L'invasion Russe en Ukraine

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Dim 22 Fév 2015 - 10:53

Dernières nouvelles sur l'application des accords de Minsk 2 :

Ukraine : accord pour commencer le retrait d'armes lourdes de la ligne du front dans l'est

(Belga) L'Ukraine et les rebelles prorusses de l'Est séparatiste ont signé des accords pour commencer le retrait d'armes lourdes de la ligne de front, a annoncé un haut responsable militaire ukrainien.
"Les documents ont été signés pour commencer le retrait d'armes lourdes sur toute la ligne de front", a déclaré le général Olexandre Rozmaznine. Si pour certains médias, le retrait des troupes pourrait commencer dès dimanche, M. Rozmaznine a estimé qu'il était trop tôt pour en parler. 
Les "présidents" de la République autoproclamée de Donetsk Aleksandre Zakhartchenko et celle de Lougansk Igor Plotnitski ont signé la veille un programme du retrait d'armes, a rapporté l'agence de presse officielle des rebelles DAN. 
Le retrait d'armes, qui doit durer 14 jours après son début, était prévu par les accords de paix Minsk 2 conclus le 12 février dans la capitale bélarusse. 
Ce processus, conditionné à l'arrêt total des tirs sur le terrain, devait démarrer le 17 février pour s'achever vers le 3 mars, mais il n'a toujours pas commencé en raison de l'offensive rebelle sur la ville de Debaltseve la semaine dernière. 
Ces deux derniers jours, les combats se sont plus ou moins calmés sur une bonne partie de la ligne de front. 
Selon les accords Minsk 2, les deux parties doivent retirer "toutes les armes lourdes" afin d'établir une zone tampon d'une profondeur de 50 kilomètres à 140 kilomètres en fonction du type d'armes lourdes.
avatar
Thuramir

Messages : 2154
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Dim 22 Fév 2015 - 15:25

Bah tiens. Et qui va être encore cocu?

Parce qu'il va falloir m'expliquer dans le cas de Marioupol comment cet accord va être mis en oeuvre. Les séparatistes vont dire qu'ils sont dans l'incapacité de retirer les armes lourdes vu que la bande de terre qu'ils occupent est étroite et qu'un retrait signifierait foutre les armes en Russie, chose que la Russie refusera évidemment!!

Au vu de la concentration de troupe qu'on constate entre Novoazovsk et Tagan Rog, c'est vraiment prendre les autres pour des cons. Le pire c'est que ça marche...

Aujourd'hui, Shyrokyne est en cours sous le feu ennemi et Azov a reçu ordre de ne répliquer qu'avec des petits calibres...


Dernière édition par tarkan le Dim 22 Fév 2015 - 16:33, édité 1 fois
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 22 Fév 2015 - 16:22

C'est exactement le fond de ma pensée . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Carine le Dim 22 Fév 2015 - 17:17

Un vaste et récurrent marché de dupes...
avatar
Carine

Messages : 35
Date d'inscription : 10/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 23 Fév 2015 - 14:00

Semble qu'ils le disent:

L'armée ukrainienne dénonce des attaques séparatistes


Chars ukrainiens près de Debaltseve. Les autorités affirment qu"elles ne peuvent pas commencer à retirer leurs armes lourdes des lignes de front parce que les attaques des séparatistes prorusses continuent en dépit de l"accord de cessez-le-feu. /Photo prise le 14 février 2015/
REUTERS/Gleb Garanich
KIEV (Reuters) - L'armée ukrainienne a annoncé lundi la mort de deux de ses soldats déployés dans l'est du pays et déclaré qu'elle ne pouvait pas commencer à retirer ses armes lourdes des lignes de front à cause des attaques des séparatistes prorusses en violation de l'accord de cessez-le-feu.
D'après le porte-parole militaire Valentin Fedychev, les forces ukrainiennes ont été bombardées à 27 reprises au cours des dernières vingt-quatre heures. Dix soldats ont également été blessés.
Dans ces conditions, explique l'état-major de l'armée ukrainienne, il ne peut être question de retirer des armes.
Les affrontements ont significativement perdu en intensité ces derniers jours dans l'est de l'Ukraine sans pour autant que la trêve soit scrupuleusement observée.
A Berlin, le porte-parole du gouvernement allemand a exprimé lundi une "extrême inquiétude" face à l'absence de cessez-le-feu complet dans l'est de l'Ukraine.
Au cours du week-end, les deux parties avaient pourtant annoncé s'être mises d'accord sur un début de retrait des armes lourdes, une des clauses des accords de Minsk 2 entrés en vigueur le 15 février.
Le processus diplomatique parrainé par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande pour trouver une issue politique au conflit qui a fait plus de 5.600 morts en moins d'un an repose sur un cessez-le-feu que les séparatistes prorusses ont ignoré la semaine dernière pour prendre la ville stratégique de Debaltseve.

Les Européens espèrent que le cessez-le-feu pourra être remis sur les rails à présent que les rebelles ont atteint leur objectif. L'échange de 200 prisonniers dans la nuit de samedi à dimanche est également allé dans le sens d'un apaisement.
"LA SITUATION ÉVOLUE D'HEURE EN HEURE"
Les ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, français et allemand se réuniront ce mardi à Paris pour faire le point, a-t-on appris de source diplomatique française.
"La situation évolue d'heure en heure", a ajouté cette source. "Si ça bloque parce que l'accord ne peut pas être mis en oeuvre, il y aura une discussion franche sur pourquoi cela bloque, où est-ce qu'on en est et comment faire."
Angela Merkel a prévenu la semaine dernière que de nouvelles sanctions contre la Russie pourraient être une option si Minsk 2 reste ignoré.
Les autorités de Kiev redoutent que les rebelles, renforcés par des troupes russes, ne s'arrêtent pas à Debaltseve mais poursuivent leur progression.
Anatoly Stelmakh, un autre porte-parole de l'armée ukrainienne, a ainsi fait état d'une attaque rebelle contre Shyrokyne, une village côtier situé non loin du port de Marioupol qui pourrait être le prochain objectif des séparatistes.
L'information a été démentie par un commandant rebelle. "Pour le moment, tout est calme, il n'y a aucun bombardement", a dit Eduard Basurin à l'agence Reuters.
A Donetsk, la plus grande ville tenue par les séparatistes, des tirs occasionnels ont été entendus lundi dans la nuit puis dans la matinée sans que leur origine ne puisse être déterminée.


(Pavel Polityuk avec Anton Zverev à Donetsk et John Irish à Paris; Henri-Pierre André pour le service français)
De la fuite de Ianoukovitch aux accords de Minsk 2,

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 23 Fév 2015 - 14:44

Ma femme vient d'arriver à Ivano-Franco.
Ils ont perdu beaucoup de temps à cause . . . des contrôle de l'armée et ce depuis la frontière.
Enormément de voitures sont fouillée complètement.
A l'école de sa fille et celle du fils de sa soeur, il y a des militaires armé qui montent la garde.

Tout ça à cause des menaces d'attentat.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 23 Fév 2015 - 17:56

Ukraine: Berlin inquiet de l'absence de cessez-le-feu
C'est le moindre qu'on puisse dire!!

La métallurgie, l’autre victime du conflit ukrainien

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  pyxous le Lun 23 Fév 2015 - 19:39

LONDRES, 23 février (Reuters) - Le Premier ministre
britannique David Cameron a déclaré lundi que les actions
"illégales" de la Russie en Ukraine avaient franchi un nouveau
seuil et que toute nouvelle tentative des séparatistes prorusses
d'étendre leur territoire se traduirait par un durcissement des
sanctions contre Moscou. 


"Les actions totalement injustifiables et illégales de la
Russie en Ukraine ont franchi un nouveau seuil avec la violation
flagrante du cessez-le-feu par les séparatistes pour s'emparer
de Debaltseve, dont la prise n'a été rendue possible que grâce
au renfort de combattants et de matériels russes", a déclaré
David Cameron au Parlement. 


"La Russie doit savoir que toute tentative des séparatistes
d'étendre leur territoire, que ce soit vers Marioupol ou
ailleurs, se traduira par des sanctions européennes et
américaines d'une ampleur considérable", a dit le Premier
ministre britannique. 


David Cameron s'exprimait après que Kiev eut accusé les
insurgés d'avoir ouvert le feu sur des villages du sud-est de
l'Ukraine.
avatar
pyxous

Messages : 558
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 23 Fév 2015 - 21:33

ça me fait mal de le dire, mais les rosbeefs sont devenus quand même bien plus offensifs. Autrefois assez tiède, ils ont désormais rejoint la ligne dure. Je suis content d'être à Londres maintenant pour ne pas subir toute la propagande russe qui sévit sur le continent...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Lun 23 Fév 2015 - 22:00

Matt a écrit:La métallurgie, l’autre victime du conflit ukrainien
Pour la métallurgie, la crise est déjà plus ancienne et elle est européenne, voire mondiale. En gros, moins d'achats de voitures neuves = moins d'acier acheté et donc fabriqué. La crise dans le secteur automobile européen étant un fait acquis depuis un long moment, la guerre ne fait qu'ajouter un problème supplémentaire à l'industrie de la métallurgie en Ukraine.
avatar
Thuramir

Messages : 2154
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 23 Fév 2015 - 22:21

C'est même plus profond que cela, et je connais un peu le problème.

Pour la métallurgie:

Le Donbass produit de l'acier de haute qualité, sauf que l'outil, les hauts fourneaux, conçu à la soviétique, est sur-dimensionné par rapport aux besoins actuels. De plus, l'oligarchie kleptocrate qui s'est emparée de ces fleurons de l'industrie soviétique n'ont rien fait pour moderniser l'outil et le sécuriser. Résultat: des accidents mortels journaliers.

Merci Akhmetov. Ils se sont contentés d'encaisser les dividendes en exploitant les ouvriers. Je ne parle même pas de la pollution: dans certaines usines, on y voit pas à 10m tellement la fumée recouvre tout.

Et puis, par tradition, ces usines étaient tournées vers le marché post soviétique. Sauf qu'avec l’avènement des puissances indiennes et chinoises en terme d'industrie lourde, ce fut la catastrophe, ils ont inondé ce marché d'une production médiocre mais meilleure marché. Tout ce secteur paye ici aussi 25ans de passivité et de gabegie.

Les mines:

Ici aussi, le tableau est sombre. Le coût de l'extraction d'une tonne de charbon dans le Donbass coûte entre 80 et 90$, alors que le marché mondial plafonne à 50$. Ils ont beau faire du cocke de premier choix, ils sont au dessus du marché et donc non rentable. Mais Kiev a, pendant de longues années, préféré acheté la paix sociale en continuant a subventionner massivement l'extraction de charbon.

D'où la corruption abyssale. Le charbon non légal extrait des kopankas, les mines clandestines, sont rachetés par les pontes locaux à vils prix puis revendus à prix d'or au pouvoir central... Un mineur ne gagne pas plus de 200e par mois.

Les conséquences sont simples: la gabegie et le manque de courage du pouvoir a créé un trou abyssal où le pognon ne cesse de disparaitre. Au lieu de ré-orienter la politique industriel de la région, d'investir dans de la recherche & développement, d'accueillir de nouvelles industries, on a laissé le système pourrir...

On voit le résultat!! 

L'armement:

A Lugansk, l'usine de munition tournait depuis quelques temps à mi-régime, et ce pour les mêmes raisons. Dimensionné selon les besoins soviétiques, elle ne répond pas au besoin modernes. Aucun effort n'a été effectué pour la moderniser et elle subit de plein fouet la concurrence cheap des chinois qui fabriquent les mêmes produits pour bien moins cher. 


L'usine de locomotive de la ville n'avait qu'un seul marché: la Russie

Les seules industries de pointe comme Motor Sich près de Lugansk ont été pillé sans vergogne par les russes dès les premiers "convois humanitaires". Il reste bien encore la pétrochimie, mais dans quel état??

L'usine de locomotive de la ville n'avait qu'un seul marché: la Russie

La vérité est que le Donbass, depuis une bonne décennie, n'est même plus rentable en terme de transfert d'argent. Cette région coûte plus qu'elle ne rapporte à Kiev malgré une croyance tenace et la fierté des locaux qui vous affirmeront le contraire. Cependant, elle reste stratégique à plus d'un titre grâce à ces mêmes industries. Cela reste un choix délicat à faire.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 23 Fév 2015 - 23:37

tarkan a écrit:ça me fait mal de le dire, mais les rosbeefs sont devenus quand même bien plus offensifs. Autrefois assez tiède, ils ont désormais rejoint la ligne dure. Je suis content d'être à Londres maintenant pour ne pas subir toute la propagande russe qui sévit sur le continent...
Pourtant, dans la crise ukrainienne, ils sont resté bien "silencieux" laissant la manoeuvre "périlleuse" à la France et l'Allemagne.
Dans ces conditions, je pense que les roasbeef ont perdu le peu de  crédit qu'ils avaient encore.
Pour cette raison, je pense que le Canada fait bien plus que le Royaume Uni.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 23 Fév 2015 - 23:46

Le changement de cap des anglais est assez récent, attendons de voir, entre les dernières déclarations d'Hamond et de Cameron, y a une sacré évolution par rapport aux premières sanctions où ils étaient très réticent, City oblige.

Maintenant que le rouble est parti en fumé et que de toute façon le pognon restera chez eux (qui ira rapatrier son pognon à Moscou?), ils ont les coudés franches.

Honnêtement, quand on voit le naufrage de Minsk1 et 2, rester en retrait de tout cela, c'est pas un mal... Historiquement, les rosbeefs ne sont pas des continentaux (sans blagues!) et ne se sentent donc pas ou peu concernés par ce qui se passe aux marches de l'Europe.

N'oublions pas quand même que si le Canada s'implique autant, c'est grâce à une diaspora nombreuse, intégrée et extrêmement bien organisée qui est une force de frappe redoutable, électoralement et médiatiquement. Sinon, ils en auraient rien à foutre comme le reste...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 23 Fév 2015 - 23:53

D'accord avec toi, mais je demande à voir . . .
Vu sur tweeter que les roasbeefs seraient prêt à armer l'Ukraine.
Là aussi, je demande à voir . . .
En attendant, je vais coucher, le virus est (encore) plus fort que moi.  Wink  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 24 Fév 2015 - 10:53

Même l'église s'y met (côté UA):  Shocked

Ukraine : un chef d'Eglise interpelle le pape

Pas de russes vous avez dit, pourtant Kommersant les a retrouvé . . . en Ukraine:

Un journal russe dévoile le rôle des troupes russes dans le Donbass

Réputé pour son sérieux, le quotidien de Moscou Kommersant lève une partie du voile sur la guerre hybride menée par la Russie dans le Donbass.

ls s’appellent Misha, Alex, Artyom et Dima. Ils ont dépassé de peu la vingtaine et ont grandi en Russie centrale ou en Sibérie. Tous étaient engagés jusqu’au début janvier dans une brigade d’infanterie motorisée de l’armée russe. Ils avaient pris l’habitude de poster des photos d’eux sur les réseaux sociaux. Puis plus rien. Début février, le quotidien russe Kommersant les a retrouvés dans le Donbass, faisant la guerre en première ligne avec les unités pro-russes.


GUERRE HYBRIDE
Le récit de ces hommes permet de lever une partie du voile sur la guerre hybride menée par la Russie en Ukraine, entre soutien matériel, conseils et intervention directe. Après le 20 janvier, ils ont franchi la frontière par groupes de trois personnes, c’est-à-dire l’équipage d’un blindé, bottes aux pieds et uniforme sans insigne sur le dos. « Pour eux, c’est une sorte de mission sans date de fin », écrit Kommersant.
En Russie, leurs commandants les ont félicités de leur enthousiasme, expliquant aux soldats pourquoi il était nécessaire d’aller protéger leur patrie en combattant dans le Donbass. Ils ont cependant dû signer une lettre de démission avant de quitter la caserne, au cas où ils auraient le malheur d’être capturé par l’armée ukrainienne. Puis ils ont participé au siège et la prise de Debaltseve, abandonné par les troupes de Kiev le 18 février.


« VOLONTAIRES RUSSES »
À Debaltseve s’est rejoué un scénario observé fin août 2014 lors de la contre-offensive des insurgés séparatistes largement appuyés par les forces russes. Dans un premier temps, les troupes expérimentées de« volontaires russes » sont déployées pour effectuer des missions de combat. Une fois leur objectif rempli, ils se retirent, laissant la place aux insurgés locaux, les fameux « mineurs » de Vladimir Poutine prêts à rencontrer les journalistes, dans les villes conquises, les centres de commandement et les barrages.
Lors de l’offensive finale, la plupart des médias n’ont pu accéder au front de Debaltseve. La route leur était barrée, afin de ne pas révéler la présence de soldats russes que nie vigoureusement Moscou, selon Kommersant.


« COMPRÉHENSION MUTUELLE DE CE QUI SE PASSE »
Le reporter du quotidien témoigne de son expérience : « Au moment où vous pouvez réellement penser que seuls les habitants se soulevèrent contre la « junte » de Kiev, quelqu’un laisse échapper : – Les positions des Bouriates sont derrière ces terrils. – Qui sont les Bouriates ? – Eh bien… Les Indiens du Donbass. Tout le monde se sourit, dans une compréhension mutuelle de ce qui se passe. »


AIDER « LEURS FRÈRES » CONTRE LES « FASCISTES »
Le quotidien, pessimiste, esquisse l’engagement russe dans les mois à venir. Il estime qu’après une période d’accalmie, les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk décideront qu’elles ne peuvent pas vivre sans « Mariupol, Artemivsk ou Lysychansk ».

Des « commissaires politiques » referont alors le tour des casernes de la Russie, racontant aux soldats pourquoi il est important d’aider le Donbass épris de liberté contre l’agression occidentale. Des centaines de« bénévoles » franchiront alors la frontière pour aider « leurs frères »contre les « fascistes ». La guerre et son cortège de destructions, de morts et de déplacés s’étendra un peu plus vers l’Ouest de l’Ukraine.

En attendant, les blindés continuent d'affluer:

Blindés russes en Ukraine: Moscou se tait face aux accusations de Kiev

Vrai qu'il est de plus en plus difficile de nier l'évidence . . .

Et le pire:

Ukraine: difficile d’entrevoir une accalmie dans l’est du pays

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tkatchenko le Mar 24 Fév 2015 - 18:25

Matt a écrit:
tarkan a écrit:ça me fait mal de le dire, mais les rosbeefs sont devenus quand même bien plus offensifs. Autrefois assez tiède, ils ont désormais rejoint la ligne dure. Je suis content d'être à Londres maintenant pour ne pas subir toute la propagande russe qui sévit sur le continent...
Pourtant, dans la crise ukrainienne, ils sont resté bien "silencieux" laissant la manoeuvre "périlleuse" à la France et l'Allemagne.
Dans ces conditions, je pense que les roasbeef ont perdu le peu de  crédit qu'ils avaient encore.
Pour cette raison, je pense que le Canada fait bien plus que le Royaume Uni.

La raison en est que le Royaume Uni n'a jamais vraiment représenté l'Europe sur le plan diplomatique, contrairement au duo Franco-Allemand.
avatar
Tkatchenko

Messages : 89
Date d'inscription : 25/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mer 25 Fév 2015 - 1:36

Great Britain has decided to immediately send 75 soldiers to Ukraine for training purposes. 
David Cameron also levels his sights at Vladimir Putin, tells it like it is, and makes it clear that Mariupol is a red line which, if crossed, will have military as well as economic consequences for Russia.
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Londres va envoyer des soldats en Ukraine pour former l'armée

Message  pyxous le Mer 25 Fév 2015 - 1:42

La Grande-Bretagne s'apprête à envoyer des soldats en Ukraine pour y entraîner et conseiller l'armée régulière, a annoncé mardi 24 février le premier ministre britannique, David Cameron.
M. Cameron, interrogé par une commission parlementaire, a expliqué qu'il s'agira de déployer « du personnel militaire britannique pour fournir des conseils et former [l'armée ukrainienne] dans le domaine du renseignement, de la logistique, des soins médicaux », selon des propos cités par le Guardian.


Pas question en revanche de fournir des « équipements létaux » : Londres se contentera de continuer à envoyer du matériel comme « des lunettes de vision nocturnes et des tenues de combat » . « Nous ne pensons pas que la réponse au problème est militaire, mais diplomatique », a-t-il insisté.


TENIR TÊTE À MOSCOU
« Nous allons aussi mettre en place un programme d'entraînement de l'infanterie pour améliorer la résistance des forces ukrainiennes », a ajouté le premier ministre. Selon le ministère de la défense britannique, environ 75 instructeurs militaires seront déployés en Ukraine pour cette opération qui durera jusqu'à six mois au total.


M. Cameron a aussi appelé les pays occidentaux à tenir tête à Moscou en Ukraine, sous peine de voir la Russie chercher par la suite à déstabiliser la Moldavie et les républiques baltes. Il a plaidé pour des sanctions plus fortes contre Moscou, si les rebelles prorusses continuent à ne pas respecter le cessez-le-feu signé à Minsk.


Alors que l'armée ukrainienne a été contrainte de se retirer la semaine dernière de la ville stratégique de Debaltsevo, M. Cameron a dit craindre une grande offensive des séparatistes prorusses, cette fois sur le port de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine. Cette ville de 500 000 habitants est déjà le théâtre de combats.

www.lemonde.fr/europe
avatar
pyxous

Messages : 558
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 25 Fév 2015 - 10:24

Le ton monte face à Moscou, c'est ce qu'on peut retenir de l'actu du jour:

Une initiative de la Chine sur la paix et la sécurité dans le monde tourne à l’affrontement à l’ONU

Pour célébrer la fin de sa présidence du Conseil de sécurité et dans l’optique du soixante-dixième anniversaire des Nations unies, la Chine avait décidé de marquer le coup. Elle a donc organisé une conférence ministérielle, lundi 23 février, ouverte à tous les Etats membres, avec pour thème « paix et sécurité dans le monde ». Quatre-vingts pays avaient demandé la parole, utilisant cette tribune pour faire valoir leurs intérêts, tout en réaffirmant leur adhésion pleine et entière aux principes de la charte des Nations unies qui imposent aux 193 Etats membres le respect de la souveraineté et de l’intégrité des Etats.
Les Chinois, nouveaux acteurs du multilatéralisme, avaient-ils en tête le potentiel litigieux d’un tel sujet dans le contexte actuel de crises multiples et au regard des dissonances au sein du Conseil de sécurité ?
Troisième à prendre la parole, après le secrétaire général Ban Ki-moon et le ministre des affaires étrangères chinois Wang Yi, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov aura vite fissuré l’édifice très politiquement correct d’une conférence placée sous le signe de la solidarité et de « l’engagement à vivre dans la dignité et la paix ». Sans jamais nommer les Américains, mais en faisant très explicitement référence à leur politique étrangère et à leurs interventions militaires en Irak en 2003, en Libye en 2011 et en Syrie en 2014, Sergueï Lavrov regrette leur propension à « diriger la marche du monde, pour tout régir partout et utiliser la force militaire de manière unilatérale afin de servir ses propres intérêts ». Il juge leurs campagnes militaires au Moyen-Orient « contraires aux principes fondamentaux de la charte ».

Réforme du Conseil de sécurité

Venu à New York plaider la cause de son pays et demander l’envoi de troupes de maintien de la paix, le ministre ukrainien des affaires étrangères Pavlo Klimkin a jugé le discours de son homologue « très cynique de la part d’un pays qui viole le droit international tout en se disant respectueux des standards du droit ». Il s’est aussi fait l’écho des craintes des pays baltes, notamment de la Lituanie, sur de possibles visées expansionnistes russes, assurant que « la Russie est aujourd’hui une menace pour la sécurité européenne ». Le chef de la diplomatie lituanienne, Linas Antanas Linkevicius, regrettait par ailleurs, dans un entretien à l’AFP, que « les Nations unies ne puissent pas faire grand-chose en raison de la nature de cette organisation ».
L’exercice d’introspection proposé par la Chine, en pleine crise ukrainienne révèle une nouvelle fois les fragilités d’une charte qui bute sur l’interprétation du droit à l’autodétermination des peuples. La Russie, membre permanent du Conseil de sécurité et qui dispose d’un droit de veto, a empêché toute action sur le dossier ukrainien depuis le début du conflit, il y a tout juste un an. Ce blocage diplomatique aura permis à la France de plaider une nouvelle fois pour une réforme du Conseil de sécurité« car les dernières crises ont renforcé la nécessité de rendre l’organisation plus efficace, et plus représentative des équilibres mondiaux », a défendu l’ambassadeur français François Delattre.

Ukraine. Fabius menace la Russie de nouvelles sanctions en cas d'attaque

La question de nouvelles sanctions contre la Russie "serait reposée au niveau européen" si les séparatistes prorusses attaquent Marioupol, a averti Laurent Fabius.

« Concernant Marioupol, on a dit clairement aux Russes que s'il y avait une attaque des séparatistes, les choses seraient complètement bouleversées y compris en terme de sanctions », a déclaré Laurent Fabius, chef de la diplomatie française sur les ondes France Info. 
En Ukraine, beaucoup craignent que Marioupol, sur les bords de la mer d'Azov, ne soit, après la ville stratégique de Debaltseve, la prochaine cible des séparatistes prorusses.
« Dans l'état d'esprit général, ça signifierait qu'au niveau européen la question des sanctions serait reposée », a-t-il ajouté, au lendemain d'une réunion à Paris des ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, allemand et français.

L'accord de Minsk doit être respecté

Ils ont appelé à l'application des accords de Minsk du 12 février, prévoyant notamment un cessez-le-feu et un retrait des armes lourdes dans l'est de l'Ukraine, ravagée depuis 10 mois par un conflit meurtrier entre forces loyalistes et séparatistes prorusses.
« Le point positif de cette réunion, c'est qu'on a décidé d'augmenter les moyens de l'OSCE (qui mène une mission de surveillance sur le terrain, NDLR), mais il reste encore énormément de difficultés », a estimé M. Fabius. « Je ne peux pas dire ce matin qu'on ait de certitudes en matière d'application du cessez-le-feu. Dans l'ensemble, il est relativement appliqué mais il reste des zones où il n'est pas appliqué ».
Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir les séparatistes en leur fournissant armes et troupes. Moscou nie toute implication dans ce conflit qui a fait presque 5 800 morts en 10 mois.

Moscou «ment droit dans les yeux», selon Kerry

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a accusé mardi la Russie de «mentir droit dans les yeux» lorsqu'elle nie toute implication dans le conflit en Ukraine



Les séparatistes sont «une extension de facto de l'armée russe et un instrument de la puissance nationale russe», a-t-il accusé.
DiaporamaTensions en Ukraine, après l'échec du rapprochement avec l'UE
Les Etats-Unis affirment depuis des mois que Moscou est militairement présent dans l'Est ukrainien aux côtés de rebelles armés par les Russes, ce que ces derniers démentent.
Moscou «mène le plus manifeste et le plus important exercice de propagande depuis le plus fort de la guerre froide», a jugé John Kerry, devant une commission du Sénat. Il a ajouté que les dirigeants russes «mentaient droit dans les yeux à propos de ce qu'ils font là-bas» en Ukraine.
Appel de Paris
Interrogé par des parlementaires américains pour savoir si Moscou «mentait» en niant qu'il y ait des soldats et des armes russes dans l'Est ukrainien, le chef de la diplomatie américaine a répondu «oui».
Mardi, la Russie, l'Ukraine, la France et l'Allemagne ont appelé au respect du cessez-le-feu et au retrait des armes lourdes dans l'est de l'Ukraine, à l'issue d'une réunion à Paris qui n'a pas permis de véritable percée selon Kiev.
La crise a provoqué une dégradation sans précédent depuis la guerre froide des relations entre Moscou et Washington. Les Etats-Unis ont pris des sanctions contre la Russie et envisagent d'en imposer davantage.
Les deux puissances maintiennent toutefois leur dialogue diplomatique grâce notamment aux très nombreuses rencontres et appels téléphoniques depuis plus d'un an entre John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov.
Ukraine : Washington et Londres haussent le ton face au Kremlin


Alors que Moscou, Kiev, Berlin et Paris appellent au respect du cessez-le-feu en Ukraine, Londres envisage d’exclure la Russie du système de paiement interbancaire Swift. Une sanction qui porterait un nouveau coup dur à l‘économie russe. De son côté, le chef de la diplomatie américaine ne mâche pas non plus ses mots visant le Kremlin. Selon John Kerry, “le mouvement séparatiste ukrainien est (…) une extension de facto de l’armée russe”. “Ils persistent à déformer la vérité, à mentir, quel que soit le terme que vous choisissiez à propos de leurs activités. Et ce, droit dans mes yeux et dans ceux d’autres à différentes occasions”, a déclaré le chef de la diplomatie devant une commission du Sénat.
Le second volet des accords de paix, signé à Minsk le 12 février, n’est respecté par aucun des deux camps. Les rebelles affirment néanmoins avoir commencé hier à honorer leurs engagements. “Nous avons commencé le retrait des armes lourdes dans 4 villes, Debaltseve, Horlivka, Donetsk and Telmanove”, affirme le chef rebelle Edouard Bassourine.
Une information impossible à vérifier, comme le souligne le porte-parole de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en Ukraine. “Nous ne sommes pas en mesure, pour le moment, de vérifier le retrait des armes lourdes parce que les informations essentielles n’ont pas été fournies. Le cessez-le-feu ne tient pas dans les zones stratégiques telles que Debaltseve ou encore Donetsk, mais aussi Marioupol”, précise Michael Bociurkiw.
Kiev accuse les séparatistes de vouloir s’emparer du port stratégique de Marioupol pour créer un pont avec la Crimée annexée l’année dernière par la Russie.

Copyright © 2015 euronews

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tibo le Mer 25 Fév 2015 - 11:13

Matt a écrit:
Alors que Moscou, Kiev, Berlin et Paris appellent au respect du cessez-le-feu en Ukraine, Londres envisage d’exclure la Russie du système de paiement interbancaire Swift. Une sanction qui porterait un nouveau coup dur à l‘économie russe.

Ca serait bien plus violent pour l'économie que les précédentes sanctions ça non ?
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

A propos de SWIFT

Message  pyxous le Mer 25 Fév 2015 - 11:32

SWIFT signifie Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication. 



Il s'agit d'une coopérative détenue par des membres par l'intermédiaire de laquelle le secteur des finances effectue ses transactions financières avec rapidité, assurance et en toute confiance. Plus de 10 800 organismes bancaires, établissements de titres financiers et entreprises clientes dans 200 pays nous font confiance au quotidien pour échanger des millions de messages financiers standardisés.
avatar
pyxous

Messages : 558
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Mer 25 Fév 2015 - 11:35

Si les accords de Minsk 2 ne sont pas respectés par les rebelles et par la Russie qui exerce un contrôle de fait, il devient de plus en plus évident que des sanctions économiques majeures et drastiques (comme la sortie du système Swift, mais cela pourrait aussi se résoudre en l'interdiction de passer par les systèmes bancaires des pays ayant pris des sanctions pour toute opération financière ou commerciale, quelle qu'elle soit) seront prises contre la Russie, aussi bien  par l'UE que par les Etats-Unis et d'autre Etats (Canada, Australie, etc.).

L'économie russe, déjà mise à mal, en souffrira bien plus encore. C'est un retour économique en arrière et cela provoquera une régression du pays, dont on ne verra pas de sortie à court terme. Malheureusement, cela se doublera par une crise économique majeure en Ukraine et des répercussions économiques dans l'UE, mais de moindre ampleur néanmoins. En somme, tout le monde en souffrira sans que cela ne profite à l'une des parties en cause, et cela obérera durablement la confiance entre l'Europe et la Russie pour le futur.

En outre, en cas de blocage institutionnel européen, ce blocage obligera les Etats membres de l'UE à choisir leur camp, mais cela pourrait être le catalyseur d'une Europe recentrée et resserrée, détentrice de plus de 80 % de l'économie européenne actuelle.

Aujourd'hui, force est de constater que la prolongation de cette crise n'apporte aucune plus-value politique ou économique à la Russie, même si elle lui apporte des avantages militaires, la Russie pouvant déployer des troupes et des armes sur un territoire plus étendu.

Il est temps pour la Russie de démontrer qu'elle souhaite la réussite d'une solution négociée en Ukraine et pas de l'option militaire, avec toutes les sanctions qui iront de pair.
avatar
Thuramir

Messages : 2154
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Mer 25 Fév 2015 - 13:16

Hier, nous avons fait un Skype avec un ami toujours à Lugansk. Il semblerait que le black out sur les communications se soit relâché, grâce à ce que l'on peut appeler pudiquement le "cessez le feu":


- la situation est plus calme depuis quelques jours, mais la ville reste fantôme, désespérément vide... La seule monnaie qui circule est la grivna... Toutes les usines sont à l'arrêt, la vie y est très dure.


- la dernière lubie du Luganda est d'imposer le système scolaire russe, avec des enseignants russes, des livres russes... À tel point qu'ils réquisitionnent des gens pour traduire les manuels d'ukrainien, le problème, c'est que comme l'ukrainien est interdit quiconque parlant ukrainien est susceptible d'être pris pour un ukrop... Schizophrénie vous avez dit? 


Quand on pense que l'une des raisons avancées au début de ce conflit était l'interdiction fallacieuse de la langue russe il y a de quoi... Pleurer?
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 25 Fév 2015 - 13:16

Thuramir a écrit:. . .
Il est temps pour la Russie de démontrer qu'elle souhaite la réussite d'une solution négociée en Ukraine et pas de l'option militaire, avec toutes les sanctions qui iront de pair.
Et à ton avis, elle souhaite quoi? En usant et abusant de son droit de veto pour bloquer toute solution à l'ONU.
Pourtant, des solutions diplomatiques y ont largement été proposée depuis un an.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 25 Fév 2015 - 13:19

tarkan a écrit:. . . 
Quand on pense que l'une des raisons avancées au début de ce conflit était l'interdiction fallacieuse de la langue russe il y a de quoi... Pleurer?
Faites ce que je dis et pas ce que je fais.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum