour lors de l'énoncé du jugement.

Outre les 19 femmes russes, six Azéries et quatre Tadjikes, ont également été condamnées à la prison à vie pour les mêmes faits.

L'EI s'était emparé en 2014 de près d'un tiers de l'Irak à la faveur d'une offensive éclair, prenant le contrôle entre autres de la deuxième ville du pays Mossoul. Les jihadistes ont depuis été chassés des zones qu'ils contrôlaient par une offensive des forces irakiennes soutenues par une coalition internationale conduite par les Etats-Unis.

Plusieurs ressortissantes étrangères accusées de liens avec l'EI ont récemment été jugées en Irak.
Vêtues d'une robe noire, d'un foulard de la même couleur et d'une blouse rose, les accusées ont assisté à l'audience avec leurs enfants, selon un journaliste de l'AFP présent.

Elles ont communiqué avec le tribunal par le biais d'un traducteur, professeur de russe à l'université de Bagdad.
"Je ne savais pas que nous étions en Irak. Je me suis rendue avec mon mari et mes enfants en Turquie pour y vivre puis j'ai découvert soudainement que j'étais en fait en Irak", a affirmé l'une des accusées. Un argument repris par les autres femmes.

Le juge a expliqué que l'une d'elles, Mariana, était chrétienne et s'était convertie ainsi que son mari à l'islam. Les autres étaient de confession musulmane à l'origine.
"Nous allons contacter maintenant les parents pour les informer du jugement", a dit à l'AFP un diplomate russe présent au tribunal.
Le jugement peut faire l'objet d'un appel.
avatar
Caduce62

Messages : 5327
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Dim 29 Avr - 16:54

Syrie: Moscou, Téhéran et Ankara affichent leur unité


https://www.courrierinternational.com/depeche/syrie-moscou-teheran-et-ankara-affichent-leur-unite.afp.com.20180428.doc.14e8vk.xml?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1524947739
MOSCOU (AFP) 28.04.2018 - 21:39

Les ministres iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, russe Sergueï Lavrov et turc Mevlüt Cavusoglu joignent les mains à la fin d'une conférence de presse après leurs discussions à Moscou le 28 avril 2018 - AFP
 
Réunis samedi à Moscou pour relancer la recherche d'un règlement du conflit en Syrie, les chefs de la diplomatie russe, turque et iranienne ont affiché leur unité et souligné l'importance du processus d'Astana.

Le Russe Sergueï Lavrov, le Turc Mevlüt Cavusoglu et l'Iranien Mohammad Javad Zarif étaient réunis pour discuter des issues possibles à la guerre qui ravage depuis plus de sept ans la Syrie, où les trois pays se sont imposés en maîtres du jeu.

A l'issue de discussions bilatérales et trilatérales, n'ayant duré au total qu'une poignée d'heures, les trois ministres ont surtout affiché leur unité et insisté sur l'importance du processus d'Astana. Lancé en mai 2017 par Ankara, Moscou et Téhéran, il a permis la mise en place de quatre "zones de désescalade" en Syrie.

"Pour le dialogue politique, Astana a fait plus" que les autres processus de négociations, a déclaré Sergueï Lavrov, assurant que celui-ci "tient fermement sur ses jambes" grâce à la "coopération unique" entre les trois pays.

"Ceux qui critiquent le processus d'Astana doivent avoir leurs propres objectifs, comme essayer de montrer au monde qu'ils décident de toutes les affaires du monde, mais cette époque est révolue", a-t-il ajouté.

- "Quelques nuances" -

Les trois ministres ont aussi réaffirmé leur unité, alors que la quête d'un règlement du conflit syrien, qui a fait plus de 350.000 morts depuis 2011, patine du fait des intérêts contradictoires de Moscou, Ankara et Téhéran et de leurs divergences sur le sort du président syrien Bachar al-Assad.

Moscou et Téhéran sont les alliés de Damas tandis qu'Ankara soutient les rebelles syriens. Malgré ces "quelques nuances, la Turquie, la Russie et l'Iran ont la même préoccupation qui est d'aider les Syriens", a assuré M. Lavrov.

Syrie : contrôle des territoires
Le dernier sommet entre les trois pays remonte à début avril à Ankara. Les présidents Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan et Hassan Rohani s'étaient alors engagés à coopérer pour parvenir à un "cessez-le-feu durable" en Syrie.

Depuis, leur unité a été mise à mal par l'attaque chimique présumée, attribuée au régime, contre le bastion rebelle de Douma et les frappes de représailles menées par Washington, Paris et Londres contre des cibles syriennes.

La Turquie a salué ces frappes comme une riposte "appropriée" alors que la Russie et l'Iran sont montés au créneau pour défendre le régime de Bachar al-Assad.

En ouverture de la réunion, Sergueï Lavrov a rencontré Mevlüt Cavusoglu et salué la fréquence des réunions russo-turques, le Turc se félicitant lui de "l'atmosphère de confiance entre nos deux pays permettant de résoudre des questions d'ordre régional".

Pour autant, de l'avis du politologue Alexandre Choumiline, du centre d'analyse des conflits au Proche-Orient de Moscou, l'attaque chimique présumée a "créé une fissure dans l'union entre ces trois pays".

Et selon le responsable de l'Institut du dialogue des civilisations, Alexeï Malachenko, le trio constitue une "alliance très instable" aux positions irréconciliables.

- Plus "flexible" -

Avant la réunion, la diplomatie russe avait indiqué que les négociations se concentreraient sur la situation humanitaire. "Fournir de l'aide au peuple syrien ne doit pas être conditionné par un objectif politique", a déclaré sa porte-parole, Maria Zakharova.

A cet égard, Sergueï Lavrov a appelé le régime syrien à se montrer plus "flexible", un convoi humanitaire de l'ONU devant ravitailler Douma ayant été bloqué par Damas.

Samedi soir, ce dernier a informé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian des "principaux résultats" de cette rencontre, lors d'un entretien téléphonique, a indiqué dans un communiqué la diplomatie russe.

"La Russie est toujours ouverte à un dialogue avec tous les partenaires dans le but (de parvenir à) un règlement de la crise" syrienne, a-t-elle ajouté, alors que le président français Emmanuel Macron doit se rendre en Russie fin mai.

A Bruxelles mercredi, la cheffe de la diplomatie de l'Union européenne Federica Mogherini a de son côté insisté pour que "la Russie et l'Iran exercent une pression sur Damas afin qu'il accepte de s'asseoir à la table des négociations menées sous les auspices de l'ONU".

Article de propagande qui montre qui se fait sodomiser par les 3 autres dans ce G4:lol!:
avatar
Caduce62

Messages : 5327
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Origin le Lun 30 Avr - 21:53

Trois clowns pour faire un poker menteur !

Origin

Messages : 16
Date d'inscription : 03/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Jeu 3 Mai - 11:04

Tout va bien . . . 

Des avions de combat russes se sont écrasés en Syrie

Deux membres d'équipage ont été tués dans l'accident, indique le rapport.

Twitter / michaelh992

Un avion de chasse russe Su-30SM s'est écrasé en Syrie, confirme le ministère russe de la Défense.

L'avion est tombé dans la mer Méditerranée après avoir décollé de la base aérienne de Khmeimim jeudi matin, rapporte MK.ru.

Deux membres d'équipage ont été tués dans l'accident, indique le rapport.

Selon des rapports préliminaires, un oiseau aurait heurté un moteur lors d'un décollage, selon RIA Novosti.

Il n'y a aucune preuve pour le moment que le jet a été tiré dessus.

Comme UNIAN l'a rapporté plus tôt, un avion de transport russe An26 s'est écrasé en Syrie le 6 mars, tuant les 32 personnes à bord.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8075
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Jeu 10 Mai - 17:09

La situation s'aggrave:

Syrie: Israël a utilisé 28 avions et tiré 70 missiles sur des positions iraniennes

L'armée israélienne a utilisé 28 avions et tiré 70 missiles contre les infrastructures iraniennes en Syrie, a affirmé jeudi le ministère russe de la Défense, précisant que la moitié des missiles avaient été détruits par la défense antiaérienne syrienne.


Reuters

"28 avions israéliens F-15 et F-16 ont participé aux frappes et ont tiré 60 missiles de type +air-sol+ sur plusieurs régions syriennes", a déclaré le ministère dans un communiqué cité par les agences de presse russes.

"Plus de dix missiles tactiques de type +sol-sol+ ont été tirés depuis Israël", a ajouté le ministère.

"Sous prétexte de +répondre+ aux tirs ayant visés les positions israéliennes au Golan", ces frappes ont eu lieu le 10 mai entre 01H45 et 03H45 locales, a-t-il précisé.

Elles ont visé "des positions des forces iraniennes et des positions liées au système de défense aérien syrien dans la zone de Damas et dans le sud de la Syrie", selon le ministère.

"Les dégâts subis par les forces iraniennes et les infrastructures militaires et civiles syriennes sont en cours d'évaluation", a-t-il ajouté.
Jeudi matin, Moscou a appelé l'Iran et Israël à "la retenue", faisant part de sa "préoccupation".

"Nous avons établi des contacts avec chaque partie, nous les appelons toutes à la retenue", a indiqué aux agences de presse russes le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, ajoutant: "bien sûr, cela suscite pour tout le monde de la préoccupation".

Ces frappes interviennent au lendemain d'une rencontre à Moscou entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Évoquant la situation au Moyen-Orient, M. Poutine avait estimé qu'elle était "malheureusement très grave" et déclaré vouloir "chercher des solutions" avec M. Netanyahu après le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire iranien.

Les tensions entre Israël et l'Iran autour du théâtre syrien ont connu un brusque regain jeudi matin: les premières lignes israéliennes sur le Golan ont été visées par une vingtaine de projectiles et roquettes, lancés selon l'armée israélienne par les forces iraniennes, de l'autre côté de la ligne de démarcation en Syrie.

L'armée israélienne a frappé en représailles dans la nuit de mercredi à jeudi des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8075
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Jeu 10 Mai - 20:31

A ce jeu là, les iraniens seront toujours perdants mais il fallait qu'ils marquent leur "forte désapprobation" aux décisions américaines (dictées par Israël selon leur point de vue...)

Je suis étonné néanmoins que le Hezbollah au Liban ne se soit pas joint à cette partie de défoulement ???

Sans doute qu'il doit être étroitement surveillé et contrôlé par les forces de sécurité du gouvernement libanais qui est assis sur un volcan dans la région et n'a pas envie de subir des "dommages collatéraux" toujours possibles...  Twisted Evil
avatar
Krispoluk

Messages : 5735
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Jeu 10 Mai - 21:19

«L’Iran ne peut pas se permettre une guerre ouverte dans la région»

Par Pierre Alonso — 10 mai 2018 à 20:46
http://www.liberation.fr/planete/2018/05/10/l-iran-ne-peut-pas-se-permettre-une-guerre-ouverte-dans-la-region_1649258

Au centre des accusations israéliennes contre la République islamique, la force Al-Qods et son chef, le général Qasem Soleimani. Selon des experts, les donneurs d’ordre des frappes iraniennes sont encore flous.

S’agit-il de l’escalade redoutée ? Deux jours après la décision du président américain de réimposer des sanctions contre l’Iran, en violation de l’accord sur le nucléaire signé en 2015, Israël a riposté massivement contre ce que Tel-Aviv a présenté comme une attaque iranienne. Un porte-parole de l’armée israélienne a précisément accusé la force Al-Qods, une branche des puissants Gardiens de la révolution, d’être à l’origine de 20 tirs de roquette depuis le territoire syrien. Jusqu’ici, Téhéran s’est abstenu de les revendiquer, les dépêches des agences de presse iraniennes parlant uniquement des frappes israéliennes et aucun responsable ne s’étant exprimé sur le sujet. Israël n’avait encore jamais accusé l’Iran de tirs contre son territoire.

Leviers
«Si les Gardiens de la révolution sont bien derrière, y a-t-il eu un ordre politique ou ont-ils agi de leur propre initiative ?» s’interroge le chercheur Vincent Eiffling, associé au Centre d’étude des crises et des conflits internationaux (Cecri) de l’Université catholique de Louvain. Le contexte est tout sauf anodin, tant pour Tel-Aviv que pour Téhéran. Après le choix de Donald Trump, le président iranien a souhaité entamer les discussions avec les Européens, les Russes et les Chinois, également signataires de l’accord, pour tenter de le sauver. Or, rappelle Eiffling, «les Gardiens de la révolution sont hostiles à l’accord, ils savent que le climat de tension est propice à la mise à mal des futures négociations».

Ces derniers jours, les hauts gradés ont multiplié les déclarations pour se réjouir de la décision de Trump qui démontre, à leurs yeux, que Washington ne tient jamais ses engagements. Un refrain que les Gardiens, comme les élus ultraconservateurs, entonnent depuis le début des négociations sur le nucléaire, auxquelles ils n’étaient pas favorables. L’armée idéologique dispose de nombreux leviers pour influer sur la politique iranienne, les dossiers les plus sensibles leur sont confiés à eux, qui répondent au Guide suprême et non au président élu. «Le président a un pouvoir limité en matière de politique étrangère, le pouvoir qu’on veut bien lui donner. Rohani n’est qu’une voix parmi d’autres sur la Syrie, le Liban, l’Irak et le Yémen», indique Eiffling.

Ce sont les Gardiens, et plus précisément la force Al-Qods, qui est présente en Syrie pour défendre le régime de Bachar al-Assad. Ils comptent à leur côté de nombreuses milices chiites, notamment des Afghans et des Pakistanais. «Ceux-ci servent de chair à canon, alors que les Iraniens se voient confier des postes à responsabilité», remarque le chercheur à l’International Institute for Strategic Studies Clément Therme. Les estimations varient, mais les milices chiites compteraient au maximum 100 000 combattants, quand le nombre des Gardiens est évalué entre 5 000 et 10 000.

Depuis quelques années, un homme incarne cette politique régionale de l’Iran : le général Qasem Soleimani, à la tête de la force Al-Qods. Tsahal l’a nommément accusé d’être derrière les tirs de roquettes de mercredi soir. La veille, un précédent raid israélien au sud de Damas visait déjà, d’après l’Etat hébreu, à empêcher une action militaire coordonnée par Soleimani. Selon le quotidien Haaretz, le général voulait associer ses forces sur place, le Hezbollah et les milices chiites pour cibler Israël.

Rival
L’ampleur de la riposte israélienne de mercredi est néanmoins nouvelle, observe Vincent Eiffling : «Il s’agit de frappes coordonnées sur des sites éloignés. Elle n’a pas pu être improvisée en une heure. Les Israéliens envoient un signal aux Iraniens : ne tentez rien.»

«L’Iran ne peut pas se permettre une guerre ouverte dans la région, la République islamique n’en a pas les moyens», relève Clément Therme. Jusqu’ici, Téhéran recourt à des «proxies», des groupes armés locaux. Au Yémen, elle soutient les Houthis, en guerre contre l’Arabie Saoudite, ennemi juré et principal rival régional de l’Iran. Mais ces interventions coûtent cher, et leur popularité s’effrite au sein de la population iranienne qui n’a pas bénéficié des dividendes économiques de l’accord sur le nucléaire. «Avec la fin de Daech, il n’y a plus de justification à combattre en Syrie, ajoute Therme, comme l’ont rappelé les manifestations du début de l’année.» Lors des protestations du début de l’année, certains slogans critiquaient ouvertement le soutien de la République islamique au régime syrien ou au Hezbollah libanais, privant les Iraniens de ces ressources.

Pierre Alonso
avatar
Caduce62

Messages : 5327
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  lemonline le Jeu 10 Mai - 22:29

C'est une putain de poudrière la Syrie. Bien malin qui peut dire jusqu'où ça va nous mener.
avatar
lemonline

Messages : 553
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Jeu 10 Mai - 23:40

lemonline a écrit:C'est une putain de poudrière la Syrie. Bien malin qui peut dire jusqu'où ça va nous mener.
Remarque pleine de bon sens Exclamation

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8075
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Lun 14 Mai - 19:30

avatar
Caduce62

Messages : 5327
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Dim 27 Mai - 16:24

[size=33]Syrie: assaut meurtrier du groupe Etat islamique contre les troupes russes[/size]

Par RFIPublié le 27-05-2018 Modifié le 27-05-2018 à 14:31

Un soldat russe dans la ville antique de Palmyre.VASILY MAXIMOV / AFP
Vingt-six combattants pro-régime syrien au moins, et neuf militaires russes, ont été tués dans une attaque du groupe Etat islamique survenue mercredi dans l'est de la Syrie, a rapporté l'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme ce dimanche 27 mai 2018. A Moscou, le ministère de la Défense parle de quatre militaires russes tués et cinq autres blessés.






Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh
L'attaque est survenue mercredi dans la province orientale de Deir Ezzor, aux alentours de la ville de Mayadeen, un ancien fief du groupe Etat islamique repris par les troupes gouvernementales syriennes en octobre dernier.
Le ministère russe de la Défense indique dans un communiqué que des dizaines de jihadistes ont lancé une attaque-surprise contre une batterie d’artillerie mobile, opérée par des militaires syriens et russes.
L’assaut a commencé par l’explosion d’un véhicule piégé conduit par un kamikaze, suivi de combats rapprochés entre la garnison et les assaillants. La source russe affirme que 43 jihadistes ont été tués et six pick-up équipés de mitrailleuses ont détruit dans les affrontements.


Un grand nombre de jihadistes repliés vers des bases aménagées dans le désert
Cette attaque s’inscrit dans le cadre d’une recrudescence des activités du groupe Etat islamique dans la Badia, une vaste région désertique couvrant le centre de la Syrie, jusqu’à la frontière avec l’Irak.
Mardi, les jihadistes avaient attaqué et occupé provisoirement une station de pompage de pétrole appelée « T3 », située à 14 kilomètres à l’est de la ville antique de Palmyre.
Des sources militaires russes et occidentales avaient affirmé qu’après avoir perdu le contrôle des grandes villes et localités de Syrie, un certain nombre de jihadistes s’étaient repliés vers des bases aménagées dans le désert, où armes, vivres et munitions avaient été stockés à l’avance.
avatar
travellergillou76

Messages : 989
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Mar 29 Mai - 0:36

L’organisation Etat islamique (EI) bouge encore dans l’est de la Syrie. Jusqu’à 76 éléments du régime syrien et de ses alliés sont morts ces derniers jours lors d’attaques menées par le mouvement djihadiste. 

Des combattants russes figurent parmi les pertes. « Deux conseillers militaires qui dirigeaient les tirs d’une batterie d’artillerie syrienne ont été tués dans la région de Deir ez-Zor. Cinq autres ont été blessés et transportés dans un hôpital militaire russe », a indiqué, samedi 26 mai, le ministère de la défense à Moscou. Deux d’entre eux sont morts des suites de leurs blessures.

Cette attaque, perpétrée dans la nuit du 23 mai près de Mayadin, « avait été planifiée », a indiqué le président de la commission de la défense à la Douma, Vladimir Chamanov. Les « terroristes se sont déplacés à grande vitesse dans des véhicules Toyota dotés de mitrailleuses lourdes », selon ses propos cités par l’agence russe NSN. En plus des quatre militaires, deux autres Russes, des mercenaires cette fois, auraient été tués, selon le journal Novaïa Gazeta, qui cite une source anonyme. D’autres auraient été transférés dans un hôpital de Moscou.

En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/05/28/regain-d-activite-du-groupe-etat-islamique-en-syrie_5305721_3218.html#8aiuvlT2w7BlvJI4.99
avatar
Caduce62

Messages : 5327
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 28 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum