Les seins de l'Ukraine débarquent à l'ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les seins de l'Ukraine débarquent à l'ouest

Message  Christophe le Sam 29 Oct - 15:21

29 octobre 2011


Les seins de l’Ukraine débarquent à l’ouest




C’est
pratique d’être bien faite quand on est une femme. Jambes longues (pas
obligé mais c’est un plus), seins qui ne tombent pas, joli visage, et en
prime une blondeur à faire pâlir d’envie les fabricants de teinture
capillaire. Pas à dire: nous ne sommes pas tous égaux - et surtout pas
toutes égales face au destin et aux aléas de la génétique.



La révolution séduisante

Les féministes ukrainiennes du Femen l’ont bien compris et auraient
tort de ne pas en profiter. Leur manifeste ce sont leurs seins, qu’elles
dénudent volontiers en diverses occasions. Elles ont manifesté contre
les agences matrimoniales et le tourisme sexuel qui voit partir les
filles du pays au bras d’hommes occidentaux. Contre le harcèlement de
certains professeurs à l’encontre d’étudiantes. Contre le maire de Kiev,
etc.

Je ne connais pas l’Ukraine. Ce que j’en sais est qu’il y
a de très belles femmes - mais ça, il y en a ailleurs aussi - et que le
pays a été dirigé il y a quelques années par un premier ministre
féminin, Ioulia Tymochenko. Je ne sais pas sur quel terreau particulier
prolifère ce féminisme ukrainien mais il fait parler de lui. Avoir
régulièrement la une de la presse alors que le mouvement compte à peine
300 membres et que seule une vingtaine d’entre elles sont visibles,
toutes les féministes du monde aimeraient cela!

Sûr que sans
les seins nus elles ne recevraient pas autant de pub. Et si elles
étaient seins nus et difformes on en parlerait comme d’un phénomène de
foire. Phénomène de foire? On n’en est pas loin. L’idéologie féministe
est comme les bagnoles: mettez une femme presque nue et cela se vend!
Elle ont compris le système qu’elles contestent, et utilisent les
armes-mêmes qu’elles dénoncent. Est-ce une critique de la société? C’est
davantage un opportunisme. D’abord parce que ce sont les plus sexys qui
se déshabillent. Elles pratiquent donc activement une discrimination
esthétique. Surprenant qu’un groupe qui dénonce les discriminations à
l’égard des femmes pratique cette même discrimination entre elles.
Ensuite l’opportunisme est de faire parler d’elles d’une manière qui
attire l'attention grâce à une connotation sexuelle sans provoquer le
rejet. La radicalité dont elles se réclament (n’oublions pas qu’elles parlent de «révolution» féministe») serait d’enlever le haut et
le bas. Ensuite de faire défiler nues des femmes de tous âges et de
toutes corpulences. C’est visiblement hors de leur stratégie. Leur but
est d’exciter l’oeil de manière soft tout en dénonçant l’utilisation de
la femme aux fins d’exciter... C’est le serpent qui se mord la queue.
Heureusement qu’elles n’en ont pas (de queue), elles se feraient mal.

A part cela elles sont mignonnes à croquer, pas de doute. Et drôles et
joyeuses. Ce qui nous change des barbons moralistes genre Caroline de
Haas (Oser le féminisme). La révolution par la séduction est
quand-même plus sympa que par des bombes. Et même si ici nous avons
l'habitude de voir des seins nus, par exemple sur les plages, en
contempler dans les rues d'une ville renouvelle le genre.

Mais
le spectacle est-il encore de nature à faire passer un message
intellectuel? Le nu n’est pas un exercice mineur mais il n’a jamais
illustré les pages des philosophes. Cela manque peut-être. Plus
réalistement le passage au spectacle à connotation sexuelle est la
récupération ultime du système spectaculo-financier. L’intérêt de ce
système marchand est de tout tourner en produit commercial, ôtant ainsi
la substance idéologique de toutes choses. La marchandisation du monde
n'a pas tout faux: c'est un garde-fou contre le totalitarisme des idées.
Ne restera hors commerce que l’authenticité de l’être. Les idéologies
ne seront que produits d’étalages avec date de péremption. D’ici peu le
Crazy Horse reprendra leur idée et créera un spectacle de féminisme
érotique.

Autre chose: elles ont un fichu culot ces Femen. Elle
débarquent en Europe de l’Ouest avec une pancarte où il est écrit en
anglais: «La révolution des femmes arrive en Europe». Elles ne
manquent pas d’air. Les femmes d’Europe de l’ouest n’ont pas attendu
leur venue pour descendre dans la rue. Quand au mot révolution, il est
fort injuste puisque les hommes n’y sont pas associés et que de toutes
façons, avec leur poitrine plate, ils ont peu de chance d’être sur la
photo.

Les zommes aussi

A moins que...

Reprenant la nudité sexy des Chippendales, les zommes pourraient eux
aussi descendre dans la rue déshabillés. Puisque les féministes ne
travaillent que pour elles, eux ne défendraient que leurs propres
intérêts. Ils pourraient ainsi développer le programme de la révolution
des zommes:


1. Les zommes ne veulent plus être harcelés par des décolletés sexys et des regards langoureux au travail.

2. Ils en ont assez d’être des payeurs mis à sec lors des divorces.

3. Ils ne veulent d’ailleurs plus aller bosser, vu ce que cela leur
rapporte. Cela fait des milliers d'années qu'ils bossent pour nourir
leur famille et on vient leur reprocher le manque d'autonomie
économique des femmes. Non mais! Ils proposent donc d'envoyer les femmes
au turbin pendant qu'ils vont se balader au bors du lac.

4.
Ils proposent aussi d’envoyer les femmes faire la guerre à leur place.
Parce que cette discrimination qui voit les seuls hommes crever tripes à
l’air sur les champs de bataille dure depuis trop longtemps.


5. Ils en ont marre d’être traités de prédateurs universels. Ils veulent
que l'égalité soit enfin réalisée: quel les femmes deviennent des
prédatrices!

6. Ils veulent aller boire des verres avec des potes sans que leurs compagnes ne leur dise à quelle heure ils doivent rentrer.

7. Ils ne veulent plus qu’elles regardent dans leur téléphone portable pendant qu’ils sont sous la douche.

8. Ils ne veulent pas faire le ménage. Cela leur est génétiquement contraire.

9. Ils ne veulent plus jamais entendre un seule reproche de la part de
leur copine, qui trouve toujours qu’ils pourraient faire les choses un
peu mieux.

10. Ils en ont assez d’être pris pour des cons quand
ils sont gentils et de voir les bad boys se taper les nanas plus
craquantes.

11. Ils en ont assez d’être perçus comme des porte-feuilles à pattes avant même d’être considérés comme des zumains.

12. Ils dénoncent la discrimination qui fait parler des Droits des femmes et uniquement des Devoirs des zommes.

13. Ils en ont assez d’être dénigrés. Ils veulent qu’on leur dise
qu’ils sont beaux, intelligents, doués, responsables, agréables,
formidables, craquants, géniaux, forts, bref: qu’on leur dise enfin la
vérité!!!


Et ce n’est que le préambule. Si rien n’est fait
ils promettent de descendre nus dans la rue et de faire la grève du
sexe. Pour au moins une demi-journée...

Non mais!




Eh oui en Suisse, ils parlent également du mouvement FEMEN...
avatar
Christophe

Messages : 16
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 49
Localisation : Kiev

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum