Nouveau conflit gazier . . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau conflit gazier . . .

Message  Matt le Mar 22 Juin - 10:16

Mais avec le Belarus cette fois:

Gaz : la Russie met la pression sur le Bélarus



La direction du géant de l'énergie russe Gazprom a annoncé, mardi 22 juin au matin, qu'elle continuait de réduire ses exportations de gaz vers le Bélarus en raison d'un conflit financier. Elle a même décidé de faire passer la baisse des livraisons de 15% la veille à 30%, et avait d'ores et déjà annoncé que cette montée se poursuivrait graduellement jusqu'à 85%.
Gazprom et la société bélarusse Beltransgaz, qui transporte du gaz russe vers l'Europe, sont en désaccord sur le paiement d'environ 200 millions de dollars de dettes. Beltransgaz, qui a aussitôt qualifié la décision de Moscou d'"illégale et infondée", selon l'agence Interfax, a affirmé lundi après-midi qu'elle paierait sa dette d'ici deux semaines en empruntant, mais réclame elle 217 millions de dollars à Moscou pour le transit de gaz vers l'Europe.

L'UE se veut rassurante


Plusieurs hauts responsables bélarusses avaient averti ces derniers jours que la réduction des livraisons russes risquait d'avoir des répercussions sur l'UE, dont 20% des importations de gaz russe transitent par le Bélarus et le reste par l'Ukraine. Lundi midi, le ministère bélarusse de l'Energie a néanmoins assuré que le transit du gaz russe vers l'Europe via le Bélarus n'était pas perturbé, tandis que la Russie a promis de fournir l'UE en gaz transitant par l'Ukraine en cas de problème. L'UE a organisé une réunion de crise à Bruxelles lundi après-midi, mais s'est voulu rassurante pour l'instant.
Les Européens avaient déjà subi en janvier 2009 une interruption de deux semaines des livraisons russes, au beau milieu de l'hiver, en raison d'un conflit entre Moscou et Kiev.

(Challenges.fr, avec AFP)

Et on dira qu'il n'y a pas de chantage!

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau conflit gazier . . .

Message  Matt le Mer 23 Juin - 13:24

Suite et sans doute pas fin:

Le bras de fer Russie-Bélarus épargne l'Europe mais dessert Gazprom

AFP | 23.06.10 | 11h43

"La diplomatie gazière musclée employée par la Russie à l'encontre de son allié le Bélarus devrait largement épargner cette fois les pays occidentaux dépendant du transit, mais écornera à coup sûr la réputation du géant Gazprom et de Moscou, selon des analystes mercredi. La crise gazière qui couvait la semaine dernière pour cause d'accusations mutuelles d'impayés a subitement éclaté lundi, lorsque Moscou a mis à exécution sa menace de réduire ses livraisons de gaz au Bélarus. Elle s'est envenimée depuis, Minsk annonçant des prélèvements de gaz destiné aux Européens et Gazprom abaissant encore ses exportations. Mercredi, il a annoncé avoir réduit de 60% le niveau habituel de ses livraisons au Bélarus. Mais malgré ces passes d'armes, la crise paraît pour l'heure moins grave que celle qui avait opposé des semaines durant la Russie à l'Ukraine en janvier 2009 et s'était traduite par de sérieuses pénuries de gaz dans une série de pays européens. Et de l'avis général, elle devrait être de courte durée. "Personne ne gagnera rien de ce conflit", résume Evgueni Volk, vice-directeur de la Fondation Eltsine. "Il va y avoir une pression très forte sur (le président bélarusse Alexandre) Loukachenko et sur la Russie de la part de l'Europe, pour qu'ils trouvent un compromis. De plus, cela n'est pas dans l'intérêt (du président russe Dmitri) Medvedev, actuellement en visite aux Etats-Unis, car il sera obligé d'expliquer sans cesse cette nouvelle guerre", souligne-t-il. Selon plusieurs analystes, les récriminations pour impayés gaziers -les deux capitales se réclament mutuellement environ 200 millions de dollars- cachent en réalité d'autres doléances. "Tout cela est lié au contexte plus large des relations russo-bélarusses, et à l'idée de l'union douanière", estime Valeri Nesterov, de la banque Troïka Dialog. L'union douanière est un projet d'espace économique commun entre la Russie, le Kazakhstan et le Bélarus. Mais sa mise en place, prévue cet été, patine, et Minsk menace de lui tourner le dos. "La personnalité de Loukachenko complique les choses. C'est un homme très ambitieux, il ne supporte pas la critique, n'évite pas les conflits: il est prêt à la confrontation, mais pas au compromis", souligne pour sa part M. Volk. Chris Weafer, analyste de la banque Uralsib, pense pour sa part que le conflit trouve ses racines dans l'intention affichée par Moscou de cesser à moyen terme de subventionner le prix du gaz vendu à Minsk. Le Bélarus, très dépendant financièrement de la Russie, "insiste pour obtenir un délai", explique-t-il. Quoiqu'il en soit, ce nouveau conflit gazier "ne menace guère les clients européens de Gazprom, étant donné le volume bien plus faible passant par le territoire bélarusse (...) et la baisse saisonnière de la consommation", juge-t-il. Le Bélarus convoie de 40 à 45 milliards de mètres cubes par an, soit trois fois moins que l'Ukraine, note-t-il. L'Europe a rappelé à l'ordre les deux pays, soulignant par la voix du commissaire à l'Energie Günther Oettinger qu'elle n'entendait pas "être prise en otage dans ce conflit". Mais l'inquiétude ne semble pas encore être de mise. Le principal perdant dans l'affaire pourrait finalement être Gazprom et la diplomatie russe en général. Le conflit nuit clairement à "l'image déjà quelque peu écornée de Gazprom en Europe" et encouragera l'UE à "renforcer ses efforts de diversification des importations", estime M. Weafer. "Des procédés pareils de pression grossière (...) ternissent l'image des autorités russes et provoquent la méfiance envers leur politique énergétique. Moscou se montre incapable de traiter avec ses voisins ou d'assurer un transit fiable du gaz vers l'Europe", renchérit M. Volk."

Théoriquement, les pays importateurs de l'Union Européenne ne devraient pas être touchés.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau conflit gazier . . .

Message  Matt le Jeu 24 Juin - 17:11

Tel est pris . . .
Transit de gaz: Minsk confirme que Gazprom a payé 228 millions de dollars


MINSK - Le Bélarus a confirmé jeudi que le géant gazier russe Gazprom lui avait bien versé une partie de la somme qu'il lui réclame, sans préciser dans l'immédiat s'il entendait lever sa menace de limiter le transit de gaz russe vers l'Europe.
"Nous avons reçu le paiement de Gazprom pour un montant de 228 millions de dollars", a déclaré à l'AFP Lioudmila Zenkovitch, porte-parole du ministère bélarusse de l'Energie.
Le Bélarus réclame à la Russie 260 millions de dollars à la Russie, et non 228 millions de dollars comme prévu dans le contrat qui les lie, estimant que le prix du transit de gaz a augmenté depuis novembre.
La compagnie énergétique bélarusse Beltransgaz en charge du transit vers l'Europe avait déjà confirmé à l'AFP dans la matinée que Gazprom avait versé de l'argent, sans préciser le montant, mais le gouvernement bélarusse avait refusé jusqu'alors de le faire.
Le premier vice-Premier ministre Vladimir Semachko avait indiqué que Minsk attendrait jusqu'à 10H00 GMT jeudi la confirmation du paiement, selon la télévision bélarusse. "Après nous introduirons une limitation du transit de gaz proportionnellement aux impayés", avait-il prévenu.
Toutefois, Minsk en semble pas avoir mis à exécution cette menace pour l'heure.
Mercredi soir, Minsk avait déjà menacé de fermer les vannes du transit vers l'Europe si Moscou ne réglait pas sa facture pour le transit d'ici à jeudi 07H00 GMT.
Le ministre bélarusse de l'Energie, Alexandre Ozerets, a indiqué jeudi à la télévision bélarusse que les 228 millions de dollars représentaient 87% de la dette de Gazprom envers Minsk. "On peut voir cela comme un paiement d'avance", a-t-il déclaré.
GAZPROM
(©AFP / 24 juin 2010 15h15)

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau conflit gazier . . .

Message  Matt le Ven 25 Juin - 15:18

Et ce n'est pas fini, maintenant, revert du droit du Bélarus:
Impayés gaziers: le Bélarus menace à nouveau de suspendre le transit vers l'Europe





(AFP)


MINSK — "Le président bélarusse Alexandre Loukachenko a menacé vendredi de suspendre le transit du gaz et du pétrole russes vers l'Europe si le géant russe Gazprom ne s'acquittait pas de la totalité de l'argent que le président estime être sa dette dans les prochaines 48 heures.
"Je préviens une nouvelle fois le gouvernement: le non-paiement dans les prochains jours par Gazprom de la totalité des services (de transit gazier) conduira à la suspension de tous les services de transports d'hydrocarbures pour le compte de la Russie, du pétrole comme du gaz", a déclaré M. Loukachenko lors d'une réunion du gouvernement.
"Vous avez la possibilité de vous entendre, mais le délai qui vous est imparti est de 48 heures, et je l'ai dit hier au Premier ministre et au vice-Premier ministre", a-t-il dit à ses ministres, dans des propos retransmis par la télévision bélarusse.
Jeudi, le géant gazier Gazprom a versé 228 millions de dollars à Minsk au titre de sa dette concernant le transit de gaz via le territoire bélarusse, que le gouvernement de cette ex-république soviétique avait menacé de perturber s'il ne recevait pas d'argent d'ici jeudi 07H00 GMT.
Toutefois, Minsk réclame à Moscou 260 millions de dollars, estimant que le prix du transit de gaz a augmenté depuis novembre.
"Selon les clauses du contrat actuel, Gazprom ne doit rien au Bélarus", a immédiatement réagi le porte-parole du groupe, Sergueï Kouprianov.
Toutefois, il a laissé entendre que les Russes pourraient trouver un arrangement avec Minsk, en renégociant le contrat fixant les tarifs du transit.
"Concernant le complément au contrat pour 2010, Nous nous sommes déjà mis d'accord sur le principe avec nos collègues bélarusses et comptons le signer prochainement", a-t-il dit.
Le conflit gazier, commencé lundi, avait donné des signes d'apaisement jeudi, lorsque Moscou avait accepté de fournir à nouveau à plein régime du gaz au Bélarus, Minsk lui ayant versé 187 millions de dollars pour le gaz fourni depuis début 2010.
Le Bélarus, par lequel passent 20% des exportations de gaz russe vers l'Europe, est aussi un pays-clé pour le transit de pétrole brut, environ un tiers des exportations totales de cet hydrocarbure le traversant.
Les crises entre Moscou et ses voisins de l'ex-URSS perturbent périodiquement l'approvisionnement énergétique de l'Europe. Mercredi, le conflit gazier russo-bélarusse avait conduit à une réduction de plus de 40% des livraisons vers la Lituanie, ce qui avait poussé l'Union européenne à hausser le ton."

Qui disait que la Russie avait perdu sa capacité de négociation?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau conflit gazier . . .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum