Lutte contre la corruption

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Dim 30 Sep - 0:29

A 200% d'accord avec toi . . . malheureusement Exclamation

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Krispoluk le Dim 30 Sep - 9:40

Thuramir a écrit:

La majorité des ukrainiens est solidaire ? Oui, certainement, mais qui décide ? Une minorité qui n'est pas du tout solidaire et qui se protège de tout, son immunité judiciaire et politique la gardant en vie.

Et que fait la majorité solidaire quand il s'agit de voter pour de nouveaux mandataires publics ? On vote pour les mêmes pourris ! C'est le serpent qui se mord la queue et cela ne changera pas avant cent cinquante ans à ce rythme là, si pas plus, et pour autant qu'il y ait encore quelque chose à changer, parce que changer un champ de ruines avec rien en poche (sauf d'énormes dettes), on peut toujours rêver !

Quant à la révolte dans nos pays occidentaux, elle pointe le bout de son nez (et même beaucoup plus) dans plusieurs pays européens. Les partis institutionnels classiques ont mené leur politique pendant des décennies sans vouloir écouter les protestations du peuple, de plus en plus désabusé. Et à un moment donné, c'est le ras-le-bol, et on finit par voter pour des partis qui proposent une politique diamétralement opposée aux anciennes politiques en se disant, "Tant pis, on ne sait jamais : peut-être cela fonctionnera-t-il". Cela aboutit d'ailleurs à des situations inhabituelles, comme en Italie, où un mouvement de droite nationaliste et avec une base régionale au départ s'allie avec un mouvement contestataire ancré très à gauche, le mariage de la carpe et du lapin en quelque sorte.

Comment l'UE a-t-elle pu imaginer que les peuples allaient continuer à se plier à certains règlements européens ou à certaines de leur manière de fonctionner sans réagir ? Par exemple, le règlement de Dublin arrangeait fort bien tous les pays de la zone nord de l'UE qui pouvaient renvoyer les candidats migrants vers le premier pays où ils étaient entrés sur le territoire de l'UE, c'est-à-dire essentiellement la Grèce et l'Italie. Lorsque ce règlement a été négocié et adopté, comment a-t-on sérieusement pu croire que la Grèce et l'Italie allaient indéfiniment servir de cul de  basse-fosse à une immigration incontrôlée ? Autre exemple : lorsque Barroso, qui a été à la tête de la Commission de l'UE, a quitté ses fonctions pour accepter ensuite de se vendre à une institution financière privée et de devenir son valet surpayé, comment a-t-on pu croire que le fait pour la Commission de l'UE de déclarer "Nous n'avions pas pensé à une telle éventualité" soit accepté par les citoyens membres de l'UE ? La langue de bois montre ses limites...

+++++++++  Basketball   Mon sentiment depuis 30 ans !
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  steven21 le Dim 30 Sep - 11:08

Thuramir a écrit:




Quant à la révolte dans nos pays occidentaux, elle pointe le bout de son nez (et même beaucoup plus) dans plusieurs pays européens. 

probablement oui , mais en france ça ne sera pas le peuple contre le pouvoir en place , ou du moins ça sera que le facteur déclencheur , mais par la suite il y aura une horde de casseur , voleur , violent venu des endroit ou nous avons instauré la discrimination positive qui vont s'en prendre a tous ce qui bouge.
et a ce moment là , la lutte contre le pouvoir passera au second plan . et ces "élus" nous regarderont nous entre tué ( car ils seront débordé par la situation ) , et resteront bien en place. comme ont dit , diviser pour mieux régner.

pour moi la révolte ne passera par les urnes , car le point de rupture aura été dépassé depuis bien longtemps. 
on peut le voir avec le nombres d'agressions , au couteaux ou non , lynchage etc...
le laxisme judiciaire ne fait qu'augmenter cette violence , on peut le voir avec le meurtre du chef de la police a rodez où l'agresseur avait été interpellé 42 fois .
et meme si ça passe par les urnes , ça petera quand meme.
avatar
steven21

Messages : 1383
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Mer 3 Oct - 17:09

Artyom Sytnyk: Les raisons des provocations contre l’Agence anti-corruption sont les prochaines élections et la création de la Cour anti-corruption



Artyom Sytnyk, président du Bureau national de lutte contre la corruption d'Ukraine (NABU), estime que les «provocations» contre son institution ont pour cause des élections imminentes en Ukraine et le processus de création du tribunal de lutte contre la corruption.

Il a fait cette déclaration lors de son intervention devant le Comité de la Verkhovna Rada sur la prévention et la lutte contre la corruption.

«La Verkhovna Rada a adopté la loi sur la Cour anti-corruption. Autrement dit, la Rada a pris acte de propositions formulées depuis 2 ans. Je vous rappellerai que les responsabilités du NABU prennent fin avec la signature d’un acte d'accusation par le procureur général. Nous avons insisté pour la création d'un tel organe. Maintenant, la rhétorique a changé, et un projet de loi sur la Cour anti-corruption a été adopté, probablement, pour recevoir une nouvelle tranche», a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu'actuellement, deux facteurs sont à l'origine des provocations contre l’Agence: le processus électoral et la création du tribunal anti-corruption.

«Lorsque la Cour anti-corruption prononcera des verdicts, ce sera le point de non retour de la réforme anti-corruption. Ceux qui sont maintenant impliqués dans des provocations l’ont compris. Il est étonnant de constater que les personnes qui ont créé ce bureau ont tout d’abord ressenti les conséquences de la réforme de la lutte contre la corruption et actuellement ils tentent d’arrêter ce processus», a-t-il souligné.

Artyom Sytnyk s’étonne des accusations d’absence de résultats portées contre l’Agence. Dans la campagne menée contre lui et le NABU, il voit l’intention de détruire les résultats du travail des organes de lutte contre la corruption et estime que le problème vient de l’absence d’une Cour anti-corruption.

Lire aussi: Artyom Sytnyk : Grâce à l'Agence nationale anti-corruption, l'Ukraine pourrait récupérer 6 milliards d’UAH

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Ven 5 Oct - 10:31

L’investigation du Service National de Surveillance Financière de l'Ukraine a été reconnu comme la meilleure du monde



Du 24 au 27 septembre 2018, les représentantsdu Service National de Surveillance Financière de l'Ukraine (ci-après –le SNSF) a participé à la 25ème Réunion Plénière ordinaire du Group Egmont des Cellules de Renseignement Financier tenue à Sydney, en Australie.  

La réunion a rassemblé plus de 400 délégués des 155 Cellules de renseignement financier (CRF) des pays du monde.

Traditionnellement, au cours de la Réunion Plénière, les résultats du concours «Prix de la meilleure étude de cas du Groupe EGMONT” ont été résumés et ce cas comme un cas exceptionnel démontre la coopération multilatérale en matière de la corruption, qui a conduit au recouvrement réussi d'avoirs.

Suite à la sélection minutieuse de cas, qui a précédé la Réunion Plénière, parmi les participants, le cas de l'Ukraine est devenu finaliste pour la première fois.

Au cours du vote des Cellules de Renseignement Financier du Group Egmont, l’investigation du SNSF a été reconnu comme en tant que gagnant du concours.

Le cas concernait l’investigation à plusieurs étapes et sans précédent par sa complexité de corruption et de blanchiment de capitaux par anciens hauts fonctionnaires de l'Ukraine.

Ainsi, au début du cas mentionné, le SNSF a mené plusieurs investigations distinctes, non liées les unes aux autresse sont fondées surles déclarations d'activité suspecte (DAS) impliquant les sociétés nationales et étrangères.L'analyse des rapports mentionné sa révélé qu'une partie des sociétés suspectes était liée à d'anciens hauts fonctionnaires de l'Ukraine.

Dans le même temps, le Bureau du Procureur Général de l’Ukraine a initié la procédure pénale sur de nombreux faits d'acquisition par les fondateurs et les chefs d'un grand nombre d'entités juridiques avec l'aide de hauts fonctionnaires du pays par accord préalable d'un groupe de personnes  par l'abus du bureau de propriété de l'état en grande partie et de la légalisation (blanchiment) d'argent d'origine criminelle.

Le SNSF a établi que les avoirs obtenus à la suite de crimes commis,ont été légalisés aussi bien en Ukraine qu'à l'étranger. Par conséquent, une tâche extrêmement importante consistait à mener l’investigation financière réussie, pour trouver tous les détails du cas, identifier les suspects et établir le montant des avoirs légalisés pour leur arrestation ultérieure et leur confiscation (récupération).

Au cours de l'investigation financière menée, le SNSF a analysé plus de 600 relevés de compte bancaire (dont plus de 300 comptes bancaires  avaient été ouverts à l'étranger)et informations reçues de 12 CRF étrangères (en particulier sous les auspices de L'initiative StAR de la Banque mondiale).

Suite aux résultats de l'analyse, on a été établi le schéma mondial de légalisation de l'argent compris plus que 1000 entités commerciales.

À la suite de l'analyse de la déclarations d'opérations douteuses (DOD) reçue du secteur financier, relevés supplémentaires de comptes bancaire, informations d'identification supplémentaires et données des forces de l'ordre et l’autres autorités de l'État , une liste de sociétés étrangères contrôlées par différents citoyens ukrainiens, qui avait une chose commune - ils travaillent tous en Ukraine avec l’ancien haut fonctionnaire ont été détectés.Transactions financières, réalisées avec la participation d'un certain nombre de ces sociétés étaient la dernière étape du schémat, qui devait investir beaucoup d'argent dans des fonds substantiels(environ 1,4 milliard USD) en Ukraine à travers l'achat de dette, dépôt de fonds, et aussi l'achat d'actions dans les entreprises ukrainiennes.

Au début de l’investigation, des sociétés ukrainiennes ont été détectées qui ont transféré des fonds en faveur des sociétés non résidentes qui ont «investi» en Ukraine.
Plus de 20 entreprises ukrainiennes ont également été liés à l'autre ancien fonctionnaire à travers les citoyens de l'Ukraine, beaucoup d'entre eux ont également agi en tant que contrôleurs des sociétés non-résidentes qui ont «investi» en Ukraine.

Analyse des liens des constituants-officiels et l’adresses d'enregistrement d'une partie des entreprises ukrainiennes a confirmé que établissement et adaptation de l’activité de ces sociétés ont été faites par les mêmes personnes (autant les personnes physiques que les entités juridiques) qui concernent personnes politiquement exposées, et l’adresses d'enregistrement communes avec la gestion des mouvements de fonds sur des comptes avec les mêmes adresses IP,montrent le lien entre ces sociétés.

En 2014, le SNSF a décidé de suspendre les transactions de débit sur les comptes ukrainiens des sociétés non-résidentes. En conséquence, les comptes des sociétés non-résidentes des établissements bancaires ukrainiens ont été bloqués pour plus de 1,4 milliard de dollars.

À côté de cela, lors d'investigation parallèles, des chaînes séparées du mouvement des actifs ont été détectées, qui étaient contrôlés par anciens hauts fonctionnaires.

Notamment, on a été établi que la première source de retrait de la première chaîne de fonds de l’Ukraine étaient les fonds reçus par les entreprises ukrainiennes à la suite de la mise en œuvre et du schémat criminels liés à d’anciens fonctionnaires et citoyens ukrainiens, à savoir:

1) détournement de fonds des entreprises publiques;

2) détournement du refinancement  de la Banque nationale d'Ukraine;

3)vente de produits pétroliers de contrebande importés aux prix du marché;

4) vente de gaz aux prix du marché, vente de gaz aux prix du marché, à réaliser à des prix subventionnés;

5)avoir“un revers”;

6) les activités professionnelles des blanchisseurs- centres de conversion, etc.

Grâce à la coopération inter-institutions et internationale active de la CRF de  l'Ukraine on a été établi que le processus de retrait de fonds de l'Ukrain et leur «investissement» en Ukraine, ont été gérés par un seul centre de gestion avec l'aide d'un grand nombre des sociétés écrans.

Les signes de fonctionnement de la "plateforme" professionnelle internationale pour le blanchiment d'argent avec des milliards de chiffre d'affaires qui fournis des services à d'autres entités  sont révélés.

Actuellement, une partie de ces sociétés a été éliminée certains d'entre eux ont un statut juridique abusif et ont été enregistrés par des entités juridiques suspectes.

Ainsi, le système de blanchiment de capitaux a été divulgué.

Dans le cadre des procédures pénales présentées par le Procureur général de l'Ukraine en 2014, des fonds d'un montant de 1,45 milliard de dollars ont été retirés, dont une partie a fait l’objet d’une confiscation des recettes de l’État en 2017.

En outre, la Réunion Plénière a examiné les questions relatives à l’adoption de décisions opérationnelles sur la base du Groupe Egmont et les recommandations des groupes de travail concernant les projets lancés sur la traite des êtres humains et la corruption, l'échange d'information entre CRF, la fourniture d'assistance technique et de formations.

Pour référence:

* Le Groupe Egmont des Cellules de Renseignement Financier est un organisme unifié des 155 Cellules de Renseignement Financier  (CRF) du monde entier.

Le comité du Groupe Egmont sert comme mécanisme de consultation et de coordination pour les chefs de CRF et les groupes de travail.

Les membres du groupe Egmont ont l'occasion de partager de renseignements sur les investigation financières, les expériences et les possibilités de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et de la prolifération des armes de destruction massive.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Thuramir le Ven 5 Oct - 14:22

On attendra de constater in concreto le résultat des procédures judiciaires suite à de ces investigations, parce que, en Ukraine plus qu'ailleurs, il y a loin de la coupe aux lèvres...
avatar
Thuramir

Messages : 2678
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Krispoluk le Ven 5 Oct - 14:34

Thuramir a écrit:
On attendra de constater in concreto le résultat des procédures judiciaires suite à de ces investigations, parce que, en Ukraine plus qu'ailleurs, il y a loin de la coupe aux lèvres...

Oui, c'est vrai, mais là où le bât blesse, c'est sur la création de la cour de justice chargée de juger les affaires de corruption. 

A priori, les enquêteurs du Nabu font de l'excellent boulot, indépendamment des fortes pressions "politiques ou amicales" qu'ils doivent recevoir quotidiennement  Suspect Maintenant, ce n'est qu'un organe d'instruction et s'il n'y a aucune volonté au plus haut niveau, de passer à la vitesse supérieure : la mise en examen judiciaire, leurs dossiers finiront aux oubliettes...  Twisted Evil

Il ne faut pas être grand clerc pour deviner que Poro joue la montre actuellement jusqu'aux prochaines élections...

S'il est battu, il passera la patate chaude à son successeur,

S'il reste aux commandes, il trouvera une énième combine pour temporiser et noyer le poisson...  Mad
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Thuramir le Ven 5 Oct - 19:12

Krispoluk a écrit:
Thuramir a écrit:
On attendra de constater in concreto le résultat des procédures judiciaires suite à de ces investigations, parce que, en Ukraine plus qu'ailleurs, il y a loin de la coupe aux lèvres...

Oui, c'est vrai, mais là où le bât blesse, c'est sur la création de la cour de justice chargée de juger les affaires de corruption. 

A priori, les enquêteurs du Nabu font de l'excellent boulot, indépendamment des fortes pressions "politiques ou amicales" qu'ils doivent recevoir quotidiennement  Suspect Maintenant, ce n'est qu'un organe d'instruction et s'il n'y a aucune volonté au plus haut niveau, de passer à la vitesse supérieure : la mise en examen judiciaire, leurs dossiers finiront aux oubliettes...  Twisted Evil

Il ne faut pas être grand clerc pour deviner que Poro joue la montre actuellement jusqu'aux prochaines élections...

S'il est battu, il passera la patate chaude à son successeur,

S'il reste aux commandes, il trouvera une énième combine pour temporiser et noyer le poisson...  Mad

Mais c'est bien ce que je pense aussi !
avatar
Thuramir

Messages : 2678
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Jeu 11 Oct - 9:28

Quand je répète que chez nous aussi la corruption règne:

Fraude et corruption dans le football belge: ce que l’on sait

Plusieurs personnalités du football belge, dont Mogi Bayat et Herman Van Holsbeeck, ont été interpellées dans le cadre d’une vaste enquête judiciaire.Photo News

Le bureau du procureur fédéral a confirmé l’ensemble des informations révélées ce matin: la justice enquête activement sur de forts soupçons de fraude et de corruption dans le milieu du football belge. Au total, 57 perquisitions ont été menées, en Belgique et à l’étranger.

Le parquet fédéral a fait le point ce mercredi, peu avant midi, sur l’enquête qui est menée depuis ce matin dans le monde du football belge. Et d’après les premières informations confirmées, il semble que cette nouvelle «affaire» touche de nombreux clubs et personnalités. Voici le point de la situation.

Une enquête financière débutée en juin 2017

«L’enquête fédérale a débuté à la fin de 2017, à la suite d’un rapport de l’Unité des fraudes sportives de la police fédérale, confirme le communiqué du parquet fédéral. Elle mettait au jour des indications de transactions financières suspectes dans la D1A.»

D’après la justice, plusieurs agents de joueurs, «indépendamment les uns des autres», auraient mis en place des transactions qui dissimulaient des commissions «qui portaient sur les transferts de joueurs, sur les salaires de joueurs et d’entraîneurs ainsi que d’autres paiements» aux autorités belges et aux autres parties impliquées.

Des soupçons de matches truqués ensuite

«Au cours de l’enquête, des indications d’influence possible sur les matchs de la saison 2017-2018 sont apparues», peut-on encore lire dans le communiqué du parquet fédéral.

Aucun autre détail de cette partie de l’enquête n’a été révélé.

L’agent Mogi Bayat interpellé

Mogi Bayat, l’ancien manager du Sporting de Charleroi reconverti en agent de joueurs, est la première personnalité arrêtée par la police dont le nom a été communiqué à la presse.

Dès 10h00, le parquet fédéral a confirmé son interpellation sans donner davantage de détails sur l’enquête.

Dejan Vejlkovic, un autre agent de joueurs qui travaille surtout avec Malines et Lokeren, a été arrêté.

+ À LIRE AUSSI | Arrestation de Mogi Bayat: son frère Mehdi «tombe des nues»

L’ancien dirigeant d’Anderlecht interrogé

Comme Mogi Bayat, l’ancien dirigeant d’Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, a été interpellé ce matin.
Le Sporting d’Anderlecht, qui s’est séparé de Herman Van Holsbeeck en fin de saison dernière après son rachat par Marc Coucke, dit «collaborer à l’enquête».

L’entraîneur de Bruges et deux arbitres également interpellés

Ivan Leko a également été interpellé par la police, tout comme les arbitres Sébastien Delferrière et Bart Vertenten.

Le parquet indique encore que des perquisitions ont également été effectuées «chez un ancien avocat, dans un bureau comptable, chez des journalistes et chez quelques complices éventuels.» Sans plus de précisions.

Des perquisitions confirmées à Anderlecht, Bruges et au Standard

S’il est encore impossible de connaître le nombre exact de clubs perquisitionnés ce mercredi par la justice, les clubs d’Anderlecht, Bruges, Genk et le Standard ont été visités ce matin par la police.

Les activités de 10 des 16 clubs de l’élite belge seraient actuellement dans le viseur de la justice.

«Des avoirs saisis et des personnes privées de liberté»

Au total, 57 perquisitions ont été menées par la police, dont 13 à l’étranger, principalement «dans des bureaux et chez les dirigeants des personnes morales étrangères qui auraient servi à mettre en place les opérations financières suspectes.»

Des documents et des avoirs ont été saisis. Plusieurs personnes, dont l’identité reste inconnue, ont été privées de liberté.

Embarassed

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Thuramir le Jeu 11 Oct - 22:25

Matt a écrit:Quand je répète que chez nous aussi la corruption règne:

Fraude et corruption dans le football belge: ce que l’on sait

Malheureusement rien de neuf sous le soleil, c'était déjà le cas auparavant : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Zheyun_Y%C3%A9
avatar
Thuramir

Messages : 2678
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Krispoluk le Jeu 11 Oct - 22:39

P'tain on comprend maintenant comment la Belgique s'est hissée à la 3e place du mondial ! 

Z'ont tout acheté : les arbitres, les joueurs adverses, la Fifa et Poutine...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

( Wink)
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Jeu 11 Oct - 23:13

Krispoluk a écrit:P'tain on comprend maintenant comment la Belgique s'est hissée à la 3e place du mondial ! 

Z'ont tout acheté : les arbitres, les joueurs adverses, la Fifa et Poutine...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

( Wink)
Et pas demander comment la France a gagné la finale. L'un étant lié à l'autre . . . Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Krispoluk le Jeu 11 Oct - 23:44

Matt a écrit:

Et pas demander comment la France a gagné la finale. L'un étant lié à l'autre . . . Twisted Evil

Non, non, chez nous tout est nickel-propre, c'est Platini qui me l'a dit...  Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 5604
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Thuramir le Jeu 11 Oct - 23:48

Tout le sport de haut niveau où il y a beaucoup d'argent est susceptible de générer ce type de corruption, pas que le football. Et plus généralement, tous les milieux (politiques, culturels, financiers) où de grosses sommes d'argent circulent sont gangrenés. Triste à dire, mais c'est cela aussi la nature humaine...
avatar
Thuramir

Messages : 2678
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Ven 12 Oct - 0:49

Amen Exclamation Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  steven21 le Ven 12 Oct - 0:55

un petit clin d'oeil  Wink
un peu d'humour ne fait pas de mal 

avatar
steven21

Messages : 1383
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 38
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Caduce62 le Ven 12 Oct - 12:55

Matt a écrit:
Krispoluk a écrit:P'tain on comprend maintenant comment la Belgique s'est hissée à la 3e place du mondial ! 

Z'ont tout acheté : les arbitres, les joueurs adverses, la Fifa et Poutine...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

( Wink)
Et pas demander comment la France a gagné la finale. L'un étant lié à l'autre . . . Twisted Evil
avatar
Caduce62

Messages : 5215
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Matt le Ven 12 Oct - 13:54

Atlantic Council: Pourquoi l'Ukraine ne peut-elle pas tuer la corruption?

If the Ukrainian authorities don't take action and show some real results on the corruption fight, it will have a direct impact on next year's elections.


Photo de Unian


Ukraine still struggles to overcome its core disease of corruption. Since the 2014 Euromaidan, a number of anticorruption institutions have been created in close cooperation with Western partners, including the United States. Among them are the National Anti-Corruption Bureau (NABU), the Special Anti-Corruption Prosecutors Office (SAP), the State Bureau of Investigation (SBI), and the Anti-Corruption Court.

Nevertheless, Ukraine still hasn't sent any high-level crooks to jail and journalists and investigators say that stealing from the state has returned to pre-Maidan levels. It's true that progress was made in cutting corruption out of the gas sector and banks have been cleaned up, but it's also true that Ukraine hasn't made significant progress in the last four years on any of the major indices that measure corruption. What went wrong?, Mykola Vorobiov, a Ukrainian journalist and former Austrian Marshall Plan Foundation Fellow, wrote in an article for the Atlantic Council.

According to him, the short answer is that the new institutions don't work, or in the case of NABU, they're being blocked from doing their job.

"A recent scandal bears this simple truth out. The heads of the Specialized Anticorruption Prosecutor's Office and the National Anti-Corruption Bureau are in the middle of a showdown. The two should be allies. The mission of both organizations is to fight corruption at the highest levels, including top Ukrainian officials and politicians. SAP head Nazar Kholodnytsky claims his office has been illegally wiretapped by members of NABU, while its head, Artem Sytnik, has denied these accusations, claiming that no one has interfered with the activities of SAP," he said.

On September 19, NABU's special forces tried to detain SAP employees while, according to Kholodnytsky, they were trying to prevent another wiretapping of his office. After calling the Security Service of Ukraine, its special forces arrived, released the SAP employees, and detained the NABU officers. According to journalist Milan Lelich who covered the incident, a SAP driver was assaulted by NABU staff while police didn't stop that fight.

Kholodnytsky is on thin ice for interfering in cases and faces a criminal investigation. Civil society and the United States has called for his dismissal.

In the meantime, another scandal has emerged with the State Bureau of Investigation (SBI), which is a lesser known body in the West.  In 2015, the Ukrainian parliament created the SBI to investigate cases that are overseen by the General Prosecutor's Office, including crimes involving NABU, SAP, SBU and the National Police, war crimes, terrorism, and other important cases.

Last November an independent commission selected former PGO prosecutor Roman Truba, along with Olga Varchenko and Oleksandr Buryak as his deputies.

Entre-temps, un autre scandale a éclaté avec le Bureau d’enquête de l’État (SBI), un organisme moins connu en Occident. En 2015, le Parlement ukrainien a créé le SBI pour enquêter sur les affaires supervisées par le Bureau du Procureur général, notamment les crimes impliquant le NABU, le SAP, le SBU et la police nationale, les crimes de guerre, le terrorisme et d'autres affaires importantes.

En novembre dernier, une commission indépendante, Roman Truba, ancien procureur de la PGO, a été nommé vice-président, Olga Varchenko et Oleksandr Buryak.

In July, Truba refused to appoint twenty-seven senior SBI officials of 685 applications due to ongoing criminal cases involving some of the candidates including corruption and "state treason." Moreover, the head of the SBI stressed "one of candidates closely communicates with separatists in the DPR-LPR…Only applicants who have been elected by the independent commission and passed special examination have a right to be appointed at senior executive positions [of the SBI]…Our goal is to remain independent," Truba said. However, critics contend that Truba's refusal to appoint them was nothing more than a PR move, teh author said.


In early September, MP Yurii Makedon resumed a lawsuit against Truba's appointment as the head of SBI. Makedon had sought the job, but failed. (The lawsuit was first submitted to the court in May but had stalled.)


But the broader point is that the resumption of the lawsuit against the head of the SBI may delay the planned launch of the SBI with its 1,500 employees. Members of the Council of Europe have called on Kyiv to get the agency up and running "in the nearest future" after a lengthy delay.

"Although it is not clear how effective a new anticorruption agency would be, its uniqueness is that most of candidates must complete a polygraph test which has to show their professionalism and reliability for high positions in the SBI," Vorobiov said.

None of these difficulties or turf wars improve Ukraine's position or reputation, and perhaps more worryingly, they feed the cycle of cynicism in Ukraine and contribute to "Ukraine fatigue" in the West.

"Survey after survey reveals what we already know: people are fed up with corruption. If the Ukrainian authorities don't take action and show some real results on the corruption fight, it will have a direct impact on next year's elections. The fight against corruption was a key reason people took to the streets in 2013-2014. The motivations behind the Euromaidan shouldn't be forgotten as new elections approach," the author added.

Si les autorités ukrainiennes ne prennent aucune mesure et ne montrent pas de résultats concrets en matière de lutte contre la corruption, cela aura un impact direct sur les élections de l'année prochaine.

L'Ukraine a toujours du mal à surmonter son principal problème de corruption. Depuis l'Euromaidan 2014, plusieurs institutions de lutte contre la corruption ont été créées en étroite coopération avec des partenaires occidentaux, notamment les États-Unis. Parmi eux figurent le Bureau national de lutte contre la corruption (NABU), le Bureau spécial des procureurs de lutte contre la corruption (SAP), le Bureau d’enquête de l’État (SBI) et le tribunal de lutte contre la corruption.

Néanmoins, l'Ukraine n'a toujours pas envoyé d'escrocs de haut niveau en prison et les journalistes et les enquêteurs disent que le vol de l'état est revenu à son niveau d'avant Maidan. Certes, des progrès ont été réalisés dans la réduction de la corruption dans le secteur du gaz et les banques ont été assainies, mais il est également vrai que l'Ukraine n'a réalisé aucun progrès significatif au cours des quatre dernières années en ce qui concerne les principaux indices mesurant la corruption. Mykola Vorobiov, journaliste ukrainien et ancien boursier de la Fondation autrichienne du Plan Marshall, a écrit dans un article pour le Conseil de l'Atlantique.

Selon lui, la réponse courte est que les nouvelles institutions ne fonctionnent pas ou, dans le cas de la NABU, elles sont empêchées de faire leur travail.

"Un récent scandale confirme cette vérité simple. Les responsables du bureau du procureur spécialisé dans la lutte contre la corruption et du bureau national de lutte contre la corruption sont en pleine épreuve de force. Les deux devraient être des alliés. La mission des deux organisations est de lutter contre la Nazar Kholodnytsky, président du SAP, a déclaré que son bureau avait été illégalement mis sous écoute par des membres du NABU, alors que son responsable, Artem Sytnik, avait démenti ces accusations, affirmant que personne n'avait interféré avec les activités du SAP, " a-il dit.


Le 19 septembre, les forces spéciales de la NABU ont tenté de détenir des employés de SAP alors que, selon Kholodnytsky, elles tentaient d'empêcher une nouvelle écoute téléphonique de son bureau. Après avoir appelé le service de sécurité de l'Ukraine, ses forces spéciales sont arrivées, ont relâché les employés de SAP et ont arrêté les agents de la NABU. Selon le journaliste Milan Lelich qui a couvert l'incident, un chauffeur de SAP a été agressé par le personnel de la NABU alors que la police n'arrêtait pas cette bagarre.

Kholodnytsky est sur la glace mince pour s'immiscer dans des affaires et fait l'objet d'une enquête criminelle. La société civile et les États-Unis ont réclamé son renvoi.

Entre-temps, un autre scandale a éclaté avec le Bureau d’enquête de l’État (SBI), un organisme moins connu en Occident. En 2015, le Parlement ukrainien a créé le SBI pour enquêter sur les affaires supervisées par le Bureau du Procureur général, notamment les crimes impliquant le NABU, le SAP, le SBU et la police nationale, les crimes de guerre, le terrorisme et d'autres affaires importantes.

En novembre dernier, une commission indépendante, Roman Truba, ancien procureur de la PGO, a été nommé vice-président, Olga Varchenko et Oleksandr Buryak.

En juillet, Truba a refusé de nommer vingt-sept hauts responsables du SBI sur 685 candidatures en raison d'affaires pénales en cours impliquant certains des candidats, notamment de corruption et de "trahison d'État". En outre, le chef du SBI a souligné que "l'un des candidats communique étroitement avec les séparatistes dans le DPR-LPR ... Seuls les candidats qui ont été élus par la commission indépendante et passé un examen spécial ont le droit d'être nommés à des postes de direction [du SBI ]… Notre objectif est de rester indépendant », a déclaré Truba. Cependant, les critiques affirment que le refus de Truba de les nommer n’était rien de plus qu’un changement de relations publiques, a déclaré l’auteur.


Début septembre, le député Yurii Makedon a repris son action en justice contre la nomination de Truba à la tête du SBI. Makedon avait cherché le travail, mais avait échoué. (Le procès a été soumis à la cour pour la première fois en mai, mais il était bloqué.)


Mais le problème plus général est que la reprise du procès contre le responsable du SBI pourrait retarder le lancement prévu du SBI avec ses 1 500 employés. Les membres du Conseil de l'Europe ont demandé à Kyiv de mettre l'agence en service "dans un avenir proche" après un long délai.

"Bien que l'efficacité d'un nouvel organisme de lutte contre la corruption ne soit pas claire, son caractère unique est que la plupart des candidats doivent passer un test polygraphique qui doit démontrer leur professionnalisme et leur fiabilité pour les postes de haut niveau au SBI", a déclaré Vorobiov.

Aucune de ces difficultés ni guerres de territoire n'améliorent la position ou la réputation de l'Ukraine et, chose peut-être encore plus inquiétante, elles alimentent le cycle du cynisme en Ukraine et contribuent à la "fatigue de l'Ukraine" à l'Ouest.

"Une enquête après l'enquête révèle ce que nous savons déjà: les populations en ont assez de la corruption. Si les autorités ukrainiennes ne prennent pas des mesures et ne montrent pas de résultats concrets dans la lutte contre la corruption, cela aura un impact direct sur les élections de l'année prochaine. La corruption était l'une des principales raisons pour lesquelles les gens sont descendus dans la rue en 2013-2014. Les motivations de l'Euromaidan ne doivent pas être oubliées à l'approche de nouvelles élections ", a ajouté l'auteur.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 8033
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte contre la corruption

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum