Et aux USA !

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 25 Aoû - 20:19

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mer 30 Aoû - 14:58

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 1 Sep - 1:56

AFP, publié le jeudi 31 août 2017 à 20h29
Le "cercle vicieux" des sanctions et représailles continue entre les Etats-Unis et la Russie, dont les relations sont au plus bas: Washington a ordonné jeudi la fermeture d'un consulat russe au nom de la "parité" mais Moscou a aussitôt regretté une "escalade".

La Russie a très peu de temps, jusqu'à samedi, pour fermer son consulat général à San Francisco ainsi qu'une annexe de sa chancellerie à Washington et une annexe de son consulat à New York, toutes deux dédiées aux affaires commerciales, a annoncé le département d'Etat américain.

Cette décision, en riposte à la récente réduction drastique du personnel des représentations diplomatiques américaines en Russie, a été prise "dans l'esprit de parité invoqué par les Russes", a-t-il assuré, espérant donc qu'elle n'entraînera pas "de nouvelles représailles".

Alors que l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump en janvier laissait présager une embellie dans les relations entre les deux grandes puissances, elles n'ont cessé de se détériorer, sur fond d'accusations d'ingérences russes dans l'élection présidentielle américaine de 2016 mais aussi de soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire républicain et Moscou.

En riposte à de nouvelles sanctions économiques décidées par le Congrès américain et promulguées, bien qu'à contrecoeur, par Donald Trump, le président russe Vladimir Poutine avait ordonné fin juillet la réduction du personnel travaillant à l'ambassade et au sein des consulats américains en Russie: 755 diplomates et employés, russes ou américains, avaient jusqu'à vendredi pour quitter leurs fonctions. La présence diplomatique américaine a ainsi été plafonnée à 455 personnes, soit le niveau de celle de la représentation russe aux Etats-Unis.

Le département d'Etat américain a fait savoir jeudi que cette réduction avait été "totalement mise en oeuvre". Et l'octroi de visas pour les Etats-Unis en Russie, suspendu du fait de la réduction du personnel, va reprendre prochainement tout en restant limité. Les Américains avaient aussi dû abandonner début août deux bâtiments diplomatiques près de Moscou.

Selon un haut responsable américain, la contre-riposte américaine n'implique pas d'expulsion de diplomates russes: le personnel des bâtiments qui doivent fermer pourront être réaffectés à d'autres missions aux Etats-Unis.

- Future rencontre Tillerson-Lavrov -

"Avec ces mesures, les deux pays auront trois consulats chacun", "mais nous avons décidé de permettre au gouvernement russe de garder certaines annexes dans un effort pour mettre un terme au cercle vicieux dans nos relations", a déclaré le département d'Etat.

Washington a appelé à nouveau à une amélioration de ces relations, tombées au plus bas depuis la fin de la Guerre froide alors qu'elles étaient déjà mauvaises au temps de Barack Obama, qui avait expulsé 35 diplomates russes et leurs familles fin 2016.

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson s'est entretenu au téléphone jeudi avec son homologue russe Sergueï Lavrov, et les deux ministres vont se rencontrer en septembre, probablement en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, selon le haut responsable américain. "Ils ont tous deux exprimé le désir de trouver une manière d'améliorer nos relations", a-t-il assuré, sous couvert de l'anonymat.

Mais dans un communiqué, le ministre russe des Affaires étrangères a dit "regretter l'escalade des tensions", "initiée" à ses yeux par les Etats-Unis. Les nouvelles mesures américaines seront "étudiées avec attention" par Moscou qui fera ensuite connaître sa "réaction", a ajouté la diplomatie russe, laissant la porte ouverte à de nouvelles représailles.

"Les Etats-Unis doivent faire attention à ce que ce cycle n'échappe pas à tout contrôle", explique Boris Zilberman, expert de la Russie au sein du groupe de pression conservateur américain Foundation for Defense of Democracies. "Il faut que ce soit le dernier acte de ce cycle", ajoute-t-il, estimant que la balle est désormais dans le camp de Vladimir Poutine pour aller vers un apaisement.

"La balle est dans le camp de Washington", jugeait au contraire cette semaine le nouvel ambassadeur russe aux Etats-Unis, Anatoli Antonov, arrivé à Washington jeudi, le jour même de l'annonce des nouvelles sanctions américaines. Les deux pays ne pourront coopérer que si leur dialogue se débarrasse de toute "pression" ou "chantage", prévenait-il dans un entretien publié cette semaine par le quotidien Kommersant.
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Matt le Ven 1 Sep - 17:06

Caduce62 a écrit:AFP, publié le jeudi 31 août 2017 à 20h29
Le "cercle vicieux" des sanctions et représailles continue entre les Etats-Unis et la Russie, dont les relations sont au plus bas: Washington a ordonné jeudi la fermeture d'un consulat russe au nom de la "parité" mais Moscou a aussitôt regretté une "escalade".

. . .
"La balle est dans le camp de Washington", jugeait au contraire cette semaine le nouvel ambassadeur russe aux Etats-Unis, Anatoli Antonov, arrivé à Washington jeudi, le jour même de l'annonce des nouvelles sanctions américaines. Les deux pays ne pourront coopérer que si leur dialogue se débarrasse de toute "pression" ou "chantage", prévenait-il dans un entretien publié cette semaine par le quotidien Kommersant.
Tient, ce n'est pas le nom d'une célèbre société de construction aéronautique . . . ukrainienne?  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6295
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  benoit77 le Sam 2 Sep - 12:14

avatar
benoit77

Messages : 1742
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Lun 11 Sep - 12:37

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Mer 13 Sep - 9:50

Poroshenko prédit des discussions «très intéressantes» avec les dirigeants du Pentagone



Ukrainian President Petro Poroshenko will leave for the United States at the end of the week to attend the 72nd session of the UN General Assembly, as well as meet and negotiate with the U.S. leadership, in particular, Pentagon officials.

The head of state said this at a training session of the Ukrainian national team for participation in the Invictus Games, an Ukrinform correspondent reports.

"At the end of this week, I will leave for New York to attend the UN General Assembly meeting, where, among other things, I will raise the issue of peacekeepers in the Donbas. And immediately after talks with the United States leadership and the Department of Defense we will meet together in Toronto," Poroshenko said, while addressing representatives of the national team.

Poroshenko said that negotiations with U.S. military would be "very interesting," but he has not yet disclosed the details.

The 2017 Invictus Games will be held in Toronto, Canada, from September 23 to September 30.

Le président ukrainien Petro Poroshenko partira pour les États-Unis à la fin de la semaine pour assister à la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, ainsi que pour se rencontrer et négocier avec les dirigeants américains, en particulier les responsables du Pentagone.

Le chef de l'Etat l'a déclaré lors d'une session de formation de l'équipe nationale ukrainienne pour participer aux jeux Invictus, a indiqué un correspondant Ukrinform.

"À la fin de cette semaine, je partirai pour New York pour assister à la réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies, où, entre autres choses, je soulèverai la question des soldats de la paix dans les Donbas. Et immédiatement après les pourparlers avec le leadership des États-Unis et le Département de la Défense, nous nous réunirons à Toronto », a déclaré M. Poroshenko, en s'adressant à des représentants de l'équipe nationale.

Poroshenko a déclaré que les négociations avec les militaires américains seraient «très intéressantes», mais il n'a pas encore révélé les détails.

Les Jeux Invictus de 2017 auront lieu à Toronto (Canada) du 23 septembre au 30 septembre.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 14 Sep - 9:08

Cybersécurité : Washington bannit Kaspersky de ses systèmes informatiques  Cool 

LES ECHOS Le 14/09 à 08:28

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030562799563-cybersecurite-washington-bannit-kaspersky-de-ses-systemes-informatiques-2114224.php#puzbjtBfWTZDi8lY.99

L’administration américaine redoute que les populaires logiciels de la société russe soient vulnérables à l’influence du Kremlin.

L'administration américaine passe aux actes. Après avoir retiré en juillet la société Kaspersky Lab de la liste de ses fournisseurs agréés, Washington a ordonné mercredi aux agences fédérales de désinstaller tous les produits fabriqués par ce spécialiste russe des antivirus.

L'administration américaine,  qui connaît de fortes tensions avec Moscou, redoute que la société de cybersécurité, dont les logiciels antivirus sont populaires aux Etats-Unis, soit vulnérable à l'influence du Kremlin et que ses logiciels soient une menace sur la sécurité des systèmes informatiques. Le laboratoire du groupe, réputé pour sa capacité à détecter et à analyser des millions de virus à travers le monde, est installé dans la capitale russe.
90 jours pour tout désinstaller  cheers

Une directive émanant du département de la Sécurité intérieure (DHS) ordonne aux agences fédérales de recenser dans les 30 jours tous les produits Kaspersky utilisés sur leurs systèmes informatiques et de les désinstaller dans les 90 jours. Le DHS explique dans un communiqué être « inquiet des liens entre certains cadres de Kaspersky et des agences russes du renseignement ».

Dans un communiqué, Kaspersky Lab a rejeté ces soupçons et estimé que la décision de Washington était liée à une mauvaise interprétation de la législation russe sur le partage des données, également évoquée par le département de la Sécurité intérieure à l'appui de sa décision.

Raphaël Bloch

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030562799563-cybersecurite-washington-bannit-kaspersky-de-ses-systemes-informatiques-2114224.php#puzbjtBfWTZDi8lY.99
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  benoit77 le Jeu 14 Sep - 11:09

Caduce62 a écrit:Cybersécurité : Washington bannit Kaspersky de ses systèmes informatiques  Cool 
.....L’administration américaine redoute que les populaires logiciels de la société russe soient vulnérables à l’influence du Kremlin.

.....Washington a ordonné mercredi aux agences fédérales de désinstaller tous les produits fabriqués par ce spécialiste russe des antivirus.
.....
!!! C'est fou ça ! je le dit depuis 2014 que Kapersky est sous contrôle du kremlin.

C'est pas génial ces antivirus (armes cybernetique en puissance) installés sur des millions de pc. Ils peuvent en toute impunité pomper toutes données perso ou de business.

Désinstaller un antivirus : n'importe quoi . inefficace en sécurité informatique. Seul un formatage suivi d'un ré-installation peu correctement supprimer les traces de l'antivirus.

Enfin, c'est déjà bien qu'ils se rendent compte que le risque existe
avatar
benoit77

Messages : 1742
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Jeu 14 Sep - 11:20

Entièrement d'accord. Twisted Evil
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 19 Sep - 18:15

WASHINGTON (Reuters) - The U.S. Senate on Monday voted to ban Moscow-based cyber security firm Kaspersky Lab’s products from use by the federal government, citing concerns the company may be a pawn of the Kremlin and poses a national security risk.

The vote is the latest in a series of setbacks in the United States for Kaspersky Lab, a 20-year-old anti-virus company that reaches 400 million customers globally and has vigorously denied that it conducts espionage on behalf of the Russian government.

The vote, which was included as an amendment to an annual defense policy spending bill approved on Monday by the Senate, seeks to codify and expand a decision by the Trump administration last week to order civilian government agencies to purge from their networks any Kaspersky Lab products.

U.S. lawmakers and intelligence officials have grown more alarmed about Moscow’s capabilities to conduct cyber espionage following a 2016 presidential contest that was marred by allegations of Russian interference.

Co-founder and chief executive Eugene Kaspersky has repeatedly denounced the allegations against his company as false and lacking credible or public evidence. Last week, he accepted an invitation to testify to U.S. lawmakers later this month about the security of his products, but said he would need an expedited visa in order to do so.

Democratic Senator Jeanne Shaheen, who has led efforts in Congress to blacklist Kaspersky Lab, said in a statement that the prohibition “removes a real vulnerability to our national security.”

She added that the amendment had strong support in the House of Representatives, which also must vote on a defense spending bill, and that she expected it would soon be signed into law.

The bill would bar the use of Kaspersky Lab in civilian and military agencies. The directive issued by the Trump administration last week applies only to civilian government agencies and not the Pentagon, but U.S. intelligence leaders said earlier this year that Kaspersky Lab was already generally not allowed on military networks.

Reporting by Dustin Volz; Editing by Jonathan Oatis

Le Sénat des États-Unis a voté pour interdire les produits de la cyber security entreprise de Moscou, à partir de l'utilisation par le gouvernement fédéral, citant les préoccupations de l'entreprise peut être un pion du Kremlin et pose un risque de sécurité nationale. Le vote est le dernier d'une série de revers aux États-Unis pour le laboratoire de Kaspersky, une société anti-virus de 20 ans qui atteint 400 millions de clients à l'échelle mondiale.

Le diplômé de l'école supérieure du KGB, Yevgeny Kaspersky, PDG de Kaspersky lab, nie les liens du fsb. Laughing Laughing Laughing

En mai, l'Ukraine a imposé une interdiction sur le laboratoire de Kaspersky et d'autres sociétés russes de technologies de l'information, y compris les réseaux sociaux russes et les services de messagerie
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 21 Sep - 12:56

La guerre sans merci de Trump contre les sciences

THE NEW YORK TIMES - NEW YORK
Publié le 21/09/2017 - 12:05


Dessin de Chapatte

Coupes budgétaires dans les programmes de recherche, nominations à des postes clés de personnalités sans compétences scientifiques ou proches de l’industrie du charbon, incitation à utiliser des éléments de langage minimisant l’impact de l’humain dans le changement climatique… Cet éditorial du New York Times révèle les armes que le président américain met en place contre les sciences.

La nouvelle a été difficile à assimiler jusqu’à ce que l’on comprenne qu’elle faisait partie d’un programme beaucoup plus vaste et préoccupant du gouvernement Trump. Le 18 août, l’Académie nationale des sciences, de l’ingénierie et de la médecine a reçu l’ordre du ministère de l’Intérieur d’abandonner une étude très attendue sur les risques sanitaires liés aux mines de charbon à ciel ouvert.

Cette étude à 1 million de dollars [environ 837 000 euros] avait été demandée par deux agences sanitaires de Virginie-Occidentale après une série d’enquêtes indiquant une augmentation des taux de malformations, de cancers et d’autres problèmes de santé dans le voisinage des mines de charbon à ciel ouvert des Appalaches. L’ordre est arrivé quelques heures avant une rencontre des scientifiques avec des habitants du Kentucky victimes de ce type de pathologies.

La décision de suspendre l’étude a été prise, selon le ministère, à la suite d’un réexamen budgétaire des bourses et projets de plus de 100 000 dollars. Mais, pour un public attentif, ce n’est guère convaincant. Depuis le premier jour, la Maison-Blanche et les laquais qu’elle a placés dans certaines agences fédérales mènent une véritable guerre contre la science : ils nomment à des postes clés des personnes peu qualifiées en matière scientifique, cessent de financer des programmes susceptibles d’améliorer la qualité de l’environnement et la santé de la population,..
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Ven 22 Sep - 9:50

Brooking FP

As President Trump meets with Ukraine’s President Poroshenko today, read @steven_pifer's history of US-Ukraine ties: http://brook.gs/2slAXOG




Alors que le président Trump se réunit aujourd'hui avec le président ukrainien Poroshenko, lisez l'histoire de @ steven_pifer sur les liens américano-ukrainiens:http://brook.gs/2slAXOG
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 22 Sep - 12:43

L'hilarant tacle de Hillary Clinton contre le "manspreaping" de Vladimir Poutine  Laughing 

Par Mylène Bertaux | Le 21 septembre 2017

Hillary Clinton est revenue avec humour sur l'attitude de Vladimir Poutine lorsqu'elle était secrétaire d'État des États-Unis.

De retour sur les plateaux de télévision pour faire la promotion de son ouvrage What Happened («Ce qu'il s'est passé»), Hillary Clinton n'a pas hésité à se moquer de Vladimir Poutine. Dans l'émission The Late Show du mercredi 20 septembre, animée par Stephen Colbert, l'ancienne candidate à la présidence des États-Unis se rappelle de l'attitude du président russe à son égard lorsqu'elle était secrétaire d'État, de 2009 à 2013.

«Je suis une femme, ce qui semble le rendre anxieux», a expliqué Hillary Clinton au présentateur (vidéo en anglais). Colbert la questionne : «Vous a-t-il personnellement dit quelque chose qui le démontre?» «Comme je l'ai écrit dans mon livre, il existe une expression appelée "manspreading"», continue-t-elle en faisant référence à cette tendance masculine à écarter les jambes. Et de mimer ce que faisait Poutine à chacune de leur rencontre en s'étalant, en écartant jambes et bras, et en rejetant la tête en arrière. C'était «the whole deal», complète l'ex-candidate démocrate à la présidentielle. Comprenez «l'affaire au complet» en guise de métaphore.

Ce n'est pas la première fois que Vladimir Poutine est épinglé pour misogynie. Il n'avait pas hésité à déclarer à propos de Hillary Clinton qu'elle n'avait pas été «très subtile dans ses déclarations» avant d'ajouter, que «pour une femme, cependant, la faiblesse n'est pas tellement un défaut».
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Ven 22 Sep - 14:09


avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Sam 23 Sep - 12:37

#ETATS-UNIS Facebook fournit au Congrès américain les publicités financées par la Russie
Publié le 22/09/17 à 9:37

Facebook a finalement accepté de fournir au Congrès américain le contenu de messages qui auraient été financés par la Russie pour influencer l'élection présidentielle de 2016, apportant une nouvelle illustration des pressions que les réseaux sociaux subissent pour collaborer avec les autorités.

Il y a deux semaines, le groupe avait révélé que des centaines de faux comptes probablement activés depuis la Russie avaient été utilisés pour acheter des espaces publicitaires afin de nourrir les tensions politiques aux Etats-Unis avant et après l'élection présidentielle.

Les autorités américaines enquêtent depuis des mois sur une possible influence de la Russie dans l'élection remportée en 2016 par Donald Trump.

Avec ces espaces, l'annonceur peut afficher des contenus sponsorisés --qui peuvent être des spots politiques par exemple-- sur les pages d'internautes ciblés spécifiquement, grâce à des algorithmes, pour leur orientation politique, leur catégorie sociale ou leur pays d'origine.

Depuis cette révélation, la pression montait autour de Facebook pour qu'il fournisse ces contenus au Congrès. Régulièrement sur la sellette, les réseaux sociaux sont partagés entre le fait de protéger les données de leurs utilisateurs et leur liberté d'expression d'une part et la volonté de ne pas apparaître comme des plateformes de désinformation d'autre part.

(AFP)
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  benoit77 le Dim 24 Sep - 14:06

et aux usa , on étudie de près l'armée russe :
https://publicintelligence.net/awg-russian-new-warfare-handbook/
avatar
benoit77

Messages : 1742
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Mar 26 Sep - 12:05

Plus de détails à ce sujet (en français):

L’armée US publie un manuel sur la façon de vaincre la guerre hybride de la Russie

Le Russian New Generation Warfare Handbook, publié en décembre 2016 et récemment publié sur Internet, examine les tactiques militaires hybrides russes et la façon dont l’armée américaine peut les contrer.



Le manuel, une publication de soixante-huit pages, pleine de photos et de données sur le matériel russe qui pourrait être utilisé pour mener une guerre asymétrique, met l’accent sur les opérations russes en Ukraine et en Crimée, qui impliquaient de petites troupes d’opérations spéciales – parfois opérant sous couverture – et de petites formations fortement armées de troupes russes régulières soutenant des groupes séparatistes locaux.

Il conclut que la stratégie russe est fondée sur le changement de régime en s’associant à des forces locales mandatées, plutôt que sur la victoire militaire classique des troupes russes. « Comme le nouvel objectif est le changement de tout un système de gouvernement, l’approche RNGW peut utiliser n’importe quel levier d’influence pour atteindre ce changement », explique l’étude de l’Armée de terre. « Tous les changements de régime ne doivent pas nécessairement être résolus par une option militaire, mais lorsqu’un levier militaire est activé, c’est par des segments de la population locale, avec et à travers des segments de la population locale. L’implication des gens du pays donne de la validité à l’action militaire sur la scène mondiale. »
Le manuel note que la Russie a adopté l’approche américaine consistant à couvrir le champ de bataille avec des systèmes de capteurs habités et non habités pour détecter les forces ennemies, qui peuvent ensuite être détruites par la puissance aérienne et l’artillerie. « Au niveau tactique, l’approche des forces russes en matière de guerre moderne peut se résumer à l’acquisition de cibles », dit l’Armée de terre.

« Les forces russes ont repris ce concept et l’ont appliqué à leur doctrine. Le concept russe consiste en la capacité de lancer des tirs indirects dévastateurs, tout en maintenant la capacité de résister à l’ennemi et en protégeant leurs propres forces grâce à l’utilisation de l’ADA [artillerie antiaérienne] et de l’EW [guerre électronique]. Une fois que les tirs adéquats ont été lancés, les forces terrestres commencent à manœuvrer, de préférence avec un élément blindé pour assurer le temps et l’espace pour les tirs indirects et les plates-formes de protection pour avancer et recommencer le cycle. »

Le manuel de l’armée américaine traite également des opérations tactiques russes dans la guerre hybride. Dans l’est de l’Ukraine, les troupes ukrainiennes ont été coincées, les laissant vulnérables aux grenades à main F1 russes. « Un ancien fil de guidage, provenant d’un missile guidé antichars, fournit à la RLSF [Forces séparatistes dirigées par les Russes] une réserve de fil de déclenchement qui ressemble à des débris normaux du champ de bataille. La RLSF utilise aussi des lignes de pêche trempées dans l’huile moteur pour se fondre dans les couleurs normales de l’environnement. »

La Russie a également employé de nombreux snipers à plusieurs niveaux en Ukraine. « Le premier rang est composé de mandataires entraînés en tant que tireurs d’élite. Derrière eux, il y a une force mixte composée de proxies/mercenaires et de tireurs de précision mieux entraînés, et non pas de tireurs d’élite avec des soldats russes. Le dernier niveau est composé de tireurs d’élite hautement qualifiés et est le mieux équipé. Tous ces rangs se concentrent sur une seule cible ensemble. »

Faiblesses identifiées

Le manuel identifie plusieurs faiblesses russes que les forces américaines peuvent exploiter. Il n’est pas surprenant qu’ils ressemblent aux problèmes de l’ancienne armée soviétique. Les soldats de la conscription manquent de motivation (bien que cela devienne moins problématique à mesure que l’armée russe devient une force professionnelle). Le leadership tactique est basé sur des formules, la logistique est faible et le soutien aérien et d’artillerie tend à être rigide et à dépendre du volume plutôt que de la précision.

Le manuel recommande que les forces américaines s’entraînent à combattre dans un environnement où la guerre électronique de brouillage GPS et radios, et la mise en place d’un grand poste de commandement avec des antennes, est une invitation à un barrage russe. Il est intéressant de noter que, même si l’armée américaine met en garde contre la puissance des équipements russes de défense aérienne et de guerre électronique, elle note également que ces équipements sont actuellement rares et concentrés à Kaliningrad, en Ukraine et en Syrie. « Ils n’ont pas la profondeur de chiffres nécessaire pour supporter des pertes de système et continuer à fonctionner sur un large front. Perdre ne serait-ce qu’un seul de ces systèmes est un coup dur pour les forces russes et crée une brèche dans leur bulle A2AD [antiaccess/déni de zone] qui peut être exploitée. »
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Lun 2 Oct - 13:41

Fusillade à Las Vegas: au moins 50 morts, plus de 200 blessés et le tireur abattu  Shocked

La police de La Vegas a abattu le tireur présumé d'une fusillade qui aurait déjà fait 50 morts et plus de 200 blessés, ce dimanche soir, lors d'un concert en plein air. Soit la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

CE QUE L'ON SAIT :
- Un tireur fou a mitraillé une foule rassemblée lors d'un concert en plein air, à Las Vegas
- Le tireur présumé de la fusillade, un Américain de 64 ans, a été abattu par la police locale
- Le dernier bilan de la fusillade fait état d'au moins 50 morts et plus de 200 blessés
- Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus 
Une fusillade a éclaté tard hier soir à Las Vegas, à proximité de l’hôtel-casino Mandalay Bay, faisant au moins 50 morts et plus de 200 blessés, selon la police et les médias américains. La police de Las Vegas a, par ailleurs, indiqué qu’un tireur avait été neutralisé après avoir ouvert le feu sur de nombreuses personnes depuis cet hôtel-casino, à proximité duquel se tenait un grand festival de musique country en plein air.
« Nous confirmons qu’un suspect a été neutralisé », a dit la police de Las Vegas sur son compte Twitter. « Nous ne pensons pas qu’il y ait d’autres tireurs », a-t-elle précisé par la suite également sur Twitter.

LVMPD

✔️ @LVMPD
Confirming that one suspect is down. This is an active investigation. Again, please do not head down to the Strip at this time.
08:58 - 2 oct. 2017
Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus.
Le tireur se trouvait au 32e étage de l’hôtel-casino Mandalay Bay, à proximité duquel se tenait un concert en plein air. Dans la chambre d'hôtel, les policiers ont retrouvé de nombreuses armes à feu.
« Les policiers s’y sont rendus et ont abattu le suspect à cet endroit. Il est mort », a déclaré à la presse le shérif de Las Vegas Joe Lombardo.
Alors que les médias américains ont longtemps évoqué la mort d'au moins deux festivaliers, les autorités, dans leur premier bilan officiel, ont indiqué que la fusillade avait fait au moins 20 morts. Quelques heures plus tard, le bilan grimpait à 50 morts au moins et plus de 200 blessés.
Avant la tuerie de Las Vegas, la pire fusillade s'était produite à Orlando en Floride. Le 12 juin 2016, un Américain d'origine afghane, Omar Mateen, avait tué 49 personnes et en avait blessé une cinquantaine dans un club gay d'Orlando (Floride). 
Selon les premiers témoignages et de premières indications, des coups de feu ont été tirés contre plusieurs personnes, dont un officier de police lors d’un concert du festival.



L'auteur des coups de feu, qui a été abattu par la police, était un résident de la ville. Son nom ? Stephen Paddock (64 ans). Sa compagne est actuellement recherchée, a précisé le sherif de la ville Joe Lombardo lors d'une rapide conférence de presse.


Des images provenant du Mandalay Bay montraient une foule participant à un concert interrompu par des bruits ressemblant à des rafales d’arme automatique.

Sur des photos prises au moment du concert, on pouvait voir des personnes blessées, allongées sur le sol devant la scène où se produisait un chanteur, parfois réconfortées par un proche.

La fusillade a provoqué un vaste mouvement de foule et des scènes d’affolement parmi le public du concert et dans la ville du Nevada, connue pour ses casinos et ses hôtels de luxe.

« Ça a commencé comme un bruit de verre brisé. On a regardé autour de nous pour savoir ce qui se passait. Quelques minutes plus tard, on a entendu pop-pop-pop-pop. On a pensé que c’était des feux d’artifice ou des pétards. Et on a réalisé que ce n’était pas le cas, que c’était des coups de feu », a raconté une spectatrice, Monique Dekerf à la chaîne CNN.

« On a pensé pour un moment, OK on va bien, il n’y a plus de tirs et puis ça a recommencé », a-t-elle ajouté.

Sa soeur, qui assistait avec elle au concert, a estimé que « les tirs venaient de la droite (...). C’était juste là, pas loin de nous », a-t-elle raconté.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Александр le Mar 3 Oct - 9:51

A voir si c'est vrai:

L’EI revendique la fusillade de Las Vegas: erreur ou opportunisme?

Quelques heures après la catastrophe survenue à Las Vegas, l’EI revendique la fusillade via son agence. Erreur? Opportunisme?

Alors qu’on ignore encore le mobile de l’auteur de la fusillade survenue à Las Vegas, l’EI la revendique via son agence de propagande Amaq. Comme le drame de Marseille survenu dimanche, l’agence de propagande affirme qu’il s’agit d’un de ses soldats.

Erreur ou opportunisme?

«L’auteur de l’attaque de Las Vegas est un soldat de l’État islamique, il a perpétré l’opération en réponse» aux appels de l’organisation à prendre pour cible les pays engagés dans la lutte contre l’EI, a indiqué Amaq, l’organe de propagande de l’EI, sans toutefois étayer cette affirmation.

Véritable revendication, opportunisme ou même erreur? Selon le groupe, l’homme s’était converti, il y a plusieurs mois.

Mais quand on y regarde de plus près indique Stéphanie Lamy, consultante en communication collaborative et gestion de crise, l’Amaq a repris cette «info» via le site israélien d’extrême droite. Un site douteux qui n’hésite pas à stigmatiser les musulmans.

Et les déclarations du frère de l’auteur de la fusillade semblent confirmer l’erreur ou l’opportunisme de l’EI.

«Il n’avait aucune affiliation politique ou religieuse. Il allait à Vegas pour jouer. Nous n’avons aucune idée de ce qui s’est passé», a témoigné, ému, son frère Eric au Las Vegas Review-Journal.

«C’est comme si un astéroïde nous était tombé dessus . Rien ne nous permet d’expliquer ce qu’il a fait», a-t-il également précisé.

Même son de cloche du côté des autorités américaines et du FBI: «Il n’y a pas de preuve jusqu’à présent que le tireur était en relation l’EI».

Lors de sa conférence de presse, Donald Trump, n’a d’ailleurs pas fait mention de la revendication de l’EI. «Hier soir, un homme a ouvert le feu sur une large foule lors d’un concert de musique country à Las Vegas. Il a brutalement assassiné plus de 50 personnes dans un acte qui représente le mal absolu», a-t-il déclaré lors d’une allocution au ton grave.

Bref, autant d’éléments qui semblent confirmer la boulette de l’EI.

En attendant le bilan des vicitmes ne cesse de s’alourdir. On déplore dorénavant près de 58 morts et 515 blessés.

Qui est l’auteur?

Stephen Paddock, un Américain de 64 ans, habitait la ville de Mesquite, 18.000 habitants, située à quelque 120 kilomètres de Las Vegas, toujours dans le Nevada.

Au moins 50 personnes ont été tuées et 400 blessées, selon un bilan toujours provisoire des autorités.

Le tireur de Las Vegas, Stephen Paddock, s’est vraisemblablement tué avant l’arrivée des forces de l’ordre dans la chambre d’hôtel d’où il a tiré sur la foule d’un festival de musique, a annoncé lundi le shérif de la ville.

Plus de dix fusils ont été retrouvés avec le tireur, a ajouté le shérif Lombardo, dont les services avaient annoncé auparavant avoir retrouvé huit armes à feu.

Le shérif de Las Vegas a précédemment indiqué que Stephen Craig Paddock résidait à Mesquite, petite ville d’environ 18.000 habitants, située à quelque 120 kilomètres au nord-est de Las Vegas dans le Nevada, à la frontière avec l’Arizona.

Selon son frère, qui a parlé à la chaîne NBC, Stephen Paddock était à la retraite, comme beaucoup d’habitants de Mesquite. Il n’était pas connu des services de police de cette ville, ni de ceux de Las Vegas. C’était «une personne désespérée, qui voulait faire beaucoup de victimes», a indiqué le shérif de Las Vegas, Joseph Lombardo.

Ce dernier a également indiqué que Stephen Paddock avait été cité à comparaitre devant un tribunal il y a plusieurs années, mais «la situation a été réglé normalement par la justice» a-t-il précisé.

Selon le Las Vegas Review-Journal, il avait porté plainte contre un casino du Strip, la grande artère qui traverse la ville, après avoir glissé sur le sol, mais avait fini par retirer sa plainte.

Stephen Paddock aimait se rendre dans les casinos pour jouer, a également expliqué son frère Eric à NBC News.

La chaîne ABC News a diffusé une photo de lui devant un bar, avec ce qui semble être un verre d’alcool à la main. Il pose avec sa compagne, Marilou Danley, qui a été arrêtée à l’étranger.

Selon ABC, Stephen Paddock était un comptable, et possédait un brevet d’aviation et un permis de chasser délivré par l’Etat d’Alaska.
Perché au 32e étage d’un hôtel adjacent, surarmé, il a ouvert le feu sur la foule amassée à un concert de country et fait au moins 50 morts. Le responsable de la pire fusillade de l’histoire moderne des Etats-Unis avait avec lui au moins 10 fusils, et s’est apparemment suicidé avant que les policiers ne l’atteignent, a indiqué le shérif de Las Vegas.

http://www.rtbf.be/auvio/detail_fusillade-a-las-vegas-50-morts-200-blesses-et-le-tireur-identifie?id=2261163
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 3 Oct - 12:55

L'EI revendique aussi la hausse du prix du tabac, les crottes de chien sur les trottoirs, les grèves ........lol!
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Jeu 5 Oct - 21:09


avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mer 11 Oct - 21:02

La Russie accusée d’avoir utilisé l’antivirus Kaspersky pour espionner la NSA américaine
Les services israéliens avaient alerté en 2015 leurs homologues américains après avoir eux-mêmes piraté l’éditeur russe, affirme la presse américaine.

LE MONDE | 11.10.2017 à 11h58 • Mis à jour le 11.10.2017 à 15h48

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/10/11/la-russie-accusee-d-avoir-utilise-l-antivirus-kaspersky-pour-espionner-la-nsa-americaine_5199375_4408996.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1507726411

Le logiciel antivirus de la société russe Kasperksy a été piraté par les services de renseignement israéliens, qui ont découvert au cours de leur intrusion que le logiciel était déjà utilisé par les services de renseignement russes, qui s’en servaient pour espionner la NSA américaine. Cet étrange bal des espions est décrit, mardi 10 octobre, par le New York Times et le Washington Post, qui citent des sources anonymes du renseignement américain.
Selon les deux quotidiens, les services israéliens ont alerté leurs homologues américains après avoir découvert, en 2015, des outils de piratage appartenant à la NSA sur le réseau de Kaspersky dans lequel les agents israéliens s’étaient introduits. Selon les services américains et israéliens, les agents russes sont parvenus à dérober des documents confidentiels de la NSA en accédant à l’ordinateur personnel d’un agent de la NSA, qui avait stocké ces fichiers, en violation des règles de l’agence, sur un PC connecté à Internet et utilisant l’antivirus de Kaspersky.

De par leur fonctionnement même, les logiciels antivirus ont accès à tous les fichiers d’un ordinateur, qu’ils analysent pour détecter s’ils contiennent des lignes de code correspondant à un logiciel malveillant. Toute personne ayant le contrôle d’un de ces logiciels peut donc aisément rechercher un fichier particulier et avoir accès à son contenu. D’après les services israéliens, les agents russes utilisaient leur accès au réseau de Kaspersky pour rechercher « agressivement » un certain nombre de fichiers appartenant à la NSA.
Kaspersky avait découvert l’intrusion israélienne en 2015, après plusieurs mois, et publié un rapport qui n’accusait pas directement Israël mais épinglait un groupe paraétatique déjà identifié, « Duqu ». Ce groupe est soupçonné d’être à l’origine du virus Stuxnet, conçu pour attaquer les centrales d’enrichissement d’uranium iraniennes, et avoir tenté d’espionner plusieurs réunions internationales consacrées au nucléaire iranien.

Le 13 septembre, le ministère de l’intérieur américain avait ordonné à l’ensemble des agences fédérales de cesser d’utiliser les produits de Kaspersky, évoquant le « risque que le gouvernement russe, seul ou en collaboration avec Kaspersky, puisse utiliser l’accès (aux fichiers) des logiciels de l’entreprise pour accéder à des informations et à des systèmes informatiques fédéraux liés à la sécurité nationale ». Les autorités américaines accusent régulièrement et plus ou moins ouvertement l’éditeur de collaborer, de plein gré ou sous la contrainte, avec les services russes, ou d’avoir été infiltré par des agents russes.
Lire aussi :   L’éditeur de logiciels russe Kaspersky banni des ordinateurs fédéraux américains

Kaspersky a, de son côté, nié toute collaboration avec le gouvernement russe dans des opérations d’espionnage. « Kaspersky Lab n’a jamais aidé, et n’aidera jamais, aucun gouvernement dans le monde dans des opérations d’espionnage », dit l’entreprise dans un communiqué. Une enquête interne a été ouverte par l’éditeur de logiciels. Interrogé sur le sujet aux Assises de la sécurité informatique de Monaco, ce 11 octobre, Guillaume Poupard, le directeur de l’ANSSI, qui gère la protection informatique de la France, a estimé qu’il n’y a « pas de veto sur tel ou tel antivirus ». « Il y a une part de communication [dans les développements récents], les conditions [d’utilisation de Kaspersky] ne sont ni meilleures ni pires qu’il y a quelques mois ».
Reste que plusieurs observateurs s’étonnent que deux ans séparent la découverte des services israéliens de l’interdiction faite aux services fédéraux d’utiliser les outils de Kaspersky. Sollicitée par la presse américaine, la NSA n’a pas souhaité commenter ces révélations.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/10/11/la-russie-accusee-d-avoir-utilise-l-antivirus-kaspersky-pour-espionner-la-nsa-americaine_5199375_4408996.html#gAifefA0lko05KqT.99
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Caduce62 le Mar 24 Oct - 22:33

VIDEO. Les Pussy Riot déroulent une banderole anti-Poutine dans la Trump Tower
Le gratte-ciel new-yorkais a été fermé durant une demi-heure, lundi, le temps que les services de sécurité interpellent les trois activistes russes.

]http://www.francetvinfo.fr/monde/russie/pussy-riot/video-les-pussy-riot-deroulent-une-banderole-anti-poutine-dans-la-trump-tower_2435437.html#xtor=AL-67-[video]

France Télévisions
publié le 24/10/2017 | 19:59


Elles ont réussi à entrer dans la Trump Tower et à dérouler une banderole anti-Poutine sur sa façade. Trois membres des Pussy Riot ont fait fermer pendant une demi-heure, lundi 23 octobre, le gratte-ciel new-yorkais, ancienne résidence du président américain Donald Trump. Sur leur banderole, on pouvait lire "Libérez Sentsov", du nom d'Oleg Sentsov, réalisateur ukrainien condamné à 20 ans de prison après avoir été accusé de préparer des attentats contre les autorités russes en Ukraine. Le cinéaste s'était opposé à l'annexion de la Crimée par la Russie.

Sur leur page Facebook, les militantes expliquent leur démarche. "Nous sommes venues occuper la Trump Tower pour attirer l'attention sur les prisonniers politiques. Nous croyons que le cas des prisonniers politiques et la protection de ces derniers sont plus importants que les "conneries sexistes" sur lesquelles les gens sont focalisés", faisant une allusion aux dénonciations de scandales sexuels qui déferlent à Hollywood et ailleurs dans le monde. "Nous agissons en solidarité contre des dirigeants comme Poutine, qui exerce son autoritarisme, et contre Trump, qui affiche également des tendances autoritaires - parce que nous devons tous nous battre ensemble au nom des dissidents, partout dans le monde."

En 2012, trois membres des Pussy Riot avaient été condamnées à deux ans de camp en Russie pour avoir interprété une "prière punk" dans la cathédrale du Christ-Sauveur, à Moscou, pour protester contre la candidature de Vladimir Poutine à la présidentielle.
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  benoit77 le Mar 24 Oct - 22:48

avatar
benoit77

Messages : 1742
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et aux USA !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum