Actualités diverses

Page 1 sur 28 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Actualités diverses

Message  Matt le Lun 8 Aoû - 0:23

Il y a eu un tremblement de terre dans l'Est d'une magnitude de 4.6:

Earthquake reported in eastern Ukraine


A seismologist points to Richter scale graphs after a strong earthquake (AP photo)

Residents of Donetsk, Dnipro and Mariupol felt the shocks of 4.6 magnitude quake 

UPDATE: Ukraine's State Emergency Service said the earthquake was most felt in Mariupol, there are no reports of injuries or major damage.
On Sunday morning residents of Ukraine's eastern cities of Donetsk, Dnipro and Mariupol took to social media to report about an earthquake that shook their homes.


The European-Mediterranean Seismological Centre (EMSC) confirmed that a 4.6 magnitude quake really took place in Donbas.
The epicenter of the earthquake was 78 km south of Donetsk and 21 km north of the village of Stary Krym.



 
GEOFON seismological network said the quake was at 10 km depth with the magnitude 4.7 according to the Richter scale.

 
US geological Survey said the earthquake took place just 2 km away from the Azov port city of Mariupol.
Last time the quake hit Mariupol about 30 year ago.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 8 Aoû - 12:20

Pour titi qui dit qu'il n'y a rien à Lviv:

Ukrainian Security Service officers prevent terrorist attack on Lviv railways



The officers of the Security Service of Ukraine have prevented blasts at three sites of the railway tracks in Lviv region.

This was reported by the Security Service’s press centre on Monday.

"Having conducted a special operation, the officers identified and detained five members of the terrorist group, who had planned to simultaneously blast the railroad tracks in three different directions from the regional centre," the statement reads.

As the press centre noted, one of the terrorists was arrested while laying explosives on a bridge near the village of Dubliany in Lviv region.

Selon une autre source, il y aurait un blessé:

SBU prevents blast at railway in Lviv region, one law enforcement officer injured

Law enforcement officers prevented bombings at three sites of international rail links in Lviv region, the press center of the SBU Security Service of Ukraine has reported.

In a special operation, officers found and detained five members of the terrorist group that planned to simultaneously blow up the railway tracks going in three different directions from the regional center.

One terrorist was detained while laying explosives on a bridge near the village of Dubliany in Lviv region. He opened fire while trying to resist arrest, as a result of which one officer was injured. The terrorist was wounded when law enforcement officers fired in retaliation. The lives of the officer and the terrorist are not under threat.

While searching the detainees, secret service officers seized a large number of firearms, explosives and components for their production, in particular: RPG-7 and RPG-26 grenade launchers, RGO, F-1 and RGD-5 grenades, as well as five kilograms of explosives IX 25, 600 grams of TNT, three electric detonators, three pistols and a large quantity of ammunition of various calibers.

Searches and other urgent investigative actions are underway.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mer 10 Aoû - 10:17

Un zoo ambulant devrait s’installer sur un ancien camp de la Shoah en Ukraine

Le leader de la communauté juive a dénoncé le fait que le zoo s’installe sur le site de la fosse commune où près de 6 000 Juifs sont enterrés                 


La place centrale à Kovel en Ukraine, 2002. (Crédit : CC BY-SA 3.0 Wikipedia/Iramal)
       
Une ville du nord-ouest de l’Ukraine a autorisé un zoo ambulant à s’installer sur un camp où il y a eu des milliers de victimes juives de l’Holocauste, a dénoncé un leader de la communauté juive du pays.

Eduard Dolinsky, le directeur du Comité juif ukrainien, a posté lundi un message sur Facebook au sujet du zoo ambulant qui s’est installé cet été dans la ville de Kovel, à quelques centaines de kilomètres de Kiev, la capitale.

« Cela a eu lieu avec la permission des autorités locales », a écrit Dolinsky à propos de la construction du zoo.

« Cet endroit se situe sur l’ancien cimetière juif. En août 1942, les derniers travailleurs du ghetto juif ont été tués là-bas. Quelques milliers de personnes, de 2 500 à 6 000 selon diverses sources », a-t-il poursuivi.

Dolinsky a ajouté qu’il ne savait pas si le cas du zoo de Kovel, qui a été évoqué la semaine dernière dans le journal local Volinska Gazeta, était un cas d’ « [idiotie], de criminalité, de cynisme, d’apathie – ou peut-être tout ce qui précède ». Il a qualifié cela comme étant un « acte flagrant de vandalisme et d’abus horribles », ajoutant que la communauté juive locale a depuis des années, et sans succès, fait pression pour que le site de meurtre de masse soit commémoré par un monument.

L’architecte assistant de Kovel, Sergey Panasyuk, a déclaré au Volinska Gazeta que la demande d’un monument est en cours d’examen et d’approbation.

Cet article survient en plein débat en Ukraine qui a eu lieu après que des rues de Kiev ont été nommées, en juillet, Stepan Bandera et Roman Shukhevych – les chefs des milices ukrainiennes et des collaborateurs avec les nazis, dont les troupes sont soupçonnées d’être responsables de la violence meurtrière contre les Juifs et les Polonais pendant l’Holocauste.

En Ukraine, où les sentiments anti-russes ont explosé suite à une révolution sanglante et à l’annexion en 2014 de territoires ukrainiens par la Russie, beaucoup croient que ces miliciens et d’autres personnes étaient des héros patriotiques du fait de leur opposition à l’Union soviétique.

« Les gens qui permettent cela doivent être punis », a écrit Dolinsky au sujet du zoo, « parce qu’ils savent ce qu’ils font. Bien que, très probablement, rien ne sera fait contre eux ».
Dolinsky a également exprimé son inquiétude au sujet des meurtres de Kovel. Il s’est surtout inquiété du fait qu’ils ne reçoivent pas l’attention générale en raison des préparatifs du 75e anniversaire de la tuerie de Babi Yar – un ravin à Kiev où les nazis ont tué 30 000 Juifs.

Les préparations à Babi Yar, a-t-il écrit, sont là « parce que des invités étrangers vont y arriver. Mais dans la ville de Kovel, personne ne vient », donc les habitants peuvent ignorer les événements de la période de l’Holocauste.

Le mois dernier, il a été signalé qu’un camp de concentration en Lituanie était devenu un lieu populaire pour le camping, des chasses au trésor, des événements et des fêtes costumées. Le septième Fort, où 5 000 personnes sont enterrées dans des fosses communes, a été privatisé en 2009.

Je comprends que les juifs soient choqué, mais les autres vivent avec leur temps aussi . . . Embarassed
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mer 10 Aoû - 12:48

Ukraine: un juge pris en flagrant délit de corruption

Un juge ukrainien a été surpris en train d'accepter un pot-de-vin de 150.000 dollars mais n'a pas pu être arrêté en raison de son immunité, a indiqué aujourd'hui le procureur en charge du département anti-corruption, critiquant le système actuel de lutte contre ce mal endémique en Ukraine.

"Les détectives du bureau national anti-corruption (...) ont surpris le juge du quartier Dniprovski de la ville de Kiev, Mykola Tchaous, alors qu'il prenait un pot-de-vin de 150.000 dollars" (environ 134.000 euros), a écrit le procureur Nazar Kholodnitski sur sa page Facebook. Il a également publié une photographie montrant un pot en verre, saisi durant l'opération et contenant des liasses de billets. Selon lui, ce genre de crime est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 12 ans de prison.

Mais il a ajouté que Mykola Tchaous n'avait pas pu être interpellé car il dispose d'une immunité en tant que juge et que seule une décision du Parlement, pourrait permettre son arrestation. Mais, "étant donné que la Rada est actuellement en vacances, elle n'est pas en mesure d'examiner rapidement la possibilité de donner son consentement à son arrestation", a écrit Kholodnitski. "Nous observons que le principal obstacle pour traduire en justice (les corrompus) est un vieux système juridique, qui ne peut s'empêcher de soutenir la caste des intouchables", a-t-il conclu.


Kyivan judge caught on a bribe of USD 150,000




Kyivan judge caught on a bribe of USD 150,000 (Source: National Anti-corruption Bureau)
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  steven21 le Mar 23 Aoû - 20:41

je savais pas trop ou poster ca , donc , ca sera ici :
http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/la-chemise-brodee-ukrainienne-a-la-conquete-de-la-mode_1823685.html
avatar
steven21

Messages : 728
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 36
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  steven21 le Mar 23 Aoû - 23:36

avatar
steven21

Messages : 728
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 36
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Mar 23 Aoû - 23:53

steven21 a écrit:je savais pas trop ou poster ca , donc , ca sera ici :
http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/la-chemise-brodee-ukrainienne-a-la-conquete-de-la-mode_1823685.html
L'avais posté ici tantôt.  Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Jeu 25 Aoû - 0:27

Surpris (et déçus) que personne ne fasse allusion à la fête nationale . . .  Twisted Evil

Bon, l'ai fais pour vous à Bruxelles:

Mannekenpis:


Encore


Vischyanka


Grand'Place de Bruxelles


Et tant qu'à faire, madame et Misha à la Grand'place:


LaughingLaughingLaughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 25 Aoû - 11:18

Independence Day parade held in Kyiv



The military parade dedicated to the 25th anniversary of the Independence of Ukraine has started in Kyiv city center.

As an Ukrinform correspondent reports, the parade is attended by President of Ukraine Petro Poroshenko, Defence Minister Stepan Poltorak, Commander of the Land Forces of the Armed Forces of Ukraine Lieutenant-General Serhiy Popko.

According to the report of the Ukrainian Defence Ministry, more than 4,000 servicemen of the Armed Forces of Ukraine, the National Guard, the State Border Guard Service, the National Police of Ukraine, the ATO participants, and more than 200 pieces of military equipment take part in the parade.



Speech of the President of Ukraine Petro Poroshenko at the Independence Parade



Dear Ukrainians,
Heroic Ukrainian troops,
Your Holiness and Your Beatitude,
Mister President Duda, highly-esteemed guests,
 
 “In view of the mortal danger surrounding Ukraine in connection with the state coup in the USSR on August 19, 1991; continuing the thousand-year tradition of state development in Ukraine; proceeding from the right of the nation to self-determination in accordance with the Charter of the United Nations, … the Verkhovna Rada… solemnly declares the Independence of Ukraine and the creation of an independent Ukrainian state – Ukraine”. 
 
These are the words from the most important document in the contemporary history of Ukraine adopted 25 years ago to the day. 
 
Thirty years earlier, Levko Lukyanenko was sentenced to death for fighting for the state independence. Later on, he was “pardoned” (in quotes) and spent a decade in Soviet jails, concentration camps and exile. However, I am sure Levko Lukyanenko could not have been happier and could not have even dreamt of getting larger compensation and award for all his life sufferings than the opportunity to draft the Act of Declaration of Independence of Ukraine. 
 
We enjoy an occasion to think again of the role of personality in history. Could we have used the chance we were granted at the turn of 80-ies and 90-ies, if someone else were the first person in the Ukrainian SSR, but not Leonid Kravchuk? If we had no People’s Movement of Ukraine, no People’s Rada? Unless Vyacheslav Chornovil had put his energy and displayed constancy to purpose?
 
Although we celebrate only the 25th anniversary of our Independence, in fact, we are far older. Next year, we shall commemorate the centenary of the Central Rada and the start of the Ukrainian national revolution of the XX century. And after that, in two years – the millennium of Yaroslav the Wise inauguration for princedom. This is the true age of “the tradition of state development” mentioned in the Act.
 
Therefore, declaring independence became an expected outcome of our historic development, a joint victory won by multiple generations of Ukrainians, who fought and died for our national identity, state independence and own colour on the world’s political map. 
 
The disputes continue in university rooms, kitchens at homes and social media, whether we obtained or won our independence? The answer is absolutely obvious for me: of course, we won it.  We won it by intelligence, sweat, and our blood. 
 
May the memory of the heroes fallen in the battles for our free, independent Ukraine live forever.  Eternal glory to them.
 
***
The parade crews answer to the Supreme Commander-in-Chief of the Armed Forces of Ukraine:
"Glory to the heroes! Glory to the heroes! Glory to the heroes!"
 
***
Distinguished community,
A quarter of a century ago, we chose our independent future. We had organized the event which Putin eventually named “the largest geopolitical catastrophe”.  However, those days we did not dare to break without compromise with the past.  We got lost in the arrows of the multi-vector policy trying to keep a foot in both camps. A constant lookback to Moscow and a belief in mythical brotherhood, paternalism and socialistic stereotypes firmly settled in the public conscience hampering the movement like weights on the legs. 
 
The political elite, in general, lagged behind instead of leading the way. For a long time, they were enchained by populist electoral addiction and mercantile vested interests, while their planning horizon did not cover the time after the next election campaign. 
 
This corporate sin has been accumulated by the elite for the two decades, and we – those who are in power now - are to redeem it before the people.  
 
Having our twenty five years of experience, from adolescence we come to a far more responsible period of maturity. 
 
Ukraine-EU Association Agreement is already working gradually compensating the incredible losses inflicted by the war and the economic aggression of Russia.  Moscow tries to strangle us both by closing its market, and blocking transit to other countries.  Against the background of unprecedented external shocks, we achieved macroeconomic stabilization and restored economic growth. 
 
Independence already gave us democracy and liberty, sense of human dignity and national unity; taught us to defend ourselves and opened the European perspective. The middle class has been formed as well as the civil society. The first post-Soviet generation with a new European world outlook has grown up. This Maidan became the epicenter of the fundamental changes many times. 
 
Now, we are to focus, in our strategy and tactics, on achievements in material area, on the life standards of people to add them to the positive morale and spiritual changes strengthening the latter. As Vyacheslav Chornovil said: “we need a rich, human state of free, prosperous citizens feeling confident about the future.” And “if you have confidence in yourself and took a decision, do not hesitate. Go, go, go…”
 
Dear compatriots,
The Verkhovna Rada took a wise step in 1991 putting the independence issue to a referendum. Ernest Renan, a famous French thinker, said that the nation means an everyday plebiscite. Since the very start of Russian aggression against Ukraine in February 2014, Ukrainians have been actively voting for united, independent, unitary, democratic, European Ukraine every day. 
 
The external threat accelerated the process of contemporary Ukrainian political nation building on the basis of civic patriotism. Ukrainian-speaking and Russian-speaking citizens as well as the citizens speaking other languages… Ukrainians, ethnic Russians, Crimean Tatars, and other ethnic groups firmly uphold the position of Ukrainian patriotism. Shoulder to shoulder defend our state arms in hand.
 
The history will never forgive us, if we fail to use this moment of unity to cure forever the wounds inflicted on the society by the politicians who tried to split it artificially.  
 
The question arises what guarantee we have that our optimistic plans won’t remain on paper or in the air.  The answer is obvious.  The Armed Forces of Ukraine are our main guarantor. This is far more compelling argument than the Budapest Memorandum.  
 
Looking back to over two years of the war, we can state with certainty that the enemy failed to achieve any of its strategic objectives and failed to bring Ukraine to its knees. 2,504 servicemen perished for this.  
 
We bow our heads to the memory of the heroes, who sacrificed their lives for peaceful future of Ukraine. I now invite you to observe a minute of silence in tribute to the memory of Ukrainian soldiers and civilians, who died in the war unleashed by the Russian aggressor. We will never forget and forgive.
 
***
Voice over: "Dip the battle flags!". Choral singing a cappella “Plyve kacha” 
 
***
 
Dear Ukrainians,
From 2014 till 2016, nearly 300 thousand persons departed to the frontline via the military commissariats. The volunteers were the first, then, the mobilized soldiers, now, the soldiers under contracts.  If we followed the last year’s scheme by inertia, the ninth wave of mobilization should have been at its final stage these days while, in reality, we have not yet started the seventh one. This year, my priority is to build a professional, contract-based army. An average of six thousand servicemen monthly sign contracts with the Armed Forces. A total of 45 thousand soldiers have joined the army by contracts since this January, and we expect over 20 thousand more to come by the year end. Most of them enter into long-term agreements. As of today, we have 75% contract-based army. 
 
Military reserve building process is ongoing. So far, it numbers over 80 thousand males and females, who are well-trained soldiers possessing extensive military experience.  
 
We have organized scheduled supply to the troops of state-of-the-art, upgraded and repaired models of arms and military equipment.  Yes, our desires and needs do not always match our abilities.  The gap between the needed and the affordable is rather large. We will need years and dozens billions hryvnyas to sleep peacefully. Nevertheless, right now you will see a true progress that the country has made in strengthening the national defense capability.
 
What is this parade to demonstrate, in my opinion? The public will see their new army created almost from scratch within the two years. The public will make sure that the Armed Forces get stronger year by year, and the national security strengthens.  
 
Soldiers and officers will feel once again not only their social responsibility, but also the society’s respect and esteem to their defenders.  
 
The authorities, with this parade, report where the money is spent. Our army is a true people’s army.  And this is you, dear Ukrainians as taxpayers, bought these tanks, armored personnel carriers, armored infantry fighting vehicles, these anti-aircraft guns and multiple launch rocket systems.
 
This parade will signal to our international partners that Ukraine is capable of defending itself, but requires further support. Since our enemy is the country, which territory is equal to one ninth! of the land area on the Earth, which military budget is dozens times higher than ours.
 
Finally, our parade is a signal to our enemy as well. Ukrainians are ready to further fight for their independence heavily.  Therefore, the agressor would better remember the wisdom recommendation of the Russian poet Vladimir Mayakovskyi: “Comrade Moscovite, do not make fun of Ukraine.”
 
The parade will be followed by another event that is important for defending Ukraine. The ambassadors of Ukraine, real warriors on the diplomatic front, have arrived from all over the world to hold their annual meeting. Let me on behalf of the audience thank those who have been helping our army with political and diplomatic methods, doing this professionally and selflessly.  
 
Since the President of Poland Andrzej Duda, my friend and a big friend of Ukraine, is present here, I would like to use this opportunity to express my profound gratitude to the international partners of Ukraine for their comprehensive support – diplomatic and financial one, shipments of nonlethal weapons and humanitarian assistance, for the sanctions against the agressor. 
 
My separate greetings on the occasion of the Independence Day to Ukrainian patriots in the annexed Crimea and the occupied Donbas. My dear, we love you and try hard to have you returned to Ukraine. We are doing this by political diplomacy methods, because we care about you. This is the Kremlin who perceives your land as the theater of operations, and the region’s civilians as cannon fodder to satisfy their imperial appetite. While for us, you are ours, near and dear ones, temporarily separated from your Ukrainian family. The family which will definitely unite and meet at the festive table.
 
Dear soldiers,
You have displayed heroism defending our native Ukrainian land. 
 
You demonstrate examples of courage and self-sacrifice every day.
 
Now, you will be marching with confidence along Khreshchatyk street. Demonstrating your soldierly appearance, emanating the strength and courage, you will infuse still more belief in the combat capacity of our troops, their capability to defend the country into millions of our compatriots.
 
My congratulations on the 25th anniversary of the Independence of Ukraine! 
Glory to the Armed Forces of Ukraine! 
Glory to Ukrainian people! 
Glory to Ukraine!
 
* * *
The parade crews: “Glory! Glory! Glory!”

Ukrainian national anthem played in occupied Donetsk


Ukrainians in Donetsk gather around the “To Donbass Liberators” monument for 9 May Victory Day celebrations, Ukraine, 2014 (Getty Images)

Unknown patriots turn on the Ukrainian anthem in Donetsk city centre with the help of hidden loudspeakers 
       

Ukrainian national anthem was played this Wednesday morning in all the cities and towns across Ukraine. The militant-occupied eastern city of Donetsk was no exception.

Despite the danger of being caught by the so-called Donetsk People's Republic authorities, unknown patriotic Ukrainians turned on the anthem using the hidden loudspeakers.

The CCTV footage published on social media shows surprised lonely passers-by, who are trying to figure out where the sound comes from.

The anthem was played at about 6 a.m.



What does it mean to be Ukrainian in 2016?


People wearing the traditional Ukrainian garment known as the vyshyvanka at a gathering in the center of Kiev, Ukraine, on Thursday, May 21, 2015. Ukraine on Thursday marked Vyshyvanka Day in recognition of the garment’s role in cultivating a nation

As the country marks a quarter of a century of independence from the Soviet Union, what does it mean to be Ukrainian in 2016? 
       

For many in Kiev, to be patriotic is to be cool. White-and-black T-shirts with the Ukrainian trident, a national symbol, are commonplace in hipster bars and shopping malls. Vyshyvankas, a usually white shirt or dress with a traditional floral pattern, are also in fashion. Ukrainian blue-and-yellow flags are commonplace on the dashboards of vehicles. And all of the above are particularly easy to spot now, as the country marks a quarter of a century of independence from the Soviet Union. But what does it mean to be Ukrainian in 2016?

Read more Watch Live: Independence Day military parade held in Kyiv

Journalist and civil rights activist Maxim Eristavi believes what Ukraine calls its "Maidan Revolution" sparked an "unprecedented quest" among many Ukrainians as they tried to fathom an answer to that question. For Mr Eristavi, it is not about language or ethnicity. He hopes Ukraine can forge an identity based on common "values", embracing the diversity of nationalities and ethnicities that live in the country.

Read the full article
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 25 Aoû - 12:09

L'Ukraine célèbre les 25 ans de son indépendance avec un défilé militaire


Des véhicules blindés à Kiev, le 24 août 2016 - © GENYA SAVILOV

L'Ukraine célébrait mercredi les 25 ans de son indépendance avec une grande parade militaire à Kiev, alors que le pays est en proie depuis deux ans à un conflit armé meurtrier avec des séparatistes prorusses dans l'Est.

Des milliers d'Ukrainiens, la plupart portant une "vyshyvanka", une chemise brodée traditionnelle, ont rallié le centre-ville dès la matinée, sous un ciel gris, pour assister à ce défilé, auquel, contrairement à l'année dernière, ont participé des chars et des blindés.

A l'ombre du drapeau bleu et jaune

De nombreux spectateurs brandissaient le drapeau bleu et jaune de l'Ukraine le long de l'avenue principale de Kiev et jusqu'à la place de l'Indépendance, plus connue sous le nom de Maïdan, symbole de la contestation pro-européenne qui avait débouché sur la chute du régime prorusse de l'ex-président Viktor Ianoukovitch en février 2014.

Le défilé, qui a débuté vers 10H00 (07H00 GMT), a démarré avec l'hymne ukrainien.

Environ 4000 personnes, dont des soldats, des membres de la Garde nationale (subordonnée au ministère de l'Intérieur), de la police et des gardes-frontières, ont participé à la parade. Des membres des forces spéciales ont par ailleurs défilé pour la première fois.

"Après plus de deux ans de guerre, on peut dire que l'ennemi n'est pas parvenu à ses fins stratégiques. Il n'a pas mis l'Ukraine à genou," a lancé le président ukrainien Petro Porochenko devant la foule.

L'Ukraine est capable de se défendre seule

"Avec cette parade, nos partenaires occidentaux reçoivent le signal que l'Ukraine est capable de se défendre seule mais demande encore (leur) soutien", a-t-il ajouté.

L'Ukraine a proclamé son indépendance de l'Union soviétique en 1991 après l'échec d'un putsch, dirigé par les tenants d'une ligne "dure" au sein du Parti communiste soviétique qui avaient fait entrer les chars dans Moscou.

Le putsch, qui n'a duré que trois jours, a sonné le glas de l'URSS.

Le président de la Russie alors soviétique, Boris Eltsine, devenu le véritable maître du pouvoir, interdit le Parti Communiste et signe un accord avec les dirigeants de l'Ukraine et du Bélarus qui dissout de facto l'URSS.

Les autres ex-républiques issues de l'Union soviétique célèbrent également cette année leur 25 ans d'indépendance, plus ou moins en grande pompe.

Marche des 'invaincus'

Après le défilé, une "Marche des invaincus" a été organisée sur l'avenue principale de Kiev. Des volontaires engagés dans le conflit dans l'est de l'Ukraine, des médecins et des combattants ayant été démobilisés y ont participé.

Des familles de victimes du conflit ont également défilé, certains portant un portrait de leur proche décédé.

L'Ukraine est en proie depuis deux ans à un conflit opposant ses forces armées à des séparatistes prorusses qui sont, selon Kiev et les Occidentaux, soutenus militairement par la Russie, ce que Moscou dément.

Ce conflit a fait plus de 9500 morts depuis son déclenchement en avril 2014. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont encore régulièrement lieu le long de la ligne de front.

Mercredi, le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko a fait état de la mort d'un soldat dans des combats avec les rebelles. Un autre soldat a été blessé, a-t-il ajouté.
"Des tirs nourris à l'arme lourde ont été relevés dans presque toutes les zones" du conflit, a-t-il poursuivi lors d'une conférence de presse.

Dans son dernier communiqué, relatif à la journée du 22 août, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui surveille la situation en Ukraine, a affirmé "avoir enregistré un nombre similaire de violations du cessez-le-feu dans la région de Donetsk (531 contre 540 le jour précédent) et une augmentation de leur nombre dans la région de Lougansk (60 contre 30)".

L'organisation a également indiqué que des membres de la "République populaire" autoproclamée de Donetsk, avaient "demandé de manière agressive à fouiller des véhicules de la mission et avaient pointé une mitrailleuse" sur des observateurs à Loukové, village sous contrôle rebelle à 70 kilomètres de Donetsk. L'accord passé avec les parties en conflit interdit théoriquement de fouiller des véhicules de l'OSCE.
Selon deux membres de la mission de l'OSCE, l'homme qui a effectué les recherches "sentait fortement l'alcool".
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Fête nationale ukrainienne

Message  Krispoluk le Jeu 25 Aoû - 13:05

Putain ! Et vous avez laissé faire ça à Bruxelles !!!!  affraid affraid affraid





Ils sont cons ou quoi les ukrainiens de Bruxelles ??? Evil or Very Mad  Pas saisi l'allusion : le Manneken-pis habillé en drapeau russe, en train de pisser sur le drapeau ukrainien Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil 
Un coup des moskals de Bruxelles et vous laissez faire ! affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 4093
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 25 Aoû - 13:33

Je m'étais fait la même réflexion . . . l'an passé. Me demandais s'ils allaient changer, ben non. Embarassed
Il est vrai que le costume de cosaque a été offert par l'ambassade il y a pas mal d'années déjà.
Il y a, ce me semble, une réglementation (ou des règles) concernant les costumes (plusieurs centaines) et ils ne peuvent êtres changé comme ça.
Costumes visibles (en partie, tant il y en a) au musée de la maison du Roi, Grand'Place (face à l'hôtel de Ville).
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Ven 26 Aoû - 9:31

Ukraine's Independence Day now official holiday in the USA (video)   confused

Residents of Philadelphia and Chicago mark 25th anniversary in national Ukrainian style
       

Independence day of Ukraine is now an official holiday in Philadelphia. Once a birthplace of U.S. independence, the city celebrates now the anniversary of Ukrainian sovereignty.
Nearly 500 people came to the main square, their clothes decorated with blue and yellow stripes. These two nuns are sisters. Despite strict Catholic rules about nun's uniform both women hung symbolic ribbons on their robes. Both Romana and Teodora are from Ukraine, so Ukraine's Independence Day is a significant date for them.

Sister Romana, nun: It is like a family holiday for the whole Ukrainian nation. We are all one united family, and we came here to show our unity, our solidarity. We will pray for those who died in the struggle for Ukraine's sovereignty. 

Read also Ukraine's Pride: Movers and shakers of nation's independence

This man is from a Jewish family who came here from Kyiv. His name is Jean, and he is a U.S. citizen now. Jean says he has been collecting the details of this festive disguise for 6 months.
Jean, immigrant from Ukraine: I wish Ukraine could stay independent and free. If there is now Ukraine, Russia will come one day and invade Europe. 

From now on Ukrainian national flag will wave over the city hall of Philadelphia along with the U.S. flag at least once a year, on August 24th. Each and every printed calendar, in turn, will contain one more official holiday, that is Ukraine's Independence Day.

Read also What it means to be Ukrainian in 2016?

One more city to mark Ukraine's Independence Day was Chicago. Thousands of native Ukrainians participated in the national Ukrainian festival Uketober-2016. Dressed in national costumes, numerous artists performed to Ukrainian audience along with the athletes. Meanwhile, the viewers could taste traditional Ukrainian dishes and buy national Ukrainian souvenirs.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Euridya le Ven 26 Aoû - 9:45

Matt a écrit:Il y a eu un tremblement de terre dans l'Est d'une magnitude de 4.6:

Earthquake reported in eastern Ukraine


A seismologist points to Richter scale graphs after a strong earthquake (AP photo)

Residents of Donetsk, Dnipro and Mariupol felt the shocks of 4.6 magnitude quake 

UPDATE: Ukraine's State Emergency Service said the earthquake was most felt in Mariupol, there are no reports of injuries or major damage.
On Sunday morning residents of Ukraine's eastern cities of Donetsk, Dnipro and Mariupol took to social media to report about an earthquake that shook their homes.


The European-Mediterranean Seismological Centre (EMSC) confirmed that a 4.6 magnitude quake really took place in Donbas.
The epicenter of the earthquake was 78 km south of Donetsk and 21 km north of the village of Stary Krym.



 
GEOFON seismological network said the quake was at 10 km depth with the magnitude 4.7 according to the Richter scale.

 
US geological Survey said the earthquake took place just 2 km away from the Azov port city of Mariupol.
Last time the quake hit Mariupol about 30 year ago.
Je confirme. Mon premier séisme, c'était surprenant ^^
avatar
Euridya

Messages : 464
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 25
Localisation : Pontoise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Ven 26 Aoû - 9:54

En Belgique, on en a eu deux en un an d'intervale dans les années 90'. Le premier d'une magnitude de 6.3, le second de 5.8 (si mes souvenir sont bons [ce dont je doute  ]).

Et finalement, très peu de dégats, mais grosse peur quand même.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Ven 26 Aoû - 11:19

Ce qui se dit au sujet du prochain sommet du G20

BEIJING, 25 août (Xinhua) -- A dix jours à peine du sommet 2016 du Groupe des Vingt (G20) à Hangzhou (est de la Chine), les médias de la planète consacrent leur attention à ce rendez-vous annuel et aux activités multilatérales organisées en marge du sommet.

L'agence russe Sputnik a ainsi rapporté que la Chine et les Etats-Unis ratifieront l'Accord de Paris sur le changement climatique avant le sommet. L'annonce de cette ratification est attendue pour le 2 septembre, a précisé le South China Morning Post qui cite ses propres sources.

Quelque 130 investisseurs ont écrit mercredi aux dirigeants du G20 pour les exhorter à ratifier l'Accord de Paris d'ici la fin de l'année et à intensifier leurs efforts pour cesser d'utiliser les carburants fossiles, a rapporté l'agence Reuters.

L'Ukraine est également au centre de l'attention des médias du monde.

Reuters a ainsi indiqué que les dirigeants de la Russie, de l'Allemagne et de la France s'étaient entendus pour discuter de la situation dans ce pays en marge du sommet. La récente reprise des combats dans l'est de l'Ukraine, où Kiev se bat contre les forces indépendantistes, et les nouvelles tensions en Crimée font craindre l'effondrement du fragile cessez-le-feu signé à Minsk en février 2015.

Le président russe Vladimir Poutine a téléphoné mardi à la chancelière allemande Angela Merkel et au président français François Hollande, a indiqué le Kremlin.

Le Financial Times a pour sa part rapporté mercredi que les négociants en minerai de fer allaient surveiller de près le sommet de Hangzhou et son impact sur le marché du minerai de fer. Ce sommet pourrait voir la production d'acier se réduire de 3,3 millions de tonnes, ont estimé les analystes de la banque Morgan Stanley.

Forum annuel des 20 plus grandes économies de la planète, le G20 réunit l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les Etats-Unis, la France, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Russie, la Turquie, ainsi que l'Union européenne.

avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 29 Aoû - 10:33

Violences anti-Rom dans le Sud de l'Ukraine
    
Plusieurs maisons appartenant à des Roms ont été détruites par les habitants d’un village en Ukraine. En cause, l’implication supposée d’un membre de la minorité Rom dans le viol et le meurtre d’une petite fille de neuf ans.

Depuis deux jours la situation est très instable dans cette localité de la région d’Odessa dans le sud du pays.

“Trois ans ont passé depuis qu’ils se sont installés ici, raconte cet homme. Trois ans… et maintenant voici ce qui arrive. Les Roms ne font même pas attention à nous, qui vivons ici depuis 200 ans. Maintenant les enfants sont soumis à une pression à l‘école, les gens dans le village aussi, il y a du racket, et des cambriolages !”

La police a beaucoup de mal a faire revenir le calme. Le gouverneur de la région d’Odessa et ancien président géorgien, Mikhaïl Saakashvili, a quant à lui déclaré qu’il comprenait la fureur de la population.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  benoit77 le Mar 30 Aoû - 21:42

les mercenaires de france : http://www.lesinrocks.com/2016/08/news/lextreme-droite-francaise-part-faire-guerre-donbass-ukraine/
avatar
benoit77

Messages : 1657
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Mer 31 Aoû - 6:55

Ils sont de moins en moins nombreux . . . pourquoi?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Jeu 1 Sep - 13:49

Ukraine : une antenne soviétique à quelques kilomètres de l'ancienne centrale de Tchernobyl

http://www.wat.tv/embedframe/155951chuPP3r13242792

UKRAINE - Vestige de la Guerre froide, l’antenne Douga est longtemps restée un lieu secret, caché au milieu d’une forêt en Ukraine, à 10 kilomètres de l’ancienne centrale de Tchernobyl. Falaise d’acier de 150 mètres de haut, le régime soviétique l’utilisait comme radar pour déjouer les éventuelles attaques américaines. L’antenne est maintenant proposée aux visites par des agences touristiques officielles.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Matt le Sam 3 Sep - 9:10

La Chine et l'Ukraine vont construire ce monstre encore plus gros que l'A380


L’Ukraine et la Chine vont produire à nouveau le plus grand avion-cargo de la planète. Initialement lancé en 1988, l’Antonov AN-225 Mriya est 12 mètres plus long que l’Airbus A380 (88 mètres) et 38% plus lourd (590 tonnes)


http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-chine-et-l-ukraine-vont-construire-ce-monstre-encore-plus-gros-que-l-a380-853549.html

Un Ukrainien se tatoue le blason de Verviers sur le mollet  Very Happy

Il fallait oser, Tementiy Pronov n’a pas hésité. Cet Ukrainien venu en visite deux fois dans l’ex-cité lainière est tombé littéralement amoureux de Verviers au point de se faire tatouer le blason de la ville sur le mollet. Il porte le « vert et vieux » avec fierté pour se rappeler des lieux qui l’ont charmé, mais aussi des gens extraordinaires qu’il a rencontrés.

On éprouve des difficultés à y croire et pourtant, c’est du sérieux. Un Ukrainien a craqué sous le charme de la ville de Verviers. À tel point qu’il s’est fait tatouer le blason de la ville sur le mollet, et pas en petit s’il vous plaît ! Tementiy Pronov, photographe officiel du groupe de rock ukrainien Andrew Bear, est venu à Verviers seulement à deux reprises. «  Le groupe est venu en mars dernier. Ils ont fait une tournée de 50 dates en deux mois dans toute l’Europe. Ils étaient déjà venus voici deux ans mais ils voulaient revenir ici  », explique le Verviétois Pierre Ivanov qui a organisé le concert du groupe. «  Ils viennent à 9 et on se retrouve durant 3 jours. Ils ont adoré l’accueil et la ville. Tementiy trouve que la ville a un petit côté romantique, surtout la nuit. »

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mar 6 Sep - 10:36

L'Azerbaïdjan, nouveau partenaire stratégique pour l'Ukraine



Début juillet, l'Ukraine et l'Azerbaïdjan ont signé une série d'accords portant sur un rapprochement en matière de coopération entre les pays. Parmi les secteurs concernés, celui de l'énergie, devenu stratégique pour l’Ukraine en raison de la détérioration de ses relations diplomatiques avec la Russie, son principal fournisseur.

Entre le Brexit, les événements terroristes tragiques ou encore la campagne pour les élections, que ce soit en France ou aux États-Unis, l'actualité de ces derniers temps ne fait que rarement état de la situation en Ukraine. Pourtant cette dernière reste particulièrement sensible avec encore plusieurs morts chaque semaine sur le front dans l'est du pays qui oppose l'état ukrainien et les rebelles soutenus par la Russie.

L'Azerbaïdjan, nouveau partenaire économique privilégié ?

La crise ukrainienne a considérablement refroidi, c'est un euphémisme, les partenariats et collaborations existants entre les deux pays. Pour les autorités ukrainiennes, la question de l'énergie est donc devenue problématique puisque l'approvisionnement était effectué en grande partie par le géant russe Gazprom. Pour l'Ukraine, cela devenait intenable : impossible de continuer à traiter avec la Russie alors que cette dernière cherche à affaiblir les institutions ukrainiennes. L'accord liant la compagnie d'état ukrainienne Nafttogaz et Gazprom a ainsi expiré le 1er juillet dernier avec pour conséquence l'arrêt des livraisons de gaz. L'échec des négociations, portant notamment sur le prix du gaz, était facilement prévisible tant les désaccords étaient grands.

L’Ukraine semble cependant en passe de se relever alors qu’elle vient de signer un accord avec l’Azerbaïdjan lors d'une rencontre tenue en marge de la onzième réunion de la Commission mixte intergouvernementale sur la coopération économique entre l'Azerbaïdjan et l'Ukraine. Ce dernier va, dans un premier temps, permettre au pays de l'Europe de l'Est de recharger ses réserves en gaz alors que la situation devenait critique. Sur le long terme, les deux pays cherchent à mettre en place une véritable coopération énergétique.

Au-delà de la fourniture, une coopération va s'engager pour l'établissement, sur le sol ukrainien, d'importantes infrastructures de stockage et de traitement du gaz azerbaïdjanais avec la construction d'un terminal de stockage. Encore plus largement, la coopération va également porter sur le pétrole. Le ministre de l'énergie azéri Natig Aliyev a ainsi expliqué que l'Ukraine servira de point de transit pour le pétrole de son pays à destination d'autres marchés régionaux. Une décision saluée par le vice-Premier ministre ukrainien Guennadi Zubko qui a affirmé que cette coopération « sera importante pour le développement économique des deux pays ».


Une future coopération pour l'ensemble des secteurs d'activité

Cette coopération dans le domaine de l'énergie n'est d'ailleurs qu'un commencement dans le rapprochement entre les deux pays. Mi-juillet, les douanes et services fiscaux azéris et ukrainiens ont signé un document pour renforcer la coopération entre les autorités douanières dans la lutte contre les violations pendant le transport aérien des marchandises. Une coopération a également vu le jour dans les domaines de la culture et de l'art pour les quatre prochaines années.

Ce rapprochement entre l'Azerbaïdjan et l'Ukraine va bien évidemment profiter aux deux pays. D'un côté l'Ukraine voit l'influence et les moyens de pression de Moscou diminuer tout en conservant un approvisionnement énergétique égal. De l'autre, l'Azerbaïdjan vient de trouver un nouveau client et une ouverture vers de nouveaux marchés.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 12 Sep - 10:26

Poroshenko, Obama to meet at UN General Assembly - Klimkin



The meeting of Ukrainian President Petro Poroshenko and U.S. President Barack Obama will be held in the framework of the UN General Assembly, Foreign Minister of Ukraine Pavlo Klimkin said.

"I think, it will be a short meeting, for sure," Klimkin said at Inter TV channel on Sunday night.

He said that Obama devoted special attention to the Ukrainian issues during recent meeting of G20 leaders.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Lun 12 Sep - 13:01

Le passé, le présent, l’avenir des relations russo-ukrainiennes

Dès lors qu’un tel sujet est abordé, il est absolument nécessaire de connaître l’histoire tant russe qu’ukrainienne. Avec un tel sujet, l’objectivité même la plus déterminée ne peut prévenir un aspect polémique. Il est capital de distinguer l’exact du mythe, de combattre les calomnies, de réfuter toutes interprétations historiques erronées, en un mot : de rechercher ce qui est juste et ce qui est vrai.
A cet effet, il convient de dénoncer les non dits qui dissimulent très souvent des actions embarrassantes parce que condamnables. Certaines prises de positions débordantes d’ignorance mais emplies d’arrière pensées doivent être combattues et fermement dénoncées.

Voici maintenant la carte de visite géographique et démographique de l’Ukraine.

Celle-ci est située au sud de l’Europe de l’Est. Ses voisins : à l’est la Russie, au nord la Russie et la Belarus, à l’ouest la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie, la Moldavie et la Roumanie, la mer noire baigne ses rivages. Sa superficie est de 603.700 km2. En 1993, la population s’élevait à 52 millions d’habitants dont 46% d’hommes et 54% de femmes. La disproportion est la conséquence directe de la 2ème guerre mondiale au cours de laquelle des millions d’Ukrainiens ont péri sur le front ou en captivité. La population rurale est de 32%. La population citadine est de 68% ; Selon le dernier recensement, les Ukrainiens représentaient environ 74% de la population, les Russes 22% (+ de 11 millions), les Biélorussiens moins de 1% ainsi que les Juifs. Le reste se partage entre les différents voisins de l’Ukraine et autres ethnies ou nationalités. Aucune de ces minorités nationales ne vit en masse compacte sur le territoire ukrainien. Contrairement à ce que l’on pense, les Russes ne constituent la majorité de la population dans aucune des régions d’Ukraine. Seule la Crimée a une population où les Ukrainiens sont minoritaires : environ 25%. Cependant, les Ukrainiens considèrent la Crimée comme historiquement ukrainienne. A l’aube du XIXème siècle, les Tatars formaient environ 80% de la population. A la suite de la colonisation russe, leur nombre n’a cessé de décroître. A la suite de la seconde guerre mondiale, les Tatars furent déportés en Asie et en 1980 ils ne formaient que 0,7% de la population. A la chute de l’Union soviétique et à l’avènement de l’Ukraine indépendante, ils commencèrent à rentrer dans leur pays et représentent aujourd’hui environ 15% de la population.

L’examen de la situation démographique de l’Ukraine dément formellement les assertions russophiles affirmant qu’il s’agit d’un état fait de bric et de broc. Mais alors que penser de la Fédération de Russie dont le territoire s’étend jusqu’à l’océan pacifique avec environ 100 peuples (plus ou moins importants) possédant des langues distinctes. Les Iles Kourilles, les territoires attenant au fleuve Amour et autres, ne seront-ils pas source de conflit ? (ils l’ont déjà été). Ce grand bric à brac n’est-il pas voué à l’effondrement ? Et pourquoi toutes ces régions ne seraient-elles pas, à leur tour, sujettes à annexions , mais cette fois ci au détriment de la Fédération de Russie ?

Les principales périodes de l’histoire de l’Ukraine sont les suivantes :

  • 813 à 1349 : époque des grands princes
  • 1349 à 1648 : époque polono-lituano-ukrainienne
  • 1648 à 1659 : état indépendant des Cosaques
  • 1659 à 1783 : état autonome Hetmanat
  • 1784 à 1917 : province de la Russie
  • 1917 à 1920 : état indépendant
  • 1919 à 1939 : Ukraine occidentale sous la Pologne (traité de Versailles et du Trianon)
  • 1922 à 1941 : période soviétique en Ukraine centrale et orientale
  • 1941 à 1944 : occupation allemande
  • 1944 à 1991 : période soviétique


Au tout début des événements du Maïdan à Kyiv, monsieur Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France, affirmait sur un poste périphérique que « Russes et Ukrainiens sont deux peuples frères et que la Russie de Kiev en est la meilleure preuve ». Une telle affirmation rappelle ce qu’a écrit le grand historien français Michelet :
« La Russie en sa nature, en sa vie propre, étant le mensonge même, sa politique extérieure et son arme contre l’Europe sont nécessairement le mensonge. Hier elle nous disait : je suis le christianisme, demain elle nous dira : je suis le socialisme ».
Michelet écrivait cela en 1853 et de 1917 à 1989, c’est bien ce qui s’est produit.

Pour en revenir à Mr Orlov, ce qui le chagrinait le plus c’est que quelques trublions « fascistes, néo-nazis » perturbent une fraternité si enchanteresse. Évoquer la Russie de Kiev est parfaitement erroné ; l’ethnonyme Russie (rossia) n’apparaîtra qu’avec le tsar Pierre 1er. L’état de Kiev se dénommait « Rouss » (Kyivska Rouss), ce qui se traduisait en latin par « Ruthénia ».

La lecture des chroniques anciennes établit formellement qu’aucun des territoires de la future Russie ne portait le nom de Rouss. Il est paradoxal de constater que les états européens qui se sont formés à la même époque que la Rouss portent le nom des peuples qui les composent (Français, Anglais, Allemands, Tchèques, Polonais, Hongrois) mais cela ne s’applique pas à l’Ukraine. En dépit d’une volumineuse documentation, une volonté politique s’est substituée à une réalité historique.

L’historien russe Karamzine (1766-1826), fondateur de l’historiographie impériale russe, écrivait que « l’état de Kiev correspondait à la naissance de la Russie et que Kiev était la mère des villes russes ». Il ne faisait aucune mention des Ukrainiens.

Basile III, grand duc de Vladimir (la ville) et de Moscou (de 1505 à 1533) rajouta à son titre celui de Souverain de toute la Rouss. La théorie russe de la 3ème Rome (Rome, Byzance, Moscou), date de la même époque. Dès le 14ème siècle, la Moscovie imposait une version mythique de son histoire.

Michelet avait raison « Je suis le christianisme, nous dira t’elle ».

Avec Basile III, débutait une nouvelle détermination hégémonique tant politique que religieuse qui ne faillira plus en Russie. La Rouss de « Kyiv » était un état du haut moyen âge, tout comme les Carolingiens, le grand royaume de Moravie ou le Khanat Khazar au sud de l’Europe centrale, tandis que la Russie actuelle n’était que balbutiements.

Les historiens russes soutenaient la thèse que c’étaient les Russes qui étaient les fondateurs de la Rouss. L’historien russe Pogodine (1800-1875) adhérait totalement à cette thèse et affirmait que les Russes ont vécu à Kyiv jusqu’au XIIIè siècle, plus précisément jusqu’en 1240, date de la prise de la ville par les Mongols. Puis ces Russes auraient émigré vers des territoires situés entre la Haute Volga et l’Oka. Selon Pogodine, les Ukrainiens apparurent au XIV siècle et occupèrent les territoires du bassin moyen du Dniepr, de la Volynie et de la Galicie. Alors, se pose la question de savoir d’où venaient ces Ukrainiens ? Pogodine ne répond pas à cette question. L’ethnogenèse des Russes a effectivement débutée entre les fleuves Volga et Oka au XIème siècle et non pas au XIIIème siècle ; Ainsi la thèse considérant la Rouss de Kyiv comme le premier état russe est totalement extravagante. Afin de remédier à ce regrettable anachronisme, il fut lancé une campagne destinée à faire naître dans la conscience populaire l’idée que la Rouss de Kyiv était le berceau des 3 peuples frères (Russes, Ukrainiens, Belarus). Ces peuples étant issus d’un ancien peuple Rouss, cela créait l’illusion d’une parfaite unité organique et avait le notable avantage de considérer les Grands Princes de Kyiv, Vladimir, Iaroslav le Sage, comme fondateurs de l’état russe. Mais après la révolution, un certain nombre d’historiens soviétiques avec à leur tête l’académicien Pokrovsky ont considéré sous un autre angle le processus ethnique de la Rouss de Kyiv, se rapprochant des thèses de l’historien ukrainien Hruchevsky.

Les peuples slaves de la branche orientale de l’empire de Kyiv vivaient chacun dans un espace bien défini et ont connu des évolutions distinctes. Les « proto-ukrainiens » de la Rouss méridionale ont subi une double influence, celle des peuplades iraniennes du nord de la mer noire et celle de la civilisation gréco byzantine. Le Belarus s’est formé à partir du substrat balte et de la Rouss de Kyiv et plus tard dans un cadre confédéral polono-lituanien. L’ethnos russe s’est formé durant la colonisation par les slaves des espaces boisés qui étaient alors occupés par des Baltes et des tribus finno-ongriennes. Ainsi l’école de Pokrovsky n’intégrait pas la Rouss de Kyiv à l’histoire de la Russie, mais commençait celle-ci à partir de la principauté de Vladimir Souzdal.

Le comité central du parti communiste de l’URSS fit publié dans la Pravda du 10 Janvier 1954, un article qui déclarait qu’entre les 9è et 11è siècle, s’est formée une nation « proto-russe » avec une seule langue, une seule culture et le sentiment patriotique d’appartenir à une seule nation. Ce sont les conséquences des invasions mongoles, polonaises, lituaniennes, qui auraient donné naissance aux nations russe, ukrainienne, bélarus. Ainsi le comité central du parti communiste de l’URSS, aréopage d’historien s’il en est, déplaça une question scientifique pour la fixer sur un plan strictement politique. Evidemment, il était suicidaire de ne pas souscrire à ce diktat, et personne ne s’y hasarda. L’excellent historien ukrainien Gregoryi Pivtorak dénonce et démontre l’aspect mythique des affirmations des historiens russes.

Afin de mieux appréhender les événements qui se déroulent actuellement en Ukraine, il est nécessaire de rappeler ces quelques fait qui retracent nos longues relations « fraternelles » . Gregoryi Pivtorak retrace le calvaire de la langue ukrainienne dans son ouvrage "Parcours épineux d’une langue".

  • 1686 – liquidation de l’église autonome d’Ukraine
  • 1687 – obligation pour l’hetmanat ukrainien d’accroître les mariages mixtes entre Russes et Ukrainiens
  • 1690 – le synode orthodoxe russe prononce l’anathème contre les livres édités à Kyiv, sont également visés tous les écrits en langue littéraire ukrainienne
  • 1693 – interdiction d’amener à Moscou tout livre écrit en ukrainien
  • 1708 (Novembre) – destruction de Batouryne, capitale de l’hetmanat ukrainien – 6000 femmes, enfants, vieillards ont été sauvagement massacrés (l’Europe s’était émue d’une telle sauvagerie)
  • 1709 - ukaze de Pierre 1er instituant une censure pour toutes éditions en langue ukrainienne
  • 1720 – ukaze de Pierre 1er interdisant l’édition de nouveaux livres, les livres anciens devaient correspondre à l’esprit et à la lettre des livres russes
  • 1729 – ukaze de Pierre II exigeant la traduction des documents administratifs ukrainiens en russe
  • 1775 – décret de Catherine II ordonnant la liquidation de la Sitch des cosaques zaporogues et fermeture des écoles ukrainiennes rattachées à la Sitch
  • 1783 – ukaze de Catherine II introduisant le servage en Ukraine
  • 1800 – fermeture de l’académie de Kyiv dite de « Petro Mohyla » 1632
  • 1834 – création de l’université impériale de Kyiv avec pour finalité la russification de tout le sud ouest de l’empire


Arrestation et exil sans limite de durée pour le grand poète ukrainien Tarass Chevtchenko. Sur le verdict, le Tsar écrivit de sa propre main « sous contrôle le plus sévère avec interdiction absolue d’écrire et de peindre ».

  • 1847 – liquidation de la confrérie Cyril et Méthode, dont le but était la reconstruction de la société sur des bases chrétiennes, l’abolition du servage, généralisation de l’enseignement … arrestation et déportation des membres
  • 1863 – parution de la circulaire Valuev qui interdisait toute édition et impression de livres en ukrainien dans tout l’empire russe
  • 1876 – ukaze d’Alexandre II interdisant l’entrée de livres en ukrainien sur le territoire de l’empire russe
  • 1881 – interdiction de prêcher en ukrainien dans les églises
  • 1883 – interdiction de toutes pièces théâtrales écrites en ukrainien
  • 1888 – Alexandre III interdit l’usage de l’ukrainien lors des manifestations officielles
  • 1908 – ukaze du sénat russe mettant l’accent sur la nocivité de la culture et de l’éducation ukrainiennes
  • 1910 – circulaire de Stolypine interdisant les associations ukrainiennes et juives quelle qu’en soit la finalité
  • 1938 – le russe est obligatoire dans les écoles d’Ukraine
  • 1938 – 14è congrès du parti communiste prônant l’intensification de la russification en Ukraine
  • 1963 – subordination de l’académie des sciences d’Ukraine à celle de Russie
  • 1964 – incendie criminel de la bibliothèque nationale à Kyiv
  • 1983 – décision d’augmenter de 16% le salaire des enseignants qui favorisent l’extension du russe dans les écoles et activités para scolaires
  • 1989 – le comité central du parti communiste de l’URSS institue le russe en tant que langue unique en URSS


Malgré toutes ces mesures répressives, l’étonnant n’est pas qu’il y ait des russophones en Ukraine mais que la langue ukrainienne, sa culture et que l’aspiration à la liberté aient subsisté.

Le 24 août 1991 : le parlement ukrainien proclame l’indépendance de l’Ukraine. Le 1er décembre 1991 : l’indépendance de l’Ukraine est approuvée par voix référendaire avec 90,5% des voix.

Les heures les plus sombres de l’histoire ukrainienne sont sans conteste la période soviétique et la seconde guerre mondiale avec l’occupation allemande. La période de 1917 à 1920 porte également son lot de tragédies humaines.

En 1918 le gouvernement ukrainien signe avec la Russie un traité à Brest-Litovsk. Le même jour, Kyiv est occupée par les troupes russes soviétiques. Fin 1918 deuxième agression de la Russie soviétique. Fin 1919 les troupes russes s’emparent de Kyiv, mais entre temps agissent en Ukraine les troupes russes tsaristes de Dénikine qui est soutenu par les pays de l’entente. Fin 1920 les troupes ukrainiennes quittent le territoire national. Après tous ces événements le pays était totalement exsangue et de 1921 à 1923 l’Ukraine eut à souffrir d’une famine qui a fait entre 1 à 2 millions de victimes. Certains historiens affirment que cette famine n’était qu’une répétition de celle plus importante et plus impitoyable de 1933. Il s’agit d’une famine organisée par Staline, Molotov, Kaganovitch. Cette famine touchait essentiellement les campagnes, toutes les récoltes, le bétail, tout était réquisitionné ; il ne devait rien subsister qui puisse être consommé. Des brigades spéciales perquisitionnaient les fermes afin de s’assurer qu’il n’y avait plus aucun moyen de subsistance. La paysannerie ukrainienne était hostile à la collectivisation ; dans les campagnes la langue, les traditions ukrainiennes subsistaient ; mais avant de faire la guerre à un groupe social, il s’agissait bien d’anéantir un groupe ethnique réfractaire à la collectivisation et à la russification. L’Ukraine durant cette période devint un immense camp de concentration couvert de miradors. Il fut institué un passeport intérieur qui était refusé aux paysans ; ceux-ci ne pouvaient donc pas quitter leur village. Ordre avait été donné aux autorités des régions limitrophes de l’Ukraine d’arrêter immédiatement tous les individus en provenance d’Ukraine, d’organiser des patrouilles de surveillance dans les gares et d’arrêter immédiatement tous ceux qui tentaient de quitter l’Ukraine. Ces mesures n’ont été prises qu’en Ukraine et dans le Caucase du Nord où les Ukrainiens représentaient 65 à 70% de la population ; nulle autre région de l’URSS n’eut à souffrir de telles mesures.

D’autre part, en Ukraine, entre 1928 et 1938, environ 1 million de personnes furent fusillées. Puis vint la seconde guerre mondiale et les années d’occupation, la gestapo se comportait de la même façon que le NKVD soviétique. Les « oradours sur glane » se comptent par dizaines, environ 2,5 millions de jeunes ukrainiens furent déportés pour le travail forcé en Allemagne. La collaboration avec les Allemands ne fut pas plus importante qu’en Europe occidentale. Cependant la propagande soviétique présente les Ukrainiens comme des collaborateurs alors que proportionnellement les pertes ukrainiennes sont proportionnellement identiques aux pertes russes. Ce qui n’empêche pas la Russie de s’attribuer à elle seule la victoire sur le nazisme. En France, les médias évoquent les pertes tragiques de la Russie durant la 2ème guerre mondiale sans tenir compte des victimes ukrainiennes, belarus, caucasiennes, et autres peuples allogènes. Les indépendantistes ukrainiens en particulier en Ukraine occidentale organisèrent l’armée insurrectionnelle ukrainienne qui combattit les nazis dès 1942 puis l’armée soviétique jusqu’en 1950. Afin d’en venir à bout, l’URSS, la Pologne et la Tchécoslovaquie signèrent un pacte militaire. Cette résistance armée est qualifiée de nazis, de fasciste, alors que tout démontre le contraire, mais si l’on s’oppose à Moscou on ne peut être que fasciste ou nazi. La devise de cette armée était : Liberté pour les peuples, liberté pour les personnes !

Après ce rappel historique on est à même de mieux appréhender les événements du Maïdan de Kyiv. Le mouvement de protestation s’est installé dès que le président Ianoukovitch a rompu les discussions avec l’U.E. pour s’aligner sur la Russie. Le fait était largement prévisible car Ianoukovitch était totalement inféodé à Moscou. Pour l’écrasante majorité des Ukrainiens , l’important n’était pas une éventuelle adhésion à l’U.E. mais la recherche d’une autre vie, plus juste, plus sociale avec des lois correspondant au modèle européen. Il s’agissait de se débarrasser d’un pouvoir plus que corrompu, de mettre fin à l’oligarchie, de vivre dans un pays répondant aux standards européens. Le gouvernement et en particulier le Premier Ministre Azarov expliquait que l’on ne pouvait pas vivre comme les Européens, car dans le monde ukrainien on ne comprend pas que les homosexuels puissent bénéficier d’un traitement de faveur et que cela ne correspondait pas à la culture ukrainienne, etc ..etc.. etc… en un mot il s’agissait de la reprise de la rhétorique poutinienne. C’est la jeunesse qui, en premier lieu, se mobilisa et occupa le Maïdan soutenue par la population de Kyiv. Le Maïdan s’organisa et résista aux charges du Berkout. Aussitôt, une campagne de dénigrement se mit en place dénonçant les mouvements néo-nazis et extrémistes qui voulaient renverser un gouvernement légalement élu. A propos de néo-nazis, il est intéressant de noter qu’Amnesty International déclarait que la question des groupes néo-nazis est plus pertinente en Russie qu’en Ukraine. Après de véritables combats de rue, Ianoukovitch, bien que bénéficiant du soutien russe, dû prendre la fuite. Poutine occupé aux jeux de Sotchi, n’allait pas tarder à réagir. Des groupes armés apparurent en Crimée, Poutine soutenait qu’il ne s’agissait pas de troupes russes, mais d’éléments criméens hostiles au Maïdan de Kyiv et fidèles à Ianoukovitch. A Kyiv, siégeait un gouvernement intérimaire qui fit voter le retour de l’ukrainien en tant que seule langue officielle, car Ianoukovitch avait fait adopter une loi qui ajoutait le russe à l’ukrainien. Aussitôt chœur des vierges effarouchées, clamant sur la terre entière que l’Ukraine avait aboli la langue russe. Ces faits sont l’exemple type de mensonge, de calomnie et de désinformation. La langue russe n’a jamais été interdite. Le gouvernement intérimaire est resté tétanisé et dépassé par les événements de Crimée. Survint le référendum criméen organisé par Moscou et dont le résultat était connu d’avance, miraculeusement les éléments armés et indéterminés devinrent subitement russes. En dépit du droit international, dont Poutine n’a que faire, la Crimée fut annexée à la fédération de Russie ; Outre le non respect du droit international, Poutine a violé les termes du mémorandum de Budapest signé le 5 décembre 1994. Cet accord stipulait que l’Ukraine acceptait de se défaire de l’énorme stock d’armes nucléaires dont elle avait hérité à la dislocation de l’URSS (l’Ukraine était devenue la 3ème force nucléaire mondiale) et d’adhérer au traité de non prolifération des armes nucléaires. En contre partie, l’Ukraine obtenait de la Russie, des USA, de la Chine, du Royaume Uni et de la France, des garanties pour sa sécurité, son indépendance et son intégralité territoriale. La violation de cet accord offre une bien piètre idée quant aux garanties qui pourront être données aux futurs candidats à la dénucléarisation. Sitôt le sort de la Crimée réglé, miraculeusement une rébellion « pro-russe » s’installa à Odessa, à Karkiv et plus particulièrement à Louhansk et à Donetsk. A Odessa survint un événement tragique des « pro-russes » restèrent bloqués dans un immeuble en flammes tandis que les Ukrainiens cherchèrent à les sauver. Les médias russes s’emparèrent immédiatement du fait, dénonçant la sauvagerie, la barbarie des extrémistes pro-nazis ukrainiens. En vérité, il est à redouter que ce soit les services secrets russes qui aient enflammés l’immeuble. Le calme revint partout excepté à Louhansk et Donetsk où des éléments russes ayant passé la frontière prirent les choses en main. Les dirigeants de ces mouvements séparatistes ne sont pas pro-russes mais russes et certains sont proches de Poutine donc vraisemblablement membres de l’ex KGB et de l’actuel FSB. Ils organisèrent des référendum où le vote (positif) était obligatoire. Ainsi donc naquirent des républiques séparatistes que personne ne reconnaît mais au même titre qui reconnaît l’annexion de la Crimée et que change cette non reconnaissance ? la réponse est lapidaire, rien !!

Le 25 Mai 2014, eurent lieu les élections présidentielles en Ukraine, 11 candidats étaient en liste. Fut élu au 1er tour Petro Porochenko, avec 55% des voix, les communistes obtinrent 1,5% des voix, les candidats favorables à Moscou environ 5%, et les extrémistes de droite 1,8%. Nous sommes loin du danger présenté par les néo nazis, quant aux pro-russes ils sont ultra minoritaires.

A Donetsk et à Louhansk, il a été ordonné à la population de dénoncer les habitants qui parlaient l’ukrainien, afin d’éradiquer les éléments « fascistes » favorables à Kyiv. Certains journaux locaux proposaient de donner la chasse aux « judéo fascistes » de Kyiv. Les médias russes dénonçaient les ignobles atrocités (imaginaires) des « nationaux bandits » de Kyiv. Les médias russes affirmaient que dans les écoles l’enseignement de l’allemand avait remplacé le russe, etc …etc .. etc …

Que dire de la tragédie de l’avion de la Malaysian airline, si ce n’est que Kyiv possédait des enregistrements de conversations entre les militaires russes de Russie et des terroristes russes d’Ukraine. Ces enregistrements faisaient apparaître clairement la responsabilité des terroristes. Moscou prétendit que la roquette qui a abattu l’avion a été lancée par l’armée ukrainienne. Or, l’Ukraine n’a jamais possédé une arme aussi perfectionnée. En effet, l’armement de l’armée était le cadet des soucis de Ianoukovitch plus enclin à amasser une immense fortune. D’autre part, le peu d’empressement que mirent les terroristes à donner libre accès aux lieux de la catastrophe est significatif et révélateur.

Dernièrement un accord de cesser le feu a été signé à Minsk en Belarus, l’accord n’est pas respecté et il est à craindre qu’il ne le soit jamais. Les violations du territoire ukrainien sont incessantes.

Poutine a bien compris que le monde occidental n’ira pas plus loin que les sanctions actuellement prises contre la Russie. En définitive l’épreuve de force qui se joue concerne également l’Europe (avec les USA et le Canada) et non pas seulement l’Ukraine. Dans les hautes sphères du Kremlin, chacun sait que Poutine ne respecte plus les USA depuis l’élection d’Obama – quant aux dirigeants européens, l’ex chancelier allemand Schroder en offre une bien piètre image. La question est de savoir si après la Transnitrie, l’Ossétie, la Crimée, ce n’est pas toute l’Ukraine qui sera annexée. Si tel était le cas, qu’adviendra-t-il des pays baltes qui faisaient partie de l’URSS ?

La doctrine de Poutine est simple : où que ce soit, si l’on parle russe c’est la Russie.

La dislocation de l’URSS est pour lui l’une des plus grandes tragédies humaines du XXème siècle. En conséquence, il convient de reconstituer l’empire soviétique, sans respecter le droit international, et en violation de tous les traités.

Respecter la Russie ne signifie pas aimer Poutine, aimer Poutine ne signifie pas respecter la Russie.
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Александр le Mar 20 Sep - 8:39

Le président est aux USA:

President at high-level meeting of UN General Assembly: We need international mechanism of responsibility to protect rights of IDPs

President Petro Poroshenko emphasizes that unprecedented waves of refugee and migrant crises have become an important test for humanity - over 250 million people are driven by different fate to flee their homes.

“This global crisis requires our shared responsibility and concerted efforts. Today I would like to express my strong solidarity with those who were forced to abandon their homes, against their will,” the President said in the course of his speech at the high-level meeting of the UN General Assembly addressing large movements of refugees and migrants.

The Head of State stressed that the foreign aggression and state-sponsored terrorism were the enemies of humanity in many parts of the world. “Russian armed aggression forced about 1.8 million Ukrainians to seek a new home within the country, placing Ukraine in top ten countries of displacement,” Petro Poroshenko said.

According to the Head of State, all efforts of the world community will be in vain, unless the very origins – foreign aggression and violation of international law – are addressed.

“We have no right to turn a blind eye on bombardment by Russia of civilian facilities in Syrian Aleppo or in Ukrainian Donbas. This is not only about the observation of humanitarian principles,” the President emphasized and noted the necessity bringing a state that violates international law and fundamental freedoms forcing civilians to leave their homes to justice.  

“We need such an international mechanism of responsibility as soon as possible together with an international binding framework to protect the rights of internally displaced people,” the Head of State stressed.   

“So far, we have consistently demonstrated commitment to protect all them. An appropriate framework was set in place to secure their social needs, to provide access to healthcare, education, and to employment opportunities. Our dedication has prevented additional significant influx of refugees to Europe,” the President noted.

The President thanked all governments and humanitarian partners for supporting Ukraine in such a difficult time. However, he noted that Ukraine “cannot continue in responding mode”. “We need a lasting solution by ending Russian aggression against Ukraine,” he said.

The Head of State emphasized the importance of political declaration adopted today providing us with an inclusive framework for further cooperation and coordination of international efforts. It rightly addresses the key issues of human mobility, including the need to combat xenophobia, discrimination, human trafficking.    

He reminded that Ukraine had been one of the first European counties to criminalize the human trafficking as far as back in 1998.  

Petro Poroshenko urged to ensure adequate humanitarian financing to bridge the gap in funding humanitarian needs. “We also welcome the fact that the Declaration is laying foundation to address the needs of internally displaced persons. It is our political and moral obligation to protect and support them,” the President said.

It is also time to reestablish the position of a Special Representative of the UN Secretary-General on IDPs, as stated by Petro Poroshenko.  

Et tant qu'à faire:

Petro Poroshenko met with Hillary Clinton



President of Ukraine held a meeting with a candidate for Presidency of the United States. 

Petro Poroshenko informed Hillary Clinton about the situation in Donbas. The Ukrainian Head of State emphasized that Ukraine today fights for freedom and democratic values, which unite the whole democratic world. The interlocutors agreed that consolidated Transatlantic unity and solidarity with Ukraine is important in resisting the Russian aggression. It was also noted on the effectiveness of sanction policy against Russia. 

Petro Poroshenko thanked Hillary Clinton for continuous and firm supportive stance on Ukraine.




The U.S. Presidential candidate also highlighted the important progress Ukraine has recently made on reforms and her support for those continued steps.


Hillary Clinton also congratulated the people of Ukraine on the 25th anniversary of the nation's independence. 
avatar
Александр

Messages : 5111
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualités diverses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 28 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum