Actualités diverses

Page 6 sur 26 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 16 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 7 Nov - 9:02

Tant qu'à faire . . . Wink

Reuters: FBI clears Clinton in latest email review two days before election

The FBI said on Sunday it stood by its earlier recommendation that no criminal charges were warranted against Democrat Hillary Clinton for using a private email server for government work, lifting a cloud over her presidential campaign two days before the U.S. election, according to Reuters.


(Le FBI a déclaré dimanche qu'il était d'accord avec sa recommandation antérieure qu'aucune accusation criminelle n'était justifiée contre la démocrate Hillary Clinton pour avoir utilisé un serveur de messagerie privé pour le travail du gouvernement, soulevant un nuage au cours de sa campagne présidentielle, deux jours avant les élections américaines.)


Reuters
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 7 Nov - 11:36

Putin secretly met with Yanukovych, and not on Ukraine

(Poutine a rencontré en secret avec Ianoukovitch, et non pas sur l'Ukraine)


Russian President Vladimir Putin and President of Ukraine Victor Yanukovych attend a Russian-Ukrainian Summit on December 17, 2013 in Moscow (Getty Images)

Russia's backing of Donald Trump explained 

Russia's President Vladimir Putin has secretly met with Ukraine's disgraced ex-President Viktor Yanukovych over the ledgers that mention Donald Trump's former campaign chief Paul Manafort, according to Newsweek.

"According to information obtained from inside Russia by Western intelligence, Putin met with Yanukovych in secret near Volgograd, formerly known as Stalingrad. Yanukovych assured Putin there was no documentary trail showing payments to Manafort, although Putin told associates he did not believe the Ukrainian president, according to the information obtained by the Western intelligence source," Newsweek's Kurt Eichenwald wrote in an article titled "Why Vladimir Putin's Russia is Backing Donald Trump".

Read also US security officials warn of Russian mischief in election and beyond - WP

On August 14, The New York Times reported that Manafort, then Trump's campaign manager, may have illegally received US 12.7 million from Ukrainian President Viktor Yanukovych's Party of Regions from 2007 to 2012.

Manafort has denied any wrongdoing, and his lawyer, Richard Hibey, said his client never received any such payments.
Manafort resigned from the Trump campaign not long after the article ran.
The media also reported that Manafort's firm was directly engaged in a secret operation to lobby the interests of the pro-Russian governing Regions Party in Washington, D.C., during Yanukovych's presidency.

According to The Associated Press, Donald Trump's campaign chairman helped Yanukovych's Regions Party to secretly route at least USD 2.2 million in payments to two prominent Washington lobbying firms in 2012 to advocate positions generally in line with those of Yanukovych's government.

The lobbying also included attempts to gain positive press coverage of Ukrainian officials in The New York Times, The Wall Street Journal and The Associated Press.

The emails obtained by The Associated Press show Manafort's deputy Rick Gates personally directed two Washington lobbying firms, Mercury LLC and the Podesta Group Inc., between 2012 and 2014 to set up meetings between a top Ukrainian official and senators and congressmen on influential committees involving Ukrainian interests. 

That lobbying included downplaying the necessity of a congressional resolution meant to pressure the Ukrainian leader to release an imprisoned political rival.

The lobbying firms continued the work until shortly after Yanukovych fled Ukraine in February 2014, during a popular revolt prompted in part by his government's crackdown on protesters and close ties to Russia.
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 7 Nov - 13:48

Election américaine, J – 1 : le FBI crée à nouveau la surprise

Confortée par la décision du FBI de ne pas la poursuivre, Hillary Clinton a continué son marathon de meetings, dimanche, afin de convaincre les électeurs indécis.


James Comey, le 27 septembre à Washington. YURI GRIPAS / AFP

Le fait du jour


Neuf jours après avoir annoncé spectaculairement l’ouverture d’une enquête pouvant menacer la candidate démocrate, le directeur du FBI a sobrement refermé ce dossier en expliquant que les investigations concernant de nouveaux courriers électroniques n’avaient pas fait apparaître d’éléments neufs.


« Sur la base de cette enquête, nous n’avons pas changé les conclusions que nous avions exprimées en juillet en ce qui concerne Mme Clinton », a écrit James Comey aux présidents républicains des commissions du Congrès concernées. À l’époque, le directeur du FBI avait estimé que la négligence dont avait fait preuve Mme Clinton dans la gestion de ses courriers électroniques ne méritait pas l’ouverture de poursuites judiciaires.

Lire aussi :   Affaire des emails : le FBI maintient sa position de ne pas poursuivre Hillary Clinton  

Contrairement à celle du 28 octobre, la lettre de M. Comey n’a guère fait l’objet de commentaires. Si elle n’a pu que s’en réjouir, Mme Clinton s’est bien gardée d’évoquer le sujet lors de son dernier meeting de campagne, dimanche 6 novembre. Elle a sans doute voulu éviter que cette question ne pollue plus longtemps encore une campagne qu’elle a été contrainte de réajuster du fait de l’effritement de son avance dans les intentions de vote.

Son adversaire républicain Donald Trump s’était bruyamment félicité de l’ouverture d’un dossier « plus important que le [scandale du] Watergate ». Privé de l’argument de la crise institutionnelle que ne manquerait pas de créer selon lui une mise en cause de Mme Clinton si elle était élue le 8 novembre, M. Trump a continué imperturbablement de dénoncer un système « truqué » dans le Minnesota. Il a martelé que « Hillary Clinton fera l’objet d’enquête pendant très longtemps pour tous ses crimes contre notre pays ». Un peu plus tard, dans le Michigan, il a assuré : « Hillary Clinton est coupable, elle le sait, le FBI le sait, tout le monde le sait ». Selon lui, la police fédérale n’a pas eu le temps matériel d’examiner les nouveaux courriers électroniques dont le nombre a été estimé à 650 000 par la presse américaine.


La citation du jour
« Nous nous dirigeons vers des années difficiles »
L’ancien président républicain de la Chambre des représentants, Newt Gingrich, s’est montré très pessimiste à propos de l’après-présidentielle, dimanche, sur NBC. M. Gingrich, qui soutient le candidat du Grand Old Party à la présidentielle, Donald Trump, a estimé que si ce dernier l’emportait, il devrait affronter l’opposition de la fonction publique qui lui est, selon lui, hostile. Dans le cas de l’élection de son adversaire démocrate, il a assuré que cette dernière serait paralysée par des enquêtes « interminables ».
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Spéculation politico-financière sur le vote américain

Message  Krispoluk le Lun 7 Nov - 14:47

Les grands acteurs économiques et institutionnels US ont pratiquement intégré une victoire d'Hillary à la présidentielle. Gare aux surprises ! (ex: le Brexit...)

C'est dommage que je n'ai pas de liquidités actuellement, sinon j'aurai acheté sans hésitation des options sur l'or : peu de risques et gros gains possibles.

Explication : les milieux financiers bougent peu car ils anticipent une victoire d'Hillary mais si c'est Trump qui passe ? Marge d'erreur de 2%, je le rappelle et beaucoup d'électeurs encore indécis...

Alors, si c'est Trump qui passe (ce que je ne souhaite pas), on va assister à une tornade sur les marchés : chute des bourses américaines, du dollar et hausse de l'or, valeur refuge par excellence face au dollar, au moins dans un premier temps, car les marchés ont horreur de l'incertitude et Trump est le roi de l'incertitude...

Donc, miser sur une hausse de l'or via des options ou des trackers peut être un excellent investissement :

1) Hillary est gagnante, rien ne bouge et on revend avec juste la perte des frais de négociation,
2) Trump est gagnant, le dollar chute, l'or bondit et on peut encaisser de confortables bénéfices, jusqu'à 10 fois la mise si l'once bondit de 1250 à 1500 $ Laughing

Hélas, je ne possède pas de liquidités immédiates... Sad
avatar
Krispoluk

Messages : 3928
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 7 Nov - 15:42

En gros c'est bien ça qui s'annonce . . .
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 7 Nov - 15:45

benoit77 a écrit:L'ombre des Poutlers dans le Monténégro afin d’éviter le rapprochement avec l'Otan :
http://apostrophe.ua/article/politics/2016-10-28/novyiy-skandal-s-rossiey-zachem-putinu-nujen-perevorot-v-chernogorii/8030
Montenegro says foiled Russian-backed plan to kill PM Djukanovic


Montenegrin Prime Minister and leader of Democratic Party of Socialists, Milo Djukanovic, reacts while he speaks to the media after voting in Podgorica, Montenegro, October 16, 2016. REUTERS/Stevo Vasiljevic

A special prosecutor investigating an alleged plot to sway last month's election in Montenegro said on Sunday a group of "Russian nationalists" had planned to assassinate Prime Minister Milo Djukanovic to get an opposition party into power.

Montenegro, a former Yugoslav republic, has been abuzz with conspiracy theories since the Oct. 19 election when authorities arrested 20 Serb citizens at the border with Serbia, accused of planning armed attacks against state institutions.


Opposition parties had said the suspected plot was fabricated and accused Djukanovic of using the security services to help extend his quarter century of dominance over Montenegro.


Before the vote, Djukanovic said Russia was financing the opposition in order to derail Montenegro's imminent NATO membership. Opposition parties, many also pro-NATO, deny this.


No opposition members were available for comment.


"The organizers of this criminal group were nationalists from Russia whose initial premise and conclusion was that the government in Montenegro led my Milo Djukanovic cannot be changed in election and that it should be toppled by force," Milivoje Katnic, special prosecutor for organized crime, said on Sunday.


The aim was to assassinate the prime minister and to help an opposition party take over parliament, Katnic said. He did not name the party suspected of having been linked with the group.


"State authorities revealed that a criminal group had been formed on the territories of Montenegro, Serbia and Russia with a task to commit an act of terrorism," he said. 
 

A person who was a skilled long-distance shot was sought to carry out the assassination, Katnic said.


His investigation was carried out in cooperation with Serbian authorities, he said. Serbia also detained a number of people suspected of having links to the alleged plot.

Djukanovic, whose party came out ahead in the election but without a parliamentary majority, had presented the vote as a chance for Montenegro's 620,000 citizens to endorse his policy of joining NATO and the EU, instead of pursuing deeper ties with traditional allies in Serbia and Russia.






(Reporting by Petar Komnenig; Writing by Ivana Sekularac; Editing by Raissa Kasolowsky)

Reuters
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 7 Nov - 15:47

BREAKING: Saakashvili announces resignation as Odesa Govenor


Mikheil Saakashvili Governor of Odessa, Ukraine (GettyImages Photo)


Micheil Saakashvili announced he is leaving his position as Odesa Regional State Administrator and starts a new period of fight




Micheil Saakashvili has announced that he wants to resign, explaining that his decision was a difficult situation in Odesa. According to Saakashvili's words, the president supports two gangs in the city, and the region is surrendered not just to kleptocrats, but to Ukraine's enemies. 


The Administrator explained that he was shocked by e-declarations of local civil servants, where they showed millions and then asked for financial help. 


"I have decided to resign and start a new period of fight. I will not throw up my hands, I will not tire, they cannot hope to get rid of me", said Saakashvili at a briefing. 




Saakashvili has been a State Administrator of Odesa since May od 2015. 


Odesa region police chief Giorgi Lortkipanidze also resigned today. Commenting on his decision, Saakashvili said: "now corruptionists and rascals of all stripes can celebrate their victory".
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Thuramir le Mar 8 Nov - 0:04

Александр a écrit:BREAKING: Saakashvili announces resignation as Odesa Govenor

Le bonhomme en question roule pour lui-même, mais il a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille politique. A priori, pas une bonne nouvelle pour l'Ukraine, même si sa démission est pleine d'arrière-pensées politiciennes.
avatar
Thuramir

Messages : 2154
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mar 8 Nov - 8:39

Je pense à un retour en Géorgie pas prévu initialement.
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Mar 8 Nov - 10:20

Александр a écrit:Je pense à un retour en Géorgie pas prévu initialement.

Je ne suis pas dans sa tête, mais au vu de ses commentaires combatifs, je ne pense pas à un retour en Géorgie, je pense qu'il a des comptes à régler en Ukraine et qu'il va rentrer dans une opposition intransigeante face à Poroshenko, maintenant en tant que Géorgien d'origine, pas facile pour lui...
avatar
Krispoluk

Messages : 3928
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Krispoluk le Mar 8 Nov - 10:26

UPDATE:  Saakashvili resigns, accuses Poroshenko allies of corruption
By Oleg Sukhov.
Published Nov. 7. Updated Nov. 7 at 12:58 pm  

Odesa Oblast Governor Mikheil Saakashvili speaks at an Anti-Corruption Forum on Dec. 23 in Kyiv. (Anastasia Vlasova)
Photo by Anastasia Vlasova


Mikheil Saakashvili, the governor of Odesa Oblast and ex-president of Georgia, submitted his resignation on Nov. 7.
Saakashvili, who became governor in May 2015, attributed his resignation to what he described as the sabotage of his reforms in the region by the central government, including President Petro Poroshenko. He also accused the president’s inner circle of being corrupt.
Saakashvili’s resignation was preceded by that of his protege, Odesa Oblast police chief Giorgi Lortkipanidze, on the same day. Another Saakashvili ally, Davit Sakvarelidze, was fired as chief prosecutor of the region and deputy prosecutor general in March.
Two other appointees of Saakashvili, Maria Gaidar and Sasha Borovik, resigned as deputy governors of Odesa Oblast in May, though they stayed on as advisors.
Poroshenko’s press office said the president would approve Saakashvili’s resignation if the Cabinet authorized it, and that it would analyze the reasons for his intention to resign. However, Poroshenko’s representatives declined to comment on the governor’s accusations of corruption among officials and sabotage of reform.
“I’ve decided to resign and start a new stage of my struggle,” Saakashvili said. “… I’ll do whatever is necessary to get rid of this corrupt scum that profiteers on the blood of our soldiers and the victims of EuroMaidan – the scum that betrayed the idea of the Ukrainian Revolution.”
Borovik told the Kyiv Post that the governor’s move was “politically smart” and a “sign of despair.”
“It has been impossible to get anything done, and he started to engage more and more in the struggle with local elites and the Mafia without any real power on his own,” Borovik said. “Now he should lead the opposition of the pro-reformists to the president and his camp, as well as to the People’s Front and the oligarchs.”
Sakvarelidze said on Nov. 7 that Saakashvili would not leave Ukraine and would continue political activities in the country. Saakashvili started a reformist political project called the Movement for Cleansing last year, while his supporters launched the reformist Hvylia (Wave) party in July.
Sergii Leshchenko, a lawmaker from the Poroshenko Bloc, said on Nov. 7 that Saakashvili would try to unite Hvylia with another reform-oriented party, the Democratic Alliance. He also said that Saakashvili’s efforts had been blocked because he rejected Poroshenko’s offer to head the presidential bloc.
“Saakashvili’s resignation is the logical completion of the exodus of reformers,” Leshchenko said. “… It resulted from the expulsion of everyone who refused to be part of the corrupt consensus.”
Poroshenko’s allies
In his resignation statement, Saakashvili lashed out at Poroshenko and his allies. Those named by Saakashvili deny the accusations.
“I’m sick and tired,” Saakashvili said. “Is there any difference for Ukrainians whether it’s Poroshenko or (ex-President Viktor) Yanukovych spitting on them? Is there any difference if they are robbed by (Yanukovych ally) Yury Ivanyushchenko or (Poroshenko ally Ihor) Kononenko? Is there any difference whether (Poroshenko’s deputy chief of staff Vitaly) Kovalchuk or (Yanukovych’s chief of staff Andriy) Klyuyev embezzles everything?”
Saakashvili argued that ex-Prime Minister Arseniy “Yatsenyuk’s people were edged out by Poroshenko’s people, but they keep running the same corruption schemes.” Interior Minister Arsen Avakov and State Fiscal Service head Roman Nasirov, whom he believes to be “strongholds of corruption,” have remained in their jobs, he added.
He said that Poroshenko supported two clans in Odesa Oblast: “the criminal clan of (Odesa Mayor Gennady) Trukhanov and the corrupt Izmail clan of (politician) Igor Urbansky.”
According to an Italian police dossier obtained by the Slidstvo.info investigative journalism project, Trukhanov was a member of a criminal gang in Odesa in the 1990s. He denies the accusations.
Saakashvili also accused lawmakers Oleksiy Goncharenko from the Poroshenko Bloc, Serhiy Kivalov from the Opposition Bloc and Oleksandr Presman from the Vidrodzhennya party of robbing Odesa, under both Yanukovych and Poroshenko.
Sabotage of reforms
Saakashvili said the central authorities were blocking all of his reform efforts in Odesa.
“The regressive forces are attacking everything progressive. All new initiatives are being nipped in the bud,” he said. “… I’ve never been deceived so much in such a cynical way in my life.”
One of the reasons for his resignation cited by Saakashvili was that his team’s efforts to create a graft-free customs terminal in Odesa, called the “open customs area,” had been blocked by the central government. Initially the terminal was scheduled to be launched in May, but it has still not opened yet.
“The money for the repairs (necessary for the terminal’s launch) was stolen,” he said. “As usual, we were deceived. The president promised to support us, but didn’t lift a finger to launch this project. For how long will they keep lying and deceiving?”
Yulia Marushevska, a Saakashvili ally and head of Odesa Oblast’s customs, told the Kyiv Post that her team had held a transparent competition for jobs at the new terminal and drafted legislation to launch it. However, Nasirov and Prime Minister Volodymyr Groysman have failed to pass a necessary Cabinet decree, authorize changes to customs software and build the terminal’s building, she said.
Nasirov has denied the accusations of sabotage, while Groysman’s press office could not comment immediately.
Marushevska said she had not resigned yet. “My further actions depend on whether they will let me reform the customs office or not,” she added.
Another reason for Saakashvili’s move is that the facility to provide administrative services in Odesa, which was opened by him last year, has been closed.
Saakashvili said on Nov. 2 that the center had been shut down because legislation backed by the Poroshenko Bloc of lawmakers in parliament and other parties made it impossible to use the facility’s revenues to fund its employees’ wages.
The facility, which is modeled on similar Georgian ones, was intended to drastically speed up the provision of government services and make them customer-friendly and corruption-free. The services included the issuing of passports, as well as the registration of businesses, non-governmental organizations, real estate, ownership rights, land plots and place of residence.
The central government has also been dragging its feet on appointing three out of Saakashvili’s four deputies, who were selected in a transparent competition, Saakashvili said.
He also claimed that instead of allowing his team to hold open and transparent competitions for the jobs of district heads in several of the oblast’s districts, the central government had allegedly chosen loyalists in rigged competitions.
“They have resurrected old schemes and started selling the jobs of district administration heads,” Saakashvili said.
Last year Saakashvili’s team held transparent competitions in other districts of the region, choosing Western-educated professionals to replace local bureaucrats.
Saakashvili has also complained that the authorities were under-financing one of his landmark projects, a highway linking Odesa with the city of Reni on the border with Romania. In June he moved into a tent on the highway to oversee the construction work.
avatar
Krispoluk

Messages : 3928
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mar 8 Nov - 15:35

avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mar 8 Nov - 15:56

Sur le même sujet, un article en français:

Mikheil Saakachvili, éternel trouble-fête de la politique ukrainienne

8 novembre 2016 · par sebgobert · dans Economie & Finance, Guerre du Donbass, Politique, Russie, Société, Ukraine. ·
Version longue d’un article publié dans La Libre Belgique, le 08/11/2016

“La région d’Odessa n’est pas seulement aux mains d’individus corrompus, mais aussi des ennemis de l’Ukraine (…) Je ne peux plus le supporter. Je démissionne”. Attendue de longue date, l’annonce du gouverneur d’Odessa Mikheil Saakachvili a néanmoins déclenché une onde de choc médiatique en Ukraine, le 7 novembre. Elle met fin à “l’expérience Odessa” qui avait intrigué l’Ukraine. Elle jette aussi l’opprobre sur l’élite politique à Kiev, et sur le Président Petro Porochenko lui-même.

“Le Président soutient personnellement deux clans à Odessa”, accuse Mikheil Saakachvili. A l’en croire, il s’agit de deux clans fondamentalement corrompus, criminels, et aux tendances pro-russes. Petro Porochenko aurait saboté son action à Odessa, et entretiendrait un système de corruption généralisé en Ukraine. Des accusations difficiles à prouver, mais qui trouvent un écho certain dans une population lassée de la lenteur des réformes et de la lutte contre la corruption.


Mikheil Saakashvili à Shabo, octobre 2016. Crédit: Niels Ackermann / Lundi 13

Un temps un trouble-fête insatiable de l’élite post-Maïdan, l’ancien président de Géorgie avait été nommé à Odessa en mai 2015 par le Président Petro Porochenko. Une manière subtile de l’éloigner de Kiev, tout en conservant son aura de réformateur énergiques au crédit de l’exécutif. Mikheil “Misha” Saakachvili incarnait alors les espoirs de changements structurels et de lutte efficace contre la corruption. Dans ce laboratoire qu’est la région stratégique d’Odessa, son action devait reproduire les mesures radicales, à l’image des transformations qu’il avait accompli en Géorgie.

Immédiatement lancé dans une de ces cabales médiatiques dont il a le secret, Misha a ouvert de grands chantiers à Odessa: réforme de l’administration et de la police régionales, restructuration du système judiciaire, épuration des douanes, modernisation d’infrastructures, etc. A sa démission en novembre 2016, force est de constater que le bilan est mitigé. Peu de grands projets ont été concrétisés, ou en tout cas achevés.

Pour le gouverneur, le coupable est tout trouvé: Kiev lui a jeté un bâton après un autre dans les roues. La rivalité qui l’oppose à l’ancien Premier ministre Arséni Iatseniouk et à son intriguant ministre de l’intérieur, Arsen Avakov, n’est plus à démontrer. Celle qui l’a éloignée, petit à petit, de Petro Porochenko, était pendant longtemps bien plus feutrée.

Regarder: Dispute au verre d’eau entre Mikheil Saakachvili et Arsen Avakov

Les dissensions étaient devenues évidentes lors de la campagne municipale d’octobre 2015, quand le parti présidentiel avait soutenu indirectement la réélection d’Hennadiy Troukhanov, personnalité intimement liée au crime organisé local. “Saakachvili était censé jouer le rôle de relais du parti de Porochenko. C’était l’accord tacite derrière sa nomination”, explique le député et ancien journaliste d’investigation Serhiy Leshchenko. “Saakachvili a refusé, en particulier de coopérer avec Ihor Kononenko et Oleksandr Hranovski, les deux bras droits du Président. A partir de là, Porochenko lui a retiré son soutien”.

S’est ensuivi un délitement progressif de l’équipe de Mikheil Saakachvili, marqué par le départ de certains de ses membres (Sasha Borovik), le manque d’intérêt d’autres (Maria Gaïdar), et les insinuations du gouverneur sur son retour possible en Géorgie, à la faveur d’une victoire de son parti aux élections législatives d’octobre. Un succès électoral lui aurait assuré un retour triomphal à Tbilissi, après qu’un Parlement loyal eut annulé les multiples procédures judiciaires dont il est la cible.

A Odessa, l’équipe du gouverneur s’est livrée pendant les derniers mois à des tentatives de coopération avec le maire Troukhanov. Ces dernières interactions ont mis en lumière une loi incontournable: tout, à Odessa, se décide et se réalise à travers les clans locaux. La municipalité aurait visiblement asséné une relation de dépendance: autoriser certains projets pour permettre au gouverneur de rester actif, et bloquer la plupart pour le maintenir sous contrôle.

En savoir plus: « The Education of Mikheil Saakashvili » sur Foreign Policy

Une situation dont Misha ne pouvait s’accoutumer éternellement. Sa démission était une simple question de temps, probablement retenue avant les résultats des élections en Géorgie. Pour Serhiy Leshchenko, c’est là une “continuation logique” de l’éviction des réformateurs des hautes sphères de l’Etat. Ceux-ci, très présents en 2014 et 2015, ont été les premières victimes d’une longue crise politique qui a paralysé la gouvernance nationale au début 2016. “L’expérience Odessa” est belle est bien avortée. L’annonce du 7 novembre a d’ailleurs été précédée de peu par celle du chef de la police régionale, Giorgi Lortkipanidze, ancien ministre de l’intérieur géorgien. Seules restent en place quelques figures secondaires, telles que la chef des douanes Ioulia Marouchevska.
Face aux accusations portées contre le chef de l’Etat, l’administration présidentielle s’est contentée de publier un communiqué laconique, indiquant que Petro Porochenko signera la démission de Mikheil Saakachvili si celle-ci lui est transmise par le gouvernement. Sans regrets ni remerciements.

En Ukraine et ailleurs, les adversaires de Mikheil Saakachvili exultent. Adrian Karatnicky, lobbyiste américain, opposant farouche de l’ancien Président géorgien, met sa démission sur le compte de “son incapacité à produire des résultats à Odessa”. A travers le site “mishagate.org » et de nombreux articles et interventions publiques, il met l’accent sur les échecs de Mikheil Saakachvili, et les abus de pouvoir dont il est accusé en Géorgie. “L’homme le plus répugnant du monde s’en prend désormais à son patron, Petro Porochenko, pour justifier ses erreurs (…) Il a été rejeté en Géorgie, c’est maintenant au tour des Ukrainiens de réaliser à quel point ce réformateur de pacotille est dangereux”.

Adrian Karatnicky n’est pas le seul à être aussi vindicatif. La plupart des représentants des partis de gouvernement ont depuis longtemps pris leurs distances avec Mikheil Saakachvili, l’accusant de populisme, d’incohérence, de délires de grandeur, voire d’abus de pouvoir et de corruption. L’étoile Misha a perdu de sa splendeur, depuis ses discours enflammés sur la scène du Maïdan. Mais il conserve une certaine popularité en Ukraine, auprès d’une population désabusée. Il a été prompt à dénoncer les fastes d’une élite corrompue, qui affiche dans ses déclarations en ligne des fortunes colossales, en opposition “aux retraités qui quémandent leurs derniers kopecks les mains tremblantes pour éviter de mourir de faim”. Des accents mélodramatiques qui s’adressent à un public précarisé par ces dernières années de crise économique.

“C’est la bonne décision dans le contexte actuel”, commente Davit Sakvarelidze, lui aussi Géorgien, ancien vice-Procureur général d’Ukraine. “Il reste tout à faire, et je peux vous assurer qu’il ne va pas quitter l’Ukraine”. En déplacement à Shabo, dans le sud de la région d’Odessa, en octobre, Misha répétait à qui voulait l’entendre son ambition de « tout changer à Kiev, de faire table rase ». Et d’annoncer, dans son discours de démission, le début d’une « nouvelle phase de lutte politique”. Une vidéo de promotion de son bilan de gouverneur, postée sur Youtube quelques heures après sa démission, laisse penser que l’homme s’imagine en effet un avenir en Ukraine.

Ses soutiens se font néanmoins rares. Une tentative de lancer son propre parti politique “Khvilia – Vague”, au cours de l’été, n’avait débouché sur rien de concret. Une partie conséquente de jeunes réformateurs, dont Serhiy Leshchenko, avait préféré s’allier au parti chrétien-démocrate “DemAllianc”. Une nouvelle tentative pourrait avoir lieu en février 2017, selon la député Nataliya Novak, du Bloc de Petro Porochenko.

D’une manière ou d’une autre, Mikheil Saakachvili semble déterminé à bousculer, toujours un peu plus, le jeu politique ukrainien, et à entretenir le battage médiatique autour de sa personne. Dans cette perspective, le choix du 7 novembre pour l’annonce de sa candidature pose question. A un jour d’un scrutin présidentiel historique aux Etats-Unis, qui peut s’intéresser, au-delà de l’Ukraine, à la démission du gouverneur d’Odessa? Misha a-t-il perdu le sens de la communication, jusqu’ici maîtrisée avec brio? Ou bien a-t-il été précipité dans sa décision par quelque sorte de pression? Dans ce cas, est-il réellement, après sa démission, l’homme libre qu’il prétend être?
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mar 8 Nov - 16:29

Pour se détendre un peu:

Maria Del Rio : "J'ai été numéro 1 en Ukraine"



Tout comme les candidats de "Secret Story", six animateurs de RTL ont aussi des petites choses à cacher. Découvrez chaque jour une révélation...


« En 2002, je me suis lancée dans la chanson avec Paradisio, un groupe d’eurodance belge formé en 1994", nous confie Maria Del Rio, "Mon single, "Luz de la luna", s’est très vite retrouvé sur les dancefloors de l’Europe entière, dans des compiles espagnoles et, surtout, numéro 1 en Ukraine. Après quelques mois, et malgré l’expérience unique que je vivais, j’ai décidé d’arrêter ma carrière musicale car je ne parvenais pas à entrer dans les moules imposés et dans le formatage commercial. Les contraintes étaient trop importantes pour moi, et monter sur scène avec un boulet à tirer n’est pas ce que je souhaitais. »

Pour le plaisir...

avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Thuramir le Mar 8 Nov - 17:09

Александр a écrit:Je pense à un retour en Géorgie pas prévu initialement.

Certainement pas ! Des poursuites pénales judiciaires l'y attendent. L'ancien premier ministre géorgien est d'ailleurs en prison.
avatar
Thuramir

Messages : 2154
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Thuramir le Mar 8 Nov - 17:21

Et pour « colorer » encore un peu plus la situation actuelle au sein de l'UE :

Présidentielle bulgare: l'opposant Roumen Radev confirmé en tête
Le candidat de l'opposition bulgare Roumen Radev, plus favorable à Moscou que les conservateurs aux pouvoir, est arrivé dimanche en tête du premier tour de l'élection présidentielle, selon les résultats officiels publiés lundi.
Le général Radev, ancien commandant des forces aériennes, favorable à la levée des sanctions européennes contre Moscou, a remporté 25,7% des votes contre 22% pour la présidente du parlement Tsetska Tsacheva soutenue par le Premier ministre conservateur, a indiqué la commission électorale après dépouillement de plus de 95% des voix.
Le chef de l'exécutif Boïko Borissov a mis son mandat en jeu dès dimanche soir, affirmant son intention de démissionner si Mme Tsatcheva perd le second tour le 13 novembre, pour provoquer des législatives anticipées avant le terme de son mandat prévu en 2018.
Des législatives risquent d'entraîner une période d'instabilité, selon les analystes. Même si le parti Gerb du Premier ministre est favori pour les remporter, "des élections anticipées donneront un parlement qui aura du mal à constituer un gouvernement", selon Boriana Dimitrova, directrice de l'institut Alpha Research.
Le candidat nationaliste Krassimir Karakatchanov, arrivé troisième des 21 candidats avec 15,04% des voix, selon les résultats officiels, n'a pas donné de consigne de vote. Il est suivi avec 10,87% par l'homme d'affaires critique du gouvernement Dimitar Marechki qui a rassemblé un vote de protestation.
Avec un résultat de 6,51%, Traïtcho Traïkov, candidat du Bloc réformateur qui participe à la coalition gouvernementale, devrait soutenir Mme Tsatcheva. Le parti de la minorité turque MDL, dont le candidat Plamen Orecharski a obtenu 5,87%, a appelé dès dimanche soir à voter pour M. Radev. Ce dernier devrait obtenir aussi le soutien de deux formations de gauche dont les candidats ont gagné ensemble 5,22%. Déclarant qu'elle "garantira l'avenir euro-atlantique de la Bulgarie", Mme Tstacheva a appelé les jeunes et la classe moyenne à la soutenir contre "le général rouge". "C'est l'avenir de la Bulgarie qui est en jeu", a-t-elle affirmé dans une conférence de presse.
Le général Radev a souligné sur la radio publique "n'avoir jamais mis en doute l'orientation euro-atlantique du pays". Rappelant qu'il était "général de l'Otan formé aux Etats-Unis", cet ancien pilote de MiG a estimé que "l'europhilie ne correspond pas nécessairement à une russophobie".
Les résultats définitifs officiels du premier tour doivent être publiés mardi après un deuxième décompte des voix à la commission électorale. © BELGA
avatar
Thuramir

Messages : 2154
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  benoit77 le Mar 8 Nov - 17:28

La Sibérie a les boules !

http://www.20minutes.fr/monde/1957963-20161108-russie-etranges-boules-neige-apparaissent-siberie

Encore un coup de la cia affraid
avatar
benoit77

Messages : 1620
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Mar 8 Nov - 22:58

Un acte du grand Satan . . .  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Trump nouveau président des USA

Message  benoit77 le Mer 9 Nov - 10:03

Trump nouveau président des USA affraid



http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/11/09/les-swing-states-penchent-pour-donald-trump_5027733_829254.html
avatar
benoit77

Messages : 1620
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mer 9 Nov - 10:19



Si Marine est élue l'année prochaine, on demande l'asile politique aux martiens ???





Dernière édition par Caduce62 le Mer 9 Nov - 11:02, édité 1 fois
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  benoit77 le Mer 9 Nov - 10:27

Caduce62 a écrit:Si Marine est élue l'année prochaine, on demande l'asile politique aux martiens ???

Le russe en première langue obligatoire dans tous les pays de l'otan affraid affraid affraid affraid affraid
avatar
benoit77

Messages : 1620
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mer 9 Nov - 10:57

http://www.legorafi.fr/2016/11/09/vladimir-poutine-est-elu-45e-president-des-etats-unis/

Washington – À la surprise générale, c’est finalement Vladimir Poutine qui a été élu cette nuit 45e président des Etats-Unis après avoir remporté la Floride, battant les deux candidats principaux.

Vladimir Poutine a accueilli la nouvelle calmement, se disant totalement prêt à écouter l’appel du peuple américain et balayant les soupçons de manipulations électroniques. “Les Américains ont voté en leur âme et conscience et nous devons les respecter”. Selon plusieurs médias américains, les votes de plus de centaines de milliers de machines à voter auraient été piratés. “Il n’y a aucune preuve, c’est une fable, pourquoi la Russie irait-elle s’occuper des affaires électorales d’un autre pays” affirme-t-il. Le président Russe devrait prêter serment début janvier 2017.
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Caduce62 le Mer 9 Nov - 11:01

Le site officiel d’information pour émigrer au Canada ne répond plus  Shocked
L’origine précise du plantage n’est pas connue mais pourrait être liée à une surcharge de connexions alors que la victoire de Donald Trump devenait de plus en plus crédible.

LE MONDE | 09.11.2016 à 06h55 • Mis à jour le 09.11.2016 à 08h03

Alors que les premiers résultats de l’élection présidentielle américaine donnaient Donald Trump favori face à Hillary Clinton, mercredi 9 novembre, de nombreux internautes ont constaté que le site d’information officiel du gouvernement canadien pour émigrer au Canada n’était plus accessible.

L’origine précise de ce plantage n’est pas connue mais est vraisemblablement liée à une surcharge de connexions. Elle coïncide avec une légère hausse du nombre de recherches sur Google aux Etats-Unis pour l’occurrence « déménager au Canada », remarquée sur Twitter par un chercheur du MIT, Erik Brynjolfsson.

La tendance avait déjà été constatée par Google au moment des victoires de Donald Trump lors des primaires républicaines, en mars. La blague de « déménager au Canada » en cas de victoire du candidat républicain à la Maison Blanche était ensuite devenue récurrente. Sur le Gawker, un Américain étant parti au Canada après la victoire de George W. Bush en 2000 donnait même quelques conseils pour y parvenir.

Le site d’information Quartz y a répondu quelques jours avant l’élection en rappelant que le Canada dirigé par Justin Trudeau n’était pas forcément le havre de paix idéal que les Américains pouvaient se plaire à imaginer. Le maire de Montréal a néanmoins annoncé, alors que la victoire de Donald Trump devenait de plus en plus crédible, que les bureaux d’intégration des nouveaux arrivants allaient rester exceptionnellement ouverts pour la journée :

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/11/09/le-site-officiel-d-information-pour-immigrer-au-canada-ne-repond-plus_5027796_829254.html#F3WvuLCAZ40Yx6Uo.99
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mer 9 Nov - 11:34

Il est temps que Kris (et les autres) achètent de l'or:

La perspective d’une présidence Trump fait chuter les marchés


Donald Trump fait peur aux marchés américains.-Reporters

Les résultats favorables au candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump font dévisser les marchés.



Vers 22h10 à New York (04h10 en Belgique), les indices boursiers s’affichaient tous en nette baisse à mesure que le magnat de l’immobilier engrangeait les résultats favorables face à sa rivale démocrate Hillary Clinton.



L’indice vedette du S&P500 perdait plus de 4%, (-85 points) tandis que le Dow Jones chutait de près de 630 points (-3,42%), signalant une forte inquiétude des marchés sur les perspectives économiques.



Wall Street avait pourtant fini en hausse ce mardi, le Dow Jones gagnant notamment 0,40%.



Les marchés américains ont de longue date affiché leur préférence pour la candidate démocrate face à l’imprévisible Donald Trump dont les positions contre le libre-échange commercial et l’immigration inquiètent les grandes entreprises.



Vers 04h00 (heure belge), le candidat républicain menait face à Hillary Clinton pour remporter la course même si les résultats dans des États-clés, dont la Floride, restaient encore incertains.

Selon le baromètre établi en direct par le New York Times, Donald Trump aurait près de 80% de conquérir la Maison Blanche.

 

Panique en Asie

Dans une redite du Brexit, les marchés trébuchaient mercredi en Asie, tandis que le dollar chutait et le peso mexicain tombait à son plus bas niveau historique, par crainte d’une victoire de Donald Trump aux Etats-Unis.

A la Bourse de Tokyo, l’indice vedette Nikkei avait démarré en hausse de 0,64%, faisant le pari d’une victoire de Hillary Clinton mais il s’est vite fait hésitant avant de carrément dévisser: il dégringolait de 4% à la reprise de la mi-journée.

Sydney suivait une trajectoire similaire, perdant plus de 3% à la mi-journée, tout comme Hong Kong. Les marchés américains dans les contrats à terme dégringolaient aussi, de plus de 4%.

«Pour la seconde fois cette année, il semble que les marchés aient livré de mauvais pronostics. En juin, ils avaient tablé sur un maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, cette fois ils pariaient sur une issue favorable avec la victoire de Clinton, et ils ont peut-être eu tort», a réagi dans une note Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Même fébrilité du côté des devises: le dollar montait à 105,47 yens avant de décrocher à 101,46 yens. Idem face à l’euro qui grimpait à 1,1222 dollar, contre 1,0989 dollar auparavant.

Mais c’est la monnaie mexicaine, baromètre de l’opinion des marchés ces dernières semaines sur l’issue du scrutin américain, qui a dévissé le plus, tombant en fin de matinée à Tokyo à 20,3195 pesos pour un dollar, son plus bas niveau historique, contre 18,1634 pesos un peu plus tôt, soit un plongeon de plus de 12%.

Le Mexique redoute un succès de Donald Trump, du fait des menaces du milliardaire d’expulser des Etats-Unis des millions de migrants illégaux et de faire payer le voisin du sud pour la construction d’un mur sur leur frontière commune.

 

Cours Six - Forex 1 1.1067 USD
Cours indicatif EUR1.0000 EUR
Variation0.46%
Ouverture1.1007
+ Haut1.1305
+ Bas1.0990
Clôture veille1.1016

USD/EUR SPOT
1 USD = 0.9036 EUR

0.9036 EUR -0.46%
avatar
Александр

Messages : 4843
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  richard le Mer 9 Nov - 12:17

Bonjour sûrement pas la meilleure option pour Ukraine. Obama subventionnaint un certain nombre d emplois en Ukraine. Que vont ils devenir ?!
avatar
richard

Messages : 1132
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 26 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 16 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum