Union Européenne

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Union Européenne

Message  Александр le Jeu 6 Oct - 13:43

Comme il n'y a pas encore ce topic, je le crée. Wink

L'Europe met en service un nouveau corps de gardes-frontières


©️ reuters.


Le nouveau corps européen de gardes-frontières et de gardes-côtes, qui remplace l'agence Frontex, a été officiellement lancé jeudi, lors d'une conférence de presse organisée à la frontière bulgaro-turque. Il aura pour mission de mieux contrôler les confins de l'Union européenne et de gérer plus efficacement les flux migratoires.



"A partir de maintenant, la frontière extérieure d'un Etat membre est devenue la frontière extérieure de tous les États membres, tant du point de vue légal qu'opérationnel", a souligné le commissaire européen en charge de la Migration, Dimitris Avramopoulos, saluant la mise en place de cette nouvelle agence moins d'un an après la proposition de la Commission.

En vertu des textes votés par le Conseil et le Parlement européen, les autorités nationales continueront à gérer leurs frontières au jour le jour, mais pourront, si des frontières extérieures de l'Union sont menacées, demander de l'aide à l'agence européenne de gardes-côtes et gardes-frontières. 

Cette nouvelle structure doit être en mesure de déployer rapidement jusqu'à 1.500 personnes aux frontières concernées. Elle ne possède pas ses propres gardes, mais peut faire appel à des équipes et des moyens techniques fournis par les États membres. Ces derniers seront obligés de répondre aux demandes de l'agence à partir de décembre 2016.

La nouvelle structure pourra également acquérir son propre matériel, alors que Frontex devait systématiquement adresser des demandes de contributions aux États membres, souvent peu pressés d'y répondre. Elle devra par ailleurs maintenir une veille permanente sur la situation aux frontières extérieures de l'UE et détachera ainsi des agents de liaison dans les États membres où les frontières sont sous pression.

Si des insuffisances sont repérées, l'agence sera habilitée à exiger des États membres qu'ils adoptent, en temps utile, des mesures correctives. Dans les situations d'urgence qui menacent le fonctionnement de l'espace Schengen et si les insuffisances ne sont pas corrigées, l'agence pourra intervenir pour que des mesures soient prises sur le terrain même si l'État membre concerné ne sollicite pas son assistance ou qu'il considère qu'une intervention supplémentaire ne s'impose pas.

"Cette nouvelle agence est plus forte et mieux équipée pour aborder les migrations et faire face aux défis sécuritaires aux frontières extérieures de l'UE", a estimé le directeur exécutif de la nouvelle agence, Fabrice Leggeri.




Pourquoi ils ne l'ont pas fait avant? Shocked
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Jeu 13 Oct - 9:35

Ukraine wins important battle in PACE: Russia's revanche fend off


Ukrainian representatives in PACE Volodymyr Ariev and Dmytro Kuleba (by Iryna Gerashchenko / Facebook)

Russia claimed guilty of aggression and responsible for crimes in occupied Ukrainian territories 

The Parliamentary Assembly of the Council of Europe has said that only "significant and measurable progress" by Russia towards implementation of previous resolutions of the Assembly can form the basis for restoration of a fully-fledged, mutually respectful dialogue, PACE official site informs.

In a resolution on the political consequences of Russian aggression in Ukraine, based on a report by Kristýna Zelienková (Czech Republic), PACE called on Russia to "reverse the illegal annexation of Crimea and allow Ukraine to regain control of the peninsula", to withdraw its troops from the territory of Ukraine and stop military supplies to separatists.

It also condemned the recent Duma elections held in occupied Crimea as "a blunt violation of international law" which effectively compromised the legitimacy of the Russian parliament.

Read also 'Putin trying to turn PACE into division of Russian Parliament'

The Assembly warned of the development of a "frozen" or "semi-frozen" conflict, prolonging instability and insecurity in Ukraine and the whole of Europe. Russia's actions had also undermined progress towards "a strategic partnership with the Russian Federation over the last decades", it said. Ukraine is called to speed up implementation of promised reforms.

PACE has said that Russia must guarantee the human rights of all inhabitants of Crimea and of the "DPR" and "LPR", territories where it exercises de facto control.

In a resolution on legal remedies for human rights violations on Ukrainian territories outside Ukraine's control, based on a report by Marieluise Beck (Germany, ALDE), PACE urged Russia to restore, in particular, the historical rights of the Crimean Tatar people and "enable the re-establishment of the rule of law in the whole of eastern Ukraine".

Read also PACE President wants Russia back to Assembly

The Assembly also called on the Ukrainian authorities to make easier the daily life of the inhabitants of territories outside their control and displaced persons, by reducing administrative burdens and adequately equipping courts.

PACE also welcomed the activities of the Joint Investigation Team into the downing of flight MH17 in Donbas, and took note of its preliminary findings that the Malaysian Airlines flight was "shot down from territory controlled by Russian-backed militants by a BUK missile system which had been brought in from the territory of the Russian Federation and which was returned to Russian Federation territory after launch". 

The head of Ukrainian representation in PACE Volodymyr Ariev commented the situation on Facebook: "I am proud of teamwork of our delegation to PACE! Once we have achieved all most important mentions in two resolutions on Ukraine, namely the continuation of sanctions against Russia until the restoration of the full sovereignty of Ukraine, the condemning of illegal elections in the Crimea and banning of Mejlis, refuse to accept the call of the Russian Federation in the Assembly despite everything, to release prisoners and much more. Even the title was replaced from "the conflict in Ukraine" to "Russia's aggression in Ukraine."

Read also By asking to reject Russian elections in Crimea we help world - Ukraine's PACE delegation chairman

Ukraine's Parliament First Deputy Chairwoman Iryna Gerashchenko named today's two reports and resolutions ‘historical' and stressed: "They recognized that if the OSCE cannot guarantee the security of the two speakers in the occupied territories, the OSCE cannot guarantee the security of the elections. Therefore, any elections in the occupied Donbas currently is out of the schedule. This is recorded in the PACE resolution, supported by 87 members of the Assembly. We have a powerful argument in our discussions with Western partners. It is difficult to overestimate." 

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Firyna.gerashchenko%2Fposts%2F1114807795273699&width=500

Et en plus:

PACE rapporteur urges Budapest memo signatories to protect Ukraine

Kristyna Zelienkova, a rapporteur of the Parliamentary Assembly of the Council of Europe (PACE) on a draft resolution titled ”Political Consequences of the Conflict in Ukraine,” has called on the signatories to the 2014 Budapest Memorandum on Security Assurances to abide by their commitments and protect Ukraine in case of an incursion.
”The agreements should be observed, and all the signatories to the 1994 Budapest memorandum should abide by their commitments – to protect Ukraine should it become a victim of an act of aggression,” she said, while presenting the draft resolution on Wednesday, October 12.
Zelienkova also praised the Normandy Four format.
”France, Germany are doing their best due to the Minsk agreements to ensure peace in eastern Ukraine,” she said.
The Presidents of Ukraine, Russian Federation and United States of America, and the Prime Minister of the United Kingdom signed three memorandums (UN Document A/49/765) on December 5, 1994, with the accession of Ukraine to the Treaty on the Non-Proliferation of Nuclear Weapons. Through this agreement, these countries (later to include China and France in individual statements) gave national security assurances to Belarus, Kazakhstan and Ukraine. The Joint Declaration by the Russian Federation and the United States of America of December 4, 2009, confirmed their commitment.

Under the agreement, the Russian Federation, the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland and the United States of America reaffirm their commitment to Ukraine, in accordance with the principles of the Final Act of the Conference on Security and Cooperation in Europe, to respect the independence and sovereignty and the existing borders of Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  benoit77 le Jeu 13 Oct - 9:56

Oui j'ai lu plusieurs fois que l’échec de Minsk signifiera un appel de l'ukraine, officiel et public, de garantie de sa sécurité auprès des signataires du memorandum de Budapest.
Ainsi, tout "le monde" sera au pieds du mur ! ça passe ou ça casse affraid
avatar
benoit77

Messages : 1708
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Jeu 13 Oct - 14:13

Le texte officiel de la PACE:

Political consequences of the Russian aggression in Ukraine

Author(s): Parliamentary Assembly
Origin - Assembly debate on 12 October 2016 (33rd Sitting) (see Doc. 14130, report of the Committee on Political Affairs and Democracy, rapporteur: Ms Kristýna Zelienková). Text adopted by the Assembly on 12 October 2016 (33rd Sitting).

1. More than two years after the outbreak of the Russian aggression in Ukraine, the Parliamentary Assembly is deeply concerned about its political consequences both for Ukraine itself and for the overall stability and security in Europe.

2. For Ukraine, the conflict has resulted in the violation of its sovereignty and territorial integrity. This started, in the aftermath of the Euromaidan, with the illegal annexation of Crimea by the Russian Federation and has continued with Russia’s support to separatists in eastern Ukraine and its growing role in the ongoing conflict. Since mid-April 2014, more than 9 300 people have been killed, more than 21 500 people have been injured and almost one and a half million people have left their homes as a result of the conflict. Hundreds are held captive or are reported missing.

3. The Assembly reaffirms its commitment to the principle of peaceful settlement of disputes and to the independence, sovereignty and territorial integrity of Ukraine, within its internationally recognised borders.

4. As regards Crimea, the Assembly reiterates its condemnation of the illegal annexation of the peninsula and its continuing integration into the Russian Federation, in breach of international law and the Statute of the Council of Europe (ETS No. 1). It regrets that, despite the continuing refusal of the international community to recognise Crimea’s annexation by the Russian Federation and the application of various types of sanctions against the Russian Federation and Russian citizens, not only has the annexation not been reversed, but the human rights situation in the peninsula continues to deteriorate. In particular, the Assembly:

4.1. condemns the illegal Duma elections held on 18 September in occupied Crimea and considers their results null and void. The incorporation of Ukrainian sovereign territory into Russian federal constituencies and the creation of four single-member constituencies are blunt violations of international law and effectively compromise the legitimacy of the Russian Parliament;

4.2. is deeply concerned about actions against critical media outlets, acts of intimidation and harassment against opponents, cases of disappearances and threats of abduction and the repression of persons belonging to minorities, in particular the Crimean Tatars, in the application of the law on extremism;

4.3. considers the banning of the Mejlis of the Crimean Tatar People, declared to be “an extremist organisation”, to be a harsh repressive measure targeting the whole Crimean Tatar community and calls for this measure to be reversed;

4.4. calls for full and unrestricted access to the Crimean Peninsula of all human rights bodies of the Council of Europe in order for them to carry out their monitoring activities unimpeded and in accordance with their mandates;

4.5. calls on the Russian authorities to reverse the illegal annexation of Crimea and allow Ukraine to regain control of the peninsula.

5. As regards the ongoing conflict in eastern Ukraine, the Assembly is deeply concerned about the continuing violations of the ceasefire, in breach of the Minsk Agreements and the Package of Measures for their Implementation of February 2015. The escalation of violence along the contact line in Donbas has resulted in the movement of positions of the two sides closer to the contact line and in an increase in the number of civilian casualties caused by shelling. The Assembly also regrets increasing violations of weapon withdrawal commitments and restrictions on the freedom of movement of the Special Monitoring Mission of the Organization for Security and Co-operation in Europe (OSCE).

6. The Assembly reiterates its support for a peaceful solution to the conflict and for the Minsk process. It asks once again:

6.1. the Russian Federation to withdraw its troops from the territory of Ukraine and stop military supplies to the separatists;

6.2. all sides to implement, responsibly and in good faith, the commitments undertaken under the Minsk Agreements and the Package of Measures for their Implementation, starting with the full respect of the ceasefire.

7. The Assembly regrets that, against a security situation that has deteriorated and in the absence of a sustainable ceasefire, there has been no progress in the implementation of the political aspects of the Package of Measures for the Implementation of the Minsk Agreements.

8. As regards, in particular, the issue of local elections to be organised in Donbas, the Assembly underlines that for such elections to be in line with Ukrainian legislation and international standards on free and fair elections there is need to ensure: an improved security environment, full access for the OSCE Special Monitoring Mission throughout the entire territory of Donbas, with the border sealed and controlled by the Special Monitoring Mission following the complete withdrawal of Russian troops, mercenaries and weapons, and safe storage of weapons under international supervision; the possibility for all Ukrainian parties to participate in the elections and for Ukrainian media to broadcast in Donbas during the campaign; and respect of the right of people from Donbas who are internally displaced in Ukraine or have sought asylum in the Russian Federation to take part in the vote.

9. The Assembly welcomes the release of one of its members, Ms Nadiia Savchenko, after repeated calls by the international community, including more recently in Assembly Resolution 2112 (2016) on the humanitarian concerns with regard to people captured during the war in Ukraine. It also welcomes the release of Mr Yuri Soloshenko and Mr Gennady Afanasyev and of other prisoners. These releases are not only important humanitarian gestures, but also offer an opportunity to build trust between the sides to the conflict and provide the Minsk process with positive momentum. The Assembly reiterates its call for the release of all captured persons in line with Resolution 2112 (2016).

10. The Assembly joins the Council of Europe Commissioner for Human Rights in his call to ensure accountability for serious human rights violations committed during the conflict as a key to the reconciliation process. Perpetrators of grave crimes, such as unlawful killings, enforced disappearances and torture on both sides of the contact line, must be brought to account.

11. Only a democratic Ukraine with stable, efficient and accountable institutions, a pluralist political environment and free media, following through at last with the promises of the Euromaidan to reform a corrupt and oligarchic system, will be a strong and prosperous Ukraine, capable of stopping external aggression and restoring peace. Therefore, the Assembly:

11.1. deeply concerned to observe the regular pressure imposed on political opposition and independent media, calls on the Ukrainian authorities to follow international democratic standards, including media pluralism and the existence of independent political opposition;

11.2. calls on the Ukrainian authorities to establish a national dialogue and to harmonise relations between different ethnic, linguistic and religious groups in Ukrainian society;

11.3. while welcoming the adoption of constitutional amendments on the judiciary, urges the Ukrainian authorities to implement effectively the new measures, resolutely combat all forms of corruption, including at the highest political level, ensure the effective functioning of the newly established anti-corruption institutions and further pursue reforms, including the constitutional reform on decentralisation;

11.4. calls on the Ukrainian authorities to consider positively the recommendation of the European Commission for Democracy through Law (Venice Commission) to implement its recommendations on the Lustration law and to ensure further reforms in line with European standards;

11.5. calls on the Ukrainian authorities to ensure that the investigations and proceedings related to the violent incidents during the Euromaidan demonstrations, as well as to the tragic events in Odessa in May 2014, are accelerated and carried out impartially so as to deliver justice and enhance public confidence in the criminal justice system, in line also with the recommendations by the International Advisory Panel set up by the Secretary General of the Council of Europe;

11.6. welcomes the intensified support that the Council of Europe offers to Ukraine, notably through the Council of Europe Action Plan 2015-2017, and calls on member States to consider further funding, including through voluntary contributions.

12. Beyond Ukraine, the Assembly regrets that the conflict and the Russian Federation’s actions in this respect have undermined the overall stability and security on the continent as well as the achievements towards a strategic partnership with the Russian Federation over the last decades. The European Union should also draw its own lessons and reflect upon strategies for the future of the region which will de-escalate the current tensions and help to rebuild confidence in its neighbourhood.

13. Concerning the economic consequences of the conflict, the Assembly notes that they are considerable not only for Ukraine itself and for the Russian Federation, but also for the European Union and several European countries which have been affected to varying but significant degrees by the sanctions against the Russian Federation and Russian counter-sanctions. The debate over sanctions divides the European Union and threatens its cohesion. However, international pressure, including sanctions, must be maintained until Russian aggression has ceased and the sovereignty and territorial integrity of Ukraine within its internationally recognised borders has been fully restored.

14. The Assembly urges Council of Europe member States to do everything in their power to support the peace process in Ukraine so as to avoid a further escalation of violence, with dangerous consequences for civilians living in the conflict area, or the development into a “frozen” or “semi-frozen” conflict, prolonging instability and insecurity in Ukraine and the whole of Europe.

15. For its part, the Assembly could serve as a unique platform for dialogue and inter-parliamentary co-operation and make a positive contribution to the peaceful solution of the conflict, notably by helping to build confidence. It regrets that it has so far been unable to play its natural role of parliamentary diplomacy, mainly due to the fact that Russian parliamentarians have not participated in its activities for two consecutive years and have ceased co-operation with the Assembly's monitoring procedure. Regardless of the divergences on the origin of the crisis, the Assembly reiterates its call on the Russian authorities to implement the demands of the Assembly formulated in Resolution 1990 (2014) on the reconsideration on substantive grounds of the previously ratified credentials of the Russian delegation, Resolution 2034 (2015) on the challenge, on substantive grounds, of the still unratified credentials of the delegation of the Russian Federation, and Resolution 2063 (2015) on the consideration of the annulment of the previously ratified credentials of the delegation of the Russian Federation, and resolves that only significant and measurable progress towards their implementation can form the basis for restoration of a fully-fledged, mutually respectful dialogue with the Assembly.

16. The Assembly resolves to continue to follow closely the political and humanitarian consequences of the conflict in Ukraine as well the human rights and rule of law-related challenges it raises in areas under or outside Ukrainian Government control and to consider these issues at its October 2017 part-session, provided there is no emergency requiring that it be done sooner.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Lun 17 Oct - 12:17

President Poroshenko to discuss Crimea, Donbas, visa-free regime during visit to Brussels

President of Ukraine Petro Poroshenko will make a working visit to the EU institutions on October 19-20.

This is reported by the press service of the Head of State.

"President of Ukraine Petro Poroshenko will make a working visit to the EU institutions on October 19-20," the statement reads.

October 19, the EU-Ukraine high-level political consultations with the participation of President of Ukraine Petro Poroshenko, President of the European Council Donald Tusk, European Commission President Jean-Claude Juncker, President of the European Parliament Martin Schulz, and the members of the European Commission will be held in Brussels. The leaders of Ukraine and the EU institutions will discuss the situation in Donbas and Crimea, the progress of implementation of the Minsk agreements and prospects for imposing sanctions on Russia in response to its aggression against Ukraine. The meeting participants will also touch upon the progress in implementing reforms and ways to strengthen the EU support and will coordinate further steps for ratifying the EU-Ukraine Association Agreement and granting visa-free regime for Ukrainian citizens.

Ukraine-EU political consultations with participation of Poroshenko, EU institutions' leaders to be held in Brussels
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Ven 21 Oct - 9:32

Russia's strategy to weaken EU, but its unity will be kept – Tusk

President of the European Council Donald Tusk has said that the Russia's strategy is to weaken the European Union, but its unity will be kept.



Reuters

"This evening we had a broad discussion about Russia. Leaders emphasized all sorts of Russian activities, from airspace violations, disinformation campaigns, cyber attacks, interference into the political processes in the EU and beyond, hybrid tools in the Balkans, to developments in the MH17 investigation. Given these examples, it is clear that Russia's strategy is to weaken the EU. We have a sober assessment of this reality, and no illusions," Tusk said on the first day of the EU summit, according to a UNIAN correspondent from Brussels.

"Increasing tensions with Russia is not our aim. We are simply reacting to steps taken by Russia. Of course the EU is always ready to engage in dialogue. But we will never compromise our values or principles. That is why leaders agreed to stay the course. And above all to keep the unity of the EU," he said.


Bref, bien essayé, mais c'est raté Exclamation
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Ven 21 Oct - 13:52

La stratégie de l’Union européenne à l’égard de la Russie


©AP Images/European Union-EP

Les relations entre l’Union européenne et la Russie ont été considérablement modelées ces dernières années, en particulier suite à l’implication du pays dans le conflit syrien. Les dirigeants européens sont réunis à Bruxelles ce jeudi 20 et vendredi 21 octobre pour un sommet consacré entre autres aux relations avec la Russie. Consultez notre article pour en savoir plus sur la position du Parlement européen.

Le rôle de la Russie en Syrie
 
Dans une résolution adoptée par l’ensemble des députés réunis en session plénière au début du mois, les députés ont fermement condamné les atrocités en Syrie et ont appelé « toutes les parties au conflit, et plus particulièrement la Russie et le régime de Bachar Al‑Assad, à cesser toutes les attaques prenant pour cible des civils et des infrastructures civiles ».


Ces derniers jours, les tensions entre la Russie, l’Union européenne et les États-Unis sont encore montées d’un cran suite aux bombardements de la ville d’Alep.


Le sommet qui se tient à Bruxelles les 20 et 21 octobre se penchera sur la question, alors que les ministres européens ont rappelé lundi qu’aucune solution militaire au conflit syrien n’était envisageable, mais qu’une solution politique devait au contraire être trouvée rapidement.


Les sanctions européennes à l’encontre de la Russie  


Suite à l’annexion de la Crimée et l’implication du pays dans le conflit ukrainien, l’Union européenne a imposé des sanctions économiques et diplomatiques à l’encontre de la Russie dès mars 2014. En réponse à ces mesures, la Russie a décidé d'interdire près de la moitié des importations de l’Union européenne en produits alimentaires et agricoles. 


« Un règlement pacifique du conflit exige la mise en œuvre des accords de Minsk, et donc le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine », a déclaré le député démocrate-chrétien autrichien Othmar Karas, à la tête de la délégation à la commission de coopération parlementaire entre l’UE et la Russie. « Comme les accords de Minsk ne sont pas mis en œuvre, il ne peut y avoir de fin ou d’effacement des sanctions, et il ne peut y avoir non plus de statu quo dans nos relations », a-t-il ajouté.


Dans ce contexte, le Parlement européen considère que la préservation de l’unité entre États membres est une « priorité absolue ».


La dépendance énergétique de l’UE


Le Parlement européen a salué les propositions de la Commission européenne visant à mettre en place une union de l’énergie. Celle-ci pourrait en effet permettre de réduire la dépendance de l’Union européenne aux importations d’énergie provenant de la Russie, qui tend à « utiliser ses ressources comme arme politique ».


Dans une résolution adoptée en juin 2015, le Parlement européen a appelé à faire preuve de solidarité entre les États membres en matière de sécurité énergétique.


La question de la propagande russe
 
En juin 2015, les députés ont exprimé leurs profondes inquiétudes en ce qui concerne le financement par la Russie de partis politiques radicaux et extrémistes en Europe. Ils ont également souligné le rôle du pays dans la mise en place de campagnes de propagande contre l’Union européenne.


« Je soutiens pleinement les initiatives de l’Union européenne dans la lutte contre la désinformation et la propagande menées par la Russie. Il ne s’agit pas là de se livrer à une contre-propagande, mais de rétablir les faits », a déclaré Othmar Karas en faisant référence à un projet de rapport préparé par la commission des affaires étrangères autour de la communication stratégique de l'Union.


D’après les députés européens, le gouvernement russe utilise de nombreux outils pour mener à bien sa propagande, de chaînes de télévision spécialisées aux réseaux sociaux.


Chercher à bâtir une relation constructive
 
« L'Union européenne doit rester unie et ferme et réaffirmer les principes du droit international tout en étant ouverte à toutes les opportunités de dialogue avec la Russie », a souligné Othmar Karas. « Nous avons besoin d'intensifier les contacts entre nos citoyens ainsi que nos échanges avec la société civile russe ».
REF. : 20161014STO47354
Mis à jour le: ( 20-10-2016 - 19:03)
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Jeu 27 Oct - 13:05

Corruption en Europe : à l'Est, du nouveau ?


Les Experts
1000 MILLIARDS €
La corruption représente près de 1 000 milliards de dollars en
pots-de-vin dans le monde


Question à 1 000 milliards d'euros : comment l'Europe peut-elle trouver une telle somme ? Dans la lutte contre l'évasion fiscale ; en cherchant d'hypothétiques ressources en pétrole dans ses sous-sols ; en trouvant un trésor enfoui sous le Parlement européen ? En ces temps de disette budgétaire, la réponse est, hélas, que la corruption serait responsable d'un manque à gagner pour le budget des Etats membres de l'Union européenne (UE) évalué de 179 à 990 milliards d'euros, selon une étude du think tank RAND Europe, publiée le 10 mars dernier.

Un phénomène qu'on pourrait croire réservé aux pays en développement et autres républiques bananières, mais qui, malgré les déclarations de bonnes intentions européennes, touche particulièrement les anciens pays du bloc soviétique.

En Ukraine, un combat culturel et moral

L'étude de RAND Europe a mis un coup de pied dans la fourmilière de la Commission européenne. Selon les travaux publiés par cette dernière en 2014, la corruption ne pénalisait l'Europe qu'à hauteur de 120 milliards d'euros par an « seulement ». Or, selon le think tank, dont le rapport a pris en compte non seulement les conséquences financières de la corruption en Europe, mais également ses répercussions politiques et sociales telles que l'augmentation du banditisme et du crime organisé, la corruption coûterait, chaque année, et selon divers scénarios, entre 179 et 990 milliards d'euros à l'UE. Soit la bagatelle de 6,3% du produit intérieur brut (PIB) des 28 Etats-membres. Parmi les bons élèves européens, RAND Europe distingue le Danemark, le Luxembourg, la Belgique ou encore la France. Et pointe le fort niveau de corruption qui touche des pays comme la Croatie, la Roumanie ou encore la Lituanie. Aux portes de l'Europe, l'Ukraine fait également face au phénomène, et engage de nombreux efforts pour lutter contre sa dépendance envers son encombrant voisin russe.

Depuis la Révolution orange (2004) et les évènements de la place Maïdan (2014), l'Ukraine tente par tous les moyens de tourner la page d'un Etat vérolé par la corruption, à tous les niveaux. Pour les autorités, dont le Premier ministre, Arseni Iatseniouk, le premier chantier a consisté à se passer des intermédiaires qui faussaient le marché du gaz ukrainien. Résultat : des milliards de dollars économisés. En révoquant et remplaçant des centaines de fonctionnaires corrompus, mais aussi en accélérant l'informatisation des administrations du pays, le gouvernement ukrainien a sensiblement fait baisser les pratiques de pots de vins et autres dessous de table. Une lutte de longue haleine, tant les autorités savent que les changements sont d'abord culturels, voire moraux, dans un pays où la corruption n'est pas cantonnée aux hautes sphères du pouvoir et de l'industrie, mais touche de plein fouet les services quotidiens que sont les hôpitaux ou encore les collèges et universités.

La Roumanie et la Lituanie en première ligne

En Roumanie aussi, la lutte contre la corruption fait figure de priorité, particulièrement depuis l'arrivée au pouvoir de Klaus Iohannis, en 2014. Depuis son élection, c'est le grand ménage parmi le personnel politique roumain : grâce au zèle de la Direction nationale anti-corruption (DNA), plus de 3 000 responsables politiques ont été arrêtés et condamnés à de la prison. Parmi les plus gros poissons pris dans les filets de la DNA, on compte l'ancien premier ministre, Adrian Nastase, qui a écopé de quatre ans de prison ferme en 2014, ou encore le maire de Bucarest, interpellé à son domicile, où il dissimulait une cagnotte de 25 000 euros. Autant d'efforts dont les Roumains peinent encore à sentir les effets, puisque selon l'indice de perception de la corruption, établi par l'ONG Transparency International, la Roumanie s'est vue attribuer la note de 46 – une note basse correspondant à un indice de perception de la corruption particulièrement élevé. Avec une note de 61, la Lituanie fait mieux que beaucoup d'anciens pays du bloc soviétique, mais reste toujours en deçà des standards ouest-européens.

Les progrès de la Lituanie en matière de lutte contre la corruption ont été salués par le Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO) du Conseil de l'Europe qui, en 2015, a reconnu que « le cadre normatif et institutionnel développé par la Lituanie pour prévenir et combattre la corruption est complet », tout en incitant le pays à « prendre des mesures coercitives » contre les conflits d'intérêts. Des conseils appliqués à la lettre par le petit Etat balte, qui vient de s'illustrer dans un combat mené contre la multinationale Veolia. Non seulement le contrat portant sur le chauffage, passé en 2002 entre une filiale de l'entreprise française, Dalkia, et la capitale lituanienne Vilnius et neuf autre municipalités du pays, a résulté en des prix prohibitifs, mais encore serait-il entaché de corruption – l'ancien maire de Vilnius aurait reçu de l'argent de la part de Dalkia. Vilnius Energy, l'opérateur local de Dalkia, aurait par ailleurs engrangé un profit illicite de 24,3 millions d'euros entre 2012 et 2015, a révélé le régulateur du marché de l'énergie lituanien fin septembre. 

Pour ces raisons, le pays a décidé de ne pas reconduire le contrat de 15 ans passé avec Dalkia. La nouvelle serait-elle mal passée chez Veolia ? Toujours est-il que la multinationale française  réclame désormais quelque 100 millions de dommages et intérêts à la Lituanie, sans qu'il faille officiellement y voir de rapport avec la décision lituanienne, mais avec un sens du timing troublant. Qu'à cela ne tienne, Vilnius serait, à son tour, en train de réfléchir à traîner l'entreprise française devant les tribunaux. L'enjeu, pour les Lituaniens, n'est rien de moins que de gagner leur indépendance énergétique et de pouvoir se chauffer à des tarifs raisonnables. Un combat de longue haleine, donc, mais qui démontre que la corruption n'est pas une fatalité.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Ven 25 Nov - 9:43

Lors du sommet UE - Ukraine d'hier:

European Council president speaks Ukrainian at Brussels summit
(Le président du Conseil européen parle ukrainien au sommet de Bruxelles)


Donald Tusk (AP photo)

Ukrainians has a lot of friends in the EU, says Tusk. And at least one of them even speaks Ukrainian well
       

The European Council president Donald Tusk gave a speech in Ukrainian during today's EU-Ukraine summit in Brussels, the UNIAN agency reports. 

"Dear Ukrainian friends! I am deeply impressed with Ukrainian people's patience in its struggle for saving territorial integrity and sovereignty. You are a unique example of courage, dignity and practical mind. I know that you deserve more from us Europeans too. I have a lot of friends here, and I can promise we won't leave you behind," Tusk told during his final speech at the summit. 

The EU has its limitations, but it will keep trying to fulfil Ukrainians' expectations, Tusk also told. 

Read also EU-Ukraine visa-free epic tale: The day that never comes

"We hugely appreciate endeavours on introducing wide-scale reforms made in outstandingly difficult conditions by Ukrainian authorities, including president Poroshenko. Ukraine's success will be the whole Europe's victory," Tusk claimed. 

Read also EU and Ukraine sign energy, anti-corruption deals

The rare speech in Ukrainian made by president Tusk, who is a Polish national ethnically close to Ukraine, was greeted with applauses. 

avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Thuramir le Ven 25 Nov - 19:33

Александр a écrit:Corruption en Europe : à l'Est, du nouveau ?

Autant d'efforts dont les Roumains peinent encore à sentir les effets, puisque selon l'indice de perception de la corruption, établi par l'ONG Transparency International, la Roumanie s'est vue attribuer la note de 46 – une note basse correspondant à un indice de perception de la corruption particulièrement élevé. Avec une note de 61, la Lituanie fait mieux que beaucoup d'anciens pays du bloc soviétique, mais reste toujours en deçà des standards ouest-européens.

J'ai regardé sur le site de l'ONG Transparency International, et pour l'Ukraine, la note est de 27, le pays se classant 130ème sur 168... Décidément, il y a encore un fameux travail à accomplir !  Twisted Evil
avatar
Thuramir

Messages : 2236
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Caduce62 le Ven 25 Nov - 19:41

UKRAINE CRISIS le 25 novembre 2016

Le sommet Union-Européenne – Ukraine. Les 5 résultats principaux

Le Sommet UE-Ukraine a eu lieu le 24 novembre 2016 à Bruxelles. Cet événement important était initialement prévu pour le mois de mai 2016. Néanmoins, la date en a été décalée à plusieurs reprises : à cause du référendum hollandais au printemps, à cause du Brexit et à cause de la décision des chefs de l’UE  d’adopter un mécanisme de suspension, en cas d’urgence, du régime d’exemption de visa. Les doutes de certains pays européens sur la lutte contre la corruption en Ukraine ont aussi provoqué le report du Sommet.
Le président ukrainien Petro Porochenko a promis que le régime d’exemption de visa sera mis en place après ce Sommet du 24 novembre( voir par ailleurs le rapport préparé par l’UCMC concernant les différentes étapes, réalisées à ce jour, vers dans la mise en place du régime sans visas). Mais ce n’était pas le cas.

Ci-dessous, vous pouvez lire une synthèse préparée par l’UCMC en ce qui concerne les résultats du Sommet. Ce document a été élaboré à partir des matériaux publiés dans Oukrainska Pravda et Glavkom.

1- Lors du Sommet, le Mémorandum sur l’Accord pour un partenariat énergétique stratégique entre l’Ukraine et l’Union européenne de l’énergie atomique a été signé.

2- L’Accord sur le financement de l’événement «Initiative anti-corruption de l’Union Européenne en Ukraine» a aussi été signé. Le budget total de cette initiative est de 16,34 millions d’euros, dont 15 millions ont été versés par l’Union Européenne et 1,34 millions par le ministère des Affaires Étrangères du Danemark. Cet argent sera destiné à renforcer la capacité des institutions responsables de la lutte contre la corruption : l’Agence Nationale de la prévention de corruption, le Bureau de Procureur anti-corruption, le Bureau national de la lutte contre la corruption etc.

3- Pour des motifs techniques, les parties n’ont pas pu signer un Accord qui aurait permis à l’Union Européenne de verser 104 millions d’euros pour la réforme du service public en Ukraine. Selon les données préalables, cette somme devrait arriver au budget ukrainien pour que l’Ukraine l’utilise dans le but de réaliser le programme de la réforme du service public, notamment afin d’augmenter les salaires.

4- La date de la mise en place du régime d’exemption de visas n’a pas été déterminée jeudi à Bruxelles. Crying or Very sad Cependant, Jean-Claude Juncker, président de la Commission Européenne a exhorté les pays de l’Union Européenne à mettre en place le régime d’exemption de visas avant la fin de cette année. Rolling Eyes Jean-Claude Juncker, ainsi que Donald Tusk, président du Conseil Européen ont assuré que la France et l’Allemagne n’ont pas l’intention de bloquer l’exemption du régime des visas avec l’Ukraine et la Géorgie. Cool Toutefois, les fonctionnaires européens ont avoué que cela tardait du fait que le mécanisme de suspension du régime sans visa n’est pas encore finalisé. Ils disent espérer que cela se réglerait avant la fin de l’année 2016. Shocked

5- Le versement de l’aide macro-financière, une somme de 600 millions d’euros, n’a pas eu lieu. L’aide macro-financière est un prêt à long terme que l’Ukraine reçoit des institutions financières européennes négocié par la Commission Européenne et dont les taux d’intérêt et les modalités de remboursement sont beaucoup plus favorables qu’un prêt du FMI. Cet argent n’a pas été versé, car Kiev n’a pas remplit deux conditions importantes. La première condition est une interdiction du gouvernement ukrainien portant sur l’exportation de bois brut. La deuxième condition est une décision de Kiev d’arrêter des payer des prestations sociales aux déplacés. L’Union Européenne exige de ne pas arrêter de payer ces prestations, car ceci est une condition importante pour l’intégration du Donbass au sein d’Ukraine.
avatar
Caduce62

Messages : 3567
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Lun 9 Jan - 13:56

Après les US, l'UE?

La Commission européenne soupçonne la Russie de mener des cyberattaques contre des serveurs européens

During 2016 there were recorded more than one hundred attempts of cyber attacks on European Commission. Eighty percent of them, didn’t make critical damage to the servers, because the data protection systems worked properly, reports the Financial Times with a reference to its informed source.
“It’s clear that many institutions across Europe and more widely, and that includes the European Commission, are subject to a continuously increasing number of cyber attacks from different sources . These threats are persistent, they are aggressive, and more and more dangerous and potentially destructive” Sir Julian King, EU security commissioner.
“If the attack had been completed and successful, there could have been harm done to the commission, mainly information exfiltration, or also possible damage to IT systems,” Jean-Yves Le Drian, the French defence minister said.




See also:The U.S. assesses Russian influence in US Elections, 2016



EU officials stated that the possibility of the Russian Federation interference in Europe’s elections was a credible risk.
“Different attackers share and use the same tools and methods and hide their identities by using anonymous servers,” an official spokeswoman said.
The European Commission will increase cyber security measures, and provide co-operation against “hybrid” threats such as cyber attacks with NATO experts.




See also: “When Russia hack U.S. election it’s an act of war” – McCain in Kyiv




En 2016, on a enregistré plus de cent tentatives de cyberattaques contre la Commission européenne. Quatre-vingts pour cent d'entre elles, n'ont pas fait de dégâts critiques pour les serveurs, parce que les systèmes de protection des données ont fonctionné correctement, rapporte le Financial Times avec une référence à sa source bien informée.

"Il est clair que de nombreuses institutions à travers l'Europe et plus largement, y compris la Commission européenne, sont soumis à un nombre sans cesse croissant de cyberattaques provenant de différentes sources. Ces menaces sont persistantes, agressives et de plus en plus dangereuses et potentiellement destructrices », a déclaré Sir Julian King, commissaire européen à la sécurité.
"Si l'attaque avait été achevée et réussie, il aurait pu y avoir des dommages à la commission, principalement l'exfiltration de l'information, ou encore des dommages éventuels aux systèmes informatiques", a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense.




 Voir aussi:Les États-Unis évaluent l'influence de la Russie dans les élections américaines, 2016






Les responsables de l'UE ont déclaré que la possibilité d'une ingérence de la Fédération de Russie dans les élections européennes constituait un risque crédible.

"Différents attaquants partagent et utilisent les mêmes outils et méthodes et cachent leurs identités en utilisant des serveurs anonymes", a déclaré un porte-parole officiel.
La Commission européenne augmentera les mesures de cybersécurité et fournira une coopération contre les menaces «hybrides» telles que les cyberattaques avec des experts de l'OTAN.




 Voir aussi: "Quand la Russie tue les Etats-Unis, c'est un acte de guerre" - McCain à Kiev


avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Ven 13 Jan - 10:56

En conséquence:

L'Europe érige des défenses contre la guerre d'information en Russie - médias

Nations in Europe, where Germany and France this year hold elections, are erecting defenses to counter possible Russian cyber attacks and disinformation to sway Western politics, but intelligence experts say this might be too little and too late, according to Reuters.


Reuters

The issue of Russian "influence operations" has taken on new urgency after U.S. intelligence agencies released a non-classified assessment that President Vladimir Putin ordered a campaign to move the U.S. election in favor of Donald Trump, as reported by Reuters.

European nations and NATO are setting up centers to identify "fake news", bolstering cyber defenses and tracking use of social media which target Russian-speaking communities, far-right groups, political parties, voters and decision-makers.
 
Russia denies cyber warfare and Internet campaigns targeting Western governments. Kremlin watchers say affecting the U.S. election could bring reward for Moscow, while stakes would not be so high in German and French elections.


German intelligence officials, however, say there has been Russian support for eurosceptic, anti-immigrant parties in Germany and across the EU. Chancellor Angela Merkel said she could not rule out Russia interfering in this year's election.

"We can't exclude that operations of the same nature seen in the United States aim to disturb the French electoral system," France's Defense Minister Jean-Yves le Drian said in a recent interview. "I urge everyone to install the greatest vigilance."

One senior European Union official, who declined to be named, said there was no doubt Moscow would bolster far-right and populist parties in elections across Europe in 2017. The official cited the triggering of a resounding "No" given to the EU planned association treaty with Ukraine in a Dutch vote.

"We see disinformation attacks before every vote that is of interest for the Kremlin," a second EU source said. "Very often the vote that follows ... turns out in favor of the Kremlin."

As UNIAN reported earlier, Sweden's most authoritative foreign policy institute accused Russia of using fake news, false documents and disinformation as part of a coordinated campaign to influence public opinion and decision-making in the Scandinavian country.

Les nations en Europe, où l'Allemagne et la France organisent cette année des élections, érigent des défenses pour contrer les éventuelles cyberattaques russes et la désinformation pour influencer la politique occidentale, mais les experts estiment que cela pourrait être trop petit et trop tard.

La question des «opérations d'influence» russes a pris une nouvelle urgence après que les agences de renseignement des États-Unis a publié une évaluation non-classifiée selon laquelle le président Vladimir Poutine avait ordonné une campagne pour transférer les élections américaines en faveur de Donald Trump, selon Reuters.

Les nations européennes et l'OTAN mettent en place des centres pour identifier les fausses nouvelles, renforcer les cyber-défenses et suivre l'utilisation des médias sociaux qui ciblent les communautés russophones, les groupes d'extrême droite, les partis politiques, les électeurs et les décideurs.
 
La Russie nie la cyberguerre et les campagnes sur Internet visant les gouvernements occidentaux.
Les observateurs du Kremlin disent qu'affecter les élections des États-Unis pourrait apporter une récompense à Moscou, alors que les enjeux ne seraient pas aussi élevés dans les élections allemandes et françaises.

Les responsables allemands du renseignement affirment toutefois que le soutien de la Russie à des partis eurosceptiques et anti-immigrés en Allemagne et dans toute l'UE.
La chancelière Angela Merkel a déclaré qu'elle ne pouvait pas exclure la Russie interférer dans les élections de cette année.

"Nous ne pouvons pas exclure que des opérations de la même nature vues aux États-Unis visent à perturber le système électoral français", a déclaré le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian, lors d'une récente interview.
"J'exhorte tout le monde à faire preuve de la plus grande vigilance."

Un haut fonctionnaire de l'Union européenne, qui a refusé d'être nommé, a déclaré qu'il n'y avait aucun doute que Moscou renforcerait les partis d'extrême droite et les partis populistes dans les élections à travers l'Europe en 2017. Le fonctionnaire a cité le déclenchement d'un retentissant "Non"
Traité avec l'Ukraine dans un vote néerlandais.

"Nous voyons des attaques de désinformation avant chaque vote qui est d'intérêt pour le Kremlin", a déclaré une deuxième source de l'UE.
"Très souvent, le vote qui suit ... s'avère en faveur du Kremlin".

Comme l'a signalé UNIAN plus tôt, l'institut suédois de politique étrangère le plus autorisé a accusé la Russie d'utiliser de fausses nouvelles, de faux documents et de désinformation dans le cadre d'une campagne coordonnée pour influencer l'opinion publique et la prise de décision dans le pays scandinave.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Mar 17 Jan - 10:09

"We have no intention to abandon European integration course," - Poroshenko at annual meeting with foreign ambassadors
("Nous n'avons pas l'intention d'abandonner le cours de l'intégration européenne", - Poroshenko à la réunion annuelle avec les ambassadeurs étrangers)

President Petro Poroshenko addressed foreign ambassadors accredited in Ukraine at the Annual Christmas and New Year meeting.

Censor.NET reports citing the press office of the president.

"I totally disagree with pessimistic and somewhat panic moods concerning the future of the EU suggested by Russian propagandists to Europeans. The European project has much larger margin of safety than it is imagined in the Kremlin," Petro Poroshenko said delivering speech at the annual meeting with foreign ambassadors accredited in Ukraine.

According to the president, values that form the basis of the EU and its institutional capabilities far outweigh those phobias used to intimidate Europeans.

Read more: Poroshenko, Merkel, Hollande discuss Minsk deal implementation, hostage situation

"Ukraine sometimes believes in the European project and values more than in the united Europe itself. And no matter how much someone wants that, we have no intention to abandon the European integration course," the head of state said.

"It is obvious that 2017 must become the year of response to system challenges. We all bear responsibility for the future of the world and Europe," Petro Poroshenko said.

The head of state noted that the risk of spoiling the achievements of postwar cooperation and rolling back to the past by the entire decades is high as never before. This takes place always when respect to one's principles, values and international law is lost.

Watch more: "Social media as a tool of hybrid warfare": EU develops guidelines to identify pro-Kremlin trolls. VIDEO

The president emphasized that the issue of common ability to realize and protect values and interests had become topical as never before. "We must remember that respect to international law had become the engine of democratic modernization, economic prosperity and precondition of peace in Europe and the world," he said.

Petro Poroshenko stressed: "We must remember that commitment to the common values has become the basis of success of the European project. And that we, Ukrainians, will never renounce our land or trade our freedom".

The head of state emphasizes that all our achievements will be under threat - and not only in Ukraine - until at least one meter of our territory is under Russian occupation.

 
Le président Petro Poroshenko a adressé des ambassadeurs étrangers accrédités en Ukraine lors de la réunion annuelle de Noël et du Nouvel An.

Censor.NET rapports citant le bureau de presse du président.

 "Je suis totalement en désaccord avec l'humeur pessimiste et un peu panique sur l'avenir de l'UE suggéré par les propagandistes russes aux Européens.Le projet européen a une marge de sécurité beaucoup plus grande qu'on ne l'imagine au Kremlin", Petro Poroshenko a déclaré prononcer discours lors de la réunion annuelle
Avec des ambassadeurs étrangers accrédités en Ukraine.

 
Selon le président, les valeurs qui forment la base de l'UE et ses capacités institutionnelles dépassent de loin les phobies utilisées pour intimider les Européens.

Lire la suite: Poroshenko, Merkel, Hollande discuter de mise en œuvre Minsk, la situation des otages

 
"L'Ukraine croit parfois davantage au projet et aux valeurs européens qu'à l'Europe unie elle-même. Peu importe ce que quelqu'un veut, nous n'avons pas l'intention d'abandonner le cours d'intégration européenne", a déclaré le chef de l'Etat.

 
"Il est évident que 2017 doit devenir l'année de la réponse aux défis du système. Nous sommes tous responsables de l'avenir du monde et de l'Europe", a déclaré Petro Poroshenko.

 Le chef de l'Etat a noté que le risque de gâcher les réalisations de la coopération d'après-guerre et de revenir au passé par les décennies est élevé comme jamais auparavant.
Cela se produit toujours lorsque le respect des principes, des valeurs et du droit international est perdu.

Regardez plus: «Les médias sociaux comme outil de guerre hybride»: L'UE élabore des lignes directrices pour identifier les trolls pro-Kremlin.
VIDÉO

 Le président a souligné que la question de la capacité commune à réaliser et protéger les valeurs et les intérêts était devenue topique comme jamais auparavant.
"Nous devons nous rappeler que le respect du droit international est devenu le moteur de la modernisation démocratique, de la prospérité économique et de la condition préalable à la paix en Europe et dans le monde", a-t-il déclaré.

 
Petro Poroshenko a souligné: "Nous devons nous rappeler que l'attachement aux valeurs communes est devenu la base du succès du projet européen et que nous, les Ukrainiens, ne renoncerons jamais à notre terre ou ne commercerons pas notre liberté".

 Le chef de l'Etat souligne que toutes nos réalisations seront menacées - et pas seulement en Ukraine - jusqu'à ce qu'au moins un mètre de notre territoire soit sous occupation russe.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Jeu 26 Jan - 11:40

Le président Poroshenko appelle la Commission européenne à accorder des préférences commerciales autonomes à l'Ukraine

President of Ukraine Petro Poroshenko in a phone conversation with Antonio Tajani congratulated him on his election as President of the European Parliament, the president’ press service reported on Wednesday. 

“The President urged the European Parliament to endorse the proposal of the European Commission on the provision of autonomous trade preferences to Ukraine with a view to promote further diversification of Ukrainian exports in conditions of economic pressure from Russia,” reads a report.

President Poroshenko expressed hope that the European Parliament would continue supporting Ukraine resolutely in the restoration of its territorial integrity and enhancement of relations with the EU.

The two discussed prospects of completing the procedures necessary for the introduction of the visa-free regime for Ukrainians and entry into force of the Ukraine-EU Association Agreements.

Le président de l'Ukraine Petro Poroshenko, dans une conversation téléphonique avec Antonio Tajani, l'a félicité pour son élection à la présidence du Parlement européen, a rapporté mercredi le service de presse du président.

"Le Président a exhorté le Parlement européen à approuver la proposition de la Commission européenne concernant l'octroi de préférences commerciales autonomes à l'Ukraine en vue de promouvoir une diversification accrue des exportations ukrainiennes dans des conditions de pression économique de la Russie", lit-on dans un rapport.

Le président Poroshenko a exprimé l'espoir que le Parlement européen continuerait à soutenir l'Ukraine résolument dans le rétablissement de son intégrité territoriale et le renforcement des relations avec l'UE.

Les deux ont discuté des perspectives d'achèvement des procédures nécessaires pour l'introduction du régime sans visa pour les Ukrainiens et l'entrée en vigueur des accords d'association Ukraine-UE.


La version officielle:

President had a phone conversation with newly appointed President of the European Parliament Antonio Tajani
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Ven 3 Fév - 10:17

Le Conseil de l'UE discutera de la situation en Ukraine au niveau des Ministres des Affaires étrangères le 6 février

EU foreign ministers at the EU Council meeting in Brussels on February 6 will assess the reforms progress in Ukraine over the past year and discuss the possibility of strengthening the effectiveness of the support on the part of the EU, according to the materials prepared for the meeting of European foreign ministers.

In the course of the discussions that they had during their informal meeting (in Gymnich format) on September 2-3, 2016, the foreign ministers also will sum up the development of the situation in regard to the sovereignty and territorial integrity of Ukraine, and estimate the support of the European Union in Minsk agreements implementation, a statement says released in Brussels on Thursday.

The EU Council communiqué recalls that in the conclusions dated December 15, 2016 the European Council confirmed its commitment to the territorial integrity of Ukraine in accordance with international law, as well as support for the Agreement on the EU-Ukraine Association.

The Council plans to encourage Kyiv to the full implementation of the planned reforms, but especially to achieve progress in the constitutional reform, legal reform, electoral, public administration, energy efficiency and the electricity market.

The European Union, the document says, supports the security sector reform in the country, carried out with the mediation of the EU's advisory mission.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE lors de la réunion du Conseil de l'UE qui se tiendra à Bruxelles le 6 février, évalueront les progrès des réformes en Ukraine au cours de la dernière année et débattront de la possibilité de renforcer l'efficacité du soutien de l'UE, Des ministres européens des Affaires étrangères.

Au cours des discussions qui ont eu lieu lors de leur réunion informelle (au format Gymnich) les 2 et 3 septembre 2016, les ministres des Affaires étrangères résument également l'évolution de la situation en ce qui concerne la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine;
Estiment le soutien de l'Union européenne dans la mise en œuvre des accords de Minsk, annonce un communiqué publié jeudi à Bruxelles.

Le communiqué du Conseil de l'UE rappelle que dans les conclusions du 15 décembre 2016, le Conseil européen a confirmé son attachement à l'intégrité territoriale de l'Ukraine conformément au droit international ainsi que le soutien à l'accord sur l'association UE-Ukraine.

Le Conseil envisage d'encourager Kiev à la pleine mise en œuvre des réformes prévues, mais surtout pour progresser dans la réforme constitutionnelle, la réforme législative, électorale, l'administration publique, l'efficacité énergétique et le marché de l'électricité.

L'Union européenne, affirme le document, soutient la réforme du secteur de la sécurité dans le pays, menée avec la médiation de la mission consultative de l'UE.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Krispoluk le Ven 3 Fév - 10:22


Faut commencer à vous y habituer : pour Pâques on ne trouvera plus que des chocolats Roshen dans nos magasins... lol!
avatar
Krispoluk

Messages : 4168
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Александр le Ven 3 Fév - 10:37

Figure-toi que lorsque Maya est allée en Ukraine la dernière fois en marshroutska, à l'arrivée à Bruxelles, la partie fourgon en était pleine de caisses. Laughing
Pourtant, le chocolat belge est réputé . . . Embarassed
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Caduce62 le Ven 3 Fév - 20:00

Александр a écrit:Figure-toi que lorsque Maya est allée en Ukraine la dernière fois en marshroutska, à l'arrivée à Bruxelles, la partie fourgon en était pleine de caisses. Laughing
Pourtant, le chocolat belge est réputé . . . Embarassed
Pas terrible le chocolat ukrainien  Crying or Very sad
Mais une boite de pralines belges (Léonidas, ...) faut craquer les ukrainiennes et avec une bonne bouteille, c'est le nirvana Laughing
avatar
Caduce62

Messages : 3567
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Krispoluk le Ven 3 Fév - 21:07

Caduce62 a écrit:
Mais une boite de pralines belges (Léonidas, ...) faut craquer les ukrainiennes et avec une bonne bouteille, c'est le nirvana Laughing

Ouais, ouais... Ai déjà testé à de multiples reprises avec succès ! Cool
Chocolats belges, vin mousseux (champagne superflu) ou bon bordeaux et bon fromage, succès garanti... Laughing bounce Basketball cheers sunny
avatar
Krispoluk

Messages : 4168
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Caduce62 le Ven 3 Fév - 21:44

avatar
Caduce62

Messages : 3567
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Matt le Sam 4 Fév - 0:45


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Thuramir le Sam 4 Fév - 12:59

Caduce62 a écrit:Pas terrible le chocolat ukrainien  Crying or Very sad
Mais une boite de pralines belges (Léonidas, ...) faut craquer les ukrainiennes et avec une bonne bouteille, c'est le nirvana Laughing

Léonidas ? Mais c'est le bas de gamme quasi industriel des pralines belges ! Neuhaus, Marcolini, Godiva, voilà les véritables chocolatiers. Voici des pralines Marcolini pour la Saint-Valentin :

avatar
Thuramir

Messages : 2236
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Matt le Sam 4 Fév - 14:30

Je confirme, Léonidas, c'est de l'industriel (comme Roshen) . . . pale

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Krispoluk le Sam 4 Fév - 21:30

Matt a écrit:Je confirme, Léonidas, c'est de l'industriel (comme Roshen) . . . pale

Ben oui ! Mais quand on est un pauvre français au chômage et écrasé d'impôts socialistes, on n'a pas les moyens de s'acheter des marques de (grand) luxe comme celles citées précédemment que Matt et Thuramir affectionnent particulièrement, n'est-ce-pas...  Mad Evil or Very Mad Sad Wink

Donc pour les copines ukrainiennes, ça sera Leonidas ou rien du tout... Twisted Evil On va pas acheter des Roshen pour s'empoisonner, quand même, hein ! affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 4168
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Union Européenne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum