La propagande

Page 41 sur 42 Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42  Suivant

Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 10 Déc - 2:07

“Gilets jaunes”. Un réseau russe pour encourager le chaos ?

THE TIMES - LONDRES
Publié le 09/12/2018 - 19:27

D’après le Times, des centaines de profils sur les réseaux sociaux pousseraient à la révolte en France et seraient liés à la Russie.

“Des comptes pour faire prospérer la colère française en ligne”, titre le Times dans un article du 8 décembre, en pleine manifestation des “gilets jaunes” partout en France. Le quotidien britannique assure, après enquête, que des centaines de profils “liés à la Russie” sur les réseaux sociaux “tentent d’amplifier les manifestations qui touchent la France”.

Le Times évoque un réseau particulièrement actif sur Twitter, où dès le début du mouvement, le mois dernier, 200 comptes “ont produit en série environ 1600 tweets et retweets par jour” sur le sujet des “gilets jaunes”.

Le journal britannique s’appuie sur l’expertise de New Knowledge, une entreprise de cybersécurité qui affirme que “ces comptes ont répandu de la désinformation, utilisant des photographies de manifestants blessés dans des événements sans rapports afin de renforcer le récit d’une police française violente”.

“Amplifier les divisions”

D’après Ryan Fox, le cofondateur de New Knowledge, “l’objectif russe est d’amplifier les divisions”, et notamment le message qui veut que “les hommes politiques français sont déconnectés des travailleurs”. Et le Times de préciser :
"Il souligne que le réseau russe n’est pas à l’origine des manifestations, mais qu’il a soufflé sur les flammes.”

Ryan Fox assure qu’il y a des preuves que les comptes russes cherchent aussi à provoquer des tensions ethniques en France. Il cite en exemple une fake news qui raconte que les Algériens pourront bientôt venir se faire soigner gratuitement en France.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 10 Déc - 2:09

« Gilets jaunes » : soupçons de manipulation sur les réseaux sociaux

Certains experts ont cru déceler des opérations de manipulation sur les réseaux sociaux. Les autorités françaises se penchent sur la question.
Par Martin Untersinger Publié hier à 17h39, mis à jour hier à 17h44
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/12/09/gilets-jaunes-soupcons-de-manipulation-sur-les-reseaux-sociaux_5394890_4408996.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0-sHuWR1XpTjyND00XbBIjzRGS3DpevrVF0dTm7naNOTeRZG_Wlby0haA#Echobox=1544376084

Depuis quelques années, l’immixtion d’une puissance étrangère dans la vie politique nationale par le biais des réseaux sociaux est un scénario envisagé et redouté par l’Etat français. S’est-il matérialisé, ces derniers jours, lors de la mobilisation des « gilets jaunes » ?

A ce stade, rien ne permet de le dire. Mais les services de renseignement ont des doutes. Suffisamment pour que, selon nos informations, confirmant celles de l’Agence France-Presse, le Secrétariat général de la défense nationale (SGDSN), clé de voûte de l’appareil sécuritaire français, coordonne une opération de vérification de certaines activités sur les réseaux sociaux. Les autorités s’intéressent tout particulièrement « à des comptes ouverts il y a deux semaines qui envoient cent messages par jour », relate une source bien informée.

Le mouvement des « gilets jaunes » doit énormément aux réseaux sociaux et tout particulièrement à Facebook : c’est là qu’il s’est organisé, et c’est en partie grâce à lui que ce mouvement poursuit son existence protéiforme et sans leaders désignés.

Des activités suspectes sur les réseaux sociaux
Ces derniers jours, quelques chercheurs, experts et entreprises ont cependant remarqué des comportements suspects, en particulier sur Twitter. C’est le cas, par exemple, d’utilisateurs apparus très récemment et pris d’une passion subite et dévorante pour le conflit des « gilets jaunes ». De comptes de médias, postant quasi exclusivement des images et des textes laissant à penser que la France était à feu à sang et n’ayant d’autre présence numérique que cet unique, et bien solitaire, compte Twitter. D’autres ont remarqué des comptes, basés à l’étranger, relayant de nombreuses informations fausses ou tronquées sur le mouvement des « gilets jaunes ». Avec pour but commun de dépeindre un pays ravagé par une quasi-guerre civile.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 10 Déc - 2:12

[size=33]« Les ambitions des trolls russes sont sans limites »[/size]


Like 
Cette trentenaire blonde aux traits sereins est l’un des pires cauchemars du Kremlin. En 2014, la journaliste de Yle, la télévision publique finlandaise, révèle l’existence d’une « troll factory » à Saint-Pétersbourg, où sont produits sans arrêt des fake news diffusées dans le monde entier. Depuis, Jessikka Aro doit vivre cachée pour échapper aux menaces de mort et de viol. En 2019, elle sortira un livre pour raconter les histoires de tous ceux qui affrontent courageusement les trolls russes. En attendant, nous avons écouté, médusés, son histoire et son combat pour la vérité. Cette interview est à retrouver également dans le numéro d'octobre 2018 du magazine Usbek & Rica.

Vous êtes considérée comme une pionnière en matière de révélations sur les manipulations numériques. À quand remonte votre « goût » pour les fausses informations ?

Jessikka Aro : Dès le début de ma carrière, j’étais intéressée par la propagande et les manipulations. En 2008, j’ai fait mes premiers reportages sur la manière dont les djihadistes recrutaient sur YouTube. J’ai pris conscience du fait que la manipulation dépassait les frontières : les prêches et les vidéos de terreur avec des scènes de torture étaient diffusés très largement, sans que l’hébergeur ne fasse rien. J’ai passé beaucoup de temps à observer leurs discussions en ligne pour comprendre comment les terroristes recrutaient pour les combats en Somalie. La facilité avec laquelle les fausses informations circulaient m’a alertée. Et depuis dix ans, je n’ai jamais cessé d’investiguer sur leurs nouveaux territoires, leurs nouvelles méthodes.

« Dès les années 2000, Poutine a financé l’arrivée de chaînes russophones et russophiles en Finlande »
[url=https://twitter.com/intent/tweet?text=%C2%AB D%C3%A8s les ann%C3%A9es 2000, Poutine a financ%C3%A9 l%E2%80%99arriv%C3%A9e de cha%C3%AEnes russophones et russophiles en Finlande %c2%bb&url=http://bit.ly/2roVxej&via=usbeketrica][/url]

Cela vous a donc menée en Russie, où vous avez découvert l’existence de trolls à l’échelon industriel, trois ans avant tout le monde. Comment s’est passée cette découverte ?

Il existe des liens historiques entre la Russie et la Finlande, où nous avons une très grosse communauté russophone. J’ai vécu et fait une partie de mes études en Russie et j’y ai travaillé. Mon quotidien de l’époque m’a fait comprendre que l’URSS n’a jamais vraiment disparu en ce qui concerne la culture du contrôle des médias. Il m’était très difficile de séparer la vérité des mensonges en regardant les informations. Pour une journaliste, c’est un problème professionnel majeur, fondamental. Et la vérité, en période de guerre, est encore plus dure à déceler. Lors de la crise en Ukraine, en 2014, les nouvelles du front nous arrivaient par des agences nationales et internationales. Le récit de la « vilaine Ukraine » et de la « Russie libératrice » me sidérait. J’ai cherché à savoir quelle était l’influence de la propagande russe en Finlande. On parlait sur nos chaînes de « pro-Kremlin rebels » : on ne savait pas qu’il s’agissait en réalité d’agents de renseignement envoyés par le Kremlin ! En regardant les attitudes, les commentaires sur les sites de médias, je me suis dit que les trolls russes avaient clairement fait de la Finlande une de leurs priorités. Dès les années 2000, Poutine a financé l’arrivée de chaînes russophones et russophiles dans le pays. Ça m’a donné envie d’en savoir plus et de remonter jusqu’à la source.
Jessikka Aro / © Calypso Mahieu
Qu’avez-vous découvert sur place ? Et comment enquêter sur un bâtiment qui n’existe pas officiellement ?

J’avais entendu parler de la « troll factory » de Saint-Pétersbourg. Grâce à l’aide de fixeurs, nous avons pu faire des films de l’immeuble, trop bien gardé pour réussir y entrer. Nous ne savions pas ce qui se passait dans ce qui se présentait comme une agence de pub. Mais leur site Internet officiel n’avait pas de clients, pas de paywall, c’était très sommaire et ça sentait l’arnaque. Nous avons alors trouvé toutes les offres d’emplois pour rejoindre précisément ce bâtiment. On parle d’une organisation gigantesque et très complexe, pas uniquement une petite armée de hackers. Ils recrutaient autant des ingénieurs que des spécialistes des requêtes Google, des designers graphiques ou des rédacteurs. Surtout, les offres d’emplois précisaient qu’ils cherchaient des gens qui pourraient produire de la matière en russe et en anglais. La croissance de ces recrutements était très suspecte.

En planquant devant l’immeuble, nous avons constaté qu’il y avait plusieurs dizaines d’entrées et de sorties simultanées, à 9 heures et à 21 heures. C’étaient les remplacements pour pouvoir travailler 24 heures par jour… Aucune agence de pub ne fait cela ! On a tout filmé et nous avons pu en déduire qu’entre 300 et 400 personnes travaillaient là-dedans. Après, nous avons eu la chance de tomber sur des gardes qui nous ont pourchassés alors que nous prenions des photos. Ils nous ont hurlé d’arrêter au nom de la sécurité de l’État, que si nous continuions, nous aurions affaire au Kremlin. Il n’y avait plus de doute possible : il s’agissait bien d’une usine de propagande moderne.



Qu’avez-vous fait ensuite avec cette « preuve » ?

Persuadée qu’il y avait là beaucoup plus que ce que je pouvais voir, j’ai lancé une grande campagne de crowdsourcing et j’ai reçu des tas de témoignages édifiants. J’ai lu des messages de personnes disant que le compte Twitter de l’ambassade russe les pourchassait et les harcelait en ligne, d’autres me racontaient que leurs hashtags suspects étaient attaqués violemment, et certaines m’ont indiqué avoir quitté les réseaux sociaux à cause de cela.

« Plusieurs personnes m’ont déclaré avoir cessé de croire dans l’existence de la vérité »
[url=https://twitter.com/intent/tweet?text=%C2%AB Plusieurs personnes m%E2%80%99ont d%C3%A9clar%C3%A9 avoir cess%C3%A9 de croire dans l%E2%80%99existence de la v%C3%A9rit%C3%A9 %c2%bb&url=http://bit.ly/2roVxej&via=usbeketrica][/url]

En tout, j’ai interviewé plus de deux cents personnes aux profils variés : certaines étaient des internautes lambda, d’autres des journalistes ou des modérateurs de médias qui se faisaient violemment attaquer par les trolls toute la journée. Plusieurs personnes m’ont déclaré avoir cessé de croire dans l’existence de la vérité. Les trolls avaient gagné.

Concrètement, quelles méthodes emploient les trolls pour parvenir à leurs fins ?

D’abord, leur storytelling est empreint de la rhétorique de la guerre froide, avec une disqualification par l’extrême de l’adversaire. J’ai vu des tas de vidéos dans lesquelles ils traitent les Occidentaux et les Ukrainiens de nazis, de fascistes. Ils accusent l’Otan et les États-Unis des mêmes maux, aussi bien sur YouTube que sur les réseaux sociaux, notamment dans des groupes dédiés. Leurs vidéos contreviennent aux principes éthiques du reportage de guerre, puisqu’ils diffusent des images où l’on assiste à des morts en direct... De ce point de vue, le Kremlin reprend les codes esthétiques d’Hollywood et c’est terriblement efficace. J’ai notamment le souvenir d’une vidéo où l’Ukraine était dépeinte comme une ordure, et la Russie comme un libérateur, qui a fait 2 millions de vues en deux jours !



Ils mènent aussi des actions plus ciblées avec des groupes Facebook dans lesquels les vidéos de haine se répandent pour gagner les sympathisants un à un. Et dès qu’un membre émet des doutes sur la véracité de l’info, il est évacué du groupe. Ça arrive encore aujourd’hui. Par ailleurs, des comptes bots relaient en permanence des infos présentant le président ukrainien comme un meurtrier. Enfin, partout où ils interviennent, les Russes transmettent de fausses infos sur l’orientation sexuelle. Depuis des décennies, l’homosexualité est leur idée fixe. Dans l’atmosphère ultraconservatrice de la Russie actuelle, elle est vue comme quelque chose de dégénéré. Pour eux, c’est une déviance. Mais le fait que les rumeurs sur Macron et ses soi-disant amants aient si peu d’effet prouve que dans d’autres pays, vous n’êtes pas aussi arriérés qu’eux !

Comment expliquer un tel engouement si les méthodes utilisées par les trolls consistent en des manipulations aussi grossières ? 

Parce que la plupart du temps, ils font un savant dosage : 50 % de vraies histoires et 50 % de fake news. C’est la raison pour laquelle des tas de journalistes se font avoir et reprennent ces fausses informations telles quelles. Prenez un site emblématique comme South Front : il s’agit d’un site contenant des infos sur la Syrie et d’autres terrains de guerre où les troupes russes sont impliquées. Certains articles reprennent des éléments si détaillés et exigent tant de connaissances du terrain qu’il devient quasiment impossible de démêler le vrai du faux… Regardez leur page Facebook : ils ont, aujourd’hui encore, des dizaines de milliers de fans qui partagent leurs infos, qui sont pourtant de la pure propagande. Ensuite, vous avez aussi un réflexe psychologique. De nombreuses personnes m’ont confié qu’elles comprennent qu’il s’agit de propagande mais qu’elles ne sont pas pour autant influencées. Mais d’autres relaient ces informations parce qu’elles y croient : ce sont les idiots utiles du Kremlin.

« J’ai reçu des SMS de contacts professionnels me disant que je devais aller en prison »
[url=https://twitter.com/intent/tweet?text=%C2%AB J%E2%80%99ai re%C3%A7u des SMS de contacts professionnels me disant que je devais aller en prison %c2%bb&url=http://bit.ly/2roVxej&via=usbeketrica][/url]

Vos reportages ont paru en anglais, en finnois et en russe, vous avez reçu le Bonnier Award du meilleur article de l’année 2016, puis vous avez été personnellement ciblée par les trolls qui ont essayé de vous faire taire. Une enquête est toujours en cours, donc vous êtes tenue à une certaine discrétion, mais pouvez-vous nous décrire ce qu’ils vous ont fait subir ?

En septembre 2014, j’ai commencé à subir les premières attaques de trolls. J’ai reçu des appels énervés de Russie et d’anciens pays de l’URSS comme l’Ukraine ou le Kazakhstan. Une fois, le coup de fil s’est limité à un bruit de balle de pistolet… Je bloquais les numéros mais cela revenait sans cesse. Puis la campagne de diffamation en ligne a commencé. Les trolls diffusaient des commentaires ou de faux articles accréditant l’idée que je n’étais pas une vraie journaliste, mais que j’étais un agent secret américain. Vieille ficelle du temps de l’URSS… Ils m’ont aussi accusée de propager une haine antirusse en Finlande. Cette manipulation a été plus efficace : j’ai reçu des SMS de contacts professionnels me disant que je devais aller en prison. Cela ne m’a pas empêchée de continuer à publier sur eux et leurs méthodes, car je voyais que les gens qui m’attaquaient étaient liés à Poutine.

« Ils ont dit que j’étais une dealer, une droguée, que j’étais schizophrène, et ils ont transformé une photo en me coloriant les dents en marron pour accréditer l’idée que je prenais trop de drogues »
[url=https://twitter.com/intent/tweet?text=%C2%AB Ils ont dit que j%E2%80%99%C3%A9tais une dealer, une drogu%C3%A9e, que j%E2%80%99%C3%A9tais schizophr%C3%A8ne, et ils ont transform%C3%A9 une photo en me col%e2%80%a6&url=http://bit.ly/2roVxej&via=usbeketrica][/url]

Alors, les trolls ont continué en créant des groupes Facebook pour me dénigrer. Ils ont écrit des articles en finnois où je suis dépeinte comme une extrémiste de l’Otan, alors que je ne sais même pas si la Finlande devrait rejoindre cette organisation sur laquelle je n’ai aucun avis ! Ils ont également dit que j’étais une dealer, une droguée, que j’étais schizophrène, et ils ont transformé une photo en me coloriant les dents en marron pour accréditer l’idée que je prenais trop de drogues. Ça a marché : sur Twitter, les gens me parlaient de mes dents ! Les trolls ont même écrit à mes amis. Un de mes anciens amis m’a envoyé des menaces de mort sur le thème : « Le salaire des traîtres à la patrie, c’est la mort. » J’ai aussi reçu des menaces anonymes de mort et de viol de façon extrêmement fréquente. Heureusement, mon employeur a été extraordinaire dès le début. Au premier appel menaçant, un vendredi soir, je l’ai contacté et il est venu directement avec les personnes en charge de la sécurité chez nous. Ils m’ont tout expliqué et ont mis en place des procédures qui se sont révélées très efficaces. En plus, j’ai bénéficié de l’action et de la protection sans relâche de la police finlandaise, qui a tout de suite pris l’affaire au sérieux et s’est montrée extraordinaire.
Dessin de François Olislaeger
Justement, la police finlandaise s’est dotée d’une brigade anti-haine en ligne. Est-ce vraiment efficace pour lutter contre la propagande ? 

Oui, cela va servir. Ils remontent jusqu’aux coupables et arrivent, parfois, à leur faire cesser leurs activités. Mais ce n’est clairement pas suffisant. En réalité, les gens les plus vulnérables aux fausses informations sont ceux qui ont le plus de problèmes sociaux. Les chômeurs sont ceux qui se radicalisent le plus facilement. Il faudrait que davantage de travailleurs sociaux aillent leur parler pour faire de l’éducation à l’information. Après, la première des préventions reste journalistique : il faut davantage de vérifications en amont sur tout ce qui vient de Russie. Trop de journalistes couvrent des manipulations grossières.

« Il faut qu’il y ait des réactions plus unanimes, plus sévères, à chaque nouveau scandale »
[url=https://twitter.com/intent/tweet?text=%C2%AB Il faut qu%E2%80%99il y ait des r%C3%A9actions plus unanimes, plus s%C3%A9v%C3%A8res, %C3%A0 chaque nouveau scandale %c2%bb&url=http://bit.ly/2roVxej&via=usbeketrica][/url]

Depuis vos révélations, les trolls russes ont été impliqués dans l’élection de Trump, le référendum sur le Brexit, les élections en Allemagne et sans doute beaucoup d’autres événements dont nous n’avons pas forcément conscience. On imagine que cela ne vous surprend pas. Mais quelles limites voyez-vous à leur action ?

Depuis l’affaire de la « troll factory », je reçois énormément d’appels à l’aide. Je donne des conseils à beaucoup de journalistes et de chercheurs. Mais ce que je note, hélas, c’est qu’ils ne s’y intéressent que quand leur pays est attaqué. Par exemple, depuis le débat sur le référendum d’indépendance en Catalogne, j’ai reçu des appels inquiets venant d’Espagne. Or, on ne doit pas traiter le problème localement mais globalement. En 2014, nous savions déjà que les trolls allaient attaquer partout, sans limites. Il faut prendre au sérieux les mises en garde de journalistes tels que nous ! Mafia State, le livre du journaliste britannique Luke Harding, qui raconte les agressions des Russes à son encontre quand il était reporter là-bas, aurait dû alerter plus de monde. Il faut qu’il y ait des réactions plus unanimes, plus sévères, à chaque nouveau scandale.



En France, à la suite de l’ingérence russe dans la campagne présidentielle 2017, l’exécutif souhaite instaurer une loi contre les fake news. Pensez-vous que cela soit une bonne idée et qui faut-il viser en priorité ?

Cela peut être une bonne idée si votre législation ne prend pas déjà en compte les fausses informations menaçant la sécurité nationale. On parle ici d’activités criminelles qui doivent être poursuivies comme telles. Après, au-delà de ceux qui écrivent ou filment les fausses infos, il faut que Facebook soit vraiment tenu pour responsable et coupable : ils laissent sur leur plate-forme des propos négationnistes au sujet de l’Holocauste ! On ne peut pas laisser passer cela au nom de la liberté d’expression. Idem pour les informations affirmant que tous les musulmans sont terroristes, ça aussi, ça ne peut pas passer ! Enfin, il faut aller chercher le mal à la racine : la « troll factory » de Saint-Pétersbourg n’est toujours pas interdite ni fermée, malgré les demandes répétées d’[url=https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2018/05/how-you-can-help-amnesty-fight-twitter-trolls/?utm_source=TWITTER-IS&utm_medium=social&utm_content=1521219422&utm_campaign=Online Violence Against women&utm_term=News]Amnesty International[/url]. C’est une bataille qui continue. Récemment, une citoyenne russe a gagné son procès contre la « troll factory » à la suite de la publication d’un reportage. Elle a gagné un rouble mais a prouvé son existence légale. Il faut continuer.

 

Cet article est paru initialement dans le numéro d'octobre 2018 du magazine Usbek & Rica.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk le Lun 10 Déc - 2:21

Ouaip, je ne vais pas jeter de l'huile sur le feu mais si j'ai bonne mémoire, c'est bien Macron qui, il n'y a pas si longtemps que celà, faisait la leçon à tout le monde du haut de sa superbe : à l'Amérique, la Russie, la Turquie, l'Italie, la Pologne, la Hongrie, la Tchéquie et j'en passe...

Ils rigolent bien aujourd'hui, les gouvernements étrangers : "l'arroseur arrosé" en quelque sorte...  clown jocolor
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6013
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk le Lun 10 Déc - 2:30

Euh... Ma réaction au dessus, répondait aux réctions des gouvernements étrangers n'est-ce-pas...

Maintenant, "Moscou manipule les gilets jaunes" ça me fait doucement rigoler quand on sait que 78% des français soutiennent le mouvement !

Je m'étonne que les gilets jaunes n'aient pas encore demandé dans leur revendications, le rattachement de la France à la Russie...  bounce bounce bounce

Pas besoin de la propagande Poutinienne pour monter le peuple de France contre Macron, hein ! Il sait parfaitement trouver les mots et les non-réponses pour le faire lui même... Laughing Laughing Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6013
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 10 Déc - 10:46

Krispoluk a écrit:Euh... Ma réaction au dessus, répondait aux réctions des gouvernements étrangers n'est-ce-pas...

Maintenant, "Moscou manipule les gilets jaunes" ça me fait doucement rigoler quand on sait que 78% des français soutiennent le mouvement !  scratch

Je m'étonne que les gilets jaunes n'aient pas encore demandé dans leur revendications, le rattachement de la France à la Russie...  bounce bounce bounce

Pas besoin de la propagande Poutinienne pour monter le peuple de France contre Macron, hein ! Il sait parfaitement trouver les mots et les non-réponses pour le faire lui même... Laughing Laughing Laughing
Sondage dans ma clientèle : 25% ??????
Et pourtant j'ai des CMU !!


Des dictateurs, des populistes et des fachos qui font la morale à des pays démocratiques !
C'est comme si Hitler critiquait Israel Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 10 Déc - 10:57

http://khpg.org/en/index.php?id=1544295741&fbclid=IwAR3s-ejQ2Y4__gcvTwPLy-evARg14zrtD2yfVe0lR-g1rBExZtJwGNZ5yJ4

La télévision d'Etat russe surprise en train d'utiliser un faux "militant ukrainien" maudan "désabusé pour affirmer qu'Euromaidan n'a apporté que la guerre dans le Donbass
Programme de Pyervy Kanal, Vitaly Yurchenko se faisant passer pour un activiste désillusionné du Maidan ukrainien

La chaîne russe Pyervy Kanal [Chaîne 1] a célébré l'anniversaire de la Révolution de la dignité [Euromaidan] en Ukraine le 21 novembre avec un programme visant à prouver qu'Euromaidan n'avait causé que des difficultés et des souffrances à l'Ukraine et que Kiev tentait d'attribuer ses problèmes à la Russie. agression mythique ". Le message, le format et les méthodes de manipulation utilisés étaient assez classiques, mais cette fois, il y avait un bip. L'ancien militant de Maidan, désillusionné et tremblant, ne trouve sa chaleur que dans les bras de son chat et est présenté comme un biélorusse tout à fait à l'aise, originaire de Minsk.

Après avoir été nommé et dénoncé comme un menteur, le faux Ukrainien, dont le vrai nom est Vitaly Yurchenko, a exprimé sa «honte sans bornes» pour sa part dans la tromperie. Il a affirmé, dans une interview accordée à la publication biélorusse "Nasha Niva", qu'il avait simplement été commandé par Pyervy Kanal, car la "véritable interview" de ce dernier était arrivée avec une mauvaise qualité sonore. Il a même affirmé, avec un minimum de crédibilité, qu'il n'avait pas pris part au faux pour de l'argent. Depuis lors, la chaîne elle-même a tenté de nier toute responsabilité, affirmant que des "journalistes" ou des journalistes indépendants étaient impliqués.

Il est en grande partie indifférent de savoir si la chaîne a recherché le «militant Maidan Maidan» «désillusionné et gelant», ou si elle a simplement commandé un tel personnage. Ce n'était pas un reportage, mais un exercice de propagande de 10 minutes visant à repousser la ligne selon laquelle les Ukrainiens ont été trompés il y a cinq ans et sont mécontents, ils ne montrent rien pour leurs protestations, mais des appartements froids. C’est du moins la partie la plus inoffensive de la propagande dans laquelle le présentateur associe ouvertement Euromaidan à la guerre dans le Donbass, affirmant que celle-ci a envoyé «plus de 10 000 personnes, principalement des civils, dans leurs tombes», a forcé nation "de parler dans une langue qui n'est pas leur langue maternelle" et de croire au "non-sens", qui, dit-il, inclut les croix gammées nazies et la haine des Russes. C’est cette haine, poursuit-il, qui est l’élément essentiel.

Le programme devrait dissuader les Ukrainiens ou les autres qui croient encore qu'il est logique d'essayer de contrer la propagande de l'intérieur en disant la vérité sur de tels programmes. Les paroles prononcées par un authentique ukrainien sur la nécessité de poursuivre et d'achever la Les réformes de Maïdan «une fois que nous avons gagné cette guerre et que la Russie arrête son agression» sont immédiatement reprises et utilisées à des fins de manipulation. Le présentateur sursaute en affirmant que même ceux qui adhèrent encore aux idées de Maïdan utilisent ce qu’il appelle «la mythique agression russe» pour expliquer tout ce qui ne va pas en Ukraine. Ceci, affirme-t-il, explique qui a intérêt à ne pas mettre fin à la guerre dans le Donbass.

Le flot de mensonges, nombreux toxiques, arrive bien avant que la caméra ne zoome sur un prétendu ancien militant de Maidan, appelé "Kyril Chubenko" et son chat. Il dit qu'Euromaidan ne lui a personnellement rien donné, et se plaint du manque de chaleur, du prix de l'énergie et de l'incertitude quant à la manière de "passer l'hiver, comment envoyer les enfants à l'école".

Rien de surprenant qu'Euromaidan n'ait rien donné au biélorusse Vitaly Yurchenko. Ses remords pour avoir pris part à la guerre de l'information en Russie sont certes justifiés, mais ils seraient plus convaincants si elle avait eu lieu avant, pas après, il aurait été exposé , initialement par un blogueur russe, Ilya Valamov.

Le suivi de Valamov sur son rapport initial se termine par un rappel utile . “” Pyervy Kanal nourrit la population russe avec des levains et de la merde à l'aide de fonds publics. En 2017, la chaîne a reçu 7,32 milliards de roubles de l'État et, de 2018 à 2021, elle recevra des subventions de l'Etat s'élevant à 6,6 milliards de roubles chaque année . "

Si les remords de Yurchenko sont vraisemblables, rien ne permet de croire que Pyervy Kanal a commis une véritable erreur.

Le 12 juillet 2014, Pyervy Kanal a diffusé une "interview" avec une femme présentée comme réfugiée et mère de quatre enfants. Elle n'était ni l'une ni l'autre et a été vue dans plusieurs cascades de propagande, mais celle-ci a suscité un scandale et une dégoût particuliers. La femme a affirmé avoir vu un garçon de trois ans être crucifié par des soldats ukrainiens «sur la place Lénine, à Sloviansk», et sa mère a été tuée parce que son père était un militant pro-russe. Même les détails qui pouvaient être facilement vérifiés étaient erronés (il n'y a pas de place Lénine à Sloviansk!), Ce qui rend tout à fait impossible de croire que la présentatrice Yulia Chumakova n'était pas au courant du mensonge qu'elle contribuait à répandre.

Le scandale entourant cette histoire a forcé Pyervy Kanal à tenter une excuse, mais jamais assez pour lui permettre de supprimer la fonction , bien que ce soit un faux du début à la fin.

Ce n’était en fait qu’un des innombrables faux-semblants de ce type à la télévision russe en 2014, y compris une occasion où deux chaînes ont utilisé le même acteur pour des rôles diamétralement opposés.

En août 2015, Colta.ru s'est entretenu avec trois anciens employés des principales chaînes russes sous le couvert de l'anonymat et avec Stanislav Feofanov, qui avait auparavant travaillé pour REN TV.

L'un d'eux a expliqué que son rédacteur en chef avait dit au personnel en février 2014 que les années 1970 et 1980 avaient été un jeu d'enfant pour la guerre froide qui commençait et qu'ils devraient quitter les médias maintenant s'ils ne voulaient pas participer. La plupart sont restés.

Une des personnes a déclaré à Colta.ru que les hauts responsables de la chaîne étaient allés à des réunions au Kremlin, à la suite de quoi ils ont tenu leurs propres réunions avec quelques privilégiés. Parmi ces derniers figuraient des présentateurs à qui des instructions sur la terminologie à employer («junte», «fasciste», etc.) ont été données, ainsi que sur le sujet traité.

Après l'invasion de la Crimée par la Russie, un soi-disant «référendum» a eu lieu en mars 2014, chaque chaîne devant fournir au moins une histoire, sinon plus, de la Crimée chaque jour, en mettant clairement l'accent sur la manière dont les choses s'épanouissaient. heureux d'avoir «rejoint la Russie».

Cette machine de propagande de guerre, qui raconte des horreurs en Ukraine (commises, bien sûr, par des Ukrainiens uniquement) a apparemment frappé, les chaînes étant beaucoup plus regardées, et donc profitables. Les instructions venaient d'en haut - de l'administration du président Vladimir Poutine - selon lesquelles les chaînes ne devraient pas se faire concurrence. Ils faisaient tous partie de ce que la source appelle un «organisme de propagande générale».

La source de Colta a raconté que, contrairement à la guerre russo-géorgienne, le système avait été mis au point et bien préparé au fil des semaines, des mois et des années.

Le programme du 21 novembre 2018 montre combien peu de choses ont changé.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Thuramir le Lun 10 Déc - 12:59

Caduce62 a écrit:
Krispoluk a écrit:Euh... Ma réaction au dessus, répondait aux réctions des gouvernements étrangers n'est-ce-pas...

Maintenant, "Moscou manipule les gilets jaunes" ça me fait doucement rigoler quand on sait que 78% des français soutiennent le mouvement !  scratch

Je m'étonne que les gilets jaunes n'aient pas encore demandé dans leur revendications, le rattachement de la France à la Russie...  bounce bounce bounce

Pas besoin de la propagande Poutinienne pour monter le peuple de France contre Macron, hein ! Il sait parfaitement trouver les mots et les non-réponses pour le faire lui même... Laughing Laughing Laughing
Sondage dans ma clientèle : 25% ??????
Et pourtant j'ai des CMU !!


Des dictateurs, des populistes et des fachos qui font la morale à des pays démocratiques !
C'est comme si Hitler critiquait Israel Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil

C'est exactement cela. Et Macron a eu parfaitement raison de critiquer les pays qui se sont engagés dans des réformes non démocratiques. Les manifestations de mécontentement des gilets jaunes (qui ne représentent d'ailleurs qu'une vingtaine de pour cent des français, même si une large partie de l'opinion publique a déclaré soutenir leurs revendications) ne sauraient justifier ou occulter la dérive antidémocratique des Etats dénoncés par Macron. D'ailleurs, la Pologne s'est fait condamner par la Cour de Justice de l'UE sur la question de sa réforme des retraites des magistrats à la Cour de Cassation polonaise, et, la queue entre les jambes, la Pologne s'est pliée à l'ordonnance de la Cour : https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2018-10/cp180159fr.pdf
Thuramir
Thuramir

Messages : 2803
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 10 Déc - 20:07

“Gilets jaunes”. Les bons conseils d’Erdogan, Poutine et compagnie à la France  Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

COURRIER INTERNATIONAL - PARIS
Publié le 10/12/2018 - 17:53

Plusieurs dirigeants étrangers se sont permis de commenter la situation en France suite au mouvement des “gilets jaunes”. Et ce ne sont pas forcément les plus recommandables…

Bachar El-Assad le boucher syrien !
Dans son édition du lundi 10 décembre, le journal syrien pro régime Tishreen fait sa une sur les “1 723 personnes arrêtées durant les manifestations en France”. Le quotidien, soutien de Bachar El-Assad, explique qu’à Paris, “les chars sont dans les rues et les ‘gilets jaunes’ menacent Macron”. Une semaine auparavant, le 2 décembre, le journal de Damas fustigeait “le régime de Macron [qui] réprime des manifestants pacifiques”. et qui gaze au chlore sa population civile ???

Recep Tayyip Erdogan le sultan sanguinaire !
Le président turc a “condamné les violences à Paris” et a accusé la police française “d’être coupable d’usage excessif de la violence”, rapporte Al-Araby. D’après le site d’information, il aurait poursuivi : “Les policiers de ceux qui ont tourné notre police en ridicule, qui les ont critiqués, qui ont affirmé que notre police était cruelle, regardez ce que fait leur police maintenant”. Il a emprisonné et torturé ses propres policiers suspectés d'opposition !

Donald Trump
Le président américain a profité des manifestations du 8 décembre pour fustiger l’Accord de Paris sur le climat qui “ne marche pas si bien pour Paris”. L’hôte de la Maison-Blanche a par ailleurs assuré que des manifestants français chantaient “We want Trump” (“Nous voulons Trump”), “mais la vidéo correspondante avait été tournée à Londres”, relève CNN. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a demandé à Donald Trump de ne pas se mêler de la politique interne de la France. Peut t'on critiquer un con à 2 neurones ???

Vladimir Poutine
Le président russe a demandé aux “autorités parisiennes de s’abstenir de tout recours excessif à la force, conformément aux principes humanistes”.  Shocked ça existe en Russie ? et les opposants emprisonnés ? les journalistes assassinés ? les pays occupés ?

Mahmoud Ahmadinejad
Sur Twitter, l’ancien chef d’État iranien a interpellé Emmanuel Macron en lui demandant “d’écouter les demandes et d’y répondre de la meilleure des manières”. Celui dont la réélection en 2009 fut contestée dans la rue, avec une violente répression à la clé, assure désormais qu’“aucun pouvoir ne peut s’opposer à son peuple”. mais pas de problème pour pendre les opposants ou lapider les femmes !!

Matteo Salvini le facho populiste admirateur de Mussolini !! 
Le ministre de l’Intérieur et leader de l’extrême droite italienne était resté plutôt discret sur le mouvement des “gilets jaunes” jusqu’à présent. Dimanche 9 décembre, il a profité de la crise en France pour lancer un message à l’Union européenne et son refus du budget italien, selon il Giornale. “Vous voulez que l’Italie connaisse des scènes comme celles qui se déroulent à Paris ?”, a-t-il menacé. Il y a quelques jours, Matteo Salvini aurait affirmé, selon les médias italiens : “Macron n’est plus un problème pour moi ou pour l’Europe. Il est un problème pour les Français.”

Et que dit gros bébé de Corée du Nord ??? Cuba ? .......
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 12 Déc - 12:19

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 14 Déc - 11:31



Les GJ devraient baisser leur consommation de Ricard lol! ça déteint sur les gilets et les neurones !!


Dernière édition par Caduce62 le Ven 14 Déc - 20:32, édité 1 fois
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 14 Déc - 20:30



Ils carburent à l'antigel en Russie ??lol!
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Sam 15 Déc - 14:56

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 21 Déc - 2:22

Quand Poutine disserte sur la crise des gilets jaunes  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil 

Par  Pierre Avril   Mis à jour le 20/12/2018 à 18:23  Publié le 20/12/2018 à 16:18

Correspondant à Moscou

«Les Français n'ont pas aimé de devoir payer de leur poche les changements dans la politique énergétique de leur pays», a déclaré jeudi Vladimir Poutine pour expliquer le mouvement des gilets jaunes en France. Le chef du Kremlin s'exprimait lors de sa conférence de presse annuelle, au cours de laquelle il s'est employé à rassurer la population russe également mécontente de la dégradation de son niveau de vie et de la hausse des prix. À la différence de la France qui avait pour objectif de financer le développement des énergies alternatives via de nouvelles taxes, les prix de l'essence en Russie ont augmenté à cause de la simple hausse du cours du pétrole, et Moscou «lutte» précisément pour en minimiser les conséquences de cette inflation, a estimé le chef du Kremlin.

« Les Parisiens de souche qui ont été obligés de partir vivre en banlieue. » Laughing 

Les compagnies pétrolières russes ont récemment signé avec l'État un accord visant à geler jusqu'au 1er mars 2019 leurs prix de vente de gros aux stations, dans l'espoir d'une stabilisation des tarifs à la pompe. Le prix du litre de diesel était passé de 40,7 roubles début 2018, à 45,11 roubles (environ 60 centimes d'euros), suscitant des manifestations en Sibérie et dans le Caucase. Vladimir Poutine a cependant rappelé qu'une hausse de la TVA de 2 % se produirait à partir du 1er janvier. Et ça se dit producteur de pétrole !!  Laughing

En France, la hausse de l'essence n'a été qu'un «prétexte» à un mécontentement plus général émanant en particulier «des Français de souche», et soutenu par «plus de 70 % de la population», a fait remarquer Vladimir Poutine. Les principales victimes, a-t-il ajouté, sont les «Parisiens de souche qui ont été obligés de partir vivre en banlieue», Laughing Laughing Laughing et désormais contraints d'effectuer des allers-retours quotidiens. Pour autant, le chef de l'État russe s'est toujours défendu de toute «ingérence» dans les affaires des pays étrangers. «Il ne serait pas correct d'évaluer l'action des pouvoirs français», a ajouté Vladimir Poutine. Moscou est soupçonné par les autorités françaises d'avoir attisé le mouvement des gilets jaunes, ce que le Kremlin dément fermement.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 21 Déc - 2:26

Le Ribbentrop de Poutine souligne que Moscou veut toujours toute l'Ukraine, déclare Portnikov

2018/12/20 - 20:21 • AGRESSION RUSSE

http://euromaidanpress.com/2018/12/20/putins-ribbentrop-emphasizes-moscow-still-wants-all-of-ukraine-portnikov-says/?fbclid=IwAR2-wAEczFtyCKYkW2bX7eObz-PZU7XtAdIeoXjpDXMQV-xngtx18ILkm64

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que Moscou ne reconnaîtrait pas les "républiques" du Donbass, car cela reviendrait à "perdre tout le reste de l'Ukraine et à le laisser aux nazis", ce qui indique clairement que le "Ribbentrop de Poutine" veut que le Kremlin veuille Selon Vitaly Portnikov, contrôler l’ensemble de l’Ukraine et pas seulement une partie de celle- ci .

Ce n'est pas surprenant, bien sûr, dit le commentateur ukrainien. Cela a longtemps été la conclusion des analystes ukrainiens et occidentaux; mais maintenant Lavrov l'a confirmé et d'une manière qui rend ses propos encore plus menaçants pour le peuple ukrainien.

Comme la Russie l'a souvent fait, avant de envahir un autre pays, Moscou insiste sur le fait qu'elle sauve ce pays d'un régime que sa population déteste, poursuit Portnikov. Ce que Lavrov a dit est simplement une réitération de cette approche, tout comme son insistance sur le fait que l'Ukraine prépare une provocation impliquant une force militaire contre la Russie.

Le commentateur ukrainien a déclaré que "cette accusation est une indication directe du fait que la Russie n'a pas cessé de se préparer à une invasion militaire directe de l'Ukraine et qu'elle n'a pas oublié l'existence d'un corridor terrestre menant à la Crimée occupée", bien que certains voudraient croire le contraire. sur la base de la propagande du Kremlin.

Les références au nazisme sont particulièrement importantes, a commenté le commentateur russe Anton Orekh pour ce qu'ils disent sur la pensée de Moscou et sur ses hypothèses concernant le peuple russe. Lavrov a mentionné à quatre reprises des nazis en Ukraine, ce qui reflète les vues de la Russie.

Orekh a ajouté que Lavrov insistait pour que le "régime" de Porochenko affiche tous les aspects du nazisme et pas seulement certains. Il faut donc rechercher le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, l’homophobie, la suprématie de la nation ukrainienne, l’utilisation de symboles du Troisième Reich et les louanges d’ Adolf Hitler .

C'est évidemment absurde, même si ceux qui le croient ne seront pas susceptibles d'arguments rationnels. "Mais Lavrov n'est pas fou," dit Orekh. Et cela signifie "il doit y avoir une raison pour qu'un homme d'État sérieux dise de telles choses".

En fait, il y en a, dit Orekh. Et c'est simple: «Nous devons expliquer pourquoi l'Ukraine s'est soudainement transformée en ennemi. Nous devons expliquer pourquoi nous avons saisi la Crimée et pourquoi nous soutenons la révolte dans le Donbass »- et le faire d'une manière que même les plus denses comprendront et accepteront immédiatement.

«Notre principale réalisation historique, a déclaré le commentateur russe, est la victoire sur les fascistes et les nazis. Et la propagande mobilise cette esthétique. Les nazis ne sont pas les seuls à régner en Ukraine. Il y a des nazis dans les pays baltes, des nazis en Pologne, des nazis pratiquement partout où les gens ne sont pas d'accord avec nous. "

En réalité, il n'y a pas plus de nazis dans aucun de ces endroits qu'en Russie - et peut-être même encore moins - mais Lavrov et ses semblables trouvent utile d'utiliser ce modèle idéologique sur les autres plutôt que sur quiconque en Russie aujourd'hui.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 24 Déc - 20:36


Se méfier des fake news  lol! 
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 4 Jan - 10:31

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk le Ven 4 Jan - 13:53

Laughing Laughing Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6013
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 28 Jan - 20:54

L'ARROSEUR ARROSÉ LaughingLaughingLaughing

https://www.nouvelobs.com/societe/20190128.OBS9214/quand-rt-se-fait-pieger-par-un-troll-lors-de-la-marche-des-foulards-rouges.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3JZ1X8rIiPdSgLew_Ivxznx5pDyEbREvOPROhUX5vTeUrWFrUAH5IeCBE#Echobox=1548680547

Quand RT se fait piéger par un troll lors de la marche des "foulards rouges"

Par L'Obs
Publié le 28 janvier 2019 à 13h23

Non, l'homme interrogé par Russia Today dimanche lors de la manifestation des "foulards rouges" à Paris n'était pas un militant macroniste, ni un des initiateurs du mouvement. Pas même un de ces milliers de manifestants qui étaient descendus dans les rues pour "défendre la démocratie et les institutions" face aux violences qui ont émaillé le mouvement des "gilets jaunes".

10.000 "foulards rouges" défilent à Paris pour "défendre les institutions"

Se présentant sous le nom de "David", l'homme s'était prononcé en faveur d'un "Etat policier" afin de réprimer les manifestations des "gilets jaunes" et avait plaidé pour que l'Union européenne "impose" sa volonté aux peuples. Un discours radical qui avait choqué de nombreux téléspectateurs et internautes. En réalité, "David" serait un membre habitué du forum 18-25 ans de Jeuxvideo.com.

Il n'est pas le seul à avoir piégé certains médias et manifestants ce dimanche.

Un "foulard rouge" bidon

Face aux interrogations soulevées par le discours halluciné du jeune homme, Russia Today assure avoir mené l'enquête et réussi à déterminer que leur journaliste présent sur place s'était fait avoir. Par ailleurs, l'homme présenté à tort comme membre du mouvement des "foulards rouges" a également été pris en photo tenant une pancarte signée d'un slogan bien connu des habitués du forum 18-25 ans. De quoi signer son "crime" ?

"L'effet attendu par l'intrus ayant infiltré le cortège semble avoir porté ses fruits, son intervention ayant généré plusieurs milliers de réactions", note la rédaction de Russia Today dans son mea culpa. Laquelle rejette également "les accusations de manipulation de Laurent Souillé (sur franceinfo), initiateur de la marche des "foulards rouges", qui affirme, à tort, que l'entretien en direct, par un reporter de RT France, d'un individu se présentant comme l'un des organisateurs de la marche, est une 'fake news organisée'".

Des pancartes humoristiques

A noter que "David" n'est pas le seul à avoir réussi son coup ce dimanche. Certains ont également réussi à infiltrer la manifestation concurrente pour y défiler sous des bannières parodiques telles que "Mon amie c la finance", "LBD mon amour" ou "Benalla - Castaner" avec un immense cœur dessiné à côté des noms de l'ancien chargé de mission de l'Elysée et du ministre de l'Intérieur. Selon "Libération", ce concours de slogans tournant en dérision les "foulards rouges" aurait été initié sur les réseaux sociaux par deux militantes, en soutien aux "gilets jaunes".

Le temps que la supercherie soit découverte, les clichés des "banderoles" ont là-aussi déclenché des centaines de commentaires d'internautes persuadés d'être confrontés à des vrais manifestants pro-Macron.

L'Obs
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 30 Jan - 15:31

FACEBOOK A SUPPRIMÉ 364 PAGES, GROUPES ET COMPTES LIÉS À SPUTNIK  Laughing Laughing Laughing 

http://www.fredzone.org/facebook-supprime-364-pages-groupes-et-comptes-lies-a-sputnik-778?fbclid=IwAR2gx_PUbW9mRXkMJqOxNEBu2-EDfGdGxmCYhIUBN2IfNZBvBH5CDGhaINA

24 janvier, 2019 at 18:02 

Facebook déclare avoir fermé des centaines de comptes liés au groupe médiatique Sputnik. Le responsable de la politique de cybersécurité du réseau social affirme avoir pris cette décision suite à un conseil de la police. Ces comptes identifiés comme appartenant à des employés de Sputnik ont été supprimés car ils traitaient des sujets qui sèment la discorde à l’aube des élections.

L’agence de presse russe qualifie cet acte d’ingérence à la vie politique de la Russie et affirme qu’il s’agit d’une décision purement politique pour influencer le résultat de la course à la présidentielle.

En réponse aux diverses accusations lancées à l’encontre de la plateforme, son Directeur général a affirmé que désormais, Facebook adopte une politique qui vise à opprimer tout acte répréhensible présent sur la plateforme.

Sputnik en ligne de mire

Sputnik est une agence de presse russe qui s’est donné pour mission de lutter « contre la propagande occidentale ».

Le média considère que les Occidentaux veulent imposer un point de vue unique pour tout le monde. Contrairement aux Occidentaux qui prônent un monde unipolaire, l’objectif est de promouvoir un monde multipolaire selon son président Dmitri Kissilev.

En occident, l’agence de presse est accusée de lancer des discours anti OTAN, des mouvements de contestation et des campagnes de désinformation via son hebdomadaire Vesti nedeli, la chaîne publique Rossia, le site Sputniknews.com et les réseaux sociaux comme Instagram et Facebook.

La riposte de Facebook

Dans le cadre de la politique de sécurité relative à l’utilisation du réseau social, Facebook interdit dorénavant le contenu extrémiste ainsi que les diverses opérations de propagande. Les discours incitant à la haine sont également mis dans le même panier. C’est cette politique que la plateforme a utilisée pour justifier sa décision de fermer les centaines de pages liées de près ou de loin à Sputnik.

Malgré cette explication, les opinions sur cette affaire divergent. Certaines personnes pensent que Facebook a raison d’avoir supprimé ces comptes tandis que d’autres n’écartent pas le fait qu’il y a nécessairement un dessein politique dans une telle décision.

Cette situation relate d’une part la lutte d’influence entre l’Occident et la Russie, ce qui n’est pas prêt de s’atténuer à la lumière des différends opposants les protagonistes.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Thuramir le Mer 30 Jan - 23:48

Caduce62 a écrit:FACEBOOK A SUPPRIMÉ 364 PAGES, GROUPES ET COMPTES LIÉS À SPUTNIK  Laughing Laughing Laughing 

Il ne faut pas être dupe de ce genre d’informations. Tout ceci, c'est pour tenter de redorer son image suite au scandale Cambridge Analytica que Facebook publie cette info. Et d’ailleurs, 364 pages Facebook représentent quoi dans la masse ? C’est à peine un confetti parmi des centaines de milliers de pages de désinformation.
Thuramir
Thuramir

Messages : 2803
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mar 5 Fév - 19:17



#Ёлкин раскрыл тайну секретного российского оружия, вызывающего тошноту и галлюцинации.

Другие карикатуры тут: https://www.svoboda.org/z/16979
#Elkin a révélé le secret des armes russes secrètes causant des nausées et des hallucinations.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Sam 9 Fév - 17:07

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 13 Fév - 21:11

Russie. Le “poutinisme” comme référence historique

https://www.courrierinternational.com/une/russie-le-poutinisme-comme-reference-historique?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1550072786&fbclid=IwAR2VahKXWJjMBxkFNEiMk8CMeC4DxtxVLh0GVXh_NGO0bOS3egskQj9Ijyc

NOVAÏA GAZETA - MOSCOU
Publié le 13/02/2019 - 16:34


Pourquoi le journal d’opposition Novaïa Gazeta titre-t-il, sur sa une du jour, “le siècle de Sourkov” ? À quelques jours de la traditionnelle allocution présidentielle devant l’Assemblée fédérale (le 20 février), Vladislav Sourkov, conseiller de longue date de Vladimir Poutine, a publié dans le quotidien Nezavissimaïa Gazeta une longue réflexion sur la nature et l’avenir de l’État russe qui suscite beaucoup de réactions.

Il y décrit un “État de type nouveau” promis à une longue existence – “plusieurs dizaines d’années, voire un siècle”, et dont le socle est le “poutinisme”, comme on parlerait de “marxisme” ou de “gaullisme”.

Vladislav Sourkov, actuellement chargé du dossier ukrainien du Donbass, fut un temps l’“idéologue” du Kremlin. C’est à lui que revient la paternité du concept de “démocratie souveraine”, érigé en idéologie nationale à partir de 2007, et qui a amorcé le virage de la Russie vers un modèle de démocratie “original”, indépendant du modèle occidental.

Le renoncement à l’illusion au profit du réalisme

À ce titre, le conseiller n’a pas changé : la démocratie occidentale demeure à ses yeux un modèle qui se fourvoie. Elle fonctionne essentiellement sur le leurre et l’illusion, notamment “l’illusion du choix”, mais aussi de la “liberté”, voire de la “supériorité”. Au contraire, le “poutinisme” a opté pour le renoncement à l’illusion au profit du “réalisme” et de “l’honnêteté” vis-à-vis du peuple.

Le journal d’opposition Novaïa Gazeta se demande si le “poutinisme” doit désormais être considéré comme l’idéologie officielle, et se moque de ce texte qualifié d’essai d’“historiosophie mystique”.

Il tourne en dérision les passages sur l’existence d’un deep state aux États-Unis (comme on parle de deep web, le web caché) et sur le fait que, selon l’auteur, les Occidentaux commencent à “envier” le peuple russe et “regardent avec espoir du côté du Kremlin”, alors que l’économie globale de ce pays ne représente que quelques minables pourcentages de l’économie mondiale.

“Si en Occident tout le monde se cache derrière des sourires forcés et des institutions tout aussi hypocrites, la Russie, elle, exhibe à la face du monde l’appareil militaro-policier qui lui sert d’État, et le monde s’extasie devant notre nouvelle honnêteté”, parodie encore le journal.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Krispoluk le Mer 13 Fév - 22:23

Bon, je poste rarement dans la rubrique "propagande" car la propagande existe dans tous les camps...

Néanmoins, en recherchant des films sur la Crimée sur Youtube, je suis tombé sur ce film russe intitulé "Krim".

Intrigué, j'ai commencé à regarder. Très étonné au départ car on y présente la Crimée d'avant 2014. Une jeune journaliste de la télé ukrainienne est en vacances et rencontre un jeune homme local dont on ne sait pas trop s'il est russophile ou ukrainophile ?

Plus tard, on retrouve la jeune (et jolie) journaliste ukrainienne sur le Maïdan. Elle prépare des cocktails molotov et des jeunes excités ukrainiens balancent des cocktails molotov et font cramer des pauvres berkouts innocents !!! (oui, oui, c'est comme je vous le dis...) On voit complaisamment filmés, des drapeaux et des blasons rouge et noir de Praviy Sektor... ça y est, on commence à comprendre !

Plus tard, voyage en bus vers la Crimée, pour une raison impossible à comprendre, le bus d'innocents voyageurs est assailli par des "Bandéristes" qui fusillent à tout và les civils et balancent des cocktails molotovs dans le bus (des vrais fascistes, je vous dit...)

La journaliste ukrainienne arrive en Crimée. Des personnages inquiétants (activistes ukrainiens) ont reçu des armes et constituent des stocks pour leur défense locale, pourquoi ? La Crimée n'est-elle pas ukrainienne ? Est-elle menacée ? Veulent-ils tuer tous les russes ? On ne le saura jamais...

Il y a des conversations secrètes dans les bistrots et les restos, atmosphère de complot, les bandéristes sont là et dangereux (style Gestapo en France) Puis, soudain, la "Libération", de "gentils hommes verts" surgissent de nulle part et rétablissent l'ordre russe dans cette dangereuse pétaudière...

Ils prennent le contrôle des emplacements militaires stratégiques, un général "intelligent" de l'armée ukrainienne consent à livrer les clés de son centre de contrôle d'ordres et de transmissions militaires, le colonel (pacifique) des forces spéciales russes lui serre la main : "on est potes désormais, tu as pris la bonne décision pour préserver la paix mondiale" 

Néanmoins, un petit commando de forces spéciales ukrainiennes (des bandéro-fascistes ?) tentent de reprendre le contrôle de missiles anti-aériens ukrainiens pour détruire les gros transports de troupe Antonov qui déversent sur l'aéroport militaire de Belbek, les "gentils hommes verts" chargés de rétablir la paix menacée (par qui ???) en Crimée. Ils échoueront car l'ukrainien né en Crimée a compris désormais ou est le bon droit et la justice Laughing .

Tout finit bien dans le meilleur des mondes russes et les ukrainiens natifs de Crimée finissent par se rallier à cette solution si évidente de reprise de contrôle par le grand frère russe, de cette république autonome dangereusement menacée par les "bandéro-fascistes". 

Vous l'avez compris, mon propos est entièrement guidé par la dérision, à propos d'un film maladroit, dégoulinant (dégoûtant ?) de propagande poutinienne grossière mais qui néanmoins, a beaucoup plu en Russie, comme les commentaires des spectateurs l'attestent (très peu de commentaires critiques).

Le jeu des acteurs est pitoyable et seule l'actrice principale (supposée ukrainienne) trouve grâce à mes yeux. Peut être que ses extraordinaires yeux, couleur vert d'eau, ont su conquérir ma sympathie...  Cool Wink (peut-être aussi les scènes de sexe torride, rares dans un film russe, à la fin du film... Laughing Laughing Suspect pig)

Bon, enfin, un excellent film de propagande poutinienne dans lequel le réalisateur Alexeï Pimanov s'est vautré...  Twisted Evil

Je vous recommande de mettre les sous-titres en anglais ou en français pour vous y retrouver, faute de quoi, vous ne comprendrez rien à l'intrigue emberlificotée au possible...

Néanmoins, ce film subversif peur avoir des côtés intéressants car il m'a permis de revoir des jolis coins de Crimée que j'adore : la rade de Balaklava, Alushka, les habitations troglodytiques de - je ne me rapelle plus - Sevastopol et le "Nid d'hirondelles" au dessus de Yalta...  Cool

Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6013
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La propagande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 41 sur 42 Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum