Démocrate ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Démocrate ??

Message  Caduce62 le Sam 3 Sep - 14:13

DIMITRI MEDVEDEV DONNE DES LEÇONS DE DÉMOCRATIE À L'UKRAINE

2 septembre 2011 - MOSCOU PIERRE AVRIL - LE FIGARO

Jamais depuis l'élection de Viktor Ianoukovitch, en janvier 2010, les relations entre Kiev et Moscou n'avaient été aussi houleuses. Dans un accès de franchise inédit, le président russe, Dmitri Medvedev, a reproché à son homologue ukrainien d'avoir fait expédier en prison Ioulia Timochenko, l'ancienne premier ministre et principale opposante au pouvoir actuel, pour des motifs plus politiques que judiciaires. Il s'est permis au passage de donner des leçons de démocratie au pouvoir ukrainien. Le procès réservé à la dame à la natte doit être "juste et impartial", estime le chef du Kremlin.

Derrière cet accès de fièvre, figurent tous les ingrédients classiques de la relation russo-ukrainienne: les tentations impérialistes de la Russie, confrontées aux désirs d'émancipation de ce pays bien souvent confondu avec une simple zone de transit énergétique, coincée entre l'ex-grand frère soviétique et l'Europe. Un scénario immuable dont le principal acteur, le président ukrainien, présente la particularité d'être catalogué comme pro-russe.

Ultimatum ukrainien
Selon Moscou, le pouvoir ukrainien aurait envoyé son opposante au tribunal pour la punir d'avoir conclu avec Vladimir Poutine, courant 2009, un accord gazier qui se révélerait aujourd'hui préjudiciable aux intérêts du pays. Les deux dirigeants ont toujours entretenu des relations courtoises. Depuis, Kiev s'efforce de renégocier le contrat à la baisse - ce qui met Moscou en ébullition, le pouvoir russe n'hésitant jamais à utiliser l'or gris comme arme de rétorsion diplomatique, au besoin en coupant le robinet.

Pour le Kremlin, le régime actuel ne ferait que vivre "aux crochets" de son voisin. Hier, le premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, qu'on présentait il y a seulement quinze mois, comme une marionnette de Moscou, a rétorqué sur un ton menaçant: "Si nous n'arrivons pas à nous mettre d'accord avec nos collègues russes sur le prix du gaz, les dirigeants qui n'écoutent pas nos arguments vont devoir assumer les conséquences" d'un procès, comme le prévoit l'accord entre les deux pays. L'Urkaine a même posé un utlimatum, fixant à la mi-octobre la date butoire pour trouver un accord avec la Russie. Actuellement, selon Kiev, le prix gaz russe s'élève à presque 400 dollars par 1000 mètres cubes.

Président issu de l'est du pays, russophone et russophile, Viktor Ianoukovitch avait débuté son mandat en offrant à Moscou un joli cadeau: une extension pour 25 ans du bail de la base russe, à Sébastopol, en Crimée, en échange, précisément, d'une réduction des tarifs gaziers. Aujourd'hui, le chef de l'exécutif fait plutôt les yeux doux à l'Europe et espère signer d'ici à la fin de l'année un accord de rapprochement commercial et politique. Cette perspective inquiète au plus haut point Moscou, qui cherche au contraire à l'attirer dans un espace néo-soviétique concurrent, une union douanière qui, outre ces deux capitales, regrouperait le Kazakhstan et la Biélorussie.

L'Europe empruntée
Le nouveau pouvoir ukrainien a beau être russophile, ces projets fleurent un peu trop l'URSS à ses yeux. "L'Ukraine est un pays indépendant, qui n'est aligné sur aucun bloc. À la différence de l'ancienne équipe au pouvoir, nos relations avec la Russie se sont consolidées, mais les problèmes demeurent", reconnaît Léonid Kojara, vice-président du Parti des régions (majoritaire).

Avec Bruxelles, également, les relations virent à l'aigre. Les Vingt-Sept, qui reprochent au pouvoir ukrainien d'avoir intenté un procès politique à Ioulia Timochenko, se retrouvent placés dans une situation intenable. "L'Europe pourra difficilement conclure un accord d'association avec le régime ukrainien tout en critiquant ses manquements démocratiques. D'un autre côté, si elle ne signe pas, elle risque de pousser l'Ukraine dans les bras de la Russie", explique Sergueï Paran, politologue à l'Institut des démocraties à Kiev.

Un mouvement perpétuel de balancier auquel les élites ukrainiennes n'ont jamais réussi à échapper.
avatar
Caduce62

Messages : 3650
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocrate ??

Message  Thuramir le Sam 3 Sep - 19:35

Tout ceci ne semble pas de nature à favoriser l'émergence d'un système plus démocratique en Ukraine. Crying or Very sad
avatar
Thuramir

Messages : 2250
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum