Et aux USA !

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Dim 2 Avr - 14:23

Trump '' ne m'empêche pas de battre la Russie '' - L'ambassadeur américain à l'ONU Nikki Haley

L'ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies Nikki Haley a déclaré samedi que le président Donald Trump ne l'avait pas empêché de "battre la Russie".

Censor.NET rapporte citant The Hill.

"Le président ne m'a pas une fois appelé et a déclaré:" Ne battez pas sur la Russie ", pas une fois il ne m'a appelée pour dicter  quoi dire", a déclaré Haley dans une interview à ABC.

Samedi, Trump a appelé NBC News à "arrêter avec l'histoire Fake Trump / Russia" et se concentrer davantage sur ses prétentions non prouvées que l'ancien président Barack Obama l'a espionné.

"C'est le même Fake News Media qui a déclaré qu'il n'y avait« aucun chemin vers la victoire pour Trump »qui pousse maintenant l'histoire fausse de la Russie. Une escroquerie totale! Trump a tweeté.

Haley a souvent adopté une approche contradictoire sur la Russie dans son poste à l'U.N., en particulier lors de l'annexion par le pays de la Crimée en 2014 et des combats renouvelés en Ukraine.

Au début de février, Haley a condamné les manœuvres géopolitiques de la Russie en Ukraine de l'Est, affirmant que le comportement de Moscou "exige une condamnation claire et forte".

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6255
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Lun 3 Avr - 8:55

L'ex-conseiller de Trump payé par la chaîne de propagande russe Russia Today et Kaspersky Lab

Michael Flynn, who advised U.S. President Donald Trump on national security, on Friday signed an amended form of his personal financial disclosure, adding Russia-related entities, including the Russian propaganda TV channel RT and the Kaspersky Lab anti-virus software developer, that paid him fees in 2015, according to The Washington Post.
”Flynn later noted the payments on an amended form he signed Friday that listed among his sources of income the Russian government-backed television network RT, a U.S. air cargo company affiliated with the Volga-Dnepr Group and the U.S. subsidiary of Russian cybersecurity firm Kaspersky Lab,” The Washington Post wrote on Saturday, April 1.
The White House released both sets of the forms Saturday, April 1, as part of a broad release of documents detailing the financial holdings of top administration officials.
”A person familiar with his filing said Flynn`s initial form was a draft that would have gone through the usual process of review and revision in consultation with the White House Counsel`s Office and the Office of Government Ethics. However, that process was suspended when Flynn resigned. In recent days, White House officials asked him to finish the process and advised Flynn that he needed to itemize each organization that paid to have him as a speaker, the person said,” The Washington Post wrote.
Flynn first acknowledged in a July interview with Yahoo that he had been paid for the December 2015 RT event in Moscow, where the retired Army lieutenant general sat with Russian President Vladimir Putin during a celebration for the network.

He later confirmed to The Washington Post that the network provided his payment.

The U.S. government has said that RT, which receives Kremlin funding, is part of an array of propaganda outlets that help popularize a pro-Russian perspective through the media.

According to The Washington Post, it was not until earlier this month that Rep. Elijah E. Cummings (D-Md.), the top Democrat on the House Oversight and Government Reform Committee, disclosed new documents showing that Flynn had also been paid in 2015 for speeches in Washington by Volga-Dnepr Airlines and Kaspersky Government Security Solutions.

Flynn resigned 24 days after his appointment following reports leaked from the White House that he had misled Vice President Mike Pence about his conversations, telling him that he had discussed only trivial issues with Russian Ambassador Sergey Kislyak.

While the White House had acknowledged that Flynn spoke with Kislyak before Trump`s inauguration, Pence said on CBS`s ”Face the Nation” on January 15 that Flynn didn`t discuss the Obama administration`s sanctions, which include those imposed after Russia`s annexation of Ukraine`s Crimean peninsula and for Russia`s alleged hacking of Democratic Party officials during the 2016 presidential campaign, Bloomberg reported in the middle of February 2017.

Michael Flynn, qui a conseillé le président américain Donald Trump sur la sécurité nationale, a signé vendredi une forme modifiée de sa divulgation financière personnelle, ajoutant des entités liées à la Russie, y compris la chaîne de télévision de propagande russe RT et le développeur de logiciels antivirus de Kaspersky Lab, qui a payé Lui en 2015, selon The Washington Post.
"Flynn a noté plus tard les paiements sur une forme modifiée qu'il a signé vendredi qui répertoriait parmi ses sources de revenus le réseau de télévision RT soutenu par le gouvernement russe, une compagnie de fret aérien américaine affiliée au groupe Volga-Dnepr et la filiale américaine de la société russe de sécurité informatique Kaspersky Laboratoire ", a déclaré le Washington Post le samedi 1er avril.
La Maison Blanche a publié les deux ensembles des formulaires le samedi 1er avril, dans le cadre d'une large publication de documents détaillant les avoirs financiers des hauts fonctionnaires de l'administration.
"Une personne familière avec son dépôt a déclaré que la forme initiale de Flynn était un projet qui aurait traité le processus habituel d'examen et de révision en consultation avec le Bureau du Conseil de la Maison Blanche et le Bureau de l'éthique gouvernementale. Cependant, ce processus a été suspendu lorsque Flynn a démissionné. Ces derniers jours, les responsables de la Maison Blanche lui ont demandé de terminer le processus et ont conseillé à Flynn qu'il avait besoin de détailler chaque organisation qui a payé pour l'avoir en tant que locuteur, la personne a déclaré ", a déclaré The Washington Post.
Flynn a d'abord reconnu dans un entretien de juillet avec Yahoo qu'il avait été payé pour l'événement RT de décembre 2015 à Moscou, où le lieutenant général de l'armée à la retraite s'est assis avec le président russe Vladimir Poutine lors d'une célébration pour le réseau.

Il a ensuite confirmé à The Washington Post que le réseau avait fourni son paiement.

Le gouvernement des États-Unis a déclaré que RT, qui reçoit le financement du Kremlin, fait partie d'un éventail de points de propagande qui aident à populariser une perspective pro-russe à travers les médias.

Selon The Washington Post, ce n'est que plus tôt ce mois-ci que le représentant Elijah E. Cummings (D-Md.), Le meilleur démocrate du Comité de surveillance et de réforme du gouvernement de la Chambre, a divulgué de nouveaux documents montrant que Flynn avait également été payé en 2015 pour les discours à Washington par Volga-Dnepr Airlines et Kaspersky Government Security Solutions.

Flynn a démissionné 24 jours après sa nomination à la suite de rapports divulgués de la Maison-Blanche qu'il avait induit le vice-président Mike Pence à propos de ses conversations, lui disant qu'il n'avait discuté que de problèmes insignifiants avec l'ambassadeur de Russie Sergey Kislyak.

Bien que la Maison Blanche ait reconnu que Flynn a parlé avec Kislyak avant l'inauguration de Trump, Pence a déclaré sur "Face the Nation" de CBS le 15 janvier que Flynn n'a pas discuté des sanctions de l'administration Obama, y ​​compris celles imposées après la Russie L'annexion de la péninsule de Crimée en Ukraine et le prétendu piratage de fonctionnaires du Parti démocratique par la Russie lors de la campagne présidentielle de 2016, a déclaré Bloomberg à la mi-février 2017.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 6 Avr - 11:05

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Dim 9 Avr - 10:21

A nouveau "gendarme" du monde?

États-Unis envoie un groupe de porte-avions vers la péninsule coréenne

Démonstration de force au milieu de la spéculation selon laquelle la Corée du Nord pourrait essayer un autre test d'armes dans les prochains jours


The USS Carl Vinson in the Pacific Ocean in January 2017. PHOTO: REUTERS

WASHINGTON—The U.S. Navy has canceled planned port calls in Australia for the USS Carl Vinson and is instead sending the aircraft carrier toward the Korean Peninsula amid concerns about new weapons tests by North Korea, military officials said Saturday.

The U.S. military is sending the Vinson strike group, including the carrier and two guided-missile destroyers, to operate in the Western Pacific Ocean in response to Pyongyang’s recent missile tests.

There is widespread speculation based on satellite imagery and analysis that North Korea may try to carry out another weapons test in the coming days as the country prepares for its most important national holiday—the anniversary of the birth of the country’s founder on April 15.


North Korea carried out three missile tests in the past month, including a Scud missile launch on April 5 that triggered a terse response from the Trump administration.

“The United States has spoken enough about North Korea,” Secretary of State Rex Tillerson said in a two-sentence statement after that test. “We have no further comment.”

Now, one official said, the Navy is sending the strike group as a show of force.

The Trump administration has issued a series of warnings to North Korea about its missile tests.

Last month, during a visit to South Korea, Mr. Tillerson said the U.S. “policy of strategic patience has ended” and that “all options are on the table.”

At their summit Thursday and Friday in Florida, President Donald Trump pressed President Xi Jinping of China to do more to curb North Korea’s nuclear program. Mr. Tillerson said the two leaders agreed during meetings at held at Mr. Trump’s Mar-a-Lago golf club to work together on the issue, but there was no pact on concrete steps to deter North Korea’s nuclear ambitions.

The decision to send the Vinson toward the Korean Peninsula comes as Mr. Trump is taking a more aggressive American military posture around the world.

Mr. Trump on Thursday ordered America’s first direct military strike against Syrian President Bashar al-Assad. The U.S. fired nearly 60 cruise missiles at a Syrian regime airfield believed to be home to pilots who carried out a suspected chemical weapons attack that killed more than 85 people, including 27 children.

U.S. leaders said the one-time strike, which did modest damage to the airfield, was meant to deter Mr. Assad from using chemical weapons again.

The U.S. also added to its forces in Iraq and Syria as the military tries to drive Islamic State from its biggest strongholds: Mosul in Iraq and Raqqa, the militant group’s de facto capital in Syria.

WASHINGTON - La marine américaine a annulé les appels prévus au port en Australie pour l'USS Carl Vinson et envoie le transporteur vers la péninsule coréenne au milieu des préoccupations concernant les nouveaux tests d'armes par la Corée du Nord, ont annoncé samedi des responsables militaires.


L'armée américaine envoie le groupe de grève de Vinson, y compris le transporteur et deux destroyers à missiles guidés, pour opérer dans l'océan Pacifique occidental en réponse aux récents tests de missiles de Pyongyang.


Il existe une spéculation répandue basée sur l'imagerie et l'analyse des satellites selon laquelle la Corée du Nord pourrait essayer d'effectuer un autre test d'armes dans les prochains jours, alors que le pays se prépare pour ses vacances nationales les plus importantes: l'anniversaire de la naissance du fondateur du pays le 15 avril.


La Corée du Nord a effectué trois tests de missiles au cours du dernier mois, y compris un lancement de missiles Scud le 5 avril qui a déclenché une réponse concrète de l'administration Trump.


"Les États-Unis en ont assez parlé de la Corée du Nord", a déclaré le secrétaire d'État Rex Tillerson dans une déclaration de deux phrases après ce test. "Nous n'avons plus de commentaires".


Maintenant, un fonctionnaire a déclaré, la Marine envoyait le groupe de grève comme une manifestation de force.


L'administration Trump a émis une série d'avertissements à la Corée du Nord au sujet de ses tests de missiles.


Le mois dernier, lors d'une visite en Corée du Sud, M. Tillerson a déclaré que la "politique de patience stratégique américaine" a pris fin et que "toutes les options sont sur la table".


Lors de leur sommet jeudi et vendredi en Floride, le président Donald Trump a pressé le président Xi Jinping de la Chine de faire plus pour freiner le programme nucléaire de Corée du Nord. M. Tillerson a déclaré que les deux dirigeants se sont mis d'accord lors des réunions tenues lors du groupe de golf de M. Trump's Mar-a-Lago pour travailler ensemble sur la question, mais il n'y avait aucun pacte sur des mesures concrètes pour dissuader les ambitions nucléaires de la Corée du Nord.


La décision d'envoyer le Vinson vers la péninsule coréenne vient alors que M. Trump prend une position militaire américaine plus agressive à travers le monde.


M. Trump a ordonné jeudi la première grève militaire directe de l'Amérique contre le président syrien Bashar al-Assad. Les États-Unis ont tiré près de 60 missiles de croisière dans un aérodrome du régime syrien qui se croirait à la tête de pilotes qui ont mené une attaque suspectée d'armes chimiques qui a tué plus de 85 personnes, dont 27 enfants.


Les dirigeants américains ont déclaré que la grève ponctuelle, qui faisait des dommages modestes à l'aérodrome, avait pour but de dissuader M. Assad d'utiliser à nouveau des armes chimiques.




Les Etats-Unis ont également ajouté à leurs forces en Irak et en Syrie alors que les militaires tentent de conduire l'État islamique de ses plus grands bastions: Mossoul en Irak et Raqqa, la capitale de facto du groupe militant en Syrie.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6255
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Dim 9 Avr - 11:21

Attention à la (mauvaise) traduction en français, vaut mieux laisser le texte en anglais : "strike" c'est "grève" mais c'est aussi "frappe".

military strike = frappe militaire
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Dim 9 Avr - 11:47

Pour ça que je poste les deux (quand j'ai le temps).  Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6255
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Thuramir le Dim 9 Avr - 17:49

Pour ce qui est de la Corée du Nord, Trump a raison de montrer ses muscles. La Corée du Nord est un Etat voyou, dirigée par un pervers criminel, qui ne respecte rien et qui serait capable de mener une attaque nucléaire sur les Etas-Unis pour provoquer une troisième guerre mondiale, sauf si une force supérieure à la sienne menace de le détruire.
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Dim 9 Avr - 17:58

Ce qui est le cas, rien qu'avec l'escadre qui entourent le USS Carl Vinson . . .
A sa place, je commencerai à me faire des cheveux . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6255
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 11 Avr - 1:02

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Thuramir le Mer 12 Avr - 19:16

A lire ces informations, il est permis de se poser une question fondamentale : Trump tente-t-il d'éteindre un début d'incendie politique/judiciaire ou est-il sincère ? 
 
Le FBI a reçu l'autorisation d'observer un conseiller de Trump, selon le Washington Post
Le FBI, la police fédérale américaine, a reçu l'été dernier un mandat judiciaire pour observer un conseiller de Donald Trump, qui était alors le candidat républicain à la présidence des Etats-Unis, révèle le Washington Post. Cette démarche ferait partie d'une enquête sur de possibles liens entre la Russie et la campagne électorale du milliardaire, ajoute le journal américain, qui se base sur des sources gouvernementales.
Le FBI cherche à déterminer si des collaborateurs de Donald Trump ont été liés au gouvernement russe. La question centrale est de savoir si les contacts entre les deux parties ont permis d'informer par avance des personnes dans l'entourage du futur président du possible piratage informatique russe de démocrates américains.
D'après des sources gouvernementales, le FBI et le département de la Justice ont reçu un mandat pour intercepter les communications de Carter Page, l'un des collaborateurs du républicain. Ils auraient convaincu un juge de la Foreign Intelligence Surveillance Court de la probabilité que ce conseiller ait agi en tant qu'agent d'une puissance étrangère, qui ne serait autre que la Russie dans ce cas-ci.
Carter Page faisait partie depuis mars 2016 de l'équipe de campagne de Donald Trump, qui l'avait nommé comme conseiller pour les affaires étrangères. Durant le courant de cette campagne, l'homme a peu à peu disparu des projecteurs. Une porte-parole du républicain décrira plus tard son rôle d'« informel ».
D'après le Washington Post, ce mandat judiciaire est la preuve la plus claire jusqu'à présent que le FBI avait des raisons de penser qu'un conseiller du futur président avait des contacts avec des agents russes. De tels liens figurent au centre de l'enquête actuelle sur une potentielle campagne coordonnée avec les autorités russes pour faire basculer l'élection présidentielle en faveur de Donald Trump. © BELGA
 
USA: des «informations crédibles» du soutien russe au coup d'Etat avorté au Monténégro
La Maison Blanche a décoché mercredi un nouveau coup à la Russie, en affirmant avoir obtenu des informations crédibles selon lesquelles Moscou a apporté son soutien à un coup d'Etat avorté au Monténégro en octobre l'an dernier.
Un haut responsable de l'administration américaine a attribué à Moscou la responsabilité de ce projet de coup d'Etat, programmé le jour des élections législatives le 16 octobre.
Cette déclaration est intervenue au moment même où le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson rencontrait à Moscou le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov pour des pourparlers cruciaux sur le conflit syrien. Et juste avant l'annonce de sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine.
« Nous sommes très préoccupés au sujet de l'interférence russe dans les élections d'octobre au Monténégro », a indiqué le responsable, sous couvert d'anonymat, évoquant « des informations crédibles sur un soutien russe à une tentative d'attaque contre le gouvernement le jour du scrutin ».
Le procureur spécial monténégrin Milivoje Katnic avait affirmé en février que des organes d'Etat russes étaient impliqués dans le complot déjoué qui avait pour objectif d'empêcher l'adhésion du Monténégro à l'Otan.
Une perspective d'adhésion à laquelle le président américain Donald Trump a justement donné mardi son feu vert, ouvrant la voie à l'entrée du petit pays des Balkans dans l'Alliance et qui est considérée par la Russie comme une provocation.
Et M. Trump doit recevoir mercredi à la Maison Blanche le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.
Après avoir émaillé sa campagne électorale de louanges à l'égard de M. Poutine, le président américain semble avoir modifié ses positions vis-à-vis de la Russie, condamnant récemment son soutien au régime syrien de Bachar al-Assad.
Cette évolution se produit alors que les interrogations enflent encore au sujet d'une possible collusion entre l'entourage de M. Trump pendant sa campagne et le gouvernement russe.
Plusieurs enquêtes sont en cours à ce sujet aux Etats-Unis. © BELGA
avatar
Thuramir

Messages : 2225
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Mer 12 Avr - 20:07

Ouais, le Monténégro ou "Tschornia Goura" dans le texte Wink Est quasiment devenu une colonie économique russe... Twisted Evil 

Content que le coup de force russe ait foiré et que le pouvoir se rapproche des services de sécurité de l'Otan Smile 

On n'a pas besoin d'une 2e Crimée au centre de l'Europe et de la Méditerranée ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 14 Avr - 20:01

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  pyxous le Ven 14 Avr - 20:25

La course aux armements est relancée depuis bien longtemps, les vendeurs d'armes se frottent les mains ...

Épilogue ? dans quel coin de la planète?  Question
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Ven 14 Avr - 20:34

Je ne pense pas que Poutine voit de gaité de cœur une nouvelle course aux armements...

Il n'est pas encore dans la situation économique de Gorbatchof en 1989 mais il commence à s'en rapprocher dangereusement !  Twisted Evil 

Donc, je crois qu'il n'a pas envie de jouer une partie de bras de fer musclée avec Trump actuellement, la Russie et par conséquent son pouvoir personnel n'y résisterait pas économiquement... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Dim 16 Avr - 0:35

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Dim 16 Avr - 9:06

Rigolo ! lol!
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Dim 16 Avr - 19:39

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Dim 16 Avr - 19:41

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 20 Avr - 20:05

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 28 Avr - 12:55

La "trumpisation" de la France Mad



avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 1 Mai - 17:02

AFP, publié le lundi 01 mai 2017 à 16h54
Etats-Unis: les négociateurs du Congrès américain d'accord pour doper le budget de la Défense mais aucun financement pour le mur à la frontière mexicaine

Les négociateurs du Congrès américain se sont mis d'accord pour doper le budget de la Défense, comme le réclamait le président Donald Trump, mais ils n'ont pas accédé à sa demande de financer la construction d'un mur à la frontière mexicaine.

Opposition démocrate et majorité républicaine ont dévoilé dans la nuit de dimanche à lundi le fruit de plusieurs semaines de complexes négociations afin de financer l'Etat fédéral jusqu'à la fin de l'année budgétaire 2017, soit jusqu'au 30 septembre.

La Chambre des représentants puis le Sénat devraient adopter ce texte avant la fin de la semaine, permettant d'éviter une fermeture des administrations centrales, celles-ci n'étant financées que jusqu'à vendredi soir à minuit.

La proposition de loi décline 1.163 milliards de dollars de dépenses pour l'année, soit un peu moins du tiers de tout le budget fédéral, les deux autres tiers (dépenses sociales, retraite...) étant en pilotage automatique, sans que le Congrès ait à approuver les dépenses.

Sur ces plus de 1.000 milliards de dollars, la Défense en obtient 598.5, soit une augmentation de 25 milliards ou 4,5% par rapport à 2016, et de 3,8% par rapport à ce que Barack Obama avait demandé l'an dernier.
Sur ce point, la Russie ne pourra jamais suivre Shocked

En mars, Donald Trump avait demandé une rallonge de 30 milliards par rapport à la trajectoire actuelle: les parlementaires lui en ont accordé la moitié, avec 2,5 milliards conditionnés à la présentation par le président américain d'une stratégie complète pour vaincre l'organisation Etat islamique.

Mais les démocrates, dont les voix seront nécessaires au Sénat, ont eu gain de cause sur le projet de mur frontalier, auquel ils sont totalement opposés. Aucun dollar ne pourra être utilisé pour lancer le chantier.

A la place, 1,5 milliard est prévu pour des investissements dans des technologies de sécurité à la frontière, des infrastructures tactiques et des remises à niveau. Aucune embauche d'agent d'immigration pour accélérer des expulsions n'est autorisée.

"Cette loi empêchera que l'argent des contribuables finance un mur frontalier inefficace", a claironné le chef de file des démocrates du Sénat, Chuck Schumer.

- Défaite sur le mur -

Le budget de la Défense inclut de nouveaux avions, hélicoptères, drones et navires et une hausse de salaire de 2,1% pour les 1,3 million de soldats américains, ainsi que 150 millions de dollars en aide létale et non-létale à l'Ukraine.

"L'Amérique sera plus forte et plus en sécurité grâce à ce budget", a déclaré le président républicain de la Chambre, Paul Ryan. "Il correspond à l'engagement du président Trump à reconstruire notre armée pour le 21e siècle et à renforcer nos frontières pour protéger notre pays".

Les démocrates ont réussi cependant à éviter les coupes draconiennes voulues par Donald Trump dans certains domaines.

Le budget de fonctionnement du département d'Etat et de l'aide étrangère est en légère baisse, mais symbolique par rapport à la réduction de 28% réclamée par le président en mars.

Egalement dans le collimateur des conservateurs et de son nouveau directeur climato-sceptique Scott Pruitt, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) sauve les meubles, avec une réduction de 1% de son budget, qui frappera surtout les programmes de recherche et réglementaires.

Mais l'exclusion de tout crédit pour construire le mur à la frontière sud représente une véritable défaite pour le président américain, dont c'est l'une des promesses phares.

"Nous avons tout le temps qu'il faut", avait dit Donald Trump la semaine dernière, en martelant que le mur serait érigé avant le fin de son mandat. Actuellement, seule une partie des plus de 3.000 km de frontière est matérialisée par des clôtures.

La Maison Blanche avait expliqué que la planification du projet pouvait déjà commencer et des appels d'offre ont déjà été lancés. La vraie bataille du financement aura lieu pour le prochain budget, celui de l'année 2018, qui commencera le 1er octobre.
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Mar 9 Mai - 8:51

Alex Kokcharov‏ @AlexKokcharov 8 hil y a 8 heures

#US President @realDonaldTrump signed a legislative act designating #Crimea as illegally annexed by #Russia https://www.congress.gov/bill/115th-congress/house-bill/244/text 



Et:

Alex Kokcharov‏ @AlexKokcharov 8 hil y a 8 heures

#US President @realDonaldTrump signed a legislative act designating Abkhazia & S. Ossetia as occupied by #Russia http://georgiatoday.ge/news/6490/US-President-Signs-Legislative-Act-Recognizing-Abkhazia-%26-Tskhinvali-as-Regions-Occupied-by-Russia 



Plus vraiment copain avec le guébiste  . . . Laughing
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 9 Mai - 10:03

AFP, publié le mardi 09 mai 2017 à 02h29
Etats-Unis: une ex-ministre dit avoir averti Trump du risque d'un "chantage" de Moscou sur son directeur à la sécurité nationale de l'époque

Une ancienne ministre américaine a confirmé lundi, devant une commission parlementaire enquêtant sur l'ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine, avoir averti la Maison Blanche du risque d'un "chantage" de Moscou sur le premier directeur à la sécurité nationale.

"Nous pensions que le général (Michael) Flynn était compromis vis-à-vis des Russes", a déclaré l'ancienne ministre de la Justice par intérim Sally Yates, devant la commission de la justice du Sénat, dans le cadre d'une enquête qualifiée lundi soir par Donald Trump de "mascarade".

Michael Flynn a été poussé à la démission le 13 février après la révélation de contacts répétés avec l'ambassadeur russe à Washington avant et après l'élection, et ses déclarations inexactes au vice-président Mike Pence à ce sujet.

"Cela posait un problème parce que nous pensions que les Russes étaient non seulement au courant (du fait que M. Flynn avait menti à M. Pence, NDLR) mais qu'ils avaient aussi probablement des preuves", a expliqué l'ancienne numéro deux du ministère de la Justice, nommée par l'ancien président Barack Obama.

"Et cela créait une situation compromettante, une situation où en gros les Russes pouvaient faire chanter le conseiller à la sécurité nationale" des Etats-Unis, a-t-elle relevé.

Mais la haute fonctionnaire, qui s'exprimait aux côtés de l'ancien directeur du renseignement James Clapper, n'a pas fait de révélations fracassantes, rappelant à plusieurs reprises être tenue par le secret d'informations classifiées.

"Les histoires de collusion Russie-Trump sont un canular complet", a réagi le milliardaire lundi soir dans une série de tweets commentant cette audition de trois heures.

"Quand cette charade aux frais du contribuable s'arrêtera-t-elle?", a-t-il ajouté, visiblement agacé par les enquêtes en cours au Sénat, à la Chambre des représentants et au FBI sur une éventuelle "coordination" entre certains de ses proches et Moscou.

- Mise en garde d'Obama -

Cette ingérence russe dans l'élection américaine a été révélée par les agences américaines du renseignement début octobre.

M. Trump s'est défaussé lundi matin sur son prédécesseur, expliquant --là encore dans une série de tweets-- que "le général Flynn avait obtenu les accréditations de sécurité par l'administration Obama".

"Demandez à Sally Yates, sous serment, si elle sait comment une information classifiée est sortie dans la presse peu après qu'elle l'a expliquée à la Maison Blanche", avait-il poursuivi, apparemment toujours plus indigné par la fuite elle-même que par son contenu.

La semaine dernière, il avait déjà rejeté l'accusation d'orchestration par les Russes du piratage du parti démocrate pour l'avantager, assurant par exemple qu'il "aurait pu s'agir de la Chine, cela aurait pu être beaucoup d'autres groupes".

Lors de sa première rencontre avec Donald Trump dans le Bureau ovale quelques jours après l'élection, Barack Obama avait conseillé à son successeur de ne pas embaucher M. Flynn.

Il l'a notamment mis en garde "en raison du comportement de Flynn en tant que patron de la DIA", agence de renseignement militaire où il avait été nommé en 2012, a affirmé à l'AFP un ex-responsable de l'administration Obama sous couvert d'anonymat.

- Appel à la 'vigilance' -

Sally Yates s'exprimait pour la première fois publiquement depuis son éviction du gouvernement Trump le 30 janvier, quand elle s'est opposée au décret migratoire présidentiel.

Elle a assuré avoir averti la Maison Blanche les 26 et 27 janvier du risque de chantage sur Michael Flynn.

Il a démissionné 18 jours plus tard.

De son côté, James Clapper a appelé devant la commission sénatoriale à la "vigilance et à l'action face à ce qui menace les fondations mêmes de notre système politique démocratique".

Les Russes "sont désormais encouragés à continuer ces activités" de piratage et de campagne de désinformation "à la fois ici et dans le monde, et à le faire plus intensément encore", a estimé M. Clapper.

Outre les enquêtes parlementaires, la police fédérale FBI a ouvert sa propre enquête sur une éventuelle "coordination" entre l'entourage de M. Trump et Moscou. Le Kremlin nie toute interférence.

Mais il ne fait aucun doute, selon les agences américaines du renseignement, que plusieurs proches de la campagne de l'homme d'affaires ont été en contact régulier avec la Russie, notamment Michael Flynn, Carter Page et Paul Manafort.

Reste à prouver que lesdits contacts constituent une collusion.
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 11 Mai - 14:57

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Jeu 11 Mai - 15:03

Destitution de Trump, les bookmakers y croient plus que jamais

Tu parles d'une référence!

La probabilité de voir le président américain visé par une procédure de destitution a bondi mercredi, après l’éviction du directeur du FBI.

L’éviction surprise du patron du FBI James Comey n’a pas simplement soulevé une onde de choc à Washington : elle a également provoqué une flambée des paris sur une éventuelle destitution de Donald Trump.

Selon eux, la probabilité de voir le président américain visé par une procédure parlementaire d'”impeachment” avait quasiment doublé mercredi, passant de 33% à 60%, a affirmé Lewis Davey, porte-parole de la société irlandaise de paris en ligne Paddy Power. “On n’avait jamais atteint une telle probabilité d’un “impeachment” de Trump dans son premier mandat”, a-t-il commenté.

Donald Trump faisait face à une pluie de critiques après avoir limogé mardi James Comey, qui supervisait notamment l’enquête sur une possible collusion entre l’équipe de campagne du milliardaire républicain et les autorités russes.

Parallèle avec Nixon en 1973

Cette éviction a réveillé le souvenir de la décision prise en 1973 par le président Richard Nixon de révoquer le procureur spécial en charge de l’enquête sur le scandale du Watergate. Un an plus tard, Nixon avait démissionné face à la certitude d’être destitué par le Congrès.

Le parallèle n’a pas échappé à certains parieurs. L’un d’eux était ainsi prêt à miser 129.000 dollars sur une démission forcée de Donald Trump cette année, même si son pari n’a pas trouvé preneur, a indiqué Naomi Totten, du site britannique Betfair.

Dans les heures ayant suivi le limogeage de James Comey, la probabilité d’un départ du président américain dans l’année est par ailleurs passée de 10% à 25%, a-t-elle ajouté. Rien ne dit toutefois que l’emballement des parieurs ait des bases solides.

Les paris en ligne étant très rarement autorisés aux Etats-Unis, ces probabilités ne reflètent que très vaguement les opinions américaines. Le fait que les républicains soient aux manettes des deux chambres du Congrès rend par ailleurs peu probable une procédure de destitution du président qui appartient à ce parti.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum