L'invasion Russe en Ukraine

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Jeu 17 Mar - 20:28

Qu'en des termes diplomatiques tout cela est dit ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
En clair, s'il y a du bordel au Donbass, c'est du à l'incapacité de Kiev à régler le problème  affraid Ben voyons Suspect
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  benoit77 le Jeu 17 Mar - 22:57

  "  Entretien avec Mathieu Boulègue, associé au cabinet de conseil en management des risques AESMA et analyste spécialisé sur l'espace post-soviétique.
    ARTE Info : Quelle est la situation de l’Ukraine, un an après la signature de Minsk II ?
    Mathieu Boulègue : L’Ukraine est un pays meurtri, qui cherche à soigner deux ans de plaies infligées par la guerre. Mais la signature des accords de Minsk II n’ont pas changé grand-chose à la violence quotidienne sur le terrain. Alors que les accords prévoient l’arrêt des combats, des tirs d’artillerie lourde et de mortiers ont lieu quasiment tous les jours. La Russie, qui ne reconnait pas officiellement avoir des troupes sur le territoire séparatiste du Donbass, ne s’est toujours pas retirée militairement de la zone de front. Moscou ne lâchera pas le contrôle de la frontière tant que le statut du Donbass ne sera pas fixé."
"Moscou ne lâchera pas le contrôle de la frontière tant que le statut du Donbass ne sera pas fixé."

 
Et oui sauf que Minsk II prévoit l'inverse . ce serait pas mal de le dire.

" Au niveau économique, Kiev est étranglée. Ses rentrées d’argent diminuent drastiquement, rendant l’Ukraine toujours plus dépendante des aides internationales, européennes et du FMI. Chacun maintient en vie la ligne de crédit ukrainienne pour que le pays ne passe pas en défaut de paiement. Il faut dire que le pays totalise un déficit budgétaire de deux milliards de dollars, tandis que le PIB est tombé de plus de dix pour cent en 2015."

Oui et alors?   combien de pays pas en guerre sont aussi dans cette situation ?? La grece ?? et ...

   " Quant à la population, elle attend toujours impatiemment des réformes. Il y a beaucoup de ressentiment envers l’équipe politique en place. On se demande pourquoi on a fait la révolution, et pourquoi les blocages empêchent une normalisation de la situation. A présent, la corruption et la situation économique sont pires que sous les régimes précédents ; le pays est en guerre, la population s’est paupérisée et les logiques de survie ont remplacé l’économie officielle. "

Et oui c'est pas l'euphorie mais de là a dire que c'est pire qu'avant et sous entendre que c'est l'équipe politique en place qui en est la cause , c'est limite russia today qui parle !

"...elle (la russie)doit en plus payer pour le redéveloppement de la Crimée,... "
 
Est-ce nécessaire de rappeler que la Crimée était pourvue d'un certain niveau de développement sous administration ukrainienne et qu'aujourd'hui, c'est la chienlit russe qui domine. A qui la faute ??

" La Russie a fait ses calculs : la facture pour maintenir la zone séparatiste ukrainienne se monte à environ un milliard."

Un milliard de quoi?? de cacahuètes ?? euros dollars roubles, roupies ?? Par jour par mois par an  ??? P'tain quelle précision ! lamentable

"Qu’est ce qui bloque encore les accords ?
    La Russie souhaite une décentralisation forcée de l’Ukraine, avec un statut spécial pour le Donbass. Cependant, la volonté de Moscou est bloquée par les conflits au sein de l’arène parlementaire sur le statut spécial du Donbass........ Ce sont ces crispations qui conduisent aujourd’hui au gel des réformes prévues par Minsk II."


De l'analyse niveau Paul Moreira !! MinskII prévoit la fin des combats, l’accès total de la zone par l'osce, le contrôle de la frontière par l’Ukraine, la libération de tous les prisonniers et seulement après les élections local dans un statut spécial. Et ceux qui bloquent c'est les russes par Kiev .
Un "analyste spécialisé sur l'espace post-soviétique" qui utilise le conditionnel " Moscou pourrait brader le Donbass" ! Quel niveau d'analyse ! bah je suis content de découvrir que je peux moi aussi devenir consultant en défonçage de portes ouvertes !
Alors pourquoi " Moscou pourrait brader le Donbass" ? ben je trouve rien que l'on ne sache pas déjà lu ici et ailleurs depuis des mois voire des années.
Bref, après deux paragraphes pas trop mal , j'ai ensuite l'impression de lire un mec dont la connaissance de la situation se limite à paraphraser russia today.
avatar
benoit77

Messages : 1688
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 18 Mar - 9:04

Je partage l'avis de Benoît.
C'aurait été tout aussi bien dans le topic "propagande".
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 18 Mar - 9:50

Le rapport du jour de l'OSCE.

All Ukrainians illicitly retained in Russia must be liberated

meeting between Petro Poroshenko, Jean-Claude Juncker and Donald Tusk



President Petro Poroshenko, President of the European Council Donald Tusk and President of the European Commission Jean-Claude Juncker underlined the necessity of liberation of Ukrainian pilot Nadiya Savchenko and other Ukrainians illicitly retained in Russian prisons, as well as all prisoners of war held in custody by militants in Donbas.

The Head of State expressed gratitude to the EU leaders for their clear position as regards Nadiya Savchenko and other Ukrainians. The President also conveyed a Savchenko Sanction List to the EU representatives.

“I conveyed the so-called Savchenko List to the EU leaders. Hopefully it will be considered,” Petro Poroshenko informed journalists after the meeting. At the same time, the President suggested it to be an open-ended list – not to be limited to the case of Savchenko but to enlist every responsible in Russia for every Ukrainian who was illegally detained, particularly Oleg Sentsov, Oleksandr Kolchenko, Hennadiy Afanasyev and others.

In the course of the meeting, the parties drew special attention to the situation in Donbas and Crimea. The Head of State emphasized that Ukraine fulfills the Minsk agreements and is open for cooperation with the OSCE mission. “Unfortunately, we do not see the same from Russia,” the President said.

President of the European Council Donald Tusk also supported immediate liberation of Nadiya Savchenko. “We firmly stand for immediate liberation of Nadiya Savchenko, Oleg Sentsov and other Ukrainian citizens illegally retained in Russia,” he said.

Donald Tusk reminded that today is the second anniversary of illegal annexation of Crimea. “I express our strong position of non-recognition of legality of these actions and reaffirm that we are ready to insist on full implementation of the Minsk agreements. Our sanctions against Russia will be effective until full implementation of the Minsk agreements,” he noted.

EU sanctions against Russia will be preserved until full implementation of the Minsk agreements by Moscow

meeting between Petro Poroshenko, Angela Merkel and Francois Hollande



Petro Poroshenko had a meeting with Federal Chancellor of Germany Angela Merkel and President of France Francois Hollande in the course of the working visit to Brussels. The parties discussed fulfillment of the Minsk agreements and political situation in Ukraine.

The leaders of Germany and France confirmed that the EU sanctions against Russia will be preserved until full implementation of the Minsk agreements by Moscow.

The parties expressed concern over deteriorated security situation in Donbas. They underlined the importance of ceasefire, withdrawal of Russian military equipment and provision of full and unhindered access for the OSCE observers to the entire occupied territory and uncontrolled area of the Ukrainian-Russian border.

The parties also pointed out the importance of holding elections in certain areas of Donetsk and Luhansk regions under the Ukrainian legislation and the OSCE principles provided that the security component is ensured.

Petro Poroshenko, Angela Merkel and Francois Hollande called for immediate liberation of Nadiya Savchenko who is illegally retained in Russian prison.

Angela Merkel and Francois Hollande reaffirmed that the EU does not recognize the occupation of Crimea by Russia.

The parties emphasized the importance of liberation of all prisoners of war, which is stipulated by the Minsk agreements.

Angela Merkel and Francois Hollande expressed support for the Ukrainian reforms.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 18 Mar - 10:54

Online group posts names of Russians killed fighting in eastern Ukraine


'Cargo 200 from Ukraine to Russia' publish list with over 2000 names

More than 2000 Russian soldiers have been killed fighting Ukrainian troops in the Donbas since the start of the conflict, according to online reports.
Read also OSCE spots numerous'Cargo-200' vehicles at Russian-Ukrainian border
Volunteers from online group 'Cargo 200 from Ukraine to Russia' [url=https://word-view.officeapps.live.com/wv/mWord.aspx?FBsrc=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fattachments%2Ffile_preview.php%3Fid%3D545138228987251%26time%3D1457177808%26metadata&title=%D0%B3%D1%80%D1%83%D0%B7-200 %D0%BD%D0%B0 %D0%BD%D0%B0 1 %D0%BC%D0%B0%D1%80%D1%82%D0%B0]have published a list[/url] of Russians who they say have either been killed or have gone missing in eastern Ukraine. 'Cargo-200' is as a Russian military code to refer to soldiers killed in action.
The same group also says the death toll may be higher.

The full list of Russian soldiers killed in eastern Ukraine from tsnua
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 18 Mar - 10:59

OSCE spots numerous'Cargo-200' vehicles at Russian-Ukrainian border

Bullet cases sit on a grave in a military graveyard where pro-Russian rebels are buried, on May 17, 2015 in Donetsk, Ukraine. (Photo by Pierre Crom/Getty Images)


'Cargo-200' used in Russian military as code for soldiers killed in action

Since August 2014 OSCE monitors have spotted 21 Russian vehicles crossing the Russian-Ukrainian border bearing so-called "Cargo-200"
"Cargo-200" is as a Russian military code to refer to soldiers killed in action.
According to Paul Picard, the chief OSCE observer in Russia's Rostov region, the vehicles were seen moving in both directions – to Ukraine and from Ukraine to Russia at the border checkpoints "Gukovo" and "Donetsk."
Picard said he didn't know exactly what was in the trucks as they were closed.
Read also Most Russian soldiers killed in Donbas ‘came from Moscow, Dagestan and Rostov'
Earlier this week the OSCE reported that during an inspection of militant-controlled heavy weapons storage sites in Ukraine's region of Donetsk, the monitors discovered that a soldier from the Russian Armed Forces was guarding the facility.
"An armed man guarding the facility at one of the sites claimed that he and those present at the site were part of the 16th airborne brigade from Orenburg, Russian Federation. They did not wear identifying insignia," read the OSCE's daily report.
The Russian Ministry of Defense refuted the information, saying that the 16th airborne brigade from Orenburg 'has never existed.
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 18 Mar - 11:03

Dommage pour eux, ils n'ont pas le choix . . . mais on ne pleurera pas.

Ballade à Shirokine:

«Отдохнул несколько дней на море». Ярош опубликовал снимки из Широкино









La dure réalité:

En Ukraine, ni guerre ni paix pour les habitants de l'ancienne ligne de front

Zoom  
Au poste-frontière de Zaitseve, délimitant territoires contrôlés par les soldats ukrainiens et par les forces prorusses, le 17 juillet 2015. Photo Maksim Levin. Reuters

Un an après les accords Minsk 2, les habitants de Jovanka, un village coincé entre soldats ukrainiens et forces prorusses, ne comprennent pas pourquoi les tirs continuent ni pourquoi ils ne peuvent circuler librement entre les deux zones de l'est ukrainien.

«Ils nous disent d’attendre. Combien de temps encore ? Ils disent que c’est la paix. Mais nous vivons dans nos caves, bombardés toutes les nuits. Nos maisons sont détruites, sans eau, sans électricité, nous avons à peine de quoi manger… On se moque de nous !» Maria Petrovna est en colère contre ces «ils» qui désignent indifféremment officiels ukrainiens, observateurs et diplomates occidentaux. Autour d’elle, quelques dizaines d’habitants du village de Jovanka, un village coincé sur ce qui fut la ligne de front entre séparatistes prorusses et armée fidèle à Kiev, s’indignent à l’unisson. «Allez voir là-bas ! Les maisons n’ont plus de toits.» Dans le territoire ukrainien disputé du Donbass, le conflit a fait plus de 9 000 morts depuis le printemps 2014, selon l’ONU. Et depuis «l’accord de Minsk 2» du 12 février 2015, la ligne de front est devenue une frontière de facto.

«Les affrontements se sont globalement apaisés depuis un an. Mais les séparatistes continuent à bombarder quelques secteurs, en permanence. Jovanka, et la petite ville de Zaitseve attenante, sont parmi ces points chauds», explique Bohdan X. Kalachnikov au poing, ce soldat ukrainien est membre de la Cimic, un organe de coopération militaro-civile. Il escorte un convoi humanitaire à destination des quelque 300 habitants de Jovanka, majoritairement des retraités, situés à l’extrémité de la «zone de sécurité», entre ligne de front et postes de contrôle ukrainiens.



«D’un point de vue administratif, nous dépendons du canton de Gorlovka, en République Populaire de Donetsk (RPD) [en territoire contrôlé par les prorusses, ndlr]. C’est juste derrière la colline, à dix minutes d’ici… se lamente Anna Grigorivna, 83 ans. L’hôpital, les services sociaux… Tout est là-bas. Mais depuis des mois, les soldats ukrainiens nous empêchent de traverser la ligne de front. Et quand on essaie d’aller à Bakhmout [nouveau nom de la ville d’Artemivsk, en territoire ukrainien, ndlr], ils disent que nous sommes enregistrés à Gorlovka, et ils ne nous laissent pas passer… Alors nous n’avons plus rien !»

«Rage injustifiée»

Ces habitants se sentent négligés, voire opprimés par les autorités ukrainiennes. «L’armée nous bombarde chaque nuit, poursuit Anna Grigorivna. On ne comprend pas pourquoi, il n’y a ici rien à conquérir… C’est de la rage injustifiée.» Les observateurs de l’OSCE relèvent régulièrement de sérieuses violations du cessez-le-feu. Selon Alexander Hugh, chef de la mission de l’OSCE, elles sont perpétrées des deux côtés, «même si le côté non-gouvernemental bloque plus souvent nos inspections que les Ukrainiens».

A lire aussi Au fait, rien n’est réglé en Ukraine

Quelle que soit l’origine des bombardements, Anna Grigorivna est à bout de nerfs. «Je me souviens des Allemands en 1941… Ce n’était pas aussi terrible que ce que nous vivons aujourd’hui.» Ses sanglots sont soudain interrompus par les vociférations d’un voisin à l’adresse des soldats ukrainiens entourant le camion d’aide humanitaire. «Si c’est juste de la nourriture, pourquoi êtes-vous venus armés ? Vous ne trouvez pas qu’il y a assez d’armes ici ?» Les soldats restent impassibles, visiblement habitués aux altercations avec les populations locales en majorité russophones. Dès que débute le déchargement des cartons d’aide, la tension retombe.

«Nos relations sont généralement cordiales avec les habitants, tempère Ihor, un soldat stationné dans le village depuis un an. Quand ils réalisent que nous ne sommes ni des fascistes, ni des voleurs, l’atmosphère se détend. Mais ce sont des gens très vulnérables, et ils ont besoin de désigner un coupable de leurs malheurs. Que ce soit nous, l’armée ukrainienne en général, ou le gouvernement à Kiev…»

Ihor et sa compagnie travaillent à la construction d’une douche de fortune, encastrée dans quelques planches de bois. «Je suis d’ailleurs d’accord avec eux. On peut faire toutes sortes de reproches au gouvernement… Nous sommes ici sans confort ni sécurité. Nous aussi nous dormons dans la cave les soirs de bombardements.» Ihor répète une opinion très répandue parmi les forces armées ukrainiennes : «Maintenant que la Russie est occupée en Syrie, on pourrait reprendre nos territoires facilement et en finir. Mais l’ordre ne viendra jamais, car on nous dit que nous sommes bridés par l’accord de Minsk…»

«Gorlovka est leur passé»

«Minsk n’a rien réglé ici. Ce sont des accords de cauchemar», lance Tetiana Volodymyrovna. Experte en finance, elle s’est improvisée coordinatrice volontaire de l’association locale Côte à côte, qui s’est donné pour objectif de faciliter la distribution de sauf-conduits pour les habitants de Jovanka, et d’organiser une liaison par bus, deux fois par semaine, vers Bakhmout. «Les gens pourront aller voir un médecin, retirer leurs pensions des banques, faire des courses, côté ukrainien. Il faut leur offrir un peu de "civilisation ukrainienne" et leur faire comprendre que leur futur est avec nous. Gorlovka est leur passé.»

Dans ses efforts pour promouvoir la cause ukrainienne, Tetiana Volodymyrovna ne se sent pas aidée par les autorités de Kiev. Bien que son convoi soit escorté par des militaires de la Cimic, il lui faut attendre de longues minutes aux barrages routiers pour subir les contrôles de diverses unités de l’armée ukrainienne, visiblement peu coordonnées.

Le voyage se fait à travers le poste de contrôle majeur de Zaitseve, à mi-chemin entre Gorlovka et Bakhmout, fermé depuis le début février. Opéré par les gardes-frontière ukrainiens, c’était là l’un des rares points de passage entre les territoires séparatistes et ukrainiens. Jusqu’à 6 000 véhicules y transitaient chaque jour. La RPD accuse les Ukrainiens d’avoir fermé le poste afin de préparer des offensives de grande envergure. Les Ukrainiens affirment avoir réagi en conséquence d’une intensification des attaques depuis la RPD, qui menaçait la sécurité des voyageurs. La situation de ce point de passage montre que le Donbass est loin de retrouver le cours d’une vie normale.

«Un jeu entre les soldats des deux côtés»

«Que ce soit le retrait de l’artillerie lourde, les échanges de prisonniers ou encore le retrait des troupes étrangères, aucune des décisions de base entérinées à Minsk n’a été totalement respectée», analyse Halyna Coynash, experte du Groupe des droits de l’homme de Kharkiv. Le volet politique de l’accord est lui aussi bloqué de tous côtés.

Les querelles politiciennes à Kiev empêchent l’adoption d’une loi d’amnistie pour les combattants de la RPD, ou encore l’élaboration d’un projet de décentralisation de l’Etat, nécessaires à l’élaboration d’un statut spécial pour les territoires séparatistes au sein d’une Ukraine unie. Les gouvernements autoproclamés, à Donetsk et Lougansk, refusent, eux, l’organisation d’élections locales en conformité avec la législation ukrainienne, prévues par Minsk.

«C’est un grand jeu, pour eux», avec un air de lucidité Maria Petrovna, au milieu de la foule, à Jovanka. «Un jeu entre les soldats des deux côtés. Entre Kiev et Donetsk. Entre Washington, Moscou, Berlin… Ils jouent, ça les amuse. Et nous, nous sommes au milieu, à essayer de survivre.»
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 18 Mar - 13:10

«Vovan» et «Lexus», farceurs présidentiels russes

Zoom
Les blagueurs russes («pranksters») Vladimir «Vovan» Kuznetsov, 30 ans, et Alexei «Lexus» Stolyarov, 28 ans, à Moscou, le 14 mars. Photo Yuri Kadobnov. AFP

Vladimir Kouznetsov et Alexei Stolyarov piègent des chefs d'Etat. Ils se sont aussi fait passer pour Poutine auprès d'Elton John. Ils veulent faire rire, mais jamais aux dépens du pouvoir russe.

Si la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko, en grève de la faim et de la soif depuis le 3 mars, a recommencé au moins à boire, c’est grâce à deux farceurs russes. Vladimir Kouznetsov, alias Vovan, et Alexei Stolyarov, alias Lexus, ont réussi à berner l’un des avocats de la militaire, qui attend actuellement son jugement, accusée d’avoir aiguillé des tirs de mortier ayant causé la mort de deux journalistes russes dans le Donbass à l’été 2014. Au lendemain du dernier mot de l’accusée devant le tribunal de Donetsk, une petite ville du sud de la Russie, limitrophe de l’Ukraine (à ne pas confondre avec la «capitale» du Donbass), son avocat, Mark Feïguine, recevait, à la suite d’une conversation téléphonique avec un «employé de l’administration du président ukrainien» (en fait Lexus), un courrier, prétendument adressé par Petro Porochenko à Savtchenko, l’appelant à recommencer à se nourrir et lui proposant un poste ministériel après sa libération.

«Notre objectif est avant tout journalistique», assurent les deux «prankers» (terme utilisé en russe, déformation de l’anglais prankster, farceur), rencontrés dans un café moscovite. «Nous voulions que Savtchenko arrête de mettre sa vie en danger et que le président ukrainien finisse par vraiment s’intéresser à son cas, au-delà des simples déclarations.» Ils jubilent. L’avocat Feïguine fulmine. Il a d’abord publié la lettre, un simple texte tapé à l’ordinateur, sans signature ni cachet, avant de signaler le faux. Depuis, il crie au complot des services secrets russes et se répand en insultes au sujet des farceurs sur son compte Twitter.

Kouznetsov, 30 ans, allure smart et regard rieur, est originaire de Krasnodar, ville du sud de la Russie proche de la mer Noire ; Stolyarov, un gars patibulaire de 28 ans, vit toujours à Ekaterinbourg. Ils ont commencé à collaborer en 2014, quand ils ont piégé Mikhail Saakachvili, l’ancien président géorgien et actuel gouverneur d’Odessa, en se faisant passer pour le ministre de l’Intérieur ukrainien, Arsen Avakov, à la recherche de contacts au sein du département d’Etat américain pour lever des fonds afin de lutter contre la Russie.

«Elton John nous en doit une»

Leur meilleur coup à ce jour ? S’être fait passer pour Vladimir Poutine et son porte-parole, Dmitri Peskov, en appelant le chanteur britannique Elton John pour aborder les problèmes de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) en Russie. Résultat : Poutine a vraiment contacté la star pop, en s’excusant pour les farceurs et proposant une vraie rencontre. «Elton John nous en doit une. Grâce à nous, il a vraiment parlé avec Poutine», s’amuse Vovan.

Stolyarov se targue aussi d’avoir tiré les vers du nez de l’oligarque ukrainien Igor Kolomoïski, en se déguisant pendant trois mois en Pavel Goubarev, le chef de la république autoproclamée de Donetsk de l’époque. «Tous les soirs, durant des semaines, nous avons parlé sur Skype. Il buvait une bouteille de whisky et commençait à me raconter des secrets d’Etat», assure Lexus, qui ressemble effectivement un peu à Goubarev, tandis que Vovan exhibe sur son iPhone une capture d’écran de ces fameuses conversations.

Les «prankers» jouissent d’une grande notoriété, mais on ne les soupçonne pas moins d’être de mèche avec les services secrets russes. Sinon, comment expliquer qu’ils arrivent à joindre au téléphone des présidents et des Premiers ministres ? «Nous avons nos méthodes de recrutement de complices, se défendent-ils. Nous savons solliciter qui il faut à chaque étape de la chaîne de communication, mais nous ne collaborons avec personne. Les services secrets ne travaillent pas comme ça.»

Discussion avec Erdogan

Explications aussi évasives que peu convaincantes. D’autant plus que leurs sujets de prédilection sont souvent liés aux tensions diplomatiques du moment. Comme ce coup de fil au président turc, Recep Erdogan, en pleine crise entre Moscou et Ankara, après la descente par l’armée turque d’un bombardier russe, en novembre. En se faisant passer pour le président ukrainien, Petro Porochenko, et son Premier ministre, Arseni Iatseniouk, Vovan et Lexus ont discuté avec Erdogan de la détérioration de ses relations avec Poutine et de son refus de présenter des excuses.

S’ils n’hésitent pas à piéger des chefs d’Etat étrangers, pas question de mettre en porte-à-faux les dirigeants russes. «Nous ne voulons pas nuire à notre pays, nous ne voulons pas que des gens mal intentionnés puissent spéculer sur nos enregistrements à des fins politiques. Nous ne nous moquerons pas de Poutine», explique très sérieusement Lexus, le plus patriote des deux, sans la moindre ironie. Vovan, de tempérament clairement plus goguenard, et se prenant visiblement un peu moins au sérieux, ajoute que «l’idée de départ est quand même de s’amuser».
Veronika Dorman correspondante à Moscou
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 18 Mar - 14:45

Pour aider Nadiya, une pétition:

Free Nadia Savchenko or Be Disconnected From SWIFT Banking System!

avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Ven 25 Mar - 1:29

Soit les russes dissimulent leurs chars dans des trous d'eau soit ils ont oublié le dégel LaughingLaughing


avatar
Caduce62

Messages : 3518
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 25 Mar - 1:49

Caduce62 a écrit:Soit les russes dissimulent leurs chars dans des trous d'eau soit ils ont oublié le dégel LaughingLaughing



Non, non... A l'origine, c'étaient des chars amphibies mais avec les sanctions occidentales, ils ont du changer de fournisseurs récemment et ils ont acheté les produits d'étanchéité chez les chinois Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4146
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 25 Mar - 8:48

Je pense plutôt qu'il est de la même veine que le pont de Kerch dont j'ai publié la photo hier. Laughing
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 25 Mar - 9:56

FSB Conducts Campaign To Discredit OSCE SMM In ATO Area, – Intelligence

In the territory of Novoazovsk controlled by the militants, an unit of 810th separate brigade of RF Black Sea Fleet’s marines arrived, resulting in militants’ prohibition of the OSCE’s access to the area. 
           
Main Directorate of Intelligence reported this.

“Another facts of interference with OSCE SMM’s work were ascertained. On March 22, Command of 9th separate assault mechanized regiment of the marines (Novoazovsk) of 1 AC of RF Armed Forces banned an access of the observers to the Bezimenne area”, – said the statement.

As the Intelligence explained, restriction of international observers’ access happened due to the arrival of an unit of 810th separate brigade of RF Black Sea Fleet’s marines to the area.

In addition, Intelligence reported that Russian officers of the Center of Informational confrontation (Novocherkassk, Russia) of the RF Armed Forces’ Southern Military District’s Center of territorial troops, who were sent to Donbas, continue to take up measures to discredit the OSCE SMM.

“Among the local population, misinformation about the personal lives of OSCE employees, prepared using the results of the FSS clock surveillance in places of observers’ residence and leisure, is being spread”, – reported the Intelligence.

It should be recalled that according to the ATO Staff, militants refused entry of the OSCE in Yasynuvata.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 25 Mar - 10:57

OSCE: Hostilities continue to endanger civilians in eastern Ukraine

Hostilities in the conflict-affected east of Ukraine continue to damage civilian infrastructure, critical to the survival of the population.

Voir le diaporama en suivant le lien.

A Moscou, Kerry rappelle à Lavrov, avec le sourire, qui est l'aîné  Laughing

En visite à Moscou pour des entretiens centrés sur la guerre en Syrie, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a rappelé jeudi, avec un grand sourire, à son homologue russe Sergueï Lavrov qu'il était l'aîné et qu'il lui devait le respect.

Arrivé mercredi dans la capitale russe, John Kerry a profité des entretiens pour souhaiter un "très très bon anniversaire" à son homologue qui a 66 ans depuis le 21 mars. "J'espère que cela t'apportera encore plus de sagesse", a déclaré le responsable américain.
"Merci, mais si la sagesse se mesure en nombre d'années, je ne pourrai jamais te rattraper", lui a répondu le chef de la diplomatie russe, déclenchant le rire de John Kerry, 72 ans. "Tu devrais respecter ton aîné", lui a rétorqué le responsable américain.
Les entretiens se sont ensuite déroulés à l'abri des caméras. M. Kerry doit rencontrer le président russe Vladimir Poutine dans l'après-midi.

Depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en 2014 et le déclenchement de la guerre dans l'est de l'Ukraine, les relations entre la Russie et les États-Unis se sont considérablement détériorées, les experts évoquant désormais une nouvelle Guerre froide.

Mais si Barack Obama et Vladimir Poutine se rencontrent rarement, leurs chefs de la diplomatie ont l'habitude des négociations marathon, du dossier nucléaire iranien au conflit en Syrie, s'apprécient et se parlent quasiment chaque semaine.

Ils avaient ainsi en janvier 2014 à Paris inauguré une sorte de "diplomatie de la pomme de terre" quand John Kerry avait offert des pommes de terre d'Idaho à Sergueï Lavrov. En mai 2015, à Sotchi, le Russe lui avait rendu la pareille en lui offrant deux paniers, l'un contenant des tomates, l'autre des pommes de terre de Krasnodar, et un tee-shirt commémoratif de la victoire soviétique sur l'Allemagne nazie en 1945.


Et la version officielle de la rencontre sur le site du département d'Etat:

Remarks With Russian Foreign Minister Sergey Lavrov

Remarks

John Kerry
Secretary of State


The Kremlin

Moscow, Russia

March 24, 2016

C'est assez long, donc suivre le lien pour la totalité. Wink
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 29 Mar - 9:41

Bon, un "warning" de plus, même si je n'y crois pas trop:

Intelligence: Russian Troops Prepare Large-scale Provocation In Donbas

In the period from March 29 to April 4, Russian forces in the temporarily occupied Donbas plan to conduct large-scale provocations. 
           
This is stated in the notice of the Main Directorate of Intelligence Of Ukraine’s Defense Ministry.

“It is ascertained that in the period from March 29 to April 4, Command of the First (Donetsk) and Second (Luhansk) Army Corps of the RF Armed Forces, plans to conduct large-scale shelling of the advanced positions of the ATO forces under the guise of training exercises with live fire to provoke fire in response”, – said the statement.

The department noted that the purpose of provocation is further accusations of Ukrainian side of Minsk agreements’ violation. Thus, the enemy will get the grounds for the start of offensive military operation.

At the same time, Intelligence reports that on March 28, Russian officers plan to launch an information campaign to discredit the deputy chairman of the OSCE Alexander Hug.

It should be recalled that in Kherson region, security level would be increased after the breach of Ukraine’s airspace by Russia.

L'augmentation des provocations est confirmée par l'OSCE en regard de son dernier rapport.

Du coup, on se prépare:

Ukraine launches strategic military drills to train in repelling large-scale aggression


Ukrainian soldiers train in Lviv region, March 15, 2016. (UNIAN Photo)

Soldiers will practice territorial defence, movement of troops and maneuvers 
       

The Armed Forces of Ukraine March 28 started the strategic command and staff exercises 'Spring Thunder - 2016', the press service of the General Staff of Armed Forces of Ukraine has reported.

It is noted that during military maneuvers, the Ukrainian servicemen will work out an adequate response to the threats in all possible directions in order to repel a possible large-scale aggression. Issues of territorial defence, movement of troops and maneuvers will also be practiced.

"An important feature of the exercises is to operate within the framework of the new organizational structures, adapted to the standards of NATO member states, to which the Armed Forces of Ukraine are transferring in the course of reforming," the report reads.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 30 Mar - 9:01

Un obusier automoteur repéré à proximité de la ligne du front



Les observateurs de la communauté Informnapalm ont découvert des unités de l’artillerie (les obusiers) des forces terroristes, cachés dans un garage près de la colonie pénitentiaire № 120 dans la ville de Molodizhne, région de Donetsk.

Le 18 mars, l’expert militaire Dmitriy Tymchouk a rapporté une «accumulation des forces des terroristes au sud de Donetsk, derrière la rocade de l’autoroute le long de la section Luhansk-Olenivka-Dokuchaivsk. Les camions remplis de mercenaires, environs une compagnie de fusiliers motorisés, ont été vus se déplaçant de la région de Styla vers Dokuchaivsk. En outre, au sud de Olenivka, des véhicules blindés [2-3 MT-LB et deux chars) ont été déplacés par les mercenaires durant la nuit. Un MT-LB et deux BMP-1 ont été transférés dans la zone de Olenivka même ».

Plus tard dans la soirée du 21 mars, un rapport a paru sur le site de LiveUAmap parlant des faits de tirs d’artillerie effectués par des mercenaires russes dans la zone de Dokuchaivsk, qui est à 5 km de la ville de Molodizhne, où nous avons repéré l’obusier automoteur de 122 mm, Gvozdika.

 

La photo avec cet obusier automoteur a été téléchargé sur le profil de réseau social VK d’un mercenaire, mais a aussitôt été supprimé [contacts profilphotos]. Mais nous l’avons archivé au bon moment.

 

Le garage où se trouve l’artillerie cachée peut être trouvée sur la carte. Notez que c’est un très bon emplacement,situé à distance égale de Dokuchaivsk et de la ville de Aleksandrivka, située près de Mariinka.


Les coordonnées de la géolocalisation qui figurent sur la photo [47.828208N 37.708389E] indiquent avec précision le garage avec son toit arrondi situé non loin de la colonie pénitentiaire № 120 de Volnovakha. L’exactitude des coordonnées est également confirmée par la précipitation avec laquelle le soldat en panique a supprimé la photo.

 A noter également t la neige sur les bottes du mercenaire et sur l’obusier automoteur. Beaucoup de neige est tombée sur le territoire du Donbass ces derniers jours. Par conséquent, ce détail confirme également le fait que la photo a été prise tout récemment.


 

Nous avons la confirmation que les mercenaires russes retournent dans leurs zones de déploiement, après de longues nuits de tirs d’artillerie interdite par les accords de Minsk. Cette situation se reproduit tous les jours, tout le long de la ligne de démarcation, selon les informations transmis par des villageois vivant directement à proximité de cette frontière imaginaire, sauf que Seuls les observateurs de l’OSCE refusent de déclarer d’avoir vu quoi que ce soit.
Article par Vidal Sorokine



A propos de l'OSCE, ce n'est pas ce qu'on lit dans leur dernier rapport.

L'europe s'inquiète:

Council Of Europe Concerned About Increasing Number Of Missing In Donbas And Crimea

Human rights in the occupied territories of Donbas and annexed Crimea are constantly in the sight of Council of Europe Commissioner for Human Rights Nils Muiznieks, who states that according to his data, the number of missing people is increasing. 
           
It is reported by Governmental Courier newspaper.

“The number of such people is growing rapidly compared with other European countries”, – said Muiznieks.

He informed that according to the SSU’s data, which he was provided with during his visit to Kyiv, now the number of missing is 690 people, at the same time, in Donetsk, the number of 411 people was communicated to him.

Human rights activist offers to attract international mechanisms to address the issue. He also promised to present his findings and recommendations in a report to be released in two months.
As the Prosecutor General’s Office of Ukraine previously reported, the militants set up 62 camps where prisoners were tortured and killed in Donbas.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 30 Mar - 9:03

L'ombre de Moscou en Ukraine:


BILD EXCLUSIVE


Putin's shadow government for Donbass exposed



Quelle: BILD


Von: Julian Röpcke
29.03.2016 - 23:25 Uhr
BILD has obtained a document containing the true plans by Russia for the occupied territory of the Donbass.


The records of the "Inter-ministerial Commission for the Provision of Humanitarian Aid for the affected Areas in the Southeast of the Regions of Donetsk and Luhansk" from 23rd October 2015 reveal what observers have long feared: The Russian government is steering all affairs of the "separatist areas"  in the east of Ukraine.

Russian ministries are responsible for Ukrainian politics




In this regard, the concrete plans extend far beyond "humanitarian issues". In six working groups, the subject areas of "Finance and tax law", "Defining wage policies as well as residential and public service matters", "Restoration of industry", "Trade with energy sources", "Establishment of a market for electricity" and "Transportation infrastructure" are being planned down to the last detail. The regions are consequently being treated as parts of Russia's sovereign territory.


Experts to whom BILD showed the document saw practically no difference from commission records concerning the Russian state itself. Deputy leaders of five ministries of the Russian Federation head the relevant cross-departmental working groups; the secret service "FSB" has supervision over each working group.


Even four members of the Russian homeland (!) secret service "FSB" are named. Only the Commission Chairman and the Liaison Officer to the Government of Russia are above them in terms of hierarchy.


Numerous other Russian authorities, such as the Federal Customs Office and the Anti-Monopoly Service attend the regular sessions of the Commission in the Russian Duma.
Foto: government.ru, arrko.ru, pressmia.ru


Explosive: As the sole Ukrainian, a representative of the Ukrainian energy giant "DTEK" owned by the oligarch Rinat Achmetov was present at the meeting in October last year, according to the record.


In contrast, absolutely no member of the so-called separatist governments of Luhansk and Donetsk was present at the session, the puppet politicians were only informed about the results of the meeting. Common practice, as was confirmed to BILD from expert circles.


Concrete tasks of the Russian ministries are for example the "an assessment of the effectiveness of the collection of taxes and dues by the tax authorities of the (Ukrainian) territories and the development of proposals for the improvement of their function and strengthening of the budget discipline".


Another working group deals as an example with the "development of proposals for a further support of the restoration and maintenance of the public transport system in the territories for 2016". This includes the delivery of spare parts for "busses, trams and trains" as well as "proposals for the optimization of the transport logistic".




In conclusion, the five involved Russian ministries address their respective genuine tasks with the remarkable anomaly of controlling the fate of Russian-ruled areas in eastern Ukraine.


 The leading figures of the shadow government

Sergey Nazarov, Deputy Minister for Economic Development of the Russian FederationFoto: pressmia.ru
The commission, which an insider referred to as "shadow government of the Donbass" while talking to BILD, is chaired by the Russian politician Sergey Nazarov. Nazarov began his political career in the Rostov region, which neighbours Ukraine. He was active there in various functions in the coal business before he was summoned to Moscow.
Dmitry Kozak, Deputy Prime Minister of the Russian FederationFoto: government.ru
The Deputy Minister for Economic Development of the Russian Federation reports the results of the meeting directly to Dmitry Kozak, Deputy Prime Minister of Russia and close friend of Vladimir Putin.


Officially, Kozak and Nazarov work together within the framework of the "Commission for the Socio-economic Development of the Republic of Crimea and Sevastopol". This commission met, amongst other dates, on the 15th October 2015, only a few days before the secret session of the Donbass Commission.
Leonid Gornin, Deputy Minister of Finance of the Russian FederationFoto: arrko.ru
The Deputy Commission Head of the Donbass Commission is Leonid Gornin, also Deputy Minister of Finance of the Russian Federation. Gornin has continually championed the fiscal consolidation of Russia in recent years, but spoke out, amongst other things, against a financial reallocation in favour of the annexed Crimean Peninsula. With him, it appears, as cost-effective as possible a governance of the occupied Donbass is to be realised.


Ensuring the authenticity of the Russian paper



To not endanger the source of the secret paper, BILD will not publish the document itself. However, BILD was allowed to see the original document and owns a digital copy, which it provided to several experts for verification.


BILD checked the authenticity with the help of numerous sources and informants. Ukrainian oligarchs, who had fled to Russia in 2014 with the pro-Russian ruler Viktor Yanukovych, indicated they knew about the objectives of the Duma Commission. They too were asked for money to implement the plans.
The foundation document of the "Inter-ministerial Commission for the Provision of Humanitarian Aid for the affected Areas in the Southeast of the Regions of Donetsk and Luhansk" from December 15, 2014Foto: government.ru
BILD also showed the document to high-ranking government representatives of the Russian Federation, Russian journalists and secret services of several countries. The unanimous assessment of all experts: The paper in the hands of BILD is genuine. 


The commission's work is already bearing fruit.



The Donbass Commission, or de facto government of the Russian-occupied areas in eastern Ukraine, was established in December 2014. Officially: on account of "the urgent need and critical humanitarian situation" in the Donetsk and Luhansk regions.Yet directly after its foundation, the Commission disappeared from the scene, officially never meeting again.
The founding document from December 2014 contains the Russian name of the commission, dedicated to deal only with “humanitarian aid“. The commission „disappeared“ shortly afterFoto: government.ru
As BILD has found out, regular meetings of the Commission were actually held at intervals of two to four weeks. But nothing was known about their content - until now.


Just five months after the commission was founded, the entire occupied areas began to be supplied with Russian roubles, as BILD reported exclusively in January 2016. It is to be assumed that this measure came about as a direct result of the commission's work. The plans now unveiled extend far beyond maintaining financial support for the so-called Peoples' Republics.


How Russia finances the Ukrainian rebel territories


  • BILD Exclusive How Russia finances the Ukrainian rebel territories


    The BIILD-research proves: Russia has taken over the financial control of the self-proclaimed „People's Republics“ in eastern Ukraine





Evidently, the Russian government has assumed control over all areas of state responsibility for the Ukrainian regions – and this without Ukrainian involvement, not even the separatists! This not only determines the present destinies of the regions with roughly three million inhabitants.  The long-term planning for the future of the territory is also pressing ahead.


Intelligence agency sources have confirmed to BILD that it actually appears as though Moscow is completely controlling the Ukrainian region. The still contested part of the Donbass appears "like a satellite state of Russia", is how experts interpreted the situation.


The commission is taking the Minsk Agreement to the absurd



Put simply, this means that Moscow is only promoting the implementation of the Minsk Agreement as a show for the West.  Behind the curtains, a separate plan for the controlled areas in the Donbass has been put into effect since the end of 2014 (only three months after signing the peace plan Minsk).


Rather than envisaging a reintegration of the regions in the Ukraine over the medium term, this plan aims to secure its long-term existence under complete Russian control. The aims of the commission coincide with the events observed locally, which BILD brought to light in January 2016, but extend far beyond this.

Russia is planning a permanent stabilisation of the political, social and economic situation in the Donbass under its control. That will make the Donbass a puppet state of the Russian Federation, whose future is set to be decided exclusively in Moscow. This is confirmation of the failure of the Minsk Agreement, adherence to which by Russia is merely pretence.


Furthermore, the west's demand that Ukraine should enable democratic elections in the areas not under its control is taken to the absurd by the revelation. The political figures up for elections in such vote would not be the ones in charge for the development of the area. Those that hold on to power are located in Moscow.




Mobile Communication In Luhansk Region Will Be Controlled By Chechen Republic, – Intelligence


Local mobile phone operator “Luhakom” (Luhansk region) was transferred to the snap-acting control of “Vainakh Telekom” company (Grozny, Chechen Republic).
This was reported by the Main directorate of intelligence of the Ministry of Defence of Ukraine.


“Russian authorities in the so-called LNR made decision concerning the transferring of the local mobile phone operator “Luhakom” (the unitary enterprise “Luhansk communication lines”) to the snap-acting control of “Vainakh Telekom” company (Grozny, Chechen Republic).” the intelligence reports.


Under the project agreement, Chechen mobile phone operator will receive 70% proceeds of “Luhakom” activity and provide a number resource, transactional and technical support in circumvention of international sanction.


Taking into account the pattern and structure of ownership of the closed company “Vainakh Telekom”, a co-owner of which is a Minister of Transport and Communications of the Chechen Republic Ramzan Kadyrov, the probability of replenishment of Russian budget is estimated as low.


As previously reported, militants disable stations of Ukrainian mobile operators to control conversations of locals.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 30 Mar - 11:08

Abroskin anounces new site reporting on each rebel of "DPR"



On March 30 the site "Stop terrorism" comes online providing information about each member of the illegal military groups from "DPR".

Chief  of Donetsk region police Vyacheslav Abroskin wrote on his Facebook page.

"Effective 30 March the site "Stop terrorism" begins functioning. You will receive information about each member of the illegal "DPR" including the so-called representatives of "self-government offices", "ministers", "law enforcement" and the "court officials". It lists all those persons who are engaged in activities to facilitate operations of the illegal armed groups,"  wrote Abroskin.

The police chief also counts on using feedback to get more information, "which will help in collecting evidence of committed crimes by the members of  "DPR", check the involvement of a person to the illegal armed groups."
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 30 Mar - 13:35

Ils se déchainent:

Getting hot in Donbas: Enemy fires 158 bombs at Zaitseve within 1.5 hours

Donbas in eastern Ukraine has been seeing escalation since the early hours of Tuesday, and the village of Zaitseve is the hottest spot now, according to the press center of the Anti-Terrorist Operation headquarters.

”Enemy attacks in the Donetsk sector were aimed at Ukrainian troops in the villages of Luhanske, Mayorsk, Opytne and Novhorodske, and the town of Avdiyivka. But the hottest spot was the village of Zaitseve – Russian proxies had fired one hundred and fifty-eight 120mm and 82mm bombs at it within an hour and a half,” the press center said.
In total, the Russian-backed militants attacked Ukrainian troops in Donbas 33 times from 00:00 to 18.00 local time on Tuesday.

The enemy continues using the large-caliber weapons banned under the Minsk peace agreements.

Automatic grenade launchers and small arms are also used, as was in the case near Avdiyivka.

”The enemy`s attempts to provoke the Ukrainian army into firing back with the use of weapons whose caliber exceeds 80mm were in vain. Our soldiers were able to retain their positions, using small arms, grenade launchers, large-caliber machine guns,” the ATO HQ said.
The situation in the Luhansk sector, which has been relatively calm, has also escalated after militants resumed shelling. In particular, Ukrainian troops came under sniper fire near the town of Schastia. A large-caliber machine gun was used by the enemy to shell Ukrainian positions in the village of Novozvanivka. A similar situation was seen in the village of Shyrokyne, which is close to the Ukrainian-controlled strategic port city of Mariupol.

”The intensity and ways of firing at ATO positions reveal militants` attempts to keep the Ukrainian armed forces in suspense along the entire contact line,” the ATO HQ said.


Par ailleurs:

Ship of Russian coast guard spotted near Mariupol

The ship performed radio-electronic surveillance




Unian

Tikhiy Don (Silent Don), the ship of Russian coast guard, was spotted near Mariupol, the government-held port city in Donetsk region. Press officer of the Ukrainian military Olexandr Kindsfater reported this on March 30.

According to him, the ship performed radio-electronic surveillance at the distance of some 12 miles from the coast of Mariupol.

Kindsfater added that Ukrainian border guards keep an eye on the ship. Currently, it stays at a safe distance, but in case it approaches, the Ukrainian side will be ready to respond, the military spokesman said.    

Confirmé par inforesist.

avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  pyxous le Mer 30 Mar - 22:51

Ukraine: les régions rebelles sont gouvernées de facto depuis Moscou, affirme le Bild



International

Les régions rebelles de l'est de l'Ukraine sont de facto gouvernées par des ministres russes dont le vice-Premier ministre Dmitri Kozak, un proche du président Vladimir Poutine, affirme mercredi le quotidien allemand Bild, s'appuyant sur un document émanant des autorités russes. 
Bild, qui dit avoir obtenu les minutes d'une session du 23 octobre 2015 de la "commission interministérielle pour l'aide humanitaire pour les régions (ukrainiennes) du sud-ouest de Donetsk et Lougansk" créée par le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, assure que celle-ci a confié à cinq ministres russes la gestion des affaires des bastions rebelles pro-russes.

Six groupes de travail ont été créés à cet effet traitant "dans le moindre détail" notamment des finances, de l'industrie, du marché de l'énergie, de l'infrastructure ou encore des questions de logement et d'approvisionnement. Le tout serait supervisé par les services de renseignement russes (FSB), selon le journal allemand qui ne cite cependant pas le contenu du document.
La commission elle-même est présidée par Sergueï Nazarov, le vice-ministre du développement économique, qui travaille sous la houlette de Dmitri Kozak, poursuit Bild.

Aucun représentant des républiques auto-proclamées de Donetsk et Lougansk ne participent aux réunions de la commission et des groupes de travail, si bien que Bild en conclut que Moscou "dirige tous les aspects" du fonctionnement des régions séparatistes.
Pour un responsable d'un service de renseignement cité sous couvert de l'anonymat par Bild, le document démontre que les régions séparatistes sont "comme un Etat satellite de la Russie" ce qui, selon le journal allemand, est "clairement une infraction aux accords de paix de Minsk de février 2015" et que Vladimir Poutine a signés.

Le vice-Premier ministre Dmitri Kozak a démenti les allégations du journal: "Nous n'avons rien à voir avec cela (...) il n'a jamais été dit que Dmitri Kozak s'occupe d'autres régions que celles de la Fédération russe", a déclaré son porte-parole à la chaîne de télévision indépendante russe Dojd.
Moscou a toujours démenti soutenir militairement et financièrement les rebelles pro-russes, assurant n'apporter qu'une aide humanitaire aux régions de l'est de l'Ukraine, théâtre du conflit opposant séparatistes et forces ukrainiennes.
Si les combats ont largement baissé en intensité depuis la signature en février 2015 des accords de Minsk, des affrontements mortels y ont encore lieu régulièrement.

Par ailleurs, l'Ukraine est accusée de freiner l'octroi prévu d'une autonomie accrue aux régions rebelles, tandis que Moscou continue, selon Kiev, d'envoyer ses soldats sur le terrain et de laisser les séparatistes empêcher les observateurs internationaux d'accéder à certaines parties du territoire du conflit, notamment la frontière avec la Russie.
avatar
pyxous

Messages : 565
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 31 Mar - 8:15

pyxous a écrit:Ukraine: les régions rebelles sont gouvernées de facto depuis Moscou, affirme le Bild
. . .
Par ailleurs, l'Ukraine est accusée de freiner l'octroi prévu d'une autonomie accrue aux régions rebelles, tandis que Moscou continue, selon Kiev, d'envoyer ses soldats sur le terrain et de laisser les séparatistes empêcher les observateurs internationaux d'accéder à certaines parties du territoire du conflit, notamment la frontière avec la Russie.
C'est ce que j'ai posté en intégral hier à 9h.
Cet article fait grand bruit et est relayé par beaucoup de médias et de ministres ukrainiens sur twitter et facebook.

L'Ukraine est accusée par la Russie, nuance.
En plus, Minsk ne prévoit pas de status spécial au Dombass, mais un status des régions (toutes les régions d'Ukraine).
Bref, huilo essaye toujours de prendre les choses comme bon lui semble, malgré les preuves flagrande de la présence russe en Ukraine.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 31 Mar - 10:45

En lien avec mon post dans "et après".

Le rapport du jour de l'OSCE. Intensification des violations.

Proche d'une solution? Que nenni:

Intelligence: Russian Military Keep Dying In Donbas, Russia Keeps Sending New Military

On March 29, three Russian soldiers died in the area of Avdiivka. 
           
This was reported by the Main Directorate of Intelligence of Ukraine’s Defense Ministry.

“On March 29, three Russian servicemen were killed and five more were injured from Russian the intelligence units of 3d (Horlivka) and 5th (Donetsk) separate mechanized infantry brigades which were operating within sabotage and reconnaissance groups”, – said the statement.

Also, intelligence reported unit of 128th special motorized regiment of Interior Ministry of the Russian Federation came to Yasynuvata from Voronezh.

“Three sabotage and reconnaissance groups from the 331st airborne regiment (Kostroma) of the 98th Airborne Brigade (Ivanovo) of RF AF approached to the areas of Krasnohorivka, Marinka and Novotroitske”, – added the Intelligence.

Three trucks with personnel of 100 separate motorized rifle brigade (Donetsk) came to the western outskirts of Donetsk.

From Makiivka towards Donetsk, two engineering machine were transferred.

In the districts of Donetsk and Yasynuvata, the activity of units of separate squadron of electronic warfare (Donetsk) were recorded.

In addition, the intelligence reported on ammunition supplies from Russia.

According to the information of Intelligence, a railway train with ammunition, subsequently delivered to the warehouses of 1 AC of RF Armed Forces in Amvrosiivka and Khartsyzk, came to Ilovaisk.

Ukrainian side provided information to the Special monitoring mission of the OSCE on presence of 122-mm MLRS “Grad”, self-propelled guns and tanks in the areas of Stakhanov, Obozne, Donetsk and Mineralne .

It shod be recalled that the General Staff has accurate data on the presence in Ukraine of regular Russian troops.

Et le pire:

Militants Use AP Mines Prohibited By Geneva Convention

In the industrial zone of Avdiivka, Donetsk regions, the enemy attacked Ukrainian soldiers with POM-2 AP mines, prohibited by the Geneva Convention. 
            
This was reported by the press center of the ATO Staff.

At the moment, as the intelligence assures, Avdiivka is the only place where this type of mines has been used.

To avoid losses among civilian population, the ATO Staff warns that POM-2 AP mines are equipped with self-destroying device. After the durability of a mine runs out (from 4 to 50 hours), the mine explodes.

“Avdiivka is the only village where the enemy uses such antihuman weapon. Pro-Russian mercenaries are ready to go at any length to push forward on thin front line”, the press center reports.

As previously reported, Avdiivka and Zaitseve were shelled with mortars.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 31 Mar - 12:00

Une bonne infographie:
Soldats russes en Ukraine

Une infographie qui résume la participation des soldats russes dans la guerre non-déclarée en Ukraine.



Mise à jour du 6 novembre 2014
D'où viennent les Russes qui se battent en Ukraine ?
Des internautes compilent des données concernant les soldats de l'armée russe combattant ou ayant combattu dans le Donbass. Ils localisent les lieux de résidence des mercenaires et soldats professionnels sur une carte.
Ces envahisseurs venus de Russie sont regroupés (jaune - capturés par l'Ukraine, rouge - tués par les soldats ukrainiens, vert - aperçus armés en Ukraine, orange - probablement étaient en Ukraine), puis cartographiés avec divers symboles. D'après lostivan.com, l'essentiel des Russes prenant part à l'invasion de l'Ukraine vivent en Russie Européenne, même si quelques mercenaires sont originaires de Yakoutie et du Magadan.

Ont été observés au combat dans le Donbass aussi bien des soldats professionnels en mission, que des volontaires. Des sites internet ont été spécialement conçus pour recruter des mercenaires. De nos jours, les organisateurs terroristes recherchent des « hommes de plus de 25 ans » pour prendre part aux opérations militaires. « La volonté d'une personne de combattre vient du fond de son cœur, et elle est déterminée par une quête de la justice, ce qui est caractéristique de l'homme russe », explique un de ces sites internet.
D'après les services de renseignement Ukrainiens, près de 2 000 citoyens russes ont été tués depuis le début du conflit dans le Donbass.
Mise à jour du 10 décembre 2014
Le Comité des mères de soldats russes critique la guerre de la Russie en Ukraine. "Tout est illégal dans la manière avec laquelle la Russie mène cette guerre": c’est le cri du cœur de Valentina Melnikova, présidente du Comité russe des mères de soldats. Pour elle, des militaires russes se battent en Ukraine, même si le Kremlin ne le reconnaît pas. Son témoignage.




Mise à jour du 10 janvier 2015
L’association Open Russia a publié sa carte pour montrer d'où viennent les militaires russes morts en Ukraine (en russe).

Attention ! Cette carte prétend que la Crimée fait partie de la Russie ce que n'est pas reconnu par l'ONU.
Mise à jour du 13 mai 2015
Les proches de l'opposant russe Boris Nemtsov ont publié des preuves exhaustives de la présence militaire russe en Ukraine.




Télécharger le rapport en russe. Chiffres-clés du rapport et la traduction en français.
Mise à jour du 22 mai 2015
Les deux Russes capturés dans l'Est de l'Ukraine ont reconnu être des soldats d'active en mission de reconnaissance, d'auprès l'OSCE.




Mise à jour du 13 août 2015
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 31 Mar - 12:01

Et:

Le véritable "convoi" russe dans l'ombre des camions blancs

Des armements et du matériel logistique qui se cachent derrière les camions blancs de "convoi humanitaire" russe. L'infographie par Slovo i Dïlo.

avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 1 Avr - 8:05

Pas d'acalmie selon le dernier rapport de l'OSCE. Embarassed

Con ils sont . . .

Russian Colonel Wounded By His Own Militants In Donbas, – Intelligence

Lieutenant Colonel of the Russian Federation Intelligence was injured due to an error during the returning of the sabotage and reconnaissance groups from the combat tasks’ performing. 
           
Russian career officer mistakenly led firefight with his own units.

This was reported by the Main Directorate of Intelligence of Ukraine’s Defense Ministry.

“During the fireflight with his own units, intelligence chief of the intelligence of the regiment’s staff Lieutenant Colonel Mykola Marshyn was wounded”, – said the statement.

It is reported that a serviceman of the 9th separate mechanized marines regiment from Novoazovsk suffered injuries. Another saboteur of the regiment was wounded during an attempted pass into minefields.

In general, reporting on the regular losses in the intelligence units of the 1 AC of the RF Armed Forces that were operating within sabotage and reconnaissance groups on March 30, Intelligence announced that two soldiers of the 5th separate infantry brigade in Donetsk were killed and three more were injured. In addition, one Russian military from the 3rd separate infantry brigade was killed and two more servicemen were injured.

It should be recalled that on March 29, three Russian soldiers were killed, five – suffered injuries.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum