L'invasion Russe en Ukraine

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 20 Fév - 15:50

C'est ce qui a été fait à Munich.
Résultat: un énième cessez-le-feu . . .
Rien quoi.
avatar
Александр

Messages : 4866
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Lun 20 Fév - 16:59

Il est question de remettre tout à plat et pas de discuter sur un seul problème.
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 20 Fév - 18:42

Comment "négocier" avec une partie qui dit tout et son contraire? Et fait de même . . .

Si tu as une solution, pas mal sont preneurs.  Crying or Very sad

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Lun 20 Fév - 18:55

Oui, il y a des solutions, mais qui demandent un accord préalable des chefs d'Etat européens.
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Lun 20 Fév - 21:11

Thuramir a écrit:Oui, il y a des solutions, mais qui demandent un accord préalable des chefs d'Etat européens.

Utopie complète selon moi, on aimerait connaître tes "solutions miracles" ! Twisted Evil Cool

Pourquoi "l'avis de chefs d'états européens" ? A part Merkel et Trump (?) Il n'y a rien d'autre qui compte en Occident... Evil or Very Mad
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 21 Fév - 0:31

Et Merkel, il l'écoute, mais elle n'a pas d'armée pour être réellement prise en considération par le guébiste.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 21 Fév - 11:01

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded more ceasefire violations"

C'est le moindre qu'on puisse dire. Crying or Very sad

Donbass: 74 attaques contre nos positions, y compris les tirs des missiles antichar



Durant les dernières 24 heures, les rebelles ont continué de tirer sur les positions des forces ukrainiennes en toutes directions. Au total, ils ont effectué 74 attaques armées, selon le centre de presse d'ATO.

En direction de Mariupol, le feu des mortiers de 120 mm a frappé Novotroitske. Tchermalyk, Talakivka, Gnoutove, Vodiane, Shyrokyne ont subi des tirs aux mitrailleuses lourdes et aux armes d'infanterie. Pavlopil, Novotroitske, Vodiane, Gnoutove et Shyrokyne sont tombées sous les tirs des tireurs d'élite de l'adversaire.

En direction de Donetsk, les forces d'occupation russes ont bombardé nos positions près de Novolouhanske, Avdiivka, Louhanske, Zaitseve et Troitske, utilisant des mortiers de 120 et 82 mm. Les tireurs d'élite de l'ennemie ont ouvert le feu à maintes reprises sur Avdiivka. Les tirs aux mitrailleuses lourdes et aux armes d'infanterie ont frappé Avdiivka, Pisky, Novoselivka, Louhanske, Kamyanka, Verhniotoretske et Zaitseve. Louhanske et Opytne sont aussi tombées sous le feu des véhicules de combat d'infanterie des forces pro-russes.

En direction de Louhansk, les combattants mercenaires russes bombardaient nos positions à Novooleksandrivka utilisant des missiles antichar. Le feu des mortiers, des lance-grenades de systèmes différents et des armes d'infanterie a couvert Novozvanivka. Les snipers pro-russes tiraient sur Zhovte et Stanytsya-Louhanska.

L'état-major des forces ukrainiennes a informé qu'au moins deux militaires ukrainiens ont été blessés.

La police ukrainienne d’Avdiyivka a retrouvé un drone russe dans un potager privé.   Shocked



Vyatcheslav Abroskine, chef de la police de la région de Lougansk l’a noté sur sa page Facebook.  

«Hier soir, la police a retrouvé un drone russe dans un potager privé dans la vielle ville. Tout indique que c’est un drone construit en Russie. Il n’a pas été abattu, probablement, c’est le mécanisme qui est tombé un panne».

Aaaah, fiabilité russe. Laughing

Un nouveau convoi humanitaire arrive en provenance de la Russie



Des camions du ministère des Situations d'urgence de la Russie ont traversé la frontière russo-ukrainienne sous prétexte d’apporter une aide humanitaire. 

Cette information est parue sur le site du ministère.

«Les camions du ministère des Situations d'urgence de la Russie avec une aide humanitaire a franchi la frontière russo-ukrainienne. Le trajet est passé sans interruption. Une partie des camions sont arrivés sur le point de contrôle «Donetsk », l’autre partie à «Matveev-Kourgan ».

Le ministère parle de 26 camions avec 300 tonnes d’aide humanitaire suivent leur trajet vers les points de déchargement des régions de Lougansk et de Donetsk.

Besoin de munitions? Twisted Evil
avatar
Александр

Messages : 4866
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Mar 21 Fév - 14:33

Krispoluk a écrit:
Thuramir a écrit:Oui, il y a des solutions, mais qui demandent un accord préalable des chefs d'Etat européens.

Utopie complète selon moi, on aimerait connaître tes "solutions miracles" ! Twisted Evil Cool

Pourquoi "l'avis de chefs d'états européens" ? A part Merkel et Trump (?) Il n'y a rien d'autre qui compte en Occident... Evil or Very Mad

C'est bien parce qu'il n'existe pas d'initiative européenne globale qu'aucune solution ne pourra être trouvée. L'UE a deux atouts majeurs : son économie et sa proximité géographique, qui en fait un partenaire de premier ordre. Et cela est un incitant majeur, car sans réussite économique et sans argent, les projets ne sont pas réalisables. L'URSS en constitue un exemple. De manière imagée, il existe donc une gigantesque mine en or exploitable en commun par l'UE, l'Ukraine et la Russie.

Il est possible de mener des négociations reprenant l'ensemble des questions, non seulement celles liées à la situation entre la Russie et l'Ukraine (le Donbass et la Crimée, pour laquelle, comme je l'ai déjà écrit précédemment, il existe des solutions de droit public international préservant les positions et les intérêts de chacune des deux parties en cause jusqu'à ce qu'une solution pérenne soit trouvée, tout en mettant en place une situation acceptable pour chaque partie), mais aussi sur les questions économiques, qui sont de l'intérêt mutuel et convergent des trois parties (UE-Russie-Ukraine). Les négociations devraient aboutir à un "package" global, pour solde de conflit actuel, les problèmes restants étant négociés sur le long terme.

De telles négociations supposent un accord de l'ensemble ou d'une majorité d'au moins deux tiers des Etats membre de l'UE, et Merkel ne représente pas à elle seule les deux tiers de l'UE. Quant à Trump, il n'a pas compétence à être partie dans ces négociations.
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 21 Fév - 14:41

Et bien je "retombe" sur une interview de Linkevicius (ministrelithuanien des affaires étrangères) de mars 2016:

Linkevicius: Not all in the EU are reading Minsk in the same way


Linas Linkevicius on 14 March [Council]

Some member states are reading the Minsk agreements literally and believe there could be decentralisation in eastern Ukraine before the situation on the ground improves, the Lithuanian Minister of Foreign Affairs, Linas Linkevičius, told EurActiv.com in an exclusive interview.

Linas Linkevičius served as Minister of National Defence from 1993 to 1996 and from 2000 to 2004. He was the Lithuanian Permanent Representative to NATO from 2005 until 2011. In December 2012 he was appointed Minister of Foreign Affairs.

Linkevičius spoke to EurActiv’s Senior Editor, Georgi Gotev.

We are speaking following the discussion on Russia held at the Foreign Affairs Council. It has been some time since Russia has not been discussed at EU ministerial level. Can you give us a flavour of the talks?

The discussion was planned for a long time. It’s not normal we have not discussed Russia for so long, and finally we did. I’m satisfied with the discussion. It was useful at least to look around, because we said from the outset that there is no need to revisit the policy, or to change it, but to assess the situation, given the variety of some opinions in the open space.
There was unity of assessment on the main points. For instance, with regard to the Minsk agreements they remain a must, a precondition for the improvement of the relations with Russia. So Minsk must be implemented. Also it was said that more tangible support must be given to the Eastern partners, not only Ukraine, but also Moldova, Georgia. And there again, more in-depth discussions will follow. The selective engagement in the areas where our interest is – it could be with Russia, but many of us said that it could not be at the expense of values. And if there is selective engagement, it doesn’t mean selective treatment of values.

Also, it is very valuable that many colleagues mentioned the importance of civil society in Russia, to preserve channels of communication. I don’t know what others are doing, but we are doing quite well. For a third year in line, we [Lithuania] are organising the Russian Forum, a very successful event I believe, speaking in Russian. We invited the Russian opposition, politologists, journalists, creative people, to discuss the future of Russia, the future of Russia together with Europe, also discussing how we should communicate, how we should transfer the messages. That was very useful.

I separately raised the issue of Nadia Savchenko [the Ukrainian politician and former army aviation pilot, who was captured in eastern Ukraine and handed over to Russia, where she is accused of of having directed artillery fire that killed two Russian state-television journalists at the positions of pro-Russian forces in Ukraine]. I believe what we are doing [to set her free] is not enough. We are making statements and repeating them, but nothing is changing and she is fading away. She’s really brave, there is no question about that, but it really could be too late and we should do more. What means more is that those directly involved in the fabricating of this case and in those false proceedings, should be accountable and should suffer some consequences. How far we will go in reaching a common position for me is difficult to say. But many colleagues supported me and we will come back to this issue as often as necessary, to make this case more visible.

Does it mean adding names to the sanctions list?

I wouldn’t mind. But it should be a separate decision, because other lists have their separate reason.

How about the Minsk agreement implementation? The situation on the ground doesn’t seem to be good.

What is important is not to mix up the issues. Because some are reading Minsk literally and believe it is possible to make decisions on decentralisation, on other political issues, and then there will be deescalation. But in real life, this is not achievable. There should really be improvement in the security situation, and those who want to see progress should realise this is the case. The Russians are saying decisions first, and then deescalation, which sounds weird, in my view. How can Ukrainians make decisions without any perspective for improvement? How can elections in Lugansk and Donetsk be held without any presence of Ukraine? And I’m not talking about OSCE observers, about media, about political parties…

Elections should take place after the situation improves, after the border would be under [Ukrainian] control, after they [the Russians] would stop the support of the separatist groups. It looks logical, but this view is not shared by all. We should be really tough in demanding the Minsk agreement be implemented, not only its letter, but also its spirit, and common sense.

I was recently in Ukraine and saw that the economic situation of the people has deteriorated, as a result of the reorientation of the country’s economy from Russia to the EU, a process that takes time. Shouldn’t the Union do more to help Ukraine in this context? And how about some additional gestures, such as lifting the visa requirement?
It’s not a gesture. It should be done according to the big progress they made. They passed four very important laws. They are very well on track, and visa liberalisation should happen. I personally think this must be done.

Regarding the economy, also we have to help, but they also have to do their own work in fighting corruption, for instance. Because after the security threat, corruption is the enemy two, I would say, of this country.

Certains Etats membres lisent littéralement les accords de Minsk et croient qu'il pourrait y avoir une décentralisation dans l'est de l'Ukraine avant que la situation sur le terrain ne s'améliore, a déclaré à EurActiv.com le ministre lituanien des Affaires étrangères, Linas Linkevičius.

Linas Linkevičius a été ministre de la Défense nationale de 1993 à 1996 et de 2000 à 2004. Il a été représentant permanent de la Lituanie auprès de l'OTAN de 2005 à 2011. En décembre 2012, il a été nommé ministre des Affaires étrangères.

Linkevičius a parlé au rédacteur en chef d'EurActiv, Georgi Gotev.

Nous parlons à la suite de la discussion sur la Russie qui s'est tenue au Conseil des affaires étrangères. Il ya un certain temps depuis que la Russie n'a pas été discutée au niveau ministériel de l'UE.
Pouvez-vous nous donner un aperçu des pourparlers?

La discussion était prévue depuis longtemps. Ce n'est pas normal que nous n'avons pas discuté de la Russie depuis si longtemps, et finalement nous l'avons fait. Je suis satisfait de la discussion.
Il a été utile au moins de jeter un coup d'œil, car nous avons dit dès le départ qu'il n'était pas nécessaire de revoir la politique ou de la modifier, mais d'évaluer la situation, compte tenu de la diversité des opinions dans l'espace ouvert.

Il y avait unité d'évaluation sur les points principaux. Par exemple, en ce qui concerne les accords de Minsk, ils restent un must, une condition préalable à l'amélioration des relations avec la Russie. Donc Minsk doit être mis en œuvre. Il a également été dit qu'un soutien plus tangible devait être accordé aux partenaires de l'Est, pas seulement à l'Ukraine, mais aussi à la Moldavie, la Géorgie. Et là encore, des discussions plus approfondies suivront. L'engagement sélectif dans les domaines où notre intérêt est - il pourrait être avec la Russie, mais beaucoup d'entre nous a dit qu'il ne pouvait pas être au détriment des valeurs.
Et s'il y a engagement sélectif, cela ne signifie pas un traitement sélectif des valeurs.

En outre, il est très précieux que de nombreux collègues ont mentionné l'importance de la société civile en Russie, afin de préserver les canaux de communication. Je ne sais pas ce que font les autres, mais nous le faisons très bien. Pour une troisième année consécutive, nous [Lituanie] organisons le Forum russe, un événement très réussi, je crois, en russe. Nous avons invité l'opposition russe, les politologues, les journalistes, les créatifs, à discuter de l'avenir de la Russie, de l'avenir de la Russie avec l'Europe, de la communication, de la transmission des messages.
C'était très utile.

J'ai soulevé séparément la question de Nadia Savchenko [le politicien ukrainien et ancien pilote d'aviation de l'armée, capturé dans l'est de l'Ukraine et transféré en Russie, où elle est accusée d'avoir dirigé un feu d'artillerie qui a tué deux journalistes russes d'Etat à la télévision Positions des forces pro-russes en Ukraine]. Je crois que ce que nous faisons [pour la libérer] ne suffit pas. Nous faisons des déclarations et les répétons, mais rien ne change et elle s'évanouit. Elle est vraiment courageuse, il n'y a aucune question à ce sujet, mais il serait vraiment trop tard et nous devrions faire plus. Ce qui veut dire plus, c'est que ceux qui sont directement impliqués dans la fabrication de cette affaire et dans ces fausses procédures devraient être responsables et devraient subir certaines conséquences. Il est difficile de dire dans quelle mesure nous pourrons atteindre une position commune pour moi. Mais beaucoup de collègues m'ont soutenu et nous reviendrons sur cette question aussi souvent que nécessaire, pour rendre ce cas plus visible.


Cela signifie-t-il ajouter des noms à la liste des sanctions?

Je ne voudrais pas.
Mais il devrait être une décision distincte, parce que d'autres listes ont leur raison distincte.

Qu'en est-il de la mise en œuvre de l'accord de Minsk?
La situation sur le terrain ne semble pas être bonne.

Ce qui est important, ce n'est pas de mélanger les problèmes. Parce que certains sont à lire littéralement Minsk et croient qu'il est possible de prendre des décisions sur la décentralisation, sur d'autres questions politiques, et puis il y aura la désescalade. Mais dans la vie réelle, ce n'est pas réalisable. Il devrait vraiment y avoir une amélioration de la situation en matière de sécurité, et ceux qui veulent voir des progrès devraient réaliser que c'est le cas. Les Russes disent les décisions d'abord, puis la désescalade, ce qui semble bizarre, à mon avis. Comment les Ukrainiens peuvent-ils prendre des décisions sans perspective d'amélioration? Comment les élections de Lugansk et de Donetsk peuvent-elles avoir lieu sans la présence de l'Ukraine?
Et je ne parle pas des observateurs de l'OSCE, des médias, des partis politiques ...

Les élections devraient avoir lieu après que la situation s'est améliorée, après que la frontière serait sous contrôle [ukrainien], après que [les Russes] cesseraient le soutien des groupes séparatistes. Il semble logique, mais cette vue n'est pas partagée par tous.
Nous devrions être très sévères pour exiger que l'accord de Minsk soit mis en œuvre, non seulement sa lettre, mais aussi son esprit et son bon sens.

J'ai été récemment en Ukraine et j'ai vu que la situation économique de la population s'est détériorée, en raison de la réorientation de l'économie du pays de la Russie vers l'UE, un processus qui prend du temps. L'Union ne devrait-elle pas faire davantage pour aider l'Ukraine dans ce contexte?
Et que diriez-vous de certains gestes supplémentaires, tels que la levée de l'obligation de visa?

Ce n'est pas un geste. Il devrait être fait en fonction des grands progrès qu'ils ont fait. Ils ont adopté quatre lois très importantes. Ils sont très bien sur la bonne voie, et la libéralisation des visas devrait se produire.
Personnellement, je pense que cela doit être fait.

En ce qui concerne l'économie, nous devons aussi aider, mais ils doivent aussi faire leur propre travail dans la lutte contre la corruption, par exemple. Parce que, après la menace à la sécurité, la corruption est l'ennemi deux, je dirais, de ce pays.
avatar
Александр

Messages : 4866
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 21 Fév - 14:50

En attendant:

Les Etats-Unis appellent Moscou à honorer les accords de Minsk et cherchent une coopération avec la Russie

The U.S. calls on Russia to comply with the Minsk agreements, while seeking common grounds for cooperation, U.S. Vice President Mike Pence has said.

"With regard to Ukraine, as I said before, our alliance will continue to hold Russia accountable and demand that they honor the Minsk Agreements, beginning with de-escalating violence in eastern Ukraine. For the sake of peace and for the sake of innocent human lives, we urge both sides to abide by the ceasefire that began today," the U.S. vice president said at a joint press conference with NATO Secretary General Jens Stoltenberg on Monday.

Pence also assured, the United States "will continue to hold Russia accountable, even as we search for new common ground, which President Trump firmly believes can be found."

Les États-Unis appellent la Russie à se conformer aux accords de Minsk, tout en cherchant des motifs communs de coopération, a déclaré le vice-président américain Mike Pence.

"En ce qui concerne l'Ukraine, comme je l'ai déjà dit, notre alliance continuera à responsabiliser la Russie et à exiger qu'ils honorent les Accords de Minsk, en commençant par la désescalade de la violence dans l'est de l'Ukraine. Nous exhortons les deux parties à respecter le cessez-le-feu qui a commencé aujourd'hui », a déclaré le vice-président américain lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, lundi.

Pence a également assuré que les Etats-Unis «continueront à tenir la Russie responsable, même si nous cherchons un nouveau terrain d'entente, que le président Trump croit fermement qu'on peut trouver.


Le ministre de la Défense signe un arrêté sur le renforcement de la coopération avec l'OTAN




Le ministre de la Défense de l'Ukraine, Stepan Poltorak, a signé un arrêté sur le renforcement de la coopération avec l'OTAN.



Selon le correspondant d'Ukrinform, la représentante officielle du ministère de la Défense, Viktoria Kushnir, a déclaré cette information lors d'un point de presse.





«Cet arrêté vise à renforcer la coopération et à améliorer son efficacité dans le domaine militaire avec l'OTAN, ainsi que la mise en œuvre de la déclaration commune sur le renforcement de la coopération militaire et technique et l'assistance globale de l'Alliance pour le développement des capacités de défense de l'Ukraine», a-t-elle dit.



IDEX-2017: l'Ukraine a présenté un puissant véhicule blindé «Phantom»



«Spets Techno Export» qui fait partie du consortium national «UkrOboronProm» a présenté une nouvelle version de véhicule sans pilote polyvalent «Phantom» à l'exposition IDEX-2017.
Cette information a été communiquée par le service de presse du consortium.

«Les concepteurs ont intégré un système de missiles antichar «Barrière» à la nouvelle version du véhicule blindé «Phantom». Avec de telles armes, un «Phantom» discret et mobile est capable de frapper des cibles blindées lourdes et légères à une distance de 100 à 5000 mètres. En outre, «Phantom» est équipé d'une plaque tournante stabilisée pour de différents types d'armes. Les essais du «Phantom», qui ont eu lieu avec une mitrailleuse de 12,7 mm installée sur le véhicule, ont confirmé la grande efficacité de la nouvelle réalisation», indique le communiqué.

avatar
Александр

Messages : 4866
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 21 Fév - 20:28

La Russie a élaboré un plan de la fédéralisation de l'Ukraine



Les forces spéciales ont élaboré une stratégie du financement de l'activité politique et de la création des projets politiques, dont l'objectif est la fédéralisation de l'Ukraine


C'est Vasyl Gritsak, chef du Service de sécurité de l'Ukraine qui l'a déclaré lors d'une conférence de presse.

"La Russie a commencé cette politique du financement de l'activité politique à l'intérieur de notre pays, malheureusement, elle utilise nos citoyens pour arriver à ce but".


Selon Vasyl Gritsak, la Russie essaie d'imposer la zone d'echange-libre, le renouvellement des relations économique avec la Russie, le statut spécial de la langue russe etc.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 21 Fév - 22:10

Thuramir a écrit:
Krispoluk a écrit:
Thuramir a écrit:Oui, il y a des solutions, mais qui demandent un accord préalable des chefs d'Etat européens.

Utopie complète selon moi, on aimerait connaître tes "solutions miracles" ! Twisted Evil Cool

Pourquoi "l'avis de chefs d'états européens" ? A part Merkel et Trump (?) Il n'y a rien d'autre qui compte en Occident... Evil or Very Mad

C'est bien parce qu'il n'existe pas d'initiative européenne globale qu'aucune solution ne pourra être trouvée. L'UE a deux atouts majeurs : son économie et sa proximité géographique, qui en fait un partenaire de premier ordre. Et cela est un incitant majeur, car sans réussite économique et sans argent, les projets ne sont pas réalisables. L'URSS en constitue un exemple. De manière imagée, il existe donc une gigantesque mine en or exploitable en commun par l'UE, l'Ukraine et la Russie.

Il est possible de mener des négociations reprenant l'ensemble des questions, non seulement celles liées à la situation entre la Russie et l'Ukraine (le Donbass et la Crimée, pour laquelle, comme je l'ai déjà écrit précédemment, il existe des solutions de droit public international préservant les positions et les intérêts de chacune des deux parties en cause jusqu'à ce qu'une solution pérenne soit trouvée, tout en mettant en place une situation acceptable pour chaque partie), mais aussi sur les questions économiques, qui sont de l'intérêt mutuel et convergent des trois parties (UE-Russie-Ukraine). Les négociations devraient aboutir à un "package" global, pour solde de conflit actuel, les problèmes restants étant négociés sur le long terme.

De telles négociations supposent un accord de l'ensemble ou d'une majorité d'au moins deux tiers des Etats membre de l'UE, et Merkel ne représente pas à elle seule les deux tiers de l'UE. Quant à Trump, il n'a pas compétence à être partie dans ces négociations.

Excuse-moi mon ami mais ton commentaire m'apparaît comme un "galimatias inconsistant" pour relancer d'éventuelles "négociations stériles" entre l'Europe et la Russie...

Tu raisonnes en termes de "droit international" et de "rationalité économique"... Mais il s'avère que Poutine a abandonné ces terrains de manoeuvre depuis belle lurette ! Il ne raisonne qu'en terme d'intimidation et de rapports de force et à ce titre, l'Europe n'est pas armée du tout, n'est-ce-pas ???

Alors, tant que les USA n'auront pas une position de force capable de rallier un maximum d'états occidentaux (au nombre desquels j'inclus le Canada, l'Australie et le Japon et l'Europe), Poutine continuera d'imposer sa volonté dans sa "sphère d'influence" et nul état ou conglomérat fragile, dont l'Europe, ne sera capable de lui faire entendre raison !

Le mot de Staline : "Le Vatican, combien de divisions ?"
La pensée de Poutine : "L'Europe, combien de divisions ?" Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Libre propos... Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Mar 21 Fév - 23:11

Krispoluk a écrit:

Excuse-moi mon ami mais ton commentaire m'apparaît comme un "galimatias inconsistant" pour relancer d'éventuelles "négociations stériles" entre l'Europe et la Russie...

Tu raisonnes en termes de "droit international" et de "rationalité économique"... Mais il s'avère que Poutine a abandonné ces terrains de manoeuvre depuis belle lurette ! Il ne raisonne qu'en terme d'intimidation et de rapports de force et à ce titre, l'Europe n'est pas armée du tout, n'est-ce-pas ???

Alors, tant que les USA n'auront pas une position de force capable de rallier un maximum d'états occidentaux (au nombre desquels j'inclus le Canada, l'Australie et le Japon et l'Europe), Poutine continuera d'imposer sa volonté dans sa "sphère d'influence" et nul état ou conglomérat fragile, dont l'Europe, ne sera capable de lui faire entendre raison !

Le mot de Staline : "Le Vatican, combien de divisions ?"
La pensée de Poutine : "L'Europe, combien de divisions ?" Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Libre propos... Wink

Il me semble que la démonstration de force militaire a montré ses limites et que les soucis sont économiques aujourd'hui, ce qui ne signifie pas qu'il ne faudrait pas une Europe de la défense, qui soit en mesure de défendre contre toutes action militaire extérieure, indépendamment des Etats-Unis.

Trump est totalement imprévisible et il ne ne mènera ses actions que si cela intéresse les Etats-Unis, directement ou indirectement. Il peut soutenir l'OTAN aujourd'hui et s'en détourner demain. En outre, une véritable politique européenne doit être indépendante, parce que les Etats-Unis sont des concurrents économiques féroces, quel que soit leur président.

Personnellement, j'estime qu'une ouverture diplomatique, où tous les problèmes seraient traités globalement, aurait de bonnes chances d'aboutir à un accord global, parce que c'est l'intérêt politique et économique de tout les Etats concernés et de leurs dirigeants. L'UE n'a pas de divisions armées autonomes (mais les différents Etats la composant en ont), mais elle peut apporter un flot d'argent pour le futur économique de la Russie, et, partant, indirectement, pour sa puissance militaire future (puisque plus d'argent = plus de moyens pour d'éventuels dépenses armées). C'est donc du gagnant/gagnant en cas d'accord global.
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 21 Fév - 23:19

Mon ami, tu raisonnes sur un mode "Européen-occidental" et pas sur un mode "Russo-jusqu'au boutiste" Twisted Evil 

D'où la faiblesse de ton analyse, à mes yeux...

Désolé de te contredire Wink 

Affectueusement... Cool
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Mar 21 Fév - 23:21

Krispoluk a écrit:Mon ami, tu raisonnes sur un mode "Européen-occidental" et pas sur un mode "Russo-jusqu'au boutiste" Twisted Evil 

D'où la faiblesse de ton analyse, à mes yeux...

Désolé de te contredire Wink 

Affectueusement... Cool

Pas de problème, mon cher Chris !
avatar
Thuramir

Messages : 2155
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 22 Fév - 2:03

Avec le temps, je suis assez d'avis avec Kris.
L'UE promet un enrichissement (indéniable) et par de là, la paix.
C'est valable pour des gens au même raisonnement.

Le problème, c'est que le guébiste n'a pas ce raisonnement (qu'il ferait bien d'avoir vu la pauvreté grandissante à vitesse grand V en Russie) et qu'il reste sur ses tandards: la force avant tout . . . quitte à tout perdre.

Ce soir sur ARTE, il y avait une THEMA sur la Yougoslavie "vue de derrière le miroir".
En gros, c'est le scénario russe en Ukraine avec d'autres spécificités (ethnie en plus).

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 22 Fév - 10:40

Le rapport de l'OSCE: "plus calme". Shocked

Donbass: les rebelles pro-russes ont pilonné à maintes reprises Shyrokyne



Au cours du mardi dernier, les forces pro-russes continuaient de pilonner les positions des forces ukrainiennes en toutes directions, violant ainsi les accords de Minsk, selon le centre de presse de l’état-major.

«En direction de Mariupol, les rebelles tiraient aux mortiers de 120 et 82 mm sur Vodiane et Shyrokyne. Les tirs aux lance-grenades, aux mitrailleuses lourdes et aux armes d'infanterie ont frappé nos positions près de Talakivka, Gnoutove, Pavlopil et Vodiane. Shyrokyne et Taramtchouk sont aussi tombées sous le feu des véhicules de combat d'infanterie des forces pro-russes», indique le communiqué.

En direction de Donetsk, l'adversaire a pilonné des mortiers de 120 et 82 mm Avdiivka, Louhanske et Opytne. Le feu des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes d'infanterie a couvert Louhanske, Kamyanka et Zaitseve. Les tireurs d'élite de l'ennemie ont ouvert le feu à maintes reprises sur Kamyanka. Un char des forces pro-russes a bombardé Avdiivka.
En direction de Louhansk, les forces d'occupation russes ont tiré à maintes reprises aux mortiers de 82 mm sur Katerynivka et Novooleksandrivka. Stanytsia-Louanska a subi des tirs multiples aux lance-grenades.

Au total, l’adversaire a effectué 59 attaques armées, au cours desquelles au moins un soldat ukrainien a été blessé.


L’OSCE a enregistré 370 explosions dans la région de Donetsk
                                      
Au cours du mardi dernier, la Mission spéciale d'observation (MSO) de l'OSCE en Ukraine a enregistré 370 explosions dans la zone des combats dans le Donbass. 

C’est ce qu’indique le rapport de la MSO.

La Mission spéciale d'observation de l’OSCE a enregistré 370 violations du cessez-le-feu dans la région de Donetsk. C’est moins que la veille, parce qu’au cours du lundi 20 février, il y a eu 640 explosions. Presque 70 % de ces explosions ont été enregistrées près de l'arc de Svitlodarsk et Debaltseve.

Le rapport indique également que, dans la région de Louhansk, la MSO a enregistré moins de violations du cessez-le-feu – au total, 20 explosions.
avatar
Александр

Messages : 4866
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 22 Fév - 13:09

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Klimkin et le secrétaire général de l'ONU, Guterres, discutent de l'application des accords de Minsk



Ukrainian Foreign Minister Pavlo Klimkin has met with UN Secretary General Antonio Guterres during the visit to the UN headquarters.

This is reported by the press service of the Foreign Ministry of Ukraine.

"The parties discussed the results of open debates of the UN Security Council regarding the conflicts in Europe and possible directions of cooperation between the UN and regional organizations in order to increase the effectiveness of preventive diplomacy on the European continent," the statement says.

Special attention during the meeting was paid to the conflict in Donbas and progress of implementation of the Minsk agreements.

Klimkin again invited the UN Secretary General to visit Ukraine.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkin a rencontré le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, lors de la visite au siège de l'ONU.

Cela est rapporté par le service de presse du ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine.

"Les parties ont discuté des résultats des débats publics du Conseil de sécurité de l'ONU concernant les conflits en Europe et les orientations possibles de la coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales afin d'accroître l'efficacité de la diplomatie préventive sur le continent européen".

Une attention particulière a été accordée lors de la réunion au conflit de Donbas et au progrès de la mise en œuvre des accords de Minsk.

Klimkin a de nouveau invité le Secrétaire général de l'ONU à se rendre en Ukraine.


Le président Porochenko et les représentants du Congrès américain ont discuté du soutien à l'Ukraine



Le président ukrainien Petro Porochenko a discuté de l'amélioration du partenariat stratégique entre l'Ukraine et les États-Unis et de la lutte contre l'agression russe, lors de la réunion avec le sénateur américain Richard Durbin et le député américain Michael Quigley mardi soir.

Cette information a été communiquée par le service de presse du chef de l’État.

«Le président ukrainien a remercié les représentants des États-Unis pour le soutien ferme et cohérent de l'Ukraine par les deux Chambres du Congrès dans la lutte contre l'agression russe.

Petro Porochenko a fourni des informations détaillées concernant l'escalade de la situation dans le Donbass, les provocations en cours, ainsi que la violation du régime de cessez-le-feu par les rebelles contrôlés par la Russie», indique le communiqué.

Les parties ont noté la nécessité de préserver et de renforcer les sanctions internationales contre la Russie jusqu'à ce qu'elle mette pleinement en œuvre les accords de Minsk et jusqu’à ce que la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine soient complètement restaurées, y compris le retour de la Crimée.

Une attention particulière a été accordée à la mise en œuvre des réformes en Ukraine et à l’assistance des États-Unis dans ce processus.
avatar
Александр

Messages : 4866
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mer 22 Fév - 13:22

C'est là, où l'on constate que les parlementaires américains sont beaucoup plus autonomes dans leurs choix politiques que ne le sont les parlementaires français.

Finalement le président français a un pouvoir plus absolu que le le président américain. Possibilité de gouverner par ordonnances en passant par dessus le parlement et impossibilité d'être déchu de sa fonction par une procédure d'impeachment...
avatar
Krispoluk

Messages : 3951
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mer 22 Fév - 16:23

Et heureusement Cool vu l'état mental de Trump qui gouverne comme il tweet Shocked
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  benoit77 le Mer 22 Fév - 22:56

Poutine agite sa marionnette Yanoukovitch pour faire une nouvelle farce:
http://www.liga.net/opinion/319588_voyna-i-blef-zachem-v-kremle-snova-razbudili-yanukovicha.htm
avatar
benoit77

Messages : 1626
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 22 Fév - 23:15

Qui l'écoute encore celui-là?  Suspect

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 23 Fév - 11:23

Le rapport de l'OSCE: "The SMM recorded a similar number of explosions in both Donetsk and Luhansk regions"

54 attaques contre les positions des forces ukrainiennes dans le Donbass



Les forces d'occupation russes continuaient de tirer sur les positions des forces ukrainiennes en toutes directions, indique le centre de presse de l’OAT.

En direction de Mariupol, les forces pro-russes tiraient aux LRM Grad «Partisant», à l'artillerie de 122 mm et aux mortiers de calibres différents sur Vodiane. Shyrokyne et Lebedynske sont également tombées sous les tirs des mortiers de l'ennemi. Le feu des mitrailleuses lourdes et des armes d'infanterie a frappé nos positions près de Gnoutove, Pavlopil, Shyrokyne et Vodiane.

En direction de Donetsk, les combattants mercenaires russes bombardaient Louhanske, Zaitseve et Troitske des mortiers de calibres différents. Avdiivka, Pisky, Opytne, Zaitseve et Louhanske ont également subi les tirs des lance-grenades et des armes d'infanterie. Louhanske est tombé sous le feu des véhicules de combat d'infanterie des forces de l'adversaire.

En direction de Louhansk, les rebelles pilonnaient aux mortiers de 120 mm et aux lance-grenades Novozvanivka.
Les forces ukrainiennes informent qu'au total, l'adversaire a effectué 54 attaques contre nos positions dans le Donbass. Au moins un militaire ukrainien a été blessé.

Pas faux du tout:

La Russie utilise l’escalade chaque fois quand cela l’arrange



L’escalade du conflit à l’est de l’Ukraine a commencé à chaque fois, quand la Russie éprouve une nécessité politique pour faire avancer sa politique. 

Volodymyr Yeltchenko, chef de la Mission de l’Ukraine auprès de l’ONU a fait cette déclaration lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’OSCE.

«La situation dans le Donbass reste instable et imprévisible et l’escalade récente à Avdiyivka en est bien la preuve. L’escalade est possible chaque fois ou la Russie estime que cela est nécessaire ou commode. L’attaque de l’armée hybride russe était accompagnée par les bombardements massifs tout au long de la ligne de démarcation. Cela prouve que la Russie ne souhaite pas tenir ces engagements dans la cadre des Accords de Minsk », a déclaré Yeltchenko.

Le représentant de l’Ukraine a déclaré que l’objectif politique de la Russie visant à affaiblir l’Ukraine reste le même depuis 3 ans. «Au lieu de remplir pleinement ses engagements des Accords de Minsk, la Russie utilise des provocations militaires et politiques », a déclaré Yeltchenko. 

Le Canada prépare un plan à grande échelle pour aider l'Ukraine à affronter l'agression russe



Canada is preparing the large-scale program of assistance to Ukraine in countering Russian aggression.

This was stated by Defence Minister of Canada Harjit Sajjan, an Ukrinform correspondent reports.

"I and Minister Freeland [Foreign Ministry of Canada] are in the process of drafting the large-scale plan and military plan to support Ukraine," Sajjan said.

He noted that the Canadian government "fully supports Ukraine" in countering Russian aggression.

Le Canada prépare le vaste programme d'aide à l'Ukraine pour lutter contre l'agression russe.

C'est ce qu'a déclaré le ministre de la Défense du Canada, Harjit Sajjan, un correspondant de Ukrinform.

"Moi et le ministre Freeland [le ministère des Affaires étrangères du Canada] sommes en train de rédiger le plan à grande échelle et le plan militaire pour soutenir l'Ukraine", a déclaré M. Sajjan.

Il a noté que le gouvernement canadien "soutient pleinement l'Ukraine" dans la lutte contre l'agression russe.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 23 Fév - 12:01

Interview: U.S. Lawmakers Call For Lethal Weapons For Ukraine

KYIV -- Two U.S. lawmakers say the time has come for the United States to supply Ukraine with lethal weapons to better defend itself against Moscow-backed separatists, saying that a "confrontational" Russian President Vladimir Putin shows no sign of easing the pressure on Kyiv.

In an interview in Kyiv on February 22, U.S. Senator Dick Durbin (Democrat-Illinois) told RFE/RL that the conflict in eastern Ukraine, where government forces have been fighting the separatists for nearly three years, has "reached a point now where we have to be honest."

"What [the Russians] continue to do in eastern Ukraine, in Donetsk, gives no indication they're backing off," he said. "We have to give to Ukraine the tools and weapons they need to protect their own people."

Durbin -- who is the second-most-senior Democrat in the Senate and sits on the Senate Judiciary, Appropriations, and Rules Committees -- noted the reluctance of former President Barack Obama's administration to provide Kyiv with lethal aid for fear of escalating the conflict.

The United States has provided nonlethal assistance, including military training. But now, Durbin said, "We have to look at the reality."

"Putin continues to be confrontational," he added.

Among other things, Durbin cited Putin's recent order formally accepting "passports" and identity documents issued by the separatists who control parts of the Donetsk and Luhansk regions in eastern Ukraine.

"That says to me he has no plans of leaving [Ukraine] soon," he said.

Russia denies involvement in the war in eastern Ukraine, despite what Kyiv and Western countries say is overwhelming evidence that Moscow whipped up separatist sentiment in 2014 and has sent substantial numbers of troops and weapons across the border to support separatist forces.

U.S. Representative Mike Quigley (Democrat-Illinois), who spoke to RFE/RL along with Durbin, said that lethal arms were necessary "because it is a new world and there's new technology out there, and [the Ukrainians] are competing against an advanced force."

Durbin and Quigley, each of whom stopped in Ukraine while on separate tours through Eastern Europe and the Baltics to voice support for the regions, said they were not satisfied with President Donald Trump's position on Ukraine.

Quigley described Trump's stance on Ukraine as "somewhat schizophrenic," adding that the president's position "depends who you are listening to and what you are watching."
Senior U.S. officials including Vice President Mike Pence and Nikki Haley, the U.S. ambassador to the United Nations, have both recently delivered strong statements of support for Ukraine and called out Russia for its aggression here.

Trump has spoken admiringly of Putin and said he hopes badly strained relations with Moscow will improve, and suggested during the campaign that he would consider lifting sanctions Obama imposed on Russia over its interference in Ukraine.

Since his inauguration on January 20, he has said little about Ukraine beyond a tweet saying: "Crimea was TAKEN by Russia during the Obama Administration. Was Obama too soft on Russia?"

Durbin said Trump's administration was delivering "two different messages."

"We have the tweets of the president in conflict with statements made by the secretary of defense, the vice president, the secretary of state, the ambassador to the United Nations," he said.

He added, "We have to have consistency of message so the world knows our values and what we're prepared to stand up for."

On February 21, Ukrainian President Petro Poroshenko called for Western states to toughen sanctions against Russia in response to Putin's order recognizing separatist-issued documents, which the U.S. Embassy in Kyiv said was "incompatible" with the goals of the tenuous peace deal known as the Minsk agreements.

Durbin and Quigley said they would appeal to Congress, where they said there was bipartisan support for helping Ukraine, to do so.

Durbin praised Ukraine's fighting forces for their "extraordinary courage on the lines resisting this Russian invasion" and lauded the government in Kyiv, which he said was making progress on crucial reforms.

"There is still much work to be done," he said. "We hope they have equal commitments to stop the Russians in the east and to stop corruption in the rest of their nation."

KYIV - Deux législateurs américains disent que le moment est venu pour les États-Unis de fournir à l'Ukraine des armes meurtrières pour mieux se défendre contre les séparatistes soutenus par Moscou, affirmant qu'un président russe Vladimir Poutine "confrontation" ne montre aucun signe de soulager la pression sur Kiev .

Dans une interview à Kiev le 22 février, le sénateur américain Dick Durbin (démocrate-Illinois) a déclaré à RFE / RL que le conflit dans l'est de l'Ukraine, où les forces gouvernementales combattent les séparatistes depuis près de trois ans, Doivent être honnêtes.

"Ce que [les Russes] continuent à faire dans l'est de l'Ukraine, à Donetsk, ne donne aucune indication qu'ils sont en retrait", at-il dit. "Nous devons donner à l'Ukraine les outils et les armes dont ils ont besoin pour protéger leur propre peuple".

Durbin - qui est le deuxième démocrate le plus âgé au Sénat et siège aux comités judiciaire, des crédits et des règles du Sénat - a noté la réticence de l'administration de l'ancien président Barack Obama à fournir à Kyiv une aide mortelle par crainte d'une escalade du conflit .

Les États-Unis ont fourni une assistance non létale, y compris une formation militaire. Mais maintenant, Durbin a dit, "Nous devons regarder la réalité."

"Poutine continue d'être confronté", at-il ajouté.

Entre autres choses, Durbin a cité l'ordre récent de Poutine d'accepter formellement les «passeports» et les documents d'identité émis par les séparatistes qui contrôlent des parties des régions de Donetsk et Luhansk dans l'est de l'Ukraine.

"Cela me dit qu'il n'a pas l'intention de quitter [l'Ukraine] bientôt", at-il dit.

La Russie refuse d'être impliquée dans la guerre dans l'est de l'Ukraine, malgré ce que déclarent Kyiv et les pays occidentaux comme une preuve écrasante que Moscou a suscité le sentiment séparatiste en 2014 et a envoyé un nombre important de troupes et d'armes à travers la frontière pour soutenir les forces séparatistes.

Le représentant américain Mike Quigley (démocrate-Illinois), qui a parlé à RFE / RL avec Durbin, a déclaré que les armes mortelles étaient nécessaires "parce que c'est un nouveau monde et il ya de nouvelles technologies là-bas, et [les Ukrainiens] Obliger."

Durbin et Quigley, qui se sont arrêtés en Ukraine lors de visites séparées à travers l'Europe de l'Est et les pays baltes pour exprimer leur soutien aux régions, ont déclaré ne pas être satisfaits de la position du président Donald Trump sur l'Ukraine.

Quigley a décrit la position de Trump sur l'Ukraine comme "un peu schizophrène", ajoutant que la position du président "dépend de qui vous écoutez et ce que vous regardez."

Des hauts fonctionnaires des États-Unis, dont le vice-président Mike Pence et Nikki Haley, l'ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies, ont récemment prononcé de solides déclarations de soutien à l'Ukraine et ont appelé la Russie pour son agression ici.

M. Trump a parlé avec admiration de Poutine et a dit qu'il espère que les relations tendues avec Moscou s'amélioreront, et a suggéré pendant la campagne qu'il envisagerait de lever les sanctions imposées à la Russie par son ingérence en Ukraine.

Depuis son inauguration le 20 janvier, il a peu dit sur l'Ukraine au-delà d'un tweet disant: "La Crimée a été prise par la Russie pendant l'administration Obama.

Durbin a déclaré l'administration Trump a été livrer "deux messages différents."

"Nous avons les tweets du président en conflit avec les déclarations faites par le secrétaire de la défense, le vice-président, le secrétaire d'Etat, l'ambassadeur aux Nations Unies", at-il dit.

Il a ajouté: "Nous devons avoir la cohérence du message de sorte que le monde connaît nos valeurs et ce que nous sommes prêts à défendre."

Le 21 février, le président ukrainien Petro Poroshenko a appelé les Etats occidentaux à durcir les sanctions contre la Russie en réponse à l'ordre de Poutine reconnaissant les documents séparatistes, que l'ambassade des Etats-Unis à Kyiv a déclarés "incompatibles" avec les objectifs du ténu Minsk.

Durbin et Quigley ont dit qu'ils allaient faire appel au Congrès, où ils ont dit qu'il y avait un soutien bipartisan pour aider l'Ukraine, à le faire.

Durbin a loué les forces combattantes de l'Ukraine pour leur "courage extraordinaire sur les lignes résistant à cette invasion russe" et a loué le gouvernement à Kiev, qui, dit-il, faisait des progrès sur les réformes cruciales.

"Il reste encore beaucoup de travail à faire", at-il déclaré. "Nous espérons qu'ils ont des engagements égaux pour arrêter les Russes dans l'Est et pour arrêter la corruption dans le reste de leur nation".

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 23 Fév - 12:12

La Russie accroît la présence militaire près de la frontière ukrainienne, la menace d'invasion de l'Ukraine persiste

The threat of a full-scale military invasion of Russia in Ukraine remains at the moment, the President of Ukraine Petro Poroshenko has said.

"The threat of a full-scale aggression on the part of Russia has not disappeared. And this threat is not only trickling through our uncontrolled areas in Donbas, it is hanging along the border line with Russia and even more," the president said, speaking at the operational meeting of the Armed Forces of Ukraine in Kyiv on Wednesday.

La menace d'une invasion militaire à grande échelle de la Russie en Ukraine reste pour le moment, a déclaré le président de l'Ukraine Petro Poroshenko.

"La menace d'une agression totale de la part de la Russie n'a pas disparu, et cette menace ne coule pas seulement dans nos zones incontrôlées de Donbas, elle est suspendue le long de la frontière avec la Russie et plus encore", a déclaré le président, Lors de la réunion opérationnelle des forces armées de l'Ukraine à Kiev mercredi.

Le conflit du Donbass est la principale source d'instabilité en Europe



The conflict in eastern Ukraine remains the main source of instability and tension in Europe, the OSCE Secretary General Lamberto Zannier said.

OSCE Secretary General Lamberto Zannier said the crisis in and around Ukraine characterized a return of geopolitics to the organization’s agenda. He cited the OSCE’s swift and flexible response to the unfolding Ukraine crisis as the most visible example of its ability to address a crisis both at the political level and on the ground, Zannier said in the framework of an open debate at the ministerial level on the theme "Maintenance of International Peace and Security: Conflicts in Europe."

The secretary general also noted that the recent escalation of violence in Donbas reminds everyone that in spite of all efforts to resolve the conflict in the east of Ukraine, it is still far from being a peaceful resolution. He said the key step is the withdrawal of heavy weapons and the OSCE is ready to contribute to this.

Zannier also noted the work of the OSCE special monitoring mission (SMM) in Donbas. "Although unarmed and civilian in nature, the Mission was performing such quasi-peacekeeping functions as monitoring and verifying the ceasefire and withdrawal of heavy weapons, thereby breaking new ground in the area of peace operations," he said.

As reported, Ukraine's monthly UN Security Council presidency began on February 1. The settlement of conflicts in Europe was considered amid Ukraine's presidency on February 21.

Le conflit dans l'est de l'Ukraine reste la principale source d'instabilité et de tension en Europe, a déclaré le secrétaire général de l'OSCE, Lamberto Zannier.

Le secrétaire général de l'OSCE, Lamberto Zannier, a déclaré que la crise dans et autour de l'Ukraine caractérisait le retour de la géopolitique à l'agenda de l'organisation. Il a cité la réponse rapide et souple de l'OSCE à la crise en cours en Ukraine comme l'exemple le plus visible de sa capacité à faire face à une crise tant au niveau politique que sur le terrain, a déclaré Zannier dans le cadre d'un débat public au niveau ministériel sur la Thème "Maintien de la paix et de la sécurité internationales: les conflits en Europe".

Le secrétaire général a également noté que la récente escalade de la violence à Donbas rappelle à tous que malgré tous les efforts déployés pour résoudre le conflit dans l'est de l'Ukraine, il est loin d'être une solution pacifique. Il a dit que l'étape clé est le retrait des armes lourdes et que l'OSCE est prête à y contribuer.

M. Zannier a également pris note des travaux de la mission spéciale de suivi de l'OSCE à Donbas. "Bien que n'étant pas armés et de nature civile, la Mission exerçait des fonctions de quasi-maintien de la paix comme la surveillance et la vérification du cessez-le-feu et le retrait des armes lourdes, ouvrant ainsi une nouvelle voie dans le domaine des opérations de paix".

Comme indiqué, la présidence mensuelle du Conseil de sécurité de l'ONU a commencé le 1er février. Le règlement des conflits en Europe a été considéré dans la présidence de l'Ukraine le 21 février.

Ukraine fulfills all obligations on disengagement of heavy weapons – Marchuk

(L'Ukraine s'acquitte de toutes les obligations relatives au désengagement des armes lourdes - Marchuk)

Là, j'ai comme un doute, ils viennent de les ressortir récemment.



Ukraine is fulfilling all its international obligations on the disengagement of heavy weapons, but faces provocations, Ukraine's representative in a security subgroup of the Trilateral Contact Group Yevhen Marchuk has said.

"Ukraine and the OSCE initiated the disengagement of heavy weapons and establishment of a cease-fire regime three times each in February. In general, most heavy weapons were disengaged, but after Avdiyivka everything was demolished. The negotiation process was driven almost to the top," he said on 112.Ukraine TV channel on Wednesday evening.

Marchuk noted that Russia theoretically supports the idea of disengagement.

"The Ukrainian side provided information on the location of heavy weapons to the OSCE on February 8, and we had completed all the procedures until February 20 [...] On February 20 the enemy shelled us 62 times, 85 shells were recorded on February 21 [...] From January 1 until February 22 illegal armed formations broke the cease-fire regime 3,129 times having fired the Anti-Terrorist Operation (ATO) positions with 37,840 mines and missiles [...] On the one hand, Russia recognizes ORDLO (authorities of some areas of Donetsk and Luhansk regions) documents, on the other hand it provokes Ukraine to withdraw from the negotiation process," he said.

L'Ukraine s'acquitte de toutes ses obligations internationales en ce qui concerne le désengagement des armes lourdes, mais fait face à des provocations, a déclaré le représentant ukrainien dans un sous-groupe de sécurité du Groupe de contact trilatéral Yevhen Marchuk.

"L'Ukraine et l'OSCE ont lancé le désengagement des armes lourdes et la mise en place d'un régime de cessez-le-feu trois fois en février." En général, la plupart des armes lourdes ont été désengagées, mais après Avdiyivka tout a été démoli. », A-t-il déclaré le 112.Ukraine chaîne de télévision mercredi soir.

M. Marchuk a noté que la Russie appuie théoriquement l'idée du désengagement.

"La partie ukrainienne a fourni des informations sur l'emplacement des armes lourdes à l'OSCE le 8 février, et nous avions terminé toutes les procédures jusqu'au 20 février [...] Le 20 février, l'ennemi nous a bombardés 62 fois, 85 obus ont été enregistrés en février 21 [...] Du 1er janvier au 22 février, les formations armées illégales ont rompu le régime de cessez-le-feu 3 129 fois après avoir tiré les positions de l'Opération antiterroriste (ATO) avec 37 840 mines et missiles [...] D'une part, la Russie Reconnaît ORDLO (autorités de certaines régions de Donetsk et Luhansk régions) documents, d'autre part, il provoque l'Ukraine à se retirer du processus de négociation ", at-il dit.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum