L'invasion Russe en Ukraine

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 2 Aoû - 10:19

Le rapport de l'OSCE "The SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region and more in Luhansk region compared with the previous 24 hours. The Mission followed up on reports of damage to civilian properties caused by shelling and gunfire in Yasne. The SMM continued monitoring the disengagement areas. The SMM camera recorded one explosion inside the Zolote disengagement area. Its access remained restricted there and elsewhere, including again in Verkhnoshyrokivske (twice).* The SMM facilitated and monitored adherence to the ceasefire to enable repairs of infrastructure in Shchastia and Artema. The Mission visited two border areas not under government control."

Le SMM a enregistré moins de violations du cessez-le-feu dans la région de Donetsk et plus dans la région de Luhansk par rapport aux 24 heures précédentes. La mission a suivi les rapports sur les dommages causés aux propriétés civiles causées par les bombardements et les tirs à Yasne. Le SMM a continué à surveiller les zones de désengagement. La caméra SMM a enregistré une explosion dans la zone de désengagement de Zolote. Son accès est resté restreint là-bas et ailleurs, y compris à nouveau dans Verkhnoshyrokivske (deux fois). * Le SMM a facilité et surveillé l'adhésion au cessez-le-feu pour permettre des réparations d'infrastructures à Shchastia et Artema. La mission a visité deux zones frontalières qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement.

La situation dans le Donbass s'aggrave considérablement




Au cours des dernières 24 heures, la situation dans la zone du conflit s’est aggravée de manière considérable : les unités des terroristes russes utilisent de plus en plus souvent des armes interdites par les Accords de Minsk.

Cette information a été communiquée par le centre de presse de l’opération anti-terroriste.

«Les unités des terroristes russes continuent d’attaquer des positions militaires ukrainiennes, en déployant activement les armes, interdits par les Accords de Minsk. La plupart des provocations se sont produites après 18 heures », peut-on lire dans le communiqué.

C’est ainsi, dans le secteur de Donetsk, l’ennemi a tiré avec des lance-grenades sur la mine Boutivka et avec des mortiers, des lance-grenades et des armes de chasse sur Avdiivka. Vers 22 heures, l’ennemi a déployé des mortiers de calibre 120mm,  des canon antiaériens et des mitrailleuses lourdes pour tirer sur les positions militaires ukrainiennes à Troitske, ainsi que des mortiers pour tirer sur Mayorske, Verchnotortetske, Zaytsevo.

Dans le secteur de Lougansk, l’ennemi a utilisé pour la plupart des armes de chasse, pour tirer avec sur les positions ukrainiennes à Novoolexandrivka, Novotochkivske, Stanytsya Louganska.

Vers 19 heures, une balle du sniper ennemi a ôté la vie à un militaire ukrainien.

La situation était plus calme dans le secteur de Marioupol. Cependant, les occupants ont tiré sur Lebedynske avec des armes de chasse et sur Talakhivka avec des lance-grenades.

Les militaires ukrainiens ripostaient en obligeant l’ennemi à arrêter ses provocations.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 2 Aoû - 14:51

Le Kremlin met en garde les États-Unis contre la fourniture d'armes létales à l'Ukraine: Évitez les activités susceptibles de provoquer des tensions

Ben tient, ne faites pas ce que je fais moi-même.



Any country, especially that aiming at regulatory role in a conflict, should avoid activities that might provoke a new level of tensions.

This was stated by press secretary of Russian president, Dmitry Peskov, Censor.NET reports citing RIA Novosti.

Commenting on reports of possible deliveries of anti-tank missiles from U.S. to Ukraine and answering a question whether Moscow was going to initiate any talks with Washington regarding anti-tank missile delivery and whether it would support self-styled republics of the Donbas as a retaliation, Peskov said:

"Geopolitical thoughts should not be a reason for commenting. Our stance is well known: we believe that any country, especially those aiming at taking regulatory role, should avoid any activity that might provoke another level of tensions in a complicated region," Putin's spokesperson said.

Earlier, The Wall Street Journal cited some U.S. officials saying that Pentagon and the Department of State had developed a plan of delivery ant-tank missiles and other weapons to Ukraine.

Tout pays, en particulier celui qui vise le rôle réglementaire dans un conflit, devrait éviter les activités qui pourraient provoquer un nouveau niveau de tensions.

Cela a été déclaré par le secrétaire de presse du président russe Dmitry Peskov, Censor.NET rapports citant RIA Novosti.

Commentant les rapports sur les éventuelles livraisons de missiles anti-tanks des États-Unis vers l'Ukraine et répondant à la question de savoir si Moscou allait entamer des pourparlers avec Washington concernant la livraison de missiles antichar et si cela favoriserait les républiques autodidactes des Donbas en rétorsion
, Peskov a déclaré:

"Les opinions géopolitiques ne doivent pas être une raison de commenter. Notre position est bien connue: nous croyons que tout pays, en particulier ceux qui visent à prendre un rôle de réglementation, devrait éviter toute activité susceptible de provoquer un autre niveau de tensions dans une région compliquée", a déclaré le porte-parole de Poutine
m'a dit.

Plus tôt, The Wall Street Journal a cité certains responsables américains disant que le Pentagone et le Département d'État avaient élaboré un plan de livraison des missiles anti tank et d'autres armes à l'Ukraine.


Les combattants de la DNR ont arrêté un chauffeur de l’OSCE



Les combattants de la DNR ont arrêté un chauffeur de la mission spéciale de l’OSCE en Ukraine qui conduisait un camion avec un équipement spécial pour la mission spéciale de suivi de l’OSCE et l’ont retenu à Olenivka pendant plus de 7 heures.

Cette information a été publiée sur le Twitter de l’organisation.

«Les combattants de la DNR font obstacle à la liberté de déplacement de l’OSCE. Le chauffeur et le camion de l’OSCE sont restés à Olenivka pendant plus de 7 heures. Les parties du conflit se sont engagées à respecter les Accords de Minsk et le mandat de l’OSCE, notamment à laisser passer les camions avec des équipements techniques», peut-on lire dans le communiqué.

Plus tard, le service de presse de la mission de l’OSCE a annoncé que le camion avait pu reprendre sa route après plus de 7 heures d’arrêt.

Les occupants russes utilisent des armes interdites par les Accords de Minsk



Les troupes des occupants russes ont tiré sur la banlieue du village de Vodyane dans la région de Donetsk avec des systèmes de lance-missiles à quatre canons. L’utilisation de cette arme est interdite par les Accords de Minsk.

Cette information a été communiquée par la délégation ukrainienne auprès du Centre commun du contrôle et de la coopération.

«La délégation ukrainienne auprès du Centre commun du contrôle et de la coopération informe que le 1er août, les unités armées illégales ont bombardé le village de Vodyane aux abords de Marioupol, en utilisant des systèmes de lance-missiles à quatre canons, interdits par les Accords de Minsk. Heureusement, le bombardement n’a pas fait de victimes», peut-on lire dans le communiqué.

Parallèlement, les combattants pro-russes ont fait exploser des munitions d’ingénierie près du village de Staromychaylivka dans l’objectif de faire passer cette explosion pour un bombardement de l’armée ukrainienne.

Selon les informations de la délégation ukrainienne, «Le 31 juillet, la délégation ukrainienne auprès du Centre commun du contrôle et de la coopération prévient que, dans les jours qui viennent, à la veille d’une nouvelle réunion du Groupe de contact trilatéral à Minsk, les combattants pro-russes auraient l’intention de réaliser plusieurs provocations dans l’objectif d’accuser l’armée ukrainienne».
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 3 Aoû - 9:33

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded more ceasefire violations, but fewer explosions in Donetsk region and fewer ceasefire violations in Luhansk region"

Les militants ont bombardé les positions ukrainiennes 30 fois dans le Donbass

Ukrainian soldiers fired in response to militants’ shelling in Donbas to stop the attacks


Open source

Militants violated the ceasefire regime 30 times during the past 24 hours, twice from 120 mm artillery, seven times – mortars. This was reported by the ATO headquarters press service in Facebbok.

In particular, in Mariupol area, the enemy hit twice Ukrainian positions in Vodyane from 82 mm mortars, grenade launchers and APC weaponry.

"At about 23:00, the enemy shelled from 122 mm artillery and at the same time used 122 mm artillery in Lebedynske area. In addition, militants used small arms near Shyrokyne and Pavlopil at night," the report said.

Avdiivka remains epicenter of confrontation in Donetsk area.

"From 18:00 until midnight, from several directions, illegal armed forces shelled 6 times from grenade launchers and small arms on the southern outskirts of the city. In response, ATO forces also opened fire, "the headquarters report.

Related: Militants shell Ukrainian positions 30 times in Donbas

As for the Luhansk area, Ukrainian positions in Krymske, Katerynivka and Troitske were shelled from mortars. Novooleksandrivka and Novozvanivka were hit from grenade launchers.

"Next fact of conflict escalation was yesterday's shelling of civilians’ houses in Vodyane. At about 22:00, the occupants shelled at least 6 minutes from 120 mm caliber," the ATO HQ noted.

The enemy twice used 122 mm caliber artillery and 7 times – mortars in just 24 hours. ATO forces shelled 18 times fast and accurately to stop the enemy shelling. As a result of the fire, there are no losses among the Ukrainian Army.

As it was reported earlier militants minimized provocations on Wednesday, 5 shellings were recorded. The enemy used mortars and small arms.

Related: Ukraine to close its market for Belarus, if direct delivery to Donbas and Crimea are proved

Des soldats ukrainiens ont tiré en réaction aux bombardements des militants dans le Donbass pour arrêter les attaques

Les militants ont violé le régime de cessez-le-feu 30 fois au cours des 24 dernières heures, deux fois par arme à feu de 120 mm, sept fois par mortier.
Cela a été rapporté par le service de presse du siège de l'ATO dans Facebbok.

En particulier, dans la région de Mariupol, l'ennemi a frappé à deux fois des positions ukrainiennes dans Vodyane à partir de mortiers de 82 mm, de lance-grenades et d'armes APC.

"Vers 23 heures, l'ennemi a bombardé l'artillerie de 122 mm et utilisé en même temps une artillerie de 122 mm dans la région de Lebedynske. En outre, les militants ont utilisé des armes légères près de Shyrokyne et Pavlopil la nuit", a déclaré le rapport.

Avdiivka reste un épicentre de la confrontation dans la région de Donetsk.

"De 18h00 à minuit, de plusieurs façons, les forces armées illégales ont bombardé 6 fois des lance-grenades et des armes légères à la périphérie sud de la ville. En réponse, les forces de l'ATO ont également ouvert le feu", a déclaré le siège.

En relation: Militants coquine ukrainiens positionne 30 fois à Donbas

Quant à la zone de Luhansk, les postes ukrainiens à Krymske, Katerynivka et Troitske ont été bombardés à partir de mortiers.
Novooleksandrivka et Novozvanivka ont été frappés par des lance-grenades.

"Le prochain fait de l'escalade des conflits était le bombardement d'hier des maisons de civils à Vodyane d'hier. Vers 22h00, les occupants ont bombardé au moins 6 minutes du calibre de 120 mm", a déclaré le siège de l'ATO.

L'ennemi a utilisé deux fois l'artillerie de calibre de 122 mm et 7 morceaux de mortier en seulement 24 heures. Les forces de l'ATO ont bombardé 18 fois rapidement et avec précision pour empêcher les bombardements ennemis.
En raison de l'incendie, il n'y a aucune perte dans l'armée ukrainienne.

Comme on l'a signalé précédemment, les militants ont minimisé les provocations mercredi, 5 bombes ont été enregistrées.
L'ennemi utilisait des mortiers et des armes légères.

En relation: l'Ukraine ferme son marché pour la Biélorussie, si la livraison directe à Donbas et en Crimée est prouvée


Le désengagement dans le Donbass n'est possible qu'après avoir assuré le suivi 24 heures sur 24 de l'OSCE



Ukraine insists that further disengagement of forces and weapons in Donbas should be carried out only after the Special Monitoring Mission of the Organization for Security and Co-operation in Europe (SMM OSCE) has begun round-the-clock monitoring of the situation using technical tools, Darka Olifer, press secretary for Leonid Kuchma, Ukraine's representative in the Trilateral Contact Group on Ukraine, said.

"There is the issue of ensuring SMM OSCE monitoring of the situation in Donbas round the clock, seven days a week, with the use of technical surveillance systems, after which further disengagement of forces and weapons will be ensured at the agreed-upon sites," Olifer wrote on her Facebook page on Wednesday after the group's meeting in Minsk.

This is Ukraine's initiative, she told Kyiv-based Interfax agency. "During the disengagement of forces and weapons, representatives from the separate districts of Donetsk and Luhansk regions must not install additional fortifications and minefields," Olifer said.

Ukraine is also calling for the SMM to be given access to the Ukrainian-Russian border in Donbas, which is currently being hindered by representatives from the breakaway parts of the Donetsk and Luhansk regions, Olifer wrote on Facebook later.

"Representatives from the separate districts of Donetsk and Luhansk regions are blocking SMM OSCE access to a Ukrainian-Russian border site. Together with the OSCE, we are calling for this access to be unblocked and for the mission's control to be provided both over movement of weapons and troops from Russia to separate districts of Donetsk and Luhansk regions and to prevent the equipment of Ukrainian enterprises from being removed from the part of Donbas not controlled by Ukraine," Olifer said.

Ukraine insists on completion of the inquiry and prosecution of the people responsible for the death of the SMM employee, a United States citizen, who was killed in a mine explosion in the occupied part of Luhansk region in April, the spokeswoman said.

"The threats and violence against the monitors, which continue taking place in the separate districts of Donetsk and Luhansk regions, are outrageous and unacceptable. We called for completion of the inquiry and punishment of those responsible for the death in the separate district of Luhansk region of an SMM employee who was a U.S. citizen," Olifer said.

Kyiv also demands that the persons, who were holding the SMM staff for over seven hours in Olenivka a day earlier, be held to account, she said. "We categorically condemn this impermissible and outrageous fact," Olifer said.

L'Ukraine insiste sur le fait que le désengagement des forces et des armes à Donbas ne devrait être effectué qu'après que la Mission spéciale de surveillance de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (SMM OSCE) a commencé à surveiller la situation à l'aide d'outils techniques , A déclaré Darka Olifer, secrétaire de presse de Leonid Kuchma, représentant de l'Ukraine au Groupe de contact trilatéral sur l'Ukraine.

"Il est question de veiller à ce que SMM OSCE surveille la situation à Donbas 24 heures sur 24, sept jours sur sept, avec l'utilisation de systèmes de surveillance technique, après quoi un plus grand désengagement des forces et des armes sera assuré sur les sites convenus,
"Olifer a écrit sur sa page Facebook mercredi après la réunion du groupe à Minsk.

C'est l'initiative de l'Ukraine, at-elle déclaré à l'agence Interfax de Kyiv.
"Pendant le désengagement des forces et des armes, les représentants des districts distincts des régions de Donetsk et Luhansk ne doivent pas installer d'autres fortifications et champs de mines", a déclaré M. Olifer.

L'Ukraine demande également au SMM d'avoir accès à la frontière ukrainienne-russe à Donbas, qui est actuellement entravée par les représentants des parties séparées des régions de Donetsk et Luhansk, a déclaré Olifer sur Facebook plus tard.

"Les représentants des districts séparés des régions de Donetsk et de Luhansk bloquent l'accès de SMM OSCE à un site frontalier ukrainien-russe. Avec l'OSCE, nous demandons que cet accès soit débloqué et que le contrôle de la mission soit fourni à la fois sur le mouvement de
Des armes et des troupes de la Russie pour séparer les districts des régions de Donetsk et de Luhansk et pour empêcher que les équipements ukrainiens ne soient retirés de la partie de Donbas, pas contrôlée par l'Ukraine ", a déclaré M. Olifer.

L'Ukraine insiste sur l'achèvement de l'enquête et de la poursuite des personnes responsables de la mort de l'employé de SMM, un citoyen des États-Unis, qui a été tué dans une explosion de mines dans la région occupée de la région de Luhansk en avril, a déclaré la porte-parole.

"Les menaces et la violence contre les moniteurs, qui continuent d'avoir lieu dans les districts séparés des régions de Donetsk et de Luhansk, sont scandaleuses et inacceptables. Nous avons appelé à l'achèvement de l'enquête et de la punition des responsables du décès dans le district séparé de la région de Luhansk
D'un employé de SMM qui était citoyen américain ", a déclaré Olifer.

Kyiv demande également que les personnes qui détenaient le personnel de SMM pendant plus de sept heures à Olenivka un jour plus tôt soient tenues responsables, at-elle déclaré. "Nous condamnons catégoriquement ce fait inadmissible et scandaleux", a déclaré Olifer.


Et à l'ONU:

L'Ukraine au Conseil de sécurité de l'ONU rappelle l'approvisionnement en armes de la Russie au Donbass

Ukrainian delegation said this weapon was used in many terrorist attacks



EPA

Ukrainian delegation at the session of UN Security Council reminded that terrorist organizations in the east of Ukraine receive weapons from the Russian Federation. The statement was published on the website of Permanent Mission of Ukraine to the United Nations.

“The international regime, aimed at curbing arms supply to terrorists, runs into a problem when states, who are supposed to uphold it, turn out to be in breach of their international obligations and commitments in this regard,” the message says.

Ukrainian delegation noted that one of the most telling cases of our times is the continuing flooding of the occupied territories in the east of Ukraine with all kinds of weapon systems, all coming from the neighboring state.

“Over 400 battle tanks, 840 armoured personnel vehicles, 200 multiple launch rocket systems, 730 artillery systems and 400 air defense units have been provided to terrorist organizations operating there,” the statement says.

Ukraine also reminded that these deadly supplies have been used also to conduct devastating terrorist attacks, including, for example, the shooting down of Malaysian Airlines Flight MH17, with 298 innocent civilians on board.

“How did the terrorist organizations in Ukraine get weapons that often surpass armament stocks of many states on the European continent? Or why do not terrorists run out of diesel and munitions?,” Ukrainian delegation said.

As it was reported earlier Ukraine called UN Security Council to fulfill resolution on assistance in MH17 case. Ukraine called on the members of the UN Security Council to make every effort to identify and punish the perpetrators of the MH17 flight crash.

La délégation ukrainienne a déclaré que ces armes était utilisée dans de nombreuses attaques terroristes

La délégation ukrainienne à la session du Conseil de sécurité de l'ONU a rappelé que les organisations terroristes de l'est de l'Ukraine recevaient des armes de la Fédération de Russie.
La déclaration a été publiée sur le site Web de la Mission permanente de l'Ukraine auprès des Nations Unies.

"Le régime international, visant à freiner l'approvisionnement en armes des terroristes, se heurte à un problème lorsque les États, qui sont censés le défendre, se révèlent enfreindre leurs obligations et engagements internationaux à cet égard", dit le message.

La délégation ukrainienne a noté que l'un des cas les plus révélateurs de notre époque est l'inondation continue des territoires occupés à l'est de l'Ukraine avec toutes sortes de systèmes d'armes, tous venant de l'état voisin.

"Plus de 400 chars de combat, 840 véhicules blindés de personnel, 200 systèmes de fusées à lancements multiples, 730 systèmes d'artillerie et 400 unités de défense aérienne ont été fournis aux organisations terroristes qui y opèrent", indique le communiqué.

L'Ukraine a également rappelé que ces fournitures mortelles ont également été utilisées pour mener des attaques terroristes dévastatrices, y compris, par exemple, l'abattage du vol MH17 de la compagnie malaisienne, avec 298 civils innocents à bord.

"Comment les organisations terroristes en Ukraine ont-elles des armes qui dépassent souvent les stocks d'armements de nombreux États sur le continent européen?
Ou pourquoi les terroristes ne mangent-ils pas de diesel et de munitions? ", A déclaré la délégation ukrainienne.

Comme on l'a indiqué plus tôt, l'Ukraine a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à se conformer à la résolution sur l'assistance dans l'affaire MH17. L'Ukraine a appelé les membres du Conseil de sécurité de l'ONU à faire tout leur possible pour identifier et punir les auteurs de l'accident de vol MH17.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 3 Aoû - 13:07

Ils coûtent trop cher?

Le rapatriement des réfugiés à Donbass a été soutenu par une subvention présidentielle

Репатриацию беженцев в Донбасс поддержали президентским грантом

Фото: Дмитрий Коротаев / Коммерсантъ
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 3 Aoû - 13:11

Les soldats ukrainiens avant et maintenant:


Tout est dit.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 3 Aoû - 15:45

Un blogueur de Lougansk est condamné à 14 ans de prison pour sa position pro-ukrainienne



Les séparatistes de la soi-disant République populaire de Lougansk ont condamné Edouard Nedelyaev, un blogueur originaire de Lougansk, pour sa position pro-ukrainienne.

Cette information a été communiquée par Rodion Chovkochytniy, volonaire, ancien journaliste et combattant de l’opération anti-terroriste, sur sa page Facebook.

«Il existe un certain Ed.Ned. Ou, autrement dit, Edouard Nedelayev. Il habite à Lougansk. Il y habite depuis toujours. Il a vécu sans eau, sans nourriture quand la situation était particulièrement dure en 2014. IL ne voulait pas partir. Il comprenait tout, mais il ne pouvait pas partir. Il avait ses raisons. C’était son droit. Sur Facebook il écrivait sur Lougansk, sur la vie dans une ville occupée, comment elle changeait. Il faisait des commentaires. Aujourd’hui, il a été condamné à 14 ans de prison pour « trahison d’État» par le tribunal militaire de la LNR», a-t-il écrit.

Selon Rodion Chovkochytniy, il communiquait avec les Nedelyaev et pourrait confirmer que le blogueur de Lougansk ne transmettait aucune information secrète. «Il n’était pas un agent du Service de renseignements, c’était un simple citoyen qui ne considérait pas les occupants comme des autorités. Il ne faisait qu’écrire sur Facebook sur la vie à Louhansk occupée en appelant un chat un chat».

L’ancien combattant souligne que tous ceux qui habitent sur les territoires occupés du Donbass ne sont pas des collaborateurs.

Auparavant, les médias de la soi-disant République populaire de Louhansk ont annoncé que le «tribunal militaire de la LNR» avait condamné deux habitants de Louhansk, «le citoyen N.» et «la citoyenne V.» à 14 et 12 ans de prison pour «trahison d’État» mais, en réalité, pour leur position pro-ukrainienne.

Edouard Nedelayev, le blogueur de Lougansk connu sous le pseudo «Edward Ned», a été arrêté par les séparatistes en novembre 2016.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 4 Aoû - 8:35

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded more ceasefire violations in Donetsk and Luhansk regions"

Toujours en rapport avec l'OSCE:

L’ambassade des États-Unis a fait une déclaration au sujet de la mission de l’OSCE dans le Donbass



L’ambassade des États-Unis exhorte à arrêter d’empêcher le travail de l’OSCE dans le Donbass.

Cette déclaration est parue sur le Twitter de la mission diplomatique.

«Il faut absolument arrêter d’empêcher le travail de la mission spéciale de suivi de l’OSCE. Leur mandat leur donne l’autorisation de se déplacer librement partout en Ukraine», peut-on lire dans le communiqué.


Donbass: 21 attaques sur des positions ukrainiennes

Government servicemen downed enemy drone in Mariupol sector


mines mines
mil.gov.ua

Over the last 24 hours, no complications occurred in the combat area in Donbas. Most of the combat activity was observed in the evening, after 6 p.m.

In Donetsk sector, the enemy attacked Ukrainian emplacements in Butivka coal mine, southern outskirts of Avdiivka and Luhanske.

In Mariupol sector, pro-Russian militants attacked Vodyane; a hostile UAV was shot down in this area, the HQ of the Ukrainian military said.   

In Luhansk region, Russia-backed mercenaries used small arms and grenade launchers to attack Novoleksandrivka, Stanytsia Luhanska and Novotoshkivske.

Au cours des dernières 24 heures, aucune complication n'a eu lieu dans la zone de combat de Donbas. La plupart de l'activité de combat a été observée dans la soirée, après 6 heures du matin.

Dans le secteur de Donetsk, l'ennemi a attaqué des emplacements ukrainiens dans la mine de charbon Butivka, la périphérie sud d'Avdiivka et Luhanske.

Dans le secteur Mariupol, des militants pro-russes ont attaqué Vodyane; Un UAV hostile a été abattu dans cette zone, a déclaré le QG de l'armée ukrainienne.

Dans la région de Luhansk, les mercenaires soutenus par la Russie ont utilisé des armes légères et des lance-grenades pour attaquer Novoleksandrivka, Stanytsia Luhanska et Novotoshkivske.


L'infanterie de l'Ukraine a été obligée de progresser dans la région de Svitlodarsk en raison de provocations russes constantes, - Mysiahin



Ukrainian military were forced to advance into the occupied territory and take new positions due to constant provocations by the Russian troops.
Civil volunteer Yurii Mysiahin wrote on Facebook, Censor.NET reports.


 "Over systematic shelling and provocations on the part of the enemy, our infantry in Svitlodarsk salient was forced to advance deep enough, more than 1 km, entrench there and place strongholds at new positions. The Svitlodarsk salient is rounding up," he wrote.

L'armée ukrainienne a été forcée d'avancer dans le territoire occupé et de prendre de nouvelles positions en raison de provocations constantes par les troupes russes.
Le volontaire civil Yurii Mysiahin a écrit sur Facebook, Censor.NET rapporte.

  "Sur les bombardements systématiques et les provocations de la part de l'ennemi, notre infanterie à Svitlodarsk, saillant, a forcé de progresser assez profondément, plus de 1 km, à retrancher là-bas et à placer des forteresses à de nouveaux postes. Le Sentiment de Svitlodarsk arrondit", a-t-il écrit.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 4 Aoû - 10:12

Deux articles intéressant, mais que je ne peux recopier et vous invite donc à suivre les liens. Wink

Comment survivre à l'occupation

Il existe un certain nombre de règles fondamentales de conduite, applicables dans les territoires saisis par le Kremlin et lors de la traversée de la ligne de contact, qui aidera les Ukrainiens à éviter la captivité


Photo by Alina KOMAROVA

In late July 2017, two hostages were released from the Russian thug captivity with the assistance of the Patriot Volunteer Group, the Security Service of Ukraine, diplomats, the OSCE, and the pressure of the international community. They were judge of the Luhansk Regional Court of Appeal Vitalii Rudenko, who had been held for nine months, and Liudmyla Surzhenko, who had been detained by the militants at the Stanytsia Luhanska checkpoint a few weeks earlier. Rudenko was detained at a checkpoint when he was trying to cross the lines to get to the funeral of a relative.

Surzhenko has been disabled since childhood. The thugs accused her of espionage, despite lacking even circumstantial evidence to support the accusations. The woman also drew their attention at the checkpoint just because she did not hear the thugs’ order.

As Ukrainian representative in the humanitarian subgroup of the Trilateral Contact Group Iryna Herashchenko posted on Facebook, “Judge Rudenko and hostage Surzhenko were included in the Minsk lists. The Ukrainian authorities fought for their release from the very moment of illegal detention.” Herashchenko said that the militants demanded that the judge refuse to return to the territories controlled by the Ukrainian authorities. Rudenko himself claims that he was and still remains a Ukrainian patriot. “On the instructions of the president, Surzhenko, who is currently being cared for by doctors and psychologists of the Luhansk region, will have her condition examined next week at the departmental hospital in Verkhnia Street, where other released hostages were rehabilitated,” Herashchenko wrote. “On July 19, when representatives of the occupied districts of the Luhansk region were lying at a meeting of the humanitarian subgroup in Minsk that they did not have any information about the fate of the hearing impaired woman (letters asking to provide information about her fate were sent by the Ukrainian side immediately after the disappearance of Surzhenko), she was held by the so-called ‘Ministry of State Security of the Luhansk People’s Republic,’ tortured for four days, her fingers were clamped with pliers, she remained in chains for several days, and her hands are still numb. Surzhenko was required to provide the access code to her mobile phone and admit to ‘espionage’ and ‘sabotage.’ She was tortured for four days and then illegally detained for two more weeks, so that the marks of beatings and torture go away.” Herashchenko expressed confidence that the enemy did not allow anyone to visit Ukrainian hostages because they wanted to hide the marks of torture.

“IF SUCH A MISFORTUNE HAPPENED, THE DETENTION SHOULD BE PUBLICIZED AS WIDELY AS POSSIBLE”

“It is very difficult to predict the behavior of a madman, because their actions are not subject to logic,” said Yurii Zolkin, head of the Stanytsia Luhanska Raion State Administration. “Therefore, it is very difficult to work out some kind of a clear code of conduct for interacting with the thugs who man checkpoints. A few months ago, we already had a terrible incident when the militants killed a young man who was just making some money on the side carrying goods to the checkpoint near the destroyed bridge. Something was not to the thugs’ liking, and they literally beat him to death with rifle butts on the spot, tied the body to the car and began to pull it along the road, tearing his hand off in the process. The pretext for the detention of Surzhenko, for example, was her not hearing the militant’s order, as her hearing aid’s battery had run out. Because of this, the militants checked her phone, where they found a photo of a man in a T-shirt with the inscription ‘Luhansk is Ukraine’ appearing against the background of the Ukrainian flag. She did not even take the photo, it was the person who sent this photo to her who had done that. That is, she did not carry anything prohibited on her person and did not present any danger to anyone. She just cannot be called a spy.”

“There is even a banner hanging in Luhansk now with words actually threatening people over their statements on social networks,” Zolkin continued. “It is clearly an intimidation campaign targeting the local population forced to live in the occupied territory. As for Surzhenko, I talked to her right after her release. Of course, she needs a period of psychological rehabilitation. Professionals are working with her. I concluded for myself that when it became a scandal and her name was mentioned at the Minsk talks, the case started moving ahead. After all, the militants initially stated that they had no such person in detention at all. They ‘worked’ with her, and then they kept her detained in order to let the marks of their ‘work’ to go away because there were bruises on her body. They then sent her to the Ukrainian side, ‘to her Ukr comrades,’ as they put it, although her mother remained in the occupied territory, and it was the mother who she had intended to visit. Moreover, they sent her across the lines on the condition that she would not reappear in the occupied territory before next day.”

“I am convinced that if such a misfortune happened, the detention should be publicized as widely as possible, since the detained person themselves is immediately deprived of the means of communication, and even requests to inform their relatives are refused,” Zolkin recommended. “For example, we learned about the detention of Surzhenko thanks to the good people who witnessed it. Talking to the militants mostly leads nowhere. Now the only ones who really officially work there in that field and provide help are Red Cross officials. They are not afraid to go to the militants on request of the detainees’ relatives, ask them questions, knock at the doors. But we all understand the low effectiveness of appeals to fake ‘ministers.’ The only rule there is that they release people they want to release, but if they do not want to, detainees are not released.”

“ALWAYS CARRY AN ID ON YOUR PERSON”

While Surzhenko is undergoing a rehabilitation course, Luhansk judge Rudenko shared with journalists the terrible realities of captivity on his release. According to Rudenko, one of the most common types of torture in the occupiers’ prisons is the use of electric power. “At first, they put a sack on one’s head, hands were handcuffed, one was beaten and then had water poured down to make them regain consciousness. Then the worst thing of all started, the electric shock torture or to be more precise, the Alisa device torture; it involved wires joined to the earlobes and fingertips, then a militant gave the command ‘Alisa,’ and the device was switched on, giving the body electric shocks,” the judge recalled.

All these realities of captivity once again prove that Ukraine is dealing not only with “a party to the conflict,” but with an extremely thuggish occupation regime, which has no compunction about engaging in illegal detention of civilians, torture, deprivation of property, etc. The term “law” is only a formality in that territory.

However, the objective reality is that Ukrainians still have to cross the checkpoints and reside in the occupied territories. Of course, not all of them can hold back, so they often express their views frankly, especially on social networks. Given the limited number of captured Ukrainian soldiers, the occupiers focus their attention on defenseless civilians. Therefore, there is a strong need to work out some basic rules of conduct, such as on the use of the Internet (in particular, social networks), and advice on how to act in the event you suspect your relatives or loved ones have been detained. The Day asked volunteer and former Luhansk resident Tetiana Kolesnikova for advice on such rules of conduct.

“The general rules of conduct in the occupied territories have long been written by history itself,” Kolesnikova said. “If you are Ukrainian and live in the occupied districts of the Donbas, or if you decide to come there, you should adhere to some simple rules that, in the event of any misunderstandings with the occupiers, can help you preserve your freedom, and sometimes your life as well. Firstly, always carry an ID on your person. Secondly, without much need, do not walk the streets at night. Thirdly, if you are an active user of the Internet and social networks, never carry digital gadgets (smartphones, tablets, etc.), but use a regular button mobile phone on the street. Fourthly, do not discuss political topics with strangers (be cautious with friends as well). Fifthly, when undergoing an ID check or when crossing the terrorist checkpoints, or during a search, try not to raise your voice and not show open disrespect or hatred of the occupiers.”

Regarding online behavior, Kolesnikova advises: “It is very important to understand that all Internet providers operating in the occupied territories are fully controlled by the terrorists and will provide all information on their first request. Therefore, your online behavior should be as cautious as in real life. Firstly, cybersecurity specialists strongly recommend that pro-Ukrainian inhabitants of the occupied territories use VPNs. Secondly, VPNs too should be used wisely, because if it turns out that a person logs in to the Internet only through VPN servers, it immediately causes suspicion. Therefore, you need to use such a service only if necessary. You must also observe the general safety rules on social networks. Do not post under your real name. Remember that odnoklassniki.ru and vkontakte.ru are fully cooperating with the FSB, and while personal correspondence cannot be tracked on Facebook, one must understand that if someone is already a suspect, they can send a phishing message. Therefore, never follow links sent to you by strangers, and even acquaintances, if you do not understand why they did it.”

“BETTER AVOID DISCUSSING POLITICAL ISSUES”

“A trip to the occupied territory is always a risky proposition, and this must be realized,” Luhansk resident Ivan Petrenko (not his real name), who regularly crosses the line of contact to get to his home, told The Day. “Still, any risks can be managed. Of course, if the militants do intend to limit your freedom, no measure is likely to help. However, all who go there need to take at least basic security precautions. It must be understood that men at the checkpoint will check both documents and personal belongings. In addition, the phone will be checked. Moreover, it will be checked not only for the contents of the memory card (photos, videos, etc.), but also the phone numbers that you called or answered. If at least one of these numbers appears in their database, there may be problems. Once you have crossed the line of contact, you must clearly understand the purpose of your stay there. You should not keep in touch with people you do not know or know poorly or do not trust. Better avoid discussing political issues. It is desirable that you meet your friends there so that in case of your detention someone could report it. At present, the number of citizens’ detentions at the checkpoints has increased. If such a misfortune has already happened, then, in my opinion, it is not enough to inform the relevant Ukrainian authorities of the detention. As practice shows, one needs to ensure maximum publicity, to involve the public.”

Late on July 31, an explosion occurred in downtown Luhansk, damaging the monument to the so-called militiamen. In fact, such explosions have occurred repeatedly, which gives the occupation authorities a reason to talk about Ukrainian sabotage and reconnaissance groups being to blame, and, accordingly, to toughen their security measures. Detaining people on false accusations and suspicions fits the general wave of hysteria well, and therefore, one can predict that such detentions of civilians (given a clear shortage of Ukrainian military prisoners) will only increase.

Le message de Tillerson et un cessez-le-feu durable

Expert: "Les sanctions sont un élément très sérieux qui permettra de changer la situation à la fois dans Donbass et en Crimée"


Reuters

In the past few days, the US has taken several important steps aimed at stopping the Russian aggression in Ukraine. Firstly, both chambers of Congress – the House of Representatives and the Senate – passed a bill (H.R. 3364 – Countering America’s Adversaries through Sanctions Act) to increase sanctions against Russia. President Donald Trump is expected to sign it into law in the immediate future.

Secondly, The Wall Street Journal reports, quoting US government sources, that the US defense and state departments have drawn up a plan to furnish Ukraine with antitank missile systems and other lethal defensive weapons to be used against Russia-backed separatists in the Donbas.

Thirdly, the day before yesterday US Secretary of State Rex Tillerson said at a press briefing, the first in the past six months: “We are very consistent in our messages to Russia that Minsk agreements should be reached, they must be implemented, otherwise nothing will be done in the situation in Ukraine.” Besides, the US foreign-affairs chief expressed a hope that, after the appointment of Kurt Volker, an experienced diplomat who knows Russia very well, as special coordinator for Ukraine, the Normandy Format countries will be able, in conjunction with the US, to achieve certain progress in changing the situation in Ukraine and to move towards reaching a true ceasefire after a serious outbreak of violence in eastern Ukraine.

Mykola BELESKOV, analyst, Institute of World Politics, Kyiv:

“The latest statement of the US Secretary of State about Washington’s expectations to achieve a ceasefire on the line of disengagement indicates the consistency of the US attitude to the Ukrainian-Russian conflict. The US has stated clearly again that the conflict cannot be finally resolved without the creation of proper security conditions. Moreover, ceasefire is a fundamental component of the Minsk agreements’ security part, without which the transition to the political part of the agreements is out of the question. Besides, we should not forget that, when Rex Tillerson visited Moscow in April and Kyiv in July, he emphasized that Russia was primarily responsible for creating proper security conditions to settle the conflict. Likewise, the Secretary of State’s statement about ceasefire expectations was essentially addressed to the Kremlin.

“Yet it is rather unlikely that the report of WSJ and USA Today on the plans at the State Department and the Defense Department to supply Ukraine with lethal defensive weapons will force the Kremlin to behave constructively, as far as the achievement of at least a lasing ceasefire in the Donbas is concerned. First of all, these plans have not yet been discussed, let alone approved, at the level of the US National Security Council and the president who will eventually decide on whether to ‘give this plan the green light.’ Even in the best case, it will take certain time from making to fulfilling this decision. But even this is not the main reason why the latest plans of the State Department and the Pentagon will hardly have a real impact on Russia. WSJ said clearly that, even if supplied, the Javelin antitank systems will be deployed a long way from the frontline and Washington will closely watch the use of them. So it is not clear how this lethal defensive armament will influence Russia’s behavior in the Donbas.”


J'y suis arrivé, mais impossible à traduire. Shocked Embarassed
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 7 Aoû - 12:47

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk and in Luhansk region"

Donbass : les combattants mercenaires russes utilisent toujours des armes interdites par les accords de Minsk



Selon le centre de presse de l'opération antiterroriste, la situation dans la zone du conflit demeure tendue. Au total, au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a violé le cessez-le-feu dans le Donbass à 18 reprises.

Pendant la journée, les troupes des occupants russes ont ouvert un feu intense sur la ville d'Avdiivka et ont intensifié hier soir leurs attaques en direction de Marioupol. L'ennemi a bombardé à 2 reprises les points d'appui ukrainiens près de Vodiane, utilisant des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des armes légères. Les milices ont en outre utilisé des mortiers de 120 mm à proximité de Pavlopil et de Chyrokyne.

De plus, les séparatistes pro-russes ont de nouveau montré la nuit dernière qu'ils ne respectaient aucun accord de paix. Ainsi, à 22h00, les forces terroristes russes ont lancé au moins 18 obus de lance-roquettes près de Chyrokyne.

En direction de Louhansk, Novooleksandrivka et Novotochkivske ont été également touchées par des tirs d'armes légères et de lance-grenades automatiques.
Selon une information de l'état-major, les forces ukrainiennes n'ont pas subi de pertes au cours des dernières 24 heures, cependant deux militaires ukrainiens ont été blessés.

Les anciens combattants de Dnipro deviendront des guides touristiques



Le musée de l’Opération anti-terroriste de la ville de Dnipro recherchent des anciens combattants, des bénévoles, des historiens professionnels qui pourront faire pour des adolescents des visites guidées touristiques.

Cette information a été communiquée sur le site de l’administration de la région de Dnipropetrovsk.

Le recrutement est organisé dans le cadre du projet «Par les chemins des Héros » qui sera mis en place au début de la nouvelle année scolaire et durera approximativement 3 mois.

«Nous recherchons des anciens combattants de l’opération anti-terroriste, des bénévoles, des historiens professionnels et des guides ayant de l’expérience de l’éducation patriotique. Le principal, le guide devrait expliquer aux enfants ce qui est un vrai patriotisme et, en idéal, devenir un exemple pour les adolescents », raconte Yuriy Faniguine, historien et un des organisateurs du musée de l’Opération anti-terroriste de la ville de Dnipro.

Les écoliers pourront visiter le musée de l’Opération anti-terroriste, l’Allée de mémoire près du bâtiment de l’administration régionale de la région de Dnipropetrovsk et les unités militaires de la région de Dnipropetrovsk.

L’objectif principal des visites guidées est de parler aux adolescents à l’implication des habitants de la région au conflit à l’est de l’Ukraine et des preuves du courage des habitants de la région dans cette guerre. Les adolescents pourront aussi discuter en personne avec des anciens combattants. 

« En trois mois, nous voulons faire cette visité guidées à plus de 7 000 écoliers de la région », a ajouté Faniguine.

Ukraine : et le droit international ? - Tribune de Cécile Vaissié



Le 30 juin 2017, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est intervenu à un forum d’experts à Moscou et a laissé échapper des propos qui n’ont peut-être pas été suffisamment relevés en France. Il a, en effet, évoqué les « critiques selon lesquelles [ils se seraient] à tort mêlés aux conflits dans le Donbass et en Syrie ». De façon certes assez confuse, le ministre reconnaissait ainsi publiquement, pour la première fois, l’engagement de la Russie dans la guerre se déroulant depuis le printemps 2014 sur le sol ukrainien.

Si certains ergotent sur le sens à donner aux termes employés – « se mêler », « conflits » –, la responsabilité russe est déjà bien connue: le colonel Igor Strelkov, l’un des officiers russes envoyés pour déstabiliser d’abord la Crimée, puis le Donbass, a raconté ses missions en détail, dans la presse russe, dès novembre 2014.

Dans cette guerre qu’il a déclenchée, le Kremlin a violé les traités internationaux par lesquels la Russie s’engageait à respecter l’intégrité territoriale et les frontières de l’Ukraine : le mémorandum de Budapest de 1994 et le traité d’amitié russo-ukrainienne, signé le 31 mai 1997 et ratifié le 17 février 1999. En août 2008, même Vladimir Poutine affirmait encore que la Crimée n’était pas «un territoire disputé» et que la Russie avait «reconnu depuis longtemps les frontières de l’Ukraine actuelle ». C’est donc la parole des autorités russes qui se trouve, de nouveau, décrédibilisée.

(*) Professeur en études russes et soviétiques, Université Rennes 2.
Occidentaux paralysés

Tout cela est connu, et le tandem franco-allemand tente, depuis plusieurs mois, de faire cesser cette guerre, dite hybride, qui a causé plus de dix mille morts, des milliers d’orphelins et des centaines de milliers de réfugiés. Mais ce qui sidère aujourd’hui encore, c’est l’obstination de certains Occidentaux qui continuent de nier l’implication de la Russie et justifient l’annexion illégale de la Crimée ainsi que les violations du droit international au nom de données historiques erronées.

Et s’acharnent à insulter l’Ukraine et son peuple, en prétendant que ce pays, indépendant et souverain depuis 1991, n’est qu’une province russe et/ou un repaire de nazis. Quelle arrogance, quelle ignorance fonde de tels propos, mensongers et injurieux ? Au nom de quoi interdire aux Ukrainiens ce que les Français et d’autres peuples européens ont su conquérir : le droit de choisir leur avenir et leurs alliances? Et que les Ukrainiens désirent s’éloigner de la Russie impose de réfléchir à leurs raisons, car ils connaissent bien les pratiques de leur voisin oriental.

Il est temps d’en finir avec l’étrange aveuglement de certains Occidentaux qui acceptent tout du Kremlin, par naïveté, par lâcheté aussi. Certes, la Russie qui ne se résume pas au Kremlin est un grand pays. Elle mérite d’être mieux connue et il faut, bien évidemment, dialoguer avec ses dirigeants et ses habitants. Ce qui implique d’apprendre sa langue, son histoire, ses cultures. Mais la Russie est aussi un pays en pleine dérive autoritaire, corrompu comme jamais, qui tente de dissimuler une crise identitaire profonde en terrorisant ses voisins.

Elle y réussit : en Ukraine, dans les Pays baltes, en Géorgie, même en Biélorussie et au Kazakhstan, on craint, à tort ou à raison, une expédition militaire russe qui aurait pour but premier de détourner l’attention de la population russe de ses difficultés matérielles. Le tout avec l’accord tacite d’Occidentaux paralysés. Ce qui rappellera certains souvenirs aux amateurs d’Histoire.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Lun 7 Aoû - 12:48

Good morning, World! Good morning, Ukraine!
WE SHALL NOT FORGET!
The bloody Battle of Ilovaisk started on August 7, 2014, when the Armed Forces of Ukraine attempted to capture the city of Ilovaisk from pro-Russian insurgents affiliated with the “Donetsk People's Republic”. While Ukrainian government troops were able to enter the city on August 18, they became encircled between the August 24-26 by overwhelming Russian military forces that crossed the border, joining the battle. After days of encirclement, government forces made an agreement with the insurgents allowing them to retreat from the city. This agreement was not honoured, and many soldiers died while trying to escape.
The Chief of the General Staff and Commander-in-Chief of the Armed Forces of Ukraine Viktor Muzhenko stated on August 26, 2016, that the cause of the battle's outcome was the involvement of Russian troops, along with Ukrainian commanders' incompetence in the planning of the retreat.
Picture 1 – Near the city of Morshyn in the village of Banya Lysovetska stands a monument to the soldiers who perished in the Ilovaisk hellhole.
Picture 2 – Tattered Ukrainian flag from the Ilovaisk battlefield




Bonjour, monde ! Bonjour, Ukraine !
Nous n'oublierons pas !
La sanglante bataille de ilovaïsk a commencé le 7 août 2014, lorsque les forces armées ukrainiennes ont tenté de capturer la ville de ilovaïsk contre les insurgés pro-Russes affiliés à la "République populaire de Donetsk". tandis que les troupes gouvernementales ukrainiennes étaient des troupes gouvernementales. Capables d'entrer en ville le 18 août, ils sont encerclés entre le 24-26 août par les forces militaires russes qui ont franchi la frontière, rejoignant la bataille. Après des jours d'encerclement, les forces gouvernementales ont conclu un accord avec les insurgés leur permettant de se retirer de la ville. Cet accord n'a pas été respecté et de nombreux soldats sont morts en essayant de s'échapper.
Le chef du personnel général et commandant en chef des forces armées de l'Ukraine Viktor Muzhenko a déclaré le 26 août 2016 que la cause de l'issue de la bataille était la participation des troupes russes, ainsi que le commandant ukrainien. Incompétence dans la planification de la retraite.
Photo 1-près de la ville de morchyn dans le village de banya lysovetska est un monument aux soldats qui ont péri dans l'enfer de ilovaïsk.
Photo 2-drapeau ukrainien en lambeaux depuis le champ de bataille de ilovaïsk
avatar
Caduce62

Messages : 3570
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 8 Aoû - 10:07

Le rapport de l'OSCE: "Between the evenings of 4 and 5 August the SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region and more in Luhansk region"

One Ukrainian soldier killed, two injured in Donbas

Two servicemen were injured in the evening, as a result of a grenade launcher attack on the Ukrainian positions in Talakivka

Ministry of Defense of Ukraine

Militants shelled Ukrainian positions 18 times in Donbas over the past 24 hours. One Ukrainian soldier was killed, another two were injured in Anti-Terrorist Operation area in Donbas. This was reported by Ukrainian Army HQ in Facebook.

“Hostilities continued for the whole night in Avdiivka and Butivka mine areas in Donetsk sector. Illegal armed groups used 82 mm mortars, grenade launchers, machine guns and small arms. Ukrainian military responded to enemy’s attacks,” the message says.

In the Luhansk direction, the militants used forbidden 82-mm mortars near the Krymske and Tryokhzibenka. And at about 22:00 they shelled 120 mm 6 mines on ATO positions in the area of Novotoshkivske.

Related: Ukrainian soldier in Donbas wounded: grenade stuck in his leg

In Mariupol area illegal armed forces attacked from mortars and grenade launchers Ukrainian positions near Novomykhailivka, Chermalyk and Vodyane. In addition, two military men were injured in the evening, as a result of a grenade launcher attack in Talakivka area.

“In the evening and at night, ATO forces responded with heavy fire to most of the enemy attacks. Often our reaction was quite aggressive and had fatal consequences for the enemy,” the HQ reported.

As it was reported earlier the situation in Donbas conflict zone stabilized a little, but one Ukrainian soldier was killed on Monday. Ukrainian army believes the militants attack less frequently because of the hot weather and the possibility of fire, which they would be accused of.

Related: Russia lifts restriction in 90 days for stay of occupied Donbas citizens

Deux militaires ont été blessés dans la soirée, à la suite d'une attaque de lance à grenade contre les positions ukrainiennes à Talakivka

Les militants ont bombardé des positions ukrainiennes 18 fois à Donbas au cours des 24 dernières heures. Un soldat ukrainien a été tué, deux autres ont été blessés dans la zone d'intervention antiterroriste à Donbas.
Cela a été signalé par le QG de l'armée ukrainienne dans Facebook.

"Les hostilités ont continué pendant toute la nuit dans les zones minières d'Avdiivka et de Butivka dans le secteur de Donetsk. Les groupes armés illégaux ont utilisé des mortiers de 82 mm, des lance-grenades, des mitrailleuses et des armes légères.
L'armée ukrainienne a répondu aux attaques de l'ennemi ", dit le message.

Dans la direction de Luhansk, les militants utilisaient des mortiers interdits de 82 mm près de Krymske et Tryokhzibenka.
Et vers 22h00, ils ont bombardé 120 milles 6 mines sur des postes d'ATO dans la région de Novotoshkivske.

En relation: soldat ukrainien à Donbas blessé: grenade coincé dans sa jambe

Dans la zone de Mariupol, des forces armées illégales ont attaqué des mortiers et des lance-grenades, des positions ukrainiennes près de Novomykhailivka, Chermalyk et Vodyane.
En outre, deux hommes militaires ont été blessés dans la soirée, à la suite d'une attaque de lance à grenade dans la région de Talakivka.

"Dans la soirée et la nuit, les forces de l'ATO ont réagi avec un feu lourd à la plupart des attaques de l'ennemi.
Souvent, notre réaction a été assez agressive et a eu des conséquences fatales pour l'ennemi ", a déclaré le QG.

Comme on l'a signalé plus tôt, la situation dans la zone de conflit de Donbas s'est stabilisée un peu, mais un soldat ukrainien a été tué lundi.
L'armée ukrainienne croit que les militants attaquent moins souvent en raison du temps chaud et de la possibilité d'un incendie dont ils seraient accusés.

En relation: la Russie élève la restriction dans 90 jours pour le séjour des citoyens du Donbass occupés.


Today in Donbas: one Ukrainian soldier killed, more Russians in the conflict

The militants fired two mines at Shyrokine



Open source

The situation in Donbas conflict zone stabilized, but one Ukrainian soldier was killed today, August 7, as the Ukrainian Army HQ reported.

The Ukrainian army believes the militants attack less frequently because of the hot weather and the possibility of fire, which they would be accused of.

However, it didn’t mean a full cease-fire. “At around 1 pm our soldier was killed by an enemy’s sniper near Maryinka. The militants also fired two 120-mm mines at the Ukrainian stronghold in Shyrokine,” the HQ informed.

Ukrainian troops near Nevelske were shelled with grenade launchers.

The HQ also add that cases of Russia’s regular army soldiers participating in the conflict become more frequent.

“Yes, recently the commanders of so-called 3rd motorized infantry brigade, that occupied Horlivka, tried to cynically hide the deaths of their militants, who detonated on the mine during sabotage activities. On the commanders’ decision, the bodies of the deceased were dressed in civilian clothes and left in the woods close to the division line,” the message says.

When the relatives from Russia came, they were informed that the deceased never participated in the DNR/LNR army, and the “republic” commanders have nothing to do with their deaths.

As it was reported earlier, yesterday no deaths of Ukrainian soldiers were reported.

Les militants ont tiré deux mines sur Shyrokine

La situation dans la zone de conflit de Donbas s'est stabilisée, mais un soldat ukrainien a été tué aujourd'hui, le 7 août, comme l'a indiqué le siège de l'armée ukrainienne.

L'armée ukrainienne croit que les militants attaquent moins souvent en raison du temps chaud et de la possibilité d'un incendie dont ils seraient accusés.

Cependant, cela ne signifiait pas un cessez-le-feu complet. "Vers 13 heures, notre soldat a été tué par un tireur d'élite de l'ennemi près de Maryinka.
Les militants ont également tiré deux mines de 120 mm dans la forteresse ukrainienne de Shyrokine ", a déclaré le QG.

Les troupes ukrainiennes près de Nevelske ont été bombardées de lance-grenades.

Le QG ajoute également que les cas où les militaires réguliers de l'armée russe participant au conflit deviennent plus fréquents.

"Oui, récemment, les commandants de la 3ème brigade d'infanterie motorisée, qui occupa Horlivka, ont essayé de cacher cyniquement les morts de leurs militants, qui ont détoné sur la mine pendant les activités de sabotage.
Sur la décision des commandants, les corps du défunt étaient habillés en civil et laissés dans les bois près de la ligne de division ", dit le message.

Lorsque les parents de Russie sont venus, ils ont été informés que le défunt n'a jamais participé à l'armée du MRN / LNR, et les commandants de la "république" n'ont rien à voir avec leur mort.

Comme on l'a signalé plus tôt, hier, aucun décès de soldats ukrainiens n'a été signalé.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 8 Aoû - 11:24

OSCE : en un mois, sept civils ont été tués dans le Donbass



Suite aux combats au cours du mois écoulé, la mission de l'OSCE a enregistré 7 victimes civiles dans la région de Louhansk.

Cette déclaration a été faite lundi dernier par Alexander Hug, directeur adjoint de la Mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine, lors d'une conférence de presse à Kyiv :

« 7 civils ont été tués au cours du mois dernier dans la région de Louhansk », a-t-il déclaré.

Il a en outre précisé que depuis le début de l'année, la mission de l'OSCE avait enregistré 341 victimes civiles dans le Donbass.

Alexander Hug a également noté qu'au cours de la semaine dernière, le nombre de violations du cessez-le-feu avait augmenté de 55%. En particulier, 540 cas d'utilisation d'armes lourdes dans la région ont été confirmés.

"We saw Dagestanis and Russians. They don't even hide their flag," - Ukrainian fighters at Avdiivka. VIDEO

"Nous avons vu les Daghésiens et les Russes. Ils ne cachent même pas leur drapeau", - Des combattants ukrainiens à Avdiivka. VIDÉO

Ukrainian military at Avdiivka are fighting Russian and Dagestani mercenaries.

Censor.NET reports citing Military TV of Ukraine.

The military say they prevent the enemy saboteur groups from advance, so the major problem is mortar shelling by the Russian terrorists.

"Nothing changes - they get more active at night. It's a bit quieter during the day. Just a regular situation, all as usual...

"This is war. We have the Russian aggressor here. No one disproves it. We saw Dagestanis and Russians. They don't even hide their flag. Everybody knows that," a Ukrainian fighter in Avdiivka area said.

L'armée ukrainienne d'Avdiivka combat les mercenaires russes et dagestani.
Censor.NET rapports citant TV militaire de l'Ukraine.

  Les militaires disent qu'ils empêchent les groupes de saboteurs ennemis d'avance, donc le problème majeur est le bombardement de mortier par les terroristes russes.

  "Rien ne change, ils deviennent plus actifs la nuit. C'est un peu plus calme pendant la journée. Juste une situation régulière, tout comme d'habitude ...

  "C'est la guerre. Nous avons l'agresseur russe ici. Personne ne le réfute. Nous avons vu les Daghésiens et les Russes. Ils ne cachent même pas leur drapeau. Tout le monde le sait", a déclaré un combattant ukrainien dans la région d'Avdiivka.



Suivre le lien pour la vidéo que je ne peux poster.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 8 Aoû - 14:33

La meilleure armée d'Ukraine a jamais eu



C'est un pdf. Wink

Forty-four types of Russian weapons already identified in Donbas – InformNapalm

Quarante-quatre types d'armes russes déjà identifiés dans le Donbass - InformNapalm




The InformNapalm international intelligence community has identified 44 types of weapons and special-purpose vehicles of the Russian Federation in eastern Ukraine within the open source intelligence (OSINT).

InformNapalm project founder Roman Burko has reported this on Facebook.

"For six months, the InformNapalm community agents have added eleven more types of military equipment and weapons to the database of already known weapons, having expanded the database from 33 to 44 pieces. This is the largest database confirmed by the facts of OSINT research. We keep working. Follow the updates," he wrote.
The InformNapalm study notes that the identified weapons are relatively new models which Russia started to use in 2004-2015.

The database in Ukrainian can be viewed here.

The preliminary InformNapalm’s investigation on 33 types of Russia’s weapons stressed that the presence of the weapons and special-purpose vehicles in the occupied territory of Luhansk and Donetsk regions "directly points to the trace of Russian origin."

La communauté internationale du renseignement d'InformNapalm a identifié 44 types d'armes et de véhicules spéciaux de la Fédération de Russie dans l'est de l'Ukraine dans le cadre de l'intelligence ouverte (OSINT).

Le fondateur du projet InformNapalm, Roman Burko, l'a signalé sur Facebook.

"Pendant six mois, les agents de la communauté InformNapalm ont ajouté onze autres types d'équipements militaires et d'armes à la base de données d'armes déjà connues, ayant élargi la base de données de 33 à 44 pièces. C'est la plus grande base de données confirmée par les faits de la recherche OSINT.
Nous continuons à travailler. Suivez les mises à jour ", at-il écrit.

L'étude InformNapalm note que les armes identifiées sont des modèles relativement nouveaux que la Russie a commencé à utiliser en 2004-2015.

La base de données en ukrainien peut être visualisée ici.

L'enquête préliminaire d'InformNapalm sur 33 types d'armes russes a souligné que la présence des armes et des véhicules spéciaux dans le territoire occupé des régions de Luhansk et Donetsk "indique directement la trace d'origine russe".


Et contrairement à ce qu'on pourrait penser:

Sondage: 30 % des résidents de la région de Donetsk soutiennent l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN



L'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN est soutenue par 30 pour cent des habitants de la région de Donetsk.

Pavlo Zhebrivsky, chef de l’administration civico-militaire de la région de Donetsk, a publié cette information sur sa page Facebook en se référant aux résultats du sondage mené par la Fondation des initiatives démocratiques d'Ilko Koutcheriv :

« 30 pour cent des résidents de la région de Donetsk soutiennent l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN. Ce nombre est trois fois plus élevé que dans la région de Louhansk, où seulement 10 pour cent de la population se prononcent pour l'adhésion à l'OTAN », a écrit Zhebrivsky.

En outre, selon les sociologues, 32% de la population de la région de Donetsk soutiennent l'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne (contre 14% dans la région de Louhansk) et un résident sur trois de la région de Donetsk (29%) perçoit positivement l'idée d'introduire un régime de visa avec la Russie (par rapport à 10% dans la région de Louhansk).
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 10:12

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded fewer ceasefire violations, but more explosions in both Donetsk and Luhansk regions"

Par contre hier:

Donbass : l'Ukraine a perdu trois militaires suite à de multiples attaques des milices pro-russes



Au cours des dernières 24 heures, les forces d'occupation russes ont lancé 28 attaques sur les positions des défenseurs ukrainiens dans la zone de l'ATO. Selon le centre de presse de l'opération antiterroriste dans le Donbass, trois militaires ukrainiens ont été tués et neuf autres ont été blessés.

« La situation la plus tendue a été observée dans le secteur de Marioupol. Un soldat ukrainien a été blessé à la suite des tirs de mortiers sur des points d'appui ukrainiens près de Chyrokyne [20 km à l'est de Marioupol – Ndlr.]. Un autre militaire ukrainien a été tué près de Vodiane après que des combattants soutenus par la Russie aient ouvert le feu de lance-grenades et d'armes légères. Les positions ukrainiennes à proximité de Krasnogorivka et de Talakivka sont également tombées sous le feu de mortiers », indique le communiqué.

Aux abords de Louhansk, les terroristes ont déployé des mortiers de 120 mm pour pilonner les troupes de l'ATO près de Novotochkivske. Zolote, Troitske et Novozvanivka ont également été touchées par des tirs de véhicules de combat d'infanterie, de mitrailleuses lourdes et d'armes légères.

Enfin, des tirs de mortiers de calibre différent, de lance-grenades, de mitrailleuses lourdes et d'armes légères ont été recensés dans la région de Donetsk, notamment près de la ville d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk) et de la mine Boutivka (11,4 km au nord-ouest de Donetsk).
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 11:10

Une manifestation devant l'ambassade de Russie à Berlin pour exiger la libération des prisonniers politiques ukrainiens (vidéo)



Mardi dernier, les militants ont manifesté devant l'ambassade de Russie à Berlin, demandant de libérer les prisonniers politiques ukrainiens, notamment Roman Souchtchenko, Volodymyr Baloukh, Oleg Sentsov et Oleksandr Kolchenko.

Selon le correspondant d'Ukrinform, la manifestation a été organisée par Ronald Wendling, militant allemand, ancien dissident de la RDA. Les participants au rassemblement ont exigé la libération des prisonniers politiques ukrainiens, y compris : le journaliste ukrainien Roman Souchtchenko qui avait été illégalement détenu à Moscou lors d'une visite privée; le cinéaste Oleg Sentsov et l'activiste Oleksandr Kolchenko qui avaient été détenus en Crimée pour le prétendu complot visant à commettre des d'actes terroristes; les Tatars de Crimée qui sont maintenant jugés en Crimée occupée; le résident de Crimée Volodymyr Baloukh, récemment condamné à 3 ans et 7 mois de prison pour avoir placé un drapeau ukrainien dans son jardin.

Dans le même temps, les militants ont tenu une manifestation dédiée à l'anniversaire du début de la guerre russo-géorgienne, en chantant « Ne touchez pas à la Géorgie! ».

avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 12:46

L'OSCE a de nouveau été refusé d'accès aux zones occupées près de la frontière avec la Russie



The OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine has stated that "DPR" militants continue to hinder observers from accessing areas near the occupied Novoazovsk in Donetsk region, on the border with Russia, according to a report posted on the mission's website.

"Armed 'DPR' members impeded the SMM's access to areas south and east of Novoazovsk near the border with the Russian Federation not under government control," the report says.

Earlier, OSCE observers recorded military transport movement near the border with Russia, close to the checkpoint in Novoazovsk. However, militants did not let the OSCE representatives enter the town.

La Mission spéciale de surveillance de l'OSCE en Ukraine a déclaré que les militants de la "DPR" continuent d'empêcher les observateurs d'accéder aux zones proches de la Novoazovsk occupée dans la région de Donetsk, à la frontière avec la Russie, selon un rapport publié sur le site de la mission.

"Les membres" DPR "armés ont entravé l'accès du SMM aux zones situées au sud et à l'est de Novoazovsk, près de la frontière avec la Fédération de Russie, sous le contrôle du gouvernement", indique le rapport.

Plus tôt, les observateurs de l'OSCE ont enregistré des mouvements de transport militaire près de la frontière avec la Russie, près du point de contrôle de Novoazovsk. Cependant, les militants n'ont pas laissé entrer les représentants de l'OSCE dans la ville.


Toujours l'OSCE:

La mission de l'OSCE détecte les mines antichar sur la route de Debaltseve



An unmanned aerial vehicle of the OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine spotted continued presence of anti-tank mines on the MO3 road from Svitlodarsk to Debaltseve early on Tuesday, August 8, the mission has reported on its Facebook page.

A few hours later mines and UXOs were removed and OSCE SMM patrol was able to travel to Debaltseve along this road, according to the report.

"This is the second time in three weeks we see that the sides can clear MO3 road from mines and UXOs if they really want to," OSCE SMM Principal Deputy Chief Monitor Alexander Hug said.

He said that it was time for the sides to fulfill commitments they made long time ago and open the MO3 road, as well as other roads in Donbas, for the civilians who cross the contact line on a daily basis.

"It is time for the sides to demine, not move forward, disengage, and withdraw weapons," Hug said.

Un véhicule aérien sans pilote de la Mission spéciale de surveillance de l'OSCE en Ukraine a repéré la présence continue de mines antichar sur la route MO3 de Svitlodarsk à Debaltseve au plus tôt le mardi 8 août, la mission a signalé sur sa page Facebook.

Quelques heures plus tard, les mines et les UXO ont été retirés et la patrouille de l'OSCE SMM a pu se rendre à Debaltseve le long de cette route, selon le rapport.

"C'est la deuxième fois en trois semaines que nous voyons que les côtés peuvent effacer la route MO3 des mines et des UXO s'ils le souhaitent vraiment", a déclaré Alexander Hug, moniteur adjoint principal de l'OSCE SMM.

Il a déclaré qu'il était temps pour les parties de s'acquitter des engagements qu'ils ont pris depuis longtemps et d'ouvrir la route MO3, ainsi que d'autres routes à Donbas, pour les civils qui traversent quotidiennement la ligne de contact.

"Il est temps pour les côtés de se démentir, de ne pas avancer, de se désengager et de retirer des armes", a déclaré Hug.


Очередь продвигается. Интересно, кого следующим будет встречать постпред Российской Федерации в аду Виталий Чуркин?

La file d’attente est en mouvement. Je me demande qui rencontrera ensuite le représentant de Permanent de la Fédération russe Vitaly Churkin en enfer ?

avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 13:25

Selon InformNapalm, Zapad 2017 serait l'occasion pour couvrir des transfert de groupes blindé:

Маневры «Запад-2017» используют для прикрытия переброски ударных бронетанковых групп (ФОТО, ВИДЕО)

Manœuvre "Zapad(Ouest)-2017" utilisé pour couvrir le transfert de groupes blindés de choc (PHOTO, VIDEO)

avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 10 Aoû - 10:49

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region and in Luhansk region"

Donbass: Chyrokyne et Vodiane sous un feu nourri de LRM « Grad »



Selon le centre de presse de l'ATO (opération antiterroriste dans le Donbass), la situation dans la zone du conflit s'est de nouveau détériorée. Au total, au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a attaqué 16 fois les points d'appui des militaires ukrainiens tout le long de la ligne de démarcation, utilisant toujours des armes lourdes, strictement interdites par les accords de Minsk.

« Hier, avant midi, les troupes terroristes russes ont ouvert le feu à 6 reprises sur les positions ukrainiennes dans le secteur de Louhansk, utilisant des différents types d'armes. Le soir, la région de Marioupol est devenue le nouveau épicentre des attaques ennemies. Ici, les milices pro-russes ont utilisé des mortiers de 82 mm pour pilonner Starognativka et Talakivka. Vodiane, Gnoutove et Pavlopil ont été également touchées par des tirs de mortiers de 120 mm », indique le communiqué.

De plus, environ à 21h00, démontrant leur mépris total pour les accords de Minsk, les mercenaires ont attaqué les points d'appui des forces de l'ATO, déployant des lance-roquettes multiples «Grad». Au moins 27 obus ont frappé les alentours de Chyrokyne et 15 autres ont atteint Vodiane.

Les combats ont été également actifs aux abords de Donetsk, notamment à Avdiyivka et près de la mine Boutivka, où les milices ont utilisé des différents types d'armes.

Le centre de presse de l'ATO informe que les défenseurs ukrainiens ont dû riposter pour atténuer les tirs incessants de l'adversaire.

Selon une information de l'état-major, les forces ukrainiennes n'ont pas subi de pertes au cours de la journée de mercredi, cependant un militaire ukrainien a été blessé.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 10 Aoû - 10:51

Le Donbass en feu


PETIT GUIDE DE LA ZONE DU CONFLIT

pdf
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 11 Aoû - 9:33

Spot Report de l'OSCE: "Small-arms fire destroys SMM camera at Donetsk Filtration Station"
Et le rapport du jour (tardif): "The SMM recorded more ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

Les militants ont lancé 15 attaques contre des troupes ukrainiennes dans le Donbass le dernier jour



Militants reduced intensity of attacks launched on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day, having violated ceasefire a total of 15 times. 

This is reported by the ATO press center.

The tensest situation was observed in Luhansk direction, where illegal armed formations used heavy machine guns to shell Ukrainian strongholds near Stanytsia Luhanska (16km north-east of Luhansk). ATO troops in Shchastia (23km north of Luhansk) came under antiaircraft mount fire. In addition, terrorists fired at Ukrainian positions outside Krymske (42.5km north-west of Luhansk), using 82mm mortars.

In Mariupol direction, Russian-backed militants used grenade launchers to launch attacks on Ukrainian strongholds outside Talakivka (20km north-west of Mariupol) and Vodiane (16km north-west of Donetsk).

Les militants ont réduit l'intensité des attaques lancées sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région d'ATO à Donbas au cours du dernier jour, ayant violé le cessez-le-feu au total 15 fois.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

La situation la plus tendue a été observée dans la direction de Luhansk, où les formations armées illégales ont utilisé des mitrailleuses lourdes pour coiffer les bastions ukrainiennes près de Stanytsia Luhanska (16 km au nord-est de Luhansk). Les troupes de l'ATO à Shchastia (23 km au nord de Luhansk) sont venues sous le feu des armes antiaériennes. De plus, des terroristes ont tiré sur des positions ukrainiennes à l'extérieur de Krymske (42,5 km au nord-ouest de Luhansk), en utilisant des mortiers de 82 mm.

En direction de Mariupol, des militants soutenus par la Russie ont utilisé des lance-grenades pour lancer des attaques contre les forteresses ukrainiennes à l'extérieur de Talakivka (20 km au nord-ouest de Mariupol) et Vodiane (16 km au nord-ouest de Donetsk).


La Croix Rouge a acheminé 121 tonnes de cargaison humanitaire à la région de Donetsk

De l'aide réelle, pas comme "l'aide" des russes.



Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a acheminé sept camions chargés d’aide humanitaire, d'un poids total d'environ 121 tonnes, sur le territoire occupé de la région de Donetsk.

Cette information a été communiquée par le service de presse du Service des gardes-frontières de l’Ukraine :

« 7 camions chargés d’aide humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge sont arrivés dans la région de Donetsk. Les camions du CICR transportaient des packs alimentaires et des trousses d'hygiène, ainsi que des matériaux de construction (121 tonnes au total) destinés aux habitants des territoires occupés de la région de Donetsk », précise le communiqué.


Повернись живим

Revenir en vie

https://www.facebook.com/backandalive/videos/877277069096398/

Продовжуємо звітувати та надихати вас допомагати армії
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 11 Aoû - 10:13

"ДНР" закортіло відкрити представництво у Франції

"DNR" a commencé à ouvrir une représentation en France Twisted Evil

"Міністерство закордонних справ ДНР" отримало наказ від кураторів з ФСБ відкрити до 1 вересня представництво у Франції, в місті Марсель
Про це на своїй сторінці у Facebook написав депутат "Народного фронту", координатор групи "Інформаційний спротив" Дмитро Тимчук.

"Міністерство закордонних справ ДНР" на виконання вказівки кураторів з ФСБ Росії та Олександра Захарченко, активізувало роботу по створенню "Представництв республіки" в країнах ЄС", - пише Тимчук.

За його словами, наразі вони проводять організаційні заходи з відкриття до 1 вересня представництва "ДНР" у Марселі, що у Франції.

« Le ministère des Affaires étrangères du DNR » ont été commandés par les conservateurs de FSB ouvert jusqu'à 1 représentation Septembre en France, à Marseille

C'était sur sa page sur Facebook a écrit sous « Front populaire », coordinateur de la « résistance d'information » Dmitry Timchuk.

« Le ministère des Affaires étrangères du DNR » conformément aux instructions des conservateurs du FSB de la Russie et Alexander Zakharchenko, a intensifié le travail pour créer une « Mission de la République » dans les pays de l'UE « - dit Timchuk.

Selon lui, maintenant ils passent des arrangements avec l'ouverture jusqu'à Mission 1 Septembre « DNR » à Marseille en France.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 11 Aoû - 12:50

La vérité sur la guerre en Ukraine


A U.S. Army soldier leads Ukrainian National Guard troops through military exercises at a base in Yavoriv, western Ukraine. (Photo: Nolan Peterson/The Daily Signal)
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 11 Aoû - 14:28

Armez l'Ukraine

The news that the U. S. Pentagon and State Department have drawn up plans to supply Ukraine with anti-tank missiles and other defensive weapons has provoked a flurry of opinion pieces for and against the move.

The arguments fall into two broad camps: those arguing for arming Ukraine say such weapons will deter further aggression from Russia, while those arguing against say that arming Ukraine will only anger the Kremlin and provoke it to escalate the conflict, or encourage Ukraine to go on the offensive itself.

Which argument is valid?

The keys to resolving this question are the prefix “anti-” and the adjective “defensive.” U.S. officials are not proposing to provide Ukraine with swords, but with shields.

Those arguing against arming Ukraine must ask themselves why the Kremlin would escalate the fighting against a better-defended Ukraine, when its previous offensives against a weaker Ukraine, notably at Avdiyivka this winter and at Maryinka in June 2015, have failed.

The argument that arming Ukraine could embolden Kyiv to attempt its own offensive is likewise illogical. For this, Ukraine would require large amounts of armor and, more significantly, enough air power to establish air superiority over large portions of the eastern territory occupied by Russia. Ukraine, for now, simply does not have this capability, and U.S. officials are not proposing to give it to them.

By far the most likely scenario for a further escalation of the war would be an advance by Russia’s proxy forces: their leadership have many times expressed their desire to take more territory; their tanks are often daubed with the words “Na Kiev” in Cyrillic, or “To Kyiv.”

The proxy forces’ aggressive plans could be foiled, and their tanks stopped in their tracks, if Ukraine had access to superior defensive weapons such as the U.S.-made Javelin anti-tank missile.
The Javelin, which has a range of more than two-and-a-half miles and which plunges onto its target from above to break through a tank’s weaker top armor, would be more than a match for the tanks of Russia’s proxy forces — most of which are old T‑64s from Russia’s reserves.

The case is clear, and it has been since the beginning of Russia’s war on Ukraine. Russian dictator Vladimir Putin will not stop until the costs of war become too high. Giving Ukraine defensive weapons would make it too costly for Putin to attack further. Arm Ukraine.

Les nouvelles que l'U. S.Pentagon et le Département d'Etat ont élaboré des plans pour fournir à l'Ukraine des missiles antichar et d'autres armes défensives ont provoqué une dizaine de pièces d'opinion pour et contre le déménagement.

Les arguments se répartissent dans deux grands camps: ceux qui défendent l'armement de l'Ukraine disent que de telles armes dissuaderont d'autres agression de la Russie, tandis que ceux qui se disputent disent disent que l'armement de l'Ukraine ne fera que coller le Kremlin et provoquer l'escalade du conflit ou encourager l'Ukraine à continuer
L'offensive elle-même.

Quel argument est valide?

Les clés pour résoudre cette question sont le préfixe «anti» et l'adjectif «défensif». Les fonctionnaires des États-Unis ne proposent pas de fournir à l'Ukraine des épées, mais avec des boucliers.

Ceux qui se disputent contre l'armement de l'Ukraine doivent se demander pourquoi le Kremlin aggraverait les combats contre une Ukraine mieux défendue, alors que ses précédentes offensives contre une Ukraine plus faible, notamment à Avdiyivka cet hiver et à Maryinka en juin 2015, ont échoué.

L'argument selon lequel armer l'Ukraine pourrait inciter Kyiv à tenter sa propre offensive est également illogique. Pour cela, l'Ukraine nécessiterait de grandes armures et, de manière plus significative, suffisamment de puissance aérienne pour établir la supériorité aérienne sur de grandes portions du territoire oriental occupé par la Russie.
L'Ukraine, pour l'instant, n'a tout simplement pas cette capacité, et les fonctionnaires des États-Unis ne proposent pas de leur donner.

De loin, le scénario le plus probable pour une nouvelle escalade de la guerre serait une avancée par les forces de procuration de la Russie: leur leadership a souvent exprimé leur désir de prendre plus de territoire;
Leurs chars sont souvent peints avec les mots "Na Kiev" en cyrillique, ou "To Kyiv".

Les plans agressifs des forces de la procuration pourraient être déjoués, et leurs chars s'arrêtent sur leurs traces, si l'Ukraine avait accès à des armes défensives supérieures telles que le missile anti-tank Javelin fabriqué aux États-Unis. Le javelot, qui a une portée de plus de deux milles et demi et qui plonge sur sa cible de haut pour traverser l'armure supérieure plus faible d'un tank, serait plus qu'un match pour les réservoirs des forces de la Russie - le plus
Dont sont les anciens T-64 provenant des réserves russes.

Le cas est clair, et c'est depuis le début de la guerre de la Russie contre l'Ukraine. Le dictateur russe Vladimir Poutine ne s'arrêtera pas jusqu'à ce que les coûts de la guerre deviennent trop élevés. Donner des armes défensives en Ukraine rendrait trop coûteux pour Poutine d'attaquer davantage. Armez l'Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 17 Aoû - 10:05

Spot Report by the Special Monitoring Mission to Ukraine (SMM): Armed man at Stanytsia Luhanska bridge threatens to shoot SMM patrol members

Spot Rapport de la Mission spéciale de surveillance en Ukraine (SMM): Un homme armé au pont de Stanytsia Luhanska a menacé de tirer sur les membres de la patrouille SMM

Les derniers rapports de l'OSCE sont des copies les uns des autres: "The SMM recorded a similar number of ceasefire violations in Donetsk region and in Luhansk region"

Pour hier:

Les militants ont lancé 35 attaques contre des troupes ukrainiennes dans le Donbass au dernier jour




Militants launched 35 attacks on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day. One Ukrainian soldier was killed, another four were wounded.

This is reported by the ATO press center.

In Mariupol direction, militants used mortars, grenade launchers, 152mm artillery and tanks to launch attacks on Ukrainian strongholds near Starohnativka (52km south of Donetsk).

The tensest situation was observed in Donetsk direction, where illegal armed formations used mortars and grenade launchers to shell Ukrainian positions in the industrial area of Avdiivka (18km north of Donetsk). In addition, militants violated ceasefire during the visit of the mission of the International Committee of the Red Cross and fired at residential district of the village of Zaitseve (67km north-north-east of Donetsk).

In Luhansk direction, ATO troops came under grenade launcher fire in Novooleksandrivka (65km west of Luhansk) and Novozvanivka (70km west of Luhansk).

Les militants ont lancé 35 attaques sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région de l'ATO dans le Donbass au cours du dernier jour. Un soldat ukrainien a été tué, quatre autres ont été blessés.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

En direction de Mariupol, les militants utilisaient des mortiers, des lance-grenades, des artilleries de 152 mm et des chars pour lancer des attaques contre des bastions ukrainiennes près de Starohnativka (52 km au sud de Donetsk).

La situation la plus tendue a été observée dans la direction de Donetsk, où les formations armées illégales ont utilisé des mortiers et des lance-grenades pour occuper des positions ukrainiennes dans la zone industrielle d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk). En outre, les militants ont violé le cessez-le-feu lors de la visite de la mission du Comité international de la Croix-Rouge et ont tiré dans le quartier résidentiel du village de Zaitseve (67 km au nord-nord-est de Donetsk).

Dans la direction de Luhansk, les troupes de l'ATO sont tombées sous le feu de la grenade à Novooleksandrivka (65 km à l'ouest de Luhansk) et Novozvanivka (70 km à l'ouest de Luhansk).
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 18 Aoû - 12:41

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded fewer ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

Mouais, 27 contre 35 la veille:

Donbass: les forces d'occupation russes ont mené 27 attaques contre les positions militaires



Selon le centre de presse de l'opération antiterroriste, la situation dans la zone du conflit demeure tendue. Au total, au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a violé le cessez-le-feu dans le Donbass à 27 reprises, intensifiant toujours ses attaques aux abords de la ville industrielle d'Avdiivka.

« Depuis plusieurs jours déjà, les combats les plus actifs ont été constatés dans la région de Donetsk, en particulier près d'Avdiivka. Les milices pro-russes y ont utilisé des lance-grenades, des armes légères et des mortiers. Novoselivka Drouga a été également touchée à 2 reprises. En outre, le soir, des maisons de civils à Zaitseve ont subi des tirs ennemis d'armes légère », indique le communiqué.

De plus, en direction de Louhansk, les combattants pro-russes ont attaqué les points d'appui ukrainiens près de Crymske, de Stanytsia-Louhanska et de Novooleksandrivka. Un soldat ukrainien a été blessé suite à des tirs de lance-grenades à proximité de Troitske.

Enfin, aux alentours de Marioupol, les troupes terroristes russes ont ouvert le feu sur Chyrokyne, utilisant des mortiers de 82 mm.

Selon une information de l'état-major, deux militaires ukrainiens ont été blessés suite à ces attaques violentes.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum