En Crimée

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

En Crimée

Message  pyxous le Mar 8 Aoû - 10:50

Feodosia hier

Ces plages ne sont pas à Féodosia ni dans les environs car je connais bien le coin pour y avoir été en vacances pendant plusieurs années;

ce qui n'enlève pas le caractère désastreux de ces photos, mais je ne pense pas que ce soit en crimée.
avatar
pyxous

Messages : 654
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 68
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mar 8 Aoû - 12:27

pyxous a écrit:Feodosia hier

Ces plages ne sont pas à Féodosia ni dans les environs car je connais bien le coin pour y avoir été en vacances pendant plusieurs années;

ce qui n'enlève pas le caractère désastreux de ces photos, mais je ne pense pas que ce soit en crimée.
Là oui  Laughing

avatar
Caduce62

Messages : 5127
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mar 8 Aoû - 12:46

Une vraie photo de Crimée:



Une soirée normale . . .
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mar 8 Aoû - 12:50

Симферополь
Жуткое видео задержания пожилого крымского активиста Сервера Караметова Рекомендую к просмотру в Европах

Simferopol
Une étrange vidéo de la détention d'un ancien activiste de la Crimée Serveur Karametov Je recommande de regarder en Europe










https://www.facebook.com/zair.smedlya/videos/vb.100000755315811/1430111503690680/?type=2&theater
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 12:23

Occupation authorities blocking navigation across Kerch strait over bridge construction

Les autorités de l'occupation bloquent la navigation sur le détroit de Kerch pour la construction du pont



Russia has banned the movement of ships in the Kerch Strait on Wednesday, August 9, citing maritime safety measures in relation to the construction of a bridge aimed to connect mainland Russia with the occupied Crimean Peninsula.

Reuters

"In order to ensure the safety of navigation while conducting maritime operations during the construction of a transport passage through the Kerch Strait ... movement of all ships and vessels shall be prohibited from 06:00 to 18:00 Moscow time on August 9, 2017," says a corresponding order of the Kerch sea port’s captain has been published on the website of the Russian Black Sea Port Authority.

The ban does not apply to ships of the Russian Navy and those of the federal security agencies of the Russian Federation, as well as vessels involved in the technological process of construction of the bridge.

As UNIAN reported earlier, Ukraine is preparing to lodge a lawsuit in connection with the losses incurred due to the construction by Russia of the Kerch bridge to the occupied Crimea.

Russian authorities are planning to block navigation across the Kerch Strait for the total of 23 days during the bridge construction.

After the bridge is built, certain types of ships with a bigger hull will no more be able to pass through the Kerch Strait, which will entail losses to the Ukrainian ports.

La Russie a interdit le mouvement des navires dans le détroit de Kerch le mercredi 9 août, citant des mesures de sécurité maritime concernant la construction d'un pont visant à relier la Russie continentale à la péninsule de Crimée occupée.

"Afin d'assurer la sécurité de la navigation lors de la conduite d'opérations maritimes lors de la construction d'un passage de transport à travers le détroit de Kerch ... le mouvement de tous les navires et les navires sera interdit de 06h00 à 18h00 heure de Moscou le 9 août,
2017 ", indique qu'un ordre correspondant du capitaine du port maritime de Kerch a été publié sur le site de l'Autorité portuaire russe de la mer Noire.

L'interdiction ne s'applique pas aux navires de la marine russe et ceux des agences fédérales de sécurité de la Fédération de Russie, ainsi que les navires impliqués dans le processus technologique de construction du pont.

Comme UNIAN l'a signalé plus tôt, l'Ukraine se prépare à déposer un procès en relation avec les pertes subies en raison de la construction par la Russie du pont Kerch à la Crimée occupée.

Les autorités russes envisagent de bloquer la navigation sur le détroit de Kerch pour un total de 23 jours pendant la construction du pont.

Après la construction du pont, certains types de navires avec une plus grande coque ne pourront plus traverser le détroit de Kerch, ce qui entraînera des pertes pour les ports ukrainiens.



avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Mer 9 Aoû - 12:31

Je ne suis pas ingénieur mais quand je vois un simple tablier posé sur de si petites piles et sans haubans de renforcement; je doute de sa résistance compte tenu de la violence des courants, du vent et des tempêtes hivernales Cool
avatar
Caduce62

Messages : 5127
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 12:34

Et qu'en plus, le fond n'est pas stable.
Je l'ai posté il y a peu. affraid
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Janchik le Mer 9 Aoû - 16:05

Ce pont est une chimère!!! S'il n'a pas été construit avant (URSS) c'est que les difficultés étaient trop grandes pour le faire. La géologie de ce détroit est très instable et peut évoluer à n'importe quel moment. Tout cela a été dit et écrit  par les spécialistes. Mais l'orgueil de Putler n'en a cure... De plus se serait un désastre écologique au niveau de la faune marine (dauphins)... Mais bon" la Crimée est à nous" qu'il a dit le gars lol!
avatar
Janchik

Messages : 267
Date d'inscription : 12/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Jeu 10 Aoû - 10:36

N'en sont pas à une connerie près Wink Suspect .
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Jeu 10 Aoû - 14:51

Another Crimean Tatar home raided by occupation authorities in Crimea

Une autre maison Tatare de Crimée attaquée par les autorités d'occupation en Crimée


Photo de Unian

"Yet another search is ongoing in the home of Crimea’s Muslims! Belogorsk, Novokolenove village, 26 Chekhov street. There are at least four children in the house," the lawyer wrote on Facebook.

As UNIAN reported earlier, Chairman of the Mejlis of the Crimean Tatar people Refat Chubarov reported that Russia’s armed security forces were blocking off one of the streets in the village of Novoklenove in Belogorsk district in the Russian occupied Crimea.

At the same time, none the websites of Kremlin-controlled Crimean “law enforcement” agencies reported any operations in Belogorsk district.

"Encore une autre recherche est en cours dans la maison des musulmans de Crimée! Belogorsk, Novokolenove village, 26 Chekhov street. Il y a au moins quatre enfants dans la maison", a écrit l'avocat sur Facebook.

Comme l'a annoncé UNIAN, le président du Mejlis du peuple tataré de Crimée Refat Chubarov a signalé que les forces de sécurité armées russes bloquaient une des rues du village de Novoklenove dans le district de Belogorsk dans la Crimée occupée par la Russie.

Dans le même temps, aucun des sites Web des agences de la Crimée contrôlée par le Kremlin n'a signalé d'opérations dans le district de Belogorsk.


Autre consécuence du pont de Kerch:

Kerch bridge and Tavrida highway: Russian occupants demolish houses and evict people. VIDEO

Le pont de Kerch et l'autoroute de Tavrida: les occupants russes démolissent les maisons et expulsent les gens. VIDÉO

Russian authorities are demolishing property of residents of the occupied Crimea to construct the Kerch bridge and federal highway Tavrida that leads to it.

Censor.NET reports citing Radio Svoboda.

The first to lose their homes over the future Kerch bridge were 80 families who resided along Tsementna Slobidka Street in Kerch. Crimean officials promised them equal housing, but instead offered homes with leaking drainage, mold, and halls in walls. The people haven't received documents for ownership for the new homes and compensation for the lost housing.

Les autorités russes démolissent la propriété des résidents de la Crimée occupée pour construire le pont de Kerch et l'autoroute fédérale Tavrida qui l'entraîne.
Censor.NET rapports citant Radio Svoboda.

Les premiers à perdre leurs maisons au cours du futur pont de Kerch étaient 80 familles qui résidaient le long de la rue Tsementna Slobidka à Kerch. Les responsables de la Crimée leur ont promis un logement égal, mais ont offert des maisons avec un drainage, des moisissures et des salles dans les murs. Les personnes n'ont pas reçu de documents pour la propriété des nouvelles maisons et une compensation pour les logements perdus.


Chargez la vidéo
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Ven 11 Aoû - 11:13

Александр a écrit:Симферополь
Жуткое видео задержания пожилого крымского активиста Сервера Караметова Рекомендую к просмотру в Европах

Simferopol
Une étrange vidéo de la détention d'un ancien activiste de la Crimée Serveur Karametov Je recommande de regarder en Europe




https://www.facebook.com/zair.smedlya/videos/vb.100000755315811/1430111503690680/?type=2&theater
A propos de ce malheureux:

Amnesty International demande la libération immédiate du vieil activiste tatar de Crimée

Server Karametov

Amnesty International has urged authorities in Russia-controlled Crimea to immediately release a 76-year-old Crimean Tatar activist from jail.

In its August 10 statement, Amnesty said that Server Karametov is "a prisoner of conscience, with Parkinson’s disease, who must be immediately and unconditionally released."

Karametov was detained on August 8 while demonstrating in the Crimean capital, Simferopol, in support of Ahtem Chiygoz, who is currently on trial, and other Crimean Tatars who have been prosecuted by Russia since it seized the Ukrainian peninsula in 2014.



Karametov was found guilty of disobeying police, jailed for 10 days, and fined 10,000 rubles ($165).



Russia has been sharply criticized by international rights groups and Western governments for its treatment of members of the indigenous Turkic-speaking Crimean Tatar minority.



The majority of Crimean Tatars opposed the Russian takeover of their historic homeland.

Amnesty International a exhorté les autorités de la Crimée contrôlée par la Russie à libérer immédiatement un activiste tatar de Crimée de 76 ans de la prison.



Dans sa déclaration du 10 août, Amnesty a déclaré que le Serveur Karametov est «un prisonnier d'opinion, avec la maladie de Parkinson, qui doit être libéré immédiatement et inconditionnellement».

Karametov a été détenu le 8 août alors qu'il manifestait dans la capitale de Crimée, Simferopol, à l'appui d'Ahtem Chiygoz, qui est actuellement jugé, et d'autres Tatars de Crimée qui ont été poursuivis par la Russie depuis qu'elle a saisi la péninsule ukrainienne en 2014.

Karametov a été reconnu coupable de désobéir à la police, emprisonné pendant 10 jours et condamné à une amende de 10 000 roubles (165 $).

La Russie a été vivement critiquée par les groupes de défense des droits de l'homme et les gouvernements occidentaux pour le traitement des membres de la minorité indigène de Tatar de Crimée de langue turque.

La majorité des Tatars de Crimée s'opposent à la reprise de leur patrie historique par la Russie.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Ven 11 Aoû - 15:39

Les missiles russes de Crimée peuvent atteindre l'Europe et le Moyen-Orient



Russia has equipped the ships of its Black Sea Fleet with Kalibr-NK missiles that have a range of about 2,500 kilometers. 

If the ships of this class are stationed in the annexed Crimea, such missiles may reach European countries, as well as the Middle East, North Africa, Western Asia and the Suez Canal, the press service of the Ukrainian Ministry for Temporary Occupied Territories and Internally Displaced Persons reported. 

"The Russian Federation has created in the Autonomous Republic of Crimea a militarized zone that is not accessible to international control and monitoring. Modern military armaments and military equipment continue to flow to the peninsula. According to the latest statements made by some politicians and public figures in several European countries, not everyone fully understands the nature and reality of a threat to the entire continent as a result of annexation and subsequent militarization of Crimea," the report says.

According to the ministry, in December 2015, the Russian Black Sea Fleet was replenished by two small missile ships, the Zeleny Dol and the Serpukhov, equipped with Kalibr-NK missile systems. According to military experts and Russian media reports, these missile systems, using 3M14 (SS-N-27 Sizzler) missiles, allow them to hit targets at distances up to 2,500 kilometers.

"In the conditions of the stationing of the ships of this class in Crimea, in the damage radius are European countries - from Romania to France and Scandinavian countries, as well as countries of the Middle East, North Africa, Western Asia and an important strategic object - the Suez Canal," the report says.

The ministry also noted that Russia consciously relies on ships of this type, since the 1987 Intermediate-Range Nuclear Forces Treaty forbids the ground-based deployment of cruise missiles similar to 3M14s in terms of range, while a ship carrying such missiles is relatively inexpensive and enjoys the advantage of fire from the water areas, where it can be protected by coastal forces.

"The Zeleny Dol and Serpukhov warships are currently part of the Russian Baltic Fleet, which makes it possible to use them within a circle with a radius of 2,500 kilometers, with a center in the Kaliningrad region. Almost all European countries, including Iceland, are in the danger zone. It should be noted that on this territory there are 20 nuclear power plants and 139 chemical enterprises of the European Union," the ministry said.

It also recalled that on August 19, 2016, these ships, which at that time were part of the Russian Black Sea Fleet, carried out three missile strikes against Syria.

The ministry said that Russia continues to exert military pressure on Europe to achieve political goals and creates a threat to the existence of peace not only in Ukraine, but also throughout the European region.

La Russie a équipé les navires de sa flotte de la mer Noire avec des missiles Kalibr-NK qui ont une portée d'environ 2 500 kilomètres.

Si les navires de cette classe sont stationnés dans la Crimée annexée, de tels missiles peuvent atteindre les pays européens, ainsi que le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord, l'Asie occidentale et le canal de Suez, le service de presse du ministère ukrainien des territoires occupés temporairement et à l'interne
Les personnes déplacées ont signalé.

"La Fédération de Russie a créé dans la République autonome de Crimée une zone militarisée qui n'est pas accessible au contrôle et au contrôle internationaux. Des armements militaires modernes et du matériel militaire continuent de circuler dans la péninsule. Selon les dernières déclarations faites par certains politiciens et personnalités publiques
Dans plusieurs pays européens, tout le monde ne comprend pas complètement la nature et la réalité d'une menace pour l'ensemble du continent à la suite de l'annexion et de la militarisation ultérieure de la Crimée ", indique le rapport.

Selon le ministère, en décembre 2015, la flotte russe de la mer Noire a été reconstituée par deux petits navires à missiles, Zeleny Dol et Serpukhov équipés des systèmes de missiles Kalibr-NK.
Selon les experts militaires et les rapports des médias russes, ces systèmes de missiles utilisant des missiles 3M14 (SS-N-27 Sizzler) leur permettent de toucher des cibles à des distances allant jusqu'à 2 500 kilomètres.

"Dans les conditions de stationnement des navires de cette classe en Crimée, dans le rayon du dommage sont les pays européens - de la Roumanie à la France et des pays scandinaves, ainsi que des pays du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord, de l'Asie occidentale et d'une stratégie stratégique
Objet - le canal de Suez ", indique le rapport.

Le ministère a également noté que la Russie s'appuie consciemment sur des navires de ce type, étant donné que le Traité sur les forces nucléaires de 1987 a interdit le déploiement terrestre de missiles de croisière semblables aux 3M14 en termes de portée, alors qu'un navire transportant de tels missiles est relativement peu coûteux et
Bénéficie de l'avantage du feu des zones d'eau, où il peut être protégé par les forces côtières.

"Les navires de guerre Zeleny Dol et Serpukhov font actuellement partie de la flotte de la Baltique russe, ce qui permet de les utiliser dans un cercle d'un rayon de 2 500 kilomètres, avec un centre dans la région de Kaliningrad. Presque tous les pays européens, y compris l'Islande, sont
Dans la zone dangereuse. Il convient de noter que sur ce territoire, il y a 20 centrales nucléaires et 139 entreprises chimiques de l'Union européenne ", a déclaré le ministère.

Il a également rappelé que le 19 août 2016, ces navires, qui faisaient alors partie de la flotte russe de la mer Noire, ont effectué trois attaques de missiles contre la Syrie.

Le ministère a déclaré que la Russie continue d'exercer une pression militaire sur l'Europe pour atteindre des objectifs politiques et crée une menace pour l'existence de la paix non seulement en Ukraine, mais aussi dans toute la région européenne.


avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  steven21 le Lun 21 Aoû - 13:38

grosse montée des eaux ? en crimée 

avatar
steven21

Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Lun 21 Aoû - 15:11

Il fait mauvais j'ai vu. Wink

Crimée. Un film sur le conflit de 2014 du point de vue russe



Fin septembre sortira en Russie le film « Crimée » réalisé par Alexei Pimanov .

Un film qui – au même titre qu’Hollywood produit fréquemment des grands blockbusters mettant en avant le patriotisme américain – ferait (les médias occidentaux qui l’ont commenté ne l’ont pas encore vu) l’éloge de la politique de Vladimir Poutine, notamment en 2014, lorsque ce dernier a envoyé l’armée russe pour annexer/libérer selon le point de vue, la Crimée, alors ukrainienne.

Le point de vue du réalisateur, est de montrer, à travers une histoire d’amour, comment l’annexion de la péninsule de Crimée par les troupes russes en 2014 a évité un bain de sang. Cette annexion/libération (qui sommes nous, de Bretagne, pour juger des événements géopolitiques compliqués, dont nous ne maîtrisons par tous les tenants et les aboutissants ?) avait à l’époque entraîné de lourdes sanctions contre Moscou (avec pour le coup des répercussions en Bretagne avec notamment l’embargo russe).

Mais également une condamnation de « la communauté internationale », qui avait par ailleurs reconnu l’indépendance du Kosovo Serbe il y a quelques années …
En Russie toutefois, l’annexion de la Crimée a été un tournant, puisqu’elle a signifié le retour du pays en tant que puissance mondiale majeure, ce qu’elle n’était plus depuis l’effondrement de l’URSS.

Le film raconte plus précisément l’histoire d’une romance entre une jeune femme de Kiev, qui soutient la révolution ukrainienne du Maïdan, avec un homme de Sébastopol qui rejoint la résistance pro-russe après le succès de cette révolution.

Alexei Pimanov, le réalisateur, a déclaré que le film est consacré aux officiers ukrainiens et russes qui ont refusé de s’entretuer et ont ainsi évité un effusion de sang à grande échelle lors de la prise de contrôle de la Crimée par la Russie.  « Nous voulions faire un film sur la façon dont nous devons nous aimer et ne pas nous tuer », a-t-il déclaré.

En Ukraine le film ne sera pas diffusé, étant considéré comme une apologie de l’invasion de la Crimée.  Le réalisateur y est d’ailleurs persona non grata depuis 2014, depuis les mesures d’interdiction du territoire décidées par les autorités ukrainiennes et visant des personnalités politiques et culturelles russes.

Pimanov a insisté sur le fait que le film  n’est pas, selon lui,  un film de propagande. Il est financé en partie par le ministère de la défense de la Russie tout de même ; mais en France, le cinéma n’est-t-il pas lui aussi financé par certains ministères ?

Impossible de savoir si le film sortira sur grand écran ailleurs qu’en Russie et qu’au Belarus. Il faudra pour cela lui trouver quelques distributeurs courageux, puisque ne suivant pas les consignes officielles de boycott. En attendant, voici le trailer (ci-dessous), et nous ne manquerons pas d’en faire une critique dès son visionnage.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  steven21 le Lun 21 Aoû - 15:35

c est devenu une guerre cinematographique entre le film cyborg ( coté ukrainien ) et ce film...
avatar
steven21

Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Lun 21 Aoû - 16:10

Exactement.
Un coup d'un côté, hop je rend la pareille de l'autre . . .
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Lun 21 Aoû - 19:35

Александр a écrit:Exactement.
Un coup d'un côté, hop je rend la pareille de l'autre . . .
Bof ! totalement inintéressant  Evil or Very Mad Je préfère aller voir le prochain James Bond  Laughing
avatar
Caduce62

Messages : 5127
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mar 22 Aoû - 8:30

Bof bof, suis pas vraiment preneur de ce genre là. Wink

Bon article (en anglais) sur le sujet:

La fermeture du détroit de Kerch est la dernière attaque de la Russie sur la souveraineté ukrainienne
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mer 23 Aoû - 12:23

Les patriotes de l'Ukraine à Sébastopol ont manifesté à l'occasion du jour du drapeau national.



Dans la Crimée occupée, les patriotes d'Ukraine tiennent un rassemblement en l'honneur du Jour du drapeau national. Plus de vingt personnes ont été photographiées sur le talus de Sébastopol vêtues de jaune et de bleu, les couleurs du drapeau national.

Le résident de Sébastopol Tetiana Moskalenko a écrit à ce sujet sur Facebook.

"Félicitations à notre Ukraine lors de la journée du drapeau national et du jour de l'indépendance! Vous êtes dans nos coeurs", a écrit Moskalenko.



app-facebook
Tatyana Moskalenko

il y a 4 heures


Вітаємо нашу Україну з Днем Прапора і Днем Незалежності!!!

З тобою в серці.
Certaines personnes sont venues au flash mob avec les enfants.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Fredbreizh le Mer 23 Aoû - 12:46

Dans une Crimée occupée par les troupes Russes, tous ces gens font preuve d'un sacré courage !!!

Fredbreizh

Messages : 622
Date d'inscription : 02/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Mer 23 Aoû - 13:09

Exactement Exclamation  Et ils ne sont pas les seuls.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Caduce62 le Dim 27 Aoû - 0:57

Russian banks cut off from SWIFT for working in Crimea


The main Russian bank working in Russian-occupied Crimea and one other have been informed that the company providing their connection to the SWIFT network will terminate its services from 31 August.  According to Vedomosti’s two unnamed sources, Finastra has taken the decision because both the Russian National Commercial Bank [RNCB] and Tempbank, in which Russia’s Central Bank has introduced temporary administration, are under international sanctions.  In the case of RNCB, this is specifically over its work in Crimea.

According to one of the sources, RNCB and Tempbank differ from most other Russian banks, in that the crucial technology required for the SWIFT connection is provided by Finastra and not by SWIFT (Alliance Access) directly.

It would be possible for the banks to come to an arrangement with another provider of the software, though time is running out to do this without being cut off from SWIFT.  A representative of RNCB told Vedomosti that Finastra’s decision would not impact upon the bank’s business and its clients.  The person who is also unnamed was not prepared to say whether they were looking for another company to replace Finastra.

SWIFT basically enables Russian banks to offer international services, and this has been one of the main reasons why it is seen as a powerful method for exerting pressure on Russia to stop breaching international law through its ongoing occupation of Crimea and military aggression in eastern Ukraine.

SWIFT refused to block Russian use of its network over its aggression against Ukraine, though it has previously disconnected all Iranian banks.  In a statement issued on October 6, 2014, it asserted that “SWIFT will not make unilateral decisions to disconnect institutions from its network as a result of political pressure.  SWIFT regrets the pressure, as well as the surrounding media speculation, both of which risk undermining the systemic character of the services that SWIFT provides its customers around the world. As a utility with a systemic global character, it has no authority to make sanctions decisions.”.

This refusal and the arguments presented have up till now not been directly challenged.  Finastra has, however, understood that its continued servicing of banks that are subject to sanctions for their major role in Crimea directly implicates the international company itself.

It is very clear why SWIFT does not wish to block Russian banks.  Despite the relative or extreme poverty in which a huge number of Russians live, there are large amounts of money travelling abroad, and foreign companies are not too bothered where such wealth came from.

While international sanctions mostly target certain individuals, and the retaliatory measures hurt ordinary Russians, disconnection from SWIFT would hit Russia’s leaders and others directly implicated in Russia’s breach of international law over Ukraine.

They would almost certainly ‘persuade’ those responsible to release the 45 Ukrainians illegally held prisoner in Russia and occupied Crimea, as well as the over 130 POW and civilian hostages that the Kremlin’s proxies in Donbas are holding in custody.

In its excuses for not disconnecting Russian banks, SWIFT claimed that “being EU-based, SWIFT complies fully with all applicable European law”.

It seems the UK-based Finastra had reason to believe that this was not the case.
http://khpg.org/en/index.php?id=1503759946

La principale banque russe travaillant dans la Crimée occupée par la Russie et une autre ont été informées que la société fournissant leur connexion au réseau SWIFT mettra fin à ses services à partir du 31 août. Selon les deux sources non identifiées de Vedomosti, Finastra a pris la décision parce que tant la Banque nationale russe (RNCB) que Tempbank, dans laquelle la Banque centrale de Russie a introduit une administration temporaire, sont soumises à des sanctions internationales. Dans le cas du RNCB, cela concerne spécifiquement son travail en Crimée.

Selon une des sources, RNCB et Tempbank diffèrent de la plupart des autres banques russes, en ce sens que la technologie cruciale requise pour la connexion SWIFT est fournie par Finastra et non par SWIFT (Alliance Access) directement.

Il serait possible pour les banques de s'entendre avec un autre fournisseur du logiciel, même si le temps est écoulé pour le faire sans être coupé de SWIFT. Un représentant de RNCB a déclaré à Vedomosti que la décision de Finastra n'aurait pas d'incidence sur les activités de la banque et ses clients. La personne qui n'a pas encore été nommée n'était pas prête à dire si elle recherchait une autre entreprise pour remplacer Finastra.

SWIFT permet essentiellement aux banques russes d'offrir des services internationaux, ce qui a été l'une des principales raisons pour lesquelles il est perçu comme une méthode puissante pour exercer une pression sur la Russie pour empêcher de violer le droit international grâce à son occupation continue de la Crimée et à l'agression militaire dans l'est de l'Ukraine.

SWIFT a refusé de bloquer l'utilisation russe de son réseau sur son agression contre l'Ukraine, bien qu'elle ait déjà déconnecté toutes les banques iraniennes. Dans un communiqué publié le 6 octobre 2014, il a affirmé que "SWIFT ne prendra pas les décisions unilatérales de déconnecter les institutions de son réseau en raison de la pression politique. SWIFT regrette la pression, ainsi que la spéculation des médias environnants, qui risquent de compromettre le caractère systémique des services que SWIFT fournit à ses clients dans le monde entier. En tant qu'utilitaire avec un caractère global systémique, il n'a pas le pouvoir de prendre des décisions en matière de sanctions ".

Ce refus et les arguments présentés n'ont jusqu'à présent pas été directement contestés. Cependant, Finastra a compris que son service continu des banques qui font l'objet de sanctions pour leur rôle majeur en Crimée implique directement l'entreprise internationale elle-même.

Il est très clair pourquoi SWIFT ne souhaite pas bloquer les banques russes. Malgré la pauvreté relative ou extrême dans laquelle vit un grand nombre de Russes, il y a de grandes quantités d'argent à l'étranger, et les entreprises étrangères ne sont pas trop gênées par l'origine de cette richesse.

Alors que les sanctions internationales concernent principalement certains individus et que les mesures de représailles nuisent aux Russes ordinaires, la déconnexion de SWIFT frapperait les dirigeants russes et d'autres directement impliqués dans la violation par la Russie du droit international par rapport à l'Ukraine.

Ils seraient presque certainement «persuader» les responsables de libérer les 45 Ukrainiens détenus illégalement en Russie et occuperaient la Crimée, ainsi que les plus de 130 prisonniers de guerre et les otages civils que les procurations du Kremlin à Donbas détenaient en détention.

Dans ses excuses pour ne pas déconnecter les banques russes, SWIFT a affirmé que "étant basé sur l'UE, SWIFT respecte pleinement toutes les lois européennes applicables".

Il semble que le Finastra basé au Royaume-Uni ait eu des raisons de croire que ce n'était pas le cas.
avatar
Caduce62

Messages : 5127
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Crimée = Mont St Michel ?

Message  Caduce62 le Lun 28 Aoû - 16:45

Les autonomistes bretons vont ils annexer le Mont Saint Michel comme Poutine avec la Crimée  lol! 


Le Mont-Saint-Michel est-il breton ou normand ?
Le monument historique est peut-être l’objet de la querelle la plus connue du pays. Proclamé normand, revendiqué par les Bretons, qu’en est-il vraiment de l’histoire du rocher devenu mont ?

LE MONDE | 28.08.2017 à 12h42 | Par Gary Dagorn

Monument historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 et visité par 1,3 million de touristes chaque année, le Mont-Saint-Michel est aussi l’objet de l’une des querelles les plus célèbres du pays, Bretons et Normands s’écharpant régulièrement autour de l’appartenance du célèbre rocher. La dernière escarmouche en date remonte au mois d’avril 2017, lorsque le maire d’Avranches (Manche) a critiqué la présence du Mont sur des cartes touristiques bretonnes, dénonçant une « annexion ». Laughing
La longue histoire de la « merveille de l’Occident », comme il est parfois surnommé, est pourtant bien connue et documentée par les historiens.
Elle débute en l’an 709 sur ce qui n’est alors qu’un simple rocher granitique de quatre hectares émergeant au sein d’une large baie à la frontière entre l’Avranchin, dans le sud de l’actuel département de la Manche, et le royaume breton du Domnonée, dans lequel est situé le fameux rocher.


Une modeste première église
En cette année 709, donc, Aubert, évêque d’Avranches, fit construire une modeste première église sur le rocher vierge après – selon la légende – que l’archange Saint-Michel lui fut apparu trois fois pour le lui ordonner. Malgré la difficulté d’accès au rocher, qui lui vaut d’être surnommé « Mont-Saint-Michel au péril de la mer », l’église, où officient une douzaine de chanoines, accueille moult pèlerins et accroît doucement sa renommée.
En 849, cent quarante ans plus tard, la fusion des petits royaumes qui composaient la Bretagne armoricaine donne naissance au royaume unifié de Bretagne, qui annexe deux ans plus tard la partie orientale de l’Armorique et les terres sur lesquelles est situé le Mont. Celui-ci est alors toujours en terres bretonnes et non dans l’Avranchin, qui est délimité par la Sélune (un cours d’eau situé à l’est du Mont).
Les raids vikings sur la France s’intensifiant tout au long du IXe siècle, le roi de France Charles le Chauve ne peut lutter sur tous les fronts contre les invasions scandinaves et décide de céder en 867 le Cotentin (et l’Avranchin) au jeune royaume de Bretagne et à son troisième roi, Salomon, en échange de son aide pour repousser les assauts Vikings. Le diocèse d’Avranches passe en terres bretonnes, mais reste rattaché à l’archidiocèse de Rouen. Le Mont est lui resté en Bretagne.
Cette situation pour le moins compliquée ne durera pas très longtemps, puisque Raoul, roi des Francs, rendra le Cotentin au duché de Normandie en 933.


Ni normand ni breton : un Mont « insoumis »
Craignant l’influence bretonne sur le Mont, Richard 1er, duc de Normandie, décide d’implanter une communauté d’une trentaine de moines bénédictins venus de l’abbaye de Saint-Wandrille (Seine-Maritime) afin de remplacer les religieux précédents, jugés trop proches du comte de Rennes et ayant négligé leur mission. Une église (Notre-Dame-sous-Terre) est alors élevée sur le rocher et domine le Mont.
De 966 au début du siècle suivant, le développement de l’activité du Mont-Saint-Michel se poursuit de façon relativement indépendante, loin du pouvoir rouennais. La domination normande est évanescente. Dirigée par des abbés non normands et peuplée de moines francs pour la plupart, l’abbaye montoise conduit sa propre politique d’expansion patrimoniale, indépendamment des frontières. Elle profite notamment de l’absence d’évêque à Avranches jusqu’en 990. Le texte fondateur de l’abbaye bénédictine indique par ailleurs le droit de sa communauté à la libre élection de l’abbé. Jusqu’au début du XIe siècle, le Mont ne fut ni breton ni normand, mais d’abord bénédictin.


Au XIe siècle, la prise de contrôle par les Normands
Au début du XIe siècle, les Normands vont progressivement intensifier leurs efforts de domination sur la région du Mont-Saint-Michel. En 1009, Richard II fait preuve d’un premier acte d’autorité en imposant l’abbé Hildebert à la communauté bénédictine, remerciant au passage l’ancien abbé Mainard II.
Peu après son accession au pouvoir en 1027, Robert 1er de Normandie décide de repousser la frontière de l’Avranchin, alors délimitée par le cours d’eau la Sélune, jusqu’à un autre cours d’eau, le Couesnon, faisant passer le rocher définitivement en terres normandes. En parallèle de la maîtrise territoriale, les Normands entreprennent les premières constructions d’ampleur sur le rocher. De 1023 à 1085, la construction de l’église abbatiale est engagée sur le plateau supérieur du rocher, au-dessus de Notre-Dame-sous-Terre, qui est renforcée et entourée de cryptes construites pour recevoir l’imposante abbatiale de 80 mètres de longueur.
Puis, de 1212 à 1228, sera construit l’imposant bâtiment surnommé « la Merveille » sur la face nord du rocher. Ce bâtiment gothique spectaculaire, de 35 mètres de hauteur et soutenu par seize puissants contreforts, est considéré comme une prouesse technique. Il constitue aujourd’hui la limite nord des constructions humaines fondées sur le rocher (à l’exception de la chapelle Saint-Aubert, construite presque au niveau de la baie).


Le Couesnon aurait-il changé de lit ?
Les activités et la communauté du Mont s’agrandiront autant que sa renommée dans le monde chrétien. Le Mont prit sa forme pyramidale actuelle en 1897, lorsque furent installées au sommet de l’abbatiale la flèche en cuivre et la sculpture représentant saint Michel, trônant à 160 mètres au-dessus de la baie. Sa célébrité croîtra encore avec l’essor du tourisme, qui en fera le deuxième monument le plus visité de France.
Un statut qui attire, depuis, bien des convoitises de l’autre côté du Couesnon. C’est précisément sur le lit de ce cours d’eau que s’appuient les revendications bretonnes d’aujourd’hui pour arguer de l’appartenance passée du Mont-Saint-Michel. Et il est vrai que le cours d’eau a en effet pu changer de lit, comme peut le laisser penser la présence de la commune « Roz-sur-Couesnon » à 5 kilomètres à l’ouest de son actuel lit. Mais sans traces écrites d’un tel événement, il sera difficile de vérifier qu’un jour « le Couesnon, dans sa folie, a mis le Mont en Normandie. »
Au-delà des différends historiques, le Mont-Saint-Michel reste un enjeu touristique et culturel commun que les deux régions savent valoriser et préserver. En témoignent les importants travaux de désensablement du Mont récemment achevés, que chaque rive du Couesnon a financés.

Sources : Bretons et Normands au Moyen Age – Rivalités, malentendus, convergences, sous la direction de Bernard Merdrignac et Joëlle Quaghebeur (Presses universitaires de Rennes, 2008) et Le Mont-Saint-Michel, 13 siècles d’histoire, de Henry Decaens (Editions Ouest-France, 2008)

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/08/28/le-mont-saint-michel-est-il-breton-ou-normand_5177569_4355770.html#HBbfHrVKoYqqLFcQ.99
avatar
Caduce62

Messages : 5127
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Thuramir le Mar 29 Aoû - 23:32

Caduce62 a écrit:Russian banks cut off from SWIFT for working in Crimea

Il est très clair pourquoi SWIFT ne souhaite pas bloquer les banques russes. Malgré la pauvreté relative ou extrême dans laquelle vit un grand nombre de Russes, il y a de grandes quantités d'argent à l'étranger, et les entreprises étrangères ne sont pas trop gênées par l'origine de cette richesse.

Alors que les sanctions internationales concernent principalement certains individus et que les mesures de représailles nuisent aux Russes ordinaires, la déconnexion de SWIFT frapperait les dirigeants russes et d'autres directement impliqués dans la violation par la Russie du droit international par rapport à l'Ukraine.

Cette information, qui paraît anodine, constitue en fait le véritable nœud du problème de la corruption et de tous les actifs illégaux détenus sous forme de monnaie scripturale. Aussi bien les mouvements criminels que les personnes les plus riches qui veulent cacher leurs fonds le déposent dans des banques off-shore. Les banques les plus « discrètes » sont situées dans certains Etats des Caraïbes, du Pacifique et de l’Asie.
Cela fait belle lurette que tout le monde sait cela, mais, alors qu’il suffirait de sortir ces pays du système Swift pour leur créer d’inextricables problèmes, les politiciens de tous les pays ne prennent aucune mesure en ce sens, l’UE en tête.
Cela créerait d’énormes problèmes pour les oligarques, qui ne pourraient plus transférer leurs fonds électroniquement, de banque à banque avec le système existant, et qui devraient trouver des voies alternatives.
Autant dire qu’une telle mesure d’exclusion du système Swift toucherait toutes les personnes (physiques et morales) du monde entier (Etats-Unis, Chine, Russie, UE, etc), qui cachent des fonds monétaires dans les paradis fiscaux ou qui n'appliquent pas de lois sur le blanchiment.
Le monde politique est parfaitement conscient de cela et, face à son inaction depuis des décennies, on ne peut qu’en déduire qu’il est complice du système en place et qu’il joue la montre, en espérant que cela ne se fera jamais ou qu’un autre système se mette sa place au cas où cela se ferait.
avatar
Thuramir

Messages : 2645
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Александр le Jeu 31 Aoû - 15:07

КРЫМский бандеровец‏ @CrimeaUA1                   

Крым.Жители Яны-Капу (Красноперекопска) делятся в соцсетях фотографиями превращения Северного Крым в солевую пустыню.Скоро будет нечего пить

Crimée. Les habitants de Yana-Kapu (Krasnoperekopsk) sont divisés en réseaux sociaux par des photographies de la transformation de la Crimée du Nord en désert de sel. Bientôt il n'y aura rien à boire







avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Crimée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum