L'invasion Russe en Ukraine

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 8 Mai - 10:47

Le rapport de l'OSCE: "The Mission recorded a similar number of ceasefire violations in Donetsk region and more in Luhansk region compared with the previous reporting period."

A noter qu'une membre de l'OSCE a été harcelée sexuellement par les tordus dans le Donbass ce week-end.

65 attaques enregistrées hier alors que l'ennemi utilisait de l'artillerie lourde, des mortiers, - ATO HQ

Russian hybrid forces continue firing on Ukrainian positions in the Donbas. Over the past day, 65 attacks were registered.

Censor.NET reports referring to the latest update by the anti-terrorist operation (ATO) HQ press center.

In the Donetsk sector, Ukrainian positions near Troitske were caught in artillery (122 mm), IFV weaponry, mortar (120 mm and 82 mm), grenade launcher and heavy machine gun fire.


Russian proxies used 82 mm mortars, grenade launchers and heavy machine guns against positions near Verkhniotoretske, IFV weaponry, both mortar calibers, grenade launchers and heavy machine guns - against strong points outside Luhanske. In the vicinity of Opytne, militants employed 82 mm mortars, positions outside Avdiivka came under mortar (82 mm), grenade launcher and heavy machine gun fire. Attacks on Kamianka, Pisky and Zaitseve involved grenade launchers and heavy machine guns. Positions near Nevelske were hit by a ZU-23-2 anti-aircraft gun and automatic grenade launchers, near Maiorsk - by grenade launchers and small arms.

Read more: Five soldiers wounded in past day, 45 attacks registered, - ATO HQ

In the Mariupol sector, 82 mm mortars, anti-tank missile systems, IFV weaponry, grenade launchers and heavy machine guns were fired on defenders of Vodiane. 82 mm mortars, grenade launchers and heavy machine guns hit strong points near Krasnohorivka. Marines near Shyrokyne came under IFV gun fire, APC weaponry and grenade launchers hit positions near Pavlopil.


The enemy used grenade launchers and heavy machine guns against strong points outside Lebedynske and Marinka. Defenders of Novoselivka Druha were hit by heavy machine guns. IFV weaponry, heavy machine guns and small arms were employed in attacks around Hnutove.

Read more: Some 1,000 Donbas fatalities remain unidentified, - Black Tulip mission head Zhylkin

In the Luhansk sector, strong points near Krymske were caught in artillery (152 mm and 122 mm), grenade launcher, mortar (120 mm and 82 mm), heavy machine gun fire. 122 mm artillery, 120 mm and 82 mm mortars, grenade launchers hit positions near Troitske. In the vicinity of Novozvanivka, militants employed 152 mm and 122 mm guns, 120 mm mortars, various types of grenade launchers and heavy machine guns. Defenders of Popasna were pounded by 122 guns, 120 mm and 82 mm mortars, defenders of Katerynivka came under 82 mm mortar attack. 122 mm artillery, 120 mm mortars, grenade launchers and heavy machine guns hit ATO forces near Novooleksandrivka.


Les forces hybrides russes continuent de tirer sur les positions ukrainiennes dans les Donbas. Au cours du dernier jour, 65 attaques ont été enregistrées.

Les rapports Censor.NET font référence à la dernière mise à jour effectuée par le centre de presse HQ de l'opération anti-terroriste (ATO).

 Dans le secteur de Donetsk, les positions ukrainiennes près de Troitske ont été capturées dans l'artillerie (122 mm), les armes IFV, le mortier (120 mm et 82 mm), le lance-grenades et les mitrailleuses lourdes. Les proxies russes ont utilisé des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes contre des positions près de Verkhniotoretske, des armes IFV, des calibres de mortier, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes - contre des points forts à l'extérieur de Luhanske. Aux environs d'Opytne, les militants ont utilisé des mortiers de 82 mm, des positions à l'extérieur d'Avdiivka sont venues sous le mortier (82 mm), un lance-grenades et des mitrailleuses lourdes. Les attaques contre Kamianka, Pisky et Zaitseve impliquaient des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes.
Les positions près de Nevelske ont été touchées par un pistolet anti-aérien ZU-23-2 et des lance-grenades automatiques, près de Maiorsk - par des lance-grenades et des armes légères.

En savoir plus: cinq soldats blessés au cours du jour, 45 attaques enregistrées, - ATO HQ

 Dans le secteur de Mariupol, des mortiers de 82 mm, des systèmes de missiles antichars, des armes à feu IFV, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes ont été tirés sur les défenseurs de Vodiane. Des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes ont frappé des points forts près de Krasnohorivka. Les marines près de Shyrokyne sont venues sous le feu de l'IFV, les armes d'APC et les lance-grenades ont atteint des positions près de Pavlopil. L'ennemi utilisait des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes contre des points forts à l'extérieur de Lebedynske et Marinka. Les défenseurs de Novoselivka Druha ont été touchés par des mitrailleuses lourdes.
Les armes de l'IFV, les mitrailleuses lourdes et les armes légères ont été utilisées dans les attaques autour de Hnutove.

En savoir plus: Quelque 1 000 morts de Donbas restent non identifiés, - La tête de mission de Black Tulip, Zhylkin

 Dans le secteur de Luhansk, des points forts près de Krymske ont été capturés dans l'artillerie (152 mm et 122 mm), le lance-grenades, le mortier (120 mm et 82 mm), les mitrailleuses lourdes. 122 mm d'artillerie, 120 mm et 82 mm de mortiers, les lance-grenades atteignent des positions près de Troitske. Aux alentours de Novozvanivka, les militants utilisaient des pistolets de 152 mm et 122 mm, des mortiers de 120 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes. Les défenseurs de Popasna ont été battus par 122 pistolets, des mortiers de 120 mm et 82 mm, les défenseurs de Katerynivka ont subi une attaque de mortier de 82 mm. L'artillerie de 122 mm, les mortiers de 120 mm, les lance-grenades et les mitrailleuses lourdes frappent les forces de l'ATO près de Novooleksandrivka.


4 pays adhèrent à la décision du Conseil de l'Europe concernant l'extension des sanctions de la Russie

Ukraine, Montenegro, Albania and Norway have aligned themselves with the Council of Europe Decision on extending restrictive measures against Russia, that`s according to a declaration by EU High Representative for Foreign Affairs Federica Mogherini on behalf of the EU.

The sanctions in question were imposed against Russia over its actions undermining or threatening the territorial integrity, sovereignty and independence of Ukraine.

It is recalled that on  March 13, 2017, the Council adopted Council Decision extending the said restrictive measures until  September 15, 2017. The measures in question are asset freezes and travel bans against persons and entities responsible for actions undermining or threatening the territorial integrity, sovereignty and independence of Ukraine.

”The Candidate Countries Montenegro and Albania, and the EFTA country Norway, member of the European Economic Area, as well as Ukraine align themselves with this Council Decision,” reads the declaration.

The four countries ”will ensure that their national policies conform to this Council Decision,” Mogherini said.

In turn, the European Union takes note of this commitment and welcomes it, accoding to the declaration.



L'Ukraine, le Monténégro, l'Albanie et la Norvège se sont alignés sur la décision du Conseil de l'Europe concernant l'extension des mesures restrictives à l'encontre de la Russie, selon une déclaration de la Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, Federica Mogherini, au nom de l'UE.
Les sanctions en question ont été imposées à la Russie au sujet de ses actions qui sapent ou menacent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine.

Il est rappelé que, le 13 mars 2017, le Conseil a adopté une décision du Conseil prorogeant lesdites mesures restrictives jusqu'au 15 septembre 2017. Les mesures en question sont des blocages d'actifs et des interdictions de voyager contre les personnes et les entités responsables des actions menaçant ou menaçant l'intégrité territoriale, La souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine.
"Les pays candidats, le Monténégro et l'Albanie, et le pays de l'AELE, la Norvège, membre de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine s'harmonisent avec cette décision du Conseil", lit la déclaration.
Les quatre pays "veilleront à ce que leurs politiques nationales soient conformes à la présente décision du Conseil", a déclaré M. Mogherini.
À son tour, l'Union européenne prend note de cet engagement et l'accueille, en accord avec la déclaration.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 9 Mai - 9:13

Le rapport de l'OSCE: Moins d'attaques dans la région de Donetsk, mais plus du côté de Lugansk.

Un militaire a été tué, neuf blessés dans 50 attaques au cours du dernier jour, - ATO HQ



Over the past day, Russian-terrorist forces committed 50 attacks on Ukrainian positions in the anti-terrorist operation (ATO) area. One military was killed, nine received injuries.

Censor.NET reports referring to the latest update by the ATO HQ press center.

In the Donetsk sector, militants fired 120 mm and 82 mm mortars on Ukrainian troops near Kamianka, 120 mm mortars on defenders of Nevelske and Troitske, grenade launchers on positions outside Luhanske, 120 mm and 82 mm mortars and grenade launchers on strong points around Verkhniotoretske, 120 mm and 82 mm mortars, grenade launchers and heavy machine guns on defenders of Avdiivka. Attacks on positions near Zaitseve and Pisky involved 82 mm mortars, IFV weaponry, grenade launchers and small arms, strongholds outside Novhorodske were hit by heavy machine guns and small arms.

Read more: Militants mortared civilian neighborhood in Popasna, - National Police. PHOTOS+VIDEO

"In the Mariupol sector, the enemy fired 120 mm and 82 mm mortars, various types of grenade launchers and small arms on positions near Pavlopil. The enemy employed 122 mm guns, 120 mm mortars, grenade launchers and small arms on strong points outside Hnutove. Using 82 mm mortars, IFV weaponry, grenade launchers, heavy machine guns and small arms, militants pounded marines' positions around Vodiane. Defenders of Krasnohorivka were caught in mortar (120 mm and 82 mm), grenade launcher and machine gun fire, various types of grenade launchers were used against defenders of Shyrokyne and Chermalyk. The enemy fired 82 mm mortars and anti-tank grenade launchers on positions near Marinka, small arms - on strong points near Hranitne. Enemy snipers operated in the vicinity of Novotroitske," the report says.

Read more: Some 1,000 Donbas fatalities remain unidentified, - Black Tulip mission head Zhylkin

In the Luhansk sector, militants sprayed positions outside Novozvanivka with 122 mm artillery systems. Defenders of Krymske were hit by 120 mm mortars and grenade launchers, defenders of Troitske - by 82 mm mortars and grenade launchers. Anti-tank grenade launchers were used against strong points around Zhovte, positions outside Stanytsia Luhanska and Valuiske came under grenade launcher and small arms fire. Small arms were used against defenders of Donets.

"In some cases, when there was an immediate threat to the life and health of servicemen, commanders ordered to return fire," the headquarters reported.

Au cours du dernier jour, les forces terroristes russes ont commis 50 attaques contre des positions ukrainiennes dans la zone anti-terroriste (ATO). Un militaire a été tué, neuf ont été blessés.

Les rapports Censor.NET font référence à la dernière mise à jour par le centre de presse ATO HQ.

Dans le secteur de Donetsk, des militants ont tiré des mortiers de 120 mm et 82 mm sur des troupes ukrainiennes près de Kamianka, des mortiers de 120 mm sur les défenseurs de Nevelske et Troitske, des lance-grenades sur des positions situées à l'extérieur de Luhanske, des mortiers de 120 mm et 82 mm et des lance-grenades sur des points forts autour de Verkhniotoretske , Des mortiers de 120 mm et 82 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes sur les défenseurs d'Avdiivka.
Les attaques sur des positions près de Zaitseve et Pisky impliquaient des mortiers de 82 mm, des armes de l'IFV, des lance-grenades et des armes légères, des bastions à l'extérieur de Novhorodske ont été frappées par des mitrailleuses lourdes et des armes légères.

En savoir plus: Militants morts au quartier civil à Popasna, - Police nationale.
PHOTOS + VIDEO

"Dans le secteur de Mariupol, l'ennemi a tiré des mortiers de 120 mm et 82 mm, des lanceurs de grenade et des armes à feu sur des positions près de Pavlopil. L'ennemi a utilisé des pistolets de 122 mm, des mortiers de 120 mm, des lance-grenades et des armes légères sur des points forts à l'extérieur de Hnutove En utilisant des mortiers de 82 mm, des armes de l'IFV, des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes légères, des militants ont battu les positions des marins autour de Vodiane. Les défenseurs de Krasnohorivka ont été pris au mortier (120 mm et 82 mm), lance-grenades et mitrailleuses, divers Des types de lance-grenades ont été utilisés contre les défenseurs de Shyrokyne et Chermalyk. L'ennemi a tiré des mortiers de 82 mm et des lance-grenades antichar sur des positions près de Marinka, des armes légères - sur des points forts près de Hranitne. Les tireurs d'élite ennemis ont opéré à proximité de Novotholderske.
Rapport dit.

En savoir plus: Quelque 1 000 morts de Donbas restent non identifiés, - La tête de mission de Black Tulip, Zhylkin

Dans le secteur de Luhansk, les militants ont pulvérisé des positions à l'extérieur de Novozvanivka avec des systèmes d'artillerie de 122 mm. Les défenseurs de Krymske ont été frappés par des mortiers de 120 mm et des lance-grenades, des défenseurs de Troitske - par des mortiers de 82 mm et des lance-grenades. Les lance-grenades antichars ont été utilisés contre des points forts autour de Zhovte, les positions à l'extérieur de Stanytsia Luhanska et Valuiske sont venues sous le lance-grenades et des armes légères.
Des armes légères ont été utilisées contre les défenseurs de Donets.

"Dans certains cas, quand il y avait une menace immédiate pour la vie et la santé des militaires, les commandants ont ordonné de renvoyer le feu", a déclaré le quartier général.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 9 Mai - 9:23

Авиация Дыры pic.twitter.com/9GKY6hcxDe


Le président a téléphoné avec le chancelier d'Allemagne



President of Ukraine Petro Poroshenko had a phone call with Chancellor of Germany Angela Merkel.

The parties honored memory of the deceased in the World War II. Angela Merkel noted the role of Ukrainians in the fight against Nazism.

The two leaders discussed the situation in Donbas and underlined priority of fulfilling the security component of the Minsk agreements. The President emphasized the inadmissibility of holding any demonstrations of military equipment under the guise of “parades” in the occupied territories on May 9.

Petro Poroshenko and Angela Merkel also condemned the attacks on the OSCE representatives and systemic interference in their work. They emphasized the importance of holding investigation and punishment of those guilty in the attack on the OSCE patrol that took place on April 23.

The parties also stressed the necessity of liberation of hostages.

The Federal Chancellor informed the President on the aftermath of her negotiations in Russia on May 2.

The two leaders underscored the need for continuing work in the Normandy format, particularly with participation of the newly elected President of France. They also agreed on the further schedule of bilateral meetings at the highest level.

Le président de l'Ukraine, Petro Poroshenko, a téléphoné avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Les parties ont honoré le souvenir des défunts de la Seconde Guerre mondiale.
Angela Merkel a noté le rôle des Ukrainiens dans la lutte contre le nazisme.

Les deux dirigeants ont discuté de la situation à Donbas et ont souligné la priorité de remplir la composante sécurité des accords de Minsk.
Le Président a souligné l'irrecevabilité de toute démonstration d'équipement militaire sous le couvert de «défilés» dans les territoires occupés le 9 mai.

Petro Poroshenko et Angela Merkel ont également condamné les attaques contre les représentants de l'OSCE et l'ingérence systémique dans leurs travaux.
Ils ont souligné l'importance de mener des enquêtes et des sanctions contre les coupables lors de l'attaque contre la patrouille de l'OSCE qui a eu lieu le 23 avril.

Les partis ont également souligné la nécessité de la libération des otages.

Le chancelier fédéral a informé le Président après le début de ses négociations en Russie le 2 mai.

Les deux dirigeants ont souligné la nécessité d'un travail continu en Normandie, en particulier avec la participation du président nouvellement élu de France. Ils ont également convenu du calendrier supplémentaire des réunions bilatérales au plus haut niveau.


Mais selon le media crisis center:

Quatre soldats ukrainiens tués, 40 blessés alors que des militants soutenus par la Russie augmentent les violations du cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine - Ministère de la Défense



Kyiv, May 08, 2017. The number of ceasefire violations committed by Russia-backed militants last week in eastern Ukraine increased by 15 percent in comparison to the previous week. Four Ukrainian servicemen were killed in action and 40 were wounded during the week. The largest number of enemy ceasefire violations occurred yesterday, on May 7. “There were 65 cease-fire violations, 35 of which included mortar and artillery fire”, stated Vilyen Pidgornyy, Ministry of Defense spokesperson during a press briefing at Ukraine Crisis Media Center.

Usual targets in Luhansk sector are Stanytsia Luhanska, Krymske, and the area of Popasna. “On May 1, Russia-backed militants launched a short attack at Krymske, having discharged 20 rounds. On May 2, pro-Russian proxies initiated more than 10 mortar attacks at Ukrainian positions, predominantly in Krymske, Novozvanivka and Troitske. On May 4, Russia-equipped militants used artillery against Novozvanivka”, Mr Pidgornyy explained. On Sunday, May 7, pro-Russian proxies abruptly increased the intensity of their artillery fire, which translated into 18 episodes of fire using heavy weapons and units discharged nearly 270 rounds of artillery of various calibers. “The Russian proxies opened fire with 122 and 152 mm artillery and mortars against Krymske. Other hotspots included the area of Popasna and Troitske”, MoD spokesperson stated.

In Donetsk sector the tensest situation was observed on May 2, when pro-Russian proxies launched a 4-hour mortar attack against Avdiivka from two directions and have discharged more than 80 rounds. “That day, Russia-backed militants also opened mortar fire at Troitske, Luhanske, and Zaitseve. The amount of mortar rounds, discharged during the day, amounted to 180”, Mr Pidgornyy added. On May 5, enemy used mortars of various calibers, IFVs, grenade launchers and small arms against Pisky. On May 6 they used mortars and tanks against Avdiivka.
In Mariupol sector the enemy traditionally engaged Ukrainian Armed Forces in Maryinka district and at southern coastal defense lines. “On May 3, militants opened artillery fire at Vodiane.
Enemy sniper groups fired at Novotroitske, Pavlopil, Novomykhaylivka. On May 4, militants opened complex fire against Pavlopil”, Mr Pidgornyy elaborated.

Over the week, Ukrainian troops registered 17 episodes of hostile drones conducting aerial reconnaissance in the ATO. Majority of them took place in Donetsk sector. According to Ukrainian military intelligence, Russia sent 22 railway tanks with fuel, 10 railway cars and 4 trucks loaded with ammunition to the occupied territories in eastern Ukraine over the previous week.

Russia's military aggression against Ukraine 08/05 from UkraineCrisisMediaCenter

Report on the military developments as of the previous week is available here, as of  May 7 is available here. Interactive data on the shelling: chronology shelling chart and the interactive map.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 9 Mai - 12:07

Le Donbass est exposé aux dangers quotidiens des bombardements ennemis



En 24 heures, les forces d'occupation russes ont effectué 50 attaques contre les positions des forces ukrainiennes selon le centre de presse de l'ATO (opération antiterroriste dans le Donbass).

En direction de Donetsk, les points d'appui près de Kamyanka et Verhniotoretske se sont trouvés pris sous le feu des mortiers de 120 et 82 mm. L’ennemi a utilisé des mortiers de 120 mm à proximité de Troitske et Louganske, tandis que Louhanske a été touché par des tirs de différents systèmes de lance-grenades. L'adversaire a arrosé les positions près de Zaitseve et Pisky d'un feu nourri de véhicules de combat d'infanterie, de différents systèmes de lance-grenades, de mortiers de 82 mm et d’armes d’infanterie. La ville d’Avdiivka a également été touchée par des tirs de mortiers, de lance-grenades et de mitrailleuses lourdes. En outre, les défenseurs de Novgorodske ont subi des tirs de mitrailleuses lourdes et d’armes légères.

Aux abords de Mariupol, les combattants pro-russes ont utilisé des systèmes d’artillerie de 122 mm, des mortiers de 120 et 82 mm, des lance-grenades et des armes légères pour tirer sur les points d'appui près de Gnoutove et de Pavlopil. Les fusiliers marins ukrainiens à Vodiane ont subi des tirs de mortiers de calibres différents, d'armes d'infanterie, de mitrailleuses lourdes, de lance-grenades et de véhicules de combat d'infanterie. Chyrokyne et Tchermalyk ont été touchées par des tirs multiples de lance-grenades. Maryinka a également subi des attaques ennemies, menées au moyen de lance-grenades antichars. Les snipers des forces terroristes russes ont augmenté l'intensité de leurs attaques près de Novotroitske.

Dans la région de Louhansk, l'adversaire a utilisé à maintes reprises l’artillerie de 122 mm (Novozvanivka), des mortiers de 120 mm et des lance-grenades automatiques (Crymske), des lance-grenades antichars (Zhovte). Enfin, les positions à Donets et Louhanske ont également subi des attaques ennemies à l'arme légère.

Selon l'état-major des forces ukrainiennes, un militaire ukrainien a été tué et neuf autres ont été blessés au cours de ces affrontements avec des milices pro-russes.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mar 9 Mai - 14:24

Наталя - медик 24-ї механізованої бригади.
- Хоч медик має проявляти холодний розум і впевненість, за життя кожного бійця болить серце, - каже дівчина.
Краса, яка рятує наших захисників!

Ma collègue du 24ème bataillon mécanisé Embarassed
Ca me rappelle mon VAB médical de mon 7ème bataillon de chasseurs Cool

avatar
Caduce62

Messages : 3263
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  travellergillou76 le Mar 9 Mai - 19:06

[size=41]Steven Seagal banni d'Ukraine pour cinq ans en raison de ses positions pro-russes[/size]






  •  
  • Culture
     
  • Cinéma



Par Titouan Gourlin 
Publié le 09/05/2017 à 18h43


Les prises de position politiques de l'acteur de [size=24]Piège en haute mer en faveur de la Russie et des séparatistes de Crimée ont officiellement amené les autorités de Kiev à l'interdire de leur territoire.

Après Gérard Depardieu, Steven Seagal ne pourra plus déguster le «borsch» ou les «varniki», ces plats typiques de la gastronomie ukrainienne. Celui qui interprétait un chef cuisinier héroïque dans Piège en haute mer et mangeait des carottes avec le dictateur biélorusse Alexander Lukashenko n'est désormais plus le bienvenu en terres ukrainiennes pour une durée de cinq ans.
L'acteur paye le prix fort de son soutien aux séparatistes russes de Crimée, et vraisemblablement son amitié affichée avec le président Vladimir Poutine, qui lui a certainement valu la citoyenneté russe, obtenue en novembre 2016.
Cette interdiction vient s'ajouter à la longue liste des bannis de Kiev. La candidate russe à l'Eurovision 2017, Yulia Samoylova, ou encore les personnalités arborant un passeport russe comme Gérard Depardieu ou le champion de boxe américain, Roy Jones Jr, y sont également persona non grata.
L'acteur avait d'abord été placé sur la liste noire du service de sécurité ukrainien. Puis une lettre publiée le 5 mai dernier sur le site d'information Apostrophe a révélé la nouvelle de son bannissement pour une durée de cinq ans. La décision y est justifiée du fait d'«actions socialement dangereuses... qui contredisent les intérêts du maintien de la sécurité ukrainienne».
À la suite de l'annexion de la Crimée en 2014 que Steven Seagal qualifiait de «très raisonnable», une guerre culturelle larvée s'est ajoutée au conflit entre les deux pays. Cette récente exclusion, comme cette désormais fameuse liste noire initiée en 2015, s'inscrit dans le cadre de cette politique sécuritaire. Une censure implacable accompagne ces interdictions de territoire. Plus de cent films russes ne seront plus projetés en Ukraine. Au moins jusqu'à nouvel ordre.
[/size]

travellergillou76

Messages : 373
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  travellergillou76 le Mar 9 Mai - 19:07

Les ukrainiens vont être privé de cet immense acteur qu'est steven seagal cheers cheers cheers

travellergillou76

Messages : 373
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 9 Mai - 19:10

Caduce62 a écrit:
Ma collègue du 24ème bataillon mécanisé Embarassed
 

Si je devais me faire tripoter sous toutes les coutures, je préférerais que ça soit par ta collègue ukrainienne que par toi, hein !  lol!
avatar
Krispoluk

Messages : 3769
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 10 Mai - 9:50

Le rapport de l'OSCE: "The Mission recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region but more in Luhansk region"

Ukraine reports 70 enemy attacks, 1 KIA, 2 WIAs in last day

U.S. senators ask Trump to prioritize meeting with Poroshenko

Rasmussen demande aux États-Unis de fournir des armes létales à l'Ukraine



L'ex-Secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, aujourd'hui conseiller extérieur du président ukrainien, a appelé les États-Unis à fournir des armes létales à l'Ukraine et à lui accorder le statut d'allié principal non membre de l’OTAN, selon une information de la Radio Svoboda.

«Nous avons parlé de la Russie, et en ce qui concerne cette question, les États-Unis continuent de maintenir une position ferme à l’égard de l'agression russe en Ukraine et de ses efforts continus pour déstabiliser les institutions occidentales, y compris l'OTAN», a déclaré M. Rasmussen sur sa page Facebook, parlant de sa réunion avec le Secrétaire américain à la Défense, James Mattis.

Anders Fogh Rasmussen a ajouté que, lors de la réunion avec James Mattis à Copenhague, il avait également demandé à Washington de renforcer son soutien à l'Ukraine en lui fournissant des armes létales pour renforcer sa force de dissuasion contre l’ennemi et en lui octroyant le statut d'allié principal non membre de l’OTAN afin de souligner l'engagement de Washington dans le partenariat de sécurité entre les États-Unis et l'Ukraine.


May 9 parade in Russian-occupied Donetsk: Old aircraft, terrorists as ”heroes”

Mais côté ukrainien, il y a eu des heurts à Kiev et à Dnipro (entre-autre).
Des vétérans de l'ATO se sont fait agresser par la police et des titushkis:

Internal probe launched into police actions in Dnipro. VIDEO

The chief of the Dnipropetrovsk regional police department has ordered an internal investigation into police actions during mass events on the Day of Victory over Nazism in World War II.
Censor.NET reports citing Radio Svoboda.

"We are not going to conceal anything. We have photos, videos, the scheme of personnel deployment. The results of the investigation will show whether the police acted and applied impact tools properly," said head of the Dnipro police department Andrii Bidylo after being asked about the abuse of authority by law enforcers during the detention of a group of young men in the city downtown.

Read more: 45 people detained in Victory Day events across Ukraine, - Interior Ministry

During mass events in Dnipro, according to Bidylo, the police seized four knives, three pieces of traumatic weapons, one gas pistol, six pepper sprays, balaclavas, and the like. A canister with a chemical mixture "with a specific odor" was also seized from one of the participants.

Public activist Kyrylo Dorolenko earlier reported that the activists of the Sich NGO had been detained in downtown Dnipro after they refused to demonstrate the contents of their backpacks to the police. Later, he wrote that all the detainees had been released.

A video of the apprehension has been released by local online media.

See more: Immortal Regiment march in Kyiv attacked with paint and smoke by OUN activists. PHOTOS

avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 10 Mai - 11:58

En Russie et en Ukraine, un 9 mai bien différent
Héritière de l’URSS, la Russie continue de célébrer avec faste le 9 mai, non pas Journée de l’Europe mais Jour de la Victoire marquant la défaite de l’Allemagne nazie en 1945.

Une journée vue sous un œil différent en Ukraine depuis le déclenchement de la guerre dans l’Est

Le président russe Vladimir Poutine assiste à une cérémonie marquant le 72e anniversaire de la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale le 9 mai 2017 sur la tombe du soldat inconnu à Moscou. / Vasily Maximov/AFP




Pourquoi la plupart des pays de l’ex-Union soviétique fêtent-ils la fin de la Seconde guerre mondiale le 9 mai ?




Dans la nuit du 6 au 7 mai 1945, à Reims, le maréchal Alfred Jodl signe un premier acte de reddition de l’Allemagne nazie. Le texte précise que l’ensemble de ses forces armées devront cesser toutes actions hostiles à partir du 8 mai 1945 à 23 heures et 1 minute.



Cette première capitulation allemande déclenche la colère de Joseph Staline qui s’estime marginalisé alors qu’il a été le principal adversaire d’Hitler. Il exige que cette reddition soit signée à Berlin et nulle part ailleurs. Un second acte de capitulation est donc organisé dans la capitale allemande le 8 mai 1945 peu avant minuit (heure locale), c’est-à-dire le 9 mai, heure de Moscou.



La date devient un jour férié en URSS, avant d’être supprimée dès 1948 par Staline. Aux dires de certains historiens, il aurait été jaloux de la popularité du maréchal Joukov. Pour d’autres, la priorité de Staline était d’abord à la reconstruction du pays et à l’avenir.



« C’est finalement Léonid Brejnev, en 1965, qui décide d’en faire une grande célébration patriotique au moment où l’idéologie communiste s’essouffle, rappelle François-Xavier Nérard, historien à Paris 1 Panthéon la Sorbonne. Le 9 mai devient le cœur du nouveau contrat social soviétique. » La journée finit par supplanter le 7 novembre 1917, date de la prise de pouvoir par les bolcheviques de Lénine, rebaptisée aujourd’hui fête de la réconciliation



Que représente aujourd’hui cet événement en Russie ?




L’URSS, dont la Russie est l’héritière, a perdu près de 27 millions de personnes durant la Seconde guerre mondiale. La victoire de 1945 a été élevée au rang de mythe fondateur du patriotisme soviétique et plus récemment de la grandeur russe au regard du sacrifice de millions de civils et de soldats.



Aujourd’hui, le 9 mai est la journée la plus importante en Russie, loin devant la fête nationale organisée le 12 juin sous le nom de « Jour de Russie ». À l’instar du 14 juillet en France, c’est l’occasion d’une parade militaire sur la place Rouge rassemblant des unités d’élite et le matériel dernier cri de l’armée, en présence de dirigeants étrangers.



Depuis 2012, des descendants de soldats défilent également en tenant des portraits de leurs aînés morts sur le champ de bataille. Un rituel appelé « la marche du régiment des immortels » qui se développe aussi à l’étranger. Ils étaient ainsi plusieurs centaines le 8 mai, à Paris, entre la place de la République et le cimetière du Père-Lachaise.



« En Russie, la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale revient à une lecture soviétique, avec une insistance sur la puissance militaire et le courage du soldat russe, observe Anna Colin Lebedev, maître de conférences à l’université de Paris Ouest Nanterre. Les thématiques du pardon, de la réconciliation, de la collaboration en sont absolument exclues. Le 9 mai, plus que n’importe quelle autre fête, est porté par l’État. »



La Grande Guerre patriotique demeure un jour férié et célébré dans la plupart des pays de l’ex-Union soviétique, à travers des marches de vétérans, des familles, voire des défilés militaires ou de partis politiques.



Pourquoi l’Ukraine a-t-elle choisi une troisième voie entre l’Europe et la Russie ?




Après le déclenchement de la guerre dans l’Est de l’Ukraine marquée par l’intervention russe, Kiev décide, en 2015, de décréter le 8 mai « Jour de mémoire et de réconciliation ». Les autorités renoncent aux défilés militaires pour revenir à un format plus proche de celui des Européens, avec un dépôt de fleurs en mémoire des victimes.



Un nouveau symbole, un coquelicot rouge, remplace le ruban de Saint-Georges, aux rayures orange et noires, arboré par les Russes mais aussi par les rebelles qui affirment combattre le gouvernement « fasciste » de Kiev.



Le pays a également changé le nom officiel de la guerre. Fini l’emploi de la « Grande guerre patriotique », un terme datant de l’époque soviétique et toujours en vigueur en Russie, et place uniquement à « Seconde guerre mondiale » dans les décrets présidentiels.



« La décision de commémorer la victoire sur le nazisme le 8 et non le 9 mai faisait partie de l’ensemble de lois dites « de désoviétisation », adoptées en 2015, poursuit Anna Colin Lebedev.



Sur fond du conflit dans le Donbass, il s’agissait pour l’Ukraine de prendre ses distances vis-à-vis de la lecture soviétique de la guerre, et surtout vis-à-vis de la Russie. Plus la mémoire de la guerre redevient centrale dans le schéma idéologique russe, notamment à travers la figure du « fascisme » qui serait de retour en Ukraine, plus il est important pour cette dernière de se revendiquer d’une autre vision de la guerre. »



Le 9 mai reste cependant un jour férié, date de la victoire contre les Nazis. Les autorités de Kiev ont autorisé cette année une « marche du régiment des immortels ». Le défilé sous haute surveillance policière a rassemblé plusieurs centaines de personnes.



Par ailleurs, plus de 10 000 personnes agitant des drapeaux russes et portant des portraits de Staline ont assisté à un défilé militaire à Donetsk, «capitale» des rebelles pro-russes de l’est séparatiste de l’Ukraine.



Ukraine: étalage de force des séparatistes pour commémorer la victoire de 1945

https://www.rtbf.be/auvio/detail_ukraine-jour-de-la-victoire-a-donetsk?id=2211868

Plus de 10 000 personnes agitant des drapeaux russes et portant des portraits de Staline ont assisté mardi à un défilé militaire à Donetsk, "capitale" des rebelles pro-russes dans l'est séparatiste de l'Ukraine, pour commémorer la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie.

Cet étalage de force militaire par les rebelles, en conflit depuis plus de trois ans avec les forces gouvernementales, contrevient à l'accord de paix de 2015 de facto largement ignoré. Donetsk est situé sur une ligne de démarcation dans l'est industriel de l'Ukraine d'où les armes lourdes auraient dû être retirées de part et d'autre depuis près de deux ans.

Selon le décompte d'un journaliste de l'AFP, 45 pièces d'équipement militaire lourd ont participé mardi au défilé, y compris un char datant de la deuxième guerre mondiale et ses versions modernes utilisées dans le conflit en cours ainsi que des lanceurs de roquettes et des canons anti-aériens.

Le chef des séparatistes de Donetsk Alexander Zakharchenko conduisait un millier de combattants qui brandissaient un long drapeau rayé d'orange et noir aux couleurs du ruban de Saint-Georges symbole du patriotisme russe. Le 9 mai "est le jour le plus sacré pour nous tous", a-t-il déclaré à la foule. D'autres participants portaient des portraits de chefs rebelles tués durant ce conflit qui a fait plus de 10 000 morts.

Sur la place Lénine au centre de Donetsk, des familles entières regardaient le défilé, certains enfants vêtus d'uniformes militaires.

De l'autre côté de la ligne de démarcation, les autorités ukrainiennes célèbrent depuis 2014 la fin de la deuxième guerre mondiale le 8 mai, comme les autres pays européens, afin de souligner leur prise de distance d'avec la Russie qui célèbre le 9 mai le Jour de la Victoire.

Le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré mardi à un groupe de soldats que "nous ne célébrerons plus cette fête selon le scénario russe". Toutefois, plusieurs centaines de personnes portant les photographies de proches ayant combattu durant ce que l'Union soviétique appelait "la Grande guerre patriotique" ont défilé mardi à Kiev. Un petit groupe de nationalistes leur a jeté des fumigènes avant d'être maîtrisés par la police.

A Sébastopol, en Crimée, un défilé militaire était aussi organisé ce 09 mai (APTN):

https://www.rtbf.be/auvio/detail_crimee-defile-militaire-du-jour-de-la-victoire-a-sebastopol?id=2211859
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 10 Mai - 14:03

Александр a écrit:La célébration du 9 mai est toujours une bonne occasion . . .

Comme les russes l'ont dit à La Haye, c'est fou ce qu'on trouve dans les mines du Donbass:

Donetsk: Minsk-proscribed weapons parading




Et que font les petits malins?

Les combattants transfèrent l’équipement militaire du défilé jusqu’à la ligne de front



Le commandement d’occupation russe dans les Républiques auto-proclamée du Donbass a ordonné le transfert sur la ligne de front de l’équipement militaire déployé à l'occasion des défilés du 9 mai dans les territoires occupés.

L'information a été communiquée par le centre de presse des Services de Renseignement du ministère de l’Information :

«Selon une décision prise par le commandement d’occupation russe, l’équipement militaire, interdit par les Accords de Minsk mais déployé lors des défilés du 9 mai sur les territoires occupés des régions de Donetsk et Lougansk est actuellement transféré sur les positions d’avant-front des corps d’armée 1 (Donetsk) et 2 (Lougansk) avec pour objectif de continuer les attaques et les provocation contre les forces armées ukrainiennes et la population civile».

Dans le Donbass, cinq civils victimes des bombardements séparatistes  Twisted Evil



Cette semaine, cinq civils ont été  victimes des bombardements  séparatistes dans la zone de conflit à l’est de l’Ukraine selon une information du Département de la politique d’information et des affaires intérieures, qui cite des personnels médicaux :

«Selon les données des établissements de santé de la région de Donetsk, sur la période du 5 au 9 mai, dans la zone d’opération anti-terroriste, cinq civils ont été blessés », peut-on lire dans le communiqué.

Une habitante de Mariyinka, une habitante de Bachmout et deux habitants d’Avdiyivka ont été touchés par l’explosion de mines, et une habitante de Mariyinka souffre d'une blessure consécutive à un tir d'arme à feu.

Et on n'est que mercredi Exclamation
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 11 Mai - 9:10

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded a similar number of ceasefire violations in Donetsk region and fewer in Luhansk region"

Le bilan de l’ATO: deux militaire tués et quatre blessés
Hier à 16h30



Au cours des dernières 24 heures, un militaire ukrainien a été tué dans la zone du conflit et  quatre autres blessés. Un autre militaire, blessé le 30 avril a malheureusement succombé à  ses blessures à l’hôpital de Dnipro.

Cette information a été communiquée par Andriy Lysenko, porte-parole de l’opération anti-terroriste lors de sa conférence de presse quotidienne :

«Au cours des dernières 24 heures, un militaire ukrainien a été tué et deux soldats blessés. Deux autres ont été touchés par une explosion en roulant sur une mine et malheureusement, un militaire qui avait été blessé le 30 avril par un sniper est décédé à l’hôpital. Nous présentons nos condoléances à ses proches et sa famille », a dit Lysenko.

Pour le 9 mai:

Président: les Ukrainiens sont pleinement participants à la victoire sur le nazisme et ne permettront pas d'utiliser ces événements historiques pour répondre aux besoins revanchistes de Moscou




The contribution of Ukrainians to the victory over Nazism is huge - battles took place on our territory, millions of our fellow citizens fought the enemy side-by-side with other nations, thus, the people of Ukraine is a full participant of victory, as stated by President Petro Poroshenko.

Congratulating everyone who came to the National Museum of History of Ukraine in the World War II on the Day of Victory over Nazism in the World War II, the Head of State noted that bitter memories of those years stay with the people of Ukraine being conveyed to the future generations.

“Of course, the war had a global nature. Of course, nations of the former Soviet Union fought together. However, the war also had its separate, Ukrainian dimension, which is certainly the main for us, Ukrainians,” Petro Poroshenko emphasized.

He noted that this holiday will continue to exist, but we, Ukrainians, will not celebrate it under Moscow’s scenario anymore. “It cannot be described by two paints only, black and white, and it seems that there are no more paints in Soviet and Russian pallette,” the President said.

The Head of State emphasized that Ukraine strongly rejects Moscow’s attempts to use victory over Nazism in the World War II to meet its revanchist, imperial and expansionist needs.

“The Second World War ended 72 years ago and the Kremlin is still eager to command Ukraine like four Ukrainian frontlines of 1940s. Today, in Moscow, during the “Immortal regiment” procession, they promised to carry portraits of Russian militants sent to Donbas to kill Ukrainians; those who came with the sword to us and that is why they died by the sword. This is a true symbol of the so-called friendship, friendship in big and wicked quotes,” he noted.

Petro Poroshenko called the “Immortal regiment” procession a sophisticated model of political speculations on people's feelings. “Moscow came up with it not to honor memory of the defenders, but for the Russian expansion in the neighboring countries to be assisted by not only those alive,” the President regretfully said.

He noted that Ukrainians today remember everyone who sacrificed life for the Homeland. “Low bow to those veterans who are with us, thank God. And to the children of war. And to those who survived dreadful hard times of fight against Nazism and now, in declining years, have to witness another war, another aggressor, another occupant,” the Head of State stressed.
The President emphasized that posterity of those who fought the enemy more than 70 years ago defends the native land, family and home today.


The Head of State underlined that the Ukrainian army has been restored today, Ukrainian society has become stronger, aware of its history, traditions, common fate, glorious past and in the pursuit of good future and protection of their European choice Ukrainians will gain victory.

“We will definitely will. This is our sacred duty to the fallen in the World War II and to the heroes who sacrificed life for a free Ukraine these days. This a duty to our children. This is a duty to all future generations,” the President noted.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 11 Mai - 9:17

Trump note la responsabilité de la Russie pour la mise en œuvre complète de Minsk

The Russian Federation is responsible for the full implementation of the Minsk peace agreement on Donbas, eastern Ukraine, according to the White House's readout of U.S. President Donald Trump's meeting with Foreign Minister of Russia Sergei Lavrov.



Reuters

"The President raised Ukraine, and expressed his Administration's commitment to remain engaged in resolving the conflict and stressed Russia’s responsibility to fully implement the Minsk agreements," the readout said.

The meeting took place following on the visit of U.S. Secretary of State Rex Tillerson to Moscow last month.


"President Trump emphasized the need to work together to end the conflict in Syria, in particular, underscoring the need for Russia to rein in the Assad regime, Iran, and Iranian proxies," the readout said.

La Fédération de Russie est responsable de la mise en œuvre intégrale de l'accord de paix de Minsk sur Donbas, l'est de l'Ukraine, selon la lecture de la Maison-Blanche de la rencontre du président américain Donald Trump avec le ministre des Affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov.

"Le président a élu l'Ukraine et a exprimé l'engagement de son administration à rester engagé dans la résolution du conflit et a souligné la responsabilité de la Russie de mettre pleinement en œuvre les accords de Minsk", a déclaré le rapport.

La réunion s'est déroulée à la suite de la visite du secrétaire d'État américain Rex Tillerson à Moscou le mois dernier.

"Le président Trump a souligné la nécessité de travailler ensemble pour mettre fin au conflit en Syrie, en particulier, soulignant la nécessité pour la Russie de freiner le régime d'Assad, l'Iran et les procurations iraniennes", a déclaré le rapport.

Trump a également soulevé la possibilité d'une coopération plus large pour résoudre les conflits au Moyen-Orient et ailleurs. "Le Président a également souligné son désir de construire une meilleure relation entre les États-Unis et la Russie", a déclaré la Maison Blanche.


Conséquence:

Les États-Unis pourraient se joindre aux discussions au format Normandie sur le Donbass




The United States might join the Normandy format of negotiations on a peaceful settlement of the Donbas conflict, the TSN.Ranok program aired by the 1+1 TV channel quoted Ukrainian Foreign Minister Pavlo Klimkin as saying.



The U.S. might join Ukraine, Germany and France in the Normandy format negotiations with Russia, but what is really important is efficiency of these negotiations rather than their format, Klimkin, who is visiting the United States, said.



Klimkin will stay in Washington DC until Wednesday evening, when U.S. Secretary of State Rex Tillerson is scheduled to meet with Russian Foreign Minister Sergei Lavrov to discuss Ukraine and Syria. Klimkin expects Tillerson to act as Ukraine's advocate in the negotiations with Russia, the television channel said.



Tillerson "understands not just the logic of our common stand in general but is also aware of details. It falls on him now to pressure Lavrov. I very much hope that he will succeed... We have had a very detailed phone call; perhaps it makes sense for us to meet [to address] the results of the latest contacts with the Russian side," the channel quoted Klimkin as saying.



Les États-Unis pourraient rejoindre le format de négociation de Normandie pour un règlement pacifique du conflit de Donbas, le programme TSN.Ranok diffusé par la chaîne de télévision 1 + 1 a cité le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkin.

Les États-Unis pourraient rejoindre l'Ukraine, l'Allemagne et la France dans les négociations au format Normandie avec la Russie, mais ce qui est vraiment important, c'est l'efficacité de ces négociations plutôt que leur format, a déclaré Klimkin, qui est en visite aux États-Unis.

Klimkin restera à Washington DC jusqu'au mercredi soir, lorsque le secrétaire d'État américain Rex Tillerson devrait rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov pour discuter de l'Ukraine et de la Syrie.
Klimkin s'attend à ce que Tillerson agisse en tant que défenseur de l'Ukraine dans les négociations avec la Russie, a déclaré la chaîne de télévision.

Tillerson "ne comprend pas seulement la logique de notre position commune en général, mais est également conscient des détails. Il lui appartient maintenant de faire pression sur Lavrov. J'espère vraiment qu'il réussira ... Nous avons eu un appel téléphonique très détaillé, peut-être Il est logique pour nous de rencontrer [pour aborder] les résultats des derniers contacts avec le côté russe ", a déclaré le canal citant Klimkin.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 11 Mai - 15:29

D'ex-rebelles détaillent le rôle d'un proche de Poutine en Ukraine



L'un des principaux lieutenants de Vladimir Poutine supervise étroitement la gestion de l'administration rebelle pro-russe dans l'est de l'Ukraine, assurent trois anciens responsables séparatistes dont les propos contredisent les affirmations de Moscou, qui dément tirer les ficelles dans la région. /Photo d'archives/REUTERS/Alexander Ermochenko

par Anton Zverev

MOSCOU (Reuters) - L'un des principaux lieutenants de Vladimir Poutine supervise étroitement la gestion de l'administration rebelle pro-russe dans l'est de l'Ukraine, assurent trois anciens responsables séparatistes dont les propos contredisent les affirmations de Moscou, qui dément tirer les ficelles dans la région.

Les trois hommes, qui ont joué un rôle de premier plan au sein du mouvement rebelle dans le Donbass, ont livré en détail à Reuters des récits sur les fonctions exercées par le très discret Vladislav Sourkov.

Selon le Kremlin, ce proche de Vladimir Poutine, qui collabore avec lui depuis 1999, est le conseiller officiel du président russe sur l'Ukraine. L'étendue de son influence et de ses pouvoirs n'est ni précisée ni reconnue par la Russie.

Moscou admet avoir de l'influence sur l'ancienne république soviétique mais refuse l'étiquette de protagoniste.

Dans leurs récits, les trois ex-rebelles déclarent que Vladislav Sourkov contrôle la situation sur le terrain grâce à des hommes de confiance et consolide les structures du pouvoir de manière à répondre aux desiderata de Moscou.

"Tout appel de Moscou (...) est considéré comme un appel venant du bureau de Dieu en personne et on ne discute pas, c'est appliqué immédiatement", assure Alexeï Alexandrov, l'un des chefs de la rébellion à Donetsk, qui a depuis quitté la région.

Deux autres dirigeants séparatistes confirment, tout en souhaitant rester anonymes.

Ces trois récits sur le rôle de Vladislav Sourkov, qui suggèrent que les chefs séparatistes ne prennent aucune importante décision non militaire sans son aval, n'ont pu être vérifiés de manière indépendante.

Ni Vladislav Sourkov, ni le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ni la présidence ukrainienne n'ont souhaité répondre aux questions de Reuters à ce sujet.

"NOS ONCLES DE MOSCOU"

Le fait qu'Alexeï Alexandrov et les deux autres ex-rebelles soient prêts à parler souligne le nouveau degré d'animosité prévalant entre Moscou et certains de ceux qui considéraient auparavant le Kremlin comme un allié.

Ces séparatistes estiment que leur soulèvement, entamé en avril 2014, a été détourné par la Russie, qui a installé sur place des fidèles dont les intérêts régionaux ne sont pas la première préoccupation.

Tous trois disent que Moscou a progressivement écarté la plupart des séparatistes qui se trouvaient à l'origine du soulèvement en usant de menaces de mort ou de détention.

"Au début, on était un peu naïfs, on pensait que nos oncles de Moscou ne comprenaient peut-être tout simplement pas ce qu'il se passait ici, quand nos camarades de Moscou nous traitaient comme des chiens", raconte l'un d'eux. "Puis j'ai réalisé qu'ils comprenaient tout, et qu'ils voulaient simplement qu'on se taise."

Considéré par les Occidentaux comme l'un des architectes de l'annexion de la Crimée, péninsule ukrainienne depuis 1954, par la Russie en mars 2014, Vladislav Sourkov a été placé sur liste noire par les Etats-Unis et l'Union européenne en mars dernier.

Il a déclaré à un journal russe qu'être placé sur la liste noire par Washington était pour lui "un grand honneur".

Les trois témoins interrogés par Reuters racontent le rôle qu'il a joué par dans la désignation d'Alexandre Zakhartchenko, l'actuel dirigeant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR), la plus grande entité séparatiste par la population.

Durant l'été 2014, cet ancien électricien d'une houillère du Donbass commande une milice rebelle dans la région lorsqu'il est convoqué à Moscou. Les chefs séparatistes le voient bien ministre de la Défense de leur gouvernement sécessionniste.

Mais lors de la réunion avec Vladislav Sourkov, un autre projet émerge : Alexandre Zakhartchenko sera le chef politique et militaire des séparatistes de Donetsk.
Le message est transmis en Ukraine.

NOMS DE CODE

A l'époque, la rébellion de Donetsk est dirigée par deux hommes qui se décrivent eux-mêmes comme des volontaires venus de Russie. L'ancien journaliste d'extrême droite Alexandre Borodaï est le chef politique de la République populaire et Igor Strelkov, qui dit avoir été un agent du FSB (services de sécurité russes), est le chef militaire.

Moscou souhaite les remplacer par un Ukrainien afin de montrer aux Occidentaux que le soulèvement n'est pas manipulé de l'étranger, explique à Reuters Alexandre Borodaï. La Russie choisit Alexandre Zakhartchenko car il est considéré comme un homme facile à contrôler, dit l'une des trois sources rebelles.

Sur ordre direct de Moscou, Alexandre Borodaï et Igor Strelkov quittent discrètement leurs fonctions et franchissent la frontière pour rejoindre la Russie. Alexandre Zakhartchenko a pris le pouvoir.

Ce récit est celui que livre Alexeï Alexandrov, qui a des liens étroits avec Alexandre Zakhartchenko et a eu affaire de nombreuses fois à Vladislav Sourkov. Il est corroboré par un autre dirigeant rebelle ayant demandé à rester anonyme.

Alexandre Zakhartchenko est ensuite confirmé à son poste par une élection. Une équipe de proches de Vladislav Sourkov se rend à Donetsk pour l'aider à piloter sa campagne, affirme encore Alexeï Alexandrov, ce que n'a pas pu vérifier Reuters.

Selon lui, ces hommes n'ont jamais livré leur véritable nom et utilisaient des noms de code. Prié de dire comment il a su qu'ils travaillaient pour Vladislav Sourkov, il répond : "Ils ne s'en cachaient pas. Ils le criaient haut et fort à la première occasion."

Cinq sources, dont l'une proche de l'administration présidentielle en Russie et une autre qui a travaillé avec Vladislav Sourkov au Kremlin, soulignent que ce dernier a régulièrement des réunions avec les chefs séparatistes, que ce soit en Russie ou en territoire rebelle.

Le lieutenant de Poutine reste impliqué encore aujourd'hui dans le conflit, trois ans après le début du soulèvement.

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Gilles Trequesser)
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 12 Mai - 8:22

Russie-Ukraine: "Faisons la paix!", tweete Donald Trump

Le président américain Donald Trump a publié jeudi sur Twitter deux photos prises la veille dans le Bureau ovale, l'une avec le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et l'autre avec son homologue ukrainien Pavlo Klimkin, avec la mention "Faisons la paix!".

"Hier, dans la même journée - J'ai eu des entretiens avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov et le ministre des Affaires étrangères d'Ukraine Pavlo Klimkin", a écrit Donald Trump, ajoutant la mention "FAISONS LA PAIX!", accompagnée de sa signature. 

Le ministre ukrainien a rencontré mercredi le vice-président Mike Pence, mais sa rencontre avec Donald Trump ne figurait pas à l'agenda public du président américain. Russie et Ukraine sont en conflit depuis 2014 et l'annexion de la Crimée par la Russie, un sujet qui empoisonne les relations entre Washington et Moscou. 

Donald J. Trump‏Compte certifié @realDonaldTrump 8 hil y a 8 heures

Yesterday, on the same day- I had meetings with Russian Foreign Minister Sergei Lavrov and the FM of Ukraine, Pavlo Klimkin. #LetsMakePeace!



Ce tweet dans lequel Donald Trump se pose en faiseur de paix entre la Russie et l'Ukraine est publié au moment où la Maison Blanche se débat avec les retombées du limogeage, mardi soir, du directeur du FBI James Comey. L'exécutif américain peine à convaincre que la mise à pied du patron de la police fédérale n'est pas liée à l'enquête en cours par ses services sur les liens présumés entre des membres de la campagne Trump et la Russie. Par ailleurs, la publication par Moscou de photos montrant un Donald Trump souriant en train de serrer la main de M. Lavrov et de l'ambassadeur russe à Washington Sergueï Kisliak, mettait également jeudi l'administration américaine dans l'embarras.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 12 Mai - 10:18

Le rapport de l'OSCE: "The Mission recorded more ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

Ukraine reports 53 enemy attacks, 2 KIAs, 6 WIAs in last day

U.S. Mission to OSCE says Russia boosting artillery presence in Donbas
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  travellergillou76 le Ven 12 Mai - 13:00

Александр a écrit:Russie-Ukraine: "Faisons la paix!", tweete Donald Trump

Le président américain Donald Trump a publié jeudi sur Twitter deux photos prises la veille dans le Bureau ovale, l'une avec le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et l'autre avec son homologue ukrainien Pavlo Klimkin, avec la mention "Faisons la paix!".

"Hier, dans la même journée - J'ai eu des entretiens avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov et le ministre des Affaires étrangères d'Ukraine Pavlo Klimkin", a écrit Donald Trump, ajoutant la mention "FAISONS LA PAIX!", accompagnée de sa signature. 

Le ministre ukrainien a rencontré mercredi le vice-président Mike Pence, mais sa rencontre avec Donald Trump ne figurait pas à l'agenda public du président américain. Russie et Ukraine sont en conflit depuis 2014 et l'annexion de la Crimée par la Russie, un sujet qui empoisonne les relations entre Washington et Moscou. 

Donald J. Trump‏Compte certifié @realDonaldTrump 8 hil y a 8 heures

Yesterday, on the same day- I had meetings with Russian Foreign Minister Sergei Lavrov and the FM of Ukraine, Pavlo Klimkin. #LetsMakePeace!



Ce tweet dans lequel Donald Trump se pose en faiseur de paix entre la Russie et l'Ukraine est publié au moment où la Maison Blanche se débat avec les retombées du limogeage, mardi soir, du directeur du FBI James Comey. L'exécutif américain peine à convaincre que la mise à pied du patron de la police fédérale n'est pas liée à l'enquête en cours par ses services sur les liens présumés entre des membres de la campagne Trump et la Russie. Par ailleurs, la publication par Moscou de photos montrant un Donald Trump souriant en train de serrer la main de M. Lavrov et de l'ambassadeur russe à Washington Sergueï Kisliak, mettait également jeudi l'administration américaine dans l'embarras.
Faites l'amour, pas la guerre cheers cheers cheers

travellergillou76

Messages : 373
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 15 Mai - 9:09

Sur la photo en entier:



Українці, в мене з вами більше спільного, ніж ви думаєте!

Ukrainiens, j'ai, avec vous, plus en commun que vous ne le pensez !

Le dernier rapport de l'OSCE: "The Mission recorded fewer ceasefire violations in Donetsk region, including, however, more explosions. In Luhansk region the SMM recorded more ceasefire violations"

Le briefing d'hier:



Four civilians killed in militant shelling of Avdiyivka`s residential district

Poroshenko insists on UN peacekeepers deployment in Donbas

avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 15 Mai - 10:56

49 attaques ennemies et 6 blessés dans le Donbass en 24 heures



Au cours de la journée de dimanche, les forces d'occupation russes ont mené 49 attaques contre les positions des forces ukrainiennes sur l'ensemble de la ligne de démarcation. Six militaires ukrainiens ont été blessés selon le centre de presse de l'ATO (opération antiterroriste dans le Donbass).

En direction de Mariupol, les combattants pro-russes ont effectué 20 bombardements sur les positions ukrainiennes, utilisant des mortiers de 120 et 82 mm pour pilonner le point d’appui aux alentours de Vodiane. Chyrokyne, Novotroitske et Gnoutove ont été plusieurs fois touchées par des tirs d'armes légères et la ville de Pavlopil a été visée par de nombreux tirs de lance-grenades et de mitrailleuses lourdes.

La ville d’Avdiivka a été l’épicentre des attaques aux alentours de Donetsk, où les milices pro-russes ont utilisé des mortiers de 120 et 82 mm et des armes légères. L'adversaire a également frappé les positions des défenseurs ukrainiens près de Louhanske, utilisant des lance-grenades, des armes d’infanterie et des mortiers et la localité de Novgorodske a été touchée par des tirs de mitrailleuses lourdes et d’armes légères.

Dans la région de Louhansk, les forces terroristes russes ont tiré aux mortiers de 82 mm sur les défenseurs ukrainiens près de Troitske et le feu nourri de mitrailleuses lourdes a atteint nos positions à proximité de Stanytsia-Louhansk. D'autres attaques ennemies au lance-grenades ont également été recensées à Valouiske.

L'état-major des forces ukrainiennes a informé que six militaires ukrainiens avait été blessés au cours de ces affrontements dans le Donbass.

En plus de casques bleu, le président:

President: Ukraine is interested in continuing the Normandy format

"Président: l'Ukraine souhaite continuer le format de Normandie"



President Petro Poroshenko informed that negotiations in Berlin with Chancellor Angela Merkel are planned for the end of the next week to prepare the meeting in the Normandy format.
The Head of State congratulated new President of France Emmanuel Macron on having won the elections and noted that the new French President will soon hold negotiations with the Chancellor of Germany to discuss the issue of the Normandy format and Ukraine. “We have confirmed our interest in continuing the Normandy format,” Petro Poroshenko said.

The President reminded that Russia recognized fake documents of the so-called DPR and LPR at the state level, “confiscated” property of the Ukrainian state and individuals in the occupied territories. Besides, the ruble zone in the occupied territories is being expanded. “There are many new conditions that must be taken into account in the Normandy format. And what do we require? We underline the necessity of approving the roadmap of the Minsk process - what and when must happen,” the Head of State said. He expressed hope that understanding and sufficient arguments for Russia will be found for the roadmap to be approved. “Only Russia hinders that. We do not see any constructive steps,” Petro Poroshenko emphasized recalling the tragedy of May 13 in Avdiivka when 4 civilians were killed as a result of shelling by militants.

The Head of State commented on the discussion that it would be more efficient to involve the U.S. in the Normandy format. “I emphasize, they (USA - editorial comment) were involved and will be always involved, inter alia, during the work of the previous Administration. Surnames were changed, but there was a diplomat with the rank of ambassador who was fully informed about the entire content of negotiations in the Normandy format that were coordinated with our American partners,” Petro Poroshenko said.

The President emphasized that USA is not only a strategic partner of Ukraine, but also a country-guarantor of the Budapest Memorandum. “Of course we count on a very powerful and efficient support of USA, inter alia, in the Normandy format,” the Head of State noted. “It is planned to choose a special representative of the U.S. soon who will be responsible for coordination of actions with Ukraine,” he added.

The Head of State stressed that the Chancellor of Germany and the President of France represent the EU. “This format allows mobilization of global solidarity with Ukraine in countering the Russian aggressor,” he noted.

Answering the question whether there is a need to look for another option of solving the situation in Donbas different from the Minsk agreements, the President noted that Ukraine uses every instrument available to resolve the situation in Donbas, establish peace and return Crimea. He emphasized that the Minsk agreements were included in the decision of the UN Security Council and due to the Minsk agreements, sanctions against Russia as country-aggressor and everyone who supports terrorism were introduced.

“The Minsk agreements allow to demonstrate the perpetrators to the whole world. The Minsk agreements allow us to come to the court, bring the perpetrators to justice, including international justice. The Minsk agreements make Russia pay the price within the international law for violating them,” Petro Poroshenko said noting that it has become possible due to the fact that the Minsk agreements have been signed by Putin. “There is no his signature anywhere else. And this allows us to bring Russia and Putin to justice and require the fulfillment of the undertaken commitments,” he emphasized.

The Head of State noted that war lasts in Ukraine not because of the Minsk agreements. “They do not kill us because of the Minsk agreements. We stopped the attack in September 2014 due to the Minsk agreements. We introduced sanctions in February 2015 due to the Minsk agreements and Russia pays the price. I think it is not enough, but we can do it because of the Minsk agreements,” Petro Poroshenko said.

Le président Petro Poroshenko a informé que les négociations à Berlin avec la chancelière Angela Merkel sont prévues pour la fin de la semaine prochaine pour préparer la réunion en Normandie.

Le chef de l'Etat a félicité le nouveau président de la France Emmanuel Macron pour avoir remporté les élections et a noté que le nouveau président français tiendra bientôt des négociations avec le chancelier d'Allemagne pour discuter de la question du format de Normandie et de l'Ukraine.
"Nous avons confirmé notre intérêt à continuer le format Normandie", a déclaré Petro Poroshenko.

Le Président a rappelé que la Russie reconnaissait des documents faux du soi-disant DPR et LPR au niveau de l'Etat, "confisqués" des biens de l'Etat ukrainien et des individus dans les territoires occupés. En outre, la zone du rouble dans les territoires occupés est en expansion. "Il existe de nombreuses nouvelles conditions qui doivent être prises en compte au format Normandie. Et à quoi avons-nous besoin? Nous soulignons la nécessité d'approuver la feuille de route du processus de Minsk - quoi et quand doit se produire ", a déclaré le chef de l'Etat. Il a exprimé l'espoir que la compréhension et les arguments suffisants pour la Russie soient trouvés pour que la feuille de route soit approuvée. "Seul la Russie l'empêche.
Nous ne voyons pas d'étapes constructives ", a déclaré Petro Poroshenko, rappelant la tragédie du 13 mai à Avdiivka lorsque 4 civils ont été tués à la suite de bombardements par des militants.

Le chef de l'État a commenté la discussion qu'il serait plus efficace d'impliquer les États-Unis en Normandie. "Je souligne, ils (États-Unis - commentaires éditoriaux) ont été impliqués et seront toujours impliqués, entre autres, pendant les travaux de l'administration précédente.
Les noms de famille ont changé, mais il y avait un diplomate avec le grade d'ambassadeur qui était pleinement informé de l'ensemble du contenu des négociations en Normandie qui ont été coordonnées avec nos partenaires américains ", a déclaré Petro Poroshenko.

Le Président a souligné que les États-Unis ne sont pas seulement un partenaire stratégique de l'Ukraine, mais aussi un garant pays du Mémorandum de Budapest. "Bien sûr, nous comptons sur un soutien très puissant et efficace des États-Unis, entre autres, en Normandie", a souligné le chef de l'Etat.
"Il est prévu de choisir rapidement un représentant spécial des États-Unis qui sera responsable de la coordination des actions avec l'Ukraine", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat a souligné que le chancelier d'Allemagne et le président de la France représentaient l'UE.
"Ce format permet la mobilisation de la solidarité mondiale avec l'Ukraine dans la lutte contre l'agresseur russe", at-il noté.

Répondant à la question de savoir s'il est nécessaire de rechercher une autre option pour résoudre la situation à Donbas, différente des accords de Minsk, le Président a noté que l'Ukraine utilise tous les instruments disponibles pour résoudre la situation à Donbas, établir la paix et retour de Crimée.
Il a souligné que les accords de Minsk étaient inclus dans la décision du Conseil de sécurité de l'ONU et, en raison des accords de Minsk, des sanctions contre la Russie en tant qu'agent de pays et tous ceux qui soutiennent le terrorisme ont été introduits.

"Les accords de Minsk permettent de démontrer les auteurs du monde entier. Les accords de Minsk nous permettent de venir au tribunal, de traduire les auteurs en justice, y compris la justice internationale. Les accords de Minsk font de la Russie payer le prix dans le droit international pour les avoir violés ", a déclaré Petro Poroshenko en soulignant que cela est devenu possible en raison du fait que les accords de Minsk ont ​​été signés par Poutine. "Il n'y a pas sa signature ailleurs.
Et cela nous permet d'amener la Russie et la Poutine à la justice et exigent l'accomplissement des engagements pris ", a t-il souligné.

Le chef de l'Etat a noté que la guerre dure en Ukraine, non en raison des accords de Minsk. "Ils ne nous tuent pas à cause des accords de Minsk. Nous avons arrêté l'attaque en septembre 2014 en raison des accords de Minsk. Nous avons introduit des sanctions en février 2015 en raison des accords de Minsk et la Russie paie le prix. Je pense que ce n'est pas suffisant, mais nous pouvons le faire à cause des accords de Minsk ", a déclaré Petro Poroshenko.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 15 Mai - 14:50

Poroshenko discusses release of Ukrainian hostages, including journalist Sushchenko, with Putin by phone

"Poroshenko discute de la libération d'otages ukrainiens, dont le journaliste Sushchenko, avec Poutine par téléphone"



Ukrainian President Petro Poroshenko during a press conference on Sunday said that he had discussed the issue of releasing Ukrainian hostages jailed in the Russian Federation, including journalist Roman Sushchenko.

"My last telephone conversation with Putin was devoted only to hostages being held in Russia, including my request for the immediate release of Sushchenko from Russian prison," Poroshenko said in Kyiv during a press conference.

As earlier reported, Russian security agents arrested Sushchenko "for carrying out espionage activities" in Moscow on October 3, 2016. He has been charged pursuant to Article 276 of the Russian Criminal Code (espionage). Sushchenko rejects the charges against him.

Le président ukrainien, Petro Poroshenko, lors d'une conférence de presse dimanche, a déclaré qu'il avait discuté de la question de la libération d'otages ukrainiens emprisonnés en Fédération de Russie, y compris le journaliste Roman Sushchenko.

"Ma dernière conversation téléphonique avec Poutine n'a été consacrée qu'aux otages en Russie, y compris ma demande de libération immédiate de Sushchenko de la prison russe", a déclaré Poroshenko à Kiev lors d'une conférence de presse.

Comme indiqué précédemment, les agents de sécurité russes ont arrêté à Sushchenko «pour mener des activités d'espionnage» à Moscou le 3 octobre 2016. Il a été inculpé conformément à l'article 276 du Code pénal russe (espionnage). Sushchenko rejette les accusations portées contre lui.


OSCE: les membres de "DPR" empêchent le passage de la SMM (OSCE)
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 16 Mai - 12:13

Le rapport de l'OSCE: "Between the evenings of 12 and 13 May the SMM recorded more ceasefire violations in Donetsk region compared with the previous reporting period, while between the evenings of 13 and 14 May it recorded fewer ceasefire violations – including fewer explosions – compared with the previous 24-hour period. In Luhansk region, between the evenings of 12 and 13 May, the SMM recorded more ceasefire violations – including more explosions - compared with the previous reporting period, while between the evenings of 13 and 14 May it recorded fewer ceasefire violations compared with the previous 24 hours."

Les affrontements restent intenses: 37 attaques



Au cours des dernières 24 heures, les combattants pro-russes ont ouvert 37 fois le feu sur les positions des militaires ukrainiens.

Cette information a été communiquée par le centre de presse de l’opération anti-terroriste.. :

«La situation dans la zone du conflit reste tendue au cours des dernières 24 heures. Les attaques ont répris dans la soirée. Au total, au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a attaqué les positions des militaires ukrainiens à 37 reprises tout au long de la ligne de démarcation », peut-on lire dans le communiqué.

Dans le secteur de Marioupol, les combattants ont ouvert le feu à 12 reprises : ils ont déployé des armes légères à Chyrokine, des lance-grenades automatiques à Gnoutove, des lance–grenades et des mitrailleuses lourdes à Krasnogorivka et Novomychailivka.

Les combats ont été les plus actifs dans le secteur de Donetsk, notamment à Avdiyivka, Pisky, Verchnotortetske, Novgorodske, Mayorsk et Zaytseve où des mortiers de 82 mm, des véhicules de combats, des lance-grenades et des armes légères ont été déployées.

Dans le secteur de Lougansk, les combattants ont utilisé de manière régulière des systèmes d’artillerie de calibre 120 mm (Novozvanivka, Novoolexandrivka, Troitske) et de calibre 122 mm (Troitske).

Au cours de ces dernières 24 heures, deux militaires ukrainiens ont été blessés.

EU into extension of sanctions against Russia – Ukrainian Foreign Minister

(L'UE prolonge les sanctions contre la Russie - Ministre ukrainien des Affaires étrangères)

Is Russia getting ready to invade Ukraine again? – Atlantic Council

(Est-ce que la Russie se prépare à envahir l'Ukraine à nouveau? - Conseil de l'Atlantique)

Recent Russian actions suggest a new stage of the Russian threat to Ukraine — and potentially to the Caucasus, Belarus, or the Baltic States as well — that could presage a new large-scale military operation, according to the Atlantic Council.

First, in 2016, Russia created twenty-five division formations and fifteen brigades, while raising manpower by only 10,000 men. This suggests the possibility that Russia may aim to wage protracted large-scale war using the Soviet model, with a Soviet-type army composed of ”skeleton units” that existed solely on paper until they were called up as part of the process of mass mobilization.


See also: Why Moscow seeks more security cooperation with Eurasian neighbors – Stratfor





That such mobilization may be under consideration is apparent from the Kavkaz-2016 and other military exercises in 2016 where Moscow mobilized forces from the Ministry of Interior, banks to pay soldiers` wages in the fields, and hospitals to provide field hospitals, as well as entire provincial civilian administrations. Russia is apparently thinking about possible protracted contingencies, and is returning to fantasies of a Soviet-type military and mobilization effort, Stephen Blank, a Senior Fellow at the American Foreign Policy Council, wrote in an article titled ”Is Russia Getting Ready to Invade Ukraine Again?”.


See also: What Ukraine urgently needs to defend itself – RAND





Second, as part of that military process in 2016-2017, Moscow created the 1st Guards Tank Army, the 40th Army, and the 8th Army, and deployed them all around Ukraine`s borders. The 8th Army headquarters is at Rostov-On-Don, from where it could strike toward the Caucasus if necessary, or be air or sealifted to the Middle East. Moreover, any of these armies could quickly be moved toward Belarus to put down unrest there, if Belarus` government cannot or will not do so. In addition, Russia has created four new divisions: the 150th Motorized Rifle Division in the Rostov region, the 10th Armored Division and the 3rd Mechanized Division in the Voronezh region, and the 144th Motorized Rifle Division near Smolensk. They will be headquartered fifty, forty-five, and 255 kilometers from the Ukrainian border, respectively. In addition, the headquarters of the Russian 20th Army has been moved closer to Ukraine, from its former base east of Moscow to Voronezh. And three motorized rifle brigades that were previously located deep inside Russian territory, near Kazakhstan and in the Volga Basin, are also being shifted westward. They will be based in the Belgorod, Bryansk, and Voronezh regions, all less than fifty kilometers from the Ukrainian border.


See also: Russian regular forces in eastern Ukraine. Infographics





More recent deployments are even more ominous. On March 8, Moscow announced that the Russian Navy would prioritize ships capable of carrying troops that can perform amphibious operations, which could easily be used against Ukraine, the Balkans, the Caucasus, or in the Middle East. On the weekend of March 24, observers recorded dozens of tanks deploying at Pokrovskoye in the southern Rostov-On-the Don region near Ukraine. At the same time, Russia deployed airborne forces (VDV) to Belarus, making it impossible for Ukraine to reroute forces from its north to its threatened southern frontier around Mariupol. And those VDV forces also clearly threaten an invasion of Belarus.
Cyber strikes are also continuing. Ukraine`s government estimates that in November and December 2016, Russia staged 6,500 cyberattacks against various Ukrainian institutions, including the defense and finance ministries and the treasury. Hackers also targeted Kyiv`s power grid, which resulted in a blackout in parts of the capital. In fact, the first known power outage as a result of a cyberattack occurred one year before that, when Russian hackers took down the power grid in western Ukraine in December 2015.


See also: Finding asymmetric responses: cyberspace in hybrid war




There has also been a steady escalation in the number and size of Russian forces` ceasefire violations since the beginning of 2017. During March 12-20 alone, there were 336 attacks that killed nine Ukrainian soldiers and wounded thirty-five. And on March 23, former Russian Duma member Denis Voronenkov was murdered in broad daylight in Kyiv and the Kharkiv munitions plant exploded, suggesting a return to state-sponsored terrorist attacks in Ukraine.
All of these actions, taken with the impending August/September Zapad-2017 exercise in Belarus, give rise to fears of a new intervention either in Ukraine, Belarus, or even the Caucasus, based on recent Russian deployments and actions.




See also: Lukashenko under Kremlin pressure: Russia may prepare for construction of military base in Belarus





Moreover, Putin`s domestic room for maneuver has narrowed and economic reform or growth is unlikely. In addition, the army is experiencing manpower shortages and the Russian defense budget has probably reached the limits of its present capacity. It is possible that Putin feels pressed to strike sooner rather than later, especially if he wants to create a cause that justifies large-scale mobilization in advance of the 2018 elections, where he will emphasize Russia`s superpower status. It is likely that a period of maximum danger to Ukraine, Belarus, or the Caucasus is approaching.




See also: How Russia has prepared for aggression against Ukraine for 10 years. Instruments of hybrid war: diplomacy, media, culture and religion
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 16 Mai - 15:01

Plus de 500 mercenaires du "gang de Vostok" tués en trois ans de guerre, - le chef de gang Khodakovsky

On May 6, separatists in Ukraine's Donbas region celebrated three years of Vostok armed gang formation in occupied Yasynuvata.
Censor.NET reports citing a propaganda website of the militants.

In a speech on the occasion of the anniversary, the gang's leader, terrorist Alexander Khodakovsky said that about 8,000 people served in the battalion over this period. The gang lost about 500 servicemen over the three years of the war, he said.

Read more: Occupied Crimea, Donbas residents who obtained Russian, "DPR", "LPR" passports not to enjoy visa liberalization with EU, - Presidential Administration

Khodakovsky, who is a traitor of Ukraine, created three detachments within Vostok battalion.



 

Le 6 mai, les séparatistes de la région ukrainienne de Donbas ont célébré trois ans de formation de gangs armés Vostok dans les Yasynuvata occupés.

Censor.NET rapports citant un site de propagande des militants.


Dans un discours à l'occasion de l'anniversaire, le chef du gang, le terroriste Alexander Khodakovsky, a déclaré qu'environ 8 000 personnes ont servi au bataillon pendant cette période. Le gang a perdu environ 500 soldats au cours des trois années de la guerre, a-t-il déclaré.

En savoir plus:
Crimée occupée, résidents de Donbas qui ont obtenu des passeports russes, "DPR", "LPR" pour ne pas profiter de la libéralisation des visas avec l'UE, - Administration présidentielle

Khodakovsky, traître d'Ukraine, a créé trois détachements au sein du bataillon de Vostok.


La Duma d'Etat russe voit le Donbass comme "zone de réserve postindustrielle"  Shocked



From May 17, Russian State Duma is to host an exhibition titled "Industrial heritage of Donbas." Its organizers will propose to create "a postindustrial landscape recreation area" on the territory occupied by Russian militants.

Censor.NET reports citing RBK.

Read more: I was tortured for refusal to fulfill direct orders, - former head of Election Committee in self-styled "Donetsk People's Republic" Lyagin

"This will lead to creation of a large tourism cluster," the project description reads.

The exhibit is masterminded by Yedinaya Rossiya MP Iosif Kobzon together with the parliamentary culture committee, two sources familiar with the matter told RBK. The terrorists of the self-styled Donbas republics of "DPR" and "LPR" will be represented by "acting coal industry minister" of "DPR" Eduard Golenko. The list of the guests is still being agreed.

Read more: Russia prevents cessation of hostilities in Donbas, - US Mission to OSCE

Organizers believe the war-destroyed mines of the Donbas need to be turned into museums, as long as "the posed threat to destroy the industrial heritage facilities is comparable to that with recent events in Palmyra (Syria), where the objects of global cultural heritage were barbarically destroyed in combat activities."

The exhibit will showcase "photographs of industrial Donbas since its inception (mid-19th century) until now," the project description reads.


À partir du 17 mai, la Douma d'Etat russe accueillera une exposition intitulée «Patrimoine industriel de Donbas». Ses organisateurs proposeront de créer un «espace de loisirs paysager postindustriel» sur le territoire occupé par les militants russes.



Censor.NET rapports citant RBK.

Lire la suite: J'ai été torturé pour avoir refusé de remplir des ordres directs, ancien chef du comité électoral dans la soi-disant "République Populaire de Donetsk" Lyagin

"Cela mènera à la création d'un grand cluster de tourisme", indique la description du projet.



L'exposition est dirigée par Yedinaya Rossiya, le député Iosif Kobzon, avec le comité de la culture parlementaire, a déclaré à RBK deux sources familières avec la question. Les terroristes des soi-disant républiques de Donbas de "DPR" et "LPR" seront représentés par "ministre de l'industrie du charbon agissant" du "DPR" Eduard Golenko. La liste des invités est encore acceptée.

Lire la suite: la Russie empêche la cessation des hostilités à Donbas, - Mission des États-Unis à l'OSCE

Les organisateurs croient que les mines détruites par la guerre des Donbas doivent être transformées en musées, tant que "la menace posée de détruire les installations du patrimoine industriel est comparable à celle des événements récents à Palmyra (Syrie), où les objets du patrimoine culturel mondial Ont été barbares dans les activités de combat ".



L'exposition présentera "des photographies de Donbas industrielles depuis sa création (au milieu du 19ème siècle) jusqu'à maintenant", indique la description du projet.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 17 Mai - 9:19

Le rapport de l'OSCE: "The Mission recorded fewer ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

Zone de conflit: la situation la plus tendue est à Pisky

Hier à 15h39 heure de Kiev



Au cours des dernières 24 heures, la situation s'est considérablement tendue près de la localité de Pisky dans la région de Donetsk, où les occupants déploient des mortiers.

Cette information a été transmise à la presse par Olexandre Motouzyanyk, porte-parole de l’opération anti-terroriste lors de sa conférence de presse quotidienne.

«Dans le secteur de Donetsk, les affrontements ont eu lieu sur le périmètre de Horlivka, près d’Avdiyivka et de l’aéroport de Donetsk. Dans la journée, la situation restait calme, mais après 17 heures, les combattants pro-russes ont recommencé leurs attaques. Les affrontements les plus intenses ont eu lieu dans le secteur de Pisky ou les combattants pro-russes ont tiré avec des mortiers », a déclaré Moutouzyanyk.

En revanche, la situation s’est améliorée dans le secteur de Marioupol où l’ennemi n’utilisait que des armes légères.

Dans le secteur de Lougansk, les combattants pro-russes ne tirent que dans le district de Popasna, mais ils déployent des armes lourdes et de gros calibre, notamment à Troitske et à Novozvanivka.

A 17h21:

Ukrainian troops came under mortar strikes near Avdiivka, Krasnohorivka, Zhovte, - ATO HQ

Avdiivka’s residential neighborhood again shelled by Russian-backed militants, - National Police. PHOTOS

(Le quartier résidentiel d'Avdiivka à nouveau bombardé par des militants soutenus par la Russie, - Police nationale. PHOTOS)

The militants’ strike on the residential neighborhood of Avdiivka damaged a house but fortunately caused no casualties among civilians.
Censor.NET reports citing the statement by the National Police Communications Department.

"The militants shelled the front-line town around 5:45 p.m. today. The strike blanketed the old part of Avdiivka. One of the shells hit the courtyard of a private house at Soborna Street shattering its windows and damaging the walls and roof.



"A 36-year-old owner of the house was not hurt as he was in the courtyard next door. His wife was at work," the report reads.

Watch more: "My mom is on heaven," - girl who saw her mom killed in Avdiivka shelling. PHOTOS+VIDEO




Read more: "Fighting must stop," - US Embassy in Ukraine extends condolences to victims of weekend shelling in Avdiivka

The crime scene team is working on site. The law enforcers examine the affected area in search of other possible consequences. The police intend to initiate criminal proceedings into this offense under Article 258 (the act of terrorism) of the Criminal Code of Ukraine.

La France et l’Ukraine : « Se montrer ferme avec Moscou »

Volodymyr Iermolenko, philosophe, enseignant à l’université de Mohyla et directeur de projet à Internews Ukraine, s’exprime sur les défis qui attendent Emmanuel Macron sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Un soldat ukrainien prépare des munitions lors de combats avec des séparatistes pro russes à Avdiivka, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 30 mars 2017. / Anatolii Stepanov/AFP


► Le contexte :



Le 11 février 2015, la France et l’Allemagne arrachaient un accord de paix entre l’Ukraine, les séparatistes du Donbass et leurs alliés russes. Deux ans après, le processus de paix s’est enlisé malgré les efforts des dirigeants allemands et français.



« En 2014, les Occidentaux portaient une grande attention au conflit dans l’est de l’Ukraine. Alors que les regards se sont détournés de mon pays, la guerre se poursuit : quatre habitants de la ville d’Avdiïvka ont été tués ces derniers jours lors de bombardements séparatistes. Sur le papier, le processus de paix signé à Minsk en 2015 avance à pas comptés.

à lire : Avdiivka, ville symbole de la guerre en Ukraine

De facto, les territoires séparatistes s’éloignent de l’Ukraine pour se rapprocher de la Russie. Les échanges économiques sont coupés. À Donetsk et Lougansk, fief des rebelles, le rouble russe a remplacé la grivna. La Russie reconnaît même les passeports produits par les entités séparatistes.
« La marge de manœuvre d’Emmanuel Macron restera limitée »

Alors que le fossé se creuse, la reprise du processus de paix demeure conditionnée au bon vouloir de Moscou. La marge de manœuvre d’Emmanuel Macron restera par conséquent limitée. Malgré leur faible efficacité, nous espérons que le nouveau président français maintiendra, voire renforcera les sanctions économiques adoptées par l’Union européenne, en réponse à l’annexion de la Crimée par la Russie et à sa politique de déstabilisation dans le Donbass. Il doit se montrer ferme avec Moscou tant que les accords de Minsk n’ont pas abouti.

à lire : En Ukraine, un cessez-le-feu mort-né

Vu de Kiev, la victoire d’Emmanuel Macron écarte le spectre d’un Frexit et de la fin de l’UE qu’agite la propagande russe. Souhaitons qu’il apporte aussi un nouveau souffle à l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Ukraine. Cela passe par le conditionnement de toute aide au gouvernement de Kiev à des réformes profondes. »

Recueilli par Olivier Tallès


Président: Le premier signal de Paris et de Berlin est très prometteur: le format de Normandie restera en vigueur
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 17 Mai - 10:18

24 heures dans le Donbass: Avdiivka sous un feu nourri de mortiers ennemis



La situation dans la zone du conflit reste tendue. Au total, au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a ouvert 43 fois le feu sur les positions des militaires ukrainiens tout le long de la ligne de démarcation selon le centre de presse de l'ATO (opération antiterroriste dans le Donbass).

Chyrokyne, Vodiane, Pavlopil et Gnoutove ont été les épicentres des attaques aux alentours de Mariupol, où les milices pro-russes ont utilisé des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes, des armes légères, ainsi que des véhicules de combat d'infanterie. Maryinka a été également touchée par des tirs de mitrailleuses lourdes et le feu de mortiers de 82 mm et de missiles antichars a frappé les points d'appui près de Krasnogorivka.

Les combats ont été les plus actifs en direction de Donetsk, notamment à Avdiyivka, où les milices ont déployé des mortiers de 120 mm, interdits par les accords de Minsk. Les tirs ennemis ont de nouveau atteint un des quartiers résidentiels de la ville. Heureusement, cette fois-ci, aucun des locaux n'a été tué ni blessé. L’adversaire a également utilisé des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des armes légères pour attaquer les défenseurs ukrainiens à Verhniotoretske.

Enfin, aux abords de Louhansk, les forces d'occupation russes ont ouvert le feu sur les positions des militaires ukrainiens avec des mortiers de 120 et 82 mm, des lance-grenades et des armes d'infanterie près de Crymske, Triohizbenka et Kryakivka.

Selon une information de l'état-major, les forces ukrainiennes n'ont pas subi de pertes au cours de la journée de mardi.

Les députés d'Ukraine interdisent le ruban controversé de St. George

The Verkhovna Rada adopted in the first reading a bill banning the so-called St. George ribbon, making those wearing it liable under the Administrative Code.


Photo de Unian

The Opposition Bloc cast no votes for the motion, an UNIAN correspondent reports.

The law introduces a fine of 50 to 150 non-taxable minimum incomes of citizens with the confiscation of the St. George ribbon or items containing its image, for public use, demonstration or wearing a tape or its image.

The repeated violation will result in a fine ranging from 150 to 300 non-taxable minimum incomes of citizens or an administrative arrest for up to 15 days, also with the said confiscation.

The explanatory note to the draft law notes that this includes exposing the ribbon during mass events (peaceful assemblies), images on posters, stickers, postcards, as well as wearing it on clothes, personal items, fastening on cars, using in modern works of art and by mass media.

MP Anton Gerashchenko said that the adoption of the law would contribute to "counteracting Russian aggression in Ukraine."

He stressed that "the so-called St. George ribbon has long become a symbol of Russian aggression against Ukraine."

According to him, the law provides for important exceptions for veterans of the war who have awards, containing a part of such ribbon, and also for museums.

He added that all these exceptions are stipulated in the law on the prohibition of national-socialist and Communist symbols.

"Thus, this law will tackle the attempts of Russian propaganda to split the Ukrainian nation, the Ukrainian people," Gerashchenko said.

St George ribbon, which is a reference to the Order of Saint George (Russian Empire’s highest combat award), was later widely used in Russia to informally symbolize the victory over the Nazis in World War II. However, following the Maidan uprising, the Revolution of Dignity of Ukraine, this symbol was widely used by counterrevolution forces and subsequently – by Russian-backed militants fighting against government troops in eastern Ukraine.

La Verkhovna Rada a adopté en première lecture un projet de loi interdisant le ruban dite St. George, ce qui rend ces personnes responsables de la responsabilité en vertu du Code administratif.

Le Bloc d'opposition n'a pas voté pour la motion, rapporte un correspondant UNIAN.

La loi introduit une amende de 50 à 150 revenus minimum non imposables des citoyens avec la confiscation du ruban St. George ou des éléments contenant son image, à des fins publiques, à la démonstration ou au port d'une bande ou de son image.

La violation répétée entraînera une amende allant de 150 à 300 revenus minimum non imposables des citoyens ou une arrestation administrative pouvant aller jusqu'à 15 jours, également avec ladite confiscation.

La note explicative du projet de loi indique que cela inclut l'exposition du ruban lors des événements de masse (assemblées pacifiques), des images sur les affiches, des autocollants, des cartes postales, ainsi que le port sur les vêtements, les objets personnels, la fixation sur les voitures, en utilisant des œuvres modernes de
L'art et les médias.

Le député Anton Gerashchenko a déclaré que l'adoption de la loi contribuerait à «contrer l'agression de la Russie en Ukraine».

Il a souligné que «le ruban dit Saint George est depuis longtemps devenu un symbole de l'agression russe contre l'Ukraine».

Selon lui, la loi prévoit des exceptions importantes pour les anciens combattants de la guerre qui ont des récompenses, contenant une partie de ce ruban et aussi pour les musées.

Il a ajouté que toutes ces exceptions sont stipulées dans la loi sur l'interdiction des symboles national-socialistes et communistes.

"Ainsi, cette loi abordera les tentatives de propagande russe pour diviser la nation ukrainienne, le peuple ukrainien", a déclaré M. Gerashchenko.

Le ruban de St George, qui fait référence à l'Ordre de Saint George (récompense du plus haut combat de l'Empire russe), a ensuite été largement utilisé en Russie pour symboliser de façon informelle la victoire sur les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, après le soulèvement de Maidan, la Révolution de la dignité de l'Ukraine, ce symbole a été largement utilisé par les forces de contre-révolution et par la suite - par des militants soutenus par la Russie qui se sont battus contre les troupes gouvernementales dans l'est de l'Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 18 Mai - 11:15

Encore un incident:

Spot Report: Smoke-generating device thrown close to SMM vehicle near Dokuchaievsk

On 17 May an SMM patrol consisting of five members in two armoured vehicles was in the north-eastern outskirts of “DPR”-controlled Dokuchaievsk (30km south-west of Donetsk) heading west behind a green military-type truck (KamAZ-4350) with plate number DK-1823. The SMM patrol saw six men wearing military-style clothes on board the truck in the back of the cargo compartment.

At 13:47, when the first SMM vehicle was at a distance of 50 metres from the truck, the patrol saw one of the men on board throw an unidentified device, possibly a smoke grenade, which landed some ten metres in front of the first SMM vehicle; the device was burning and generating white smoke. The SMM patrol bypassed the device, eventually overtook the truck and proceeded to the nearest known safe place in Dokuchaievsk.

At 14:20, on its way back to the base, the same SMM patrol made a stop at the incident location and saw burn marks on the asphalt and on the grass next to it but did not find remnants of any device. The SMM returned safely to its base in Donetsk city and no SMM vehicles were damaged. The SMM informed the Joint Centre for Control and Co-ordination (JCCC) about the incident. 

Le 17 mai, une patrouille SMM composée de cinq membres dans deux véhicules blindés se trouvait dans la banlieue nord-est de Dokuchaievsk (30 km au sud-ouest de Donetsk), dirigée vers l'ouest derrière un camion vert de type militaire (KamAZ-4350) Avec le numéro de plaque DK-1823. La patrouille SMM a vu six hommes portant des vêtements de style militaire à bord du camion à l'arrière du compartiment à cargaison.

À 13 h 47, lorsque le premier véhicule SMM se trouvait à une distance de 50 mètres du camion, la patrouille a vu un des hommes à bord jeter un dispositif non identifié, éventuellement une grenade de fumée, qui a atterri à environ dix mètres devant le premier Véhicule SMM; L'appareil brûlait et produisait de la fumée blanche.
La patrouille SMM a contourné l'appareil, a finalement dépassé le camion et a procédé à l'endroit sûr le plus connu de Dokuchaievsk.

À 14h20, en revenant à la base, la même patrouille SMM s'est arrêtée à l'endroit de l'incident et a vu des marques de brûlure sur l'asphalte et sur l'herbe à côté de celle-ci mais n'ont pas trouvé de restes d'aucun appareil. Le SMM est rentré à sa base dans la ville de Donetsk et aucun véhicule SMM n'a été endommagé. Le SMM a informé le Centre conjoint pour le contrôle et la coordination (JCCC) de l'incident.


Le rapport du jours de l'OSCE: "SMM recorded more ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

Les militants ont lancé 52 attaques contre des troupes ukrainiennes dans le Donbass le jour dernier



Les militants ont lancé 52 attaques sur les positions des forces armées d'Ukraine dans la région d'ATO dans le Donbass au cours du dernier jour.

Ceci est signalé par le centre de presse ATO.

En direction de Mariupol, les militants ont utilisé des armes légères pour occuper des positions ukrainiennes près de Shyrokyne (20 km à l'est de Mariupol), Pavlopol, Krasnohorivka et Marinka. Les troupes d'ATO sont également tombées sous le feu de lance-grenades à l'extérieur (19 km au nord-ouest de Mariupol).

Dans la direction de Donbass, les militants soutenus par la Russie ont bombardé Avdiivka (18 km au nord de Donetsk), en utilisant un mortier de 120 mm, un lance-grenades et des armes légères.

En direction de Luhansk, les formations armées illégales ont utilisé des mortiers de 82mm et 120mm, des lance-grenades et des mitrailleuses pour capter des troupes ATO près de Krymske, Novooleksandrivka (65km à l'ouest de Luhansk), Novozvanivka (70km à l'ouest de Luhansk) et Troitske (69km à l'ouest de Luhansk).
avatar
Александр

Messages : 4602
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum