L'invasion Russe en Ukraine

Page 11 sur 16 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  benoit77 le Lun 26 Juin - 14:06

Tout le monde se perd en conjectures sur la suite :
http://www.liga.net/projects/russian_agression/

Mais "Paris ne reconnaitrait pas l'annexion de la Crimée" dixit Macron.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/06/26/ukraine-paris-ne-reconnaitra-pas-l-annexion-de-la-crimee_5151261_3214.html
avatar
benoit77

Messages : 1688
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 27 Juin - 15:55

Le rapport de l'OSCE: plus calme.

Le bilan de l’ATO : un militaire ukrainien a été blessé

Emmanuel Macron a annoncé une réunion des chefs d’Etat des pays du format Normandie

Selon Emmanuel Macron, le Président de la République française, les chefs d’Etat des pays faisant partie du format Normandie pourraient se rencontrer dans les semaines à venir.
Cette déclaration a été faite par le Président français lors d’une conférence de presse commune avec Petro Porochenko, donnée après leur entretien.
Selon le président français, la date n’a pas encore été fixée. Cependant Emmanuel Macron a souligné qu’il voulait réaliser cette rencontre le plus rapidement possible.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 28 Juin - 10:19

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded more ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

Pas de nouvelles de ce matin, la plupart des site d'actus sont silencieux. Seul Unian a publié un article ce matin: Taux de change de la Grn passe à 26.08 pour 1 $US

Malgré la « trêve du pain », les combattants continuent de violer le cessez-le-feu



À compter du troisième jour de la soi-disant « trêve du pain », les combattants pro-russes continuent d’attaquer les positions militaires ukrainiennes.

Cette information a été confirmée par le centre de presse de l’opération anti-terroriste.

«La région de Marioupol a été la plus calme, les combattants pro-russes ne se sont activés qu’à la tombée de la nuit. Vers 21h00, ils ont ouvert le feu avec des mortiers de calibre 82 mm et des mitrailleuses lourdes à Vodyane et avec des armes de chasse à Pavlopil », peut-on lire dans le communiqué.

Il y a eu 7 bombardements ennemis dans le secteur de Donetsk, tous à Kamenka et à Avdiivka. Dans la journée, des bandits ont tiré sur les positions militaires ukrainiennes à Lougansk dans l’arc de Svitlodarsk avec des lance-grenades. En fin de soirée, ils ont ouvert le feu avec des mortiers de calibre 120 et 82 mm, ainsi que des lance-grenades et des armes de chasse à Kamenka. Des mortiers de calibre 82 mm ont été déployés.

Selon l’état-major, dans le secteur de Lougansk, les combattants pro-russes ont violé le régime du cessez-le-feu à 9 reprises. Au début de la matinée, les occupants ont tiré quelques obus de calibre 82 mm sur les positions militaires ukrainiennes à Zholte. À l’aube, des snipers ennemis ont visé des militaires ukrainiens à Popasna et Novotochkivske, dans la soirée, des occupants ont déployé des lance-grenades automatiques à Novotochkivske, des combattants pro-russes ont également tiré sur Chtchastye avec des mortiers de calibre 82mm, sur Krymske avec des mortiers de calibre 120mm et sur Novoolexandrivka avec des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes.

Heureusement, aucun militaire ukrainien n’a été tué, ni blessé.

La Russie n'a pas rempli les dispositions des accords de Minsk, déclare Gerashchenko lors de la session de l'APCE



The Russian Federation has not fulfilled a single provision of the Minsk agreements and the PACE resolutions.

First Deputy Chairman of the Verkhovna Rada of Ukraine Iryna Gerashchenko said this during a speech at the PACE session in Strasbourg, the press service of the Solidarnist parliamentary faction reports.

"Crimea and a part of Donbas remain under the occupation of the Russian Federation. Only this year more than 100 Ukrainian soldiers were killed, dozens of civilians were killed, 132 hostages are held captive by the pro-Russian militants, their number is increasing, and their release has been blocked for a year. The militants recently put to prison journalist Stanislav Aheyev, who cooperated with a number of leading Ukrainian media. There are also political prisoners in prisons of the Russian Federation, including journalist Roman Sushchenko, dozens of other Ukrainians and Crimean Tatars. The Russian Federation has not fulfilled a single provision of the Minsk agreements and the PACE resolutions that called on the Russian authorities to release prisoners and return to the norms of the international law," Gerashchenko stressed.

She also reminded of difficult security issues and humanitarian situation in Donbas and deterioration of the environmental situation.

Président: l'Ukraine et la France ont coordonné des positions pour accroître l'efficacité du format normand



The meeting between the Ukrainian and French Presidents today was primarily dedicated to the situation in east Ukraine, counteraction to Russian aggression and situation in Crimea. It was stated by the President in the joint press conference following the meeting.

“I can tell that we have discussed all circumstances thoroughly and determined our tactics for the coming weeks. We agreed to conduct consultations to increase the efficiency of the next possible meeting in the Normandy format,” Petro Poroshenko informed.

According to him, clear proposals and concrete documents must be elaborated for the next meeting in the Normandy format. “We do not need many hours of negotiations. We are sure that the documents must be elaborated and approved to finally bring peace to the long-suffering Ukrainian land. This peace can be in the form of termination of Russian aggression,” the Head of State said.



The President expressed gratefulness to his French colleague for an optimistic position as regards the Minsk agreements and supporting the position on the OSCE.

“We are confident that the security component of the Minsk agreements must precede the political component and activation of the OSCE role, including the OSCE armed mission is essential.

Round-the-clock presence of the OSCE will ensure the efficiency of the Minsk agreements. I am grateful to Mr. President for supporting this position,” Petro Poroshenko said.

He is confident that a solid stance of France and the EU regarding Crimea with non-recognition of the illegal annexation of the peninsula in 2014 is a strong foundation for continuation and expansion of negotiations with France and the EU.

Special attention was paid to the necessity of speeding up the liberation of hostages, as 128 Ukrainian hostages are kept in the occupied territories and more than 40 are imprisoned in Russia.
It is expected that consultations in the Normandy format will ensure significant progress in this sensitive issue, as stated by the President.

President Emmanuel Macron assured that France is a serious partner of Ukraine in the resolution of the conflict in east Ukraine.

“We are willing to continue the Minsk process before the G20 meeting. We support the idea of renewing active cooperation in the Normandy format with the involvement of the OSCE. This is what I have offered to all parties,” the President of France informed.

He emphasized that France had always supported Ukraine’s sovereignty within the internationally recognized borders. “France does not recognize the annexation of Crimea,” the French President said.

According to the President of France, the situation in east Ukraine has been creating great problems for civilians in both Ukraine and the whole Europe.

“That is why we should not accept the continuation of this crisis. I wish we will be able to suggest a series of new conditions in the next Normandy format meeting, so that all the parties will find concrete solutions to the crisis. France and Germany remain involved in this process and insist on the development and fulfillment of these agreements. We do not want these discussions to be fruitless,” Emmanuel Macron stressed.

He assured that this issue would be considered thoroughly with Chancellor of Germany Angela Merkel in the coming weeks.




Le rendez-vous entre les présidents ukrainien et français aujourd'hui a été principalement consacré à la situation dans l'est de l'Ukraine, contre-réaction à l'agression et à la situation de la Russie en Crimée. Le président l'a déclaré lors de la conférence de presse conjointe qui a suivi la réunion.



"Je peux dire que nous avons discuté de toutes les circonstances à fond et déterminé nos tactiques pour les prochaines semaines. Nous avons convenu de mener des consultations pour accroître l'efficacité de la prochaine réunion possible en Normandie ", a déclaré Petro Poroshenko.



Selon lui, des propositions claires et des documents concrets doivent être élaborés pour la prochaine réunion en Normandie. "Nous n'avons pas besoin de nombreuses heures de négociations. Nous sommes sûrs que les documents doivent être élaborés et approuvés pour finalement apporter la paix à la terre ukrainienne qui souffre. Cette paix peut être sous la forme de la cessation de l'agression russe ", a déclaré le chef de l'Etat.



Le Président a exprimé sa gratitude à son collègue français pour une position optimiste en ce qui concerne les accords de Minsk et le soutien de la position de l'OSCE.



"Nous sommes convaincus que la composante sécurité des accords de Minsk doit précéder la composante politique et l'activation du rôle de l'OSCE, y compris la mission armée de l'OSCE est essentielle. La présence de l'OSCE 24 heures sur 24 assurera l'efficacité des accords de Minsk. Je suis reconnaissant à M. le Président d'avoir appuyé ce poste ", a déclaré Petro Poroshenko.



Il est convaincu qu'une position solide de la France et de l'UE concernant la Crimée avec la non-reconnaissance de l'annexion illégale de la péninsule en 2014 est une base solide pour la poursuite et l'expansion des négociations avec la France et l'UE.



Une attention particulière a été accordée à la nécessité d'accélérer la libération des otages, alors que 128 otages ukrainiens sont conservés dans les territoires occupés et plus de 40 sont emprisonnés en Russie. On s'attend à ce que les consultations en Normandie assureront des progrès significatifs dans ce sujet délicat, comme l'a déclaré le Président.



Le président Emmanuel Macron a assuré que la France est un partenaire sérieux de l'Ukraine dans la résolution du conflit dans l'est de l'Ukraine.



"Nous sommes prêts à poursuivre le processus de Minsk avant la réunion du G20. Nous soutenons l'idée de renouveler une coopération active en Normandie avec l'implication de l'OSCE. C'est ce que j'ai offert à toutes les parties ", a déclaré le président de la France.

Il a souligné que la France avait toujours soutenu la souveraineté de l'Ukraine dans les frontières internationalement reconnues. "La France ne reconnaît pas l'annexion de la Crimée", a déclaré le président français.

Selon le président de la France, la situation dans l'est de l'Ukraine crée de grands problèmes pour les civils en Ukraine et dans toute l'Europe.

"C'est pourquoi nous ne devrions pas accepter la suite de cette crise. Je souhaite que nous puissions proposer une série de nouvelles conditions dans la prochaine réunion du format Normandie, afin que toutes les parties trouveront des solutions concrètes à la crise. La France et l'Allemagne restent impliquées dans ce processus et insistent sur le développement et la réalisation de ces accords. Nous ne voulons pas que ces discussions soient infructueuses ", a souligné Emmanuel Macron.

Il a assuré que cette question serait examinée en profondeur avec la chancelière allemande Angela Merkel dans les prochaines semaines.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 28 Juin - 12:31

Les militants ont lancé 31 attaques hier



Militants launched 31 attacks on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day.

This is reported by the ATO press center.

In Mariupol direction, militants used small arms to shell Ukrainian positions near Hnutove (19km north-west of Mariupol) and Pavlopol (30 km northeast of Mariupol). In addition, terrorists fired at Marinka (35 km south-west of Donetsk), using grenade launchers, small arms and 82mm mortars.

In Donetsk direction, Russian-backed militants used grenade launchers, heavy machine guns and small arms to shell ATO troops outside Avdiivka (18km north of Donetsk). The enemy also launched attacks on Ukrainian strongholds near Kamyanka (62km south of Donetsk), using grenade launchers, small arms and 82mm mortars.

In Luhansk direction, Ukrainian soldiers came under 120mm fire outside Novooleksandrivka (65km west of Luhansk) and Kriakivka (34 km north-west of Luhansk). In addition, Russian-backed militants used 82mm mortars to shell ATO troops near Shchastia (23km north of Luhansk), Krymske (42.5km north-west of Luhansk) and Troitske (69km west of Luhansk).

Les militants ont lancé 31 attaques sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région de l'ATO à Donbas au cours du dernier jour.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

En direction de Mariupol, les militants ont utilisé des armes légères pour occuper des positions ukrainiennes près de Hnutove (19 km au nord-ouest de Mariupol) et Pavlopol (30 km au nord-est de Mariupol).
En outre, des terroristes ont tiré sur Marinka (35 km au sud-ouest de Donetsk), en utilisant des lance-grenades, des armes légères et des mortiers de 82 mm.

Dans la direction de Donetsk, des militants soutenus par la Russie utilisaient des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes légères pour escorter des troupes d'ATO à l'extérieur d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk).
L'ennemi a également lancé des attaques contre les forteresses ukrainiennes près de Kamyanka (62 km au sud de Donetsk), en utilisant des lance-grenades, des armes légères et des mortiers de 82 mm.

Dans la direction de Luhansk, les soldats ukrainiens étaient sous le feu de 120 mm à l'extérieur de Novooleksandrivka (65 km à l'ouest de Luhansk) et Kriakivka (34 km au nord-ouest de Luhansk). En outre, des militants soutenus par des Russes ont utilisé des mortiers de 82 mm pour capter des troupes de l'ATO près de Shchastia (23 km au nord de Luhansk), Krymske (42,5 km au nord-ouest de Luhansk) et Troitske (69 km à l'ouest de Luhansk).
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 28 Juin - 14:12

Ukraine: le stade de Donetsk, du luxe à la déchéance


La pelouse détériorée de la Donbass Arena, le 18 avril 2017 à DonetskAleksey FILIPPOV

Bâtiment ultramoderne et terrain de luxe fréquenté par des stars du foot il y a quelques années, le stade Donbass Arena à Donetsk, fief des rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine, est aujourd'hui en déchéance.

Alors que se disputent les matches de la Coupe des confédérations en Russie voisine, ce stade qui a accueilli une demi-finale de l'Euro-2012 est abandonné après avoir été saisi par les rebelles armés combattant les forces ukrainiennes depuis 2014.

"C'est très triste que nous ne puissions plus aller au stade", raconte à l'AFP un supporteur local, Iouri Javoronkov, 50 ans, dans un bar sportif situé à côté et aujourd'hui quasiment désert.

"C'était la Mecque de notre football, un endroit où nous nous réunissions tous", se souvient cet homme aux cheveux gris.

En 2009, quand le stade a été inauguré, tout était différent à Donetsk, capitale officieuse de la région minière du Donbass.

L'oligarque le plus riche d'Ukraine, Rinat Akhmetov, originaire de Donetsk, a dépensé quelque 350 millions d'euros pour faire construire ce nouveau stade pour le club de local, le Shakhtar, dont il est président.

Il a embauché les architectes qui avaient travaillé sur les projets du stade Allianz Arena du Bayern Munich en Allemagne et du gigantesque stade national de Pékin, surnommé le Nid d'Oiseau, édifié pour les JO de 2008. Il a même invité la diva pop Beyoncé à chanter lors de la cérémonie solennelle d'inauguration.

En juin 2012, le Donbass Arena voit l'Espagne battre le Portugal, et admire sur sa pelouse des stars comme Cristiano Ronaldo, Andres Iniesta et Xavi Hernandez.

- La guerre éclate -

Mais deux ans après, avec la destitution du président prorusse Viktor Ianoukovitch et l'annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée, Donetsk et l'est de l'Ukraine plongent dans un conflit entre les forces de Kiev et les rebelles prorusses, qui a fait depuis plus de 10.000 morts.

Leur ville s'étant trouvée en plein coeur des combats, le Shakhtar Donetsk et son stade sont rapidement affectés.

En mai 2014, le club doit annuler tous les matches à la Donbass Arena et quitte Donetsk, suite à un appel des organisations internationales à arrêter le jeu dans la zone de guerre.

Après le départ des joueurs, Rinat Akhmetov, qui cherchait à garder le contrôle du stade, y a organisé la distribution d'aides humanitaires aux habitants de la ville.

Mais en mars dernier, les rebelles ont fini par saisir le stade et d'autres biens immobiliers appartenant à l'oligarque, l'accusant de mener double jeu avec Kiev.

Après la saisie du Donbass Arena, son financement par Rinat Akhmetov a été coupé, et son personnel considérablement réduit.

Avec une pelouse déjà partiellement jaunie, un éclairage qui ne fonctionne plus et la boutique de souvenirs vide, le stade n'est plus aujourd'hui qu'un témoignage supplémentaire de la ruine provoquée par le conflit ukrainien.

Même si les rebelles prorusses ont récemment annoncé leur intention de relancer le stade, ils n'ont pas précisé qui financerait les travaux et aucune date n'a été avancée pour sa réouverture.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 28 Juin - 15:47

Le nombre d’attaques des occupants augmente à la tombée de la nuit



Les occupants russes continuent d’attaquer les Forces armées ukrainiennes.

Cette information a été communiquée par le centre de presse de l’opération anti-terroriste sur sa page Facebook.

« Le cessez-le-feu est violé surtout le soir et la nuit. Hier, il y a eu 31 attaques, dont un tiers a eu lieu à la tombée de la nuit. Les combattants pro-russes ne cessent pas d’utiliser des mortiers de différents calibres», peut-on lire dans le communiqué.

«Dans le secteur de Marioupol, les occupants tiraient sur les positions militaires ukrainiennes à Gnoutove, Pavlopil (avec des armes de chasse), à Mariinka (avec des lance-grenades, des armes de chasse et des mortiers de calibre 82 mm), à Chyrokine et Lebedynske (avec des lance-grenades). Au total, 8 provocations armées ont été enregistrées dans le secteur de Marioupol.

Dans le secteur de Donetsk, le cessez-le-feu a été violé 6 fois, notamment à Avdiivka, où les occupants tiraient avec des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes de chasse, ainsi qu’à Louganske dans l’arc de Svitlodarsk, où ont été déployés des mortiers de calibre 82mm, des lance-grenades et des armes de chasse.

La situation est restée plus ou moins calme dans le secteur de Lougansk. La nuit précédente, un seul bombardement a été enregistré près du village de Zhovte. Cependant, à partir de 20h00, les combattants pro-russes ont tiré activement tout le long de la ligne de démarcation : à Kryakivka et Novoolexandrivka avec des mortiers de 120mm, à Chtchastye, Krymske et Troitske avec des mortiers de 82mm, à Stanytsya Louganska, Novozvanivka, Valuyske et Popasna avec des véhicules de combat.

Heureusement, malgré toutes ces attaques, aucun militaire ukrainien n’a été tué, ni blessé.

La semaine passée, les sapeurs ont déminé 14 km de routes dans le Donbass

La semaine passée, les sapeurs militaires ont déminé 14 km de routes du Donbass.

Cette information a été communiquée par Dmytro Goutsoulyak, représentant du ministère de la Défense, lors d’une conférence de presse.

«Au cours de la semaine dernière, les sapeurs militaires ont déminé 14 km de routes dans la zone de l’opération anti-terroriste, ainsi que 9 hectares du territoire. Ils ont retiré 483 objets explosifs », a-t-il déclaré. 

Le représentant du ministère de la Défense a précisé que, depuis le début de l’opération anti-terroriste, les sapeurs des Forces armées ukrainiennes ont désamorcé environ 152500 objets explosifs et mines, ont nettoyé 1080 km de routes et plus de 3700 hectares des territoires des régions de Donetsk et de Lougansk.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mer 28 Juin - 15:50

Александр a écrit:Ukraine: le stade de Donetsk, du luxe à la déchéance
Dommage  Twisted Evil
avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 29 Juin - 10:08

Kiev affirme avoir tué un militaire russe et capturé un autre

L'armée ukrainienne a affirmé mercredi avoir tué un officier russe et avoir fait prisonnier un soldat russe lors de combats avec les rebelles séparatistes dans l'est de l'Ukraine, Moscou démentant que le militaire capturé appartienne à son armée.

Des unités de l'armée ukrainienne ont affronté samedi un groupe militaire de reconnaissance de la République populaire autoproclamée de Lougansk (LNR), l'un des fiefs rebelles prorusses, selon un communiqué de l'état-major ukrainien.

Deux hommes - le commandant du groupe et un "militaire professionnel russe, le capitaine Alexandre Chtcherbak" - ont été tués dans cet affrontement, assure l'armée ukrainienne.

Quatre autres rebelles, dont un "citoyen russe de 22 ans, résident de la région de l'Altaï", en Sibérie, ont été faits prisonniers, selon la même source.

Selon Kiev, le jeune homme était en possession de papiers prouvant qu'il s'était engagé dans l'armée russe.

"Il a été soldat, mais je n'ai pas d'informations sur le fait qu'il était encore ou qu'il n'était plus dans l'armée au moment de sa capture", a indiqué à l'AFP le porte-parole militaire ukrainien Andriy Lyssenko.

Selon le service russe du média britannique BBC, le militaire russe s'appelle Viktor Agueïev et il servait dans la région de Rostov, frontalière de l'Ukraine.

Le ministère russe de la Défense a aussitôt démenti ces informations, affirmant dans un communiqué que M. Agueïev avait quitté l'armée en mai 2016.

Plus de 10.000 personnes, civils et militaires des deux camps, ont trouvé la mort dans l'est de l'Ukraine depuis le déclenchement du conflit en 2014.

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles de l'est ukrainien, ce que Moscou dément avec véhémence.

L'Ukraine annonce régulièrement avoir tué ou capturé des soldats russes dans la zone du conflit, la Russie assurant chaque fois qu'il s'agit d'anciens militaires russes qui s'y sont rendus de leur propre gré.

En mai 2016, deux Russes capturés et présentés par l'Ukraine comme membres des forces spéciales russes avaient été échangés contre la pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, emprisonnée en Russie.

Le comble du cynisme:

Russian Embassy UK

.@NATOmission_ru: NATO troops are now in places of Eastern Europe where they never have been and never should be



Juste que les troupes de l'OTAN sont dans des pays membres de l'OTAN et pas ailleurs.

Mais y a pas de russes dans le Dombass monsieur Exclamation

Nooooooooooooonnnnnnnnn

avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 29 Juin - 11:04

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk and Luhansk regions"

« Trêve du pain » dans le Donbass : 35 attaques en 24 heures, 1 militaire ukrainien tué et 3 blessés



Au cours des dernières 24 heures, les milices pro-russes ont effectué 35 attaques contre les Forces armées ukrainiennes selon le centre de presse de l'ATO (opération antiterroriste dans le Donbass).

En direction de Marioupol, les forces d'occupation russes ont violé la trêve à neuf reprises, utilisant des mortiers et des armes d'infanterie aux alentours de Vodiane, Lebedynske, Gnoutove Pavlopil, Krasnogorivka et Maryinka. Les points d'appui près de Taramtchouk et Talakivka ont quant à eux été touchés par de multiples tirs de lance-grenades.

Aux abords de Donetsk, les positions ukrainiennes près de la ville d'Avdiivka se sont trouvées pris sous le feu de mortiers de 120 mm, de différents systèmes de lance-grenades et d'armes légères. L'adversaire a également frappé les positions des défenseurs ukrainiens près de Kamyanka et Novoselivka Drouga, utilisant des mortiers, des armes d'infanterie, des missiles antichars et des LRM.

« Dans la région de Louhansk, les troupes terroristes russes ont utilisé à maintes reprises des mortiers de 120 et 82 mm. Le feu de mortiers a également atteint les positions des défenseurs ukrainiens près de Crymske, Triohizbenka et Stchastia. Au total, il y a eu 15 attaques ennemies », indique le communiqué.

L'état-major des forces ukrainiennes a informé qu'un militaire ukrainien avait été tué et trois autres blessés au cours de ces affrontements dans le Donbass.

La Russie soupçonnée d’assassinats ciblés en Ukraine

Attentats Deux colonels du renseignement ukrainien ont été éliminés mardi. Des faits qui donnent une nouvelle dimension au conflit.


Mardi, le colonel Maksim Chapoval, du renseignement militaire, a été tué dans l’explosion de sa voiture. Image: REUTERS

C’est une série noire pour le renseignement ukrainien. Mardi, le colonel Maksim Chapoval, du renseignement militaire, a été tué dans l’explosion de sa voiture, alors qu’il conduisait dans un quartier animé de la capitale. Il était 8 heures du matin lorsqu’un engin explosif a détruit la Mercedes que conduisait Maksim Chapoval, le tuant sur le coup et blessant deux passants.

Quelques heures plus tard, à Konstantinovka, dans l’est de l’Ukraine, le colonel Youri Vozni, des services secrets ukrainiens, a perdu la vie dans l’explosion de sa voiture, et les trois autres passagers ont été hospitalisés.

Dans les deux cas, le qualificatif d’«acte terroriste» a été utilisé pour désigner ces événements. «La version privilégiée pour l’enquête est la piste russe», a déclaré Anatoli Matios, procureur général des forces armées ukrainiennes, au sujet de l’assassinat du colonel Maksim Chapoval, après une réunion d’urgence à laquelle ont participé les directeurs de toutes les forces de police et de renseignement du pays, ainsi que le président, Petro Porochenko.

La mort brutale des colonels Chapoval et Vozni intervient après d’autres faits troublants. Il y a moins d’un mois, il y eut une tentative d’assassinat à l’encontre d’Adam Osmaïev et Amina Okouïeva, un couple d’officiers qui ont pris part aux hostilités dans l’est de l’Ukraine à la tête du bataillon Doudaïev, composé de volontaires originaires de Tchétchénie. Le 1er juin, à Kiev, un homme identifié par la police comme un porte-flingue du président tchétchène Ramzan Kadyrov a fait feu à plusieurs reprises sur Adam Osmaïev, qui a été hospitalisé dans un état grave.

Le 31 mars à Marioupol, c’est le colonel Oleksandr Kharaberiush, vice-directeur du contre-espionnage ukrainien dans la région de Donetsk, qui a perdu la vie dans un attentat à la voiture piégée. Il aurait été orchestré, selon le renseignement ukrainien, par les séparatistes prorusses.

Cette série d’assassinats ciblés indique une transformation des menaces auxquelles fait face l’Ukraine, et est emblématique de l’évolution de la nature d’un conflit qui a déjà fait plus de 10 000 morts depuis 2014. Les années 2014 et 2015 ont en effet été marquées par des séries d’attentats contre des bâtiments officiels et des infrastructures dans les régions russophones d’Odessa et de Kharkov, visant à pousser la population au séparatisme. Le gel progressif du conflit, après la signature des accords de Minsk 2 en février 2015 et la mise en place d’un fragile cessez-le-feu, a cependant mis un terme à ces attentats.

Selon Mark Galeotti, chercheur à l’Institut des relations internationales de Prague, cette récente série d’assassinats visant des officiers ukrainiens «suggère, si elle est effectivement orchestrée par le Kremlin, que la Russie oriente désormais le conflit vers le champ de bataille invisible de la subversion et du terrorisme. La Russie n’espère pas «gagner» à court terme, mais veut maintenir l’Ukraine divisée et démoralisée.»

Un métier (plus que) dangereux: reporter de guerre:

Ce reporter de guerre a échappé à la mort en Ukraine - Découvrez son témoignage - VIDEO



Hier après-midi sur France 2, Frédéric Lopez présentait "Mille et une vie".

L'émission était intitulée "Reporter de guerre : une vie au coeur des risques".

En plateau, l'un d'eux, photographe, a raconté les pièges dans lesquels il est tombé.

Souvent, il a même dû faire le mort pour qu'on arrête de lui tirer dessus.

avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 29 Juin - 12:37

Le ministre allemand des Affaires étrangères discute avec sa contrepartie russe de l'application des accords de Minsk



German Foreign Minister Sigmar Gabriel, who went on a visit to Krasnodar on Wednesday, intends to discuss the implementation of the Minsk agreements.

German Foreign Ministry Spokesman Martin Schaefer said this at a briefing, an Ukrinform correspondent reported.

"Gabriel will have the opportunity to talk with his Russian counterpart ... Of course, he will raise a number of issues that include bilateral relations and also important international issues that are on the agenda, including the conflicts in Syria, the issues of Yemen and Libya and, of course, the conflict in the east of Ukraine," the spokesperson said.

He added that Berlin and Paris expected Russia to take steps to implement the Minsk accords, since the crisis could be overcome only if both sides were ready to sincerely fulfill their obligations. He called the agreements signed in 2014 and 2015 as "good" that could lead to the end of the conflict in eastern Ukraine.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, qui s'est rendu mercredi à Krasnodar, a l'intention de discuter de la mise en œuvre des accords de Minsk.

Le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, Martin Schaefer, l'a déclaré lors d'une séance d'information, a rapporté un correspondant Ukrinform.

"Gabriel aura l'occasion de parler avec son homologue russe ... Bien sûr, il soulèvera un certain nombre de questions qui incluent les relations bilatérales et les questions internationales importantes qui sont à l'ordre du jour, y compris les conflits en Syrie, les questions du Yémen Et la Libye et, bien sûr, le conflit à l'est de l'Ukraine ", a déclaré le porte-parole.

Il a ajouté que Berlin et Paris s'attendaient à ce que la Russie prenne des mesures pour mettre en œuvre les accords de Minsk, car la crise ne pourrait être surmontée que si les deux parties étaient prêtes à s'acquitter sincèrement de leurs obligations. Il a appelé les accords signés en 2014 et 2015 comme "bon" qui pourraient conduire à la fin du conflit dans l'est de l'Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 30 Juin - 10:50

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded more ceasefire violations in Donetsk region, however, fewer explosions than in the previous reporting period. In Luhansk region the Mission recorded a significant increase in ceasefire violations . . ."

Escalade dans le Donbass: l'Ukraine rapporte 1 KIA, 6 WIA's au dernier jour

Russia's hybrid military forces attacked Ukrainian army positions in Donbas 22 times in the past 24 hours with one Ukrainian soldier reported as killed in action (KIA) and six as wounded in action (WIA), according to the press service of the Anti-Terrorist Operation (ATO) Headquarters.

avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 30 Juin - 12:23

Dans l'est de l'Ukraine, les proches de disparus espèrent encore

(Voir la vidéo de AFP TV)

Depuis le début du conflit en avril 2014 en Ukraine plus de 10.000 personnes, civils et militaires des deux camps, ont été tuées et plus de 24.000 autres blessées. Ce bilan déjà lourd ne prend toutefois pas en compte les civils et militaires portés disparus. A Marioupol dans l'est du pays, les ONG peinent à recenser le nombre de disparus. (01:09)

Les terroristes russes déploient des armes lourdes tout le long de la ligne de démarcation

Russian forces are pushing more equipment to frontline



Наші прикордонники затримали двох військовослужбовців Прикордонної служби ФСБ РФ

(Nos gardes-frontières ont arrêté deux soldats des gardes-frontières du FSB)


Les gardes-frontières ukrainiens ont détenu 2 militaires du FSB (gardes-frontières russes) dans la région de Kherson
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 3 Juil - 9:18

Juste pour le plaisir, les russes déploient des chars, résultat:

Legioner_sniper‏ 

В Авдеевке уничтожен российский танк -



char russe détruit à Avdeevka - Laughing
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 3 Juil - 11:09

Le rapport de l'OSCE (rédigé samedi): "The SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region, and more in Luhansk region"

24 heures dans le Donbass : 20 bombardements ennemis et 2 militaires ukrainiens blessés



Les unités terroristes russes continuent de violer le cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine. Au cours des dernières 24 heures, ils ont effectué 20 attaques contre les points d’appui des forces ukrainiennes, pourtant  le nombre des tirs de l’artillerie interdite par les accords de Minsk a diminué considérablement.

Cette information a été communiquée par le centre de presse de l'ATO (opération antiterroriste dans le Donbass).

Dans la région de Marioupol, les combattants mercenaires russes ont bombardé à maintes reprises les positions ukrainiennes, utilisant des systèmes d’artillerie de 122 mm près de Vodiane. Lebedynske a subi un feu nourri d'armes légères et des tirs ennemis de mitrailleuses lourdes ont été recensés aux alentours de Novotroitske. Pavlopil et Gnoutove ont été également touchées par des tirs de lance-grenades.

7 attaques ont eu lieu dans le secteur de Donetsk, où l’ennemi a tiré sur les positions militaires ukrainiennes (près de Zaitseve, Kamyanka, Avdiivka) avec des lance-grenades, des armes légères, des mitrailleuses lourdes et des véhicules de combat d’infanterie. Les milices ont, en outre, frappé les points d’appui des défenseurs ukrainiens près de la ville d’Avdiivka, utilisant des mortiers de 120 mm, interdits par les accords de Minsk. 

La direction de Louhansk est aussi devenue la cible des bombardements ennemis (5 attaques au total). Les combattants pro-russes ont tiré avec des lance-grenades et des armes légères sur les positions ukrainiennes près de Stanytsia-Louhanska, Schastia et Zhovte. Le feu de mortiers de 120 mm a également atteint nos points d’appui à proximité de Crymske.

Selon une information de l'état-major des forces ukrainiennes, deux militaires ukrainiens ont été blessés au cours de ces affrontements dans le Donbass.

Les chars ennemis ont été déployés à Kamenka



Au cours des dernieres 24 heures, les unités des terroristes russes ont attaqué les positions militaires ukrainiennes 35 fois, notamment en utilisant des armes interdites par les Accords de Minsk.

Cette information a été communiquée par le centre de presse de l’état-major de l’opération anti-terroriste.

La situation était tendue dans les secteurs de Marioupol et de Donetsk, cependant, le calme relatif s’est installé dans le secteur de Lougansk.

Dans le secteur de Marioupol, les attaques se sont produisent dans la soirée à Krasnogorivka et à Mariinka. Les terroristes ont utilisé tout l’arsenal des armes : des armes de chasse, des lance-grenades, des véhicules de combats, des mortiers de calibres différents et de l’artillerie à canon.  Lors des bombardements, quelques obus sont tombés dans les quartiers résidentiels à Mariinka.  Les militaires ukrainiens à Chyrokine et Vodyane se sont retrouvés sous les tirs des mortiers.

Dans le secteur de Donetsk, les affrontements les plus acharnés ont eu lieu à Kamenka et Avdiivka. Les occupants y déployaient des armes à chasse, des lance-grenades, des mortiers de calibre 82 et 120mm etc. À Kamenka, les occupants ont déployé des chars. La situation s’est améliorée après la tombée de la nuit, mais s’est aggravée sur une autres zone : à l’arc de Svitlodarsk. C’est ainsi, que les combattants pro-russes ont tiré avec des véhicules de combats, des lance-grenades, des mitrailleuses lourde à Zaytseve et avec les mêmes armes, plus des mortiers de calibre 82 et 120 mm à Louganske.

Dans le secteur de Lougansk, la situation s’est calmée, il n’y a qu’un sniper ennemi qui a tiré sur Novoolexandrivka.

Au cours des dernières 24 heures, un militaire ukrainien a été tué, neuf autres ont été blessés

(C'était samedi)

Les combattants ont tiré sur les quartiers résidentiels de Mariinka avec des armes, interdites par les Accords de Minsk



Les combattants pro-russes ont tiré sur les quartiers résidentiels de Mariinka avec des armes, interdites par les Accords de Minsk, en dépit du cessez-le-feu.

Cette information a été communiquée par le service de presse du ministère de la Défense ukrainien, qui s’informe à la partie ukrainienne du Centre du contrôle et de la communication du cessez-le-feu.

«La partie ukrainienne du Centre du contrôle et de la communication du cessez-le-feu informe que les combattants pro-russes continuent de tirer sur les localités pacifiques tout au long de la ligne de démarcation, en dépit du cessez-le-feu, annoncé pour le période de la récolte », peut-on lire dans le communiqué.

C’est ainsi, dans la nuit du 30 juin, les quartiers résidentiels de Mariinka se sont retrouvés sous les tirs des combattants. Un obus d’artillerie de calibre 122 mm est tombé près d’une maison dans laquelle ses habitants se trouvaient toujours, mais, heureusement, il n’a pas éclaté. Un obus de calibre 82 mm est tombé sur le mur d’une autre maison. Un obus de calibre 120 mm a abîmé le toit d’une maison rue Prokofyeva. Heureusement, il n’y a pas eu des victimes. 

«Ces actes des chefs séparatistes prouvent qu’ils sont intéressés par une escalade du conflit et ne veulent pas respecter le cessez-le-feu et les Accords de Minsk ».
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 4 Juil - 8:42

Le rapport de l'OSCE: "Between the evenings of 30 June and 1 July the SMM recorded fewer ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions compared with the previous reporting period"

Un soldat ukrainien a été tué en action, un autre blessé en action au Donbass lundi

One Ukrainian soldier has been killed in action, while another one has been wounded in action after illegal armed formations in Donbas mounted attacks on Ukrainian troops on Monday, the press center of the Anti-Terrorist Operation (ATO) headquarters has said.

"Armed Russian-backed illegal formations continue violating the ceasefire. Since the beginning of the day, they have opened fire on Ukraine soldiers in all directions along the contact line seven times. One defender of our country has been killed in shelling by the illegal armed formations. Another one has been wounded," the ATO HQ said in an update based on information as of 18:00 local time on Monday, July 3.

Un soldat ukrainien a été tué en action, tandis qu'un autre a été blessé en action après des formations armées illégales lors des attaques montées par Donbass contre des troupes ukrainiennes lundi, a déclaré le centre de presse du quartier général de l'Opération antiterroriste (ATO).

"Les formations illégales armées russes continuent de violer le cessez-le-feu. Depuis le début de la journée, ils ont ouvert le feu sur les soldats de l'Ukraine dans toutes les directions le long de la ligne de contact sept fois. Un défenseur de notre pays a été tué par bombardement par l'armée illégale Des formations. Un autre a été blessé ", a déclaré le QG d'ATO dans une mise à jour basée sur les informations à partir de 18h00 heure locale le lundi 3 juillet.



NATO calls for peaceful resolution of situation in Donbas, supports Ukrainian sovereignty, territorial integrity

Intéressant à savoir:

On June 7, 2017, Intelligence Spetsnaz of Ukraine eliminated Russian FSB Colonel Cherkashyn, - journalist



Recently, the directorate headed by killed HUR colonel Maksym Shapoval fulfilled a number of important combat tasks that inflicted losses to the Russian secret services.
Censor.NET Chief Editor Yurii Butusov wrote in his article.

He says that since the beginning of the war, HUR (Main Intelligence Directorate of Ukraine's MoD) Spetsnaz has been one of the best trained units under military command.

"On May 26, 2014, during the first fight for the Donetsk airport, a group of military Spetsnaz led by Shapoval himself, together with other reserve units of ATO (anti-terrorist operation) commander was redeployed to reinforce a unit of the 3rd regiment of Spetsnaz in the old terminal, and participated in that fighting," Butusov wrote.

He says that as the war went on, the use of military intelligence has gradually become more structured and purposed.

"The military Spetsnaz fulfilled a number of combat tasks during which mercenaries had been captured who were valuable for the enemy and used for exchange of captive citizens of Ukraine. Recently, the directorate headed by Shapoval fulfilled a number of important combat tasks that inflicted losses to the major enemy - the Russian secret services," Butusov wrote.

See more: Farewell ceremony for killed intelligence chief Maksym Shapoval in Kyiv. PHOTO

He is certain that the Russian secret services are hitting because they have many times suffered from the activities of the Ukrainian intelligence.

"Some information that can be disclosed. Our sources in Shapoval's directorate told us of one operation. On June 7, 2017, Military Intelligence Spetsnaz of Ukraine in the occupied Donbas liquidated one of the leading officers of Vympel unit of Russia's FSB, Colonel Yury Mikhaylovich Cherkashyn, born in 1972. Cherkashyn was in charge of organizing terrorist attacks in Ukraine," journalist wrote.

Butusov is certain that the attempt on Maksym Shapoval is only a part of terror unleashed by Russian secret services in Ukraine.

"It's an attempt to disorganize the operations of the Ukrainian secret services, to kick out officers whose activities are dangerous for the enemy. (...) Unfortunately, some of those who recently contacted Shapoval brought Russian agents to him. It was not necessarily an acting officer - maybe it's a former employee, or a friend, an acquaintance. This traitor acted in Kyiv as a member of a Russian terrorist organization," Butusov wrote and added that the front line of the secret services war is deep in the rear.

Read more: Maksym Shapoval promoted to major general posthumously, - Poroshenko

On June 27, head of special purpose unit of Main Intelligence Directorate (HUR) of Ukraine's MoD
Maksym Shapoval was killed in explosion of a Mercedes vehicle at Solomianska Street in Kyiv. Lying-in-state for Shapoval was held on June 30 in Kyiv. Shapoval's family, friends, and colleagues came to pay their respects to the deceased.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 4 Juil - 12:25

Non pas un, mais deux tué hier:

Les milices pro-russes continuent de violer les accords de Minsk : 22 attaques en 24 heures



Durant les dernières 24 heures, les forces d'occupation russes ont lancé 22 attaques contre les troupes ukrainiennes dans le Donbass, selon le centre de presse de l'opération antiterroriste (ATO).

En direction de Marioupol, les combattants mercenaires russes ont utilisé des mortiers de 82 mm pour pilonner les positions ukrainiennes près de Vodiane (16 km au nord-ouest de Donetsk).

Les terroristes ont en outre tiré sur les troupes de l'ATO aux alentours de Novotroitske (32 km au sud de Donetsk), Gnoutove (19 km au nord-ouest de Marioupol) et Pavlopil (30 km au nord-est de Marioupol), utilisant des armes légères et des mitrailleuses lourdes. À Chyrokyne, les points d'appui ukrainiens ont également subi des tirs de véhicules de combat d'infanterie.

Aux abords de Donetsk, le feu ennemi de lance-grenades, de mitrailleuses lourdes et d'armes légères a frappé les positions des forces ukrainiennes près de la ville d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk), près d'Opytne (11,5 km au nord-ouest de Donetsk) et de Mayorsk (45 km au nord de Donetsk). Au total, il y a eu 7 attaques dans cette région en 24 heures.

Dans le secteur de Louhansk, les points d'appui des militaires ukrainiens de l'ATO sont tombés sous un feu nourri de lance-grenades et d'armes légères à proximité de Novozvanivka (70 km à l'ouest de Louhansk) et de Stanytsia-Louhanska (16 km au nord-est de Louhansk).

L'état-major de l'ATO a informé que, vu les attaques continues des terroristes, les défenseurs ukrainiens avaient dû riposter.

Hier, au cours des affrontements intenses avec les combattants russes dans l'est de l'Ukraine, deux soldats ukrainiens ont été tués et trois autres ont été blessés.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 4 Juil - 15:04

Ministère de la Défense : les pertes résultant de la destruction dans le Donbass sont estimées à 50 milliards de dollars



Les pertes totales, provoquées par la destruction des infrastructures dans le Donbass en raison de l'agression russe, sont d'environ 50 milliards de dollars.

D'après le portail BBC Ukraine, le premier vice-ministre ukrainien de la Défense, Ivan Rousnak, a communiqué cette information :

« Des infrastructures de l'énergie, de transports, sociales et d'autres ont été détruites dans l'est de l'Ukraine. Les gens se sont retrouvés sans emploi. Selon les calculs préliminaires, les pertes directes de l'Ukraine s'élèvent à un montant de 50 milliards de dollars », a déclaré M. Rousnak lors du 95e Séminaire Rose- Roth à Kyiv.

Il a noté, qu'à cause de l'escalade du conflit, la situation humanitaire dans le Donbass s'était aggravée.

Le premier vice-ministre de la Défense a également rappelé que « plus de 2,7 mille militaires ukrainiens ont été tués et plus de 10 000 soldats ont été blessés » depuis le début du conflit dans le Donbass.

Et ça risque d'augmenter: Embarassed

La Russie déploie plus de 60 000 soldats le long de la frontière Ukraine, en Crimée, Donbass - Def. Ministère

Ukraine's First Deputy Defense Minister Ivan Rusnak has said that Russia has deployed a 60,000-strong military contingent along the border with Ukraine, in the temporarily occupied territory of Donbas and Crimea, according to an UNIAN correspondent.


"A combined military force of Russia, including the Crimean joint forces, who are deployed in temporarily occupied areas of Donetsk and Luhansk regions, along the border of Ukraine, and in Crimea, exceeds 60,000 armed and trained servicemen," Rusnak said at the 95th Seminar of the NATO Parliamentary Assembly within the framework of the Rose-Roth Initiative in Kyiv.

The Russian troops are equipped, among other things, with Tochka tactical missile systems, tanks, armored combat vehicles, artillery systems and multiple launch rocket systems, he said.

"According to reports, the 1st and 2nd Army Corps [deployed in occupied Donbas] are mostly under command of regular servicemen, namely officers and generals of the Armed Forces of Russia, sent to the temporarily occupied areas of Ukraine for a period of three to 11 months," Rusnak said.

Le premier ministre adjoint de la Défense, Ivan Rusnak, a déclaré que la Russie a déployé un contingent militaire de 60 000 soldats à la frontière avec l'Ukraine, dans le territoire temporairement occupé de Donbas et de la Crimée, selon un correspondant UNIAN.

"Une force militaire combinée de la Russie, y compris les forces conjointes de Crimée, qui sont déployées dans des régions temporairement occupées des régions de Donetsk et de Luhansk, le long de la frontière de l'Ukraine et en Crimée, dépasse 60 000 militaires armés et formés", a déclaré Rusnak au 95e.
Séminaire de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN dans le cadre de l'Initiative Rose-Roth à Kiev.

Les troupes russes sont équipées, entre autres, des systèmes de tactiques tactiques de Tochka, des chars, des véhicules de combat blindés, des systèmes d'artillerie et des systèmes de fusées à lancements multiples, a-t-il déclaré.

Selon les rapports, le 1er et le 2e Corps d'armée [déployés dans Donbas occupées] sont principalement sous le commandement de militaires réguliers, à savoir les officiers et les généraux des forces armées de Russie, envoyés dans les régions temporairement occupées de l'Ukraine pour une période de trois à 11 mois ", a déclaré Rusnak.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 5 Juil - 9:24

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region and more in Luhansk region"

Militants ont lancé 15 attaques contre les troupes ukrainiennes de sorte que le Donbass dans la dernière journée



Militants launched 15 attacks on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day.

This is reported by the ATO press center.

In Mariupol direction, militants used small arms to shell Ukrainian positions near Pavlopol (30 km northeast of Mariupol), Shyrokyne (20km east of Mariupol) and Hnutove (19km north-west of Mariupol). ATO troops outside Vodiane (16km north-west of Donetsk) came under heavy machine gun fire.

In Donetsk direction, Russian-backed militants fired at Ukrainian strongholds outside Avdiivka (18km north of Donetsk), using grenade launchers and heavy machine guns. Terrorists also used small arms to shell positions of ATO troops near Zaitseve (67km north-north-east of Donetsk).

In Luhansk direction, Ukrainian soldiers came under grenade launcher fire near Kriakivka (34 km north-west of Luhansk). In addition, militants used small arms of different calibers and grenade launchers to shell ATO troops outside Stanytsia Luhanska (16km north-east of Luhansk).



Les militants ont lancé 15 attaques sur les positions des Forces armées de l'Ukraine dans la zone de l'ATO dans Donbass au cours de la dernière journée.

Ceci est rapporté par le centre de presse ATO.

En direction Mariupol, les militants ont utilisé de petites armes pour bombarder les positions ukrainiennes près Pavlopol (30 km au nord-est de Mariupol), Shyrokyne (20 km à l'est de Mariupol) et Hnutove (19 km au nord-ouest de Mariupol).
troupes ATO en dehors Vodiane (16 km au nord-ouest de Donetsk) ont essuyé des tirs de mitrailleuse lourde.

En direction de Donetsk, les militants soutenu par la Russie ont tiré sur les bastions ukrainiens à l'extérieur Avdiivka (18 km au nord de Donetsk), en utilisant des lance-grenades et de mitrailleuses lourdes.
Les terroristes aussi ont utilisé de petites armes pour bombarder les positions des troupes ATO près Zaitseve (67 km au nord-nord-est de Donetsk).

En direction Luhansk, les soldats ukrainiens ont essuyé des tirs de lance-grenades près Kriakivka (34 km au nord-ouest de Louhansk). En outre, les militants ont utilisé de petites armes de différents calibres et des lance-grenades à bombarder les troupes ATO en dehors de Stanytsia Luhanska (16 km au nord-est de Louhansk).
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 5 Juil - 9:33

Ukraine Crisis Media Center calls on G20 leaders to look in the eyes of Ukrainian patriots

(Ukraine crise Media Center appelle les dirigeants du G20 à regarder dans les yeux des patriotes ukrainiens)


Kyiv, July 05, 2017.
Earlier today, on July 5, Ukraine Crisis Media Center (UCMC) has placed a series of posters in Hamburg where the G20 Summit will start this Friday. Posters carry pictures of Ukrainian service members, volunteers, medics and other patriots who stand against the Russian aggression in Ukraine.

Kiev 05 Juillet, 2017.
Tôt aujourd'hui, le 5 Juillet, l'Ukraine crise Media Center (UCMC) a placé une série d'affiches à Hambourg, où le sommet du G20 commencera ce vendredi. Les affiches portent des photos des membres de services ukrainiens, des bénévoles, des médecins et d'autres patriotes qui se dressent contre l'agression russe en Ukraine.

These courageous people were brought together by the “Look closely at their faces” project through the joint effort of UCMC, Embassy of Ukraine in the USA and photographer Roman Nikolayev in September 2016.

“The project has a very important goal – to remind the leaders of the free world that back in 1994 Ukraine received security guarantees according to the Budapest memorandum after it gave up the world’s third largest nuclear arsenal. Now, Ukraine bravely stands against the Russian aggression at the forefront of civilization,” said Gennadiy Kurochka, co-founder of Ukraine Crisis Media Center.

Ces personnes courageuses ont été réunis par le projet « Regardez attentivement leurs visages » grâce à l'effort conjoint de UCMC, Ambassade d'Ukraine aux Etats-Unis et photographe Roman Nikolayev en Septembre ici 2016.

« Le projet a un objectif très important - de rappeler aux dirigeants du monde libre en 1994 l'Ukraine a reçu des garanties de sécurité selon le mémorandum de Budapest après a renoncé à la troisième arsenal nucléaire du monde. Maintenant, l'Ukraine se bravement contre l'agression russe à l'avant-garde de la civilisation « , a déclaré Gennadiy Kurochka, co-fondateur de l'Ukraine crise Media Center.



“The free world has to be more decisive and more actively oppose the attempts to restore the Empire of Evil. The G20 Summit is a good opportunity for the international leaders to force Russia to stop and start acting within the legal framework,” said a co-founder of Ukraine Crisis Media Center Natalia Popovych.

More detailed information on the project participants is available at herofaces.org.

« Le monde libre doit être plus décisive et plus opposer activement les tentatives de restaurer l'Empire du Mal. Le sommet du G20 est une bonne occasion pour les dirigeants internationaux pour forcer la Russie à arrêter et commencer à agir dans le cadre juridique « , a déclaré un co-fondateur de l'Ukraine Crisis Media Center Natalia Popovych.

Des informations plus détaillées sur les participants au projet est disponible sur herofaces.org.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 6 Juil - 10:21

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded more ceasefire violations, although fewer explosions, in Donetsk region, and fewer ceasefire violations overall in Luhansk region compared with the previous 24 hours"

Les membres du Groupe de contact ont constaté que la «trêve de la récolte » apportait des résultats



Les membres du Groupe de contact trilatéral du règlement pacifique de la situation dans le Donbass ont constaté que le nombre de bombardements a diminué grâce à la «trêve de la récolte », déclarée à partir du 21 juin.

Cette information a été communiquée par Darka Olifer, attachée de presse de Léonid Koutchma, deuxième Président de l’Ukraine et représentant du pays dans le Groupe de contact.

«Les membres du Groupe de contact trilatéral du règlement pacifique de la situation dans le Donbass et les représentants des soi-disant Républiques séparatistes se sont mis d’accord sur le fait que le nombre de bombardements a diminué grâce à la «trêve de la récolte », annoncée le 21 juin 2017. Cette trêve correspond à ce que les habitants pacifiques du Donbass attendaient.

La trêve est une nécessité essentielle pour assurer les besoins primordiaux des personnes, surtout pour les travaux des champs », a-t-elle écrit.

Selon Olifer, la délégation ukrainienne a attiré l’attention des membres du Groupe sur les violations dont sont victimes les observateurs de la mission de suivi de l’OSCE quand ces derniers passent sur les territoires du Donbass non-contrôlés par l’Ukraine. «Toutes les violations que les observateurs subissent doivent être résolues et les coupables sévèrement punis. Cela concerne tout d’abord l’incident tragique survenu en avril 2017, qui a entraîné la mort d’un représentant de la mission », a-t-elle souligné.

Darka Olifer a aussi rappelé que la délégation ukrainienne faisait tout son possible pour libérer les otages ukrainiens détenus sur le territoire non-contrôlé par le gouvernement ukrainien.

«Les représentants de la DNR ont avoué détenir 55 personnes, les représentants de la LNR ont avoué 14 personnes, sans indiquer de noms précis. Nous exigeons des informations sur toutes les personnes détenues dans les LDNR, il s’agit de 132 personnes. Nous n’avons, notamment, aucune information sur le sort du journaliste Stanislav Asseev, les représentants de la DNR prétendent n’avoir aucune information à son sujet », a-t-elle souligné.

Mmmm . . . seulement 13 attaques hier:

Militants launched 13 attacks on Ukrainian troops in Donbas in last day




Militants launched 13 attacks on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day.

This is reported by the ATO press center.
In Mariupol direction, militants used grenade launchers to shell Ukrainian positions near Shyrokyne (20km east of Mariupol) and Lebedynske (16km north-east of Mariupol).

In Donetsk direction, Russian-backed militants fired at Ukrainian strongholds outside Avdiivka (18km north of Donetsk), using grenade launchers and heavy machine guns. Terrorists also used 120 mm mortars to shell positions of ATO troops near Pisky (12km north-west of Donetsk).

In Luhansk direction, Ukrainian soldiers came under grenade launcher fire near Krymske(42.5km north-west of Luhansk) and Stanytsia Luhanska (16km north-east of Luhansk).

Les militants ont lancé 13 attaques sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région d'ATO à Donbas au cours du dernier jour.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

En direction de Mariupol, des militants utilisaient des lance-grenades pour occuper des positions ukrainiennes près de Shyrokyne (20 km à l'est de Mariupol) et Lebedynske (16 km au nord-est de Mariupol).

Dans la direction de Donetsk, des militants soutenus par des Russes ont tiré sur des bastions ukrainiennes à l'extérieur d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk), en utilisant des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes. Les terroristes ont également utilisé des mortiers de 120 mm pour occuper des positions des troupes de l'ATO près de Pisky (12 km au nord-ouest de Donetsk).

Dans la direction de Luhansk, des soldats ukrainiens sont venus sous le feu de la grenade près de Krymske (42,5 km au nord-ouest de Luhansk) et Stanytsia Luhanska (16 km au nord-est de Luhansk).
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 6 Juil - 12:31

Martin Sajdik a annoncé la date d’une nouvelle réunion de Minsk



La prochaine réunion du Groupe de contact trilatéral du règlement pacifique de la situation dans le Donbass aura lieu le 19 juillet. (jeudi prochain)
Cette information a été confirmée par Martin Sajdik, représentant spécial de l’OSCE dans le Groupe de contact trilatéral du règlement pacifique de la situation dans le Donbass.

Selon Martin Sajdik  toutes les parties ont fini par confirmer leur volonté de préserver la « trêve de la récolte» et ont affirmé la fin du travail de vérification des listes d’otages avant d’échanger ces listes. Le sous-groupe économique a continué à travailler sur l’approvisionnement en eau.

Le conseiller du ministre des Affaires étrangères de la Pologne : « Les sanctions contre la Russie doivent être élargies »



En raison de la poursuite des actions agressives russes en Europe de l'Est, les sanctions à l'encontre de la Russie doivent être étendues.

Cette déclaration vient du conseiller du ministre polonais des Affaires étrangères, Przemysław Żurawski vel Grajewski, lors d'une interview pour l'agence Ukrinform :

« Il faut élargir les sanctions en raison de la déstabilisation constante dans la région, à laquelle la Russie est impliquée. Vous pouvez prendre en considération au moins les cyberattaques. Les sanctions doivent être renforcées afin d'obtenir les résultats escomptés: le refus de toute nouvelle agression de la part de la Russie, le retour des territoires occupés et le retour de Moscou au droit international », a dit M. Żurawski vel Grajewski.

Le conseiller du ministre s'est déclaré convaincu que la question du maintien des sanctions et même de leur renforcement serait discutée jeudi 6 juillet lors du sommet consacré à l'Initiative des Trois Mers à Varsovie.

Il a également signalé que, dans ce contexte, la décision du Sénat américain d'étendre les sanctions contre la Russie était très importante, ainsi que l'éventuelle imposition dans un proche avenir des sanctions à l’égard des entreprises européennes qui coopèrent avec la partie russe sur le projet « North Stream-2 ».

Et ne pas oublier que:

Donald Trump insistera sur la libération de l’Ukraine des occupants russes

Et: (mais aucune confirmation de site en anglais)

Боевики готовятся уходить из Донецка: Вывозят документацию и планируют эвакуацию семей

(Les militants se préparent à partir à Donetsk: les documents d'exportation et de planifier l'évacuation des familles)

Боевики террористической организации «ДНР» проводят учения по эвакуации. Об этом заявил представитель Министерства обороны по вопросам АТО Андрей Лысенко.
«В Донецке они (боевики. — ред.) проводят обучение по эвакуации автобусами командного состава. Вывозится, например, документация и все, что может быть доказательствами этой гибридной войны. Разрабатываются и уже разработаны маршруты вывоза семей главарей ОРДЛО и русских в том числе», — сказал он.
Лысенко подчеркнул, что таким образом Донецк будет освобожден без вмешательства ВСУ.
«Если Российская Федерация хотя бы в течение нескольких дней не будет поставлять на оккупированную территорию Донбасса боеприпасы, горюче-смазочные материалы и все остальное, что им помогает удерживаться, и если наши войска выходят на границу и хотя бы один день остаются «окна» неконтролируемой государственной границы, за этот день и донецкие, и луганские боевики убегут из Украины очень быстро и для этого не потребуются активные наступательные действия», — отметил представитель Минобороны по вопросам АТО.
При этом Лысенко рассказал, что Россия не пустит к себе боевиков с Донбасса.
Напомним, ранее в штабе АТО сообщил, что под Авдеевкой огонь не прекращается, один боец ВСУ ранен.

Militants des organisations « terroristes » DNR procèdent à des exercices d'évacuation. Cela a été déclaré par le représentant du ministère de la Défense sur l'ATO Andrei Lysenko.
« A Donetsk, ils (les militants -. Ed.) Une formation sur les commandants d'évacuation des bus. Exporté, par exemple, la documentation, et tout ce qui peut être la preuve d'une guerre hybride. Itinéraires conçus et développés ont des familles ORDLO chefs d'exportation et russe, y compris » , - at-il dit.
« Si la Fédération de Russie pendant au moins quelques jours ne livrera pas sur le territoire occupé de munitions Donbass, le carburant et les lubrifiants, et tout ce qui les aide à conserver, et si nos troupes se trouvent à la frontière et au moins un jour restent » fenêtre « état incontrôlable frontière, ce jour-là et les Donetsk et Lugansk militants fuient l'Ukraine très rapidement et il ne nécessite pas d'opérations offensives actives », - a dit le représentant du ministère de la Défense sur les questions de l'ATO.
Dans ce cas, Lyssenko a dit que la Russie ne se laissera pas aux militants du Donbass.
Plus tôt, au siège de l'ATO a déclaré que, sous Avdeevka feu ne s'arrête pas, un soldat blessé APU.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 6 Juil - 13:47

L'UE et le Japon discuteront de l'assistance à l'Ukraine



L'Union européenne et le Japon discuteront de la situation en Ukraine, ainsi que de la consolidation des efforts internationaux afin de contrer l'agression russe.

Selon une source du Conseil de l'Union européenne, ces questions seront envisagées lors d'un sommet bilatéral UE-Japon, qui se tiendra à Bruxelles le jeudi 6 juillet 2017 :

« Les dirigeants [européens et japonais] discuteront de la situation en Ukraine, en particulier, de l'assistance au pays et dans le cadre des relations avec la Russie », a déclaré un diplomate de l'UE.

Les parties discuteront également de la lutte contre le terrorisme, de la coopération dans le domaine de la sécurité, ainsi que des problèmes liés à la lutte contre le changement climatique et au règlement de la crise migratoire.

Comme la Russie a besoin d'un lien terrestre avec la Crimé, analyse au conseil de l'Atlantique:

Qu'arrive-t-il si la Russie «reprend la chaleur» encore en Ukraine?


A house, which was damaged by a recent shelling, is seen in the government-held town of Avdiyivka, Ukraine, May 23, 2017. Picture taken May 23, 2017. REUTERS/Oleksandr Klymenko

Will the low-intensity war in the Donbas continue its current course in the coming years, or will Moscow turn up the heat there, as it occasionally does?

It’s hard to say. “It all comes down to geopolitics and what Putin wants to do,” said Ihor Kozak, an independent Canadian defense and security expert who visited Ukraine’s frontlines in June, in a recent interview.

Russia is purposefully building up its military capacity and installations, including a
railway line along the Russian-Ukrainian border from Zhuravka to Millerovo—new infrastructure that would make possible the quick movement of troops in the region. Renowned Russian military expert Pavel Felgenhauer, who in June 2008 predicted Russia’s August 2008 assault on Georgia, warns that this project and the general buildup of the Russian army could lead to an open Russian invasion into mainland Ukraine.

The aim of such a foray could be to create a land connection between the occupied parts of the Donbas and Crimea that runs along the shores of the Azov Sea. This need may become especially acute if the Russian bridge through the Kerch Strait, which is currently under construction, turns out to be impossible to complete. In such a case, Putin’s annexation of Crimea may be questioned by the Russian public if propping up Crimea becomes too expensive. Such a risk may trigger further Russian military aggression against Ukraine, beginning with some engineered incident that would provide a pretext and secure public approval for further action. With Russian elections slated for next year, Putin could decide he would benefit from a new military stunt to give him an electoral boost. An all-out war would have far-reaching repercussions for European security, including large new refugee flows into the European Union.

In connection with these risks, an intensification of negotiations within the Normandy Format, as one of the few continuing frameworks allowing contact between Ukraine, Germany, France, and Russia, is paramount. On June 14, Secretary of State Rex Tillerson suggested that the United States doesn’t want to be "
handcuffed” to the Minsk Agreements and wants to maintain flexibility. Yet such an approach could be wrong, if the United States is consumed by internal political strife in the foreseeable future. The recent rise of Emmanuel Macron in France, and probable confirmation of Angela Merkel as chancellor after Germany’s September elections, make the continuation of Minsk the best available path forward. Recent hawkish statements by both Merkel and Macron toward the Kremlin indicate a high likelihood of unity and steadiness of their positions.

Eastern and Central European EU member states have a great interest in a de-escalation of tensions in eastern Ukraine. Therefore, the EU should signal to the Kremlin that it will introduce tougher sanctions if Russia makes new advances into mainland Ukraine or the situation in the Donbas declines. Brussels should make clear to Moscow its readiness to not only impose, in such a case, more export restrictions, but also to introduce a large-scale embargo on Russia’s voluminous pipeline oil deliveries into the EU. In the meantime, European states both inside and outside of the EU should take more resolute individual actions against select members of the Russian political and economic elite. Often, this can be done by simply more consistently applying EU and national anticorruption legislation to Russian holders of bank accounts and property throughout Europe.

The West will also have to think more seriously about the development of additional security structures for Eastern Europe—especially Moldova, Ukraine, and Georgia. The deep structural hole in post-Soviet international relations is a major reason for the current crisis within Europe’s geopolitical nowhere-land. Without a comprehensive solution to the security problems of Chisinau, Kyiv, and Tbilisi, there can be no lasting stability, sustainable peace, or economic prosperity along the eastern borders of the EU and NATO.

As is well known, however, those two organizations are unlikely to enlarge eastward in the next few years. Therefore, Brussels, Washington, Berlin, Paris, Warsaw, and London should find alternative ways to provide at least some inclusion of Moldova, Georgia, and Ukraine into the European security system. A model for a possible solution exists in the 2010 Agreement on Strategic Partnership and Mutual Assistance between Turkey and Azerbaijan. In Article 2 of this ratified treaty between a NATO member and an Eastern Partnership country, both parties agreed to “swiftly” help each other in case of an armed attack by a third side—support that explicitly includes “the use of military means and capabilities.” NATO could signal to its eastern member states that they are free to make similar commitments toward Ukraine, Moldova, and Georgia, if they wish to do so. Ideally, this could lead to a new multilateral security coalition in Eastern Europe that would follow the example of the abortive Intermarium project proposed by Poland after World War I.

It is in the core national interests of all Western states to send louder, clearer, and bolder signals to both the embattled Central and East European nations and to Moscow.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 6 Juil - 13:50

Est-ce que la guerre de faible intensité dans les Donbas continuera son cours actuel dans les années à venir, ou Moscou va-t-il faire la chaleur, comme cela se produit parfois?

C'est difficile à dire.
"Tout cela revient à la géopolitique et à ce que Poutine veut faire", a déclaré Ihor Kozak, un expert indépendant de la défense et de la sécurité qui a visité les lignes de front de l'Ukraine en juin, lors d'une interview récente.

La Russie développe à dessein ses capacités et ses installations militaires, y compris une ligne de chemin de fer le long de la frontière russo-ukrainienne de Zhuravka à Millerovo, une nouvelle infrastructure qui permettrait le mouvement rapide des troupes dans la région.
Le célèbre expert militaire russe Pavel Felgenhauer, qui en juin 2008 a prédit l'agression de Russie en août 2008 contre la Géorgie, prévient que ce projet et l'accumulation générale de l'armée russe pourraient conduire à une invasion russe ouverte en Ukraine continentale.

Le but d'une telle incursion pourrait être de créer une connexion terrestre entre les parties occupées des Donbas et de la Crimée qui longe les rives de la mer d'Azov. Ce besoin peut devenir particulièrement grave si le pont russe à travers le détroit de Kerch, actuellement en construction, s'avère impossible à compléter. Dans un tel cas, l'annexion de Poutine à la Crimée peut être remise en question par le public russe si la Croix-Rouge devient trop coûteuse. Un tel risque peut déclencher une nouvelle agression militaire russe contre l'Ukraine, en commençant par un incident d'ingénierie qui fournirait un prétexte et une approbation publique sûre pour de nouvelles actions. Avec les élections russes prévues pour l'année prochaine, Poutine pourrait décider qu'il bénéficiera d'une nouvelle tentative militaire pour lui donner un coup de pouce électoral. Une guerre totale aurait des répercussions profondes pour la sécurité européenne, y compris de nouveaux flux de réfugiés dans l'Union européenne.


Dans le cadre de ces risques, l'intensification des négociations au sein du format Normandie, en tant que l'un des quelques cadres permanents permettant le contact entre l'Ukraine, l'Allemagne, la France et la Russie, est primordiale. Le 14 juin, le secrétaire d'État Rex Tillerson a suggéré que les États-Unis ne veulent pas être «menottés» aux accords de Minsk et veulent maintenir la souplesse. Pourtant, une telle approche pourrait être erronée si les États-Unis sont consommés par des politiques internes Les conflits dans un avenir prévisible. La récente montée d'Emmanuel Macron en France et la confirmation probable d'Angela Merkel en tant que chancelière après les élections de septembre en Allemagne, font de Continent Minsk le meilleur chemin possible. Des déclarations hawkaises récentes de Merkel et Macron vers le Kremlin Indiquent une forte probabilité d'unité et la stabilité de leurs positions.

Les États membres de l'Europe de l'Est et de l'Europe centrale s'intéressent vivement à une dégradation des tensions dans l'est de l'Ukraine. Par conséquent, l'UE devrait signaler au Kremlin qu'il introduira des sanctions plus sévères si la Russie fait de nouvelles avancées dans l'Ukraine continentale ou la situation dans les baisses de Donbas. Bruxelles devrait préciser à Moscou qu'il est prêt à imposer non seulement des restrictions à l'exportation, mais aussi à introduire un embargo à grande échelle sur les livraisons d'huile de pipeline volumineuses de la Russie vers l'UE. Dans l'intervalle, les États européens à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE devraient prendre des actions individuelles plus résolues contre certains membres de l'élite politique et économique russe.
Souvent, cela peut se faire simplement en appliquant de manière plus cohérente la législation européenne et nationale en matière de lutte contre la corruption aux détenteurs russes de comptes bancaires et de biens immobiliers en Europe.

L'Occident devra également réfléchir plus sérieusement au développement de structures de sécurité supplémentaires pour l'Europe de l'Est, en particulier la Moldavie, l'Ukraine et la Géorgie. Le fossé structurel profond dans les relations internationales post-soviétiques est une raison majeure de la crise actuelle dans la région géopolitique d'Europe nulle part. Sans une solution globale aux problèmes de sécurité de Chisinau, de Kiev et de Tbilissi, il ne peut y avoir de stabilité durable, de paix durable ou de prospérité économique le long des frontières orientales de l'UE et de l'OTAN.


Comme on le sait, cependant, il est peu probable que ces deux organisations s'élargissent vers l'est au cours des prochaines années. Par conséquent, Bruxelles, Washington, Berlin, Paris, Varsovie et Londres devraient trouver d'autres moyens de fournir au moins une certaine inclusion de la Moldavie, de la Géorgie et de l'Ukraine dans le système européen de sécurité. Un modèle pour une solution possible existe dans l'Accord de 2010 sur le partenariat stratégique et l'entraide entre la Turquie et l'Azerbaïdjan. À l'article 2 de ce traité ratifié entre un membre de l'OTAN et un pays du Partenariat oriental, les deux parties ont accepté de se «rapidement» s'entraider en cas d'attaque armée par un tiers-soutien qui comprend explicitement «l'utilisation de moyens et de capacités militaires "L'OTAN pourrait signaler à ses États membres de l'Est qu'ils sont libres de prendre des engagements similaires envers l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie, s'ils le souhaitent. Idéalement, cela pourrait conduire à une nouvelle coalition multilatérale de sécurité en Europe de l'Est qui suivrait l'exemple du projet InterMarium avorté proposé par la Pologne après la Première Guerre mondiale.

C'est dans les principaux intérêts nationaux de tous les États occidentaux d'envoyer des signaux plus forts, plus clairs et plus audacieux aux nations européennes d'Europe centrale et orientale et à Moscou.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Jeu 6 Juil - 14:25

Il faut regarder le problème de l'Ukraine et des sanctions contre la Russie de façon bien plus large, dans le cadre des relations géopolitiques internationales. Comme je l'ai toujours écrit, la Russie a le temps pour elle. Actuellement, la Russie tient un levier de pression sur les Etats-Unis, et il servira de monnaie d'échange :
 
Corée du Nord: les États-Unis réclament des sanctions, la Russie s’y refuse

06 Juillet 2017 à 06h54

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni en urgence mercredi 5 juillet après un nouveau tir de missile par le régime de Pyongyang

La Corée du Nord a annoncé mardi 4 juillet avoir procédé avec succès à un tir de missile balistique intercontinental et être désormais en mesure de frapper n’importe quel point de la planète.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a été le théâtre d’échanges houleux après une énième provocation nord-coréenne. L’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, a estimé mercredi 5 juillet que les sanctions prises contre Pyongyang « écartaient la possibilité d’une solution diplomatique » après le lancement d’un missile intercontinental le 4 juillet, en ce jour de fête nationale américaine.

« Une de nos options réside dans notre force militaire considérable. Nous l’utiliserons si cela est nécessaire, mais nous préférerions ne pas nous engager dans cette voie », a déclaré la diplomate. Et la représentante américaine de préciser que son pays allait proposer de nouvelles sanctions contre le régime de Kim Jong-un « dans les prochains jours ». Le représentant de la France, François Delattre, a défendu l’adoption d’une résolution actant un durcissement des sanctions.

L’ancienne gouverneure de Caroline du Sud a également prévenu que les États-Unis pourraient rompre leurs relations commerciales avec tout pays faisant du commerce avec la Corée du Nord en violation des précédentes sanctions votées par l’ONU. Depuis l’Allemagne, où il participera vendredi et samedi 8 juillet au sommet des dirigeants du G20, le président sud-coréen s’est voulu plus nuancé. S’il a appelé à un durcissement des sanctions, Moon Jae-in a souligné qu’il ne pourrait y avoir de réponse autre que diplomatique aux provocations du Nord.

Dialogue. La Russie a elle aussi exclu le recours à la force contre la Corée du Nord et demandé que cesse le déploiement du système américain de défense antimissile en Corée du Sud. « La possibilité que soient entreprises des opérations militaires pour résoudre les problèmes dans la péninsule coréenne doit être exclue », a martelé l’ambassadeur russe adjoint aux Nations unies, Vladimir Safronkov. Et d’ajouter: « Nous exprimons notre soutien à l’idée d’un dialogue et de consultations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud ».

Le diplomate russe a en outre condamné le recours aux sanctions économiques contre la Corée du Nord, les jugeant inacceptables et affirmant qu’elles ne régleraient rien. Proche du régime de Pyongyang, même si elle a pris quelques distances ces dernières années, la Chine a elle aussi condamné le dernier test de missile nord-coréen et appelé à la retenue par la voix de son ambassadeur, Liu Jieyi. « Nous demandons à toutes les parties concernées de faire preuve de retenue, d’éviter les provocations, la rhétorique guerrière, de faire preuve d’une volonté de dialogue inconditionnelle et de travailler activement à l’apaisement des tensions », a-t-il déclaré devant ses homologues du Conseil de sécurité. 

(Avec Reuters)
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 6 Juil - 14:29

Александр a écrit:
Боевики готовятся уходить из Донецка: Вывозят документацию и планируют эвакуацию семей

(Les militants se préparent à partir à Donetsk: les documents d'exportation et de planifier l'évacuation des familles)
C'était un exercie d'évacuation (au cas où?)

"Russia not to let them in:" Escape drills held in occupied Donbas – Ukraine intel
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 16 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum