Les répercussions de la crise ukrainienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Matt le Jeu 24 Avr - 9:19

Tusk: "le risque de partition de l'Ukraine est réel"

"Le risque de partition des régions de l'est de l'Ukraine est réel", a jugé aujourd'hui le premier ministre polonais, Donald Tusk.

"J'ai bien peur que nous n'ayons pas à attendre longtemps pour assister à de nouveaux actes du drame ukrainien", a-t-il dit, ajoutant que le conflit allait probablement durer et avoir des conséquences à long terme pour la sécurité de l'Europe.


lefigaro.fr

Le président Loukachenko exhorte les Biélorusses à défendre l'indépendance

MINSK, 22 avril (Xinhua) -- Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a appelé ses compatriotes à apprendre des erreurs des pays voisins et à défendre leur indépendance alors que la situation régionale continue de connaître une escalade.

"Nous devons défendre ce que nous avons de plus précieux: l'indépendance de la Biélorussie", a souligné M. Loukachenko lors de son discours à la nation à Minsk mardi.

"Je vous parle en cette période difficile. Les pays autour de nous sont entrés en mouvement. L'Ukraine bout; la Russie se lève de nouveau. Les frontières se déplacent. Pour la première fois en de nombreuses années, l'Europe sent de nouveau la poudre", a déclaré le chef d'Etat.

"Une nouvelle époque est sur le point de commencer. Et personne ne sait ce qu'il va se passer", a dit M. Loukachenko. Evoquant son voisin l'Ukraine, le président biélorusse a soutenu que le pays était tombé en crise à cause de la corruption et de la faible conjoncture.

Il a par ailleurs dit que "l'Ukraine devrait être unie et entière, son peuple le mérite", ajoutant qu'une Ukraine intégrée, souveraine et non alignée était bénéfique pour Minsk.

"Quelqu'un qui veut être confiant dans son avenir doit se souvenir du passé et garder les yeux ouverts, apprendre de ses erreurs et des erreurs de ses voisins", a insisté le président.

xinhuanet.com

Ukraine: arrivée de soldats américains en Pologne


Localisation des forces mobilisées par les membres de l'OTAN - JM.Cornu/M.Heuclin

Une compagnie de quelque 130 soldats américains est arrivée mercredi en Pologne après la décision de Washington de renforcer son engagement dans la région sur fond de tensions avec la Russie sur l'Ukraine.

"Nous sommes ici pour rassurer nos alliés, nous sommes ici pour montrer notre engagement envers l'Otan", explique à l'AFP Michael Weisman, porte-parole de la 173e brigade aéroportée sur le tarmac de la base aérienne polonaise de Swidwin (nord-ouest) où les soldats sont arrivés à bord de deux avions de transport Hercules américains.

Washington avait annoncé mardi le déploiement pour des exercices en Pologne et dans les pays Baltes de 600 soldats, un geste adressé à ses alliés de l'Otan, inquiets des actions de Moscou en Ukraine.

Le ministre polonais de la Défense Tomasz Siemoniak a salué l'arrivée des soldats lors d'une cérémonie qui s'est déroulée sous un ciel menaçant.

"Nous travaillons tous les jours pour la défense de notre pays mais, dans un monde qui change et qui est rempli de dangers, nous avons besoin d'alliés sûrs comme les Etats-Unis et l'Otan", a déclaré le ministre.

Dominik Jawilak, un infirmier d'une quarantaine d'années, venu de la petite ville voisine de Redlo avec ses deux enfants et des amis pour assister à l'arrivée des soldats américains sur la base de Swidwin, assure ne pas avoir peur.

"On est venus pour voir les avions atterrir", dit-il à l'AFP, assis dans l'herbe près des grillages de la base.

"Nous faisons partie de l'Otan après tout, alors l'Alliance doit bien nous protéger un peu.. Je pense que les Britanniques, les Français, les Allemands devraient tous nous aider", déclare-t-il.
Mais "je n'ai pas peur, ce qui doit arriver, arrivera, on n'y peut rien", ajoute-t-il.

Outre la compagnie arrivée mercredi en Pologne, environ 450 autres soldats américains sont attendus dans les prochains jours en Estonie, en Lettonie et en Lituanie pour des exercices qui auront lieu au cours des prochains mois, au moins juqu'à la fin de l'année.

Un message à Moscou

"Je suis contente que les alliés aient réagi très vite, qu'ils aient compris que les menaces étaient réelles", a commenté devant la presse la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite mercredi à Vilnius.

"Je salue le déploiement des forces américaines au sol en Lettonie, Estonie, Lituanie et Pologne comme un signe important de la solidarité de l'Otan", s'est également réjoui sur Twitter le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkevics.

Ce geste "est l'expression concrète des obligations qui nous lient en matière de sécurité en Europe", avait souligné mardi le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone. "C'est un message adressé à Moscou".

Le porte-parole du Pentagone a précisé qu'il s'agissait d'opérations "bilatérales" de la part des Etats-Unis et non d'exercices de l'Otan, notant cependant qu'il n'y avait eu aucune réticence exprimée de la part d'autres membres de l'Alliance.

Ce premier déploiement doit durer un mois, à l'issue duquel les troupes seront remplacées par d'autres forces de l'US Army.

"L'idée n'est pas de faire de l'entraînement un spectacle. Nous allons faire un très bon et très dur entraînement de l'infanterie avec la sixième brigade aéroportée polonaise", a assuré le porte-parole de la brigade.

Avant de partir pour Bruxelles mercredi en début d'après-midi, le Premier ministre polonais Donald Tusk a affirmé que "la Pologne n'aura pas de meilleur garant que les Etats-Unis en ce qui concerne la sécurité militaire".

"La Pologne voudrait disposer de garanties de sécurité plus palpables et il s'agit ici de la présence, de plus en plus grande, de l'Otan, avec des soldats et des installations américaines pour que la Pologne ne soit en aucun cas traitée en tant que membre de l'Alliance de l'Atlantique du Nord de seconde catégorie", a-t-il martelé.

rtbf.be

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Matt le Jeu 24 Avr - 15:22

Sur CNN:
Des chasseurs hollandais ont intercepté hier deux bombardiers russes

http://www.cnn.com/video/data/2.0/video/world/2014/04/23/exp-lead-vo-sciutto-ukraine-nato-chase-russian-bombers.cnn.html

L’interception de deux bombardiers russes par des avions de chasse de l’OTAN fait la une

Des avions de chasse de l’OTAN ont décollé pour intercepter deux bombardiers russes en patrouille dans le ciel européen. Les deux Tupolev étaient quelques centaines de mètres à l’intérieur de l’espace aérien néerlandais. Cette action de routine a fait la une de CNN, ce qui dénote une situation tendue.

Depuis que les Occidentaux ont soutenu les auteurs d’un coup d’Etat à Kiev, la tension est montée entre les pays de l’OTAN et la Russie. Hier, deux bombardiers russes égarés dans l’espace aérien néerlandais ont été interceptés par des avions de chasse de l’OTAN. Les deux Tupolev 95 "Bear" étaient quelques centaines de mètres à l’intérieur de cette frontière aérienne. Conformément à la procédure, deux avions ont décollé et ont raccompagné les deux bombardiers dans la zone internationale.

Tout comme le font les avions de l’OTAN, les appareils russes mènent des opérations de reconnaissance le long des frontières d’autres États. Il peut arriver qu’un avion empiète sur l’espace aérien d’un pays.

Selon les militaires néerlandais, ce type de manœuvre n’est pas inhabituel. Cela arrive quatre à cinq fois par an. Ce qui l’est moins, c’est toute la publicité autour de ce fait.
Cela souligne la tension qui existe actuellement en Europe depuis le coup d’Etat à Kiev pour changer le gouvernement de l’Ukraine.


temoignages.re

Z'ont déjà vu où se situent les frontières hollandaises et Russes?  Shocked

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Caduce62 le Dim 1 Juin - 19:39

AFP  01-06-2014 - 15:05
Manifestation contre la vente de navires de guerre "Mistral" à la Russie

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à Saint-Nazaire dimanche devant le "Vladivostok", un navire de type Mistral dont la construction vient de s'achever dans les chantiers STX, pour protester contre cette vente controversée au moment où en Ukraine les séparatistes pro-russes s'opposent violemment au gouvernement de Kiev, a constaté une correspondante de l'AFP.

Les manifestants ont arboré des drapeaux ukrainiens et chanté l'hymne ukrainien devant la proue du navire à quai à Saint-Nazaire en scandant "non aux Mistral de Poutine".
Selon les organisateurs, la manifestation est composée de citoyens "affiliés à aucune organisation". D'autres manifestations de même type doivent se tenir à Londres, Kiev, Austin (Texas), Dublin ou encore Francfort, le tout dans le cadre d'une "Journée mondiale anti-Mistral".

Selon Bernard Grua, l'un des organisateurs, "Saint-Nazaire n'a pas été choisi au hasard. C'était pour montrer aux gens qu'on est pas dans du virtuel. Ces bâtiments existent. (...)". Pour lui, les Mistral sont des "bâtiments d'invasion. Des bâtiments militaires destinés à la Russie".
"Pour Poutine, le premier objectif est de garder le contrôle sur la Crimée. C'est (Le Mistral, ndlr) l'outil idéal pour complètement figer cette annexion qui n'a été reconnue par aucun pays", a ajouté M. Grua avant de conclure: "Il n'est pas concevable aujourd'hui que la France livre ces bâtiments à la Russie".

Selon Maria, une manifestante ukrainienne résidant en France, très critique vis-à-vis du président russe Vladimir Poutine, "on ne peut plus vivre dans la politique du 20e siècle, on ne plus revivre la période de l'impérialisme, le monde évolue. Maintenant, les gens ont le droit de choisir leur propre destin. Il n'y a plus de tszar, plus de petit frères et de grand frères. Qu'ils (les Russes) nous foutent la paix, il faut dire non!".

Une autre manifestante ukrainienne, Natalia, assure: "avec cette arme (le Mistral, ndlr), Poutine devient plus fort. Il est capable d'aller beaucouop plus loin, il y a d'autres pays en Europe, les pays baltes, la Moldavie..."

En 2011, la France a signé avec Moscou la vente de deux navires de projection et de commandement (BPC) de type Mistral, pour plus d'un milliard d'euros.
La livraison du "Vladivostok" est prévue fin 2014 et celle de son sistership le "Sebastopol", du nom de la ville de Crimée au coeur de la crise ukrainienne, fin 2016.

Trois premiers BPC, navires de 199 mètres et 22.000 tonnes pouvant se déplacer à une vitesse supérieure à 18 noeuds, le Mistral, le Tonnerre et le Dixmude, ont été livrés à la marine française entre 2006 et 2009.
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Thuramir le Lun 2 Juin - 0:17

Franchement, je doute très fortement que la France, dans sa situation politique et économique actuelle, soit dans une position lui permettant de bloquer la vente de ces navires, avec la perte financière qui s'ensuivrait, le chômage des chantiers navals et les éventuels dommages et intérêts qu'il y aurait à payer.

Cela apporterait de l'eau au moulin du Front National en France, et je pense qu'aujourd'hui, tous les partis français, qui se réclament de la démocratie, ne peuvent se le permettre.
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Tibo le Lun 2 Juin - 3:10

De plus ça écorcherait l'image de la France sur le marché des technologies militaires. Déjà qu'ils galèrent à vendre leurs chars et avions de combat... alors pour une fois qu'ils obtiennent un contrat malgré les réticences des autorités militaires de l'armée rouge défavorables à l'emploi de matériel étranger, c'est un peu ballot de tout perdre.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Matt le Lun 2 Juin - 17:05

La semaine passée, je lisais un article sur les capacités Russe de construction navale et de l'état de sa marine de guerre.
Pour faire (très) court, la flotte Russe est composée de vieux rafiots en (très) mauvais état de l'ère soviétique.

De plus, les chantiers de constructions de la marine de guerre soviétique se situent tous . . . en Ukraine (non, pas en Crimée).  Laughing 
Les seul vaisseaux construits par la Russie ont une fiabilité déplorable, ce qui les rend inopérationnels. 

Les navires Français sont d'un tout autre niveau que la Russie ne possède pas. Dans le contrat initial, ces bâtiments auraient dû être construit en Russie. Mais cela c'est avéré impossible et c'est finalement le chantier de St Nazaire qui est chargé de leur construction.

Ceci explique pourquoi ces vaisseaux sont vitaux pour la Russie.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Caduce62 le Mer 4 Juin - 13:24

AFP  04-06-2014 - 12:04
La Russie, un adversaire durable? L'Otan s'interroge

Faut-il considérer la Russie comme l'adversaire des prochaines années ou la crise ukrainienne va-t-elle rester isolée? Le débat est lancé au sein de l'Otan, où les pays les plus prudents veulent éviter qu'une "logique de confrontation" ne s'impose.
La réflexion stratégique va se poursuivre tout l'été jusqu'au sommet de l'Otan des 4 et 5 septembre au Pays de Galles, où les chefs d'Etat et de gouvernement seront appelés à trancher.
Ce débat est animé par le secrétaire général de l'Alliance, Anders Fogh Rasmussen, qui ne cesse d'affirmer depuis trois mois que "l'agression illégale de la Russie contre l'Ukraine" a bouleversé "l'environnement sécuritaire" de l'Europe.

Cette crise est "le défi le plus important à la stabilité de l'Europe depuis la fin de la Guerre froide", a renchéri l'ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'Otan, Douglas Lute.
Elle "démontre que les menaces auxquelles nous sommes confrontés s'accroissent et deviennent de plus en plus imprévisibles", a prévenu M. Rasmussen en s'adressant aux ministres de la Défense réunis mardi et mercredi à Bruxelles.
Les 28 ministres ont approuvé diverses mesures opérationnelles pour "renforcer la sécurité" des pays d'Europe de l'est les plus préoccupés par la Russie, comme les Etats baltes et la Pologne.
Mais des divergences sont apparues sur les conséquences à plus long terme de la crise, et sur l'attitude à adopter vis-à-vis de Moscou.
Pour un certain nombre de capitales, comme Berlin et Paris, la priorité est de "ne pas s'enfermer dans une logique de confrontation". "Il faut éviter les postures lourdes qui rappellent la Guerre froide. Comme, par exemple, déployer des tanks près des frontières russes", estime un diplomate.

Ces pays cherchent à calmer les appels de la Pologne à l'implantation de bases permanentes de l'Otan sur son territoire, une éventualité que n'a pas exclu le chef militaire de l'Otan, le général américain Philip Breedlove.
Les Alliés les plus prudents "demandent à l'Otan de ne pas aller trop vite en besogne" et de "proposer plutôt des ajustements qu'une remise en cause globale" des relations avec Moscou, souligne un autre diplomate européen.

S'est ainsi posée la question d'une révision de l'un des textes les plus importants de l'Otan, "l'Acte fondateur" des relations avec la Russie. Signé en 1997 à l'occasion d'un sommet à Paris, ce document affirme que les Alliés et la Russie "ne se considèrent pas comme des adversaires" et s?accordent pour "construire ensemble une paix durable" sur le principe de la "sécurité coopérative".
Concrètement, l'Otan s'y engage à ne pas déployer d'armes nucléaires ou de forces de combat substantielles sur le territoire des nouveaux pays membres d'Europe de l'est.
L'ambassadeur russe auprès de l'Otan, Alexandre Grouchko, a prévenu qu'un tel déploiement de troupes alliées représenterait "une infraction directe" de l'Acte fondateur.

M. Rasmussen a affirmé mardi soir que toutes les mesures envisagées étaient conformes à ce texte.
Comme d'autres ministres, l'Allemande Ursula von der Leyen a insisté sur la nécessité que ces mesures soient le plus "flexibles et multinationales" possibles.
Car, plus que jamais, les grands pays veulent éviter de se retrouver embarqués dans des opérations onéreuses, dans le contexte actuel de la contraction des budgets militaires.

A Bruxelles, le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a de nouveau exhorté les Européens à assumer davantage le coût de leur défense. Il a cité en exemple le plan d'un milliard de dollars annoncé mardi par Barack Obama "pour rassurer l'Europe".
Au cours des cinq dernières années, les dépenses militaires des Alliés ont reculé de 20%, tandis qu'elles augmentaient de 50% pour la Russie, une tendance "insoutenable" à l'avenir selon M. Rasmussen.
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Matt le Mer 4 Juin - 14:01

Il serait bien temps d'ouvrir les yeux et regarder autour de soi . . . et enfin faire peur à Vova!

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répercussions de la crise ukrainienne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum