Et en Russie !

Page 29 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Lun 1 Oct - 21:07

avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Lun 1 Oct - 21:24

Le premier, même s'il a été un Tsar très médiocre, possède les traits physiques de la noblesse...

Le second a une belle tête de plouc sans envergure...

Avis perso !  Smile
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mar 2 Oct - 10:01

Laughing Laughing Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Janchik le Mar 2 Oct - 11:28

Krispoluk a écrit:Le premier, même s'il a été un Tsar très médiocre, possède les traits physiques de la noblesse...

Le second a une belle tête de plouc sans envergure...

Avis perso !  Smile
C'est vrai, c'est un abruti, un primitif de base... mais il s'en branle royalement, il s'en est foutu plein les fouilles et ça continue  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Janchik

Messages : 274
Date d'inscription : 12/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mar 2 Oct - 16:13

A prouver:

Business Insider: Le Mig-31 russe repérée avec une arme mystérieuse qui pourrait être un cauchemar pour l'armée américaine

The War Zone noticed Russian aviation photographer ShipSash snapping photos of the Mig-31 armed with a massive missile taking off from the Russian aviation industry's test center in Zhukovsky near Moscow on September 14.

russiadefence.net

Planespotters found a Russian Mig-31 Foxhound taking off with a never-before-seen mystery weapon that could likely have an anti-satellite role, meaning it's a nightmare for the U.S. military.

The Foxhound is a 1980s Soviet fighter that remains one of the fastest and highest flying jets ever built. It's ability to push Mach 3 near the edge of space with large weapons payloads makes it an ideal platform for firing anti-satellite missiles, which Russia appears to have tested in September, Business Insider reported.

The War Zone noticed Russian aviation photographer ShipSash snapping photos of the Mig-31 armed with a massive missile taking off from the Russian aviation industry's test center in Zhukovsky near Moscow on September 14.

The Mig-31 has enjoyed somewhat of a rebirth in recent years as a platform for new Russian super weapons, like the Kinzhal hypersonic anti-surface missile that Russian President Vladimir Putin said could evade any U.S. defenses.

The Mig-31 has a history of use in anti-satellite programs, but the new missile appears to show a renewed effort in that direction.

The U.S., Russia, and China have all demonstrated anti-satellite capabilities in the past, and as war increasingly relies on information shared via satellite, attacking these critical nodes increasingly makes sense.

La Zone de guerre a vu le photographe de l'aviation russe ShipSash prendre des photos du Mig-31 armé d'un énorme missile décollant du centre de test de l'industrie de l'aviation russe à Joukovski le 14 septembre.

Les Planespotters ont trouvé un Mig-31 Foxhound russe en train de décoller avec une arme mystérieuse jamais vue auparavant qui pourrait probablement jouer un rôle anti-satellite, ce qui en fait un cauchemar pour l’armée américaine.

Le Foxhound est un chasseur soviétique des années 1980 qui reste l’un des avions à réaction les plus rapides et les plus volants de tous les temps. Sa capacité à pousser Mach 3 près du bord de l’espace avec de grandes charges d’armes en fait une plate-forme idéale pour lancer des missiles anti-satellites, ce que la Russie semble avoir testé en septembre, a rapporté Business Insider.

La Zone de guerre a vu le photographe de l'aviation russe ShipSash prendre des photos du Mig-31 armé d'un énorme missile décollant du centre de test de l'industrie de l'aviation russe à Joukovski le 14 septembre.

Le Mig-31 a connu une certaine renaissance ces dernières années en tant que plate-forme pour de nouvelles super-armes russes, à l'instar du missile hypersonique hypersonique Kinzhal qui, selon le président russe Vladimir Poutine, pourrait échapper à toute défense américaine.

Le Mig-31 est utilisé depuis longtemps dans les programmes anti-satellites, mais le nouveau missile semble montrer un effort renouvelé dans cette direction.

Les États-Unis, la Russie et la Chine ont tous démontré leurs capacités antisatellites dans le passé et, alors que la guerre s'appuie de plus en plus sur des informations partagées par satellite, il est de plus en plus logique d'attaquer ces nœuds critiques.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Mer 3 Oct - 21:17

Skripal est un "salaud" et "un traître à la patrie", affirme Poutine  Evil or Very Mad

Par L'Obs
Publié le 03 octobre 2018 à 15h28

"Ce Skripal n'est qu'un traître. Il a été pris et puni, il a passé cinq ans en prison. Nous l'avons libéré, il est parti [en Grande-Bretagne, NDLR] et continuait de collaborer et de conseiller les services secrets", a déclaré Vladimir Poutine lors d'un forum consacré à l'énergie à Moscou, qualifiant de "salaud" l'ex-espion. Et de poursuivre :

"Ce n'est qu'un espion, un traître à la patrie [...] Ce n'est qu'un salaud, purement et simplement. Mais il y a toute une campagne de presse qui a été montée autour de ça."

Sergueï Skripal a été empoisonné avec sa fille Ioulia par un puissant agent innervant, le Novitchok, le 4 mars à Salisbury en Angleterre.
Londres accuse les services de renseignement militaire russes, le GRU, d'être derrière cet empoisonnement et a lancé un mandat d'arrêt européen contre deux Russes soupçonnés d'avoir perpétré l'attaque contre les Skripal.

Moscou dénonce pour sa part "une manipulation de l'information" et dément toute implication. Vladimir Poutine explique :
"Parfois, je regarde ce qu'il se passe autour de cette affaire, et je suis effaré."

Sergueï Skripal, ancien officier du GRU, avait été condamné en 2006 pour "haute trahison" après avoir été reconnu coupable d'avoir vendu des informations aux Britanniques. Il avait bénéficié en 2010 d'un échange d'espions organisé entre Moscou, Londres et Washington, et s'était installé en Angleterre.

(Avec AFP)
avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mer 3 Oct - 22:35

Je le liquide et après je dis qu'on manipule l'info . . . C'est bien la Russie poutinienne.
Voir le dernier billet d'Orkenny sur son blog Ukraine2014.  Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 4 Oct - 19:55

Le GRU, le puissant et omniprésent service secret russe

Cyberattaques et piratages dans le monde entier, implication dans le conflit en Ukraine ou empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal: les accusations pleuvent ces derniers mois contre le GRU, le service de renseignement de l'armée russe, réputé efficace et très secret.


Des images de 4 espions russes © Belga

Les Pays-Bas ont annoncé jeudi avoir expulsé quatre agents russes qui tentaient de pirater le siège de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye, une affaire jugée "extrêmement inquiétante" par le gouvernement néerlandais. Cette nouvelle affaire a été l'occasion pour l'Otan, l'Union européenne, le Canada et les Etats-Unis de dénoncer le comportement de la Russie. Dans une ambiance digne de la guerre froide qui prévaut depuis l'empoisonnement d'un ex-espion russe au Royaume-Uni, Londres et Canberra ont ainsi accusé le même jour le renseignement militaire russe (GRU) d'avoir mené les principales cyberattaques mondiales de ces dernières années.

Un véhicule truffé d'équipement

Les autorités néerlandaises ont révélé comment les agents russes avaient positionné, en avril, un véhicule truffé d'équipements électroniques sur le parking d'un hôtel proche du siège de l'OIAC dans le but de pirater son système informatique. Cela s'est passé en avril, au moment où l'OIAC enquêtait sur l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre et sur une attaque chimique présumée à Douma en Syrie, attribuée par les Occidentaux à Moscou, qui a toujours nié toute implication. Les services secrets néerlandais et britanniques ont trouvé dans la voiture des agents russes un ordinateur portable et une facture de taxi pour une course du siège du GRU à l'aéroport de Moscou, a précisé Mme Bijleveld. Signe de l'envergure du réseau, l'ordinateur portable retrouvé était relié au Brésil, à la Suisse et à la Malaisie, et pour ce dernier pays en liaison avec l'enquête sur la destruction en 2014 du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine. Les Pays-Bas, qui ont bénéficié de la coopération de Londres, ont identifié les présumés agents russes, précisant que l'opération était selon eux coordonnée par le renseignement militaire russe. Il a dévoilé leurs passeports, identifiant les Russes comme Alexeï Morenets, Evgueni Serebriakov, Oleg Sotknikov et Alexeï Minine. Londres et La Haye ont accusé le GRU de mépriser les règles internationales, garantes de la sécurité mondiale, en lançant des cyberattaques contre des institutions à travers le monde, en l'OIAC. De son côté, Moscou a ironisé sur l'"espionnite aiguë" qui s'est selon elle emparée des Occidentaux.


- Puissante agence militaire -

Créée par les bolchéviques en 1918 et considérée comme une structure rivale du KGB pendant l'époque soviétique, la Direction générale des renseignements de l'état-major des forces armées (GRU, renommé officiellement GU en 2010) a la réputation d'être la plus puissante et la plus audacieuse agence d'espionnage russe, tout en étant peu connue du grand public.

Dirigé depuis 2016 par Igor Korobov, qui figure sur la liste des personnes sanctionnées par l'administration américaine, le GRU dispose d'un vaste réseau d'agents à l'étranger mais aussi d'unités militaires d'élite, les "Spetznaz".

©️ iStockPhoto

Si le GRU a toujours été une organisation puissante, elle est apparue sur le devant de la scène à la faveur de la dissolution du KGB, qui a donné naissance à diverses agences de renseignement russes qui se retrouvent souvent en concurrence.

- Cyberattaques et ingérence -

Le GRU est accusé par les Occidentaux d'être derrière une myriade de groupes de pirates informatiques à l'origine de cyberattaques ayant visé notamment l'Agence mondiale anti-dopage, des médias ou encore l'aéroport d'Odessa et le métro de Kiev en Ukraine.
L'agence est également soupçonnée d'être responsable de la cyberattaque NotPetya, qui avait affecté des centaines de milliers d'ordinateurs à travers le monde en juin 2017, parmi lesquels ceux de grandes entreprises.

Aux Etats-Unis, le GRU a été accusé d'être à l'origine du piratage des ordinateurs du parti démocrate américain, prélude au scandale de l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016. Dans cette affaire, 12 Russes présentés comme des agents du GRU ont été inculpés en juillet.

- Empoisonnement -

Londres a également mis en cause le GRU dans l'empoisonnement au Novitchok, un puissant agent innervant, de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia le 4 mars en Angleterre. Des mandats d'arrêts ont été émis contre deux agents présumés de l'organisation.

Sergueï Skripal était lui-même un ancien colonel du GRU, arrêté et condamné en 2006 à Moscou pour "haute trahison" au profit de Londres, avant d'être échangé en 2010 contre des espions russes arrêtés en Occident.

Skripal en 2006 ©️ AFP

Vladimir Poutine a assuré en 2010 que les services secrets russes ne "s'occupaient pas" d'éliminer les traîtres, ajoutant que "les traîtres mourront d'eux-même".

Mais le GRU a déjà été impliqué dans des opérations réalisées à l'étranger. En 2004, deux de ses agents présumés avaient été condamnés au Qatar pour avoir organisé l'assassinat d'un responsable indépendantiste tchétchène. Ils avaient ensuite été discrètement renvoyés à Moscou.

- De toutes les guerres -

La présence de "conseillers" du GRU a été rapportée par de nombreux observateurs, non seulement en soutien aux forces du président Bachar al-Assad en Syrie mais aussi aux côtés des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine. Moscou a toujours nié toute implication dans ce conflit.

Le GRU aurait également joué un rôle crucial dans l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en mars 2014, à la suite d'une intervention des forces spéciales et d'un référendum, non reconnu par Kiev et les Occidentaux.

Les agents et troupes du GRU avaient précédemment été activement utilisées lors des deux guerres de Tchétchénie (1994-1996 et 1999-2009), lors du conflit en Géorgie (août 2008) ainsi que pour la désastreuse guerre soviétique en Afghanistan (1979-1989).

L'opaque et puissante société militaire privée Wagner, qui s'est notamment illustrée en Syrie et a fait cette année parler d'elle en Centrafrique, a été créée par un ancien officier du GRU, Dmitri Outkine, qui a été décoré par Vladimir Poutine.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 4 Oct - 23:45

Pas d'intervention dans les élections hein:

Кремль выбрал базовый сценарий второго тура в Хакасии

С выборов в Хакасии снимется кандидат от Партии роста, и единственным участником кампании останется представитель КПРФ — это сейчас базовый сценарий Кремля. Цель — чтобы коммунист не набрал нужных для победы 50% голосов


Валентин Коновалов (Фото: Анатолий Жданов / «Коммерсантъ»)

Один на выборах

Базовый сценарий Кремля по развитию ситуации в Хакасии на данный момент — это отказ кандидата от Партии роста Александра Мяхара от участия во втором туре выборов, с тем чтобы его единственным участником остался коммунист Валентин Коновалов. Об этом РБК рассказ​али три собеседника, близких к администрации президента. «Наиболее вероятно, что Коновалов останется один и встанет перед необходимостью набрать более 50% голосов», — пояснил замысел один из источников РБК. «Задача — чтобы Коновалов не набрал нужного [для победы] количества голосов», — добавил еще один близкий к администрации президента собеседник РБК. Идеальный сценарий для Кремля — чтобы снялись все кандидаты и выборы были признаны несостоявшимися, но коммунисты пока на это не готовы, уточняет источник РБК.

КПРФ не будет снимать своего кандидата, заявил РБК зампред ЦК КПРФ Юрий Афонин. На руководство партии с такими предложениями никто не выходил, уверяет он, но «были намеки Коновалову пойти, например, в Совет Федерации». «Но Коновалов — честный и принципиальный человек», — говорит Афонин.

Новые лица: кем пополнился список губернаторов

Дату второго тура выборов в Хакасии перенесли уже в третий раз. Сначала он должен был пройти 23 сентября, но после того как от участия в кампании отказался глава республики Виктор Зимин, дату назначили на 7 октября. Новым участником второго тура наряду с коммунистом Коноваловым стал кандидат от «Справедливой России» Андрей Филягин. 2 октября он снялся с выборов «по вынуждающим обстоятельствам». После этого новым участником второго тура стал кандидат от Партии роста Александр Мяхар, а само голосование было назначено на 21 октября.

Мяхар заявил, что может отказаться от участия во втором туре, если жителей региона устроит новый врио главы республики Михаил Развожаев, назначенный 3 октября. «Если республике будет выгоден вариант, что придет врио, то этот вариант вполне предполагает снятие кандидатуры, такой вариант не исключается», — цитирует Мяхара ТАСС. Кандидат уточнил, что для решения о снятии кандидатуры ему необходимо время, чтобы увидеть результаты работы Развожаева: «Может пройти час, а может пройти две недели, когда я увижу выгоды его работы для республики».

Задача Мяхара — «дискредитировать Коновалова, а потом сняться с выборов», уверен Афонин. Конечная цель власти — чтобы кандидат от компартии остался один, «мобилизовать административный ресурс и постараться не допустить победы Коновалова», рассуждает представитель КПРФ.

По закону, если во втором туре остается один кандидат, он должен набрать более 50% голосов от числа пришедших на выборы. При этом в избирательном бюллетене с одной фамилией будут два поля — «за» и «против» кандидата. Если участник кампании не набирает нужного количества голосов, выборы признаются несостоявшимися.

«Сушка» явки


Кремль не хочет отдавать Хакасию коммунистам — в администрации президента считают, что в первом туре избиратели голосовали не за Коновалова, а исключительно против Зимина, говорит собеседник, близкий к Кремлю. У Коновалова нет никакого управленческого опыта, он не способен руководить регионом, перечисляет претензии Кремля к коммунисту собеседник РБК.


Виктор Зимин (Фото: Александр Колбасов / ТАСС)
Постоянный перенос дня голосования «работает на усталость избирателей», ранее говорил РБК другой источник, близкий к администрации президента. Если в конечном счете в бюллетене останется только один Коновалов, то многие из тех, кто готов был отдать голос за него, могут не прийти на участки, но при этом будет мобилизован провластный электорат, чтобы коммунист не набрал требуемых 50% голосов, отмечал собеседник РБК.

Власти придется работать на «сушку» явки, с тем чтобы протестный избиратель не пришел, добавляет другой источник, близкий к Кремлю. Самый простой и действенный способ — распространение фейкового или частично соответствующего действительности компромата, наподобие того, как это происходило на президентских выборах с кандидатом от КПРФ Павлом Грудининым, продолжает он. Но в то же время необходимо мобилизовать людей, которые проголосуют против Коновалова, — «на фоне компромата это будет сделать проще», говорит собеседник РБК.

Добиться того, чтобы кандидат от компартии не набрал нужного количества голосов, «практически невозможно», считает Афонин. «Надо будет «засушить» явку и сделать так, чтобы 50–60 тыс. человек проголосовали против Коновалова. Не представляю, как это можно сделать», — говорит зампред ЦК КПРФ.

Стратегически важный регион

Если Коновалов в одиночку не наберет 50% голосов, то можно будет назначить новые выборы, причем, скорее всего, под них в республике может появиться и еще один новый врио, полагает глава совета директоров Института социально-экономических и политических исследований Дмитрий Бадовский. Больше половины голосов кандидат может не набрать, если будет много проголосовавших против и недействительных бюллетеней, уточняет он.

«Добиться этого можно, только если удастся мобилизовать тех, кто по тем или иным причинам не захочет видеть Коновалова во главе республики — будь то его радикализм, партийная принадлежность или малоопытность. Но чтобы таких избирателей мобилизовать, надо сначала им эти мысли донести и внушить им доверие, поскольку на сегодняшний день в регионе мобилизованным является только активный протестный электорат», — объясняет Бадовский. Свою роль в мобилизации провластных избирателей может сыграть новый врио Развожаев, добавляет он.

«Хакасия — стратегически важный регион, и не только потому, что здесь любит бывать Владимир Путин. Территория геополитически важная, ресурсно богатая, здесь работают многие госкорпорации, республика является важной частью единой стратегии развития Енисейской Сибири (Красноярский край, Хакасия, Тыва)», — продолжает эксперт.

Кроме того, в отличие от других регионов, где победили или претендовали на победу оппозиционные кандидаты, именно в Хакасии не только самый малоподготовленный к должности оппозиционер, но и самая слабая действующая управленческая команда, из-за чего сложно компенсировать возможную потерю управляемости территории, отмечает Бадовский.

Возможно, существуют социологические замеры, которые позволяют судить, что Коновалов может не набрать более 50% голосов, в случае если останется единственным кандидатом, рассуждает политтехнолог Петр Быстров. Технологии «сушки» явки и мобилизации провластного избирателя действительно могут быть использованы, «но это вторично», полагает эксперт. Нельзя исключать, по его словам, «определенных действий местных избирательных комиссий при подсчете голосов».

Есть две вероятные причины, почему власть не хочет отдавать коммунистам Хакасию, считает политтехнолог. Первая причина: это регион, который представляет интерес для определенных политических и экономических групп, и кандидат от КПРФ в эти интересы не вписывается. Вторая — недоговороспособность коммунистов: «Они могли бы пойти навстречу [Кремлю] в другом регионе, например, не выдвигать Андрея Ищенко на новых выборах в Приморье. Но этого пока не происходит», — констатирует эксперт.

Управлять регионами в представлении власти может тот, кто условно вписывается в образ «молодого технократа»: это человек, который работал в госструктурах — закончил курсы РАНХиГС, состоит в списке кадрового резерва, «свой в доску и полностью проверенный», перечисляет политолог Андрей Колядин. «Появление Коновалова ошарашило [Кремль], федеральный центр не понимает, как он сможет справиться с депрессивным регионом, который находится под внешним финансовым управлением», — продолжает эксперт.

Что касается сценария, при котором Коновалов не набирает более 50% голосов, то власти надо будет проводить мобилизацию избирателей: «Люди понимают, что надо опираться на человека, который сможет привлекать деньги федерального центра. Опасения людей [что коммунист не сможет этого сделать] могут быть конвертированы в то, что они проголосуют против Коновалова».

Автор: Наталья Галимова.


Le Kremlin a choisi le scénario de base du deuxième tour à Khakassie

Un candidat du Parti de la croissance sera retiré des élections à Khakassie et le représentant du Parti communiste de la Fédération de Russie restera le seul participant à la campagne. C’est le scénario de base du Kremlin. L'objectif est que le communiste n'obtienne pas les 50% de voix nécessaires pour gagner


Un dans l'élection

Le scénario de base du Kremlin sur l'évolution de la situation à Khakassie est le refus du candidat du Parti de la croissance, Alexander Miakhara, de participer au second tour des élections, de sorte que le communiste Valentin Konovalov reste son seul participant. Cette histoire RBC est racontée par trois interlocuteurs proches de l’administration présidentielle. "Très probablement, Konovalov restera seul et sera confronté à la nécessité de recueillir plus de 50% des suffrages", a expliqué l'une des sources de RBC. «Il s’agit d’empêcher Konovalov d’obtenir le nombre de voix nécessaire [pour la victoire]», a ajouté une autre interviewée de RBC proche de l’administration présidentielle. Le scénario idéal pour le Kremlin est que tous les candidats se retirent et les élections ont été déclarées nulles, mais les communistes ne sont pas prêts pour cela, a déclaré la source RBC.

Le Parti communiste de la Fédération de Russie ne retirera pas son candidat, a déclaré le vice-président du Comité central du Parti communiste, Yuri Afonin. Aucune proposition n’a été faite à la direction du parti, a-t-il déclaré, mais "il y avait des allusions pour aller à Konovalov, par exemple, au Conseil de la Fédération." "Mais Konovalov est un homme honnête et doté de principes", a déclaré Afonin.

La date du deuxième tour des élections à Khakassie a été reportée pour la troisième fois. Au début, il était censé passer par le 23 septembre, mais après le refus de Viktor Zimin, chef de la république, de participer à la campagne, la date a été fixée au 7 octobre. Avec le communiste Konovalov, le candidat de «La Russie juste», Andrei Filyagin, est devenu un nouveau participant au second tour. Le 2 octobre, il s'est retiré des élections "en raison de circonstances impérieuses". Après cela, le candidat du Parti de la croissance, Alexander Myahar, est devenu un nouveau participant au deuxième tour et le vote lui-même était prévu pour le 21 octobre.

Myahar a déclaré qu'il pourrait refuser de participer au second tour si les habitants de la région étaient satisfaits du nouveau chef de la république par intérim, Mikhail Ravozhaev, nommé le 3 octobre. "Si l'option qui vient à la république est bénéfique, alors cette option présuppose complètement le retrait de la candidature, cette option n'est pas exclue", a déclaré Miachara, TASS . Le candidat a déclaré que pour se retirer, il avait besoin de temps pour voir les résultats du travail de Razvozhaev: "Cela peut prendre une heure, voire deux semaines, lorsque je vois les avantages de son travail pour la république."

La tâche de Myahara est de "discréditer Konovalov, puis de se retirer des élections", a déclaré Afonin. Le but ultime des autorités est que le candidat du Parti communiste soit laissé seul, "à mobiliser les ressources administratives et à essayer de ne pas laisser Konovalov l'emporter", a déclaré le représentant de la FCRP.

Selon la loi, s'il ne reste qu'un seul candidat au second tour, il doit recueillir plus de 50% des suffrages du nombre de ceux qui se sont rendus aux urnes. En même temps, il y aura deux champs dans le bulletin de vote avec un nom de famille - «pour» et «contre» le candidat. Si un participant à la campagne n'obtient pas le nombre requis de votes, l'élection est déclarée invalide.

"Séchage"


Le Kremlin ne veut pas donner Khakassia aux communistes - l'administration présidentielle estime qu'au premier tour, les électeurs n'ont pas voté pour Konovalov, mais exclusivement contre Zimin, a déclaré une source proche du Kremlin. Konovalov n’a aucune expérience de la gestion, il n’est pas en mesure de diriger la région, il énumère les revendications du Kremlin contre l’interlocuteur communiste RBC.

Le report constant du jour du scrutin "contribue à la fatigue des électeurs", a déclaré plus tôt une source proche de l'administration présidentielle à RBC. Si finalement seul Konovalov reste sur le bulletin de vote, beaucoup de ceux qui étaient prêts à voter pour lui pourraient ne pas se rendre aux bureaux de vote, mais en même temps, l'électorat sera mobilisé afin que le communiste ne reçoive pas les 50% de votes requis, a déclaré la source RBC .

Les autorités devront travailler pour "assécher" l'apparence, afin que l'électeur protestataire ne vienne pas, ajoute une autre source proche du Kremlin. Le moyen le plus simple et le plus efficace est de répandre une vérité fausse ou partiellement incohérente, comme ce fut le cas lors de l'élection présidentielle avec le candidat du parti communiste Pavel Grudinin, poursuit-il. Mais dans le même temps, il est nécessaire de mobiliser les personnes qui voteront contre Konovalov, "dans le souci de compromettre, cela sera plus facile à faire", a déclaré la source RBC.

Selon Afonin, il est pratiquement impossible de s’assurer que le candidat du parti communiste n’obtient pas le nombre de voix nécessaire. «Il sera nécessaire de« tarir »le taux de participation et de faire voter 50 à 60 000 personnes contre Konovalov. Je ne peux pas imaginer comment cela peut être fait », a déclaré le vice-président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie.

Région stratégique

Si Konovalov seul n'obtient pas 50% des voix, de nouvelles élections peuvent être nommées et, vraisemblablement, un autre nouveau candidat peut apparaître dans la république, estime Dmitry Badovsky, président du conseil d'administration de l'Institut de recherche socio-économique et politique. Le candidat ne peut obtenir plus de la moitié des suffrages s'il y a beaucoup de votes contre et d'invalides, a-t-il déclaré.

«Cela ne peut être réalisé que s’il est possible de mobiliser ceux qui, pour une raison ou une autre, ne veulent pas voir Konovalov à la tête de la république - qu’il s’agisse du radicalisme, de l’affiliation à un parti ou de l’inexpérience. Mais pour mobiliser de tels électeurs, vous devez d’abord leur transmettre ces idées et leur donner confiance, car aujourd’hui, seul un électorat de protestation actif est mobilisé dans la région », explique Badovsky. Son rôle dans la mobilisation des électeurs pro-gouvernementaux peut jouer un nouveau rôle en tant que Razvozhaev, a-t-il ajouté.

«Khakassia est une région stratégiquement importante, et pas seulement parce que Vladimir Poutine aime être ici. Le territoire est géopolitiquement important, riche en ressources, de nombreuses sociétés d'État y travaillent, la république est un élément important de la stratégie de développement unifié de la Sibérie yénisienne (territoire de Krasnoïarsk, Khakassie, Tyva) ", poursuit l'expert.

En outre, contrairement à d’autres régions où les candidats de l’opposition ont remporté ou revendiqué la victoire, c’est à Khakassia non seulement l’opposant le moins préparé, mais également l’équipe de direction intérimaire la plus faible, ce qui rend difficile la compensation de la perte éventuelle de contrôle du territoire, note Badovsky. .

Peut-être existe-t-il des mesures sociologiques permettant de juger que Konovalov pourrait ne pas obtenir plus de 50% des voix s'il reste le seul candidat, a déclaré le stratège politique Peter Bystrov. Le «tarissement» de la participation et la mobilisation de l'électeur progouvernemental peuvent en effet être utilisés, «mais c'est secondaire», estime l'expert. Selon lui, on ne peut exclure "certaines actions des commissions électorales locales lors du dépouillement du vote".

Le consultant politique pense que le gouvernement ne veut pas donner la Khakassie aux communistes pour deux raisons. La première raison: c'est une région qui intéresse certains groupes politiques et économiques et le candidat du Parti communiste de la Fédération de Russie ne correspond pas à ces intérêts. La seconde est l'incompétence des communistes: «Ils pourraient se réunir [dans le Kremlin] dans une autre région, par exemple, pour ne pas nommer Andrei Ishchenko aux nouvelles élections à Primorye. Mais cela ne se produit pas encore », déclare l'expert.

Gouverner les régions dans la représentation des autorités peut être une personne qui correspond généralement à l’image d’un «jeune technocrate»: c’est une personne qui a travaillé dans des agences gouvernementales - des cours terminés à la RANEPA, figure sur la liste de la réserve de personnel, son conseil d’administration et entièrement éprouvé », énumère l’analyste politique Andrei Kolyadin. « L'émergence de Konovalova abasourdi [le Kremlin], le centre fédéral ne comprend pas comment il serait en mesure de faire face à la région déprimée, qui est sous le contrôle financier externe », - l'expert continue.

En ce qui concerne le scénario dans lequel Konovalov ne remporterait pas plus de 50% des suffrages, les autorités devront mobiliser les électeurs: «Les gens comprennent qu’ils doivent compter sur une personne capable de collecter des fonds auprès du centre fédéral. Les craintes du peuple [que le communiste ne peut pas faire cela] peuvent être converties en vote pour Konovalov. "

L'auteur: Natalia Galimov.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 4 Oct - 23:54

Je ne peut résister au publications de Geoffrey Froment dans le groupe de Tarkan sur FB:


Laughing
Et:

Les Occidentaux se coordonnent pour accuser la Russie de cyberattaques


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Ven 5 Oct - 1:38

Matt a écrit:Je ne peut résister au publications de Geoffrey Froment dans le groupe de Tarkan sur FB:

Laughing
Et:
La collection hiver vient d'arriver en Russie Laughing

avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Janchik le Ven 5 Oct - 8:57


Il n'est pas trop tôt pour penser aux cadeaux de fin d'année!
Distributeur exclusif: GRU de chez Vlad
avatar
Janchik

Messages : 274
Date d'inscription : 12/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Ven 5 Oct - 10:19

Séparatisme religieux et culture: l'expert explique où la Russie frappe



Au cours des dernières années, L'Union européenne et l'OTAN ont intensifié leur coopération stratégique pour lutter contre les cyberattaques de la Russie, mais elles ont besoin de plus de capacités pour renforcer la durabilité.

Bruno Lété, principal expert du German Marshall Fund, l’a déclaré dans un commentaire au correspondant d’Ukrinform.

«L'Union européenne et l'OTAN doivent oeuvrer davantage pour affronter la Russie dans le cyberespace. La planification de la défense dans l'UE et l'OTAN est principalement concentrée dans la capacité et les institutions existantes des États membres. À son tour, la Russie prévoit sa capacité à viser les sites spécifiques d'objets vulnérables qu'elle envisage d'attaquer», a déclaré l'expert.

Il a souligné que les soi-disant actions actives de la Fédération de Russie en Europe et en Amérique du Nord visaient à intensifier les tensions politiques, notamment les relations interethniques, le séparatisme religieux ainsi que les différences socio-économiques et culturelles.

«À cet égard, la Russie considère le développement de la cybercriminalité comme un soutien à l’ensemble plus large de son potentiel classique, hybride et nucléaire», a déclaré Lété.

L'expert a souligné que dans cette situation, l'UE et l'OTAN devraient accorder une plus grande attention à l'approche stratégique dans le domaine de la cybersécurité, car au XXIe siècle les conflits intergouvernementaux commenceront précisément dans le cyberespace.

Lire aussi : Le SBU a déjoué une cyberattaque visant une mission diplomatique d'un pays membre de l'OTAN

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Ven 5 Oct - 19:37

avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Lun 8 Oct - 18:36

Дедолларизировали, дедолларизировали, да не выдедолларизировали! Карикатурист Sergey Elkin сомневается в успехе курса на вытеснение валюты США из экономики РФ. Другие карикатуры Елкина http://p.dw.com/p/1HfoD?maca=rus-facebook-dw

Dedollarizirovat, dedollarizirovat, mais pas vydollarizirovat! Le caricaturiste Sergey Elkin doute du succès de la politique d'expulsion de la devise américaine de l'économie russe. Autres dessins Elkina http://p.dw.com/p/1HfoD?maca=rus-facebook-dw

avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Lun 8 Oct - 20:48

Caduce62 a écrit:Дедолларизировали, дедолларизировали, да не выдедолларизировали! Карикатурист Sergey Elkin сомневается в успехе курса на вытеснение валюты США из экономики РФ. Другие карикатуры Елкина http://p.dw.com/p/1HfoD?maca=rus-facebook-dw

Le caricaturiste Sergey Elkin doute du succès de la politique d'expulsion de la devise américaine de l'économie russe. 

Vaste rigolade !!!  Laughing

Qu'on le veuille ou non, le dollar US est la seule monnaie qui parait fiable aux grands acteurs internationaux ! 

On peut le déplorer ou pas ! Pour ma part, cela ne me satisfait pas mais c'est juste de la REAL POLITIQUE ECONOMIQUE !  Twisted Evil

Les tentatives ont été nombreuses de détrôner le Roi-Dollar mais elles ont toutes échoué...

Pourquoi ? :

- l'Euro est une monnaie forte en apparence mais considérée comme non-fiable par les multiples acteurs internationaux car il n'y a aucune politique économique et étrangère commune à toute la CE, donc instablité sous-jacente...

- Le Remimbi chinois peut s'enorgueillir de l'insolente réussite économique de la Chine mais il ne deviendra pas (enfin dans l'instant actuel) une monnaie étalon... 
Pourquoi ? : la Chine est un état totalitaire contrôlé par un parti unique qui peut décider demain, sur une simple signature du chef de gouvernement, de changer radicalement d'orientation économique pour des raisons qui nous échappent... 
Donc incertitude totale de l'avenir, ce qu'abhorent les puissances de l'argent qui détestent placer leurs milliards dans des systèmes peu fiables sur le long terme.

- Le Rouble russe ? La vaste fumisterie !!! J'étais bidonné quand j'ai vu Poutine lancer le nouveau symbole du rouble, ce "P" barré de deux barres horizontales, pensant peut-être par cet acte symbolique se hisser au niveau de prestige du $... 
Pitoyable ! Un pays dont l'économie est à peine plus forte que celle du Bénélux qui prétend imposer internationalement sa monnaie propre... Risible ! Il suffit d'un gros coup de geule à Washington pour que la Bourse de Moscou et le Rouble dégringolent de 10%  Smile

Donc les efforts des russes sont très amusants mais cela n'empêchera certes pas, leurs oligarches de continuer à placer leurs avoirs volés au peuple russe, à l'étranger, libellés en Livre britannique, en $ US ou en Francs suisses...  Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Mar 9 Oct - 10:22

C'est la raison pour laquelle les athlètes (non dopés) et autres russes qui ont la "chance" de voyager continueront de demander à être payé en dollar ou en euro qu'il conserveront précieusement dans leur "bas de laine" Laughing

Quoiqu'en disent les experts, qui ne sont pas très fiables (incapables d'avoir anticipé le crash des surprimes) et majoritairement américains d'où leur aversion pour l'euro qui reste une monnaie fiable et stable; en effet, sans elle, le crash aurai été dévastateur pour les monnaies européennes isolées Cool
C'est comme le Franc CFA, tant décrié par les nationalistes africains, qui reste stable et assure une relative stabilité monétaire par rapport à des "monnaies de singes" Laughing
avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mer 10 Oct - 10:01

Bonne nouvelle:

La tristement célèbre «usine à trolls» de Saint-Pétersbourg incendiée - Médias

The troll farm is believed to be run by billionaire restaurateur Yevgeny Prigozhin, known as President Vladimir Putin’s “cook.”

Reuters


The office of Russia’s infamous troll factory believed to be at the vanguard of Russia’s information war has been set on fire in St. Petersburg overnight Tuesday.

An investigation revealed last year that the secretive troll factory had rebranded itself as a media conglomerate with 16 news websites generating more than 30 million pageviews every month, according to The Moscow Times.

Its operational hub, a website called FAN (Federal News Agency), is based a stone’s throw from the troll farm’s original location in northern St. Petersburg.

The Fontanka.ru news website cited police as saying that an unknown suspect broke the agency’s ground-floor window and threw a Molotov cocktail inside at around 3 a.m. on Tuesday.

Surveillance footage published by FAN showed flames erupting at one of the empty workstations and a female staffer stationed on the opposite end quickly exiting the office.

The troll farm is believed to be run by billionaire restaurateur Yevgeny Prigozhin, known as President Vladimir Putin’s “cook.” A U.S. special counsel indicted Prigozhin and 12 other Russians this year on charges of defrauding the U.S. government by interfering with its political process.

St. Petersburg police told the RBC news website that they were looking for the culprit and planned to launch criminal proceedings.

On pense que la ferme des trolls est dirigée par le restaurateur milliardaire Yevgeny Prigozhin, surnommé le "cuisinier" du président Vladimir Poutine.

Le bureau de la tristement célèbre usine russe des trolls, soupçonné d’être à l’avant-garde de la guerre de l’information en Russie, a été incendié mardi à Saint-Pétersbourg.

Une enquête a révélé l'année dernière que la fabrique de troll, une entreprise secrète, s'était transformée en conglomérat médiatique, avec 16 sites Web d'informations générant plus de 30 millions de pages vues par mois, selon le Moscow Times.

Son centre opérationnel, un site Web appelé FAN (Agence de presse fédérale), est situé à deux pas de l’emplacement initial de la ferme des trolls dans le nord de Saint-Pétersbourg.

Selon la police, le site d'informations de Fontanka.ru aurait révélé qu'un suspect inconnu avait brisé la fenêtre de l'agence et avait jeté un cocktail Molotov à l'intérieur vers 3 heures ce mardi.

Des images de surveillance publiées par le FAN ont montré des flammes se déclarant à l'un des postes de travail vides et une employée de sexe féminin postée à l'extrémité opposée sortant rapidement du bureau.

La ferme des trolls serait dirigée par le restaurateur milliardaire Yevgeny Prigozhin, surnommé le «cuisinier» du président Vladimir Poutine. Un avocat américain a inculpé Prigozhin et 12 autres Russes cette année pour avoir fraudé le gouvernement américain en interférant avec son processus politique.

La police de Saint-Pétersbourg a déclaré au site Web de presse RBC qu'elle cherchait le coupable et prévoyait de lancer une procédure pénale.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Janchik le Mer 10 Oct - 19:01

Le FMI a prédit l'inflation en Russie, la chute des prix du pétrole et une perte de PIB mondial




La Russie continuera de prendre du retard sur le monde en termes de croissance économique, perdant sa part du PIB mondial et, d'ici 2023, au lieu de l'entrée annoncée dans les 5 plus grandes économies du monde, laissera l'Indonésie aller de l'avant.
Le Fonds monétaire international donne cette prévision dans le rapport "Perspectives de développement de l'économie mondiale".
Selon les estimations du FMI, le PIB de la Russie augmentera de 1,7% cette année et de 1,8% l’année prochaine, grâce à la reprise de la demande intérieure et aux prix élevés du pétrole, dont dépendent plus de 50% des recettes en devises du pays.
Toutefois, le bien-être pétrolier ne sera pas long: à partir de 85 dollars le baril de Brent, les cours vont chuter à 68,76 dollars l’an prochain et à 60 dollars d’ici 2023.

Bien que les sanctions contre l'Iran et l'effondrement de la production au Venezuela soutiennent le marché, les prix sont menacés à long terme par de nouveaux approvisionnements américains et canadiens, ainsi que par des guerres commerciales qui risquent de ralentir la croissance économique mondiale et de réduire la demande de matières premières, a indiqué le rapport.
La dévaluation du rouble et la flambée des prix des carburants vont quasiment tripler le taux d'inflation en Russie - il atteindra 5,9% en 2019, contre 2,3% au début de l'année en cours.
Le taux de croissance en Russie au cours des cinq prochaines années fluctuera autour de 1,2% par an, prédit le FMI. C'est deux fois plus lent que la croissance de l'économie mondiale en moyenne (2,4%) et trois fois moins que dans les pays en développement (3,6%).
La part de la Russie dans le PIB mondial diminuera en valeur nominale et lors du calcul de la parité de pouvoir d'achat, indique le fonds: dans le premier cas, le chiffre passera de 1,8% à 1,67% d'ici 2023, et dans le second, de 3 , 09% à 2,86%.

En 2023, le PIB nominal de la Russie s'élèvera à 1 818 milliards de dollars, soit 21% de moins que le niveau de 2013 (2 300 milliards). Selon cet indicateur, la Russie reculerait de la 11ème à la 12ème place mondiale, laissant la Corée du Sud partir.
Si nous estimons la taille de l'économie en PPP, la Russie passera à la 7ème ligne, abandonnant la 6ème position actuelle à l'Indonésie.
Les États-Unis resteront les principaux contributeurs au PIB mondial: leur part passera toutefois de 24,1% à 22,6%.
La part de la Chine passera de 15,8% à 18%, la part de l'Allemagne diminuera de 4,7% à 4,5%, selon les calculs du FMI.




https://www.finanz.ru/novosti/aktsii/mvf-predskazal-rossii-inflyaciyu-padenie-cen-na-neft-i-poteryu-doli-v-mirovom-vvp-1027604517
avatar
Janchik

Messages : 274
Date d'inscription : 12/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 11 Oct - 9:15

C'était exactement la même politique utilisée par Reagan pour obtenir la fin du régime soviétique.
On sait qu'il a réussi.

Tout autre chose:

New study on Russian disinformation


Hybrid Warfare Analytical Group of UCMC has released a new research - "How Russian media foments hostility towards the West". Unlike the previous study which was about Europe, this one is mainly about the US. and NATO as the main US force in Europe.

This research is studying the methods, instruments and messages utilized and conveyed by Russian mass media in order to produce Threat Narratives about the West for Russian domestic audience. We believe that Russian domestic audience is of greatest importance to Kremlin, thus it is crucial to understand how Moscow works to seize and hold the attention of its subjects.

The research is based on quantitative content analysis with the analytical part written by the experts in the field of Russian propaganda. The quantitative part of the research covers the period of July 1, 2014 – December 31, 2017. The raw data consisted of all news broadcasts and selected political talk- shows on the top three Russian TV channels, and news articles on 10 popular websites. This data has been converted into text format, which was then transformed into a database. Our conclusions are based on roughly 574,000 news pieces.


Nouvelle étude sur la désinformation russe

Le groupe analytique sur la guerre hybride de l'UCMC a publié une nouvelle étude intitulée "Comment les médias russes suscitent l'hostilité à l'égard de l'Occident". Contrairement à la précédente étude qui portait sur l'Europe, celle-ci concerne principalement les États-Unis. et l'OTAN en tant que principale force américaine en Europe.

Cette recherche étudie les méthodes, les instruments et les messages utilisés et communiqués par les médias de masse russes afin de produire des récits de menaces à propos de l'Occident destinés à un public russe. Nous pensons que le public russe est de la plus haute importance pour le Kremlin. Il est donc essentiel de comprendre comment Moscou travaille pour saisir et retenir l'attention de ses sujets.

La recherche est basée sur l'analyse de contenu quantitative avec la partie analytique écrite par les experts dans le domaine de la propagande russe. La partie quantitative de la recherche couvre la période du 1er juillet 2014 au 31 décembre 2017. Les données brutes comprennent toutes les émissions d'actualités et des débats politiques sélectionnés sur les trois principales chaînes de télévision russes, ainsi que des articles sur dix sites Web populaires. Ces données ont été converties au format texte, qui a ensuite été transformé en base de données. Nos conclusions reposent sur environ 574 000 nouvelles.


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Jeu 11 Oct - 10:17

Janchik a écrit:Le FMI a prédit l'inflation en Russie, la chute des prix du pétrole et une perte de PIB mondial

Toutefois, le bien-être pétrolier ne sera pas long: à partir de 85 dollars le baril de Brent, les cours vont chuter à 68,76 dollars l’an prochain et à 60 dollars d’ici 2023.

Bien que les sanctions contre l'Iran et l'effondrement de la production au Venezuela soutiennent le marché, les prix sont menacés à long terme par de nouveaux approvisionnements américains et canadiens, ainsi que par des guerres commerciales qui risquent de ralentir la croissance économique mondiale et de réduire la demande de matières premières, a indiqué le rapport.

C'est exactement ce que j'avais indiqué il y a quelques semaines : toute forte hausse du prix du pétrole contient en germe sa baisse future...

C'est ce que l'on apprend en fac d'économie : "le cycle du porc". Quand le cours de la viande est élevé, de nouveaux producteurs apparaissent ou les quantités de production sont augmentées. Ensuite, il a y phlétore sur le marché, les cours s'effondrent, beaucoup de producteurs cessent leur activité, on finit par se retrouver en pénurie, les cours remontent et c'est parti pour un nouveau cycle...

Le pétrole c'est un peu différent car les réserves vont en diminuant mais d'un autre côté on sait exploiter les sables bitumeux à partir d'un certain niveau de cours pour couvrir des coûts de production plus élevés et avec le développement des "véhicules propres" électicité, hydrogène, la demande pourrait diminuer hors industrie...

Concernant les prévisons de croissance je vais publier dans la rubrique ad-hoc, celles de l'Ukraine qui sont un peu meilleures que celles de la Russie mais il est vrai que le pays a connu une grosse régression après Maïdan, donc ce n'est que du rattrapage...
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Jeu 11 Oct - 22:28

Krispoluk a écrit:
Janchik a écrit:Le FMI a prédit l'inflation en Russie, la chute des prix du pétrole et une perte de PIB mondial

Toutefois, le bien-être pétrolier ne sera pas long: à partir de 85 dollars le baril de Brent, les cours vont chuter à 68,76 dollars l’an prochain et à 60 dollars d’ici 2023.

Bien que les sanctions contre l'Iran et l'effondrement de la production au Venezuela soutiennent le marché, les prix sont menacés à long terme par de nouveaux approvisionnements américains et canadiens, ainsi que par des guerres commerciales qui risquent de ralentir la croissance économique mondiale et de réduire la demande de matières premières, a indiqué le rapport.

C'est exactement ce que j'avais indiqué il y a quelques semaines : toute forte hausse du prix du pétrole contient en germe sa baisse future...

C'est ce que l'on apprend en fac d'économie : "le cycle du porc". Quand le cours de la viande est élevé, de nouveaux producteurs apparaissent ou les quantités de production sont augmentées. Ensuite, il a y phlétore sur le marché, les cours s'effondrent, beaucoup de producteurs cessent leur activité, on finit par se retrouver en pénurie, les cours remontent et c'est parti pour un nouveau cycle...

Le pétrole c'est un peu différent car les réserves vont en diminuant mais d'un autre côté on sait exploiter les sables bitumeux à partir d'un certain niveau de cours pour couvrir des coûts de production plus élevés et avec le développement des "véhicules propres" électicité, hydrogène, la demande pourrait diminuer hors industrie...

Concernant les prévisons de croissance je vais publier dans la rubrique ad-hoc, celles de l'Ukraine qui sont un peu meilleures que celles de la Russie mais il est vrai que le pays a connu une grosse régression après Maïdan, donc ce n'est que du rattrapage...
Tout cela est fort bien mais nos pays seront également fortement impactés ! 
avatar
Thuramir

Messages : 2678
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 11 Oct - 23:07

Le tout est de voir qui le sera plus que le voisin Exclamation

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Jeu 11 Oct - 23:39

Thuramir a écrit:Tout cela est fort bien mais nos pays seront également fortement impactés ! 

Je ne vois pas en quoi nous serions impactés ?  scratch

Si les cours du pétrole baissent, ç'est bon pour nos économies, maintenant faut pas se leurrer, pour le quidam moyen, si le prix à la pompe baisse nos états respectifs auront tôt fait d'augmenter les taxes pétrolières...
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Ven 12 Oct - 0:44

C'est exactement ce qui se passe avec le diesel actuellement.
1.6€ pour 1.5€ la 95 E10. Prix de ce jour.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 29 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum