Et en Russie !

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Tibo le Mer 9 Juil - 13:59

Des accusations d' "organisation de meurtres" et "de recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux"... c'est clair que c'est pas l'hypocrisie qui les étouffe.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Jeu 10 Juil - 12:25

avatar
Caduce62

Messages : 3651
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 10 Juil - 12:47

Si même les russes le reconnaissent . . .  Very Happy

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Jeu 10 Juil - 21:19

Matt a écrit:Quand ils restent c . . .

Russie: la justice ordonne l'arrestation du ministre ukrainien de l'Intérieur

Ria Novosti

Et si on parlait de ce que font les ministres russes à propos de l'Ukraine?
Plus fondamentalement, la légalité du mandat d'arrêt de la Russie contre un ministre en exercice d'un autre Etat paraît discutable.

Dans son arrêt du 14 février 2012, la République Démocratique du Congo a obtenu la condamnation de la Belgique devant la Cour Internationale de Justice à La Haye pour avoir violé le droit international parce qu'un juge d'instruction belge avait émis un mandat d'arrêt contre le Ministre des Affaires Etrangères du Congo à l'époque (rôle général n° 121). Cet arrêt concernait le Ministre des Affaires Etrangères, mais l'arrêt admet que le droit coutumier international protège aussi d'autres personnes : « La Cour observera tout d'abord qu'il est clairement établi en droit international que, de même que les agents diplomatiques et consulaires, certaines personnes occupant un rang élevé dans l'Etat, telles que le chef de I'Etat, le chef du gouvernement ou le ministre des affaires étrangères, jouissent dans les autres Etats d'immunités de juridiction, tant civiles que pénales. »

Ce mandat d'arrêt pourrait donner lieu à une plainte de l'Ukraine contre la Russie devant la Cour Internationale de Justice à La Haye.
avatar
Thuramir

Messages : 2250
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Ven 11 Juil - 8:07

Tu ne penses pas qu'ils ont d'autres chats à fouetter en ce moment?
Mais bon, il est assez étrange qu'un pays demande l'arrestation d'un ministre en fonction d'un autre état.
Dans le même ordre d'idée, l'Ukraine pourrait condamner le ministre de l'énergie russe et le patron de gazprom pour extortion, non?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Ven 11 Juil - 12:34

AFP  11-07-2014 - 11:42
Cuba : Vladimir Poutine annule 90% de la dette de La Havane
La dette colossale contractée par Cuba auprès de l'ex-URSS empoisonnait les relations entre La Havane et Moscou.
Vladimir poutine fait une croix sur plus de 30 milliards de dollars. Le président russe, en visite vendredi à Cuba, a promulgué avant son départ l'accord annulant 90% de la gigantesque dette contractée par La Havane auprès de l'ex-URSS, a annoncé vendredi le Kremlin.
L'accord conclu entre Moscou et La Havane en 2013, voté vendredi par la chambre basse du Parlement, a été signé jeudi par le chef de l'Etat russe et est donc définitivement ratifié, a indiqué le Kremlin dans un communiqué.
Il prévoit l'annulation de 90% de la dette qui totalise 35,2 milliards de dollars --soit 31,7 milliards de dollars-- et qui empoisonnait les relations entre Moscou et La Havane depuis la chute de l'Union soviétique.
Le solde (environ 3,5 milliards de dollars) doit être remboursé sur dix ans par des traites tous les six mois et placé sur des comptes dédiés afin d'être réinvesti par la Russie dans l'économie cubaine.
Vladimir Poutine, en visite à Cuba vendredi, doit rencontrer Raul et Fidel Castro et discuter de relations commerciales avec la signature de contrats, notamment dans l'énergie.
Selon le Kremlin, le géant pétrolier russe Rosneft doit avec le groupe russe Zaroubejneft, déjà implanté sur place, se lancer dans l'exploration et l'extraction d'hydrocarbures avec la société publique cubaine Cupet. L'électricien russe Inter RAO doit participer à la modernisation de deux centrales thermiques.
La Russie et Cuba veulent construire ensemble un important hub de transport près de La Havane incluant l'aéroport San Antonio de los Banos.
Dans l'aviation civile, Moscou espère aussi conclure la vente d'appareils long courrier Iliouchine 96-300, régionaux Antonov 148 ainsi que des hélicoptères Mi-171.
Depuis 2005, Moscou et La Havane relancent leurs relations, réduites à néant avec la désintégration du bloc soviétique au début des années 1990. La Russie est actuellement le neuvième partenaire commercial de Cuba, loin derrière le Venezuela, la Chine et l'Espagne, les trois premiers partenaires économiques de l'île.
Les cubains sont contents  Laughing mais c'est encore moins d'argent pour le petit peuple russe  Crying or Very sad 
avatar
Caduce62

Messages : 3651
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Ven 11 Juil - 12:48

Et encore ça de moins pour la Crimée.
Va avoir difficile à tenir ses promesses le vova!!  Twisted Evil 

Enfin, il fait de légères économies quand même.
Plusieurs postes frontière avec l'Ukraine ont suspendu leurs activités.
Ils sont simplement défendu (sic) par les gardes frontière:

la voix de son maître

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

ça va mal au plan diplomatique...

Message  Krispoluk le Ven 11 Juil - 19:40

La situation diplomatique de la Russie semble tellement dégradée qu'ils essayent de se rattacher aux vielles branches de la "fraternité prolétarienne", quel qu'en soit le coût financier pour se donner encore l'illusion d'être un pays "puissant, ami et respecté"... Prochaines étapes prévues : Pyong-Jiang, Hanoï, Damas et Minsk (pas Astana parce que Vova est en froid avec le président actuel...) C'est sûr, l'Union Euro -Asiatique va bouffer tous les nains économiques qui prétendent lui faire de l'ombre... Pitoyable Russie... A quand le renouveau ?
avatar
Krispoluk

Messages : 4233
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Lun 14 Juil - 9:45

La semaine passée, vova est parti "chasser" en Amérique Latine, c'est tout dire!!

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Mar 15 Juil - 12:39

La vente des Mistrals à la Russie illégale ?
Par Clement Ch, publié le 11/07/2014

Le contrat signé en 2011 entre la France et la Russie pour la vente de deux navires Mistral pourrait se heurter au code de conduite sur les exportations d'armes de l'Union européenne.
Les Mistrals sont des bateaux stratégiques d'invasion pouvant projeter une force de frappe importante, notamment 16 hélicoptères de combat, 60 blindés dont un bataillon de tanks, et 900 soldats.

La France a signé en 2011 un contrat pour vendre deux Mistrals à la Russie, avec une option d'en commander deux autres. Les Mistrals sont des bateaux stratégiques d'invasion pouvant projeter une force de frappe importante, notamment 16 hélicoptères de combat, 60 blindés dont un bataillon de tanks, et 900 soldats. C'était la première fois qu'un membre de l'OTAN acceptait de vendre des armes stratégiques à la Russie, et nos alliés ont exprimé leurs réserves contre cette vente dès le début des négociations.

Avec l'agression russe en Ukraine, ce contrat est de plus en plus contesté. En Mars la Russie a annexé la Crimée au mépris du droit international et continue de supporter une rébellion dans l'est de l'Ukraine, en fournissant armes et combattants. Vendre des armes sophistiquées à un régime qui veut ouvertement redessiner les frontières de l'Europe par la force n'est sans doute pas la meilleure chose à faire pour la France. Notre gouvernement ne bouge pourtant pas, ignorant les protestations de nos alliés et les manifestations qui se tiennent régulièrement dans le monde entier pour protester contre ce contrat.

Cependant, ce contrat pourrait se heurter à la législation européenne. En 1998, l'Union Européenne a adopté un code de conduite sur les exportations d'armes, à l'initiative de la France et de la Grande Bretagne, et ce dispositif est devenu légalement contraignant en 2008, lorsqu'il fut transformé en position commune. Ce code de conduite est composé de huit critères, et le non-respect d'un des critères doit conduire à ne pas octroyer la licence d'exportation. La France se targuant de " jouer un rôle particulièrement actif " pour " promouvoir la transparence et la responsabilité des états membres dans les transferts d'armes vers des pays tiers ", on s'imagine mal qu'elle puisse ne pas respecter cette position commune.  Shocked 

Les critères de la position commune doivent être remplis par les pays acheteurs. Dans le cas de la Russie, au moins six de ces critères ne sont pas respectés, comme l'a souligné M. Samus du CACDS, un centre de recherche ukrainien spécialisé dans les questions de défense.
Le deuxième critère de la position commune stipule que les droits de l'homme doivent être respectés dans le pays acheteur, ce qui est loin d'être le cas en Russie, si l'on regarde par exemple la répression qui frappe les opposants et les journalistes.
Le troisième critère stipule qu'il ne doit pas y avoir de conflit armé à l'intérieur du pays acheteur. D'après M. Samus, cette condition n'est pas remplie en Russie du fait du conflit qui continue dans le Caucase depuis deux décennies.
Le quatrième critère stipule que la stabilité, la paix et la sécurité dans la région et dans le monde ne doivent pas être mis en danger par le pays acheteur. Ce critère stipule que les pays membres de l'UE ne doivent pas vendre d'armes à des pays susceptibles d'attaquer d'autres états souverains, ou susceptibles de résoudre des questions territoriales par la force. Avec l'annexion par la force de la Crimée, l'occupation illégale de la Crimée et le support à la rébellion dans l'est de l'Ukraine (pour ne parler que de 2014), la Russie ne remplit pas ce critère.
Le cinquième critère stipule que la France doit prendre en considérations les intérêts des alliés et partenaires de l'Union Européenne. Plusieurs de nos alliés, comme la Pologne et les Pays Baltes, ont répété à plusieurs reprises que cette vente met en danger leur propre sécurité. L'Ukraine, un partenaire de l'Europe depuis la signature de l'accord d'association, est sous occupation russe. Ce critère n'est donc pas rempli.
Enfin, le sixième critère mentionne les liens du pays acheteur avec le terrorisme, et le respect par le pays acheteur du droit international. La Russie a annexé la Crimée bien qu'elle soit signataire du Mémorandum de Budapest, par lequel l'Ukraine a accepté d'abandonner son arsenal nucléaire contre une garantie de protection de ses frontières par les signataires. La Russie a ainsi remis en question le droit international et les traité de non-prolifération. Ce sixième critère n'est donc pas respecté.

En plus des problèmes moraux auxquels la France fait face en armant un agresseur qui tente de redessiner les frontières de l'Europe par la force, en plus des problèmes de confiance que cela peut causer chez nos alliés, il y a donc également un problème juridique. En vendant ces Mistrals à la Russie, la France enfreindrait la loi européenne, et fragiliserait du même coup la crédibilité des institutions et des valeurs de l'UE.

Cette position commune est-elle vraiment contraignante légalement ? Hervé Morin, alors Ministre de la Défense, dans une réponse à l'assemblée nationale le 2 Février 2010, a ainsi répondu à cette question : " Cette position commune constituant un acte juridiquement contraignant qui ne nécessite pas l'adoption de mesures nationales de transposition, elle s'impose donc directement à l'administration française (...).En conséquence, les avis de la commission interministérielle pour l'étude des exportations de matériels de guerre (CIEEMG), avant la délivrance de tout agrément préalable, prennent ainsi rigoureusement en compte les dispositions des embargos et des mesures restrictives en vigueur, sur la base des listes exhaustives et actualisées des résolutions des Nations Unies et des positions communes de l'Union Européenne ".

D'après cette réponse, la CIEEMG serait donc tenue de bloquer l'exportation des Mistrals, sur la base de la position commune de l'Union Européenne.

Les questions de défense relevant de la souveraineté nationale et étant sensibles, il se peut que le gouvernement prenne malgré tout la décision d'ignorer cette législation et d'exporter les Mistrals vers la Russie. Cependant, selon Sylvie Matelly, ce code est juridiquement contraignant et a donc valeur de loi. Ainsi, " tout citoyen européen pourrait dans l'absolu porter plainte contre un État européen qui ne respecterait pas ce texte. ". D'après elle, faire aboutir une telle plainte contre l'état serait difficile, mais le risque de telles plaintes n'est " absolument pas nul, ni pour les états, ni pour les entreprises ". Malgré tous les efforts du gouvernement, la saga des Mistrals pourrait donc avoir des rebondissements inattendus.   Smile 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/la-vente-des-mistrals-a-la-russie-illegale_1558771.html#H0jVz4gJKuCqMlUC.99
avatar
Caduce62

Messages : 3651
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mar 15 Juil - 13:16

En voilà une nouvelle qui est bonne!!  Very Happy

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Tibo le Mar 15 Juil - 13:59

Ce réglement est quand même un peu surprenant, parce lorsqu'on regarde les conditions et que l'on compare par rapport aux profils des principaux clients de matériel militaire (Arabie Saoudite, Israël, Emirats, Inde, Chine, Egypte et autres pays Africains, Pakistan, Syrie), je pense que l'ensemble de l'industrie militaire européenne peut mettre la clé sous la porte (et laisser le champ libre aux Russie/USA/Chine).
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Exact Tibo !

Message  Krispoluk le Mar 15 Juil - 18:18

Tibo a écrit:Ce réglement est quand même un peu surprenant, parce lorsqu'on regarde les conditions et que l'on compare par rapport aux profils des principaux clients de matériel militaire (Arabie Saoudite, Israël, Emirats, Inde, Chine, Egypte et autres pays Africains, Pakistan, Syrie), je pense que l'ensemble de l'industrie militaire européenne peut mettre la clé sous la porte (et laisser le champ libre aux Russie/USA/Chine).

Exact ! 150% d'accord avec Tibo. Ce genre de législation, les états puissants ont l'habitude de s'assoir dessus au nom de "leurs intérêts supérieurs"
Je pense qu'un contrat est un contrat et qu'on doit l'honorer... Maintenant je suis persuadé que les bâtiments en question ont déjà, implantées quelque part, quelques "puces" sophistiquées permettant de brouiller quelque peu leur efficacité en cas de conflit direct avec l'Otan... C'est de bonne guerre (électronique)  Cool
Tout aussi vrai, qui est capable de prédire l'avenir ? On vend peut être aujourd'hui du matériel militaire à un pays "frère" qui deviendra demain notre pire ennemi après renversement de pouvoir et on refuserait à un autre pays (suspect) qui demain, sera peut-être notre dernier rempart contre une dictature religieuse où autre ? L'histoire du monde est pleine de retournements et de surprises, gardons-nous des idées préconçues et des certitudes  Smile
avatar
Krispoluk

Messages : 4233
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Mar 15 Juil - 20:10

Au risque de doucher les espoirs des partisans des déductions rapportées ci-avant sur la portée du Code de conduite européen, il me semble essentiel de signaler que l'application de ce Code de conduite est laissée à l'appréciation souveraine de chaque Etat membre : "La décision de procéder au transfert ou de refuser le transfert de technologie ou d’équipements militaires est laissée à l’appréciation nationale de chaque État membre" (article 4.2 de la position commune 2008/944/PESC du conseil du 8 décembre 2008) définissant des règles communes régissant le contrôle des exportations de technologie et d’équipements militaires.

Les stipulations de ce Code de conduite sont donc laissée à l'appréciation politique chaque Etat, et aucun recours n'existe en droit français en faveur de tiers contre des actes de gouvernement qui relèvent de sa pure opportunité.

Sommairement résumé, c'est un Code de "bonne conduite" sans sanction légale en cas de méconnaissance.
avatar
Thuramir

Messages : 2250
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Mer 16 Juil - 3:11

Début du boycott de la prochaine coupe du monde de football en Russie
La désignation de la Russie pour l'organisation de la Coupe du monde 2018 a eu pour conséquence de lancer une vive polémique, et ce dès l'annonce du résultat. En effet, le dossier russe est celui qui nécessite le plus d'investissements en termes d'infrastructures, ce qui laisse un doute sur le fait que le pays sera prêt en 2018. L'influence de Vladimir Poutine semble avoir joué un rôle dans le résultat. Le premier ministre russe a notamment soutenu publiquement la FIFA, dont certains membres ont été accusés de corruption dans le processus de désignation. Des enquêtes réalisées à ce sujet par plusieurs médias anglais comme la BBC ou le Sunday Times pourraient ainsi avoir joué en défaveur de la candidature anglaise. Celle-ci ne récolta que deux voix et fut éliminée dès le premier tour du scrutin.

Sites de la Coupe du monde.
La Russie propose une liste provisoire de douze enceintes sportives en vue d'être utilisées durant la Coupe du monde. Les stades se situant en Russie européenne sont : Kaliningrad, Kazan, Moscou, Nijni Novgorod, Rostov-sur-le-Don, Saint-Pétersbourg, Samara, Saransk, Sotchi et Volgograd. La seule ville de Russie asiatique participante est celle de Ikaterinbourg. Deux stades sont prévus à Moscou, les autres villes présentant chacune un stade.

L'état pitoyable du football russe :
http://www.courrierinternational.com/article/2014/06/17/la-russie-a-perdu-son-esprit-national
avatar
Caduce62

Messages : 3651
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 17 Juil - 13:10

Rien à voir, mais ça change de la propagande russe:

Apparition d'un mystérieux trou géant et sans fond en Sibérie



Sur la presqu’île de Yamal , qui est une des principales zones de production du gaz russe, un gigantesque trou est apparu. Il fait 80 mètres de diamètre et l’on ignore sa profondeur puisqu’on n’en voit pas le fond. S’il n’en fallait pas plus pour alimenter les théories les plus folles, la plus plausible reste celle d’une explosion souterraine qui aurait été provoquée par la fonte des glaces et plus précisément du pergélisol.

Le pergélisol désigne la partie du sol qui est gelé en permanence au moins pendant deux ans. Il est fort sensible au réchauffement climatique et peut alors se fissurer et libérer du méthane. Il recouvre tout de même un cinquième de la surface terrestre et jusqu’à 90 % du Groenland ou 80 % de l'Alaska.



L’endroit où le cratère est apparu pourrait bien être un boulgounniakh, un terme iakoute qui caractérise une colline de glace recouverte de terre dans les régions arctiques et antarctiques. Dans cette région, le pergélisol peut atteindre des centaines de mètres d’épaisseur. L’explosion aurait été causée par un mélange de gaz, d’eau et sel qui en rentrant en contact se seraient enflammés. Selon la scientifique interviewée par le Siberian Times on peut comparer ce phénomène « à l’ouverture d’une bouteille de champagne. »

levif.be

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Jeu 17 Juil - 13:18

avatar
Caduce62

Messages : 3651
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 17 Juil - 16:04

Concernant la vente de Mistral:

Le Parlement européen veut un embargo sur les ventes d’armes à la Russie

Le Parlement européen a appelé jeudi à un embargo sur les ventes d’armes à la Russie, qui devrait rester en vigueur «jusqu’à ce que la situation dans l’Est de l’Ukraine se soit normalisée».
Dans une résolution adoptée en séance plénière à Strasbourg, les députés européens estiment que Moscou doit «s’engager véritablement à participer à des négociations en vue d’une résolution pacifique et à user de son influence, qui est bien réelle, pour que cesse toute violence» en Ukraine.

Les États-Unis ont durci mercredi soir leurs sanctions contre la Russie, qu’ils accusent de soutenir les séparatistes prorusses combattant les forces de Kiev dans l’Est de l’Ukraine depuis plus de trois mois. Les Européens, pour leur part, ont pris des sanctions de moindre ampleur, gelant des programmes menés en Russie par la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

La Russie a vivement réagi jeudi, en menaçant les Occidentaux d’une riposte «douloureuse».

lesoir.be

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Jeu 17 Juil - 16:17

Matt a écrit:Concernant la vente de Mistral:

Le Parlement européen veut un embargo sur les ventes d’armes à la Russie

Le Parlement européen a appelé jeudi à un embargo sur les ventes d’armes à la Russie, qui devrait rester en vigueur «jusqu’à ce que la situation dans l’Est de l’Ukraine se soit normalisée».
Dans une résolution adoptée en séance plénière à Strasbourg, les députés européens estiment que Moscou doit «s’engager véritablement à participer à des négociations en vue d’une résolution pacifique et à user de son influence, qui est bien réelle, pour que cesse toute violence» en Ukraine.

Les États-Unis ont durci mercredi soir leurs sanctions contre la Russie, qu’ils accusent de soutenir les séparatistes prorusses combattant les forces de Kiev dans l’Est de l’Ukraine depuis plus de trois mois. Les Européens, pour leur part, ont pris des sanctions de moindre ampleur, gelant des programmes menés en Russie par la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

La Russie a vivement réagi jeudi, en menaçant les Occidentaux d’une riposte «douloureuse».

lesoir.be

Si Angela met aussi l'embargo sur les ventes de Mercedes et de Porsche je suis entièrement d'accord  Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4233
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 17 Juil - 16:23

Il est évident que ce sont des armes de destruction massives.
Rien qu'à voir comment ils conduisent . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Tibo le Jeu 17 Juil - 16:37

Matt a écrit:Rien à voir, mais ça change de la propagande russe:

Apparition d'un mystérieux trou géant et sans fond en Sibérie


Impressionnant. Ca ressemble aux dolines en amerique du sud.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Début de l'Apocalypse

Message  Krispoluk le Jeu 17 Juil - 16:53

C'est le début de l'Apocalypse, le Léviathan va sortir du gouffre et commencer par détruire Moscou pour punir la folie des hommes  affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 4233
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Ven 18 Juil - 19:07

Crash du vol MH17 : une journaliste de Russia Today démissionne

Sarah Firth, basée à Londres, ne cautionne pas la couverture du crash, sur fond de conflit russo-ukrainien, par la chaîne proche du Kremlin.

Par Francetv info
Mis à jour le 18/07/2014 | 18:31 , publié le 18/07/2014 | 17:45

"Tous les jours, nous mentons." La journaliste Sara Firth, qui travaillait pour la chaîne Russia Today, a démissionné vendredi 18 juillet, rapporte Buzzfeed (en anglais). En cause, la couverture par cette chaine proche du pouvoir russe du crash du vol MH17 en Ukraine.
"Quand la nouvelle est arrivée, je suis allée dans la rédaction et j'ai vu comment nous étions en train de couvrir cette information. J'ai su que je devais partir, raconte-t-elle. Il n'y avait aucun respect des faits. Nous avons diffusé des témoignages accusant le gouvernement ukrainien." Sur Twitter, elle ironise sur la règle n°1 de la chaine : "C'est TOUJOURS la faute de l'Ukraine." Evil or Very Mad 

Autre motif de colère, l'évocation par un correspondant de la chaîne d'un précédent crash d'avion civil impliquant l'armée ukrainienne. "Il a dit que cela valait le coup d'en parler. Non ! C'est typique de Russia Today, ils flirtent avec le mensonge", poursuit-elle. "Je ne pouvais plus faire ça. Tous les jours, nous mentons et nous trouvons des méthodes sexys pour le faire", dénonce la jeune femme.

Ce n'est pas la première fois qu'une journaliste claque la porte de Russia Today. En mars, l'Américaine Liz Wahl avait démissionné en direct pour protester contre la politique du Kremlin en Ukraine, rappelle Europe 1.
Ouf ! il y a quand même des journalistes honnêtes en Russie  Very Happy 
avatar
Caduce62

Messages : 3651
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Oui Russian Today c'est grandiose !

Message  Krispoluk le Ven 18 Juil - 20:04

Oui Russian Today c'est grandiose ! Je regardais hier dans la nuit, la couverture de l'évènement. C'est exactement ça ! En résumé le commentaire, c'était : " un avion civil a été abattu sur le territoire de l'Ukraine, ce n'est pas la première fois, signalons qu' en 2001, les forces armées ukrainiennes ont aussi abattu par erreur un avion civil au dessus de la Mer Noire..."
Ecoeurant l'amalgame !!! Le mieux, ils interviewaient l'un de leurs journalistes sur Washington, un black (extraordinaire et véridique !) qui disait qu'à Washington, les autorités américaines étaient embêtées et n'avaient pas encore réagi à l'évènement.
Qu'ont se rassure, on trouvera toujours des traïtres et des collabos partout, c'est dans la nature humaine...
avatar
Krispoluk

Messages : 4233
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mer 23 Juil - 12:42

On fait ses comptes en Russie:

La rupture avec Kiev coûtera 700 millions d’euros à Moscou

Pour compenser les conséquences liées à la rupture de la collaboration avec les entreprises de défense ukrainiennes, la Russie dépensera 700 millions d’euros, estime l’agence fédérale Roskosmos. Ces fonds serviront à lancer la production de composants, notamment pour les missiles balistiques intercontinentaux, que la Russie achetait auparavant à l’Ukraine.



Ampleur du problème

Un groupe de travail spécial créé au sein de l'Agence spatiale fédérale russe Roskosmos a évalué le montant que coûtera à la Russie l’abandon de la collaboration avec les entreprises ukrainiennes de l’industrie de défense, annonce le quotidien économique russe Kommersant. Le quotidien estime que le montant des dépenses s’élève à 33 milliards de roubles (700 millions d’euros) à l’horizon 2018, 3,54 milliards de roubles (75 millions d’euros) y seront consacrés pour la seule année 2014. Ces fonds seront alloués dans le cadre des programmes russes en cours. Par exemple, l’essentiel de ces fonds – plus de 23 milliards de roubles (480 millions d’euros) seront réservés au programme fédéral Développement de l’industrie de défense de la Fédération de Russie pour les années 2011-2020. Mi-juin 2014, le président ukrainien Petro Porochenko a interdit toute collaboration industrielle avec la Russie dans le domaine de la défense. A son tour, le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine, responsable du programme d’armement russe, a promis que le plan de substitution des importations était déjà prêt. Son coût et l’ampleur des travaux nécessaires restaient jusqu’ici inconnus.

Les experts estiment que les entreprises russes devront revenir aux pratiques de l’Union soviétique. « En URSS, il y avait déjà des « substitutions ». Si une entreprise augmentait sa production, une autre la diminuait. Toutes les entreprises de défense se divisaient en deux catégories : la base et les composants, l’objectif étant d’assurer la stabilité et de réduire les surcapacités », nous explique Alexeï Skopkine, professeur, directeur du département d’économie régionale et de géographie économique de l’École des hautes études en sciences économiques. Selon lui, à l’heure actuelle, soit la Russie ne dispose pas d'entreprises capables de produire les composants pour les missiles russes auparavant fournis par l’Ukraine, soit les ateliers correspondants dans les entreprises existantes ont fermé. « Tout était basé sur la solidité des liens économiques entre nos deux pays, personne ne se doutait que cela se passerait ainsi », explique l’expert.


Une partie de la stratégie

Les produits ukrainiens représentent environ 4,4% des importations russes, explique l’étude réalisée par le Royal United Services Institute. Toutefois, 30% du volume global de ces produits est constitué de composants pour le missile balistique intercontinental SS-18. « Kiev et Moscou ont beaucoup fait pour gâcher une collaboration naguère mutuellement bénéfique. Pour la Russie, la rupture est particulièrement critique en ce qui concerne les missiles balistiques SS-18 Satan et SS-25 », nous explique Alexandre Konovalov, directeur de l’institut des évaluations stratégiques. Il précise que les missiles ont été conçus et fabriqués par des entreprises russes, mais leurs systèmes de guidage sont fabriqués à Kharkov, dans l’est de l’Ukraine, à 470 km de Kiev. En outre, l’entretien de ces missiles balistiques était assuré par les ateliers de l’usine Youjmash, située en Ukraine à Dnepropetrovsk (480 km de Kiev).

« Les ateliers d’entretien de l’usine ukrainienne assuraient les examens réguliers des missiles russes. Si un missile développait nécessitait des travaux particuliers, les employés de l’usine le récupéraient pour effectuer toutes les procédures d’entretien nécessaires, le travail était rodé. Désormais, il faut tout construire à partir de zéro », ajoute Alexandre Konovalov. En outre, les entreprises russes de défense travaillaient sur la construction d’un missile lourd à corps liquide censé remplacer le Satan. « Initialement, le nouveau missile devait être développé conjointement avec l’Ukraine. « C’était bien plus simple de travailler ensemble et de commander l’une des « étapes » du missile à Kharkov. Désormais, il faudra tout développer ici », explique-t-il.

Le nouveau programme de défense s’inscrira dans la vaste stratégie de substitution des importations en Russie. En avril 2014, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que « la Russie est capable de remplacer les importations, financièrement et technologiquement ». Le président a précisé que cela pourrait prendre jusqu’à deux ans et demi. La nouvelle stratégie, a-t-il ajouté, « ne nécessite pas de révision des commande de la défense nationale »

Russia beyond the headlines

Et il n'est pas fait part des sanctions qui, elles, auront un autre coût.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6268
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et en Russie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum