L'invasion Russe en Ukraine

Page 9 sur 18 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 26 Mai - 11:13

Dans la nuit, les combattants pro-russes ont tiré sur le point de contrôle à Mariinka

Dans la nuit du 25 au 26 mai, les combattants pro-russes ont tiré sur le point de contrôle de Mariinka.

Cette information a été communiquée par le Service des garde-frontières de l’État ukrainien dans un communiqué :

«Hier, vers 23h05, les combattants pro-russes ont ouvert le feu avec des mortiers. Les tirs venaient de la localité d’Olexandrivka, en territoire non-contrôlé ».

Selon l’information du Service des garde-frontières, aucun civil et aucun vehicule ne se trouvait à proximité au moment du bombardement. Les militaires ukrainiens n’ ont pas riposté.

Jens Stoltenberg: «L'OTAN intensifie sa coopération avec l'Ukraine»



L'OTAN continue de renforcer son partenariat avec l'Ukraine, en lui procurant une assistance pratique.

Le correspondant d'Ukrinform rapporte que cette information a été communiquée par le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, se basant sur les résultats de la réunion des chefs d’État et de gouvernement de l'OTAN tenue jeudi à Bruxelles:

«Comme les membres alliés l’ont clairement annoncé, nous allons continuer à renforcer notre partenariat avec l'Ukraine, en lui apportant une assistance pratique», a déclaré le chef de l'Alliance.

Il a également souligné que l'OTAN contribuait à la mise en œuvre des accords de Minsk.

Cependant, M. Stoltenberg a noté que l'OTAN ne souhaitait en aucun cas une confrontation avec la Russie et poursuivrait sa politique de renforcement de la défense et de dissuasion, tout en se montrant ouvert au dialogue.

Les 9 et 10 juillet, le Conseil de l'Atlantique Nord, la plus haute instance civile de gouvernement de l'OTAN, tiendra un séminaire à Kyiv.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Ven 26 Mai - 12:47

AFP, publié le vendredi 26 mai 2017 à 11h45
Le président du Conseil européen Donald Tusk a appelé vendredi "tous les membres du G7" à réaffirmer la politique de sanctions contre la Russie dans le dossier ukrainien, alors que l'administration Trump reste ambiguë sur la question.

"Depuis notre dernier sommet du G7 au Japon, nous n'avons rien vu qui justifierait un changement de la politique de sanctions. Donc j'appelle tous les membres du G7 à reconfirmer cette politique", a déclaré M. Tusk lors d'une conférence de presse avant l'ouverture du sommet du G7 à Taormina, en Sicile.

Moscou est sous sanctions internationales depuis l'annexion de la Crimée en 2014 et pour son soutien aux rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine. La Russie dément un tel soutien.

La question de la levée des sanctions est régulièrement évoquée. Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a réaffirmé à plusieurs reprises que les sanctions seraient maintenues tant que les accords de paix de Minsk ne seraient pas appliqués, mais le président Donald Trump n'a pas été aussi clair.

"Pour le moment, nous n'avons pas de position" sur le sujet, a déclaré jeudi soir Gary Cohn, le conseiller économique du président américain Donald Trump, aux journalistes à bord d'Air Force One.

"Le président est en train d'étudier la question. Il a plusieurs options", a-t-il ajouté.

"Nous sommes plus ou moins sur la même ligne avec le président Trump", a cependant assuré Donald Tusk, tout en se disant "moins optimiste" et "moins sentimental" en ce qui concerne "les plans et les intentions du président russe Vladimir Poutine".

Le conflit en Ukraine a fait plus de 10.000 morts depuis trois ans.
avatar
Caduce62

Messages : 3580
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 29 Mai - 10:06

Ce week end:

Bombardements à Krasnogorivka: une école, un hôpital et des maisons ont été endommagées (vidéos)

Dans la région de Donetsk, les combattants pro-russes ont passé la totalité de la nuit d’hier à tirer sur Krasnogorivka : ils ont endommagé une école, un hôpital et des habitations civiles.

Cette information a été confirmée par la police de la région de Donetsk.

«Hier, vers 21h30, les terroristes ont ouvert le feu sur les quartiers résidentielles de la ville. Les bombardements ont endommagé un hôpital et l’école №3, qui était fermée. Les bombardements ont duré toute la nuit», peut-on lire dans le communiqué.




Les policiers ont souligné que les combattants ont mené cette attaque à la veille de la fête des écoliers. Selon les données préalables, ils ont utilisé de l’artillerie de calibre 120mm. Heureseument, il n’y a pas eu de victimes, même si les gens ont été obligés la nuit dans des abris.



No comment . . . Embarassed
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 30 Mai - 8:21

Président: G7 a l'occasion de répondre clairement à l'agresseur

President Petro Poroshenko urged the G7 leadership to recall history, demonstrate wisdom and foresight and give Moscow no chance to continue its aggressive policy against Ukraine. “History teaches us that appeasement doesn’t work,” President Petro Poroshenko writes in a column of Politico.

“The date of the G7 meeting in Italy — where leaders will discuss the complex challenges to our world order — could not be more symbolic for Ukraine,” the article reads. According to the President, history teaches us that appeasement leads to greater aggression and only from a position of strength can sustainable peace be defended and security and stability restored. This requires increasing Ukraine’s resilience by supporting crucial reforms and enhancing its army’s defense capabilities, including boosting its store of modern defensive weapons.



“Today, the G7 — a club of distinguished states and world leaders, from which Russia was expelled with disgrace — has an opportunity to clearly answer the aggressor. The Kremlin should not be able to wash the blood from its hands and escape responsibility for stealing Crimea and exporting war to the Donbas region,” the Head of State emphasized.


The President drew readers' attention to history, when in 1936 Winston Churchill cautioned that the “era of procrastination” was coming to an end and that the world was entering a “period of consequences,” his warning had already gone unheeded for too long. Petro Poroshenko also reminds that two years earlier, the British statesman had warned Europe about the impending peril and was dismissed as an alarmist.

“The mistake would cost tens of millions of lives. Today, it is crucial not to repeat this mistake in Ukraine, which has become the primary target of Russia’s revenge for the geopolitical collapse of the Soviet Union,” the Head of State cautioned.

“Russia won’t stop its campaign of aggression unless we force its hand. The Western world needs to commit to joint action and stand together to protect its values and respect for international law. Today, like on the eve of World War II, time is against us. The violence in eastern Ukraine is taking lives every single day. Delays and soothing half-measures are not only ineffective but dangerous,” the Ukrainian President emphasized.

The Head of State also warns the countries of the free world about the influence of “Russian hybrid warfare machine of new generation” that is gaining momentum. “Its effects spread beyond Ukraine. The Kremlin’s tentacles are reaching for the throats of the key capitals of Europe and its transatlantic allies,” he noted.

Petro Poroshenko also explained recent decision of Ukraine to ban Kremlin-controlled social networks: “Moscow’s hybrid attacks strike on multiple fronts, with a priority on cyberspace. Those who are brave enough to cut these tentacles only find themselves under renewed attack. This recently became obvious in Ukraine. When we suspended access to social networks administered by the Russian Federation, Moscow responded with a massive and coordinated cyberattack supported by information propaganda. Russia activated its information forces, so well-known in Paris, Berlin and across the Atlantic, to protect its social media agents such as “VKontakte” or “Odnoklasniki”.

“If the West is serious about peace and world order, it should bear in mind that restoring normal relations with Moscow still runs through Kyiv. Russia must implement the Minsk agreements, especially those terms regarding security. It must return Crimea to Ukraine and restore our country’s territorial integrity within internationally recognized borders. Doing anything else opens the door to disaster,” the President concluded.

Le président Petro Poroshenko a exhorté les dirigeants du G7 à rappeler l'histoire, à démontrer la sagesse et la prévoyance et à donner à Moscou aucune chance de poursuivre sa politique agressive contre l'Ukraine. «L'histoire nous apprend que l'apaisement ne fonctionne pas», écrit le président Petro Poroshenko dans une colonne de Politico.

"La date de la réunion du G7 en Italie - où les dirigeants discuteront des défis complexes à notre ordre mondial - ne pourrait pas être plus symbolique pour l'Ukraine", ajoute l'article. Selon le président, l'histoire nous apprend que l'apaisement conduit à une plus grande agression et que, du point de vue de la force, la paix durable peut être défendue et la sécurité et la stabilité restaurées.
Cela nécessite une augmentation de la résilience de l'Ukraine en soutenant des réformes cruciales et en améliorant les capacités de défense de son armée, notamment en renforçant son stock d'armes modernes défensives.

"Aujourd'hui, le G7 - un club d'États distingués et de leaders mondiaux, dont la Russie a été expulsée avec disgrâce - a l'occasion de répondre clairement à l'agresseur.
Le Kremlin ne devrait pas pouvoir laver le sang de ses mains et échapper à la responsabilité de voler la Crimée et d'exporter la guerre dans la région de Donbas ", a souligné le chef de l'Etat.

Le président attire l'attention des lecteurs sur l'histoire, lorsque, en 1936, Winston Churchill a averti que l'ère de la procrastination était en train de s'achever et que le monde entrait dans une «période de conséquences», son avertissement avait déjà été détruit depuis trop longtemps.
Petro Poroshenko rappelle également que deux ans plus tôt, l'homme d'Etat britannique avait averti l'Europe du péril imminent et a été renvoyé comme alarmiste.

"L'erreur coûterait des dizaines de millions de vies.
Aujourd'hui, il est essentiel de ne pas répéter cette erreur en Ukraine, qui est devenue l'objectif principal de la revanche de la Russie pour l'effondrement géopolitique de l'Union soviétique ", a déclaré le chef de l'Etat.

"La Russie n'arrêtera pas sa campagne d'agression à moins que nous ne fortifions sa main. Le monde occidental doit s'engager dans une action commune et se maintenir pour protéger ses valeurs et le respect du droit international. Aujourd'hui, comme à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le temps est contre nous. La violence dans l'est de l'Ukraine prend de la vie tous les jours.
Les retards et les demi-mesures apaisantes sont non seulement inefficaces mais dangereux ", a souligné le président ukrainien.

Le chef de l'Etat avertit également les pays du monde libre de l'influence de la «machine de guerre hybride russe de nouvelle génération» qui prend de l'ampleur. "Ses effets se propagent au-delà de l'Ukraine.
Les tentacules du Kremlin atteignent les gorges des capitales clés de l'Europe et de ses alliés transatlantiques », at-il noté.

Petro Poroshenko a également expliqué la décision récente de l'Ukraine d'interdire les réseaux sociaux contrôlés par le Kremlin: "Les attaques hybrides de Moscou frappent sur plusieurs fronts, avec une priorité sur le cyberespace. Ceux qui sont assez courageux pour couper ces tentacules se retrouvent sous une nouvelle attaque. Cela est devenu évident en Ukraine. Lorsque nous avons suspendu l'accès aux réseaux sociaux administrés par la Fédération de Russie, Moscou a répondu avec une cyberattaque massive et coordonnée soutenue par la propagande d'information.
La Russie a activé ses forces d'information, si connues à Paris, à Berlin et à travers l'Atlantique, pour protéger ses agents des médias sociaux tels que «VKontakte» ou «Odnoklasniki».

"Si l'Occident est sérieux au sujet de la paix et de l'ordre mondial, il faut garder à l'esprit que le rétablissement des relations normales avec Moscou dépasse encore Kyiv. La Russie doit mettre en œuvre les accords de Minsk, en particulier ceux relatifs à la sécurité. Il doit retourner la Crimée en Ukraine et restaurer l'intégrité territoriale de notre pays dans des frontières reconnues au niveau international. Faire autre chose ouvre la porte au désastre ", a conclu le président.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 30 Mai - 8:24

L’Ukraine exige que l’OSCE puisse accéder à la ville Debaltseve et à la frontière russo-ukrainienne



L’Ukraine insiste sur la nécessité de perfectionner la procédure de suivi de mission de l’OSCE.

Interrogée lors d'une rencontre des représentants des pays membres de l'OSCE, Iryna Gerachtchenko, représentante de l'Ukraine dans le sous-groupe humanitaire du groupe de contact trilatéral sur le Donbass, et première vice-président de l'assemblée nationale ukrainienne a déclaré qu'il était  « nécessaire de perfectionner le système de suivi de la mission de l’OSCE.

L'opinion publique ukrainienne se demande pourquoi en trois ans de guerre, la mission de l’OSCE n’a été qu'à de rares reprises près de la frontière [russo-ukrainienne]. Pourquoi elle n’est pas admis dans les territoires occupés. Et pourquoi Debaltseve leur reste portes closes ».

Iryna Gerachtchenko a précisé que la partie ukrainienne insistait pour que l’OSCE prête une attention particulière aux points de contrôle situé le long de la ligne de démarcation.

Et en violation des "accords de Minsk":

Les combattants pro-russes utilisent des chars dans le secteur de Marioupol et l’arc de Svitlodarsk



Dans le secteur de Marioupol, des affrontements acharnés ont eu lieu à Krasnogorivka où les combattants pro-russes ont déployé plusieurs unités basées à Donetsk et ses alentours.

Cette information a été communiquée par Andriy Lysenko, porte-parole de l’opération anti-terroriste lors de sa conférence de presse quotidienne :

« Dans la matinée, l’ennemi a commencé à bombarder les quartiers résidentielles au moyen de mortiers de calibre 82 et 120mm et de systèmes de lance-roquettes multiples de type « Grad ». L’attaque, à laquelle les militaires ukrainiens ont été obligés de riposter, a duré plus d’une heure. Suite au bombardement de Krasnogorivka, 29 bâtiments ont été endommagés, parmi lesquels une école et un hôpital et 3 civils blessés. Les provocations continuent également à Pavlopil, Chyrokine, Mariinka et au nord de Volnovakha. Au total, 20 bombardements ont eu lieu dans le secteur de Marioupol, dont 6 avec des armes lourdes ».

Andriy Lysenko a ajouté que Krymske était à présent le principal théâtre des affrontement dans le secteur de Lougansk. Les combattants pro-russes y ont utilisé des mortiers et tiré une quarantaine d’obus sur les positions ukrainiennes. Le cessez-le-feu a également été violé à Katerynivka, dans le distrcit de Popasna et autour de Stanytsya Louganska. Au total, 10 bombardements ont eu lieu dans le secteur de Lougansk.

«Dans le secteur de Donetsk, l’ennemi a utilisé des mortiers et des chars pour attaquer les militaires ukrainiens dans l’arc de Svitlodarsk, ainsi que des systèmes d’artillerie lourde autour de la mine de Boutivka.  À Avdiivka, les affrontements ont débuté peu après 10h30 et ont duré toute la journée, jusque tard dans la soirée. Les combattants pro-russes y ont utilisé des multiples armements lourds », a déclaré Lysenko, avant de préciser que 18 bombardements avaient eu lieu dans le secteur de Donetsk, dont 9 avec des armes lourdes .
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 30 Mai - 8:43

SMM de l'OSCE: 225 pertes civiles enregistrées dans Donbass depuis janvier, dont 44 sont des décès

Kyiv, May 25, 2017.

During May 15-21, OSCE Special Monitoring Mission recorded a 40 per cent decrease in the number of ceasefire violations in the conflict zone in the east of Ukraine. “The number of SMM-recorded explosions attributable to Minsk-proscribed weapons, namely tanks, mortars, artillery, including MLRS, decreased even more, as last week we recorded 144 explosions attributable to such weapons: 20 from MLRS, 48 from other artillery systems and 76 from mortars. Two weeks ago, during May 8-14, we have recorded 815 such explosions in total, 434 – from MLRS, 304 from other artillery and 77 from mortars,” reported Principal Deputy Chief Monitor of the OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine Alexander Hug. He added that these figures do not reflect the full picture, as since the death of OSCE monitor in Pryshyb, non-controlled by the government, where SMM car ran over a landmine, the SMM restricted patrolling.

According to SMM information, there were six civilian casualties last week, one of them died. The week before, the monitors confirmed 16 cases, including five fatalities; four of the latter were killed in a shelling in Avdiivka. Over the period of May 8-21 over 81 per cent of civilian casualties resulted from shelling, almost 14% from small arms fire and almost five per cent – from mines and unexploded ordnance. “Since the beginning of this year as of May 24 we have confirmed 225 civilian casualties: 44 killed, 181 injured,” said Alexander Hug. These figures do not include information about casualties that is being checked. In the same period last year the monitors confirmed 107 civilian casualties.

Alexander Hug called the sides to respect their commitments in the framework of Minsk agreements, such as demining action and prohibition to plant new mines, withdrawal of Minsk-proscribed weapons, prohibition to deploy weaponry in and fire from residential areas of cities and villages. He also called to avoid using incidents with injuries and deaths of civilians as a picture for cameras.

Kyiv, le 25 mai 2017.
Au cours des 15 et 21 mai, la Mission spéciale de surveillance de l'OSCE a enregistré une diminution de 40 pour cent du nombre de violations du cessez-le-feu dans la zone de conflit à l'est de l'Ukraine. "Le nombre d'explosions enregistrées par SMM attribuable aux armes proscrites de Minsk, à savoir les réservoirs, les mortiers, l'artillerie, y compris le MLRS, a encore diminué, la semaine dernière, nous avons enregistré 144 explosions attribuables à de telles armes: 20 de MLRS, 48 d'autres systèmes d'artillerie Et 76 des mortiers. Il y a deux semaines, du 8 au 14 mai, nous avons enregistré 815 explosions de ce genre au total, 434 - de MLRS, 304 d'autres artilleries et 77 de mortiers ", a déclaré le surveillant principal adjoint principal de la Mission spéciale de surveillance de l'OSCE en Ukraine Alexander Hug. Il a ajouté que ces chiffres ne reflètent pas l'image complète, car, depuis la mort du moniteur de l'OSCE à Pryshyb, non contrôlée par le gouvernement, où la voiture SMM a couru sur une mine, le SMM a restreint les patrouilles.

Selon les informations SMM, il y a eu six accidents civils la semaine dernière, l'un d'entre eux est décédé. La semaine précédente, les moniteurs ont confirmé 16 cas, dont cinq décès; Quatre de ces derniers ont été tués dans un bombardement à Avdiivka. Au cours de la période du 8 au 21 mai, plus de 81% des pertes civiles ont été causées par des bombardements, près de 14% des armes légères et près de cinq pour cent - des mines et des munitions non explosées. "Depuis le début de cette année, le 24 mai, nous avons confirmé 225 pertes civiles: 44 morts, 181 blessés", a déclaré Alexander Hug. Ces chiffres n'incluent pas d'informations sur les victimes qui sont vérifiées.
Dans la même période l'an dernier, les moniteurs ont confirmé 107 victimes civiles.

Alexander Hug a appelé les parties à respecter leurs engagements dans le cadre des accords de Minsk, tels que l'action de déminage et l'interdiction de planter de nouvelles mines, le retrait des armes proscrites par Minsk, l'interdiction de déployer des armes dans des zones résidentielles de villes et de villages. Il a également appelé à éviter d'utiliser des incidents avec des blessures et des décès de civils comme image pour caméras.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 30 Mai - 9:53

Les militants ont lancé 50 attaques contre des troupes ukrainiennes dans le Donbass le dernier jour



L'Ukraine a besoin d'une mission de maintien de la paix pour récupérer le Donbass - Gerashchenko

La Russie ne voudra jamais de ça.

Quoique . . .

Le ministère russe des Affaires étrangères est prêt à s'entretenir avec les États-Unis sur Ukraine - les médias russes

Moscow claims it is ready to enter bilateral talks with Washington on the Ukrainian issue, according to the online version of the Russian daily newspaper Izvestia.


Russia's MFA waits for the appointment of a successor to Victoria Nuland / Photo from mskbest.ru

Deputy Minister of Foreign Affairs of Russia Sergei Ryabkov has announced Russia expects that the United States will soon appoint an official at the U.S. Department of State who will be responsible for this issue, Izvestia wrote.

"Extensive discussion of the Ukrainian settlement with America is possible only after a successor to Victoria Nuland who dealt with the Ukraine issue under Barack Obama has been appointed," it said.

Izvestia also reported, referring to its sources at Russian President Vladimir Putin's administration, that presidential aide Vladislav Surkov would remain the chief negotiator from Russia.

Yet, it is noted this bilateral dialogue on Ukraine will not substitute the Normandy Four format of Russia, Ukraine, Germany, and France, but on the contrary, it is seen as a booster to the implementation of the Minsk peace agreements on Donbas, eastern Ukraine.

Moscou affirme qu'il est prêt à entamer des discussions bilatérales avec Washington sur la question ukrainienne, selon la version en ligne du quotidien russe Izvestia.

Le vice-ministre des Affaires étrangères de la Russie, Sergei Ryabkov, a annoncé que la Russie s'attend à ce que les États-Unis nomment bientôt un fonctionnaire au département d'État américain qui sera responsable de cette question, a déclaré Izvestia.

"Une discussion approfondie du règlement ukrainien avec l'Amérique n'est possible qu'après la nomination d'un successeur à Victoria Nuland qui a traité le problème de l'Ukraine sous la présidence de Barack Obama", at-il déclaré.

Izvestia a également signalé, se référant à ses sources à l'administration du président russe Vladimir Poutine, que l'aide présidentielle Vladislav Surkov resterait le principal négociateur de Russie.

Pourtant, il est noté que ce dialogue bilatéral sur l'Ukraine ne remplacera pas le format de Normandie pour la Russie, l'Ukraine, l'Allemagne et la France, mais au contraire, il est considéré comme un renforcement de la mise en œuvre des accords de paix de Minsk sur le Donbass, à l'est Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  pyxous le Mar 30 Mai - 14:00

Ukraine : retours du terrain


Lettre d'informations stratégiques et de défense TTU


Depuis la trêve de la Pâque orthodoxe, la situation se radicalise dangereusement en Ukraine, et les accords de Minsk semblent un lointain souvenir. A la fin du mois de mars, les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ont tenté d’obtenir de Kiev la reconnaissance légale de leur mouvement et de les intégrer au sein d’une confédération ukrainienne.

Après l’échec des négociations le 14 avril, la demande par le gouvernement ukrainien le 20 à l’Onu d’envoyer des casques bleus a définitivement crispé la position du Kremlin et des séparatistes, provoquant une rupture définitive du cessez-le-feu. D’autant que Kiev a coupé l’alimentation en électricité et menacé de couper l’alimentation en eau potable des territoires séparatistes.
Alors que trois observateurs de l’OSCE ont perdu la vie, les affrontements ont repris non seulement aux nœuds routiers près des villes de Svitlodarsk, Avdiivka, Pisky, ou Popasna, avec l’utilisation dévastatrice de lance-roquettes multiples Grad. Mais les séparatistes ont également mené des opérations de subversion sur le territoire ukrainien lors des célébrations de la fête de la Victoire du 9-Mai à Dnipropetrovsk ou Mariupol, grâce à un groupe d’agitateurs baptisé «Titushky».
Les représentations diplomatiques polonaises et lithuaniennes ont également essuyé des attaques. Le siège de la milice d’extrême-droite «National Corpus», connue pour son bataillon Azov dépendant du ministère de l’Intérieur à Kiev et financé par l’oligarque israélo-ukrainien Igor Kolomoïsky, aurait même été ciblé par un attentat à l’explosif le 22 mai.
Dans un contexte où la désinformation est omniprésente et l’économie en récession, cette situation permet au gouvernement Groïsman d’en tirer les bénéfices diplomatiques. Donald Trump semble vouloir alourdir les sanctions contre Moscou, le FMI, encouragé par les enquêtes dans le milieu bancaire et le limogeage de la directrice de la Banque nationale, Valeria Gontarova, a promis une aide de 17,5 milliards de dollars, et le Congrès 500 millions de dollars (la moitié pour des livraisons d’armement). Enfin Berlin a obtenu de l’UE la levée des demandes de visas pour les ressortissants ukrainiens.

Les accords militaires et industriels de haut niveau se sont multipliés entre Kiev et Ankara, et les transferts des technologies russes produites en Ukraine font désormais les joies de la BITD turque, comme l’a illustré le dernier salon d’armement IDEF 2017 d’Istanbul.
Mais l’isolement diplomatique de Moscou, qui refuse de voir l’est industrialisé du pays échapper à sa sphère d’influence, pourrait bien être le préalable à une nouvelle initiative militaire. Tous les observateurs craignent en effet une offensive éclair visant à faire la jonction, via la route côtière, entre les territoires séparatistes et la Crimée.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 30 Mai - 14:25

pyxous a écrit:

Ukraine : retours du terrain

. . .
Dans un contexte où la désinformation est omniprésente et l’économie en récession, cette situation permet au gouvernement Groïsman d’en tirer les bénéfices diplomatiques.

. . .
On le voit avec le vote Néerlandais sur l'Accord d'Association UE-Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 30 Mai - 15:30

Mélania est vivante grâce à sa mère qui l'a protégée des projectiles en Ukraine: "Je rêve de la guerre, je me rappelle de l'ambulance, de maman"

Mélania a 5 ans, c’est une rescapée de la guerre qui vit dans l’est de l’Ukraine. Elle et sa grand-mère sont en Belgique pour sensibiliser la communauté internationale à ce qu’il se passe là-bas depuis plus de deux ans : une guerre qui a déjà fait des milliers de morts sous le regard impuissant de l’Europe.

Mélania a une prothèse à sa jambe gauche, une séquelle irréversible après un terrible bombardement dans l’est de l’Ukraine. En janvier 2015, des tirs des rebelles pro-russes font 30 morts. La maman de Mélania décède en protégeant sa fille avec son corps. La petite fille vit depuis à Kiev avec sa grand-mère. Elle tente de surmonter son traumatisme.

"Je sais que ma maman n’est plus là à cause de la guerre"


"Je me rappelle de l’ambulance, de ma maman", raconte Mélania. "Quand je dors la nuit, je rêve de la guerre, je sais que ma maman n’est plus là à cause de la guerre. Mais je me sens mieux maintenant. Ma vie à Kiev est bien."

Depuis deux ans et demi, les conflits entre les séparatistes et l’Ukraine continuent, malgré les tentatives de cessez-le-feu. Près de 4 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire. Une association tente d’aider la population et cherche aujourd’hui des soutient internationaux.

"Il y a hélas beaucoup d’autres histoires comme celle-là"


Grégory Mathieu est Ukrainien, il essaye de faire connaitre leur action sur le terrain. "Ils ont distribué pas moins de 11 millions de colis alimentaires depuis trois ans, ils ont aidé des centaines d’enfants, comme Mélania, mais il y a hélas beaucoup d’autres histoires comme celle-là", explique-t-il.


"Ils aident des civils innocents, victime d’une chose qu’ils n’ont pas choisie. Ils ne demandent qu’à rentrer chez eux et à retrouver leur travail." Les destructions se poursuivent et les enfants qui ont tout perdu comme Mélania sont nombreux. Ils sont les oubliés d’une guerre qui continue de tuer des innocents. 
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 31 Mai - 11:15

Le rapport de l'OSCE: "In Donetsk region the Mission recorded fewer ceasefire violations, including fewer explosions compared with the previous 24-hour period. In Luhansk region, the SMM recorded fewer ceasefire violations, including, however, more explosions." Shocked Ah bon Exclamation  Z'ont dû mal voir.

Situation dans le Donbass : la ville d'Avdiivka reste l'épicentre des attaques des milices pro-russes



Au cours des dernières 24 heures, les forces d'occupation russes ont attaqué à 50 reprises les positions des militaires ukrainiens. Ces attaques ont fait un mort et au moins cinq blessés, selon le centre de presse des forces armées ukrainiennes.

Selon une information de l'état-major des forces ukrainiennes, en direction de Mariupol, les milices ont tiré aux mortiers de 120 mm sur Novotroitske. Des tirs ennemis de lance-grenades et d'armes légères ont été recensés à Chyrokyne, Krasnogorivka, Pavlopil, Gnoutove, Maryinka, Berezove et Bogdanivka. Les combattants mercenaires russes ont également utilisé des véhicules de combat d'infanterie pour bombarder Krasnogorivka et Bogdanivka. Les snipers pro-russes ont aussi intensifié leurs attaques contre les villes de la régions.

En direction de Donetsk, la ville industrielle d'Avdiivka reste l'épicentre de nombreux bombardements ennemis, où l'adversaire a utilisé à 3 reprises des mortiers de 120 mm, interdits par les accords de Minsk. Trois locaux ont été blessés, dont un est dans un état critique. Les milices ont également utilisé des lance-grenades et des armes légères pour tirer sur les points d'appui des forces ukrainiennes. En outre, les forces terroristes russes ont continué de pilonner des quartiers résidentiels et des infrastructures de la région.

Enfin, aux abords de Louhansk, les milices pro-russes ont ouvert le feu sur les positions militaires ukrainiennes avec des lance-grenades et des armes d'infanterie à proximité de Crymske, Stanytsia-Louhanska et Syze.

Le scientifique ukrainien Igor Kozlovsky a été transféré dans la colonie de Horlivka



Igor Kozlovsky, célèbre scientifique ukrainien arrêté illégalement par les séparatistes de la DNR a été transféré dans la colonie №87 de Horlivka.

Cette information a été annoncé par Denis Kozlovsky, neveu du scientifique, dans un entretien exclusif pour Ukrinform :

«Nous avons su qu’il avait été transféré dans la colonie Mykytynska №87, à Horlivka, où il allait purger sa peine. Il était jusqu'à présent détenu dans une prison à Donetsk ».

Igor Kozlovsky a été arrêté le 27 janvier 2016 alors qu'il quittait son appartement pour sortir les poubelles. Il a ensuite été condamné à deux ans et huit mois de prison ferme par l'auto-proclamé tribunal militaire de la DNR. (sic, une justice bien à eux)

Lors d’une rénion du Groupe de contact trilatéral à Minsk, la question de la libération de Kozlovsky a été abordée à plusieurs reprises. Les séparatistes refusent pourtant toujours de l’inclure sur les listes de personnes à échanger, prétextant son statut de « citoyen de la DNR ». (Pas par choix, c'est certain)

Igor Kozlovsky est l’auteur d’une cinquantaine de livres scientifiques, et de plus de 200 aparutions dans des dictionnaires, des encyclopédies ou des périodiques. Pendant plus de 25 ans, il a travaillé dans l’administration régionale de Donetsk au poste de spécialiste des questions de religieuses. Il enseignait également dans les universités de Donetsk.

Ils ont même des prisons qui fonctionnent en D/LNR. Ils devraient y envoyer un certain nombre de leur "concitoyens" Laughing
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 2 Juin - 9:15

L'OSCE a ouvert les yeux et:

La mission de l’OSCE a vu de l'artillerie lourde à Donetsk



Les observateurs de la mission de l’OSCE en Ukraine ont constaté la présence d'armes interdites sur les territoires du Donbass non-contrôlés par le gouvernement.

Cette information a été diffusée par Alexandre Hug, directeur adjoint de la mission spéciale de suivi de l’OSCE en Ukraine.

«Le 23 mai, nos observateurs ont vu un obusier D-30 à Donetsk. La veille, à l’est de Novoaydar, nous avions pu observer un obusier D-20 », a-t-il déclaré.

Il a également souligné que depuis peu, les représentants de la mission de l’OSCE devaient de plus en plus souvent faire face à des combattants pro-russes qui tentaient de les empêcher d'effectuer leur mission, parfois même sous la menace de leurs armes.

OSCE: 9 civils blessés dans le Donbass en une semaine



En espace d’une semaine, 9 civils ont été blessés dans la zone de conflit à l’est de l’Ukraine.

Cette information a été confirmée par Alexandre Hug, directeur adjoint de la mission spéciale de suivi de l’OSCE en Ukraine.

« La semaine dernière, nous avons eu confirmation que 9 civils, 6 femmes et 3 hommes, ont été blessés dans la zone de conflit. Cinq de ces personnes personnes se trouvaient dans les territoires non-contrôlés par le gouvernement ukrainien », a déclaré Alexandre Hug.

Les systèmes d'artillerie russes dans le Donbass commencent à bombarder à plus longue distance

Ukrainian military journalist and blogger Yuriy Butusov claims that Russian artillery systems used against the Ukrainian army in Donbas have begun shelling at longer distances.

According to him, two instances of shelling of the rear of the Armed Forces of Ukraine at a distance of about 20 km from the front line have recently been recorded.

In addition, the Russian occupation forces have more actively involved unmanned aerial vehicles for air reconnaissance; the number of flights reaching the front line has increased.

Moreover, the enemy has stepped up measures to jam Ukrainian drones, Butusov said.
”Obviously, there is a correlation between these obvious measures and the deployment of a new 8th combined arms army on the Ukrainian border, which includes the 1st and 2nd Army Corps of the occupation forces, as well as the support forces on the border of Donetsk region, namely the 150th motorized rifle division. This evidence has nothing to do with the ceasefire,” the journalist wrote on Facebook.
Earlier, Russia`s hybrid military forces attacked Ukrainian army positions in Donbas 44 times in the past 24 hours, with one Ukrainian soldier reported as killed in action (KIA) and five as wounded in action (WIA).

Le journaliste et le blogueur militaire ukrainien Yuriy Butusov affirment que les systèmes d'artillerie russes utilisés contre l'armée ukrainienne dans le Donbass ont commencé à pilonner à des distances plus longues.

Selon lui, deux cas de bombardement de l'arrière des forces armées de l'Ukraine à une distance d'environ 20 km de la ligne de front ont récemment été enregistrés.

De plus, les forces d'occupation russes ont activement impliqué des véhicules aériens sans pilote pour la reconnaissance aérienne; Le nombre de vols atteignant la ligne de front a augmenté.

En outre, l'ennemi a intensifié les mesures pour bloquer les drones ukrainiens, a déclaré Butusov.

"De toute évidence, il existe une corrélation entre ces mesures évidentes et le déploiement d'une nouvelle 8ème armée d'armes combinée sur la frontière ukrainienne, qui comprend le 1er et 2ème corps d'armée des forces d'occupation, ainsi que les forces de soutien à la frontière de Donetsk Région, à savoir la 150ème division de fusil motorisé. Cette preuve n'a rien à voir avec le cessez-le-feu ", a écrit le journaliste sur Facebook.
Plus tôt, les forces militaires hybrides de la Russie ont attaqué les positions de l'armée ukrainienne dans Donbass 44 fois au cours des dernières 24 heures, avec un soldat ukrainien signalé comme tué en action (KIA) et cinq blessés en action (WIA).

On en parle peu, mais:

"Légion étrangère" ukrainienne: les volontaires étrangers et leurs raisons de se battre dans Donbass du côté ukrainien

UaPosition starts a new category, where will be published texts about events in Ukraine during last few years through the eyes of witnesses. The information can be sometimes unexpected, shows the subjective points of view of participants, however, it is more honest and truthful than politically correct official news made by politics and diplomats.

Originally posted by “Novoe Vremia”, translated by Anna Walden for UaPosition

There are over a thousand of them – you would not find more accurate figures even in the general Headquarters of AFU [Armed Forces of Ukraine – UaPosition]. They are all very different, sometimes intriguing – Russians, Byelorussians, Georgians, Polish, Swede and Israeli.  They are all fighting in Donbas on the side of Ukraine. All of them are volunteers.

All of them, except of two people, are not Ukrainian citizens. And although President Petro Poroshenko promised to issue Ukrainian passports for all volunteers who are fighting on the side of Ukraine. He did not do it. They carry on fighting regardless, they didn’t get here to receive a passport after all.

Halyna Korba is writing about seven foreign volunteers who are risking their lives for the freedom of another country and what they are getting from it, for Novoe Vremia.

“I will go back to Russia only in a tank”


Oleg Butusin, 45 years old, Russia



 photo by magazine “Novoe Vremya”

The biography of Oleg Butusin would ideally suit a fanatic of “Russian world”: a naval reserve officer from Vladivostok, Orthodox traditionalist, a ploughman, a father of ten children, in the past – a member of Russian Kazaks. There are lots of similar people fighting in Donbas – on the side of so called republics. But Butusin can see those people only through the sniper scope: a lot of his acquaintances from the Kazaks are fighting against Ukraine. He made his choice at the beginning of Maidan and took the side of Ukraine.

He was proven right in the summer of 2014 – during the battle of Ilovaisk, organised with the collusion of the Russian armed forces. At the same time as his stay in Kuban, he witnessed Russia supplying Donbas with military personnel, armaments, and ammunition for the “LNR” [Luhansk People’s Republic – UaPosition] and the “DNR” [Donetsk People’s Republic – UaPosition] by air and by rail.




See also: “Grads” and “Buks” in the ATO zone. Infographic.





The official response from Kremlin repeated the same story overhand over again – there are no Russian forces in the east of Ukraine.
“At that moment, I understood I must go to Ukraine. If I did not, I would be ashamed to look my children in the eyes”, – the volunteer confessed.
Butusin scooped his numerous family members, and moved to Ivano-Frankivsk region, where he bought a house. They went into agriculture, and the head of the family became a member of “Right Sector” spending the next two years fighting in the East of Ukraine.

Now he is back in the Carpathian region to help threshing wheat and complete the refurbishment of the new house. After his work is done, he will go back to the frontline.
“Fighting is my passion”, – Butusin confessed.
His passport was destroyed in the fire in the ATO [Anti-Terrorist Operation, official definition of Donbas war – UaPosition] zone, therefore he was unable to apply for the Ukrainian citizenship. The hero is trying to pursue asylum seeker status now. He does not want to go back to Russia. In any case, he would not be able to do it – the government found out about the Cossack in Right Sector, his relatives were searched.




See also: Right Sector posts photos of its soldiers killed in attack on Butivka mine





His brother is under threat of prosecution for corresponding with the “punisher” [Russian propaganda’s image, “vigilante” who eats children and rapes Russian retiree in Donbas – UaPosition].
“When I crossed the border [from Russia to Ukraine – UaPosition], I had a feeling I came back home: I met so many wonderful people here. Friends I had in Russia for over 40 years, turned out to be fake”, – says Butusin . “I will only go back to Russia in a tank as a part of punitive expedition. I could help to hang Putin”, –  he adds with a mystery smile.
“I came here to fight for the Ukrainian people, not for the chocolate factory “Roshen” [owned by Ukrainian President Poroshenko –UaPosition]
Konrad Kaminsky, 45 years old, Poland



photo by magazine “Novoe Vremya”

Only two years ago, Konrad Kaminsky had been neither in the army nor with Ukraine. He had lived in the USA and the United Kingdom for many years. For the past five years, he owned a wholesale business in London supplying Polish produce.

Everything changed in 2014 when Konrad abandoned his steady routine and went to Ukraine to fight against the Russian aggressor.
“I did have some personal reasons. I am Polish, I was born in Poland. However, my forefathers were conscious Ukrainians: both, my grandfather and great grandfather – members of the OUN [The Organisation of Ukrainian Nationalists –UaPosition], so I visited and got to know Ukraine”, – he explained.
When in Kyiv, he contacted a volunteer battalion Donbas. They did not want to accept him at first, he seemed a bit suspicious. Why on earth did a Polish businessman from London want to join the fighting in Ukraine? But eventually they took him in.




See also: Paris Opera singer Vasyl Slipak shot dead by Russian sniper in Donbas





It was a good decision: Kaminsky helped the battalion with his own money, organised donations from Polish and Ukrainian diaspora in the United Kingdom. He did well on the battlefield as well – both, in Donetsk and Luhansk regions over the past two years.
“We are like gypsies – taking part in the most terrible events. Everyone wears a different uniform, driving unequipped cars, but we fight well! Russians fear us, separatists fear us. This government fears us too. They are doing everything to discredit and to throw us in the mud”, he smiles.
The Polish fighter mentions falsified criminal cases against volunteer fighters with sadness – right now many are accused without verdicts of the judges, they are called crooks, rapists, and paedophiles.

Kyiv is not very kind to Kaminsky either: his citizenship application was declined twice already. But the most frustrating factor for the Polish guy with the Ukrainian roots is that the government did not eliminate the corruption and oligarchs.
“I came here to fight for the Ukrainian people, and not for the chocolate factory ‘’Roshen’’. Petro Poroshenko could be another Bohdan Khmelnytsky, make history. But he chose a different path. And it is different to mine”, – marks Kaminsky.
He is still hoping to get a new Ukrainian passport from the next President of Ukraine.

“It is not enough to replace Putin; the people cannot be replaced”

Yulia Tolopa (call sign Valkyrie), 21 years old, Russia





photo by magazine “Novoe Vremya”

Yulia Tolopa can hardly find time in her schedule for a meeting. She has lots to attend to – a one year old daughter, regular travel to the ATO zone and an active work in a volunteer Ukrainian Centre for Aerial Reconnaissance.

She was born and raised in Russia, studied in Kislovodsk. She only moved to Ukraine two years ago. But despite this, Valkyrie speaks beautiful Ukrainian, it is hard to believe she is Russian.




See also: Hybrid technology of ethnic pressures: instrument of the Russian geostrategy





Back at home, Tolopa took part in military – patriotic clubs, liked to play sport. Up until 18 years old she was a Stormfight “Thunder” champion. Unlike many of her friends she chose to support Ukraine in the conflict.
“At the start of Maidan, all my friends supported Ukraine, saying that the Ukrainians are blood brothers. Then they [members of the patriotic club – UaPosition] were offered money to fight on the side of the DNR, the LNR and they accepted”, – she recollects.
Tolopa took part in the Maidan protests, and after a year on the frontline in a volunteer battalion ‘’Aidar’’. She started off as a sniper, after that – a commander of the infantry fighting vehicle BMP – 2.
“This is a Russian army machine from Rostov, we got it from the battle field”says.
Later Tolopa gave birth to a baby, and this event changed her life – now she is not fighting but helps as a volunteer on the short trips to the Centre for Aerial Reconnaissance.

For her the future lies in Ukraine: she is attempting to receive the citizenship and enrol to one of Kyiv universities. Or to be contracted to the AFU.

She is not planning to return to Russia.
“I like it here, it is my home, – she says about Ukraine. – I am not going to go back to Russia, even if the government is different. It is not enough to substitute Putin; the people cannot be replaced, they will remain as cynical as ever.”

“We saw changes taking place in Belarus after the Ukrainian Maidan”
Kedr (call sign), 25 years old, Belarus


photo by magazine “Novoe Vremya”

Fighters from Belarus fear publicity even more than their brothers in arms from Russia. A volunteer with the callsign Kedr requests not to be named and agrees to be photographed only in Balaklava. Belarus doesn’t encourage – participation in the East of Ukraine conflict, even as volunteers, it is a criminal offence.




See also: Lukashenko under Kremlin pressure: Russia may prepare for construction of military base in Belarus





He came to Ukraine in the summer of 2014, with several people to fight: joined “Right Sector” as a separate tactical group Belarus. The next two years Kedr spent in fighting – Pisky, Debaltseve, and the zone around the Donetsk airport. The last few months were spent recovering after the shell shock, but he returned to the front in September again.

Kedr will not be getting a Ukrainian passport: by helping Ukraine, he contributes to the transformation of his own country.
“We saw changes taking place in Belarus after the Ukrainian Maidan. It was necessary to get the experience of the fight, to get in touch with patriots who will be able to help in case a war broke out in Belarus”, – the volunteer explains.
He is sure the war is coming home. Even with all the drawbacks, he believes that the government is not totally pro-Russian. Therefore, the Russian tanks are highly likely to bring the “Russian peace” to the Byelorussian city of Mogilev, for example.

The volunteer is hoping that the ideals of Ukrainian Maidan will infect his motherland with the democracy virus.

He does not have any complaints about the official Kyiv: Ukrainian government promised not to deport Byelorussian fighters back home, looking through the fingers at their half legal status here. And it kept the word.
“We can do our duty without fear. That is all I need. I would be disappointed only if we were thrown in the cameras and deport up back to the border with Belarus “, – Kedr says.
“I have the same vision with Ukrainian people”
Dmitry (Argon), 33 years old, Russia








photo by magazine “Novoe Vremya”

A volunteer from Russia, who asked not to be named. He is undergoing treatment at the military hospital for the last few weeks after an injury, suffered in the ATO. More than a year ago, he fought in a voluntary battalion Aidar, and then as a part of the Harpoon.

Prior to his arrival in Ukraine, Argon lived in St. Petersburg, worked at a meat factory and yet, as he said, “was a fierce Russian nationalist”.




See also: “Does Ukraine need nationalism” – discussion with Anne Applebaum





He changed his views after Maidan protests in 2014.
“Russia had a tough propaganda politics: portraying people as the right-wing fanatics who attacked police force Berkut with Molotov cocktails. I got there and realised it was all lies. I have the same vision as Ukrainian people”, – Argon recalls.
The fighter found a new home in Ukraine. He found new friends and loved one. He didn’t manage to get an official citizen status yet. He lost all his identity documents during Maidan events.

The asylum seeker applications are left unanswered to this date.

The biggest fear is deportation back to Russia. His new life is already known there: police visited his relatives, checked.
“Some individuals were threatening my family with physical violence in social media. Tried to bully me. The usual practice within punitive department when they cannot physically get to you”, – the fighter adds.
Argon would like to go back to the frontline after the rehabilitation and get the documents to stay in Ukraine legally.
“I have a degree. I will be useful for the Ukrainian society be it war or peace”, – he adds modestly.

“I was fully embraced by this land”
Grigory Pivovarov, 35 years old, Israel






photo by magazine “Novoe Vremya”

Grigory Pivovarov had the first hand of a true thrill experience: he served in a special forces unit in Israel, worked in the industrial mountaineering, and took part in the anarchist movement all over the world.

He was born in the Soviet Union, grew up in Israel and lived in Barcelona just before his arrival in Ukraine. He happens to be in Ukraine by a pure accident. He was hitchhiking from Berlin to Moscow and arrived in Kyiv in the middle of Maidan.

As a result, he never got to the Russian capital. Ever since then he stayed in the middle of the campground on the main square in Kyiv. He went to the ATO zone directly from there in 2014, as a part of a volunteer battalion Aidar. From that moment, the Israeli would only take leave from the frontline for short periods of rest.

He moved from a volunteer battalion to the 93rd Mechanized brigade of the AFU in 2015. His unit is defending positions near Mariinka and Dokuchaevsk in the Donetsk region.

Pivovarov is one of very few legionary in the army with the UAF fully legal contract.




See also: Latvia doesn`t allow its citizens to serve in Ukrainian army





He is proud to demonstrate his army ticket, and says he is intending to stay in Ukraine in the future.
“I was fully embraced by this land”. Only here [in Ukraine – UaPosition] one can see the right and the left, Jews and Muslims, unite together putting all the differences aside. Just two years ago we were fighting, and now we support each other side by side and understand, the enemy is in front of us, beyond the line of delimitation”, – the fighter explains.
He also thinks about the future, about setting up a tourism business.
“To open Ukraine to the world”, – Pivovarov explains.
“There is no brotherly nation”
Mikita Makeev (call sign Oddisey), 32 years old, Russia






photo by magazine “Novoe Vremya”

Mikita Makeev was born in St Petersburg. He had a small construction company, a wife and a daughter. He was neither a great supporter of the Russian government nor in the opposition.

He received the news about Maidan protests during the holiday in Thailand. The decision to go to Ukraine arose later. Some of his friends went to the war as contractors to fight for the “DNR” and the “LNR”.
“I understood it was an undeclared war, a direct intervention. We could not fight the regime directly in Russia and therefore I had to help Ukraine.  I arrived here just in a month”, – Makeev said.
Makeev joined the volunteer battalion Azov in reconnaissance squad. He took part in Ilovaisk and Novoazovsk battles. His adventures are already “famous” back at home. His family was interrogated by police at home. After the incident Makeev moved his wife and the child to Ukraine.

The volunteer accepted the loss of his homeland. But there are no regrets. He reckons the people have kind hearts in Ukraine and the life is much safer even having a war on your doorstep. He sent his daughter to the Ukrainian kindergarten. He is also vigorously learning Ukrainian language.

He had applied for Ukrainian citizenship three times already, as well as many other foreign volunteers, but all the applications were declined. Makeev believes it is not fair as ex-President of Georgia Mikhail Saakashvili and a Russian oppositionist Maria Gaidar received their passports with Tryzub [trident, Ukrainian national emblem – UaPosition] in mere days. This is how people fighting for Ukraine become outlaws. This is amiss not only for the people themselves but for a country as well. It is safer to give such individual a status. It is a way for the government to gather a specific data for a citizen –  a photograph, finger prints.
“Regardless of the crime, you should prosecute the individual according to the law, here, in Ukraine. Do not send people back to Russia to be tortured by the FSB”, – Makeev says.




See also: ”Plastic bags on face, electric shocks”: human rights activists tell of systemic torture of Ukrainians in Russia





He doesn’t pity his countrymen and the motherland he abandoned. He blames the Russian aggression on both – the government and the people.
“Bolotna protests were supported by mere 200 thousand people from 140 million. It is a glitch in a system. Nothing more. There is no brotherly nation. Even if Ukraine wins the war, they need to support the fifth column in Russia”, – he says.
If Ukraine is not going to destabilize Russia, Russia will destabilize Ukraine, Makeev explains.




See also: How Russia has prepared for aggression against Ukraine for 10 years. Instruments of hybrid war: diplomacy, media, culture and religion

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 2 Juin - 10:18

Le rapport de l'OSCE: "In Donetsk region the Mission recorded more ceasefire violations, including more explosions, compared with the previous reporting period. In Luhansk region, the SMM recorded a similar number of ceasefire violations"

Les militants ont lancé 28 attaques contre des troupes ukrainiennes dans le Donbass au dernier jour



Militants launched 28 attacks on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day.

This is reported by the ATO press center.

In Mariupol direction, militants used grenade launchers, heavy machine guns and small arms to shell Ukrainian positions near Shyrokyne (20km east of Mariupol), Vodiane (16km north-west of Donetsk) and Talakivka (20km north-west of Mariupol). ATO troops near Marinka (35 km south-west of Donetsk) came under 82mm mortar fire.

In Donetsk direction, illegal armed formations used anti-tank grenade launchers and heavy machine guns to fire at Ukrainian strongholds outside Zaitseve (67km north-north-east of Donetsk). Militants also launched attacks on Ukrainian positions outside the southern suburb of Avdiivka (18km north of Donetsk), using 82mm mortars, grenade launchers and heavy machine guns.

In Luhansk direction, Russian-backed militants fired at ATO troops outside Novozvanivka (70km west of Luhansk) and Novooleksandrivka (65km west of Luhansk), using grenade launchers and small arms. ATO troops also came under 82mm fire near Kriakivka (34 km north-west of Luhansk) and 122mm fire near Krymske (42.5km north-west of Luhansk).

Les militants ont lancé 28 attaques sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région d'ATO dans le Donbass au cours du dernier jour.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

En direction de Mariupol, des militants utilisaient des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes légères pour occuper des postes ukrainiens près de Shyrokyne (20 km à l'est de Mariupol), Vodiane (16 km au nord-ouest de Donetsk) et Talakivka (20 km au nord-ouest de Mariupol).
Les troupes de l'ATO près de Marinka (35 km au sud-ouest de Donetsk) sont tombées sous le feu de mortier de 82 mm.

Dans la direction de Donetsk, les formations armées illégales ont utilisé des lance-grenades antichar et des mitrailleuses lourdes pour tirer sur des bastions ukrainiennes à l'extérieur de Zaitseve (67 km au nord-nord-est de Donetsk).
Les militants ont également lancé des attaques contre des positions ukrainiennes à l'extérieur de la banlieue sud d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk), en utilisant des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes.

En direction de Luhansk, des militants soutenus par les Russes ont tiré sur les troupes de l'ATO à l'extérieur de Novozvanivka (70 km à l'ouest de Luhansk) et Novooleksandrivka (65 km à l'ouest de Luhansk), en utilisant des lance-grenades et des armes légères. Les troupes de l'ATO sont également passées au feu de 82 mm près de Kriakivka (34 km au nord-ouest de Luhansk) et au feu de 122 mm près de Krymske (42,5 km au nord-ouest de Luhansk).
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 2 Juin - 12:14

Le «cessez-le-feu» dans le Donbass: les combattants utilisent des armes interdites



Malgré la trêve conclue hier dans le Donbass, les combattants pro-russes continuent leurs provocations contre les Forces armées ukrainiennes.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 2 Juin - 14:10

Hahn, Mingarelli choqué par les conséquences du bombardement de la ville de Shyrokyne dans le Donbass - Gerashchenko



First Vice Speaker of the Verkhovna Rada of Ukraine Iryna Gerashchenko believes that every visit of European politicians to Donbas adds arguments in favor of sanctions against Russia.

In particular, she noted that the EU Commissioner Johannes Hahn and Head of the EU Delegation to Ukraine Hugues Mingarelli had been shocked by the consequences of shelling of the town of Shyrokyne by militants in eastern Ukraine.

"European Commissioner Johannes Hahn, Head of the EU Delegation to Ukraine Hugues Mingarelli and other colleagues visited Shyrokyne and saw the destroyed houses, scattered children's things, the evidence of a once happy and prosperous life, the school where the children studied three years ago. The European delegation was shocked by the consequences of the shelling of Shyrokyne, which is not subject to recovery," Gerashchenko wrote.

Premier vice-président de la Verkhovna Rada d'Ukraine Iryna Gerashchenko estime que chaque visite de politiciens européens au Donbass ajoute des arguments en faveur de sanctions contre la Russie.

En particulier, elle a noté que le commissaire européen Johannes Hahn et le chef de la délégation de l'UE en Ukraine Hugues Mingarelli avaient été choqués par les conséquences des bombardements de la ville de Shyrokyne par des militants de l'est de l'Ukraine.

"Le commissaire européen Johannes Hahn, chef de la délégation de l'UE en Ukraine, Hugues Mingarelli et d'autres collègues ont visité Shyrokyne et ont vu les maisons détruites, dispersé les choses des enfants, la preuve d'une vie heureuse et prospère, l'école où les enfants ont étudié il y a trois ans. La délégation européenne a été choquée par les conséquences du bombardement de Shyrokyne, qui n'est pas susceptible de récupération ", a déclaré Gerashchenko.


Les Forces militaires ukrainiennes ont repris 1,5km dans la zone grise (photos)
(Les petits pas)



Les Forces militaires ukrainiennes ont repris 1,5 km dans la zone grise près de la route de Bakhmout.

Cette information a été publiée sur la page Facebook de la 93e brigade motorisée de Kharkiv :

«Les combattants de la 93e brigade motorisée de Kharkiv en service dans la zone de conflit à l’est de l’Ukraine ont renforcé leurs positions en s'enfonçant d'1,5 km dans la zone grise en direction de la route de Bakhmout. Grâce à cette action, la ligne de front est plus rectiligne. L’occupation des hauteurs permettra de mieux contrôler l’ennemi et d'avoir des conditions défensives plus avantageuses», peut-on lire dans le communiqué.










avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  steven21 le Lun 5 Juin - 17:41

vous connaissez ce site de propagande russe ? :
http://www.stalkerzone.org/
je viens de tomber dessus sur twitter partagé par une ukrainienne
avatar
steven21

Messages : 802
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Lun 5 Juin - 21:47

steven21 a écrit:vous connaissez ce site de propagande russe ? :
http://www.stalkerzone.org/
je viens de tomber dessus sur twitter partagé par une ukrainienne
A mettre dans la rubrique "Propagande" ou poubelle russe  Evil or Very Mad
Sous-rubrique "propagande des républiques de Donetsk et Lugansk" ou déchets & immondices Twisted Evil
comme les autres sites type Novorussia que l'on voit sur Facebook; d'ailleurs ces salopards savent utiliser les sites américains pour y vomir leur haine et leur imbécilité
avatar
Caduce62

Messages : 3580
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 6 Juin - 9:29

Tout juste doc Exclamation

Les États-Unis continueront à presser la Russie jusqu’à ce qu’elle se conforme aux accords de Minsk



L'administration américaine n'a pas l'intention de lever les sanctions à l’égard de la Russie, tant qu'elle n'aura pas satisfait aux conditions nécessaires.

Nikki Haley, la représentante permanente des États-Unis auprès de l'ONU a fait cette déclaration dans une interview à la chaîne de télévision CNN.

Interrogée sur la pression possible de la Maison Blanche sur le Département d'Etat dans le but d'annuler les sanctions anti-russes, Haley a assuré que Washington n'a aucune intention d'abolir les mesures punitives à l’égard de la Russie. Elle a expliqué que cela ne sera possible que lorsque la Russie remplira sa part des accords de Minsk.

En ce qui concerne la question de l'intervention de Moscou dans les élections présidentielles américaines, Nikki Haley a déclaré que Washington était « absolument sûr » de cette ingérence. Selon elle, le Congrès américain enquête sur cette affaire. Haley estime également qu'il est nécessaire de déployer tous les efforts pour présenter les faits d'ingérence de la Russie dans la campagne électorale aux États-Unis.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 6 Juin - 10:37

Les militants ont lancé 77 attaques contre des troupes ukrainiennes dans le Donbass hier



Militants launched 77 attacks on positions of the Armed Forces of Ukraine in ATO area in Donbas over the past day.


This is reported by the ATO press center.

The tensest situation was observed in Mariupol direction, where militants used 82mm mortars, grenade launchers and small arms to fire at Ukrainian positions near Vodiane (16km north-west of Donetsk), Shyrokyne (20km east of Mariupol), Pavlopol (30 km northeast of Mariupol), Novotroitske (32km south of Donetsk), Hnutove (19km north-west of Mariupol), Talakivka (20km north-west of Mariupol) and Marinka (35 km south-west of Donetsk). The enemy also launched attacks on residential areas in Marinka, Pavlopol and Krasnohorivka (29 km west of Donetsk), using artillery, anti-tank grenade launchers and mortars. No civilian casualties were reported.

In Donetsk direction, illegal armed formations fired at ATO troops outside Avdiivka (18km north of Donetsk), using 120mm and 82mm mortars, combat vehicle guns and infantry weapons. In addition, terrorists used mortars and tanks to launch attacks on Ukrainian positions near Pisky (12km north-west of Donetsk), Zaitseve (67km north-north-east of Donetsk), Novhorodske (34km north of Donetsk), Verkhniotoretske (22km north-east of Donetsk), Opytne (11.5km north-west of Donetsk).

In Luhansk direction, Russian-backed militants used 120mm mortars to shell Ukrainian strongholds near Krymske (42.5km north-west of Luhansk), Kriakivka (34 km north-west of Luhansk) and Novotoshkivske (53km north-west of Luhansk). ATO troops also came under small arms and grenade launcher fire near Stanytsia Luhanska (16km north-east of Luhansk), Novooleksandrivka (65km west of Luhansk) and Popasna (90 km north-west of Luhansk).

Les militants ont lancé 77 attaques sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région d'ATO à Donbas au cours du dernier jour.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

La situation la plus tendue a été observée dans la direction de Mariupol, où les militants utilisaient des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des armes légères pour tirer sur des positions ukrainiennes près de Vodiane (16 km au nord-ouest de Donetsk), Shyrokyne (20 km à l'est de Mariupol), Pavlopol (30 km au nord-est de Mariupol), Novotroitske (32 km au sud de Donetsk), Hnutove (19 km au nord-ouest de Mariupol), Talakivka (20 km au nord-ouest de Mariupol) et Marinka (35 km au sud-ouest de Donetsk). L'ennemi a également lancé des attaques sur les zones résidentielles de Marinka, Pavlopol et Krasnohorivka (29 km à l'ouest de Donetsk), en utilisant des lanceurs de grenade et d'artillerie anti-citernes et des mortiers.
Aucune victime civile n'a été signalée.

Dans la direction de Donetsk, des formations armées illégales ont tiré sur les troupes de l'ATO à l'extérieur d'Avdiivka (18 km au nord de Donetsk), en utilisant des mortiers de 120 mm et 82 mm, des armes à feu de combat et des armes d'infanterie. En outre, les terroristes ont utilisé des mortiers et des chars pour lancer des attaques sur des positions ukrainiennes près de Pisky (12 km au nord-ouest de Donetsk), Zaitseve (67 km au nord-nord-est de Donetsk), Novhorodske (34 km au nord de Donetsk), Verkhniotoretske (22 km au nord-
À l'est de Donetsk), Opytne (11,5 km au nord-ouest de Donetsk).

En direction de Luhansk, des militants soutenus par des Russes ont utilisé des mortiers de 120 mm pour coquetter (bombarder Laughing ) les bastions ukrainiennes près de Krymske (42,5 km au nord-ouest de Luhansk), Kriakivka (34 km au nord-ouest de Luhansk) et Novotoshkivske (53 km au nord-ouest de Luhansk). Les troupes de l'ATO sont également tombées sous le feu des armes légères et des grenades près de Stanytsia Luhanska (16 km au nord-est de Luhansk), Novooleksandrivka (65 km à l'ouest de Luhansk) et Popasna (90 km au nord-ouest de Luhansk).


Les quartiers résidentiels de Krasnogorivka se sont encore retrouvés sous les tirs des pro-russes



Le 5 juin au petit matin, les combattants pro-russes ont encore une fois ouvert le feu sur les quartiers résidentiels de Krasnogorivka en déployant des armes interdites par les Accords de Minsk.

Cette information a été communiquée par le service de presse de l’opération anti-terroriste.

« Avant même le lever du soleil, les quartiers résidentiels de Krasnogorivka se sont encore retrouvés sous les tirs des pro-russes. Les combattants ont utilisé des mortiers de calibre 120 mm, interdits par les Accords de Minsk », peut-on lire dans le communiqué.

Les représentants ukrainiens du Centre du contrôle et de la coordination ont enregistré des dommages causés à deux maisons d’habitation dans la rue Lomonosov. Heureusement, les habitants sont sains et saufs.

L'armée ukrainienne en alerte, alors que la Russie lance des exercices frontaliers, - MoD



The Ministry of Defense of Ukraine closely monitors sudden exercises that the Russian Federation is conducting on the border of Ukraine and in occupied Crimea. All military units have been placed on high alert.
This was announced by Defense Ministry spokesperson on ATO matters Andrii Lysenko, Censor.NET reports.

He noted the aggressor country does not abandon attempts to intimidate both Ukraine and its Western partners.

Lysenko stressed that the so-called surprise drills are performed constantly by Russia, and the transfer of troops and equipment is carried out not only in the territory of the Russian Federation but also in the territory of Belarus "allegedly as part of joint exercises."

See more: Turchynov in Marinka: Ukrainian soldiers act relevant to threats and are ready to repulse any provocations by enemy. PHOTOS

"The reaction of the Ukrainian military department is adequate: we closely monitor the transfer of troops. We have stepped up airspace and border control and are using all possible means and methods to watch the situation and prevent any possible unexpected act of aggression against us. Therefore, all those on the front line as well as on Ukraine's state border are in the proper state of readiness," Lysenko said.

He stressed that any exercise poses a potential threat, so they are given special heed.


Le ministère de la Défense de l'Ukraine surveille de près les exercices soudains que la Fédération de Russie mène à la frontière de l'Ukraine et de la Crimée occupée. Toutes les unités militaires ont été mises en alerte.

Cela a été annoncé par le porte-parole du ministère de la Défense sur les questions ATO Andrii Lysenko, Censor.NET rapports.

 
Il a noté que le pays agresseur n'abandonne pas les tentatives d'intimidation à la fois de l'Ukraine et de ses partenaires occidentaux.

 
Lysenko a souligné que les exercices dits de surprise sont effectués en permanence par la Russie, et le transfert de troupes et d'équipements est effectué non seulement sur le territoire de la Fédération de Russie, mais aussi sur le territoire de la Biélorussie "prétendument dans le cadre d'exercices communs".

Voir plus: Turchynov à Marinka: les soldats ukrainiens agissent en rapport avec les menaces et sont prêts à repousser toutes les provocations de l'ennemi.
PHOTOS

 "La réaction du département militaire ukrainien est adéquate: nous surveillons de près le transfert des troupes. Nous avons intensifié l'espace aérien et le contrôle des frontières et utilisons tous les moyens et méthodes possibles pour surveiller la situation et prévenir toute éventuelle agression inattendue contre nous.
Par conséquent, tous ceux qui sont en première ligne ainsi que sur la frontière d'état de l'Ukraine sont en bon état de préparation ", a déclaré Lysenko.

 Il a souligné que tout exercice pose une menace potentielle, de sorte qu'ils reçoivent une attention particulière. Le ministère de la Défense de l'Ukraine surveille de près les exercices soudains que la Fédération de Russie mène à la frontière de l'Ukraine et de la Crimée occupée.
Toutes les unités militaires ont été mises en alerte.
Cela a été annoncé par le porte-parole du ministère de la Défense sur les questions ATO Andrii Lysenko, Censor.NET rapports.

 
Il a noté que le pays agresseur n'abandonne pas les tentatives d'intimidation à la fois de l'Ukraine et de ses partenaires occidentaux.

 
Lysenko a souligné que les exercices dits de surprise sont effectués en permanence par la Russie, et le transfert de troupes et d'équipements est effectué non seulement sur le territoire de la Fédération de Russie, mais aussi sur le territoire de la Biélorussie "prétendument dans le cadre d'exercices communs".

Voir plus: Turchynov à Marinka: les soldats ukrainiens agissent en rapport avec les menaces et sont prêts à repousser toutes les provocations de l'ennemi.
PHOTOS

 "La réaction du département militaire ukrainien est adéquate: nous surveillons de près le transfert des troupes. Nous avons intensifié l'espace aérien et le contrôle des frontières et utilisons tous les moyens et méthodes possibles pour surveiller la situation et prévenir toute éventuelle agression inattendue contre nous.
Par conséquent, tous ceux qui sont en première ligne ainsi que sur la frontière d'état de l'Ukraine sont en bon état de préparation ", a déclaré Lysenko.

 Il a souligné que tout exercice pose une menace potentielle, de sorte qu'ils reçoivent une attention particulière.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 6 Juin - 10:46

pyxous a écrit:

Ukraine : retours du terrain




Lettre d'informations stratégiques et de défense TTU


Depuis la trêve de la Pâque orthodoxe, la situation se radicalise dangereusement en Ukraine, et les accords de Minsk semblent un lointain souvenir. A la fin du mois de mars, les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ont tenté d’obtenir de Kiev la reconnaissance légale de leur mouvement et de les intégrer au sein d’une confédération ukrainienne.

Après l’échec des négociations le 14 avril, la demande par le gouvernement ukrainien le 20 à l’Onu d’envoyer des casques bleus a définitivement crispé la position du Kremlin et des séparatistes, provoquant une rupture définitive du cessez-le-feu. D’autant que Kiev a coupé l’alimentation en électricité et menacé de couper l’alimentation en eau potable des territoires séparatistes.
Alors que trois observateurs de l’OSCE ont perdu la vie, les affrontements ont repris non seulement aux nœuds routiers près des villes de Svitlodarsk, Avdiivka, Pisky, ou Popasna, avec l’utilisation dévastatrice de lance-roquettes multiples Grad. Mais les séparatistes ont également mené des opérations de subversion sur le territoire ukrainien lors des célébrations de la fête de la Victoire du 9-Mai à Dnipropetrovsk ou Mariupol, grâce à un groupe d’agitateurs baptisé «Titushky».
Les représentations diplomatiques polonaises et lithuaniennes ont également essuyé des attaques. Le siège de la milice d’extrême-droite «National Corpus», connue pour son bataillon Azov dépendant du ministère de l’Intérieur à Kiev et financé par l’oligarque israélo-ukrainien Igor Kolomoïsky, aurait même été ciblé par un attentat à l’explosif le 22 mai.
Dans un contexte où la désinformation est omniprésente et l’économie en récession, cette situation permet au gouvernement Groïsman d’en tirer les bénéfices diplomatiques. Donald Trump semble vouloir alourdir les sanctions contre Moscou, le FMI, encouragé par les enquêtes dans le milieu bancaire et le limogeage de la directrice de la Banque nationale, Valeria Gontarova, a promis une aide de 17,5 milliards de dollars, et le Congrès 500 millions de dollars (la moitié pour des livraisons d’armement). Enfin Berlin a obtenu de l’UE la levée des demandes de visas pour les ressortissants ukrainiens.

Les accords militaires et industriels de haut niveau se sont multipliés entre Kiev et Ankara, et les transferts des technologies russes produites en Ukraine font désormais les joies de la BITD turque, comme l’a illustré le dernier salon d’armement IDEF 2017 d’Istanbul.
Mais l’isolement diplomatique de Moscou, qui refuse de voir l’est industrialisé du pays échapper à sa sphère d’influence, pourrait bien être le préalable à une nouvelle initiative militaire. Tous les observateurs craignent en effet une offensive éclair visant à faire la jonction, via la route côtière, entre les territoires séparatistes et la Crimée.

Cet article me paraît un peu suspect : des incohérences et des affirmations légères noyées dans des nouvelles réelles, je n'ai pas encore investigué la source mais je vais y aller voir de plus près. Ça "sonne" bizarre à mes oreilles... scratch Suspect

Exemple : "l'offensive éclair", ça fait 2 ans qu'on l'attend sans qu'elle se produise... Et ce n'est pas aujourd'hui que Poutine prendra cet énorme risque alors qu'il est plus isolé diplomatiquement que jamais ! Enfin, à mon humble avis... Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 4178
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 6 Juin - 12:03

Encore des preuves:

Récupéré: informations complètes sur le personnel et les armements du premier bataillon d'artillerie automotrice de la 1ère brigade motorisée



InformNapalm volunteer intelligence community has received documents obtained by the  Ukrainian Cyber Alliance hacktivists from computer systems of the Russian militants. Based on the obtained data, and an additional OSINT investigation we identified the personnel of the self-propelled howitzer (SPH) battalion, its location, exact strength, armaments, serial numbers of equipment, and a lot of other data. We also determined that the terrorist forces are equipped with the Russian military portable radios ARK2M Arakhis and R-178P1 Azart. Its worth noting that the sixth-generation digital radio station R-178P1 was adopted by the Russian Defense Ministry only in 2013. 
The self-propelled howitzer battalion of the so-called 1st Motorized Rifle Brigade (MRB) of the Russian hybrid corps in the Donetsk Oblast consists of three artillery batteries, command post, communications, and logistics services. Each battery consists of two fire platoons and a control platoon. The battalion commander is Major Vitaly Lizgunov. The battalion’s equipment is located in the hangar ( See on the map) in the village of Petrovske near Starobesheve (read more here ). The personnel is quartered nearby, on the territory of an abandoned summer camp ( See on the map), its strength as of August 2016 was 89 people.

Below is the list of personnel who took up training on safety during battalion-tactical exercises and passed the test:

Also in the files, we found a record of vehicles in possession of the unit personnel.

The battalion is equipped with 2S1 Gvozdika 122mm SPH. Each fire platoon has three SPHs. There are six SPHs in a battery, 18 units in the battalion. The SPHs use three-symbol numbering. The first battery is 41X, the second is 42X, and the third is 43X. Tactical markings of the 1st MRB: 1 in a diamond or 51 in a triangle.






One of the most valuable documents in the array of data we received is the log of the technical condition of the equipment assigned to the 1st self-propelled howitzer battery. The document lists the serial numbers of the chassis, engines, radio stations, guns, and artillery sights with the side numbers 410, 411, 412, 413, 414, and 415; as well as the serials of two army trucks Ural-4320 and MT-LB towing vehicle with the side number 442.







Another valuable document is the battalion’s radio communication chart. It shows that the battalion is equipped with the Russian military portable radios ARK2M Arakhis and R-178P1 Azart. It’s worth noting that the sixth-generation digital radio station R-178P1 was adopted by the Russian Defense Ministry only in 2013. Its state trials ended in the summer of 2012. The first Azarts were received by the so-called peacekeepers from the Russian 15th MRB (military unit 90600). However, in Donbas, this radio station was spotted in use by war criminals from the 8th Motorized Rifle Brigade of the Russian army (more details here).

Disclaimer:This material was exclusively provided for analysis and processing by hacktivists. InformNapalm community is not responsible for the ways this information was obtained or for its origin.

Material for publication prepared Mikhail Kuznetsov, translated by Victor Danilchenko, edited by Artem Velichko
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 6 Juin - 14:28

La Garde nationale reçoit de nouveaux véhicules blindés modernes (vidéo)



Les unités de la Garde nationale ont reçu de nouveaux véhicules blindés de transport de troupes BTR-3DA.


Cette information a été publiée sur la page Facebook du président ukrainien, Petro Porochenko :


« Un nouveau lot de BTR-3DA modernes a été transféré à la Garde nationale ! L'usine de blindés de Kyiv a équipé des véhicules de combat d'un système numérique moderne avec un télémètre laser et un stabilisateur de canon. Nous continuons à renforcer nos capacités de défense ! », a écrit le chef de l'État.

https://www.facebook.com/petroporoshenko/videos/1025064787627913/

Le commandement russe forme les combattants séparatistes à abattre les drones



Selon les informations des Services de renseignement russes, les combattants apprennent à lutter contre les drones, et notamment ceux appartenant à la mission spéciale de suivi de l’OSCE.


Cette information a été publié sur la page Facebook des Services de renseignement :

«Les officiers de l’armée régulière de la Fédération de Russie forment les militaires du 1er et 2e Corps d'armée à abattre les drones. Une attention particulière est prêtée aux drones de la mission spéciale de suivi de l’OSCE ». peut-on lire dans le communiqué. Shocked

Après les zones d'habitations:

Donbass: les milices pro-russes ont bombardé une école à Pavlopil



Les combattants pro-russes ont tiré sur un bâtiment d'enseignement secondaire dans le village de Pavlopil. Le bâtiment de l'école a été lourdement endommagé.


Cette déclaration a été faite par la partie ukrainienne du « Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination » et publiée par le centre de presse de l'ATO :


« La partie ukrainienne du « Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination » informe de la poursuite des attaques contre les localités pacifiques et les infrastructures civiles tout le long de la ligne de démarcation par des groupes armés venant des régions temporairement occupées. Le 5 juin, à 18h00 environ, ces milices ont bombardé un quartier résidentiel de Pavlopil, en utilisant des armes de gros calibre interdites par les accords de Minsk », peut-on lire dans la déclaration.


Plusieurs munitions ont frappé directement le bâtiment de l'école de Pavlopil et ont causé de graves dommages.

La Russie garantit la trêve le temps des travaux de rénovation de la station de purification d’eau à Avdiivka



La partie ukrainienne du Centre du contrôle et de la coordination du cessez-le-feu dans le Donbass a obtenu la garantie des représentants russes de ce même centre que la trêve durera le temps nécessaire pour réaliser les travaux de réparation dans la centrale électrique fournissant l’électricité à la station de purification d’eau de Donetsk.


Cette information a été communiquée par le service de presse du ministère des Territoires temporairement occupés et des Personnes déplacées.

« La Fédération de Russie a garanti la trêve. Les travaux de rénovation dureront du 6 au 7 juin. L’OSCE va travailler sur le site », peut-on lire dans le communiqué.

Le fonctionnement de la station de purification d’eau de Donetsk a été interrompu le 1er juin en raison de dommages causés au viaduc par le bombardement du village de Yakovlevka, non loin de Donetsk. L’équipe de réparation a tout de même réussi à remettre en état le viaduc.

Cependant, le 2 juin, c’est la ligne électrique qui a été endommagée, donc la station n’était plus approvisionnée en électricité. Les travaux de réparation étaient impossible sans le cessez-le-feu convenu avec la partie russe au Centre du contrôle et de la coordination du cessez-le –feu, alors que le 4 juin, elle n’avait pas encore accepté de garantir le cessez-le-feu.

On va les croires parce que pendant ce temps:

Les combattants pro-russes ont endommagé une conduite de gaz dans la région de Lougansk



Hier, les bombardements séparatistes ont endommagé un gazoduc dans la région de Lougansk, ce qui a eu pour conséquence de priver de gaz environ 1500 habitants de la ville de Krymske et des villages alentours.


Cette information a été communiquée par le service de presse de l’administration civico-militaire régionale :

« Suite à des dommages subis sur le gazoduc, 1500 habitants de Krymske et des villages alentours ont été privés de gaz. Une unité de réparation travaille actuellement sur place », a précisé Yuriy Klimenko, directeur-adjoint de l’administration.
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Jeu 8 Juin - 1:26

Ukraine: l’Est rebelle ne veut plus de l’aide de l’oligarque philanthrope

Publié le mardi 06 juin 2017
http://www.lalibre.be/actu/international/ukraine-l-est-rebelle-ne-veut-plus-de-l-aide-de-l-oligarque-philanthrope-59358b3dcd700225433f0810#.WTgZhhZwkeI.facebook

La Donbass Arena était le temple du Chakhtar Donetsk, un stade flambant neuf pour le club de football présidé par l’oligarque ukrainien Rinat Akhmetov. Cinq ans après son ouverture en 2009, deux ans après les matches de championnat d’Europe en 2012, la guerre dans l’est du pays l’a transformé en un grand centre humanitaire et logistique. De là partaient les colis alimentaires et les aides de première nécessité, fournis par la fondation de l’homme d’affaires aux civils frappés par le conflit entre rebelles prorusses et forces ukrainiennes. "Notre but principal", résume Natalia Yemchenko, membre du conseil d’administration du Centre humanitaire Rinat Akhmetov, c’était de "leur donner de l’espoir et de quoi survivre".

Mais, depuis trois mois, ses volontaires ont été expulsés et le stade a été fermé par les autorités séparatistes, laissant des centaines de milliers de personnes vulnérables, abandonnées à leur sort. "Nous n’avons plus accès à ces zones, nous ne savons pas pourquoi, on ne nous a pas donné de raisons", déplore Alexander Vishnyakov, le directeur du Centre humanitaire, venu à Bruxelles plaider sa cause.
avatar
Caduce62

Messages : 3580
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 8 Juin - 8:10

Executed in Donbas: activists present data on 95 extrajudicial killings

(Exécuté dans le Donbass: les militants présentent des données sur 95 exécutions extrajudiciaires)


A Ukrainian POW captured in Shakhtars'k 31st July 2014 is paraded in front of cameras. Photo: RIA Novosti 

A lire et partager. Twisted Evil
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 8 Juin - 9:16

Donbass en Feu Petit guide de la zone du conflit:

Cette parution est le bilan du travail d’un collectif d’auteurs issus de différentes sphères de compétences comme le journalisme d’investigation, la politologie, la géographie et l’histoire. Ce guide de poche, rédigé sous forme d’un “vade mecum”, a pour but de faire connaître aux lecteurs les prémices, la problématique, la terminologie et les particularités de la guerre dans le Donbass. Ce livre est destiné aux experts, journalistes, représentants des missions internationales qui travaillent en Ukraine, et peut intéresser un large auditoire parmi les lecteurs qui veulent comprendre et tentent de développer leur point de vue sur la situation dans l’Est de l’Ukraine.

Escalade dans le Donbass: l'Ukraine rapporte 2 KIA's, 11 WIA's le 7 juin

L'OSCE rapportee le 680 explosions dans le Donbass le 6 juin

Klimkin: pas de confiance en Russie, mais il fallait un dialogue critique
avatar
Александр

Messages : 5358
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 18 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum