Et en Russie !

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Sam 9 Mai - 8:01

Krispoluk a écrit:La vérité historique oblige à dire qu'ils ont formé des maquis et combattaient à la fois les troupes allemandes et les troupes soviétiques, même des années après la fin de la guerre.
Au nom de la lutte contre l'Allemagne nazie, l'alliance entre l'URSS de Staline et les autres pays du bloc occidental a occulté ou couvert bon nombre de faits pour lesquels Staline et les dirigeants soviétiques de l'époque auraient dû être jugés par un tribunal pénal international.
Un exemple parmi d'autres, sur lequel l'UE et les autres pays sont bien silencieux encore aujourd'hui : l'agression soviétique contre la Finlande, qui s'est vue voler un morceau de son territoire dont la frontière, aux yeux de Staline, était trop proche de Saint-Pétersbourg (Leningrad à l'époque).
Aucun des pays occidentaux, pas même les Etats-Unis n'a envoyé d'armes ou de troupes pour aider la malheureuse Finlande, qui a mené seule sa guerre contre l'URSS et qui a évité de peu une annexion pure et simple.
L'URSS s'est heurtée à la résistance héroïque du peuple finlandais et plus de 200.000 soldats soviétiques sont morts dans cette guerre d'agression criminelle, ce qui a d'ailleurs constitué un désastre militaire pour Staline.
avatar
Thuramir

Messages : 2198
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  tarkan le Dim 10 Mai - 14:15

énorme bourde d'un commentateur de RT pendant le défilé d'hier au sujet des SU-25:

"not designed to shut down..." mais il n'a pas fini sa phrase. "to shut down" quoi au juste? Un Boeing en altitude de croisière peut être?

https://twitter.com/marcelvandenber/status/597113462834262016
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Dim 10 Mai - 19:45

Thuramir a écrit:
Krispoluk a écrit:La vérité historique oblige à dire qu'ils ont formé des maquis et combattaient à la fois les troupes allemandes et les troupes soviétiques, même des années après la fin de la guerre.
Au nom de la lutte contre l'Allemagne nazie, l'alliance entre l'URSS de Staline et les autres pays du bloc occidental a occulté ou couvert bon nombre de faits pour lesquels Staline et les dirigeants soviétiques de l'époque auraient dû être jugés par un tribunal pénal international.
Un exemple parmi d'autres, sur lequel l'UE et les autres pays sont bien silencieux encore aujourd'hui : l'agression soviétique contre la Finlande, qui s'est vue voler un morceau de son territoire dont la frontière, aux yeux de Staline, était trop proche de Saint-Pétersbourg (Leningrad à l'époque).
Aucun des pays occidentaux, pas même les Etats-Unis n'a envoyé d'armes ou de troupes pour aider la malheureuse Finlande, qui a mené seule sa guerre contre l'URSS et qui a évité de peu une annexion pure et simple.
L'URSS s'est heurtée à la résistance héroïque du peuple finlandais et plus de 200.000 soldats soviétiques sont morts dans cette guerre d'agression criminelle, ce qui a d'ailleurs constitué un désastre militaire pour Staline.

Salut Serge !
L'Histoire mondiale est une source inépuisable d'analyses et de commentaires !
Oui, la guerre russo-finlandaise je connais ! Je n'ai pas été rechercher les causes de cette guerre, c'est facile à faire mais je pense simplement que Staline voulait à la fois récupérer d'anciens "territoires tsaristes" et "tester" à la fois l'efficacité de la nouvelle Armée Rouge ainsi les réactions des démocraties occidentales...
Quand tu dis que qu'aucun pays occidental n'a "bougé", ce n'est pas exact ! La France et la Grande-Bretagne ont mis sur pied une force d'intervention marino-terrestre destinée à venir en aide à la Finlande. Seule la brièveté de cette guerre a empêché cette force d'intervenir. Car après des succès initiaux contre les Russes, les Finlandais se sont retrouvés confrontés à des forces très considérables et ont été contraints de demander une armistice et de concéder des territoires (Carélie) aux Russes pour sauver leur indépendance.

La réalité de cette force d'intervention Franco-Britannique c'est que les troupes formées pour la circonstance, ont ensuite été utilisées lors de l'invasion de la Norvège par la Wehrmacht en mars 1940. D'excellentes troupes dont une division de montagne française composée d'un brigade de Légion Etrangère, de Chasseurs Alpins et de troupes de montagnes polonaises ont débarqué à Narvik et ont "foutu la pâtée" aux paras et chasseurs de montagne allemands du Général Dietl. Ceux-ci n'ont du leur salut qu'en allant se réfugier en Suède voisine, pays neutre.
Ensuite le déroulement dramatique de l'offensive allemande de mai 1940 en France et en Belgique a contraint ces troupes victorieuses (la seule victoire alliée de 1940) à rembarquer précipitamment pour venir défendre le territoire national menacé.
avatar
Krispoluk

Messages : 4058
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Dim 10 Mai - 23:30

Pour en revenir à des considérations plus actuelles, Merkel était à Moscou ce 10 mai.
Elle n'a pas manqué de faire remarqiuer que les terrorusses ne respectaient pas Minsk2 et que d'autres actions (sanctions) de l'UE étaient à l'ordre du jour.

Vais finir par l'aimer l'Angela . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Dim 10 Mai - 23:38

Précision, la Merkel a insisté sur l'annexion illégale de la Crimée, qui est toujours ukrainienne pour l'Allemagne.  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  pyxous le Lun 11 Mai - 10:35

on a célébré Staline en Crimée ce we, alors pas près de revenir dans le giron ukrainien !
avatar
pyxous

Messages : 561
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Lun 11 Mai - 12:33

A Moscou, Angela Merkel dénonce l’absence de trêve en Ukraine

Arrivée à Moscou au lendemain des cérémonies du 70e anniversaire de la victoire sur le régime nazi, Angela Merkel a déploré, dimanche 10 mai, qu’il n’y ait « toujours pas de cessez-le-feu » en Ukraine. Après avoir rendu hommage dans la matinée aux millions de victimes soviétiques de la seconde guerre mondiale sur la tombe du soldat inconnu, la chancelière allemande a consacré l’essentiel de son entretien avec le président russe Vladimir Poutine à la situation actuelle en Ukraine. Les deux dirigeants ne s’étaient pas revus depuis les accords de Minsk, signés en février dans la capitale biélorusse, en compagnie du président français François Hollande et de l’ukrainien Petro Porochenko afin de trouver une issue au conflit meurtrier dans l’est de l’Ukraine.

« Nous avons espéré un cessez-le-feu mais il n’est malheureusement pas entré en vigueur et de nouveaux territoires ont été conquis par les séparatistes », a affirmé sans détour Mme Merkel, en citant notamment la ville de Debaltsevo, conquise par les combattants prorusses au lendemain des accords de Minsk. La chancelière a insisté :
« Tous les jours, nous recevons des rapports de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe [OSCE], qui expliquent de manière objective pourquoi le cessez-le-feu n’est pas respecté. »

« Violations du cessez-le-feu » en Ukraine
Directe dans ses propos, la chancelière allemande, qui s’exprimait devant la presse lors d’une conférence commune avec le président russe, a précisé : « Beaucoup des violations du cessez-le-feu proviennent du côté des séparatistes. On peut même dire qu’il est très difficile de faire parvenir l’aide humanitaire internationale et ukrainienne ». « Chacun doit utiliser de son influence et je crois que le président a de l’influence sur les séparatistes », a-t-elle encore ajouté.

Pour autant, la chancelière allemande ne voit pas d’autres solutions que de poursuivre les efforts pour tenter d’appliquer les accords signés a Minsk après une « nuit de négociations difficile ». « Minsk est la base dont nous disposons pour essayer de trouver une solution, ce n’est pas parfait mais nous n’avons rien d’autre », a-t-elle souligné.

Une délégation russe prochainement à Bruxelles
Face à la fermeté de son invitée, qui a notamment rappelé que les « échanges de prisonniers n’étaient pas finis » et qu’il restait « encore de nombreux prisonniers ukrainiens », le président russe a affiché une attitude plus conciliante qu’à l’accoutumée. « Je suis d’accord avec la chancelière, il n’y a pas d’alternative [à Minsk] », a-t-il déclaré. « Malgré toutes ces difficultés, le processus [de paix] lancé avance (…) et la situation est plus calme », a-t-il ajouté, en précisant que les « plaintes » pour le non-respect des accords « viennent des deux côtés ».

Pour le chef du Kremlin, qui n’a cependant rien lâché sur le fond, les prochaines étapes à franchir passent par la réforme constitutionnelle en Ukraine, l’organisation d’élections locales et le vote sur la loi d’amnistie. « Sans ces points, il n’y a même pas matière à discuter », a-t-il lancé. Le président russe a indiqué qu’une délégation russe se rendra à Bruxelles du 17 au 19 mai pour discuter notamment des conséquences de l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine, un accord toujours mal digéré en Russie.

La Chine plombe les espoir du guébiste:

La Chine n’entrera jamais dans une alliance militaire avec un pays
avatar
Александр

Messages : 5076
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Nécessaire touche d'humour

Message  Krispoluk le Mer 13 Mai - 23:21

Bon, alors, c'est pas folichon sur les forums actuellement Evil or Very Mad
 
Je vais donc apporter ma petite touche d'humour salace, histoire de dérider quelques visages crispés Smile
 
Tout spécialement dédié à mes bons pote Caduce62 (le Doc) et Thuramir (l'homme de Loi) Cool
 
Après d'intenses recherches, j'ai pu enfin découvrir quelques arguments décisifs qui auraient pu me décider à participer aux festivités du 9 mai à Moscou :
 
Des preuves très convaincantes :







Il paraîtrait que si les soviétiques ont gagné la guerre, c'est parce que lorsqu'ils envoyaient ces "troupes de choc", les nazis n'osaient pas tirer (enfin avec leurs armes de guerre...) Wink

C'est décidé les gars, l'année prochaine j'organise un séjour de groupe à Moscou pour le 9 mai, avis aux amateurs ! On le dira pas à vos femmes/fiancées/maîtresses Laughing Laughing Laughing


Dernière édition par Krispoluk le Mer 13 Mai - 23:40, édité 1 fois
avatar
Krispoluk

Messages : 4058
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mer 13 Mai - 23:28

Gare à la propagande poutinienne Kris, tu es proche de tomber dans le panneau à pieds joints.  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Mer 13 Mai - 23:44

Sans doute, sans doute mon ami, mais il y a toujours des "arguments" auxquels j'ai beaucoup de mal à résister (l'homme est faible par nature n'est-ce-pas) Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4058
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 14 Mai - 11:04

Mdrrrrrrrrrrr  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Sam 16 Mai - 22:47

La folie (hystérie) ne s'arrête pas:

Russie : un buste de Poutine en empereur romain inauguré


En "reconnaissance de l'annexion de la Crimée", une organisation locale de cosaques a fait sculpter un buste de Poutine en empereur romain.




Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP
Une organisation locale de cosaques a voulu "immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie" avec un buste du président en empereur romain, inauguré le 16 mai 2015 près de Saint-Pétersbourg.

Les habitants de Kassimovo pourront désormais chaque jour admirer Vladimir Poutine... en empereur romain. Ce samedi 16 mai, une organisation locale de cosaques a inauguré un buste du président russe dans cette petite localité près de Saint-Pétersbourg, en "reconnaissance del’annexion de la Crimée" par la Russie. 

"Nous avons voulu immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie", a expliqué Andreï Poliakov, dirigeant l'association "Ibris", qui réunit des cosaques de Saint-Pétersbourg.


À l'origine cavaliers d'élite de l'armée tsariste, les cosaques se sont organisés au fil des siècles en communautés présentes sur divers territoires de l'ex-empire russe. Selon Andreï Poliakov, "près de 700 cosaques d'origine" habitent à Saint-Pétersbourg et dans sa région.  


Un buste "en matière synthétique pas très chère"

Le buste du président russe portant une toge "en matière synthétique pas très chère" qui imite le bronze, est l'oeuvre du sculpteur Pavel Grechnikov. D'une hauteur de près de 50 centimètres, il a été inauguré sur un terrain appartenant à l'association, en présence d'une dizaine de personnes en uniforme traditionnel des cosaques et au son de l'hymne national russe."L'image d'un empereur romain est celle de la sagesse", et cela correspond au "rôle historique de Vladimir Poutine qui a réussi à réunir la Russie et la Crimée", a précisé AndreïPoliakov.

L'annexion de cette péninsule ukrainienne en mars 2014 et le soutien apporté par Moscou aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine ont conduit à une dégradation sans précédent depuis la fin de la Guerre froide des relations entre la Russie avec les pays occidentaux, qui lui ont imposé de lourdes sanctions économiques.


Vente annulée des navires Mistral : la France et la Russie en désaccord sur le dédommagement

L’État a décidé de résilier le contrat pour la livraison de navires Mistral à la Russie, et va donc devoir rendre la somme avancée pour leur construction.



(France 2)
L'ultimatum de la Russie pour la livraison de deux navires de guerre Mistral par la France expire samedi 16 mai. Le Vladivostok et le Sébastopol, conçus à Saint-Nazaire, sont prêts, mais l'État français refuse de les livrer à son client. En cause ? La guerre qui dure en Ukraine entre l'armée nationale et les séparatistes prorusses, alors même qu'un cessez-le-feu avait été signé en février. Mais si la rupture du contrat est actée, les deux pays sont en désaccord sur le dédommagement que devra verser la France.


Moscou refuse que la France trouve un nouvel acheteur


Moscou attend un somme à la hauteur du préjudice subi, et exigerait de la France 1,2 milliard d'euros. Ce montant prendrait en compte le coût de la formation des équipages prévus pour ces navires, soit 400 marins, et la fabrication de quatre hélicoptères conçus spécialement pour les Mistral. Or, Paris se dit prêt à rembourser la somme déjà avancée par la Russie pour la commande, soit 800 millions d'euros, mais rien de plus.

Autre point de discorde, le sort des deux navires. La France veut les vendre à un autre pays, mais la Russie s'y opposerait pour l'instant. Les experts s'interrogent, quoi qu'il en soit, sur la difficulté de trouver un autre acheteur pour des navires conçus spécifiquement pour les besoins de la Russie. Les intégrer à la flotte française semble également difficilement envisageable.

Tiens, pourtant le guébiste a bien prétendu qu'il n'avait rien à faire des Mistrals . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  tarkan le Sam 16 Mai - 23:01

ben tiens.

Comme la quincaillerie n'est pas complètement payé, elle nous appartient encore, et que fera la Russie si on a l'outrecuidance de passer outre? Nous déclarer la guerre? Nous envoyer des missiles dont les derniers modèles ont explosé au décollage?
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Dim 17 Mai - 11:40

Matt a écrit:La folie (hystérie) ne s'arrête pas:

Russie : un buste de Poutine en empereur romain inauguré


En "reconnaissance de l'annexion de la Crimée", une organisation locale de cosaques a fait sculpter un buste de Poutine en empereur romain.




Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP
Une organisation locale de cosaques a voulu "immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie" avec un buste du président en empereur romain, inauguré le 16 mai 2015 près de Saint-Pétersbourg.

Les habitants de Kassimovo pourront désormais chaque jour admirer Vladimir Poutine... en empereur romain. Ce samedi 16 mai, une organisation locale de cosaques a inauguré un buste du président russe dans cette petite localité près de Saint-Pétersbourg, en "reconnaissance del’annexion de la Crimée" par la Russie. 

"Nous avons voulu immortaliser Vladimir Poutine en tant que vainqueur et homme d'État ayant rendu la Crimée à la Russie", a expliqué Andreï Poliakov, dirigeant l'association "Ibris", qui réunit des cosaques de Saint-Pétersbourg.


À l'origine cavaliers d'élite de l'armée tsariste, les cosaques se sont organisés au fil des siècles en communautés présentes sur divers territoires de l'ex-empire russe. Selon Andreï Poliakov, "près de 700 cosaques d'origine" habitent à Saint-Pétersbourg et dans sa région.  


Un buste "en matière synthétique pas très chère"

Le buste du président russe portant une toge "en matière synthétique pas très chère" qui imite le bronze, est l'oeuvre du sculpteur Pavel Grechnikov. D'une hauteur de près de 50 centimètres, il a été inauguré sur un terrain appartenant à l'association, en présence d'une dizaine de personnes en uniforme traditionnel des cosaques et au son de l'hymne national russe."L'image d'un empereur romain est celle de la sagesse", et cela correspond au "rôle historique de Vladimir Poutine qui a réussi à réunir la Russie et la Crimée", a précisé AndreïPoliakov.

L'annexion de cette péninsule ukrainienne en mars 2014 et le soutien apporté par Moscou aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine ont conduit à une dégradation sans précédent depuis la fin de la Guerre froide des relations entre la Russie avec les pays occidentaux, qui lui ont imposé de lourdes sanctions économiques.


Vente annulée des navires Mistral : la France et la Russie en désaccord sur le dédommagement

L’État a décidé de résilier le contrat pour la livraison de navires Mistral à la Russie, et va donc devoir rendre la somme avancée pour leur construction.



(France 2)
L'ultimatum de la Russie pour la livraison de deux navires de guerre Mistral par la France expire samedi 16 mai. Le Vladivostok et le Sébastopol, conçus à Saint-Nazaire, sont prêts, mais l'État français refuse de les livrer à son client. En cause ? La guerre qui dure en Ukraine entre l'armée nationale et les séparatistes prorusses, alors même qu'un cessez-le-feu avait été signé en février. Mais si la rupture du contrat est actée, les deux pays sont en désaccord sur le dédommagement que devra verser la France.


Moscou refuse que la France trouve un nouvel acheteur


Moscou attend un somme à la hauteur du préjudice subi, et exigerait de la France 1,2 milliard d'euros. Ce montant prendrait en compte le coût de la formation des équipages prévus pour ces navires, soit 400 marins, et la fabrication de quatre hélicoptères conçus spécialement pour les Mistral. Or, Paris se dit prêt à rembourser la somme déjà avancée par la Russie pour la commande, soit 800 millions d'euros, mais rien de plus.

Autre point de discorde, le sort des deux navires. La France veut les vendre à un autre pays, mais la Russie s'y opposerait pour l'instant. Les experts s'interrogent, quoi qu'il en soit, sur la difficulté de trouver un autre acheteur pour des navires conçus spécifiquement pour les besoins de la Russie. Les intégrer à la flotte française semble également difficilement envisageable.

Tiens, pourtant le guébiste a bien prétendu qu'il n'avait rien à faire des Mistrals . . .
Pour le buste, le peuple est stupide et manipulable, et cela les politiciens le savent depuis toujours, dans tous les pays.
Pour les Mistral, un arbitrage international en cas de litige a probablement été prévu dans le contrat, et sinon, ce sera à la Cour International de Justice, à La Haye, à résoudre le litige, si elle est compétente. La contestation finale en sera le montant de l'indemnisation du chef de la non livraison des Mistral. Et il est fort probable que le contrat entre la France et la Russie n'a pas envisagé l'hypothèse d'une non livraison pour s'aligner sur une politique de sanctions décidée par l'UE, ce qui sera fort probablement la question fondant la base du litige, les parties développant des thèses contraires sur cette cause de refus de livraison.
avatar
Thuramir

Messages : 2198
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Dim 17 Mai - 22:45

Bref, encore un héritage lourd à porter.  Wink

Un article sur la crise en Russie

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Lun 18 Mai - 1:03

Le guébiste doit être fier, il a marqué 7 buts dans un match de hokey sur glace (dont il est très friand), le palet était téléguidé et le gardien adverse n'a pas fait le nécessaire pour . . .  Twisted Evil

Mistral perdant aussi pour le guébiste qui n'obtiendra pas le montant espéré en compensation de la non livraison.
La Chine (grand ami?) et le Canada sont acquéreur . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  tarkan le Lun 18 Mai - 8:25

Le Canada est en plein programme de modernisation de sa flotte. C'est un pays sain, dynamique sur le plan économique et non criblé de dettes. Il pourrait jouer un grand rôle dans l'avenir, et son territoire regorge de ressource.

Autant que ça serve à des francophones... Pour le guébiste, il peut s'enfoncer les poupes là où je pense...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Lun 18 Mai - 13:29

Pas que ça aussi: Very Happy

Le Canada champion du monde en humiliant la Russie (6-1)

Le Canada ne s'est pas contenté de battre la Russie en finale du championnat du monde ce dimanche. Les Canadiens, champions olympiques en titre, ont écrasé les tenants du titre à l'issue d'une démonstration offensive (6-1).



Le retour d’Alexander Ovechkin, fraîchement éliminé de NHL avec les Capitals de Washington, n’aura rien changé pour la Russie. Le Canada était bien trop fort, ce dimanche, pour que les Russes puissent prétendre au titre. Les Canadiens, battus par les Russes lors de leurs deux dernières présences en finale du Mondial (2008 et 2009), ont pris leur revanche pour décrocher leur premier titre depuis 2007, le 25e de son histoire.

Un deuxième tiers explosif
Les Canadiens ont fait craquer une première fois le bloc russe en fin de premier tiers-temps quand Eakin a trompé Bobrovsky d’une bonne déviation, après un gros travail d’Ennis. Dominateur, le Canada a véritablement fait exploser la Russie lors du deuxième tiers-temps, avec une pléiade de tirs, pendant que la Russie n’en cadrait… aucun. Intenable, Ennis doublait la mise, avant une réalisation de la star Sidney Crosby, et un autre but de Seguin. À 4-0, le suspense était déjà évaporé. Giroux a ajouté un autre but, lors du dernier tiers, imité par MacKinnon, alors que les Russes ont totalement lâché, même si Malkin a réduit la marque, pour l'honneur.

Alors que la Russie avait déjà perdu deux matches avant la finale, le Canada demeure lui invaincu. Les Canadiens ont réussi l'exploit d'inscrire 66 buts sur l'ensemble du tournoi, soit une moyenne de 6,6 réalisations par match. Ce sacre permet à Sidney Crosby d’intégrer le très fermé Triple Gold Club, qui désigne les joueurs ayant remporté à la fois les Jeux Olympiques, le championnat du monde et la Coupe Stanley.

Il leur manquait leur meilleur élément:



Evidement, maintenant, le Canada redoute l'apparition de petits hommes verts (et polis). Wink

Circulent déjà certains "montages":

avatar
Александр

Messages : 5076
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Mar 19 Mai - 8:29

Mistral: Paris a remis à Moscou son offre de dédommagement

Paris - Un émissaire français a porté vendredi à Moscou une offre de "dédommagement" pour la non livraison des navires Mistral, sur laquelle la France et la Russie continuent de négocier dans un "climat apaisé", a indiqué samedi le journal Le Monde. 
 
La visite de Louis Gautier, secrétaire général pour la défense et la sécurité nationale française, dépêché au Kremlin par le président François Hollande, "ne sera pas la dernière", affirme le quotidien français. 
"Si le climat de ces discussions au plus haut niveau est apaisé, Moscou a fait savoir qu'elle refusait l'offre française en l'état", souligne-t-il. 

Le quotidien russe Kommersant a évoqué vendredi un montant de près de 785 millions d'euros, déjà perçus, que la France serait prête à rembourser, si la Russie accepte au préalable que Paris revende les navires à un autre acquéreur. 

Mais le Kremlin refuse pour l'instant tout accord sur une telle réexportation avant que l'argent ne soit rendu et estime le préjudice subi par la Russie à un montant beaucoup plus élevé de 1,163 milliard d'euros, selon le quotidien économique russe. 


La France et la Russie avaient conclu en juin 2011, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, un contrat évalué à près d'1,2 milliard d'euros pour la livraison à Moscou de deux navires porte-hélicoptères Mistral. 

Mais Paris a suspendu fin 2014 "jusqu'à nouvel ordre" la remise du Vladivostok, le premier de ces deux bâtiments de projection et de commandement (BPC), en raison de l'implication présumée de Moscou dans le conflit en Ukraine. 

Le Vladivostok devait initialement être livré à la Russie le 14 novembre. Selon Le Monde, une clause "d'événement majeur" faisait courir un délai de 180 jours avant d'éventuelle pénalités de retard, qui arrivait à échéance ce samedi. 

"Cette date n'est cependant pas une date butoir et, sur une base amiable, les deux parties sont convenues que les discussions pourraient se prolonger", insiste samedi le quotidien français. 
Les deux pays s'attendent à aboutir à un accord avant la fin mai, selon un vice-directeur du service russe de coopération militaire et technique, Anatoli Pintchouk, cité par l'agence RIA Novosti. 

Le président Hollande avait admis pour la première fois en avril que la France pourrait être amenée à rembourser les sommes déjà versées par la Russie pour l'acquisition des deux navires s'ils n'étaient pas livrés. 

La possibilité d'une revente à une tierce partie, qu'il resterait toutefois à Paris à trouver, permettrait de limiter le coût d'un tel scénario alors que la Marine française, déjà équipée de trois BPC, n'entend pas récupérer les bâtiments. 

Selon Le Monde, les experts de la Défense française ont même proposé une destruction pure et simple des navires, solution à leurs yeux la plus simple.
avatar
Александр

Messages : 5076
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Mar 19 Mai - 12:08

Tout va très bien, sûr?

La banque russe VTB plonge dans le rouge

La banque publique russe VTB a annoncé aujourd'hui avoir enregistré 18,3 milliards de roubles (329 millions d'euros) de perte nette au premier trimestre 2015, plombée par les provisions rendues nécessaires par la crise économique russe et la chute de ses revenus issus d'activités non-bancaires.

La banque, qui domine avec sa rivale
Sberbank le secteur bancaire russe, avait dégagé au premier trimestre 2014 un bénéfice net de 400 millions de roubles, déjà en forte baisse.

En mars, elle avait annoncé une chute de 99,2% de son bénéfice net pour l'année 2014, enregistrant au quatrième trimestre ses premières pertes trimestrielles depuis 2009 en raison notamment de l'effondrement du rouble et de la hausse des taux d'intérêt.
avatar
Александр

Messages : 5076
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Mar 19 Mai - 19:24

Les députés russes votent définitivement une loi sur les ONG étrangères "indésirables"

Les députés russes ont définitivement voté mardi une loi controversée permettant aux autorités d'interdire les organisations étrangères installées en Russie et considérées comme "indésirables" par l'État.

Les parlementaires ont très majoritairement approuvé en troisième et dernière lecture ce texte qui doit encore passer devant le Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement, pour une validation relevant généralement de la simple formalité et être promulgué par Vladimir Poutine.

La future loi donne aux autorités la possibilité d'interdire les ONG étrangères perçues comme une menace pour la "sécurité de l'État", une notion qui englobe autant l'espionnage que la défense des "fondements constitutionnels" de la Russie. Le pouvoir russe pourra également poursuivre les employés de ces organisations, qui risqueront jusqu'à six ans de prison ou pourront se voir interdire d'entrée sur le territoire russe.

La loi permettra aussi de bloquer les comptes bancaires des structures visées tandis que les organisations russes recevant des fonds d'organisations jugées indésirables devront "rendre compte" de leurs actes.

Les députés ont invoqué le besoin d'arrêter "les organisations destructrices" travaillant en Russie, où elles peuvent menacer "les valeurs de l'Etat russe" et fomenter des "révolutions de couleurs", du nom donné aux révolutions ayant secoué plusieurs ex-républiques soviétiques au cours des dernières années.

Les organisations de défense des droits de l'Homme ont pour leur part largement condamné ce projet de loi, qualifié par Amnesty International de "dernier chapitre dans la répression sans précédent contre les organisations non-gouvernementales".

Selon elles, la formulation vague du texte permet aux autorités d'également cibler les entreprises étrangères. Le Parquet pourra en outre imposer le qualificatif "indésirable" à une organisation sans faire passer auparavant l'affaire devant la justice.

"C'est une mesure préventive et personne n'a envie de devoir l'appliquer", a déclaré le député Alexandre Tarnavski, rapporteur de la loi, qui assure que son adoption était nécessaire après la mise en place des sanctions occidentales contre la Russie l'année dernière.

"Cette loi est une mesure de dissuasion pour que les entreprises qui sont là pour faire des affaires ne fassent que des affaires, et ne se mêlent pas de politique", a-t-il indiqué à l'AFP. Le texte vient compléter une loi déjà votée en 2012 qui oblige les ONG qui reçoivent un financement étranger et ont une "activité politique" à s'enregistrer en tant qu'"agent de l'étranger". Comme le FN en France  Laughing
avatar
Caduce62

Messages : 3398
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Mar 19 Mai - 22:07

Caduce62 a écrit: Le texte vient compléter une loi déjà votée en 2012 qui oblige les ONG qui reçoivent un financement étranger et ont une "activité politique" à s'enregistrer en tant qu'"agent de l'étranger". Comme le FN en France  Laughing

Et les subventions occultes reçues par l'UMP de la Lybie, sous Khadafi ? Ainsi que les "rétrocommissions" reçues par la même UMP pour la vente des Mistrals à la Russie, tu en fait quoi mon ami ??? On en saura peut-être un peu plus après que le Parlement Européen ait retiré son immunité parlementaire à Jérôme Lavrilleux, vous savez-bien, le "chiasseux" qui pleurait comme une madeleine devant les médias dans son grand numéro de "vierge outragée"...
Excuses-moi mon ami, mais quand on se complaît à dénoncer des "scandales politiques" il faut savoir se montrer équitable et ne pas se complaire à lancer des fléchettes sur une seule cible Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
avatar
Krispoluk

Messages : 4058
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Mer 20 Mai - 7:42

Caduce62 a écrit:Les députés russes votent définitivement une loi sur les ONG étrangères "indésirables"
. . .
Les organisations de défense des droits de l'Homme ont pour leur part largement condamné ce projet de loi, qualifié par Amnesty International de "dernier chapitre dans la répression sans précédent contre les organisations non-gouvernementales".

L'hystérie générale ne fait que continuer.
Bientôt ils vont s'en prendre aux éclésastiques étrangers . . .
avatar
Александр

Messages : 5076
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Александр le Mer 20 Mai - 10:36

Hélène Blanc: « Poutine méprise l'UE car elle n'a pas d'armée »

Alors que s'ouvre le sommet du Partenariat Oriental en Lettonie, la politologue Hélène Blanc craint qu’il ne complique davantage les relations entre Bruxelles et Moscou.
La politologue et russologue Hélène Blanc a signé une vingtaine d’ouvrages sur l’Union soviétique et la Russie contemporaine. Dans son dernier, Goodbye Poutine, elle souligne la dangerosité et l’agressivité de la politique du Kremlin et appelle l’UE à cesser de faire preuve de naïveté et de cécité face aux rapports de force imposés par Vladimir Poutine.
À quelle réaction de la Russie peut-on s’attendre alors que se réunissent les pays du Partenariat Oriental ?

Vladimir Poutine craint par-dessus tout que l’Ukraine ne lui échappe en se rapprochant de l’UE. Souffrant de paranoïa, le pouvoir russe considère ce partenariat – lancé en 2009 - avec des États extérieurs à l’UE comme dirigé contre elle. Rien de nouveau pourtant à ce sommet de Riga. Il serait temps que Poutine renonce à des positions anachroniques… En fait, la Russie est impérialiste. D’où la guerre russo-géorgienne de 2008 dont l’UE n’a pas tiré les leçons. Poutine a choisi la logique de la confrontation, du bras de fer, du repli sur soi. Que l’Ukraine soit proche de l’UE – comme la Biélorussie, sa fidèle alliée - rend le Kremlin fou de rage. Il risque de se venger…

Quelles ont été les erreurs commises par l’UE ?

L’UE a commis plusieurs erreurs. D’abord, quand Poutine a été élu, les dirigeants européens l’ont considéré comme leur homologue : un dirigeant à l’occidentale. Il n’en est rien car Poutine a été formaté par les académies du KGB et son métier d’espion. Le kagébiste est nostalgique de l’URSS dont il qualifie la chute comme « la plus grande catastrophe géopolitique du XXème siècle ». Une autre erreur fut de croire que Poutine allait construire un régime démocratique. Comment un agent du KGB, le bras armé du totalitarisme soviétique, pourrait-il construire une démocratie? Est-ce de l’ignorance ? De la cécité, volontaire ou pas? En tout cas, agissant dans l’impunité totale, Poutine a pris beaucoup d’assurance.

Pourquoi l’UE est-elle si timide dans ses réactions ?

Juriste de formation, Vladimir Poutine a pourtant toujours privilégié le passage en force au mépris du droit. Il pratique le double, voire le triple langage. Par exemple, le 4 mars 2014, il affirmait que la Russie n’avait pas l’intention d’annexer la Crimée. Le 18 mars, la Crimée était annexée. Poutine est devenu Premier ministre en août 1999, et il a fallu attendre octobre 2006, date à laquelle Anna Politkovskaia a été assassinée, pour que l’Europe commence enfin à ouvrir les yeux.

L’UE est lente, lourde et n’anticipe rien. En novembre 2013, il était prévisible que la signature de l’Accord d’association avec l’Ukraine risquait de déboucher sur une crise. Encore une fois, l’UE ne l’a pas anticipé.

Pourtant la politique belliqueuse du Kremlin est évidente…

Depuis l’accord de Minsk2, les affrontements se sont plutôt calmés, mais se poursuivent toujours par endroits, surtout autour de Marioupol. Tous les observateurs sur le terrain voient que la Russie continue d’armer et d’épauler les séparatistes.

Bavarde, l’UE parle beaucoup trop et n’agit pas assez. Avant d’imposer les sanctions, on en a parlé pendant des mois. Or, les grands desseins se préparent en secret. Poutine, lui, pratique une politique byzantine, c’est-à-dire le culte du secret. Il ne livre rien de ses plans. L’UE ferait bien d’agir sans annoncer ses intentions trop longtemps à l’avance. Bien sûr, le temps que ces sanctions soient appliquées, les oligarques russes ont eu le temps de placer leur fortune dans des paradis fiscaux !

Manquons-nous de crédibilité face à la Russie ?

Poutine nous méprise, car nous n’avons pas d’armée. Pour lui, nous n’existons pas, nous ne sommes qu’un ensemble d’États pas d’accord entre eux. Dans cette guerre russo-ukrainienne par séparatistes interposés, une guerre par procuration en somme, Vladimir Poutine cherche à déstabiliser le pouvoir de Kiev, peut-être même à détruire l’État ukrainien. Les Russes ont démontré leur génie militaire en inventant la « guerre hybride » qui consiste, par exemple, à faire entrer, en Ukraine, de prétendus camions d’aide humanitaire que personne n’ose contrôler alors qu’ils sont chargés d’armes.

Est-ce cela le problème ? Que personne n’ose ?

Je m’interroge sur la raison exacte. Une volonté de ne pas envenimer les choses, un manque de courage, de la complaisance ? Gouverner, c’est pourtant faire preuve de courage politique.
Poutine veut punir les velléités d’indépendance de l’Ukraine, qui se rapproche de l’UE. Mais pourquoi ne pourrait-elle pas avoir des relations équilibrées avec les deux ? Si Ianoukovitch – pro-russe - avait signé l’Accord d’association, il n’aurait jamais rompu ses relations avec la Russie pour autant. Ce que Poutine craint le plus c’est l’isolement et « l’encerclement » par les États-membres de l’OTAN. Il est également traumatisé par « les Révolutions de couleurs[1]» car il craint que le virus libertaire ne contamine les Russes.

Poutine élimine l’opposition et même les germes d’opposition, alors que ces gens se battent pour les libertés fondamentales. Il interdit aux partis politiques d’opposition de faire campagne, il interdit les manifestations. Il s’attaque aux individus qui pourraient devenir des figures de l’opposition. On est revenu à l’époque soviétique. On interne des opposants, des journalistes, exactement comme les dissidents de jadis.

Vous dites que nous sommes revenus à l’époque soviétique, mais Vladimir Poutine l’a-t-il un jour quittée ?

La Russie a connu une parenthèse démocratique sous Eltsine, mais cette période a terminé dans un chaos total dans tous les domaines. Vladimir Poutine a rétabli la stabilité, mais il est allé trop loin. Le Parlement ne joue pas son rôle, la presse et les médias sont bâillonnés, les juges, nommés, sont à la solde du pouvoir, même chose pour les gouverneurs.

Poutine a vécu deux grandes catastrophes. La chute du mur de Berlin et la réunification des deux Allemagnes a été la première. Puis lors de la chute de l’URSS, il considère que l’Europe n’a pas été assez compatissante, pas assez solidaire et il lui en veut. En janvier 2015, la Douma (le parlement russe) a voté une résolution qui affirme que la réunification de l’Allemagne de 1990 s’est effectuée de manière illégale, car il n’y a pas eu de référendum populaire. C’est un petit fait surréaliste, mais cette résolution peut ressurgir dans 3, 5 ou 10 ans en révélant des intentions cachées. Si on le décide, on peut redessiner toutes les frontières de l’Europe…

Qu’est-ce qui pourrait l’arrêter ?

Il a ouvert une boite de Pandore dont nul ne sait comment la refermer. Les Russes ont toujours méprisé la faiblesse, mais respecté la force et la fermeté. Si nous étions fermes, sans tomber dans l’agressivité, sans donner de leçons, ils nous respecteraient davantage. Au lieu de ça, il nous manipule, nous instrumentalise. En 16 ans, il a réussi, sans en avoir l’air, à nous mettre dans un état de dépendance énergétique. C’est ce que nous appelons, dans le livre, la « Kremlinisation » de l’énergie. Dépendance dont l’UE souveraine doit se dégager.

Est-ce une des raisons pour laquelle nous avons peur de froisser le Kremlin ?

Oui c’est une raison, en effet. Nous devons au moins lui faire savoir que l’Europe appartient aux Européens. La Lituanie par exemple, qui a adopté une ligne diplomatique ferme, n’est plus du tout dépendante du gaz russe puisqu’elle achète désormais du gaz de schiste aux États-Unis. Une autre erreur de l’UE a été de ne pas avoir de stratégie commune concernant l’énergie. Un vieil adage romain dit « qui veut la paix prépare la guerre », et c’est indispensable pour dissuader. Nous manquons d’esprit d’anticipation, il nous faudrait un Parquet européen, des magistrats, des policiers, des douaniers, des services secrets européens et une armée européenne. En un mot, une Europe de la Défense. Donner des leçons peut s’avérer dangereux ; ce qu’il faut, c’est être prêt à tout face aux nouveaux dangers. Nous devons faire comprendre à Poutine qu’il ne doit pas aller trop loin. Car il ne négocie pas, il passe toujours en force.

Et jusqu’à présent l’UE a laissé faire…

Poutine a pris l’habitude de l’impunité, c’est le maître du jeu. Pour certains, il veut recréer l’Empire soviétique. Je pense qu’économiquement, politiquement, techniquement, ce n’est pas possible. Ce qu’il veut, en revanche, c’est étendre encore sa zone d’influence, placer un peu partout des présidents pro-russes qu’il aura lui-même intronisés, rester dans l’Histoire russe comme l’homme qui a rendu la Crimée à la Russie. La propagande russe affirme en outre que l’Ukraine est le « berceau de la Russie », hélas, historiquement, c’est faux, comme l’expliquent, dans « Goodbye, Poutine », deux historiens de renom : un Français et un Ukrainien. À nous de ne pas être dupes.

Le regain de popularité qu’a connu Poutine suite à l’annexion de la Crimée, pourrait-il le pousser à continuer ?

Les Russes sont plutôt contents de cette annexion, car on leur a mis dans la tête que « la Crimée a toujours été russe ». Néanmoins, je ne suis pas sûre qu’une vraie guerre chaude, officielle, avec l’Ukraine serait soutenue par l’opinion publique. Même les sondages des instituts russes les plus sérieux comme Levada sont faussés : beaucoup de gens ne répondent plus ce qu’ils pensent parce qu’ils ont peur. Critiquer le pouvoir est devenu dangereux. Après tant d’autres, Boris Nemtsov en sait quelque chose !

Comme à l’époque soviétique ?

Oui, car c’est le FSB (ex-KGB) qui dirige le pays. La Russie s’est resoviétisée. La politique actuelle répète les pires exemples du passé soviétique, à une différence près, c’est qu’elle est plus intelligente, plus subtile, plus rouée. Sous les apparences trompeuses d’une rhétorique de paix se cache le désir d’envenimer les situations.

En quoi avons-nous besoin de la Russie ?

Cessons de voir le rapport UE-Russie comme une relation de vassalité. Si les Européens parlent d’une seule voix, ils sauront établir des rapports égalitaires. Bien sûr, nous avons besoin de gaz et de pétrole, mais la Russie, elle, a un besoin vital de nos investissements, de nos touristes, de nos technologies, de notre marché solvable. Pour ce rapport d’égal à égal, il faut affirmer notre indépendance dans de nombreux domaines. Notamment énergétique.
Une fois la paix revenue en Ukraine, le plus tôt possible, il faudra sans doute reconsidérer nos relations avec la Fédération de Russie, Poutine ou pas !

Goodbye Poutine a été publié aux éditions Ginkgo. Il s’agit d’un ouvrage collectif réalisé sous la direction éditoriale d’Hélène Blanc.

Pleine de bon sens la dame.
avatar
Александр

Messages : 5076
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Mer 20 Mai - 12:15

Excellente analyse d'Hélène Blanc, l'une des plus perspicaces analystes de la sphère politique Russe. Je partage globalement 85% de ses conclusions... Elle est à cent lieues des divagations de l'ancienne "égérie" Hélène Carrère "d'Encule" (veuillez pardonner ce mauvais jeu de mots de très mauvais goût, je le concède Embarassed)

Quelques remarques :

- Poutine méprise l'UE car elle "n'a pas d'armée...". Son mentor Staline, traînait en dérision le Pape : "Le Vatican, combien de divisions ?...". Poutine n'a pas retenu cette leçon de l'histoire que c'est un petit pape Polonais, appuyé sur les forces vives de sa Nation qui a fait "tomber" le régime Soviétique dans toute l'Europe de l'Est. A mépriser aussi ostensiblement l'aura des "forces morales" ont s'expose à de graves revers futurs Twisted Evil

- Les "tergiversations" et "hésitations" de l'Union Européenne ne sont que la marque d'une assemblée démocratique d'états souverains qui peuvent avoir une opinion divergente sur certaines questions mais qui finissent toujours par se mettre d'accord sur l'essentiel...
Que pourrait-on dire de la politique étrangère des USA qui n'est pratiquement soumise qu'à la volonté d'un seul homme et qui se transforme en politique de "gribouille" dans le monde entier...Exclamation Exclamation Exclamation
avatar
Krispoluk

Messages : 4058
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum