Actualités diverses

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mar 9 Oct - 8:34



У ніч на 9 жовтня поблизу міста Ічня Чернігівської області вибухнули склади боєприпасів!
Перші вибухи сталися на технічній території 6-го арсеналу Міноборони (неподалік від селища Дружба), інформація про них надійшла близько 3:30 ранку.
Із зони можливого ураження вже евакуювали 12 тисяч осіб. Загалом ця зона охоплює близько 20 тис. людей.

Український контент стежить за подіями - вся нова інформація буде з'являтися у тексті цього посту нижче:
****
11:03
Стало відомо, що пожежа охопила не більше 10% території шостого арсеналу Міністерства оборони, який розташований поблизу селища Дружба Чернігівської області.
Перевіряють кілька версій причини вибухів, у тому числі про можливу диверсію.
****
10:18
Оприлюднено контактний телефон для громадян, за яким можна отримати довідки та уточнення про ситуацію: (044) 454-46-69 - відділ морально-психологічного забезпечення Збройних Сил України.
****
9:55
Із зони можливого ураження вивезено 12 тис. осіб.
****
9:45
Даних про загиблих та людей, які б отримали фізичні травми, не надходило. Але 63 особи звернулись до лікарів із поганим самопочуттям через дим. Фізичних травм немає.
****
9:14
За фактами вибухів військова прокуратура Центрального регіону України розпочала кримінальне провадження за ч.3 ст. 425 КК України ("Недбале ставлення військової службової особи до служби, якщо воно спричинило тяжкі наслідки, вчинене в умовах особливого періоду, крім воєнного стану" - карається позбавленням волі на строк від п’яти до семи років).
****
9:05 В'їзд до міста Ічня заборонений, чергують поліцейські пости.
Загалом на військових складах поблизу Ічні орієнтовно знаходиться 88 тисяч тонн боєприпасів.
"Площа території 6 арсеналу [Міноборони] складає близько 682,6 гектарів, з них технічна територія - 402 га", - повідомили в ГСЧС.
****
8:58
Інтенсивність вибухів на складах боєприпасів у Чернігівській області станом на ранок вівторка, 9 жовтня, становила 2-3 вибухи на секунду.
За даними Генштабу, на цей момент, жертв, поранених, травмованих і загиблих серед військовослужбовців, працівників Збройних Сил України та місцевого населення немає.

Dans la nuit du 9 octobre près de la ville d'Ichnia, dans la région de Tchernihiv, un dépôt de munitions a explosé!
Les premières explosions ont eu lieu sur le territoire technique du 6e arsenal du ministère de la Défense (non loin de la colonie de Droujba), les informations à leur sujet sont parvenues vers 3 h 30.
12 000 personnes ont été évacuées de la zone de défaite possible. Au total, cette zone couvre environ 20 000 personnes.

Le contenu ukrainien garde la trace des événements - toutes les nouvelles informations apparaîtront dans le texte de cet article ci-dessous:
****
11h03
On a appris que l’incendie n’atteignait pas plus de 10% du territoire du sixième arsenal du Ministère de la défense, situé près du village de Droujba, dans la région de Tchernihiv.
Vérifiez plusieurs versions des causes d'explosions, y compris un possible sabotage.
****
10:18
Un téléphone de contact pour les citoyens a été publié. Il contient des informations et des éclaircissements sur la situation: (044) 454-46-69 - département de soutien moral et psychologique des forces armées ukrainiennes.
****
9h55
12 mille personnes ont été emmenées de la zone de défaite possible.
****
9h45
Il n'y avait pas de données sur les décès et les personnes ayant subi des blessures physiques. Mais 63 personnes se sont tournées vers les médecins avec une mauvaise sensation de fumée. Il n'y a pas de blessures physiques.
****
9h14
Selon les explosions, le bureau du procureur militaire de la région centrale de l'Ukraine a engagé une procédure pénale au titre de la partie 3 de l'art. 425 du Code pénal de l'Ukraine ("L'attitude irréfléchie du fonctionnaire à l'égard du service, si elle entraîne de graves conséquences, commise à une période particulière, à l'exception de la loi martiale" - est punie d'un emprisonnement de cinq à sept ans).
****
9h05: Il est interdit de pénétrer dans la ville d'Ichnia, remplacez les postes de police.
En général, environ 88 000 tonnes de munitions se trouvent à peu près dans les entrepôts militaires près d’Ichni.
"La superficie du territoire de 6 arsenaux [Défense] est d'environ 682,6 hectares, y compris la zone technique - 402 hectares", - a déclaré dans le PFTS.
****
8:58
L’explosion du dépôt de munitions dans la région de Tchernihiv, le mardi 9 octobre au matin, a coûté 2-3 explosions par seconde.
Selon l'état-major général, il n'y a actuellement aucune victime, blessée, ni tuée parmi le personnel militaire, le personnel des forces armées ukrainiennes et la population locale.
avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Mer 10 Oct - 7:41

Des explosions dans des dépôts de munitions dans la région de Tchernihiv (photos, vidéos)



Ce mardi 9 octobre, à 3h30, il a été signalé qu'un incendie s'était déclaré dans les dépôts d'armes de l'unité militaire A1479 des forces armées ukrainiennes près du village de Droujba, dans le district d'Ichnia (région de Tchernihiv).

À 9h00, aucune personne n'a été blessée à la suite de ces explosions.

Selon le premier ministre adjoint de l'Intérieur, Serhiy Yarovy, au moins 12 000 personnes ont déjà été évacuées de la région.



A son tour, le porte-parole du ministère de la Défense ukrainien, Oleksandr Motouzianyk, a informé qu’il n'y avait pas eu de rapports officiels sur les victimes.















Selon les informations opérationnelles, à 10h00, l'intensité des explosions a diminué.

L'administration régionale a fait savoir que 63 personnes avaient demandé l'aide médicale en raison de la propagation d’une fumée épaisse.

En outre, les vols au-dessus du site de l'incident ont été interdits et le trafic routier a été limité.



Le Parquet a ouvert une procédure pénale au titre de l'article sur la négligence :

« A l’heure actuelle, à cause des faits d’explosions, le Bureau du procureur militaire de la région centrale de l'Ukraine a engagé des poursuites pénales en vertu de la partie 3 de l'article 425 du Code pénal de l'Ukraine (attitude négligente à l'égard du service militaire) », indique la publication faite par le Bureau du procureur militaire de la région centrale de l'Ukraine sur sa page Facebook.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  travellergillou76 le Dim 14 Oct - 17:56

[size=41]Coup de filet dans la communauté tchétchène près de Paris[/size]




Par Delphine de Mallevoüe 
Mis à jour le 14/10/2018 à 18h12 | Publié le 14/10/2018 à 17h13

INFO LE FIGARO - À la tête d'un réseau organisé de racket sur des sociétés de transport, 23 Tchétchènes ont été interpellés en flagrant délit, samedi soir en Seine-Saint-Denis. A tout bus ou camion venant de l'Est, ils soutiraient 200 euros par véhicule pour qu'il puisse entrer dans la capitale.
Comme chaque fin de semaine, le même manège de voitures arrive en soirée devant l'entrepôt. Les mêmes gaillards en descendent, larges comme des armoires normandes, l'air ombrageux et affairé, pas là pour trier les lentilles. Pas le temps non plus de s'échanger trois mots dans la langue du pays, la Tchétchénie, qui les lie au moins autant que leur trafic, l'extorsion de fonds de sociétés. En planque depuis des heures, une volée d'une vingtaine de policiers surgit du décor et fond sur les voyous. Le flagrant délit, opéré ce samedi et préparé depuis des semaines, est fructueux: 23 hommes interpellés, des liasses de billets saisies ainsi qu'une arme de poing.
» LIRE AUSSI - Les djihadistes tchétchènes toujours actifs en France

Un butin jusqu'à 200 000 euros par mois


Côté face, cet entrepôt du boulevard Robert Schumann à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, hébergeait un garage automobile où «abondaient les voitures de luxe», selon les services de police. Côté pile, il dissimulait un important business fondé sur le racket de sociétés de transport. Tout camion ou bus provenant des pays de l'Est, notamment la Pologne, la Moldavie et l'Ukraine, devait payer sa dîme au gang tchétchène pour accéder aux portes de Paris et pouvoir travailler. Tarif: 200 euros par véhicule. Le butin mensuel pouvait aller jusqu'à 200.000 euros, selon nos informations. Quiconque ne s'y soumettait pas le payait de violentes représailles, avec de «sévères passages à tabac», décrit une source proche de l'enquête.
Le coup de filet des enquêteurs a eu lieu au moment où les «collecteurs» du gang venaient, comme chaque week-end, déposer au chef du réseau la recette de la semaine, dans la chambre forte du garage automobile. À la tête de cette bande criminelle organisée, un Tchétchène d'une quarantaine d'années, déjà connu des services de police pour des délits mineurs, établi à Livry-Gargan avec sa compagne. Collecteurs et autres hommes de main, tous Tchétchènes, aux âges et profils variés - dont d'anciens militaires - résidaient à Paris, Fresnes, Pantin ou encore Issy-les-Moulineaux.

Parmi les interpellés, des fichés «S»


Parmi les individus interpellés: une proportion non négligeable de fichés «S». Pour l'heure, aucun élément n'indique de liens ou passerelles avec la frange terroriste des islamistes de la communauté tchétchène, qui s'est illustrée ces derniers mois dans plusieurs attentats ou tentatives d'attentats sur le sol français: le 12 mai dernier, dans l'attaque au couteau quartier de l'Opéra, à Paris, qui a fait un mort et cinq blessés, revendiquée par l'État islamique et perpétrée par Khamzat Azimov, un Français de 20 ans d'origine tchétchène. Ou encore à travers l'arrestation, en septembre dernier, d'Abdoul-Malik A.,18 ans, membre du groupe islamiste tchétchène de Strasbourg, soupçonné de vouloir commettre des attentats en France, et écroué pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste» quelques jours après l'interpellation, à Montauban, d'un autre membre de la communauté tchétchène, un lycéen âgé de 16 ans.
» LIRE AUSSI - Terrorisme: les Tchétchènes de France redoutent la stigmatisation
L'extorsion de fonds mise au jour samedi durait depuis des mois. C'est le travail de la brigade de recherches et d'investigations financières (BRIF) qui a permis de mettre un coup d'arrêt à ce vaste réseau. Outre les investigations de longue haleine sur le trafic national et international de fausse monnaie mais aussi sur le blanchiment d'argent issu du crime organisé, ce service spécialisé - dépendant de la sous-direction des Affaires économiques et financières (SDAEF) de la Direction régionale de la police judiciaire de Paris (DRPJ) - intervient également sur «le terrain».
avatar
travellergillou76

Messages : 965
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 Hier à 12:20

Перший людиноподібний робот у вишиванці... ????
Трапився в історії Софії і такий момент, під час перебування у Києві.

Le premier robot humanoïde en broderie ...
Pris dans l'histoire de Sofia et un tel moment, tout en restant à Kiev.



Ca ne vaut pas une belle Ukrainienne en chair et en os  Laughing Laughing Laughing 



avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk Hier à 12:26

Plutôt en chair...  bounce Embarassed Embarassed Embarassed
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum