La propagande

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mar 26 Mar - 15:50

http://euromaidanpress.com/2019/03/26/belarusian-tv-49-of-prime-time-content-is-russian-made/?fbclid=IwAR0ahvnkYMMvrUFL5Ts38PjWog2e8bt4G91UKGDvga-Wy2hrdGJFXXaM87Y

Télévision biélorusse: 49% du contenu aux heures de grande écoute est russe Evil or Very Mad

La propagande - Page 3 5010

2019/03/26 - 14:02 • GUERRE HYBRIDE

Les programmes produits en Russie représentent environ 49% du contenu diffusé aux heures de grande écoute sur les chaînes de télévision biélorusses, selon une étude de l'Association biélorusse des journalistes (BAJ).
Pendant la semaine du 16 au 25 novembre 2018, la BAJ a surveillé le contenu, aux heures de grande écoute, des chaînes de télévision biélorusses qui composent le bouquet de télévision obligatoire et publiquement obligatoire approuvé par le gouvernement.

Les recherches ont révélé que 30% des émissions et débats politiques diffusés aux heures de grande écoute par les chaînes de télévision biélorusses étaient fabriqués en Russie . Quatre des huit chaînes surveillées offraient plus de 60% des produits fabriqués en Russie aux heures de grande écoute. La présence totale de produits télévisés fabriqués en Russie à la Biélorussie a été estimée encore plus élevée, grâce aux films et aux séries télévisées. Par exemple, les séries télévisées produites en Russie ont absorbé 67% du temps d’antenne de la Belarus-1 , financée par l’État, qui se positionne comme la principale chaîne de télévision nationale biélorusse.

La propagande - Page 3 610

Contradictions et messages pro-russes
Une autre analyse qualitative du contenu du programme d'actualités du soir diffusé sur la chaîne nationale Belarus Belarus 1 , le principal journal financé par l'État, SB Belarus Today, et sur le site Web Sputnik Belarus, sponsorisé par la Russie, a révélé des contradictions internes dans les messages publics diffusés par les médias biélorusses.

Selon les chercheurs, alors que la majorité des publications sur les relations entre le Bélarus et la Russie étaient neutres et de "nature sûre", elles contenaient deux récits contradictoires: l'un soulignant la valeur de l'intégration future avec la Fédération de Russie, et l'autre soulignant la souveraineté de la Biélorussie et protection des intérêts biélorusses. C’est ainsi que les vues politiques, géopolitiques et géopolitiques indépendantes sur la Russie ont été suivies par les positions officielles biélorusses indépendantes et les choix nationaux. La chaîne de télévision nationale biélorusse a accepté sans réserve l’interprétation russe du conflit dans le détroit de Kertch.

Au cours de la période de suivi, environ 30% du contenu des informations du soir sur la chaîne Belarus 1 contenait des messages pro-russes et transmettait l'agenda russe. Les chercheurs ont identifié 9 «messages de propagande pro-russes» de base qui concordent avec certains des récits de désinformation les plus fréquents en faveur du Kremlin, et qui servent à façonner la compréhension du public biélorusse de l'histoire nationale, de la politique actuelle et de l'avenir du cours national:


  • L’URSS est une histoire commune de la Russie et de la Biélorussie, c’est une victoire partagée de la Seconde Guerre mondiale. L' Occident falsifie l'histoire de la seconde guerre mondiale.
  • L’Union biélorusse et russe et leurs relations fraternelles sont le trésor le plus précieux. Il n'y a pas d'alternative à la coopération entre la Biélorussie et la Russie.
  • Les Biélorusses et les Russes sont frères , mais ils doivent être de meilleurs amis. Loukachenka et Poutine vont arranger les choses.
  • La Russie et la Biélorussie luttent contre tous. L'agenda anti-russe est la norme en Europe. L'OTAN et l'UE vont organiser une révolution colorée en Biélorussie .
  • Sans la Russie, il est impossible de résoudre des problèmes importants. La Russie est le centre géopolitique.
  • L' UE pourrit, s'effondre et apporte le chaos.
  • L’ Union économique eurasienne se développe mieux que l’UE.
  • Les Etats-Unis menacent la paix dans le monde
  • L'Ukraine a provoqué la Russie dans le détroit de Kertch.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 29 Mar - 1:21

http://khpg.org/en/index.php?id=1553784539&fbclid=IwAR3LvEn31ABcexX65PtyyI8CdOnO0lJ_4uJO4-IW1uk7S1dMQJsq7ZyGj3A

Les élections en Ukraine déclarées "truquées" par un pays qui connaît le nom du président des années à l'avance


Dans le pays qui savait que Vladimir Poutine "remporterait" l'élection présidentielle de 2018 en 2012 (ou avant), l'inquiétude suscitée par la fraude électorale est élevée. En Ukraine. Un rapport de surveillance rédigé par l'organisme de surveillance des médias, Detector Media, a mis l'accent sur l'Ukraine dans plus de la moitié des débats télévisés en Russie. La plupart ont avancé l'idée que les élections présidentielles imminentes seraient truquées.

Après des heures de sacrifices désintéressés devant des débats télévisés russes, le journaliste du DM, Yaroslav Zubchenko, a été en mesure de signaler que l'Ukraine avait été discutée dans 60% des trois débats télévisés grand public russes entre le 14 janvier et le 17 mars 2019. Trois messages ont été le plus souvent diffusés:


  • l'affirmation selon laquelle l'Ukraine était contrôlée par l'Occident (68% des émissions);
  • l'idée que le "nazisme" se développe en Ukraine (64%);
  • les élections ukrainiennes seront truquées (55%). Il a entendu des appels à refuser de reconnaître les résultats des élections, bien que ces résultats, contrairement à ceux de la Russie, restent totalement incertains.


Il y avait d'autres favoris, notamment des reportages sur le régime prétendument répressif de l'Ukraine et des restrictions à la liberté d'expression.

Les observateurs ont constaté que les présentateurs et les invités de telles émissions faisaient tout pour dénigrer les autorités ukrainiennes tout en louant le peuple ukrainien. 28% des programmes ont poussé les Russes et les Ukrainiens à être des «peuples frères». Si la mention du gouvernement et des dirigeants ukrainiens incite à parler de russophobie; Les nazis; affirme que les dirigeants ukrainiens veulent la guerre, qu'ils sont corrompus; qu'ils soient stupides ou traîtres, les «personnes» sont décrites comme «fraternelles» (28%); aimablement disposé envers la Russie; épris de paix; gentil et intelligent.

Le terme «peuple ukrainien» devrait cependant être nuancé, car les programmes tentent de déshumaniser à la fois l'armée ukrainienne et les militants. Ces derniers sont surnommés les "nazis" et les "bandes soutenant Bandera", l'idée étant poussée que les Ukrainiens occidentaux imposent leur respect pour le dirigeant national Stepan Bandera et tentent d'étouffer la mémoire historique "russe", et tous ceux qui ne sont pas d'accord. avec eux. Les thèmes clés concernent la supposée «russophobie» et l’idée que le pays est profondément divisé.

Il y a régulièrement des appels à envahir l'Ukraine, à reprendre ce qui est prétendument une terre «essentiellement russe» et / ou à «dénazifier Kyiv».

Ces messages sont également utilisés pour faire croire que le territoire occupé dans le Donbass ne sera plus jamais sous le contrôle du gouvernement ukrainien et, de fait, le rapport suggère que les talk-shows mettent tout en œuvre pour inciter les habitants des territoires occupés à détester l'Ukraine.

Il convient de souligner que dans toutes les zones saisies par les militants russes et pro-russes en 2014, les chaînes de télévision ukrainiennes ont été immédiatement bloquées ou remplacées par des chaînes russes. Depuis lors, un grand nombre de sites Internet ukrainiens ont également été bloqués.

Les militants ont déployé des efforts considérables pour faire peur à la population en leur faisant croire que l'armée ukrainienne exercerait des représailles. Une mission de surveillance qui s'est rendue à Krasny Lyman plusieurs mois après que les militants aient été chassés a été informée par les résidents qu'ils s'étaient attendus à des "purges"; les arrestations; répression des forces armées ukrainiennes. La «purge» se limitait à une simple visualisation des appartements, sans même vérifier les documents. Le premier jour de la libération de Sloviansk a commencé par la distribution de saucisses gratuites. Ce type de reportage n'est jamais mentionné dans le Donbass occupé ni à la télévision russe et il semble probable que les mêmes tactiques de peur soient maintenant appliquées.

Au début du mois de mars, M. Zubchenko a présenté une partie de la rhétorique utilisée dans les débats télévisés en Russie pour discréditer les élections ukrainiennes. Certains prétendent qu'ils seraient truqués, qu'ils achèteraient des votes, que le département d'État américain "nommerait le président ukrainien" et qu'en cas de problème, l'actuel président Petro Porochenko "mettrait tout simplement le feu à Donbas".

Zoubchenko fait remarquer que ni les présentateurs ni les invités de ces émissions ne suggèrent même un instant que les élections soient équitables. Une telle amorce des téléspectateurs de l'Etat agresseur est tout à fait logique, dit-il, lorsque les dirigeants russes ne savent pas quel type de relations ils auront avec le nouveau gouvernement ukrainien, ni même s'ils reconnaîtront les élections.

Vraisemblablement, tout dépend de qui gagne. Roman Tsymbalyuk, correspondant à UNIAN à Moscou, rapporte que les médias russes font tout ce qui est en leur pouvoir pour discréditer Porochenko.

Peu de temps après l'attaque par la Russie de trois bateaux de la marine ukrainienne dans le détroit de Kertch et la saisie de 24 prisonniers de guerre ukrainiens, Poutine a déclaré qu'il ne parlerait même pas avec Porochenko, affirmant que c'était pour ne pas prendre part à la campagne électorale de ce dernier. . Il n'y a eu aucun mouvement des échanges de prisonniers dans le Donbass, ni la libération des prisonniers politiques et des prisonniers de guerre ukrainiens, probablement parce que le Kremlin sait que cela aiderait le président en exercice.

Ce que la Russie a fait pour influencer activement les élections présidentielles devrait faire l’objet d’une enquête distincte. La surveillance de Zubchenko n’a pas permis de trouver un candidat en particulier, s’attend-il à Yuri Boiko, qui n’a en réalité aucune chance de gagner, qui a été positivement poussé.

La surveillance ne portait que sur les émissions-débats. Cependant, à partir de 2014, tous les thèmes seront familiers aux médias contrôlés par l'État russe. Voir, par exemple,

Du sang sur leurs mains: au service de la machine à propagande télévisée de Russie .

Les messages que les médias d'Etat étaient censés faire passer étaient pour l'essentiel les mêmes qu'aujourd'hui, y compris même le truquage de vote, bien que ce dernier soit plutôt spécifique. Le soutien négligeable que les candidats d'extrême droite ont obtenu lors de la dernière élection présidentielle ukrainienne, en mai 2014, était manifestement si opposé au récit de la Russie que la première chaîne de la Russie a tenté d'affirmer que le "secteur de droite" avait réellement gagné, mais caché.

De nombreux thèmes persistants ont été repoussés avec l'utilisation de fausses organisations «séparatistes» , de manifestations ou de fausses bombes au phosphore (en utilisant des images d'une autre époque et d'un autre pays). Deux Ukrainiens sont actuellement en procès , accusés d'un grand nombre d'incidents, dont beaucoup se présenteraient comme "antisémites", l'accusation affirmant qu'ils avaient été menés pour de l'argent.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 1 Avr - 10:15

La propagande - Page 3 56300110
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 1 Avr - 12:48

L'humoriste Zelensky, "bouffée d'air frais" pour les Russes  Twisted Evil

©️Genya SAVILOV, AFP
AFP, publié le lundi 01 avril 2019 à 12h34

Le succès électoral du comédien ukrainien Volodymyr Zelensky est observé avec curiosité et souvent une certaine bienveillance par les Russes, non seulement parce qu'il appelle au dialogue avec Moscou mais aussi parce qu'il partage leurs codes culturels.

Le Kremlin s'est pour l'instant gardé de donner une quelconque opinion sur l'acteur, en position de force avec plus 30% des voix au premier tour, indiquant espérer ne pas voir "le parti de la guerre" l'emporter et semblant ainsi viser le président sortant Petro Porochenko.

Certains observateurs estiment que les autorités russes verraient d'un bon oeil l'élection de ce novice en politique susceptible de faire des faux pas, validant sa théorie d'une Ukraine en plein chaos après lui avoir tourné le dos.

Au delà de possibles cyniques calculs politiques, Volodymyr Zelensky constitue pour les Russes une personnalité avant tout rafraîchissante après cinq ans de crise entre Moscou et Kiev largement couverte --et parfois montée en épingle-- par les médias, télévision en tête.

"Enfin une bouffée d'air frais dans le marais ukrainien", se réjouit Rouslan Chouïev, informaticien de 23 ans. "Il parle russe, il est drôle et non corrompu ... pour l'instant", sourit sa compagne Irina, 21 ans.

"Il est moins antirusse, il est jeune, dynamique, après tout ce n'est pas le pire des candidats ukrainiens", estime Maxime Vorobiev, un juriste, de 38 ans.

Favorable à un maintien d'un cap pro-occidental, l'acteur juge inévitable de parler avec Moscou du conflit opposant armée ukrainienne et séparatistes prorusses dans l'Est.

Et contrairement à son adversaire du second tour Petro Porochenko, il n'a pas insisté sur les sujets identitaires comme la langue ou la religion pendant sa campagne, menée surtout sur les réseaux sociaux et sur scène où il a poursuivi sa tournée de stand up avec des shows principalement en russe et reprenant des codes familiers pour les Russes.

- Carrière en Russie-

"Avec de nombreuses allusions au passé soviétique commun, les spectacles satiriques du comique, qui parodient les personnalités politiques ukrainiennes, en font le candidat le plus audible des Russes", relève le politologue russe Gleb Pavlovski.

Y compris sur le plan culturel, le fossé s'est creusé entre les deux pays depuis l'annexion de la Crimée en 2014 suivie d'un conflit avec des séparatistes prorusses qui a fait près de 13.000 morts.

Mais Russes et Ukrainiens ont souvent grandi avec des films et chansons soviétiques puis russes, ainsi que les très populaires télé-crochets humoristiques connus sous leur acronyme KVN.

C'est par ce concours, remporté en 1997 par l'équipe d'étudiants de sa ville russophone du centre de l'Ukraine, Kryvy Rig, que Volodymyr Zelensky a commencé sa carrière, se faisant connaître dans son pays mais aussi en Russie.

Pendant dix ans, sa troupe se produit régulièrement en Russie. C'est là également qu'il entame sa carrière d'acteur, invité en 2008 à jouer dans la trilogie russo-ukrainienne à succès "L'amour dans une grande ville".

"Zelensky fait aujourd'hui partie des cinq acteurs comiques les plus populaires en Russie", estime le réalisateur de la trilogie Marius Vaïsberg, fier d'avoir "fait découvrir aux Russes cet acteur au charisme inouï".

- "Désastre imminent" -  Twisted Evil

Cette carrière en Russie va subir un coup d'arrêt avec l'annexion de la péninsule ukrainienne de la Crimée et le conflit séparatiste, explique à l'AFP son ex-producteur russe Sergueï Livnev.

Sa popularité va rester entretenue par la diffusion sur internet de ses spectacles de stand up, en grande partie en russe, et de sa série télévisée "Serviteur du peuple" où il interprète un professeur élu président.

Sur le plan politique, Volodymyr Zelensky dit souhaiter négocier avec Vladimir Poutine, même avec une ligne dure. "Si je rencontre M. Poutine, je lui dirai de nous rendre nos territoires, je lui demanderai quelles compensations il est prêt à nous verser pour nous avoir pris nos territoires et soutenu ceux qui ont participé à l'escalade en Crimée et dans le Donbass", la zone de conflit dans l'est, a-t-il assuré dimanche.

Selon un sondage réalisé avant le premier tour par l'institut public VTsIOM, 79% des Russes se disaient "informés" de la campagne électorale ukrainienne, bouleversée par le comédien de 41 ans, même si une majorité (59%) estimaient que le scrutin "n'aura aucun impact" sur les relations entre Kiev et Moscou.

Mais plus que la promesse d'un dialogue renoué, certains Russes, selon la sociologue russe Olga Krychtanovskaïa, pourraient se frotter les mains en prévision d'"un désastre imminent chez l'ancien peuple-frère qui s'apprête à élire un comique à la tête de leur État".
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mar 2 Avr - 14:08

[size=55]Ingérence de la Russie dans les élections ukrainiennes: séparer le bon grain de l'ivraie[/size]

La propagande - Page 3 Vybody2
Le 31 mars 2019, les Ukrainiens participeront aux élections présidentielles. Photo: tsn.ua

29/09/2013 - 19:29 • [size=10]UKRAINE



On ne sait toujours pas qui se rendra au deuxième tour le 31 mars et qui a les meilleures chances de remporter l'élection présidentielle ukrainienne. L'acteur comique Zelenskyi est le candidat le plus populaire, tandis que Timochenko et Porochenko ont des chances égales de se qualifier pour le second tour. Cependant, depuis le début du mois de janvier, des débats ont été organisés sur une éventuelle ingérence de la Russie dans les élections ukrainiennes, ainsi que sur des candidats que la Russie soutiendrait ou non. Il ne reste que quelques jours avant le jour des élections, le 31 mars, et il est temps de dire s'il y a eu des cas de réelle intervention russe ou s'il ne s'agissait que de rumeurs. La réponse est oui, mais la Russie intervient généralement indirectement en s'appuyant sur le soutien réel des forces politiques pro-russes en Ukraine.
[/size]
La propagande - Page 3 Word-image-9
Les sondages de sondage modélisent en intégrant différentes enquêtes sociologiques. Source: Texty.org



Récits russes contre Porochenko et forte volonté de délégitimer les élections


Il est clair que la Russie se soucie des élections ukrainiennes et favorise certains candidats. Le fait que Poutine ne s’entende pas bien avec Porochenko et que sa politique pro-ukrainienne ressort clairement de ses nombreux refus de s’entretenir avec Porochenko, en particulier lors du conflit en mer Noire, lorsqu’ils ont saisi trois navires ukrainiens et 24 otages. Les médias russes dénoncent également Porochenko, louangeant Timochenko et Zelensky en tant que candidats souhaitant apporter la paix et la croissance économique à l'Ukraine plutôt que des "hommes politiques fascistes".
Un exemple notable est la vidéo de "L'actualité de la semaine avec Dmitry Kiselyov" diffusée sur la chaîne russe "Rossiya 24". Le fragment sur les élections ukrainiennescommence par les mots suivants:

"Cette année, cinq années se sont écoulées depuis que le couteau ukrainien a commis la soupe sanglante ... Et la junte de Kiev a lancé la guerre fratricide à Donbass ... [Porochenko] porte le sang du coup d'État, il porte le terrible misère qui a commencé en Ukraine ".

Ensuite, la vidéo présente plusieurs commentaires "classiques" sur la pauvreté en Ukraine et présente Zelenski comme un candidat alternatif anti-oligarque et prometteur pour la paix. À la fin, la vidéo montre comment Zelenskyi se moque de l'indépendance de l'église ukrainienne et de l'église ukrainienne en général dans son émission.

La propagande - Page 3 Word-image-10
Dmytro Kiselyov faisant la promotion de Zelenskyi dans la vidéo "L'actualité de la semaine avec Dmitry Kiselyov" sur Rossiya 24.

L'idée selon laquelle le président russe Poutine souhaite expulser Porochenko et avoir un président accommodant en Ukraine a également été exprimée dans le rapport durenseignement américain présenté le 29 janvier 2019 par Dan Coats, directeur du renseignement national. Selon Yehor Bozhok, chef du Service des renseignements étrangers de l'Ukraine, le Kremlin a fourni 350 millions de dollars au renseignement russe pour qu'il intervienne dans les élections ukrainiennes. Il a déclaré dans l' interview que "tous les services spéciaux russes ont une tâche claire et spécifique pour 2019 -" fermer la question ukrainienne "".
Récemment, le candidat pro-russe Yuriy Boyko (4ème ou 5ème dans les sondages) s'est rendu à Moscou avec l'oligarque ukrainien Viktor Medvedchuk. Ils ont négocié avec le Premier ministre russe Medvedev sur l'Ukraine et ont déclaré que l'économie ukrainienne avait besoin de relations pacifiques avec la Russie. Cette histoire montre clairement qui est le favori de la Russie. Yuriy Boiko a également mentionné Ioulia Timochenko comme son partenaire politique, tandis que Zelenskyi est fortement encouragée par la télévision russe comme une alternative à l'Ukraine.

La propagande - Page 3 Word-image-36
Yuriy Boiko et Viktor Medvedchuk ont ​​rencontré le Premier ministre russe Dmitry Medvedev. La réunion a été promue sur la chaîne de télévision de Medvedchuk. Source: apostrophe.ua

La Russie déclare non seulement qui serait un "bon" président ukrainien et qui ne le ferait pas par le biais de discours d'hommes politiques et de médias contrôlés par l'État, mais tente également de saper la légitimité générale des élections ukrainiennes. Ce second récit est exceptionnellement important, car il fuit facilement dans les médias occidentaux et y est exagéré.
La Russie a commencé à diffuser des messages sur la prétendue illégalité des élections ukrainiennes après que l'Ukraine a décidé de fermer les bureaux de vote en Russie. Les cris de la Russie à l’Occident ont été particulièrement forts lorsque le Parlement ukrainien a interdit aux observateurs russes d’entrer en Ukraine, décision jugée absolument raisonnable jusqu’à ce que la Russie libère ses captifs et quitte la Crimée et le Donbass. Nous citons ici les paroles du Premier ministre russe , Dmitry Medvedev, s'adressant au public occidental:

"Les événements récents incitent à soupçonner le pire. La campagne pour les élections présidentielles est entachée de violations flagrantes des normes démocratiques généralement acceptées, y compris des normes des pays européens ... Environ trois millions de citoyens ukrainiens vivant et travaillant en Russie ont perdu l'occasion de voter, ce qui constitue une restriction claire des droits électoraux ukrainiens. citoyens ... Les citoyens russes ont été interdits de participation à l'observation des élections, même dans le cadre de missions de surveillance de l'OSCE, ce qui constitue une violation grave des propres obligations internationales de l'Ukraine ... De toute évidence, le régime en place a quelque chose à cacher. "

En plus de ces déclarations, les médias russes ont tenté d'exagérer l'importance de l'organisation paramilitaire "National Militia", qui a organisé une manifestation radicale contre Porochenko et veut observer les prochaines élections. Selon le service de sécurité ukrainien, les attaques de hackers contre le comité électoral central faisaient également partie du plan russe visant à saper la légitimité des élections.
La propagande - Page 3 Word-image-37
Les médias russes ont recadré l'image décrite ci-dessus et l'ont sous-titrée au moment où Porochenko fuyait les gens, alors qu'en réalité il s'approchait d'eux. Source: Novynarnia

Cependant, de telles pratiques russes consistant à délégitimer les élections ukrainiennes ne sont que du bruit, jusqu'à ce que des violations graves soient déclarées missions d'observation internationales en Ukraine. En outre, presque tous les meilleurs candidats ont une structure de parti solide et se contrôleront lors des élections. Seuls les protocoles papier signés par les observateurs sont des documents légaux. Toute interférence informatique peut affecter l’image médiatique des élections et le temps nécessaire aux calculs, mais ne peut en aucun cas modifier les résultats finaux.
Bien que les aspirations de la Russie soient claires et l'interprétation russe des élections ukrainiennes, les méthodes utilisées pour influencer directement le processus électoral semblent plutôt floues. Dans ce cas, il est important de distinguer l’influence directe de la Russie sur les électeurs ukrainiens (plutôt mineure) et l’utilisation des "idiots utiles" ukrainiens et des oligarques, ce qui pourrait être plus dérangeant que l’interférence directe .


Cas avérés d'ingérence directe de la part de la Russie: attaques de hackers, trolls, propagandistes


Attaques de hackers sur la page Web de la commission électorale centrale d'Ukraine, les 24 et 25 février, figurent parmi les exemples des tentatives russes d'ingérence dans les élections ukrainiennes. Les services spéciaux ukrainiens n'ont pas révélé beaucoup d'informations sur l'accident. Serhiy Demediuk, chef de la Cyber ​​Police d'Ukraine, a déclaré lors d'une interview avec Reuters que

Les attaquants ont utilisé des cartes de vœux infectées par un virus, des invitations d'achat, des offres de mises à jour de logiciels et d'autres supports malveillants de" phishing "destinés à voler des mots de passe et des informations personnelles. Dans les semaines précédant les élections, les pirates informatiques achetaient également des informations personnelles concernant les responsables des élections. "

Il craint également que de telles attaques informatiques ne préparent une opération de plus grande envergure, telle que la fermeture d’infrastructures essentielles dans des secteurs tels que l’énergie et les banques, ou encore le Comité électoral central.
Les réseaux sociaux ont également été utilisés par la Russie à des fins de propagande. Le 21 mars, le Service de sécurité de l'Ukraine (SBU) a arrêté 8 personnes employées par la Russie et diffusé des informations " sur le contenu séparatiste, dans le but d'exacerber artificiellement la situation sociopolitique dans la région à la veille et pendant les élections présidentielles. dans le pays "
Selon le SBU, le schéma de propagande divulgué a fonctionné dans le réseau social russe VKontakte. Cela signifie que son influence était assez limitée depuis que VK a déjà été interdit en Ukraine en 2017 et rapidement remplacé par Facebook, perdant les deux tiers du public ukrainien. Facebook est moins accessible pour la propagande russe en raison de la politique de blocage des faux comptes et des trolls du réseau social.


En ce qui concerne le "travail" des propagandistes russes au sein de la VK, la méthode typique des forces spéciales russes consistait à acheter des groupes déjà existants ou à en créer de nouveaux et à payer leurs administrateurs ukrainiens. Les participants du réseau ont reçu leur récompense par le biais de services de transfert d'argent sanctionnés et interdits en Ukraine - "Zolotaya Korona" ("Couronne d'or") et "Webmoney".
La Russie a également utilisé des trolls pour diffuser des informations négatives et destructrices dans d'autres réseaux sociaux et pages Web, dans des commentaires d'articles. Mais il s'agit d'une activité russe plus régulière qu'une opération spéciale avant les élections.
Les médias de propagande russe sont pour la plupart interdits en Ukraine. Cependant, cela ne signifie pas que les messages pro-russes et anti-ukrainiens ont disparu. Julia Kazdobina, présidente du conseil d'administration de la Fondation ukrainienne d'études de sécurité, a déclaré que les possibilités pour la Russie d'influencer directement les élections en Ukraine étaient plutôt limitées. En même temps, parce que la Russie a influencé l’Ukraine pendant de nombreuses années, le pays a formé une communauté avec des vues pro-russes. Certains politiciens ukrainiens s’emploient à mobiliser cet électorat en utilisant les mêmes points de pression que la Fédération de Russie. Donc, bien que la Russie ne façonne plus directement cette communauté, elle est toujours là et ses points de vue le sont aussi.


Les chaînes de télévision russes sont interdites mais les oligarques possèdent toutes les chaînes principales


Les chaînes de télévision sont de la plus haute importance car 78% des Ukrainiens considèrent la télévision comme leur principale source d’information politique. En second lieu, les sites d’information sur Internet ne sont importants que pour 35% des Ukrainiens (les utilisateurs peuvent choisir jusqu’à deux options parmi celles du tableau ci-dessous, décrivant les résultats de la recherche sociologique de KMIS).










Sources d'informations politiques. Les répondants pouvaient choisir jusqu'à deux options
Ukraine en général,%
Chaînes de télévision centrales
78,6
Chaînes de télévision locales
9.0
Presse écrite centrale (journaux, magazines)
6.2
Presse écrite locale (journaux, magazines)
4.7
La radio
3.1
Sites de nouvelles sur Internet (sauf les médias sociaux)
35,0
Médias sociaux
9.3
De la part d'amis, de parents, de collègues, etc.
11.0
La Russie parle beaucoup des élections ukrainiennes à la télévision, mais aucune d’entre elles n’atteint l’Ukraine à cause de l’interdiction. Kseniya Kirillova, chercheuse au Centre de Kiev pour l'armée, la conversion et le désarmement, a même plaisanté sur l'activité des chaînes de télévision russes. Elle écrit dans son article que:

"Les élections ukrainiennes sont la seule occasion pour eux de se sentir oubliés dans l'intrigue et d'incertitude quant à savoir qui va devenir président. c'est la seule occasion de critiquer les autorités et de discuter des problèmes sociaux et économiques du pays (même s'ils ne sont pas les leurs, mais au moins les problèmes voisins). "


Cependant, malgré la fermeture de la propagande russe directe, ses effets indirects ont toute leur force par le biais des canaux ukrainiens. La plupart des chaînes de télévision ukrainiennes appartiennent à des oligarques qui jouent contre Porochenko et font ensuite appel à un public pro-russe ou incertain.
Le premier exemple dans la rangée est le cas de Viktor Medvedchuk, un oligarque nommé agent numéro un de Poutine en Ukraine. En juin 2018, il a acheté deux chaînes de télévision ukrainiennes importantes: NewsOne et 112, et il est libre d'y diffuser des messages pro-russes.



Dmytro Firtash, un autre oligarque ukrainien étroitement lié à la Russie par des relations amicales et commerciales en Russie, est le propriétaire du groupe Inter Media, qui contrôle neuf chaînes de télévision ukrainiennes et distribue une propagande pro-russe ou anti-ukrainienne. Le cas de Firtash est exceptionnellement démonstratif.Accusé de blanchiment d’argent, il était défendeur devant le tribunal de Vienne depuis trois ans et pouvait faire l’objet d’une extradition soit vers les États-Unis, soit vers l’Espagne, ainsi que 50 ans de prison et de confiscation de biens. Pourtant, pendant toute cette période, ses chaînes de télévision ont diffusé le programme pro-russe parmi le peuple ukrainien.
Les autres chaînes principales, 1 + 1 et "Ukraine" ("Ukrayina"), appartiennent également aux oligarques. Kolomoyskyi, le propriétaire de 1 + 1, soutient ou, au mieux, emploie Zelenskyi. Rinat Ahmetov, la personne la plus riche d'Ukraine, est le propriétaire de la chaîne "Ukrayina", qui s'adresse principalement au public de l'Est de l'Ukraine et prône une politique de relations pacifiques avec la Russie.


La critique destructive, principal outil de création d'incertitude et de méfiance


Les messages diffusés par les chaînes oligarchiques ukrainiennes sont assez souvent similaires à ceux de la Russie. Au moment de la campagne présidentielle, les chaînes oligarchiques ont tendance à exploiter le discours de l'État défaillant: "gouvernement en échec", "réformes en échec", "gouvernement inefficace conduisant l'Ukraine à un effondrement total", "Ukraine pauvre et affamée".
Le gouvernement actuel ou le président ne sont pas parfaits, ils n'ont pas tenu toutes leurs promesses. Pourtant, lorsque les changements positifs sont totalement ignorés et que l’on réclame une trahison totale, on peut appeler le canal propagandiste. Et il ne s'agit pas seulement de la critique de Porochenko, qui est normale pour un État démocratique, mais de l'humiliation générale de l'Ukraine en tant qu'État souverain adéquat. Ce qui est triste, c’est que cette propagande télévisée ait une forte influence sur la propagation du pessimisme total à l’égard de l’Ukraine et sur la promotion de liens plus étroits avec la Russie, même au prix de la souveraineté.
Selon les recherches sociologiques effectuées par KMIS , ce n’est que l’année dernière que l’ Ukraine a progressivement basculé vers une vision pro-russe. Quelques exemples:


  • La proportion de ceux qui pensaient que la guerre était déclenchée par les séparatistes et que la Russie était passée de 52% à 48,5%. La part de ceux qui croient que l’Ukraine a commencé la guerre est passée de 15% à 17%. Un Ukrainien sur trois (35%) "ne peut déterminer son opinion" sur la question.
  • La part de ceux qui pensent que des citoyens et des patriotes de langue ukrainienne sont persécutés en Crimée et dans les républiques fantoches russes de l'est de l'Ukraine est passée de 43% à 38%. Au lieu de cela, la part des Ukrainiens qui estiment que les Russes de souche et les citoyens russophones sont persécutés en Ukraine est passée de 10% à 15,5%.
  • 51% pensent que l'introduction de la loi martiale pendant un mois à la suite d'une attaque ouverte des navires ukrainiens dans la mer Noire par la Russie n'était pas due à l'agression russe et a joué en faveur des responsables politiques ukrainiens se préparant aux élections.
  • 39% des Ukrainiens estiment que l'indépendance de l'Église orthodoxe de Moscou était une étape nécessaire et importante pour renforcer l'indépendance de l'État ukrainien, tandis que 33% pensent que c'était une erreur et ont divisé les Ukrainiens appartenant à différentes dénominations.
  • 49,5% considèrent les chaînes de télévision russes comme une erreur (en février 2018, ce nombre était de 44%).


Deux résultats importants peuvent être tirés de ces résultats: l’opposition pro-russe en Ukraine persévère comme au cours des 27 années d’indépendance précédentes, et il faudra peut-être beaucoup plus de temps et d’efforts pour l’intégrer raisonnablement dans un État ukrainien indépendant et digne de ce nom.
Un problème crucial est que la division Est-Ouest est clairement apparente lors de l'examen des positions pro-russes. 62% des Ukrainiens occidentaux pensent que la Russie a déclenché la guerre dans le Donbass, alors que seulement 15% des Ukrainiens orientaux le font.

La propagande - Page 3 Word-image-38
Comment les gens ont-ils répondu à la question "Qui a été le premier à déclencher une guerre dans le Donbass et en Crimée" dans quatre régions de l'Ukraine. Source: recherche sociologique KMIS

Comme l' écrit l' intellectuel ukrainien Ivan Dziuba, les Ukrainiens ont tendance à voter "contre, pas" pour "lors de ces élections. La campagne de tous les candidats, y compris ceux d'extrême droite et d'extrême gauche, et le programme de toutes les chaînes reposaient sur la critique de Porochenko et sur la politique des 5 dernières années.L'ironie est qu'une telle campagne critiquait non seulement les échecs de Porochenko, mais également l'Ukraine dans son ensemble, y compris le désir d'autonomie culturelle, linguistique et économique de l'Ukraine, qui exige des efforts et des sacrifices. Du moins au début.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 3 Avr - 0:14

[size=55]Analyse: Parmi les candidats à la présidence, Porochenko est la cible principale du discours de haine dans le VK Facebook russe[/size]

La propagande - Page 3 Figure-of-the-Week-68
 http://euromaidanpress.com/2019/04/02/analysis-68-of-the-posts-about-poroshenko-on-russian-facebook-vk-were-strongly-negative/?fbclid=IwAR0X50EC8PELn0qTvBCKoqX0SDfj1BKHFaddnMJdQpxubJIITMC3euY28Xs


2019/04/02 - 17H41 • [size=10]GUERRE HYBRIDE



L'analyse de près de dix millions de messages [publiés entre le 1er novembre 2018 et le 14 février 2019] sur le réseau social russe VKontakte confirme une couverture largement négative des candidats à la présidence ukrainienne, 68% des messages sur Petro Porochenko étant grossièrement négatifs et péjoratifs. Porochenko a été surnommé alternativement Russophobe, un "confiseur ukrainien sanglant", "le pire président" et "le chocolatier", entre autres coups.
Il est intéressant de noter que l'étude menée par Internews Ukraine révèle que les candidats pro-Kremlin ont également été soumis à une couverture essentiellement négative, tandis que l'Ukraine et les Ukrainiens, en général, étaient généralement décrits en termes péjoratifs tels que "écume de bourgeon", "animaux hypocrites puants", " petits morceaux "et" Khokhlo-fagots "(Khokhol est un terme péjoratif en russe pour" ukrainien "). Les messages antisémites étaient également répandus dans l’échantillon de messages. Pendant ce temps, la guerre dans le Donbass a été présentée comme une guerre entre des "slaves" pro-russes et des "judéo-maçons" pro-occidentaux qui, selon la mythologie russe, veulent dominer le monde en utilisant des capitaux et des informations juives.
[/size]
La propagande - Page 3 ENG-3
Le plus grand nombre total d'utilisateurs actifs dans le segment ukrainien de Vkontakte se situe dans la région de Donetsk, suivi de Dnipropetrovsk oblast. La ville de Kiev vient en troisième position. L'oblast de Louhansk est le quatrième, suivi de l'oblast de Kharkiv et de l'oblast d'Odessa. Infographie: ukraineworld.org

Quelque 3 373 utilisateurs de VKontakte ont publié des articles sur les élections en Ukraine du 1 er novembre 2018 au 14 février 2019. Les liens qu'ils ont partagés provenaient principalement de sources pro-Kremlin faisant la promotion de messages anti-ukrainiens communs. Il est à noter que de tels récits - par exemple, que l’Ukraine n’existe pas vraiment ou est un "État défaillant" dans le chaos - qui sont agressivement poussés par les chaînes de télévision russes et les sites Web pro-Kremlin se développent également dans le secteur ukrainien VKontakte. L'analyse a identifié plus de 23 000 postes caractérisant l'Ukraine en termes négatifs, mais seulement 2 603 postes caractérisant la Russie de la même manière.

La propagande - Page 3 ENG-6
Volodymyr Zelenskyi est le seul candidat ukrainien à être considéré de manière positive par les utilisateurs de Vkontakte. 26% des messages mentionnant Zelensky sont positifs. Infographie: ukraineworld.org

La popularité de VKontakte en Ukraine est en baisse depuis 2017, date à laquelle Kyiv a imposé des sanctions à certains produits Internet russes . Malgré cela, on estime que des dizaines de milliers de personnes utilisent encore le réseau social dans l'est de l'Ukraine et à Kiev.

La propagande - Page 3 ENG-7
Un des messages clés de la propagande russe sur l’Ukraine en tant qu’État déchu s’épanouit également dans le VK. Infographie: ukraineworld.org

Note de l'éditeur
Les principales conclusions de la recherche sont les suivantes:

[list="border: 0px; margin: 5px 0px 15px 17px; padding-right: 0px; padding-left: 0px; list-style: none;"]
[*]Vkontakte (VK) perd de son audience mais devient de plus en plus pro-russe
[*]Les principaux utilisateurs ukrainiens de Vkontakte sont dans le Donbass et ... Kyiv
[*]Des sources antigouvernementales et pro-russes prospèrent à Vkontakte
[*]Les messages négatifs dominent
[*]Seul Zelensky a au moins quelques remarques positives (mais pas substantielles)
[*]Porochenko est la cible principale du discours de haine
[*]Même les candidats ayant une rhétorique pro-russe reçoivent des messages principalement négatifs
[*]Le discours de haine est florissant
[*]L'antisémitisme est lui aussi florissant
[*]L'Ukraine est présentée comme un faux pays
[/list]
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Jeu 4 Avr - 1:19

"Nous ne sommes pas à la télévision en ce moment, nous pouvons dire la vérité", a déclaré l'animateur de télévision russe à la télévision. Laughing Laughing Laughing

"Nous ne sommes pas à la télévision pour le moment, nous pouvons dire la vérité", a déclaré l'une des principales propagandistes de la télévision russe pensant qu'elle n'était pas à l'affiche lors d'une émission de propagande sur les élections ukrainiennes. Notez le drapeau ukrainien utilisé comme une nappe. Screendump via Julia Davis .

2019/04/03 - 22:46 • GUERRE HYBRIDE

http://euromaidanpress.com/2019/04/03/were-not-on-tv-right-now-we-can-tell-the-truth-says-russian-tv-host-off-air/?fbclid=IwAR08rZGo0lFt0Z31QAqKi9WvSA-nFTyOqpu--65_aniQvIHfxRdhKCncLx8

Au milieu d'une couverture marathon en direct des élections de dimanche en Ukraine, l'animatrice de la télévision d'Etat russe Olga Skabeyeva a confié à son co-animateur, Yevgeniy Popov:

"Nous ne sommes pas à la télévision en ce moment, nous pouvons dire la vérité." Shocked

Était-ce un feuillet freudien? Une confession sincère? Ou est-ce que l'hôte, par erreur, a pensé que la caméra était éteinte?

Le commentaire a été rapidement marqué par Julia Davis, une experte américaine en désinformation russe, qui traduit et analyse la télévision publique russe en temps réel sur son Twitter .

L’animateur de Rossiya 1 a réagi au commentaire de Julia Davis par un tweet disant simplement "petit menteur" - et un smiley clignotant.

Le court tweet de Skabeyeva suggérait deux approches classiques de désinformation en même temps: le déni plat et la dissimulation derrière une blague .

"A vous de mentir"
Néanmoins, Davis avait bien entendu.

Madame Le commentaire de Skabeyeva fait écho au témoignage de son ex-collègue de la chaîne de télévision publique Rossiya 1, son ancien collègue, Leonid Krivenkov, qui avait déclaré plus tôt cette année à RFE / RL que les employés du réseau plaisantaient en disant " votre tour de mentir " sur les canaux de communication internes avant passer à un collègue.

Dans un autre cas classique, un employé de la chaîne de télévision NTV, contrôlée par l'État, a avoué devant une caméra avoir diffusé la désinformation: le journaliste de NTV n'a pas réalisé qu'il était en train d'être enregistré lorsqu'il a déclaré à un correspondant de la BBC que son réseau avait rapporté la mort d'une fille en Ukraine sachant que les meurtres n'avaient jamais eu lieu .

La propagande du Kremlin et ses obsessions
On savait déjà que les médias contrôlés par l’Etat russe préféraient ignorer les affaires intérieures et compensaient une couverture quasi obsessionnelle de ce qui se passait en dehors de la Russie, en particulier en Ukraine .

Ce qui est moins connu - mais c'est clair maintenant grâce à l'échange sur Twitter de Julia Davis -, c'est-à-dire que les propagandistes du Kremlin accordent une grande attention à la manière dont leur travail est surveillé et exposé à l'étranger.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Lun 8 Avr - 17:31

Allemagne.AfD, le parti d’extrême droite, est-il au service de Poutine ?

COURRIER INTERNATIONAL - PARIS
Publié le 08/04/2019 - 16:27

Des documents émanant du Kremlin révèlent des complicités entre Moscou et la droite radicale Alternative pour l’Allemagne (AfD).

“Les marionnettes de Poutine. Comment le Kremlin utilise à ses fins le parti d’extrême droite AfD [Alternative pour l’Allemagne]”, titre Der Spiegel dans son édition du 6 avril. À l’appui de ses révélations, le magazine de Hambourg avance notamment l’existence de courriels émanant de l’appareil d’État russe attestant que “Moscou veut tirer profit de personnalités politiques de l’AfD dans sa guerre de l’information”. Au premier rang de ces populistes de droite qui se mettent volontiers au service du Kremlin, Der Spiegel – qui a exploité de nombreux documents en coopération avec la deuxième chaîne publique allemande ZDF, la BBC et le quotidien italien La Repubblica – cite nommément le jeune député au Bundestag Markus Frohnmaier.

Celui-ci met en doute la véracité de documents le déclarant “totalement sous contrôle” et apte à influer sur la politique intérieure allemande ou européenne au profit de Moscou, alors qu’un centre londonien financé par l’opposant au Kremlin Mikhaïl Khodorkovski les a fait parvenir aux médias occidentaux. À l’ouverture de la campagne des européennes, l’AfD, par la voix de ses dirigeants Jörg Meuthen et Alexander Gauland, n’entend pas réagir à ces “spéculations”. Mais elle pourrait être acculée à le faire par les autres partis siégeant au Bundestag.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Krispoluk le Mar 9 Avr - 21:36

La propagande ne s'exerce pas qu'en Russie, hein ! Elle est aussi omniprésente en Ukraine.

J'avais trouvé cet article avant les élections, j'avais failli le poster et puis je me suis dit que la ficelle était vraiment trop grosse !!! affraid

Voici ce que Unian, pourtant réputé sérieux, a proposé à ses lecteurs le 15 mars : des projections présidentielles où il annonçait la Youlia, à - tenez vous bien - plus de 31% des suffrages !  santa Cette projection était soi-disant basée sur des enquêtes "très sérieuses" effectuées d'après 2,5 millions de questionnaires à la population (excusez du peu !)

Unian a quand même eu l'honnêteté de dire que cette analyse a été faite par le service de presse de Batkivshchyna, le parti de Youlia... Déjà, on comprend mieux !  Twisted Evil

Un peu comme si le service de presse de LREM en France annonçait qu'après "un étude très sérieuse", LREM allait faire 32% aux européennes...

Mais que Unian soit allé se fourvoyer dans cette tentative grossière de manipulation de l'opinion ukrainienne est pour le moins déroutant ! Suspect confused
Au moins, on sait pour qui roule (roulait ?) Unian, maintenant...  Laughing lol!

https://www.unian.ua/elections/10480734-yuliya-timoshenko-peremagaye-na-viborah-prezidenta-dani-anketuvannya-2-5-mln-ukrajinciv.html?gclid=EAIaIQobChMIkvvpsZaZ4QIVuCDTCh3VIg_nEAEYASAAEgJG6_D_BwE
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7164
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  julienp le Mer 10 Avr - 10:11

Pour continuer dans la propagande electorale. Un prospectus que j'ai recu il y a quelques semaines
La propagande - Page 3 Img_2011
La propagande - Page 3 Img_2010
julienp
julienp

Messages : 197
Date d'inscription : 14/04/2017
Localisation : Kyiv

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Krispoluk le Mer 10 Avr - 10:38

Amusant, le caricaturiste ne manque pas de talent !  Laughing

Bon c'est clair, ça a été conçu et distribué par le staff Poroshenko, objectif, discréditer Youlia "Agent de Moscou", cap à l'Est !  Laughing Laughing Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7164
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Matt le Mer 10 Avr - 12:35

Même chez nous c'est pareil, mais on lance le voile de la "manipulation" de l'information.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
La propagande - Page 3 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 9063
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Jeu 11 Avr - 0:39

Soupçons d’ingérences russes dans la campagne présidentielle à Madagascar

Un reportage de la BBC revient sur la présence de proches du Kremlin qui auraient cherché à influencer les résultats du scrutin de 2018, remporté par Andry Rajoelina.
Par Augustine Passilly Publié aujourd’hui à 17h46, mis à jour à 22h44

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/10/soupcons-d-ingerences-russes-dans-la-campagne-presidentielle-a-madagascar_5448454_3212.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0OKXvWAtvkqBStjOVegQcCeQIzx_ViWiaO46kXtQVv6mmII1_3l9OHgKs#Echobox=1554912514

Après les soupçons d’ingérences russes dans la campagne présidentielle américaine, les doutes se portent sur Madagascar, où Andry Rajoelina a été élu avec 55,66 % des suffrages lors du second tour de la présidentielle, le 19 décembre 2018. Une victoire immédiatement contestée par son rival, Marc Ravalomanana, et par une partie de la population, descendue dans les rues pour réclamer « la vérité des urnes ». Réalisé par la journaliste indépendante Gaelle Borgia et diffusé lundi 8 avril par la BBC, un reportage de près de trente minutes montre comment des proches du Kremlin auraient cherché à influencer les résultats du scrutin.

Une douzaine d’émissaires russes, arrivés sur l’île huit mois avant l’élection, auraient remis de l’argent à au moins six des 36 candidats en lice. Parmi eux, le pasteur André Mailhol, qui explique que ces hommes, qui se présentaient comme des touristes, lui ont entre autres payé sa « caution présidentielle » en lui donnant l’équivalent de plusieurs dizaines de milliers d’euros en liquide. « Ils m’ont proposé de signer un document. Ils m’ont dit qu’on était huit ou neuf candidats qu’ils soutenaient, donc que si l’un de nous arrivait en premier, on devait le soutenir », témoigne-t-il dans le reportage publié par la BBC. Le pasteur a accepté, alors persuadé d’arriver en première position.

L’ex-candidat et ancien premier ministre Jean-Omer Beriziky a également été approché par ces mystérieux touristes russes. « Ils m’ont demandé si j’étais prêt à ouvrir la diplomatie malgache vers d’autres horizons. Je leur ai répondu : “Bien évidemment.” Ils m’ont dit : “On va vous aider” », se souvient celui à qui les Russes ont promis quelque 2 millions de dollars (près de 1,8 million d’euros). Sceptique, sa directrice de campagne résume : « Il me semble qu’ils avaient décidé de notre rôle et nous, nous devions simplement nous exécuter. J’avais l’impression que nous étions de simples fournisseurs de services plutôt qu’une vraie équipe de campagne. »

Un garde du corps russe

MM. Mailhol et Beriziky ont tous deux fini par perdre cet appui financier après avoir refusé de retirer leur candidature pour soutenir Andry Rajoelina. Certains de leurs interlocuteurs russes sont identifiés dans ce reportage, comme Andrei Kramar, décrit comme très introduit dans les milieux politiques, l’homme d’affaires Roman Pozdnyakov, Vladimir Boyarishev, proche des circuits diamantaires, ou encore Maksim Shugaley, directeur de campagnes politiques.

Leurs actions auraient été coordonnées par Yevgeny Prigozhin, bras financier de techniciens russes dans plusieurs pays d’Afrique. Ce proche du président Vladimir Poutine figure sur la liste des sanctions américaines à la suite de l’enquête sur les interférences russes dans la campagne présidentielle. Il est en effet à la tête de l’Internet Research Agency, surnommée « l’usine à trolls », un outil de propagande qui répand de fausses informations sur les réseaux sociaux.

A Madagascar, l’absence de limite concernant les dépenses de campagne et les financements étrangers aurait facilité cette ingérence. Interrogé par la journaliste Gaelle Borgia, Andry Rajoelina dément ces soupçons : « Je ne suis pas le candidat d’un pays, je suis le candidat de tout le monde, je suis le candidat du peuple malgache. » Des déclarations sur lesquelles la journaliste émet de sérieux doutes : l’ancien garde du corps russe du pasteur Mailhol aurait, selon ce dernier, rejoint M. Rajoelina pendant la campagne électorale.

Augustine Passilly
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Jeu 11 Avr - 12:31

[size=55]Blâmez toujours l'Occident! - Et autres tendances de la désinformation de la semaine[/size]

La propagande - Page 3 Copy-of-where

2019-04-11 - 10:43 • GUERRE HYBRIDE

http://euromaidanpress.com/2019/04/11/always-blame-the-west-and-other-disinformation-trends-of-the-week/?fbclid=IwAR0lXBS_VKBHmPx1Dp_D043Yl8MZzO6DWlJm9HhB1eXOzOZBBfurNEhHPK4

Dans la semaine du 1er avril, la machine de désinformation en faveur du Kremlin nous a fourni suffisamment de matériel pour enregistrer près de 50 cas que nous avons répartis en sept catégories montrant comment certains modèles narratifs sont utilisés et réutilisés pour différents récits et adaptés à différents publics. Ces catégories vont de l'habituel - "L'Occident l'a fait!" Et "Ce n'était pas nous!" - au scandaleux "Je ne peux pas croire que je lis ceci", qui contient des mensonges si flagrants que même le plus Les aficionados de la désinformation à la coque peuvent avoir besoin de s'asseoir.

Note de l'éditeur
Bien entendu, la propagande russe ne pouvait manquer l’occasion de diffuser ses récits liés à l’Ukraine dans le cadre des élections présidentielles ukrainiennes, dont le premier tour a eu lieu le 31 mars.

Les élites contre les perdants

Les récits de cette catégorie cherchent à inculquer au lecteur le complexe d'infériorité, tant au niveau personnel que national , et à susciter une opposition à l'establishment politique. Un cas, par exemple, suggère que le vote aux élections au Parlement européen donne simplement à certains hommes politiques la possibilité de vivre une vie luxuriante à Bruxelles, mais n'apporte pas d'avantages aux Lettons moyens. C'est un récit populaire sur le temps des élections, utilisé par des acteurs pro-Kremlin pour décourager la participation électorale et augmenter les perspectives de partis populistes anti-établissement.

Le fascisme

Ah, le fascisme - l'un des refrains incontournables du Kremlin pour avoir délégitimé quelqu'un ou quelque chose qui ne lui plaît pas. L'Europe se sépare de la Russie avec un mur de fascisme, de haine et de russophobie ! En Lettonie, les nazis sont au pouvoir, il est donc inutile de voter ! Pendant plus de soixante-dix ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, vous pourriez penser que la Russie a dépassé de tels sommets dépassés. Mais ce serait trop demander.

Avoir peur Avoir très peur!

La propagande - Page 3 Img3
Comme les accusations de fascisme, la campagne de peur est une autre stratégie narrative privilégiée en faveur du Kremlin. Cette semaine, les médias favorables au Kremlin ont cité un rapport américain affirmant que le conflit entre la Russie et l'OTAN risquait d'entraîner un conflit militaire dans la mer Baltique . Idéalement, l'article omet de mentionner la conclusion du rapport, à savoir "qu'un conflit majeur entre l'OTAN et la Russie reste improbable".
Attiser la peur et la perception de l'insécurité est une tactique particulièrement courante en Ukraine - actuellement l'obsession principale du Kremlin. Il semble que Porochenko envisage d' organiser de nouvelles provocations dans le Donbass, avant le deuxième tour de l'élection présidentielle ukrainienne. Comme l'a noté la base de données EUvsDisinfo, la désinformation relative à la prétendue agression et agitation de l'Ukraine est au cœur de la stratégie narrative du Kremlin depuis le début de la guerre entre la Russie et l'Ukraine. Mais dans le même temps, des incohérences flagrantes subsistent - après tout, comment est-il possible qu'un pays défaillant avec un effondrement proche de l'armée puisse poser une réelle menace à la sécurité de la Russie?! Le Kremlin ne peut pas l'avoir dans les deux sens, même s'il le souhaite désespérément.

Ce n'était pas nous!

La déflexion est une autre tactique populaire de désinformation pro-Kremlin. Il comprend des tubes connus comme " Kyiv abattu MH17, pas la Russie!" "Parce que l'Ukraine n'a pas fermé son espace aérien au-dessus des zones contrôlées par les rebelles du Donbass. En fait, le système radical de la BUK responsable de la tragédie est né d'une unité de l'armée russe et a été ramené en Russie par la suite. D'autres histoires de canulars détournant le blâme de la Russie prétendent que l'Occident est responsable de provocations guerrières dans la mer Noire et que le gouvernement ukrainien est responsable de la guerre avec la Russie , et non l'inverse.
Cette catégorie comprend également d’excellents exemples d’obscurcissement: par exemple, on ne sait pas qui a tiré sur une foule qui a manifesté en Lituanie en 1991, mais c’était probablement les mêmes Lituaniens ou une tierce partie. Ce récit est probablement dû à une décision récente d'un tribunal lituanien selon laquelle l'ancien ministre de la Défense soviétique et 60 officiers étaient responsables de ce crime.
"Ce n'était pas nous!", A également évoqué l'ingérence de la Russie lors des élections françaises. Encore une fois, selon les médias pro-Kremlin, rien n'indique que la Russie ait été impliquée et la confusion persiste. En fait, des enquêtes menées par The Insideret Mediapart.fr ont établi que des pirates informatiques liés au GRU avaient volé des courriels à l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron et que, par la suite, des médias pro-Kremlin avaient diffusé les informations sur les fuites.

L'Ouest l'a fait!

En ce qui concerne la catégorie ci-dessus, "L'Occident l'a fait!", Est le bouc émissaire préféré de la Russie. Vous l'avez déjà entendu: c'est l'Occident, pas la Russie, qui se mêle à d'autres pays et tente constamment de les déstabiliser - il suffit de regarder la Biélorussie , l' Ukraine , le Maidan et le Venezuela . Et n'oubliez pas le rôle de l'OTAN !

Ingérence électorale en Ukraine

La propagande - Page 3 Disinfo-on-ukrainian-elections-a
Cette semaine, nous avons entendu dix reportages sur une ingérence électorale présumée en Ukraine, notamment: falsifications organisées , votes sous la menace d'armes à feu , refus du droit de vote pour les habitants de Donbass, campagne avec de l'argent sale et des fraudes électorales . Quel est le thème principal? L’Ukraine est un État en déroute et les élections sont illégales. Cui bono Le kremlin Comme d'habitude

Je ne peux pas croire que je lis ceci

Et enfin, le spécimen le plus divertissant du lot! On nous dit que le Brésil deviendra membre de l'OTAN pour que les États-Unis puissent l'utiliser comme tremplin pour une intervention militaire au Venezuela. L'adhésion du Brésil à l'OTAN exige que tous les membres de l'OTAN acceptent de modifier le traité fondateur de l'Alliance en 1949, aux termes duquel seuls le Canada et les États-Unis peuvent adhérer au traité fondateur de l'Alliance de 1949. La perspective d'une adhésion brésilienne? Au-delà de peu probable.
Et puis il y a des fées classiques qui font penser à des yeux: que l'agression de la Russie contre l'Ukraine est un mythe , qu'il n'y a pas eu "d'invasion" de la Crimée et que la Crimée a effectivement rejoint la Russie après " un référendum juridiquement valide ".
Un mémo au Kremlin: peu importe le nombre de fois que vous répétez un mensonge, cela ne devient pas vrai.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Ven 12 Avr - 0:41

La Russie cherche à obtenir une "indemnisation" de l'Ukraine  Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

http://khpg.org/en/index.php?id=1554837511&fbclid=IwAR2dXE8I4l3h8H4gQMFPDjHM7wV73OtAonEeckTHqyx_jj8pHvZzOsZX_ko

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a soutenu un comité parlementaire chargé d'évaluer les "pertes" prétendument subies par la Crimée en Ukraine, c'est-à-dire avant l'invasion et l'annexion de la Russie par la Russie. La demande faite à l'Ukraine de "rembourser" quelque 25 milliards de roubles coïncide avec les informations pénibles fournies par le Département des statistiques de Russie sur le nombre de personnes en Russie (et en Crimée occupée) qui ne pourraient pas se permettre d'acheter des articles ordinaires et qui vivraient dans des logements sans sanitaires. Rosstat est sous le feu des critiques "inexplicables" de Dmitri Peskov, attaché de presse du président russe Vladimir Poutine, dont l'épouse aurait créé un empire immobilier de plus de 10 millions de dollars.

Un haut responsable russe a d'abord affirmé que c'était l' Ukraine qui avait "annexé" la Crimée en juin 2014, trois mois après la condamnation internationale de l'accaparement de terres par la Russie. Cinq ans plus tard, le président de la Douma, Viacheslav Volodine, a également affirmé que c'était l'Ukraine qui avait annexé la Crimée. Il est toutefois allé plus loin en expliquant comment l'Ukraine devrait verser une "indemnisation", ce qui est maintenant devenu un groupe de travail parlementaire chargé d'évaluer la perte de Crimée au cours des années où elle a fait partie de l'Ukraine ". Ivan Melnikov, premier vice-président du Parlement, a déclaré que la question de ces "pertes" avait été examinée lors d'une réunion le 5 avril avec Medvedev, qui avait ordonné que les ministères compétents assistent le groupe de travail.

L'idée que l'Ukraine soit due à l'envahisseur du territoire ukrainien est absurde, mais elle est clairement poussée dans les médias contrôlés par la Russie et par la Russie. Par exemple, le 3 avril, TASS a annoncé que Volodine avait proposé à l'Ukraine "d'être obligée" de payer la Crimée pour de prétendues pertes économiques "de l'indépendance à l'invasion de la Russie. Andrey Kozenko, un député «élu» lors des élections illégales tenues en Crimée, a affirmé que même selon des «estimations modestes», le montant en question dépassait de loin le milliard de roubles (plus de 20,5 milliards d'euros).

La raison d'une telle attitude semble claire. L'annexion de la Crimée par la Russie en 2014 a entraîné d'énormes difficultés économiques pour la Russie, principalement, mais non seulement, en raison de sanctions internationales et des contre-sanctions de la Russie, qui ont entraîné la destruction de centaines de tonnes de produits alimentaires. Les statistiques montrent que 52% des familles ne peuvent couvrir aucune dépense urgente imprévue et que plus du tiers ne peuvent se permettre deux paires de chaussures par an, etc. venez comme la popularité de Poutine est en chute rapide. 79% des familles interrogées ont déclaré avoir des difficultés financières et 14% ont parlé de difficultés sérieuses. 20% des Russes ne vivent pas dans un logement avec plomberie.

La «perplexité» publique du Kremlin sur la manière dont Rosstat a atteint de tels chiffres et sur la raison pour laquelle ils mentionnent une nouvelle paire de chaussures pourrait bien faire trembler de nombreux employés, du moins pour leur travail. De nombreux médias fidèles au Kremlin ont rapidement insisté sur le fait que, par exemple, certaines des conclusions se sont améliorées depuis deux ans, lorsque 84,6% des personnes interrogées avaient parlé de difficultés financières. Peskov a affirmé que ces enquêtes sont de "nature académique". Ils n'auraient sans doute pas beaucoup de pertinence pour le style de vie somptueux de Peskov, mais cela rend les résultats "académiques".

Kommersant souligne que les études socio-économiques revêtent une importance particulière depuis que Rosstat a cessé de publier des statistiques mensuelles sur les revenus et les dépenses. Il cite Rosstat, la Banque centrale et RANEPA (Académie présidentielle de l'économie nationale et de l'administration publique russe) pour souligner certaines améliorations dans la manière dont les citoyens perçoivent leur situation économique, mais uniquement grâce à l'amélioration des attentes. La plupart des gens étaient mécontents de leurs revenus et du manque de possibilité de payer les médicaments et l’éducation. L'indice de confiance des consommateurs a certes augmenté au premier trimestre de 2019, mais est passé de moins 17% par rapport au trimestre précédent à moins 16%.

Une étude distincte réalisée par l'ONG WaterAid a placé la Russie dans la pire position parmi les pays développés pour le pourcentage de la population sans accès à des toilettes hygiéniques (27,8%). Plus d'un cinquième des maisons russes n'ont pas accès à la plomberie.

En ce qui concerne les difficultés financières ou la pauvreté absolue en Russie et dans la Crimée occupée, il convient de rappeler que depuis le décret de Poutine en août 2015, la Russie et le régime d'occupation en Crimée ont endossé ou incinéré d'énormes quantités de viande, de légumes et de légumes, considérés comme une contrebande. à cause des contre-sanctions russes. Au cours des trois premières années qui ont suivi le décret de Poutine, 46 tonnes de produits ont été broyés ou incinérés en Crimée occupée, l'essentiel de la nourriture étant originaire de l'Ukraine.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Matt le Ven 12 Avr - 11:51

Manquent pas de culot Exclamation

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
La propagande - Page 3 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 9063
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 17 Avr - 0:35

Selon des commentateurs russes, l'incendie de Notre Dame symbolise le déclin de l'Europe  Evil or Very Mad

https://www.themoscowtimes.com/2019/04/16/notre-dame-fire-symbolizes-europes-decline-russian-commentators-say-a65246?fbclid=IwAR0unnu_aOCWXd6KTPOUzBvPfrR3qEthzk6Wp6HTjA-VrobJ4C3pZmpe3eE
 
Julien de Rosa / EPA / TASS
Les condoléances russes ont afflué après l'incendie qui a ravagé lundi l'emblématique cathédrale Notre-Dame au cœur de Paris, mais certains commentateurs dans le pays ont déclaré que l'enfer symbolisait le déclin de l'Europe.

Les moscovites ont apporté des fleurs à l’ambassade de France en signe de soutien à la suite de l’incendie. Les premiers oeillets rouges sont apparus devant l'ambassade dès lundi soir, selon l' agence de presse officielle RIA Novosti . Dans la plus grande église catholique de Russie, des fidèles à Moscou ont tenu un service en l'honneur de la cathédrale très endommagée.

Dans un télégramme adressé au président français Emmanuel Macron, le président Vladimir Poutine a proposé d'envoyer des experts russes pour aider à la restauration de la cathédrale du XIIe siècle.

Le ministère de la Culture a annoncé son intention d'appeler le public russe à collecter des fonds pour aider à la restauration de Notre Dame, a rapporté Interfax mardi.

"Venir à la rescousse pour aider les personnes en difficulté est génétiquement inhérent à nous", a déclaré Vladislav Kononov, directeur du département des musées du ministère de la Culture, cité par Interfax.

"Après ce qui a été fait à la ville par les gangs de Gilets Jaunes, il devait y avoir une catastrophe. Et c'est arrivé", a écrit Rustem Adagamov, un blogueur russe populaire sur les réseaux sociaux.

Cependant, d'autres, dont la candidate à la présidence de 2018, Ksenia Sobchak, ont déclaré que l'incendie symbolisait le déclin de l'Europe.

"Ma chère France est devenue un pays où ils brisent les vitrines des boutiques chères tout simplement parce qu'elles sont chères", a écrit Sobchak sur Instagram.

La star de la télé-réalité et socialiste a déclaré que l'incendie de Notre-Dame était "karmiquement" aux manifestations en cours de Yellow Vest qui s'opposaient aux augmentations de la taxe sur les carburants, ainsi qu'aux politiques du travail qui "rendent pratiquement impossible le licenciement d'une personne".

«Je ne sais pas ce qui sera construit à cet endroit dans un pays où les statistiques disent que chaque cinquième personne s'appelle Muhammad, mais je sais que les chefs-d'œuvre ne servent pas l'esprit indigne d'eux», a-t-elle écrit.

Le réseau de télévision RT financé par l'État a repris à son compte ce sentiment en plaçant l'incendie de Notre-Dame sur une liste d'actes de vandalisme et d'incendies criminels visant les églises catholiques de France depuis le mois de février.

«Le voici, le déclin de l'Europe», a écrit Yelena Konchalovskaya, rédactrice en chef du magazine alimentaire russe The Village. "C'est physiquement douloureux à regarder car ce feu est profondément symbolique", a-t-elle ajouté.

Yegor Kholmogorov, un journaliste de renom, a suggéré que l'incendie était une rétribution pour ce qu'il a appelé le rôle démesuré de la France dans "l'horreur et la destruction en Syrie".

"Si les" réfugiés "brûlaient Notre Dame, ce serait très instructif", a-t-il écrit sur Facebook.

Commentaire perso : en Europe, on considère que l'esprit quitte le corps à la mort; en Russie, ça doit être de leur vivant lol!
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  steven21 le Mer 17 Avr - 14:11

ce n'est pas totalement faux :

l'entretien des monuments historiques represente 3% du budget de la culture qui lui est de 1% du budget de l'etat.



en ce qui concerne les dégradations :

La propagande - Page 3 Ob_8a610

pour atteindre 878 actes en 2017. 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/cinq-eglises-profanees-en-l-espace-d-une-semaine_2061774.html

ce n'est pas pour rien qu'ils nous ont pondu le jeux du patrimoine :

La propagande - Page 3 Jeu-a-10

apres dire que ça represente le déclin de l'europe , non ( mais en fait parti ) , c'est plutot le déclin du patrimoine culturel et historique de la france.
steven21
steven21

Messages : 1793
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 39
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Dim 21 Avr - 1:46

Analyse: Parmi les candidats à la présidence, Porochenko est la cible principale du discours de haine sur «Facebook russe» VK


http://euromaidanpress.com/2019/04/02/analysis-68-of-the-posts-about-poroshenko-on-russian-facebook-vk-were-strongly-negative/?fbclid=IwAR1QcWMZJIrL_gMDsSXPfbNtgRKTOeDYPvLdNYJEpsCD4WaQhaQLWKFCE2U

La propagande - Page 3 Figure-of-the-Week-68


2019/04/02 - 17H41 • GUERRE HYBRIDE

L'analyse de près de dix millions de messages [publiés entre le 1er novembre 2018 et le 14 février 2019] sur le réseau social russe VKontakte confirme une large couverture négative sur les candidats à la présidence ukrainienne, 68% des messages sur Petro Porochenko étant fortement négatifs et péjoratifs. Porochenko a été surnommé alternativement Russophobe, «confiseur ukrainien sanglant», «le pire président» et «le chocolat Fuehrer», parmi d'autres insultes.

Il est intéressant de noter que l'étude d'Internews Ukraine révèle que les candidats pro-Kremlin ont également été soumis à une couverture essentiellement négative, tandis que l'Ukraine et les Ukrainiens en général ont été décrits en termes très péjoratifs tels que «racaille bourgeoise», «animaux hypocrites puants». petites juntes »et« Khokhlo-fagots »(Khokhol est un terme péjoratif en russe pour« ukrainien »). Les messages antisémites étaient également répandus dans l’échantillon de messages. Dans le même temps, la guerre dans le Donbass a été présentée comme une guerre entre des «slaves» pro-russes et des «judéo-maçons» pro-occidentaux qui, selon la mythologie russe, souhaitent dominer le monde avec des capitaux et des informations juifs.

La propagande - Page 3 ENG-3

Le plus grand nombre total d'utilisateurs actifs dans le segment ukrainien de Vkontakte se situe dans l'oblast de Donetsk, suivi par l'oblast de Dnipropetrovsk. La ville de Kiev vient en troisième position.L'oblast de Louhansk est le quatrième, suivi par l'oblast de Kharkiv et l'oblast d'Odessa. Infographie: ukraineworld.org

Quelque 3 373 utilisateurs de VKontakte ont publié des articles sur les élections en Ukraine du 1er novembre 2018 au 14 février 2019. Les liens qu'ils ont partagés découlaient principalement de sources pro-Kremlin faisant la promotion de messages anti-ukrainiens communs. Il est à noter que de tels récits - par exemple, que l'Ukraine n'existe pas ou est un «État défaillant» noyé dans le chaos - qui sont agressivement poussés par les chaînes de télévision russes et les sites Web pro-Kremlin se développent également sur le secteur ukrainien VKontakte. L'analyse a identifié plus de 23 000 postes caractérisant l'Ukraine en termes négatifs, mais seulement 2 603 postes caractérisant la Russie de la même manière.

La propagande - Page 3 ENG-6

Volodymyr Zelenskyi est le seul candidat ukrainien considéré de manière quelque peu positive par les utilisateurs de Vkontakte. 26% des messages mentionnant Zelensky sont positifs. Infographie: ukraineworld.org

La popularité de VKontakte en Ukraine est en baisse depuis 2017, date à laquelle Kiev a imposé des sanctions à certains produits Internet russes . Malgré cela, on estime que des dizaines de milliers de personnes utilisent encore le réseau social dans l'est de l'Ukraine et à Kiev.
La propagande - Page 3 ENG-7

Un des messages clés de la propagande russe sur l’Ukraine en tant qu’État déchu s’épanouit également sur VK. Infographie: ukraineworld.org

Note de l'éditeur
Les principales conclusions de la recherche sont les suivantes:

  • Vkontakte (VK) perd de son audience mais devient de plus en plus pro-russe
  • Les principaux utilisateurs de Vkontakte ukrainien se trouvent dans le Donbass et… Kyiv
  • Des sources antigouvernementales et pro-russes s'épanouissent à Vkontakte
  • Les messages négatifs dominent
  • Seul Zelensky a au moins quelques remarques positives (mais pas substantielles)
  • Porochenko est la cible principale du discours de haine
  • Même les candidats ayant une rhétorique pro-russe reçoivent surtout des messages négatifs
  • Le discours de haine est florissant
  • L'antisémitisme est lui aussi florissant
  • L'Ukraine est présentée comme un faux pays

Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 5 Juin - 18:55

Moscou appelle à ne pas «exagérer» l'importance du Débarquement  Evil or Very Mad 

Par  Le Figaro avec AFP   Mis à jour le 05/06/2019 à 15:55  Publié le 05/06/2019 à 15:48

La Russie a appelé ce mercredi à ne pas «exagérer» l'importance du Débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, dont sera fêté jeudi le 75e anniversaire, et à ne pas «minorer» ainsi le rôle de l'URSS dans la défaite d'Hitler.Laughing

«L'apport des Alliés dans la victoire sur le Troisième Reich est clair. Mais il ne faut pas l'exagérer et minorer par la même la signification des efforts titanesques de l'Union soviétique, sans laquelle cette victoire n'existerait tout simplement pas», a déclaré aux journalistes la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. Evil or Very Mad

Maria Zakharova, tout en «rendant hommage à tous ceux qui sont tombés», a dénoncé une «réécriture catastrophique de l'Histoire» donnant selon elle, notamment dans les films et les articles de presse, aux Etats-Unis et à leurs alliés un rôle prédominant dans la défaite allemande. Selon elle, «le Débarquement en Normandie n'a pas eu d'influence décisive sur l'issue de la Seconde guerre mondiale (...) déjà déterminée par la victoire de l'Armée rouge, avant tout à Stalingrad, Koursk». Twisted Evil

Donald Trump, Emmanuel Macron, la reine Elizabeth II et 300 vétérans ont donné mercredi à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre, le coup d'envoi des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944. Celles-ci doivent se poursuivre jeudi en France. Les autorités russes et le président Vladimir Poutine, qui ne sera pas présent aux commémorations, dénoncent depuis de nombreuses années l'oubli dans lequel sont tombés selon eux en Occident les considérables sacrifices et les 27 millions de morts des Soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le souvenir de la Grande Guerre Patriotique, le nom donné en Russie au conflit armé entre l'URSS et l'Allemagne nazie, reste la source d'une immense fierté dans le pays et constitue un pilier essentiel du patriotisme prôné par le Kremlin. Symbole des tensions entre Russes et Occidentaux, la plupart des Européens avaient boudé en 2015 la parade militaire du 9 mai pour les 70 ans de la victoire sur l'Allemagne nazie, alors que les tensions étaient à leur comble à propos de l'Ukraine.

Normal ! Il n'y avait pas de russes en Normandie le 06 juin 44 LaughingLaughingLaughing
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Krispoluk le Mer 5 Juin - 19:52

Les deux contributions pour la victoire sont toutes aussi importantes !

En minorer l'une, d'un côté ou de l'autre, est historiquement incorrect. 

Le débarquement allié a eu pour effet de rameuter en catastrophe sur le Front de Normandie l'élite des divisions blindées allemandes (en majorité SS) où elles se sont fait "casser", notamment par l'aviation alliée. 
Ce faisant, le Front de l'Est, côté allemand, s'est trouvé très affaibli et s'est effondré (Front Centre) lors du déclenchement de l'offensive d'été (Août 1944) en Biélorussie (Opération Bagration).

En contrepartie, l'offensive alliée s'est enlisée durant l'hiver 44-45 et n'a pu redémarrer que grâce à l'offensive soviétique du printemps 1945 qui a mené en un temps record l'Armée Rouge jusqu'à Berlin.

Les Russes ont aussi beaucoup tendance, à oublier l'énorme aide matérielle accordée par les Alliés occidentaux à l'URSS par la Loi prêt-bail dès le début 1942 et qui a incontestablement contribué puissamment à éviter l'effondrement de l'Armée Rouge durant la période très critique de l'été 1942.

Lire à ce sujet, l'excellent et passionnant livre de Jean-Jacques Antier : "La bataille des convois de Mourmansk" :

https://www.babelio.com/livres/Antier-La-bataille-des-convois-de-Mourmansk-1941-1945/129173

C'est parfois utile à rappeler à nos charmantes copines (femmes) Russo-Ukrainiennes qui ont toujours été élevées dans le culte de "La Grande Guerre Patriotique" et de "L'invincible Armée Rouge", pensée unique ayant tendance à réduire à néant le rôle prépondérant des Alliés à l'Ouest.  Smile
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7164
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Matt le Mer 5 Juin - 20:09

Et ce n'est pas le guébiste qui dira autre chose. D'où d'ailleurs son absence aux cérémonies du 75ième anniversaire. Il estime qu'il ne faut exagérer la participation des alliés à la victoire contre les nazis.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
La propagande - Page 3 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 9063
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Krispoluk le Mer 5 Juin - 20:48

Matt a écrit:Et ce n'est pas le guébiste qui dira autre chose. D'où d'ailleurs son absence aux cérémonies du 75ième anniversaire. Il estime qu'il ne faut exagérer la participation des alliés à la victoire contre les nazis.

Je crois que son absence n'est pas due à une question "d'interprétation" de la victoire finale mais plutôt due à son affaiblissement et isolement diplomatique actuel, sur la scène politique internationale. 

Lors de sa dernière visite en 2014, il savait qu'il serait "courtisé", il représentait le pivot central du règlement politique du Donbass et de la Crimée, il en jouissait intérieurement de voir Merkel et Hollande "à ses pieds"  Twisted Evil 
Ce qui a mené finalement aux accords de Minsk en format "Normandie" (très imparfaits il est vrai).

S'il venait cette année, ce serait très différent ! Tout les dirigeants ont pu mesurer sa duplicité, Macron ne peut pas le blairer, Merkel est en fin de règne, donc inexistante et Trump, comme à son habitude, le traiterait avec commisération... Donc, il n'a rien à gagner à être rabaissé en public, voilà pourquoi il ne vient pas...  Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7164
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Matt le Mer 5 Juin - 23:11

Je sais bien qu'il est complètement isolé et ne veut (peut) plus prendre de risques. 😁

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
La propagande - Page 3 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 9063
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Caduce62 le Mer 12 Juin - 0:08

Près d'un tiers des Russes aimeraient que la Russie annexe le Donbass ukrainien  Twisted Evil 

http://khpg.org/en/index.php?id=1560270920&fbclid=IwAR329KDyOVxCnr_ZByOPyX8B-ETIQsbPv7LHCoyjg0GOT_tjChJKCSc5OMU

Un sondage effectué par le Centre Levada le 11 juin 2019 a révélé que le soutien le plus important accordé aux oblasts ukrainiens de Donetsk et Louhansk «est devenu partie intégrante de la Fédération de Russie depuis mars-avril 2014. Bien que le soutien de 27% soit encore très éloigné des 48% annexer davantage de territoire ukrainien dans la période qui a immédiatement suivi l'invasion de la Russie et l'annexion de la Crimée, il s'agit d'une nette augmentation par rapport aux années précédentes. Il faudrait davantage de suivi pour déterminer si cette augmentation est directement liée au décret du président russe Vladimir Poutine simplifiant le processus illégal permettant aux Ukrainiens vivant dans le Donbass occupé de recevoir la citoyenneté russe, ou si ce décret s'est accompagné d'une campagne de propagande contre l'État contrôlé par la Russie. médias.

L'enquête a été réalisée entre le 24 et le 29 mai dans 50 «sujets de la Fédération de Russie», sans mentionner s'il y avait des répondants en Crimée occupée.

La première question portait sur la simplification de la procédure de Poutine pour les «résidents de l'Ukraine, en premier lieu les oblasts de Louhansk et de Donetsk», afin d'obtenir la citoyenneté russe. Les personnes interrogées ont été invitées à donner leur avis sur deux affirmations, une large majorité (77%) étant d'accord ou totalement d'accord pour dire que le déménagement était motivé par «le désir d'aider les personnes en situation de guerre». Il y avait aussi une majorité absolue (59%) qui y voyait le «souhait de répandre l'influence russe sur la partie orientale de l'Ukraine». 69% soutenaient totalement ou fondamentalement le mouvement, bien que 36% d'entre eux y voyaient un fardeau supplémentaire pour le budget russe, tandis que 26% estimaient que «cela renforcerait les relations entre la Russie, l'Ukraine et les pays occidentaux soutenant l'Ukraine.

Il est intéressant de noter que le Centre Levada interroge les répondants sur «le sud-est de l'Ukraine», bien qu'il indique entre parenthèses qu'il s'agit des oblasts de Donetsk et de Louhansk. En réalité, ces deux régions sont l’est de l’Ukraine. L’insistance de la Russie en 2014 sur le «sud-est de l’Ukraine» était largement considérée comme liée aux espoirs russes (et aux activités illicites visant à garantir ) la répétition du scénario du Donbass. au moins dans l’oblast d’Odessa.

Ce que l'on entend également par «les oblasts de Donetsk et Louhansk» n'est pas clairement défini, car seules certaines parties de ces oblasts sont sous le contrôle de la Russie, les «républiques populaires de Donetsk et Louhansk». Les dirigeants nominaux de ces soi-disant "républiques" n'ont cependant jamais caché leur désir de s'emparer de toute la région.

Dans l'enquête Levada, les personnes interrogées n'étaient autorisées à choisir qu'une variante en ce qui concerne "l'avenir politique du sud-est de l'Ukraine (oblasts de Donetsk et de Louhansk)".

En mars 2014, 48% souhaitaient que cette région «fasse partie de la Fédération de Russie»; 12% souhaitaient qu'il devienne un État indépendant; 17% - que cela fait toujours partie de l'Ukraine mais est devenu plus indépendant de Kiev. Seulement 8% souhaitent que l’Ukraine reste dans les mêmes conditions qu’auparavant, ce que l’enquête qualifiait de «crise». En mai 2019, ces chiffres avaient radicalement changé: 29% étaient favorables à ce que la région devienne «un État indépendant»; 27% - une partie de la Fédération de Russie; et 17% qu'il restait une partie de l'Ukraine, mais avec une plus grande indépendance par rapport à Kiev. Le nombre de personnes interrogées qui souhaitaient une invasion de la Crimée avant le conflit et une situation antérieure à la guerre avait augmenté, mais de manière non spectaculaire, pour atteindre 14%. Il faut toutefois noter que ces 14% sont les plus élevés depuis le début du scrutin en mars 2014.

Les répondants ont à chaque fois été interrogés sur le coût de l'annexion de la Crimée par la Russie, que l'on appelait «la réunification de la Crimée». La question portait sur le fardeau financier que cela représentait et sur combien ils étaient disposés à payer un tel prix. Le principal changement à cet égard est que le nombre de personnes «totalement réticentes» à payer un tel prix a presque doublé, passant de 19% en mars 2014 à 36% en mai 2019.

La réticence à payer le coût substantiel de la première annexion en Europe depuis l'agression de l'Allemagne nazie ne semble pas avoir influencé l'attitude des Russes face à l'accaparement des terres. Un sondage publié par le Centre Levada le 1er avril 2019 a montré que le nombre de personnes qui soutenaient totalement ou fondamentalement cette soi-disant «réunification» avait très peu changé (88% en mars 2014; 86% en mars 2019). Le pourcentage totalement ou fondamentalement contre était de 7% en mars 2014 et n'avait augmenté que de mars 2019 à 10%.

Il convient de rappeler que les fluctuations dans toutes ces enquêtes peuvent être, du moins en partie, imputables au message que les médias contrôlés par l'État ont été invités à diffuser. En 2015, des journalistes qui avaient travaillé pour des chaînes de télévision publiques ont donné des détails effrayants sur la mesure dans laquelle les reportages et même le vocabulaire utilisé pour décrire le gouvernement de Kiev, la guerre dans le Donbass, etc. étaient coordonnés avec les habitants du Kremlin ( détails ici ). Il est peu probable que l'acte d'agression efficace de Poutine consistant à offrir la nationalité russe aux Ukrainiens de Donbass ait été entrepris sans accompagnement similaire de la propagande.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7985
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La propagande - Page 3 Empty Re: La propagande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum