Le gaz revient sur la scène . . .

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Tibo le Lun 16 Juin - 18:31

Effectivement, ça va être amusant de voir s'il y a rétrocession de gaz. Mais je pense qu'en face ils vont anticiper la chose et vont renégocier leurs prix à la hausse quand ils verront une augmentation "suspecte" du volume de gaz demandé.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Exact bien vu !

Message  Krispoluk le Lun 16 Juin - 18:35

Exact, bien vu le Doc pour la parabole des 2 soeurs !!!

Concernant ma blague idiote sur la choucroute et les bières c'était bien entendu à prendre au 3e degré  Sachant que les musulmans ne boivent pas de bière et ne mangent pas de porc (du moins en public...). Cela dit, je pense que l'Allemagne doit écouler plus de Mercédès et plus de Porsche dans les monarchies du Golfe que dans toute la Russie...
Concernant la rétrocession, les russes ne peuvent absolument pas intervenir et modifier les tarifs, ce sont des tarifs négociés de longue date même s'ils sont indexés sur le pétrole.
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Caduce62 le Lun 16 Juin - 18:41

avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Tibo le Lun 16 Juin - 19:06

Après je sais pas vraiment comment ça marche, mais les volumes à livrer ne sont pas déjà prédéfinis par les contrats ? Parce que dans ce cas, il faudrait demander des volumes plus importants pour envisager d'approvisionner l'ukraine par rétrocession, et du coup peut-être besoin d'amendement sur les contrats avec hausse de prix sur les volumes supplémentaires.

Mais bon, peut-être qu'on achète plus de gaz que ce qui est réellement nécessaire, au cas où. Et donc qu'il y a toujours possibilité de rétrocéder les excédents.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Caduce62 le Lun 16 Juin - 19:16

A noter cet article ancien de 2012-2013 qui prévoyait l'indépendance énergétique de l'Ukraine :


L'Ukraine signera un contrat avec un consortium dirigé par l'américain ExxonMobil sur l'exploitation du champ pétrolier et gazier Skifska, en mer Noire, a annoncé le ministre ukrainien de l'Ecologie et des Ressources naturelles Edouard Stavitski.
"Le cabinet des ministres a appuyé la proposition de la commission interdépartementale concernant la signature d'un contrat de partage de production avec le groupe de sociétés dirigé par ExxonMobil, opérateur du projet", a indiqué le ministre.
Le groupe comprend également la société anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell, le groupe roumain OMV et la Société nationale Nadra Ukrainy (Sous-sols d'Ukraine).
La société LUKOIL Overseas Ukraine B.V. a rivalisé avec le consortium dirigé par ExxonMobil lors de cet appel d'offres.
Selon le gouvernement russe, le coût du projet s'élève à 10-12 milliards de dollars. Le champ Skifska, d'une superficie de 16.700 km², produira près de 3 ou 4 milliards de m³ de gaz par an.
L'Ukraine intensifie sa production nationale d'hydrocarbures tout en poursuivant ses négociations avec Moscou sur une révision du prix du gaz russe. L'Ukraine place surtout ses espoirs dans l'exploitation des champs du plateau continental de la mer Noire et dans la production de gaz de schiste. En mai dernier, l'Ukraine a organisé des appels d'offres pour l'exploitation des gisements de gaz de schiste de Yuzovska et d'Olesska, qui contiendraient près de 3.000 milliards de m³ de gaz cumulés. Ces concours ont été remportés respectivement par Shell et Chevron.



Carte des champs pétroliers et gaziers en mer Noire

http://www.4-traders.com/EXXON-MOBIL-CORPORATION-4822/news/Exxon-Mobil-Corporation--Shell-to-invest-USD-178mn-in-development-of-Ukraines-Yuzivske-deposit-by-18003893/

Mais c'était avant l'annexion de la Crimée  Evil or Very Mad 
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Thuramir le Lun 16 Juin - 21:30

Caduce62 a écrit:A noter cet article ancien de 2012-2013 qui prévoyait l'indépendance énergétique de l'Ukraine :


L'Ukraine place surtout ses espoirs dans l'exploitation des champs du plateau continental de la mer Noire et dans la production de gaz de schiste. En mai dernier, l'Ukraine a organisé des appels d'offres pour l'exploitation des gisements de gaz de schiste de Yuzovska et d'Olesska, qui contiendraient près de 3.000 milliards de m³ de gaz cumulés. Ces concours ont été remportés respectivement par Shell et Chevron.

Mais c'était avant l'annexion de la Crimée  Evil or Very Mad 
J'ajouterai que, si c'était si facile et si rentable que cela, cela aurait déjà été fait depuis longtemps (vu la rapacité des politiciens ukrainiens). Une politique énergétique nationale, cela met des années (et même des lustres) à se mettre en place.

Pour ce qui est de la rétrocession du gaz vendu en Europe, d'une part, je doute que l'Europe ait des quantités de gaz suffisantes à rétrocéder et, d'autre part, il est fort probable que les contrats signés entre la Russie et les Etats européens contiennent une clause interdisant la revente du gaz à des pays tiers, sous peine de dommages et intérêts, que la Russie ne manquera pas de réclamer avec une garantie de bonne fin évidente.


En ce qui concerne l'achat de gaz par les pays européens à d'autres pays que la Russie, au moins trois objections y font obstacle :

1. Le prix : l'UE n'est pas compétente pour décider à qui acheter le gaz et à quel prix. Cela reste une compétence nationale. Quant à une hausse de 10 % telle que suggérée par Krispoluk, c'est très généreux de faire de l'éthique économique avec l'argent... des autres, mais les contribuables seront-ils d'accord ? Nous vivons dans des Etats démocratiques où, sauf erreur de ma part, le peuple décide de sa politique au travers d'élections démocratiques. Les peuples européens sont-ils d'accord de payer leur gaz 10% plus cher, en sachant que cela détruira aussi leur économie ? J'en doute.

2. Les contrats avec la Russie doivent très probablement contenir des clauses garantissant un montant minimum devant être acheté annuellement par les Etats signataires.


3. A quel prix l'UE (à supposer que ce soit l'UE, bien entendu) vendra-t-elle son gaz à l'Ukraine et comment sera-t-elle payée ? Vu l'état catastrophique de l'économie ukrainienne, je doute que les payements soient effectués. Cela ne manquera pas de créer des difficultés supplémentaires dans une Europe où les partis eurosceptiques et europhobes ont fait le plein aux dernières élections parlementaires.

Le futur pour l'Ukraine est sombre (dans tous les sens du terme).

En ce qui concerne l'Europe, l'Ukraine s'est engagée à permettre le transit (et elle peut difficilement faire autrement sous peine de se mettre à dos l'UE).


Ultimatum gazier - L'Ukraine garantit un approvisionnement ininterrompu à l'Europe occidentale



(Belga) L'Ukraine a assuré que la livraison de gaz vers l'Europe occidentale ne sera pas interrompue. "Nous garantissons, tant au consommateurs ukrainiens, qu'aux clients européens que la livraison vers l'Europe aura bien lieu", a indiqué le ministre ukrainien de l'Energie, Iouri Prodan. La Russie a mis sa menace à exécution lundi et décidé de couper le gaz à l'Ukraine après l'échec de leurs négociations.

Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk a admis que la cessation des livraisons de gaz russe sont "complexes" pour l'économie du pays. M. Iatseniouk a préparé un projet d'urgence de loi afin de limiter l'impact qu'une telle privation pourrait avoir sur le secteur de l'énergie. "Nous devons être prêts à faire face à d'éventuelles pénuries", a expliqué le Premier ministre ukrainien à Kiev.

La Russie a mis sa menace à exécution lundi et décidé de couper le gaz à l'Ukraine après l'échec des négociations, au risque d'affecter l'Europe et d'aggraver le pire conflit sur le continent depuis la fin de la Guerre froide.

L'Union européenne a constitué près des deux tiers de ses stocks de gaz pour l'hiver, mais certains pays comme la Hongrie, la France et la Croatie ont des réserves plus basses, selon les opérateurs européens.

(Belga)
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Pas du tout la problématique !!!

Message  Krispoluk le Lun 16 Juin - 21:45

Thuramir, ce n'est pas la problématique :
On s'est mis dans l'optique où la Russie ferme les robinets du gaz pour l'Ukraine, tout en sachant que les gazoducs transitant par l'Ukraine véhiculent aussi du gaz destiné à l'Europe centrale et à l'Allemagne. Si l'Ukraine continue de "prélever son nécessaire" au détriment des pays d'Europe centre/ouest comme elle l'a fait déjà par le passé, que se passe t-il ??? Qu'on ne me parle pas de "Droit et de règles internationales" moi, si un pays envahit militairement l'une de mes provinces, l'annexe et en déstabilise d'autres, je me fous alors totalement des règles internationales vis-à-vis de ce pays, à moins d'être maso...
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Caduce62 le Lun 16 Juin - 21:59

avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Thuramir le Lun 16 Juin - 22:39

Krispoluk a écrit:Thuramir, ce n'est pas la problématique :
On s'est mis dans l'optique où la Russie ferme les robinets du gaz pour l'Ukraine, tout en sachant que les gazoducs transitant par l'Ukraine véhiculent aussi du gaz destiné à l'Europe centrale et à l'Allemagne. Si l'Ukraine continue de "prélever son nécessaire" au détriment des pays d'Europe centre/ouest comme elle l'a fait déjà par le passé, que se passe t-il ??? Qu'on ne me parle pas de "Droit et de règles internationales" moi, si un pays envahit militairement l'une de mes provinces, l'annexe et en déstabilise d'autres, je me fous alors totalement des règles internationales vis-à-vis de ce pays, à moins d'être maso...
Le respect des règles internationales continue à exister entre l'UE et l'Ukraine et entre l'UE et la Russie. Et entre l'Ukraine et la Russie, les règles internationales continuent d'exister, même si elles sont violées. C'est aussi le propre d'une règle : exister indépendamment du respect/non respect de la règle par une partie. Sinon, c'est la loi de la brousse.
Mon propos était surtout relatif à la politique énergétique des pays européens et des décisions politiques des Etats européens, qui doivent se justifier devant leurs électeurs.
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Thuramir le Lun 16 Juin - 23:51

Et voilà le problème qui est posé avec les conséquences prévisibles :
Ultimatum gazier - Kiev veut acheter du gaz aux Européens après la coupure russe

(Belga) Une délégation ukrainienne se rendra mardi à Budapest pour demander aux Européens de leur céder une partie du gaz russe qu'ils importent, après la coupure décidée par Moscou, a annoncé lundi le groupe public Naftogaz.
"Des compagnies européennes sont prêtes à fournir du gaz à l'Ukraine. Elles proposent à l'Ukraine du gaz bon marché à 320 dollars" les 1.000 m3, a déclaré le PDG de Naftogaz Andriï Kobolev, cité sur le site internet du gouvernement. 
Selon lui, Naftogaz est déjà client déjà des groupes allemand RWE et français Gaz de France. "Nous avons des propositions venant d'autres compagnies aussi importantes", a-t-il ajouté. 
Budapest accueille un forum international sur la sécurité énergétique. 
Le PDG du géant semi-public russe Gazprom a d'ores et déjà déclaré que de telles livraisons seraient illégales. Les compagnies européennes n'"ont pas le droit de faire cela", a-t-il déclaré cité par l'agence de presse RIA Novosti. 
La Russie a coupé lundi le gaz à l'Ukraine après l'échec de leurs négociations sur le prix du gaz russe fourni à l'Ukraine et le remboursement de la dette accumulée par Kiev, égale à 4,5 milliards de dollars. 
Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk avait indiqué le 6 juin, donc avant la coupure, que l'Ukraine avait l'intention de diversifier son approvisionnement en gaz en en achetant à la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie. (Belga)
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Bien joué pour l'Ukraine !

Message  Krispoluk le Mar 17 Juin - 2:12

L'Ukraine a su jouer très habilement le coup politiquement sur le capital de sympathie qu'elle suscite dans tous les pays européens face à l'agression de la Russie. C'est du grand art ! Tout le monde occidental va se ruer à la rescousse face à l'impérialisme grand-russe. Je ne me fait aucun souci sur son approvisionnement futur en gaz. N'est pas le plus fort, celui qui se complait à rouler des mécaniques dans l'instant présent...
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mar 17 Juin - 9:30

En réalité, dans tout contrat énergétique (je parle de ce que je connais, l'électricité), il y a des clauses sur les quantités et sur l'usage qui est fait.
L'Europe (pas seulement l'UE) a la capacité technique de fournir du gaz à l'Ukraine, via la Hongrie et la Pologne, mais on ne peut pas faire ce qu'on veut (revendre).

Il n'y a qu'une seule issue: se mettre d'accord sur un prix et des quantités.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mar 17 Juin - 10:22

Confirmation que le gaz russe continuera d'alimenter l'Europe:

Gaz : le géant gazier russe abat ses cartes face à l'Ukraine

Le géant gazier Gazprom a annoncé lundi avoir sollicité la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce de Stockholm pour obliger le groupe ukrainien Naftogaz à rembourser la somme de 4,5 milliards de dollars.

Ce recours serait dû au non-respect systématique par Naftogaz de ses engagements liés au contrat conclu en 2009 ainsi qu'à la dette gazière immense de l'Ukraine.

"Kiev ne recevra que le gaz payé d'avance"

Par ailleurs, Gazprom serait aussi passé au système de prépaiement pour les livraisons de gaz au groupe gazier ukrainien Naftogaz. "La décision a été prise en raison de l'absence de remboursements de la part de Naftogaz. La dette du groupe pour le gaz livré se chiffre à 4,458 milliards de dollars, dont 1,451 milliard de dollars pour les mois de novembre-décembre 2013 et 3,007 milliards de dollars pour avril-mai 2014", a indiqué dans un communiqué l'énergéticien russe.

"Pousuite du gazoduc South Stream"


Le PDG de la compagnie Gazprom, Alexeï Miller avait annoncé la semaine dernière vouloir augmenter les livraisons de gaz à destination de l'Europe par le biais des pipelines 'Nord Stream' et 'Iamal-Europe' en cas de problèmes du 'transit de bleu' via l'Ukraine.

"S'il y a des problèmes du transit de gaz, nous augmenterons le transport de gaz par les gazoducs Nord Stream et Iamal-Europe. Gazprom commencera également à injecter davantage de gaz dans les réservoirs souterrains situés sur le territoire de l'Union européenne, pour garantir l'approvisionnement de ses clients européens en hiver prochain", avait-il précisé à la presse.

Selon Alexeï Miller, la Russie poursuivra la construction du gazoduc South Stream dans l'objectif de lancer les exportations de gaz vers la Bulgarie sous la mer Noire en décembre 2015.

"Gazprom a la réputation d'un partenaire fiable. Nous avons acquis cette réputation en 40 ans de travail sur le marché européen. Nous respectons toujours nos engagements contractuels. Nous livrerons bien sûr le volume de gaz commandé par nos clients européens à la frontière russo-ukrainienne", a conclu M.Miller.


enerzine.com

Et le gaz continuera bien de transiter par l'Ukraine.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Invité le Mar 17 Juin - 12:54

Matt a écrit:Confirmation que le gaz russe continuera d'alimenter l'Europe:

Gaz : le géant gazier russe abat ses cartes face à l'Ukraine

Le géant gazier Gazprom a annoncé lundi avoir sollicité la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce de Stockholm pour obliger le groupe ukrainien Naftogaz à rembourser la somme de 4,5 milliards de dollars.

Ce recours serait dû au non-respect systématique par Naftogaz de ses engagements liés au contrat conclu en 2009 ainsi qu'à la dette gazière immense de l'Ukraine.

"Kiev ne recevra que le gaz payé d'avance"

Par ailleurs, Gazprom serait aussi passé au système de prépaiement pour les livraisons de gaz au groupe gazier ukrainien Naftogaz. "La décision a été prise en raison de l'absence de remboursements de la part de Naftogaz. La dette du groupe pour le gaz livré se chiffre à 4,458 milliards de dollars, dont 1,451 milliard de dollars pour les mois de novembre-décembre 2013 et 3,007 milliards de dollars pour avril-mai 2014", a indiqué dans un communiqué l'énergéticien russe.

"Pousuite du gazoduc South Stream"


Le PDG de la compagnie Gazprom, Alexeï Miller avait annoncé la semaine dernière vouloir augmenter les livraisons de gaz à destination de l'Europe par le biais des pipelines 'Nord Stream' et 'Iamal-Europe' en cas de problèmes du 'transit de bleu' via l'Ukraine.

"S'il y a des problèmes du transit de gaz, nous augmenterons le transport de gaz par les gazoducs Nord Stream et Iamal-Europe. Gazprom commencera également à injecter davantage de gaz dans les réservoirs souterrains situés sur le territoire de l'Union européenne, pour garantir l'approvisionnement de ses clients européens en hiver prochain", avait-il précisé à la presse.

Selon Alexeï Miller, la Russie poursuivra la construction du gazoduc South Stream dans l'objectif de lancer les exportations de gaz vers la Bulgarie sous la mer Noire en décembre 2015.

"Gazprom a la réputation d'un partenaire fiable. Nous avons acquis cette réputation en 40 ans de travail sur le marché européen. Nous respectons toujours nos engagements contractuels. Nous livrerons bien sûr le volume de gaz commandé par nos clients européens à la frontière russo-ukrainienne", a conclu M.Miller.


enerzine.com

Et le gaz continuera bien de transiter par l'Ukraine.


Et si depuis le début cela n'était pas assez clair pour certains en Europe, sous-entendu : "laissez-ns faire avec l'Ukraine" et votre livraison de gaz n'en "souffrira" pas" ! Sleep 

Le nœud coulant "Gazprom" commence à bien se faire sentir en Ukraine !

 study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mar 17 Juin - 13:23

Disons plutôt que le gaz est un des éléments qui sert à la Russie pour sauvegarder son influence.
Les russes savent très bien qu'ils ne peuvent se passer de la vente du gaz à l'Europe.
Comme indiqué par ailleurs ici et très bien par Paul sur le forum de Pologne, la Russie est très loin économiquement de ce que veut montrer Poutine.

Ce mardi, on constate que le robinet est "fermé" pour l'Ukraine, mais que le transit par l'Ukraine vers l'Europe se fait normalement.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Invité le Mar 17 Juin - 14:40

Matt a écrit:Disons plutôt que le gaz est un des éléments qui sert à la Russie pour sauvegarder son influence.
Les russes savent très bien qu'ils ne peuvent se passer de la vente du gaz à l'Europe.
Comme indiqué par ailleurs ici et très bien par Paul sur le forum de Pologne, la Russie est très loin économiquement de ce que veut montrer Poutine.

Ce mardi, on constate que le robinet est "fermé" pour l'Ukraine, mais que le transit par l'Ukraine vers l'Europe se fait normalement.

"plutôt" que quoi ? ...... c'est bien ce que j'écris depuis le début ..... alors "plutôt" ici, devient une image stable .... tt comme le * cheers *

Je me demande ce que ferait F. Hollande (lui, surnommé "TouMou) devant V. Poutine pour un "bras de fer". 

"...../..... mais que le transit par l'Ukraine vers l'Europe se fait normalement" eh oui ! Les Parlementaire européens ne se sentent plus obligés de réagir, de protester ! Et pas davantage les chefs de Gvt !

 study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mar 17 Juin - 16:01

Détrompte toi, les réactions arrivent:

Gaz: Pour Londres, Moscou nuit à son statut de fournisseur fiable

LONDRES, 17 juin (Reuters) - En suspendant ses livraisons de gaz naturel à l'Ukraine, la Russie a nui à son statut de fournisseur fiable d'énergie, estime mardi le chef de la diplomatie britannique, William Hague.

"Nous déplorons évidemment la décision de Gazprom et je pense qu'une décision de la sorte nuit à la crédibilité de la Russie en matière de fourniture d'énergie ailleurs en Europe", a dit le secrétaire au Foreign Office devant le Parlement.

Le groupe public russe Gazprom a stoppé lundi ses livraisons à l'Ukraine du fait du contentieux prolongé sur le prix du gaz facturé à Kiev mais ses exportations à destination de l'Union européenne via le territoire ukrainien se poursuivent normalement, selon Eustream, opérateur des gazoducs en Slovaquie, pays limitrophe de l'Ukraine. (voir ) (William James et Andrew Osborn; Henri-Pierre André pour le service français)

Reuters

Et du coup, ça prend une autre ampleur:

Possible débat sur la Russie au Conseil européen

Les dirigeants européens pourraient discuter d'un durcissement des sanctions contre la Russie lors du Conseil européen prévu la semaine prochaine, a estimé mardi le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

"C'est un débat que nous pourrions poursuivre lors du prochain sommet des chefs d'Etat et de gouvernement européens", les 26 et 27 juin, a déclaré Frank-Walter Steinmeier lors d'une conférence de presse à Tallinn à l'issue d'un entretien avec ses homologues estonien, letton et lituanien.

"Si la Russie est responsable d'une déstabilisation durable de l'Ukraine, de nouvelles décisions seront inévitables", a-t-il dit, précisant que les Européens n'en étaient pas encore arrivés à cette conclusion.

L'échec des négociations menées sous l'égide de la Commission européenne entre l'Ukraine et la Russie sur leur contentieux gazier montre que "nous sommes bien loin de trouver une solution politique à la crise en Ukraine", a-t-il ajouté.

Cet échec diplomatique, ainsi que l'attaque des séparatistes pro-russes qui ont abattu ce week-end un avion de transport militaire ukrainien, sont un "coup sévère porté aux efforts consentis pour résoudre la crise", a souligné le ministre allemand.


zamanfrance.fr

UE: aide de 500 M EUR à l'Ukraine utilisable pour des achats de gaz

Bruxelles - La Commission européenne a annoncé mardi avoir débloqué 500 millions d'euros pour aider l'Ukraine à faire face à ses besoins de financements, notamment pour des achats de gaz à des compagnies européennes.

Il s'agit d'une assistance budgétaire et il revient aux autorités ukrainiennes de décider comment elles veulent utiliser cet argent, a expliqué Simon O'Connor, porte-parole du commissaire aux affaires économiques Olli Rehn.

Elles peuvent l'utiliser pour faire face à leurs besoins de financements extérieurs, comme des achats de gaz, a-t-il précisé.

L'Ukraine pourrait utiliser cet argent pour des achats de gaz à des compagnies de l'Union européenne, a pour sa part confirmé Sabine Berger, porte-parole du Commissaire à l'Energie Gunther Oettinger.

Le patron du groupe public ukrainien Naftogaz Andril Kobolev a annoncé lundi être en contact avec des compagnies européennes prêtes à fournir du gaz à l'Ukraine après la décision du groupe russe Gazprom de cesser toute nouvelle livraison. Elles proposent à l'Ukraine du gaz bon marché à 320 dollars les 1.000 m3, a-t-il précisé. Gazprom impose un prix de vente de 385 dollars.

M. Kobolev a précisé que Naftogaz était déjà cliente des groupes allemand RWE et français Gaz de France.

La Commission européenne, qui tente une médiation entre Moscou et Kiev pour éviter aux pays européens une rupture dans les livraisons du gaz russe transitant par le réseau ukrainien, refuse de prendre partie dans ces négociations entre entreprises.

La possibilité d'achats à des entreprises européennes est une possibilité, mais il appartient aux entreprises de négocier les prix, a rappelé Sabine Berger.

L'acheminement du gaz acheté par Naftogaz à des entreprises de l'UE se ferait par la Pologne, la Hongrie et, à la fin de l'année, par la Slovaquie, grâce à une inversion des flux dans les gazoducs, a-t-elle précisé.

L'inversion des flux en Pologne et en Hongrie permet d'acheminer 2 milliards de m3 par an en Ukraine. Le réseau slovaque devrait commencer par 8 milliards de m3 et pourrait être porté à 10 milliards de m3 par an, a-t-elle indiqué.

L'Ukraine est confrontée depuis lundi à une rupture de ses approvisionnements en gaz après la décision de Gazprom de cesser toute nouvelle livraison à l'Ukraine tant que le groupe Naftogaz n'aura pas soldé une dette de 4,5 milliards de dollars pour les impayés des mois de novembre et décembre 2013 et des mois d'avril et mai 2014.

csg/aje/abb

romandie.com


Comme je disais, le gaz est un "moyen de pression":

Guerre du gaz: pour Iatseniouk, la Russie veut “détruire l’Ukraine”

La décision russe de couper le gaz à l’Ukraine a été immédiatement dénoncée par les autorités à Kiev. Le Premier ministre Arsenyi Iatseniouk a estimé que cette décision entrait dans un “plan russe” visant à “détruire l’Ukraine”.

A plusieurs reprises, ces dernières années, un bras de fer a opposé les deux voisins au sujet du gaz, le conflit portant notamment sur les tarifs pratiqués par Gazprom.
En 2006 puis en 2009, la crise du gaz avait éclaté en plein hiver, ce qui avait eu des répercussions sur les livraisons à l’Europe.

Pour Euheniy Mahda, expert politique, la guerre du gaz à laquelle on assiste aujourd’hui est différente des précédentes. “Déjà, dit-il, elle débute en été, une saison où l’Ukraine et l’Europe ne ressentent pas immédiatement leur dépendance au gaz russe. Ils ont donc un peu de temps devant eux pour résoudre le problème”.

Pour les observateurs, Moscou se sert du gaz comme d’un moyen de pression sur les autorités ukrainiennes. En toile de fond du bras de fer actuel, il y a évidemment la destitution du président Viktor Ianoukovitch en février dernier, et l’arrivée au pouvoir de dirigeants pro-occidentaux.

“En réponse à la décision russe, explique la correspondante à Kiev Maria Korenyuk, l’Ukraine a engagé une procédure en justice devant la Cour d’arbitrage internationale de Stockholm. Kiev réclame six milliards de dollars à Gazprom. D’après la société Naftogaz, cette somme correspond à un trop-perçu de la part de Gazprom depuis 2010”.

Copyright © 2014 euronews

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Thuramir le Mar 17 Juin - 17:26

Matt a écrit:Détrompte toi, les réactions arrivent:

Gaz: Pour Londres, Moscou nuit à son statut de fournisseur fiable

LONDRES, 17 juin (Reuters) - En suspendant ses livraisons de gaz naturel à l'Ukraine, la Russie a nui à son statut de fournisseur fiable d'énergie, estime mardi le chef de la diplomatie britannique, William Hague.

"Nous déplorons évidemment la décision de Gazprom et je pense qu'une décision de la sorte nuit à la crédibilité de la Russie en matière de fourniture d'énergie ailleurs en Europe", a dit le secrétaire au Foreign Office devant le Parlement.

Le groupe public russe Gazprom a stoppé lundi ses livraisons à l'Ukraine du fait du contentieux prolongé sur le prix du gaz facturé à Kiev mais ses exportations à destination de l'Union européenne via le territoire ukrainien se poursuivent normalement, selon Eustream, opérateur des gazoducs en Slovaquie, pays limitrophe de l'Ukraine. (voir ) (William James et Andrew Osborn; Henri-Pierre André pour le service français)

Reuters

Et du coup, ça prend une autre ampleur:

Possible débat sur la Russie au Conseil européen

Les dirigeants européens pourraient discuter d'un durcissement des sanctions contre la Russie lors du Conseil européen prévu la semaine prochaine, a estimé mardi le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

"C'est un débat que nous pourrions poursuivre lors du prochain sommet des chefs d'Etat et de gouvernement européens", les 26 et 27 juin, a déclaré Frank-Walter Steinmeier lors d'une conférence de presse à Tallinn à l'issue d'un entretien avec ses homologues estonien, letton et lituanien.

"Si la Russie est responsable d'une déstabilisation durable de l'Ukraine, de nouvelles décisions seront inévitables", a-t-il dit, précisant que les Européens n'en étaient pas encore arrivés à cette conclusion.

L'échec des négociations menées sous l'égide de la Commission européenne entre l'Ukraine et la Russie sur leur contentieux gazier montre que "nous sommes bien loin de trouver une solution politique à la crise en Ukraine", a-t-il ajouté.

Cet échec diplomatique, ainsi que l'attaque des séparatistes pro-russes qui ont abattu ce week-end un avion de transport militaire ukrainien, sont un "coup sévère porté aux efforts consentis pour résoudre la crise", a souligné le ministre allemand.


zamanfrance.fr
Sauf que le débat possible concerne la responsabilité de la Russie dans les combats à l'est de l'Ukraine, et pas dans la suspension de livraison de gaz à l'Ukraine, parce que ce litige a un fondement commercial, même si les arrières-pensées en sont politiques.

Ceci dit, je serai curieux de voir quelles suites seront données au prochain Conseil européen. A mon humble avis, un pétard mouillé.
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Tibo le Mar 17 Juin - 19:47

Thuramir a écrit:
Sauf que le débat possible concerne la responsabilité de la Russie dans les combats à l'est de l'Ukraine, et pas dans la suspension de livraison de gaz à l'Ukraine, parce que ce litige a un fondement commercial, même si les arrières-pensées en sont politiques.

C'est aussi mon avis. Je comprends pas qu'ils puissent évoquer des "sanctions" quelles qu'elles soient au niveau du commerce gazier.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mer 18 Juin - 9:28

Détrompez-vous, comme je le soulignais à Jivan, le gaz est utilisé à des fins politiques, du coup . . . sanctions.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mer 18 Juin - 13:15

la preuve de ce que je disais:

Explosion d'un gazoduc en Ukraine: un attentat (Intérieur)



L'explosion survenue mardi sur le tronçon ukrainien du gazoduc international Ourengoï-Pomary-Oujgorod, alimentant l'Europe en gaz russe, est d'origine criminelle, a déclaré mercredi le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov, se référant à l'enquête.  

"Nous considérons qu'un engin explosif a été fixé sur un support en béton soutenant le gazoduc. Deux petites détonations se sont produites suivies d'une grande explosion", a annoncé M.Avakov lors d'une réunion du gouvernement.  

Et de préciser que l'explosion a eu lieu sur la portion où se rejoignent quatre pipelines, ce qui ne pouvait pas être une simple coïncidence.  

L'explosion sur le gazoduc s'est produite mardi, le lendemain de l'introduction par la Russie du système de prépaiement pour les livraisons de gaz à l'Ukraine.  

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'explosion aurait été provoquée par une dépressurisation sur  l'un des joints du gazoduc. Toutefois, mercredi le vice-ministre ukrainien de l'Energie et l'Industrie du charbon, Vadim Oulida, a indiqué qu'il n'y avait aucune panne technique sur le tronçon du gazoduc en question.   

L'explosion n'a pas eu de conséquences sur l'alimentation de l'Europe en gaz. 

Long de 4.500 kilomètres, le gazoduc international Ourengoï-Pomary-Oujgorod relie la Sibérie à l'UE via l'Ukraine.

Ria Novosti

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Tibo le Mer 18 Juin - 13:22

A voir qui sont les auteurs.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Matt le Mer 18 Juin - 13:29

Ailleurs, j'ai vu que l'incident se serait passé proche de Poltava.
Ca peut-être n'importe qui, ukrainiens, russes, terrorsites des républiques machin et bidule . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Tibo le Mer 18 Juin - 16:24

C'est clair que ça peut toujours être un "false-flag" des russes/séparatistes.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Thuramir le Mer 18 Juin - 17:17

Matt a écrit:Détrompez-vous, comme je le soulignais à Jivan, le gaz est utilisé à des fins politiques, du coup . . . sanctions.
Peu importe que la coupure de l'alimentation en gaz soit utilisée à des fins politiques, le fondement en est commercial (le non-payement de la dette gazière incontestable), et dès lors parfaitement légale. Dès lors, pas de sanctions pour ce problème là..
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gaz revient sur la scène . . .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum