Conflits en mer d'Azov

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Matt le Jeu 29 Nov - 20:22

Thuramir a écrit:
lemonline a écrit:On ne te dit certainement pas que les Russes sont dans leur bon droit, juste qu’aucun membre de l’Otan n’enverra un de ses navires de guerre dans ces conditions. Et que Porochenko le sait parfaitement, donc qu’il brasse du vent.

C'est très exactement cela.
Pas si sûr.
La Russie ayant violé l'accord entre l'Ukraine et la Russie concernant la mer d'Azov, cet accord devient caduque.

Bon, il faut être conscient que l'OTAN ne bougera pas, malgré le blocus des ports ukrainiens en mer d'Azov.
Et c'est là qu'une opportunité s'ouvre, parce que:

Rémi, le fossé entre ukrainien et russe ne fait que grandir, malgré les regrets . . .

L'Ukraine demandera la fermeture du Bosphore pour les navires de la Fédération de Russie



L’Ukraine a l’intention de faire appel à la communauté internationale en l’invitant à renforcer les sanctions à l’encontre de la Russie pour ses actions dans la mer d’Azov et à fermer le détroit du Bosphore aux tribunaux russes, conformément au 19ème paragraphe de la Convention de Montreux.

Cette information a été communiquée par Igor Vorontchenko, commandant en chef des Forces navales ukrainiennes, à Kyiv, lors de la IIème Conférence internationale sur la sécurité maritime.

« En tant que commandant en chef de la marine ukrainienne, je demande et exprime ma confiance et espère que la communauté internationale acceptera et reconnaîtra qu'une agression contre l'Ukraine a été commise. À cet égard, et conformément aux normes de la Convention de Montreux, à savoir le dix-neuvième paragraphe, nous demanderons la fermeture du Bosphore par la République turque (pour les navires de la Fédération de Russie - éd.), afin que les Russes comprennent les conséquences de leur  violation du droit international », a-t-il déclaré.

Le commandant en chef des Forces navales de l’Ukraine a souligné que la Fédération de Russie tentait d'établir et d'étendre sa domination sur la mer Baltique, l'Arctique, le Moyen et l'Extrême-Orient. « Etablir un contrôle sur l'Ukraine est crucial pour la Russie, car la pleine mise en œuvre de ses transformations démocratiques et euro-atlantiques entraînera l'effondrement des ambitions impériales et de l'appareil d'État autoritaire de la Fédération de Russie », a-t-il déclaré.

Lire aussi : RecepTayyip Erdoğan peut devenir un médiateur dans le règlement de la crise de Kertch


Mais dans le même temps, la frileuse UE:

Les Européens tempèrent les ardeurs de Kiev, qui appelle à agir contre Moscou

Les pays européens tentaient jeudi de calmer les ardeurs de l'Ukraine, Angela Merkel appelant Kiev à la retenue après l'appel du président ukrainien Porochenko à envoyer l'Otan pour faire face à la Russie en mer d'Azov.



S'exprimant à l'occasion d'un forum économique germano-ukrainien, la chancelière allemande a appelé Kiev à "rester avisée", assurant qu'il n'était possible de "résoudre les choses qu'en restant raisonnables, en discutant les uns avec les autres".

Quelques heures plus tôt, Petro Porochenko a demandé à l'Otan une réponse ferme face à ce qu'il considère comme une agression de la Russie, qui a intercepté par la force dimanche trois navires de la Marine ukrainienne en mer Noire, non loin de la péninsule ukrainienne de Crimée annexée par la Russie en 2014.

Cet accrochage est la première confrontation militaire ouverte entre Moscou et Kiev depuis cette annexion et le début la même année d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre forces ukrainiennes et séparatistes prorusses, qui a fait plus de 10.000 morts.

Dans le quotidien allemand Bild, Petro Porochenko avait appelé l'Otan, et en particulier l'Allemagne, à envoyer des navires en mer d'Azov pour contrer la Russie : "L'Allemagne est l'un de nos plus proches alliés et nous espérons que des pays au sein de l'Otan sont désormais prêts à dépêcher des navires en mer d'Azov pour aider l'Ukraine et y assurer la sécurité".

"Pas de solution militaire"

Un appel visiblement laissé lettre morte. "Il ne peut y avoir de solution militaire à ces confrontations", a insisté la chancelière allemande, qui a toutefois promis d'aborder le sujet avec Vladimir Poutine au sommet du G20, qui s'ouvre vendredi à Buenos Aires.

Sa prudence est à l'image de celle des Européens. Si l'Union européenne s'est dite "consternée par l'usage de la force de la Russie", les gouvernements des 28 pays n'envisagent pas de nouvelles mesures pour sanctionner la Russie.

Des sources diplomatiques ont expliqué à l'AFP que de sérieuses divergences opposent les Etats européens, alors que l'adoption de nouvelle sanctions ne peut se faire qu'à l'unanimité. La Pologne a soutenu cette idée, mais plusieurs Etats comme la France et l'Allemagne ont jugé la démarche prématurée, selon une de ces sources.

Dans une déclaration publiée par la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, les 28 Etats membres ont toutefois demandé à la Russie "d'assurer un passage libre et sans entrave dans le détroit de Kertch à destination et en provenance de la mer d'Azov, conformément au droit international".

"Dans ce contexte, nous appelons aussi fermement la Russie à libérer sans condition et sans délai les navires capturés, leur équipage et leur équipement".

Blocus

Les 24 marins ukrainiens capturés par la Russie, dont trois blessés, ont été placés en détention jusqu'au 25 janvier, une décision "barbare et illégale" selon Kiev. En Ukraine, la loi martiale est entrée en vigueur mercredi pour 30 jours dans dix régions frontalières et côtières.

Vladimir Poutine a défendu ses forces et jugé que les gardes-côtes russes avaient simplement "rempli leur devoir avec précision". Il a qualifié l'accrochage de "provocation" organisée par M. Porochenko, mal en point dans les sondages à quelques mois de la présidentielle.

Le Kremlin a aussi nié avoir fermé le détroit de Kertch, comme l'affirme l'Ukraine. "Le détroit est ouvert et il fonctionne normalement", a affirmé aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Selon le ministre ukrainien des Infrastructures, Volodymyr Omelian, 18 navires ukrainiens attendent la permission de passer de la mer Noire à la mer d'Azov, cruciale pour les exportations de céréales ou d'acier produits dans l'est de l'Ukraine. Neuf autres bateaux attendent de passer en sens inverse. "Les ports ukrainiens de la mer d'Azov (...) subissent de fait un blocus de la Fédération russe", a-t-il accusé sur Facebook.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a proposé sa médiation. "Nous allons transmettre les demandes de Kiev à M. Poutine lors de notre rencontre à Buenos Aires", a-t-il déclaré avant de s'envoler pour le G20.

Un temps menacée, la rencontre très attendue entre Donald Trump et Vladimir Poutine sera d'ailleurs organisée comme prévu, a confirmé jeudi le porte-parole du Kremlin.

Qu'en dit le porte parole de la maison blanche?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  lemonline le Jeu 29 Nov - 20:34

Chacune des deux parties a sa façon de voir les choses, et je n’ai pas constaté de prise de position précise de la communauté internationale , si ce n’est sur un appel à l’apaisement, la désescalade, et à rendre les bateaux et équipages aux ukrainiens.
Aucun pays de la communauté internationale n’a expressément affirmé que les Russes avaient violé l’accord, et de ce fait l’avaient rendu caduque. Et même si c’était le cas, ça ne ferait certainement pas de la mer d’Azov des eaux internationales.
Je comprend qu’on soit agacé et qu’on voudrait que les puissants rendent coup pour coup. Ce n’est pas aussi simple.
Et oui, Matt, les gouvernements russes et ukrainiens ne sont pas prêts de se rabibocher, mais malheureusement, on le savait déjà. Ça a fait l’objet de nos précédentes analyses d’experts))
avatar
lemonline

Messages : 582
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  benoit77 le Jeu 29 Nov - 20:42

lemonline a écrit:Comme dirait Gilou, l’histoire est truffée de précédents.
Je suis plus intéressé par vos avis sur le pourquoi faire ça à 6 mois d’élections qui ne semblent pas forcément défavorables aux russes?

ça ? faut préciser de quoi tu parle:
- un incident provoqué par les ukrainiens (ce que de prime abord laisse sous entendre la tournure de la question)
- un incident provoqué par les russes
- faire appel à l'otan
- le refus poli de l'otan
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  lemonline le Jeu 29 Nov - 21:01

Je n’ai pas vraiment de doute sur la manière dont « l’incident » (si joliment qualifié par le langage diplomatique) a été traité, faut pas chercher des sous-entendus qui n’existent pas.
C’est les thèses du pourquoi du comment qui me dépassent.
avatar
lemonline

Messages : 582
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  travellergillou76 le Jeu 29 Nov - 21:23

lemonline a écrit:Comme dirait Gilou, l’histoire est truffée de précédents.
Je suis plus intéressé par vos avis sur le pourquoi faire ça à 6 mois d’élections qui ne semblent pas forcément défavorables aux russes?
qu'il y est des arrières pensées du gvt ukrainien, ça me parait évident.
Il n'en demeure pas moins que l'on franchit un cran dans l'étranglement économique de l'Ukraine. Les russes ne cherchent même plus à dissimuler leur politique impérialiste vis à vis de l'Ukraine. Ce ne sont pas des "petits hommes verts" qui sont intervenus comme en Crimée mais la marine russe. Au moins les choses sont claires affraid
avatar
travellergillou76

Messages : 1014
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  benoit77 le Jeu 29 Nov - 22:01

travellergillou76 a écrit:
lemonline a écrit:Comme dirait Gilou, l’histoire est truffée de précédents.
Je suis plus intéressé par vos avis sur le pourquoi faire ça à 6 mois d’élections qui ne semblent pas forcément défavorables aux russes?
qu'il y est des arrières pensées du gvt ukrainien, ça me parait évident.
Il n'en demeure pas moins que l'on franchit un cran dans l'étranglement économique de l'Ukraine. Les russes ne cherchent même plus à dissimuler leur politique impérialiste vis à vis de l'Ukraine. Ce ne sont pas des "petits hommes verts" qui sont intervenus comme en Crimée mais la marine russe. Au moins les choses sont claires affraid

Marine russe .... et l'aviation aussi, deux missiles ont été tiré depuis un avion de combat et un hélicoptère de combat. les communications russes ont été interceptée et le prouve.

quand au calendrier le problème ne date pas d'une semaine c'est depuis avril 2018 que les russes emmerdent les ukrainiens et pas que des corvettes militaires mais c'est essentiellement des navires de fret (métallurgie et oléagineux). depuis 6 jour c'est une vingtaine de navires qui ne peuvent ni entrer ni sortir de mer d'Azov.
C'est un blocus des militaires russes (pas des civils).


c'est donc pas vraiment en rapport la proximité des élections avec le sous entendu que cela est profitable a (pour ne dire déclencher par ) l’Ukraine. Sauf a reprendre les bobards de sPutenik.
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Thuramir le Jeu 29 Nov - 22:04

Matt a écrit:
Thuramir a écrit:
lemonline a écrit:On ne te dit certainement pas que les Russes sont dans leur bon droit, juste qu’aucun membre de l’Otan n’enverra un de ses navires de guerre dans ces conditions. Et que Porochenko le sait parfaitement, donc qu’il brasse du vent.

C'est très exactement cela.
Pas si sûr.
La Russie ayant violé l'accord entre l'Ukraine et la Russie concernant la mer d'Azov, cet accord devient caduque.

Ce n'est pas parce qu'une partie aurait violé les termes d'un accord que celui-ci devient caduc. L'accord international continue à exister. Si litige il y a, ce sera à une juridiction internationale ou à une juridiction arbitrale choisie de commun accord entre les parties à statuer sur le différend, pour autant qu'il y ait un mécanisme prévu à cet effet.
avatar
Thuramir

Messages : 2730
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Thuramir le Jeu 29 Nov - 22:08

Matt a écrit:


Bon, il faut être conscient que l'OTAN ne bougera pas, malgré le blocus des ports ukrainiens en mer d'Azov.
Et c'est là qu'une opportunité s'ouvre, parce que:

Rémi, le fossé entre ukrainien et russe ne fait que grandir, malgré les regrets . . .

L'Ukraine demandera la fermeture du Bosphore pour les navires de la Fédération de Russie

Le rêvé éveillé continue... Croire que le petit père Erdogan va fermer le Bosphore à la Russie pour exaucer les souhaits de l'Ukraine (voire même si c'étaient ceux de l'UE et des Etats-Unis réunis) est du grand n'importe quoi. Erdogan a bien plus d'affinité idéologique avec la Russie qu'avec le respect des règles de droit, qu'il bafoue quotidiennement dans son pays.
avatar
Thuramir

Messages : 2730
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Krispoluk le Jeu 29 Nov - 22:13

lemonline a écrit:Comme dirait Gilou, l’histoire est truffée de précédents.
Je suis plus intéressé par vos avis sur le pourquoi faire ça à 6 mois d’élections qui ne semblent pas forcément défavorables aux russes?

C'est très simple, vraiment...  Suspect

C'est tout bénef pour Poutine : 

- Si l'Ukraine (Poro) perd son sang froid et réplique militairement aux agressions,  même de manière très localisée, ça lui donne un prétexte pour faire des avancées territoriales : Mariupol 
- Il continue à affaiblir économiquement l'Ukraine en bloquant les exportations d'acier de deux des plus importantes usines métallurgiques de l'Ukraine situées à Mariupol.
- L'état d'urgence décrété en Ukraine peut discéditer Porochenko : nul homme ne voit d'un bon oeil l'obligation d'enfiler l'uniforme, de quitter femme et enfants pour aller faire le mariole sur le front (lassitude du peuple ukrainien face à la durée du conflit)

Donc il contribue à peu de frais, à déstabiliser l'Ukraine et à décrédibiliser un peu plus Poro, sa bête noire principale en Ukraine...

La seule solution valable serait de mettre des observateurs de l'ONU (ou de l'OSCE) sur tous les bateaux traversant le détroit de Kerch pour prouver de manière neutre la politique agressive de la Russie mais comme la 5e puissance y mettra toujours son veto...  Suspect
avatar
Krispoluk

Messages : 5790
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Thuramir le Jeu 29 Nov - 22:18

Krispoluk a écrit:


La seule solution valable serait de mettre des observateurs de l'ONU (ou de l'OSCE) sur tous les bateaux traversant le détroit de Kerch pour prouver de manière neutre la politique agressive de la Russie mais comme la 5e puissance y mettra toujours son veto...  Suspect

Exact. 
avatar
Thuramir

Messages : 2730
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  lemonline le Jeu 29 Nov - 22:48

Je suis d’accord avec cette approche. Ça tient la route. Mais normalement on argumente à charge et à décharge. Y’a t’il d’autres approches?
avatar
lemonline

Messages : 582
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Krispoluk le Jeu 29 Nov - 23:04

lemonline a écrit:Je suis d’accord avec cette approche. Ça tient la route. Mais normalement on argumente à charge et à décharge. Y’a t’il d’autres approches?

Putain ! T'es pire que notre juge de Bruxelles, toi !  bounce bounce bounce

Ton deuxième nom, ça ne serait pas Torquemada par hasard ?  Laughing Laughing lol!
avatar
Krispoluk

Messages : 5790
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  benoit77 le Ven 30 Nov - 0:33

lemonline a écrit:Je suis d’accord avec cette approche. Ça tient la route. Mais normalement on argumente à charge et à décharge. Y’a t’il d’autres approches?

pour l’approche à décharge de la Russie faut lire le baratin de Sputnik et RT ou téléphone à Christelle Néant qui t'expliquera pourquoi l’OTAN entoure la Russie (puisque la Russie est le centre du monde selon Poutine l'otan est forcement autour !)
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  lemonline le Ven 30 Nov - 0:45

Pour entendre de la propagande, j’en ai assez avec la tienne. Merci.
avatar
lemonline

Messages : 582
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Caduce62 le Ven 30 Nov - 0:49

avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  benoit77 le Ven 30 Nov - 0:55

lemonline a écrit:Pour entendre de la propagande, j’en ai assez avec la tienne. Merci.

 de rien c'est avec plaisir que je t'emmerde avec ma vision des choses

si t'a pas compris qu'on est pas des pro Poutine débile, reprend du prozac ou barre toi d'ici et rejoint SPutnik
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  lemonline le Ven 30 Nov - 0:59

L’invective ne déshonore que son auteur.
avatar
lemonline

Messages : 582
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Caduce62 le Ven 30 Nov - 1:14


avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  benoit77 le Ven 30 Nov - 1:26

lemonline a écrit:L’invective ne déshonore que son auteur.


mdr Laughing .

j'ai pas de leçon a recevoir de toi qui prétend se faire passer pour neutre et objectif: ton parti pris pour la Russie est manifeste depuis longtemps.
va donc bouffer ton gazon russe ailleurs tes potes du Kremlin te fournissent plein de sites pour idiots utiles.
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  lemonline le Ven 30 Nov - 8:02

Je crains fort que tu n’aies pas fini de tourner.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
avatar
lemonline

Messages : 582
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Caduce62 le Ven 30 Nov - 13:53

Radio interception, as an evidence of purposeful aggressive escalation of the situation (in the Black and Azov seas) which was ordered by millitary and military-political leadership of the Russian Federation.

Une supposée interception radio du dialogue entre des navires russes dans le détroit de Kertch et des commandants de la marine russe à Moscou, partagée par l'armée ukrainienne, semble réfuter les accusations selon lesquelles des navires ukrainiens auraient initialement provoqué des navires russes lors d'affrontements sur la mer d'Azov. Dans l'enregistrement, les marins russes reçoivent l'ordre de "leur donner un coup de pied", de "les ramener" et de "tout détruire". Vous pouvez écouter l'audio ici:
https://www.youtube.com/watch?v=xpdlGAweVu4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1-KekWG9A4j7QDTqaKv1EqiNjztPAOwucMHfzuyPYd60bUa5_WbdiSYwg
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Matt le Ven 30 Nov - 14:54

Les marins ukrainiens arrêté pour deux mois:  Suspect No

Tous les marins ukrainiens faits prisonniers ont été transférés à Moscou

Les 24 marins de la marine ukrainienne faits prisonniers lors d'un accrochage avec des gardes-côtes russes dimanche au large de la Crimée ont tous été transférés dans une prison de Moscou, a précisé la médiatrice pour les droits de l'Homme en Crimée.


Des policiers postés devant l'ambassade russe à Kiev. © AFP

Plus aucun d'entre eux ne se trouve donc au centre de détention où ils étaient gardés à Simféropol, la capitale de la Crimée.

L'accrochage entre des gardes-côtes russes et les bâtiments de la Marine ukrainienne s'est produit en mer Noire dimanche soir, lorsque ces derniers ont tenté de traverser le détroit de Kertch pour entrer dans la mer d'Azov, une petite mer d'une importance cruciale pour les exportations de céréales ou d'acier produits dans l'est de l'Ukraine.

L'incident a été qualifié de "provocation" par la Russie, tandis que l'Ukraine a dénoncé un "acte d'agression" de Moscou.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  benoit77 le Ven 30 Nov - 19:43

Les dires de Peskov ce matin : aucun blocage de navires !

https://news.liga.net/politics/news/u-putina-skazali-otkryt-li-kerchenskiy-proliv-dlya-sudov-ukrainy

la réalité ce vendredi, à 18h30 heure de Paris , plus d'une centaine de navires sont bloqués de part et d'autres du pont:
source en direct : http://www.pilotage-maritime.nc/ais.php

A part cela, la Russie ne prend pas le monde pour des cons !!
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Matt le Ven 30 Nov - 20:15

En réalité, ils se tirent une balle dans le pied.
En bloquant au niveau du pont de Kerch, ils bloquent également les bateaux russes qui vont et viennent de Rostov. Laughing
J'ai suivi ton lien Benoit et les points rouges sont tous des navires RU.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Caduce62 le Ven 30 Nov - 20:25

[size=34]Enquête sur l'incident du détroit de Kertch

30 novembre 2018
Par Michael Cruickshank[/size]


https://www.bellingcat.com/news/uk-and-europe/2018/11/30/investigating-the-kerch-strait-incident/?fbclid=IwAR2qAOXaxVJL1NAbEt5AjrQqUsO_9vepKrd5YBcRed3TEt_nw71KFIU2N8U

Le 25 novembre, l'Ukraine et la Russie ont été impliquées dans l'un des affrontements les plus graves du conflit qui a duré près de cinq ans entre les deux pays. Les navires de la marine russe ont d'abord percuté puis ont tiré et capturé trois navires de la marine ukrainienne, marquant la première fois que des unités militaires battant pavillon russe ont officiellement attaqué celles d'Ukraine. 

Comme beaucoup d'événements dans ce conflit, les deux parties ont publié des récits contradictoires sur ce qui s'est passé, ainsi que des déclarations accusant l'autre d'avoir enfreint le droit international. Mais que pouvons-nous dire avec certitude? 

La première confrontation 

L'acte d'ouverture des affrontements entre les deux marines a débuté vers 7 heures, heure de la Russie. Trois navires de la marine ukrainienne - les bateaux d'artillerie "Berdyansk" et "Nikopol" de classe Gyurza-M et le remorqueur "Yany Kapu" - ont pris la direction du détroit de Kertch pour passer par le port ukrainien de Marioupol. À peu près à la même époque, ils ont été interceptés par des navires de la Garde côtière russe, notamment le "Don" et le "Izumrud".

À ce stade, la clarté de l'image commence à se dégrader. Le Service de sécurité fédéral russe (FSB) affirme que des navires russes ont tenté de héler les navires ukrainiens et leur a demandé de faire demi-tour, car ils n'étaient pas autorisés à transiter dans le détroit de Kertch sans un navigateur russe à bord. Les Ukrainiens, pour leur part, affirment avoir été interceptés illégalement et avoir le droit de naviguer librement dans le détroit. 

Pour ce qui est de la suite, nous devons analyser plusieurs sources primaires.Le premier d'entre eux est une présumée interception de communication publiée par le Service de sécurité de l'Ukraine (SBU). Dans ce document, plusieurs groupes d'officiers de la marine russe discutent des événements qui se sont déroulés. Il n'y a pas de délai spécifique donné, et il semble que l'interception soit un ensemble de plusieurs enregistrements entre différentes personnes formant sept conversations distinctes. 



Vidéo 1: Interception des communications russes du 25 novembre publiées par le SBU.

À partir de cet enregistrement, plusieurs informations essentielles peuvent être retirées. La première est que le navire russe "Don" a percuté le "Yany Kapu" à deux reprises. Une fois à 07h35 à l'emplacement (44 ° 56'00 ″ N 36 ° 30'08 ″ E) et une seconde fois à 7h44 à (44 ° 56'06 ″ N 36 ° 30'05 ″ E). La deuxième conclusion est que le navire russe 'Izumrud' a été endommagé lors d'une collision avec un autre navire russe.

Un autre élément de preuve est une vidéo montrant le navire russe «Don» qui semble intentionnellement écraser le remorqueur ukrainien «Yany Kapu».Ces images peuvent être vues ci-dessous.



Vidéo 2: Vidéo du navire "Don" de la Garde côtière russe pilonnant le Yani Kapu.

À partir de ces images, plusieurs choses peuvent être vues. Tout d’abord, l’identité du bateau à partir duquel la vidéo a été tournée peut être déterminée à partir de l’autocanon décalé distinctif de 30 mm vu à 0'51 ” de la séquence, qui est également présent sur les photos préexistantes du 'Don'. Deuxièmement, il est également possible de déterminer l’heure approximative de la journée où la vidéo a été tournée. Dans les images, il semble que ce soit peu de temps après le lever du soleil. Selon SunCalc, le lever du soleil le 25 novembre dans cette zone était à 7h46. En tant que telle, la vidéo doit avoir été tournée environ une heure après le lever du soleil, en raison de la position relativement basse du soleil dans le ciel. De plus, dans la vidéo, une voix (vraisemblablement celle du pilote du «Don») crie «huit heures vingt et un (08h21)» immédiatement après la collision. Il est probable que ce soit le moment de la collision et semble converger avec le laps de temps suggéré par la position solaire. 

Ceci est encore renforcé par un détail apparemment inaperçu dans la vidéo.Le remorqueur 'Yani Kapu' a déjà été endommagé par au moins deux frappes individuelles. Cela confirmerait que cela s'est passé après les frappes de 07h35 et 07h44 mentionnées dans la vidéo d'interception du SBU. Vous pouvez voir ci-dessous des photos de ces zones de dommages comparées à une photo du navire non endommagé prise juste un jour auparavant.


Image 1: Photo du remorqueur non endommagé 'Yani Kapu' prise par le FSB le 24 novembre




Image 2: Dommages subis à l'arrière du tribord du «Yani Kapu». (capture d'écran de la vidéo)


Image 3: Dommages subis au milieu du navire Midship du «Yani Kapu». (capture d'écran de la vidéo)

Notamment, à la suite de cette vidéo, le Yani Kapu a été frappé au moins une fois de plus. La vidéo diffusée par Telekanal Zvezda, filmée une heure ou deux plus tard dans la matinée, alors que le soleil était plus haut dans le ciel, montre que le remorqueur a subi des dommages supplémentaires sur son arrière bâbord, qui ne figuraient ni dans la vidéo de pilonnement ni dans la photo prise. du Yani Kapu le 24 novembre. 


Image 4: Dommages subis à l'arrière du port du «Yani Kapu».(Capture d'écran vidéo Zvezda)

Des preuves supplémentaires sauvegardent également des informations provenant de l'interception de SBU. Les images publiées par Kerch.FM montrent les dommages subis par le navire Izumrud de la Garde côtière russe. L'emplacement de ces dommages (haut sur la zone tribord du milieu du navire) est compatible avec une frappe d'un navire russe plus gros que les plus petits bateaux ukrainiens. De plus, la longue cicatrice sur le côté du navire est incompatible avec les dommages causés par les armes. Cela correspond à la bande SBU dans laquelle une discussion entre "Izumrud" et un autre navire russe est discutée. 


Image 5: Dommages causés au navire Izumrud de la Garde côtière russe, suite à une collision avec un autre navire russe. (Via Kerch.FM)

La deuxième confrontation

Au fil de la journée, les navires de la Garde côtière russe ont continué à bloquer les manœuvres contre les trois navires ukrainiens. Un grand cargo a été utilisé pour bloquer physiquement le passage étroit sous le pont de Kertch, et un groupe séparé de trois navires de la marine ukrainienne dans la mer d'Azov a été contraint de retourner à sa base de Berdyansk. 

Peu d'informations existent sur ce qui s'est passé au cours de cette période, cependant, l'enregistrement d'interception de la SBU suggère que l'un des navires de la Garde côtière russe a engagé un complément de 10 soldats des forces spéciales pour aider à des actions ultérieures.


Image 6: Comparaison du grand navire rouge dans la séquence Zvezda et d'une image du vraquier 'Aviona'

La vidéo susmentionnée de Telekanal Zvezda contient également une autre information utile. Dans les premières secondes de la vidéo, un cargo en vrac appelé «Aviona» peut être vu à quelques centaines de mètres de l'un des bateaux d'artillerie blindés ukrainiens. En utilisant le site Web de suivi des navires MarineTraffic , nous pouvons déterminer que le «Aviona» était au mouillage dans le détroit de Kertch au même endroit pour la totalité du 25 novembre. Cela nous donne un nouveau point de données pour l'emplacement des navires ukrainiens plus tard le jour, beaucoup plus au nord que les positions précédentes.


Image 7: Emplacement du vraquier 'Aviona' le 25 novembre (Source: MarineTraffic)

En vertu de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982, à laquelle l'Ukraine et la Fédération de Russie sont parties, les eaux territoriales s'étendent sur une distance maximale de 12 milles marins (22,2 km; 13,8 mi) de la ligne de base (généralement la moyenne des basses eaux). marque) d'un État côtier. Cette position supplémentaire près de la «Aviona» montre notamment un navire ukrainien dans les eaux territoriales de la Crimée, mais également dans la Russie continentale. 

Il convient également de noter que l'Ukraine, de même que la plupart des pays occidentaux, ne reconnaît pas l'annexion de la Crimée par la Russie et, par extension, sa mer territoriale. En outre, l’Ukraine a cité un accord conclu en 2003 avec la Russie, qui désigne la mer d’Azov et le détroit de Kertch comme une voie navigable commune, permettant le libre passage. 

Cependant, après 18 h 00, heure locale, les navires ukrainiens ont tenté de quitter la région et de regagner leur port d'attache, Odessa. Selon tous les récits, ils ont été interceptés, ont ouvert le feu et embarqué. Plusieurs soldats ukrainiens ont été blessés et les navires ont ensuite été capturés par les forces navales russes. 

Les deux parties ont tenté d'affirmer que cet affrontement s'était produit en dehors des eaux territoriales russes (dans le cas de l'Ukraine) et à l'intérieur de celles-ci (dans le cas de la Russie).

Le CSF russe a publié une chronologie détaillée des événements de la journée, y compris un certain nombre de positions géographiques dans lesquelles des événements clés se sont produits. Ces événements sont tracés sur la carte ci-dessous.


Image 8: Chronologie des événements et positions clés selon le FSB.

Le FSB russe précise que l'interception initiale, ainsi que les tirs d'avertissement et enfin les tirs qui ont touché le «Berdyansk» ont tous eu lieu dans les «eaux territoriales de la Russie». Cela ne correspond pas aux données de localisation qu'ils ont eux-mêmes publiées. 

Plus précisément, l'incident le plus grave - la fusillade du «Berdyansk» - a eu lieu à 44 ° 51.3'N, 36 ° 23,4 E (noté dans la publication officielle comme suit: Ш = 44 ° 51'3 СШ, Д = 36 ° 23 ' 4 ВД ). Nous savons que le FSB utilise des décimales d’arc minutes dans sa notation, plutôt que des arc minutes et des secondes d’arc, car un emplacement antérieur est donné comme suit: (Ш = 44 ° 53'47 СШ, Д = 36 ° 25 '76 ВД) quelque chose qui serait impossible avec un style de notation en degrés et minutes - en particulier les derniers chiffres '76'.


Image 9: Distance entre le lieu où le 'Berdyansk' a été pris pour cible, selon le FSB, et le littoral de la Crimée.

Comme le montre l'image ci-dessus, les données du CSF, si elles sont correctes, montrent que le «Berdyansk» se trouvait à 22,72 km de la côte de la Crimée et à plus de 500 m des eaux territoriales russes lorsqu'il a été pris pour cible.

L'Ukraine a pour sa part fourni des informations moins détaillées sur les principaux sites au cours de cette période.


Image 10: Communiqué de presse ukrainien indiquant les lieux de la capture des trois navires.

Malheureusement, alors que l’Ukraine affirme que ses navires se trouvaient en dehors de la limite de 12 milles marins prévue par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, même si leurs données de localisation sont prises pour la valeur nominale, cela n’est pas concluant. Cela est dû au fait qu'ils ne fournissaient que des emplacements à 4 chiffres. Ces emplacements ne localisent pas un seul point mais plutôt un rectangle d'environ 1,8 km sur l'axe NS et 1,3 km sur l'axe EW. Compte tenu de ce niveau d’imprécision, les positions pourraient se situer potentiellement à l’intérieur ou à l’extérieur de la limite des 12 milles marins. L’Ukraine a probablement accès à des données de localisation plus précises et pourrait la rendre publique si elle souhaite apporter plus de clarté. 

De plus, la publication ukrainienne Liga Novosti publiée par l'un des trois navires ukrainiens contient un audio intitulé «Combien de blessés avez-vous?J'ai besoin d'aide! J'ai besoin d'aide! Au secours! Mayday! ” Suivi des coordonnées N 44 ° 51 '00' ', E 36 ° 23' 04 ''. Ce lieu est situé au sud-ouest de la position de la Russie, qui prétend avoir tiré sur le "Berdyansk". Il se trouve également à l'extérieur de la limite des 12 milles marins et donc dans les eaux internationales. 

En ce qui concerne les détails de la confrontation elle-même, nous retombons à nouveau sur les déclarations de l’Ukraine et de la Russie, au lieu de sources primaires. Il est intéressant de noter que les déclarations des deux pays ne contredisent pas les autres, hormis leurs positions par rapport à la ligne des eaux territoriales. Les deux parties affirment que les forces russes ont tiré sur le "Berdyansk" et l'ont estropié, le capturant ainsi que le remorqueur Yani Kapu peu de temps après. Initialement, l'armée ukrainienne a affirmé que les navires "Berdyansk" et "Nikopol" avaient été endommagés, avant de préciser à 23 h 20[/url] (heure russe) que seul le "Berdyansk" avait été touché. 


Image 11: Dommages causés au navire Berdyansk de la marine ukrainienne

Les photos des navires ukrainiens dans le port de Kertch après la capture montrent de nombreux impacts de balles de petit calibre dans le «Berdyansk», ainsi qu'au moins un trou de gros calibre dans son pont. Ce coup plus important confirme en particulier que les forces russes ne tiraient pas pour mettre le navire à l'arrêt, mais pour nuire à l'équipage. Le communiqué du FSB lui-même indique que le navire "Izumrud" de la Garde côtière russe a menacé le "Berdyansk" d'utiliser "des armes à tuer" si le navire ne se conformait pas à sa demande d'arrêt. 



Image 12: Carte interactive montrant les positions clés et les événements du 25 novembre. 

Résumé: 

A partir de cette information, plusieurs choses sont claires. Premièrement, sur la base de séquences vidéo géolocalisées, des navires ukrainiens ont pénétré dans les eaux territoriales russes, à la fois celles de Crimée et celles de la Russie continentale, dans le détroit de Kertch. L'Ukraine a néanmoins soutenu que cela était légalement autorisé en raison de l'accord de 2003 entre les deux pays. Deuxièmement, nous pouvons dire que le remorqueur ukrainien «Yani Kapu» a été intentionnellement percuté au moins quatre fois sur une période d'au moins une heure. Troisièmement, sur la base d'informations fournies par le FSB russe qui semble s'incriminer, le tir du «Berdyansk» a probablement eu lieu dans les eaux internationales. 
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflits en mer d'Azov

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum