Et aux USA !

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Invité le Mer 25 Avr - 12:37

steven21 a écrit:ca en devient genant Laughing  :



Mouah ah ah cette photo est vraiment bien trouvé Steven !

C'est vrai qu'on pourrais se poser des questions Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil  Pendant que les filles vont au Musée et faire du Shopping voilà que les Mecs "s'embrassent" Shocked

Aille Aille je vais encore m'attirer les foudres du Doc Rolling Eyes Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Invité le Mer 25 Avr - 13:28

Punaise, je lisais Le Figaro c’est le grand amour entre Trump et Macron aux Usa...
Tellement bien que les journalistes se posent des questions !

Je vais essayer ce soir de poster l’article

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  steven21 le Mer 25 Avr - 13:57

ben oui , il y a pas si longtemps , trump c etait une grosse merde dans nos medias. et maintenant c est le messie ( au meme titre que macron ).  Rolling Eyes
avatar
steven21

Messages : 1318
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Mer 25 Avr - 14:20

steven21 a écrit:ben oui , il y a pas si longtemps , trump c etait une grosse merde dans nos medias. et maintenant c est le messie ( au meme titre que macron ).  Rolling Eyes

Hé, hé... Laughing Laughing Laughing

"Seuls les cons ne changent jamais d'avis..." Cela démontre au moins que nos médias ne sont pas (tous) cons ! Laughing Wink

Maintenant, "Messie" là tu charries un peu... Rolling Eyes

Il n'y a qu'un seul Dieu et qu'un seul Messie en France (et dans le monde entier) Suspect  Et il a suffit qu'il embrasse Trump à la manière de Lazare "Maintenant, lève-toi et marche Donald, tes nombreux péchés sont remis..." Pour que le Grand Miracle s'accomplisse ! cheers sunny

Mais si, mais si...  Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 5413
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mer 25 Avr - 15:37

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Invité le Mer 25 Avr - 22:21

Oh merci de m’avoir montré le style et la classe de Melania <3 I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  steven21 le Mer 25 Avr - 22:39



avec l argent du contribuable :

avatar
steven21

Messages : 1318
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 26 Avr - 1:00

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Invité le Jeu 26 Avr - 8:16

steven21 a écrit:
Oh mais lol !!! C’est tout à fait ça Steven ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Jeu 26 Avr - 8:50

Hors sujet !!!  Ce sont les maris qui font l'actualité, pas les dames ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil 

Bandes de saboteurs... What a Face affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 5413
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  steven21 le Jeu 26 Avr - 10:06

avatar
steven21

Messages : 1318
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  lemonline le Ven 27 Avr - 9:30

[size=33]Des Français dans le collimateur du fisc américain[/size]

Depuis trois ans, l'administration fiscale des États-Unis enjoint aux Français nés outre-Atlantique de régulariser leur situation... Certains se révoltent.

PAR BAUDOUIN ESCHAPASSE
Modifié le 13/04/2018 à 14:56 - Publié le 09/02/2018 à 11:29 | Le Point.fr 





















Ils sont nés aux États-Unis, de parents français, et vivent aujourd'hui dans l'Hexagone. Mais aux yeux de l'administration fiscale américaine..., ce sont des contribuables comme les autres. Et l'agence gouvernementale fédérale chargée de la collecte de l'impôt, l'Internal Revenue Service (IRS), exige qu'ils régularisent leur situation. Plusieurs milliers de Français vivent aujourd'hui sous la menace d'un redressement fiscal de l'IRS. Certaines banques se permettent même d'adresser à l'administration américaine des informations financières personnelles les concernant.
À l'origine de cette situation ? La promulgation, le 2 janvier 2015, d'un décret officialisant un accord signé entre Paris et Washington. Ce texte vise à transposer en droit français la loi FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act), adoptée par le Congrès en 2010, afin de mieux lutter contre l'évasion fiscale outre-Atlantique. « Depuis cette date, le simple fait d'être né aux États-Unis fait de nous des individus suspects de fraude fiscale aux termes de la loi », s'insurge Fabien Lehagre, dont le seul tort semble d'être né en Californie il y a 33 ans.


Un cauchemar kafkaïen

Ce cadre commercial dans le secteur de l'énergie est devenu, depuis trois ans, une cible potentielle du fisc américain pour la simple raison que « toute personne née sur le sol américain acquiert automatiquement la nationalité américaine et le statut de US Person », et que « les États-Unis appliquent le principe de la Citizenship Based Taxation » : une fiscalité qui se fonde sur la nationalité et non le lieu de résidence.
« Potentiellement, 10 000 Français sont dans mon cas », relève Fabien Lehagre. Et le jeune homme d'ajouter que « cette situation (lui) semble d'autant plus anormale qu'il n'a vécu, en tout et pour tout dans (s)a vie, que quelques mois outre-Atlantique quand (il) étai(t) bébé ». Il n'y a remis les pieds qu'une seule fois, « pour les vacances, pendant (s)a jeunesse », précise-t-il.

Une loi américaine applicable dans l'Hexagone

Être à jour de ses impôts en France ne suffit visibement pas. Le risque d'un redressement fiscal est devenu plus tangible le jour où certaines banques françaises se sont mises à demander à leurs clients nés aux États-Unis de remplir des déclarations fiscales américaines. « Certains ont même commencé à prélever des taxes pour le compte de l'IRS, notamment lors de transactions boursières », témoigne l'un de ces Américains « malgré lui ». Depuis peu s'ajoute la menace de voir fermer leur compte bancaire, certains établissements arguant de « contraintes » et de « frais de gestion trop élevés » au regard de la loi américaine.
« Afin de contourner les obstacles résultant du secret bancaire, la loi FATCA impose à l'ensemble des institutions financières (Foreign Financial Institutions – FFIs) dans le monde de communiquer automatiquement à l'administration fiscale américaine (l'IRS) un ensemble d'informations relatives aux comptes financiers détenus directement ou indirectement par des personnes américaines à l'étranger. Dans l'Hexagone, les établissements bancaires transmettent ces informations au fisc français qui les fait suivre à l'administration américaine », décrypte Régis Bismuth, professeur de droit public à Sciences Po, qui suit ce dossier avec attention.

Épée de Damoclès

« Des entreprises françaises telles que la Banque publique d'investissement (ont mis) en place des politiques d'identification et de récusation de tout collaborateur – salarié ou non – qui sont US Person et ce malgré l'article L1132-1 du code du travail qui interdit toute discrimination d'un employé liée à une éthnie, une nation ou une prétendue race », s'énerve Fabien Lehagre, qui pointe également le fait qu'« une grande majorité de placements financiers proposés en France (lui) sont désormais interdits en vertu d'une loi américaine (Securities Act of 1933) ». Certains SICAV, plans d'actions, FCP et FCPE, notamment.
Désireux de dénoncer une réglementation qu'il qualifie de discriminatoire, Fabien Lehagre a fondé, en avril dernier, l'association des « Américains accidentels ». Plus de 300 personnes y ont adhéré en dix mois. Ses membres, tous placés à la même enseigne, échangent des informations et des conseils. « Devant l'épée de Damoclès qui pèse sur notre tête, certains d'entre nous ont choisi de régulariser leur situation. Mais entre les frais d'avocats et les pénalités fiscales, il leur en a parfois coûté plus de 100 000 euros », explique Fabien Lehagre.

Recours administratif

D'autres se sont rebellés. Ils ont saisi un avocat et demandent aujourd'hui, devant le Conseil d'État, l'annulation d'un texte administratif qu'ils jugent inique et discriminatoire : un arrêté du 25 juillet 2017 portant création par la Direction générale des finances publiques d'un traitement automatisé d'échange d'informations concernant ces « Américains accidentels »... « Si le juge administratif fait droit à la demande d'annulation de (notre) association, la mise en œuvre de l'accord de collaboration fiscale conclu entre la France et les États-Unis se trouverait alors remise en cause », explique Fabien Lehagre.
Deux parlementaires entendent prochainement faire voter une résolution à l'Assemblée nationale comme au Sénat pour attirer l'attention du gouvernement sur la situation de ces contribuables. Seront-ils entendus ? « Une ministre est potentiellement concernée : Brune Poirson, née en 1982 à Washington », affirme Fabien Lehagre.
Être membre d'un gouvernement européen ne prémunit pas contre les foudres de l'IRS. Boris Johnson, chef de la diplomatie britannique, en a fait l'expérience en février 2017. Lorsqu'il a décidé de rendre son passeport américain pour éviter un redressement, il a été contraint de s'acquitter de lourdes taxes. « Pour renoncer à la nationalité américaine, il faut pouvoir prouver que l'on est en conformité avec l'IRS depuis plus de cinq ans et débourser la modique somme de 2 350 dollars », énonce Fabien Lehagre.

http://www.lepoint.fr/economie/des-francais-dans-le-collimateur-du-fisc-americain-09-02-2018-2193584_28.php#xtmc=fatca&xtnp=1&xtcr=2
avatar
lemonline

Messages : 506
Date d'inscription : 12/10/2015
Age : 46
Localisation : Lorraine/Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 10 Mai - 0:32

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 18 Mai - 20:29


avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 25 Mai - 21:22


avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 4 Juin - 14:17

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 5 Juin - 19:52

Donald Trump défie de plus en plus ouvertement le procureur spécial de l’enquête russe
Pour le président américain, l’enquête sur l’ingérence de Moscou en 2016 est « inconstitutionnelle » et il se réserve le droit de se gracier lui-même.

LE MONDE | 05.06.2018 à 06h30 • Mis à jour le 05.06.2018 à 13h26 |
Par Gilles Paris (Washington, correspondant)
https://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2018/06/05/donald-trump-defie-de-plus-en-plus-ouvertement-le-procureur-special-de-l-enquete-russe_5309683_4853715.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1528180964

Le travail de sape de Donald Trump contre Robert Mueller, le procureur spécial chargé de l’enquête sur les interférences prêtées à la Russie pendant la présidentielle de 2016, gagne en intensité. Lundi matin 4 juin, le président des Etats-Unis est passé une nouvelle fois à l’attaque en jugeant, en lettres capitales, « INCONSTITUTIONNELLE » l’enquête ouverte il y a un peu plus d’un an par le numéro deux du ministère de la justice, Rod Rosenstein, pourtant nommé par ses soins, dans un message publié sur son compte Twitter.

Il faisait manifestement écho à une tribune publiée plus tôt par le Wall Street Journal dans laquelle un juriste conservateur, Steven Calabresi, avait mis en cause la légalité de l’enquête parce que, selon lui, Robert Mueller n’a pas été confirmé à son poste par le Sénat.

Quelques instants plus tôt, Donald Trump avait déjà surpris en assurant, sur la foi de l’expertise de « nombreux juristes », qu’il a selon lui « le droit absolu de [se] GRACIER », même s’il avait ajouté aussitôt « mais pourquoi le ferais-je, alors que je n’ai rien à me reprocher ? ». La veille, l’un de ses avocats, l’ancien maire de New York Rudy Giuliani, avait déjà estimé que le président des Etats-Unis disposait en théorie de ce droit, tout en jugeant complexe son usage d’un point de vue politique. « Gracier quelqu’un est une chose, se gracier soi-même est une autre paire de manches », avait reconnu cet ancien procureur.

Pas « au-dessus des lois »

Les commentaires de Donald Trump, qui mettent à l’épreuve le principe de la séparation des pouvoirs, font suite à la publication par le New York Times, le 2 juin, d’une lettre envoyée en janvier à l’équipe du procureur spécial par les avocats du président. Ces derniers jugeaient que leur client ne pouvait pas être interrogé par les enquêteurs du fait de ses responsabilités de président. Ils ajoutaient que ce dernier ne pouvait pas être non plus accusé de faire obstruction à la justice, un soupçon alimenté par le limogeage de James Comey, alors directeur de la police fédérale. Selon les avocats, la capacité de mettre un terme à une enquête comme celle poursuivie par M. Mueller relève des pouvoirs constitutionnels du président.

Interrogée à de nombreuses reprises en début d’après-midi, à l’occasion d’un briefing, sur l’impunité suggérée par Donald Trump, sa porte-parole, Sarah Sanders, a répété que le président n’était pas « au-dessus des lois ». Plutôt que de s’engager dans un débat juridique sur la légalité et la légitimité d’une auto-amnistie, elle a préféré insister sur le fait que Donald Trump n’a, selon elle, rien à se reprocher.

Au Sénat, de nombreux républicains ont réagi en faisant part d’une désapprobation résumée par Chuck Grassley (Iowa), le président de la commission des affaires juridiques : « Si j’étais président et si quelqu’un, un avocat, me suggérait que je pouvais faire comme ça, j’en changerais », a-t-il tranché.

Donald Trump a usé précocement et ostensiblement de son droit de grâce, au cours des derniers mois, alors que ses prédécesseurs avaient attendu plus longtemps avant de s’en servir. La majorité des cinq pardons présidentiels annoncés jusqu’à présent a été marquée par la volonté de contrer la justice pour le bénéfice d’alliés politiques.

Instiller le doute

Le constitutionnaliste Laurence Tribe, un critique du président, a ainsi vu dans la grâce accordée le 31 mai à un chroniqueur conservateur sanctionné pour des infractions aux lois sur le financement politique, Dinesh D’Souza, un signal émis à l’attention de fidèles qui pourraient se retrouver dans les rets du procureur spécial. « Protégez-moi et je vous aiderai. Laissez-moi tomber et j’en ferai autant », a résumé le juriste.

Cette nouvelle offensive prend par ailleurs le relais d’une campagne contre la police fédérale, accusée par le président d’avoir fait espionner son équipe pendant la présidentielle. Dans un geste qui a été qualifié d’« abus de pouvoir » par ses adversaires démocrates, Donald Trump a exigé le 21 mai l’ouverture d’une enquête sur cette « infiltration ». Selon la presse américaine, un informateur du FBI aurait bien pris contact avec deux personnes employées temporairement par l’équipe de campagne du républicain, mais du fait de relations qu’elles entretenaient avec des responsables russes.

Un an plus tôt, le président avait déjà mis en cause son prédécesseur, le démocrate Barack Obama, pour l’avoir fait placer, selon lui, sur écoutes. Comme pour la thèse de l’« infiltration », rien n’a jamais permis d’étayer cette accusation grave, mais ces mises en cause successives sont parvenues à instiller le doute dans l’électorat de Donald Trump à propos de l’impartialité de Robert Mueller. Cet électorat est désormais majoritairement hostile au procureur spécial, selon des enquêtes d’opinions convergentes.
avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Sam 9 Juin - 12:20

Les États-Unis exhortent la Russie à libérer Roman Souchtchenko et d’autres prisonniers ukrainiens



Les États-Unis exhortent la Russie à libérer immédiatement Roman Souchtchenko, envoyé spécial d’Ukrinform, condamné à 12 ans de prison par la Cour de Moscou, ainsi que d’autres prisonniers politiques ukrainiens détenus dans des prisons russes.

Cette demande a été postée par une représentante du Département, Heather Neuert, sur Twitter.



Heather Nauert

✔️@statedeptspox



[ltr]The United States calls for the immediate release of Ukrainian journalist Roman Sushchenko and all Ukrainian political prisoners held by #Russia. #FreeSushchenko #FreeSentsov[/ltr]

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7722
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 11 Juin - 0:45

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 11 Juin - 13:00

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mer 13 Juin - 0:26


avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 15 Juin - 15:29

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Sam 16 Juin - 11:46

Trump blames Obama for ceding Crimea to Russia – media

Russia was suspended from the G-7 in 2014 after it annexed Crimea.

Reuters

President Trump on Friday once again blamed his predecessor, former President Obama, for ceding Crimea to Russia in 2014.

Speaking to reporters outside the White House, Trump insisted that Obama was ultimately responsible for Moscow's annexation of Crimea from Ukraine, because Russian President Vladimir Putin did not "respect" Obama or the United States, The Hill reported.

"President Obama lost Crimea just so you understand, this was before I got there," Trump said. "President Obama lost Crimea."

Asked by a reporter to explain his accusation, Trump said: "Because Putin didn't respect President Obama. President Obama lost Crimea because president Putin didn't respect President Obama, didn't respect our country and didn't respect Ukraine."

His accusation marked the second time in less than a week that Trump blamed his predecessor for Russia's invasion of Ukraine and annexation of Crimea four years ago.

He told reporters at the Group of Seven Summit on Saturday that Obama was responsible for the annexation, and called for the G-7 to readmit Moscow to the group.

Russia was suspended from the G-7 in 2014 after it annexed Crimea, in a move that was widely condemned as a violation of international norms.

Trump accuse Obama d'avoir cédé la Crimée à la Russie - media

La Russie a été suspendue du G-7 en 2014 après l'annexion de la Crimée.

Le président Trump a de nouveau accusé vendredi son prédécesseur, l'ancien président Obama, d'avoir cédé la Crimée à la Russie en 2014.

S'adressant à des journalistes à l'extérieur de la Maison Blanche, Trump a insisté sur le fait qu'Obama était responsable de l'annexion de la Crimée par Moscou, car le président russe Vladimir Poutine n'a pas "respecté" Obama ou les Etats-Unis, a rapporté The Hill.

"Le président Obama a perdu la Crimée juste pour que vous compreniez, c'était avant que j'arrive", a déclaré Trump. "Le président Obama a perdu la Crimée."

Interrogé par un journaliste pour expliquer son accusation, Trump a déclaré: "Parce que Poutine n'a pas respecté le président Obama, le président Obama a perdu la Crimée parce que le président Poutine ne respectait pas le président Obama, ne respectait pas notre pays et ne respectait pas l'Ukraine."

Son accusation a marqué la deuxième fois en moins d'une semaine que Trump a blâmé son prédécesseur pour l'invasion de l'Ukraine par la Russie et l'annexion de la Crimée il y a quatre ans.

Il a déclaré aux journalistes au sommet du Groupe des Sept samedi qu'Obama était responsable de l'annexion, et a appelé le G7 à réadmettre Moscou au groupe.

La Russie a été suspendue du G-7 en 2014 après l'annexion de la Crimée, une mesure qui a été largement condamnée comme une violation des normes internationales.

Voir cet article:

Trump says it's 'possible' he'll meet Putin this summer

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7722
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 19 Juin - 19:08

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mer 20 Juin - 12:53

avatar
Caduce62

Messages : 5021
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum