Et après?

Page 2 sur 41 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Dim 23 Fév - 21:39

Thuramir a écrit:Ianoukovitch lâché par son propre parti
 
KIEV, 23 fév 2014 (AFP)
 
Le président déchu Viktor Ianoukovitch a été lâché dimanche par son propre parti, qui l'a jugé "responsable des événements tragiques" en Ukraine et a condamné sa "trahison" dans un communiqué.
 
"L'Ukraine a été trahie, les Ukrainiens dressés les uns contre les autres", a déclaré le Parti des régions, mettant en cause "la responsabilité de Ianoukovitch et de ses proches". Viktor Ianoukovitch a été destitué samedi par le Parlement et il est depuis introuvable.

Il lui sera bien difficile d'organiser une quelconque résistance, si son propre parti l'a lâché. Sic transit gloria...

Selon la presse, le choix du prochain premier ministre d'interim du gouvernement d'union nationale pourrait donner lieu à de vives empoignades politiques, le Parti es Régions ayant déjà annoncé qu'il ne soutiendra pas un gouvernement dirigé par Timochenko. Ce choix engagera évidemment l'avenir et l'unité de l'Ukraine.

Mon amie, qui est à Kurakhovo (Oblast de Donetsk) me disait que c'était calme à Donetsk jusque mercredi où ceux qui ont accès à internet ont été horrifié de voir l'armée tirer sur la population. Ces images de guerre civile ont déclenché un vent de panique et vendredi la population s'est précipité dans les banques pour retirer de l'argent et dévaliser les supermarchés pour faire des stocks de nourriture !! Néanmoins le parti des régions restera majoritaire dans cette région après le retournement de veste rapide des copains !!
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Dim 23 Fév - 21:42

Ukraine : transition délicate après le renversement de Ianoukovitch
Par Les Echos | 23/02 | 12:05 | mis à jour à 19:38

L’Ukraine est au bord de la banqueroute, voire menacée de partition. Destitué lors de la folle journée de samedi par un Parlement (238-0) ayant basculé du côté de l’opposition à la faveur du ralliement soudain de plusieurs dizaines de députés du parti au pouvoir, Viktor Ianoukovitch était introuvable dimanche soir, tout comme nombre de ses ministres et des dirigeants du FSB (ex KGB). Sans doute, après avoir abandonné précipitamment son palais surréaliste de la banlieue de Kiev, s’est-il réfugié à Kharkiv, dans l’est russophile du pays, sa région natale, d’où il fustigeait par communiqué le « coup d’Etat nazi » l’ayant renversé.
Le Parlement, lieu de toutes les intrigues et corruptions de ce pays de 46 millions d’habitants depuis l’indépendance en 1991, semble pourtant délibérer de manière régulière, ayant rétabli la Constitution de 2004, en vue de la formation d’ici mardi d’un gouvernement d’unité nationale dont la tâche sera à la fois de piloter la transition et de rééquilibrer des finances publiques catastrophiques. Après avoir aussi destitué le ministre de l’Intérieur et celui des affaires étrangères, et lancé des mandats d’arrêt contre le procureur général et le ministre du fisc, la Rada a désigné comme chef d’Etat par intérim un proche de la dirigeante d’un des trois principaux partis d’opposition, Ioulia Timochenko, libérée samedi de la prison où Ianoukovitch l’avait fait jeté il y a trois ans.

Candidate à la présidentielle
La pasionaria de la « révolution orange » de 2004 a aussitôt laissé entendre qu’elle serait candidate à l’élection présidentielle prévue le 25 mai, puisqu’elle s’est dite « pas intéressée » par le poste de Premier ministre de transition. Elle s’est aussitôt entretenue par téléphone avec la chancelière allemande, Angela Merkel, qui l’a appelée à œuvrer au respect de l’intégrité territoriale du pays. En effet, l’opposition est surtout forte dans la partie occidentale de l’Ukraine, traditionnellement tournée vers l’Europe (elle a appartenu à la Pologne ou à l’empire austro-hongrois). Un signal négatif sur ce point a d’ailleurs été émis par la Rada qui a promptement ôté au russe le statut de langue officielle aux côtés de l’ukrainien. Viktor Ianoukovitch, pour sa part, dispose d’une solide base politique dans l’est du pays où il pourrait théoriquement fomenter des menées séparatistes, illustrées par une manifestation de 2.000 personnes dimanche à Sébastopol (base militaire russe) contre « les fascistes au pouvoir à Kiev ». On voit mal toutefois qui serait prêt à se battre pour le président destitué, qui a essayé sans succès de fuir en avion en Russie vendredi soir et que son propre parti a jugé hier responsable des violences ayant fait 80 morts jeudi.

L’intégrité du pays était aussi au cœur des entretiens qu’Angela Merkel a eu dimanche avec Vladimir Poutine, qui ont convenu qu’il était dans leur intérêt commun de préserver la stabilité et l’unité du pays. Moscou n’a eu de cesse jusqu’ici de dénoncer les menées de l’opposition, truffée de « fascistes et de terroristes » et des Occidentaux, mais aura sans doute intérêt à ne pas se cramponner à un régime déchu. Si Vladimir Poutine a misé jusqu’au dernier moment sur Viktor Ianoukovitch, qu’il méprise au demeurant, il s’est toujours bien entendu avec Ioulia Timochenko, qui lors de son passage jadis à la tête du gouvernement ukrainien avait signé des accords énergétiques positifs pour Moscou (et dénoncés par Viktor Ianoukovithch…). En revanche, le Kremlin est furieux de voir réussir à ses portes une révolution de nature à donner des idées à d’autres… En outre, Ioulia Timochenko est opposée au projet d’union douanière défendu avec acharnement par Vladimir Poutine.

Les Occidentaux ont d’ailleurs promptement rappelé leur proposition d’intégration économique à l’Ukraine. L’Union européenne a proposé de raviver l’accord d’association dont le refus par Viktor Ianoukovitch en novembre dernier avait provoqué la crise politique actuelle. Le Fonds monétaire international (FMI) s’est dit dimanche prêt à aider l’Ukraine, tout comme Washington, sans précision de montants ou de conditions. La Maison blanche mettait aussi en garde dimanche la Russie contre la tentation d’une intervention militaire au demeurant invraisemblable, tandis que Varsovie dénonçait, sans les nommer, des forces susceptibles d’attenter aux frontières de l’Ukraine. Moscou, de son côté, soulignait que l’opposition n’avait pas rempli une seule des obligations de l’accord négocié vendredi avec le pouvoir, sous l’égide de Paris, Berlin et Varsovie, qui prévoyait une sortie de crise institutionnelle au prix du maintien au pouvoir quelques mois de Viktor Ianoukovitch. Une victoire diplomatique de courte durée pour les Européens, même s’il faut noter que c’est Angela Merkel que tous les protagonistes ont appelé en premier dimanche. Le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, a salué dimanche la situation « radicalement nouvelle » en Ukraine et « l’espoir qui s’est levé », soulignant que les propositions européennes d’aide économique « pourront probablement être amplifiées ». L’Ukraine a des besoins de financements de plusieurs dizaines de milliards de dollars cette année. Le FMI était prêt à accorder une aide en échange de réformes drastiques que Viktor Ianoukovitch refusait, tandis que Moscou lui proposait une aide d’au moins 15 milliards de dollars.

Avec la chute éclair du régime, les combattants de MaÏdan, la place forte de la rébellion depuis deux mois, ont donc réussi, contre toute attente, leur pari ; ils avaient annoncé vendredi soir qu’ils allaient donner l’assaut sur la présidence sous 24 heures, poussant la police à la débandade et Viktor Ianoukovitch à la fuite. Cet ensemble hétéroclite de militants de centre droit, nationalistes, membres ordinaires des classes moyennes, hooligans et anciens de la guerre d’Afghanistan, restera une force avec laquelle il faudra compter lors de la transition. « Maïdan » sera notamment vigilante sur la capacité du gouvernement d’union nationale à tourner le dos au mode de prédation oligarchique sur lequel fonctionne le pays depuis vingt ans. Un système dans lequel Ioulia Timochenko se trouvait au demeurant parfaitement à l’aise… Elle devra composer avec le parti Oudar de centre droit de l’ancien champion de boxe Vitali Klitschko, (apprécié à Washington et réputé intègre mais piètre orateur et dénué d’expérience politique) et le parti nationaliste Svoboda, perçu en Occident comme d’extrême droite mais considéré en Ukraine comme un parti ordinaire.
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Lun 24 Fév - 10:58

Osborne: l'UE prête à aider l'Ukraine au bord de la faillite

(Belga) L'Union européenne se tient prête à aider l'Ukraine à honorer ses engagements financiers et négocier son tournant politique après la destitution du président Ianoukovitch, a indiqué lundi le ministre britannique des Finances, George Osborne.
"Nous devons être prêts à apporter une assistance financière via des organisations comme le Fonds monétaire international", a déclaré M. Osborne à Singapour en précisant que l'essentiel de cet apport prendrait la forme de prêts. 
"Ce sont les tout premiers jours, les premières heures (de la transition), mais les Ukrainiens semblent avoir démontré leur volonté de projeter leur pays dans l'avenir et de se rapprocher de l'Europe, et je ne crois pas que nous devrions leur tourner le dos, nous devrions au contraire aller vers eux". 
La haute représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, est attendue lundi à Kiev pour parler des mesures à prendre pour apaiser le climat politique et stabiliser l'économie du pays. 
L'Ukraine se trouve actuellement au bord de la faillite, et la Russie, à couteaux tirés avec l'UE dans la crise ukrainienne, avait promis l'octroi d'un crédit de 15 milliards de dollars et un important rabais du prix du gaz. Elle a versé trois milliards de dollars fin décembre, mais a annulé cette semaine un nouveau versement de deux milliards. Le versement du reste de l'aide promise est désormais très incertain. 
L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a prévenu vendredi que si la Russie revenait sur son soutien, l'Ukraine, qui doit rembourser 13 milliards de dollars de dettes cette année, ferait défaut. 
Et si l'UE a d'ores et déjà promis une assistance financière, elle sera loin de pouvoir atteindre ce niveau, le chiffre très inférieur de 610 millions d'euros ayant été évoqué. 
Le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, a assuré ce week-end lors du sommet du G20 à Sydney que "les Etats-Unis et d'autres pays étaient prêts à aider l'Ukraine dans ses efforts de retour à la démocratie, à la stabilité et la croissance". (Belga)

Les gens ont en effet vidé les bancomats  (distributeurs automatiques de billets) dans tout le pays. Même certaines banques ne distribuent plus de liquidités.
La réalité économique se rappelle au bon souvenir de tous les protagonistes, y compris l'UE, qui peut sans doute aider l'Ukraine à obtenir un prêt, mais il reste à savoir quelle Ukraine remboursera en cas de partition du pays ! L'UE n'a, une fois de plus, pas vu venir les événements, et elle court derrière eux, à défaut d'avoir su les anticiper. Quelle remarquable politique européenne !
L'unité du pays a une importance bien entendu sans commune mesure avec les calculs politiciens de tous les protagonistes, quels qu'ils soient.
Une fois de plus, nous pouvons constater que sans dialogue, il n'y a pas d'avenir commun. Il faut un gouvernement d'union nationale, et un candidat à la présidentielle, qui engage le pays sur une transition démocratique, mais qui soit acceptable par tous. Timochenko est clairement hors jeu, si l'unité de l'Ukraine doit prévaloir, car son éventuelle élection signifierait la partition de l'Ukraine.
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Lun 24 Fév - 12:11

Trouver la personne capable de rassembler tous le monde et qui soit assez honnête, c'est justement ce que disait un opposant sur Maïdan hier sur Kanal 5.
C'est le plus gros challenge.

En attendant, la peste dont parlait Thuramir samedi.

UKRAINE. Ioulia Timochenko, la dame pas toujours de fer est de retour

De la femme d'affaires à l'égérie de la Révolution orange en passant par la Dame de fer charismatique, retour sur le parcours tortueux de celle qui sera candidate à la présidentielle de mai.




Avec ses tresses blondes traditionnelles, son visage d'ange, son sourire charmeur, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Mais, même affaiblie, malade, les traits tirés à sa sortie de prison, Ioulia Timochenko a gardé toute sa hargne, sa froide détermination qui fait dire d'elle que l'ange est en fait un "Machiavel en jupon".

nouvelobs

Et le choléra

Dossiers compromettants trouvés dans la résidence de Ianoukovitch

Factures de meubles astronomiques et listes de journalistes à tenir à l'oeil: des documents mis au jour dimanche jettent une lumière crue sur les pratiques du président ukrainien déchu.

Au moment même où le Parlement ukrainien votait la restitution à l'Etat de sa luxueuse résidence en banlieue de Kiev, des journalistes ukrainiens s'efforçaient de déchiffrer dimanche une masse de documents abandonnés sur place avant que les opposants au régime ne prennent le contrôle du domaine samedi.

Des milliers de personnes ont accouru depuis samedi visiter cette immense propriété à une quinzaine de km de la capitale, où ils ont découvert avec stupeur les fastes du train de vie de leur ancien dirigeant qui y disposait d'un parcours de golf, de collections de voitures et même d'un zoo privé. Lire: La luxueuse résidence de Ianoukovitch visitée comme un musée

Le site est désormais protégé par le service d'ordre du mouvement d'opposition, qui empêche tout pillage ou dégradation.

Train de vie extravagant

C'est là qu'a été découverte une masse de documents, qu'un groupe de journalistes ukrainiens passe désormais à la loupe en quête de révélations sur de possibles faits de corruption ou dépenses. Des informations que quelqu'un cherchait justement à dissimuler.

Ces documents ont été retrouvés, pour certains à moitié brûlés, flottant sur une pièce d'eau à proximité. Les papiers témoignent de l'extravagance du train de vie de M. Ianoukovitch, leader qui a toujours tenu soigneusement sous clé sa vie privée.

Parmi la montagne d'informations venues au grand jour, Sergei Sidorenko, journaliste du quotidien Kommersant Ukraine, dit avoir trouvé un document attestant de dépenses à hauteur de 70 millions de dollars pour l'un des bâtiments du domaine. 

D'autres, publiés sur Twitter par un journaliste du quotidien local anglophone Kyiv Post, ressemblent à des factures de quelque 30 millions d'euros pour des chandeliers en or ou de près de 1000 dollars de soins vétérinaires destinés à des poissons.

D'autres encore, révélés par le site du journal Ukrainskaya Pravda, semblent attester de dépenses de 1,2 million de dollars en meubles, ou de 10'000 dollars pour des plaques de noms d'animaux dans le zoo.  

Si ces dépenses ne prouvent pas qu'il y a eu corruption, elles soulèvent cependant des questions étant donné que le salaire de M. Ianoukovitch comme président était d'environ 100'000 dollars par an, relève M. Sidorenko.

RTS.ch

Le gouvernement ukrainien lance un mandat d'arrêt contre l'ex-président Ianoukovitch pour "meurtres de masse"

Le ministre de l'Intérieur par intérim a annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle à l'encontre de l'ancien chef de l'Etat et de "plusieurs autres fonctionnaires".

Par Francetv info avec AFP et Reuters
Mis à jour le 24/02/2014 | 09:55 , publié le 24/02/2014 | 09:37

Après avoir été destitué, l'ex-président fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt. Viktor Ianoukovitch est recherché dans le cadre d'une quête pour "meurtres de masse" de civils, a déclaré lundi 24 février le ministre de l'Intérieur par intérim Arsen Avakov sur son compte Facebook.

"Une enquête criminelle a été ouverte pour meurtre de masse de civils à l'encontre de Ianoukovitch et de plusieurs autres fonctionnaires. Un mandat d'arrêt est lancé contre eux", a écrit le ministre.

Selon lui, l'ex-président a quitté avec un de ses conseillers une résidence privée en Crimée, une péninsule du sud russophone qui est encore acquise à sa cause. Parti en voiture, sa destination n'est pas connue.

franceTVinfo

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Lun 24 Fév - 12:22

L'UE pourrait proposer une aide financière à l'Ukraine pour éviter la faillite

L'UE pourrait proposer une aide financière à l'Ukraine pour éviter la faillite


Une femme pose devant un monument représentant des soldats soviétiques et repeint aux couleurs de l'Ukraine à Sofia (Bulgarie), le 23 février 2014. (REUTERS)

Par Francetv info avec AFP
Mis à jour le 24/02/2014 | 10:18 , publié le 24/02/2014 | 08:56

La faillite menace l'Ukraine dans l'après-Ianoukovitch. L'Union européenne se tient prête à aider le pays à honorer ses engagements financiers et négocier son tournant politique après la destitution du président, a indiqué lundi 24 février le ministre des Finances britannique, George Osborne.

"Nous devons être prêts à apporter une assistance financière via des organisations comme le Fonds monétaire international", a-t-il déclaré, évoquant notamment des aides sous forme de prêts. "Les Ukrainiens semblent avoir démontré leur volonté de projeter leur pays dans l'avenir et de se rapprocher de l'Europe. Et je ne crois pas que nous devrions leur tourner le dos : nous devrions au contraire aller vers eux."

L'aide russe désormais très incertaine

L'Ukraine a besoin de 35 milliards de dollars dans les deux années à venir et réclame l'organisation d'une conférence internationale de donateurs, a annoncé lundi le ministre des Finances ukrainien par intérim. La Russie, à couteaux tirés avec l'UE dans cette crise, avait promis l'octroi d'un crédit de 15 milliards de dollars et un important rabais du prix du gaz. Elle a versé trois milliards de dollars fin décembre, mais a annulé cette semaine un nouveau versement de deux milliards.

L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a prévenu vendredi que si la Russie revenait sur son soutien, l'Ukraine ferait défaut. Et si l'UE a d'ores et déjà promis une assistance financière, elle sera loin de pouvoir atteindre ce niveau. Une aide, très inférieure, de 610 millions d'euros a été évoquée.

L'UE craint l'éclatement de l'Ukraine et repropose son accord commercial

L'UE a appelé dimanche les responsables politiques ukrainiens à agir « de manière responsable » pour maintenir l'« intégrité territoriale » et l'« unité » du pays.

lefigaro.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Lun 24 Fév - 14:01

AFP le 24/02/2014 à 12:03

Accord UE-Ukraine : la Russie menace d'augmenter ses droits de douane avec Kiev

La Russie a prévenu ce lundi qu'elle augmenterait ses droits de douane sur les importations en provenance de l'Ukraine si Kiev se rapproche de l'Union européenne (UE).

Moscou voit d'un très mauvais oeil un possible rapprochement entre l'Ukraine et l'UE et le fait savoir. "Nous disons à l'Ukraine : bien sûr vous avez le droit de choisir votre voie", a déclaré, ce lundi, Alexeï Oulioukaev au quotidien allemand "Handelsblatt", au sujet de l'accord d'association envisagé par Kiev avec l'UE. "Mais dans ce cas nous nous verrons dans l'obligation d'augmenter les droits de douane à l'importation".

Il justifie une telle mesure par la crainte que l'Ukraine devienne une porte d'entrée vers la Russie pour les produits européens qui envahiraient le marché. Le rapprochement entre l'UE et l'Ukraine est souhaité par les nouveaux dirigeants ukrainiens après le renversement ce samedi du président ukrainien Viktor Ianoukovitch.

Kiev ne peut pas rester un partenaire fort de Moscou et dans le même temps signer un accord d'association avec l'UE, ajoute Alexeï Oulioukaev : "l'un n'est pas compatible avec l'autre".

Le ministre russe déplore en outre un impact négatif sur l'économie de son pays des troubles politiques qui affectent l'Ukraine. "Beaucoup de fonds d'investissement retirent leur argent d'Ukraine, et la plupart immédiatement après aussi de Russie", dit-il, jugeant "clair" que l'Ukraine va affronter "une récession".

Le refus du président Ianoukovitch de signer un accord d'association avec l'UE, sous la pression de Moscou qui souhaitait défendre l'union douanière avec la Russie, le Bélarus et le Kazakhstan, est à l'origine de la crise politique qui a mené à sa chute.

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a souligné lundi que l'Union européenne était toujours disposée à conclure un accord d'association avec l'Ukraine. "La porte reste ouverte", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse régulière.

Terminés les J.O, finie la discrétion. Poutine a cru écraser cette révolution qu'il jugeait insignifiante mais s'est trompé : erreur de ses conseillers ? La répression commence en Russie avec de nouvelles incarcérations d'opposants et les menaces économiques envers l'Ukraine  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad 
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Lun 24 Fév - 15:18

C'est la démonstration que, pour le moment, la voie de l'Ukraine n'est ni avec ni contre l'UE, et ni avec ni contre la Russie.

Elle doit d'abord se forger avant de s'allier avec qui que ce soit. Une Ukraine faible est une nation dominée par ses partenaires, dont l'importance stratégique et économique ne pèse pas bien lourd, tandis qu'une Ukraine forte est un partenaire intéressant, qui s'enrichira mutuellement avec ses partenaires, et qui aura son mot à dire. Avant d'inviter des hôtes, il faut d'abord mettre sa maison en ordre.
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Lun 24 Fév - 15:45

Et bien . . . ils n'ont pas fini de faire le ménage . . . Embarassed

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Fév - 10:32

La "diplomatie" à la Russe:

Ukraine : la Russie entre de plain-pied dans le bal diplomatique

Pour la première fois depuis la destitution du président ukrainien Viktor Ianoukovitch – qui fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt pour « meurtres de masse » de civils – la Russie s'est exprimée, lundi 24 février, sur le renversement du pouvoir en Ukraine. Dans une série de violentes critiques, le Kremlin accuse à la fois l'attitude des nouvelles autorités à Kiev et l'attitude des pays occidentaux.


Dmitri Medvedev a exprimé ses doutes quant à la légitimité des autorités ukrainiennes en place. | AP/Dmitry Astakhov


  • Un pouvoir à tendance « dictatoriale » et « anti-russe »


Le premier ministre, Dmitri Medvedev, n'a pas fait mystère sur ce qu'il pensait des nouvelles autorités ukrainiennes. Hors de question pour le Kremlin d'en reconnaître la légitimité qui, selon lui, suscite « de sérieux doutes ».

lemonde.fr

En Ukraine, Washington calme le jeu face à Moscou

Tandis que Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités ukrainiennes, la Maison Blanche tente d'apaiser les Russes en insistant sur la nécessité de coopérer dans ce dossier.

francetvinfo.fr

Et d'autre part:

Ukraine: le président Ianoukovitch avait planifié la répression

Viktor Ianoukovitch, avant qu'il ne soit destitué de la présidence ukrainienne, avait planifié une opération de répression massive des manifestations. Il aurait engagé 22'000 policiers appuyés par des véhicules blindés, à en croire un document diffusé mardi en ligne.

lejournaldujura.ch

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mar 25 Fév - 10:49

C'était prévisible, comme je l'avais écrit à plusieurs reprises.

Finalement, il faudra dialoguer et négocier pour éviter la faillite économique, que l'UE ne payera pas. La dernière réaction de Fabius en constitue une tardive prise de conscience. Il eut été plus intelligent de prendre des mesures contre Yanoukovitch et la nomenklatura ukrainienne dès le début de ses mesures antidémocratiques après son élection comme Président, puis de se concerter et de négocier avec l'Ukraine et la Russie, quand la crise a éclaté en décembre 2013 (si les mesures qui auraient été prises antérieurement s'étaient avérées insuffisantes), au lieu de  souffler sur les braises au nom de l'UE, puis de devoir courir comme un lapin paniqué derrière une unité revendiquée à corps et à cri, lorsqu'on est dépassé par les réactions.

Ukraine: "ne pas opposer d'un côté la Russie et de l'autre l'UE"

(Belga) Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, estime que "tout le monde doit essayer d'aider l'Ukraine à s'en sortir" et demande à "ne pas opposer d'un côté la Russie et de l'autre l'Union européenne".
"Il faut que tous les partenaires, y compris la Russie puissent aider l'Ukraine", a déclaré mardi M. Fabius à la chaîne France 2, jugeant qu'il serait "grave" que Moscou retire son soutien au pays. "L'Ukraine est en Europe, mais elle n'est pas dans l'UE. Et donc il ne faut pas opposer d'un côté la Russie de l'autre l'UE, il faut que l'Ukraine puisse travailler à la fois avec la Russie et avec l'UE", a-t-il insisté, au moment où le pays est au bord de la faillite et que Moscou menace de suspendre son soutien financier. 
Interrogé sur le soutien que peut apporter l'UE, il a souligné que celle-ci ne pourrait agir "que si le FMI aide". "Il faut se pencher très vite sur la situation écomique de l'Ukraine. Il faut d'abord que le FMI appuie, cela suppose aussi des réformes qui ne seront pas très faciles", a-t-il déclaré. 
Lundi, Moscou a contesté la légitimité et les "méthodes dictatoriales" des nouvelles autorités ukrainiennes, qui se sont tournées vers l'Occident pour une aide financière d'urgence estimée à 35 milliards de dollars en 2014-2015. Le Parlement ukrainien doit nommer mardi un Premier ministre et un gouvernement de transition après l'arrivée au pouvoir ce week-end de l'opposition et la destitution du président Viktor Ianoukovitch, à la suite des manifestations qui ont fait 82 morts la semaine dernière. (Belga)
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Fév - 11:32

En résumé, que tous se parlent, s'écoutent et enfin décident le meilleur . . .
Voeux pieux je pense.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Fév - 13:59

Aïe . . .  Embarassed 

UKRAINE. La formation du gouvernement de transition repoussée

Les décisions se tiendront jeudi, au lieu de ce mardi comme prévu. La Maison Blanche a évoqué "la nécessité de mettre en place un gouvernement multipartite".


Le nouveau président du parlement Olexandre Tourtchinov, le 23 février 2014. (AFP PHOTO/ SERGEI SUPINSKY)

La formation d'un gouvernement de transition en Ukraine, initialement annoncée pour mardi 25 février, a été repoussée à jeudi, a annoncé au parlement le président par intérim Olexandre Tourtchinov. 
"Je m'adresse aux dirigeants des fractions et des groupes parlementaires et je vous demande de faire en sorte que le vote (pour le gouvernement) ait lieu jeudi", a-t-il déclaré, sans préciser les raisons de ce report. 

nouvelobs


Ukraine : Moscou ne s’ingérera pas dans les affaires de son voisin (Lavrov)



Par La Voix de la Russie | Moscou n’interviendra pas dans la situation en Ukraine et attend des autres Etats qui agissent de la même manière, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

lavoixderussie

Ben tient, on va la croire celle là!!

La Russie contre la tenue d'une présidentielle en Ukraine le 25 mai

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s'est prononcé mardi contre la tenue d'une élection présidentielle anticipée le 25 mai en Ukraine, estimant que cela allait à l'encontre de l'accord de sortie de crise signé à Kiev la semaine dernière.

Le chef de la diplomatie russe a souligné que cet accord, signé vendredi dernier par le président Viktor Ianoukovitch et les dirigeants de l'opposition en présence de médiateurs européens - et que la Russie n'a pas signé - prévoyait que l'élection présidentielle ne pouvait avoir lieu qu'après l'adoption d'une réforme constitutionnelle, prévue d'ici septembre.

rtbf.be

Au moins, eux sont clair:

La Chine prête à poursuivre le développement d'un partenariat stratégique avec l'Ukraine

La Chine est prête à continuer de développer son partenariat stratégique avec l'Ukraine sur la base de l'égalité et des bénéfices mutuels, a déclaré mardi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying.

Mme Hua a indiqué lors d'un point de presse que la Chine suivait de près l'évolution des événements en Ukraine, ajoutant que grâce aux efforts de toutes les parties concernées, la situation dans le pays commençait à s'apaiser.

"Nous espérons que le processus politique pour sortir de la crise en Ukraine continuera de progresser dans le respect de la loi", a-t-elle conclu.

 Agence de presse Xinhua

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Fév - 15:35

Très étonnant, ils se sont battu pour ça:

« Les Ukrainiens veulent un État au service des citoyens »

Les Ukrainiens veulent en finir avec le marasme post-soviétique, analyse Laurent Chamontin, spécialiste du monde russe. Selon lui, la réaction de Moscou dépendra des développements à Kiev et à Bruxelles.

Le bras de fer diplomatique a commencé. Hier, la Russie a contesté la légitimité et les « méthodes dictatoriales » des nouvelles autorités ukrainiennes, au moment où celles-ci se tournaient vers l’Occident pour une aide financière d’urgence et lançaient un mandat d’arrêt pour meurtre contre l’ex-président Viktor Ianoukovitch. Les Russes ne veulent pas d’un gouvernement pro-européen et ont peu apprécié la visite, hier, de la chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, place Maïdan. Laurent Chamontin analyse cette nouvelle.

Dernières nouvelles d'Alsace

Une réponse?

Ukraine : l'ancien boxeur Vitali Klitschko monte sur le ring de la présidentielle

L'ex-champion du monde des poids lourds, qui a mené la contestation contre Viktor Ianoukovitch, s'est déclaré candidat au scrutin du 25 mai. De son côté, l'ancien président, officiellement recherché, est toujours introuvable.

Un premier candidat à la présidentielle
Sans surprise, Vitali Klitschko, l'un des principaux leaders de l'ancienne opposition, sera candidat au scrutin, pour l'instant fixé au dimanche 25 mai. "Je suis convaincu qu'il faut changer complètement les principes et les règles du jeu en Ukraine, il faut rétablir la justice", a déclaré l'ancien champion du monde de boxe.

TF1

Ukraine : le Parlement demande à la CPI de poursuivre Ianoukovitch

Le Parlement ukrainien a appelé mardi la Cour pénale internationale (CPI) de la Haye à poursuivre le président déchu Viktor Ianoukovitch, après le bain de sang à Kiev qui a fait au moins 82 morts la semaine dernière.
"Nous appelons la CPI à établir les coupables de ce crime contre l’humanité (...) et à lancer des poursuites contre Viktor Ianoukovitch et d’autres hauts responsables qui donnaient et exécutaient des ordres criminels", selon une résolution approuvée à une très large majorité au Parlement.

clicanoo.re

Est-ce que le nouveau président par intérim Tourchinov lirait notre forum?  Laughing   Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mar 25 Fév - 19:36

Matt a écrit:

Ukraine : le Parlement demande à la CPI de poursuivre Ianoukovitch

Le Parlement ukrainien a appelé mardi la Cour pénale internationale (CPI) de la Haye à poursuivre le président déchu Viktor Ianoukovitch, après le bain de sang à Kiev qui a fait au moins 82 morts la semaine dernière.
"Nous appelons la CPI à établir les coupables de ce crime contre l’humanité (...) et à lancer des poursuites contre Viktor Ianoukovitch et d’autres hauts responsables qui donnaient et exécutaient des ordres criminels", selon une résolution approuvée à une très large majorité au Parlement.

clicanoo.re

Est-ce que le nouveau président par intérim Tourchinov lirait notre forum?  Laughing   Wink



 Very Happy  Very Happy  Very Happy 


Une excellente décision, me semble-t-il. Une décision émanant de cette juridiction internationale aura bien plus de poids politique que tout autre.
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

et après

Message  descroix44 le Mer 26 Fév - 13:07

Et ce matin une annonce AFP nous signale que Mr Sviatoslav Chevtchouk archevêque majeur de l'église greco catholique dit redouter une guerre civile et le séparatisme de l'Ukraine. Le risque de guerre civile vient "de l'étranger parceque l'on ne peut manger toute la tarte, on en mange un morceau"a fait remarquer le prélat ukrainien dans une allusion à la Russie.  Moi je me pose aussi la question, mais  qu'entend t-il par étrangers ?

descroix44

Messages : 4
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 60
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mer 5 Mar - 14:00

Une nouvelle qui fait du bien dans tous ces bruits de bottes:

L'UE prête à fournir une aide de E11 milliards à l'Ukraine

BRUXELLES, 5 mars (Reuters) - L'Union européenne est prête à fournir à l'Ukraine une aide financière de 11 milliards d'euros dans les deux prochaines années par le biais de dons et de prêts, a déclaré mercredi le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso.

Cette assistance se fera en concertation avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) et la Banque européenne d'investissement (Bei) et est subordonnée en partie à la conclusion d'un accord entre Kiev et le Fonds monétaire international (FMI).

"Le paquet combiné pourrait consister en un soutien global d'au moins 11 milliards d'euros dans les deux prochaines années, provenant du budget de l'UE et des institutions financières internationales fondées sur l'UE", a expliqué Barroso.

L'UE compte également apporter par avance des avantages commerciaux que l'Ukraine aurait dû recevoir si elle avait signé un accord d'association avec l'UE en 2013 et s'emploiera à fournir de l'énergie à l'Ukraine par le biais de "flux de gaz inversés" en provenance d'elle-même.

(Luke Baker, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par)

© Thomson Reuters 2014 Tous droits réservés.

Reuters

Et ce n'est pas tout:

L'UE va geler les avoirs de 18 responsables ukrainiens

L'Union européenne va geler à partir de jeudi les avoirs dans l'UE de 18 responsables ukrainiens impliqués dans les violences survenues à Kiev en février, a-t-on appris mercredi de source diplomatique.

La liste de ces 18 personnalités sera publiée jeudi au Journal officiel de l'UE, juste avant la tenue à Bruxelles d'un sommet européen extraordinaire consacré à la crise ukrainienne, a-t-on précisé de même source.

L'UE concrétise ainsi la décision prise le 20 février par les ministres européens des Affaires étrangères d'appliquer des "sanctions ciblées" à l'encontre de "responsables de violations des droits de l'Homme, de violences et d'un usage excessif de la force" après les heurts ayant fait plus de 60 morts à Kiev.

Dans un premier temps, ces sanctions ne comprendront que le gel des avoirs et non l'interdiction de visas pour voyager au sein de l'UE comme cela avait été initialement envisagé.

La liste européenne pourrait inclure le président déchu Viktor Ianoukovitch, a-t-on indiqué de source diplomatique.

La Suisse a déjà décidé de geler, depuis le 28 février, les avoirs de M. Ianoukovitch et de 19 autres responsables de l'ancien régime, dont des ministres et le fils de l'ex-président, Alexandre Ianoukovitch, dont la fortune est estimée à plus de 500 millions de dollars et qui possède en Suisse une société de négoce spécialisée dans la vente du charbon ukrainien.

L'UE a par ailleurs menacé de prendre des "sanctions ciblées" contre des responsables russes si des "mesures rapides et concrètes de désescalade" n'étaient pas prises en Crimée d'ici au sommet européen de jeudi.

7sur7.be

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Mar 11 Mar - 15:32

À Kiev, un travail de fourmi pour reconstituer les "archives de la corruption"

Le Point.fr - Publié le 11/03/2014 à 12:14

Des dizaines d'enquêteurs amateurs s'affairent autour d'un énorme tas de confettis : ils tentent de prouver la corruption du régime de Ianoukovitch.

Dans un bureau de Kiev, des dizaines d'enquêteurs amateurs s'affairent autour d'un énorme tas de confettis : ils tentent de reconstituer des documents censés prouver la corruption du régime de Ianoukovitch. Étudiants, employés de bureau et retraités collent avec une patience infinie de petits bouts de papier sur des feuilles de différentes couleurs, qui sont ensuite numérotées, scannées et archivées. Ces piles de documents abandonnés lors de l'écroulement du pouvoir de Viktor Ianoukovitch devraient apporter des révélations sur les fonds publics dilapidés au profit du régime, et sur d'autres méfaits.

Un logiciel sophistiqué est censé permettre de reconstituer des dossiers pour tenter, dans les mois et les années à venir, de lancer des poursuites judiciaires ou récupérer des biens détournés.

"Cet argent nous appartenait"

"Cela me rend folle ! Nous aurions pu être riches. Cet argent nous appartenait", dit Lena Svitovets, ancien agent immobilier, au chômage depuis la crise qui frappe le pays. Au bord des larmes, elle fouille un tas de factures déchiquetées. Pour Serguiï Souchytskiï, ancien cadre commercial, "il est important de comprendre ce qu'ils ont fait, notre président et les criminels de son entourage. Ils ont fait tant de mal au pays." Mme Svitovets et M. Souchytskiï font partie de la soixantaine de volontaires qui fouillent méthodiquement le contenu de 60 sacs-poubelle saisis dans les bureaux du mystérieux oligarque Serguiï Kourtchenko, un membre de la "famille", le cercle restreint de proches de Ianoukovitch. Âgé de 28 ans, propriétaire de l'édition ukrainienne du magazine Forbes et du club de football Metalist Kharkiv, il figure sur la liste de personnes sanctionnées par l'UE et fait l'objet d'une enquête ouverte par les nouvelles autorités de Kiev pour détournements de fonds.

Les volontaires ont déjà parcouru des centaines de documents trouvés dans la luxueuse résidence de Ianoukovitch près de Kiev, jetés dans un fossé, déchiquetés ou simplement déchirés à la main au dernier moment. Un agenda du chef du service de sécurité personnel de Ianoukovitch, Kostiantin Kobzar, a été publié avec d'autres révélations sur le site YanukovychLeaks.org. Ses notes gribouillées montrent le quotidien de l'ancien chef de l'État, mais révèlent aussi la surveillance de journalistes qui enquêtaient sur la corruption du pouvoir. L'une d'entre eux était Tetiana Tchornovol, agressée et passée à tabac le 25 décembre. Aux yeux de nombreux opposants, cet incident était révélateur de la brutalité du régime de Ianoukovitch.

Une partie non datée du carnet montre que Tchornovol - aujourd'hui pressentie pour prendre la direction d'un comité anti-corruption - était suivie à la trace grâce à son téléphone. Le carnet indique par exemple : "Tchornovol est allée sur Maïdan", "23 h 10, elle a débranché son téléphone". Puis : "23 h 50, le nettoyage a commencé" et "1 h 00, c'est fait", semble-t-il après l'agression. La recherche de la signification précise de ce fragment et d'autres notes similaires est ce qui motive Irina Pogorjelska, habituellement historienne de la mode du XVIIIe siècle, qui supervise les équipes de colleurs. "C'est comme un roman policier, je sens de la vraie adrénaline, je sais ce que ces documents veulent dire", dit la jeune femme qui a participé aux trois mois de manifestations qui ont conduit à la chute de Ianoukovitch au prix d'une centaine de morts.

Elle montre volontiers des plans d'architecte préparés pour une nouvelle villa luxueuse pour le président, qu'elle a réussi à reconstituer. "Nous avons trouvé un distributeur de papier toilette qui a coûté 280 euros !" s'exclame-t-elle. Les documents sont aussi un eldorado pour les journalistes qui avaient tenté d'enquêter sur la corruption sous Ianoukovitch, et ont souvent été, au mieux, traînés en justice. "C'est incroyable. Pour un journaliste, il est rarissime d'avoir accès à de tels dossiers", dit Serguiï Lestchenko, du journal en ligne Ukrainska Pravda. Ce site, fondé en 2000, est connu pour ses enquêtes sur l'ancien pouvoir. Son fondateur, Gueorgui Gongadzé, avait été retrouvé décapité la même année.

Pour M. Lestchenko, les documents forment des "archives de la corruption" qui permettront d'éviter que des magistrats ne bloquent des enquêtes. "Si le parquet ne veut pas engager de poursuites disant qu'il n'y a pas de preuves, vous pourrez regarder sur Internet et voir ce qu'il en est vraiment", dit le journaliste.
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Mar - 9:33

Il y a vraiment un soutient pour l'Ukraine:

Le Japon offrira un milliard d'€ à l'Ukraine



Une aide digne de ce nom...

Le Japon est prêt à offrir jusqu'à 1 milliard d'euros d'aide à l'Ukraine, a confirmé mardi le gouvernement dirigé par Shinzo Abe, lequel participait lundi et mardi à un sommet du G7 à La Haye. M. Abe a fait part de cette intention aux dirigeants des six autres pays membres (Etats-Unis, Allemagne, Canada, France, Grande-Bretagne, Italie) qui se sont en outre entendus pour sanctionner la Russie en annulant un G8 qui était programmé à Sotchi, pour le remplacer par un G7 à Bruxelles.

"Il est extrêmement important que chaque pays de la communauté internationale apporte sa contribution afin que l'Ukraine, en proie à une confusion politique qui aggrave sa situation économique, puisse redevenir stable", a expliqué à Tokyo le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga.

"Dans ce contexte, le Premier ministre a annoncé que le Japon allait fournir une aide économique d'un montant qui pourrait atteindre 150 milliards de yens (1,06 milliard d'euros), à condition que le gouvernement ukrainien passe un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) pour la mise en oeuvre de réformes économiques", a précisé M. Suga.

Vendredi dernier M. Abe avait déjà insisté devant le parlement japonais sur l'importance de voir la situation économique de l'Ukraine s'améliorer "pour que la crise politique soit résolue de façon pacifique".

Le soutien financier envisagé prendra le cas échéant plusieurs formes (aide en équipements, via le FMI, etc.).


DH.be

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Mar 25 Mar - 11:17

AFP 25/03/2014 à 09:37
Ukraine: un chef nationaliste tué par la police à Rivne

Un responsable régional du mouvement d'extrême droite ukrainien Pravy Sektor a été tué lundi lors d'une fusillade avec les policiers venus l'arrêter à Rivne, dans l'ouest du pays, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur.

Olexandre Mouzitchko, dit Sachko Le Blanc, chef de Pravy Sektor en Ukraine occidentale, a le premier ouvert le feu en direction des policiers, a déclaré le vice-ministre de l'Intérieur Volodymyr Evdokimov, cité par l'agence Interfax-Ukraine.

Après la fusillade, survenue dans un café, "il était encore en vie. Mais le médecin des services d'urgence appelés sur les lieux a constaté son décès", a dit M. Evdokimov.

Selon lui, Mouzitchko était recherché pour appartenance à la criminalité organisée. Trois autres membres de son groupe criminel ont été arrêtés lors de l'opération de lundi soir. Les trois suspects étaient porteurs d'une Kalachnikov et d'un pistolet Makarov. Soupçonnés de banditisme, ils ont été transportés à Kiev, a encore ajouté le vice-ministre.

Selon les agences russes Ria Novosti et Interfax, citant les autorités judiciaires russes, Mouzitchko faisait l'objet d'un mandat de recherche international lancé par la Russie, qui l'accuse d'avoir participé en 2000 aux combats en Tchétchénie du côté des séparatistes islamistes et d'être responsable de la mort de plus de 20 soldats russes.

Mouzitchko, homme massif au physique de baroudeur, était devenu connu après avoir mis sur YouTube deux vidéo qui le montraient en train d'apostropher, armé d'une Kalachnnikov, le conseil municipal de Rivne, et de frapper un procureur.

Le mouvement paramilitaire ukrainien Pravy Sektor, qui s'est illustré sur les barricades pendant la contestation à Kiev, s'est transformé samedi dernier en parti politique incluant d'autres formations nationalistes. Son leader Dmytro Iaroch a l'intention d'être candidat à la présidentielle anticipée du 25 mai en Ukraine.
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Mar 25 Mar - 11:21

AFP 25/03/2014 à 10:10
Ukraine: le ministre de la Défense propose sa démission, le Parlement la refuse

Le ministre ukrainien de la Défense Igor Tenioukh a présenté mardi sa démission devant le Parlement en raison des critiques concernant sa gestion de la crise en Crimée, proposition qui a été rejetée par les députés.
Seulement 197 parlementaires ont voté en faveur de son départ mais la majorité absolue est requise, soit 226 voix, pour une telle décision.
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Mar - 12:01

Que pouvait-il faire?
L'idéal aurait été de faire sortir l'armée des bases avant que les russes ne prennent position, mais qui aurait pu savoir que c'était des russes et qu'ils allaient faire ce qu'ils ont fait.

Ukraine : un chef ultra-nationaliste abattu par la police

Olexandre Mouzitchko, responsable régional du mouvement d'extrême droite Pravy Sektor, a été tué lundi lors d'une fusillade avec des agents venus l'arrêter.

Un responsable régional du mouvement d'extrême droite ukrainien Pravy Sektor a été tué lundi lors d'une fusillade avec les policiers venus l'arrêter à Rivne, dans l'ouest du pays, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur. Olexandre Mouzitchko, dit Sachko le Blanc, chef du Pravy Sektor en Ukraine occidentale, a le premier ouvert le feu en direction des policiers, a déclaré le vice-ministre de l'Intérieur Volodymyr Evdokimov, cité par l'agence Interfax-Ukraine.

Après la fusillade, "il était encore en vie. Mais le médecin des services d'urgence appelés sur les lieux a constaté son décès", a dit Volodymyr Evdokimov. Selon les agences russes Ria Novosti et Interfax, citant les autorités judiciaires russes, Mouzitchko faisait l'objet d'un mandat de recherche international lancé par la Russie, qui l'accuse d'avoir participé en 2000 aux combats en Tchétchénie du côté des séparatistes islamistes et d'être responsable de la mort de plus de 20 soldats russes.

Mouzitchko, homme massif au physique de baroudeur, était devenu connu après avoir mis sur YouTube deux vidéos qui le montraient en train d'apostropher le conseil municipal de Rivne et de frapper un procureur. Le mouvement paramilitaire ukrainien Pravy Sektor, qui s'est illustré sur les barricades pendant la contestation à Kiev, s'est transformé samedi dernier en parti politique incluant d'autres formations nationalistes. Son leader Dmytro Iaroch a l'intention d'être candidat à la présidentielle anticipée du 25 mai en Ukraine.

lepoint.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Caduce62 le Mar 25 Mar - 12:34

Le problème actuel est la dégringolade de la gryvna :



Taux actuel : 100 UAH / 6,85 EUR
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Mar - 13:04

C'est bien pour ça qu'il faut stabiliser l'Ukraine et son économie . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Thuramir le Mar 25 Mar - 19:12

Matt a écrit:C'est bien pour ça qu'il faut stabiliser l'Ukraine et son économie . . .

L'Ukraine a les moyens juridiques et financiers de faire cela, et elle ne doit pas se comporter en mendiant international. Que l'Ukraine instaure un impôt unique (une seule année) et progressif sur le capital, qui pourrait monter jusqu'à un taux de 40 % du capital (avec des exceptions, bien entendu, comme le logement familial jusqu'à une certaine valeur, etc) !

Il y a assez d'argent accumulé chez les politiciens véreux et les oligarques pour que cet impôt sur la fortune perçu une seule fois rembourse les dettes courantes de l'Ukraine et lui permette de relancer son économie.

Pour mémoire, la Belgique a imposé un impôt de 5 % sur le capital de tous les belges en 1945, après la guerre. A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Matt le Mar 25 Mar - 20:53

Tu vas te faire des amis . . .  Wink 
Mais je suis assez d'accord avec toi.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et après?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 41 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum