Et l'ONU

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mar 7 Fév - 9:53

Le secrétaire général de l'ONU promet de discuter de la situation en Ukraine dans les semaines à venir - Yelchenko



United Nations Secretary-General António Guterres and the Permanent Representative of Ukraine to the United Nations Volodymyr Yelchenko have agreed to meet soon to discuss the prospects for expansion of UN involvement in the Ukrainian issue.

Volodymyr Yelchenko said this in an exclusive interview with Ukrinform

"He [Guterres] has frankly told me that he needs little more time to examine this issue within the UN Secretariat. He wants to understand why the idea of opening the United Nations support office in Ukraine was not implemented two years ago," the head of the Ukrainian mission to UN said.

Yelchenko added that the exact date of his meeting with António Guterres had not been set.

Le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres et le Représentant permanent de l'Ukraine auprès des Nations Unies Volodymyr Yelchenko ont convenu de se rencontrer prochainement pour discuter des perspectives d'expansion de l'implication de l'ONU dans la question ukrainienne.

Volodymyr Yelchenko a déclaré cela dans une interview exclusive avec Ukrinform

"Il [Guterres] m'a franchement dit qu'il a besoin de peu plus de temps pour examiner cette question au sein du Secrétariat de l'ONU. Il veut comprendre pourquoi l'idée d'ouvrir le bureau d'appui des Nations Unies en Ukraine n'a pas été mis en œuvre il ya deux ans" De la mission ukrainienne auprès de l'ONU.

Yelchenko a ajouté que la date exacte de sa rencontre avec António Guterres n'avait pas été fixée.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Caduce62 le Mar 7 Fév - 13:57

Новый постоянный представитель РФ в ООН практически ничем не отличался от старого... Laughing
Le nouveau représentant permanent de la fédération de Russie au sein de l'Onu n'était presque pas différent de l'ancien... lol!

avatar
Caduce62

Messages : 3666
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Caduce62 le Lun 20 Fév - 20:01

AFP, publié le lundi 20 février 2017 à 18h38
Russie: l'ambassadeur russe à l'ONU, Vitali Tchourkine, est "mort soudainement" Shocked à New York, indique son ministère sans indiquer la cause du dècès


L'ambassadeur russe aux Nations unies, Vitali Tchourkine, est mort "soudainement" à New York, a annoncé le ministère des Affaires étrangères, sans indiquer la cause du décès.

"Le représentant permanent de la Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine, est mort soudainement à New York le 20 février", à l'âge de 64 ans, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Le "champion des menteurs", celui qui n'a JAMAIS dit la vérité, est mort mais est ce un mensonge de plus ??
Avec les russes, on ne sait jamais ?? Indigestion d'hamburgers ? Overdose de Coca-Cola ? Punition divine ? lol!
avatar
Caduce62

Messages : 3666
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  benoit77 le Lun 20 Fév - 20:43

vu qu'il avait quasiment reconnu la responsabilité des terrorusses dans le crash MH17 . Il fallait de toute façon le faire taire tôt ou tard.
l'absence des circonstances laissent douter du naturel de cette fin.
avatar
benoit77

Messages : 1726
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Matt le Mar 21 Fév - 0:27

Mais c'est très naturel . . . en Russie.  Cool

Bon, le nettoyage de pré-printemps continue . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6279
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mar 21 Fév - 10:50

Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra un débat sur les conflits en Europe sous la présidence de Klimkin



Foreign Minister of Ukraine Pavlo Klimkin will preside over the UN Security Council meeting regarding the conflicts in Europe, which will be held today at the headquarters in New York.
Ukrinform learned this from the Permanent Mission of Ukraine to the United Nations.

"On February 21, the UN Security Council will hold an open debate on the issues of conflicts in Europe under the chairmanship of Foreign Minister of Ukraine Pavlo Klimkin," reads a statement.

The meeting will be attended by UN Secretary-General António Guterres, OSCE Secretary General Lamberto Zannier, Head of the European External Action Service Helga Schmid.

Le ministre des Affaires étrangères d'Ukraine, Pavlo Klimkin, présidera la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur les conflits en Europe, qui se tiendra aujourd'hui au siège de New York.

Ukrinform l'a appris de la Mission permanente de l'Ukraine auprès des Nations Unies.

"Le 21 février, le Conseil de sécurité des Nations unies tiendra un débat ouvert sur les questions des conflits en Europe sous la présidence du ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine, Pavlo Klimkin", lit un communiqué.

Le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, Secrétaire général de l'OSCE, Lamberto Zannier, Chef du Service européen pour l'action extérieure, Helga Schmid.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Matt le Mar 21 Fév - 20:26

La meilleure de la propagande russe:

L’Ukraine bloque l'hommage de l'Onu à Tchourkine, Zakharova s'insurge




La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, n'a pas manqué l’occasion de commenter la démarche de l'Ukraine, qui a bloqué l'adoption de la déclaration du président du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à Vitali Tchourkine, mort subitement hier, la veille de son 65e anniversaire.

Pendant que les responsables de l'Onu, des hommes politiques, des journalistes expriment leurs condoléances et pleurent le décès soudain de l'ambassadeur russe à l'Onu Vitali Tchourkine, l'Ukraine, elle, prend la décision de bloquer l'adoption de la déclaration du président du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à Vitali Tchourkine.


« L'Ukraine a bloqué l'adoption de la déclaration du président du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à Vitali Tchourkine. Voilà ce qu'est "le pouvoir" ukrainien actuel: ils ne peuvent faire rien de bon, ils ne font que nuire à tout le monde, y compris se nuire à eux-mêmes », a écrit Maria Zakharova sur son compte Facebook.



app-facebook

Мария Захарова
10 часов назад
Украина заблокировала принятие заявления Председателя Совета Безопасности ООН, посвящённое В.Чуркину. 
В этом вся нынешняя украинская "власть": ничего хорошего делать не могут, только всем всё портят, в том числе и себе.



Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a qualifié la démarche de l'Ukraine d'« acte par-delà le bien et le mal ». En outre, selon le ministre, le délégué permanent de l'Ukraine auprès des Nations unies, Vladimir Eltchenko, a reçu un ordre.

« En ce qui concerne le refus du représentant de l'Ukraine à l'Onu d'adopter la déclaration consacrée à Vitali Tchourkine… Je peux imaginer comment s'organise le travail du Conseil de sécurité, il n'y a aucun doute que le représentant permanent lui-même n'aurait pas osé une telle démarche. Donc, cela signifie qu'on le lui a ordonné », a déclaré M. Lavrov.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a pour sa part refusé d'apprécier la démarche de l'Ukraine.
« Dans le contexte de cette perte, un tel comportement venant de nos collègues ukrainiens… Et puis que Dieu les juge! », a déclaré Dmitri Peskov en réponse à la demande des journalistes de commenter l'incident.

Et d'ajouter: « Il n'y a probablement rien à dire. Et ce n'est pas si important dans le contexte de la perte subie par la diplomatie russe. »

Hier, les diplomates qui tenaient une réunion au siège des Nations unies à New York ont observé une minute de silence à l'annonce de la mort de leur collègue. Ils ont transmis leurs condoléances les plus sincères à la famille de Vitali Tchourkine, au gouvernement et au peuple russe.

Un hommage à sa mémoire a lieu mardi à l'Onu.

Vitali Tchourkine, représentant permanent de la Russie à l'Onu, est mort subitement ce lundi à New York, à l'âge de 64 ans. Le décès du diplomate est survenu la veille de son 65e anniversaire.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6279
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mer 22 Fév - 10:36

L’Ukraine est satisfaite des résultats de la réunion du Conseil de Sécurité



L’Ukraine qui préside le Conseil de Sécurité de l’ONU  reste satisfaite des résultats de la réunion du Conseil de Sécurité dédiée aux conflits en Europe. Cette réunion a eu place au siège de l’Organisation. 

Oleg Nikolenko, porte-parole  de la Représentation Permanente auprès de l’Organisation des Nations Unies a exprimé sa satisfaction lors d’une interview exclusive au journaliste d’Ukrinform.

«Nous sommes bien contents de recevoir un soutien total des membres du Conseil de Sécurité, y compris de nos partenaires clés, les États-Unis, la Grande Bretagne, la France, et nous continuerons de travailler avec eux ».

Il est à noter que l’Ukraine a réussi à se faire entendre et à faire entendre ses raisonnements sur les conflits ouverts.

«Aujourd’hui, nous pouvons intervenir avec des propositions concrètes pour trouver des outils pour changer la situation », a déclaré Oleg Nikolenko.

Mais aussi:

Kiev réclame des réformes pour empêcher la Russie de s'opposer à l'action de l'ONU sur le conflit en Ukraine


Ukranian Foreign Minister Pavlo Klimkin (file photo)

Ukraine has called for reform of the United Nations Security Council's structure to prevent Russia from using its veto power on the council to obstruct actions involving the conflict in eastern Ukraine.

"We need urgently to reform the Security Council in order to remove the veto power abuses," said Ukrainian Foreign Minister Pavlo Klimkin, who chaired a meeting of the council on unresolved conflicts in Europe on February 21.

A provision of the council's charter requires that "a party to a dispute shall abstain from voting" when the council acts, but it has been "blatantly ignored," he said.

Russia used its power, for example, to block an initiative to set up an international tribunal to prosecute those responsible for downing Malaysian Airlines flight MH17 in 2015 over the war zone in eastern Ukraine, killing hundreds of people.

The council should be able to address "bloody conflicts" regardless of whether one of the parties involved is a permanent council member with veto power, Klimkin said.

"It is imperative that clear proceedings are introduced for the proper implementation" of the council's abstention requirement, he said.

Russia, which maintains that it has no troops in Ukraine despite evidence to the contrary, has previously rejected as unacceptable any curbs on its veto power.

Based on reporting by Union Information Agency and TASS

L'Ukraine a appelé à la réforme de la structure du Conseil de sécurité des Nations Unies pour empêcher la Russie d'utiliser son pouvoir de veto sur le conseil pour obstruer les actions impliquant le conflit dans l'est de l'Ukraine.

"Nous avons besoin d'urgence de réformer le Conseil de sécurité afin de supprimer les abus de pouvoir de veto", a déclaré Pavlo Klimkin, ministre ukrainien des Affaires étrangères, qui a présidé le 21 février une réunion du Conseil sur les conflits non résolus en Europe.

Une disposition de la charte du conseil exige que «une partie à un différend s'abstienne de voter» lorsque le conseil agit, mais elle a été «ignorée de façon flagrante», at-il dit.

La Russie a utilisé son pouvoir, par exemple, pour bloquer une initiative visant à mettre en place un tribunal international pour poursuivre les responsables de l'abattage du vol MH17 de la Malaisie en 2015 sur la zone de guerre dans l'est de l'Ukraine, tuant des centaines de personnes.

Le conseil devrait être en mesure d'aborder les «conflits sanglants», que l'une des parties impliquées soit un membre permanent du conseil ayant le droit de veto, a déclaré M. Klimkin.

"Il est impératif que des procédures claires soient introduites pour la bonne mise en œuvre" de l'exigence d'abstention du conseil, at-il dit.

La Russie, qui maintient qu'il n'a pas de troupes en Ukraine malgré les preuves du contraire, a précédemment rejeté comme inacceptables toutes restrictions sur son pouvoir de veto.

Selon les rapports de l'Union Information Agency et de TASS
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Lun 10 Juil - 10:13

Après Tillerson, c'est le secrétaire général de l'ONU qui était à Kiev (avant Stoltenberg de l'OTAN aujourd'hui):

President and the UN Secretary-General discussed the opportunity of increasing the UN’s involvement in the resolution of the situation in Donbas


President Petro Poroshenko and the UN Secretary-General paid special attention to the situation in the occupied districts of Donetsk and Luhansk regions and the violation of human rights in the temporarily occupied Crimea. The parties also discussed the opportunity of increasing the involvement of the UN in the resolution of the situation.

“We shared views on the opportunities of increasing the UN’s participation in the resolution of the situation in Donbas, particularly in the humanitarian sector,” the Head of State noted.

The President expressed gratitude to the UN Secretary-General for his great attention to the given issue. “He is very well informed and provides us strong support in the humanitarian dimension in the implementation of the relevant technical assistance projects,” Petro Poroshenko stated.

The Head of State regretfully noted that sometimes pro-Russian militants reject support not only from Ukraine, but also from the ICRC, UN, Western Europe and USA.

“However, as a result of our coordinated actions, more than 2 million 600 thousand our citizens affected by the Russian aggression have received respective assistance via the UN programs,” the President said.

Secretary-General of the United Nations António Guterres expressed solidarity with Ukrainians affected by the events of the last three years. “Ukrainians deserve to live in peace and prosperity. Their right to independence, sovereignty and territorial integrity must be fully respected,” António Guterres emphasized.

The Secretary-General of the United Nations underlined the necessity of compliance with the ceasefire regime. He expressed full support to the Normandy format and the OSCE functioning aimed to achieve peaceful resolution of the situation in Donbas as soon as possible.

“The situation in Ukraine is constantly on the agenda of the United Nations. No one has forgot about it,” the UN Secretary-General stressed adding that he would do everything possible to bring peace to Ukraine.

António Guterres noted that the UN would continue to work on humanitarian assistance to the victims of the Russian aggression in the east.



Le président Petro Poroshenko et le secrétaire général de l'ONU ont accordé une attention particulière à la situation dans les régions occupées des régions de Donetsk et de Luhansk et à la violation des droits de l'homme dans la Crimée temporairement occupée. Les parties ont également discuté de l'opportunité d'accroître l'implication de l'ONU dans la résolution de la situation.

"Nous avons partagé des points de vue sur les possibilités d'accroître la participation des Nations Unies à la résolution de la situation à Donbas, en particulier dans le secteur humanitaire", a souligné le chef de l'Etat.

Le Président a exprimé sa gratitude au Secrétaire général de l'ONU pour sa grande attention à la question donnée.
"Il est très bien informé et nous appuie fermement dans la dimension humanitaire dans la mise en œuvre des projets d'assistance technique pertinents", a déclaré Petro Poroshenko.

Le chef de l'Etat a regretté que les militants pro russophones rejettent le soutien non seulement de l'Ukraine, mais aussi du CICR, de l'ONU, de l'Europe occidentale et des États-Unis.

"Cependant, à la suite de nos actions coordonnées, plus de 2 millions 600 000 nos citoyens touchés par l'agression russe ont reçu une assistance respective via les programmes de l'ONU", a déclaré le président.

Le secrétaire général des Nations Unies António Guterres a exprimé sa solidarité avec les Ukrainiens touchés par les événements des trois dernières années. "Les Ukrainiens méritent de vivre dans la paix et la prospérité.
Le droit à l'indépendance, à la souveraineté et à l'intégrité territoriale doit être pleinement respecté ", a souligné António Guterres.

Le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies a souligné la nécessité de se conformer au régime du cessez-le-feu.
Il a exprimé son soutien total au format Normandie et le fonctionnement de l'OSCE visant à résoudre de manière pacifique la situation à Donbas le plus tôt possible.

"La situation en Ukraine est constamment à l'ordre du jour des Nations Unies.
Personne ne l'a oublié ", a souligné le Secrétaire général de l'ONU, qu'il ferait tout son possible pour faire la paix en Ukraine.

António Guterres a noté que l'ONU continuerait de travailler en faveur de l'assistance humanitaire aux victimes de l'agression russe dans l'est.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mer 13 Sep - 9:46

L’ONU : le verdict d’Akhtem Tchiygoz est contraire au droit international

Pas la seule chose qui l'est



En tant qu’État-occupant, la Fédération de Russie applique sa législation sur le territoire de Crimée occupée et le fait au mépris du droit international.

Cette déclaration a été faite par Fiona Frazer, chef de la mission de suivi de l’ONU en Ukraine, lors de la présentation du 19e rapport du Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de l’Homme.

« Hier, la Cour Suprême de  Crimée a condamné Akhtem Tchiygoz, adjoint du président du Majlis des Tatars de Crimée, à 8 ans de prison ferme. Nous soulignons qu’il a été condamné pour des événements datant du 26 février 2014, soit avant l’occupation de la Crimée. Nous soulignons aussi que la Fédération de Russie, comme  État-occupant, applique sa législation en Crimée, tout en bafouant  le droit international et au mépris de la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU 68/262 », a-t-elle déclaré.

Fiona Frazer a souligné que l’ONU avait voté une résolution selon laquelle, la Crimée était reconnue temporairement occupée par la Fédération de la Russie.

L’ONU : le conflit dans le Donbass a fait 34 766 victimes



Selon les données du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme, le conflit dans le Donbass a fait 34 766 victimes entre le 14 avril 2014 et le 15 août 2017. Ce chiffre inclus le total des victimes parmi la population civile, les militaires ukrainiens et les membres des unités armées illégales.

Cette information a été communiquée par Fiona Frazer, chef de la mission de suivi de l’ONU en Ukraine, lors de la présentation du 19e rapport du Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de l’Homme.

« Ce chiffre inclut 10225 personnes tuées et 24541 personnes blessées », a-t-elle précisé.

Depuis le début, le conflit a emporté la vie d’au moins 2595 personnes civiles : 1381 hommes, 838 femmes, 90 garçons et 47 filles, ainsi que 149 adultes, dont le sexe n’a pu être identifié.

Il faut ajouter  les 298 personnes civiles, dont 80 enfants, morts dans la catastrophe aérienne du vol MH-17, le 17 juillet 2014.

Au total, entre 7000 et 9000 civils ont été blessés.

Dans la période du 16 mai au 15 août 2017, le conflit a fait 161 victimes civiles, dont 26 tuées et 135 blessées.

Etats-Unis prêts à soutenir le financement des Casques bleus de l'ONU en Ukraine



Despite the intention of the current U.S. administration to significantly reduce contributions to the UN, including peacekeeping operations, the official Washington is still ready to make an exception for Ukraine regarding deployment of peacekeepers in Donbas.

Vice Prime Minister of Ukraine Ivanna Klympush-Tsintsadze said this in Washington on the results of the meetings held in the U.S. capital.

"I think that we have received a clear assurance from the U.S. that the United States is ready to make an exception to its rule that has been recently introduced regarding the refusal to support any peacekeeping mission of the United Nations and their payment," the Ukrainian official answered an Ukrinform question about the U.S. attitude to the Ukrainian initiative regarding UN peacekeepers.

She expressed confidence that in case of a joint decision in the UN Security Council on the introduction of peacekeepers into Donbas, the U.S. side "would be ready to support it financially."

The vice-premier recalled that Ukraine put forward an initiative to introduce a peacekeeping mission in Donbas in 2015, and "American colleagues fully share this approach."

Malgré l'intention de l'administration américaine actuelle de réduire considérablement les contributions aux Nations Unies, y compris les opérations de maintien de la paix, le Washington officiel est toujours prêt à faire une exception pour l'Ukraine concernant le déploiement des forces de maintien de la paix dans le Donbass.

Le vice-premier ministre d'Ukraine, Ivanna Klympush-Tsintsadze, a déclaré ceci à Washington sur les résultats des réunions tenues dans la capitale américaine.

"Je pense que nous avons reçu une assurance claire des États-Unis selon laquelle les États-Unis sont prêts à faire une exception à sa règle qui a été récemment introduite concernant le refus de soutenir toute mission de maintien de la paix des Nations Unies et leur paiement", a déclaré l'Ukrainien.
Le fonctionnaire a répondu à une question Ukrinform concernant l'attitude des États-Unis à l'égard de l'initiative ukrainienne concernant les casques bleus des Nations Unies.

Elle a exprimé sa conviction que, dans le cas d'une décision commune au Conseil de sécurité de l'ONU sur l'introduction des forces de maintien de la paix à Donbas, le côté américain "serait prêt à l'appuyer financièrement".

Le vice-premier ministre a rappelé que l'Ukraine a proposé une initiative visant à introduire une mission de maintien de la paix à Donbas en 2015 et que "les collègues américains partagent pleinement cette approche".
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Lun 18 Sep - 13:41

Petro Porochenko : la libération des otages ukrainiens fera partie des discussions lors de la session de l’ONU



Petro Porochenko, Président ukrainien, a l’intention d’évoquer la question de la libération des otages ukrainiens lors de sa visite aux États-Unis où il assistera à une session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Cette information a été publiée sur la page Facebook du président.

« La question de la libération des otages et des prisonniers politiques ukrainiens sera une des questions clés lors de ma visite à la session de l’Assemblée générale de l’ONU aux États-Unis », a-t-il écrit.

Il a souligné qu’un an auparavant «nous avions libéré notre héros, Volodymyr Zhemtchougov».

Comme Ukrinform l'a déjà souligné, du 18 au 21 septembre 2018, Petro Porochenko, Président ukrainien, se rendra aux États-Unis pour une visite de travail où il assistera à la 72e session de l’Assemblée générale de l’ONU. Il tiendra un discours lors des débats généraux de l’Assemblée, participera au Sommet du Conseil de la Sécurité de l’ONU pour les missions de paix, ainsi que pour la prévention de l’utilisation d’Internet dans les projets d'attaques terroristes.

Volodymyr Zhemtchougov était un bénévole ukrainien, qui avait mené 30 opérations spéciales dans les territoires occupés. Le 29 septembre 2015, Zhemtchougov a marché sur une mine et a été grièvement blessé : il a perdu ses deux mains et est devenu aveugle.  Il s'est ensuite fait capturer par les séparatistes et a passé de longs mois en prison.

Le 17 septembre 2016, il a été libéré.

Et profitant de sa présence aux States:

Petro Porochenko s’entretiendra avec Donald Trump le 21 septembre prochain



Le président ukrainien Petro Porochenko et son homologue américain Donald Trump se réuniront le 21 septembre 2017, lors d'une session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Svyatoslav Tsegolko, attaché de presse du chef de l'État ukrainien, a communiqué cette information sur Facebook :

« Le jeudi 21 septembre 2017, lors de sa participation à la 72ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le président ukrainien Petro Porochenko rencontrera le président américain Donald Trump », a-t-il précisé.

Auparavant, la Maison Blanche avait confirmé la date et le lieu de la rencontre des deux chefs d’État.

Selon l’Ambassadeur de l'Ukraine aux États-Unis, Valeriy Chaly, au cours de leur rencontre à New York le 21 septembre prochain, les deux présidents discuteront des résultats des accords conclus lors de la réunion précédente au mois de juin à Washington. Il leur sera également important de définir des plans d'interaction sur des questions clés dans les domaines de la sécurité, de la défense, de l'énergie et de la coopération économique.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mer 20 Sep - 9:59

Aujourd'hui, Porochenko tiendra un discours au Conseil de sécurité et à l'Assemblée générale de l’ONU



Le président ukrainien Petro Porochenko prendra la parole mercredi lors du Sommet du Conseil de sécurité de l’ONU sur le maintien de la paix ainsi qu’au cours de la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Svyatoslav Tsegolko, attaché de presse du chef de l'État ukrainien, a communiqué cette information sur sa page Facebook :

« Le mercredi 20 septembre 2017, le Président prononcera un discours au Sommet du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le maintien de la paix. Le sommet se tiendra de 10h00 à 11h30, heure locale », indique le communiqué.

Tsegolko a également fait savoir que le discours de Porochenko à l'Assemblée générale des Nations Unies était prévu pour ce mercredi, vers 11h45, heure locale.

En outre, lors de la 72e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le chef de l’État ukrainien s’entretiendra avec des leaders de plusieurs pays, notamment, avec le président américain (la rencontre est prévue pour le 21 septembre 2017). Il rencontrera également des leaders de la diaspora ukrainienne aux États-Unis, des représentants des organisations des Tatars de Crimée et des représentants des cercles politiques américains.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mer 20 Sep - 12:40

En marge de l'assemblée générale, les rencontres se poursuivent à un rythme effrénné:

Simplement la page d'accueil du site du président

President met with the President of Bulgaria

President met with the President of the European Council

President met with the President of Slovakia

President met with the President of Austria

Petro Poroshenko held a meeting with Federica Mogherini

President held a meeting with the President of Poland

President of Ukraine met with President of Finland

Grybauskaite à l'ONU: la Russie fait du chantage et de l'intimidation Ukraine



The world should remember that Russia is using the methods of blackmail and bullying in Ukraine and along NATO's eastern border, Lithuanian President Dalia Grybauskaite has said.

She stated this in her speech at the UN General Assembly session in New York on September 19, an Ukrinform correspondent reports.

"The world's attention is now focused on North Korea and Syria, but the same methods of blackmail, bullying and aggression are being used by Russia in Ukraine and along NATO's eastern border," Grybauskaite said.

She drew attention to the violation by Russia as a permanent member of the UN Security Council of its commitments on maintaining peace in the world. 

"Despite Russia's special responsibility to protect international peace as permanent member of the Security Council, it violated the UN Charter by attacking Georgia, illegally annexing Crimea, and directly participating in the war in Eastern Ukraine," Grybauskaite said.

She also recalled energy blackmail, which is "Russia's weapon of choice." "In Belarus, just forty kilometers from Lithuania's capital, it is building the unsafe Astravets nuclear power plant as a geopolitical weapon that fails to comply with basic international nuclear standards," she said.

Grybauskaite called on the international community to unite and resist global aggressors. 

"Aggression cannot make anyone stronger. It can never earn anyone even a drop of respect. The only thing the aggression will bring is contempt, shame and condemnation. The international community has to take its share of responsibility. We cannot let fear win by closing our eyes to violators, because it will only encourage them to go further," she said. 

Le monde devrait se rappeler que la Russie utilise les méthodes de chantage et d'intimidation en Ukraine et le long de la frontière orientale de l'OTAN, a déclaré le président lituanien Dalia Grybauskaite.

Elle l'a déclaré dans son discours lors de la session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York le 19 septembre, rapporte un correspondant de l'Ukrinform.

"L'attention du monde est maintenant centrée sur la Corée du Nord et la Syrie, mais la Russie en Ukraine utilise la même méthode de chantage, d'intimidation et d'agression et la frontière orientale de l'OTAN", a déclaré Grybauskaite.

Elle a attiré l'attention sur la violation par la Russie en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU de ses engagements en matière de maintien de la paix dans le monde.

"Malgré la responsabilité spéciale de la Russie de protéger la paix internationale en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, elle a violé la Charte des Nations Unies en attaquant la Géorgie, en attaquant illégalement la Crimée et en participant directement à la guerre en Ukraine de l'Est", a déclaré M. Grybauskaite.

Elle a également rappelé le chantage énergétique, qui est "l'arme de choix de la Russie".
"En Biélorussie, à seulement quarante kilomètres de la capitale lituanienne, il construit la centrale nucléaire d'Astravets dangereuse comme une arme géopolitique qui ne se conforme pas aux normes nucléaires internationales de base", a-t-elle déclaré.

Grybauskaite a demandé à la communauté internationale de s'unir et de résister aux agresseurs mondiaux.

"L'agression ne peut pas rendre quelqu'un plus fort. Il ne peut jamais gagner quelqu'un même une goutte de respect. La seule chose que l'agression apportera est le mépris, la honte et la condamnation. La communauté internationale doit prendre sa part de responsabilité. Nous ne pouvons pas laisser la peur gagner en fermant nos yeux contre les contrevenants, car cela ne les encouragera qu'à aller plus loin ", at-elle déclaré.


Duda: les principes de l'ONU sur l'inviolabilité des frontières sont violés en Ukraine et en Géorgie



Poland has called on the international community not to recognize the accomplished facts resulting from armed aggression in Ukraine and Georgia, Polish President Andrzej Duda has said. 

He said in his speech at the 72nd session of the UN General Assembly in New York on September 19 that the fundamental principles of the UN Charter, including the principle of inviolability of borders and respect for sovereignty, had been violated. 

"Poland is urging the international community not to recognize the accomplished facts which result from such a policy [by Russia]. Poland also wishes to contribute to the building of international order founded on the principles of political sovereignty and territorial integrity," Duda said.

He said that over the past ten years in Georgia and three years in Ukraine the world had witnessed obvious violation of the fundamental principles of the UN, in particular, "the principle of inviolability of borders, respect of sovereignty, renouncing the use of military force in resolution of disputes."

"In our view, absolute respect of international law lays down the foundation for a stable, foreseeable and peaceful setting of relations amongst states, and through it, the assurance of sustainable growth," Duda said.

He stressed that Poland, as a non-permanent member of the UN Security Council in 2018-2019, would strive to make sure that all disputes and conflicts should be resolved in line with the fundamental principle of "peaceful resolution."

"We accede to the Security Council with the values which are particularly important to my nation.First and foremost, they include our strongest attachment to the right to sovereignty and freedom, inalienably vested in each nation. We accede to the Security Council with the conviction that international law is the only effective mechanism to preserve peaceful relations among nations. Freedom is synonymous with peace. Enslavement is a source of war," he said.

La Pologne a appelé la communauté internationale à ne pas reconnaître les faits accomplis résultant de l'agression armée en Ukraine et en Géorgie, a déclaré le président polonais Andrzej Duda.

Il a déclaré dans son discours à la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York le 19 septembre que les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies, y compris le principe de l'inviolabilité des frontières et le respect de la souveraineté, avaient été violés.

"La Pologne demande instamment à la communauté internationale de ne pas reconnaître les faits accomplis qui résultent d'une telle politique [par la Russie]. La Pologne souhaite également contribuer à la construction d'un ordre international fondé sur les principes de la souveraineté politique et de l'intégrité territoriale", a déclaré Duda.

Il a déclaré qu'au cours des dix dernières années en Géorgie et trois ans en Ukraine, le monde avait été témoin d'une violation flagrante des principes fondamentaux de l'ONU, en particulier «le principe de l'inviolabilité des frontières, le respect de la souveraineté, la renonciation à l'usage de la force militaire
en résolution de litiges ".

"À notre avis, le respect absolu du droit international jette les bases d'un établissement stable, prévisible et pacifique des relations entre les États, et grâce à cela, l'assurance d'une croissance durable", a déclaré Duda.

Il a souligné que la Pologne, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU en 2018-2019, s'efforcerait de veiller à ce que tous les différends et conflits soient résolus conformément au principe fondamental de «résolution pacifique».

"Nous adhérons au Conseil de sécurité avec les valeurs qui sont particulièrement importantes pour mon pays. Tout d'abord, ils incluent notre plus fort attachement au droit à la souveraineté et à la liberté, totalement conférés à chaque nation. Nous adhérons au Conseil de sécurité avec conviction que le droit international est le seul mécanisme efficace pour préserver les relations pacifiques entre les nations. La liberté est synonyme de paix. L'esclavage est une source de guerre ", a-t-il déclaré.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mer 20 Sep - 12:45

Justin Trudeau : « Le Canada continuera à soutenir l'Ukraine »



Le Canada continuera de faire des efforts pour accroître la sécurité et le niveau des revenus des Ukrainiens.

Selon le correspondant d’Ukrinform, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a fait cette déclaration le 19 septembre 2017 :

« Le Canada continuera à travailler en étroite collaboration avec l'Ukraine pour apporter une plus grande sécurité, la prospérité et l’indépendance économique au peuple ukrainien », a déclaré Trudeau, avant d’ajouter que les relations chaleureuses entre l'Ukraine et le Canada reposent sur des liens historiques de longue date.

Rappelons qu’à la fin de cette semaine, le président ukrainien Petro Porochenko effectuera une visite de travail au Canada pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux Invictus, où l'équipe nationale de l’Ukraine participera pour la première fois.

Poroshenko, Tusk discutent des soldats de la paix dans le Donbass



Ukrainian President Petro Poroshenko has met with European Council President Donald Tusk as part of his working visit to the United States, the press service of the head of state has reported.

"The sides discussed the situation in the Donbas and agreed on their positions on the Ukrainian initiative to deploy a UN peacekeeping operation in the occupied part of the Donbas. The Ukrainian president thanked [the EU side] for the decision to extend sanctions against Russia," reads a statement posted on the website of the Ukrainian president on September 19.

Poroshenko and Tusk paid special attention to the de-occupation of Crimea.

The sides also discussed preparations for the Eastern Partnership summit to be held in Brussels in November.

Le président ukrainien Petro Poroshenko a rencontré le président du Conseil européen Donald Tusk dans le cadre de sa visite de travail aux États-Unis, a indiqué le service de presse du chef de l'Etat.

"Les côtés ont discuté de la situation dans le Donbass et ont convenu de leurs positions sur l'initiative ukrainienne de déployer une opération de maintien de la paix de l'ONU dans la partie occupée du Donbass. Le président ukrainien a remercié la partie de l'UE de la décision d'étendre les sanctions contre la Russie, "lit une déclaration publiée sur le site web du président ukrainien le 19 septembre.

Poroshenko et Tusk ont accordé une attention particulière à la désoccupation de la Crimée.

Les parties ont également discuté des préparatifs du sommet du partenariat oriental qui se tiendra à Bruxelles en novembre.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Jeu 21 Sep - 13:44

La Russie estime qu’une mission de paix de l’ONU doit se limiter à protéger les observateurs de l’OSCE

Surtout, que personne ne vienne les déranger



La Russie reste sur sa position concernant la mission de paix de l’ONU dans le Donbass : les représentants de cette mission devraient se limiter à protéger des représentants de la mission de l’OSCE à l’est de l’Ukraine.

Cette déclaration a été faite par Serguei Lavrov, ministre des Affaires Étrangères de la Fédération de Russie ce mercredi lors d’une session du Conseil de la Sécurité de l’ONU.

« Il existe des perspectives de coopération entre l’ONU et l’OSCE. L’initiative russe prévoit que la mission de l’ONU devrait être envoyée au sud-est de l’Ukraine pour protéger la mission spéciale de suivi de l’OSCE pour contribuer à la réalisation stricte et globale des Accords de Minsk », a-t-il déclaré.

Le représentant du gouvernement russe a déclaré que l’agression russe contre l’Ukraine et l’occupation d’une partie du Donbass « était une crise ukrainienne intérieure ».

Juste créée par la Russie . . .

La mission de paix de l’ONU doit circuler sur tout le territoire non-contrôlé par le gouvernement ukrainien



Petro Porochenko, Président de l’Ukraine, a exhorté l’ONU à soutenir l’introduction d’une mission de paix de l’ONU sur tout le territoire du Donbass, y compris sur le territoire, occupé par les combattants pro-russes.

Il a fait cette déclaration lors d’un discours à la session de l’Assemblée générale de l’ONU ce mercredi.

« Nous allons saluer toute proposition qui apporter la paix dans notre pays. Nous sommes persuadés qu’une mission de paix de l’ONU est pour nous la seule décision efficace  pour une désescalade, pour la défense du peuple ukrainienne et pour avancer vers un règlement politique », a-t-il déclaré.

C’est la raison pour laquelle, « le mandat d’une mission de paix doit couvrir tout le territoire occupé de l’Ukraine, y compris la frontière ukraino-russe et ceci est une condition obligatoire ».

Petro Porochenko a souligné : «et cela,  aussi longtemps que la frontière sera utilisée par la Russie comme chemin de transaction des armes et des soldats dans le Donbass et que le pays ne s’installera pas dans mon pays ».

Selon le Président ukrainien, la mission n’a pas de place pour les membres venus de Russie. « Cette mission ne peut pas inclure des représentants du pays agresseur ».

Très logique!
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Jeu 21 Sep - 14:52

Petro Porochenko a présenté des passeports de militaires russes lors d’une session à l’ONU



Lors d’une session de l’Assemblée générale de l’ONU, Petro Porochenko, Président ukrainien a présenté aux membres du Conseil général des passeports des militaires russes qui ont participé aux combats à l’est de l’Ukraine.

Il l’a fait lors de son discours à la 72e session de l’ONU.

« Voici une preuve supplémentaire de la présence russe dans le Donbass : ce sont les papiers d’officiers et militaires russes, dont certains se trouvent actuellement dans des prisons ukrainiennes pour leur  intervention  illégalet sur le territoire ukrainien », a-t-il déclaré, en montrant des passeports russes.

Il a souligné que le mantra russe « nous ne sommes pas dans le Donbass » n’est que mensonge.

« Nous avons des preuves flagrantes que la Russie a fondé, contrôlé, dirigé et soutenu des opérations terroristes dans le Donbass », a-t-il dit.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Jeu 21 Sep - 15:45

Le discours de Petro Porochenko à la 72e session de l’ONU : les 7 points essentiels



Le 20 septembre, Petro Porochenko, Président ukrainien, a prononcé un discours lors des débats généraux à la 72e session de l’Assemblée générale de l’ONU. Ukrinform a sélectionné pour vous les extraits les plus importants de ce discours.

À propos de l’ONU et de son fonctionnement

« Quand l’ONU a été fondée, elle était destinée à soutenir la paix et la sécurité dans le monde entier en se basant sur les principes du respect de la souveraineté et de l'intégrité des frontières.

Les nations-fondatrices, dont l’Ukraine, voulaient garantir un monde où le droit souverain du libre choix serait respecté. C’est là  le principe que les cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité devaient protéger au nom d’une paix durable et de la sécurité. C’est ce principe que l’un de ces cinq pays a ouvertement violé en agissant contre mon État. C’est un principe que nous devons rétablir à l’aide de tous les outils et tous les moyens que nous avons entre nos mains. Et l’Ukraine est le lieu où il faut s’investir dans cette noble cause au nom de la paix et de la sécurité. Tel est l’objectif pour lequel des millions d’Ukrainiens se battent depuis 2014, depuis le début de l’agression russe en Crimée et dans le Donbass ».

« Le temps de l’épreuve est venu pour nous tous. De plus en plus de personnes meurent dans des guerres et des catastrophes naturelles. Le monde est de nouveau partagé entre ceux qui croient que la liberté est indispensable et ceux qui la croient dérisoire. Un groupe cherche à construire un avenir meilleur. Un autre groupe nous entraîne vers le passé. Le temps est venu pour tous ceux qui croient en la liberté et l’union. Le temps est venu pour la liberté d’être fort, convaincu et convaincant. Soyons ainsi! »

À propos de l’intervention militaire russe

« Notre guerre de trois ans avec la Russie, c’est 10 000 personnes tuées, 7% du territoire ukrainien occupé, 20% de l’économie ukrainienne détournée, détruite ou tout simplement volée. Mais la chose la plus terrible dans cette situation est que le Kremlin a délibérément choisi la tactique de l’accroissement des souffrances humaines ».

« Cette année, l’Ukraine a initié trois tentatives pour instaurer un régime de cessez-le-feu : à l’occasion de la fête de Pâques, de la récolte, et la «trêve de la rentrée ». Cependant, les troupes des occupants russes et leurs marionnettes ont violé une fois de plus toutes ces trêves. En violation des Accords de Minsk, la Russie continue d’envoyer des mercenaires, des armes lourdes et des munitions aux unités d’occupation sur les territoires occupés des régions de Donetsk et de Louhansk. Elle rejette l'établissement d'un contrôle permanent de l'OSCE sur la frontière entre l'Ukraine et la Russie ».

« Le problème principal du Donbass est que l’Ukraine et la Russie veulent des choses complètement opposées. L’Ukraine souhaite la paix et le rétablissement de la souveraineté sur son territoire. La Russie veut rétablir son contrôle sur l’Ukraine et porte atteinte à tous les efforts destinés à rétablir notre souveraineté dans le cadre des frontières de notre État. La Russie cherche à échanger la paix en Ukraine contre la liberté de l’Ukraine. L’Ukraine n’acceptera jamais cette solution. La communauté internationale non plus ».

À propos de la Crimée

« Selon les informations relatives aux droits de l’Homme, la péninsule de la Crimée occupée est déjà devenue un territoire de représailles. Celui qui ose contredire le Kremlin, risque sa liberté et même sa vie. Les Ukrainiens et les Tatars de Crimée peuvent être arrêtés même pour une publication sur des réseaux sociaux, comme dans le cas de Volodymyr Baloukh, un fermier criméen qui a osé hisser un drapeau ukrainien sur le toit de sa maison. Les leaders du Medjilis, l’organe représentatif des Tatars de Crimée dont l’activité est interdite par le gouvernement d’occupation russe, sont constamment persécutés. Il y a une semaine, Akhtem Tchiygoz, adjoint du chef du Medjilis, a été condamné à 8 ans de prison, car il s’était opposé à l’occupation russe. Un autre adjoint du chef du Medjilis,  Ilmi Oumerov reste assigné à domicile et n’est pas autorisé à quitter le territoire de la Crimée, malgré ses problèmes de santé. La Russie viole
ouvertement la Résolution de l’Assemblée générale de l’ONU 71/205 « L’état des droits de l’Homme dans la République autonome de Crimée et la ville de Sébastopol (Ukraine) ».

« La communauté internationale devrait surveiller attentivement la situation en Crimée pour prévenir un nouveau génocide des Tatars de Crimée et des Ukrainiens, inspiré par les partisans modernes de l’idéologie totalitaire stalinienne ».


« Il est temps de créer un groupe international des amis de la Crimée ukrainienne pour coordonner nos actions et nos avancées communes. Nous comptons sur le soutien coordonné et ciblé de nos partenaires internationaux. La militarisation de la Crimée est un autre défi à la sécurité, qui touche toute l’Europe de l’est et du sud, ainsi que l’Afrique du nord et le Proche-Orient.

L’Ukraine condamne fermement les nombreux exercices militaires organisés en Crimée, ainsi qu'aux frontières de l'Ukraine, en particulier « Zapad 2017 ».

À propos de la libération des otages

« La question de la libération des otages dans le cadre du processus de Minsk est bloquée. La liste des otages ukrainiens dans le Donbass ne cesse de s’allonger. Les gens sont kidnappés. Leur unique faute est leur position pro-ukrainienne. Nous nous souvenons de Stéphan Tchoubenko, un jeune homme de 16 ans, qui a été tué de cinq balles dans la tête, après que les Russes l’ont vu porter un ruban ukrainien. Un autre exemple est Igor Kozlovskiy, un théologien de 63 ans de Donetsk, qui ests emprisonné depuis plus de deux ans à cause de fausses accusations et est privé de toute possibilité de communiquer avec sa famille et ses amis. La Russie continue de détenir au moins 16 prisonniers politiques sur son territoire, dont les plus célèbres sont Oleg Sentsov, un réalisateur ukrainien, et Roman Souchtchenko, un journaliste ukrainien ».

À propos de la Russie

« Il suffit de réfléchir. S’approprier  une partie d’un autre pays... enlever des personnes... mener une guerre cachée... abattre un avion civil... diffuser des mensonges dans le monde entier, est-ce un comportement digne d’un membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU ? La Russie n’est pas un contributeur à la sécurité internationale, mais sa plus grande menace.
Aujourd’hui, la Russie est probablement le seul pays au monde ayant des conflits, chauds, gelés ou potentiel avec presque tous ses voisins ».

À propos de la mission de paix dans le Donbass

« Les  récentes « propositions de paix » hybrides de Moscou sont encore un exemple des véritables ambitions de la Russie qui tente de légaliser ses marionnettes et de geler ce conflit pour toujours. Nous saluons toute proposition qui pourrait apporter la paix dans notre pays. Nous sommes persuadés qu’une opération de paix à grande échelle de l’ONU est la seule décision efficace pour une désescalade, pour  la protection du peuple ukrainien et  pour se rapprocher d’un règlement politique de ce conflit. C’est la raison pour laquelle le mandat de la mission de paix doit couvrir tout le territoire occupé, y compris la frontière entre l’Ukraine et la Russie. C’est une condition obligatoire. Tant que cette frontière sera utilisée en tant que chemin clé pour la livraison d’armes et de mercenaires dans le Donbass, il n’y aura pas de paix dans mon pays ».

« Cette mission devrait intégrer les principes clés de l’activité de paix de l’ONU. L'un d'entre eux est l'impartialité des casques bleus. Dans une telle mission, il n'y a pas de place pour les représentants de l'agresseur. Ils ne peuvent pas en faire partie par définition. Je souligne que tout détournement des outils de maintien de la paix de l'ONU afin de pérenniser des avantages obtenus par l'agression est inacceptable. Si nous avons l'opportunité d'apporter la paix au cœur de l'Europe, nous devons déterminer les bons paramètres pour cela ».

À propos de la catastrophe du vol MH 17

« La composante terroriste de la guerre hybride russe contre l’Ukraine est très bien définie et est devenue une des réalités de la vie quotidienne dans le Donbass. Il y a trois ans, le monde était en état de choc, car un avion de la compagnie aérienne malaysienne MH17 avec 298 passagers à bord était abattu dans le ciel du Donbass. L’Ukraine est déterminée à faire tout son possible pour traduire en justice tous ceux qui sont coupables de ce massacre. Actuellement, deux enquêtes sont en cours : technique et criminelle. Des détails très concrets ont été trouvés dans ces deux secteurs. Ceux qui se cachent derrière cet horrible crime sont venus de Russie. Le missile a été transporté depuis la Russie. La Russie a sur la conscience la mort des passagers du vol MH 17 ».
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Ven 22 Sep - 9:40

Poroshenko: les Etats-Unis soutiennent pleinement la proposition de l'Ukraine concernant les Casques bleus des Nations Unies



The United States has expressed its full support for Ukraine's initiative to deploy a UN peacekeeping force in the entire occupied territory of the Donbas, up to the border with Russia, Ukrainian President Petro Poroshenko has said.

He stated this after a meeting with U.S. President Donald Trump in New York on Thursday, an Ukrinform correspondent reports.

"The important point is that the United States has fully supported Ukraine's proposal, my proposals that were announced in 2015, regarding the deployment of peacekeepers with the mandate of the UN Security Council in the occupied territory in eastern Ukraine," Poroshenko said.

He said that the issue concerned the support of the Ukrainian position, "which foresees the mandate [of the peacekeeping mission] in the entire occupied territory in the east of Ukraine, including the uncontrolled section of the Ukrainian-Russian border, which will exclude the possibility of penetration of Russian troops, Russian armament, Russian ammunition."

Poroshenko said that this would really help establish peace in the region.

He also said that he had a very detailed discussion with Trump. The meeting was also attended by U.S. Secretary of State Rex Tillerson, U.S. National Security Advisor Herbert McMaster, U.S. Special Representative for Ukraine Negotiations Kurt Volker, and others.

Les États-Unis ont exprimé leur plein soutien à l'initiative de l'Ukraine de déployer une force de maintien de la paix de l'ONU dans l'ensemble du territoire occupé des Donbas, jusqu'à la frontière avec la Russie, a déclaré le président ukrainien Petro Poroshenko.

Il a déclaré cela après une rencontre avec le président américain Donald Trump à New York jeudi, rapporte un correspondant Ukrinform.

"Le point important est que les États-Unis ont pleinement appuyé la proposition de l'Ukraine, mes propositions qui ont été annoncées en 2015 concernant le déploiement des casques bleus avec le mandat du Conseil de sécurité de l'ONU dans le territoire occupé dans l'est de l'Ukraine", a déclaré Poroshenko.

Il a déclaré que la question concernait le soutien du poste ukrainien ", qui prévoit le mandat [de la mission de maintien de la paix] dans l'ensemble du territoire occupé à l'est de l'Ukraine, y compris la section incontrôlée de la frontière ukrainienne-russe, qui exclura le
possibilité de pénétration des troupes russes, armement russe, munitions russes ".

Poroshenko a déclaré que cela aiderait vraiment à établir la paix dans la région.

Il a également déclaré qu'il avait une discussion très détaillée avec Trump. La réunion a également été suivie par le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, le conseiller américain de sécurité nationale Herbert McMaster, le représentant spécial des États-Unis pour les négociations d'Ukraine Kurt Volker et d'autres.


Trump, Mattis sont prêts à soutenir notre pays: le président de l'Ukraine

Sep. 21, 2017 - 11:20 - Ukraine President Petro Poroshenko tells FBN’s Liz Claman in an exclusive interview that President Trump and Defense Secretary Mattis have said they are ready to support his nation, including with military and technical cooperation.

21 septembre 2017 - 11:20 - Le président de l'Ukraine, Petro Poroshenko, a déclaré à Liz Claman de FBN lors d'une interview exclusive que le président Trump et le secrétaire à la Défense, Mattis, ont déclaré qu'ils étaient prêts à soutenir son pays, y compris avec la coopération militaire et technique.

Le lien vers la vidéo de l'interview sur Fox News


avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Lun 25 Sep - 9:18

La délégation ukrainienne : l’ONU n’a pas à discuter avec un agresseur



La délégation ukrainienne, venue assister à la session de l’Assemblée générale de l’ONU, a conseillé à la Russie d’arrêter son agression, de rendre la Crimée et de se retirer du Donbass,  avant d’avoir  le droit moral de commenter la situation en Ukraine sur la scène internationale.

Cette déclaration a été rendue publique lors d’une réunion de l’Assemblée générale de l’ONU  en guise de réponse au discours de Sergei Lavrov, ministre des Affaires Étrangères russe. Ukrinform a reçu le texte de la déclaration.

« L’ONU a clairement défini la Russie comme le pays ayant occupé une partie du territoire ukrainien et, par conséquent, comme une partie du conflit. Cette définition a été confirmée par l’Assemblée générale, l’organe suprême de l’Organisation des Nations Unies », peut-on lire dans la déclaration.

En conséquence, l’agresseur mérite un comportement approprié de la communauté internationale.

"En fin de compte, la dernière chose dont l'Assemblée générale ait besoin, c’ est de s'engager  dans une polémique avec l'agresseur», souligne la délégation ukrainienne.

Cela signifie que, « en tant qu’État occupant et partie du conflit, la Russie n’a ni le droit moral, ni le droit légal de s’exprimer sur l’Ukraine dans cette salle, au moins jusqu’à ce qu’elle rende la Crimée à l’Ukraine, se retire du territoire du Donbass et paye la totalité du prix de son agression ».

C’est ainsi que la délégation ukrainienne a réagi à plusieurs déclarations de Sergei Lavrov qui a essayé à  plusieurs reprises d’accuser Kyiv de violer les Accords de Minsk et l’Occident de protéger Kyiv. Entre autre, Lavrov a de nouveau prétendu que le pouvoir à Kyiv « avait été saisi par des radicaux » et que le conflit dans le Donbass « est un conflit intérieur ukrainien ».
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Ven 13 Oct - 12:17

Jamala est nommée Ambassadrice de bonne volonté de l'ONU (vidéo)



La chanteuse ukrainienne Jamala est devenue l'Ambassadrice de bonne volonté pour la lutte contre la traite des êtres humains.
Elle a appuyé le travail pluriannuel de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), de l'Agence de l'ONU pour les migrations, ayant participé à la publicité sur les questions sociales.

Cette information a été communiquée par la mission de l'OIM en Ukraine:

« La vidéo sera diffusée sur les chaînes de télévision ukrainiennes à partir du 18 octobre 2017, la Journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains. Il est également prévu de lancer une campagne d'information sous forme d'une publicité extérieure intitulée « Le danger n'est pas immédiatement visible » », indique le communiqué.

https://www.facebook.com/USAIDUkraine/videos/1547433368613438/
Selon Jamala, beaucoup d'Ukrainiens vivent au seuil de la pauvreté et sont prêts à travailler n'importe où et dans n'importe quelles conditions. En règle générale, ce sont eux qui deviennent victimes de la traite des êtres humains et tombent dans le piège de l'esclavage. Malheureusement, le nombre de victimes augmente chaque année.
Selon l'étude de l'OIM, depuis 1991, plus de 230 000 Ukrainiens ont été victimes de la traite des personnes.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Александр le Mar 17 Oct - 9:48

L'Ukraine élue au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies



Ukraine has been elected to the UN Human Rights Council (HRC) with a mandate for the next three years after the vote at a plenary meeting of the UN General Assembly on Monday, October 16. 

During the vote, Ukraine was supported by 177 member states of the organization, an Ukrinform correspondent reports.

"On Monday, Ukraine was elected to the UN Human Rights Council for 2018-2020. As a newly elected HRC member, Ukraine will use all mechanisms to combat human rights abuses in the temporarily occupied territory of Crimea and in Donbas," spokesman for Ukraine's Permanent Mission to the United Nations Oleh Nikolenko told Ukrinform.



He said that the Ukrainian delegation at the Human Rights Council "will focus on the prevention of human rights violations and will put forward its initiatives on this issue as part of the council's work."

L'Ukraine a été élue au Conseil des droits de l'homme des Nations unies avec un mandat pour les trois prochaines années après le vote lors d'une réunion plénière de l'Assemblée générale des Nations unies le lundi 16 octobre.

Lors du vote, l'Ukraine a été soutenue par 177 Etats membres de l'organisation, rapporte un correspondant d'Ukrinform.

"L'Ukraine a été élue lundi au Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour 2018-2020. En tant que membre nouvellement élu du Conseil des droits de l'homme, l'Ukraine utilisera tous les mécanismes pour combattre les violations des droits de l'homme dans le territoire de la Crimée et du Donbass Mission permanente auprès des Nations Unies Oleh Nikolenko a déclaré à Ukrinform.

Il a déclaré que la délégation ukrainienne au Conseil des droits de l'homme "se concentrera sur la prévention des violations des droits de l'homme et mettra en avant ses initiatives sur cette question dans le cadre des travaux du Conseil".
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'ONU

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum