Actualités diverses

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Ven 9 Mar - 1:02

C'est en cours, le poison a été identifié par les anglais et ils ne décolèrent pas . . . 
Maintenant, il faut attendre les suites.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Ven 9 Mar - 12:27

“Oh my March!” : Un défilé de femmes ukrainiennes dans le centre de Kyiv



Une action intitulée "Oh My March!" et consacrée à la journée internationale des droits des femmes a eu lieu dans le centre de Kyiv ce jeudi 8 mars.

Environ 200 participantes sont descendues dans les rues et ont marché depuis la Place de l'Indépendance jusqu'à la Porte d’Orle, empruntant les avenues Khreshchatyk et Bohdana Khmelnytskoho. Les participantes tenaient des pancartes sur lesquels l'ont pouvaient lire des slogans tels que  «Lavons la vaisselle ensemble», «Elevons nos enfants ensemble», «Il nous faut le choix», «Il nou faut des droits», «Il nous faut la liberté», «N'ayons pas peur de marcher dans des rues sombres », « Mon corps, mes affaires », « Mes yeux sont plus haut! », « La violence n'est pas une tradition » ou encore « Le temps des Femmes est arrivé ».

Selon les organisateurs, l'organisation féminine « MATY », l'objectif de ce défilé était de montrer que les Femmes ukrainiennes sont fortes et modernes, savent prendre leur vie en main et ont besoin de droits et de respect plutôt que d'une «protection spéciale» de la part des hommes.

"Nous venons d'assister à une marche de femmes, les « vraies épouses nationales ». Nous ne parlons pas ici de ménagères, mais de spécialistes, de cadres supérieurs, de femmes d'affaires, de députées, d'avocates et de défenseuses des droits de l'homme ; d'une nouvelle génération d'épouses qui, tout en assumant leur responsabilité, n'en restent pas moins féminines que les modèles sur les podiums", ont déclaré les organisatrices.

D'autres rassemblements ont été organisés aujourd'hui en Ukraine afin de célébrer la Journée Internationale des Droits des Femmes, à Kharkiv et Oujhorod notamment.

Mais:

Provocateurs disrupt Women's March in Kyiv

Activists soaked in brilliant green and attacked with pepper spray intend to press charges.


Assez de mettre en place! / Facebook


On International Women's Day, March 8, several rallies for women's rights and against gender discrimination were held in Kyiv center, eventually merging into a single 700-strong march.

According to the Informator outlet, a group of provocateurs penetrated a column of activists, including those representing an LGBT community, marching under "Enough with putting up!" banners.

As of 17:00, reports came of five activists being beaten up, pepper-sprayed, and stained with brilliant green. Some of the victims intend to press charges, according to one of the activists and a lawyer Oksana Huz.

According to a report on the official Facebook page promoting today's event, it was representatives of "right-wing forces" who attacked Kyiv activists.



Provocateurs perturbent la marche des femmes à Kiev

Des militants trempés dans le vert brillant et attaqués avec le spray au poivre ont l'intention de porter plainte.


À l'occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, plusieurs rassemblements pour les droits des femmes et contre la discrimination fondée sur le sexe ont eu lieu au centre de Kiev, pour finalement se fusionner en une seule manifestation de 700 personnes.

Selon le point de presse, un groupe de provocateurs a pénétré dans une colonne de militants, y compris ceux qui représentent une communauté LGBT, marchant sous "Assez avec l'installation!" bannières.

À partir de 17h00, on a appris que cinq activistes avaient été battus, aspergés de poivre et tachés de vert brillant. Certaines des victimes ont l'intention de porter plainte, selon l'un des militants et un avocat, Oksana Huz.

Selon un reportage sur la page Facebook officielle promouvant l'événement d'aujourd'hui, ce sont les représentants des "forces de droite" qui ont attaqué les activistes de Kiev.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Ven 9 Mar - 14:12

Matt a écrit:C'est en cours, le poison a été identifié par les anglais et ils ne décolèrent pas . . . 
Maintenant, il faut attendre les suites.
AFP, publié le vendredi 09 mars 2018 à 12h47
La police britannique, aidée de militaires, a élargi ses recherches vendredi pour déterminer qui a empoisonné l'ex-espion russe Sergueï Skripal, tandis que les spéculations allaient bon train sur la riposte de Londres s'il s'avère que Moscou est responsable.

Le renfort des militaires, une centaine selon la presse, a été annoncé vendredi par Scotland Yard, qui a  précisé qu'ils mettraient leur expertise à son service pour déplacer des véhicules et objets.  

A Salisbury (sud de l'Angleterre), où ont été retrouvés inconscients Sergueï Skripal et sa fille Youlia, des cordons policiers ont été étendus autour de la maison de l'ex-espion, ainsi qu'autour de la tombe de son épouse Liudmila, décédée en 2012 d'un cancer, et de la pierre commémorative de son fils, Alexander, mort l'an dernier d'une maladie du foie.

Le fait qu'un policier britannique ait été victime du poison utilisé met davantage la pression sur la Première ministre Theresa May pour trouver les responsables.

"Un espion russe, passe encore, cela rappelle la Guerre froide mais un citoyen britannique, policier d'autant plus, il y a une implication nécessairement immédiate et forte des autorités britanniques", a déclaré à l'AFP, Mathieu Boulègue, chercheur au cercle de réflexion londonien Chatham House

Selon un détective cité par le quotidien The Daily Telegraph, la police "examine la zone pour voir si le duo était sous surveillance". Les policiers "exploreront les buissons et les sous-bois pour trouver des indices."

L'ex-agent double russe, 66 ans, et sa fille, 33 ans, sont toujours hospitalisés dans un "état très grave" à la suite de cette attaque "scandaleuse", a déclaré la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd qui s'est rendue sur place vendredi. Le père et sa fille ont été empoisonnés par un agent innervant, dont le nom n'a pas été révélé.

Le policier touché est dans un état "grave mais stable", selon le chef de la police de Wiltshire, Kier Pritchard, qui a décrit un homme "extrêmement populaire au sein de l'équipe".

Les événements de dimanche sont un "violent rappel" des situations de danger auquel sont confrontées les services d'urgence, a souligné la Première ministre, qui a loué leur courage.

- 'Pure propagande' -

Pointée du doigt, la Russie nie farouchement toute implication.

Ces accusations sont "de la pure propagande et cela vise à faire monter la tension", a balayé vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Mme May a promis qu'elle ferait "ce qui est approprié, ce qui est juste, s'il est prouvé que c'est soutenu par un Etat".

Selon le tabloïd The Sun, elle a demandé à ses ministres de préparer une "réponse puissante sur les plans diplomatique, économique et militaire".

"L'Angleterre dispose d'un certain nombres d'armes diplomatiques pour punir la Russie", note Mathieu Boulègue: "compliquer l'accès aux visas pour les ressortissants russes proches du pouvoir, évacuer un certain nombre de personnels diplomatiques anglais en Russie (...) ou à l'inverse pousser un certain nombre de diplomates et officiels russes hors du territoire britannique".

Le Royaume-Uni peut aussi décider de geler des avoirs d'oligarques proches du pouvoir, ou encore de renforcer sa présence militaire en Europe de l'Est.

"Mais les relations bilatérales sont déjà tellement mauvaises que ce serait une goutte d'eau dans un vase déjà extrêmement plein", ajoute Mathieu Boulègue.

En Russie, le présentateur d'un programme d'actualités, Kirill Kleimyonov, a qualifié Skripal de "traître à la patrie" et mis en garde "ceux qui rêvent d'une telle carrière" citant comme fins possibles "les attaques cardiaques, les accidents de voiture et finalement les suicides".

"Ne choisisssez pas l'Angleterre comme futur pays de résidence", a-t-il aussi prévenu: "Ces dernières années il y a eu trop d'incidents étranges avec de graves résultats -des gens pendus, empoisonnés, morts dans des accidents d'hélicoptères ou défenestrés".
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Sam 10 Mar - 16:26

Pour éclairer notre lanterne, un article intéressant:

Comment les services secrets punissent leurs "traîtres"

Lourdes peines de prison, enlèvement, exécution: le sort réservé aux agents doubles et autres "traîtres" varie en fonction de la nature des régimes bafoués et de leur besoin de faire des "exemples".


©️ Reuters

"Dans les pays autoritaires ou totalitaires, c'est la manière forte: on essaie de rappeler les agents considérés comme des traîtres et on les exécute. C'est arrivé à des centaines d'agents soviétiques", fait valoir l'historien français Rémi Kauffer, spécialiste du monde du renseignement et auteur du livre "Les maîtres de l'espionnage" (éditions Perrin, 2017).

Parmi eux, Oleg Penkovsky. Ce colonel du renseignement militaire soviétique, qui a fourni de précieuses informations aux Occidentaux sur l'arsenal soviétique pendant la crise des missiles de Cuba, est arrêté en 1962, jugé puis exécuté.

"D'après la rumeur qui circule au sein du KGB, il aurait été brûlé vivant dans un four et on ne manque pas de le signaler aux jeunes recrues", raconte Rémi Kauffer, pour qui "la dureté des méthodes est fonction de la nécessité de maintenir une cohésion dans le pays et ses services ".
Autre exemple plus récent: Vladimir Vetrov alias "Farewell". Cette célèbre taupe du KGB a livré à la France au début des années 80 des milliers de documents sur l'espionnage soviétique et les noms de près de 500 espions ou agents du KGB en Occident. Démasqué, il est fusillé en 1985.

"Du côté des régimes démocratiques, c'est beaucoup moins virulent, il y a une forme d'auto-limitation. On a une opinion publique à gérer", explique Rémi Kauffer. Dans les affaires rendues publiques, les "taupes" sont le plus souvent jugées et sévèrement condamnées.

C'est le cas de l'Américain Aldrich Ames. Agent de la CIA pendant plus de 30 ans, il a commencé à transmettre des informations à l'Union soviétique dans les années 80. Sa trahison aurait coûté la vie à une douzaine d'agents doubles travaillant pour les Américains. Il est condamné en 1994 à la prison à vie.

Secret d'Etat

D'autres "taupes" auront plus de chance.

Membre du groupe d'agents doubles "Les cinq de Cambridge", le Britannique Anthony Blunt, démasqué dans les années 1960, avoue tout au MI5. Mais ce grand historien de l'art est conseiller de la reine... Sa carrière d'espion double reste un secret d'Etat.

"Dans un pays de l'Est, il aurait eu un accident de voiture. Or là, on appuie sur le couvercle jusqu'en 1979, date à laquelle le scandale éclate. Blunt est alors identifié comme un traître. Mais il mourra dans son lit", note l'historien français.

"Aujourd'hui, en règle générale, quand un transfuge est identifié un mandat d'arrêt pèse sur sa tête, si jamais on arrive à le prendre il est jugé et doit purger une peine", fait valoir Alain Rodier, du Centre français de recherche sur le renseignement.

Selon cet ancien officier supérieur des services de renseignement extérieurs français, "la liquidation d'un transfuge, hormis dans le cas de quelques dictatures comme la Corée du Nord, n'est plus à l'ordre du jour à l'heure actuelle".

Le récent cas de Sergueï Skripal, retrouvé empoisonné dimanche en Grande-Bretagne, sème néanmoins le doute. Cet ex-agent double russe avait été condamné en 2006 à treize ans de prison pour avoir fourni du renseignement aux Britanniques, avant de bénéficier en 2010 d'un échange d'espions entre Moscou, Londres et Washington. De lourds soupçons pèsent désormais sur la Russie, qui clame son innocence.

Certains pays ne cachent pas leur détermination à l'égard de ceux qu'elle considère comme des traîtres, comme l'illustre l'affaire Mordehaï Vanunu.

L'ex-technicien atomiste, qui avait révélé des secrets sur le programme nucléaire de l'Etat hébreu, a été enlevé à Rome en 1986 par les services de renseignement israéliens, où il avait été attiré par une agente israélienne simulant une relation sentimentale. Transféré puis jugé en Israël, il est resté plus de 10 ans en isolement total.

Depuis sa libération en 2004, il lui est interdit de s'entretenir avec des journalistes étrangers.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Sam 10 Mar - 16:41

Matt a écrit:
Parmi eux, Oleg Penkovsky. Ce colonel du renseignement militaire soviétique, qui a fourni de précieuses informations aux Occidentaux sur l'arsenal soviétique pendant la crise des missiles de Cuba, est arrêté en 1962, jugé puis exécuté.

"D'après la rumeur qui circule au sein du KGB, il aurait été brûlé vivant dans un four et on ne manque pas de le signaler aux jeunes recrues", raconte Rémi Kauffer, pour qui "la dureté des méthodes est fonction de la nécessité de maintenir une cohésion dans le pays et ses services ".

Oui, j'avais déjà lu cette histoire, il paraît qu'il a été brûlé vif dans un four crématoire muni d'une vitre. Toute la scène avait été filmée du début à la fin et on faisait visionner le film à toutes les nouvelles recrues du KGB pour les avertir de ce qui les attendait en cas de "défection"... affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Sam 10 Mar - 18:07

Sympa . . .  What a Face

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Des poulettes Ukrainiennes Made in France

Message  benoit77 le Sam 10 Mar - 19:55

avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Dim 11 Mar - 0:40

Comme on peut le voir, ce n'est pas encore fait.
Mais cela a au moins le mérite de nous éclairer sur les pratiques de gros industriels.
Ryanair à Charleroi n'a fait que la même chose, alors pourquoi d'autres ne feraient pas pareil, ukrainiens ou autres?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Lun 12 Mar - 1:32

Empoisonnement d’un ex-espion russe : deux établissements contaminés
Un restaurant et un pub de Salisbury fréquentés par Sergeï Skripal et sa fille quand ils ont été empoisonnés ont révélé des traces de contamination. Les clients ont été alertés.

Le Monde.fr avec AFP | 11.03.2018 à 21h51

Des traces de contamination à l’agent innervant administré à un ex-espion russe et à sa fille ont été retrouvées dans un restaurant et un pub de Salisbury qu’ils ont fréquentés il y a une semaine, quand ils ont été empoisonnés dans des circonstances encore floues.

Les clients, jusqu’à 500, s’étant rendus dans l’établissement de la chaîne de restauration Zizzi dans cette ville paisible du sud de l’Angleterre ou dans le Mill Pub le jour ou le lendemain de l’empoisonnement ont été invités par les autorités sanitaires à laver leurs affaires.

« Nous avons appris qu’il y a une contamination limitée dans le Mill Pub et le restaurant Zizzi à Salisbury », a déclaré Jenny Harries, directrice médicale adjointe de Public Health England, au cours d’une conférence de presse dimanche 11 mars.

Selon la BBC, des traces de la substance toxique ont été décelées sur et autour de la table où ont déjeuné Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Youlia, 33 ans, le 4 mars avant d’être retrouvés inconscients sur un banc de la ville où habite l’ex-agent double.

« Il peut y avoir un très petit risque pour la santé associé à un contact répété avec des affaires ayant pu être contaminées », a expliqué Mme Harries tout en assurant que les dangers pour le grand public étaient « faibles ».

« A titre de précaution », elle a invité les clients ayant fréquenté les établissements entre le dimanche 4 mars à 13h30 et leur fermeture le lendemain à nettoyer leurs vêtements dans un lave-linge. Ceux ne pouvant être lavés qu’à sec doivent être placés « dans deux sacs plastiques fermés » et « conservés de manière sûre » jusqu’à nouvel ordre. Pour les autres objets, comme les téléphones portables et sacs à main, il faut utiliser des lingettes ou, si ce n’est pas possible, les nettoyer manuellement à l’eau savonneuse.

Les victimes se trouvaient dimanche dans un état « critique mais stable » en soins intensifs, a dit pendant la conférence de presse Cara Charles-Barks, la directrice générale du service public de santé (NHS) à Salisbury. Le policier hospitalisé après son intervention est « conscient » mais également « dans un état grave mais stable ».

Enquête « complexe »
Sergueï Skripal et sa fille ont-ils été empoisonnés dans le pub ou le restaurant, désormais fermés pour une durée indéterminée ? Ont-ils été suivis au cours de leurs déplacements ? Le poison se trouvait-il dans un colis livré à domicile ou dans un bouquet de fleurs déposé au cimetière de Salisbury où reposent des parents ? Ou bien Youlia a-t-elle introduit elle-même l’agent innervant au Royaume-Uni en apportant de Moscou un « cadeau offert par des amis » en rendant visite à son père ?

Plusieurs pistes sont envisagées, selon la presse britannique, dans le cadre d’une enquête de grande ampleur tentant de faire la lumière sur la tentative de meurtre. C’est une enquête « complexe », a souligné dimanche le chef de la police de Wiltshire, Kier Pritchard. Des renforts militaires ont été dépêchés sur place pour déplacer des objets et des véhicules potentiellement contaminés.

Les enquêteurs ont jusqu’ici identifié plus de 240 témoins et recueilli environ 200 éléments de preuve, avait annoncé la veille la ministre de l’Intérieur Amber Rudd à l’issue d’une réunion d’urgence du gouvernement. Elle avait jugé prématuré de désigner un responsable mais nombreux sont ceux au Royaume-Uni à y voir la main de la Russie, comme le chef de la diplomatie Boris Johnson. Moscou a nié toute implication.

La réponse de May trop « molle »
« Si l’implication d’un Etat étranger venait à être prouvée dans cette enquête, alors évidemment ce serait très grave et le gouvernement répondrait de manière appropriée », a déclaré dimanche le chancelier de l’Echiquier Philip Hammond sur la BBC.

Il a repris les éléments de langage précédemment utilisés par la Première ministre conservatrice Theresa May. Mais selon le Sunday Times, il figure parmi les poids lourds du gouvernement, comme Boris Johnson et le ministre de la Défense Gavin Williamson, qui jugent la réponse de Mme May trop « molle » et l’exhortent à annoncer des sanctions contre la Russie dès lundi. Le Parti conservateur est également critiqué, d’après le journal, pour avoir reçu plus de trois millions de livres (3,4 millions d’euros) de dons de riches russes depuis 2010.

Marina Litvinenko, la veuve d’Alexandre Litvinenko, un ancien agent secret russe et opposant à Vladimir Poutine empoisonné à Londres en 2006, a quant à elle déploré sur la BBC que le Royaume-Uni n’ait « pas tiré les leçons du meurtre de mon mari ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/03/11/empoisonnement-d-un-ex-espion-russe-deux-etablissements-contamines_5269301_3214.html#q9tZDPTPZqMijfmu.99
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Lun 12 Mar - 1:58

Shocked Rien d'autre à dire, mais embarrassant à une semaine des élections . . . euh, de la désignation d'office. Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Lun 12 Mar - 2:17

avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Lun 12 Mar - 17:42

Londres à l'heure des représailles après l'empoisonnement de l'espion russe

Par   Journaliste Figaro Florentin Collomp   Mis à jour le 12/03/2018 à 16:19  Publié le 12/03/2018 à 12:34

Theresa May s'apprête à annoncer des mesures de rétorsion à l'encontre de la Russie, huit jours après l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury. Elle cherche l'appui de Paris et Berlin.

Theresa May est au pied du mur. Plus d'une semaine après l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre), la première ministre est poussée à réagir avec fermeté, rapidement. Elle présidait ce lundi matin une réunion du Conseil de sécurité nationale pour faire le point sur l'enquête et les commanditaires de l'attaque. Si, comme tous les soupçons le portent à croire, la main de la Russie est derrière l'opération de vengeance contre son renégat, la chef du gouvernement devrait désigner clairement les responsabilités de l'État et présenter une série de mesures de rétorsion.

«La première ministre devrait faire une annonce prochainement et, franchement, je serais surpris si elle ne pointait pas le Kremlin du doigt», laissait entendre ce matin Tom Tugendhat, président de la commission des affaires étrangères au Parlement. Londres est accusé de lenteur dans sa réaction à la tentative de meurtre commise à l'aide d'un agent neurotoxique, dimanche 4 mars. Lors d'un conseil des ministres, mardi, Theresa May avait résisté aux pressions de son ministre des Affaires étrangères Boris Johnson de débattre du sujet, au motif que l'enquête n'avait pas suffisamment avancé. Deux autres poids lourds du gouvernement, dont le ministre de la Défense, Gavin Williamson, se seraient agacés de l'approche «molle» de Theresa May, taxée d'être «dans le déni».

Le président russe, Vladimir Poutine, a conseillé ce lundi à Londres de «tirer les choses au clair». Interrogé par la BBC sur une éventuelle responsabilité de la Russie, le chef de l'État a répondu, selon les agences de presse russes: «Tirer les choses au clair de votre côté et après nous en parlerons avec vous». Interrogé plus tôt dans la journée sur les allégations de ces médias concernant une éventuelle implication de Moscou, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait répondu n'avoir «pas entendu de déclarations de responsables politiques britanniques selon lesquelles la Russie est impliquée». «Le citoyen russe mentionné avait travaillé pour l'un des services secrets britanniques, l'incident s'est passé sur le territoire britannique et ce n'est d'aucune façon le problème de la Russie, encore moins de ses dirigeants», a-t-il ajouté au cours d'un point de presse.

Expulsion de diplomates

Le gouvernement se prépare donc à annoncer une série de mesures de représailles visant directement la Russie. Expulsion de diplomates, sanctions financières contre des dignitaires du régime, boycott de toute représentation officielle lors de la Coupe du monde de football en Russie cet été sont notamment sur la table. Londres cherche aussi à obtenir l'appui de Paris et de Berlin pour donner plus de poids à sa réaction. «Il faut que les gars du Kremlin remarquent ce qu'on fait. Il faut une réponse de grande ampleur à l'échelle de l'Otan à l'agressivité russe», pousse Peter Rickets, ancien ambassadeur britannique à Paris et ancien conseiller à la sécurité nationale.

D'aucuns rappellent que la Grande-Bretagne traîne encore à appliquer la pleine mesure des sanctions européennes déjà prises contre Moscou. Theresa May est accusée de prudence, après que le Parti conservateur a reçu environ 1 million d'euros de donateurs russes depuis qu'elle en est à la tête. Le Royaume-Uni hésite à frapper au portefeuille la riche communauté russe expatriée qui soutient en large partie l'activité économique de la capitale (City, immobilier, restaurants…).

Marina Litvinenko: «On voit que rien n'a été fait»

Veuve d'Alexandre Litvinenko, ancien espion retourné du KGB empoisonné au polonium-210 à Londres en 2006, Marina Litvinenko accuse Theresa May d'inaction. Elle a rendu publique une lettre dans laquelle l'actuelle première ministre, alors ministre de l'Intérieur, lui promettait de «tout faire pour qu'un tel crime ne se reproduise jamais». Or «on voit que rien n'a été fait», a-t-elle déclaré dimanche.

Les autorités sont aussi sur la sellette pour leur lenteur à alerter le public des mesures de protection nécessaires. Ce n'est qu'une semaine plus tard que les autorités sanitaires ont conseillé à 500 clients d'un restaurant et d'un pub, où les victimes s'étaient rendues avant de perdre connaissance, de bien laver leurs vêtements et objets personnels. Plus d'une trentaine de personnes, principalement parmi les services de secours, ont subi des traces légères de contamination. Un policier, plus gravement touché, est toujours hospitalisé. Sergueï et Ioulia Skripal sont pour leur part gardés en soins intensifs dans un état «grave mais stable», à l'hôpital de Salisbury.

L'enquête mobilise plus de 250 policiers spécialistes de l'antiterrorisme, appuyés sur le terrain par 180 militaires. Elle étudie des centaines d'indices et a identifié 200 témoins potentiels.
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Lun 12 Mar - 20:40

La première ministre britannique Theresa May a déclaré, lundi 12 mars devant les députés britanniques, qu’il était « très probable » que la Russie soit responsable de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille le 4 mars dernier dans le sud de l’Angleterre.

Soulignant que l’agent innervant utilisé contre M. Skripal et sa fille Ioulia était une substance « de qualité militaire » développée par la Russie, Mme May a donné jusqu’à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l’Organisation pour la prohibition des armes chimiques (OIAC).

Soit l’Etat russe est directement responsable de leur empoisonnement, soit il a laissé leurs agresseurs se procurer l’agent neurotoxique utilisé à Salisbury, a-t-elle ajouté. Si la Russie ne fournit aucune réponse crédible, la Grande-Bretagne conclura que cet acte équivaut à un usage de la force sur le territoire britannique.

Mme May a également a rappelé que l’empoisonnement s’inscrivait « dans un contexte bien établi d’agressions menées par l’Etat Russe », mentionnant le conflit au Donbass et l’« annexion illégale de la Crimée », en Ukraine, les violations « répétées » de l’espace aérien de plusieurs pays européens, des campagnes de cyberespionnage, ainsi que l’« attaque barbare » contre Alexandre Litvinenko, ancien agent secret russe empoisonné au Polonium-210 et mort à Londres en 2006.
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Lun 12 Mar - 21:49

Caduce62 a écrit:La première ministre britannique Theresa May a déclaré, lundi 12 mars devant les députés britanniques, qu’il était « très probable » que la Russie soit responsable de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille le 4 mars dernier dans le sud de l’Angleterre.

Soulignant que l’agent innervant utilisé contre M. Skripal et sa fille Ioulia était une substance « de qualité militaire » développée par la Russie, Mme May a donné jusqu’à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l’Organisation pour la prohibition des armes chimiques (OIAC).

Soit l’Etat russe est directement responsable de leur empoisonnement, soit il a laissé leurs agresseurs se procurer l’agent neurotoxique utilisé à Salisbury, a-t-elle ajouté. Si la Russie ne fournit aucune réponse crédible, la Grande-Bretagne conclura que cet acte équivaut à un usage de la force sur le territoire britannique.

Mme May a également a rappelé que l’empoisonnement s’inscrivait « dans un contexte bien établi d’agressions menées par l’Etat Russe », mentionnant le conflit au Donbass et l’« annexion illégale de la Crimée », en Ukraine, les violations « répétées » de l’espace aérien de plusieurs pays européens, des campagnes de cyberespionnage, ainsi que l’« attaque barbare » contre Alexandre Litvinenko, ancien agent secret russe empoisonné au Polonium-210 et mort à Londres en 2006.

Ma réponse : "Que font Merkel et Macron ??? " Elle est où la "solidarité européenne ?" scratch Question
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  travellergillou76 le Lun 12 Mar - 23:12

Nous sommes revenus avant 1985, avant la fin de la guerre froide, le vernis idéologique en moins.
Il faut je pense méditer les leçons de cette époque.
C'est la conjugaison de la stagnation économique soviétique et de la doctrine Reagan (course aux armements , soutien militaire aux forces hostiles à l'urss) qui a abouti à la fin de l'Union Soviétique.

En 2018, l'économie russe est de nouveau stagnante et les américains commencent à fournir des armes létales (missiles anti chars) aux ukrainiens et viennent de liquider 150 mercenaires russes en Syrie. J'ajoute que Poutine se brejnevise de plus en plus.

La suite s'annonce donc intéressante Very Happy

Il faut que les occidentaux fassent boire la tasse à Poutine sans prendre de gants. Assez de paroles. Des poings dans la gueule! cheers








le cinéma reaganien, voilà l'inspiration Very Happy


Dernière édition par travellergillou76 le Lun 12 Mar - 23:50, édité 1 fois
avatar
travellergillou76

Messages : 895
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Lun 12 Mar - 23:36

travellergillou76 a écrit:Nous sommes revenus avant 1985, avant la fin de la guerre froide, le vernis idéologique en moins.
Il faut je pense méditer les leçons de cette époque.
C'est la conjugaison de la stagnation économique soviétique et de la doctrine Reagan (course aux armements , soutien militaire aux forces hostiles à l'urss) qui a abouti à la fin de l'Union Soviétique.

En 2018, l'économie russe est de nouveau stagnante et les américains commencent à fournir des armes létales (missiles anti chars) aux ukrainiens. Poutine se brejnevise de plus en plus.

La suite s'annonce intéressante Very Happy

Oui, ta comparaison historique n'est pas dénuée d'intérêt... (Putain ! Pour une fois que je t'envoie des fleurs affraid Je dois être bourré ce soir... drunken )

La très grosse différence, c'est que Brejnev était un vieux cacique soviétique en fin de parcours, sans imagination et gardant une vue "1945" du monde,
Poutine est d'une autre trempe...

Le danger c'est que Poutine est très malin et il sait parfaitement utiliser des méthodes modernes et inédites pour circonvenir ses adversaires. La guerre médiatique et "webique" qu'il a déclarée au monde ne connait pour l'instant aucune contre-partie offensive... Twisted Evil

Imaginez un seul instant que les américains et les européens mobilisent la totalité de leurs moyens de lutte électronique pour contre-attaquer et aller foutre le bordel en Russie ! Qu'est-ce qui se passerait ????  

Mais voilà, on est des grands "démocrates" (naïfs) et on se refuse à agir aussi bassement que l'adversaire... Suspect What a Face
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  travellergillou76 le Lun 12 Mar - 23:57


Imaginez un seul instant que les américains et les européens mobilisent la totalité de leurs moyens de lutte électronique pour contre-attaquer et aller foutre le bordel en Russie ! Qu'est-ce qui se passerait ????  

Mais voilà, on est des grands "démocrates" (naïfs) et on se refuse à agir aussi bassement que l'adversaire... Suspect What a Face

Il ne faut plus hésiter maintenant et faire mal. John n'était pas naïf lui Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

avatar
travellergillou76

Messages : 895
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Mar 13 Mar - 0:11

travellergillou76 a écrit:

Imaginez un seul instant que les américains et les européens mobilisent la totalité de leurs moyens de lutte électronique pour contre-attaquer et aller foutre le bordel en Russie ! Qu'est-ce qui se passerait ????  

Mais voilà, on est des grands "démocrates" (naïfs) et on se refuse à agir aussi bassement que l'adversaire... Suspect What a Face

Il ne faut plus hésiter maintenant et faire mal. John n'était pas naïf lui Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil


Ouais, donc ta solution c'est mitrailler tous azimuts et peut-être balancer quelques bombes nucléaires sur Moscou pour faire bonne mesure ???

Drôle de manière de régler les problèmes internationaux... scratch scratch scratch Question
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  travellergillou76 le Mar 13 Mar - 0:19


Ouais, donc ta solution c'est mitrailler tous azimuts et peut-être balancer quelques bombes nucléaires sur Moscou pour faire bonne mesure ???

Drôle de manière de régler les problèmes internationaux... scratch scratch scratch Question

Mais non! Ca c'est bon pour les ricains. Very Happy
Nous les français on est beaucoup plus subtile affraid

avatar
travellergillou76

Messages : 895
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Mar 13 Mar - 0:40

Je suis plus de l'avis de Kris, canarder ne règle rien.
Par contre, il y a d'autres options qui font peut-être même plus mal.  Wink

Tout autre chose qui nous concerne:

L’usage d’un GSM à l’origine de l’électrocution d’un ado



La suite de l'article est réservée, sauf pour les nouveaux visiteurs.  Wink

Une nouvelle vague de froid prévue la semaine prochaine: «Des températures de 8 à 9°C sous les normales saisonnières»



Tandis que le mois de mars a débuté par un léger redoux, une nouvelle vague de froid intense pourrait bientôt frapper la Belgique.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  travellergillou76 le Mar 13 Mar - 9:33



Ouais, donc ta solution c'est mitrailler tous azimuts et peut-être balancer quelques bombes nucléaires sur Moscou pour faire bonne mesure ???

Drôle de manière de régler les problèmes internationaux... scratch scratch scratch Question
J'ai dit qu'il fallait s'inspirer de la politique de Reagan, qui n'a jamais bombardé Moscou, que je sache.
Il faut faire mal aux russes de manière indirecte comme dans les années 80 , en finançant et armant ceux qui les combattent (comme en Afghanistan).
Il faut aussi utiliser les moyens de la guerre cybernétique par exemple. On est capable en Europe et surtout aux Etats Unis de faire largement aussi bien que les russes sur ce plan là.
Un autre facteur qui avait contribué à la chute de l'URSS a été le contre choc pétrolier du milieu des années 80. Reagan avait fortement incité les saoudiens à augmenter leur production pour faire chuter les cours si je ne m'abuse. L'URSS était déjà un producteur important à l'époque.
L'évolution récente du marché du pétrole avec la montée en puissante du schiste américain (la production US va bientôt dépasser la production russe) procède de la même logique. bounce bounce bounce
avatar
travellergillou76

Messages : 895
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mar 13 Mar - 13:56

avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mar 13 Mar - 20:22


Ex-espion empoisonné : la crise s’envenime entre la Russie et le Royaume-Uni
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a réagi vivement aux accusations de Theresa May, qui a estimé « très probable que la Russie soit responsable » de cet empoisonnement.

Le Monde | 13.03.2018 à 13h05 • Mis à jour le 13.03.2018 à 19h14

La crise diplomatique entre la Russie et le Royaume-Uni continue de s’envenimer, mardi 13 mars, une semaine après l’empoisonnement de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury (sud de l’Angleterre). Le gouvernement britannique accuse désormais explicitement la Russie et lui demande des explications ; les Russes, quant à eux, clament leur innocence et accusent les autorités britanniques de vouloir les « discréditer » avec leurs « accusations gratuites ».

Le réquisitoire de Theresa May
La première ministre britannique, Theresa May, a fait savoir qu’elle réunirait son Conseil de sécurité nationale (NSC) mercredi, pour examiner la réponse apportée par Moscou à la suite de l’ultimatum qu’elle lui a fixé. « Il y aura une réunion du NSC demain matin pour parler des prochaines étapes (…), pour parler de la réponse de la Russie quelle qu’elle soit », a déclaré mardi son porte-parole.

Lundi soir, sous la pression des conservateurs, Mme May avait accusé la Russie d’avoir empoisonné Sergueï Skripal et sa fille Youlia. A l’appui de ses accusations, l’identification par la police scientifique britannique de l’agent innervant utilisé, une substance « de qualité militaire », du groupe des agents « Novitchok ».

Faute d’une communication du « programme Novitchok » à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et d’une « réponse crédible » de l’ambassadeur russe Alexandre Yakovenko d’ici à mardi soir, a averti Mme May, « nous en conclurons que cette action constitue un usage illégal de la force par l’Etat russe contre le Royaume-Uni. Et je reviendrai alors devant la Chambre [des députés] et présenterai l’éventail des mesures que nous prendrons en représailles. »

La riposte de la Russie
« La Russie est innocente et est prête à coopérer » à l’enquête « si la Grande-Bretagne remplit ses obligations internationales », a déclaré de son côté le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse tenue mardi à Moscou.

Selon ce dernier, la Convention sur l’interdiction des armes chimiques prévoit qu’en cas d’utilisation de substances interdites une demande d’information soit envoyée au pays soupçonné d’en être à l’origine qui, à son tour, a le droit de procéder à ses propres analyses.

« Nous avons exigé par une note officielle d’accéder à cette substance et (…) à tous les éléments de l’enquête. Ces demandes ont été rejetées. Avant de poser des ultimatums, il vaut mieux respecter ses obligations en matière de droit international. »
Pour la Russie, les autorités britanniques ne veulent que « discréditer » Moscou avec leurs « accusations gratuites ». Dans un communiqué, le ministère russe des affaires étrangères a estimé mardi que « cet incident constitue une nouvelle tentative basse des autorités britanniques de discréditer la Russie ». En début de soirée mardi, l’ambassade de Russie à Londres a annoncé avoir demandé au gouvernement britannique l’ouverture d’une « enquête conjointe ».

Par ailleurs, face à la menace du régulateur de l’audiovisuel britannique, Ofcom, de retirer la licence accordée à la chaîne Russia Today (RT), Moscou, par la voix de la porte-parole de la diplomatie Maria Zakharova, a prévenu : « Aucun média britannique ne travaillera en Russie s’ils ferment RT. »

Les soutiens de la Maison Blanche et de l’Europe
Theresa May a reçu le soutien de la Maison Blanche, qui lui a exprimé sa solidarité. « Je vais parler à Theresa May aujourd’hui. Pour moi ça ressemble à la Russie, en se basant sur toutes les preuves qu’ils ont », a déclaré Donald Trump mardi devant des journalistes à la Maison Blanche, sans se montrer totalement affirmatif.

La veille, Emmanuel Macron et Mme May s’étaient parlé au téléphone, exprimant leur accord pour « continuer à agir de concert pour répondre au comportement agressif russe », selon le communiqué de Downing Street. Dans un communiqué diffusé mardi, le chef de l’Etat affirme qu’il a « condamné une attaque inacceptable et rappelé l’engagement de la France dans la lutte contre l’impunité d’utilisation d’armes chimiques ».

De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel a fait savoir dans un communiqué qu’elle prenait « extrêmement au sérieux l’avis du gouvernement britannique sur la question de la responsabilité russe dans l’attaque ».

La Commission européenne a à son tour fait part mardi de sa solidarité « inébranlable » envers Londres. « Il est de la plus haute importance que ceux qui sont responsables (…) voient très clairement qu’il y a une solidarité européenne – sans équivoque, inébranlable et très forte – de façon qu’ils soient vraiment punis pour ce qu’ils ont fait », a commenté le premier vice-président de la Commission, Frans Timmermans, devant le Parlement européen à Strasbourg.

La réaction « préoccupée » de l’OIAC
Ahmet Uzümcü, directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, a exprimé mardi sa « vive préoccupation ». M. Uzümcü a déclaré s’être entretenu lundi par téléphone avec le ministre britannique des affaires étrangères, Boris Johnson, pour s’informer des résultats de l’enquête à ce stade.

« Il est extrêmement inquiétant que les agents chimiques soient encore utilisés pour blesser les gens. Ceux qui sont à l’origine de cette utilisation doivent être tenus responsables de leurs actions. »
La Russie, qui a assuré l’an dernier avoir détruit entièrement son stock d’armes chimiques, a jusqu’à minuit pour s’expliquer sur l’empoisonnement de l’ex-espion, faute de quoi Londres a promis des représailles.
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mer 14 Mar - 10:58

Affaire Skripal: "c'est forcément les Russes", dit le chimiste qui révéla le "Novitchok"

AFP, publié le mercredi 14 mars 2018 à 09h31

Il ne travaille plus pour les laboratoires russes depuis plus de 25 ans, mais Vil Mirzaïanov en est certain: les Russes sont "les seuls" à avoir pu utiliser l'agent innervant "Novitchok" pour empoisonner l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille au Royaume-Uni.

Ce chimiste russe de 83 ans, arrivé aux Etats-Unis en 1995 après avoir travaillé près de 30 ans pour l'Institut de recherches d'Etat pour la Chimie et les Technologies organiques (GNIIOKhT), fut celui qui, au début des années 1990, révéla pour la première fois l'existence de ces puissants agents innervants.

D'abord aux médias russes, alors en pleine ouverture avec l'effondrement du régime soviétique. Puis, formules chimiques à l'appui, dans son livre "State Secrets" ("Secrets d'Etat"), publié pour la première fois en 2007.

Dix jours après que Skripal eut été retrouvé inconscient sur un banc de Salisbury, Mirzaïanov, depuis sa maison d'un quartier boisé de Princeton, dans le New Jersey, où il vit avec sa femme américaine, leurs deux chiens et un perroquet, est convaincu que Moscou a agi pour "intimider".  

"Seuls les Russes" ont mis au point ces agents, dit ce retraité aux yeux pétillants. "Ils les ont gardés et les gardent toujours au secret."

La seule autre possibilité serait que quelqu'un ait utilisé les formules de son livre pour en fabriquer: les Russes pourraient dire que "peut-être quelqu'un a, après la publication, réalisé la synthèse (des substances), et me désigner coupable!", dit-il avec ironie.

Selon lui, c'est "la première fois" que ces gaz innervants, qui ont nécessité 15 ans de développement et ont été testés sur des animaux, sont utilisés pour chercher à tuer quelqu'un.

Pourquoi maintenant? Mirzaïanov, féru de Facebook et traducteur de livres sur l'histoire des Tatars, est convaincu que Moscou a "voulu intimider quelqu'un, un opposant de (Vladimir) Poutine ou du Kremlin".

"Par exemple", spécule-t-il, "quelqu'un qui aurait fui aux Etats-Unis avec des éléments compromettants sur Donald Trump", dans le cadre de l'enquête sur une éventuelle collusion de la campagne Trump avec la Russie. "Ils lui disent ainsi, +Regarde ce qui est arrivé à Skripal, la même chose pourrait t'arriver!"    

- Effets 'incurables' -

Sergueï  Skripal "ne pouvait plus causer de problèmes", pourquoi vouloir le tuer maintenant, de manière "si cruelle"? raisonne-t-il.

Car une attaque aux gaz innervants Novitchok, une substance chimique "au minimum 10 fois plus puissante" qu'un agent de type VX, a des effets terribles et "essentiellement incurables", dit-il.

"Un demi-gramme suffit pour tuer quelqu'un de 50 kilos", explique Mirzaïanov.

L'individu exposé à la substance voit d'abord sa vision altérée, puis, si aucun antidote n'est administré, est pris de convulsions incontrôlables et ne peut plus respirer.

"J'ai vu l'effet sur des animaux - des lapins, des chiens- c'est redoutable", dit-il.

Même s'ils ne meurent pas, "Skripal et sa fille vont malheureusement souffrir toute leur vie", prédit-il. Et peut-être aussi "d'autres personnes qui étaient à proximité" lors de l'attaque.

Comment administrer la substance? C'est facile, selon lui, en raison de la nature binaire de ces armes chimiques, issues du mélange de deux composants qui, pris indépendamment, sont inoffensifs.

On peut donc facilement transporter les deux composants dans des récipients séparés, et ne créer la réaction - et donc le spray innervant - qu'au dernier moment, en les réunissant dans un petit pistolet pulvérisateur. Après "on tire près de la personne" visée, dit cet homme affable.

S'il qualifie de "désastre" l'attaque contre M. Skripal et sa fille, M. Mirzaïanov en tire néanmoins un espoir: celui que le Royaume-Uni et les Occidentaux fassent enfin inscrire ces gaz innervants sur la liste de la Convention pour l'interdiction des armes chimiques, comme il le demande depuis plus de 20 ans, après avoir compris que "les armes chimiques visent d'abord à tuer des civils".

Si ces substances avaient été placées sous contrôle international, "ce désastre ne se serait probablement jamais produit", affirme-t-il.

Maintenant qu'il s'exprime publiquement sur le Novitchok, les amis de M. Mirzaïanov ne cessent de l'enjoindre, via Facebook ou textos, "d'être prudent", pour éviter des représailles russes.

"Mais j'ai vécu assez longtemps, ils ne pourront pas m'arrêter. Je travaillerai jusqu'au bout pour mettre le Novitchok sous contrôle international", dit-il.
avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Mer 14 Mar - 12:09

Cette histoire d'agent innervant, ça me fait penser à un excellent film français d'Eric Rochant, Moëbius, avec notre excellent Jean Dujardin et la sublime Cécile de France.

A voir et à revoir ne serait-ce que pour voir notre Jean national dans la peau d'un agent secret russe et qui parle d'ailleurs très bien russe (même pas doublé dans le film).

avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum