Handicapés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Handicapés

Message  Caduce62 le Jeu 26 Juil - 18:03

En Ukraine, un défilé de mode pour ne plus cacher les handicapés

Créé le 26-07-2012 à 17h10

KIEV (Sipa) — Sous les spots, au son d'une musique pop énergique, les mannequins défilent en robes du soir devant un parterre de stars ukrainiennes. Un défilé de mode classique, si ce n'est que certains mannequins sont en fauteuil roulant ou aveugles. L'événement, qui se tenait mercredi soir, avait pour but d'attirer l'attention sur le handicap, un tabou en Ukraine.

Baptisé "Fashion Chance", le défilé a réuni une douzaine de créateurs dans une discothèque de Kiev. Expérimentés ou débutants, ils ont conçu les vêtements spécialement pour leurs mannequins du jour. Certaines pièces ressemblent beaucoup à celles que portent les autres femmes, d'autres ont été adaptées aux besoins des handicapées en fauteuil roulant.

Devant les spectateurs, certains mannequins avancent avec confiance, en fauteuil roulant ou accompagnées de beaux jeunes hommes en costume. D'autres semblent stressées. Emus par l'événement, des spectateurs pleurent.

"Les personnes en fauteuil roulant, les aveugles, les handicapés devraient tous se sentir acceptés", estime Ilona Slugovina, 26 ans, arborant une robe du soir scintillante.

"Je me suis sentie belle", déclare Antonina Krivobok. Pilotant son fauteuil roulant avec adresse, elle pose devant les caméras en robe violette.

"Dieu a fait la femme belle, et le but du créateur est d'accentuer cette beauté", affirme Natalia Anri, une styliste ukrainienne de renom.

Mais ce défilé n'était pas qu'une question de mode. En Ukraine, la plupart des bâtiments ne sont pas équipés de rampes d'accès pour les fauteuils roulants et seules quelques écoles publiques acceptent les enfants handicapés.

Julia Kozluk, 28 ans, gère une organisation qui forme des personnes en fauteuil roulant et leur trouve un emploi de bureau. Elle espère que de telles initiatives aideront la société ukrainienne à changer de regard sur les handicapés.

"Lorsque j'avance dans mon fauteuil roulant, les gens me dévisagent comme si j'étais une martienne, et c'est blessant", témoigne Mme Kozluk, paralysée depuis un accident de voiture. "Mais je ne suis pas une martienne, je suis une personne normale."

Les handicapés physiques sont quasiment invisibles en Ukraine. Ils sont confinés chez eux par l'absence de rampes, d'ascenseurs, d'autobus adaptés, et surtout par l'héritage soviétique.

Les autorités soviétiques tentaient de maintenir l'image d'une société saine en enfermant de nombreux handicapés dans des institutions spécialisées ou des îles isolées, y compris les soldats mutilés lors de la Seconde guerre mondiale.

Aujourd'hui, les enfants handicapés sont généralement envoyés dans des écoles spécialisées ou des orphelinats, isolés des autres. La société ukrainienne n'apprend pas, de son côté, à accepter et aider les handicapés.

Seules quelques écoles publiques accueillent des enfants handicapés. Non seulement la plupart des écoles ne disposent pas d'aménagements spécifiques, mais les professeurs ne sont pas formés à la problématique et les autres élèves, ainsi que leurs parents bien souvent, ne souhaitent pas leur présence.

En Ukraine, un quart des handicapés seulement ont un emploi, généralement peu qualifié, selon le programme des Nations unies pour le Développement.

"Lorsque nous voyons une personne handicapée, nous ne sommes pas prêts à voir juste une personne, alors que nous devrions voir d'abord une personne et ensuite remarquer ses particularités: qu'elle soit grande ou petite, qu'elle soit blonde ou brune, qu'elle soit handicapée ou non", affirme Natalia Skripka, directrice de l'Assemblée nationale des handicapés d'Ukraine.
avatar
Caduce62

Messages : 3401
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum