Gilet jaune

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  pyxous le Ven 14 Déc - 22:35

Hier après midi, sur le dernier rond point de l'aéroport du Havre, là où était le point fort de la contestation depuis 1 mois, sept poilus essayaient de se réchauffer autour d'un feu de palettes, avec encore des banderoles "Macron démission";

Aujourd'hui, le froid et l'approche des fêtes auront eu raison de ces guignoles qui demandaient le troisième tour des élections de 2017, en effet, on est bien mieux chez soi au chaud devant un apéro en préparant le caddie bien rempli pour le repas de noël   bounce   

On est bien loin des manifestants de Maïdan qui pendant les 2 premiers mois ont manifesté dans le calme et chaque jour dans un froid glacial ...

Je dis ça, je dis rien  Rolling Eyes
pyxous
pyxous

Messages : 675
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 68
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Dim 16 Déc - 2:20

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Lun 17 Déc - 13:22

Seins nus contre uniforme: la Marianne des Gilets jaunes Laughing


Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Mer 19 Déc - 2:12

Les GJ veulent bloquer l'arrivée des immigrés Shocked

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Ven 21 Déc - 2:31

TRIBUNE. De Le Pen à Ruffin en passant par Chouard, le RIC ou la confusion des genres

https://www.nouvelobs.com/politique/20181219.OBS7404/tribune-de-le-pen-a-ruffin-en-passant-par-chouard-le-ric-ou-la-confusion-des-genres.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2jzIGGc0GHyRuODrdDdGJzKZpyI9oDuY0ZWLYmK62IM0C02I5agUpaFdk#Echobox=1545317460

(Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)
C'est devenu l'une des revendications principales des "gilets jaunes" : le référendum d'initiative citoyenne. Pour l'historien Sylvain Boulouque, on retrouve derrière cette idée une conjonction des extrêmes. Evil or Very Mad

Le référendum d'initiative citoyenne (RIC) est la dernière revendication publique des "gilets jaunes". Par un phénomène médiatique, cette idée s'est imposée en l'espace de quelques jours dans le débat politique sans aucun examen de ses origines, de ses motivations et de ses promoteurs.

Le RIC est parvenu à chasser les précédentes revendications, d'abord et majoritairement antifiscales, ensuite et minoritairement sociales. Une petite partie des "gilets jaunes" souhaite désormais imposer un troisième temps : la revendication référendaire. Cette demande mérite qu'on interroge la nature de cette proposition et des acteurs qui la défendent. Elle témoigne d'une disparition des repères et des lignes de fracture qui ont cimenté le paysage politique.

Le RIC au prisme de l'histoire

Pour comprendre ce qui se joue à travers le RIC, il faut faire appel à l'histoire et à l'usage passé du référendum. Le référendum est utilisé sous la Révolution française. Il vise à convoquer le peuple pour faire adopter la Constitution en 1793. Les conventionnels imaginent, avant d'abandonner l'idée, que le référendum pourrait permettre au peuple de valider les lois.

Si la Constitution de 1793 a été entérinée par référendum, les conditions même de son adoption sont sujettes à caution en raison de la guerre civile et de la guerre sur une partie du territoire. La procédure de référendum est très vite oubliée. Pour la gauche, exception faite de quelques socialistes qui puisent leur imaginaire politique dans la Révolution française, l'idée même tombe en désuétude.

Tel n'est pas le cas de l'autre côté de l'échiquier politique. Le référendum est utilisé dans sa dimension plébiscitaire. Les bonapartistes sont les premiers à y avoir recours, le référendum est là pour promouvoir un lien direct entre le chef et le peuple. Louis-Napoléon Bonaparte l'utilise pour faire valider le coup d'Etat du 2 décembre 1851 et l'année suivante son sacre.

Désormais, le référendum est une tradition ancrée dans la droite autoritaire. Des historiens aux approches et aux conclusions si différentes (René Rémond, Zeev Sternhell, Michel Winock, etc.) ont montré que cet appel direct au peuple fonde l'une des revendications de la droite nationaliste depuis le XIXe siècle. Il constitue même pour certains l'une des origines du fascisme français.

Le référendum amenuise l'espace démocratique, voire le supprime, en réduisant à néant l'expression des corps intermédiaires. Le rapport direct entre le chef et le peuple, devenu une masse indéterminée, dans laquelle se mêlent tous les groupes sociaux sans tenir compte des intérêts particuliers et contradictoires. Le référendum tombe en désuétude. Le général de Gaulle l'impose à deux reprises : d'abord à la Libération pour faire adopter la Constitution, puis en 1958, dans une période troublée, pour établir un lien direct entre le peuple et le chef de l'Etat.

Le référendum est depuis utilisé avec parcimonie par le pouvoir. Il a souvent illustré sa dimension plébiscitaire et autoritaire. Il est encadré par de strictes mesures constitutionnelles, qui empêchent notamment de consulter la population sur des sujets de société. L'ensemble des courants politiques de gauche comme de droite se réclamant du référendum relèvent parfois d'une vision autoritaire et souvent d'une perception verticale du pouvoir sous couvert d'horizontalité.

Le RIC aujourd'hui

Ce n'est sans doute pas tout à fait un hasard que l'idée émerge au lendemain du référendum sur le traité constitutionnel européen de 2005. Le RIC a été théorisé par Etienne Chouard. Enseignant en économie, il a été l'un des chantres du non au référendum. Présenté longtemps comme une figure de gauche, il a évolué. Il a fréquenté la mouvance d'Alain Soral  [le polémiste condamné pour provocation à la haine] et les réseaux complotistes, participant par exemple à une conférence de Reopen911 [mouvement qui remet en cause les attentats de New York], ou faisant lui-même l'apologie du Venezuela d'Hugo Chavez.

Lors de la dernière élection présidentielle, il a soutenu le candidat François Asselineau et l'UPR [Union populaire républicaine] dont il est proche, et s'est félicité de l'élection de Donald Trump pour avoir fait éclater les consensus. Il entretient encore des relations avec la droite nationaliste et avec une partie de la gauche radicale développant l'idée d'un "'populisme' et d'un 'souverainisme' transpartisan".

La diffusion de ses thèses chez les "gilets jaunes" répond à une logique politique. La carte des "gilets jaunes" se superpose, dans ses grandes lignes, à la France du non de 2005, le "non de droite et d'extrême droite" et du "non de gauche". Etienne Chouard a rapidement relayé les revendications du mouvement des "gilets jaunes". Sur les différents sites et réseaux sociaux des "gilets jaunes", le RIC apparaît timidement aux lendemains de la manifestation du 24 novembre. La demande monte vite en puissance. Vers le 25 novembre, Etienne Chouard et des "gilets jaunes" se rencontrent physiquement. Ce rapprochement est officialisé sur le site d'Etienne Chouard le 29 novembre.

La question du RIC devient, par une étrange ironie calendaire, quasiment virale à partir du 2 décembre [date du coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte]. Les pages des réseaux sociaux des "gilets jaunes" relayent largement cette demande. Dans les manifestations, les premières banderoles apparaissent le 1er décembre et de manière plus importante lors de la manifestation du 8 décembre et massivement le 15 décembre.

Lors de cette dernière manifestation, ces banderoles sont rendues d'autant plus visibles que le rassemblement est très clairsemé. La demande de RIC se double chez nombre des porte-parole des "gilets jaunes" d'une rhétorique complotiste. Une première explique : "les forces de l'ordre ont laissé faire les casseurs hier sur les Champs-Elysées et on m'a bien fait comprendre que les décisions venaient d'en haut."

Peu après l'attentat de Strasbourg, une deuxième laisse entendre que l'attentat a été organisé par le gouvernement pour décrédibiliser les "gilets jaunes", un sous-entendu repris par Etienne Chouard sur son site. Enfin, une troisième relaye ce type d'analyse avec le même syllogisme du soupçon, accompagné d'une démarche insurrectionnelle, proposant de marcher sur l'Elysée ou de s'emparer des médias.

Ces "gilets jaunes" exigent un référendum d'initiative citoyenne lors d'un "nouveau serment du Jeu de paume", le 13 décembre 2018. Cette déclaration a été amplement relayée d'une manière ou d'une autre par les chaînes d'information comme le Média et Russian Today. Ce serment est explicite (1). Il représente un étonnant syncrétisme entre les programmes du Front national (2) [FN, devenu aujourd'hui le Rassemblement national], de La France insoumise (3) et de l'UPR (4).

Le mouvement des "gilets jaunes" illustre la confusion des temps, le conspirationnisme et les mélanges idéologiques complexes qui s'opèrent aujourd'hui : on voit François Ruffin rendre hommage à Etienne Chouard qui le lui rend bien ; le site Acrimed, situé à l'extrême gauche de l'arc politique, publie un militant du très droitier UPR ; des revues d'extrême droite font l'apologie de l'anarchisme et des militants d'extrême gauche ne sont pas gênés par la présence de l'extrême droite dans les manifestations. Sans parler d'une revue d'extrême droite prête à l'alliance avec qui "foutra ce régime par terre".

Dans cette curieuse époque où l'union des forces hostiles au "système " prend le pas sur les appartenances idéologiques, le RIC ne risque pas de simplifier les choses, bien au contraire…

Sylvain Boulouque, historien
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  lemonline le Ven 21 Déc - 8:01

Donc en quelque sorte, le mouvement des gilets jaunes est fomenté par les partis politiques extrèmistes, sur la seule base de foutre en l’air le système...
Encore un tissu de conneries de la part d’un intellectuel qui se croit au dessus des autres par sa réflexion profonde...
lemonline
lemonline

Messages : 605
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 47
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Ven 21 Déc - 10:43

lemonline a écrit:Donc en quelque sorte, le mouvement des gilets jaunes est fomenté par les partis politiques extrèmistes, sur la seule base de foutre en l’air le système...
Encore un tissu de conneries de la part d’un intellectuel qui se croit au dessus des autres par sa réflexion profonde...
C'est avoué à demi-mot par Poutine et les média russes comme RT et Sputnik LaughingLaughingLaughing
La Crimée est un désir des Tatars de devenir russes et qui ont voté pour à l'unanimité et sont heureux depuis scratch et de pousser à un gouvernement géré par des référendums populaires tenu par devinez qui au mépris des lois démocratiques Evil or Very Mad
Le Donbass est une révolution des mineurs comme les GJ contre un gouvernement n.. scratch même rétorque en France de GJ qui accusent le gouvernement de dictature et réclament la démission ou une révolution dixit texto MLP et JLM Twisted Evil

Renvoi d'ascenseur lol!


Dernière édition par Caduce62 le Ven 21 Déc - 13:19, édité 1 fois
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  lemonline le Ven 21 Déc - 11:08

Ouch, des contres-complotistes. On marche sur la tête. On nage en pleine propagande de toute part.
lemonline
lemonline

Messages : 605
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 47
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Ven 21 Déc - 13:03

En Belgique Laughing

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Lun 24 Déc - 16:42

Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Jeu 27 Déc - 11:53

Les «gilets jaunes» ont mis 43.000 personnes au chômage partiel



Par   Journaliste Figaro Wladimir Garcin-Berson   Mis à jour le 26/12/2018 à 15:18  Publié le 26/12/2018 à 12:33

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/12/26/20002-20181226ARTFIG00066-les-gilets-jaunes-ont-mis-43000-personnes-au-chomage-partiel.php?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2htv8-nI4vMLQagx_Oy6qv1QVKSwW6HUZb4jia8Aqu6pzBV5OZOdnACqE#Echobox=1545830448

Après six semaines de manifestation, les différents secteurs économiques commencent à dresser un premier bilan de la mobilisation des «gilets jaunes» sur leur activité... et l'addition s'annonce salée, sur le plan social également. Selon le ministère de l'Économie, plus de 43.000 demandes de chômage partiel ont été déposées par des entreprises à cause de la crise. Des chiffres qualifiés de «malheureusement exacts» par le président de la CPME, François Asselin, sur Twitter: «Ce n'est pas faute d'avoir alerté. Les plus fragiles sont toujours les premières victimes», a-t-il ajouté. La veille, Muriel Pénicaud mentionnait déjà 41.000 salariés «en activité partielle ou chômage technique», pour lesquels l'État allait débloquer au moins 28 millions d'euros pour leur permettre de «percevoir leur salaire».

Agnès Pannier-Runacher a également confirmé que le secteur du commerce avait particulièrement souffert des blocages avec une baisse de «25% du chiffre d'affaires». Depuis le début du mouvement, plusieurs fédérations sont montées au créneau pour en dénoncer l'impact. Les données varient toutefois énormément. L'Alliance du commerce parlait ainsi, début décembre, de «plusieurs dizaines de millions d'euros» de chiffre d'affaires perdus chaque samedi, là où le délégué général du Conseil national des centres commerciaux (CNCC) évoquait une «perte de chiffre d'affaires qu'on peut estimer à deux milliards d'euros», mi-décembre. En parallèle, le président de la Confédération des commerçants de France (CCF) rapportait des pertes de «moins 15% à moins 40%, moins 50%» pour les petits commerçants quand son homologue de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), Jacques Creyssel, évaluait les pertes à «2 milliards d'euros, dont 700 millions pour les grandes surfaces alimentaires.

D'après la banque Bryan Garnier, le distributeur Carrefour affiche un manque à gagner de 110 millions d'euros pour ses hypermarchés et 39 millions d'euros pour ses supermarchés. La Fnac Darty aurait vu disparaître 17 millions d'euros. D'après une étude publiée à Noël par Nielsen, les cinq semaines de mobilisation des «gilets jaunes» ont causé une perte de «1%» du chiffre d'affaires pour la grande distribution, soit 160 millions d'euros par rapport à l'année dernière. La crise a par ailleurs forcé les Français à modifier leurs habitudes en effectuant leurs achats en semaine plutôt que le week-end, et dans les supérettes de proximité plutôt que dans les hypermarchés. Certaines agglomérations ont vu l'activité des magasins particulièrement touchée, comme à Saint-Etienne (-7%), Metz (-6%), Avignon, Nancy ou Rouen (-5%).

Un effet équivalent aux grèves de 1995

Au total, les «gilets jaunes» ont donc réussi leur pari de freiner l'économie française. Leurs actions semblent même avoir atteint le niveau exceptionnel des grèves dans le secteur des transports en 1995: les vingt jours de manifestations avaient alors fortement grevé la croissance, de l'ordre de 0,2 point. À titre de comparaison, l'Insee jugeait en juin dernier que les semaines de mobilisation à la SNCF ainsi qu'à Air France, au premier semestre, n'auront coûté «que» 0,1 point de PIB à la croissance trimestrielle d'avril à juin. À l'époque, l'institut parlait donc d'un impact économique «limité» malgré son fort retentissement médiatique et ses effets conséquents sur la vie quotidienne des Français.

Ces premiers bilans pourraient se renforcer dans les semaines à venir: dans ses dernières prévisions macroéconomiques, la Banque de France rappelait que les aléas liés au mouvement des «gilets jaunes» pouvant impacter ses prévisions «sont plutôt négatifs», notamment à cause d'un «possible impact encore plus lourd de la crise» sur les différents pans de l'économie. Le gouverneur de l'institution, François Villeroy de Galhau, s'attendait à des effets plus marqués encore sur le commerce, la restauration et l'agroalimentaire. Sur le long terme, les professionnels du tourisme craignent un effet majeur sur l'attractivité de la France: sur ces dernières semaines, le Groupement national des chaînes hôtelières (GNC) relevait ainsi une baisse de 5,4% des réservations aériennes en novembre et de 10% en décembre. «À Paris et en Île-de-France, sur la semaine du 31 décembre, on a enregistré environ 30% d'annulations dont un tiers de clientèle française», avertissait l'institution.
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  lemonline le Jeu 27 Déc - 13:26

Ce ne sont que des statistiques qui engendrent des probabilités. Ce n’est pas une vérité absolue, d’autant que comme toujours les chiffres apparaissent très élastiques. Mais on ne peut bien évidemment pas nier que l’action des gilets jaunes a eu un impact significatif.
lemonline
lemonline

Messages : 605
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 47
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Jeu 27 Déc - 16:16

Bettignies Le mouvement des Gilets jaunes fait de l’ombre aux commerçants frontaliers

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, la frontière franco-belge fait figure de point dur du mouvement de protestation avec un « village » et des barrages bloquants et filtrants. La situation est un peu plus calme pour les fêtes, mais les commerces frontaliers font les comptes : ils ont perdu entre 30 et 70 % de chiffre d’affaires.

Angèle Bayeul | 27/12/2018



Pour Sandrine Bouvy, la perte se mesure à moins 70 % sur le chiffre d’affaires.

À Bettignies, sur la route de Mons, à la frontière franco-belge, le calme est presque revenu. Après le démantèlement par les forces de l’ordre du campement, presque plus de traces des blocages de Gilets jaunes très actifs ici toutes ces dernières semaines, si ce n’est quelques pneus et palettes calcinés sur le bord de la Nationale 2.

Au milieu de cette zone frontalière occupée par les Gilets jaunes, subsistent tant bien que mal quelques commerçants ouverts entre Noël et Nouvel an. Derrière les comptoirs, on essaye de rester positifs. Parce qu’avec l’omniprésence du mouvement social et les innombrables barrages, les mois de novembre et décembre ont été très difficiles.


Les blocages successifs de la frontière a découragé les clients.

En France, chez Bouvy, magasin spécialisé de vêtements grandes tailles, la patronne est « désespérée ». Sur la période, pourtant capitale pour tous les commerces, elle a vu son chiffre d’affaires baisser de 70 %. « Nous sommes un magasin à destination, ce qui veut dire que les clients ne viennent pas ici par hasard. Si les Gilets jaunes bloquent la route, même si un accès est laissé, les gens ne viennent pas, souffle-t-elle. Si personne ne passe notre porte, nous ne pouvons pas nous payer. » Colère vive chez cette cheffe d’entreprise qui pointe l’amalgame fait entre « les petits commerçants indépendants » et les « grands patrons qui se gavent » et incompréhension face à l’inaction des autorités. « Quand une voiture est abandonnée plus d’un jour, la fourrière l’enlève. Je n’arrive pas à saisir comment on a pu laisser les Gilets jaunes sans rien faire. Cette passivité a tué le commerce ! »


« Pendant quelques week-ends, c’était no man’s land »





Kevin est le gérant du magasin belge de chocolats Leonidas. Il se dit déçu de la lenteur des interventions policières.

Plus loin, côté belge, au magasin de pralines belges Leonidas, on avoue que les dernières semaines ont été « un peu douloureuses » et teintées de « stress ». Ici, alors qu’habituellement la fin d’année et la gourmandise font fleurir les affaires, on a dû fermer deux jours la boutique de chocolats. « Pendant quelques week-ends, c’était no man’s land. » Kevin, le gérant, chiffre ses pertes entre 30 et 40 %, soit « quelques milliers d’euros ». « Je ne comprends pas l’utilité de bloquer ici à la frontière. La plupart des camions arrêtés sont des Polonais ou des Lituaniens ; ils ne comprennent pas le mouvement. Ils s’en fichent complètement… »


Sous le regard attentif et l’acquiescement de ses employés, Kevin regrette que les autorités belges n’aient pas agi plus tôt pour dégager la chaussée. « Nous aussi nous les soutenons mais quelle utilité de s’attaquer aux petits commerces ? » Même questionnement pour Julien, qui tient le magasin Octopus, spécialisé dans la vente de cigarettes électroniques à Bettignies. Il estime lui aussi à moins 30 % son chiffre d’affaires. « Si j’avais du temps, j’irais peut-être avec eux. Mais plutôt là où les administrations seraient vraiment ralenties, au centre des impôts à deux kilomètres, par exemple… »
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Krispoluk le Jeu 27 Déc - 16:32

lemonline a écrit:Ce ne sont que des statistiques qui engendrent des probabilités. Ce n’est pas une vérité absolue, d’autant que comme toujours les chiffres apparaissent très élastiques. Mais on ne peut bien évidemment pas nier que l’action des gilets jaunes a eu un impact significatif.

Ben oui, il faut bien trouver un bouc émissaire pour le charger de tous les péchés...

Il est inconcevable que ces manants, chômeurs, sans-dents, stupides et alcoolos aient osé manifester dans un pays où tout va bien madame la Marquise  Laughing Laughing Laughing (c'est la télé qui le dit, donc c'est vrai...)

Pour ma part, j'ai observé que dans ma famille (où tout le monde a un bon boulot, sauf moi  Laughing ) les dépenses de Noël ont été beaucoup plus faibles qu'à l'accoutumée... Les raisons entendues :

- Morosité ambiante n'incitant pas à la fête,
- Pouvoir d'achat en recul, face à l'augmentation de toutes les taxes,
- Nombreux achats sur internet au détriment du commerce de détail,

Donc le malaise est beaucoup plus profond que "ces salauds de gilets jaunes" qui vont tuer l'économie française..." Propanganda Staffel Macronienne disant...  Twisted Evil
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 6013
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Caduce62 le Lun 14 Jan - 2:09

Un extrait de la page Facebook d'Ariana Gic



Le Français, Victor Lenta, fait partie de la " sécurité " pour les " vestes jaunes " en France. Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil

Lenta S'est également battu avec les forces russes dans la guerre illégale de Moscou contre l'Ukraine.

Une * totale * Coïncidence et dit * Rien * à propos de Moscou étant impliqué dans le mouvement des vestes jaunes, n'est-ce pas ?

Dites-moi encore une fois qu'il est "absurde" de dire que la Russie est impliquée dans les manifestations de la veste jaune. Dites-moi encore que Moscou ne représente pas une menace sérieuse pour le monde.

Et dites-moi que c'est une coïncidence totale que lenta soit interviewé et photographié par les médias. Comment ça marche ? Quoi, il est tellement photogénique et éloquent que les médias sont juste attirés par le gars ? Il représente le mouvement ?

(comment se fait-il qu'un ressortissant français * ouvertement * tué en tant que mercenaire pour Moscou dans la guerre illégale de Russie contre l'Ukraine et jouisse toujours de sa liberté ? Pourquoi n'a-T-il pas été détenu et jugé en France pour une participation illégale à des groupes armés illégaux ?

Lenta a ouvertement et fièrement combattu pour la Russie dans sa guerre non provoquée et illégale contre l'Ukraine, même en 2014., c'est un meurtrier. Et maintenant, il proteste violemment contre l'état français. Comment cet homme est-il libre ? Qu'est-ce qui ne va pas avec la France ? )



[url=https://servimg.com/view/14827435/3771][/url]
Caduce62
Caduce62

Messages : 6028
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  steven21 le Mer 16 Jan - 15:53

apres tout vos post je n aurai qu une reaction :  Rolling Eyes mon dieu Rolling Eyes
steven21
steven21

Messages : 1451
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  lemonline le Dim 20 Jan - 0:14

lemonline
lemonline

Messages : 605
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 47
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  steven21 le Ven 8 Mar - 23:23

https://www.mediapart.fr/journal/france/080319/gilets-jaunes-macron-affirme-l-inverse-de-ce-que-disent-ses-services-de-renseignement?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67

CITATION : « À l’intérieur de notre service, on a eu l’impression que cette carte [de l’emprise des ultras de droite et de gauche] a été sortie pour masquer le fait qu’il y ait un problème dans le pays » un analyste d'un service de renseignement. (Mediapart)
steven21
steven21

Messages : 1451
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  steven21 le Mar 12 Mar - 14:07

steven21
steven21

Messages : 1451
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilet jaune

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum