Clinton se rend au chevet du Caucase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clinton se rend au chevet du Caucase

Message  Александр le Mer 30 Juin - 20:00

Clinton se rend au chevet du Caucase


Hillary Clinton
© AFP / Archives


WASHINGTON - "La chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton entame jeudi une tournée qui l'amènera au chevet d'un Caucase instable, après deux escales à Cracovie, dans le sud de la Pologne, puis à Kiev.
La secrétaire d'Etat est attendue vendredi dans la capitale ukrainienne, samedi à Cracovie, dimanche à Bakou, enfin lundi à Erevan puis Tbilissi.

Les maux du Caucase vont occuper une grande partie de ses conversations, à commencer par le conflit au Nagorny-Karabakh, une région d'Azerbaïdjan peuplée majoritairement d'Arméniens.

Au récent sommet du G8 de Toronto, la France, la Russie et les Etats-Unis se sont prononcés pour une "solution pacifique" à cette guerre larvée qui connaît un regain de tension. Ils ont invité le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, et son homologue arménien, Serge Sarkissian, à «commencer d'élaborer un accord de paix».

Avec M. Sarkissian, Hillary Clinton devrait aussi évoquer la normalisation des relations turco-arméniennes, empoisonnées par la question des massacres d'Arméniens, qualifiés de génocide par Erevan.

En octobre dernier, elle avait joué un rôle-clé dans la signature d'un accord turco-arménien dans ce dossier, offrant ses bons offices pour éviter une rupture de dernière minute entre les parties.

Depuis, ni la Turquie, ni l'Arménie n'ont ratifié ce document historique, censé mettre fin à neuf décennies de brouille.

La chef de la diplomatie américaine se rendra enfin en Géorgie, pour aborder les séquelles diplomatiques de la guerre russo-géorgienne de l'été 2008, provoquée par la sécession des régions géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

Les Etats-Unis, qui ont soutenu la Géorgie dans ce conflit, restent «mécontents» de la situation et demandent à la Russie de respecter ses engagements pris lors du cessez-le-feu, a déclaré avant le voyage Phil Gordon, le sous-secrétaire d'Etat chargé de l'Europe.

Washington devrait notamment réclamer plus de transparence dans les deux régions autonomistes, où il n'y a plus d'observateurs internationaux depuis deux ans.

A Tbilissi, comme ailleurs au cours de cette tournée, Mme Clinton pourrait être amenée à faire de la pédagogie sur le «redémarrage» des relations Washington-Moscou. Celui-ci bat son plein, à peine troublé par une rocambolesque affaire d'espionnage cette semaine.

«Nous pensons que personne n'a matière à s'inquiéter de notre politique russe, mais si c'est le cas, nous ne demandons qu'à en parler», a promis Phil Gordon.

L'administration Obama, qui n'a guère le choix, assure aussi respecter la «politique d'équilibre» de l'Ukraine, dont le président Viktor Ianoukovitch, élu en février, a rompu avec le penchant pro-occidental de son prédécesseur Viktor Iouchtchenko.

«Nous voulons dépasser la notion selon laquelle les pays d'Europe centrale doivent choisir s'ils sont pro-russes ou pro-américains. (...) Ces deux éléments ne sont pas en concurrence», estime M. Gordon.

A Cracovie, où elle se rendra à la veille du second tour de l'élection présidentielle polonaise, Hillary Clinton va participer à une réunion visant à relancer la «Communauté des démocraties». Cette instance, lancée il y a dix ans sur une initiative américano-polonaise, regroupe 75 pays mais peine à sortir de l'anonymat.

La secrétaire d'Etat devrait prononcer à cette occasion un discours sur l'importance des sociétés civiles pour la vitalité de la démocratie et les droits de l'homme."


Elle n'a pas peur devant la tâche qui l'attend . . . Embarassed
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum