Et en Russie !

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  pyxous le Mer 6 Mai - 23:39

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé mercredi qu'il se rendrait samedi à Moscou pour les célébrations russes du 70e anniversaire de la victoire sur le nazisme, boudées par la plupart des pays occidentaux.
"Je ne serai pas au défilé proprement dit (sur la Place rouge, ndlr) mais j'irai mettre une gerbe et ensuite j'irai au Kremlin", a-t-il déclaré sur la radio Europe 1.

La Russie célèbre samedi en grande pompe le 70e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie, avec notamment une parade d'une ampleur inédite, dans une démonstration de force du président Vladimir Poutine.
La grande majorité des dirigeants occidentaux, alliés de l'URSS quand il s'agissait de vaincre l'Allemagne nazie, ont refusé de venir le 9 mai à Moscou, reprochant au Kremlin de soutenir et d'armer les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ce que la Russie nie catégoriquement.


Plusieurs dirigeants occidentaux, dont le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel, ont décliné l'invitation à assister aux célébrations du 70e anniversaire. "Le président (français) François Hollande ne peut pas y aller, il sera à Cuba, mais nous voulons être représentés à un niveau ministériel", a noté M. Fabius.


Comme la France, un certain nombre de pays ont fait le choix de venir à Moscou sans participer aux festivités: ce sera le cas du président tchèque Milos Zeman et du Premier ministre slovaque Robert Fico qui n'assisteront pas à la parade.
Mme Merkel se rendra quant à elle dans la capitale russe le 10 mai seulement pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu avec le président Poutine avant de donner une conférence de presse commune.
"C'est l'histoire, les Russes ont perdu plusieurs dizaines de millions de personnes dans la guerre et l'histoire on ne la change pas", a souligné le chef de la diplomatie française.
"Nous jouons un rôle très important pour essayer de trouver une solution en Ukraine. Nous discutons avec les Russes (sur l'Ukraine). On ne va pas discuter un jour et ne pas être là le lendemain", a ajouté le chef de la diplomatie française.
La Russie peut cependant compter sur la présence du Chypriote Nicos Anastasiades, du Chinois Xi Jinping, de l'Indien Narendra Modi ou encore du Cubain Raul Castro.

Au total, sur les 68 dirigeants invités, seuls 22 seront présents, auxquels il faut ajouter le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, et la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  tarkan le Ven 8 Mai - 11:32

Krispoluk a écrit:
Tarkan qui a vécu à Moscou a compris depuis longtemps ! Il a recentré ses activités et il vend désormais au Brésil, au Mexique, au Viet-nam, en Chine et même... Au Nigéria et à Cuba, comme quoi il y a "aussi" des pays "arriérés" qui savent s'en sortir Laughing
Bon pour la Russie, ça sera nettement plus compliqué Twisted Evil Twisted Evil Cool



Oui c'est vrai. Par une ironie de l'histoire, je fais énormément de business avec des pays communistes qui s'ouvrent à l'économie de marché et qui se développent à vitesse grand V (mais avec des différences de richesses énormes...) alors que le pays berceau de cette idéologie se vautre complètement.

L'histoire moderne nous démontre qu'on ne peut se développer sans s'ouvrir au monde (ce qui ne veut pas dire immigration incontrôlée soit dit en passant) et entretenir de bonnes relations avec ses voisins. Si tel n'est pas le cas, alors c'est un état végétatif.

Le recentrage vers la Chine, "l'eurasisme" est une chimère, puisque la Chine a orienté depuis le temps ses échanges vers sa façade océanique, la Chine continentale reste désespérément pauvre et rurale. D'ailleurs, 2 choses doivent faire trembler les "économistes" (si ça existe) du Kremlin, le ralentissement de la croissance chinoise, et surtout le fait que malgré une croissance parfois à 2 chiffres, la consommation d'énergie fossile en Chine reste stable depuis des années...

De plus, il faut faire confiance aux chinois pour se souvenir de la guerre sino-russe d'il y a 50ans, eux mêmes qui se souviennent encore avec véhémence des guerres de l'opium... Pour l'instant, leur priorité c'est d'installer une zone d'influence sur toute cette fameuse façade océanique, ensuite, qui nous dit qu'ils ne coloniseront pas la Sibérie comme l'ont fait les russes pour de nombreux territoires... Les différents projets communs annoncés en grandes pompes par le Kremlin sont au point mort malgré les gesticulations moscovites, gazprom chouïne auprès des chinois pour leur donner du pognon afin de terminer leur gazoduc, et pour le train Moscou-Pékin, on attend encore que le premier rail soit posé...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Ven 8 Mai - 12:37

Tout autre chose:

Le Kremlin rêve d'un nouveau Yalta, selon un historien russe

Gdansk (Pologne) - Le Kremlin rêve d'un nouveau Yalta, a déclaré l'historien russe Nikita Petrov, lors d'un débat d'historiens marquant jeudi à Gdansk en Pologne le début des cérémonies du 70e anniversaire de la fin de la IIe guerre mondiale.

Le Kremlin rêve d'un nouveau Yalta, mais ce rêve est une aberration, car il n'y a plus rien à partager, a déclaré M. Petrov, de l'association de défense des droits de l'homme Memorial.

Il n'y aura pas de Yalta 2, même si la Russie ne sait pas accepter sa défaite historique, a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tard, lors d'un débat historico-politique sur les leçons tirées de la Deuxième guerre mondiale et leur signification aujourd'hui, sous la houlette du président polonais Bronislaw Komorowski et en présence de plusieurs chefs d'Etat d'Europe centrale et orientale, du secrétaire général de l'ONU et du président du Conseil européen, d'historiens allemands, polonais et russes, mais aussi britanniques et français, un autre historien russe, Iouri Afanassiev, a dénoncé la renaissance du stalinisme en Russie sous la forme d'un nazisme russe poutinien-orthodoxe-tchékiste (du nom de la première police politique soviétique, la Tchéka).

M. Afanassiev, célèbre pour avoir cherché à rendre leur passé aux Soviétiques à l'époque de la perestroïka menée par Mikhail Gorbatchev, a affirmé que ce processus se traduit par une coupure totale des Russes des ressources (d'information) étrangères, qui fait d'eux une masse humaine, incapable de se développer, de s'organiser, voire d'avoir une identité. A la base de ce phénomène se trouve le ressentiment russe, une maladie qui touche tant l'homme ordinaire que les élites et même le président, a-t-il encore asséné.

Dans la matinée, l'actualité la plus récente a fait irruption dans le débat, à savoir la politique de la Russie et notamment son intervention en Ukraine.

Le professeur Adam Rotfeld, ex-ministre polonais des Affaires étrangères et co-président du Groupe russo-polonais sur les problèmes difficiles, a estimé que l'Ukraine, pour garder son orientation européenne, acceptera que la Crimée, la +République populaire de Donetsk+ et celle de Lougansk ne fassent pas partie de son territoire pendant longtemps.

La réunion politique à Gdansk, à l'initiative du président Komorowski qui brigue un second mandat lors de l'élection dont le premier tour est prévu dimanche, a été perçue à Moscou comme un contre-événement, destiné à concurrencer le traditionnel défilé du 9 mai sur la Place Rouge.

Ce défilé doit être boudé par les Occidentaux en raison du rôle joué par la Russie en Ukraine. La France et l'Allemagne ont décidé d'envoyer en Russie leurs ministres des Affaires étrangères, mais ils n'assisteront pas au défilé.

Et toujours en lien avec la Russie et à propos des commémorations:

Commémorations: l'Ukraine se détache de la Russie


Les rebelles organiseront leur propre parade militaire, samedi dans leur fief de Donetsk.
Photo: AFP


Changer d'emblème, de date et même de nom: 70 ans après la victoire sur l'Allemagne, l'Ukraine, qui a vu mourir des millions de personnes durant la guerre et qui fait face aujourd'hui à un conflit dans l'Est séparatiste, prend ses distances jusque dans ses commémorations.
   
Cette ex-république soviétique célèbre vendredi pour la première fois le 8 mai comme «Jour de la mémoire et de la réconciliation», se rapprochant ainsi des Européens, qui commémorent ce jour-là la victoire sur l'Allemagne nazie.
   
Le 9 mai restera cependant la date officielle des célébrations de la victoire, tout comme en Russie - la capitulation ayant été signée tard le soir du 8 mai 1945 à Berlin, soit le 9 mai à  0 h 43 heure de Moscou.
  
Mais alors qu'en Russie un défilé d'une ampleur inédite est prévu, seuls des orchestres militaires ukrainiens et européens vont défiler à Kiev samedi dans le cadre d'une «Marche pour la paix».
Des étudiants d'académies militaires vont aussi prêter serment devant le musée de la Seconde Guerre mondiale, en présence du président prooccidental Petro Porochenko.
Avec le Bélarus et la Pologne, l'Ukraine est l'un des pays à avoir essuyé les pires pertes humaines durant la guerre. Son bilan varie entre au moins 4,7 millions de morts, selon les historiens russes, et 8 à 10 millions selon les dernières estimations officielles ukrainiennes.
  
Parade militaire à Donetsk   

Outre l'instauration d'une nouvelle journée de commémoration, l'Ukraine a également changé le nom officiel de la guerre. Fini l'emploi de la «Grande guerre patriotique», un terme datant de l'époque soviétique et toujours en vigueur en Russie, et place uniquement à «Seconde guerre mondiale» dans les décrets présidentiels.
  
A l'instar des pays anglo-saxons, l'Ukraine a aussi adopté cette année le coquelicot comme symbole officiel des commémorations en contrepoids du ruban de Saint-Georges, aux rayures orange et noires, arboré par les Russes mais aussi par les rebelles qui affirment combattre le gouvernement "fasciste" de Kiev.
   
Ces derniers organisent d'ailleurs leur propre parade militaire samedi dans leur fief de Donetsk. Des armes utilisées dans les combats contre les forces de Kiev feront partie du défilé.
Le conflit dans l'est du pays, qui a fait plus de 6.100 morts en un an, et l'annexion peu avant par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014, sont en grande partie responsables de ces changements.
  
Kiev et les Occidentaux accusent la Russie d'avoir organisé la rébellion, armé les séparatistes et déployé ses troupes régulières en Ukraine. Si Moscou dément toute implication dans le conflit, ce dernier demeure pour beaucoup d'Ukrainiens une guerre directe contre la Russie.
  
«Il est impossible d'être en guerre avec les Russes et de se balader avec des rubans de Saint-Georges», déclare à l'AFP un haut responsable ukrainien, sous le couvert de l'anonymat, justifiant ainsi la volonté du pays de «couper le cordon ombilical avec son passé communiste».
   
Instrumentalisation de l'Histoire   

Car, outre les nouvelles normes en vue des commémorations de la Seconde Guerre mondiale, le Parlement ukrainien a récemment adopté de nouvelles lois visant à «désoviétiser» le pays, interdisant notamment toute «propagande communiste» et les symboles de cette idéologie, ainsi que ceux nazis.
   
Le processus, qui n'a pas encore été promulgué par le président Porochenko, ne se déroule cependant pas sans controverses, la plus importante concernant les nationalistes ukrainiens. Une partie de ces derniers a collaboré avec les nazis au début des années 40, avant de les combattre, et est accusée d'avoir participé à des exécutions de juifs.
   
Des combattants de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), qui combattaient à la fois les Soviétiques et les Allemands dans l'Ouest de l'Ukraine, se sont livrés à des purges ethniques de Polonais dans les années 1943-44.
  
Or, cette année, Kiev va pour la première fois leur rendre officiellement hommage, après que le Parlement a attribué aux vétérans nationalistes le statut de «combattants pour l'indépendance de l'Ukraine».
    
Considérés comme des héros dans l'Ouest de l'Ukraine et de plus en plus respectés dans d'autres régions, ces combattants sont honnis dans l'est du pays et en Russie, qui accuse dès lors Kiev de glorifier des «complices» du nazisme.
   
«Le gouvernement instrumentalise l'Histoire» en utilisant les mêmes méthodes de mythologie héroïque que la Russie mais à nettement moindre échelle, souligne l'historien ukrainien de renom, Iaroslav Grytsak.
   
«Personne ne veut parler des choses qui portent un coup à la fierté nationale, surtout quand on est en état de guerre», explique-t-il à l'AFP.
   
Les Ukrainiens ne pourront «faire de l'ordre dans leur histoire et sa mémoire» qu'après la fin du conflit actuel, estime-t-il.

Et:

70 ans de la Victoire contre le nazisme. Paris, mai 2015

À l'occasion du 70e anniverssaire de la Victoire sur le nazisme, le Collectif Russie-France : mémoire commune, l'Association Républicaine des Anciens Combattants et le Collectif citoyen pour la paix en Ukraine invitent tous les désireux à prendre part à la marche « Régiment immortel », initiative populaire ayant lieu dans plusieurs endroits de l'espace post-soviétique depuis quelques années.

Rendez-vous le 8 mai à 13.30 à la Bastille (devant l'Opéra), après le meeting, départ à 15.00 vers le Père Lachaise.
16.00 : dépose des fleurs au monument aux combattants soviétiques de la Résistance française. Parmi les participants de l'action: représentants des associations russes et franco-russes, des collectifs antifascistes et des organisations des anciens combattants.

Autres événements commémoratifs à Paris et aux alentours

8 mai 11.00 Sainte-Geneviève-des-Bois (91700). Cimetière russe, dépose des fleurs sur les tombes des combattants russes de la Résistance française.

8 mai 19.00 Soirée de l’association « Glagol » : rencontre avec des anciens combattants, concert. 37, rue Tournefort /M.Place Monge, RER Luxembourg/.

14 mai Soirée « Victoire : la fête les larmes aux yeux » au Centre de Russie pour lascience et la culture à Paris. 17.00 : film « Quand passent les cigognes ». 19.00 : ouverture de l’exposition « 1941-1945. A l’Est, la guerre. Photographies inconnues ». Présentations des historiens Gueorgui Chepelev (Paris) « Nouvelles sources photographiques sur la Grande guerre patriotique » et Dimitri Stratievski (Berlin) « Les mémoires de la guerre en ex-URSS et en Allemagne ». Discussion. 61 Rue Boissière, 75116 Paris tél. 01 44 34 79 79.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Ven 8 Mai - 13:15

Dernier post : commentaires...
C'est intéressant de voir l'appréciation toujours controversée sur l'UPA entre 1941 et 1945. Pendant l'ère soviétique les ex-membres de l'UPA étaient considérés comme des "traîtres à la patrie Soviétique" et pourchassés et condamnés en tant que tels... Depuis Maïdan, l'Ouest nationaliste de l'Ukraine célèbre les ex-combattnats de l'UPA comme des héros de l'indépendance ukrainienne et un bataillon de l'ATO porte même leur nom. La vérité historique oblige à dire qu'ils ont formé des maquis et combattaient à la fois les troupes allemandes et les troupes soviétiques, même des années après la fin de la guerre.
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Ven 8 Mai - 13:30

Photos de l'hystérie:





No comment!! Evil or Very Mad

Mais:



Laughing  Laughing  Laughing
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Ven 8 Mai - 13:34

Moins gai:

Totalitarisme hier et aujourd'hui



avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Ven 8 Mai - 14:42

Nouvelle pièce de 10 roubles:


La date?

David Patrikarakos
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Ven 8 Mai - 16:17

Александр a écrit:Photos de l'hystérie:





No comment!! Evil or Very Mad

Mais:



Laughing  Laughing  Laughing


Réponse : "Fuck les phoques" Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Ven 8 Mai - 18:45

Pas aux phoques qu'il faut en avoir, mais à ceux qui les ont accoutré comme çà!!  Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Ven 8 Mai - 19:38

Matt a écrit:Pas aux phoques qu'il faut en avoir, mais à ceux qui les ont accoutré comme çà!!  Twisted Evil

Désolé, tu ne comprends pas mon humour (j'ai voulu faire un mauvais jeu de mots, bon je ne t'en veux pas, vu que t'es à moitié Flamand Rolling Eyes) mon ami Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  pyxous le Sam 9 Mai - 1:12

Александр a écrit:Nouvelle pièce de 10 roubles:





0.17 centimes d'euros, quelques kopecks, elle vaut pas chère la Crimée !  moi à leur place, j'aurai honte!
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Sam 9 Mai - 8:01

Krispoluk a écrit:La vérité historique oblige à dire qu'ils ont formé des maquis et combattaient à la fois les troupes allemandes et les troupes soviétiques, même des années après la fin de la guerre.
Au nom de la lutte contre l'Allemagne nazie, l'alliance entre l'URSS de Staline et les autres pays du bloc occidental a occulté ou couvert bon nombre de faits pour lesquels Staline et les dirigeants soviétiques de l'époque auraient dû être jugés par un tribunal pénal international.
Un exemple parmi d'autres, sur lequel l'UE et les autres pays sont bien silencieux encore aujourd'hui : l'agression soviétique contre la Finlande, qui s'est vue voler un morceau de son territoire dont la frontière, aux yeux de Staline, était trop proche de Saint-Pétersbourg (Leningrad à l'époque).
Aucun des pays occidentaux, pas même les Etats-Unis n'a envoyé d'armes ou de troupes pour aider la malheureuse Finlande, qui a mené seule sa guerre contre l'URSS et qui a évité de peu une annexion pure et simple.
L'URSS s'est heurtée à la résistance héroïque du peuple finlandais et plus de 200.000 soldats soviétiques sont morts dans cette guerre d'agression criminelle, ce qui a d'ailleurs constitué un désastre militaire pour Staline.
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  tarkan le Dim 10 Mai - 14:15

énorme bourde d'un commentateur de RT pendant le défilé d'hier au sujet des SU-25:

"not designed to shut down..." mais il n'a pas fini sa phrase. "to shut down" quoi au juste? Un Boeing en altitude de croisière peut être?

https://twitter.com/marcelvandenber/status/597113462834262016
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Dim 10 Mai - 19:45

Thuramir a écrit:
Krispoluk a écrit:La vérité historique oblige à dire qu'ils ont formé des maquis et combattaient à la fois les troupes allemandes et les troupes soviétiques, même des années après la fin de la guerre.
Au nom de la lutte contre l'Allemagne nazie, l'alliance entre l'URSS de Staline et les autres pays du bloc occidental a occulté ou couvert bon nombre de faits pour lesquels Staline et les dirigeants soviétiques de l'époque auraient dû être jugés par un tribunal pénal international.
Un exemple parmi d'autres, sur lequel l'UE et les autres pays sont bien silencieux encore aujourd'hui : l'agression soviétique contre la Finlande, qui s'est vue voler un morceau de son territoire dont la frontière, aux yeux de Staline, était trop proche de Saint-Pétersbourg (Leningrad à l'époque).
Aucun des pays occidentaux, pas même les Etats-Unis n'a envoyé d'armes ou de troupes pour aider la malheureuse Finlande, qui a mené seule sa guerre contre l'URSS et qui a évité de peu une annexion pure et simple.
L'URSS s'est heurtée à la résistance héroïque du peuple finlandais et plus de 200.000 soldats soviétiques sont morts dans cette guerre d'agression criminelle, ce qui a d'ailleurs constitué un désastre militaire pour Staline.

Salut Serge !
L'Histoire mondiale est une source inépuisable d'analyses et de commentaires !
Oui, la guerre russo-finlandaise je connais ! Je n'ai pas été rechercher les causes de cette guerre, c'est facile à faire mais je pense simplement que Staline voulait à la fois récupérer d'anciens "territoires tsaristes" et "tester" à la fois l'efficacité de la nouvelle Armée Rouge ainsi les réactions des démocraties occidentales...
Quand tu dis que qu'aucun pays occidental n'a "bougé", ce n'est pas exact ! La France et la Grande-Bretagne ont mis sur pied une force d'intervention marino-terrestre destinée à venir en aide à la Finlande. Seule la brièveté de cette guerre a empêché cette force d'intervenir. Car après des succès initiaux contre les Russes, les Finlandais se sont retrouvés confrontés à des forces très considérables et ont été contraints de demander une armistice et de concéder des territoires (Carélie) aux Russes pour sauver leur indépendance.

La réalité de cette force d'intervention Franco-Britannique c'est que les troupes formées pour la circonstance, ont ensuite été utilisées lors de l'invasion de la Norvège par la Wehrmacht en mars 1940. D'excellentes troupes dont une division de montagne française composée d'un brigade de Légion Etrangère, de Chasseurs Alpins et de troupes de montagnes polonaises ont débarqué à Narvik et ont "foutu la pâtée" aux paras et chasseurs de montagne allemands du Général Dietl. Ceux-ci n'ont du leur salut qu'en allant se réfugier en Suède voisine, pays neutre.
Ensuite le déroulement dramatique de l'offensive allemande de mai 1940 en France et en Belgique a contraint ces troupes victorieuses (la seule victoire alliée de 1940) à rembarquer précipitamment pour venir défendre le territoire national menacé.
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Dim 10 Mai - 23:30

Pour en revenir à des considérations plus actuelles, Merkel était à Moscou ce 10 mai.
Elle n'a pas manqué de faire remarqiuer que les terrorusses ne respectaient pas Minsk2 et que d'autres actions (sanctions) de l'UE étaient à l'ordre du jour.

Vais finir par l'aimer l'Angela . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Dim 10 Mai - 23:38

Précision, la Merkel a insisté sur l'annexion illégale de la Crimée, qui est toujours ukrainienne pour l'Allemagne.  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  pyxous le Lun 11 Mai - 10:35

on a célébré Staline en Crimée ce we, alors pas près de revenir dans le giron ukrainien !
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Lun 11 Mai - 12:33

A Moscou, Angela Merkel dénonce l’absence de trêve en Ukraine

Arrivée à Moscou au lendemain des cérémonies du 70e anniversaire de la victoire sur le régime nazi, Angela Merkel a déploré, dimanche 10 mai, qu’il n’y ait « toujours pas de cessez-le-feu » en Ukraine. Après avoir rendu hommage dans la matinée aux millions de victimes soviétiques de la seconde guerre mondiale sur la tombe du soldat inconnu, la chancelière allemande a consacré l’essentiel de son entretien avec le président russe Vladimir Poutine à la situation actuelle en Ukraine. Les deux dirigeants ne s’étaient pas revus depuis les accords de Minsk, signés en février dans la capitale biélorusse, en compagnie du président français François Hollande et de l’ukrainien Petro Porochenko afin de trouver une issue au conflit meurtrier dans l’est de l’Ukraine.

« Nous avons espéré un cessez-le-feu mais il n’est malheureusement pas entré en vigueur et de nouveaux territoires ont été conquis par les séparatistes », a affirmé sans détour Mme Merkel, en citant notamment la ville de Debaltsevo, conquise par les combattants prorusses au lendemain des accords de Minsk. La chancelière a insisté :
« Tous les jours, nous recevons des rapports de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe [OSCE], qui expliquent de manière objective pourquoi le cessez-le-feu n’est pas respecté. »

« Violations du cessez-le-feu » en Ukraine
Directe dans ses propos, la chancelière allemande, qui s’exprimait devant la presse lors d’une conférence commune avec le président russe, a précisé : « Beaucoup des violations du cessez-le-feu proviennent du côté des séparatistes. On peut même dire qu’il est très difficile de faire parvenir l’aide humanitaire internationale et ukrainienne ». « Chacun doit utiliser de son influence et je crois que le président a de l’influence sur les séparatistes », a-t-elle encore ajouté.

Pour autant, la chancelière allemande ne voit pas d’autres solutions que de poursuivre les efforts pour tenter d’appliquer les accords signés a Minsk après une « nuit de négociations difficile ». « Minsk est la base dont nous disposons pour essayer de trouver une solution, ce n’est pas parfait mais nous n’avons rien d’autre », a-t-elle souligné.

Une délégation russe prochainement à Bruxelles
Face à la fermeté de son invitée, qui a notamment rappelé que les « échanges de prisonniers n’étaient pas finis » et qu’il restait « encore de nombreux prisonniers ukrainiens », le président russe a affiché une attitude plus conciliante qu’à l’accoutumée. « Je suis d’accord avec la chancelière, il n’y a pas d’alternative [à Minsk] », a-t-il déclaré. « Malgré toutes ces difficultés, le processus [de paix] lancé avance (…) et la situation est plus calme », a-t-il ajouté, en précisant que les « plaintes » pour le non-respect des accords « viennent des deux côtés ».

Pour le chef du Kremlin, qui n’a cependant rien lâché sur le fond, les prochaines étapes à franchir passent par la réforme constitutionnelle en Ukraine, l’organisation d’élections locales et le vote sur la loi d’amnistie. « Sans ces points, il n’y a même pas matière à discuter », a-t-il lancé. Le président russe a indiqué qu’une délégation russe se rendra à Bruxelles du 17 au 19 mai pour discuter notamment des conséquences de l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine, un accord toujours mal digéré en Russie.

La Chine plombe les espoir du guébiste:

La Chine n’entrera jamais dans une alliance militaire avec un pays
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Nécessaire touche d'humour

Message  Krispoluk le Mer 13 Mai - 23:21

Bon, alors, c'est pas folichon sur les forums actuellement Evil or Very Mad
 
Je vais donc apporter ma petite touche d'humour salace, histoire de dérider quelques visages crispés Smile
 
Tout spécialement dédié à mes bons pote Caduce62 (le Doc) et Thuramir (l'homme de Loi) Cool
 
Après d'intenses recherches, j'ai pu enfin découvrir quelques arguments décisifs qui auraient pu me décider à participer aux festivités du 9 mai à Moscou :
 
Des preuves très convaincantes :







Il paraîtrait que si les soviétiques ont gagné la guerre, c'est parce que lorsqu'ils envoyaient ces "troupes de choc", les nazis n'osaient pas tirer (enfin avec leurs armes de guerre...) Wink

C'est décidé les gars, l'année prochaine j'organise un séjour de groupe à Moscou pour le 9 mai, avis aux amateurs ! On le dira pas à vos femmes/fiancées/maîtresses Laughing Laughing Laughing


Dernière édition par Krispoluk le Mer 13 Mai - 23:40, édité 1 fois
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mer 13 Mai - 23:28

Gare à la propagande poutinienne Kris, tu es proche de tomber dans le panneau à pieds joints.  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Mer 13 Mai - 23:44

Sans doute, sans doute mon ami, mais il y a toujours des "arguments" auxquels j'ai beaucoup de mal à résister (l'homme est faible par nature n'est-ce-pas) Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 14 Mai - 11:04

Mdrrrrrrrrrrr  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Sam 16 Mai - 22:47

La folie (hystérie) ne s'arrête pas:

Russie : un buste de Poutine en empereur romain inauguré


En "reconnaissance de l'annexion de la Crimée", une organisation locale de cosaques a fait sculpter un buste de Poutine en empereur romain.




Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP
Une organisation locale de cosaques a voulu "immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie" avec un buste du président en empereur romain, inauguré le 16 mai 2015 près de Saint-Pétersbourg.

Les habitants de Kassimovo pourront désormais chaque jour admirer Vladimir Poutine... en empereur romain. Ce samedi 16 mai, une organisation locale de cosaques a inauguré un buste du président russe dans cette petite localité près de Saint-Pétersbourg, en "reconnaissance del’annexion de la Crimée" par la Russie. 

"Nous avons voulu immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie", a expliqué Andreï Poliakov, dirigeant l'association "Ibris", qui réunit des cosaques de Saint-Pétersbourg.


À l'origine cavaliers d'élite de l'armée tsariste, les cosaques se sont organisés au fil des siècles en communautés présentes sur divers territoires de l'ex-empire russe. Selon Andreï Poliakov, "près de 700 cosaques d'origine" habitent à Saint-Pétersbourg et dans sa région.  


Un buste "en matière synthétique pas très chère"

Le buste du président russe portant une toge "en matière synthétique pas très chère" qui imite le bronze, est l'oeuvre du sculpteur Pavel Grechnikov. D'une hauteur de près de 50 centimètres, il a été inauguré sur un terrain appartenant à l'association, en présence d'une dizaine de personnes en uniforme traditionnel des cosaques et au son de l'hymne national russe."L'image d'un empereur romain est celle de la sagesse", et cela correspond au "rôle historique de Vladimir Poutine qui a réussi à réunir la Russie et la Crimée", a précisé AndreïPoliakov.

L'annexion de cette péninsule ukrainienne en mars 2014 et le soutien apporté par Moscou aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine ont conduit à une dégradation sans précédent depuis la fin de la Guerre froide des relations entre la Russie avec les pays occidentaux, qui lui ont imposé de lourdes sanctions économiques.


Vente annulée des navires Mistral : la France et la Russie en désaccord sur le dédommagement

L’État a décidé de résilier le contrat pour la livraison de navires Mistral à la Russie, et va donc devoir rendre la somme avancée pour leur construction.



(France 2)
L'ultimatum de la Russie pour la livraison de deux navires de guerre Mistral par la France expire samedi 16 mai. Le Vladivostok et le Sébastopol, conçus à Saint-Nazaire, sont prêts, mais l'État français refuse de les livrer à son client. En cause ? La guerre qui dure en Ukraine entre l'armée nationale et les séparatistes prorusses, alors même qu'un cessez-le-feu avait été signé en février. Mais si la rupture du contrat est actée, les deux pays sont en désaccord sur le dédommagement que devra verser la France.


Moscou refuse que la France trouve un nouvel acheteur


Moscou attend un somme à la hauteur du préjudice subi, et exigerait de la France 1,2 milliard d'euros. Ce montant prendrait en compte le coût de la formation des équipages prévus pour ces navires, soit 400 marins, et la fabrication de quatre hélicoptères conçus spécialement pour les Mistral. Or, Paris se dit prêt à rembourser la somme déjà avancée par la Russie pour la commande, soit 800 millions d'euros, mais rien de plus.

Autre point de discorde, le sort des deux navires. La France veut les vendre à un autre pays, mais la Russie s'y opposerait pour l'instant. Les experts s'interrogent, quoi qu'il en soit, sur la difficulté de trouver un autre acheteur pour des navires conçus spécifiquement pour les besoins de la Russie. Les intégrer à la flotte française semble également difficilement envisageable.

Tiens, pourtant le guébiste a bien prétendu qu'il n'avait rien à faire des Mistrals . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  tarkan le Sam 16 Mai - 23:01

ben tiens.

Comme la quincaillerie n'est pas complètement payé, elle nous appartient encore, et que fera la Russie si on a l'outrecuidance de passer outre? Nous déclarer la guerre? Nous envoyer des missiles dont les derniers modèles ont explosé au décollage?
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Dim 17 Mai - 11:40

Matt a écrit:La folie (hystérie) ne s'arrête pas:

Russie : un buste de Poutine en empereur romain inauguré


En "reconnaissance de l'annexion de la Crimée", une organisation locale de cosaques a fait sculpter un buste de Poutine en empereur romain.




Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP
Une organisation locale de cosaques a voulu "immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie" avec un buste du président en empereur romain, inauguré le 16 mai 2015 près de Saint-Pétersbourg.

Les habitants de Kassimovo pourront désormais chaque jour admirer Vladimir Poutine... en empereur romain. Ce samedi 16 mai, une organisation locale de cosaques a inauguré un buste du président russe dans cette petite localité près de Saint-Pétersbourg, en "reconnaissance del’annexion de la Crimée" par la Russie. 

"Nous avons voulu immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie", a expliqué Andreï Poliakov, dirigeant l'association "Ibris", qui réunit des cosaques de Saint-Pétersbourg.


À l'origine cavaliers d'élite de l'armée tsariste, les cosaques se sont organisés au fil des siècles en communautés présentes sur divers territoires de l'ex-empire russe. Selon Andreï Poliakov, "près de 700 cosaques d'origine" habitent à Saint-Pétersbourg et dans sa région.  


Un buste "en matière synthétique pas très chère"

Le buste du président russe portant une toge "en matière synthétique pas très chère" qui imite le bronze, est l'oeuvre du sculpteur Pavel Grechnikov. D'une hauteur de près de 50 centimètres, il a été inauguré sur un terrain appartenant à l'association, en présence d'une dizaine de personnes en uniforme traditionnel des cosaques et au son de l'hymne national russe."L'image d'un empereur romain est celle de la sagesse", et cela correspond au "rôle historique de Vladimir Poutine qui a réussi à réunir la Russie et la Crimée", a précisé AndreïPoliakov.

L'annexion de cette péninsule ukrainienne en mars 2014 et le soutien apporté par Moscou aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine ont conduit à une dégradation sans précédent depuis la fin de la Guerre froide des relations entre la Russie avec les pays occidentaux, qui lui ont imposé de lourdes sanctions économiques.


Vente annulée des navires Mistral : la France et la Russie en désaccord sur le dédommagement

L’État a décidé de résilier le contrat pour la livraison de navires Mistral à la Russie, et va donc devoir rendre la somme avancée pour leur construction.



(France 2)
L'ultimatum de la Russie pour la livraison de deux navires de guerre Mistral par la France expire samedi 16 mai. Le Vladivostok et le Sébastopol, conçus à Saint-Nazaire, sont prêts, mais l'État français refuse de les livrer à son client. En cause ? La guerre qui dure en Ukraine entre l'armée nationale et les séparatistes prorusses, alors même qu'un cessez-le-feu avait été signé en février. Mais si la rupture du contrat est actée, les deux pays sont en désaccord sur le dédommagement que devra verser la France.


Moscou refuse que la France trouve un nouvel acheteur


Moscou attend un somme à la hauteur du préjudice subi, et exigerait de la France 1,2 milliard d'euros. Ce montant prendrait en compte le coût de la formation des équipages prévus pour ces navires, soit 400 marins, et la fabrication de quatre hélicoptères conçus spécialement pour les Mistral. Or, Paris se dit prêt à rembourser la somme déjà avancée par la Russie pour la commande, soit 800 millions d'euros, mais rien de plus.

Autre point de discorde, le sort des deux navires. La France veut les vendre à un autre pays, mais la Russie s'y opposerait pour l'instant. Les experts s'interrogent, quoi qu'il en soit, sur la difficulté de trouver un autre acheteur pour des navires conçus spécifiquement pour les besoins de la Russie. Les intégrer à la flotte française semble également difficilement envisageable.

Tiens, pourtant le guébiste a bien prétendu qu'il n'avait rien à faire des Mistrals . . .
Pour le buste, le peuple est stupide et manipulable, et cela les politiciens le savent depuis toujours, dans tous les pays.
Pour les Mistral, un arbitrage international en cas de litige a probablement été prévu dans le contrat, et sinon, ce sera à la Cour International de Justice, à La Haye, à résoudre le litige, si elle est compétente. La contestation finale en sera le montant de l'indemnisation du chef de la non livraison des Mistral. Et il est fort probable que le contrat entre la France et la Russie n'a pas envisagé l'hypothèse d'une non livraison pour s'aligner sur une politique de sanctions décidée par l'UE, ce qui sera fort probablement la question fondant la base du litige, les parties développant des thèses contraires sur cette cause de refus de livraison.
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum