Et aux USA !

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Sam 24 Fév - 17:15

Pas qu'en Ukraine qu'il y a de la corruption:

Le FBI accuse Paul Manafort d'avoir corrompu des politiciens européens pour le compte de Victor Ianoukovitch



Le procureur spécial Robert Mueller accuse l'ancien président de campagne du président américain Donald Trump, Paul Manafort, d'avoir secrètement payé d'anciens politiciens européens pour faire pression au nom de l'Ukraine.

L'acte d'accusation vise Manafort d'avoir payer d'anciens politiciens, officieusement connus sous le nom de "groupe des Habsbourg", pour les inciter à commettre des actes de lobbying alors malgré leur reconnaissance en tant qu'analystes "indépendants" rapporte l'agence de presse AP.

"Les documents judiciaires accusent Manafort d'avoir utilisé des comptes offshore pour verser au groupe plus de 2 millions d'euros" entre 2012 et 2013, indique la publication.

Une partie de ce lobbying clandestin aurait eu lieu aux États-Unis selon des informations du média américain Politico. L'ancien leader européen visé par l'accusation n'est nommé sur aucun document mais serait Alfred Gusenbauer, chancelier autrichien entre 2007 et 2008. Gusenbauer et deux autres personnes soupçonnées d'être impliquées dans la campagne de lobbying de Manafort auraient rencontré des membres du Congrès et des haut fonctionnaires en 2013, et notamment le président du comité des affaires étrangères de la Chambre, Ed Royce, les représentants Tom Marino et Robert Aderholt, tous deux membres du parti républicain et des membres du comité des affaires étrangères du Congrès américain.

Ces nouvelles accusations arrivent moins de 24 heures après qu'un grand jury en Virginie l'ait inculpé de 32 accusations impliquant des accusations de fraude fiscale et bancaire dans le cadre de l'enquête russe menée par Robert Mueller. Elles ont en outre été dévoilées vendredi, juste après que l'associé de longue date de Manafort, Rick Gates, ait paidé coupable des accusations portées contre lui, précise l'agence.

Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Donald Trump, est accusé de blanchiment d'argent, pour un montant de presque 30 millions de dollars au moyen de comptes offshore, d'évasion fiscale et de fraude bancaire.

En octobre 2017, le procureur spécial Robert Mueller avait déjà accusé Paul Manafort d'avoir effectué du lobbying pour le compte de l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch et le parti pro-russe. Ce nouvel acte d'accusation, comme le précédent, n'est cependant pas lié à la campagne présidentielle de Donald Trump et à l'éventuelle ingérence de Moscou dans les élections américaines de 2016.


Valery Chaly : L'Ukraine est un partenaire stratégique important des USA et Trump ne compte pas satisfaire la Russie.



L'administration américaine considère l'Ukraine comme un partenaire stratégique prometteur, pour la sécurité et la défense comme pour d'autres secteurs et le dialogue entre les deux pays ne cesse de s'intensifier ces dernières années, contrairement aux attentes de la Russie après les élections de 2016.
L'ambassadeur d'Ukraine aux Etats-Unis, Valery Chaly, a fait cette déclaration lors d'un entretien exclusif accordé à un correspondant d'Ukrinform.

"Il y a trois ans, il était difficile de dire que les Américains considéraient l'Ukraine comme un partenaire stratégique à long terme, mais nous voyons maintenant que certains objectifs ne peuvent être atteints que dans une étroite coopération, au moins dans les domaines de la sécurité et de la défense [...] le renforcement de la sécurité énergétique et des liens économiques amplifie ce partenariat" a souligné le diplomate ukrainien.

Comme l'a rappelé l'ambassadeur, cette année marque le dixième anniversaire de l'adoption de la Charte entre l'Ukraine et les États-Unis sur le partenariat stratégique. Selon lui, l'intensification des relations entre les deux pays cette année est symbolique.

Cette intensification concerne les contacts tant au plus haut niveau qu'à des niveaux plus spécialisés:
"Pour la première fois, nous avons tenu des réunions avec les chefs de presque tous les départements en Ukraine et aux Etats-Unis, c'est-à-dire que nous avons lancé un véritable mécanisme d'interaction au sein des pouvoirs exécutif et législatif et nous allons continuer dans cette direction", a ajouté l'amabassadeur ukrainien à Washington.

Le plus important, d'après lui, est d'établir des liens économiques directs avec les entreprises américaines, de les amener sur le marché ukrainien et de fournir une assistance aux exportateurs ukrainiens aux États-Unis :

"La signature d'un accord-cadre de 1 milliard de dollars avec General Electric Transportation, la collaboration avec Westinghouse et Holtec, la signature de garanties OPIC, des projets d'infrastructure ainsi que la production conjointe de missiles et d'avions sont des opportunités pour changer l'environnement du commerce international".

Interrogé également sur la politique de sanctions des États-Unis à l'encontre de la Russie ainsi que sur le soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, Valery Chaly a insisté sur l'impact de l'administration américaine actuelle dans le renforcement :

"Tout d'abord, la Maison Blanche, les départements et le Congrès partagent clairement notre point de vue sur la poursuite des sanctions contre la Russie lancé par l'administration précédente. La position du président Trump et de la Maison Blanche ne s'est pas adoucie contrairement à ce que la Russie pouvait espérer", a t-il précisé.

L'ambassadeur a également souligné que l'administration de Washington, y compris le président Donald Trump, avait déclaré à plusieurs reprises son soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, "sans parler des déclarations incessantes du Département d'Etat américain appelant la Russie à cesser de soutenir ceux qui tuent et alimentent le conflit en Ukraine"..

Un certain nombre de mécanismes liés à l'interaction entre l'Ukraine, les États-Unis et d'autres pays occidentaux sont selon lui en train de forcer la Russie à enfin accomplir des actions "compréhensibles au regard du droit international" :

"Premièrement, je parle de renforcer l'efficacité au combat des forces armées ukrainiennes afin d'arrêter les tentatives visant à faire progresser [la Russie] sur notre territoire".

À cet égard, il a rappelé la fourniture d'une assistance militaire et technique par les États-Unis, parmi lesquels des armes, y compris des radars anti-missiles, des systèmes de communication spéciaux, des bateaux à moteur, des armes antichars et de la formation militaire.

Dans un second temps, cette pression est selon lui liée aux sanctions :

"Malgré les déclarations accablantes de la Russie, les sanctions produisent des résultats : selon le Département d'Etat américain, la Russie a perdu plusieurs milliards de dollars liées aux ventes du secteur de la défense, qui auraient pu être dépensées pour tuer davantage".

Enfin, l'interaction entre ces pays et l'Ukraine et leur assistance a eu un impact important sur le processus de réforme engagé par le gouvernement, y compris dans la création d'un système de lutte anti-corruption généralisé.

Et finalement en parlant des sanctions:

De nouvelles sanctions à l’égard de la Russie seront mise en place d'ici quelques semaines



Le ministre des Finances des États-Unis, Steven Mnuchin, a déclaré que l’administration américaine était en train de préparer de nouvelles sanctions à l’égard de la Fédération de Russie et qu’il en dévoilerait les détails d'ici quelques semaines.

Le ministre des Finances américain a fait cette annonce le 23 février dernier lors d'un point presse à la Maison Blanche :

"Je ne veux pas quitter cette tribune sans souligner, car vous ne m’avez pas encore posé cette question, nous œuvrons sur des sanctions contre la Russie", a-t-il déclaré.  

À ce sujet, il a rappelé les accusations officielles faites la semaine dernière par le département américain de la Justice sur la base des résultats de l'enquête du FBI concernant l'ingérence de la Russie dans les élections présidentielles aux Etats-Unis. Le haut-fonctionnaire a également noté que les informations des enquêteurs pourrait également être utilisés pour formuler une liste de sanctions supplémentaire contre la Russie :

"Nous coopérons étroitement avec le FBI et nous avons des informations liées aux enquêtes récentes. Si nécessaire, nous allons étudier la question de l’introduction des sanctions individuelles en fonction des informations que le FBI possède",  a dit Steven Mnuchin.

Le ministre des Finances des États-Unis a promis de donner plus d’information sur ces nouvelles sanctions contre la Russie le mois prochain.  

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Thuramir le Lun 26 Fév - 11:27

Quelques informations complémentaires sur l'affaire Manafort :

Ingérence russe aux USA - Un ex-conseiller de Trump accusé de lobbying pour l'ex-président ukrainien Ianoukovitch
©️ BELGA
L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, aurait versé en secret plus de deux millions d'euros à d'anciens hauts responsables européens pour faire du lobbying au service du gouvernement de l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch, soutenu par Moscou, selon un acte d'accusation déposé contre lui vendredi.
Paul Manafort avait retenu ce «Hapsburg Group», composé d'anciens hommes politiques, pour «prendre des positions favorables à l'Ukraine, y compris en faisant du lobbying aux Etats-Unis», peut-on lire dans l'acte d'accusation déposé devant un tribunal fédéral à Washington par Robert Mueller, le procureur spécial chargé de l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016.
Le groupe, qui a agi en 2012-2013, a fait du lobbying auprès de parlementaires américains et de responsables de la Maison Blanche, toujours selon l'acte d'accusation.
Ils «avaient l'air de fournir des évaluations indépendantes sur les actions du gouvernement ukrainien, alors qu'en fait, ils étaient payés pour faire du lobbying pour l'Ukraine», indique également le document de justice.
Ils avaient pour consigne d'«agir de façon informelle et sans aucune relation visible» avec le gouvernement ukrainien, selon une note rédigée par Paul Manafort en juin 2012.
L'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch, qui était soutenu par Moscou, a été renversé en 2014.
Paul Manafort a lui brièvement pris - entre juin et août 2016 - les rênes de la campagne de Donald Trump, avant d'être renvoyé en raison de «conflits potentiels» d'intérêts avec des pays étrangers, selon le président américain.
Il a été depuis été pris dans l'enquête sur l'affaire russe aux Etats-Unis et fait l'objet plusieurs chefs d'inculpation, parmi lesquels complot contre les Etats-Unis, blanchiment, fausses déclarations et non déclarations de comptes détenus à l'étranger.
Le dernier acte d'accusation n'inculpe cependant Paul Manafort d'aucun crime en lien avec les activités du «Hapsburg Group», mais ces activités sont détaillées dans le but de montrer qu'il faisait activement du lobbying pour l'Ukraine et aurait enfreint les lois américaines en ne s'enregistrant pas comme tel dans le pays.
avatar
Thuramir

Messages : 2602
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Mar 27 Fév - 13:16

US / Département du Trésor : De nouvelles sanctions contre la Russie prévues dans les 30 jours à venir



Le chef du département du Trésor des États-Unis, Steven Mnuchin, a précisé le calendrier de l'introduction de nouvelles sanctions contre la Fédération de Russie annoncées auparavant.


Cette déclaration a été faite lors d'un discours à l'Université de Californie à Los Angeles, selon une information publiée par la correspondante de Bloomberg sur son compte Twitter :

"Vous pouvez vous attendre à ce que des sanctions soient imposées dans les 30 prochains jours, nous appliquons toutes les sanctions en vigueur et en introduirons de nouvelles", a signalé M. Mnuchin.
Mnuchin on Russia sanctions: ``You can expect sanctions will be coming in the next 30 days. We are enforcing all the existing sanctions and putting more on place.''
— Saleha Mohsin (@SalehaMohsin) 27 February 2018

Comme l'a déclaré l'ex-ambassadeur des États-Unis en Russie, Michael McFaul, dans une interview accordée à la Voix de l'Amérique, l'introduction de nouvelles sanctions contre la Fédération de Russie est inévitable, malgré la volonté du président Trump de préserver des relations positives avec Moscou.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 1 Mar - 13:33


avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  steven21 le Jeu 1 Mar - 15:17

ouai mais sauf que le mur a commencé a etre construit bien avant trump , en 2006.

article wikipedia :
Lors de la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump fait de la construction d'un mur entre le Mexique et les États-Unis (en réalité un élargissement et un renforcement de la barrière existante.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barri%C3%A8re_entre_les_%C3%89tats-Unis_et_le_Mexique





avatar
steven21

Messages : 1238
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 2 Mar - 17:48





avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Dim 4 Mar - 15:35

Suite à l'onnonce par Trump d'une volonté d'augmenter les tarifs douaniers pour certains produits:

L'UE riposte et compte taxer "les Harley-Davidson, le bourbon et les jeans Levi's"

L'Union européenne prépare des mesures de rétorsion sur des entreprises dont "Harley-Davidson, le bourbon et Levi's" après l'annonce par le président américain Donald Trump de taxer fortement les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis.


©️ REUTERS

"Nous allons mettre en place des contre-mesures concernant les droits d'importation de produits américains, notamment Harley-Davidson, le (whisky américain) bourbon et les jeans Levi's", a expliqué le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker vendredi soir lors d'une réception auprès du maire de Hambourg (nord de l'Allemagne).

Si les Etats-Unis veulent instaurer des barrières, "nous serons aussi stupides" qu'eux, a averti M. Juncker, précisant qu'il aurait "préféré que nous ne le faisions pas". "Je regrette son choix (...) mais l'Europe doit se défendre et elle va se défendre", a-t-il expliqué.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, M. Juncker avait déclaré que l'UE ne restera "pas les bras croisés lorsque l'industrie et les emplois européens seront menacés", ajoutant que "l'Europe (avait) besoin d'une politique commerciale capable de se défendre: nous ne serons pas naïfs".

Donald Trump a annoncé jeudi soir son intention d'imposer la semaine prochaine des droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium sur les importations aux Etats-Unis afin de protéger l'industrie sidérurgique nationale. Il n'a toutefois pas dit quels pays seraient visés.

Le jour même, le président de la Commission européenne avait exprimé ses "regrets" face à la décision de M. Trump et promis que l'UE allait "réagir fermement et proportionnellement pour défendre (ses) intérêts".

En milieu de journée vendredi, le vice-président de la Commission européenne, Jyrki Katainen, avait néanmoins estimé auprès de l'AFP qu'il restait "une fenêtre d'opportunité" afin d'éviter une guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Il a expliqué que ces contre-mesures européennes, déjà "prêtes depuis un certain temps", seraient en conformité avec les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et qu'elles compenseraient en valeur les pertes potentielles pour l'industrie européenne, deuxième producteur mondial d'acier après la Chine.

Les Etats-Unis importent 30 millions de tonnes d'acier par an, pour une valeur de 24 milliards de dollars, et sont de ce fait le plus gros importateur au monde, selon des données du ministère allemand de l'Economie.

Quelque 4% de cet acier sont importés d'Allemagne et 50% viennent de quatre pays: Canada, Brésil, Corée du Sud et Mexique.

Pékin "ne restera pas les bras croisés" face aux menaces commerciales des USA

La Chine ne "veut pas de guerre commerciale" mais ne restera pas sans réagir face aux menaces américaines contre ses exportations, a averti Pékin dimanche, dans une ferme mise en garde aux velléités protectionnistes de Donald Trump.


Le président chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump © Reuters

Le président américain a provoqué un tollé international en annonçant une forte taxation des importations américaines d'acier et d'aluminium, puis en menaçant de "taxes réciproques" les partenaires commerciaux des Etats-Unis qui réagiraient avec des mesures comparables.

Pour la première fois depuis ces attaques, Pékin a agité ouvertement dimanche de possible représailles.

"La Chine ne veut pas d'une guerre commerciale avec les Etats-Unis", a certes noté Zhang Yesui, porte-parole de l'Assemblée nationale populaire (ANP), chambre d'enregistrement du régime communiste.

"Mais s'ils prennent des mesures nuisant aux intérêts chinois, nous ne resterons absolument pas les bras croisés", a-t-il martelé devant la presse, lors d'une conférence avant la session annuelle plénière du Parlement.

La Chine est de loin le principal producteur mondial d'acier et d'aluminium, mais elle ne fournit qu'une infime partie des importations américaines dans ces secteurs. Elle ne serait donc que marginalement affectée par ces nouvelles taxes.

Mais à l'heure où Washington multiplie les enquêtes et droits antidumping contre le géant asiatique dans de nombreux domaines, des machines à laver aux panneaux solaires, M. Zhang s'alarme d'un engrenage incontrôlable. "Il est crucial pour chacun de percevoir clairement et objectivement les intentions stratégiques de l'autre partie. Des décisions fondées sur des erreurs de jugement ou des hypothèses erronées (...) peuvent avoir des conséquences qu'aucun des deux pays ne désire", a-t-il insisté.

Mesures nécessaires

Pékin a prévenu à maintes reprises ces derniers mois qu'il prendrait les "mesures nécessaires" pour défendre ses entreprises face à l'abus de "décisions protectionnistes" de Washington.

Les autorités chinoises ont notamment ouvert une enquête antidumping sur le sorgho américain et n'excluent pas de cibler les exportations massives de soja des Etats-Unis.

Liu He, proche conseiller du président chinois Xi Jinping, était cette semaine à Washington pour tenter de remettre sur les rails les relations économiques entre les deux puissances.

Mais les annonces de M. Trump sont intervenues durant cette visite, comme un camouflet pour le régime communiste.

Pour autant, M. Liu et les responsables américains qu'il a rencontrés "se sont accordés sur le fait que les deux pays doivent résoudre leurs différends commerciaux par la coopération plutôt que la confrontation", assure l'agence étatique Chine nouvelle.

Le dialogue devrait se poursuivre "prochainement à Pékin", a déclaré Zhang Yesui dimanche.

Déraisonnable

Aluminium et acier ne constituent qu'une petite fraction (autour de 1% l'an dernier selon les douanes chinoises) des exportations du géant asiatique vers les Etats-Unis.

Sous pression des Occidentaux, Pékin s'est attelé à réduire drastiquement les capacités de ses sidérurgistes. En dépit d'une production locale en hausse, les exportations chinoises d'acier ont chuté de 30,5% l'an dernier.

A l'inverse, les producteurs d'acier canadiens, brésiliens, mexicains, sud-coréens et turcs dépendent fortement du marché américain, littéralement vital pour eux.

Dans ce contexte, les premières réactions chinoises aux interventions de Donald Trump sont apparues plus modérées que les fermes condamnations du Canada et de l'Europe.

Pékin avait simplement demandé vendredi aux Etats-Unis de "refréner leur recours à des outils protectionnistes". Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi jugeait lui samedi que des taxes sur l'acier et l'aluminium décidées au nom de la "sécurité nationale" étaient "sans fondement".

Certains alliés des Etats-Unis, comme le Canada et l'Australie, espèrent pouvoir bénéficier d'exemptions aux taxes américaines.
De même, une puissante fédération des industries sud-coréennes a indiqué dimanche avoir contacté des membres du Congrès pour que Séoul soit épargné.

De son côté, le ministre australien du Commerce Steve Ciobo s'est inquiété dimanche du ralentissement de la croissance mondiale qu'entraînerait une guerre commerciale généralisée à l'échelle du globe, minant une reprise économique déjà fragile.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Lun 5 Mar - 18:38

Un documentaire sur la guerre en Ukraine sort sur les écrans américains (vidéo)



La diffusion américaine du documentaire réalisé par Mark J. Harris et Oles Sanin, « BREAKING POINT: THE WAR FOR DEMOCRACY IN UKRAINE » commencera par l'une des plus anciennes salles de cinéma de New-York .

"Ce film ukraino-américain a reçu des critiques positives de la part des principales critiques américaines. Le New York Times parle d'un «film fou», de «scènes passionnantes sur les soldats volontaires ukrainiens extrêmement courageux». D'autres médias soulignent la pertinence de l'expérience ukrainienne pour les États-Unis après l'élection de Trump et de l'influence russe sur l'espace de l'information", a déclaré la société de production du documentaire.

Selon The Village Voice, le film "offre une documentation brillante et vivante de la lutte pour la démocratie, qui n'a pas été aussi importante pour le public américain qu'aujourd'hui - quand nous devons nous-même faire face à la propagande du Kremlin, aux mensonges et à nos propres politiciens pro-Kremlin ».

Le Hollywood Reporter a pour sa part exhorté le président américain à aller voir le documentaire : "C'est certainement une proposition inutile, mais le président Donald Trump a vraiment besoin de regarder le documentaire de Mark Jonathan Harris et Oles Sanin sur le conflit en Ukraine".

« Breaking point » est un récit de participants ordinaires aux événements de la Révolution et de la guerre en Ukraine, qui couvre la période allant de 2013 à 2016.


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Mar 6 Mar - 12:11

A prendre avec "les pincettes" d'usage vu la source:

The New York Times: Escort says audio recordings prove Russian meddling in U.S. election

Her assertion could be easy to disregard were it not for a 25-minute video investigation posted last month on YouTube by the Russian opposition figure, Aleksei Navalny.

Photo from instagram.com/nastya_rybka.ru

A Belarusian escort with close ties to a powerful Russian oligarch said from behind bars in Bangkok on Monday that she had more than 16 hours of audio recordings that could help shed light on Russian meddling in United States elections.

The escort, Anastasia Vashukevich, said she would hand over the recordings if the United States granted her asylum, The New York Times reported. She faces criminal charges and deportation to Belarus after coming under suspicion of working in Thailand without a visa at a sex-training seminar in the city of Pattaya.

Ms. Vashukevich, who described herself as close to the Russian aluminum tycoon Oleg V. Deripaska, said that audio recordings she made in August 2016 included discussions he had about the United States presidential election with people she declined to identify.

Mr. Deripaska, a billionaire with close ties to Russia's president, Vladimir V. Putin, also has business ties to Paul J. Manafort, President Trump's former campaign chairman. Mr. Manafort is under investigation by Robert S. Mueller III, the special counsel looking into the campaign's connections to Russia.

"If America gives me protection, I will tell everything I know," Ms. Vashukevich said on Monday. "I am afraid to go back to Russia. Some strange things can happen."

Her assertion could be easy to disregard were it not for a 25-minute video investigation posted last month on YouTube by the Russian opposition figure Aleksei A. Navalny, which relies heavily on videos and photographs from Ms. Vashukevich.

She and nine people from Russia, Ukraine and Belarus were arrested late last month in Pattaya, a city about 70 miles south of Bangkok known for its adult entertainment scene. Most of those arrested, including Ms. Vashukevich, 21, who also goes by the name Nastya Rybka, are accused of working without a permit. Some are also accused of not having a valid Thai visa.

Le New York Times: Escort affirme que les enregistrements audio prouvent l'ingérence de la Russie aux élections américaines

Son affirmation pourrait être facilement ignorée sans une enquête vidéo de 25 minutes publiée le mois dernier sur YouTube par l'opposant russe Aleksei Navalny.

Une escorte biélorusse ayant des liens étroits avec un puissant oligarque russe a déclaré lundi derrière les barreaux à Bangkok qu'elle avait plus de 16 heures d'enregistrements audio qui pourraient aider à faire la lumière sur l'ingérence de la Russie aux élections américaines.

L'escorte, Anastasia Vashukevich, a déclaré qu'elle rendrait les enregistrements si les Etats-Unis lui accordaient l'asile, a rapporté le New York Times. Elle fait face à des accusations criminelles et à la déportation en Biélorussie après avoir été soupçonnée de travailler en Thaïlande sans visa lors d'un séminaire de formation sexuelle dans la ville de Pattaya.

Mme Vashukevich, qui se décrit comme proche du magnat russe de l'aluminium Oleg V. Deripaska, a déclaré que les enregistrements audio qu'elle avait faits en août 2016 comprenaient des discussions sur l'élection présidentielle américaine avec des personnes qu'elle refusait d'identifier.

M. Deripaska, un milliardaire proche du président russe Vladimir V. Poutine, entretient également des relations d'affaires avec Paul J. Manafort, ancien président de la campagne du président Trump. M. Manafort fait l'objet d'une enquête par Robert S. Mueller III, l'avocat spécial chargé d'examiner les relations de la campagne avec la Russie.

"Si l'Amérique me protège, je dirai tout ce que je sais", a déclaré Mme Vashukevich lundi. "J'ai peur de retourner en Russie, d'étranges choses peuvent arriver."

Son affirmation pourrait être facilement ignorée sans une enquête vidéo de 25 minutes publiée le mois dernier sur YouTube par la figure de l'opposition russe Aleksei A. Navalny, qui s'appuie fortement sur des vidéos et des photographies de Mme Vashukevich.

Elle et neuf personnes de Russie, d'Ukraine et de Biélorussie ont été arrêtées le mois dernier à Pattaya, une ville située à 70 miles au sud de Bangkok, connue pour sa scène de divertissement pour adultes. La plupart des personnes arrêtées, dont Mme Vashukevich, 21 ans, qui s'appelle également Nastya Rybka, sont accusées de travailler sans permis. Certains sont également accusés de ne pas avoir un visa thaïlandais valide.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  benoit77 le Mar 6 Mar - 13:27


"Si l'Amérique me protège, je dirai tout ce que je sais", a déclaré Mme Vashukevich lundi. "J'ai peur de retourner en Russie, d'étranges choses peuvent arriver."

"Si l'Amérique me protège "et pourquoi pas Londres aussi ??  affraid
avatar
benoit77

Messages : 2026
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Mar 6 Mar - 13:35

Protection toute relative. Cfr les "suicidé", "accidenté" ou "malades" russes dans divers régions du globe . . .  Rolling Eyes

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 6 Mar - 14:02

avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 12 Mar - 2:03


avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 16 Mar - 2:22

Les États-Unis sanctionnent Moscou en pleine crise russo-britannique
L’administration Trump a annoncé ce jeudi 15 mars de nouvelles sanctions contre des organisations et des individus russes. Pour la presse américaine, c’est la réponse la plus significative à ce jour à l’ingérence de Moscou dans la présidentielle 2016.

COURRIER INTERNATIONAL - PARIS
Publié le 15/03/2018 - 16:35

“L’administration Trump a annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie”, qui constituent “sa réponse la plus significative à ce jour à l’ingérence électorale et à d’autres cyberattaques”, annonce le site du New York Times.

Ces sanctions “interviennent au moment où l’administration Trump s’est jointe à une déclaration collective avec la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, jeudi [15 mars], condamnant la Russie pour son rôle apparent dans une attaque au gaz innervant contre un ancien espion russe et sa fille sur le sol britannique”, souligne le quotidien américain.

Les nouvelles sanctions visent cinq organisations, notamment le FSB (successeur du KGB) et 19 personnes. Beaucoup sont citées dans l’acte d’accusation du procureur spécial Robert Mueller pour leur rôle dans l’ingérence russe au cours de la campagne présidentielle américaine de 2016. Elles feront notamment l’objet d’une interdiction de voyager aux États-Unis et d’un gel de leurs avoirs dans le pays.

Selon le Washington Post, ces sanctions ont notamment pour but de décourager toute interférence russe dans les élections de mi-mandat, qui auront lieu aux États-Unis en novembre prochain. Elles “contrastent avec la réticence du président Trump à condamner le Kremlin pour son ingérence dans la présidentielle de 2016, malgré la conclusion en ce sens du renseignement américain”.
avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Sam 17 Mar - 1:50

AFP, publié le vendredi 16 mars 2018 à 21h46
Washington a accusé pour la première fois directement le gouvernement russe d'être derrière des cyberattaques qui sont parvenues à accéder aux systèmes de contrôle de certaines infrastructures ultra-sensibles aux Etats-Unis, comme des centrales nucléaires ou de distribution d'eau.

"Depuis au moins mars 2016, des acteurs informatiques du gouvernement russe (...) ont ciblé des organismes du gouvernement et de nombreux secteurs américains d'infrastructures essentielles, dont l'énergie, le nucléaire, des installations commerciales, l'eau, l'aviation et des points sensibles du secteur manufacturier", peut-on lire dans un rapport technique élaboré par les experts en cybersécurité du ministère américain de la Sécurité intérieure (DHS), publié jeudi.

Cette publication a coïncidé avec l'annonce par l'administration Trump d'une série de sanctions contre des individus et des entités russes en réponse à l'ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et à plusieurs cyberattaques.

Au total, 19 individus, dont l'homme d'affaires Evgueni Prigojine, proche du Kremlin, sont visés par ces sanctions. Cinq entités sont également ciblées, parmi lesquelles le FSB (services de renseignement intérieurs) et le GRU (services secrets de l'armée russe).

Moscou, qui a toujours contesté toute ingérence, a immédiatement promis, par la voix du vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, "des mesures de représailles".

Selon le DHS et la police fédérale FBI, les hackers russes ont ciblé deux groupes: les opérateurs de ces infrastructures eux-mêmes mais aussi des cibles périphériques, comme des sous-traitants, dotées de réseaux moins sécurisés et pouvant donc offrir une porte d'accès plus aisée. Les hackers disposaient d'une ample gamme de méthodes pour pénétrer les réseaux ciblés, toujours selon les enquêteurs.  

Le ministère de la Sécurité intérieure n'a pas précisé quelles cibles avaient été visées mais affirme que les Russes sont parvenus à surveiller certains systèmes de contrôle, à y installer leurs propres logiciels, à relever les identifiants des utilisateurs autorisés, à suivre les communications et même à créer des comptes d'administrateurs afin de pouvoir opérer eux-mêmes ces systèmes.

Depuis 2016, le gouvernement américain met en garde les opérateurs d'infrastructures --producteurs et distributeurs d'électricité, réseaux d'eau potable, etc.-- contre des tentatives de piratage venues de l'extérieur.

Les cyberattaques ont coûté aux Etats-Unis entre 57 et 109 milliards de dollars en 2016, selon un rapport de la Maison Blanche publié en janvier, qui pointait surtout du doigt les hackers venant de Russie, de Chine, d'Iran et de Corée du Nord.
avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 23 Mar - 2:48

avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Ven 23 Mar - 12:06

Une nouvelle casserole:

Une ex-Playmate affirme que Trump lui a proposé de l’argent après une relation sexuelle

Karen McDougal a porté plainte mardi auprès d’un tribunal de Los Angeles pour demander d’invalider la clause de confidentialité qu’elle a signée pour garder le silence sur sa «relation romantique» de 10 mois, en 2006 et 2007, avec Donald Trump.AFP

Karen McDougal, une ancienne Playmate, a affirmé à CNN que Donald Trump lui avait proposé de l’argent après une relation sexuelle. Elle dit dans une plainte avoir reçu 150.000 dollars pour son silence.

Une ancienne Playmate, qui dit avoir entretenu une relation pendant plusieurs mois avec Donald Trump, 10 ans avant son élection, a affirmé ce jeudi à CNN que Trump lui avait proposé de l’argent après une relation sexuelle.

Karen McDougal a porté plainte mardi auprès d’un tribunal de Los Angeles pour demander d’invalider la clause de confidentialité qu’elle a signée pour garder le silence sur sa «relation romantique» de 10 mois, en 2006 et 2007, avec le président républicain.

Elle dit dans sa plainte avoir reçu 150.000 dollars pour son silence et affirme que la moitié a été reversée à son avocat qui était selon elle en collusion avec le camp Trump.

L’ancien mannequin a expliqué jeudi à CNN qu’elle avait eu une première relation sexuelle en 2006 avec Donald Trump dans un hôtel de Los Angeles, peu de temps après que Melania, l’épouse de Donald, eut donné naissance à leur fils Baron.

«Après notre relation intime, il a essayé de me payer. Et je ne savais pas quoi en penser», a raconté Karen McDougal à CNN. «Je l’ai regardé et je lui ai dit, je ne suis pas comme ça, je ne suis pas ce genre de fille», a ajouté l’ancienne Playmate, qui dit que cet épisode l’avait rendue «très triste». «Cela m’a fait mal», a-t-elle raconté, précisant avoir pleuré à l’arrière de la voiture qui l’avait ramenée chez elle après cela.

Malgré cet incident, le magnat et elle ont ensuite passé «beaucoup de temps ensemble». «C’était une vraie relation. Il y avait des sentiments entre nous deux», a-t-elle affirmé, précisant s’être sentie «coupable» vis-à-vis de l’épouse de Donald Trump.

Depuis que cette liaison a été révélée dans la presse, Karen McDougall dit faire l’objet de pressions et menaces pour ne pas parler aux journalistes tandis que l’équipe légale de Trump ne cesse de distiller des informations la dénigrant pour la décrédibiliser.

Son cas fait écho à celui de Stormy Daniels, l’actrice porno qui soutient elle aussi avoir eu une liaison secrète avec le président américain entre 2006 et 2007 et qui a porté plainte pour annuler un accord de confidentialité.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Krispoluk le Ven 23 Mar - 12:30

Bon, on savait déjà que Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarko et Hollande étaient des chauds-lapins mais là, le Trump, il les bat à plate couture hein !

France 5 / Amérique 12 ! Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
avatar
Krispoluk

Messages : 5223
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 26 Mar - 0:18

avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Lun 26 Mar - 0:46

Ce weekend, il y a eu de très nombreuses manifestations contre les armes.
Plusieurs centaines de milliers de personne.
Trump va devoir réagir . . . mais comment?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Thuramir le Lun 26 Mar - 12:01

Matt a écrit:Trump va devoir réagir . . . mais comment?
Mais non, il peut simplement ignorer les manifestations. 
avatar
Thuramir

Messages : 2602
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  steven21 le Lun 26 Mar - 16:43

ho que si , il reagira , mais il ne pourra faire guere plus que ses predecesseur . ca ne date pas d'hier  Rolling Eyes
avatar
steven21

Messages : 1238
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Lun 26 Mar - 16:46

Déjà qu'il avait pris la précaution de quitter Washington pour ne pas être confronté aux manifestants . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7352
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 2 Avr - 0:59

avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 3 Avr - 14:15

Les pays baltes vont demander à Trump de les protéger contre la Russie

VILNIUS (AFP) 03.04.2018 - 05:32
https://www.courrierinternational.com/depeche/les-pays-baltes-vont-demander-trump-de-les-proteger-contre-la-russie.afp.com.20180403.doc.13m3ku.xml?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1522727508
 
Les dirigeants des pays baltes vont demander au président américain Donald Trump de leur envoyer plus de soldats et de renforcer la défense antiaérienne du flanc oriental de l'Otan, lors de leur rencontre prévue mardi, selon des responsables de leurs pays.

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite, ses homologues estonienne Kersti Kaljulaid et letton Raimonds Vejonis sont reçus à la Maison Blanche au moment Washington semble durcir sa position à l'égard de Moscou.

Le langage plus ferme adopté récemment par M. Trump face au Kremlin a apaisé les inquiétudes suscitées dans leur région par les premières déclarations conciliantes du président américain envers la Russie après son arrivée au pouvoir.

Un haut responsable lituanien qui a souhaité garder l'anonymat a indiqué que les pays baltes demandent aux Etats-Unis de leur envoyer plus fréquemment les batteries de missiles antimissiles Patriot pour des exercices militaires. Ils veulent aussi faire partie du bouclier antimissile de l'Otan en Europe.

"J'espère que les Etats-Unis et les autres alliés comprennent que l'espace aérien des pays baltes doit être mieux protégé et défendu", a dit Mme Grybauskaite à la radio publique LRT, à la veille de la visite.

"Il est important que (les troupes américaines) se trouvent en rotation permanente dans tous les pays baltes", a-t-elle ajouté.

L'année dernière, l'Otan a déployé quatre bataillons multinationaux en Pologne et dans les trois pays baltes en guise de déclencheur d'alerte contre un éventuel aventurisme russe, alors que l'armée américaine a envoyé des Patriot en Lituanie dans le cadre d'exercices.

Venu en juillet en Estonie, le vice-président américain Mike Pence a évoque la possibilité d'y déployer les Patriot.

Les pays baltes avait été secoués par la rhétorique de la campagne électorale de M. Trump, par sa mise en question de l'utilité de l'OTAN et par l'absence initiale de critiques contre le président russe Vladimir Poutine.

En 2018 on a vu apparaître sur un mur de Vilnius une image de M. Trump déposant un tendre baiser sur les lèvres de M. Poutine, tandis qu'un sondage publié l'année dernière a montré que deux Lituaniens sur trois ne faisaient pas confiance au président américain.

- Montrer du muscle -

Mais l'attitude du public a changé quand M. Trump a décidé de fournir des missiles anti-chars à l'Ukraine pour l'aider à combattre les séparatistes appuyés par Moscou et d'augmenter le financement des forces américaines en Europe.

"Au début, l'incertitude sur son engagement envers l'Otan était répandue, mais elle a faibli ces derniers mois", a dit à l'AFP un analyste de l'Université de Vilnius, Kestutis Girnius.

L'expulsion par Washington de 60 diplomates russes par solidarité avec Londres après l'empoisonnement en Grande-Bretagne d'un ancien espion russe, attribué à la Russie par le gouvernement britannique, est un signe d'une attitude plus offensive, a observé Simas Celutka, de l'Institut d'analyse de la politique de Vilnius.

"Ses conseillers ont pu convaincre Trump que montrer du muscle est la seule forme de communication que Poutine prend au sérieux", a-t-il ajouté.

M. Trump, qui a souvent attaqué les "passagers sans billet" de l'Otan, devrait féliciter les trois pays baltes de respecter la règle de l'Otan de dépenser 2% du PIB pour leur défense.

"Le président veut montrer que ces pays établissent un niveau auquel nous voudrions voir nos alliés arriver en termes de (dépenses pour la) défense", a dit l'ambassadrice américaine en Lituanie, Anne Hall.

Le sommet américano-balte comprend également un forum économique où la Lituanie compte signer des contrats en vue d'augmenter les importations de gaz naturel liquéfié américain pour réduire sa dépendance du groupe russe Gazprom.

Le risque d'une guerre commerciale entre l'Union européenne et les Etats-Unis pourrait être également discuté à Washington, les pays baltes s'inquiétant d''une possible querelle transatlantique.

Ces trois pays, dont la population combinée se chiffre à six millions de personnes, avaient été occupés et annexés par l'URSS pendant la Deuxième guerre mondiale. Ils ont retrouvé leur indépendance en 1991 et rejoint l'Union Européenne et l'Otan en 2004.
avatar
Caduce62

Messages : 4845
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum