Actualités diverses

Page 30 sur 32 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Ven 22 Sep - 9:32

Position logique:

"Estimant que l’objet de l’association est illicite, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a par conséquent transmis des éléments au procureur de la République."
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Dim 24 Sep - 22:58

La Lituanie contre la vodka, un combat de longue haleine

AFP, publié le mardi 29 août 2017 à 15h33

A quelques mètres de la gare de Vilnius, derrière la lourde porte en bois d'une bâtisse attenant à une église, une vingtaine d'hommes échangent sur leur dépendance à l'alcool, un problème criant de santé publique en Lituanie.

Le groupe "As esu" (Je suis) est animé par un prêtre de 37 ans, Kestutis Dvareckas, qui souffrait lui-même de ce mal il y a une décennie.

Les Lituaniens sont les plus grands buveurs d'alcool dans le monde avec une consommation de 18,2 litres d'alcool pur par an et par habitant, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), devant les Bélarusses, les Moldaves et les Russes. A titre de comparaison, la consommation est en France de 11,7 litres, contre 11,4 en Allemagne et 12,3 litres en Grande-Bretagne, selon l'OMS.

"A l'époque soviétique, le fait de boire sur le lieu de travail était toléré pour toutes sortes d'occasions. Aujourd'hui, pour un baptême ou un enterrement, l'alcool est toujours très présent. Souvent les gens sont insatisfaits de leur vie en Lituanie et l'alcool est un exutoire pour oublier leurs problèmes", souligne le prêtre.

Parmi les causes avancées à cet alcoolisme, une santé mentale défaillante et des problèmes relationnels, chez beaucoup d'hommes notamment. Selon des chiffres de l'OMS en 2014, 16,7% des hommes Lituaniens abusent de l'alcool ou sont même dépendants. La bière vient en tête, suivie de la vodka.

Pour le psychologue Visvaldas Legkauskas, de l'université Vytautas le Grand à Kaunas, le grand coupable est "le pessimisme lituanien". "Nous ne vivons pas particulièrement mal, mais nous avons ce trait de caractère-là et nous noyons nos problèmes dans l'alcool ou en nous suicidant...", dit-il.

Depuis 15 ans, la population lituanienne a chuté de 600.000 personnes, à 2,9 millions d'habitants, à la suite principalement d'un exode massif dans le but de rechercher de meilleurs salaires à l'étranger. En Lituanie, le salaire moyen est de 600 euros net, l'un des plus bas de l'Union européenne, et le pays connaît un niveau d'inégalités et de pauvreté relativement élevés.

- La sobriété, nouveau leit-motiv -

Le prêtre Kestutis Dvareckas a réussi à redevenir sobre grâce au soutien de son entourage et à un programme d'abstinence en 12 étapes similaire à celui des Alcooliques anonymes.

Pour transmettre son expérience, il a créé ce groupe de parole en 2009, où le dialogue, la thérapie et la prière permettent aux participants de reprendre pied.Une association fondée cette année rassemble vingt communautés comme la sienne.

La lutte contre l'alcoolisme faisait partie des promesses de campagne du l'Union des paysans et des Verts (LGPU, centre), qui a remporté les législatives d'octobre 2016 à la surprise générale. Son leader organise même depuis dix ans un festival culturel sans alcool dans son village.

Et face à l'ampleur du fléau, les autorités ont pris des mesures récemment.

Le 1er juin, le Parlement a adopté à une large majorité de nouvelles dispositions: l'âge légal pour la consommation de l'alcool a été porté de 18 à 20 ans, la vente en est interdite entre 20h00 et 10h00, et sa publicité doit être complètement interdite à partir du 1er janvier 2018. Enfin, les élus ont relevé le taux d'accise sur l'alcool.

Mais à voir les expériences passées en matière de lutte contre l'alcoolisme, le ministre de la Santé Aurelijus Veryga n'est guère optimiste. "Déjà en 1998, la Lituanie avait adopté une stratégie qui prévoyait de réduire la consommation de 25%. Elle a en réalité augmenté de 130%", explique-t-il à l'AFP.

- L'alcool avant le lait -

Dans ce petit pays, 732 personnes, surtout des hommes, sont décédées en 2015 des suites de la consommation d'alcool, selon les données du département de contrôle de l'alcool, du tabac et des drogues; 76 personnes sont mortes des suites d'accidents de la route provoqués par des conducteurs, cyclistes ou piétons en état d'ivresse; et 726 autres ont été blessées.

Pour le prêtre Kestutis Dvareckas, la nouvelle loi n'est pas suffisante. "Pourquoi faut-il toujours qu'au magasin je passe par le rayon des alcools avant d'atteindre celui des produits laitiers ?", s'insurge-t-il.

Au village de Semeliskes, à 20 km de Vilnius, Ona, vendeuse dans le petit magasin local, est sceptique. "Même si les prix ont augmenté, personne n'y fait attention. Les gens achèteront tant qu'ils auront de l'argent, et ils achèteront cinq bouteilles au lieu d'une pour être certains d'en avoir" en réserve.

Pour être efficaces, les restrictions touchant les ventes devraient se doubler de mesures d'accompagnement, estiment les spécialistes.

Or la prise en charge des alcooliques est encore très aléatoire en Lituanie où les traitements ne sont pas remboursés par l'Etat, selon la Caisse nationale d'assurance maladie.

Et l'offre publique de soins est minime. Seuls cinq centres pour personnes dépendantes fonctionnent dans le pays.

Pour Aurelijus Veryga, le ministre de la Santé, c'est là le chantier auquel il faut s'attaquer. "Il faut pouvoir assurer un accès égal (à des centres spécialisés) à toutes les personnes concernées dans les différentes régions", dit-il.
avatar
Caduce62

Messages : 3744
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Dim 24 Sep - 23:01

En Lituanie, les exercices militaires russes exacerbent le nationalisme ambiant

Par Marielle VITUREAU, Correspondante à Vilnius — 15 septembre 2017 à 10:28
http://www.liberation.fr/planete/2017/09/15/en-lituanie-les-exercices-militaires-russes-exacerbent-le-nationalisme-ambiant_1596368
 
Les grandes manœuvres militaires russes et biélorusses inquiètent dans ce pays voisin de la Biélorussie, déjà échaudé par l'annexion de la Crimée en 2014.

«Tu sais que je suis lituanien, et je ne peux pas m’arrêter […] jamais plus nous ne nous rendrons.» Cette chanson écrite juste après les événements en Ukraine par Mykolas Katkus, un spécialiste de la communication en Lituanie, est devenue le titre le plus apprécié lors des concerts de son groupe The Station. Judicieusement mise en ligne quelques jours avant les exercices militaires russes Zapad, le clip affiche déjà plus de 25 000 vues sur Youtube et symbolise à lui seul les craintes baltes ressurgies depuis l’annexion de la Crimée au printemps 2014.

«On peut désormais tirer un trait d’égalité entre la rhétorique russe et ses agissements», affirme Mykolas Katkus. «Cela ne me fait pas peur, mais je sais que je dois être préparé», poursuit le quadragénaire, dont la famille a connu autant la déportation soviétique que la résistance anti-communiste parmi les frères de la forêt. Mais «il en va de la survie de notre état». Et de poursuivre dans des riffs de guitare «nous nous rappelons des tombes outragées et nous n’oublierons jamais le visage gras des traîtres».

Nationalisme
Une vague de patriotisme a submergé la Lituanie. Les trois bandes horizontales jaune, vert et rouge flottent au vent près de nombreuses maisons. Les elfes lituaniens surveillent Internet pour démonter la propagande russe déversée par les trolls et les Lituaniens se sont engagés massivement dans l’Union des tireurs. Cette organisation paramilitaire désuète il y a encore trois ans, a vu ses effectifs doubler. Dans les lycées, des classes spéciales avec enseignement militaire ont été formées à la rentrée et d’ici la fin de l’année, une centaine de personnes formeront les unités armées de l’Union des tireurs.

La crise ukrainienne a mis la Lituanie face à son manque de préparation. La conscription a été réintroduite, le budget de la défense atteint cette année près de 2% du PIB et une politique active d’acquisition de matériel a été mise en œuvre, notamment des Boxer, des véhicules blindés allemands. Depuis le printemps, un millier d’hommes du bataillon multinational de l’Otan sous commandement allemand stationne en Lituanie, suite à la décision prise au sommet de Varsovie.

Apaisement
Quelques voix se font entendre contre cet alarmisme ambiant. Paulius Gritenas, éditorialiste pour le site 15 min regrette que cette vague de patriotisme «coupe court à toute discussion». Et de citer l’exemple d’une chanson populaire soulignant la part de paranoïa dans l’affirmation de la menace russe. «Au lieu de s’expliquer et de discuter, tout n’a été qu’une dénonciation publique à leur égard», s’indigne-t-il.

Même si Raimundas Karoblis, le ministre de la Défense joue la carte de l’apaisement, il reconnaît dans une interview télévisée que les Lituaniens «ne seront jamais plus forts en nombre que leurs opposants». Il faut donc qu’ils «voient mieux, se déplacent plus vite et tirent plus loin». Après la mission de police du ciel de l’Otan, présente depuis 2004, la question de la défense aérienne de la Lituanie est l’autre grande question à régler.

Marielle VITUREAU Correspondante à Vilnius
avatar
Caduce62

Messages : 3744
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mar 26 Sep - 8:57

Soumy : tout le monde peut faire une visite guidée virtuelle de la ville



Désormais, il est possible de se promener virtuellement dans les rues de Soumy avec un audio guide 3D, sous réserve  d’avoir un accès Internet.

Cette information a été communiquée par un site Internet « Lubi. Soumy ».

« Cette visite guidée virtuelle, dans le format 360°, présente une cinquantaine de panoramas de rues, de ruelles, de monuments historiques et culturels et de bâtiments dont on retrace l’histoire. Une partie des bâtiments pourront être visités virtuellement.  Des photos aériennes seront également disponibles, ce qui permettra de s’orienter et de contempler la ville vue du ciel.

Tous les endroits à visiter sont regroupés par thèmes »,  peut-on lire sur le site.

Il est à noter que le tournage  a eu lieu début de mai, que cela a nécessité un long traitement de photos et de vidéos et une longue préparation de documents.

La ville de Soumy a utilisé 50 000 hryvnias sur son budget pour réaliser ce projet.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mer 27 Sep - 10:29

Un incendie dans un dépôt de munitions en Ukraine provoque des explosions d’obus

L’espace aérien a été fermé mardi dans la soirée dans un rayon de 50 km autour du sinistre.


En 2015 un incendie dans un entrepôt de la région de Kiev avait fait deux morts parmi les pompiers. VALENTYN OGIRENKO / REUTERS

Un incendie s’est déclaré dans un vaste dépôt de munitions dans le centre-ouest de l’Ukraine, ont annoncé mardi 26 septembre au soir les autorités, qui ont ordonné de fermer l’espace aérien dans un rayon de 50 km du sinistre et ordonné l’évacuation des habitants.

Le feu s’est déclaré vers 22 heures près de la localité de Kalynivka, à une vingtaine de kilomètres du centre régional de Vinnytsia (370 000 habitants), a indiqué l’état-major de l’armée ukrainienne sur sa page Facebook.

Il s’agit du deuxième grave incident touchant un important dépôt de munitions depuis le début de l’année en Ukraine. Les autorités n’ont pas donné d’explication sur leur origine.

Explosions d’obus

L’incendie a déclenché des explosions en série d’obus d’artillerie stockés dans le dépôt, a de son côté indiqué le porte-parole de la police Iaroslav Trakalo, cité par le site d’informations Ukraïnska Pravda.

L’administration régionale a annoncé dans un communiqué l’évacuation de Kalynivka et de deux villages voisins, appelant la population à ne pas paniquer. Située à 200 kilomètres à l’ouest de Kiev, Vinnytsia ne risque cependant pas d’être touchée par des éclats, a aussitôt affirmé son maire Sergui Morgounov sur sa page Facebook.

Une partie des routes de la région ont été bloquées par la police et les itinéraires de 14 trains modifiés en raison de l’incident, selon les autorités. Le premier ministre Volodymyr Groïsman est arrivé peu après minuit à Vinnytsia pour « coordonner » les efforts des autorités sur place, a annoncé son service de presse. M. Groïsman a été maire de cette ville de 2006 à 2014. Le dépôt est un des plus gros du pays, selon des médias ukrainiens.

Précédents

En mars dernier, un gigantesque incendie d’un dépôt contenant 138 000 tonnes d’armes et de munitions à Balakliïa, dans la région de Kharkiv près de l’Est rebelle de l’Ukraine, avait également déclenché des explosions en série pendant plusieurs jours, faisant un mort et cinq blessés. Le parquet militaire avait alors ouvert une enquête pour « sabotage » et « négligence ». Le ministre de la défense Stepan Poltorak avait pointé du doigt Moscou et les séparatistes prorusses comme auteurs de ce « sabotage ».

En octobre 2015, deux personnes ont été tuées dans une série d’explosions dans un dépôt de munitions à Svatové, petite ville proche de la ligne du front.

L’Ukraine est en proie à un sanglant conflit armé avec les rebelles prorusses qui a fait plus de 10 000 morts depuis son déclenchement en avril 2014. Kiev et l’Occident accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément farouchement.

Plus de photo ici.

L'état-major général n'exclut pas que les explosions à Kalynivka sont le travail des saboteurs



The General Staff does not exclude the possibility of sabotage as a cause of fire at the ammunition depots in the town of Kalynivka in Vinnytsia region.

This was reported by spokesperson of the General Staff of the Armed Forces of Ukraine Bohdan Senyk on the air of one of the Ukrainian TV channels.

"The information about the sabotage voiced by journalists is not ruled out. Different versions are considered, in such cases none of them should be rejected," he said.

He also added that the warehouse was a restricted access facility, so strangers were not able to enter it.

The spokesperson notes that a true cause of the fire will be named after the work of law enforcement specialists and experts who are currently working in the military depot.

The depots occupy 600 ha – 1,000 ha. It is the country's second largest stock of Ukraine's armed forces after Balakliya of Kharkiv region.

As reported, Head of the General Staff of the Armed Forces of Ukraine Viktor Muzhenko and Head of the Security Service of Ukraine Vasyl Hrytsak arrived at the scene.

L'état-major général n'exclut pas la possibilité de sabotage comme cause d'incendie dans les dépôts de munitions dans la ville de Kalynivka dans la région de Vinnytsia.

Cela a été signalé par le porte-parole de l'état-major général des forces armées d'Ukraine, Bohdan Senyk, dans l'air de l'une des chaînes de télévision ukrainiennes.

"Les informations sur le sabotage exprimé par les journalistes ne sont pas exclues. Différentes versions sont considérées, dans de tels cas, aucune d'entre elles ne devrait être rejetée", a-t-il déclaré.

Il a également ajouté que l'entrepôt était une installation d'accès restreint, de sorte que les étrangers n'étaient pas en mesure d'y pénétrer.

Le porte-parole note qu'une véritable cause de l'incendie s'appellera le travail des spécialistes de l'application de la loi et des experts qui travaillent actuellement dans le dépôt militaire.

Les dépôts occupent 600 ha - 1 000 ha.
C'est le deuxième plus grand stock de forces armées d'Ukraine après le Balakliya de la région de Kharkiv.

Comme indiqué, le chef de l'état-major général des forces armées d'Ukraine Viktor Muzhenko et le chef du service de sécurité de l'Ukraine Vasyl Hrytsak sont arrivés sur les lieux.


Des milliers de personnes ont été évacuées en Ukraine alors que le dépôt de munitions explose


Autre chose:

Le marché central a brûlé à Poltava



Un incendie important s’est déclenché dans des pavillons du marché central de Poltava. 
Cette information a été communiquée par le Service national des situations d’urgence.

« Pour éteindre l’incendie, 40 sapeurs-pompiers et 9 véhicules de service ont été envoyés sur place. Au bout de 2 heures, les sapeurs-pompiers ont réussi à localiser l’incendie, mais la lutte pour maîtriser complètement le feu continue», peut-on lire dans le communiqué.
  
Pour le moment, il n’y a aucune information sur les victimes.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 2 Oct - 13:45

Ukraine: 5 morts dans l'incendie d'une auberge clandestine

Cinq marchands d'un marché de Zaporijia, ville du sud-est de l'Ukraine, sont morts lundi dans l'incendie d'une usine désaffectée qui leur servait d'auberge clandestine.

Quatre autres résidents, parmi lesquels un enfant de huit ans, ont été évacués du bâtiment en flammes et hospitalisés, a précisé dans un communiqué l'antenne locale du Service pour les situations d'urgence.

"Le bâtiment est une ancienne boulangerie industrielle. Il a été mis hors de service en 2011 et n'était pas exploité jusqu'à 2016", a expliqué à l'AFP sa porte-parole Ioulia Barycheva.

Située près d'un marché de légumes nocturne, l'auberge "fonctionnait de manière clandestine" et ses résidents étaient tous des marchands ou des fermiers qui travaillaient à ce marché, selon la même source.

"Il y avait des entrepôts au rez-de-chaussée et les fenêtres du premier étage étaient protégées par des grilles. Personne ne savait que des gens dormaient là-bas", a souligné la porte-parole.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mer 4 Oct - 10:52

Selon les Ukrainiens, la corruption et les oligarques apparaissent comme la plus grande menace pour le pays



Les Ukrainiens estiment que les plus grands problèmes pour leur pays se listent ainsi : la corruption, l’influence des clans oligarchiques et l’agression russe.

Cette information a été rendue publique par Mychaylo Presounko, directeur du Club de presse de Kyiv et  chef du groupe d’analystes « Socioprognoz ».

« La plupart des Ukrainiens ont répondu qu’ils redoutaient surtout la corruption (76,8%), l’influence des clans oligarchiques « (43,2%) et, environ un tiers des sondés estiment que la plus grande menace pour l’Ukraine est l’agression russe.

Entre outre, les sondés ont expliqué que les problèmes  socio-économiques étaient les plus importants pour eux. Alors 65,4% ont répondu que c’était un état financière de leur famille, 41,8% que les charges étaient élevés. Beaucoup de personnes se soucient aussi de l’augmentation des prix, de la corruption et du conflit armé à l’est de l’Ukraine.

Le sondage a été réalisé du 12 au 25 septembre 2017 dans 24 régions ukrainiennes, y compris Kyiv, mais à l’exception des territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et de Lougansk et la République de Crimée. Au total, 2014 personnes ont été questionnées.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 5 Oct - 12:11

L’Ukraine et l’Allemagne ont réalisé un film sur la vie dans le delta de Danube (bande-annonce)



L’Agence nationale du cinématographe de l’Ukraine a visualisé la production terminée du documentaire « Delta ».

Cette information a été communiquée par le service de presse de l’Agence du cinématographe.

« Ce film a été réalisé par les compagnies HonestFishDocumentaryStorie (Ukraine), MaGiKa-film (Ukraine) иFakturaFilm (Allemagne). Le réalisateur et l’opérateur du film est OlexandreTetchynskiy, les producteurs : YuliaSerdukova et Gennadiy Kaufman.  Ce projet du documentaire est devenu le grand gagnant de la sélection de l’Agence nationale du cinématographe et  a obtenu une aide de l’État du montant 1851945hryvnias, soit 40% du coût de la production », peut-on lire dans le communiqué.

Le film a déjà été invité à faire partie des plusieurs festivals. Le spectateur ukrainien pourrait le voir en 2018.

Le tournage s’est déroulé dans la région de l’Odessa. Il parle des habitants du delta du Danube qui habitent sur le carrefour de l’Est sauvage et de l’Ouest civilisé. Ils gagnent durement leur vie avec la pêche et le dégagement de canne en hiver. Leur tâche est bien simple: ne pas se perdre dans le brouillard, ne pas mourir du froid, ne pas tomber sous la glace, ne pas marcher sur leurs propres chausse-trapes.

avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 5 Oct - 13:46

Les habitants de Kyiv ont protesté contre la construction illégale d’une station-service, 14 personnes ont été blessées



Le 4 octobre dans la soirée, des habitants du district de Kharkiv, de la ville de Kyiv, et des activistes se sont rassemblés pour protester contre la construction illégale d’une station-service.

Cette information a été communiquée par Hromadske.

 


Les manifestants ont cassé la grille entourant la construction. La police est arrivée et a tenté de les repousser, mais ces derniers les ont arrosés d’eau et leur ont lancé des bouteilles.

Des bagarres entre les agents des forces de l’ordre et les activistes ont commencé à 20h45, les manifestants ont lancé des bouteilles et des fumigènes.

Environ 50 activistes ont résisté à une centaine de policiers. Taras Loginov, coordinateur des situations d’urgence de la Croix Rouge, a déclaré que 14 personnes avaient été blessées au cours de cette action, dont 3 journalistes.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Thuramir le Ven 6 Oct - 17:26

Les alliances géostratégiques qui changent :

L'Arabie saoudite signe un accord pour acheter des systèmes anti-aériens russes
©️ BELGA
L'Arabie saoudite a signé jeudi avec la Russie un accord préliminaire ouvrant la voie à l'achat de systèmes russes de défense antiaérienne S-400 ainsi qu'à leur production dans le royaume saoudien, allié traditionnel des Etats-Unis.

L'accord a été signé à l'occasion d'une visite du roi Salmane à Moscou, reçu au Kremlin par Vladimir Poutine, a constaté une journaliste de l'AFP. Il prévoit l'achat par Ryad de S400 mais aussi de systèmes antichars Kornet-EM, de lance-roquettes TOS-1A, de lance-grenades AGS-30 et de fusils d'assaut Kalachnikov AK-103, selon les modalités précisées dans un communiqué de la Saudi Arabian Military Industries (SAMI).
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Kyiv, ville tendance

Message  Caduce62 le Ven 6 Oct - 18:37

Kyiv, le 29 septembre 2017 

http://uacrisis.org/fr/60892-kyiv-trend-locations

Kyiv, ville tendance. Pourquoi la capitale ukrainienne apparaît de plus en plus souvent dans les publicités de marques mondiales

Les marques occidentales sont tombées sous le charme de la capitale : Apple, Google, Diesel, Mazda et Lacoste commandent le tournage de leur publicité dans la mégalopole ukrainienne, écrit le journal Novoe Vremia. UCMC vous en propose une version abrégée.

La gare de Kiev dans la présentation d’Apple

Aujourd’hui, le point culminant du développement de l’industrie ukrainienne de production publicitaire est devenu l’apparition de plusieurs emplacements de Kiev durant la présentation des nouveaux produits Apple, le 12 septembre 2017 dans la ville californienne de Cupertino.

Dans la vidéo, le fameux skater espagnol Kilian Martin roule expertement dans la gare de Kiev, et à la station de métro Zoloti Vorota pour promouvoir le nouveau modèle de montre Apple Watch, sur fond de paysages urbains et de figurants de Kiev.

Le studio ukrainien Radioaktive a pris part au tournage. Créé en 1998 par trois américains, dont deux ont des racines ukrainiennes, il est devenu un des leaders de l’industrie de la publicité à Kiev.

Les entrepreneurs ukrainiens ont obtenu cette commande grâce à leur victoire lors d’un appel d’offre d’une agence de publicité américaine. Ces derniers ont à leur tour signé un contrat avec Apple, et ont cherché des pays dans lesquels ils pourraient tourner un clip rentable et de bonne qualité. C’est comme ça que les américains ont prêté attention à l’Ukraine.

Rapport qualité/prix

Les productions publicitaires ukrainiennes attirent les étrangers, en premier lieu, par leurs bas prix : tourner une publicité en Ukraine coûte en général 4-5 fois moins cher que de le faire dans un pays européen développé ou aux Etats Unis.

En même temps, les marques occidentales ne sont pas prêtes à donner leurs tournages de haut niveau aux spécialistes locaux de ce profil. Le plus souvent, elles envoient leurs propres opérateurs. Les productions ukrainiennes ont alors le rôle d’organiser les tournages : logistique, fourniture d’équipement technique, figurants, logement et nourriture. Mais il faut savoir que les studios de production étrangers portent de plus en plus souvent leur attention aux spécialistes ukrainiens peu chers pour des projets locaux, explique Julian Ulibin, directeur et fondateur des productions Shoot Group.

Les studios du pays sont techniquement prêts aux commandes étrangères les plus originales. Sur le marché local, il y a deux grandes maisons de location : Patriot et Illuminator. Ces dernières louent tout le matériel indispensable aux tournages : éclairage, caméras.

Ulibin, de Shoot Group, estime que la plus grande fierté de son studio est la présence de High Speed Motion Control, un robot qui peut déplacer une caméra à une vitesse de 6 mètres/seconde, et garantir un effet d’”eau gelée”. “De tous les pays d’ex-URSS, nous sommes les seuls à l’avoir, précise le directeur. Il y en a encore quelques uns en Union Européenne, alors nous recevons souvent des demandes de là-bas, pour tourner des publicités de produits alimentaires : c’est moins cher chez nous”.

Un autre avantage de l’Ukraine est la possibilité d’obtenir l’autorisation de tourner dans des endroits où n’importe quel autre pays développé l’aurait catégoriquement refusé, nous a raconté Pavlo Vrzhesh de l’agence créative Banda.

“Bien des pays interdisent de filmer dans les métros, quelle que soit la somme payée, dit-il. Je ne peux pas m’imaginer comment Apple aurait pu filmer sa pub dans la gare de New York, et combien cela leur aurait coûté”.

Ses dires sont confirmés par Natalia Makogon, conseillère du président du métro de Kiev. S’accorder sur un tournage dans le métro de la capitale n’est pas chose difficile : il ne faut que remplir un questionnaire sur le site, et être prêt à payer les estimations, qui incluent le prix de l’électricité, de l’utilisation des wagons, et le salaire des techniciens.

Quelles sont les marques qui montrent l’Ukraine dans leur publicité?

Le studio Family Production a filmé il y a peu de temps, à Kiev, une publicité pour la marque de vêtements italienne Diesel. En deux semaines, elle a réuni plus de 200 000 vues; c’est un très bon chiffre pour ce genre de contenu. Le directeur de cette pub fut le spécialiste français François Roussel, qui avait déjà filmé des clips pour les Rolling Stones, Snoop Dogg et Madonna. Roussel avait choisi pour le tournage le quartier en construction de Podil-Voskresensk.

Ce même quartier était la scène de tournage de la pub de la marque automobile Mazda en 2016. Pour le tournage, on a ramené le célèbre pilote de voiture brittanique Ben Collins. Dans la vidéo, il conduit sur un pont, dans une voiture conséquente, ne comptant que sur les capteurs et les indicateurs de la voiture qui lui permettent de ne pas tomber à l’eau.

Le studio Radioaktive, dont nous avons parlé au début de cet article, a participé à des tournages pour la marque de vêtements française Lacoste, et avant avec cela avec Google, Xbox, General Electric et Heineken.

Le charme est dans l’ésthetique de Kiev, explique Dmytro Suzhanov, producteur exécutif de Toy Production, qui a filmé une pub à Kiev pour l’opérateur télécom brittanique Virgin Media, la marque automobile italienne FIAT, et pour le géant de l’énergie américaine Chevron.

“Le marché global s’intéresse à l’architecture soviétique, et aux objets intérieurs modernes, souligne-t-il. Mais jamais Pirohovo ne pourrait l’intéresser : ce n’est que l’esthétique interne qui le peut. Le monde a besoin de cosmopolitisme”.
avatar
Caduce62

Messages : 3744
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  steven21 le Sam 7 Oct - 13:30

record de la plus grande table a dessert ( si j ai bien compris ) dans la region d'odessa. 
140 metres de long et 80 cm de large. 



record de choux farci :











avatar
steven21

Messages : 864
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mer 11 Oct - 9:06

Hroїsman : « Le processus d'augmentation des retraites démarre »



Le mercredi 11 octobre, la loi sur la réforme des retraites entrera en vigueur et le processus d'augmentation des retraites sera entamé.

Le premier ministre ukrainien Volodymyr Hroїsman l'a annoncé dans une vidéo, publiée sur sa page Facebook :

« Aujourd'hui, la loi sur le nouveau système des retraites a été publiée, et demain elle prendra effet, ce qui signifie que nous commençons à appliquer cette loi et, à partir de demain, nous allons entamer le processus d'augmentation des retraites », a déclaré le chef du gouvernement ukrainien.

Rappelons que le 4 octobre 2017, la Rada Suprême de l’Ukraine a adopté une réforme des retraites qui met en place une modernisation du système des retraites à compter du mois d’octobre et, à partir du 1er janvier 2018, un relèvement du seuil minimum requis pour ceux qui auront travaillé entre 15 et 25 ans.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Thuramir le Mer 11 Oct - 22:09


C'est de la foutaise ! Le prix des services et des matières premières a déjà augmenté plus que l'augmentation des retraites en Ukraine, dont la hausse ne rattrapera qu'une partie des augmentations intervenues. C'est de la tromperie politique cynique. 
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à l'envoyeur

Message  Krispoluk le Jeu 12 Oct - 17:48

travellergillou76 a écrit:

Ah oui ! ??? Je touche actuellement 497€ par mois, en France... (je ne suis pas seul à ramer, j'en connais d'autres sur la région parisienne ou ailleurs) Évidemment ceux qui ont un bon job tranquille dans la fonction publique de France ou de Belgique, n'ont pas ce souci mais je ne me plains pas n'est-ce-pas... Je me bats actuellement bec-et-ongles pour un nouveau job...

Mais tout va bien, je vais bien... Mais parfois, ce genre de remarque m' horripile vertigineusement quand elle est instillée par les "nantis" de la société ! Allez savoir pourquoi... scratch Suspect  

Les propos de café du commerce sur la fonction publique me font sourire.

J'en profite pour te dire que davantage de modération dans ton expression serait bienvenue.
Tu pollues littéralement ce site avec tes réactions à l'emporte pièce.
Il est quasiment impossible d'avoir une discussion posée et rationnelle avec toi. A un moment ou un autre ça dérape.

Pire que cela , plusieurs personnes que je ne citerai pas ont cessé ou limité leurs interventions sur ce site du fait d’échange d'amabilités 
qu'ils ont eu avec toi. 

L'absence de retenue dans l'expression appauvrit ce site, car il décourage, de fait, des intervenants dont l’expérience mériterait pourtant d'être partagée, tout
simplement parce qu'ils n'ont pas envie de se jeter dans la mêlée.
Je trouve cela parfaitement consternant.
Ces comportements puérils doivent cesser.

Ce site doit rester un forum ou chacun peut s'exprimer dans un cadre apaisé et non une tribune ou quelques "grandes gueules" monopolisent la parole ou intimident, de fait, d'autres membres qui refusent la logique de confrontation.

Alors, je suis resté absent près d’un mois du Forum. Histoire d’y apporter de l’apaisement puisqu’il paraît que je dissuade certaines personnes d’y poster.
Force est de constater que mon absence n’a pas révélé de grandes velléités d’intervention, ni libéré la parole de membres que ma présence horripile apparemment, puisque le nombre de posts n’a pas sensiblement augmenté depuis ce laps de temps. Je dirai même qu’il me semble qu’il soit en baisse, mais ce n’est peut-être qu’une impression…
 
J’ai réagi viscéralement au post de mon ami Thuramir lorsqu’il a écrit que, fort heureusement en Europe occidentale nous n’en étions pas encore dans la situation de l’Ukraine, car cela me semblait méconnaitre une situation très difficile vécue par nombre de nos concitoyens…
On a dit aussi que chez nous les gens ne sont pas encore réduits à faire les poubelles. Hé bien si ! Ça existe et en nombre qu’on ne peut pas imaginer… Retraités n’ayant qu’une pension de misère, étudiants désargentés, « oubliés de la société » comme on dit pudiquement chez nous !  
Un simple exemple, j’habite un patelin de 500 habitants et une journée où je passais vers 7 heures du matin à côté du supermarché Aldi, j’ai vu un couple de retraités honorablement connus dans le village qui faisaient le poubelles de l’Aldi. Alors ces gens sont pauvres mais ils sont dignes et ne veulent pas aller aux « restaurants du cœur » de peur d’apparaître comme des mendiants ou des assistés…

Donc des raccourcis aussi hasardeux disant qu’en Ukraine, la misère est complète et que chez nous tout va bien, me font bondir…
Je ne reconnais qu’un point sur lequel il est infiniment plus confortable de vivre chez nous qu’en Ukraine, c’est celui de la santé.
Alors j’ai attaqué, un peu maladroitement sans doute, mon ami Thuramir qui avait émis le jugement initial en mettant en cause les fonctionnaires qui n’ont pas ce genre de soucis, mais je ne renie rien au sens de mon propos.
D’ailleurs, mon ami Serge (Thuramir) s’est fendu ensuite d’une longue diatribe où il rééquilibrait son commentaire initial et à laquelle je souscrit entièrement.
Pour la petite histoire, je précise que j’ai travaillé durant 31 années dans la fonction publique territoriale en tant que cadre A contractuel, en complément souvent d’autres boulots extérieurs, au sein de 2 mairies, d’un Conseil Général et de l’INRA. Donc, ce n’est pas seulement un « propos de café du commerce » c’est une expérience vécue de l’intérieur… Mais je ne veut pas polémiquer plus avant sur ce sujet, mon opinion étant peu flatteuse sur ces institutions…
J’aurais pu, sans problème, me faire intégrer comme titulaire, la réglementation le permettant à l’époque mais je ne l’ai jamais souhaité car j’y trouvais beaucoup trop de règles de fonctionnement absurdes et le poids de la hiérarchie trop étouffant, pour quelqu’un qui a toujours tenu à sa liberté d’esprit et de parole et qui ne sait pas se fondre dans un corset rigide unique…

A ton propos aimable des « Grandes gueules qui monopolisent la parole et intimident… » je répondrai simplement que monopole il n’y a pas, puisque chacun est libre de poster autant qu’il le veut sur le forum et ce n’est pas à moi qu’il faut reprocher qu’il n’y ait pas suffisamment d’interventions. Mon absence d’un mois justifie d’ailleurs largement ce constat. J’ajouterai qu’au pis aller, on a toujours la ressource de me classer en « indésirable » et être ainsi protégé de la virulence insupportable de mes écrits.
D’ailleurs, au chapitre des « Grandes gueules » je répondrai aussi qu’il existe sur le Forum des « Petites gueules » qui prétendent à chaque fois, porter la « Vérité du monde » et supportent difficilement la contradiction (enfin, au moins une, à ma connaissance). Plusieurs membres m’en ont fait la remarque en privé et ont eu le bon goût de ne pas l’écrire sur le forum…

En conclusion, je continuerai à être le « poil à gratter » du Forum et conformément à ma présentation, à rester résolument « Optimiste, iconoclaste et provocateur » tant que Dieu et son Vicaire sur terre : Piotr Aleksandrovitch Matt me prêteront vie !
Que deviendrait le Forum si ça ronronnait paisiblement dans le cercle de la pensée unique, sans une once de contradiction pour animer les débats ???
D’ailleurs, je constate que le Président Macron est tout-à-fait sur la même longueur d’onde que moi, puisqu’il utilise exactement les mêmes moyens pour « Faire bouger la France ».
Moi, je prétend plus modestement « Faire bouger le Forum… » Smile
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Ven 13 Oct - 12:15

Tuk-Tuk: un Ukrainien a créé une voiture électrique sans batterie (photos)



L'Ukrainien Vadym Demydyuk, qui avait longtemps vécu en Asie, a créé le concept d'une voiture électrique Tuk-Tuk sans batterie
Cette information a été diffusée par le portail Tuvie.com.



« La voiture électrique futuriste est dotée d'une cabine pour trois personnes. Deux à l'avant (y compris le conducteur) et une derrière. Le Tuk-Tuk est conçu pour les habitants des villes qui veulent se déplacer à courte distance dans les zones urbaines à un prix modéré », peut-on lire dans la publication.


« La batterie est remplacée par des transmetteurs à très haute vitesse, tout comme le Wi-Fi, ce qui réduira considérablement le poids du véhicule », explique l'article.


Cette voiture électrique est idéale pour une utilisation quotidienne, vu que le conducteur ne perdra pas de temps à charger la batterie.


L'article original
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Ven 13 Oct - 12:37

Direction de l’Unesco : la France et le Qatar en tête, à égalité
Dessin de Antoine Chereau pour Urtikan.net
Les candidats du Qatar et de la France sont arrivés en tête et à égalité, à l'issue du troisième tour de scrutin pour l'élection du prochain directeur général de l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

avatar
Caduce62

Messages : 3744
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Ven 13 Oct - 15:03

Александр a écrit:Tuk-Tuk: un Ukrainien a créé une voiture électrique sans batterie (photos)



L'Ukrainien Vadym Demydyuk, qui avait longtemps vécu en Asie, a créé le concept d'une voiture électrique Tuk-Tuk sans batterie
Cette information a été diffusée par le portail Tuvie.com.



« La voiture électrique futuriste est dotée d'une cabine pour trois personnes. Deux à l'avant (y compris le conducteur) et une derrière. Le Tuk-Tuk est conçu pour les habitants des villes qui veulent se déplacer à courte distance dans les zones urbaines à un prix modéré », peut-on lire dans la publication.


« La batterie est remplacée par des transmetteurs à très haute vitesse, tout comme le Wi-Fi, ce qui réduira considérablement le poids du véhicule », explique l'article.


Cette voiture électrique est idéale pour une utilisation quotidienne, vu que le conducteur ne perdra pas de temps à charger la batterie.


L'article original

J'ai été très intrigué par cet article où j'ai trouvé un grand nombre d'incohérences scratch

J'ai donc recherché sur le net et j'ai trouvé les réponses qui confirme mon grand scepticisme initial (article en russe ci dessous)

Alors, l'auteur qui est par ailleurs, un designer de grand talent, il faut le reconnaître Smile N'explique aucunement les caractéristiques techniques de son véhicule et c'est à juste raison puisqu'il en est incapable, sachant qu'aucun véhicule ne peut fonctionner sur le mode de propulsion qu'il préconise, c'est à dire des "transmetteurs à très haute vitesse, comme le Wi-Fi..." ??? affraid Les chercheurs ont planché depuis des dizaines d'années sur le problème apparemment insoluble de la transmission de gros flux d'énergie sans fils. A part l'application du laser qui nécessite des équipements très lourds pour pouvoir envoyer un faisceau d'énergie concentrée, rien d'autre pouvant avoir une application dans la vie courante n'existe pour des sommes d'énergie capables de déplacer un véhicule, sinon nos constructeurs automobiles s'y seraient mis depuis longtemps...

Alors l'article que j'ai trouvé n'explicite pas plus ce point mais dans les posts suivants, l'un des intervenants fait une longue analyse très critique du point évoqué ci-dessus, ainsi que d'autres points plus pratiques.
L'auteur y a répondu, sans aucunement expliquer la faisabilité de son projet, se contentant de remercier l'intervenant pour sa critique constructive.
Un autre a ensuite reconnu que son projet n'était qu'une vue futuriste basée avant tout sur le design, à la manière des concepts japonais. 

En conclusion, l'auteur du projet qui est un jeune designer de talent a trouvé un bon coup pour se faire de la pub mais qui repose sur une malhonnêteté intrinsèque : un mode de propulsion impossible à mettre en œuvre. On ne peut lui en vouloir mais des journaux "sérieux" comme Ukrinform qui reprennent intégralement des commentaires trompeurs sans vérifier la véracité de ce qu'ils recouvrent et un présentant ce véhicule comme la panacée du futur, c'est plus inquiétant... On comprend bien qu'ils veulent montrer les talents de leurs compatriotes mais là, ils se discréditent complètement !

Ce véhicule ne reste qu'une chimère. D'ici 30 ou 40 ans, la science aura peut-être trouvé le moyen de transmettre de grandes quantités d'énergie sans fils mais pour l'instant, hormis l'énergie solaire, on en est encore très loin...

L'article complémentaire :  http://www.cardesign.ru/articles/projects/2017/09/13/7521/
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  steven21 le Ven 13 Oct - 23:37

cela me rappel l'histoire des transport en commun chinois , qui en faite n'etait qu'une arnaque médiatique :




mais la transmission a distance d'energie ne serait pas du wifi ( qui est de la transmission de donnée binaire ) , mais plutot qui se rapprocherait a de l induction :
http://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-transmission-fil-energie-electrique-longues-distances-18151/
pas impossible , mais l avenir nous le dira.
avatar
steven21

Messages : 864
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Sam 14 Oct - 10:52

steven21 a écrit:cela me rappel l'histoire des transport en commun chinois , qui en faite n'etait qu'une arnaque médiatique :




mais la transmission a distance d'energie ne serait pas du wifi ( qui est de la transmission de donnée binaire ) , mais plutot qui se rapprocherait a de l induction :
http://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-transmission-fil-energie-electrique-longues-distances-18151/
pas impossible , mais l avenir nous le dira.

Ouais mais le rendement est ridiculement faible, s'il faut produire 1000W pour récupérer en bout de course 200microW, l'intérêt économique est nul !
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  steven21 le Dim 15 Oct - 14:12

une petite video que j ai trouvé sur twitter :
si j ai bien compris c est une marche nationaliste
avatar
steven21

Messages : 864
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 37
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 16 Oct - 12:02

Ben oui, avec des drapeaux de Pravy sectoy et Svoboda.

En parlant de marche:

SBU empêché provocation possible lors d'événements de masse à Kiev le 17 octobre. PHOTOS

The Security Service of Ukraine has prevented an illegal intent to conduct a provocation during mass protest events scheduled for Oct. 17 in Kyiv.
Censor.NET reports citing the SBU press service.

"The main investigation department of the Security Service of Ukraine in the framework of criminal proceedings on the basis of preparations for commission of a crime under part 1 of Article 109 and part 3 of Article 110-2 of the Criminal Code of Ukraine is verifying information on the intentions of leaders of certain radical structures to carry out provocations with possible power scenario during the mass public event on Oct. 17, 2017 in Kyiv, and has documented the search of small arms and weapons for this purpose," the SBU said.

Read more: SBU prevented terrorist attack at Mariupol railway station, - Hrytsak

In order to prevent a possible crime, the Security Service officers blocked attempts to acquire two AK-47 and three grenade launchers by two former activists of the Revolutionary Right Forces organization.

During nine raids conducted by the Security Service, more than 200 thousand hryvnia ($7,550) were seized together with communication means, computer equipment and other things that were used to prepare acts of provocative and violent nature, the SBU reported. Investigative activities continue.

 

Le service de sécurité de l'Ukraine a empêché une intention illégale de provoquer une provocation lors d'événements de protestation de masse prévus pour le 17 octobre à Kiev.
Censor.NET rapporte citant le service de presse SBU.

 "Le principal service d'enquête du Service de sécurité de l'Ukraine dans le cadre de poursuites pénales sur la base de préparatifs pour la commission d'un crime en vertu de la partie 1 de l'article 109 et la partie 3 de l'article 110-2 du Code pénal de l'Ukraine vérifie les informations
sur les intentions des dirigeants de certaines structures radicales d'effectuer des provocations avec un possible scénario de pouvoir lors de l'événement public de masse le 17 octobre 2017 à Kiev et a documenté la recherche d'armes légères et de petit calibre à cette fin ", a déclaré le SBU.

 
Afin d'éviter un crime possible, les agents du Service de sécurité ont bloqué les tentatives d'acquisition de deux AK-47 et de trois lance-grenades par deux anciens activistes de l'organisation des Forces révolutionnaires de droite.

 Au cours de neuf raids menés par le Service de sécurité, plus de 200 000 hryvnia (7 550 dollars) ont été saisis avec des moyens de communication, du matériel informatique et d'autres éléments utilisés pour préparer des actes provocateurs et violents.
Les activités d'enquête se poursuivent.
événements de masse à Kiev le 17 octobre 05
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 19 Oct - 10:41

Александр a écrit:
Toujours à son sujet:

European Court of Human Rights intervenes over Russia’s abduction of 19-year-old Ukrainian

La Cour européenne des droits de l'homme intervient sur l'enlèvement russe d'un Ukrainien de 19 ans
Et toujours à son sujet:

Le tribunal russe a prolongé la durée de détention de Pavlo Gryb



Le tribunal russe de Krasnodar a décidé de prolonger la durée de détention de Pavlo Gryb, citoyen ukrainien, kidnappé au Bélarus par le FSB. Pour le moment, il restera en prison jusqu’au 4 janvier 2018.

Cette information a été communiquée par le père de Pavlo, Igor Gryb, lors d’une conférence de presse à Ukrinform.

« L’audience a eu lieu il y a deux heures. La durée de détention de Pavlo est prolongée jusqu’au 4 janvier 2018 », a-t-il annoncé.

Le père de Pavlo a déclaré que l’avocat de son fils, Andrey Sabinine, avait demandé à plusieurs reprises d’assurer les soins médicaux à Pavlo, de lui transmettre des médicaments et laisser des médecins ukrainiens lui rendre visite, mais il n’avait jamais pu obtenir d’autorisation.

Pavlo Gryb, âgé de 19 ans, s’est rendu au Bélarus le 24 août dernier et a disparu.

Plus tard, son père, Igor Gryb, a appris que son fils avait été recherché par la police russe qui l’accusait d’activité terroriste. Il affirme que le jeune homme a été kidnappé par le FSB pour ses opinions pro-ukrainiennes. Le FSB lui a tendu un piège en utilisant une fille russe qui l’a invité sur le territoire bélarusse.

Le 7 septembre, le Consulat général ukrainien de Rostov-sur-Don a reçu un message du Département du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie de Krasnodar confirmant que Pavlo Gryb était enfermé dans une cellule d’isolement à Krasnodar. Selon ce message, Pavlo est accusé de terrorisme en vertu de l’article 205 du Code pénal de la Fédération de Russie.

Et

Les médecins estiment que l’état de santé de Pavlo Gryb n’est pas satisfaisant

L’état de santé de PavloGryb, jeune Ukrainien, détenu illégalement dans une cellule d’isolement en Russie est considéré comme inquiétant.

Cette information a été communiquée par Vasyl Prytoula, professeur de chirurgie pédiatrique de l’Université nationale de médecin de Bogomolets, lors d’une conférence de presse à Ukrinform.

« L’état de santé de patients comme Pavlo Gryb est toujours considéré comme moyennement difficile, même s’ils ne se plaignent pas, en raison des changements fonctionnels que cette maladie provoque dans le corps. L’état de santé d’une personne en état de stress, sans la thérapie de soutien et dans des conditions anormales, pourrait être considéré comme grave », a-t-il souligné. 

Il a ajouté que la description du physique actuelle de Gryb, telle que son avocat la présente, notamment des plaies sur la peau, les yeux rouges  et en état de  faiblesse, pourrait être un signe avant-coureur d'une hémorragie ou d'autres complications possibles.

« Ceci n’est pas une exagération. Cette personne, Pavlo Gryb, est vraiment dans un état de santé grave. Il pourrait se sentir très mal à n’importe quel moment », a souligné le professeur.

Comme on le sait, Paul Gryb souffre également d'hypertension.

"Justice" russe . . .
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 19 Oct - 12:04

Separatism Transcarpathian style: is Hungary aiming to grab a part of Ukraine?

Séparatisme Style transcarpathique: la Hongrie vise-t-elle à conquérir une partie de l'Ukraine?







A parade involving the Hungarian minority in Ukraine. Photo: zakarpattya.net.ua 



Ukrainian-Hungarian tensions show no sign of dying down. On 13 October, despite protests of the Ukrainian Ministry of Foreign Affairs, a “self-determination for Zakarpattia” rally was held in Budapest, the participants of which proclaimed that the western-lying Oblast of Ukraine belongs to Hungary. Weeks earlier, the Ukrainian Security Service detained a gang with reportedly Russian connections planning to bolster ethnic tensions by blowing up Hungarian monuments in Zakarpattia, a region with a large Hungarian minority. This all is happening on the backdrop of Hungary’s sharp protest to Ukraine’s new education law limiting the scopes of using minority languages in education – Hungary had demanded the EU review the Association Agreement it had recently ratified with Ukraine. Ukrainians accuse Hungary of imperial ambitions, and Russia of fostering Hungarian separatism as part of its hybrid war against Ukraine. Here is a roundup of what Ukrainian experts and journalists are saying about the problem.



Serhiy Halchenko, TSN



Some Hungarian politicians dream of reconstructing the country’s pre-WWII borders. This means incorporating the borderline areas of Austria, nearly one half of Slovakia, a large part of the Ukrainian Zakarpattia Oblast (also known as Transcarpathia), a part of Romania, Serbia, Croatia, and the frontier of Slovenia into Hungaria.



When in 2011 Hungary took up the presidency in the EU, Hungarian officials presented this historical map. Despite the scandal that this caused in the EU, Hungarian politicians haven’t given up on the idea, which is much to the Kremlin’s liking. What should Ukraine expect from Hungary and are fears of Hungarian separatism in its westernmost Zakarpattia Oblast grounded in reality?


The phantom of a Great Hungary



The largest ethnic Hungarian village in Ukraine’s Zakarpattia Oblast, which borders Hungary, is Velyka Dobron. Over 5,500 ethnic Hungarians live there today. In Velyka Dobron all the signs are written in Hungarian and Ukrainian, from street signs to advertising. There are dozens of villages like this along the Ukrainian-Hungarian border. They are in fact culturally autonomous villages. Almost 150,000 ethnic Hungarians live in these villages. Overall, 12% of the population in Zakarpattia Oblast identify as Hungarians. Government officials from Hungary often drop in with visits. The Hungarian government officially provides interest-free loans and grants to the Hungarian speaking residents of Zakarpattia to win their loyalty. This is a new strategy. All the countries bordering Hungary are wary of this subtle game Budapest is playing. The name of this game is Greater Hungary.


The Hungarian minority in Ukraine lives in a compact zone along the Hungarian border



In recent years, official Budapest has been pursuing a policy of providing the residents of Transcarpathia with generous funds for development, along with an active promotion of autonomy for the region. Are these processes connected? And do the ethnic Hungarians really want to separate from Ukraine? Or is this just another example of the same old Kremlin strategy: divide and conquer – insert discord between Kyiv and Budapest; stir up ethnic enmity between Ukrainians and Hungarians.



In 1920, at the end of World War I, Hungary was a signatory to the Treaty of Trianon to formally end the war between most of the allies and the Kingdom of Hungary. It regulated the status of an independent Hungarian state and defined its borders. The country lost two-thirds of its territories, including a small part of Ukraine’s modern Zakarpattia Oblast, where some 150,000 Hungarians still live nowadays.



After Viktor Orban became the Prime Minister of Hungary in 2014, government officials in Hungary began to state publicly that the ethnic Hungarians who currently live in Romania, Slovakia, Serbia, and Ukraine deserve autonomy. The Prime Minister himself made similar statements.



“The ethnic Hungarians who live in the Transcarpathia region should be granted dual citizenship and official autonomy,” the Hungarian Prime Minister said. When the Ukrainian Ministry of Foreign Affairs summoned the Hungarian ambassador to file a complaint against the Prime Minister, the ambassador claimed that Orban’s statement had been misinterpreted.



Serhiy Fedak, a professor at the Uzhgorod National University, located in the Oblast center of Zakarpattia Oblast, told that Hungary is promoting its foreign policy interests in Ukraine, but these actions are incomparable to Russia’s actions in the East, naming a recent attempt to set up agitation road signs in the Berehiv and Vynohradiv districts which stated that this is a territory of Hungarian language and that Hungary starts from this place. He considers such agitation as unacceptable. [Ed: the signs were removed and the two Ukrainians are now under trial, being accused of undermining Ukraine’s sovereignty.]








Velyka Dobron village next to Uzhgorod is mostly populated by Hungarians. Despite this, the Head of the village council is Ivan Popka, a Ukrainian. The village lives at the expense of agriculture. The greenhouses where the vegetables are grown were built with grant money the Hungarian government has made available to all the places where ethnic Hungarians reside. Last year Hungary has been providing financial support to the ethnic Hungarians in all the countries that have a border with Hungary.



According to Ivan Popka, Hungary is doing this to keep the ethnic Hungarians in place, in Transcarpathia, to prevent them from going off somewhere else to work. He says there are no territorial claims.



Officially, Hungary is not pursuing a policy of separatism. There is no proof, in the press, or in conversations, that the government of Hungary is seeking to reclaim the territories it once had. It is the far-right Jobbik party in Hungary, which has close ties to the Kremlin that has claims to foreign territory.



As political analyst Dmytro Tuzhanskyi wrote in Yevropeiska Pravda, this party is responsible for holding a “self-determination for Zakarpattia” rally in Budapest on 13 October. Jobbik conducted a similar meeting on 27 March 2014, days after the Russian annexation of Crimea. The initiator of both rallies is the same, Tomas Gaudi-Nagy. In April 2014, he spoke at a PACE session wearing a Tshirt with the inscription “Crimea legally belongs to Russia, Transcarpathia legally belongs to Hungary.” Jobbik never hid its close relationship and collaboration with Russia. Its members were observers at the pseudoreferendum in Crimea.

 


Participant at the rally in Budapest on 13 October 2017 wears a Tshirt with separatist slogans. Photo: Liubov Nepop, Ambassador of Ukraine to Hungary

The government, however, is trying to distance itself from Jobbik’s statements, continues Serhiy Halchenko at TSN. The official line of the government is that their intent is to keep the ethnic Hungarians close to Hungary by providing financial support. Kalman Hodor owns a business in Velyka Dobron. This year he received UAH ($7,500) to build greenhouses. One of the conditions under which Hungary provides the assistance is that Kalman must remain where he is for at least the next five years.
Cultural autonomy with dual citizenship

According to Ukrainian political analyst Dmytro Tuzhanskyi,

“Official Hungary promotes an internal autonomy for Hungarians in Ukraine, but it’s important to stress that this is not a territorial autonomy. The Hungarian government insists that Hungarians abroad must insist on a political, cultural autonomy, not a territorial one. At least, for now.”

In addition to providing financial support, he says, Hungary has introduced a policy of dual citizenship for ethnic Hungarians living outside of Hungary. A Hungarian passport could be obtained in practically any village office in the ethnic Hungarian villages in Zakarpattia. Presently Budapest is working hard at persuading Ukrainian officials to permit the ethnic Hungarians of Zakarpattia to have a Hungarian passport.

“Hungary had tried to to implement the same policy in Slovakia and Romania. The governments of these countries responded differently. For instance, Slovakia not only prohibited dual citizenship but also applied a prohibitive fine as a penalty as well,” the political analyst explained.


The borders of interwar Hungary are outlined in red. The percent of the Hungarian minority in the population of each country is in red.

Since 2012, thousands of Hungarians of Zakarpattia received a Hungarian passport while being citizens of Ukraine. Among them are ethnic Hungarians who occupy official government positions. In obtaining a Hungarian passport they swear allegiance to Hungary. It’s difficult telling in whose interests they are now working.

It seems the official policy of Hungary towards Transcarpathia is three-pronged:


  1. providing financial support to ethnic Hungarians for cultural and educational development;
  2. promoting the right to dual citizenship;
  3. supporting the ethnic Hungarians who seek government positions.


According to Budapest, this is the kind of autonomy they are talking about – they are not interested in reclaiming territory. The deputy head of the largest Hungarian party in Ukraine, Josef Bortot confirms this. Of the 64 deputies from his party to the regional council, there were 8 ethnic Hungarians. He himself became the first deputy chairman of the Zakarpattia Oblast Council as well as the Deputy Head of the Hungarian party in Ukraine, KMKS. He says that defending interests without politics is impossible and he rejects any manifestations of separatism.

“We want the Hungarians of Zakarpattia region to be able to preserve their identity, so they will have no reason to emigrate and seek a better life abroad,” said Josef Bortot.

Hennadiy Moskal, the head of the Regional State Administration, has established a very good working relationship with the local Hungarian organizations. He ridicules the television stations that raise the nonexistent issues of separatism and talk of widespread lawlessness. He claims it is the Kremlin that is pushing separatism. Hungary has good intentions, he says.

“Hungary’s policy is clear to us, but not that clear to those who never left their village and have never been to Zakarpattia. Emigration of Zakarpattia Hungarians isn’t economically profitable for Hungary. The country merely helps both Ukrainian and Hungarian villages,” says Moskal.

In the interview with TSN, Moskal said that the Kremlin is constantly working to drive a wedge between Budapest and Kyiv, promoting rallies and conferences where separatism is in the spotlight. One such conference was recently disrupted by the Ukrainian security agents. Professor Fedak and Dmytro Tuzhanskyi support Moskal’s statements about Moscow’s intentions to sow discord between Ukrainians and Hungarians. In Hungary recently, Béla Kovács was detained by the Hungarian state prosecutor. A member of Jobbik, Kovács served as a Hungarian deputy of the European Parliament. He had an office in Zakarpattia Oblast. He is being investigated as an agent of the Russian FSB.

“Budapest’s aspirations for the Hungarian community in Ukraine are interpreted in Russian or pro-Russian media in Ukraine as the intention to create an autonomy or to separate,” said Dmytro Tuzhanskyi.

As Hungary is a member of the European Union and NATO, the issue of separatism is not the problem. The problem lies within Ukraine. Ukraine lacks its own policy in how to handle the situation in Transcarpathia.

There is no program in place which would provide the ethnic Hungarians with the opportunity to learn the Ukrainian language. The ethnic Hungarians go to Hungarian schools and Hungarian libraries; they read Hungarian publications. If they want to learn Ukrainian, they have to do that on their own, by hiring a tutor. So it’s not the Hungarians who are the problem, it is the Ukrainians. Ukraine has no federal policy, no national strategy to provide opportunities for those ethnic Hungarians who want to learn the Ukrainian language. Ukraine is not taking advantage of a valuable resource: the Ukrainian-Hungarians. It seems the government of Ukraine is voluntarily creating all the conditions required for Hungarian political autonomy to take root in Transcarpathia.

Ed: The issue of the isolation of the Hungarian community in Ukraine was at the center of Ukraine’s arguments in support of its recently adopted education law, which stipulates that starting from grade 5, Ukrainian will be the language of instruction for ethnic minorities save the Crimean Tatars. The previous situation, when all subjects in schools were studied in the minority languages, led to 60.1% of Hungarian and Romanian school graduates flunking their Ukrainian language exam, barring their road to universities and further career advancement within Ukrainian society, according to Ukraine’s education minister Hrynevych. Ukraine argues that the Hungarians will be better integrated into Ukrainian society when they know Ukrainian better. However, the law has been widely criticized by Hungary, and Orban has gone so far as to suggest using force against Ukraine. More in our article: Experts weigh in on Ukraine’s hotly debated new minority language policy
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  richard le Jeu 19 Oct - 12:21

Pour ma part je pense qu un jour certains polonais réclameront une partie de l Ukraine
avatar
richard

Messages : 1266
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 32 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum