Vers la révolution

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Caduce62 le Lun 17 Fév - 2:23

AFP le 16/02/2014 à 23:43

Ukraine: l'opposition évacue la mairie et obtient l'amnistie des manifestants

L'opposition ukrainienne a obtenu dimanche l'entrée en vigueur dès lundi de la loi d'amnistie pour les manifestants poursuivis, après avoir évacué dans la matinée la mairie de Kiev, lieu symbolique de la contestation.

"La loi entre en vigueur à partir du 17 février 2014 et prévoit l'abandon des poursuites contre les personnes ayant commis des délits entre le 27 décembre et le 2 février", a annoncé le parquet dans un communiqué.

Cette décision survient après l'évacuation de la mairie de Kiev et d'autres bâtiments publics en province, qui était un préalable à l'application de cette loi.

"Je suis satisfait : malgré une décision difficile, nous avons réussi à faire fi des émotions et faire en sorte que cette loi entre en vigueur", s'est félicité Rouslan Andriïko, du parti nationaliste Svoboda, qui était chargé de gérer la mairie pour les opposants.

Dans la matinée, les militants qui occupaient les lieux confiaient avoir "le coeur lourd" à l'idée de partir, mais affirmaient que c'était nécessaire par solidarité pour leurs "camarades emprisonnés".

Après l'évacuation de ce lieu devenu le "QG de la révolution", l'opposition avait sommé le pouvoir d'abandonner "immédiatement" les poursuites contre les manifestants hostiles au président Viktor Ianoukovitch, évoquant même un "ultimatum".

La mairie de Kiev, prise d'assaut le 1er décembre et occupée depuis, était un lieu hautement symbolique de la contestation,tout comme le Maïdan tout proche, la place centrale de Kiev occupée depuis la volte-face pro-russe du président Viktor Ianoukovitch fin novembre au détriment d'un rapprochement avec l'Union européenne.

Une cantine et un hôpital de fortune y avaient été installés, et la mairie hébergeait jusqu'à 700 manifestants qui y dormaient et s'y réchauffaient.

Les manifestants disposent toujours de plusieurs bâtiments, notamment la Maison des syndicats, dont les autorités n'ont pas exigé l'évacuation.

- Négociations au point mort -

Relayant les appels de l'opposition, le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, avait appelé dimanche le gouvernement ukrainien à abandonner toutes les accusations en cours contre les manifestants de l'opposition, tout en saluant les derniers gestes des deux parties pour apaiser les tensions.

L'évacuation d'ici à lundi de la mairie était un préalable exigé par les autorités pour amnistier les 234 manifestants arrêtés, qui ont été libérés, mais qui encourent toujours de lourdes peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison.

Le ministère de l'Intérieur a reconnu dans un communiqué que les opposants avaient évacué la mairie de Kiev et les administrations régionales de Lviv, de Ternopil, d'Ivano-Frankivsk (ouest) et de Poltava (est).

"Le pouvoir va continuer à répondre à toutes les exigences de la loi d?amnistie", a-t-il souligné.

Mais ces concessions réciproques ne règlent rien sur le fond : les négociations avec le pouvoir sont au point mort, qu'il s'agisse de la réforme constitutionnelle réduisant les pouvoirs présidentiels au profit du gouvernement et du Parlement ou de la nomination d'un nouveau Premier ministre.

L'opposition a d'ailleurs d'ores et déjà appelé à manifester mardi matin devant le Parlement à l'occasion de la reprise de ses travaux dans le cadre d'une "offensive pacifique".

L'annonce de l'évacuation de la mairie a été mal vécue par les dizaines de milliers de personnes réunies sur le Maïdan, pour la onzième fois depuis le début il y a près de trois mois du mouvement de contestation.

"Qu?a obtenu l?opposition au cours des négociations avec Ianoukovitch et au Parlement? Rien! L?évacuation de la mairie est une mauvaise décision", regrettait ainsi Anatoli Datsenko.

La participation au rassemblement était inférieure aux 70.000 personnes rassemblées le 9 février.

- Rencontre avec Merkel -

"L?évacuation de la mairie a suscité la controverse", a reconnu l'ancien champion du monde de boxe, Vitali Klitschko, l'un des responsables de l'opposition. "Mais près de 300 militants ont été libérés. C?est très important".

Vitali Klitschko et Arseni Iatseniouk, allié de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, doivent rencontrer lundi à Berlin la chancelière Angela Merkel, pour demander à l'Union européenne une aide financière pour l'Ukraine et l?instauration d'un régime sans visa pour les Ukrainiens.

"Nous avons besoin d'aide. Nous n'avons pas besoin de paroles, nous avons besoin d'actes", a souligné M. Iatseniouk.

Le mouvement de contestation en Ukraine s'est transformé au fil des semaines en un rejet pur et simple du régime du président Ianoukovitch, et ni la démission du gouvernement ni les négociations n'ont réglé le conflit, marqué par des affrontements qui ont fait quatre morts et plus de 500 blessés.
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Thuramir le Lun 17 Fév - 11:33

Caduce62 a écrit:AFP le 16/02/2014 à 23:43

Ukraine: l'opposition évacue la mairie et obtient l'amnistie des manifestants

Vitali Klitschko et Arseni Iatseniouk, allié de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, doivent rencontrer lundi à Berlin la chancelière Angela Merkel, pour demander à l'Union européenne une aide financière pour l'Ukraine et l?instauration d'un régime sans visa pour les Ukrainiens.

Une aide financière pour l'Ukraine ne fera que maintenir plus longtemps un pouvoir corrompu en place, et ne fera que reculer la nécessaire prise de conscience sur son économie.

Quant à un régime sans visa pour les ukrainiens, il permettra à la nomenklatura ukrainienne de voyager encore plus facilement dans l'UE, et d'y favoriser ses investissements de capitaux obtenus par des moyens inavouables. On ne peut se montrer favorable à une demande ayant des effets soi-disant positifs, mais aussi peu ciblés, et qui constitueraient aussi une opportunité en or pour les forces que l'on prétend combattre.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Caduce62 le Mar 18 Fév - 2:14

AFP le 17/02/2014 à 21:25

Ukraine: l'opposition demande à Merkel des sanctions contre les proches de Ianoukovitch

L'opposition ukrainienne a demandé lundi à Berlin à Angela Merkel une aide financière et des sanctions contre l'entourage du président Viktor Ianoukovitch, à la veille de l'examen au Parlement d'une réforme constitutionnelle réduisant les pouvoirs présidentiels pour sortir de la crise.

"Je pense que l'Union européenne et l'Allemagne ont des mécanismes pour introduire des sanctions", a déclaré au cours d'une rencontre avec la chancelière allemande Vitali Klitschko, l'un des chefs de l'opposition ukrainienne et ancien champion du monde de boxe poids lourds, qui a remporté la plupart de ses victoires en Allemagne, où il est très populaire.

"Il faudrait vérifier l'origine des revenus de Ianoukovitch et de ses proches ainsi que des oligarques qui soutiennent le régime. Toutes les transactions suspectes doivent être bloquées dans le cadre des directives de l'UE concernant le blanchiment d'argent", a-t-il ajouté, selon un communiqué de son parti Oudar (Coup).

Vitali Klitschko et Arseni Iatseniouk, allié de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, ont été reçus lundi par Mme Merkel au moment où l'Ukraine, théâtre d'une contestation sans précédent depuis près de trois mois, traverse une grave crise politique.

"La situation reste extrêmement tendue", a jugé la chancelière en appelant l'Ukraine à "avancer énergiquement sur la composition du gouvernement et la réforme de la Constitution".

Née de la volte-face du pouvoir ukrainien fin novembre sur un accord d'association avec l'Union européenne au profit de la Russie, la contestation pro-européenne s'est transformée en un rejet du régime de Viktor Ianoukovitch.

Ni la démission du gouvernement fin janvier, ni les négociations n'ont réglé le conflit, marqué par des affrontements qui ont fait quatre morts et plus de 500 blessés.

- Besoin d'aide financière -

Vitali Klitschko, qui affiche des ambitions présidentielles, a par ailleurs souligné à Berlin que la pression occidentale sur le président Ianoukovitch devait aller de pair avec "un programme positif pour le peuple ukrainien", prévoyant une aide financière et la suppression ou l'allègement du régime de visas avec l'Europe.

Peu après la rencontre à Berlin, la Russie a annoncé qu'elle comptait verser "cette semaine" 2 milliards de dollars à l'Ukraine, en manque de liquidités et au bord d'un défaut de paiement.

La Russie, qui a poussé Kiev à renoncer à un rapprochement avec l'UE, a octroyé en décembre un crédit de 15 milliards de dollars, dont 3 milliards ont été déjà versés, et un important rabais du prix du gaz.

Les Occidentaux ont également dit préparer une aide financière à l'Ukraine.

"Nos partenaires européens sont prêts à un soutien", a déclaré M. Iatseniouk à Berlin en évoquant notamment un soutien financier de 610 millions d'euros.

"Cette aide pourrait être octroyée à un gouvernement technique qui aura la confiance des gens et mènera les réformes", a souligné M. Klitschko.

La visite des opposants à Berlin intervient à la veille de la reprise des travaux au Parlement qui devrait débattre d'une réforme constitutionnelle exigée par l'opposition qui veut réduire les pouvoirs présidentiels au profit du Parlement et du gouvernement.

Selon son entourage, le président Ianoukovitch pourrait aussi présenter dès mardi un nouveau Premier ministre dont la nomination est attendue tant par Moscou que par Bruxelles.

- "Offensive pacifique" -

L'opposition a d'ores et déjà appelé à une manifestation mardi matin devant le Parlement dans le cadre d'une "offensive pacifique".

Les militants du Secteur droit, groupe d'extrême droite à l'origine de jets de pavés et de cocktails Molotov contre les policiers antiémeute fin janvier, ont aussi annoncé une "mobilisation" pour mardi de leurs partisans.

Dans la matinée, un certain apaisement semblait régner à Kiev avec l'entrée en vigueur de la loi d'amnistie pour les manifestants poursuivis, au lendemain de l'évacuation de la mairie, lieu symbolique de la contestation ukrainienne.

Quelque 234 manifestants avaient été arrêtés, puis libérés ou assignés à résidence, et encouraient de lourdes peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison.

L'évacuation de la mairie de Kiev et d'autres bâtiments publics en province était un préalable à l'application de cette loi.

Les manifestants occupent toujours le Maïdan, place centrale de Kiev entourée de barricades et où leur camp de toile est maintenu.

L'évacuation de la mairie, lieu très symbolique de la contestation transformée en "QG de la révolution", a toutefois été très mal vécue par beaucoup de manifestants, qui ont estimé que l'opposition faisait des concessions sans qu'aucune exigence sur le fond des manifestants n'ait été satisfaite par le président Viktor Ianoukovitch.
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mar 18 Fév - 10:47

Désolé pour mon absence de ces derniers jours. En congé.

Effectivement, il ne se passe pas grand chose en ce moment.
Comme le dit si bien Thuramir, personne ne veut lâcher le morceau et être désavoué.
Il n'y a rien ce matin, ni sur Maidan, ni devant la Rada. Là, des feux ont été allumé, mais les manifestants reste face aux policiers.

Par contre, des passages ont été fait dans les baricades . . .
http://webcam.guru.ua/city/kiev/

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mar 18 Fév - 12:27

La situation a vite changé en une heure:

Ukraine : tensions et heurts près du parlement

euronews

UKRAINE. Assaut contre le siège du parti de Ianoukovitch

lenouvelobs

Espérons que ça ne dégénère pas . . .  Embarassed

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Caduce62 le Mar 18 Fév - 14:07

AFP le 18/02/2014 à 10:38

Ukraine: affrontements entre manifestants et policiers à Kiev

Des affrontements opposant policiers et manifestants ont éclaté mardi matin à Kiev, alors que plus de 20.000 manifestants se dirigeaient vers le parlement qui devait examiner une réforme constitutionnelle réduisant les pouvoirs présidentiels.

Les policiers ont tiré sur les manifestants des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes et ont eu recours au gaz lacrymogène, après des jets de pavés, vers 08H30 GMT, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Il s'agit des premiers affrontements à Kiev depuis ceux de la fin janvier qui avaient fait quatre morts et plus de 500 blessés.

Les milliers de manifestants se sont arrêtés à 200 mètres du parlement, bloqués par les cordons des troupes de l'Intérieur et des policiers anti-émeute.

Le service d'ordre de l'opposition sur Maïdan, la place de l'Indépendance, occupée depuis près de trois mois par les manifestants hostiles au régime du président Viktor Ianoukovitch, tentait d'éviter une confrontation directe entre les manifestants les plus radicaux et les policiers. "Notre objectif est d?encercler le Parlement, de le bloquer pour ne pas laisser les députés nommer un Premier ministre +russe+", a déclaré sur place Andriï Paroubiï, responsable du Maïdan, également député du parti Batkivchtchina de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko.

Selon son entourage, le président Ianoukovitch pourrait présenter dès mardi un nouveau Premier ministre.

Mais les députés doivent surtout étudier une réforme constitutionnelle demandée par l'opposition et réduisant les pouvoirs du président au profit de gouvernement et du Parlement.

"Nous organisons une offensive pacifique à l'égard du Parlement. L'opposition n'y dispose que de 169 députés (sur 450, ndlr), ce qui n'est pas suffisant mais j'espère que les représentants de la majorité vont comprendre qu'ils doivent apporter leurs voix pour résoudre la question de la réforme constitutionnelle", a déclaré à la presse le chef du parti nationaliste Svoboda (Liberté), Oleg Tiagnybok.

Les militants du Secteur droit, groupe radical à l'origine de jets de pavés et de cocktails Molotov contre les policiers fin janvier, ont aussi annoncé une "mobilisation" mardi.

- "Les exigences du Kremlin" -

L'opposition a accusé le pouvoir ukrainien de céder aux pressions de Moscou, depuis que M. Ianoukovitch a renoncé en novembre à signer un accord d'association avec l'Union européenne, pour se tourner vers la Russie. "Au lieu de remplir les exigences du Maïdan, le pouvoir remplit les exigences du Kremlin. Nous ne les laisserons pas faire", a promis Andriï Paroubiï sur son blog, refusant de "vendre notre indépendance pour 15 milliards de dollars".

La Russie a octroyé en décembre un crédit de 15 milliards de dollars, dont 3 milliards ont déjà été versés, et un important rabais sur le prix du gaz. Et lundi, la Russie a annoncé qu'elle comptait verser "cette semaine" une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars à l'Ukraine, en manque de liquidités et au bord d'un défaut de paiement.

Les Occidentaux ont également dit préparer une aide financière à l'Ukraine, qui serait toutefois d'un montant nettement inférieur.

- "La situation reste extrêmement tendue" -

La situation s'était apaisée lundi à Kiev avec l'évacuation par les opposants de la mairie de la ville, occupée depuis décembre, en échange d'une amnistie pour plus de 200 manifestants poursuivis et qui encouraient de lourdes peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison.

Mais l'opposition s'impatiente de voir des progrès, alors que les négociations avec le pouvoir sont au point mort, qu'il s'agisse de la réforme constitutionnelle ou de la nomination d'un nouveau Premier ministre.

L'évacuation de la mairie, lieu très symbolique de la contestation transformée en "QG de la révolution", a été très mal vécue par beaucoup de manifestants, qui ont estimé que l'opposition faisait trop de concessions.

Lundi, les responsables de l'opposition en déplacement à Berlin ont demandé à Angela Merkel une aide financière et des sanctions contre l'entourage du président Ianoukovitch. "La situation reste extrêmement tendue", a jugé la chancelière en appelant l'Ukraine à "avancer énergiquement sur la composition du gouvernement et la réforme de la Constitution".
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mar 18 Fév - 14:59

Bref, on avance pas et c'est reparti pour un tour (de violence) . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mar 18 Fév - 15:53

Ukraine: 3 manifestants tués et 150 blessés
AFP Publié le mardi 18 février 2014 à 14h33 - Mis à jour le mardi 18 février 2014 à 14h37



Au moins 150 manifestants ont en outre été blessés dont 30 sérieusement.

Trois manifestants ont été tués par balles lors de violences mardi à Kiev, a déclaré aux journalistes Oleg Moussiï, chef du service médical de l'opposition. Au moins 150 manifestants ont en outre été blessés dont 30 sérieusement, lors de violences qui ont éclaté entre les opposants et les policiers anti-émeutes, ont indiqué à l'AFP des responsables des services médicaux de l'opposition. Un manifestant a eu la main amputée, d'autres souffrent de traumatismes crâniens et de blessures aux bras et aux jambes dus principalement aux grenades assourdissantes, ont indiqué ces responsables. La police avait auparavant fait état de 37 blessés dans ses rangs.

dhnet.be
 Crying or Very sad

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Caduce62 le Mar 18 Fév - 19:59

AFP le 18/02/2014 à 18:14

Ukraine: le Maïdan à Kiev cerné par la police, 7 morts dans les violences

Les policiers antiémeute cernaient mardi soir le Maïdan, la place de Kiev où se sont rassemblés plus de 20.000 manifestants hostiles au président Viktor Ianoukovitch, après des affrontements avec la police qui ont fait sept morts.

A l'expiration à 16H00 GMT de l'ultimatum fixé par les autorités pour mettre fin aux violences, les principaux responsables de l'opposition prenaient la parole à tour de rôle devant la foule rassemblée sur le Maïdan, la place de l'Indépendance, haut lieu de la contestation depuis près de trois mois entourée de barricades.

Les affrontements ont cessé mais le calme est précaire: les redoutables unités anti-émeute Berkout contrôlaient les abords du Maïdan, appuyés en deuxième ligne par des policiers armés de fusils d'assaut kalachnikov.

"Ne tirez pas sur les Ukrainiens", proclamait l'un des orateurs, tandis qu'un des dirigeants de l'opposition, l'ancien champion de boxe Vitali Klitschko, a appelé les femmes et les enfants à évacuer la place.

"Nous ne pouvons pas exclure un assaut des forces de l'ordre", a-t-il reconnu.

Cinq civils ont été tués dans les violences mardi, a annoncé la police de Kiev, qui a ensuite indiqué que deux policiers avaient aussi perdu la vie.

L'opposition avait auparavant annoncé la mort de trois manifestants, "tués par balles". Selon le Parti des régions du président Viktor Ianoukovitch, le corps d'un des employés a été retrouvé au siège du mouvement, pris d'assaut et brièvement contrôlé par les contestataires.

Au moins 150 manifestants ont aussi été blessés mardi, dont 30 grièvement - l'un ayant eu la main arrachée en ramassant une grenade assourdissante -, selon Oleg Moussiï, chef du service médical de l'opposition.

Quarante-sept policiers ont été blessés selon une source officielle.

"Nous mettons en garde les têtes chaudes au sein de l'opposition: le pouvoir a les moyens de rétablir l'ordre (...). Nous serons obligés d'avoir recours à des mesures de la plus grande fermeté si les troubles ne cessent pas d'ici à 18h00 (16h00 GMT)", avaient menacé le ministère de l'Intérieur et les services spéciaux (SBU) dans une déclaration conjointe.

- Balles en caoutchouc et cocktails molotov -

Ces violences surviennent après plusieurs semaines d'accalmie dans la contestation, qui dure depuis près de trois mois, et alors que l'opposition avait promis une "offensive pacifique" pour mettre la pression sur les députés, rassemblant plus de 20.000 personnes pour un défilé qui a dégénéré dans la matinée.

Les forces de l'ordre postées devant les accès au parlement ont utilisé du gaz lacrymogène, jeté des grenades assourdissantes et tiré des balles de caoutchouc sur les manifestants jetant pavés et cocktails molotov.

Il s'agit des premiers affrontements à Kiev depuis ceux de la fin janvier qui avaient fait quatre morts, dont deux tués par balles réelles et plus de 500 blessés.

Dans la matinée, plus de 200 manifestants ont brièvement pris le contrôle du siège du Parti des régions du président Viktor Ianoukovitch non loin du parlement. Les locaux ont été partiellement incendiés par des jets de cocktails molotov.

La Russie a aussitôt condamné ce regain de violences en Ukraine, qu'elle a attribué à la politique des Occidentaux, "qui ferment les yeux sur les actes agressifs des forces radicales en Ukraine, encourageant de fait l'escalade et les provocations envers le pouvoir légal".

- L'Occident inquiet -

De son côté, Washington s'est dit "consterné par les violences" et a appelé le président Ianoukovitch à "mettre fin aux affrontements" et à renouer le dialogue avec l'opposition.

La responsable de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, a, elle aussi, "condamné tout usage de la violence" exhortant Kiev "à s'attaquer aux racines de la crise".

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a, pour sa part, dénoncé un "usage indiscriminé de la force".

Le Premier ministre polonais, Donald Tusk a, lui, réitéré son aide pour trouver un compromis en Ukraine afin d'éviter "une guerre civile à petite ou grande échelle".
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mar 18 Fév - 20:44

C'est encore plus grave que ça.
Des policiers posté sur les toits ont tiré à balles réelles.

Sur TF1

lesechos.fr

La mairie aurait été reprise:

liberation.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Thuramir le Mar 18 Fév - 21:38

Après un examen de la situation, il faut reconnaître que les heurts ont été provoqués par certains manifestants particulièrement violents, désireux d'en découdre avec les forces de l'ordre.

Il n'est quand même pas acceptable de vouloir exercer des pressions sur le parlement en se montrant physiquement menaçant et en imposant une présence extérieure par la force. Pour autant, l'usage de balles réelles par les forces de l'ordre est également inacceptable.

Une fois encore, cette situation démontre qu'il existe plusieurs forces d'opposition, dont les méthodes et les objectifs sont incompatibles entre eux et également incompatibles avec une réforme démocratique de la société ukrainienne.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mer 19 Fév - 9:48

D'accord avec toi, ce sont des extrémistes qui ont (manifestement) commencé attirant avec eux d'autres manifestants (normalement plus) pacifistes.
Mais la réaction est tout aussi condamnable.

Ils ont attaqué Maïdan avec des blindés dans la nuit.

La situation à cet heure:

Les (anciennes) barricades sous la Rada:



Sur Maïdan:



UKRAINE. Kiev s'embrase, au moins 25 morts

Après une nuit de violences, la police tente toujours de déloger de la place Maïdan les manifestants hostiles au président Ianoukovitch. Un journaliste a été tué par balles par des inconnus masqués.

nouvelobs

Ukraine: Ianoukovitch dénonce une insurrection, 25 morts dans les violences à Kiev

Le centre de Kiev est occupé depuis trois mois.

Le président ukrainien a accusé mercredi l'opposition d'avoir lancé une insurrection, alors que les affrontements et un assaut des forces spéciales ont fait au moins 25 morts dans le centre de Kiev occupé par l'opposition. Le ministère de la Santé a fait état d'un nouveau bilan de 25 morts depuis le regain de violences à Kiev mardi, et de 241 blessés hospitalisés dont 79 policiers et cinq journalistes. Un précédent bilan s'établissait à 18 morts dont 9 policiers. Par ailleurs un journaliste du quotidien ukrainien Vesti a été tué par balles par des inconnus non loin du lieu des affrontements, a indiqué son journal.

lalibre.be

Bref, c'est une véritable catastrophe qui se joue en ce moment.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mer 19 Fév - 10:15



Edit, un article retraçant cette nuit d'horreur:

lefigaro.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mer 19 Fév - 13:24

Rien ne se calme pour l'instant. Les berkouts essayent toujours de reprendre Maïdan:



Mais les opposants restent déterminé (manifestement).

D'autre part, enfin une réaction de l'UE:

Ukraine: l'UE convoque une réunion de crise jeudi pour des sanctions

lesechos.fr

Pour se racheter?
 
Journée de deuil national décrétée jeudi en Ukraine

RTS.ch

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mer 19 Fév - 14:58

L'information concernant la fermeture de Borispol est fausse.
Tous les vols de et vers KBP sont opéré normalement. Kiev Borispol
Soit via le terminal D pour les transits internationaux soit via le terminal B pour les connections avec les vols intérieurs.
Pour les gens voulant se rendre à Kiev, la route est ouverte, mais il y a des contrôles.

flyuia.com

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Thuramir le Mer 19 Fév - 18:46

Le mode opératoire des manifestants est parfaitement condamnable, puisque ces manifestants ont eux-même fait usage d'armes à feu et de coktails molotov sur les forces de l'ordre, s'attirant une réplique proportionnelle à la violence de leurs attaques.

Les réactions des forces de l'ordre sont, malheureusement, parfois excessivement violentes, mais les violences mutuelles de part et d'autre sont l'expression d'une société malade, incapable de se réformer et cramponnée sur des pratiques illégales, que personne en Ukraine n'a pris à bras le corps pour y mettre fin d'une manière sérieuse et démocratique avant le début de cette crise.

Un Etat doit faire usage de la force en respectant le critère de proportionnalité, et il assume à cet égard une obligation de résultat plus importante que des manifestants n'ayant pas de statut juridique propre ou de structure pérenne.

Pour autant, un Etat de droit ne peut permettre à quelques milliers, ou dizaines de milliers de manifestants, d'imposer leur volonté à des députés en faisant usage de voies de fait contraires à la loi.

Si des sanctions européennes devaient être prises, elles devraient être prises contre le blanchissement d'argent, plutôt que contre des personnes ayant des responsabilités partagées dans des batailles rangées d'une crise de cette ampleur. Il est pour le moins délicat de faire la part des responsabilités sans en connaître les tenants et les aboutissants. En d'autres termes, il faut lutter contre l'Etat mafieux et non contre l'Etat de droit.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Mer 19 Fév - 22:22

Je ne peux que partager ton avis . . . mais . . . que faire?
Face à un président (qui ment effrontément) qu'y a t'il à opposer?
Un trio très disparate dont l'un ne vaut pas mieux que le président actuel, l'autre extrémiste déclaré et le troisième (bon) qui n'a pas (encore) la carrure politique nécessaire, que faire?
Punir les exactions, mais ça n'apporte rien . . . 
En attendant:

Ukraine : le pouvoir lance une « opération anti-terroristes » contre les manifestants

lemonde.fr

D'autre part:

La Flandre suspend ses exportations d’armes, gelées de facto selon la Wallonie

lavenir.net

Et on continue dans la voie de la répression:

EN DIRECT Ukraine : l’armée autorisée à utiliser les armes

lesechos.fr

Que faire? Même l'UE va y arriver:

Des sanctions envisagées de toutes parts contre l’Ukraine

ledevoir.com

Et finalement, on se rend compte de la monstruosité de la situation:

Viktor Ianoukovitch limoge le chef des armées

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a remplacé mercredi le chef d'état-major des armées, après avoir lancé une opération "antiterroriste" qui octroie de larges pouvoirs aux militaires.


Le président a nommé Iouri Iliine chef d'état-major, en remplacement de Volodymyr Zamana, selon le texte du décret publié sur le site de la présidence, qui ne donne pas de raison à cette nomination. 

7sur7.be


Personnellement, je trouve l'Ukraine assez proche de la Belgique et ses conflits linguistiques, parce que très pacifiste.
Avec des gens de caractère très différent de chez nous (sang bien plus "chaud") et personne ne veut rien lâcher.

Je trouve très désolant qu'un pays que j'aime se trouve dans cette situation (qui pourrait embraser d'autres nations) . . . voir la commendatura de Poutine sur le président Ukrainien . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Jeu 20 Fév - 10:14

Ianoukovitch, menacé de sanctions, reçoit trois ministres européens

Le président a annoncé hier la conclusion d’une « trêve », après les violences qui ont fait 28 morts. Mais la nuit a encore été difficile, à Kiev...

Les chefs de la diplomatie française, allemande et polonaise rencontrent ce jeudi à Kiev le président Viktor Ianoukovitch qui, sous la menace de sanctions, a annoncé la conclusion d’une « trêve » après les violences qui ont fait 28 morts.

Ces sanctions, visant notamment des responsables de la répression en cours contre les manifestants hostiles au régime, pourraient être adoptées dès ce jeudi lors d’une réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’UE à Bruxelles.

Mercredi, au lendemain de ces violences inédites depuis 20 ans aux portes de l’UE, le pouvoir ukrainien a annoncé des mesures « antiterroristes » qui accordent notamment des pouvoirs accrus à l’armée pour le maintien de l’ordre.

Le président Viktor Ianoukovitch a de son côté annoncé une « trêve » avec l’opposition avant l’arrivée à Kiev des diplomates européens et, un peu plus tard, d’un haut responsable russe.

La suite sur lalsace.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Invité le Jeu 20 Fév - 10:58

Thuramir a écrit:Le mode opératoire des manifestants est parfaitement condamnable, puisque ces manifestants ont eux-même fait usage d'armes à feu et de coktails molotov sur les forces de l'ordre, s'attirant une réplique proportionnelle à la violence de leurs attaques.

Les réactions des forces de l'ordre sont, malheureusement, parfois excessivement violentes, mais les violences mutuelles de part et d'autre sont l'expression d'une société malade, incapable de se réformer et cramponnée sur des pratiques illégales, que personne en Ukraine n'a pris à bras le corps pour y mettre fin d'une manière sérieuse et démocratique avant le début de cette crise.

Un Etat doit faire usage de la force en respectant le critère de proportionnalité, et il assume à cet égard une obligation de résultat plus importante que des manifestants n'ayant pas de statut juridique propre ou de structure pérenne.

Pour autant, un Etat de droit ne peut permettre à quelques milliers, ou dizaines de milliers de manifestants, d'imposer leur volonté à des députés en faisant usage de voies de fait contraires à la loi.

Si des sanctions européennes devaient être prises, elles devraient être prises contre le blanchissement d'argent, plutôt que contre des personnes ayant des responsabilités partagées dans des batailles rangées d'une crise de cette ampleur. Il est pour le moins délicat de faire la part des responsabilités sans en connaître les tenants et les aboutissants. En d'autres termes, il faut lutter contre l'Etat mafieux et non contre l'Etat de droit.
De certains manifestants ! Ne pas tt amalgamer !

Malheureusement, les forces de "l'ordre" ne font pas de distinction ........

Si des "sanctions" .......
Quels risques court l'UE ? ...... Poutine et Gazprom sont des "armes" redoutables à faire rendre gorge à nos donneurs de leçons !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Jeu 20 Fév - 11:59

Et dans les donneurs de leçons, certains ferait bien de commencer à regarder sur le pas de leur porte.

Bon, il semble que la situation a évolué ce matin.

Ukraine: les manifestants chargent à Kiev et repoussent les policiers

Des centaines de manifestants ont chargé jeudi matin le cordon de police sur le Maïdan à Kiev, reprenant le contrôle de la place, en dépit d'une trêve annoncée par les autorités, a constaté un journaliste de l'AFP. On déplore un mort et une dizaine de blessés.

Au moins un manifestant a été tué et une dizaine d'autres blessés lors des nouveaux affrontements avec la police qui ont éclaté jeudi matin à Kiev, a constaté un journaliste de l'AFP. Les victimes ont été atteinte par balles, sans qu'il soit possible de dire s'il s'agissait de balles en caoutchouc ou de munitions réelles. Un peu plus tôt, des centaines de manifestants avaient chargé et repoussé un cordon de police sur le Maïdan, la place de l'Indépendance à Kiev

La suite sur rtl.be

Si j'en crois les webcams, Maïdan a bien été reprise partielement, de même que la barricade près de la Rada.





Du côté de Maïdan, le caméramen "cherche" des snipers:



Pas bon tout ça!!  No

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Jeu 20 Fév - 13:15

Tout est hors de contrôle, selon des journalistes sur place (Kyiv post), il y aurait 35 corps dénombré ce matin:
- 10 cadavres à l'hôtel Ukraine
- 3 dans la rue Khrechtchatyk
- 15 à l'hôtel Kozatski
- 7 à la Poste centrale

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Jeu 20 Fév - 13:50


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Caduce62 le Jeu 20 Fév - 14:09

Je suis horrifié de ce qui ce passe actuellement, il n'y a pas de mots pour décrire ces tirs volontaires et inacceptables  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Jeu 20 Fév - 14:11

Pareil pour moi.

Sur la vidéo des snipers (la première), regardez à la troisième seconde l'insigne sur le bras du policier à droite de l'image (avec un masque anti-gaz).
C'est un Russe!!!  Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Matt le Jeu 20 Fév - 16:35

Il semble que la situation se calme cet après-midi.

Une photo qui fait le tour du net:



Maïdan, avant et après.  Crying or Very sad 

Le président Ianoukovitch n'est plus le représentant légitime de l'Ukraine

Le pire scénario se déroule sous nos yeux. Les Ukrainiens sont attaqués par leurs policiers, leurs militaires, leur président. Car c'est la société ukrainienne qui proteste pacifiquement depuis trois mois, pas des « rebelles », « provocateurs » ou « terroristes », comme l'affirment les pouvoirs ukrainien et russe. Une société en colère qui demande un changement de gouvernement et une révision constitutionnelle afin de limiter les pouvoirs d'un chef d'Etat brutal qui refuse de négocier un compromis.

Les Ukrainiens se sont mobilisés par centaines de milliers, dans presque toutes les grandes villes du pays, et par millions sur Internet, depuis novembre 2013. Pour sauver sa peau et sa fortune, le président Viktor Ianoukovitch fait tirer sur la foule. Le 19 février, il a annoncé une vaste opération antiterroriste dans tout le pays en mettant en action toutes les forces armées et celles de maintien de l'ordre. Il porte l'entière responsabilité des violences et des morts. Il joue son va-tout, car il a le soutien du Kremlin. Sans l'ingérence politique, économique et policière directe des autorités russes, le président ukrainien aurait déjà démissionné ou nommé un premier ministre de transition, en accord avec l'opposition. Il a conduit son pays à la catastrophe économique et sociale et l'entraîne maintenant dans un désastre humain, avec la mort de nombreux civils.
TOUTES LES COMPOSANTES DE LA SOCIÉTÉ APPELLENT AU COMPROMIS
Viktor Ianoukovitch a perdu sa légitimité, obtenue dans les urnes en 2010. Il n'a pas le courage de négocier, d'accepter des limites à sa petite dictature sur un grand pays de 46 millions d'habitants. Le président feint l'ouverture et attire les opposants dans des discussions, puis se rétracte et impose des ultimatums. Il vient d'enterrer toute possibilité de solution mesurée, bâtie sur des concessions mutuelles, de part et d'autre des barricades.
Pourtant, toutes les composantes de la société ukrainienne appellent au compromis. Toutes les Eglises du pays ont dénoncé le recours à la force : notamment l'Eglise gréco-catholique et même le métropolite Volodymir, chef de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, qui dépend du Patriarcat de Moscou. Les chefs des Eglises s'expriment ensemble à la grande tribune de Maïdan depuis le début de la protestation anti-Ianoukovitch. Ils ont certainement eu une influence sur le premier ministre Azarov, qui a démissionné en janvier. D'ailleurs, depuis le départ d'Azarov, les ministres devraient se contenter d'expédier les affaires courantes. Pourtant, le ministre de l'intérieur a institué un état d'urgence de facto. Les partis politiques, en concertation avec le comité populaire de Maïdan, ont tenté de maintenir le dialogue même après les durs affrontements du mois de janvier. Des comités populaires se sont formés dans d'autres villes ukrainiennes. Les plus actifs sont dans l'ouest du pays, mais on en compte aussi dans les grandes villes du sud et de l'est.
Depuis des mois, Viktor Ianoukovitch s'adonne à un jeu sournois, il fait des promesses, accepte de discuter pendant des heures avec des représentants de l'opposition, avec la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, et d'autres personnalités. Il a mené par le bout du nez les dirigeants de l'Union européenne en s'engageant dès 2012 à signer un accord d'association avec Bruxelles, puis en reculant de manière arbitraire, sans discussion au Parlement ni avec les entreprises ukrainiennes. Cet accord a surtout pour objet de faciliter les échanges et le commerce, ce n'est pas une étape vers l'adhésion à l'Union. Il n'est donc pas question de choisir entre la Russie et l'Europe, mais d'améliorer les chances de sortir l'Ukraine du marasme économique.
TROIS RAISONS DE LA VIOLENCE ACCRUE DEPUIS MARDI
Pourquoi les violences ont-elles repris, et à un degré beaucoup plus fort, ce mardi 18 février ? Pour trois raisons. La première concerne la duplicité des parlementaires serviles qui vivent au crochet d'un régime corrompu. Les députés de la majorité ont renié leur engagement de discuter et de voter sur une révision constitutionnelle pour rétablir le système précédent, qui limitait les prérogatives du chef de l'Etat.
Deuxièmement, les principaux chefs de l'opposition, Viktor Klitschko et Arseni Iatseniouk, rencontraient lundi 17 février la chancelière allemande à Berlin. Les gouvernements européens et la Commission européenne avançaient vers de nouvelles propositions d'aide financière à Kiev, en urgence, afin d'éviter l'effondrement de la monnaie et du budget.
Troisième et principale cause de la décision d'écraser les manifestations dans le sang, la gestion de la crise par Moscou. A l'ouverture des Jeux olympiques à Sotchi, Viktor Ianoukovitch a rencontré son homologue russe, Vladimir Poutine. L'Ukrainien est revenu sûr de lui. Le 17 février, Moscou a posé un ultimatum à Kiev : une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars serait immédiatement disponible à condition que Maïdan soit « nettoyée ». Viktor Ianoukovitch s'est exécuté.
L'EUROPE, TOUS LES EUROPÉENS, DOIVENT PARLER ET AGIR
Pour mener l'attaque le 18 février, il fallait accentuer la propagande contre les protestataires, les présenter comme violents, désorganisés, manipulés par l'étranger. Les termes de fascistes, criminels, terroristes sont repris par les circuits officiels en Ukraine et en Russie. Le calcul est de persuader les opinions européennes que les responsables des violences sont les citoyens en colère, et non Ianoukovitch et ses hommes. Il est urgent de contrer ce discours insensé et de rétablir la vérité des faits. L'Europe, tous les Européens, doivent parler et agir.
Car l'Ukraine ne se situe pas à la marge, elle est en Europe, tout comme la Russie est potentiellement dans le monde européen organisé autour du droit, de la paix, du libre-échange et du respect des libertés. Pourquoi accepter le diktat russe selon lequel toute prise de position européenne ou américaine serait de « l'ingérence qui pousse à la violence » ?
L'UE et nos gouvernements ont toujours défendu la souveraineté de l'Ukraine, et la possibilité pour cet Etat d'exister pleinement, en bonne intelligence avec ses voisins. M. Ianoukovitch n'est plus le représentant légitime de l'Ukraine et des Ukrainiens, M. Poutine l'est encore moins. Le Parlement européen devrait être représenté en permanence à Kiev. Quelques eurodéputés peuvent faire reculer la machine répressive.

lemonde.fr

Toujours selon Le Monde:

Joint par téléphone, le chef du service médical de Maïdan, le docteur Oleg Moussiï, assure qu'"environ 100 manifestants sont morts depuis ce matin" lors des affrontements avec la police. 500 autres auraient été blessés.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la révolution

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum