le retour de la guerre froide?

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  benoit77 le Mar 5 Juin - 15:42

Personne ne pensait que la Russie annexerait la Finlande, signerait le pacte Molotov-Ribentrop, demanderait aux US de lui fournir du matériel militaire pour se défendre d'Hitler, cacherait cela de son histoire, prendrait le pouvoir sur une moitié de l'europe....
Personne ne pensait que le mur du bloc soviétique tomberait,  que la Russie ferait une deuxième guerre en Tchetchénie, que la Russie ferait la guerre avec la Georgie, pisserait sur le mémorandum de Budapest, annexerait la Crimée, ferait une guerre hybride mais surtout lâche dans le dombass......
Personne ne pensait que la Russie tirerait sur le MH17, mentirait sur le sujet, ferait des provocations militaires contre l'Otan chaque semaine depuis 4 ans, ......

Ces pays du nord ont décidé en l'état actuel des choses que la Fédération de Russie représente une réelle menace à leur indépendance, à court terme, se réorganisent et ré-équipent en conséquence.
Je pense qu'ils ne sont pas cons ! depuis 2014 Daesh c'est moins de 1000 morts, l'agression russe c'est plus de 10000 en europe !  les mêmes russes qu'ils ont quasiment à leurs portes. je crois que l'histoire et l'actuel ça les fait réfléchir.
avatar
benoit77

Messages : 2125
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  lemonline le Mar 5 Juin - 16:43

On ne peut pas nier l'histoire, même si il ne faut pas faire d'amalgame et être plus précis dans les faits énoncés.

Mais le monde d'aujourd'hui n'est-il pas un tantinet différent de celui d'avant 1945?

N'y a-t'il pas des éléments aujourd'hui qui vont à l'encontre des faits passés? Des bombes atomiques par exemple? Des changements de régime?

Faut-il considérer les régimes actuels avec ceux d'hier?

N'y a-t'il pas eu des tensions (c'est un euphémisme) durant la précédente guerre froide qui ont été désamorcées parce que personne ne voulait lâcher du nucléaire?
avatar
lemonline

Messages : 513
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Mar 5 Juin - 18:27

lemonline a écrit:Sincèrement, penses-tu un seul instant que la Russie risquerait de s'aventurer dans les pays baltes, en Pologne, puis en Suède?

Il faut poser la question aux intéressés bounce bounce bounce
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  lemonline le Mar 5 Juin - 19:52

travellergillou76 a écrit:
lemonline a écrit:Sincèrement, penses-tu un seul instant que la Russie risquerait de s'aventurer dans les pays baltes, en Pologne, puis en Suède?

Il faut poser la question aux intéressés bounce bounce bounce

Ce ne sont pas les intéressés qui ont posté le sujet.
avatar
lemonline

Messages : 513
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Mar 5 Juin - 23:18

lemonline a écrit:Sincèrement, penses-tu un seul instant que la Russie risquerait de s'aventurer dans les pays baltes, en Pologne, puis en Suède?

Avant 2014, peu pensaient que la Russie oserait annexer la Crimée.
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Origin le Mer 6 Juin - 9:08

L'Annexion de la crimée n'a été possible qu'avec la corruption et la guerre hybride ... et surtout le laisser aller de l'Europe.

Faut pas oublier que Poutine a été le premier chef d'état ... à déclaré qu'il utiliserait l'arsenal nucléaire en cas de mouvement de pays EU sur l'annexion de la Crimée ... mais ca les pro-poutine semble l'oublier ... fin ... de toute façon les pro-poutine à part sur libération et RT-Proutnik

Tous les pays EU n'ont plus depuis la chute du mur , augmenter leur arsenal militaire .... quand on sait que la russie à déployer plus de char de combat dans l'est de l'Ukraine que le nombre de char de combat disponible dans l'inventaire de l'armée Allemande ...

Sinon pour la propagande bidon de Poutine sur ces nouvelles armes ...

https://www.youtube.com/watch?v=sGViQxiihjo

En fait il fait exactement ce pourquoi l'URSS est tombé ... il va faire la course aux armes ... sauf qu'il oublie juste un élément ... la chine attend patiemment la chute de la Russie pour la dépecée.

Et il peut faire ce qu'il veut, dire ce qu'il veut ... il ne pourra jamais gagner une course aux armements avec les US ... puisque le coeur de la politique US qu'on l'aime ou pas ... est le libéralisme à son paroxysme... ou vendre est plus important que tout !

Et le retour des russes en Afrique , étrange ... ainsi que la chine ... à coup de pot de vins, facile ... avant c'étaient les méchants collons Européens qui mettaient l'Afrique à l'esclavage.
Maintenant ils auront droit au chinois qui vont investir mais ... dont les emplois seront pourvus majoritairement par des chinois ... et les tâches ingrâte par des locaux ...
Et la Poutinocratie russe ... basé sur la corruption et la vente d'arme...

Et quand ils auront bien dépecée l'Afrique et qu'il ne restera plus rien ... j'attend de lire les réactions  .... les chinois ont déja dépecé l'afrique des bois rares ....

Origin

Messages : 15
Date d'inscription : 03/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  lemonline le Mer 6 Juin - 12:23

Le développement économique est en arrière fond de l'ensemble du jeu géopolitique. Les armes utilisées pour parvenir à ses fins dépendent entièrement des possibilités des uns et des autres, du contexte et de la zone d'influence. Ces armes sont économiques, militaires, les services secrets et de plus en plus la cyber menace.

Les USA mènent une guerre économique agressive, à coups de millions de dollars et de leur puissance militaire. Ils sont capables d'intervenir à n'importe quel endroit dans le monde, en utilisant les moyens adéquats à la situation. (en tout cas, de leur point de vue)

La Russie ne sait que montrer les dents et sortir les muscles envers les grands de ce monde, et pourrir les situations dans sa zone d'influence.

La Chine reste en retrait dans le jeu géopolitique (hors de sa zone d'influence), mais est suffisamment puissante économiquement et militairement pour dissuader quiconque de venir les chatouiller.

Et globalement, tous les autres pays se rallient à l'un ou l'autre des 3 précédemment cités, en fonction des enjeux du moment. C'est évidemment caricatural, il y a plein de situations particulières. (Israël, Inde, Brésil...)

Pour revenir dans le sujet de départ, l’annexion de la Crimée est une copie conforme de ce qu'il s'est passé en Géorgie. Qu'on ne l'ait pas vu venir est une grosse erreur stratégique, et je ne suis pas certain que personne n'a jamais considérer cette possibilité. Je pense plutôt qu'on a crû qu'ils n'oseraient pas le faire. Mais une des forces de la Russie, est probablement de savoir mesurer ce que nous occidentaux sommes capables de faire ou pas.
La guerre hybride menée dans le Donbass ressemble également beaucoup à ce qu'il s'est passé en Géorgie. Même cause, mêmes effets.

Pour la Pologne et les pays Baltes, c'est trop tard. Ces pays font partie de l'UE et de l'Otan. Mener une action contre ces pays aurait une toute autre portée que d'agir contre la Géorgie et contre l'Ukraine. A plus forte raison contre la Suède qui n'a pas du tout les mêmes antécédents historiques que les ex-pays de l'URSS.

Pour ce qui est de la Suède, entre autres, de réveiller ses moyens militaires et de ré-organiser une défense digne de ce nom, de mon point de vue ils ont complètement raison et on devrait tous le faire.

On parle de l'armée allemande quasi inexistante, mais même nous en France on a de très lourdes lacunes à combler. On est tous obligés de compter soit sur les USA (nous pays européens, Australie, Japon...), soit sur les Russes (régimes autoritaires tels que la Syrie et l'Iran), soit sur les Chinois (Corée du nord).

Les dernières interventions militaires françaises se sont appuyées sur des moyens logistiques soit Russes (Avions Antonov pour aller en Afrique) soit Américains. Il n'y a qu'à voir le périple de nos avions sur la Syrie, obligés de partir de loin avec moultes ravitaillements aériens, car le seul point de départ mobile est en maintenance à Toulon... Heureusement que ce n'était qu'un one shot. Dans un conflit plus poussé, c'est ingérable.

En conclusion, je pense (à moins d'avoir un fou furieux), que comme du temps de la première guerre froide, personne n'est prêt à se lancer dans un conflit nucléaire, et que ça implique des possibilités de conflit limités. Mais qui demeurent des problèmes à gérer.
avatar
lemonline

Messages : 513
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Krispoluk le Mer 6 Juin - 13:24

lemonline a écrit:
Les dernières interventions militaires françaises se sont appuyées sur des moyens logistiques soit Russes (Avions Antonov pour aller en Afrique) soit Américains. Il n'y a qu'à voir le périple de nos avions sur la Syrie, obligés de partir de loin avec moultes ravitaillements aériens, car le seul point de départ mobile est en maintenance à Toulon... Heureusement que ce n'était qu'un one shot. Dans un conflit plus poussé, c'est ingérable.

Je ne répondrai que sur l'aspect militaire des choses, quoiqu'on pourrait aussi discuter des aspects politiques précédents, mais bon... Je ne vais pas réagir sur tout... Suspect 

En ce qui concerne les Antonov en Afrique, combien fait-on d'opérations type Mali en 10 ans ??? Donc, acheter et entretenir une flotte de gros porteurs coûteuse qui va rester clouée au sol à 99,5% du temps, c'est un véritable non-sens économique... affraid On ne s'appelle pas Poutine et on n'a pas les ressources du gaz et du pétrole pour entretenir une armée sur-dimensionnée ! Le système de "location" d'Antonov fonctionnait bien jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que ces compagnies "privées" russes étaient en fait totalement inféodées au Kremlin... C'est pas grave, on travaillera avec des compagnies ukrainiennes désormais ! Smile

En ce qui concerne les raids sur la Syrie, tu n'examines les choses que sous un jour purement négatif...
Je vais te donner la version positive maintenant ! Wink 

L'Etat-Major à choisi de lancer les raids à partir de la France, ils auraient pu faire autrement... On pouvait se ravitailler tout aussi bien sur des bases italiennes, ou chypriotes. On a aussi des unités aériennes pré-positionnées en Jordanie et aux émirats arabes unis...

Mais voilà, ces frappes ont été une grosse opération de pub commerciale pour la production d'armes françaises à destination du monde entier : "Vous voyez, on possède des supers appareils (les Rafale) capables de frapper quasi instantanément à 3000 km de leurs bases et on a aussi d'excellents missiles capables de rivaliser avec les Américains et les Russes..." Laughing Wink Ajoutons aussi que cette opération de guerre a constitué un excellent exercice (ravitaillements en vol) permettant à l'Armée de l'Air de peaufiner son entrainement en "vraie grandeur"...

En ce qui concerne notre unique porte-avion, oui, tu as raison sur le fond, un unique porte-avion ça réduit considérablement notre crédibilité en matière de défense, compte-tenu des nombreuses périodes d'immobilisation pour entretien et "reconditionnement" mais il me semble que le budget de la défense a prévu la construction d'un 2e porte-avions (pas vérifié...) Ce qui est indispensable pour assurer notre crédibilité avec un porte-avion à la mer en permanence.
avatar
Krispoluk

Messages : 5498
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Mer 6 Juin - 14:12

Après de gros travaux et une remise "à neuf", le Charles de Gaulle effectuera des exercices et sera pleinement opérationnel en 2019 pour à nouveau de longues années
C'est vrai qu'il en faudrai un 2ème, malheureusement ce n'était possible qu'en réalisant deux constructions à frais partagés avec l'Angleterre or Brexit Mad
avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  lemonline le Mer 6 Juin - 14:59

Krispoluk a écrit:
lemonline a écrit:
Les dernières interventions militaires françaises se sont appuyées sur des moyens logistiques soit Russes (Avions Antonov pour aller en Afrique) soit Américains. Il n'y a qu'à voir le périple de nos avions sur la Syrie, obligés de partir de loin avec moultes ravitaillements aériens, car le seul point de départ mobile est en maintenance à Toulon... Heureusement que ce n'était qu'un one shot. Dans un conflit plus poussé, c'est ingérable.

Je ne répondrai que sur l'aspect militaire des choses, quoiqu'on pourrait aussi discuter des aspects politiques précédents, mais bon... Je ne vais pas réagir sur tout... Suspect 

En ce qui concerne les Antonov en Afrique, combien fait-on d'opérations type Mali en 10 ans ??? Donc, acheter et entretenir une flotte de gros porteurs coûteuse qui va rester clouée au sol à 99,5% du temps, c'est un véritable non-sens économique... affraid On ne s'appelle pas Poutine et on n'a pas les ressources du gaz et du pétrole pour entretenir une armée sur-dimensionnée ! Le système de "location" d'Antonov fonctionnait bien jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que ces compagnies "privées" russes étaient en fait totalement inféodées au Kremlin... C'est pas grave, on travaillera avec des compagnies ukrainiennes désormais ! Smile

En ce qui concerne les raids sur la Syrie, tu n'examines les choses que sous un jour purement négatif...
Je vais te donner la version positive maintenant ! Wink 

L'Etat-Major à choisi de lancer les raids à partir de la France, ils auraient pu faire autrement... On pouvait se ravitailler tout aussi bien sur des bases italiennes, ou chypriotes. On a aussi des unités aériennes pré-positionnées en Jordanie et aux émirats arabes unis...

Mais voilà, ces frappes ont été une grosse opération de pub commerciale pour la production d'armes françaises à destination du monde entier : "Vous voyez, on possède des supers appareils (les Rafale) capables de frapper quasi instantanément à 3000 km de leurs bases et on a aussi d'excellents missiles capables de rivaliser avec les Américains et les Russes..." Laughing Wink Ajoutons aussi que cette opération de guerre a constitué un excellent exercice (ravitaillements en vol) permettant à l'Armée de l'Air de peaufiner son entrainement en "vraie grandeur"...

En ce qui concerne notre unique porte-avion, oui, tu as raison sur le fond, un unique porte-avion ça réduit considérablement notre crédibilité en matière de défense, compte-tenu des nombreuses périodes d'immobilisation pour entretien et "reconditionnement" mais il me semble que le budget de la défense a prévu la construction d'un 2e porte-avions (pas vérifié...) Ce qui est indispensable pour assurer notre crédibilité avec un porte-avion à la mer en permanence.

Peu importe Kris, le but ce n'est pas d'avoir un discours négatif ou positif, mais réaliste.

On parle de la Syrie. Ce type d'opération n'est viable que dans un contexte commercial, pas dans la réalité d'un conflit. Surtout s'il est encore plus éloigné.

Pareil pour l'aspect sous-traitance logistique, on doit avoir les moyens de ses ambitions, ou pas. Si on veut avoir notre mot à dire dans ce monde, ce ne sera pas en devant s'appuyer sur les uns ou les autres, ou pire en dépendant des uns et des autres, si on a besoin de sortir la cavalerie rapidement.
Entretenir une armée indépendante et opérationnelle a un coût important, mais de devoir s'appuyer sur les autres est loin d'être gratuit également. Et si cet autre est une compagnie privée, il ne sera jamais fiable à 100%.

Je ne dis pas que le problème est simple, au contraire. J'essaye juste d'être réaliste. En sachant en plus que le but d'avoir une armée digne de ce nom, est avant tout une force de dissuasion. Le nucléaire, c'est pour dissuader quelconque d'imaginer nous attaquer. L'armée conventionnelle, c'est une dissuasion pour ceux (enfin, en dehors des gros bien sûr) qui voudraient s'opposer à la politique extérieure de notre pays. Et laisser œuvrer la diplomatie en parallèle pour parvenir à nos fins.
avatar
lemonline

Messages : 513
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Krispoluk le Mer 6 Juin - 15:15

Bon, pas d'accord avec toi...

On a une armée hyper-efficace en moyens divers et surtout en entrainement et capacité opérationnelle ! Bien plus que le R-U, je ne parle même pas de l'Allemagne ou de l'Italie...

Maintenant, vu le coût hyper élevé des matériels militaires modernes et de leur maintenance, on ne peux pas se permettre en France de "jouer dans la cour des grands" (USA-Russie) Ne pas oublier aussi que les sommes dépensées dans les matériels militaires finissent toujours chez les ferrailleurs, hein ! Quand les matériels sont obsolètes... 

D'autre part, au cas où tu l'ignorerais, on fait partie d'une alliance militaire qui s'appelle l'Otan (regarde bien sur le Forum, elle y possède un représentant permanent... Laughing) Donc on n'a pas besoin d'avoir une défense hyper-puissante, elle doit juste suffire à défendre nos intérêts particuliers... On est menacé par qui ? Les USA ? La Russie ? Là on est foutus ! Bon, si c'est le Zimbabwe ou l'Afghanistan qui nous déclarent la guerre on arrivera bien à se défendre hein ! Laughing Laughing Cool
avatar
Krispoluk

Messages : 5498
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Ven 15 Juin - 14:12

L’armée américaine à l’avant-garde

https://www.courrierinternational.com/grand-format/larmee-americaine-lavant-garde
Publié le 15/06/2018 - 12:23

C’est en Arabie Saoudite que la part des dépenses nationales dédiée au secteur militaire est la plus grande. Mais à l’échelle mondiale ce sont les États-Unis qui y consacrent le plus d’argent.

Cette infographie, publiée le 16 mai sur le site américain Howmuch consacré à la datavisualisation économique, s’appuie sur les données 2017 de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) concernant les dépenses militaires dans le monde.

Elle en donne une vision “tridimensionnelle” en montrant à la fois la part relative des dépenses militaires de chaque pays par rapport au reste du monde (représentée par la taille des morceaux composant le cercle), la part de ces dépenses par rapport au PIB national (représentée par les couleurs) et leur montant en valeur absolue.
avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Krispoluk le Ven 15 Juin - 14:50

Caduce62 a écrit:L’armée américaine à l’avant-garde

https://www.courrierinternational.com/grand-format/larmee-americaine-lavant-garde
Publié le 15/06/2018 - 12:23

C’est en Arabie Saoudite que la part des dépenses nationales dédiée au secteur militaire est la plus grande. Mais à l’échelle mondiale ce sont les États-Unis qui y consacrent le plus d’argent.

Cette infographie, publiée le 16 mai sur le site américain Howmuch consacré à la datavisualisation économique, s’appuie sur les données 2017 de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) concernant les dépenses militaires dans le monde.

Elle en donne une vision “tridimensionnelle” en montrant à la fois la part relative des dépenses militaires de chaque pays par rapport au reste du monde (représentée par la taille des morceaux composant le cercle), la part de ces dépenses par rapport au PIB national (représentée par les couleurs) et leur montant en valeur absolue.

Très intriguant cet article et qui pose beaucoup d'énigmes et d'interrogations ???

- L'Arabie Saoudite dépasserait la Russie en montant de dépenses militaires annuelles alors qu'elle a un format d'armée réduite, sans armes nucléaires ??? scratch scratch scratch scratch

- La France talonnerait la Russie alors que les russes ont l'habitude de moquer notre "faiblesse" militaire face à "l'invincible armée rouge" ?  scratch scratch

Je vais y aller faire un tour de plus près pour essayer de mieux comprendre leurs chiffres et ce qu'ils recouvrent réellement...
avatar
Krispoluk

Messages : 5498
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Ven 15 Juin - 15:11

Krispoluk a écrit:
Caduce62 a écrit:L’armée américaine à l’avant-garde

https://www.courrierinternational.com/grand-format/larmee-americaine-lavant-garde
Publié le 15/06/2018 - 12:23

C’est en Arabie Saoudite que la part des dépenses nationales dédiée au secteur militaire est la plus grande. Mais à l’échelle mondiale ce sont les États-Unis qui y consacrent le plus d’argent.

Cette infographie, publiée le 16 mai sur le site américain Howmuch consacré à la datavisualisation économique, s’appuie sur les données 2017 de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) concernant les dépenses militaires dans le monde.

Elle en donne une vision “tridimensionnelle” en montrant à la fois la part relative des dépenses militaires de chaque pays par rapport au reste du monde (représentée par la taille des morceaux composant le cercle), la part de ces dépenses par rapport au PIB national (représentée par les couleurs) et leur montant en valeur absolue.

Très intriguant cet article et qui pose beaucoup d'énigmes et d'interrogations ???

- L'Arabie Saoudite dépasserait la Russie en montant de dépenses militaires annuelles alors qu'elle a un format d'armée réduite, sans armes nucléaires ??? scratch scratch scratch scratch

- La France talonnerait la Russie alors que les russes ont l'habitude de moquer notre "faiblesse" militaire face à "l'invincible armée rouge" ?  scratch scratch

Je vais y aller faire un tour de plus près pour essayer de mieux comprendre leurs chiffres et ce qu'ils recouvrent réellement...

https://www.sipri.org/sites/default/files/2018-04/sipri_fs_1805_milex_2017.pdf
avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Ven 15 Juin - 15:30

avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Krispoluk le Ven 15 Juin - 15:34

Merci ! Vais me plonger à fond dans leurs dossiers pour trouver les explications et je donnerai les réponses ici (si je les trouve... ) Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 5498
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Jeu 5 Juil - 18:42

[size=41]Londres exige des explications de Moscou sur de nouveaux empoisonnements au Novichok[/size]


Par Florentin Collomp 
Mis à jour le 05/07/2018 à 16h29 | Publié le 05/07/2018 à 15h18

VIDÉO - Deux personnes intoxiquées à l'agent innervant militaire russe Novichok auraient pu être empoisonnées accidentellement en Grande-Bretagne avec un déchet du poison utilisé pour Sergueï Skripal et sa fille.
Correspondant à Londres
Le gouvernement britannique demande à la Russie de «s'expliquer» sur deux nouveaux empoisonnements à l'agent innervant Novichok en Grande-Bretagne. Trois mois après l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille Ioulia à Salisbury, deux ressortissants britanniques, Charlie Rowley et sa compagne Dawn Sturgess, 45 ans chacun, ont été retrouvés samedi dans un état critique, à quelques kilomètres de là, à Amesbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre.
Les analyses réalisées par le laboratoire militaire de Porton Down ont révélé mercredi que leur intoxication était bien due à la même substance. Ils avaient été pris de convulsion, les yeux révulsés et de la mousse sortait de leur bouche. Les secours arrivés sur place, dans un domicile d'Amesbury, samedi soir, ont d'abord pensé à une ingestion de drogue, avant que les services de l'hôpital de Salisbury, où les victimes ont été transportées, ne découvrent des symptômes comparables à ceux des Skripal.
Le couple s'était rendu la veille à Salisbury où il avait fait du shopping et pris un verre avec des amis. Mais, selon le ministre de l'Intérieur Sajid Javid, il n'aurait pas été intoxiqué dans une des zones décontaminées après l'empoisonnement des Skripal en mars. Une centaine d'inspecteurs de l'antiterrorisme enquêtent sur place aux côtés de la police locale du Wiltshire. Leur hypothèse de travail est que le couple aurait été contaminé par un déchet de l'agent Novichok abandonné quelque part. La substance resterait active pendant des mois. Un périmètre de sécurité a été établi sur six nouveaux sites.

«Inacceptable que nos rues soient utilisées comme poubelles pour du poison»


Les autorités rappellent au public de ne pas ramasser d'objets douteux, de seringues ou d'aiguilles. «Il est totalement inacceptable que notre population soit une cible, délibérée ou accidentelle, et que nos rues soient utilisées comme poubelles pour du poison», s'est indigné jeudi le ministre de l'Intérieur devant le Parlement, à l'issue d'une réunion d'urgence des services de sécurité. Il a clairement pointé du doigt la responsabilité de Moscou. «Il est temps que l'Etat russe explique ce qui s'est passé exactement», a-t-il insisté, dénonçant la «désinformation» du Kremlin. Si les faits se confirment, de nouvelles sanctions pourraient être envisagées.
Moscou nie toute responsabilité dans l'empoisonnement des Skripal et dans ces nouveaux cas. «Nous appelons les forces de l'ordre britanniques à ne pas céder aux sales jeux politiques commencés par certaines forces à Londres», a déclaré Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe. «Le gouvernement de Theresa May et ses représentants auront à s'excuser», a-t-elle ajouté. Après une très vive brouille diplomatique au printemps, cette nouvelle passe d'armes se déroule en pleine Coupe du monde de football, boycottée par les officiels britanniques (gouvernement et famille royale). L'Angleterre et la Russie, si elles se qualifient en quart samedi, pourraient se rencontrer en demi-finales mercredi.
Les médias russes évoquent des «squelettes sortis du placard» par le Royaume-Uni pour discréditer Vladimir Poutine avant sa rencontre avec Donald Trump, ou pour entacher la «fabuleuse» Coupe du monde en Russie.
Les pouvoirs publics britanniques s'efforcent de rassurer la population locale, traumatisée par ces empoisonnements en série. Il n'y a pas de «risque significatif» pour le grand public, estiment les autorités, qui conseillent toutefois aux personnes qui auraient fréquenté les lieux incriminés de laver leurs vêtements et de nettoyer leurs objets personnels avec des lingettes.
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Ven 6 Juil - 14:06

Novitchok: course contre la montre à Salisbury pour retrouver l'objet qui a contaminé le couple

AFP, publié le vendredi 06 juillet 2018 à 11h53

Les enquêteurs mènent une course contre la montre à Salisbury, pour retrouver l'objet au contact duquel un couple a été empoisonné au Novitchok, une affaire qui relance les tensions entre Londres et la Russie, quatre mois après l'empoisonnement des Skripal.

L'homme de 45 ans et la femme de 44 ans, hospitalisés dans un état critique, ont été exposés au poison "après avoir manipulé un objet contaminé", a expliqué la police londonienne, sans pouvoir dire à ce stade s'il provient du même lot que celui qui avait empoisonné l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille Ioulia le 4 mars.

"Cela pourrait être une seringue, un petit contenant chirurgical (...) qui peut facilement passer inaperçu", a estimé Hamish de Bretton-Gordon, un expert en armes chimiques interrogé par l'AFP.

Selon un scientifique travaillant pour le gouvernement britannique interrogé par la BBC, "le Novitchok est si toxique qu'il peut passer à travers la peau et n'a pas besoin d'être ingéré (pour faire effet)".

Les enquêteurs mènent des "recherches systématiques et méticuleuses dans plusieurs endroits", pour dénicher cet objet, a précisé la police. Six lieux fréquentés par le couple en fin de semaine dernière ont été fermés au public. Le foyer pour personnes sans abri où réside la femme empoisonnée, identifiée par un ami comme étant Dawn Sturgess, a été évacué jeudi.

Anne Zhang, une mère de famille de 37 ans, se faisait du souci pour ses deux enfants, dont la plus petite s'est rendue récemment dans un parc de Salibury fréquenté vendredi par les malades et désormais entouré d'un cordon policier.

"Le parc est maintenant fermé, donc je m'inquiète oui, j'ai peur qu'elle ait touché quelque chose", a-t-elle à l'AFP. "Maintenant, mes enfants ne vont plus de ce côté-là de la ville, ils vont à l'école, ils rentrent à la maison et c'est tout".

En attendant de savoir où et comment le couple a été contaminé, les autorités ont enjoint le public de ne pas ramasser d'objets inconnus.

Le risque pour la population reste "faible", selon l'agence de santé publique Public Health England (PHE). Mais elle a néanmoins conseillé "par précaution" aux personnes s'étant rendues aux mêmes endroits que les victimes de laver leurs vêtements et nettoyer le reste de leurs effets personnels.

- Tensions diplomatiques ravivées -

De nouveaux empoisonnements restent une "possibilité", a déclaré Helen Pickup, une mère de famille de 49 ans, interrogée vendredi par l'AFP. "Mais vous ne pouvez pas demander aux gens de rester chez eux. La vie doit continuer normalement".

Ce nouvel empoisonnement ravive les tensions entre Londres et Moscou, accusée par le Royaume-Uni d'être derrière l'attaque de Sergueï Skripal et de sa fille.

"Il est totalement inacceptable que nos citoyens soient des cibles délibérées ou accidentelles ou qu'on déverse du poison dans nos rues, nos parcs, nos villes", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid au Parlement, appelant l'état russe à "s'expliquer".

"Utiliser un agent neurotoxique persistant dans une zone civile est extraordinaire, c'est un crime de guerre, c'est un acte de terreur absolument odieux conduit par un Etat qui prétend être un Etat normal", a fustigé au micro de la BBC le député conservateur Tom Tugendhat, président du Comité des affaires étrangères de la Chambre des Communes.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a dénoncé jeudi les "sales jeux politiques commencés par certaines forces à Londres". "Le gouvernement de Theresa May et ses représentants auront à s'excuser", a-t-elle prévenu.

L'ambassade russe à Londres a qualifié de "déconcertante" l'attitude britannique. "La Russie a proposé une enquête conjointe sur Salisbury dès le début, la proposition reste valable. Au lieu de coopérer, Londres préfère créer de la confusion et intimider ses propres citoyens", a tweeté l'ambassade.

Londres pourrait chercher le soutien de ses alliés face à Moscou, alors qu'une visite du président Donald Trump est prévue dans une semaine au Royaume-Uni et qu'un sommet de l'Otan sera organisé les 11 et 12 juillet.
avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Ven 6 Juil - 20:13

Manquerait plus que la Russie et l'angleterre se retrouvent en demi finale de coupe du monde. Very Happy
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Lun 9 Juil - 1:06

AFP, publié le dimanche 08 juillet 2018 à 23h45
La Britannique contaminée à l'agent innervant Novitchok est décédée dimanche soir à l'hôpital de Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre) où elle avait été admise il y a huit jours, a annoncé la police qui a ouvert une enquête pour meurtre.

"La police a ouvert une enquête pour meurtre après que la femme exposée à l'agent Novitchok à Amesbury, dans le Wilstshire, est décédée dimanche 8 juillet au soir", a annoncé Scotland Yard. Dawn Sturgess, âgée de 44 ans, était originaire de Durrington, a précisé la police, confirmant son identité pour la première fois.

La Première ministre Theresa May a immédiatement réagi à cette annonce. "Je suis horrifiée et choquée par la mort de Dawn Sturgess", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Mes pensées et mes condoléances vont à sa famille et à ses proches".

"La police et les agents de sécurité travaillent pour établir les faits de manière urgente", a-t-elle ajouté. "Le gouvernement apporte tout son soutien à la population locale, confrontée à cette tragédie".

Neil Basu, le chef de la police antiterroriste, en charge de l'enquête, a déclaré: "Dawn laisse derrière elle sa famille, ses trois enfants, nos pensées et nos prières sont pour elles dans cette période extrêmement difficile".

"Cette terrible nouvelle ne servira qu'à renforcer notre détermination à résoudre cette enquête, identifier et traduire en justice les responsables", a-t-il ajouté.

Scotland Yard a précisé que l'homme âgé de 45 ans qui a été hospitalisé le même jour que Dawn Sturgess à Salisbury après avoir été lui aussi contaminé au Novitchok, était toujours dans un état critique.

Un de ses amis a affirmé à l'AFP qu'il s'agissait de Charlie Rowley, et qu'il était en couple avec Dawn Sturgess.

Les deux quadragénaires avaient été hospitalisés après avoir manipulé un "objet contaminé", avait indiqué la police en fin de semaine.

Leur contamination est survenue quatre mois après la tentative d'empoisonnement au Novitchok qui a visé l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia à Salisbury, une ville située à une dizaine de kilomètres seulement d'Amesbury, où les ambulances avaient pris en charge le couple de Britanniques.
avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Lun 9 Juil - 13:02

[size=42]La mort de la Britannique empoisonnée au Novitchok relance la tension entre Londres et Moscou[/size]
Dawn Sturgess, sans lien apparent avec la Russie, est morte après avoir « manipulé un objet contaminé ».
LE MONDE | 09.07.2018 à 10h36 • Mis à jour le 09.07.2018 à 11h35 |Par Philippe Bernard (Londres, correspondant)
 Réagir Ajouter
Partager (60)Tweeter


Quelques heures après des paroles apaisantes du ministre de l’intérieur britannique Sajid Javid à l’égard de la Russie, Dawn Sturgess, la femme britannique de 44 ans contaminée à l’agent neurotoxique Novitchok, est décédée dimanche 8 juillet au soir à l’hôpital de Salisbury (sud-ouest de Londres) où elle avait été admise huit jours plus tôt. Le décès de Dawn Sturgess, femme sans lien apparent avec la Russie et probable victime collatérale de la tension entre Moscou et Londres, a déclenché l’ouverture d’une enquête pour meurtre par Scotland Yard. Peu après l’annonce de la mort de cette mère de trois enfants, la première ministre Theresa May s’est déclarée « horrifiée et choquée ». « La police et les agents de sécurité travaillent pour établir les faits de manière urgente, a-t-elle ajouté. Le gouvernement apporte tout son soutien à la population locale, confrontée à cette tragédie. »
Lire aussi :   Royaume-Uni : la Britannique contaminée au Novitchok est morte
Dawn Sturgess, qui vivait dans un foyer pour sans-abri, était tombée subitement et gravement malade, vendredi 29 juin, après avoir, selon la police antiterroriste « manipulé un objet contaminé ». L’objet en question pourrait être une seringue ou un récipient qui contenait l’agent innervant utilisé le 4 mars contre l’agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, également à Salisbury. La mère de famille avait été retrouvée inconsciente à Amesbury dans la maison de son compagnon Charlie Rowley, 45 ans, à une douzaine de kilomètres de Salisbury. Ce dernier, contaminé comme elle, restait dans un état critique lundi 9 juillet au matin.

Plusieurs versions du poison

Les experts du laboratoire spécialisé de Porton Down ont établi que le couple a été contaminé par le même type de Novitchok que celui utilisé contre les Skripal, sans pouvoir préciser si le poison provenait du même lot. Ce produit, conçu du temps de l’Union soviétique, agit sur le système nerveux. Il en existe plusieurs versions, dont aucune ne se décompose rapidement.
L’apparente guérison de Sergueï et Ioulia Skripal, qui sont sortis de l’hôpital de Salisbury après quelques semaines et sont maintenus dans un lieu tenu secret, avait apaisé les habitants de la région de Salisbury. Mais la mort de Dawn Sturgess et la possibilité que des échantillons de Novitchok se trouvent encore dans la nature risquent de raviver leurs doutes sur l’efficacité des vastes opérations de décontamination mises en œuvre par l’armée. Avant le décès de Mme Sturgess, les autorités laissaient entendre que ce nouvel épisode inattendu pouvait aboutir à des révélations sur le mode opératoire utilisé lors de l’empoisonnement des Skripal attribué par Londres à la Russie.
En visite à Salisbury dimanche pour rassurer les habitants, le ministre de l’intérieur Sajid Javid avait adopté un ton plus modéré à l’égard de Moscou, sommé dans un premier temps de s’expliquer sur ce deuxième double empoisonnement. Affirmant que le gouvernement britannique n’avait « aucun projet pour le moment » d’imposer de nouvelles sanctions à la Russie, il avait appelé à « ne pas tirer de conclusions hâtives » des événements de Salisbury.
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Jeu 19 Juil - 21:05

[size=41]Affaire Skripal : des suspects russes dans le viseur[/size]





Par Florentin Collomp 
Mis à jour le 19/07/2018 à 19h01 | Publié le 19/07/2018 à 18h23

La reconnaissance faciale aurait permis de pister les responsables d'empoisonnements au Novichok de l'ex-espion russe et de sa fille.
Correspondant à Londres
Les autorités britanniques auraient identifié des suspects russes dans l'affaire des empoisonnements au Novichok de Salisbury, rapportent plusieurs médias. Selon une source proche du dossier, citée par l'agence Press Association, leurs images sur des vidéos de caméras de surveillance locales auraient été comparées, grâce à des outils de reconnaissance faciale, à celles de ressortissants russes arrivés dans les aéroports britanniques à la même époque.
Les enquêteurs seraient «sûrs qu'ils sont russes», mais ils ne correspondraient pas à des identités connues d'agents du renseignement. Ils auraient voyagé sous de fausses identités. Deux suspects seraient ensuite repartis par un vol commercial, affirme de son côté CNN. «Leur départ a été révélé dans un message codé en russe envoyé à Moscou après l'attaque, intercepté par une base britannique à Chypre», précise la chaîne d'information américaine.
» LIRE AUSSI - Affaire Skripal: pour Marina Litvinenko, «une fusion totale entre le crime et les services secrets russes s'est opérée»
Scotland Yard s'était, jeudi, refusé à tout commentaire. Le ministre britannique de la Sécurité au Home Office, Ben Wallace, a qualifié ces révélations de «mal informées» et de «spéculation». Pourtant, si elles se confirment, elles permettraient à Londres de démontrer, preuves à l'appui, la responsabilité russe dans cette affaire. Jusqu'à présent, il était fait état d'un faisceau de certitudes autorisant le gouvernement britannique à en déduire qu'il n'existe pas d'autre explication plausible que celle d'une intervention «hautement probable» de Moscou sur le sol britannique. Un argumentaire jugé suffisamment convaincant par les alliés occidentaux de Londres, qui ont procédé collectivement, en rétorsion, à l'expulsion de plus de 100 diplomates russes. Des mesures auxquelles le Kremlin avait aussitôt répliqué de façon symétrique.

Un flacon de parfum trouvé dans la rue


L'ex-agent double russo-britannique Sergueï Skripal et sa fille Ioulia avaient été retrouvés inconscients sur un banc de la petite ville anglaise de Salisbury, le 4 mars. Après des soins intensifs, ils ont pu voir leur état de santé, jugé très grave, s'améliorer. Le poison a été très vite identifié comme un agent innervant militaire - une arme chimique - le Novichok, uniquement produit par la Russie.
» LIRE AUSSI - Qu'est-ce que le Novichok, ce poison qui a plongé deux Britanniques dans un état critique?
L'affaire a rebondi récemment quand deux autres personnes ont à leur tour été empoisonnées, fin juin, par le même produit, à quelques kilomètres de là. L'une d'elles, Dawn Sturgess, 44 ans, mère de trois enfants, est morte. Son compagnon, Charlie Rowley, 45 ans, est toujours hospitalisé dans un état «grave mais stable». Selon le frère de ce dernier, leur contamination aurait été due à un flacon de parfum trouvé dans la rue ou dans une poubelle. Les enquêteurs estiment que Dawn Sturgess aurait pu s'asperger, directement sur la peau, une dose de produit dix fois supérieure à celle qu'ont reçue les Skripal, empoisonnés, eux, en touchant la poignée de la porte du domicile de Sergueï.
Moscou nie depuis le début toute responsabilité et a accusé le Royaume-Uni de désinformation. «Nous voyons beaucoup de versions dans les journaux qui n'ont pas été confirmées, a réagi jeudi l'ambassadeur de Russie à Londres, Alexandre Iakovenko. Malheureusement, nous n'avons pas de déclaration officielle du côté britannique.»
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Ven 20 Juil - 23:05

[size=42]Macédoine : la Grèce dénonce l’ingérence de la Russie[/size]
Athènes considère que Moscou cherche à torpiller le récent accord signé avec la Macédoine, candidate à l’UE et à l’OTAN, afin de mettre fin à un vieux contentieux sur le nom de cette république ex-yougogoslave.
LE MONDE | 19.07.2018 à 11h28 • Mis à jour le 19.07.2018 à 12h49 |Par Isabelle Mandraud (Moscou, correspondante)
 Réagir Ajouter
Partager (54)Tweeter


Eclipsée par le débat sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016, une autre affaire met en lumière l’intrusion présumée de Moscou dans les affaires intérieures d’un pays européen, la Grèce. Le 11 juillet, au début du sommet de l’OTAN à Bruxelles, Athènes a expulsé deux diplomates russes et interdit son territoire à deux autres diplomates.
Le milliardaire russo-grec Ivan Savvidis, patron du PAOK, le club de football de Thessalonique, est également mis en cause dans ces interférences, qui ont pour toile de fond l’accord historique signé le 17 juin entre la Grèce et la Macédoine, afin de rebaptiser l’ex-république yougoslave en « Macédoine du Nord », lui ouvrant ainsi la voie d’une adhésion à l’Alliance atlantique et à l’Union européenne.
« Cet accord a conduit à une scission profonde dans la société en Grèce et en Macédoine, a déclaré, le 18 juillet, la porte-parole du ministère des affaires étrangères russe, Maria Zakharova. Il est évident qu’il est loin de consolider la paix et la sécurité dans les Balkans, ce n’est qu’un outil exclusif pour attirer plus rapidement la république de Macédoine dans l’OTAN. »
Ces propos ont indigné Athènes, qui dénonce « un exemple caractéristique d’irrespect pour un pays tiers et de manque de compréhension du monde actuel, où les Etats, indépendamment de leur taille, sont indépendants ».Mercredi soir, la diplomatie grecque a estimé que Moscou « semble vouloir légitimer ces actions illégales », ajoutant : « Personne ne peut ou n’a le droit d’intervenir dans les affaires intérieures de la Grèce. »
Inhabituelles entre la Russie et la Grèce – qui ne s’était pas jointe au vaste mouvement d’expulsions de diplomates russes d’Europe dans le cadre de l’affaire Skripal –, ces nouvelles tensions sont apparues lorsque, citant des sources diplomatiques, le journal grec Kathimerini a révélé que les autorités grecques soupçonnaient Moscou d’avoir cherché à saboter l’accord.

Financement de mouvements de protestation

Signé par le premier ministre, Alexis Tsipras, et son homologue macédonien, Zoran Zaev – en dépit de l’opposition de son président, Gjorge Ivanov –, le document a mis fin à un différend vieux de vingt-sept ans. Jusqu’alors, Athènes avait toujours opposé son veto au changement de nom de l’ancienne république yougoslave (ARYM en abrégé), redoutant des visées de Skopje sur la province septentrionale de la Grèce, qui s’appelle aussi la Macédoine.
Selon plusieurs sources, les diplomates russes auraient notamment tenté d’influencer la République monastique du Mont-Athos pour contrer le projet. Dans ce haut lieu orthodoxe, considéré de tout temps comme une porte d’entrée des espions russes d’après les médias grecs, pas moins de quatre-vingt-dix moines russes ont changé de nationalité ces dix dernières années.
Lire aussi :   Querelles diplomatiques entre Athènes et Moscou
De plus, selon une enquête de l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), un collectif de journalistes d’investigation est-européen, soutenu par le département d’Etat américain, le milliardaire Ivan Savvidis aurait déboursé des centaines de milliers d’euros pour financer des mouvements de protestation à Skopje contre l’accord du 17 juin. Le ministère de l’intérieur macédonien détient les preuves d’au moins une partie des versements effectués, parfois transférés en liquide à la frontière grecque, affirme Investigative Reporting Lab Macedonia, partenaire de l’OCCRP. Parmi ces bénéficiaires figuraient des responsables politiques macédoniens de divers partis d’organisations nationalistes liés à l’association de supporteurs Komiti du club Vardar.

« Danger pour la paix et la sécurité »

L’ancien dirigeant de Komiti, Alexander Kolevski, s’est récemment vu refuser l’entrée en Grèce parce qu’il représentait un « danger pour la paix et la sécurité publiques, la sécurité intérieure et les relations internationales de la Grèce », selon Investigative Reporting Lab. Le club Vardar est détenu par un richissime homme d’affaires, Sergueï Samsonenko, actuel consul honoraire de Russie dans la ville macédonienne de Bitola.
Ivan Savvidis, qui s’est illustré le 11 mars en déboulant avec un pistolet à la ceinture sur la pelouse d’un stade, en Grèce, doit sa fortune, estimée à 1,9 milliard de dollars, au principal fabricant de cigarettes russe, Donskoy Tabak, devenu sa propriété après sa privatisation. Député russe jusqu’en 2011, cet homme de 59 ans, que l’on dit proche de Vladimir Poutine, a acquis la nationalité grecque en 2013.
Lire aussi :   Athènes et Skopje s’entendent sur le nom de « République de Macédoine du Nord »
Le 13 juillet, Moscou a convoqué l’ambassadeur grec pour lui reprocher « des décisions antirusses » derrières lesquelles se tiendrait « Washington », et menacer Athènes de réciprocité en renvoyant deux diplomates. « Vouloir intégrer de force la Macédoine ne fait que confirmer que la politique de la “porte ouverte” est devenue pour l’OTAN un but en soi et un moyen de prendre le contrôle de territoires », fulmine la diplomatie russe.
Dans un rapport du 6 juillet, le Parlement britannique avait souligné le « risque » d’une « ingérence étrangère » dans ce processus, au sein d’une région sensible aux yeux de Moscou depuis le conflit des années 1990 et la dislocation de la Yougoslavie, ajoutant : « La Russie est prête à faire tout ce qu’elle peut pour perturber le chemin des Balkans vers la stabilité et la démocratie. » L’accord « historique » entre Athènes et Skopje doit encore être approuvé par référendum dans les deux pays.
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  travellergillou76 le Mer 5 Sep - 15:25

[size=41]Affaire Skripal : Londres accuse deux membres des services secrets russes de l'empoisonnement[/size]


Par Florentin Collomp 
Mis à jour le 05/09/2018 à 14h51 | Publié le 05/09/2018 à 13h28

Scotland Yard dévoile les noms de deux Russes, Alexandre Petrov et Ruslan Boshirov, soupçonnés de faire partie de l'agence de renseignement militaire GRU, d'avoir perpétré l'empoisonnement à l'agent chimique de l'ex-agent double Sergueï Skripal à Salisbury.
Correspondant à Londres
Ils sont arrivés à l'aéroport de Gatwick depuis Moscou le vendredi 2 mars à bord d'un vol d'Aeroflot, et repartis le 4 mars au soir depuis Heathrow, mission accomplie. Les deux hommes, quadragénaires, voyageaient avec de vrais passeports russes sous les noms d'Alexandre Petrov et de Ruslan Boshirov, soupçonnés d'être des pseudonymes. Leurs photos ont été publiées, ainsi que des images issues de plus de 11.000 heures de vidéosurveillance étudiées par 250 enquêteurs. On les y voit se rendre en train de Londres à Salisbury, ville où ont été empoisonnés l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia.
Scotland Yard affirme avoir suffisamment de preuves pour les inculper de tentative de meurtre, coups et blessures volontaires et possession d'armes chimiques. Un mandat d'arrêt européen a été émis et la police demande l'assistance du public pour les identifier. «Nous n'allons pas déposer une demande d'extradition de ces deux hommes à la Russie car la constitution russe n'autorise pas l'extradition de ses propres ressortissants», a expliqué Sue Hemming, du Parquet général de la Couronne.
Dans une déclaration au Parlement, Theresa May a de nouveau condamné cet acte «écœurant et méprisable» et accusé les suspects de faire partie de l'agnece de renseignements militaires russe GRU. Le service-même dont Sergueï Skripal était un colonel, avant de faire défection pour le MI6 britannique et d'être échangé par la Grande-Bretagne en 2010.


Videosurveillance, Wilton Road, Salisbury, 4 mars 2018. - Crédits photo : HO/AFP

Traces de contamination dans un hôtel de Londres


Des traces de contamination de l'agent chimique militaire Novichok ont été retrouvés dans la chambre du City Stay Hotel, dans l'est de Londres, où Petrov et Boshirov ont séjourné 48 heures. Le samedi, ils se seraient rendus en mission de reconnaissance dans la petite ville de Salisbury, à l'ouest de l'Angleterre, où Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients sur un banc le dimanche 4 mars. Ces derniers auraient été contaminés par la poignée de la porte de la maison de l'ex-agent double réfugié au Royaume-Uni, après un second voyage des suspects le dimanche matin au cours duquel ils ont été vus à proximité du domicile pour y répandre le novichok.
Le produit aurait été transporté dans un petit flacon de parfum contrefait «Premier Jour» de Nina Ricci. Abandonné sur la voie publique, celui-ci a ensuite été retrouvé fin juin dans une poubelle par des résidents locaux, Charlie Rowley et Dawn Sturgess, contaminés à leur tour. Cette dernière est décédée. Sergueï Skripal et sa fille, ainsi que Charlie Rowley, sont sortis de l'hôpital après avoir reçu des soins intensifs. Un policier, Nick Bailey, a également été victime de contamination à l'agent neurotoxique.
Le ministère des Affaires étrangères russe a affirmé ignorer les noms publiés par les autorités britanniques. Moscou nie toute responsabilité dans cette affaire depuis le début et dénonce une «manipulation de l'information» par le gouvernement britannique. Quelque 150 espions russes ont été expulsés par une vingtaine de pays occidentaux en rétorsion.
Theresa May a appelé ses alliés à en faire davantage, notamment contre le GRU qui «a joué un rôle clé dans l'activité malfaisante de la Russie ces dernières années». L'agence présente «une menace contre tous nos alliés et tous nos citoyens». «Nous allons déployer toute la mesure des moyens disponibles dans notre appareil de sécurité nationale pour contrer la menace posée par le GRU», a-t-elle ajouté.
«Nous avons eu raison d'affirmer en mars que l'État russe était responsable. Et maintenant que nous avons identifié les individus impliqués, nous pouvons aller plus loin», a assuré la première ministre.
avatar
travellergillou76

Messages : 949
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Caduce62 le Sam 8 Sep - 13:35

avatar
Caduce62

Messages : 5114
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: le retour de la guerre froide?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum