En France

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Aller en bas

Re: En France

Message  Krispoluk le Jeu 22 Fév - 11:30

Matt a écrit:
Punaise, vous êtes en avance d'un siècle sur le reste de l'UE.  Shocked
L'INF (institut National de Football) organise un enseignement à l'intention de futurs footballeurs.

Mais mieux: un sur 30 parvient en équipe de France et défend les couleurs de votre nation, pour l'INF, c'est le graal. Very Happy

Ben oui ! C'est pour ça que quand les "Diables Rouges" doivent rencontrer l'équipe de France ils sont verts de peur ! bounce affraid No No No lol!

COCORICO ! cheers


avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Matt le Jeu 22 Fév - 12:21

Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Caduce62 le Ven 23 Fév - 19:39

La Vengeance de Poutine affraid





4 questions sur le flux "Moscou-Paris", la vague de froid qui va glacer la France

4 questions sur le flux "Moscou-Paris", la vague de froid qui va glacer la France La Tour Eiffel, le 9 février à Paris. (GERARD JULIEN / AFP)
Une vague de froid venue de Sibérie va gagner la France la semaine prochaine. Les températures ressenties devraient atteindre -20°C ! De la neige est attendue à partir de mercredi.

Par L'Obs
Publié le 23 février 2018 à 17h40

Il va faire très froid la semaine prochaine. Une vague de grand froid venue de Sibérie est attendue à partir de dimanche sur une grande partie de la France, avant de nouvelles chutes de neige en milieu de semaine. Quatre questions sur ce flux "Moscou-Paris", qui va faire chuter nos thermomètres.

1 D'où vient la vague de froid ?

Elle est connue sous le nom de "Moscou-Paris". Une vague de masses d'air froid intense va se propager la semaine prochaine depuis la Sibérie vers toute l'Europe occidentale, sur un corridor large de plusieurs centaines de kilomètres.

Un phénomène rare en cette fin de mois de février. Les vagues de froid les plus importantes ont généralement lieu entre fin décembre et mi-février, explique ainsi Météo France. Mais des épisodes "précoces" ou "tardifs" sont possibles.

La France n'a pas connu d'épisode tardif aussi notable depuis fin février-début mars 2005, lorsque des records de froid pour un mois de mars avaient été battus dans plusieurs villes le 1er mars (-15°C à Romorantin, -13°C à Poitiers, -12°C à Bergerac...). Pour cette année, Météo France ne prévoit pas de records.

2 Quelles températures ?

Cet air sibérien doit arriver dimanche après-midi sur le quart nord-est de la France, avant de "s'engouffrer sur le pays lundi et mardi", a indiqué ce vendredi 23 février Emmanuel Demaël, prévisionniste chez Météo France.

Lundi, mardi et mercredi devraient être ainsi les journées les plus froides de l'hiver, avec des minimales attendues entre -5°C et -10°C (-2°C à -4°C sur les zones littorales), soit 7 à 11 degrés sous les normales de saison. Sur la moitié nord, le froid pourrait durer au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine.

La sensation de froid sera augmentée par le vent. Le corps fabrique en effet à la surface de la peau une petite couche d'air plus chaud. Lorsqu'il y a du vent, cette couche isolante est continuellement balayée, et le corps, qui tente sans cesse de la recréer pour rétablir l'équilibre, se refroidit.

La semaine prochaine, il faudra ainsi "enlever au moins 5 degrés aux températures affichées par les thermomètres" pour obtenir la température ressentie, a expliqué Emmanuel Demaël.

Avec un vent moyen attendu de 20 à 30 km/h et des rafales entre 50 à 70 km/h, les températures ressenties pourraient plonger jusqu'à "-15°C à -17°C" en plaine, et au moins -25°C en montagne, a-t-il précisé.

3 Quand et où va-t-il neiger ?

La neige devrait faire son apparition à partir de mercredi. "Une offensive neigeuse" est attendue sur la partie sud de la France, y compris les zones littorales, du sud-ouest à la Côte d'Azur en passant par le Massif central et la vallée du Rhône, selon Emmanuel Demaël.

La neige va ensuite remonter jeudi plus au nord. Le prévisionniste a indiqué :

"Ça demande encore à être affiné, mais on risque d'avoir un épisode neigeux conséquent sur une grande partie du pays jeudi et vendredi."

4 Quel dispositif pour les SDF ?

Le plan grand froid a d'ores et déjà été réactivé mercredi dans 29 départements, permettant d'ouvrir plus de places d'hébergement pour les sans-abri.

Il s'agit des départements de l'Aisne, l'Ardèche, les Ardennes, le Cantal, la Charente, la Corrèze, l'Eure, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, la Loire-Atlantique, la Haute-Marne, le Maine-et-Loire, la Meuse, le Nord, l'Oise, le Rhône, la Seine-Maritime, les Deux-Sèvres, la Haute-Vienne, le Pas-de-Calais, Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val d'Oise.

En Ile-de-France, le nombre de places supplémentaires dans le cadre du plan grand froid est de 1.558 dont 937 places à Paris, précise le ministère de la Cohésion des territoires, dans un communiqué. Ces places s’ajoutent aux 3.889 ouvertes dans le cadre du plan hiver depuis le 1er novembre.

(Avec AFP)
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Matt le Sam 24 Fév - 1:28

Je vous avais prévenu cette semaine que le froid glacial allait arriver.
Ca vient de Sibérie . . . même avec la météo, nous font ch . . .  Twisted Evil Wink Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Caduce62 le Mar 13 Mar - 13:49

steven21 a écrit:merci caduce , je ne connaissais pas ,
et je ne trouve pas que les paroles soient xenophobes. 
faut dire que c est la seule que je viens d ecouter. 
et je trouve ca gentillet comparé a certaines musique de rap.  Laughing

par contre je connaissais celle la Laughing Laughing  :

et j'aime bien la derniere phrase :

La tolérance inculquée à grands coups d’pieds dans la gueule
La tolérance ou "va crever comme un chien galeux"  affraid


https://www.nouvelobs.com/rue89/notre-epoque/20180308.OBS3299/secte-des-brigandes-une-femme-est-decedee-dans-ce-cabanon.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1520938777
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  steven21 le Mar 13 Mar - 16:25

ouai , il y a les meme a notre dame des landes.  Laughing
avatar
steven21

Messages : 1240
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Matt le Mar 20 Mar - 18:01

Un pianiste français organise une tournée caritative pour des orphelins du Donbass (vidéo)



Le pianiste français Fabrice Eulry et l'orchestre Philharmonique de Kharkiv vont faire une tournée caritative exceptionnelle en France au mois de mars afin de récolter des fonds les orphelinats du Donbass.

Cette information a été communiquée par Radio Svoboda :

"Les autorités locales et la communauté ukrainienne ont aidé les musiciens à organiser des concerts dans toute la France. L’argent récolté au cours de cette tournée sera versé pour aider les orphelins liés à la guerre dans le Donbass. Quelques concerts, interprétés par des musiciens français et ukrainiens, ont été organisés spécialement dans le but de faire connaître la musique classique aux enfants français", peut-on lire dans le communiqué.

Une première prestation s'est déjà déroulée le jeudi 15 mars 2018 en l’église de Saint-Genis-Laval à Lyon, avec la participation de Thierry de Marcley, ténor saint-génois et ami proche de Wassyl Slipak, un chanteur d’opéra ukrainien tué dans le Donbass en 2016.

Ce concert revêtait une importance particulière pour Thierry de Marclay puisqu'il avait donné un récital quelques années plus tôt avec Wassyl Slypak dans cette même église, dans le but déjà de récolter des fonds pour les enfants victimes du conflit dans le Donbass.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Caduce62 le Ven 13 Avr - 14:08

Comment Poutine coupe les ailes de l’armée de l’air française


Le groupe russe Volga-Dnepr va arrêter de fournir les avions de transport Antonov 124 aux armées de l’OTAN, dont la France, dès la fin de l’année 2018. Un message clair du Kremlin, alors que Paris et Washington envisagent des frappes en Syrie.


Déchargement d'un hélicoptère Puma d'un Antonov An-124

https://www.challenges.fr/entreprise/defense/comment-poutine-coupe-les-ailes-de-l-armee-de-l-air-en-stoppant-l-acces-aux-avions-de-transport-antonov_580629
Par Vincent Lamigeon le 13.04.2018 à 12h29 ABONNÉS

Le groupe russe Volga-Dnepr va arrêter de fournir les avions de transport Antonov 124 aux armées de l’OTAN, dont la France, dès la fin de l’année. Un message clair du Kremlin, alors que Paris et 

C'est ce qu'on appelle un coup de semonce. Selon nos informations, rejoignant celles de Ouest-France, le groupe russe Volga-Dnepr a annoncé à l'OTAN qu'il arrêterait de fournir des avions de transport Antonov 124 aux forces de l'alliance atlantique, dont la France, dès la fin de l'année 2018. Le groupe russe claque ainsi la porte du contrat Salis, signé dans le cadre de l'OTAN, qui permettait aux armées européennes d'accéder aux fameux Antonov via un système d'heures de vol prépayées. Si Volga Dnepr est un groupe privé, le rôle du Kremlin, dans le contexte ultra-tendu du fait des possibles frappes franco-américaines en Syrie, apparaît évident. "Nous avons reçu des signaux forts selon lesquels cette décision est due aux sanctions américaines", peut-on lire dans un mail interne de l'armée française consulté par Challenges.

Bien sûr, cette décision n'obère pas l'intégralité des capacités de projection des forces françaises. Celles-ci peuvent toujours s'appuyer sur 14 A400M (à la disponibilité certes très variable) et sur une flotte de C-130, de Transall et de Casa C295. L'armée de l'air peut aussi régulièrement compter sur l'appui de C-17 des alliés britanniques ou canadiens. La projection des forces peut également se faire par voie maritime puis terrestre, même si la solution est bien plus longue et complexe. Mais la sortie de Volga Dnepr du contrat Salis n'en reste pas moins un coup dur pour les forces françaises. Pourquoi ? Parce que celles-ci, malgré l'arrivée de l'A400M d'Airbus, restent dépendantes des fameux Antonov 124 pour le transport de charges très lourdes (hélicoptères, blindés...)

L'Ukraine désormais seul fournisseur  cheers
Ces avions de conception soviétique, dont il n'existe qu'une vingtaine d'exemplaires dans le monde, affichent en effet une capacité d'emport quatre fois supérieure aux A400M (100 tonnes contre 25), ce qui les rend indispensables pour le transport militaire dit stratégique, celui de charges lourdes sur de longues distances. Un exemple éloquent : lors du lancement de l'opération Serval au Mali, entre le 11 janvier 2013 et le 28 février 2013, l'armée avait procédé à 169 affrètements aériens (115 vols d'Antonov 124, 47 Iliouchine 76, 7 Antonov 225, le plus gros avion de transport du monde) pour seulement 110 vols d'appareils alliés.

Avec le retrait de Volga Dnepr du contrat Salis, la France perd son premier fournisseur d'Antonov, et de loin. En 2017, l'armée de l'air avait eu accès à 225 heures de vols sur des appareils de Volga Dnepr, contre seulement 75h sur les avions de l'autre prestataire, le groupe ukrainien Antonov DB. Les Russes "out", l'accès aux Antonov va donc reposer sur les seuls Ukrainiens, qui disposent de moins d'avions, facturent l'heure de vol à des tarifs bien plus élevés, et dont la fiabilité des prestations inquiète de plus en plus l'OTAN. Lors d'une récente visite du hub d'Antonov à Leipzig, une délégation des armées membres de l'Alliance avait ainsi découvert des halls aménagés à la hâte, avec des ordinateurs non déballés et des responsables dépassés. Le hub de Volga-Dnepr était, à l'inverse, en pleine expansion, avec un gros projet de modernisation des An-124 évoqué par Challenges en mars dernier.

Un précédent en 2015
En plus du contrat Salis, l'armée pouvait compter, jusqu'à fin 2017, sur un courtier français, ICS, qui lui assurait des heures de vol sur les gros porteurs Antonov de la compagnie ukrainienne. Mais comme révélé par Challenges en décembre dernier, le contrat n'avait pas été renouvelé pour 2018 par le ministère des Armées, suite à l'enquête du parquet national financier sur les conditions d'attribution du marché par le CSOA (Centre du soutien des opérations et des acheminements), la division spécialisée dans le transport basée sur la base aérienne de Vélizy-Villacoublay.

Désormais, le constat est clair : l'OTAN et la France dépendent du seul Antonov DB, une compagnie en perte de vitesse. Les autorités étaient pourtant prévenues de l'épée de Damoclès que faisait peser la dépendance russe aux avions Antonov. Le député François Cornut-Gentille avait tiré la sonnette d'alarme dès mars 2017 dans un rapport parlementaire sur le transport stratégique. "Même si Volga-Dniepr et Antonov DB sont en droit des sociétés privées, il serait naïf d'imaginer qu'elles échappent aux réalités et au jeu géopolitique en raison de la spécificité de leur objet social, écrivait ainsi le député. C'est donc une véritable épée de Damoclès qui est suspendue au-dessus de la France par la Russie et l'Ukraine en matière de transport stratégique." La Russie avait d'ailleurs déjà coupé l'accès occidental aux Antonov du groupe public russe TT224 en septembre 2015, en pleine crise ukrainienne.

L'alternative C-5 ?  scratch
Faute d'Antonov 124 disponibles en nombre suffisant, la France va probablement devoir adapter son dispositif. Un recours plus fréquent aux C-17 des alliés, plus petits que les Antonov mais déjà de taille conséquente (70 tonnes de charge utile) pourrait être une solution. Une autre option serait d'envisager une acquisition de très gros porteurs. Comme révélé par Challenges en mars 2017, l'Agence européenne de défense a étudié le scénario d'une acquisition de C-5 Galaxy, des avions aux caractéristiques proches de l'Antonov 124, conçus par l'américain Lockheed Martin. Consultés, les Etats-Unis et Lockheed Martin s'étaient même déclarés ouverts à la vente de C-5 rénovés, sur la base d'un prix estimé entre 85 et 115 millions de dollars pièce. Les Etats-Unis proposaient même de céder, gratuitement, jusqu'à 23 C-5A, la plus ancienne version du gros porteur, dont seule la rénovation aurait été facturée. Problème : cette consultation date du début 2015. Pas sûr que le train C-5 repasse une seconde fois.

Commentaire perso : c'est une très bonne chose de se débarrasser d'une société écran qui transporte également des mercenaires russes !!
Un comble si on doit transporter du matériel OTAN !!


Dernière édition par Caduce62 le Ven 13 Avr - 15:44, édité 1 fois
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  benoit77 le Ven 13 Avr - 14:16

Caduce62 a écrit:


Déchargement d'un hélicoptère Puma d'un Antonov An-124

Trop fort le mec qui retient l’hélico a la corde  cheers
avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Caduce62 le Ven 13 Avr - 19:23

Macron a ordonné le renvoi de 5 espions russes... avant même l'affaire Skripal

https://www.nouvelobs.com/monde/20180413.OBS5142/macron-a-ordonne-le-renvoi-de-5-espions-russes-avant-meme-l-affaire-skripal.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1523637063

En décembre dernier, le patron de la DGSI a présenté au président de la République le dossier de cinq officiers de renseignement russes trop actifs en France.

Par Vincent Jauvert
Publié le 13 avril 2018 à 17h52

L'histoire n'est connue que d'une poignée de hauts responsables. Elle n'a rien à voir avec l'affaire Skripal qui s'est déroulée trois mois plus tard. Elle dit tout de l'agressivité des espions de Vladimir Poutine en France et de la volonté d'Emmanuel Macron de la contrer le plus fermement et le plus habilement possible.

Tout commence en décembre dernier quand le nouveau patron de la DGSI, Laurent Nunez, demande à être reçu par Emmanuel Macron. Il veut lui faire part des découvertes de la section russe (nom de code H4) de son service de contre-espionnage. Et lui présenter un dossier détaillé sur l'activité de cinq espions de Poutine en France, travaillant sous couverture diplomatique à Paris, et très actifs.

Un haut gradé de l'ex-KGB

L'un de ces officiers de renseignement est particulièrement dans leur collimateur : un "diplomate" à la mission économique de l'ambassade de Russie, un gigantesque bunker boulevard Lannes (16e arrondissement), à côté du bois de Boulogne. Selon nos informations, ce haut gradé de l'ex-KGB tentait, depuis plusieurs mois, de recruter une importante source au cœur de l'appareil politico-diplomatique français.

C'est cette cible qui, au bout de quelques semaines, a fini par alerter les hommes d'H4. Ce qui a permis aux policiers de piéger l'agent russe en flagrant délit. Les quatre autres espions visés par les hommes de Laurent Nunez ont, eux, été compromis, semble-t-il, presque par hasard, à l'occasion d'une affaire de drogue à Paris. Laughing

Que faire de ce dossier explosif et des cinq encombrants espions du Kremlin ? Comme souvent, les diplomates conseillent à Emmanuel Macron de temporiser, de ne pas réagir ou le moins fortement possible. Ils savent que le jeune président entend renouer avec Vladimir Poutine dont il a besoin sur plusieurs terrains. Ils lui rappellent l'attitude adoptée par François Hollande dans un cas similaire au début de son quinquennat. Ainsi que "l'Obs" l'a raconté en 2014, confronté au cas d'"un attaché de l'air adjoint" qui cherchait à recruter une source dans son entourage, le président socialiste a simplement exigé que l'officier russe soit rappelé fermement à l'ordre et invité à partir, discrètement, à la fin de sa "mission diplomatique", quelques mois plus tard.

C'est la solution qu'Emmanuel Macron choisit pour les quatre agents pris ensemble. On les prie de s'en aller à l'été 2018, pour ne plus revenir. En fait, ils partiront plus tôt. Quand, après l'attentat contre les Skripal en Grande-Bretagne, les Occidentaux décideront, en mars, d'expulser des espions russes sous couverture, ce seront ces quatre-là que l'Elysée choisira de renvoyer à Moscou immédiatement.

Exit

Mais pour le premier officier de renseignement, le faux diplomate commercial, Emmanuel Macron opte tout de suite, dès décembre 2017, pour la manière forte. Il décide qu'il doit quitter le territoire dans la semaine. Et il signe lui-même l'ordre de renvoi - une première, à notre connaissance, depuis François Mitterrand en 1983. Cependant, toujours à son idée de ne pas créer d'incident diplomatique avec Moscou, il ne le déclare pas persona non grata en France.

Pour afficher clairement sa nouvelle posture vis-à-vis du maître du Kremlin, une sorte de fermeté diplomatique, Emmanuel Macron paraphe le document la veille d'un coup de fil prévu avec Vladimir Poutine. Le lendemain, le président russe n'évoque pas l'affaire… Pourtant il est au courant : le matin même, ses services ont rendu la pareille et prié un "diplomate" français - un officier de la DGSE déguisé lui aussi en attaché commercial - de quitter la Russie dans le même délai d'une semaine. Les autorités françaises ont noté que lui non plus n'a pas été déclaré persona non grata… Cool

Une trentaine d'espions russes

Emmanuel Macron choisi un ton plus ferme que celui de François Hollande parce qu'il sait à quel point, pendant la campagne présidentielle, les espions russes se sont activés en catimini contre lui. Il sait, en particulier, qu'ils ont réussi à pénétrer les boîtes Gmail d'une trentaine de ses plus proches collaborateurs – et qu'ils ont même tenté de forcer celle de sa femme, sans succès semble-t-il.

L'information lui a été fournie par la DGSE, elle-même informée par la NSA, l'agence américaine chargée des écoutes. Il n'ignore pas non plus que, selon les évaluations de la DGSI, le nombre d'espions russes sous couverture diplomatique à Paris est très élevé. Le service français de contre-espionnage en aurait identifié une trentaine. Shocked

Après avoir étudié les entrées et les sorties de l'ambassade de Russie, il estimerait aussi que deux à trois agents, non répertoriés sur la liste officielle des diplomates accrédités, vivraient clandestinement dans le "bunker". Selon un responsable :

"Ces hommes pourraient être des officiers chargés de manipuler à Paris des sources non françaises. Ou de traiter avec les illégaux, basés sur notre territoire."
Ou, ajoute-t-il, des tueurs chargés de repérer et d'abattre des traîtres en Europe. Evil or Very Mad

Vincent Jauvert
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  steven21 le Jeu 19 Avr - 20:13

je crois qu'ont va loin dans la connerie :

avatar
steven21

Messages : 1240
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Caduce62 le Ven 20 Avr - 0:42

LE FIGARO SCAN POLITIQUE - Djordje Kuzmanovic, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon sur l'international, était invité à une conférence co-organisée par une figure de l'extrême droite identitaire. Face à la polémique naissante, il a décliné.

Marche arrière, toutes! Djordje Kuzmanovic, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon sur l'international et la défense, indique jeudi avoir «renoncé» à sa participation à un colloque organisé samedi à l'université Paris Diderot, portant sur l'avenir de la Russie. L'événement organisé par l'Académie géopolitique de Paris n'avait a priori rien de particulier, réunissant comme d'autres colloques du même type, des universitaires, des chercheurs et autres spécialiste. Sauf que cet événement particulier est co-organisé par un certain Victor Lenta, figure de l'extrême droite identitaire... «Jamais nous aurions accepté ma venue à ce colloque si nous l'avions su», assure Kuzmanovic au Figaro.

Djordje Kuzmanovic, comme d'ailleurs Jean-Luc Mélenchon, ne cache pas son intérêt marqué pour la Russie, celle de Vladimir Poutine en particulier. Une sympathie à la hauteur de son rejet des États-Unis et de sa politique internationale. Ces liens forts avec la Russie, La France insoumise les assume. Ils ont fait couler beaucoup d'encre durant la campagne présidentielle, du fait de leurs conséquences sur l'appréciation faite par Jean-Luc Mélenchon de la crise en Syrie. Passionné par la question franco-russe, Kuzmanovic pouvait donc légitimement participer à un tel événement. Sauf qu'à gauche, ce secrétaire national du Parti de gauche est dans la visée d'un certain nombre de camarades. Ses positions sont jugées trop patriotes, et beaucoup n'apprécient pas sa vision du populisme, défendue par Jean-Luc Mélenchon, gommant les différences entre la gauche et la droite... Alors quand les noms des participants au colloque ont été publiés, le feu a pris.

Un panel très orienté 

Sur Twitter, Victor Lenta, le co-organisateur de l'événement, se présente comme «ancien para» «royaliste de cœur et révolutionnaire dans l'âme». Cet ancien identitaire toulousain aura passé plus d'un an comme volontaire (ou terroriste ou "djihadiste" Twisted Evil  ) au sein des milices populaires pro-Poutine du Donbass, en 2015... «Ce n'est pas moi qui me suis inscrit à ce colloque», se défend Djordje Kuzmanovic, soucieux d'éteindre le feu naissant de la polémique. «Une demande a été faite à notre service international pour que j'y participe. Et ils n'ont rien observé de particulier puisque Victor Lenta était présenté sous une partie de son nom, Victor Alfonso. Quand nous l'avons su, ajoute-t-il, nous avons immédiatement annulé ma venue. Participer à un truc organisé par les identitaires, c'est non...»

Selon lui, «rien ne laissait soupçonner l'affaire». Sauf peut-être la composition du panel? Participent en effet, entre autres, Yves Bataille, figure historique bien connue de l'extrême droite, Jean Michel Vernochet situé sur une même ligne politique, ou même Emmanuel Leroy, présenté comme «consultant», engagé (ou plutôt terroriste Twisted Evil  ) dans le Dombass lui aussi, et qui fut l'organisateur de la rencontre entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine en mars dernier. Le colloque sera conclu par Alain Corvez, proche de Jacques Cheminade. Cet officier à la retraite a, en mars dernier, longuement livré une version très en défense de la Russie de l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Serguei Skripal et de sa fille sur TV Libertés, une web TV à la ligne est résolument identitaire.

Quand le gouvernement mettra t'il au cachot ces pourritures au même titre que ceux partis en Syrie Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Krispoluk le Ven 20 Avr - 9:32

Caduce62 a écrit:Quand le gouvernement mettra t'il au cachot ces pourritures au même titre que ceux partis en Syrie Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil

1) Le parallèle entre la Syrie et le Donbass est audacieux... Suspect

2) Tu veux rétablir les "lettres de cachet" de l'ancien régime : emprisonner des gens qui n'ont rien fait de répréhensible dans leur pays ? Pour les djihadistes je peux comprendre à cause des attentats chez nous mais ceux combattant dans le Donbass ? Je ne les approuve pas mais je ne vois pas sur quelles bases juridiques on peut les poursuivre en France ? scratch

Parfois, les pires ennemis de la démocratie, sont les démocrates eux-mêmes... Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  benoit77 le Ven 20 Avr - 10:24

Krispoluk a écrit:
Caduce62 a écrit:Quand le gouvernement mettra t'il au cachot ces pourritures au même titre que ceux partis en Syrie Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil

1) Le parallèle entre la Syrie et le Donbass est audacieux... Suspect

2) Tu veux rétablir les "lettres de cachet" de l'ancien régime : emprisonner des gens qui n'ont rien fait de répréhensible dans leur pays ? Pour les djihadistes je peux comprendre à cause des attentats chez nous mais ceux combattant dans le Donbass ? Je ne les approuve pas mais je ne vois pas sur quelles bases juridiques on peut les poursuivre en France ? scratch

Parfois, les pires ennemis de la démocratie, sont les démocrates eux-mêmes... Wink

Peut-être faudrait-il que ces français entrés dans le dombass et ou la Crimée sans autorisation des pouvoirs ukrainiens soit l'objet d'un procès et d'une condamnation en Ukraine suivi d'un mandat d'arrêt international ou demande d'extradition pour que la France ait une base légale pour agir.

Cambodge, Sierra Léone, Rwanda, Ex-yougoslavie, hier , et demain le dombass c'est pareil dans le sens, que bourreaux et victimes seront voisins quand le "calme" sera revenu. La plupart des gens des différentes parties se regarderont de loin et changeront de trottoir pour très longtemps sans qu'aucune justice ne soit jamais rendue pour les morts et mutilés.
estimation perso : je crois que pour une année de guerre il faut en compter au moins 10 pour calmer colères et rancœurs. Méfiance et défiance ont la dent dure.

L'autre solution pas légale mais plus rapide c'est les comités nocturnes de réglages de compte perso. Super si on en bénéficie, moins drôle si l'on les subit !
avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  steven21 le Ven 20 Avr - 11:32

moi je serais plus pour traduire en justice toute personnes partie en guerre , que ce soit d'un coté ou de l'autre. ce n est pas le role d'un citoyen d'un pays qui n est pas concerné. 
faire de l humanitaire , je dis oui . mais aucunement prendre les armes et prendre partie. 
ou simplement les dechoires de la nationalité francaise et dehors. peut importe les motivations . 
ils sont francais point , ce n est pas leur role , laissons les politiques faire leur job.
avatar
steven21

Messages : 1240
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  lemonline le Ven 20 Avr - 14:51

L’entrée non autorisée en Crimée, y compris par voie aérienne et maritime en provenance d’un pays tiers, est passible de sanctions pénales en Ukraine.
Les liaisons aériennes, ferroviaires et par car vers la Crimée sont suspendues.

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/ukraine/
avatar
lemonline

Messages : 482
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  lemonline le Ven 20 Avr - 14:55

steven21 a écrit:moi je serais plus pour traduire en justice toute personnes partie en guerre , que ce soit d'un coté ou de l'autre. ce n est pas le role d'un citoyen d'un pays qui n est pas concerné. 
faire de l humanitaire , je dis oui . mais aucunement prendre les armes et prendre partie. 
ou simplement les dechoires de la nationalité francaise et dehors. peut importe les motivations . 
ils sont francais point , ce n est pas leur role , laissons les politiques faire leur job.

Tu ne peux pas faire de quelqu'un un apatride. Déchoir de la nationalité française quelqu'un a qui tu as donné cette nationalité, peut être, mais quelqu'un qui l'a par le droit du sang, tu ne peux pas.
avatar
lemonline

Messages : 482
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Caduce62 le Ven 20 Avr - 16:58

Krispoluk a écrit:
Caduce62 a écrit:Quand le gouvernement mettra t'il au cachot ces pourritures au même titre que ceux partis en Syrie Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil

1) Le parallèle entre la Syrie et le Donbass est audacieux... Suspect

2) Tu veux rétablir les "lettres de cachet" de l'ancien régime : emprisonner des gens qui n'ont rien fait de répréhensible dans leur pays ? Pour les djihadistes je peux comprendre à cause des attentats chez nous mais ceux combattant dans le Donbass ? Je ne les approuve pas mais je ne vois pas sur quelles bases juridiques on peut les poursuivre en France ? scratch

Parfois, les pires ennemis de la démocratie, sont les démocrates eux-mêmes... Wink
Non mais demande à notre bienaimé juriste si la Belgique comme la France laissent leur ressortissants commettre des crimes à l'étranger et jouir de l'impunité en France  Twisted Evil
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  steven21 le Ven 20 Avr - 18:00

lemonline a écrit:L’entrée non autorisée en Crimée, y compris par voie aérienne et maritime en provenance d’un pays tiers, est passible de sanctions pénales en Ukraine.
Les liaisons aériennes, ferroviaires et par car vers la Crimée sont suspendues.

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/ukraine/

mon ex , la miss de krivoy rog , est encore allée en crimée l année derniere. risque t elle des sanctions ? 
bon maintenant qu elle a un beau passeport avec 3 petit visa francais. elle doit rentrer dans la legalité.  Rolling Eyes
avatar
steven21

Messages : 1240
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Krispoluk le Ven 20 Avr - 18:10

Caduce62 a écrit:
Krispoluk a écrit:
Caduce62 a écrit:Quand le gouvernement mettra t'il au cachot ces pourritures au même titre que ceux partis en Syrie Twisted EvilTwisted EvilTwisted Evil

1) Le parallèle entre la Syrie et le Donbass est audacieux... Suspect

2) Tu veux rétablir les "lettres de cachet" de l'ancien régime : emprisonner des gens qui n'ont rien fait de répréhensible dans leur pays ? Pour les djihadistes je peux comprendre à cause des attentats chez nous mais ceux combattant dans le Donbass ? Je ne les approuve pas mais je ne vois pas sur quelles bases juridiques on peut les poursuivre en France ? scratch

Parfois, les pires ennemis de la démocratie, sont les démocrates eux-mêmes... Wink
Non mais demande à notre bienaimé juriste si la Belgique comme la France laissent leur ressortissants commettre des crimes à l'étranger et jouir de l'impunité en France  Twisted Evil

Mon coco, "commettre des crimes à l'étranger" ? :

1) D'abord il faut en apporter la preuve... Twisted Evil  Va le faire dans le Donbass d'aujourd'hui ??? La plupart des zozos français y vont uniquement pour faire de la propagande information/désinformation Twisted Evil

2) S'il s'avère que des crimes ont été commis à l'étranger, ce sont aux gouvernements étrangers d'en apporter la preuve (en l'occurrence l'Ukraine) et ensuite le gouvernement français décide d'extrader ou de ne pas extrader ses ressortissants... Ce sont les règles internationales !!! Twisted Evil  

3) Les djihadistes faits prisonniers en Syrie, se rappellent soudainement qu'ils ont une vague 2e nationalité française et implorent le gouvernement français de les rapatrier : qu'ils crèvent là où ils sont !!! What a Face   Je dirai aussi la même chose des français au Donbass, s'ils se font chopper par les ukrainiens, qu'on les laisse crever !!! Twisted Evil

Mais si tu veux retailler la loi française juste pour te satisfaire à propos des mercenaires français du Donbass, c'est comme Gillou qui veut passer à la sulfateuse tous ceux qui lui déplaisent, hein !

On verra bien ce qu'en dira notre "docteur en droit international", hein, mais je connais déjà sa réponse... Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  steven21 le Ven 20 Avr - 18:22

toujours le meme principe de foutre la merde et de se faire passer pour une victime :
aucun honneur.

avatar
steven21

Messages : 1240
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Thuramir le Ven 20 Avr - 19:14

Avant qu'une personne puisse être poursuivie dans le pays dont elle possède la nationalité pour des crimes ou des délits commis à l'étranger, il faut que les faits donnant lieu aux poursuites :

  1. soient punissables dans le pays d'origine (p.ex. : France, Belgique,...); c'est ainsi que si un crime ou un délit n'est pas réprimé dans le pays d'origine, même si ce crime est puni dans le pays étranger, il ne pourra jamais faire l'objet de poursuites dans le pays d'origine (je pense, par exemple, à l'avortement, réprimé dans certains pays mais largement dépénalisé dans nos pays occidentaux, mais il y a plein d'autres exemples, tels que les offenses verbales, écrites ou par emblèmes à un chef d'Etat étranger) ;
  2. soient réprimés par la loi nationale du pays d'origine s'ils ont été commis à l'étranger de la même manière que s'ils ont été commis sur le sol national : c'est le cas, par exemple, des crimes contre l'humanité, des crimes de guerre, de crimes commis sur des mineurs (viol, pédopornographie,...), etc. ;
  3. la preuve de la commission des faits appartient, comme toujours, aux autorités poursuivantes, mais cela peut se révéler assez facile, si, par exemple, un individu imprudent se vante publiquement (sur Facebook, par exemple, ou dans un blog) d'avoir commis de tels faits.

Pour le fait d'être entré illégalement en Crimée, il faut se référer à chaque loi nationale; Si la loi française contient des dispositions pénales réprimant ce type de fait, encore faut-il que la loi française permette des poursuites en France contre un ressortissant français ayant commis ce type de fait à l'étranger.

Si la loi nationale ne permet pas de poursuivre d'office des faits qualifiés de crime ou de délit commis à l'étranger, il faut qu'il y ait préalablement une plainte de la partie préjudiciée étrangère ou du ministère public étranger, sollicitant le pays national de l'étranger d'entamer des poursuites contre son ressortissant. Par exemple, la femme française qui avait congelé ses nouveaux-nés en Corée du Sud et qui était rentrée en France. Mais, en tout état de cause, il faut que la loi nationale réprime les faits commis à l'étranger (par exemple un vol, un meurtre, etc.), sinon on ne peut être poursuivi dans son pays pour des faits qui n'y sont pas punissables.
avatar
Thuramir

Messages : 2602
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  lemonline le Ven 20 Avr - 20:06

Et donc, si un ressortissant français entre illégalement en Ukraine. En Crimée, au Donbass, ou ailleurs. Et si l'Ukraine lance un mandat d'arrêt international contre ce ressortissant, est-ce que le France procèdera à l'arrestation de son ressortissant? Je suppose que oui, le fait d'entrer illégalement dans un pays est à priori répréhensible dans tous les pays, non?
Et si oui, la France examinera t'elle une demande d'extradition, ou préfèrera juger l'intéressé sur le sol national?
avatar
lemonline

Messages : 482
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Krispoluk le Ven 20 Avr - 20:30

lemonline a écrit:Et donc, si un ressortissant français entre illégalement en Ukraine. En Crimée, au Donbass, ou ailleurs. Et si l'Ukraine lance un mandat d'arrêt international contre ce ressortissant, est-ce que le France procèdera à l'arrestation de son ressortissant? Je suppose que oui, le fait d'entrer illégalement dans un pays est à priori répréhensible dans tous les pays, non?
Et si oui, la France examinera t'elle une demande d'extradition, ou préfèrera juger l'intéressé sur le sol national?

Je peux me tromper mais lancer un "mandat d'arrêt international" contre quelqu'un entré illégalement sur un territoire, ça me parait fort de café quand même (c'est pas un crime) Twisted Evil

D'abord, lancer un mandat d'arrêt international, ça veut dire que l'individu en question a déjà quitté le territoire en question, non ? Donc "la faute" est réparée... Smile

Rémi, toi qui ne boit jamais d'alcool, faut pas commencer hein... Laughing  Bon, tu me connais, hein ! L'ironie mordante au 13e degré... Suspect Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  lemonline le Ven 20 Avr - 20:50

J'essaye de comprendre ce qu'il existe dans notre arsenal législatif comme éléments pour potentiellement poursuivre les tdc qui s'amusent à aller guerroyer quelque part dans le monde. Et en fait, j'ai bien l'impression que ce n'est même pas imaginable, sauf si l'individu commet des crimes au regard des lois en vigueur sous des régimes reconnus. En gros, un mercenaire en Ukraine, ou un djihadiste en Syrie. J'imagine qu'il peut être poursuivi par les autorités légales du pays en question, mais que le simple fait de s'y rendre illégalement ne fait pas courir grand risque. Ça me fait penser également au mercenaire français "Bob" quelque chose qui a trempé dans plusieurs coups d'état africain. Que risquait-il en France?
avatar
lemonline

Messages : 482
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: En France

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum