L'invasion Russe en Ukraine

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Lun 2 Mar - 19:05

Pendant ce temps, le Donbass se dépeuple à grande vitesse Twisted Evil
Toute l'élite, médecins, avocats, ingénieurs, architectes, ...... mais aussi la classe moyenne des comptables, contremaitres, commerciaux,...... a fui soit dans d'autres oblasts soit à l'étranger
Ne reste que les paysans et les mineurs !!
Une autre catastrophe qui rende la novomerda non viable économiquement Evil or Very Mad

avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Lun 2 Mar - 20:32

Encore une fois, super la photo le Doc ! Je sais pas où tu vas chercher tout ça Smile

On pourrait l'intituler : "la réalité de l'occupation russe en Ukraine" Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 2 Mar - 20:33

Celle là vient de tweeter.  Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mar 3 Mar - 15:07

avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tibo le Mar 3 Mar - 16:51

Il me semble pas que c'est passé, une interview de Новая газета d'un soldat russe (buriate) qui faisait parti d'une unité qui a combattu en février en Ukraine (300 soldats, la plupart étant également originaire de Russie centrale).

Lien original. Il parle de son déploiement, des combats où il a été sérieusement blessé, et de pourquoi il souhaitait combattre en Ukraine.
http://www.novayagazeta.ru/society/67490.html

Traduction (très partielle) en anglais :
https://meduza.io/en/feature/2015/03/02/a-bag-and-a-gun-and-it-was-into-the-tank
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 3 Mar - 17:09

Non, pas vu ça.

Ukraine : rôle renforcé de l'OSCE sur la ligne de front

L'Ukraine a affirmé mardi 3 mars avoir obtenu l'accord de l'Allemagne, de la France et de la Russie pour renforcer le rôle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), afin que cette dernière puisse déployer des observateurs sur les points chauds de la ligne de front, dans l'est de l'Ukraine, où des violations de la trêve ont été constatées.

Cet accord a été obtenu lors d'une conversation téléphonique entre Angela Merkel, François Hollande, Vladimir Poutine et Petro Porochenko, a assuré la présidence ukrainienne dans un communiqué diffusé dans la nuit de lundi à mardi. « Les interlocuteurs ont soutenu la proposition ukrainienne de déployer des observateurs de l'OSCE dans tous les endroits où le cessez-le-feu est violé, en commençant par dix localités » des régions de Donetsk et de Lougansk, dont une partie est sous contrôle des séparatistes prorusses, selon la même source.

« UN RÔLE PLUS IMPORTANT »
Les autorités allemandes, françaises et russes ont également fait état de cette conversation dans leurs communiqués respectifs sans toutefois mentionner l'accord sur le déploiement des observateurs dans les points chauds, proposé par Kiev. Les quatre dirigeants « sont convenus que l'OSCE devrait jouer un rôle encore plus important dans la surveillance du cessez-le-feu et le retrait des armes. Ils ont demandé à l'OSCE de publier un rapport quotidien sur les développements en cours », a expliqué le porte-parole d'Angela Merkel, Steffen Seibert. La situation en Ukraine connaît « des progrès », mais doit être encore « améliorée », a pour sa part déclaré la présidence française.

Selon les agences de presse russes, Mme Merkel a encore suggéré lors de cet entretien l'organisation d'une rencontre au niveau des vice-ministres des affaires étrangères vendredi à Berlin pour œuvrer à l'application des accords de paix. Aucune confirmation officielle de cette réunion n'a pu être obtenue dans l'immédiat. Le cessez-le-feu est officiellement entré en vigueur en Ukraine le 15 février, mais Kiev et les rebelles prorusses se sont ensuite mutuellement accusés d'avoir violé la trêve et les séparatistes ont depuis repris la ville stratégique de Debaltsevo. Par ailleurs, trois soldats gouvernementaux ont été tués, et neuf autres, blessés, au cours des dernières vingt-quatre heures, a-t-on appris mardi de source militaire ukrainienne.

L'OSCE observera la trêve en Ukraine, où trois soldats ont été tués en 24h

Conflit en Ukraine: un voisinage menacé?


Le président serbe Tomislav Nikolic (d.) reçoit son homologue russe Vladimir Poutine à Belgrade, le 16 octobre 2014.

Mardi 24 février, au Sénat américain, le secrétaire d’Etat John Kerry s’est fendu d’une réflexion concernant l’Ukraine qui n’est pas passée inaperçue, en évoquant une « ligne de feu » entre Moscou et Washington sur laquelle se tiendraient un bon nombre d’autres Etats du Sud-Est européen. Au-delà d’un énième avertissement à l’endroit du Kremlin, la région, et notamment les Balkans, courent-ils le risque d’une propagation du conflit ukrainien ? Eléments de réponse.

La formule a eu son petit effet et a été abondamment reprise dans les médias des pays concernés. Peu avant une audition devant le comité des Affaires étrangères du Sénat largement consacrée à la lutte contre l’organisation Etat islamique et à Cuba, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, interrogé sur la stratégie d’influence du Kremlin, a expliqué que plusieurs pays d’Europe du Sud-Est - la Moldavie, la Serbie, le Kosovo, la Macédoine ou encore le Monténégro - se trouvaient sur une « ligne de feu » entre Washington et Moscou. Et le chef de la diplomatie d’enjoindre, au cours de son audition cette fois, les parlementaires à prendre la mesure de l’imposante « machine de propagande » russe à l’oeuvre dans la région.

La réflexion a certes plus attiré l’attention par le vocabulaire guerrier employé que par la dénonciation à proprement parler des velléités russes de déstabilisation de la région. Depuis les débuts du conflit en Ukraine, de nombreux officiels occidentaux ont fait part publiquement de leurs craintes de voir la péninsule balkanique (re)devenir le théâtre d’affrontements larvés entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’une part, et la Russie d’autre part. Encore, en décembre dernier, Angela Merkel, la chancelière allemande, accusait Vladimir Poutine de « créer des problèmes » dans de nombreux pays, dénonçant le renforcement, par exemple, de ses liens économiques avec certains Etats des Balkans occidentaux pour mieux pouvoir jouer de son influence. Au même moment, la toute nouvelle représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, recommandait à Moscou de ne pas exporter les tensions ukrainiennes dans la région.

La rhétorique est donc connue, mais cette nouvelle déclaration illustre le climat diplomatique actuel. Depuis l’éclatement de la Yougoslavie, la région est le terrain de jeu des diplomates occidentaux (américains et allemands notamment) et russes. Les crises s’y sont succédé, avec comme point d’orgue l’intervention de blindés russes à l’aéroport de Pristina, en juin 1999, alors que les Etats-Unis et leurs alliés mettaient un point final à 78 jours de bombardements contre les positions serbes au Kosovo. Mais paradoxalement, les Balkans ont aussi été l’une des rares régions où des terrains d’entente ont pu aussi être trouvés.

Le cas transnistrien
Alors derrière les avertissements, quelle menace ? Celle de troubles armés comparables à ce que connaît l’Ukraine actuellement ? Ce scénario, personne ne l’envisage sérieusement, même si le cas de la Transnistrie pose question depuis de nombreuses années. Cette minuscule République « soviétique » qui a fait sécession de la Moldavie - et qui borde le flanc sud de l’Ukraine - a officiellement demandé, par deux fois au printemps dernier, son rattachement à la Fédération de Russie. Une demande restée lettre morte mais qui demeure une carte dans la manche du Kremlin. La Transnistrie vit à ce jour sous complète perfusion russe.

La Moldavie est ainsi sans doute l’Etat du Sud-Est européen le plus vulnérable. Et même si le pays s’est tourné sans ambiguïté vers Bruxelles depuis les législatives tumultueuses de 2009, Chisinau reste sous la menace des velléités sécessionnistes. Outre les gesticulations transnistriennes, la région autonome de Gagaouzie (Sud) s’est aussi prononcée - au cours d’un référendum non reconnu par le pouvoir -, l’année dernière, en faveur d’un rapprochement douanier avec Moscou.

« Kerry met quasiment sur le même plan des pays des Balkans et ceux de la périphérie de l’ex-Union soviétique, s’étonne tout de même le politologue Jacques Rupnik, professeur à Sciences Po Paris et auteur de Géopolitique de la démocratisation. L'Europe et ses voisinages (Presses de Sciences Po). Les moyens d’intervention de la Russie dans les Balkans ne sont pas comparables avec ce qu’elle a pu faire avec la Géorgie en 2008, de ce qu’elle peut faire en Transnistrie ou de ce qu’elle fait actuellement en Ukraine. »

Lutte d’influence
Mais demeure l’enjeu de l’influence, notamment sur des pays « frères » comme la Serbie et l’entité serbe de Bosnie (Republika Srpska). Selon le politicologue bulgare Ivan Krastev, ce territoire pourrait être l’occasion pour Vladimir Poutine d’allumer un contre-feu au conflit ukrainien, à même d’affaiblir les Européens. « La Bosnie-Herzégovine est d’abord déstabilisée par le mauvais fonctionnement des accords de Dayton, juge pour sa part Jacques Rupnik. Tout le monde en Bosnie considère que ces accords ont fait leur temps et on espère que pour le vingtième anniversaire de leur signature [en décembre cette année, ndlr], il y aura une révision majeure. Mais il est vrai que les Russes essaient d’exploiter l’idée d’un Etat dans l’Etat. » L’annexion de la Crimée par la Russie a ainsi renforcé le désir d’un rattachement à la Serbie. « Seulement pour que ça marche, il faudrait d’abord que l’Union européenne abandonne complètement les Balkans, [et que] deuxièmement, la Serbie ait envie de jouer ce jeu-là, ce qui sonnerait la fin de ses ambitions européennes. »

Belgrade a en effet pris le chemin de l’Europe depuis longtemps - les négociations d’adhésion ont réellement débuté il y a un an - mais la Serbie reste un « proche allié » des Russes, comme l’a encore rappelé Vladimir Poutine lors d’un déplacement dans la capitale serbe à l’automne dernier.

 → A (RE)LIRE : Vladimir Poutine à Belgrade: le grand écart serbe
D’autant que l’échec du grand projet d’oléoduc South Stream, qui devait relier la Russie à l’Est de l’Europe, via la Bulgarie, a rebattu les cartes : il est devenu nécessaire pour la Russie de renforcer ses liens économiques avec certains Etats balkaniques. Les sanctions européennes et la réponse russe par l’embargo sur les produits agricoles européens a été par exemple l’occasion pour Moscou d’inciter des pays comme la Bosnie ou la Serbie à « profiter » de l’occasion pour écouler leurs marchandises sur son territoire. Mais il est difficile de rivaliser avec l’engagement, pris en 2003 par Bruxelles, de faire de ces Etats des pays membres à part entière de l'Union européenne.

La « plus-value » OSCE
Reste que la Serbie revêt une importance nouvelle, en cette année 2015 : elle préside l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, organe de dialogue Est-Ouest qui est garante, notamment, du respect des accords de Minsk en Ukraine. « La Serbie, qui sur le plan international ne pèse pas énormément, se trouve dans une situation où elle peut avoir une influence. Voilà une raison importante, parmi d’autres, pour la Russie de cultiver ses liens avec elle », souligne Jaques Rupnik. Mais pour cette même raison, elle demeurera sous le regard attentif des chancelleries occidentales.

A l’instar de Belgrade, plusieurs capitales de la région tentent de trouver une forme d’équilibre, tant les enjeux - économiques comme politiques - sont d’importance. Mais aucune ne semble partager l’alarmisme de John Kerry. Depuis dix ans, et le conflit en Irak, les Etats-Unis sont désengagés des Balkans, mais l’Otan gagne du terrain : après les adhésions croate et albanaise, trois pays de la région attendent leur tour, la Macédoine, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine. Des raisons supplémentaires pour Washington et ses partenaires de ne pas détourner les yeux de cette partie de l’Europe.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Jeu 5 Mar - 3:31

Monnaie de singes Laughing pour jouer au Monopoly Novomerda Mad

avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 5 Mar - 17:05


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 6 Mar - 1:52

L'info: Nadiya Savtchenko arrête partiellement sa grêve de la faim.
Au lieu de six gardes pour une Nadiya affaiblie, il en faudra 20 pour une Nadiya en forme  Laughing cheers


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Ven 6 Mar - 7:44

Matt a écrit:L'info: Nadiya Savtchenko arrête partiellement sa grêve de la faim.
Au lieu de six gardes pour une Nadiya affaiblie, il en faudra 20 pour une Nadiya en forme  Laughing cheers

Je constate que le système de la cage est encore utilisé, quoiqu'il ait été condamné par la Cour européenne des droits de l'homme : affaire Svinarenko et Slyadnev c. Russie, (Requêtes nos 32541/08 et 43441/08) du 17 juillet 2014 : « Par conséquent, l’enfermement des requérants dans une cage de métal à l’intérieur du prétoire s’analyse en un traitement dégradant prohibé par l’article 3 ».
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 6 Mar - 10:14

C'est qu'elle doit être encore très dangereuse après 80 jours de grève de la faim face à la dizaine de gardes-chiourmes qui la contemplent ...


A sa place, je demanderais un paquet de cacahuètes pour les balancer de l'autre côté Twisted Evil Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Sam 7 Mar - 22:54

Ils les lui refuseraient!!

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 8 Mar - 23:25

Une chose dont m'a fait part ma femme.
C'est que dans l'Ouest, beaucoup sont pour la guerre et très anti-russe . . . mais, sa marchoutska était pleine d'hommes (partisan de la guerre) qui s'enfuient pour ne pas aller à la guerre.
Comme elle le fait si bien remarquer, si tu veux la guerre, tu y va.
Si tu ne la veux pas, tu le dis et tu fais ce qui est possible pour l'arrêter.

Là, elle était choquée par ces hommes qui "s'encouraient", mais qui voulaient que l'ukraine "tue" les russes . . . sans rien faire.
La guerre, c'est pour les autres . . . 
8000 hommes de l'oblast d'Ivano-Franco sont parti à la guerre, combien de Ternopil, de Lviv, des Carpates?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Dim 8 Mar - 23:37

Matt, rien de plus ordinaire que ce que tu nous racontes là. Ceux qui veulent, ce sont ceux qui n'ont jamais eu à la faire, ou à la voir de près, et qui n'en subissent pas les conséquences.

Tu ne trouveras pas plus pacifiste qu'une association d'anciens vétérans.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Lun 9 Mar - 0:23

tarkan a écrit:Tu ne trouveras pas plus pacifiste qu'une association d'anciens vétérans.

Commentaire infiniment sage Tarkan !!! Je m'étonnes souvent de ton immense maturité (pour ton âge) Smile Oui, je sais c'est la journée des fleurs aujourd'hui...(tu les offriras à Anya Smile)

Alors, tu connais mon parcours et mes accointances, j'ai rencontré il y a longtemps dans ma vie (40 ans), beaucoup d'anciens Légionnaires au parcours très aventureux et même d'anciens Waffen SS et tous, sans exception m'ont dit " la Guerre est la pire saloperie que les hommes peuvent se faire entre-eux..."
J'ai même trouvé d'anciens Waffen SS passés par la Légion Etrangère ensuite, qui étaient d'authentiques anarchistes, l'un d'entre-eux, Karl-Heintz, qui a servi dans la 10e Panzer "Frunsberg" avant de servir en Indo et en Algérie au sein du 1er REC, me disait "Christian, tu vois, de nos jours, Rommel jouit encore d'un grand prestige, mais Rommel était une "pute" qui n'a pas hésité à faire massacrer des milliers de ses hommes pour assoir sa réputation de "grand général" ! J'étais assez soufflé d'entendre un tel commentaire chez cet homme mais comme le dit très justement Tarkan, on ne peut trouver nulle part, de plus farouches opposants à la guerre que ceux qui en ont souffert et l'on vu d'assez près, dans toute son horreur !!!

Les "va-t-en-guerre" sont toujours les plus planqués de l'arrière qui ne risquent rien Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Lun 9 Mar - 9:40

Krispoluk a écrit:

Les "va-t-en-guerre" sont toujours les plus planqués de l'arrière qui ne risquent rien Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
C'est on ne peut plus vrai !  Twisted Evil
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 9 Mar - 10:58

Ce qui confirme l'opinion de mon épouse (qui était assez mal vue à ce sujet, puisque opposée à cette guerre).

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 9 Mar - 12:28

Oui, enfin bon, faudrait quand même remettre les choses en perspective.

Moi aussi je suis contre la guerre. Je vais même être impertinent en disant que je suis pour la paix dans le monde. Et pour montrer à quel point je suis un dangereux psychopathe, j'annonce même être contre la faim dans le monde. La première étape sera de me laisser pousser les cheveux, ne plus me laver, et jouer du djembé...

A part peut être 3 demeurés qui pensent que la fin du monde est proche, tout le monde est contre la guerre. Une guerre est par essence stupide. Comme si se trucider l'un l'autre avait quelque chose d'intellectuel et de progressiste.

Sauf que reprendre ce leitmotiv la bouche en coeur ne fait rien avancer. Pire, on se retrouve même prisonnier de connards comme Berruyer dont le discours se résume à: "si vous ne vous aplatissez pas devant la Russie, c'est que vous voulez la guerre. Donc vous êtes un irresponsable. Dites, vous ne voulez pas la guerre hein?"

Ben ouais. Imparable. Puisque c'est celui qui tape le plus fort sur son torse qui a raison, allons-y, pourquoi pas. Faisons l'amour tout nu et pas la guerre en treillis.

Je demande que ça. Mais pour faire l'amour, faut être 2. Comme pour faire la guerre d'ailleurs. Est ce que l'Ukraine a eu le choix? Est ce que c'est l'Ukraine qui a envoyé des chars en Crimée et dans le Donbass? Est ce que c'est ce pays, dont l'appareil militaire était en pleine déliquescence, qui n'était manifestement pas prêt à une quelconque opération de maintien de l'ordre, qui a envoyé des ordures armés aux 4 coins du pays, faisant même péter des bagnoles à Kharkiv?

Quand on est à Minsk, et qu'on négocie une sortie de crise, et quand on apprend que 50 chars ont encore traversé la frontière cette nuit là, je crois qu'on a tout compris. La messe est dite. Et en plus, on vient nous mentir avec aplomb que le pays agresseur, qui a déjà annexé unilatéralement une partie du territoire, reconnait la souveraineté territoriale de l'Ukraine. Vous avez pas un peu mal au fion là?? 

A partir de là, soit on se défend avec sa bi..e et son couteau, soit on s'assied gentiment avec un thé à la menthe en regardant une puissance étrangère dépecer son pays parce que, c'est "dans ses intérêts". Mais forcément, il y a une solution plus saignante qu'une autre.


Dernière édition par tarkan le Lun 9 Mar - 13:49, édité 1 fois
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 9 Mar - 13:33

C'est exactement ça et il le confirme lui-même (pour la Crimée):

Ukraine: Poutine dit avoir lancé une opération en Crimée dès la chute du régime prorusse

Le président russe Vladimir Poutine a raconté avoir lancé une opération visant en substance à l'annexion de la Crimée dès la chute du président prorusse de l'Ukraine le 22 février 2014, selon des extraits d'interview diffusés ce dimanche par la télévision publique.

Le 22 février, à l'issue de plusieurs mois de contestation pro-occidentale, le président Viktor Ianoukovitch était destitué par le Parlement à Kiev et prenait la fuite dans l'est du pays. Le pouvoir changeait de mains en Ukraine. «J'ai fait venir au Kremlin les responsables de nos services secrets, du ministère de la Défense, et leur ai confié la mission de sauver la vie du président ukrainien. Il aurait été massacré», raconte Vladimir Poutine dans les extraits d'une émission à venir, diffusés ce dimanche par la chaîne Rossia 1.

«Contraints de (...) ramener la Crimée en territoire russe»

«C'était dans la nuit du 22 au 23 février, nous avons fini vers 7 heures du matin. Et en nous quittant j'ai dit à tous mes collègues: nous sommes contraints de commencer le travail visant à ramener la Crimée en territoire russe», poursuit le président, interviewé dans son bureau et dont les déclarations sont entrecoupées d'images d'hélicoptères de combat et de blindés.

Quatre jours plus tard, le 27, un commando non identifié et lourdement armé s'empare du Parlement régional de la Crimée dont les députés, réunis à la hâte, votent l'organisation d'un référendum. Le 28, l'Ukraine dénonce une «invasion» russe et l'arrivée de 2.000 hommes en Crimée qui prennent le contrôle des sites stratégiques. La péninsule sera officiellement rattachée le 18 mars à la Russie, une «annexion» jamais reconnue par Kiev et les Occidentaux.

Extraction

Concernant Viktor Ianoukovitch, désormais réfugié en Russie, Vladimir Poutine ne raconte pas dans les extraits diffusés dans quelles conditions il a finalement été exfiltré. «Des mitrailleuses de gros calibre avaient été installées, pour n'avoir pas trop à discuter. Nous nous sommes préparés à l'extraire de Donetsk par terre, par mer et par air», explique Vladimir Poutine dans ces extraits.

Donetsk est désormais sous contrôle de forces séparatistes prorusses, après dix mois de guerre qui ont fait près de 6.000 morts. La Russie nie farouchement toute implication dans ce conflit, ce dont l'accusent Kiev et les Occidentaux. Aucune date de diffusion du documentaire, intitulé Crimée. Le retour au bercail, n'a été pour l'instant communiquée par la chaîne.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 9 Mar - 14:10

La Russie nie farouchement toute implication dans ce conflit, ce dont l'accusent Kiev et les Occidentaux.

Maître Poutine est trop bon. Après avoir raconté qu'il a extrait le président déchu par la force, bafouillant ainsi la souveraineté d'un pays étranger, et qu'il a été "contraint" de s'emparer de la Crimée, il continue son cinéma.


Il y a un coté loufoque là dedans. Sauf que des gens en crèvent.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 9 Mar - 14:33

Bien pour cette raison qu'il faut arrêter cette guerre de la honte.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 9 Mar - 14:52

Oui Matt, mais encore une fois, comment on fait? C'est bien beau de dire ça, mais qui faut-il réellement arrêter? 

Sans volonté claire des 2 parties, et j'insiste, des 2 partis, ça reste un vœu pieu.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Lun 9 Mar - 14:55

tarkan a écrit:La Russie nie farouchement toute implication dans ce conflit, ce dont l'accusent Kiev et les Occidentaux.

Maître Poutine est trop bon. Après avoir raconté qu'il a extrait le président déchu par la force, bafouillant ainsi la souveraineté d'un pays étranger, et qu'il a été "contraint" de s'emparer de la Crimée, il continue son cinéma.


Il y a un coté loufoque là dedans. Sauf que des gens en crèvent.

Ce gars-là (Poutine) est un serpent de la pire espèce.
Je crois que beaucoup d'études psychologiques et analyses de personnalité l'ont bien décrit dernièrement...

Jeunesse malheureuse et sans doute problèmes familiaux à Saint-Pet. L'école du KGB où il peut prendre sa revanche sur la vie "on est intouchables !". Poste de haut gradé en Allemagne à Leipzig où il voit un régime communiste s'effondrer sous ses yeux (DDR). La conviction qu'il ne laissera jamais le même truc arriver en Russie. Patatras, Gorbatchoff puis Eltsine, le "serpent" se met au service du vieil alcolo débonnaire "je vais vous sauver la mise..." Ensuite, grâce aux "organes" qu'il contrôle, la mainmise sur l'appareil d'Etat puis la remise au pas des oligarques "Vous-vous soumettez politiquement ou l'alternative c'est le goulag..."

La phase suivante : "consolidation du pouvoir" en utilisant les bonnes vieilles méthodes du KGB.

Aujourd'hui, il fait des révélations qui nous semblent à nous insupportables mais c'est destiné avant tout au peuple russe qui va s'en réjouir !
"Vous avez vu comme notre Vova est fortiche ! Il les as tous roulés dans la farine ces connards d'Amerloks et d'Européens...On a bien le meilleur Président qu'on peut souhaiter !" C'est hélas le sentiment profond d'un pays qui se croit toujours en guerre idéologique avec l'Occident Twisted Evil 
Comme nous sommes plusieurs à l'avoir déjà dit sur le forum, la seule chance est que les sanctions paraissent de plus en plus insupportables à l'Oligarcho-Nomenklatura et qu'un complot ne fasse tomber le nouveau Tsar.
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Vers Mariupol

Message  Carine le Lun 9 Mar - 15:51

Trouvé sur le facebook de Gaston Besson :



Cela vous paraît-il vrai ?
avatar
Carine

Messages : 35
Date d'inscription : 10/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 9 Mar - 16:55

Carine; 

Oui cette carte est proche de la réalité. D'abord mal engagé à Shyrokyne, a su se dégager et ratisser la zone en poussant son avantage. Ils ont profité du fait que l'attention de la communauté internationale pour que les russes retirent les armes de gros calibre ou tout du moins, cessent d'en faire usage. 

Et forcément, quand il s'agit d'aller au contact et non d'aplatir son adversaire sous un tapis de bombe, c'est plus la même histoire. Et les gars d'Azov sont redoutables. 

Suffit de voir comment ça chouine sur les réseaux sociaux... Bouge Azov ne respecte pas le cessez le feu, allo Vova bobo... 

Moi même j'avais annoncé la chute de Shyrokyne. Mais c'est bien, ça desserre un peu l'étau sur Marioupol, à tel point que maintenant ils en sont réduits à faire des actes terroristes comme à Kharkiv.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum