En Crimée

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: En Crimée

Message  pyxous le Mer 5 Sep - 23:58

Suffit de faire un arbre des causes, et on trouve à la racine les petits bonshommes verts, CQFD!
avatar
pyxous

Messages : 665
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 68
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Janchik le Sam 8 Sep - 8:54


Décidément, la Crimée passe un sale moment . Après la pollution d'Armansk , grosse pluie et inondations à Yalta
avatar
Janchik

Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Matt le Sam 8 Sep - 11:53

Autre conséquence des intempéries:

La grue flottante s'est écrasée contre le pont de Crimée

В связи с этим на одном из участков Крымского моста ограничили движение. На момент происшествия в Керченском проливе дул крепкий ветер, на воде было до семи баллов по шкале Бофорта. Спасатели выпускали штормовое предупреждение

Pont de Crimée sur le détroit de Kertch (Photo: Alexander Polegenco / RIA Novosti)

На одном из участков Крымского моста временно ограничили движение для ликвидации последствий инцидента, в результате которого плавучий кран столкнулся с опорой моста. Об этом сообщили РБК в инфоцентре «Крымского моста».

Рано утром в субботу, 8 сентября, в Керченском проливе сильный ветер сорвал с якоря плавучий кран, который находился на якорной стоянке на удалении от трассы в связи с выпущенным ранее штормовым предупреждением. Экипаж крана пытался взять судно под контроль и остановить его движение, однако судно в итоге прибило к опоре 227-й автодорожной части моста, на 154-м км трассы А-290 (это участок между островом Тузла и фарватером).

В это время, согласно данным портала Windy, который отслеживает изменения ветра в различных акваториях, в Керченском проливе дул крепкий восточный ветер силой в 27–28 узлов (14 м/с), что соответствует семи баллам по шкале Бофорта. В открытом море при таких погодных условиях высота волн может достигать 4 м.

В результате стрела плавучего крана повредила одну из частей освещения, помимо этого были погнуты несколько метров барьерного ограждения моста. На месте в настоящее время работают специалисты эксплуатационной службы Крымского моста, они проводят диагностику конструкций.

Сам кран отбуксировали со стороны Азовского моря.​ В пресс-службе подчеркнули, что работа по устранению последствий случившегося осложнена штормовыми условиями. В 8:30 мск буксиру все же удалось подцепить кран и оттащить его на безопасное расстояние от моста.

Одновременно с этим в акватории Керченского залива терпит бедствие другой буксир — «Шквал», на котором находился экипаж из семи человек. Все они успели пересесть на спасательный плот, который дрейфовал по штормящему проливу у берегов Крыма. Спустя некоторое время всех членов экипажа подняли на борт моряки с сухогруза «Сарыч», который проходил мимо. Как заверил помощник главы крымского управления МЧС Владимир Иванов, никто их спасенных в медицинской помощи не нуждается.

РБК направил запрос в Министерство здравоохранения Республики Крым.

Позже ООО «Морская дирекция», которое управляет Керченской паромной переправой, сообщило о приостановке работы переправы в связи с ухудшением погодных условий и усилением скорости ветра до 20 м/с.

À cet égard, sur l’un des tronçons du pont de Crimée, le mouvement était restreint. Au moment de l’incident, un fort vent soufflait dans le détroit de Kertch. Sur l’eau, il faisait jusqu’à sept points sur l’échelle de Beaufort. Les sauveteurs ont émis un avertissement de tempête

Sur l'un des tronçons du pont de Crimée, le mouvement a été temporairement limité pour éliminer les conséquences de l'incident, à la suite de quoi la grue flottante est entrée en collision avec le support du pont. Cela a été rapporté à RBC dans le centre d'information du pont de Crimée.

Tôt le matin, le samedi 8 Septembre dans le vent fort détroit de Kertch a déchiré l'ancre grue flottante, qui était à l'ancre à une distance de la route dans le cadre de l'précédemment émis un avertissement de tempête. l'équipage grue a essayé de prendre le bateau sous contrôle et arrêter le mouvement, cependant, le navire a finalement lavé sur le piédestal 227 e route du pont, sur la 154e km de l'autoroute A-290 (ce qui est la zone située entre l'île de Tuzla et parcours).

A ce moment, selon le portail venteuse, qui suit les changements dans le vent dans une variété d'eaux dans le détroit de Kertch a été soufflant une force de vent 27-28 noeuds (14 m / s), correspondant à sept sur l'échelle de Beaufort. En pleine mer dans de telles conditions météorologiques, la hauteur des vagues peut atteindre 4 m.

En conséquence, une flèche d’une grue flottante a endommagé l’une des parties de l’éclairage, en plus de plusieurs mètres de la barrière de la barrière du pont. Des spécialistes sur place du service opérationnel du pont de Crimée travaillent actuellement, ils effectuent des diagnostics des structures.

La grue a été remorquée depuis la mer d'Azov, le service de presse a souligné que le travail pour éliminer les conséquences de l'incident est compliqué par les conditions de la tempête. A 8h30, heure de Moscou, le remorqueur parvient toujours à ramasser la grue et à la déplacer à une distance sûre du pont.

Dans le même temps, un autre remorqueur souffre dans la zone d’eau du golfe du Kertch - "Shkval", où il y avait un équipage de sept personnes. Tous ont réussi à monter sur le radeau de sauvetage, qui a dérivé le long du détroit orageux au large de la Crimée. Au bout d’un moment, tous les membres de l’équipage ont été amenés à bord des marins du vraquier "Sarych", qui passait par là. En tant qu’adjoint au chef de la direction de Crimée du ministère des Mesures d’urgence, Vladimir Ivanov a assuré que toute personne secourue par elle dans le domaine de l’aide médicale n’en avait pas besoin.

RBC a envoyé une demande au ministère de la Santé de la République de Crimée.

Plus tard, Ltd. « Direction maritime », qui contrôle le ferry Kertch, a annoncé la suspension de l'opération de traversier en raison des conditions météo qui se dégradaient et la vitesse du vent a augmenté jusqu'à 20 m / s.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Matt le Sam 8 Sep - 12:17

L'heure des compte commencerait?

DTEK prépare un procès contre la Russie sur des actifs perdus en Crimée



DTEK, without waiting for an answer to the claim it made on the assets lost in the annexed Crimea, has begun preparing a suit to international courts, DTEK Director General Maksym Tymchenko has said.

"We've made a claim, waited for an answer, but have not received it. Therefore now court hearings are being prepared," he told journalists in Poltava region.

According to the director general, the damage is now being assessed as a result of assets lost in Crimea.

DTEK Krymenergo was the largest electricity supplier in the Crimean peninsula. It provided more than 80% of electricity supplies in its territory.

DTEK, sans attendre une réponse à la réclamation concernant les biens perdus dans la Crimée annexée, a commencé à préparer une action en justice devant les tribunaux internationaux, a déclaré le directeur général du DTEK, Maksym Tymchenko.

"Nous avons fait une réclamation, attendu une réponse, mais nous ne l'avons pas reçue. Par conséquent, des audiences sont en cours de préparation", at-il déclaré aux journalistes de la région de Poltava.

Selon le directeur général, les dégâts sont en train d’être évalués à la suite de la perte d’actifs en Crimée.

DTEK Krymenergo était le plus grand fournisseur d'électricité de la péninsule de Crimée. Il fournissait plus de 80% de l’électricité sur son territoire.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Matt le Sam 8 Sep - 13:38

A propos d'Armiansk:

Catastrophe environnementale en Crimée: des éléments clés à connaître


September 08, 2018.
In the city of Armyansk, in the north of the annexed Crimea, at night between August 23 and 24 a release of unknown substance occurred. Later it became known that the substance in question is sulfurous anhydride that was released in the air as the work at the “Crimean Titanium” plant was disrupted. The contamination from the occupied Crimea is also spreading to mainland Ukraine, to Kherson region in particular. UCMC takes a look at what the reasons of the disaster are and how threatening the consequences may become, read on.
What happened? On August 24 locals noticed colored fog above Armyansk, while the next morning everything was covered with oily rusty slick. Leaves started falling from the trees. People started publishing on the social media the photos of damaged crops in their backyards – those of raspberry, strawberry, pepper etc. The cases of animals that died falling victims to the contamination were also reported.


Later the occupational authorities recognized that the reason for the contamination was the drying of the acid reservoir located near the local giant chemical producer – the “Crimean Titanium” (Krymskyi Tytan) plant. The plant is one of the biggest producers of titanium dioxide in Eastern Europe that is used in the lacquer and paint industry, production of plastic, rubber, resin etc. The plant is part of the assets of Dmytro Firtash, one of the few Ukrainian businessmen whose possessions in Crimea have not been “nationalized” by the occupational authorities. After the annexation of Crimea in 2014 the PJSC “Krymskyi Tytan” was transferred for management to the Moscow-based LLC “Titanovye Investitsii” (Titanium Investment).

Resulting from the drying up the reservoir is intensely releasing sulfurous anhydride in the air – the evaporation of the titanium dioxide and sulfur acid production waste. Sulfurous anhydride released into the air causes irritation and affects respiratory organs. When combined with water (with precipitation in particular) it produces sulfur acid. That’s why acid rains are possible on the peninsula in the nearest time.

Why has the reservoir of the Crimean Titanium” plant dried upUntil 2014 the reservoir was fed by waters of the Northern Crimean Channel constructed in the Soviet times after the then Crimean region was included into the Ukrainian Soviet Republic in 1954. Before Russia illegally annexed Crimea in 2014 this 400-kilometer artery was supplying water from the Dnipro river to Crimea, covering over 80 per cent of the fresh water demand on the peninsula.


After the Russian annexation of Ukrainian Crimea the supply of water from Dnipro to the peninsula was stopped. The reasons for that were both economic and political. After the annexation of Crimea by Russia local de-facto authorities neither signed a respective deal, nor repaid the debts for pumping of the water (about UAH 1,5 million, equivalent to approx. USD 53 thousand). Ceasing water supply was also another instrument to exercise pressure upon the occupant. In May 2014 Ukraine constructed a temporary dam, since 2015 it has been constructing a permanent one. Since when the water channel was cut, the amount of water in the reservoir at the “Crimean Titanium” plant decreased from 30 million cubic meters to less than two.

Controversial reaction of Crimea’s occupational authorities. Despite of the fact that the first signs of the contamination were discovered on August 23-24, Russian media released the information on the incident only on August 27. Moreover in their first reports the occupational authorities denied the harmful nature of the emissions reassuring that there is no threat to the health of the people. On August 31 Interfax quoting Sergey Aksyonov, the “Prime Minister” of Crimea, said that the “Crimean Titanium” will not be stopped while water is being poured into the acid reservoir as an emergency measure. On the same night the streets of Armyansk were sprayed with the sodium solution. On September 1 the first day of school ceremonies were not cancelled but shortened instead.

Evacuation of children. On September 4 the address of the self-proclaimed head of Crimea Sergey Aksyonov was released. He admitted that on “the night before” (when the emissions had already been on for over 10 days), the share of harmful substances in the air exceeded the established maximum. Evacuation of school- and preschool-age children started in Armyansk. According to the Crimean “Healthcare Ministry”, they are about four thousand persons.


Will ceasing the plant’s operation resolve the problem? On September 4 the news coming from Crimea reported that the plant was stopped. As of September 4 three out of the eight furnaces at the “Crimean Titanium” were stopped. It will take several more days to stop the production completely. At the same time ceasing the plant’s operation will not resolve the issue of toxic emissions as what needs to be done first of all is to pour water into the reservoir. However there is not enough water in Crimea to do that now. “The process of filling it with water will start in one and a half – two months, a pipe needs to be installed,” Aksyonov said when visiting Armyansk on September 4.

Where this pipe needs to start from, the Crimean de-facto authorities do not know yet. As an option they are considering the Karkinit Bay. Laboratory tests are required to say whether diluting the acid with the sea water will not make the situation worse. The tests are to be completed within three days.

According to the Crimean “Emergency Ministry” as of September 6, 52 cubic meters of water are being poured into the reservoir daily. But it is not enough as what’s needed is several million cubic meters of water. If the water is pumped from wells in big volumes it may become salty.

Ukraine’s reaction. Ukraine’s Parliamentary Commissioner for Human Rights Lyudmyla Denysova sent a note to inform Erik Solheim, Head of UN Environment, and the director of the UN Environment Programme Regional Office for Europe Jan Dusik, of the situation in Armyansk.

On September 5 a working group set to determine the ecological situation started its work in the districts adjacent to the Northern Crimea. The Kherson directorate of Ukraine’s State Emergency Service reported that expert conclusions from the lab are to come in the nearest time.

The control point between the mainland Ukraine and Crimea closed. On September 7 it became known that two control points – Kalanchak and Chaplynka at the administrative border with the annexed Crimea had temporarily stopped working due to the chemical emissions at the “Crimean Titanium” plant. The measure was introduced to save lives and preserve the health of the State Border Guard Service personnel as well as of the citizens living close to the administrative border and of those who cross the above control points. It is now possible to cross the administrative border with the annexed Crimea only through the Chonhar control point that continues working as usual. At the same time Ukrainian citizens from the occupied peninsula headed to mainland Ukraine in try to escape the contamination will be checked according to the simplified procedure, the border guards reassure. Border guards will stay in service at the temporarily closed control points but will be letting people through only in case of emergency.


Reaction of Ukraine’s President. The President of Ukraine Petro Poroshenko called the situation with the emissions an environmental disaster as well as ordered to have the children from Armyansk sent for health treatment to Kherson region. “I would ask that we prepare the necessary conditions to invite the children from Armyansk to Kherson region so that they can have a rest and improve their health, so that we can save Ukrainian children affected by the ecological attack. I ask to task our regional administrations so that they arrange for respective invitations,” Poroshenko said at the meeting of the National Security and Defense Council.



The President also emphasized the need to create at international commission “to stop the environmental disaster that is affecting Ukraine”.


08 septembre 2018.
Dans la ville de Armyansk, au nord de la Crimée annexée, un dégagement de substance inconnue s’est produit dans la nuit du 23 au 24 août. Plus tard, il est apparu que la substance en question était de l'anhydride sulfureux qui était libéré dans l'air alors que les travaux à l'usine «Crimean Titanium» étaient perturbés. La contamination de la Crimée occupée se propage également en Ukraine continentale, en particulier dans la région de Kherson. UCMC se penche sur les causes de la catastrophe et sur la menace que cela peut avoir, lisez la suite.

Qu'est-il arrivé? Le 24 août, les habitants ont remarqué du brouillard coloré au-dessus de Armyansk, tandis que le lendemain matin, tout était recouvert d'une nappe huileuse et rouillée. Les feuilles ont commencé à tomber des arbres. Les gens ont commencé à publier sur les réseaux sociaux des photos de cultures endommagées dans leur arrière-cour - celles de la framboise, de la fraise, du poivre, etc.

Plus tard, les autorités professionnelles ont reconnu que la cause de la contamination était le séchage du réservoir d’acide situé à proximité du géant chimique local, l’usine «Crimean Titanium» (Krymskyi Tytan). L’usine est l’un des plus grands producteurs de dioxyde de titane d’Europe de l’Est utilisé dans l’industrie de la laque et de la peinture, la production de plastique, caoutchouc, résine, etc. L’usine fait partie des actifs de Dmytro Firtash dont les biens en Crimée n'ont pas été «nationalisés» par les autorités professionnelles. Après l'annexion de la Crimée en 2014, le PJSC «Krymskyi Tytan» a été transféré à la direction de la LLC «Titanovye Investitsii» (Titanium Investment) basée à Moscou.

Le séchage entraîne une libération intense de l'anhydride sulfureux dans l'air - l'évaporation des déchets de production de dioxyde de titane et d'acide sulfurique. L'anhydride sulfureux libéré dans l'air provoque une irritation et affecte les organes respiratoires. Lorsqu'il est combiné avec de l'eau (avec des précipitations en particulier), il produit de l'acide sulfurique. C’est pourquoi les pluies acides sont possibles sur la péninsule dans les plus brefs délais.

Pourquoi le réservoir de l'usine «Crimean Titanium» s'est-il asséché? Jusqu'en 2014, le réservoir était alimenté par les eaux du canal de Crimée du Nord construites à l'époque soviétique après l'intégration de la région de Crimée à la République soviétique d'Ukraine en 1954. Avant que la Russie annexât illégalement la Crimée en 2014, cette artère de 400 kilomètres Dnipro en Crimée, couvrant plus de 80% de la demande en eau douce de la péninsule.

Après l'annexion russe de la Crimée ukrainienne, l'approvisionnement en eau de Dnipro dans la péninsule a été arrêté. Les raisons en étaient à la fois économiques et politiques. Après l'annexion de la Crimée par la Russie, les autorités locales de facto n'ont ni signé l'accord en question, ni remboursé les dettes liées au pompage de l'eau (environ 1,5 million UAH, soit environ 53 000 USD). L'arrêt de l'approvisionnement en eau était également un autre moyen d'exercer une pression sur l'occupant. En mai 2014, l'Ukraine a construit un barrage temporaire, et depuis 2015, un barrage permanent. Depuis que le canal d’eau a été coupé, la quantité d’eau dans le réservoir de l’usine «Crimean Titanium» est passée de 30 millions de mètres cubes à moins de deux.


Réaction controversée des autorités professionnelles de Crimée. Bien que les premiers signes de contamination aient été découverts les 23 et 24 août, les médias russes n’ont communiqué les informations sur l’incident que le 27 août. De plus, dans leurs premiers rapports, les autorités professionnelles ont nié le caractère nocif des émissions. n'est pas une menace pour la santé de la population. Le 31 août, Interfax citant Sergey Aksyonov, le «Premier ministre» de Crimée, a déclaré que le «titane de Crimée» ne serait pas arrêté pendant que de l'eau était déversée dans le réservoir d'acide en tant que mesure d'urgence. Le soir même, les rues de Armyansk ont ​​été aspergées de la solution de sodium. Le 1er septembre, le premier jour des cérémonies scolaires n'a pas été annulé mais raccourci à la place.

Évacuation des enfants. Le 4 septembre, l’adresse de Sergei Aksyonov, chef autoproclamé de Crimée, a été libérée. Il a admis que la nuit précédente (lorsque les émissions avaient déjà duré plus de 10 jours), la part des substances nocives dans l’air dépassait le maximum établi. L'évacuation des enfants d'âge scolaire et préscolaire a commencé à Armyansk. Selon le «ministère de la santé» de Crimée, ils sont environ quatre mille personnes.

Est-ce que l’arrêt de l’usine résoudra le problème? Le 4 septembre, les nouvelles en provenance de Crimée ont rapporté que l'usine avait été arrêtée. Au 4 septembre, trois des huit fours du «Titane de Crimée» étaient arrêtés. Il faudra plusieurs jours de plus pour arrêter complètement la production. En même temps, cesser le fonctionnement de l’usine ne résoudra pas le problème des émissions toxiques, car il convient tout d’abord de verser de l’eau dans le réservoir. Cependant, il n’ya pas assez d’eau en Crimée pour le faire maintenant. «Le processus de remplissage en eau commencera dans un mois et demi, une conduite doit être installée», a déclaré M. Aksyonov lors de sa visite à Armyansk le 4 septembre.

Là où cette conduite doit commencer, les autorités de facto de Crimée ne le savent pas encore. En option, ils envisagent la baie de Karkinit. Les tests de laboratoire doivent indiquer si la dilution de l'acide dans l'eau de mer ne va pas aggraver la situation. Les tests doivent être terminés dans les trois jours.

Selon le «ministère des urgences» de Crimée, le 6 septembre, 52 mètres cubes d’eau sont déversés dans le réservoir. Mais ce n’est pas suffisant car il faut plusieurs millions de mètres cubes d’eau. Si l'eau est pompée dans de grands volumes, elle peut devenir salée.

La réaction de l’Ukraine. Lyudmyla Denysova, commissaire parlementaire aux droits de l’homme en Ukraine, a envoyé une note pour informer Erik Solheim, chef de l’ONU Environnement et le directeur du Bureau régional du Programme des Nations Unies pour l’environnement pour l’Europe Jan Dusik, de la situation à Armyansk.

Le 5 septembre, un groupe de travail chargé de déterminer la situation écologique a commencé ses travaux dans les districts adjacents à la Crimée septentrionale. La direction de Kherson du Service d’urgence de l’Ukraine a indiqué que les conclusions du laboratoire devaient arriver dans les plus brefs délais.

Le point de contrôle entre la partie continentale de l'Ukraine et la Crimée a été fermé. Le 7 septembre, il est apparu que deux points de contrôle - Kalanchak et Chaplynka à la frontière administrative avec la Crimée annexée - avaient temporairement cessé de fonctionner en raison des émissions chimiques de l’usine «Crimean Titanium». La mesure a été introduite pour sauver des vies et préserver la santé du personnel du Service national des gardes-frontières ainsi que des citoyens vivant à proximité de la frontière administrative et de ceux qui franchissent les points de contrôle susmentionnés. Il est maintenant possible de traverser la frontière administrative avec la Crimée annexée uniquement par le biais du point de contrôle de Chonhar qui continue à fonctionner normalement. Dans le même temps, les citoyens ukrainiens de la péninsule occupée se rendant en Ukraine continentale pour tenter d’échapper à la contamination seront contrôlés selon la procédure simplifiée, les gardes frontière se rassurent. Les gardes-frontières resteront en service dans les points de contrôle temporairement fermés, mais ne laisseront passer les gens qu'en cas d'urgence.

Réaction du président de l’Ukraine. Le président de l'Ukraine, Petro Porochenko, a qualifié la situation de catastrophe environnementale et a ordonné que les enfants de Armyansk soient envoyés dans la région de Kherson pour y être soignés. «Je demande que nous préparions les conditions nécessaires pour inviter les enfants de Armyansk à la région de Kherson afin qu'ils puissent se reposer et améliorer leur santé, afin de pouvoir sauver les enfants ukrainiens touchés par l'attaque écologique. Je demande de charger nos administrations régionales d’organiser des invitations respectives », a déclaré Porochenko lors de la réunion du Conseil national de sécurité et de défense.

Le président a également souligné la nécessité de créer au sein d'une commission internationale «pour mettre fin à la catastrophe environnementale qui affecte l'Ukraine».

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Matt le Sam 8 Sep - 13:41

Et encore des idiots utiles:

Des hommes d'affaires italiens construiront une "route du vin" en Crimée

Симферополь, 7 сентября. Крыминформ. Гости из Италии прибыли сегодня в Крым, чтобы представить новый бизнес-проект для полуострова под названием «Винная дорога». Об этом в эфире телеканала «Крым 24» сообщил один из итальянских гостей полуострова Роберто Политано.

«Крым – это грандиозный проект для «Винной дороги», в котором мы будем участвовать. Это прекрасная идея и проект, к которому присоединяются все люди, которые занимаются вином. У нас в Италии большой опыт в «винных маршрутах», это дает огромную возможность увеличить количество туристов, потребителей вина. И позволит увеличить немножко время пребывания (туристов) здесь, на территории Крыма», – рассказал Политано.

Он отметил, что итальянский опыт развития «винных дорог» можно передать Крыму, потому что обе территории очень похожи. «Это большая возможность соединить территорию, вино, культуру и историю», – заявил Политано.

При этом итальянский бизнесмен подчеркнул, что антироссийские санкции не являются для него проблемой. По его словам, их нельзя наложить на культуру. «Поэтому мы не боимся и не будем бояться санкций», – резюмировал он.

Италия является страной с развитым винным туризмом. Во многих регионах организованы так называемые «винные дороги». Осенью прошлого года крымские власти заявили о разработке проекта «Винные дороги Крыма» по примеру европейских маршрутов. Генеральный директор компании «Массандра» Янина Павленко заявила, что проект решит сразу несколько задач – развитие сельского хозяйства, инфраструктуры винных заводов Крыма, а также продление туристического сезона на полуострове. 

Simferopol, 7 septembre. Kryminform. Des invités italiens sont arrivés en Crimée aujourd'hui pour présenter un nouveau projet d'entreprise pour la péninsule appelé "Route des vins". A propos de cela sur les ondes de la chaîne "Crimea 24" a rapporté l'un des invités italiens de la péninsule Roberto Politano.

"La Crimée est un projet grandiose pour la route des vins, auquel nous participerons. C'est une excellente idée et un projet auquel toutes les personnes engagées dans le secteur du vin adhèrent. Nous avons une grande expérience des "routes du vin" en Italie, cela donne une grande opportunité pour augmenter le nombre de touristes, les consommateurs de vin. Et cela permettra d'augmenter un peu le temps de séjour (touristes) ici, sur le territoire de Crimée », a déclaré Politano.


Il a noté que l'expérience italienne de développement de "routes du vin" peut être transmise à la Crimée, car les deux territoires sont très similaires. "C’est une excellente occasion de relier le territoire, le vin, la culture et l’histoire", a déclaré Politano.


Dans le même temps, l’homme d’affaires italien a souligné que les sanctions anti-russes ne sont pas un problème pour lui. Selon lui, ils ne peuvent pas être imposés à la culture. "Par conséquent, nous n'avons pas peur et n'aurons pas peur des sanctions", a-t-il conclu.


L'Italie est un pays avec un tourisme du vin développé. Dans de nombreuses régions, des "routes du vin" sont organisées. À l’automne de l’année dernière, les autorités de Crimée ont annoncé le développement du projet "Routes des vins de Crimée", à l’instar des routes européennes. PDG de « Massandra » Janina Pavlenko a dit que le projet permettra de résoudre plusieurs problèmes à la fois - le développement de l' agriculture, lesinfrastructures, les établissements vinicoles de la Crimée, ainsi que l'extension de la saison touristique dans la péninsule. 

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Lun 10 Sep - 13:56

Sécheresse mais gros orage à Yalta Laughing 

https://twitter.com/aliev_aliev/status/1037740645182529536
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Thuramir le Mar 11 Sep - 17:17


Utiles certainement, mais idiots, j'en doute fort ! Ils comptent gagner beaucoup d'argent sur ce projet. C'est peut-être illégal (encore faut-il voir ce qu'ils comptent faire en pratique) et et sans doute non éthique, mais les affaires et l'éthique s'ignorent le plus souvent l'une l'autre.
avatar
Thuramir

Messages : 2731
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Thuramir le Mar 11 Sep - 17:29

Krispoluk a écrit:Ouais ben, si vous voulez justifier des catastrophes écologiques évitables par des arguments purement politiques alors que tout le monde commence à en prendre conscience sur la planète, c'est à désespérer de tout alors !  Twisted Evil  What a Face

S'ils coupent l'électricité, c'est de bonne guerre ! Mais le manque d'électricité ne conduit pas à des catastrophes écologiques... Le manque d'eau si et à des conséquences irréparables pour les 20-30 prochaines années (salinisation accélérée des sols) !!!

Même les tribus les plus arriérées du Sahara ou d'Arabie ont toujours considéré que saboter un puits était un crime car l'eau c'est la vie et ne le faisaient jamais même à leurs pires ennemis... Cherchez où se trouvent les plus "civilisés"...  Twisted Evil

Je trouve que les remarques de Chris ont été rejetées avec une certaine médiocrité (du style "Na, c'est bien fait !"). Le problème est plus complexe que cela.

Juridiquement, si l'alimentation en eau de la Crimée avait été naturelle (un cours d'eau, fleuve ou rivière coulant depuis l'Ukraine), son assèchement aurait été illégal au regard du droit international. Mais il s'agissait d'un canal artificiel construit du temps de l'URSS, et son assèchement n'est donc pas illégal au regard du droit international.

Ceci dit, le problème soulevé par Chris dépasse la politique nationale ou internationale et elle constitue une question d'écologie et de préservation de la biodiversité d'une part, et de souffrances imposées à une population civile restée sur place. C'est donc un problème éthique : jusqu'où est-on prêt à prendre des mesures pour sanctionner l'occupation illégale d'un territoire ? Est-on, par exemple, en droit de favoriser la survenance de maladies ou de diminuer l'espérance de vie des personnes restées sur place (n'oublions pas que tout est allé très vite) ? Il n'y a pas de réponse type ou unique à ce genre de problème, mais il mérite au moins une réflexion approfondie et non un simple "C'est bien fait pour eux".
avatar
Thuramir

Messages : 2731
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mar 11 Sep - 17:41

C'est juste commercial Cool
La Russie n'a qu'à payer (au prix du litre de pétrole Laughing ) l'approvisionnement en eau
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Thuramir le Mar 11 Sep - 17:58

Caduce62 a écrit:C'est juste commercial Cool
La Russie n'a qu'à payer (au prix du litre de pétrole Laughing ) l'approvisionnement en eau
En somme, ta recommandation a pour résultat d'imposer aux civils restés sur place de payer le mètre cube d'eau au prix du pétrole ? Singulier raisonnement de la part d'un médecin qui jure de soigner quiconque et en toutes circonstances. 
avatar
Thuramir

Messages : 2731
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  benoit77 le Mar 11 Sep - 18:17

Thuramir a écrit:
Krispoluk a écrit:Ouais ben, si vous voulez justifier des catastrophes écologiques évitables par des arguments purement politiques alors que tout le monde commence à en prendre conscience sur la planète, c'est à désespérer de tout alors !  Twisted Evil  What a Face

S'ils coupent l'électricité, c'est de bonne guerre ! Mais le manque d'électricité ne conduit pas à des catastrophes écologiques... Le manque d'eau si et à des conséquences irréparables pour les 20-30 prochaines années (salinisation accélérée des sols) !!!

Même les tribus les plus arriérées du Sahara ou d'Arabie ont toujours considéré que saboter un puits était un crime car l'eau c'est la vie et ne le faisaient jamais même à leurs pires ennemis... Cherchez où se trouvent les plus "civilisés"...  Twisted Evil

Je trouve que les remarques de Chris ont été rejetées avec une certaine médiocrité (du style "Na, c'est bien fait !"). Le problème est plus complexe que cela.

Juridiquement, si l'alimentation en eau de la Crimée avait été naturelle (un cours d'eau, fleuve ou rivière coulant depuis l'Ukraine), son assèchement aurait été illégal au regard du droit international. Mais il s'agissait d'un canal artificiel construit du temps de l'URSS, et son assèchement n'est donc pas illégal au regard du droit international.

Ceci dit, le problème soulevé par Chris dépasse la politique nationale ou internationale et elle constitue une question d'écologie et de préservation de la biodiversité d'une part, et de souffrances imposées à une population civile restée sur place. C'est donc un problème éthique : jusqu'où est-on prêt à prendre des mesures pour sanctionner l'occupation illégale d'un territoire ? Est-on, par exemple, en droit de favoriser la survenance de maladies ou de diminuer l'espérance de vie des personnes restées sur place (n'oublions pas que tout est allé très vite) ? Il n'y a pas de réponse type ou unique à ce genre de problème, mais il mérite au moins une réflexion approfondie et non un simple "C'est bien fait pour eux".


Cette tirade ferai bien rire les milliers de morts du donbass, et les locaux qui subissent la diffusion des champs de mines sur leur terre et les mineurs qui ont vu ces connards de terrorusses inonder les mines et polluer les nappes phréatiques. Avant de faire la leçon à l'ukraine faudrait voir à la faire à Poutine et tous ses fans club.
L’Ukraine subie aussi une sécheresse et c'est Poutine qui a choisi de construire un pont pour ses convois militaires au lieu d'un aqueduc.
Poutine répète que la Crimée est russe et que l’Ukraine n'a plus rien à y faire, donc c'est œil pour œil, dent pour dent.
Quand a la justice , le droit, la morale vous savez ce qu'en fait Poutine  et ce qu'il vous direz d'en faire.
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mar 11 Sep - 20:22

Thuramir a écrit:
Caduce62 a écrit:C'est juste commercial Cool
La Russie n'a qu'à payer (au prix du litre de pétrole Laughing ) l'approvisionnement en eau
En somme, ta recommandation a pour résultat d'imposer aux civils restés sur place de payer le mètre cube d'eau au prix du pétrole ? Singulier raisonnement de la part d'un médecin qui jure de soigner quiconque et en toutes circonstances. 
Sauf urgence, on reste libre de soigner qui on veut  Cool En temps de guerre, l'ennemi sera soigné de son pied de mines mais pour la prothèse, il ira la réclamer au connard qui l'a envoyé se battre !!

Dans le Donbass occupé, il ne reste que les communistes nostalgiques de l'URSS et les Poutine's fan club
Même mon épouse avoue son désespoir de voir ses petits cousins endoctrinés à cause de leur père qui a perdu son métier et ses revenus mais reste fidèle à la Russie Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Krispoluk le Mar 11 Sep - 20:39

La question portait sur la Crimée et non le Donbass, donc votre réponse (les autres sauf Thuramir) c'est de dire, je résume : "ils ont fait ça, donc j'ai tous les droits et je peux même faire pire..." ?

1) Est-ce une marque de pays démocratique et civilisé ?
2) Une catastrophe écologique dure plus longtemps qu'une guerre et ses conséquences matérielles sont infiniment plus longues à réparer...
3) Les Ukrainiens patriotes restant en Crimée, qui n'ont rien à voir avec tout ça (je m'honore d'avoir l'un d'entre-eux parmi mes amis), n'ont plus qu'à crever par l'action de mère patrie, c'est ça ?
avatar
Krispoluk

Messages : 5790
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mar 11 Sep - 21:25

Krispoluk a écrit:La question portait sur la Crimée et non le Donbass, donc votre réponse (les autres sauf Thuramir) c'est de dire, je résume : "ils ont fait ça, donc j'ai tous les droits et je peux même faire pire..." ?

1) Est-ce une marque de pays démocratique et civilisé ?
Bonne question d'étique ! Sujet de philo pour le bac ?
2) Une catastrophe écologique dure plus longtemps qu'une guerre et ses conséquences matérielles sont infiniment plus longues à réparer...
Pas sur ! Il n'y plus de conséquences de l'Amoco Cadz en Bretagne mais on a toujours les obus de 14-18 ici !!
3) Les Ukrainiens patriotes restant en Crimée, qui n'ont rien à voir avec tout ça (je m'honore d'avoir l'un d'entre-eux parmi mes amis), n'ont plus qu'à crever par l'action de mère patrie, c'est ça ?
Les ukrainiens sont très partagés aussi sur ce sujet !!
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  pyxous le Mar 11 Sep - 21:44

Krispoluk a écrit:La question portait sur la Crimée et non le Donbass, donc votre réponse (les autres sauf Thuramir) c'est de dire, je résume : "ils ont fait ça, donc j'ai tous les droits et je peux même faire pire..." ?

1) Est-ce une marque de pays démocratique et civilisé ?
2) Une catastrophe écologique dure plus longtemps qu'une guerre et ses conséquences matérielles sont infiniment plus longues à réparer...
3) Les Ukrainiens patriotes restant en Crimée, qui n'ont rien à voir avec tout ça (je m'honore d'avoir l'un d'entre-eux parmi mes amis), n'ont plus qu'à crever par l'action de mère patrie, c'est ça ?

Bien sur que la Crimée d'aujourd'hui et le Dombas sont liés depuis mars 2014, depuis Maïdan; il est désolant que quatre années après, certains ont déjà oublié ce qui s'est passé et comment cela s'est passé!
Oser défendre le comportement des envahisseurs sur place qui laisse de coté l'environnement de cette péninsule, préférant payer des milliards de roubles dans des déplacements militaires de toutes sortes avec leur baril de pétrole à plus de 70 dollards et faire porter la responsabilité sur le pays victime de cette invasion est un peu fort !

1) oui, les habitants d'un pays démocratique peuvent et ont le droit d'accuser ces personnes qui se foutent complétement de cette sécheresse ... si les russes prenaient conscience de l'écologie à ce jour, ce serait vraiment un scoop ???
2) Quelle catastrophe écologique? ce serait bien d'avoir la même carte prise après la saison des pluie pour se rendre compte plus précisémment de la situation, on peut noter que sur la carte, c'est pas beaucoup mieux dans le sud de l'ukraine ...
3) J'ai toujours des contacts réguliers avec des amis sur place en crimée, et personne ne m'a évoqué cette "catastrophe écologique", mes amis sont toujours vivants (ce we encore) malgré des coupures d'eau et d'électricité chaque semaine (rien n'a changé depuis 2013) et ne sont pas crevés ! Shocked
avatar
pyxous

Messages : 665
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 68
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Krispoluk le Mar 11 Sep - 21:55

Caduce62 a écrit:
Krispoluk a écrit:
2) Une catastrophe écologique dure plus longtemps qu'une guerre et ses conséquences matérielles sont infiniment plus longues à réparer...
Pas sur ! Il n'y plus de conséquences de l'Amoco Cadz en Bretagne mais on a toujours les obus de 14-18 ici !!

A ce que je sache, les obus de 14-18 ne produisent pas de catastrophe écologique et si c'est arrivé, c'était ponctuellement, uniquement en 1917-1918...

L'Amoco-Cadiz était un épiphénomène aisément maîtrisable...

Pour ceux qui ne connaissent pas complètement le problème de la Crimée, c'est la nature des sols poreux (au Nord) qui absorbent aisément les eaux (très) salines de la Mer d'Azov (ce n'est pas la Mer Morte, mais presque...). Pour y avoir voyagé, j'ai pu constater les énormes dépôts de sel qui s'amoncellent sur la façade est de l’isthme de Crimée, (après Tchongar) a tel point que les rivages ressemblent aux pistes de ski de Val d'isère... 

Du temps de l'Ukraine, on essayait de lutter (avec plus ou moins de succès) contre l'envahissement des sols cultivables par de l'eau saumâtre (maritime) à grand renfort d'injections d'eau douce... Ce processus étant stoppé depuis 3 ou 4 ans, le sel s'en donne à coeur joie et détruit, en plus de la nappe phréatique, toutes les cultures de surface, "brûlant" ainsi les sols...

Réversibilité du processus ? Aucune idée mais cela prendra sans doute des dizaines d'années et coûtera des milliards de $...
avatar
Krispoluk

Messages : 5790
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Krispoluk le Mar 11 Sep - 22:02

pyxous a écrit:
Krispoluk a écrit:La question portait sur la Crimée et non le Donbass, donc votre réponse (les autres sauf Thuramir) c'est de dire, je résume : "ils ont fait ça, donc j'ai tous les droits et je peux même faire pire..." ?

1) Est-ce une marque de pays démocratique et civilisé ?
2) Une catastrophe écologique dure plus longtemps qu'une guerre et ses conséquences matérielles sont infiniment plus longues à réparer...
3) Les Ukrainiens patriotes restant en Crimée, qui n'ont rien à voir avec tout ça (je m'honore d'avoir l'un d'entre-eux parmi mes amis), n'ont plus qu'à crever par l'action de mère patrie, c'est ça ?

2) Quelle catastrophe écologique? ce serait bien d'avoir la même carte prise après la saison des pluie pour se rendre compte plus précisément de la situation, on peut noter que sur la carte, c'est pas beaucoup mieux dans le sud de l'ukraine ...

Méconnaissance du problème réel : ce n'est pas la sécheresse mais la salinisation galopante des sols...


3) J'ai toujours des contacts réguliers avec des amis sur place en crimée, et personne ne m'a évoqué cette "catastrophe écologique", (et pour cause ! Ce ne sont pas les russes qui vont en faire la publicité !) mes amis sont toujours vivants (ce we encore) malgré des coupures d'eau et d'électricité chaque semaine (rien n'a changé depuis 2013) et ne sont pas crevés ! (pas encore...)Shocked
avatar
Krispoluk

Messages : 5790
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  benoit77 le Mer 12 Sep - 0:43

nous voilà avec un géologue expert ! quel bonheur tant de savoir Wink

non mais des fois faut réfléchir ! la Crimée n'est pas née en 1945 par la grâce de Staline!
elle a des milliers d'années d'eau salée dans son sous sol et l'eau de l'aqueduc "moderne" n'a pas trois siècle d'action "lavante".
voir des résidus de sels quand on y mets les pieds seulement en été  c'est normal . en hiver, il y en a beaucoup moins !
Les sols s'en remettront. la Crimée n'est pas sous le niveau de la mer mais au dessus et les  systèmes racinaires du biotop de surface ne va jamais (sauf sur les plages) puiser son eau aussi profond dans les sols au point d'en mourir par l’excès de sel.
Et pour être puriste, en l'absence d'apport artificiel d'eau venu du continent , le biotop de Crimée reprend son état originel, une terre aride de type méditerranéen. Ce n'est pas un désastre écologique de ce point de vue.  
Économique pour le petit peuple sans doute, mais pas écologique.

c'est bien d'avoir des patriotes en Crimée mais au fond qu'ont -ils perdu ?
beaucoup d'autres patriotes ne veulent pas donner une goutte d'eau à la Crimée parce que eux , ils ont perdu un frère, un père, une famille, un œil, leur maison , leur voisin, un bras , une jambe , la raison .... pour sauver le donbass ET AUSSI RECUPER la Crimée.


il ne s'agit pas de donner des médailles ou pas ou de catégoriser le patriotisme mais la situation globale est que la Russie fait une sale guerre à l’Ukraine .
Les théâtres d'opérations et les méthodes de défenses sont différents . La défense se fait comme on peut avec ce que l'on a, là où on est.
c'est aussi ça la guerre : des blocus .  d'eau pour l'un . de la libre circulation des navires pour l'autre

La leçon de morale , d'étique, de législation faudrait d'abord la faire à Poutine avant de reprendre la propagande alarmiste de circonstance des russes.
Car si on va par là , autant justifier l'ouverture d' un corridor terrestre pour les convois de Poutine et faire payer les ukrainiens pour le pont de Kertch et le retard de développement de la Crimée ses 4 dernières années. Evil or Very Mad

c'est sur ce forum que je lis souvent des leçons: le monde n'est pas noir ou blanc, la guerre c'est moche , ne soyez pas bisounours.
Ok, pas de problèmes ça s'applique aussi à la situation hydrique de Crimée . c'est comme ça point barre ça en fait chier quelques uns c'est bien dommage, ils peuvent toujours envoyer leur plainte à Aksionov et Poutine voir même aux gars de pravy sector  ...
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mer 12 Sep - 9:14

Krispoluk a écrit:
Caduce62 a écrit:
Krispoluk a écrit:
2) Une catastrophe écologique dure plus longtemps qu'une guerre et ses conséquences matérielles sont infiniment plus longues à réparer...
Pas sur ! Il n'y plus de conséquences de l'Amoco Cadz en Bretagne mais on a toujours les obus de 14-18 ici !!

A ce que je sache, les obus de 14-18 ne produisent pas de catastrophe écologique et si c'est arrivé, c'était ponctuellement, uniquement en 1917-1918...
FAUX : la poudre, les métaux lourds et les gaz toxiques de type chlore, ypérite,... ont contaminé les sols, les nappes phréatiques pour encore de très nombreuses années
C'est une pollution dont personne ne parle mais qui est réelle autant que la pollution par la dioxine ou le glyphosate Twisted Evil


http://www.robindesbois.org/en-attendant-les-demineurs-inventaires-des-dechets-de-guerre-du-1er-janvier-2008-au-31-decembre-2011/



https://www.notre-planete.info/actualites/3548-guerre_environnement



https://www.huffingtonpost.fr/2012/11/09/des-munitions-de-la-premiere-guerre-mondiale-polluent-toujours-les-sols-francais_n_2102163.html
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  steven21 le Mer 12 Sep - 11:49

Caduce62 a écrit:

C'est une pollution dont personne ne parle mais qui est réelle autant que la pollution par la dioxine ou le glyphosate Twisted Evil



comparer la pollution de quelques obus par ci par la , avec le glyphosate , faut pas déconner non plus . 37% de la france sont des terres agricoles.
apres on peu parler des 5000 tonnes de plombs tiré par les chasseurs chaque saison de chasse :



petite parenthèse hors sujet
Caduce62 a écrit:Sauf urgence, on reste libre de soigner qui on veut  Cool
affraid  ca me choque . et je ne savais pas que de nos jours il existait des metiers ou l ont peut se permettre de ne pas gagner de l'argent.
avatar
steven21

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mer 12 Sep - 12:38

steven21 a écrit:
comparer la pollution de quelques ??? obus par ci par la , avec le glyphosate , faut pas déconner non plus . 37% de la france sont des terres agricoles.
apres on peu parler des 5000 tonnes de plombs tiré par les chasseurs chaque saison de chasse :


petite parenthèse hors sujet
Caduce62 a écrit:Sauf urgence, on reste libre de soigner qui on veut  Cool
affraid  ca me choque . et je ne savais pas que de nos jours il existait des metiers ou l ont peut se permettre de ne pas gagner de l'argent.
1- On estime à environ 1 milliard, le nombre d'obus tirés par les belligérants pendant les quatre années du conflit. 15% d'entre eux n'auraient pas explosés et sont accusés encore aujourd'hui de polluer les sols et les eaux.

2- Oui
avatar
Caduce62

Messages : 5457
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  steven21 le Mer 12 Sep - 13:15

1- probablement pour les obus , malheureusement.
moi je pense que n'importe lequel des pays au monde pollue leur sol en toute connaissance , par appat du gain ou naivité , faut pas se voiler la face.
et la ce n'est que la pollution des sols , on ne parle meme pas de l'air.





2-  Rolling Eyes  hé ben , je ne dois pas vivre dans le meme monde qu'eux.

sinon pour en revenir a la crimée , c est vrai que ces 2 cartes sont interessantes , mais j aurais aimé des cartes beaucoup plus large voir meme d autre pays limitrophe. 
car on peut interpreter ca de plusieurs facon differente. 
et on peu remarquer que l'ukraine n est pas épargnée.



Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


pour comprendre :

avatar
steven21

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Matt le Jeu 13 Sep - 14:54

Janchik a écrit:P.....n, ça va coûter cher en vaseline toutes ces news !!!! lol! lol! lol!
encore et toujours les vexations . . . 

Un activiste Tatar est disparu en Crimée après la perquisition de sa maison par le FSB



Dans la ville de Bakhtchyssaraï en Crimée occupé, les forces de l’ordre russes ont effectué une perquisition dans la maison d’Osman Belyalov, militant de l'association « Solidarité de Crimée ».

L’organisation a publié cette information sur sa page Facebook.

On sait qu’il y a eu une perquisition dans la maison d’Osman Belyalov, Tatar de Crimée, membre de notre organisation, engagé dans les problèmes sociaux et familiaux des prisonniers

Il est également à noter qu'au moment de la perquisition, Belyalov n'était pas chez lui: il était parti en affaires à Simferopol, mais n'a pas atteint sa destination. Pour le moment, personne ne peut le joindre.

La mère de Belyalov est partie au commissariat de police pour déposer une déclaration sur la disparition de son fils.

Selon les forces de l’ordre russes, l'activiste disparu est imputé à l'article 282, première partie (Actions visant à inciter à la haine ou à l'hostilité, humiliation de la dignité d'une personne ou d'un groupe de personnes fondée sur le sexe, la nationalité, la langue, l'origine, l'attitude religieuse) .

Elles sont faites pour s'en servir . . .  Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8123
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 58
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  benoit77 le Jeu 13 Sep - 20:21


Qu'il ait fait qqchose ou pas n'a aucune importance pour ce régime , il faut faire des exemples pour entretenir la peur. pale
avatar
benoit77

Messages : 2172
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum