L'invasion Russe en Ukraine

Page 5 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  pyxous le Lun 10 Avr - 14:48



C'est un concours de boudins?
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 10 Avr - 14:49

Qui veut aller chez les tordus?
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Lun 10 Avr - 17:00

pyxous a écrit:

C'est un concours de boudins?
C'est bientôt Pâques : le défilé des cloches !!
avatar
Caduce62

Messages : 3570
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 10 Avr - 17:39

Ouaip et elle ne sont même pas belles Exclamation  Evil or Very Mad

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mar 11 Avr - 0:28

avatar
Caduce62

Messages : 3570
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 11 Avr - 9:37

J'ai déjà posté d'autres photos, ce n'est guère plus animé en journée . . .

Le rapport de l'OSCE: "Between the evenings of 7 and 8 April the SMM recorded more ceasefire violations in Donetsk region and fewer in Luhansk region"

ATO News: Situation Update, east of Ukraine as of morning, April 11, 2017

Le mardi 11 avril. DONBAS - Selon le centre de presse du quartier général de l'opération "anti-terrorisme" (ATO), l'ennemi a violé le cessez-le-feu pour 64 fois au cours des dernières 24 heures.

Cinq soldats ukrainiens ont été blessés.

L'ennemi a utilisé une artillerie de 122 mm, des mortiers de 120 mm, des lance-grenades, des mitraillettes lourdes et BMP près de Vodyane, des mortiers de 120 mm et des lance-grenades près de Novottockke, des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des mitraillettes lourdes près de Berezove, Marinka et Krasnohorivka, une grenade antichar Des lanceurs près de Hnutove et Hranitne, des mitraillettes lourdes et BMP près de Hnutove et Talakivka, des armes légères près de Shyrokyne.
Un tireur d'élite de l'ennemi ciblait les positions ukrainiennes près de Marinka.

Des militants ont attaqué les positions de l'ATO près de la mine Butivka avec des mortiers de 120 mm et des mitraillettes lourdes, près d'Avdiivka et Opytne avec des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des mitraillettes lourdes, près de Zaitseve, Pisky et Luhanske avec des lance-grenades et des mitraillettes lourdes, Kamianka avec des mitraillettes lourdes et petites
bras.

Les occupants ont tiré des mortiers de 82 mm sur des positions gouvernementales ukrainiennes près de Krymske et Katerynivka, des lance-grenades sur des positions près de Valuiske, Stanytsya Luhanska et le village de Donets, des armes légères sur des positions près de Lobacheve.


Les combattants pro-russes violent le cessez-le-feu dans tous les secteurs




Le plus grand nombre de violations du cessez-le-feu est enregistré dans le secteur de Marioupol, où les combattants pro-russes ont effectué 27 attaques contre les positions des militaires ukrainiens, dont 3 avec des armes lourdes.

Andriy Lysenko, porte-parole du ministère de la Défense, a confirmé cette information lors de sa conférence de presse quotidienne.

Les combattants ont déployé des armes légères et des mortiers à Krasnogorivka, des mortiers et des véhicules de combat à Novotroitske. Ils ont aussi attaqué les positions des militaires ukrainiens à Novomychaylivka, Novogrygorivka et Tchermalych, ainsi que, comme de coutume, à Pavlopil et Chyrokine.

Dans le secteur de Donetsk, des affrontements ont eu lieu dans l’arc de Svitlodarsk où les combattants ont utilisé des mortiers et des véhicules de combat, ainsi qu’à Zaytseve, Verchnotoretske et Horlivka. Les combats continuent à Avdiivka, ainsi qu’à la mine Boutivka et à l’aéroport de Donetsk. Au total, il y a eu 9 bombardements.

Dans le secteur de Lougansk, les combattants ont attaqué les positions des militaires ukrainiens dans le district de Stanytsya Louganska, dans le district de Novoaydar (Krymske et Novotochkivka), ainsi que dans le district de Popasna. Au total, 8 bombardements ont eu lieu dans le secteur de Lougansk.

Donbass: les rebelles ont arrosé l'est de l'Ukraine d'un feu d'artillerie lourde



La situation dans la zone de l'opération antiterroriste s'est détériorée. Au total, les forces armées de l'Ukraine ont enregistré 64 attaques ennemies, qui ont fait au moins cinq blessés, selon le centre de presse des forces ukrainiennes.

«En direction de Mariupol, l'ennemi a utilisé l'artillerie de 122 mm, des mortiers de 120 mm, des mitrailleuses lourdes, des lance-grenades et des véhicules de combat d'infanterie pour bombarder les points d'appui près de Vodiane. Les troupes de l'ATO près de Novotroitske sont tombées sous le feu des mortiers de 120 mm et des lance-grenades. Les combattants mercenaires russes ont ciblé les positions des défenseurs ukrainiens à proximité de Maryinka, Krasnogorivka et Berezove, utilisant des mortiers de 82 mm, des mitrailleuses lourdes et des lance-grenades de systèmes différents», indique le communiqué.

Au cours de la journée, cinq militaires ukrainiens ont été blessés.

27 000 [personnes] forcées d'assister à une «assemblée de mobilisation» dans l'oblast occupée Donetsk


Le 6 avril, «assemblée de mobilisation d'une journée» près du village Ternove occupé à l'est de Donetsk. Crédit: Youtube

Le 6 avril, les autorités d'occupation de la «République populaire de Donetsk» ont forcé 27 000 à assister à un rallye étrange à une gamme d'artillerie au milieu de nulle part, l'appelant «une assemblée de mobilisation» pour vérifier l'état de préparation des réservistes et les former.
The last pro-Ukrainian rally in Donetsk was violently broken up by so-called “pro-Russia militants” wielding baseball bats, iron bars and knives on 28 April 2014. After combined Russian-separatist troops wrestled a part of Donbas out of Ukrainian control, the only democratic mass rally took place a year later, on 15 June 2015, as about 500 residents of the Oktyabrskyi Market micro-district blocked the main street of Donetsk demanding “DNR head” Aleksandr Zakharchenko stop the war and withdraw military equipment from the neighborhood. The equipment was a particular source of concern, since it is used to shell Ukrainian strongholds, drawing return fire upon residential areas, and even shelling the houses on occupied territory for a “proper” TV picture. Zakharchenko promised to lodge the residents in a sanatorium but said there was no chance “to stop the war” or withdraw military hardware from the neighborhood.

Since summer 2014, all other Donetsk mass “protests”, “rallies”, “marches” were staged by the occupation authorities. To stage a “spontaneous protest” or “all-national rally” they send out attendance quotas to state-financed organizations and enterprises demanding a specific turnout for an event.

April 4: High-ranking official arrived from Russia?

On April 4, rumors that a high-ranking Russian curator was visiting the proxy “Donetsk people’s republic” were swirling. The building of the Donetsk Oblast Administration, where occupation authorities are lodged, was under enhanced security, and one of the central streets was blocked by the military:

English Lugansk @loogunda
09:03 #Donetsk: [forum] #Shevchenka Blvd blocked betw/non-ferrous metals institute and #Ulyanovoi Ave, the St blocked for cars & passers-by https://twitter.com/rjpthju5rjpthju/status/849150580736090112 …
2:03 PM - 4 Apr 2017

English Lugansk @loogunda
09:35 #Donetsk: [Lots of RU] in green in the whole city. Assault riflemen every 20m secure perimeter of RegAdm. #Shevchenka blocked near MGB https://twitter.com/HeleneHelene5/status/849148502823378944 …
1:59 PM - 4 Apr 2017

This usually happens when a high-ranking official arrives from Russia. The same security measures were taken in Luhansk a week before, on March 28, later Luhansk residents spotted a cortege heading to Russia with a police escort. Ukrainian media suggested that a Russian official who visited occupied Luhansk and Donetsk could be a puppet master of Russian-run “republics”, Russian presidential aide Vladislav Surkov.

April 5: Attendance quotas for a guaranteed turnout

A day before the “mobilization assembly” Donetsk “authorities” sent out an order for combat-fit men from 18 to 55 years old to “state”-funded organizations in Donetsk, Makiivka, Horlivka and other occupied cities.

One of Donetsk residents tells, “State employees and students were forced to attend by the administrations of the organizations. On the 5th of April, heads ordered to attend a meeting at 15:00 and announced the assembly there.”

Healthcare staff was also informed at their job location. Some individuals received personal draft notices.

A teacher of one of Donetsk colleges on condition of anonymity provided additional details, “They announced it a day before having said [the plans are] to clean up Savur-Mohyla [a hill with a Soviet memorial complex – YZ], all men from 18 to 55. But 17-year-olds went there too. All but the first-year students.

It is worth noting that on the next day Russian news agency Ruptly also mentioned Savur-Mohyla hill, “Up to 30,000 people, all over the age of 18, took part in a parade near Savur-Mohyla.” Actualy, the rally was held about 15 km away from the hill.


April 6: “Mobilization assembly”

On April 6, occupation authorities of Donetsk shuttled thousands of “reservists” to an artillery range south of Chystyakove (formerly Khartsyzk, east of Donetsk) for a staged rally called “a mobilization assembly of DNR reservists,“ head of DNR terrorist organization Aleksandr Zakharchenko stated that “27,000 of combat-fit men” have been mobilized, according to him the total “DNR army” end strength is 2 million, “all residents of the republic will defend it.“ Russian TV Channel Lifenews reported that “everyone who underwent general and special military training at a range in DNR would receive a weapon” to keep it at home. However, local residents who participated in the event denied claims about the weaponization, reportedly, only guards were armed.



English Lugansk @loogunda  
#Torez area @666_mancer "A flock of sheep and a shepard from #Severodvnsk, Russia"
10:49 PM - 6 Apr 2017

This so-called mobilization one-day military assembly was different from other rallies that the occupation authorities held in Donetsk Oblast. Previously, civilians were not involved in military mass events in Donetsk. They could be onlookers at parades in Donetsk or participate in civil rallies, but never participated in military events.


English Lugansk @loogunda
Apr06: Another video of pointless walks in fields near #Torez @666_mancer
3:57 PM - 7 Apr 2017
Ruptly called this civilian crowd a “huge DNR [‘Donetsk people’s republic’ – YZ] military parade”:



Photographs of the “military assembly”:
 
Bus columns bringing “reservists” to a military range amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
Public buses used to deliver “reservists” amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
“Mobilized” residents of Donetsk Oblast amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6. Photo: L!FE
 
“Mobilized” residents of Donetsk Oblast amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
“Mobilized” residents of Donetsk Oblast amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
“DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
“Mobilized” residents of Donetsk Oblast amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
“Mobilized” Donetsk medical students amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.
 
Aerial view of a military range near Chystyakove amid “DNR one-day military essembly” in Donetsk Oblast on April 6.

What for?
Here is a propagandist video published by so-called “ministry of information of DNR” following the results of the assembly:


The video draws upon one of the most widespread propaganda myths of the Russian-backed conflict in Donbas – the memory of the Great Patriotic War, as World War II is called in Russia, which plays a key role in Russia’s expansionist policy. It equates “DNR reservists” to the Soviet military in World War II, contrasting both to the modern Ukrainian nationalist Azov battalion, which the video equates to the 14th Division of the SS. Nazi Germany created the military formation mostly from Ukrainian volunteers amid WWII. In the video leader of the terrorist “republic” Aleksandr Zakharchenko summarizes the reason why thousands of civilians were herded in the middle of nowhere:
“Every day the Kyiv junta says that sooner or later they will sweep away all of us, and occupy [our land]. Every day the Ukrainian mass media tell how brave Ukrainian army has to kill us all. And today on this field we have shown them all that not only our army is fighting in the Donbas, but the entire people are fighting in the Donbas,” Zakharchenko said. 
Zakharchenko did not specify how the gathering of civilians in a field could show that “the entire people is fighting.”

So-called DNR defense minister Vladimir Kononov said that the assembly was aimed at “checking the combat readiness of the reservists in case if Ukrainian forces would attempt to commit a perfidious attack on the Donbas.”  His deputy Eduard Basurin explained that the job was to train 27,000 reservists “in the event of a large-scale aggravation of the situation in the Donbas.” They both didn’t specify what kind of training got the unarmed participants standing in a field all day.

Can civilian reservists without a military background be useful for military purposes? Hardly. In fact, the “DNR military assembly” could be the first human shield drills in the occupied territory of the Donbas. The “authorities” could have held this rally to show how fast they can gather obedient local residents to shield themselves from Ukrainian army.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 11 Avr - 10:32



L'OSCE. Les moniteurs de la Mission spéciale de surveillance de l'OSCE (SMM) déclarent que le nombre d'attaques dans le Donbass a diminué de 20 pour cent en avril, a déclaré Alexander Hug, premier surveillant adjoint de l'OSCE SMM. Hug a déclaré que le nombre d'attaques de mortier et de chars ainsi que l'utilisation d'armes interdites avaient considérablement diminué, tel qu'indiqué par les observateurs de l'OSCE.
  
Échange de prisonniers. Les militants de Donbass ont confirmé l'emplacement de seulement 50 otages parmi les 121 listés par l'Ukraine. Côté ukrainien, il est conscient des endroits où se trouvent 70 otages, y compris civils et militaires, a déclaré Iryna Gerashchenko, représentant de l'Ukraine au sous-groupe humanitaire au sein du Trilateral Contact Group. Pour rappeler, les militants soutenus par la Russie demandent de libérer 600 personnes parmi lesquelles sont ceux qui n'ont rien à voir avec le conflit dans Donbass et ceux qui ne souhaitent pas être échangés.


Life in "DPR" et "LPR"

Seized companies owned by Akhmetov. Effective March 16, 2017 Metinvest group of companies owned by oligarch Rinat Akhmetov terminated contracts with workers of the companies that remained in the uncontrolled areas of Donetsk and Luhansk regions. According to Metinvest out of more than 20 thousand workers in the uncontrolled areas just a little bit more than 400 persons agreed to move to work to other facilities of the group.


Forced mobilization in the “DPR”. “DPR” militants do not let out of the territories that they control men who do not have a certificate issued by the local “military enlistment office” confirming that the person has undergone “military registration”. According to the local group “Debaltseve online” the certificate is being requested both on exit to Russia as well as on exit to the Ukraine-controlled areas.  

 

Administrators of online group mention that de-facto authorities intend gathering the students and workers of the state-owned companies aged 18-55 for forced “training” in trenches. “Mobilization” is likely to touch upon the workers of other companies in the occupied areas. 




“Anniversary” of “LPR” marked. Three years ago, on April 6, premises of the Luhansk office of Ukraine’s Security Service were seized. Next day, the people in control of the office recorded a video calling to hold a referendum, otherwise threatening with “open confrontation”. Currently some “LPR” “officials” call the seizure of the premises of the Security Service the day when the “Luhansk People’s Republic” was founded.   





Valeriy Bolotov, first leader of the “LPR” died on January 27, 2017 of a heart attack in his Moscow apartment. One of the versions says he was poisoned. Gennadiy Tsypkalov, one of the persons behind the seizure of premises of Ukraine’s Security Service, second “prime-minister” of the “LPR” was detained in September 2016 and charged with attempting to make a “coup” in the “LPR”. He was found dead in Luhansk prison in September 2016. His ally Oleksiy Karyakin, former “head” of the “LPR parliament” claims that the presumed suicide of Karyakin was staged.    
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 11 Avr - 18:04

Les occupants profitent du cessez-le-feu pour renforcer leurs positions



Selon le Service de renseignement de l’Ukraine, les troupes d’occupation russes profitent du cessez-le-feu pour renforcer leurs positions.

Les combattants continuent de déployer des systèmes d’artillerie de calibre 122 mm dans le secteur de Marioupol, en violant une fois de plus le régime du cessez-le-feu qui était censé  entrer en vigueur le 1 avril 2017.

Cette information est communiquée par le service de presse du Service de renseignement auprès du  ministère de la Défense.
«Les unités d’occupation russes ne respectent pas les accords sur le cessez-le-feu et continuent d’attaquer les positions des militaires ukrainiens. Dans le secteur de Maripoupol, ils recommencent à utiliser des systèmes d’artillerie de calibre 122 mm ».

En outre, le Service de renseignement informe que les combattants pro-russes profitent du fait que les militaires ukrainiens respectent le cessez-le-feu pour renforcer leurs positions le long de la ligne de démarcation en réapprovisionnant leurs stocks  de munitions, en renforçant les fortifications existantes et en construisant de nouvelles fortifications, notamment pour les véhicules de combat lourds.

Bon, rien que de logique, l'Ukraine en fait autant.

Mais:

Les combattants tirent sur une école à Mariinka



Ce matin, les combattants ont tiré sur Mariinka dans la région de Donetsk.

Vyatcheslav Abroskine, chef de la police de la région de Lougansk, l’a posté sur sa page Facebook.

« Les combattants tirent sur une école à Mariinka. Les éléves de l’école №2, ont été obligés d’interrompre leurs cours pour se réfugier dans un abri».

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 12 Avr - 10:52

Le rapport de l'OSCE: "The SMM observed more ceasefire violations in Donetsk but fewer in Luhansk region"

De nouveau un "Spot Report": les cons ont tiré sur un drone de l'OSCE à Staryi Aidar (région de Lugansk).

24 heures dans le Donbass: 45 attaques ennemies et des tirs incessants en toutes directions

Cessez-le-feu on disait. Embarassed



La situation dans la zone de l'opération antiterroriste reste tendue. Au cours du mardi 11 avril, les forces d'occupation russes ont effectué 45 attaques contre les positions des forces ukrainiennes en toutes directions, selon le centre de presse de l'ATO.

Le feu des mortiers de 82 mm, des canons antiaériens ZU-23-2, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes a frappé les positions des défenseurs de Maryinka. Les fusiliers marins ukrainiens près de Vodiane ont subi des tirs de lance-grenades, de véhicules blindés et de mitrailleuses lourdes. Shyrokyne a subi des attaques armées aux véhicules de combat d'infanterie.

Les combattants mercenaires russes ont ciblé les points d'appui des défenseurs ukrainiens à proximité de Berezove, utilisant des mitrailleuses lourdes et des armes d'infanterie. Les snipers ennemis ont augmenté l'intensité de leurs attaques contre Maryinka, Vodiane, Novotroitske et Krasnogorivka.

«En direction de Donetsk, les rebelle pro-russes pilonnaient aux mortiers de 120 et 82 mm Opytne. Avdiivka a été couverte de tirs de mortiers de 82 mm, de lance-grenades de systèmes différents et de canon antiaérien ZU-23-2. Les positions près de Verhniotoretske sont tombées sous le feu des lance-grenades antichar», indique le communiqué.

En direction de Louhansk, les forces pro-russes bombardaient Crymske utilisant des mortiers de 120 mm, ainsi que des lance-grenades antichar. Le feu des véhicules blindés et des lance-grenades a couvert les positions près de Novooleksandrivka.

Selon le centre de presse des forces ukrainiennes, au total, il y a eu 45 attaques contre nos positions. Cinq militaires ukrainiens ont été blessés.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mer 12 Avr - 14:28

Occupied Donbas risks becoming like South Ossetia

Article by: Vitaliy Portnikov

Russian-controlled South Ossetia held so-called “presidential elections” on April 9. Observers and journalists — only Russian ones, of course — came to the self-proclaimed “republic.” However, even the Russian reports from the “republic” leave no doubt about the poverty and devastation that exists only a few dozen kilometers from Tbilisi. But the main issue is the lack of choice that no “elections” can mask.

In South Ossetia today only a third of its prewar population has remained. Georgians were expelled as a result of the ethnic cleansing carried out  by the occupiers and their accomplices. There is nothing to do for the remaining Ossetians in their “republic.” Most of them work and live in neighboring Russia. But even those who have remained would like to have the right to choose their own future.

In 2011, Moscow had already chosen their future president — General Anatoly Bibilov,  who is now known in Ukraine for his contacts with the Donbas militants and his constant travels both to the “people’s republics” and to Crimea.

However, unexpectedly for Moscow and the Tskhinvali government, the opposition candidate Alla Dzhioyeva won the “presidential elections.” When the authorities refused to recognize her victory, people began to protest — the so-called “snow revolution.” But the residents of South Ossetia were not able to defend their right to free elections. After all, such things are not so simple in the occupied “republic.” The results of the “elections” were cancelled, and Alla Dzhioyeva was not allowed to participate in the new “elections.” Leonid Tibilov, a KGB alumnus, became “president.” Incidentally, the self-proclaimed Abkhazia is also headed by an alumnus of the KGB. As is Russia itself. Coincidence? I don’t think so.

This transformation of a poor, hopeless region into the property of the next Russian security operative  is the fate awaiting any territory occupied by Russia. If the occupied part of the Donbas is not liberated soon, Vladimir Putin will sooner or later “gift” it to some representative of state security. Elections will become fiction, there will be no development, and most of the residents will go to Ukraine or Russia. And the ones who remain will languish in poverty and despair.

It simply will become South Ossetia.

Translated by: Anna Mostovych
Source: Radio Svoboda
avatar
Caduce62

Messages : 3570
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 13 Avr - 8:31

L'Ukraine s'emploie à ce que ça n'arrive pas.

Il y a trois ans à Minsk, accord sur un cessez-le-feu complet (signé à 10h du matin).



Le rapport du jour de l'OSCE: "The SMM observed more ceasefire violations in Donetsk but fewer in Luhansk region"

Un soldat ukrainien tué dans une attaque de mortier contre la mine de charbon de Butivka

Les forces militaires hybrides de la Russie continuent de violer le cessez-le-feu dans le Donbass dans l'Ukraine orientale; Un soldat ukrainien a été tué dans une de ces récentes attaques contre la mine de charbon Butivka, une installation abandonnée, qui reste la position la plus forte de l'armée ukrainienne près de l'aéroport de Donetsk en ruine.

Butivka abandonnée reste la position la plus forte de l'armée ukrainienne près de l'aéroport de Donetsk en ruine / Photo de UNIAN

"Un soldat d'une brigade mécanisée dont l'unité a accompli des tâches dans le secteur de Donetsk a été tué dans une attaque contre les forces de l'Opération antiterroriste (ATO) près de la mine de charbon de Butivka, qui a été montée par l'ennemi avec l'utilisation de Des mortiers de 120 mm et 82 mm ", a déclaré mercredi soir le centre de presse du siège de l'ATO.

Depuis le début du mercredi 12 avril, les occupants ont violé le cessez-le-feu 52 fois, y compris avec l'utilisation d'armes lourdes.

Ils ont utilisé des mortiers de 120 mm et 82 mm pour occuper des positions ukrainiennes près des villages de Hnutove et Vodiane en plus de Butivka. Les villes de Maryinka et Avdiyivka sont également tombées sous un feu de mortier de 82 mm, a-t-il déclaré.


Trump décrit la situation dans le Donbass comme "fou"

La réunion du Groupe de contact trilatéral a commencé à Minsk




La réunion du Groupe de contact trilatéral ayant pour but de trouver un réglement pacifique de la situation dans le Donbass a commencé à Minsk.

Darka Olifer, attaché de presse de Léonid Koutchma, représentant de l’Ukraine au sein du groupe, l’a annoncé sur sa page Facebook.

«La réunion du Groupe de contact trilatéral sur le réglement pacifique de la situation dans le Donbass a commencé à Minsk », a-t-elle noté.

Léonid Koutchma est arrivé à Minsk pour participer à cette réunion.

Le groupe de contact trilatéral abordera la libération des otages et  les questions de sécurité dans le Donbass.

À Horlivka, les unités de milice populaire sont composées de mineurs



Les unités de milice populaire à Horlivka sont composées des habitants locaux, y compris des mineurs.

Cette information a été communiquée par Dmytro Tymtchouk, chef du projet «Résistance par l’information », via Facebook.

«À Horlivka, les unités de la milice populaire sont composées dans le but de «défendre l’ordre publique» ; «éduquer la jeunesse de manière patriotique» et «assurer la défense civile ». Ces unités sont composées des habitants locaux, y compris des mineurs », a précisé Tymtchouk.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 13 Avr - 9:36

Donbass: les rebelles ont effectué plus de 60 bombardements, un soldat ukrainien a été tué



La situation dans la zone de l'opération antiterroriste (ATO) s'est détériorée. Au total, les forces armées de l'Ukraine ont enregistré 61 attaques ennemies, qui ont fait un mort et au moins deux blessés, selon le centre de presse des forces ukrainiennes.

«La direction de Mariupol reste l’épicentre des affrontements dans l’est de l’Ukraine. L'ennemi a utilisé des mortiers de 120 et 82 mm, des mitrailleuses lourdes, des lance-grenades de systèmes différents et des véhicules de combat d'infanterie pour bombarder les points d'appui près de Vodiane. Les combattants mercenaires russes ont attaqué les positions des défenseurs ukrainiens à proximité de Maryinka, utilisant des mortiers de 82 mm, des mitrailleuses lourdes et des lance-grenades de systèmes différents. Les troupes de l'ATO près de Shyrokyne sont tombées sous le feu des véhicules de combat d'infanterie et des armes légères. Les snipers ennemis ont également ouvert le feu sur les défenseurs de Vodiane», indique le communiqué.

En direction de Louhansk, les forces d'occupation russes ont utilisé des mortiers de 82 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes pour lancer des attaques multiples contre les troupes des forces ukrainiennes près de Novooleksandrivka. Le feu des véhicules de combats d’infanterie a couvert les positions près de Crymske. Les défenseurs de Katerynivka ont subi des tirs de lance-grenades de systèmes différents.

Au cours de la journée, un militaire ukrainien a été tué et au moins deux autres ont été blessés.

Les ministres des Affaires Étrangères de l’Ukraine et de la Géorgie ont convenu leurs positions pour mieux résister à l’agression russe



Pavlo Klimkine, ministre des Affaires Étrangères de l’Ukraine et Miheil Dzhanelidze, ministre des Affaires Étrangères de la Géorgie se sont accordés sur leurs positions dans le «Partenariat oriental » et la résistance à la propagande russe.

Cette information a été communiquée par le service de presse du ministère des Affaires Étrangères de l’Ukraine.

«Lors de sa visite de travail à Varsovie, Pavlo Klimkine, ministre des Affaires Étrangères de l’Ukraine et Miheil Dzhanelidze, ministre des Affaires Étrangères de la Géorgie ont condamnés la politique agressive de la Fédération de Russie, qui viole de manière brutale le droit international et crée des menaces pour la sécurité internationale », peut-on lire dans le communiqué.

Pavlo Klimkine a confirmé qu’il se rendrait en Géorgie prochainement.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 13 Avr - 14:37

Enfin, un article correct qui ne vient (évidement pas) de sputnik ou autre Néant.

Trois ans de guerre dans l'Est de l'Ukraine, aucune paix en vue


Des soldats rechargent leurs armes lors d'une période de répits.
PHOTO ANATOLII STEPANOV, ARCHIVES AFP

L'Ukraine entre jeudi dans la quatrième année d'un conflit meurtrier avec les rebelles prorusses dans l'Est, qui s'est transformé au fil d'accords de paix et trêves successives en un conflit gelé sans perspective de règlement à l'horizon.

Depuis avril 2014, le conflit a causé la mort de plus de 10 000 personnes: un bilan humain que nul en Ukraine n'aurait pu imaginer lorsque le soulèvement pro-européen du Maïdan débouche sur la destitution du président prorusse Viktor Ianoukovitch.

Dans la foulée, l'Ukraine assiste impuissante à l'annexion par Moscou de sa péninsule de Crimée, puis à la prise de contrôle début avril par des manifestants prorusses des bâtiments officiels à Donetsk et Lougansk, dans l'est du pays.

Ces manifestants, qui s'opposent aux nouvelles autorités pro-européennes, laissent vite place à des milices séparatistes, et Kiev déclenche le 13 avril une «opération antiterroriste» pour reprendre le contrôle des zones rebelles.


La Russie, qui dément toute ingérence, affirme qu'il s'agit d'un conflit interne à l'Ukraine. Tout juste reconnaît-elle que des «volontaires» russes sont partis de leur propre souhait prêter main-forte aux rebelles luttant contre le nouveau gouvernement.

Ce conflit, le seul en cours sur le continent européen, provoque une grave crise entre la Russie et l'Ukraine, deux pays historiquement «frères», mais aussi une nouvelle Guerre froide entre la Russie et les Occidentaux, qui décrètent une série de sanctions contre Moscou.

Pas de règlement politique

Dès le lendemain de son élection en mai 2014, le président ukrainien Petro Porochenko promet que la reconquête de l'Est du pays «ne durera pas plus que deux ou trois mois». «Cela devrait durer quelques heures», lance-t-il.

Mais trois ans de conflit ont mis en lumière l'incapacité de Kiev à reconquérir les territoires contrôlés par les séparatistes. L'armée ukrainienne, mal équipée et mal préparée, a connu plusieurs défaites cinglantes après des succès initiaux.

En août 2014, près de 360 de ses soldats sont ainsi tués à Ilovaïsk. En janvier 2015, après neuf mois de combats acharnés, l'aéroport de Donetsk passe sous contrôle rebelle, tout comme en février de la même année le noeud ferroviaire stratégique de Debaltsevé.

Sur le front diplomatique, Kiev et les séparatistes signent en 2014 à Minsk, avec la participation de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), un accord traçant les grandes lignes d'un règlement politique.

Cet accord est réaffirmé par Kiev et les rebelles en février 2015, à la suite d'une médiation franco-allemande et en présence du président Vladimir Poutine. Surnommé «Minsk 2», il donne naissance à de nombreux cessez-le-feu, rendus à chaque fois caduques par des affrontements le long de la ligne de front, devenue gelée de facto.

Une succession de trêves permettent malgré tout en 2016 de considérablement réduire les violences, même si des flambées soudaines continuent d'alourdir le bilan du conflit. La dernière en date a fait en février une trentaine de morts à Avdiïvka, une ville industrielle sous contrôle de Kiev.

Crise économique

Outre son lourd bilan humain, le conflit a également plongé l'Ukraine dans une profonde crise économique. Déjà mal en point avant le soulèvement du Maïdan, l'économie ukrainienne est portée à bout de bras par le Fonds monétaire international (FMI) qui lui a accordé en 2015 un plan d'aide de 17,5 milliards de dollars US.

En récession depuis deux ans, minée par la corruption, l'économie du pays doit aussi désormais faire face aux conséquences du blocus des échanges avec l'Est, parmi lesquels, stratégiques, ceux de charbon.

Ce blocus, décidé en mars par Petro Porochenko après le blocage par des militants nationalistes de trains de marchandises entre Kiev et les zones séparatistes, force l'Ukraine à trouver d'autres sources d'approvisionnement en énergie que le bassin minier de l'Est.
Kiev «ne facilite pas la tâche à l'Est, s'il veut faire à nouveau partie de l'Ukraine», regrette auprès de l'AFP un diplomate occidental, sous couvert d'anonymat.

La Russie ne changera pas non plus d'approche face à l'Ukraine, qu'elle souhaite garder sous son influence, estiment les experts.

«Aussi longtemps que le gouvernement actuel restera en place en Russie, il sera difficile pour eux de laisser partir l'Ukraine», juge ainsi Lilia Chevtsova, du centre de réflexion Chatham House à Londres.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Sam 15 Avr - 9:25

Le rapport de l'OSCE: "The SMM observed more ceasefire violations both in Donetsk and Luhansk region"

Le bilan de l’ATO : deux militaires ont été blessés



Pendant les dernières 24 heures dans la zone du conflit à l’est de l’Ukraine, aucun militaire ukrainien n’a été tué, cependant 2 militaires ont été blessés.

Cette information est confirmée par Andriy Lysenko, porte-parole du ministère de la Défense ukrainien.

«Heureusement, aucun militaire ukrainien n’a été tué pendant ces dernières 24 heures. En revanche, deux militaires ont été blessés », a précisé Andriy Lysenko.

Une escalade important dans le secteur de Marioupol : l’ennemi utilise des armes lourdes



Dans le secteur de Marioupol, la situation s’est aggravée, l’ennemi se met à utiliser des armes lourdes.

Cette information a été confirmée par Anfriy Lysenko, porte-parole du ministère de la Défense.

«L’ennemi a faire revenir des armes lourdes sur la ligne de démarcation et les utilise de manière très active. Les tirs de mortiers ont eu lieu à Talakhivka, Gnoutove, Chyrokine. Des tirs de mortiers et des systèmes d’artillerie ont été utilisés à Vodyane », a déclaré Lysenko. Au total, 43 bombardements ennemis ont eu lieu dans le secteur de Marioupol, dont 6 avec des armes lourdes.

Dans le secteur de Donetsk, les affrontements principaux ont eu lieu à Kamyanka et à l’aéroport de Donetsk. À Avdiyivka et à Oprosne, l’ennemi tire avec des mortiers. Des attaques ont eu lieu également dans l’arc de Svitlodarsk et à Zaytseve. Au total,  19 bombardements ont eu lieu dans le secteur de Donetsk, dont 5 avec des armes lourdes.

La situation reste beaucoup plus calme dans le secteur de Lougansk ou l’ennemi n’a attaqué que 3 fois, 1 fois dans le district de Stanytsya louganska et 2 fois dans le district de Popasna.

La commission de la Rada a rejeté un projet de loi sur les territoires occupés



La commission de la Rada sur la construction d’État, la politique régionale  et les gouvernements locaux a rejeté le projet de loi №3593 «Sur les  territoires temporairement occupés de l’Ukraine ».

C’est Lubomyr Zoubatch, chef du groupe de travail, ayant rédigé ce projet de loi, qui a annoncé cette décision de la commission.

«Fort malheureusement, je n’ai entendu aucune remarque de la part de la commission. Ses membres, les députés ukrainiens du Bloc de Petro Porochenko et du Front populaire ont expliqué le rejet du projet de loi par des raisons formelles : «nous n’avons pas eu le temps de e lire », «nous ne comprenons pas le texte » etc. Cependant, je vous promets que prochainement, nous allons élaborer un nouveau projet», a précisé Zoubatch.

Iryna Gerachtchenko, première adjointe du président de la Rada, a déclaré que le projet de loi «Sur les territoires temporairement occupés », proposé par le groupe de travail et le parti Samopomitch prévoit une suppression des accords de Minsk.

«Lisez cette loi sur les territoires occupés. L’objectif clé de cette loi est de supprimer les accords de Minsk et offrir le Donbass à Poutine. Si quelqu’un a vraiment envie d’offrir quelque chose à Poutine, qu’il lui offre sa maisonnette douillée à Lviv, ce serait très sage », a souligné Iryna Gerachtchenko.

Le projet de loi №3593 «Sur les territoires temporairement occupés » a été enregistré par un groupe de députés, notamment des représentants des factions Samopomitch et Batkivchtchyna en novembre 2016. À l’époque, les députés du département d’experts de la Rada avaient analysé le texte et prononcé à son encontre des conclusions insatisfaisantes.

"une suppression des accords de Minsk": ne pas perdre de vue que ce serait un retour à la guerre complète . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 16 Avr - 16:07

Pour une fois, un aspect "pratique". En hommage à mes collègues ukrainien d'UkrEnergo chez qui j'ai travaillé:

Dans l'est de l'Ukraine, ils risquent leur vie pour rallumer la lumière

Quatre lignes électriques, vitales pour l'usine et pour éclairer la ville, traversent la ligne de front depuis une centrale thermique située en territoire rebelle.


Avdiïvka © REUTERS

Les deux hommes, employés de la plus grande usine d'Avdiïvka, risquent leur vie pour trouver et réparer les lignes électriques endommagées par les combats, qui plongent régulièrement dans l'obscurité cette ville industrielle située sur la ligne de contact entre forces de Kiev et séparatistes prorusses.

"Quand je vois les lumières des bombardements en direction d'Avdiïvka, je commence à compter les secondes avant que le courant ne saute", raconte Rouslan Kolessov, 45 ans, responsable des transports au sein de la centrale à charbon de la ville, qui l'alimente en électricité.

"Je peux déterminer où les obus vont tomber avec une précision de 200 mètres uniquement en observant leur durée et leur bruit", assure-t-il.

Contrôlée par l'armée ukrainienne, Avdiïvka et l'usine où travaille Rouslan sont régulièrement victimes des combats entre les deux belligérants, leurs positions n'étant séparées que par quelques centaines de mètres.

Quatre lignes électriques, vitales pour l'usine et pour éclairer la ville, traversent la ligne de front depuis une centrale thermique située en territoire rebelle.
Cela signifie que des dizaines de kilomètres de câbles sont souvent endommagés par les combattants. C'est à ce moment que Rouslan, Oleksandre et leur équipe interviennent.

"L'usine est le coeur de la ville. Elle fournit tous les résidents d'Avdiïvka en lumière et en chauffage. S'ils interrompent l'approvisionnement en électricité de l'usine, toute la ville est sans lumière", explique Rouslan.

Interrogatoire

Avant que les équipes techniques ne puissent même atteindre les lignes électriques, Rouslan et ses collègues doivent obtenir de l'armée ukrainienne et des rebelles qu'ils arrêtent temporairement leurs tirs.

"Nous commençons seulement quand les deux camps nous assurent un 'couloir de sécurité'. Mais si les deux camps le promettent, cela ne veut pas dire que nous ne serons pas pris sous le feu", explique-t-il.

En 2015, des membres de l'équipe furent arrêtés à l'un des point de contrôle rebelle. Pris pour des "saboteurs", on leur banda les yeux avant de les embarquer pour un interrogatoire. Après quelques heures tendues, ils furent relâchés quand les séparatistes comprirent qui ils étaient.

Récemment, l'armée ukrainienne les a fourni en casques en kevlar et gilets pare-balle mais les membres de l'équipes sont réticents à les porter, préférant leurs casques en plastique et craignant avant toute chose d'être pris pour des combattants.

"Quand on porte un gilet pare-balle kaki, c'est compliqué d'expliquer que nous ne sommes pas des saboteurs", précise Oleksandre Korovan, 37 ans.

'Comme des fourmis'

Certains dans l'équipe expliquent qu'ils ont perdu toute sensation de danger lorsqu'ils partent en mission, alors que l'Ukraine entre dans sa quatrième année d'une guerre sanglante qui a fait plus de 10.000 morts.

Mais Oleksandre et d'autres chauffeurs continuent à tirer au sort pour décider lequel d'entre eux risquera sa vie lors de la prochaine expédition.
"On ne peut compter que sur son intuition dans notre travail", raconte Oleksandre, père de deux enfants. "Cela fait peur à chaque fois".

Les hommes ne reçoivent pas de compensation salariale pour les risques qu'ils prennent mais assurent ne pas avoir l'intention de changer de travail.

"Notre ville et notre usine sont comme une grande fourmilière", décrit un autre conducteur, Sergueï. "Ils essaient de détruire notre fourmilière avec des bombardements mais nous, comme des fourmis, nous réparons tout, nous ramenons la lumière et ça continue à vivre".

AFP

En savoir plus sur:

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 17 Avr - 23:39

Quelques titres:

Les combattants pro-russes continuent de violer le cessez-le-feu



Le bilan de l’ATO : deux militaires ukrainiens ont été blessés


Andriy Lysenko

L'OSCE: la situation dans le Donbass pourrait s’aggraver à n’importe quel moment



Le Pape: que Dieu aide l’Ukraine



Le Pape François a fait sa bénédiction Urbi et Orbi pour Pâques, en évoquant l’Ukraine.

Le message du Pape est cité par la Radio Vatican.

En souhaitant une joyeuse Pâques à tous les fidèles, le Pape a proclamé son soutien à tous ceux «qui travaillent activement pour apporter du soulagement et de la joie à la population civile en Syrie », a parlé des chrétiens du Soudan, de la Somalie et de la RDC, et a terminé son discours en donnant une bénédiction pour l’Ukraine.

«Que le Bon Pasteur aide l’Ukraine qui reste opprimée par un conflit sanglant, à trouver un accord et qu’il accompagne des initiatives, dont l’objectif est de soulager la douleur de ceux qui souffrent des conséquences de ce conflit », a déclaré le Pape.

Il a déclaré aussi que le «Seigneur soutien ceux qui ont été forcés de quitter leurs maisons à causes des conflits armés, des attentats.... ».

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mar 18 Avr - 13:02

Des oeufs pour les séparatistes Laughing


avatar
Caduce62

Messages : 3570
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 18 Avr - 13:14

Je préfère nettement la 2e image à la 1ère... flower
avatar
Krispoluk

Messages : 4168
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 18 Avr - 15:18

Pourtant, ils la méritent . . . Twisted Evil

Le Kremlin exige le renforcement de la propagande russe dans le Donbass



Les coordinateurs russes des combattants pro-russes dans le Donbass exigent d’amplifier la propagande anti-ukrainienne sur le territoire contrôlé par le gouvernement de l’Ukraine, surtout dans les régions de Lougansk et de Donetsk.

Cette information est communiquée par Dmytro Tymtchouk, chef du groupe «Résistance de l’information».

«Les coordinateurs russes qui dirigent les «administrations » des chefs des LDNR ont annoncé que l’administration du président de la Fédération de Russie exige le renforcement de la propagande d’information sur les territoires contrôlés par le gouvernement ukrainien, en ciblant notamment les habitants des régions de Donetsk et de Lougansk, et en utilisant des médias et des réseaux sociaux contrôlés par les séparatistes ».

Selon Tymtchouk, les sujets clés de la propagande sont : « les réalisations du Programme humanitaire pour la réunion du peuple du Donbass, la situation socio-économique négative sur le territoire contrôlé par Kiev, le mécontentement grandissant des militaires ukrainiens envers les actions de leur commandement et du gouvernement ukrainien en général ».

Il affirme que quelques groupes supplémentaires d’«experts » russes arriveront bientôt dans le Donbass occupé pour mieux remplir les objectifs fixés par le Kremlin.

Un des exemples:

L’Ukraine dément la désinformation diffusée par les séparatistes sur l’utilisation d’armes chimiques



La partie ukrainienne dans le Centre commun de contrôle et de coordination du cessez-le-feu informe que les médias séparatistes publient des informations mensongères où ils accusent l’Ukraine de violer le droit international concernant l’utilisation des armes chimiques.

Cette information est parue sur la page Facebook du centre de presse de l’état-major de l’opération anti-terroriste.

«Ainsi, le 17 avril, le site «Centre d’information de Lougansk » a publié la déclaration d’Andriy Moroctchko, représentant de la «milice populaire » de la soi-disant République populaire de Lougansk, titrée «Les Forces armées régulières ukrainiennes gardent des substances toxiques dans des entrepôts du district de Stanytsya Louganska». Cette information ne correspond pas à la réalité car, le 13 janvier 1993, le gouvernement de l’État ukrainien a signé la Convention sur l’interdiction d’élaborer, produire, rassembler et utiliser des armes chimiques et s’est engagé à détruire ses stocks », d’après le communiqué.

Le Centre commun de contrôle et de coordination du cessez-le-feu souligne également que « Contrairement à la Fédération de Russie et ses adjoints représentés par les unités illégales armées des LDNR, l’Ukraine a tenu ses engagements, ainsi que des engagements dans le cadre de la Convention sur l’interdiction d’élaborer, produire, rassembler et utiliser des mines anti-personnelles comme un outil de lutte armée».

24 heures dans le Donbass: 32 attaques contre les positions des forces ukrainiennes



La situation dans la zone de l'opération antiterroriste (ATO) continue à s'aggraver. Les forces d'occupation russes violent le cessez-le-feu et tirent sur nos positions en toutes directions. Au total, au cours du lundi dernier, l'adversaire a effectué 32 attaques contre les défenseurs ukrainiens. Un militaire ukrainien a été blessé, selon le centre de presse de l'ATO.

«La direction de Prymorsk est devenue l'épicentre des attaques ennemies. Le feu des mortiers de 120 mm et des véhicules de combats d'infanterie a frappé les défenseurs de Novogrygorivka. Les positions des fusiliers marins ukrainiens près de Vodiane ont subi des tirs de véhicules de combats d'infanterie, des lance-grenades antichar et des mitrailleuses lourdes. Les rebelles pro-russes ont ouvert le feu aux mortiers de 82 mm sur Tchermalyk. Pavlopil, Shyrokyne et Talakivka ont également subi des tirs multiples aux armes d'infanterie et aux lance-grenades de systèmes différents. Les snipers des forces terroristes russes ont intensifié leurs attaques contre les défenseurs de Maryinka», indique le communiqué.

L'état-major des Forces armées de l'Ukraine informe qu'en direction de Donetsk, les positions près d'Avdiivka se sont trouvées prises sous le feu des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des mortiers de 82 mm. Les combattants mercenaires russes ont aussi ouvert le feu nourri aux lance-grenades antichar, aux mitrailleuses lourdes et aux armes légères sur les points d'appui dans le secteur de la mine Boutivka et Kamyanka.

En direction de Lougansk, les rebelles ont arrosé Katerynivka d'un feu nourri de lance-grenades automatiques et de mortiers de 82 mm. Les points d'appui à proximité de Novooleksandrivka sont également tombés sous les tirs de lance-grenades antichar.

Au cours de la journée, un militaire ukrainien a été blessé.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 19 Avr - 9:34

Le rapport de l'OSCE: Plus de violation du cessez-le-feu.

Donbass: la ville d'Avdiivka sous le feu nourri des lance-grenades et des mitrailleuses



La situation dans la zone de l'opération antiterroriste (ATO) reste tendue. Au cours du mercredi 18 avril, les forces terroristes russes ont continué de pilonner les positions des forces ukrainiennes. Au total, ils ont effectué 35 attaques armées, selon le centre de presse de l'ATO.

«Le plus grand nombre d'attaques a été enregistré en direction de Prymorsk, où les rebelles tiraient aux mortiers de 82 mm, aux lance-grenades antichar et aux mitrailleuses lourdes sur les points d'appui à proximité de Krasnogorivka. Les positions ukrainiennes près de Vodiane et Gnoutove ont subi des tirs de lance-grenades de systèmes différents, de mitrailleuses lourdes et de véhicules de combats d'infanterie», indique le communiqué.

En direction de Donetsk, les forces d'occupation russes ont utilisé des lance-grenades de systèmes différents et des mitrailleuses lourdes près de Kamyanka, Avdiivka et Zaitseve. Le feu des mitrailleuses lourdes a aussi frappé les positions des forces ukrainiennes près de Pisky et Opytne.

En direction de Louhansk, les rebelles pro-russes ont ouvert le feu aux lance-grenades automatiques, aux mortiers de 120 et 82 mm sur les points d'appui près de Katerynivka. Les positions près de Crymske ont subi les tirs multiples de mortiers ennemis. Les défenseurs ukrainiens à Stanytsia-Louhansk se sont trouvés pris sous le feu des armes d'infanterie.


L'état-major des forces ukrainiennes a informé que deux défenseurs ukrainiens ont été blessés au cours des attaques ennemies du mercredi.

Le secteur de Marioupol reste le théâtre d’affrontements



Durant les dernières 24 heures, les occupants russes restent très actifs dans le secteur de Marioupol où ils utilisent des armes légères et des mortiers.

Cette information est communiquée par Olexandre Moutouzyanyk, porte-parole du ministère de la Défense ukrainien.

«Le secteur de Marioupol reste le théâtre d’affrontements. L’ennemi utilise des armes légères pour tirer sur les positions des militaires ukrainiens à Mariyinka, Tchermalych et Chyrokine, des fusils de précision à Talakhivka et Vodyane et des mortiers à Volnovakha, Tchermalych et Pavlopil », a dit Moutouzyanyk.  Au total, 24 bombardements ont eu lieu dans le secteur de Marioupol, dont 3 avec des mortiers.

Dans le secteur de Donetsk, les bombardements ennemis ont causé des destructions à des objectifs civils : 8 maisons privées ont été endommagées à Avdiyivka.

« Dans le secteur de Donetsk, les affrontements principaux ont eu lieu à Avdiyivka, où les attaques ont commencé dans l’après-midi et ont duré jusqu’au coucher du soleil. L’ennemi utilise des armes légères, mais aussi des mortiers et même des canons de 152mm. Suite à ces attaques, 8 maisons habitées ont été endommagées et 1 maison a été complètement détruite. À la mine Boutivka, à Kamyanka et à Opytne près de l’aéroport de Donetsk la situation se calme. Au total, 4 bombardements ennemis ont eu lieu dans le secteur de Donetsk », a précisé le porte-parole de l’ATO.

La situation reste plus calme dans le secteur de Lougansk où les troupes des occupants russes n’ont tiré que dans le district de Popasna, plus exactement à Novoolexandrivka et Katerynivka.

Les combattants ont ouvert le feu 4 fois, dont une fois avec des mortiers et les autres fois avec des armes légères.

Les ukrainiens prêts à défendre leur pays et les valeurs démocratiques européennes - Poltorak



Le ministre de la Défense de l'Ukraine, Stepan Poltorak, s'est entretenu avec le président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, Paolo Alli.

Ca a été rapporté par le service de presse du ministère de la Défense d'Ukraine.

Les parties ont discuté de la situation sécuritaire en Ukraine et des réformes du ministère de la Défense et de l'armée de l'Ukraine.

"Les Ukrainiens sont prêts à défendre leur pays et les valeurs démocratiques européennes", a déclaré M. Poltorak, soulignant que les réformes dans le contexte de la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine étaient plutôt difficiles.

M. Paolo Alli a salué les réformes en cours en Ukraine et a déclaré que l'Italie était un véritable ami de l'Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 20 Avr - 9:01

Le rapport de l'OSCE: "The SMM observed fewer ceasefire violations in both Donetsk and Luhansk regions"

18 attaques contre des troupes ukrainiennes ont été enregistrées hier alors que les pro-russes utilisaient des mortiers de 82 mm, des IFV(???), des lance-grenades, - ATO HQ

The Russian occupation forces do not stop inviting retaliation of the anti-terrorist operation (ATO) troops despite the cease-fire deal.

Censor.NET reports citing the latest update by the ATO headquarters press center.

"The Armed Forces of Ukraine came under 18 attacks over the past 24-hour period. The militants shelled defenders of Krasnohorivka village in Prymorske direction with 82 mm mortars. Marines deployed in the vicinity of Vodiane were fired upon with weapons of infantry fighting vehicles, anti-tank grenade launchers, and large-caliber machine guns. The Ukrainian troops' positions near Pavlopil were shelled with automatic grenade launchers. The enemy employed IFV weapons against the defenders of Shyrokyne. The strong points near Lebedynske, Talakivka and Hnutove were fired upon with small arms.

Read more: Militants mortared Krasnohorivka, - ATO HQ

"In Donetsk direction, the enemy employed grenade launchers of various systems and large-caliber machine guns against positions on the outskirts of Kamianka and Avdiivka. Grenade launchers and small arms were used against the defenders of Luhanske and Verkhniotoretske.

"In Luhansk direction, defenders of Krymske were fired upon with large-caliber machine guns.

"Ukrainian soldiers strictly observed truce and did not open fire in response despite all attempts of the Russian occupation troops to invite their retaliation," the situation report reads.

See more: Russian flamethrower Shmel discovered in ATO zone, - SBU. PHOTOS

Earlier, the combined Russian and separatist forces committed 35 attacks on positions of Ukrainian servicemen April 18.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Jeu 20 Avr - 9:07

IFV = Infantry Fighting Vehicle. En russe, les BTR ou BMP.


Dernière édition par Krispoluk le Jeu 20 Avr - 11:22, édité 1 fois
avatar
Krispoluk

Messages : 4168
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 20 Avr - 10:40

Merci M'sieur! Laughing

Une petite page de radio Vatican:

Ukraine: quelles solutions pour mettre un terme à la guerre?


Lancement de roquettes par des rebelles prorusses près de Donetsk, février 2015. - AFP

(RV) Entretien – L’Ukraine est entrée le 13 avril dans la quatrième année de guerre dans l’Est du pays. C’est à cette date, en 2014, que les autorités de Kiev lançaient leur première opération militaire contre les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. Deux zones qui ont proclamé leur indépendance suite au coup d'État de février 2014. 

A l’origine du conflit, la décision du président alors en exercice Viktor Ianoukovitch d’opérer un rapprochement avec la Russie aux détriments des voisins européens, qui a provoqué un soulèvement populaire pro-européen à Maïdan. L’Ukraine connaît son mois de violences le plus sanglant en février 2014. Alors que des heurts éclatent en mars entre militants pro et anti-russes en Crimée, la Russie décide d’annexer cette péninsule ukrainienne.

Face à la crise ukrainienne de plus en plus ample, la Russie, l’Allemagne et la France se réunissent avec le nouveau président ukrainien Petro Porochenko pour aboutir à un règlement du conflit. Mais les deux accords de paix de Minsk, en septembre 2014 et février 2015, ne sont pas respectés. Les cessez-le-feu successifs sont à chaque fois violés par des affrontements meurtriers le long de la ligne de front dans l’Est. Au total, les combats entre forces ukrainiennes et rebelles prorusses ont fait plus de 10.000 morts, selon l’ONU.

Trois ans plus tard, le conflit est aujourd’hui gelé. Il parait très difficile de trouver une issue à la crise ukrainienne. Car côté russe comme coté occidental, l’Ukraine n’est plus une priorité. C’est l’analyse de Xavier Folleboukt, spécialiste de la politique étrangère de la Russie et chercheur à l'Université catholique de Louvain. Il est interrogé par Blandine Hugonnet



Suivre le lien pour l'interview radio.

Ukraine: le 1er martyre de la population est le silence international


Le gouvernement a envoyé des troupes pour réparer la ville ukrainienne de Avdiyivka, le 6 février 2017. - REUTERS

(RV) Le nonce apostolique en Ukraine exprime toute son inquiétude face aux combats dans l’Est de l’Ukraine et s’insurge face au silence de la communauté internationale. Mgr Claudio Gugerotti, qui s’est rendu les 15 et 15 février 2017 dans la région orientale, dit avoir rencontré une population exténuée par des combats qui n’ont jamais cessé malgré les accords de Minsk, selon des propos rapportés par l'agence d'information catholique italienne SIR. Mgr Claudio Gugerotti évoque le sort d’hommes et de femmes «destinés à mourir dans le silence, dans l'indifférence générale».

Chaos et sentiment d'abandon à Avdiyivka

Le nonce apostolique en Ukraine a notamment visité Avdiyivka, ville sous contrôle gouvernemental, située près de la ligne de front, théâtre de bombardements massifs depuis la fin du mois de janvier, qui ont fait des dizaines de morts, de blessés et de nombreuses destructions. Mgr Gugerotti dépeint un cadre très sombre : des maisons endommagées et une ville en partie inhabitée, parce que les gens ont fui. «Chaque nuit, on entend des bombardements», relate-t-il. «Il n’existe aucune stabilité». Le sentiment de la population dans la région, affirme le nonce, est «de se sentir abandonnée». Le conflit ukrainien est un événement «oublié» et probablement «cela dérange d’en parler».

«Un enseignant a fondu en larmes devant moi, en me demandant : “Dites au Pape de faire tout le possible pour nous libérer de cette guerre absurde et inutile”. Les conflits gelés deviennent en quelque sorte une défaite pour tout le monde où personne n’est vainqueur», poursuit Mgr Gugerotti. «Alors on préfère ne pas les porter à l’attention de l’opinion publique. Mais le premier martyre de cette population est le silence international» déclare le nonce apostolique en Ukraine soulignant l’attention que le Pape François accorde à ce dossier. Il suit la situation de façon «constante» précise t-il. 


Prendre le problème au sérieux

Mgr Gugerotti note ensuite que les composantes de ce conflit sont «complexes, insaisissables et qu’il est extrêmement difficile, ne serait-ce que de faciliter la construction d'un dialogue». «Nous avons besoin d'une bonne volonté qui consente aux deux parties de s’ouvrir réciproquement». Il est par ailleurs nécessaire, souligne le nonce, «que les puissances et organisations internationales prennent le problème au sérieux». Et enfin, observe-t-il, «nous avons besoin des bons outils pour que les décisions ou accords pris soient mis en pratique. L'OSCE, par exemple, a révélé que lors des récents combats, des armes interdites par les accords de Minsk ont été utilisées par les deux parties». «Il est donc inutile, affirme Mgr Gugerotti, de signer un accord s’il est immédiatement ignoré».
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 21 Avr - 8:41

Le rapport de l'OSCE: "The SMM observed a similar number of ceasefire violations in Donetsk region, and more in Luhansk region"

Les combattants pro-russes tirent sur Avdiivka : deux militaires ukrainiens tués

Les mercenaires pro-russes tirent à Avdiivka, deux militaires ukrainiens ont été tués dans la soirée.

Cette information est communiquée par le centre de presse de l’opération anti-terroriste.

«Selon une information préalable, suite à un bombardement des positions d’une des brigades motorisées situées près d’Avdiivka, deux militaires ukrainiens ont été tués.

Dans ce secteur, les mercenaires pro-russes utilisent des chars, des mortiers de calibre 82 mm, des lance-grenades et des mitrailleuses de gros calibre.

Oleksandr Tourchynov: «Le Kremlin continue de se préparer à une guerre à grande échelle»



La Russie continue de se préparer à une guerre à grande échelle qui menace non seulement l'Ukraine, mais aussi d'autres pays de l'Europe centrale et orientale.  

C'est ce qu'a déclaré le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense, Oleksandr Tourchynov, lors de son discours à l'académie Mohyla de Kyiv, selon le correspondant d'Ukrinform.


«La Russie ne veut pas vivre en paix et considère l'émergence d'un État européen, fort et démocratique, tel que l'Ukraine, comme une menace directe pour la survie du régime de Poutine. Le Kremlin continue de se préparer à une guerre à grande échelle qui menace non seulement l'Ukraine, mais aussi d'autres pays de l'Europe centrale et orientale, ainsi que de la perte ultime de l'indépendance des pays, qui sont maintenant sur orbite du Kremlin», a souligné le chef du Conseil national de sécurité et de défense.


À cet égard, Tourtchynov a précisé que, d'après le décret du président russe Vladimir Poutine, le nombre des forces russes serait augmenté jusqu'à 1,9 million de personnes à partir du 1er juillet 2017.

A cet égart, la Russie se déploye près de ses frontières avec . . . la Corée du Nord.
Ceux-là n'iront pas dans le Donbass. Wink

Bellingcat : la Russie déploie dans le Donbass son char le plus moderne



La Russie déploie dans le Donbass son char T-90 amélioré avec des véhicules de combat les plus puissants de l’armée russe.

Cette information figure dans le rapport de Bellingcat.

Les premières modifications du char T-90 ont été créées en 1992, cependant ce char n’a jamais été déployé en Ukraine.




Le rapport indique que les chars T-90 ont été vus à l’est de l’Ukraine en été 2014. En revanche, avant 2016, il n’y a pas eu beaucoup de preuves visuelles de leur présence.

Il existe, néanmoins, une vidéo enregistrée à la fin des combats dans Ilovaysk, probablement le 25 août 2014, au moment où les terroristes menaient de violentes attaques. Il est à noter que quelques chars russes ont été détruits au cours de ces combats.




Un blogeur Askai707 a analysé la vidéo et a pu confirmer que les chars T-90 se trouvaient à l’est du village de Lisse dans la région de Lougansk. Ils appartenaient probablement à la 136e brigade russe d’infanterie motorisée.

La France a donné à l'Ukraine trois canons de déminage




Le gouvernement français a offert au Service d’État des situations urgentes de l’Ukraine  trois canons de déminage «CTS Lance», capables de neutraliser des engins explosifs à une distance de 150 mètres.



Son Excellence Madame Isabelle Dumont, Ambassadrice de France en Ukraine, et la direction du Service d’État des situations d’urgence ont assisté à la cérémonie de remise des canons.



«Ces systèmes permettront de protéger nos spécialistes lors du déminage des territoires  occupés par les groupes de terroristes à l’est de l’Ukraine », a souligné Oleg Bondar, chef de la gestion des travaux pyrotechniques et du déminage humanitaire auprès du Service d’État des situations urgentes.



Il a ajouté que depuis 2014, les démineurs ukrainiens ont nettoyé 17 700 hectares dans les régions de Lougansk et de Donetsk et ont neutralisé 106 000  objets explosifs, dont 800 étaient tout particlièrement dangereux.



«Actuellement, les objets explosifs sont neutralisés par des explosions, ce qui est souvent dangereux. Grâce à notre nouvel équipement, nos spécialistes pourront le faire à une distance de 150 mètres », a dit Bondar.


Petro Porochenko a souligné que les événements dans le Donbass ne étaient pas un conflit gelé, mais une vraie guerre



Lors d’une interview à Sky News, Petro Porochenko, président ukrainien, a souligné que ce qui avait lieu dans le Donbass, ce n’etait pas un conflit gelé, mais une vraie guerre.

«Certains essaient de dire qu’il s’agit bien d’un conflit gelé. Je souligne que ce n’est pas un conflit gelé. C’est une agression russe brutale contre mon pays », a souligné Porochenko.

Selon lui, depuis le début de l’année, l’Ukraine a perdu 69 militaires dans la zone du conflit, 420 autres militaires ont été blessés : «Est-ce que c’est un conflit militaire? Non, c’est une vraie guerre brutale. C’est une agression réelle ».

Il a souligné qu’actuellement plus de 700 chars russes, de 1250 systèmes d’artillerie et de 300 systèmes de lance-missile se trouvent sur les territoires ukrainiens occupés.

«Il faut maintenir la pression sur la Russie pour qu’elle arrête de tuer des Ukrainiens. Il est très important que le monde reste solidaire avec l’Ukraine. Les sanctions sont un instrument utile pour maintenir Poutine à la table de négociations, car il paie un prix très élevé à cause des sanctions ».

Il a remercié les États-Unis, l’Union européenne, la Grande Bretagne, le Japon, le Canada et l’Australie pour le soutien qu’ils apportent à l’Ukraine.

Le président ukrainien a souligné que la Russie mènait une «guerre hybride » contre d’autre pays dans lesquels agissaient des éléments des cyber attaques, et où les populistes et les mouvements anti-gouvernementaux étaient financés pour déstabiliser la situation de l’intérieur. «La Russie ne veut pas voir l’Europe unie et forte. La Russie ne veut pas voir la Grande Bretagne unie et forte. Elle veut des divisions et des conflits. Je me réjouis que ces plans ne soient pas très efficaces », a souligné Porochenko.

L’Ambassadrice de France en Ukraine : «le format Normandie devrait être sauvegardé même après les élections »



Son Excellence Madame Isabelle Dumont, Ambassadrice de France en Ukraine, s’attend à ce que «le format  Normandie » des négociations pour résoudre le conflit dans l’est de l’Ukraine soit  sauvegardé après les élections en France qui auront lieu ce mois-ci.

«Très probablement oui. Ce qui a été dit (lors d’une conversation téléphonique des leaders du format Normandie le 17 avril) du côté de l’Ukraine et du côté de la Russie témoigne que les deux pays veulent sauvegarder ce format de négociations. Je ne peux pas parler à la place du futur gouvernement français, mais il est fort probable qu’il se joindra aussi à ce format », a dit la diplomate.

Madame Dumont a ajouté que la situation politique restait inchangée. Tous les jours, l’Ukraine subit des pertes à l’est du pays, donc la France a l’intention de continuer de chercher des chemins pour résoudre le conflit.
avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 21 Avr - 9:55

La région de Donetsk reste l'épicentre des bombardements ennemis dans le Donbass



La situation dans la zone de l'opération antiterroriste (ATO) s'est dégradée. Au cours du jeudi 20 avril, les forces terroristes russes ont effectué 47 attaques provocatrices contre les forces armées ukrainiennes, selon le centre de presse de l'ATO.

«La direction la plus attaquée était celle de Donetsk. Les combattants mercenaires russes ont effectué à maintes reprises des tirs de mortiers de 120 et 82 mm, de mitrailleuses lourdes et de lance-grenades de systèmes différents près d'Avdiivka. La mine Boutivka a subi des attaques ennemies à l'aide des chars, des mortiers de 82 mm et des lance-grenades. Les défenseurs de Louhanske et Verhniotoretske se sont trouvés pris sous le feu des mitrailleuses lourdes et des véhicules de combat d'infanterie», indique le communiqué.

En outre, les forces d'occupation russes ont utilisé des lance-grenades antichar et des mitrailleuses lourdes pour tirer sur les points d'appui près de Kamyanka, Pisky et Zaitseve.

Le feu des mortiers de 82 mm et des lance-grenades a frappé les positions des forces ukrainiennes près de Maryinka et Krasnogorivka. Les défenseurs de Chyrokyne et Vodiane ont subi les tirs de lance-grenades de systèmes différents et de véhicules de combat d'infanterie de l'adversaire. Les snipers des forces d'occupation russes ont augmenté l'intensité de leurs attaques près de Vodiane et Lebedynske.

En direction de Louhansk, les unités terroristes russes ont ouvert le feu sur les positions près de Katerynivka, utilisant des mortiers de 82 mm et des lance-grenades automatiques. Les tirs de mitrailleuses lourdes et de lance-grenades ennemis ont également frappé Novozvanivka.

Malheureusement, au cours des affrontements du jeudi dernier, 2 soldats ukrainiens ont été tués et au moins 8 autres ont été blessés.

Et ne pas oublier que:

Depuis le début du conflit armé dans le Donbass, 42 enfants ont été tués suite à des explosions



Depuis le début de la guerre dans le Donbass, 42 enfants ont été tués par des explosions de mines et 109 ont été blessés.

Cette information est confirmée par DW.

«Depuis le début de l’opération anti-terroriste, les groupes de déminage des Forces armées ukrainiennes ont retrouvé et détruit environ 150 000 engins explosifs, 3000 hectares du territoire ont été nettoyés », rapporte Serhiy Zoubarevski, chef du groupe de coordination du déminage de l’état-major de l’opération anti-terroriste.  Selon lui, 1000 autres hectares seront nettoyés en 2017.

Cependant, pour nettoyer entièrement le territoire du Donbass des objets explosifs, il  faudra entre 10 et 15 ans.

avatar
Александр

Messages : 5319
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum