Et l'OTAN?

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 31 Mar - 12:30

Le conflit de l'Ukraine domine la session du Conseil OTAN-Russie


Les représentants de l'OTAN ont déclaré à la Russie que la situation en Ukraine est «profondément préoccupée» lors de la première session du Conseil Russie-OTAN qui se tiendra cette année.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré aux journalistes après la réunion de Bruxelles du 30 mars que la réunion était «franche» et «constructive» bien que les deux parties continuent d'avoir un clair désaccord sur la crise en Ukraine.

Stoltenberg a déclaré que l'alliance exhortait Moscou à utiliser son influence auprès des militants de l'est de l'Ukraine pour les obliger à s'acquitter de leurs obligations dans le cadre du processus de Minsk pour résoudre la crise.

Il a ajouté que l'OTAN était ferme dans son soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

"Les alliés ne reconnaissent pas et ne reconnaissent pas l'annexion illégale de la Russie à la région ukrainienne de Crimée", a déclaré Stoltenberg.

L'ambassadeur de la Russie à l'OTAN, Aleksandr Grushko, a critiqué l'OTAN pour «continuer à fournir un soutien politique et pratique à Kiev», une politique qu'il a déclaré est «en contradiction avec de véritables intérêts du règlement des conflits».

Il a exhorté l'OTAN à faire pression sur Kiev pour reprendre le commerce et le transit avec les zones défendues par les rebelles.

Le 15 mars, Kyiv a annoncé la suspension de tout le trafic de fret avec les zones séparatistes de l'est de l'Ukraine, impliquant essentiellement un blocus lancé par les activistes en janvier sous le contrôle de l'Etat.

Le Conseil OTAN-Russie a également discuté de diverses activités militaires et des moyens d'améliorer la «réduction des risques» suite à de nombreux incidents de rencontres étroites entre les ressources militaires russes et de l'OTAN.

"Ce n'est pas un dialogue facile", a déclaré Stoltenberg.
"Mais c'est un dialogue auquel nous nous sommes engagés. Et lorsque les tensions sont élevées, il est encore plus important de continuer à discuter les uns avec les autres pour accroître la prévisibilité et réduire les risques".

L'ambassadeur Grushko a déclaré aux médias russes que "il n'est pas possible de renforcer la confiance jusqu'à ce que l'OTAN abandonne sa politique de domination militaire".

Il a critiqué l'OTAN pour avoir prétendu adopter une «politique visant à restreindre la Russie et à démontrer ses capacités militaires à proximité de nos frontières».

Il a ajouté que de telles réunions du Conseil Russie-OTAN sont importantes ", mais elles ne suffisent pas à améliorer la situation sécuritaire". Il a mis en garde contre la poursuite du "dialogue pour le dialogue".


La version officielle de l'OTAN:

Le secrétaire général donne un aperçu préliminaire des réunions des ministres des Affaires étrangères et fait le point sur la réunion du Conseil OTAN-Russie


Lors d'une conférence de presse le jeudi 30 mars 2017, le secrétaire général de l'OTAN, M. Jens Stoltenberg, a donné un aperçu du programme des réunions des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN qui se tiendront cette semaine. Vendredi, les ministres examineront notamment des questions comme les dépenses de défense et la lutte contre le terrorisme, et ils prépareront le terrain pour la réunion des dirigeants des pays de l'OTAN qui aura lieu le 25 mai. Le secrétaire général a également fait un compte rendu des débats qui ont eu lieu au Conseil OTAN-Russie. Il a indiqué que les Alliés et la Russie avaient eu une réunion substantielle sur des thèmes d'intérêt commun, notamment la situation en Ukraine et alentour, la situation en matière de sécurité en Afghanistan, et la réduction des risques et la transparence. « Quand les tensions sont vives, il est d'autant plus important de continuer à se parler », a-t-il ajouté.





Lire les observations liminaires du secrétaire general.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 31 Mar - 14:51

A l'Otan, Rex Tillerson dénonce l'"agression" russe contre l'Ukraine


Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson à Bruxelles, le 31 mars 2017. Virginia Mayo / Pool / Reuters

Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain, a dénoncé vendredi l'"agression" de la Russie contre l'Ukraine.

Pour sa toute première réunion de l'Otan, le nouveau secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a dénoncé vendredi à son arrivée à Bruxelles l'"agression" de la Russie contre son voisin ukrainien.

"Nous voulons avoir une discussion à propos de la position de l'Otan ici en Europe, en particulier en Europe de l'Est en réponse à l'agression de la Russie en Ukraine et ailleurs", a déclaré le ministre des Affaires étrangères du président Donald Trump, lequel veut se rapprocher de son homologue russe Vladimir Poutine.

Ce sont là les toutes premières déclarations de M. Tillerson à l'Otan pour une réunion des 28 ministres des Affaires étrangères de l'Alliance.
Washington, sous l'administration du président Barack Obama, condamnait et sanctionnait depuis 2014 les agissements de Moscou en Ukraine, notamment l'annexion de la Crimée et le soutien russe aux rebelles dans l'est du pays.

"L'agression russe contre ses voisins"

Cette ligne de fermeté est donc pour l'instant suivie par l'administration Trump, dont le secrétaire d'Etat Tillerson est par ailleurs un proche de Vladimir Poutine, grâce aux liens noués quand il était le PDG du pétrolier ExxonMobil.

Le département d'Etat a continué, malgré le changement de régime à Washington, à dénoncer "l'agression russe contre ses voisins".

Les alliés de l'Otan doivent parler du financement de l'organisation en particulier du "partage du fardeau", les Etats-Unis reprochant depuis 2014 aux pays européens de ne pas payer assez pour leur défense.

M. Tillerson devrait exiger de l'Europe qu'elle mette davantage la main à la poche, selon des diplomates américains.

Il faut "faire en sorte que l'Otan ait toutes les ressources financières et autres nécessaires pour remplir sa mission", s'est borné à dire le très discret chef de la diplomatie américaine dans une brève déclaration à la presse. Il devait repartir vers Washington dans l'après-midi.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Krispoluk le Sam 1 Avr - 9:35

La frégate furtive La Fayette en patrouille de présence Otan en Mer Noire, fait escale à Odessa jusqu'au 3 avril


Au programme, rencontre avec l'état-major de la marine ukrainienne, instruction et exercices pour les marins ukrainiens à bord

et bien sûr... Visite d'Odessa pour les marins français Wink

https://www.ukrinform.ua/rubric-regions/2203555-v-odeskij-port-zajsov-fregatnevidimka-la-fayette.html#




avatar
Krispoluk

Messages : 3775
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Matt le Sam 1 Avr - 9:42

Vive la France Exclamation  Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Krispoluk le Sam 1 Avr - 9:54

Matt a écrit:Vive la France Exclamation  Laughing

Et la Belgique... cheers Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 3775
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mar 4 Avr - 10:59

L'Ukraine devrait faire tout son possible pour rejoindre rapidement l'OTAN - Parubiy

(J'en connais qui ne sont pas d'accord) Wink



L'Ukraine devrait faire tout son possible pour devenir un membre à part entière de l'OTAN dès que possible, a déclaré le président de Verkhovna Rada, Andriy Parubiy.

"Notre tâche est de faire tous les efforts pour rejoindre les peuples libres unis dans l'Alliance de l'Atlantique Nord aussi rapidement que possible", a-t-il déclaré ouvrir la matinée à la matinée du parlement ukrainien à Kiev.

Il a rappelé que le 4 avril 1949 à Washington (États-Unis), l'Alliance de l'Atlantique Nord (OTAN) a été créée et a félicité les pays de l'OTAN à cette date.

"Je crois que nous allons célébrer cette journée ensemble en tant que membre à part entière de l'OTAN", a-t-il déclaré.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mer 5 Avr - 15:05

L’Assemblée Parlementaire de l’OTAN condamne la Fédération de Russie pour la violation des accords de Minsk



L’Assemblée Parlementaire de l’OTAN condamne la Fédération de Russie pour  la violation des accords de Minsk et le soutien aux séparatistes à l’est de l’Ukraine.  

Rasa Jukneviciene, adjointe du président de l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN, l’a déclaré lors d’une réunion du Conseil OTAN-Ukraine à Kiev.

«Nous condamnons la Russie pour la violation des accords de Minsk et le soutien aux séparatistes à l’est de l’Ukraine».

Rasa Jukneviciene a souligné que «l’annexion illégitime de la Crimée ne sera jamais reconnue».

L'OTAN et le Japon fournissent à l'Ukraine une équipe de réhabilitation pour les soldats blessés

Le vendredi 31 mars 2017, l'OTAN, en collaboration avec le Japon, a officiellement ouvert une nouvelle équipe de réhabilitation à l'Institut ukrainien de recherche pour la conception de prothèses, la construction de prothèses et la réhabilitation de la capacité de travail à Kharkiv, en Ukraine. Le bassin aidera l'Ukraine à améliorer son service de réadaptation pour les militaires blessés et handicapés et les civils. La livraison du pool marque également le succès du premier programme de coopération de l'OTAN et du Japon en Ukraine.



L'aide de l'OTAN pour la nouvelle équipe de réhabilitation a été fournie par le Fonds d'affectation spéciale pour la réadaptation médicale pour l'Ukraine. Le Fonds d'affectation spéciale est dirigé par la Bulgarie et soutient l'Ukraine dans le traitement des militaires blessés et des femmes du conflit en cours dans l'est de l'Ukraine. Une attention particulière pour le travail du Fonds fiduciaire est de développer la capacité de son propre système de réadaptation médicale, compte tenu de la nécessité cruciale d'une solution à long terme pour la prise en charge des soins aux blessés. Cela comprend la fourniture par l'OTAN d'équipements de rééducation spécialisés dans les centres en Ukraine, ainsi qu'une formation essentielle pour les professionnels ukrainiens de réadaptation. Le Fonds fiduciaire de l'OTAN soutient également les camps de réadaptation sportive pour les soldats ukrainiens blessés, ainsi que la participation de l'équipe ukrainienne aux jeux Invictus et au Marathon marin des États-Unis à Washington.

Le Fonds d'affectation spéciale pour la réadaptation médicale est une des nombreuses façons dont l'OTAN aide l'Ukraine. Lors du Sommet de Galles de 2014, l'OTAN a créé cinq fonds d'affectation spéciale pour aider l'Ukraine à mieux assurer sa sécurité. Les fonds fiduciaires font désormais partie du volet d'assistance globale, que les 28 dirigeants alliés ont approuvé lors du Sommet de Varsovie de 2016. Le paquet vise à consolider et à renforcer l'assistance de l'OTAN en Ukraine pour lui permettre de devenir plus résistant et de mener à bien des réformes essentielles dans les secteurs de la sécurité et de la défense.


Le chef adjoint de l'OTAN appelle à une pression croissante sur la Russie au sujet de l'agression dans le Donbass

La situation de sécurité dans l'est de l'Ukraine démontre la nécessité d'augmenter la pression sur la Russie pour un cessez-le-feu, selon le vice-président de la délégation du Seimas à l'Assemblée parlementaire de l'OTAN Rasa Jukneviciene (Lituanie).

"Nous sommes préoccupés par la continuation de l'annexion illégale de la Crimée et l'agression de la Russie à Donbas. Nous condamnons la Russie pour le soutien des groupes militants dans l'est de l'Ukraine. La violation des accords de Minsk relatifs au cessez-le-feu démontre la stabilité de la situation.
La Russie pour arrêter l'escalade de la violence et de respecter les accords ", a déclaré Jukneviciene lors d'une réunion de l'AP de l'OTAN mercredi à Kiev.

Elle a déclaré que la Lituanie est préoccupée par «les signes que la Russie augmente ses activités dans la région de la mer Noire», notant que le parlement de son pays a adopté un plan dite de l'Ukraine qui appelle les gouvernements occidentaux à aider l'Ukraine sur le plan politique, financier et économique.

"La partie clé du plan est la reconnaissance qu'une Ukraine libre est la clé de la sécurité européenne. L'Occident ne peut pas quitter l'Ukraine pour faire face à la seule Russie. La situation sécuritaire est compliquée et le risque d'escalade est formidable", a-t-elle déclaré.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mer 5 Avr - 15:07

"Nous n'avons pas de défense contre" ce missile russe


© reuters.

Les Etats-Unis et leurs alliés européens n'ont pas de défense contre les nouveaux missiles de croisière terrestres que la Russie vient de déployer en violation d'un traité de 1987, a déclaré mardi un général américain.

"Nous n'avons pas de défense contre" ce missile qui "peut menacer la plupart du continent européen, selon l'endroit où il est déployé", a déclaré devant le Congrès le général John Hyten, qui commande les forces nucléaires américaines.

Les Etats-Unis s'inquiètent depuis plusieurs années de voir la Russie développer un missile de croisière terrestre contraire au traité FNI, négocié et signé par les présidents américain Ronald Reagan et soviétique Mikhaïl Gorbachev.

Ce traité avait conduit à la destruction d'environ 2.700 "euromissiles" d'une portée de 500 à 5.500 kilomètres.

Le général a estimé que les Etats-Unis et leurs alliés européens devaient "répondre" au déploiement des missiles russes, mais sans dire s'il fallait ou non déployer de nouveaux armements pour faire face.

"Chaque pas que fait la Russie" pour renforcer son avantage militaire sur les pays de l'Otan "doit avoir une réponse", mais cette réponse "n'est pas forcément militaire", a-t-il dit.

Selon les experts, le missile de croisière déployé par les Russes, dont la dénomination américaine est SSC-8, pourrait aisément être doté d'une tête nucléaire.

Le New York Times a indiqué que les Russes ont installé leurs missiles dans la région de Volgograd (sud) et sur un second site non identifié.

La Russie a dit "rejeter" toutes les accusations américaines.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Jeu 6 Avr - 10:35

L'OTAN fournira un équipement de nettoyage des mines pour 1 million d'euros au service des urgences de l'Ukraine - MP Gerashchenko



L'OTAN fournira une assistance matérielle et technique d'un montant de plus d'un million d'euros au Service d'urgence d'Etat de l'Ukraine pour développer la sphère de levée de mines, a déclaré le vice-président de Verkhovna Rada, un envoyé ukrainien dans le sous-groupe humanitaire du groupe de contact trilatéral Iryna Gerashchenko.

"L'Alliance a décidé de fournir une assistance matérielle et technique au Service d'urgence d'Etat de l'Ukraine pour plus d'un million d'euros pour développer la sphère de levée de mines", at-elle déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec le coprésident du Conseil interparlementaire Ukraine -NATO à Kiev le mercredi.

De plus, Gerashchenko a déclaré qu'elle appuie la discussion d'un projet de loi sur le levage humanitaire en première lecture par la prochaine semaine de la session plénière du Parlement.

Elle a déclaré que les pays de l'OTAN aident l'Ukraine à traiter et réhabiliter les militaires.

"Au total, 398 soldats et officiers ont été traités dans des centres de réhabilitation dans les pays de l'OTAN", a déclaré M. Gerashchenko.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mer 26 Avr - 8:50

L'Ukraine présente son programme national annuel à l'OTAN



Le mardi 25 avril, la Commission OTAN-Ukraine tiendra une réunion, qui a pour but de présenter le programme national annuel de la coopération de l'Ukraine avec l'OTAN.

La vice-première ministre de l’Intégration européenne et euro-atlantique d'Ukraine, Ivanna Klympush-Tsintsadze, présidera la délégation ukrainienne lors de la réunion de la Commission OTAN-Ukraine, selon le correspondant permanent d'Ukrinform à Bruxelles.

La principale question abordée lors de la réunion sera la présentation par la partie ukrainienne du programme national annuel sous les auspices de la Commission OTAN-Ukraine pour 2017. Le 8 avril 2017, ce programme a été approuvé par le décret du président ukrainien Petro Porochenko.

En outre, une exposition de photos «Les enfants de la guerre» s'est ouverte lundi au siège de l'OTAN. Elle est dédiée à la tragédie et la souffrance que l'agression russe a apportées aux enfants ukrainiens.

La Commission OTAN-Ukraine traite du programme de réformes de l'Ukraine



Et:

Le vice-Premier ministre pour l'intégration euro-atlantique de l'Ukraine visite l'OTAN Photo
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Caduce62 le Ven 28 Avr - 1:50

Balkans: l'adhésion du Monténégro à l'Otan, approuvée par Trump, irrite Moscou

Par Dominique Cettour Rose@GeopolisFTV | Publié le 14/04/2017 à 09H15, mis à jour le 14/04/2017 à 14H11

Donald Trump a donné son feu vert, le 11 avril 2017, à l'adhésion du Monténégro à l'Otan.© GEORGES GOBET / AFP

Le Monténégro s’apprête à devenir le 29e pays membre de l’Otan. Au grand dam de Moscou. Le président américain Donald Trump a ratifié le protocole d'adhésion de ce petit Etat des Balkans de 620.000 habitants. L’opposition pro-russe réclame un référendum sur l'élargissement de l'Otan à cette ex-république yougoslave, ce que le pouvoir monténégrin refuse.

Quand le Monténégro deviendra membre à part entière de l’Otan, l’Alliance atlantique contrôlera de fait toutes les côtes des Balkans. C'est justement ce que ne veut pas Vladimir Poutine qui, par le passé, a déjà qualifié l'élargissement de l'Otan dans les Balkans de «provocation».

«Nous considérons que l'intégration du Monténégro à l'Otan est profondément erronée, qu'elle va à l'encontre des intérêts primordiaux de ce pays, qu'elle porte atteinte à la stabilité des Balkans et de l'Europe en général», a réagi, le 13 avril 2017, le ministère russe des Affaires étrangères. Cette adhésion «reflète la logique de confrontation sur le continent européen, la mise en place de nouvelles lignes de démarcation», a dénoncé la diplomatie russe.

Feu vert de Trump à l'adhésion monténégrine
Le 12 avril, le président américain a donné son feu vert l'adhésion du Monténégro après le vote presque unanime des sénateurs américains, le 28 mars, en faveur du traité, par 97 voix contre 2. «La participation du Monténégro au sommet de l'Otan en tant que membre, et non comme observateur, enverra un signal fort d'unité transatlantique, et aucun tiers n'a de droit de veto sur les décisions de l'Otan», avait écrit aux sénateurs le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, impatient de voir ce petit pays des Balkans rejoindre l'Alliance Atlantique Nord.

Des parlementaires démocrates et républicains ont envoyé un message à la Russie. «Je suis très heureuse que la campagne russe de désinformation et visant à dissuader les Monténégrins de rejoindre l'Otan ait échoué», s'est notamment félicitée la républicaine Susan Collins à l'issue du vote. L'adhésion «envoie un message de fermeté et de détermination à la Russie, alors qu'elle envahit ses voisins et tente de déstabiliser l'ordre international», a indiqué pour sa part le démocrate Ben Cardin.

Ils ont aussi rappelé que des opposants à l'adhésion à l'Otan, dont deux ressortissants russes, étaient accusés par les autorités monténégrines d’être à l’origine d'un complot déjoué, prévu le 16 octobre 2016, le jour des élections législatives. Accusé d'y avoir joué un rôle, Moscou réfute toute ingérence.

La future adhésion divise le pays
Au moment même où le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson rencontrait à Moscou le président russe Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 12 avril, la Maison Blanche affirmait disposer d'«informations crédibles» selon lesquelles Moscou aurait apporté son soutien à ce coup d'Etat avorté. Pour le procureur monténégrin, «l'unique motivation de ces structures» était d'«empêcher le Montégégro d'entrer dans l'Otan».

En 2015, de violentes manifestations avaient éclaté pour contester la décision de l'ancien Premier ministre Milo Djukanovic de faire adhérer le pays à l'Otan. Le principal parti d'opposition monténégrine, le Front démocratique (droite), réclamait un gouvernement de transition chargé d’organiser des élections anticipées «libres et honnêtes».

Le Monténégro deviendra membre de plein droit de l'Alliance quand les Pays-Bas auront ratifié le protocole d'adhésion. La procédure, en cours devant le tribunal de la Haye, prendra au moins huit semaines, avait indiqué fin mars un responable de l’Otan, sous couvert d'anonymat, en marge d’une réunion des 28 chefs de la Diplomatie à Bruxelles.

Le Premier ministre Monténégrin Dusko Markovic espérait fin janvier pouvoir participer «en tant que membre» au prochain sommet de l'Otan, le 25 mai 2017 à Bruxelles. C'est actuellement en qualité d'«observateur» que le Monténégro assiste aux réuions de l'Alliance.
avatar
Caduce62

Messages : 3267
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mer 3 Mai - 10:28

Top général veut plus de troupes en Europe pour dissuader la Russie


© Getty Images

The general in charge of U.S. military operations in Europe said Tuesday that the United States needs more troops in Europe to deter an increasingly aggressive Russia.

Gen. Curtis Scaparrotti, head of U.S. European Command, told lawmakers that U.S. force posture — which includes two brigade combat teams and one rotational brigade in Europe — must increase over time.

“Russia’s posture is not a light force, it’s a heavy force,” he said during a Senate appropriations subcommittee hearing.

“In order to have the posture that is both credible and of the right composition, we need more armored forces … to make sure that we do have a force of enough size that enables us to deter Russia.”

Scaparrotti also said lawmakers should consider sending more “enablers” to Europe, such as engineers and aviation brigades.

Scaparrotti has frequently advocated for the U.S. to counter Russia’s aggressive behavior, saying in March that EUCOM hopes to obtain more troops, systems and munitions. He added that the command is coordinating with the Pentagon for “additional maneuver forces, combat air squadrons, anti-submarine capabilities, a carrier strike group and maritime amphibious capabilities.”

The U.S. military has about 62,000 troops in Europe today, down from a Cold War high of 300,000.

Le général chargé des opérations militaires américaines en Europe a déclaré mardi que les États-Unis ont besoin de plus de troupes en Europe pour dissuader une Russie de plus en plus agressive.

Le général Curtis Scaparrotti, chef du Commandement européen des États-Unis, a déclaré aux législateurs que la position de la force américaine - qui comprend deux équipes de combat de brigade et une brigade de rotation en Europe - doit augmenter au fil du temps.

"La position de la Russie n'est pas une force légère, c'est une force lourde", a-t-il déclaré lors d'une audience du sous-comité des crédits du Sénat.

"Pour avoir la posture à la fois crédible et de bonne composition, nous avons besoin de plus de forces blindées ... pour nous assurer que nous avons une taille suffisante qui nous permet de dissuader la Russie".
Scaparrotti a également déclaré que les législateurs devraient envisager d'envoyer plus de «facilitateurs» en Europe, tels que les ingénieurs et les brigades de l'aviation.

Scaparrotti a souvent défendu les Etats-Unis pour contrer le comportement agressif de la Russie, affirmant en mars que EUCOM espère obtenir plus de troupes, de systèmes et de munitions.
Il a ajouté que le commandement est en train de se coordonner avec le Pentagone pour «des forces de manœuvre supplémentaires, des escadrons aériens de combat, des capacités anti-sous-marines, un groupe de grève des transporteurs et des capacités amphibies maritimes».

Les militaires des États-Unis ont environ 62 000 soldats en Europe aujourd'hui, en baisse par rapport à un sommet de la guerre froide de 300 000.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 19 Mai - 9:43

L'Ukraine, l'OTAN et l'UE discutent des moyens pour contrer l'agression russe - Le chef d'état-major général de l'Ukraine

Chief of the General Staff of the Armed Forces of Ukraine Viktor Muzhenko says NATO and the EU have offered Ukraine non-standard approaches to counter Russian aggression.


”Participation in meetings of the EU and NATO Military Committees at the level of chiefs of the general staffs in Brussels was more effective and pragmatic than ever. I shared my vision of the development of global threats and the military and political situation, while my counterparts suggested non-standard approaches to actively counteract Russian aggression in Ukraine,” Muzhenko wrote on Facebook.
Ideas how to train and develop the Armed Forces of Ukraine were also discussed.
”We will jointly make them reality,” Muzhenko added.

Le chef de l'état-major général des forces armées d'Ukraine Viktor Muzhenko dit que l'OTAN et l'UE ont offert des approches non conventionnelles de l'Ukraine pour contrer l'agression russe.


"La participation aux réunions des comités militaires de l'UE et de l'OTAN au niveau des chefs d'état-major à Bruxelles était plus efficace et plus pragmatique que jamais. J'ai partagé ma vision du développement des menaces mondiales et de la situation militaire et politique, alors que mes homologues ont suggéré des approches non standard pour contrer activement l'agression russe en Ukraine ", a écrit Muzhenko sur Facebook.
Des idées de formation et de développement des forces armées d'Ukraine ont également été discutées.
"Nous allons les faire réalité," a ajouté Muzhenko.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mar 30 Mai - 8:13

L’Ukraine a transmis à l’OTAN des informations sur les liens entre la Russie et des organisations terroristes



La délégation ukrainienne à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN a transmis au vice-président de l’organisation un rapport analytique sur les liaisons entretenues par la Russie avec des organisations terroristes au Moyen-Orient et en Asie centrale, notamment l’État islamique, le Hezbollah, le mouvement des Talibans et le Hamas.

Cette information a été diffusée par Iryna Friz, cheffe de la délégation ukrainienne à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN :

« Lors d’une session printanière de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN à Tbilisi, nous avons transmis à madame Rasa Juknevičienė, vice-présidente de l’organisation et aux membres des délégations nationales un rapport analytique sur les liaisons qu'entretient la Fédération de Russie avec des organisations terroristes au Moyen-Orient et en Asie centrale. […]  [Le document contient] des faits et l’analyse des moyens de communications, de soutien et de coordination entre la Fédération de Russie et l’État islamique, le Hezbollah, les Taliban, le Hamas ... » », peut-on lire sur sa page Facebook.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mar 30 Mai - 9:43

Le chef de Rada invite la session de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN en Ukraine

Voilà qui va (encore) déplaire à une de nos connaissances. Laughing

Chairman of Ukraine`s Verkhovna Rada Andriy Parubiy has proposed that one of the next NATO Parliamentary Assembly sessions be held in Kyiv, according to the press service of the Rada`s apparatus.

Parubiy asked President of the NATO PA Paolo Alli to ”consider the possibility of holding one of the next sessions of the NATO PA in Kyiv,” the press service told UNIAN.

He shared this idea with Alli during a trilateral meeting, which was also attended by Chairman of the Georgian Parliament Irakli Kobakhidze, on the sidelines of the NATO PA 2017 Spring Session in Tbilisi, Georgia, on May 29.

The Ukrainian parliament`s speaker also briefed his counterparts on the situation in Donbas, in particular, escalation amid intensified shelling of Ukrainian positions by the Russian occupiers, and noted that Russia had been amassing weapons in Crimea.
”We believe this is a threat not only to the region but to the whole world. Therefore, the solidarity of the entire world is very important,” Parubiy said.
He invited his Georgian counterpart to visit Kyiv on July 3 and take part in events on the occasion of the 20th anniversary of the signing of the Charter on a Distinctive Partnership between Ukraine and NATO.
”I am convinced that our cooperation with NATO and Georgia will only step up,” Parubiy stressed.
As UNIAN reported, Parubiy is on a visit to Tbilisi, where he is participating in the NATO PA 2017 Spring Session on May 26-29. The agenda of the speaker`s visit also includes bilateral and tripartite meetings, in particular, with the NATO PA`s president and the Georgian parliament`s speaker. 

Le président de la Verkhovna Rada de l'Ukraine, Andriy Parubiy, a proposé que l'une des prochaines sessions de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN se tienne à Kiev, selon le service de presse de l'appareil de Rada.

Parubiy a demandé au président de la PA PA Paolo Alli de "envisager la possibilité de tenir une des prochaines sessions de l'AP de l'OTAN à Kiev", a déclaré le service de presse à UNIAN.

Il a partagé cette idée avec Alli lors d'une réunion trilatérale, à laquelle a également assisté le président du Parlement géorgien Irakli Kobakhidze, en marge de la session de printemps 2017 de l'OTAN à Tbilisi, en Géorgie, le 29 mai.

Le président du Parlement ukrainien a également informé ses homologues de la situation à Donbas, en particulier, l'escalade au cours des bombardements intensifs des positions ukrainiennes par les occupants russes et a noté que la Russie avait accumulé des armes en Crimée.

"Nous croyons que c'est une menace non seulement pour la région, mais aussi pour le monde entier. Par conséquent, la solidarité du monde entier est très importante ", a déclaré Parubiy.
Il a invité son homologue géorgien à se rendre à Kiev le 3 juillet et a participé à des événements à l'occasion du 20ème anniversaire de la signature de la Charte sur un partenariat distinctif entre l'Ukraine et l'OTAN.
"Je suis convaincu que notre coopération avec l'OTAN et la Géorgie ne fera que progresser", a souligné M. Parubiy.
Comme UNIAN a rapporté, Parubiy est en visite à Tbilissi, où il participe à la session de printemps de l'APO 2017 de l'OTAN, du 26 au 29 mai. L'agenda de la visite du conférencier comprend également des réunions bilatérales et tripartites, en particulier avec le président de l'AP de l'OTAN et le président du Parlement géorgien.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 2 Juin - 14:03

CNN: Contre l'incertitude, les bombardiers américains B-52 seront déploié en Europe  Shocked

The U.S. Air Force is deploying long-range B-52 bombers and 800 airmen to the United Kingdom in support of joint exercises with NATO allies and partners taking place across Europe in June, according to CNN.


Boeing.com

The nuclear-capable B-52 Stratofortress will take part in a series of joint exercises that primarily take place on Russia's doorstep – specifically in the Baltic Sea, the Arctic and along Russia's border with several NATO partners, CNN wrote.

L'armée de l'air des États-Unis déploie des bombardiers B-52 à longue portée et 800 aviateurs au Royaume-Uni à l'appui d'exercices conjoints avec des alliés et des partenaires de l'OTAN qui se déroulent en Europe en juin, selon CNN.

Le B-52 Stratofortress, capable de nucléaire, participera à une série d'exercices communs qui se déroulent principalement à la porte de la Russie - en particulier dans la mer Baltique, dans l'Arctique et à la frontière de la Russie avec plusieurs partenaires de l'OTAN, a écrit CNN.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Mar 6 Juin - 10:14

L'accumulation militaire sans précédent de l'OTAN déstabilise la situation en Europe, - Lavrov

Russian Foreign Minister Sergei Lavrov said he will discuss with his Belarussian counterpart Vladimir Makey a coordinated action with NATO in the wake of the last decisions taken at the summit of the alliance.
Censor.NET reports citing TASS.

"We are going to discuss with NATO a coordinated action in relations with the North Atlantic Alliance," he said. "In the wake of the latest NATO summits we have to state that the attempts to change the existing balance of forces in Europe, the alliance's military buildup, which is unprecedented since the end of the Cold War, and the growing military training activities, just as the ongoing U.S. efforts to build a missile defense, destabilize the situation in Europe."

Read more: Russia should respect internationally recognized borders of Georgia, - President of NATO PA

Lavrov said such steps "contradict decisions adopted by the OSCE and Russia-NATO summits on creating an integral space of peace, security, and stability in the Euro-Atlantic region and directly affect the national interests of Russia and Belarus.

"Concerted action by our countries, including those within the CSTO, where Belarus holds the rotating presidency this year, acquires special importance," he stated.


Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré qu'il discuterait avec son homologue biélorusse Vladimir Makey d'une action coordonnée avec l'OTAN dans le sillage des dernières décisions prises lors du sommet de l'alliance.
Censor.NET rapports citant TASS.

 "Nous allons discuter avec l'OTAN d'une action coordonnée dans les relations avec l'Alliance de l'Atlantique Nord", a-t-il déclaré. "Dans le sillage des derniers sommets de l'OTAN, nous devons déclarer que les tentatives de changement de l'équilibre des forces existant en Europe, l'accumulation militaire de l'alliance, sans précédent depuis la fin de la guerre froide, et les activités de formation militaire croissante, juste
Comme les efforts américains en cours pour construire une défense antimissile, déstabilisent la situation en Europe ".

Lire la suite: la Russie devrait respecter les frontières internationalement reconnues de la Géorgie, - Président de l'OTAN PA

 
Lavrov a déclaré que de telles mesures «contredisent les décisions adoptées par les sommets de l'OSCE et de la Russie-OTAN sur la création d'un espace intégral de paix, de sécurité et de stabilité dans la région euro-atlantique et affectent directement les intérêts nationaux de la Russie et de la Biélorussie.

 "L'action concertée de nos pays, y compris ceux de l'OTSC, où le Bélarus occupe la présidence tournante cette année, acquiert une importance particulière", at-il déclaré.


Le monde à l'envers, la preuve:

Monténégro défie la Russie et se joint à l'OTAN

Moscow Vows Retaliation






The tiny Balkan nation of Montenegro, with 620,000 inhabitants, has formerly joined the NATO alliance in a ceremony in Washington Monday. The action has infuriated its long-term cultural partner, Russia, and threatened its tourism industry.
“Russia reserves the right to take counter-measures on the basis of reciprocity amid the Montenegrin authorities’ hostile stance,” according to the Russian state news agency TASS.

Part of possible Russian retaliation is a ban on Russian tourists into the tiny nation where 200,000 Russians visit every year on holiday. 80,000 Russians own property there according the Associated Press.

Russia has also threatened other types of financial and political retaliation.

Moscou vote une rétorsion

Monténégro défie la Russie et se joint à l'OTAN

La petite nation des Balkans du Monténégro, avec 620 000 habitants, a précédemment rejoint l'alliance de l'OTAN lors d'une cérémonie à Washington lundi. L'action a fâché son partenaire culturel à long terme, la Russie, et a menacé son industrie touristique.

"La Russie se réserve le droit de prendre des contre-mesures sur la base de la réciprocité au regard de la position hostile des autorités monténégrines", selon l'agence de presse nationale russe TASS.

Une partie des représailles possibles en Russie est une interdiction pour les touristes russes dans la petite nation où 200 000 Russes visitent chaque année en vacances. 80 000 Russes possèdent leur propriété selon la Presse Associée.

La Russie a également menacé d'autres types de représailles financières et politiques.




L'Ukraine peut formaliser légitimement la priorité pour obtenir l'adhésion à l'OTAN

Verkhovna Rada Chairman Andriy Parubiy has launched an initiative to formalize at the legislative level the provisions that Ukraine's membership in NATO is a priority of the country's foreign policy.

This opinion was expressed by Parubiy after he attended a meeting of the NATO Parliamentary Assembly in Tbilisi and as well as the result of his extremely fruitful communication with allies and partners from the North Atlantic alliance, the website of the Verkhovna Rada reported.

The speaker also said the Verkhovna Rada of Ukraine registered bill No. 6470, which proposes amending the law of Ukraine on the fundamentals of domestic and foreign policy and the law on the fundamentals of national security of Ukraine.

He recalled that this year Ukraine celebrates the 20th anniversary of the Charter on a Distinctive Partnership with NATO. Parubiy said he called on the parliamentary factions to adopt bill soon.

In turn, First Deputy Chair of Verkhovna Rada Iryna Gerashchenko said she believes Ukraine and Georgia should become 30th and 31rd members of NATO respectively. "This is what I see as my goal as a politician and that's why I've been engaged in politics for ten years only in the pro-NATO and pro-European camp," she wrote on her Facebook page.

Le président de Verkhovna Rada, Andriy Parubiy, a lancé une initiative pour formaliser au niveau législatif les dispositions selon lesquelles l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN est une priorité de la politique étrangère du pays.

Cette opinion a été exprimée par Parubiy après avoir assisté à une réunion de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN à Tbilissi et à la suite de sa communication extrêmement fructueuse avec les alliés et les partenaires de l'alliance de l'Atlantique Nord, a déclaré le site web de Verkhovna Rada.

L'orateur a également déclaré que la Verkhovna Rada d'Ukraine a enregistré le projet de loi n ° 6470, qui propose de modifier la loi de l'Ukraine sur les principes fondamentaux de la politique nationale et étrangère et la loi sur les fondamentaux de la sécurité nationale de l'Ukraine

Il a rappelé que cette année, l'Ukraine célèbre le 20ème anniversaire de la Charte sur un partenariat distinctif avec l'OTAN.
Parubiy a déclaré qu'il appelait les factions parlementaires à adopter bientôt le projet de loi.

À son tour, la première vice-présidente de Verkhovna Rada Iryna Gerashchenko a déclaré qu'elle croit que l'Ukraine et la Géorgie devraient devenir les 30e et 31e membres de l'OTAN respectivement. "C'est ce que je considère comme mon but en tant que politicien et c'est pourquoi je suis engagé dans la politique pendant dix ans seulement dans le camp pro-OTAN et pro-européen", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Jeu 8 Juin - 8:49

Confirmation du dernier article:

Andriy Paroubiy propose de rétablir le processus d’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN



Andriy Paroubiy, président du parlement ukrainien, propose d’examiner le 8 juin prochain (demain) le projet de loi  №6470 « sur les changements apportés dans certains actes législatifs ukrainiens concernant les orientations de la politique extérieure de l’Ukraine).

Il l’a déclaré lors d’une réunion ce mercredi 7 juin.

«Je voudrais vous proposer que demain, nous commencions notre journée en révisant les changements prévus dans la loi de politique extérieure et intérieure pour déterminer la position de l’Ukraine vis-à-vis de l’OTAN. Demain, nous pourrions réussir à définir la nouvelle législation », at-il précisé.

L'OTAN met en œuvre le plus grand renforcement de la défense collective en raison de l'agression de la Russie en Ukraine, - Stoltenberg



Member countries of the North Atlantic Alliance are ready to continue strengthening their collective defense in order to be able to resist the possible aggression of the Russian Federation.
NATO Secretary General Jens Stoltenberg said in an interview with VOA, Censor.NET reports.

The head of NATO says members of the alliance are united in their stance toward Russia in a way they have not been for many years.

According to him, NATO is committed to stepping up its defense while at the same time continuing dialogue with Russia.


Read more: NATO's unprecedented military build-up destabilizes situation in Europe, - Lavrov

"The dual track approach, meaning we have to be strong, we have to deliver credible deterrence and defense, that is the reason we are implementing the biggest reinforcement of our collective defense now as a response to what Russia did in Ukraine," Stoltenberg said. "It's not an easy dialogue, but that's exactly why the dialogue is important."

The approach is a modern version of the Cold War NATO "dual-track" decision that linked deployments of U.S. long-range theater nuclear forces to proposals for negotiations with Moscow over Soviet forces in Eastern Europe.



Les pays membres de l'Alliance de l'Atlantique Nord sont prêts à continuer de renforcer leur défense collective afin de pouvoir résister à l'agression possible de la Fédération de Russie.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré lors d'une interview avec les rapports VOA, Censor.NET.

Le chef de l'OTAN affirme que les membres de l'alliance sont unis dans leur position à l'égard de la Russie d'une manière qu'ils n'ont pas été depuis de nombreuses années.

Selon lui, l'OTAN s'est engagée à renforcer sa défense tout en continuant à dialoguer avec la Russie.

Lire la suite: l'accumulation militaire sans précédent de l'OTAN déstabilise la situation en Europe, - Lavrov

 «L'approche à double voie, qui signifie que nous devons être solides, nous devons assurer une dissuasion et une défense crédibles, c'est la raison pour laquelle nous mettons en œuvre le plus grand renforcement de notre défense collective maintenant en réponse à ce que la Russie a fait en Ukraine», a déclaré Stoltenberg .
"Ce n'est pas un dialogue facile, mais c'est précisément la raison pour laquelle le dialogue est important".

 L'approche est une version moderne de la décision «double voie» de l'OTAN de la guerre froide qui a associé les déploiements de forces nucléaires américaines de longue portée aux propositions de négociations avec Moscou sur les forces soviétiques en Europe de l'Est.


Reuters: Etats-Unis, partenaires planifient l'exercice militaire européen avec 25 000 soldats

L'Ukraine et l'OTAN: nouvelle opportunité
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Jeu 8 Juin - 11:22

C'est voté à la Rada:

АГЕНТЫ ПУТИНА Верховная Рада приняла законопроект о приоритетности членства Украины в НАТО. За 276, ПРОТИВ 25 Список агентов Кремля ниже:



les agents POUTINE
La Verkhovna Rada a adopté le projet de loi sur la priorité de l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN.
Pour 276, contre 25
Agents du Kremlin, liste ci-dessous:
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Caduce62 le Jeu 8 Juin - 15:54

On 8 June 2017, three days after Montenegro became the 29th NATO member, the Ukrainian Parliament adopted a bill setting NATO membership as Ukraine's foreign policy objective. 276 MPs out of the needed 226 voted in favor.

http://euromaidanpress.com/2017/06/08/ukraine-restores-path-towards-nato-what-can-it-bring-the-alliance/

Ukraine restores course towards NATO membership

2017/06/08 - 19:28 • NEWS

On 8 June 2017, three days after Montenegro became the 29th NATO member, the Ukrainian Parliament adopted a bill setting NATO membership as Ukraine’s foreign policy objective. 276 MPs out of the needed 226 voted in favor.

Parliament Speaker Andriy Parubiy, one of the authors of the bill, explained before the vote that the document will solidify “Ukraine’s main security course – NATO membership.”

“Russian aggression against Ukraine, the annexation of a part of Ukrainian territory has set urgent targets before the Ukrainian state to ensure real national security. The experience of a number of countries neighboring Ukraine shows that in the current environment they consider the structures of collective security, which operate on principles of progressive democratic values, the most effective of which is the North Atlantic Treaty Organization, as the most effective tool for ensuring security, territorial integrity, and sovereignty. The major expansion of the organization in recent years is a convincing confirmation of this,” the bill’s memorandum states.

The authors of the bill determined that one the basic principles of Ukraine’s foreign policy is to deepen cooperation with NATO with the goal of NATO membership.

The NATO Headquarters has “taken this decision into consideration,” according to Ukrinform, and stressed that Ukraine’s main priorities remain reforms and modernization of defense and security institutions to achieve NATO standards.

A long history of relations with NATO
Ukraine became the first CIS country to enter NATO’s Partnership for Peace program in February 1994, and official cooperation began one year later. In 1997, the first official NATO Information and Documentation Center opened in Kyiv and a NATO-Ukraine Commission was established. But in 2002, Ukraine-NATO relations soured as leaked tapes appeared to reveal that Ukrainian President Leonid Kuchma, apart from ordering to kidnap the Ukrainian journalist Georgiy Gongadze, arranged the transfer of the sophisticated Ukrainian Kolchuga system to Iraq. The scandal unfolded amid a political crisis and protests against Kuchma’s authoritarian rule in Ukraine. The Ukraine-NATO Action Plan adopted in 2002, as well as Kuchma’s declaration that Ukraine wanted to join NATO, and the sending of Ukrainian troops to Iraq in 2003 could not mend relations.

Nevertheless, in 2003 the Ukrainian Parliament adopted a law  “The foundations of national security,” in which NATO integration and NATO membership were – much like in today’s law – proclaimed a key goal of foreign policy. The initiative didn’t live long: as soon as Poland became an EU member state, it appealed to Brussels insisting that the Union offers Ukraine membership prospects, which the European Commission declined with a mere partnership offer. The irritated Kuchma ordered to cross out NATO membership from the list of Ukraine’s strategic goals in 2004.

After the Orange Revolution in 2004 in which Kuchma was replaced by Viktor Yushchenko and expectations were high for a pro-EU and pro-NATO course. But internal quibbles and an absence of unilateral support for NATO within Ukraine’s population hampered the plans: in 2008, the second Yulia Tymoshenko cabinet’s proposal for Ukraine to join NATO’s Membership Action Plan was met with internal opposition, and despite US and Polish support at the 2008 Bucharest summit, the Membership Action Plans for Ukraine and Georgia were not approved , having faced opposition by France, Germany, and Italy. However, a declaration was adopted stating that the “future of both countries [Ukraine and Georgia – ed] were connected with the Alliance.”

After Viktor Yanukovych came to power in 2010, Ukraine’s NATO aspirations were curbed as a bill was passed that excluded the goal of “integration into Euro-Atlantic security and NATO membership” from the country’s national security strategy. The law precluded Ukraine’s membership of any military bloc but allowed for co-operation with alliances such as NATO.

This non-aligned status was renounced in December 2014, 10 months after Yanukovych fled following the Euromaidan revolution, after which Russia occupied Crimea and orchestrated a war in eastern Ukraine. The step elicited harsh condemnation by Russia. President Poroshenko vowed to hold a referendum on joining NATO, and Ukraine signaled it hopes for a major non-NATO ally status within the United States.

Starting from 2015, military exercises took place between NATO members and Ukraine, including Operation Fearless Guardian, Exercise Sea Breeze, Saber Guardian/Rapid Trident, and Safe Skies. In September 2015, NATO launched five trust funds for €5.4 million for the Ukrainian army. In March 2016, President of the European Commission Jean-Claude Juncker stated that it would take at least 20-25 years for Ukraine to join the EU and NATO.

Public support for NATO membership
The support of Ukrainians for joining NATO soared following Russian aggression against the country which started after Euromaidan. According to polls by the Ilko Kucheriv Democratic Initiatives Fund, until February 2014, it hovered around 15% and most Ukrainians were in favor of a non-aligned status for Ukraine, after which it soared to 33% and is now at its historic maximum, and support for a military alliance with Russia is at a historic low. Ukraine’s NATO membership has the most supporters in Ukraine’s western regions, while the South, East, and Donbas are more in favor of a neutral status. If a referendum on joining NATO would be held, 78% of those who would vote would choose “yes.”

The most recent poll, released on 28 December 2016 (not shown on graphic), revealed that 71% would vote in favor of joining NATO at a referendum out of the 62% who would participate, and 23% would be against. 44% considered NATO the best option for guaranteeing Ukraine’s national security, while 26% hoped for a neutral status and 6% supported a military alliance with Russia.

Russian opposition
Russia’s press secretary Dmitry Peskov has already responded to Ukraine’s decision towards NATO integration, stating that Moscow traditionally views NATO expansion towards Russian borders with distrust and concern. “We believe that this threatens our safety and the balance of power in the Eurasian region. Of course, the Russian side takes all necessary measures to counterbalance the situation and protect its own interests and safety,” he said.

In the past, Russia has spoken out strongly against Ukraine’s potential NATO membership. In 2008 then Russian President Vladimir Putin said that Russia may target its missiles at Ukraine if its neighbor joins NATO and accepts the deployment of a US missile defense shield. Prime Minister Vladimir Putin reportedly declared at a NATO-Russia summit in 2008 that if Ukraine joined NATO Russia could annex the Ukrainian East and Crimea.

In an interview with BBC in November 2014, Peskov demanded a “100% guarantee nobody would think about Ukraine joining NATO,” an appeal which was rejected two days later by NATO Secretary General Jens Stoltenberg as such which would violate Ukrainian sovereignty.
avatar
Caduce62

Messages : 3267
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Caduce62 le Jeu 8 Juin - 17:00

Diplomatie. Le Monténégro intègre l’Otan, la Russie prend des sanctions

http://www.courrierinternational.com/article/diplomatie-le-montenegro-integre-lotan-la-russie-prend-des-sanctions?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1496851794#xtor=CS1-9

COURRIER INTERNATIONAL - PARIS
Publié le 07/06/2017 - 18:02

L’entrée du Monténégro dans l’Otan “favorisera la stabilité des Balkans, la paix et la sécurité internationale”, a affirmé le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, lundi 5 juin à Washington. Avec l’intégration du Monténégro, l’un des plus petits pays d’Europe (620 000 habitants), devenu indépendant en 2006, l’Alliance atlantique prend le contrôle de tout le littoral nord de la Méditerranée, depuis Gibraltar jusqu’à la Turquie.

Riposte russe

La Russie, qui avait une aspiration historique à accéder à la Méditerranée via le Monténégro, “petit frère orthodoxe”, s’est vu mettre devant le fait accompli. Moscou a réagi sans tarder, d’un ton menaçant : “La Russie se réserve le droit de riposter à la politique hostile du gouvernement du Monténégro suite à son adhésion à l’Otan, a souligné le Ministère russe des affaires étrangères. L’hystérie anti-russe nous donne le droit de prendre des mesures de rétorsion.”

Moscou a déjà mis ses menaces à exécution, avant même l’adhésion officielle du Monténégro à l’Otan, en bloquant l’importation du vin monténégrin d’une valeur de 1,7 million d’euros. En avril dernier, la Russie avait recommandé à ses touristes de ne pas partir en vacances au Monténégro, ciblant ainsi un secteur moteur de l’économie monténégrine.

D’après le quotidien Vijesti, “La Russie dispose d’un grand poids économique au Monténégro. 30 000 Russes y séjournent de façon permanente, ils ont acheté 70 000 appartements et maisons et disposent d’écoles et de médias en russe. Après l’indépendance du Monténégro en 2006, les hommes d’affaires russes s’y sont rués et ont acheté l’industrie lourde locale, souvent avec de l’argent d’origine douteuse. La majeure partie de cette industrie est aujourd’hui en faillite, et certains oligarques russes, notamment Oleg Deripaska, doivent des centaines de millions d’euros à l’État monténégrin.”

Une population divisée

Les autorités monténégrines ont accusé la Russie d’avoir tenté d’organiser un coup d’État à la veille des élections législatives du mois d’octobre, ce que Moscou a démenti.

Quant à la population du Monténégro, elle est très divisée quant à l’adhésion à l’Otan et 86 % des Monténégrins s’étaient prononcés pour un référendum sur la question. Alors que le journal de Podgorica Vijesti salue l’entrée du pays dans l’Alliance atlantique, en titrant “Pour la première fois à la même table que les plus puissants” le quotidien Dan, proche de l’opposition pro-serbe et pro-russe, écrit : “À l’Otan contre la volonté du peuple”, affirmant que la procédure d’intégration a violé la Constitution.

Le premier élargissement de l’Otan depuis 2009 (année où la Croatie et l’Albanie l’avaient intégrée) intervient au moment où le président américain, Donald Trump, envoie des signaux ambigus quant à l’avenir de l’alliance. Lors du dernier sommet de l’Otan, le Premier ministre du Monténégro, Dusko Markovic, a fait les frais de façon symbolique des tensions entre l’administration américaine et ses partenaires de l’Otan. Sur la vidéo devenue virale, on voit Donald Trump l’écarter sans ménagement pour se faire une place au premier rang.
avatar
Caduce62

Messages : 3267
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Caduce62 le Ven 9 Juin - 0:22

avatar
Caduce62

Messages : 3267
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 9 Juin - 11:24

Raté pour la Russie. Wink

Commentaire de Shubarov au sujet de la reprise en vue du membership de l'Ukraine à l'OTAN:

Refat Chubarov: l'intégration de l'Ukraine dans l'OTAN va aider à la désoccupation de la Crimée



L'intégration de l'Ukraine avec l'OTAN à l'avenir peut jouer un rôle important pour la désoccupation de la Crimée, déclare le chef des Mejlis du Tatar de Crimée, le député Refat Chubarov.

"Dans toutes nos aspirations, dans tous les plans et attentes de la désoccupation de la Crimée, nous mettons nos espoirs sur nos partenaires occidentaux et nos partenaires occidentaux sont les pays qui jouent un rôle particulier dans la politique internationale, ils sont tous des membres de l'OTAN. De plus, notre intégration avec l'OTAN n'est qu'un atout, et il est dommage que nous n'ayons pas [commencé à] intégrer à l'OTAN plus tôt, ce qui aurait empêché et évité l'occupation russe de la Crimée ", a déclaré Chubarov, rapporte Krym.Realii
.

À la même époque, le directeur adjoint du Centre d'études de l'armée, de la conversion et du désarmement, Mykhailo Samus, a suggéré que la Russie répondait finalement aux déclarations et aux actions de l'Ukraine concernant l'intégration avec l'OTAN, mais cela ne changerait pas la situation en Crimée.

Comme indiqué précédemment, le 8 juin, la Verkhovna Rada a défini l'adhésion à l'OTAN comme une priorité absolue pour le pays.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 9 Juin - 13:00

Klimkin dit que l'Ukraine fonctionne maintenant comme élément du flanc oriental de l'OTAN

Après les réactions négatives suite à l'adhésion du Monténégro, celles sur l'Ukraine:

Le Kremlin promet de prendre des mesures si l’Ukraine continue à son rapprochement avec l’OTAN



Le Kremlin a commenté la décision de l’Ukraine de relancer son processus d’adhésion à l’OTAN en promettant de prendre des mesures contraignantes.

Cette déclaration a été faite par Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, en réponse à des questions posées par des journalistes :

«Moscou est traditionnellement méfiante vis-à-vis du processus d’élargissement de l’OTAN jusqu’aux frontières russes. Nous estimons que cela menace notre sécurité et l'équilibre des forces dans la région euro-asiatique. La Russie prendra bien-entendu toutes les mesures nécessaires pour contre-balancer cette situation et défendre ses intérêts et sa sécurité », a-t-il précisé.

Dmitri Peskov a également qualifié la guerre dans le Donbass de  « guerre civile qui durait en Ukraine ». (tu parles Charles)

Comme rapporté précédement par Ukrinform, les députés ukrainiens ont adopté le 8 juin dernier un projet de loi, portant le № 6470, visant à modifier certains actes législatifs concernant les orientations de la politique étrangère de l’Ukraine. Cette décision a été voté par 276 députés.

« L'Ukraine a satisfait suffisamment de conditions politiques et juridiques pour entamer un rapprochement institutionnel intégral avec l'OTAN. Elle s'est mise en conformité avec la décision du sommet de l'OTAN de Bucarest en 2008 portant sur (la) reconnaissance sans ambiguïté de la future adhésion de l'Ukraine à cette organisation, dont la nécessité est devenu un  impératif irréfutable », peut-on lire dans une note explicative au document.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Александр le Ven 9 Juin - 15:20

How Ukraine can open its door to NATO

On 8 June 2017, the Ukrainian Parliament restored Ukraine’s course towards NATO membership. While most Ukrainians (44%) are sure that joining NATO is the best way Ukraine can achieve national security, Ukraine’s membership is still on the very distant horizon. In the meantime, it would make sense to think about what contribution Ukraine could make to Euro-Atlantic security. Here is the opinion of Bruno Lete, who serves as a transatlantic fellow, security, and defense at The German Marshall Fund of the United States in Brussels, republished from the German Marshall Fund.

Ukraine’s top priority needs to be its domestic policy. Success at home will determine the rest, including strengthening Ukraine’s partnership with NATO. To make a case that Kyiv is a reliable partner of the Alliance, it must first start to modernize all fields of government, military, and the private sector. Ukraine must continue to demonstrate to NATO, and itself, that it can carry out reform and fight corruption. If it cannot, Allies’ political willingness to invest in the NATO-Ukraine partnership will decline.

To move forward on a common future with NATO, Ukraine should consider the following elements in its overall assessment:

Focus Ukraine’s NATO messaging on achievements, not on expectations.

Ukraine’s narrative inside the Alliance is built too narrowly around its expectations for NATO membership. Communicating about Ukraine’s “successful transformation” since Euromaidan — rather than about NATO aspirations — will serve better to counter disinformation and negative perceptions about Ukraine, and will offer measurable and objective arguments to push NATO’s door open.

Invest in better strategic communications (StratCom) at home and in public diplomacy abroad.

Ukraine is struggling to win the hearts and minds in NATO member states. Better coordinated government communications at home, along with more resources for public diplomacy, will translate into more understanding for Ukraine abroad. To support this objective, Ukraine should further build on the NATO-Ukraine Strategic Communications Partnership Roadmap and discuss with NATO a new trust fund for strategic communications. 2017 will mark 20 years of NATO-Ukraine relations, an important public milestone to leverage.

Think what Ukraine can do for NATO, not only what NATO can do for Ukraine.

Aspirant member states need to demonstrate their added value to NATO’s collective security. Ukraine could share its capabilities for strategic airlifts by including the Antonov An-124 or An-225 aircraft in NATO operations; Kyiv could improve regional security by replicating the model of the Lithuanian–Polish–Ukrainian military brigade with other NATO allies, or support the idea of a standing maritime mission in the Black Sea. Ukraine could share its modern warfare expertise in fields such as the use of military drones in conflict areas, or conducting intelligence, surveillance, and reconnaissance missions in urban environments.

Develop a unique country profile for Ukraine with a center of expertise on hybrid warfare.

Such a center should be multinational and engage in three distinct activities. Firstly, it would develop analytical methods, concepts, and doctrine around hybrid warfare, and act as a repository for lessons learned and best practices. Secondly, it could offer education and training through regular courses and the dissemination of information. Thirdly, it should have an operational role by deploying experts to enhance practical actions at the operational, strategic, and political-military level when requested.

Put the modernization of Ukraine’s military and defense sector on a fast track.

The Ukrainian security and defense sector must be modernized as planned by 2020. Three areas need immediate attention. First, the training and education of military staff needs to be linked to a comprehensive career plan and prospects for promotion. Second, NATO and Ukraine must evaluate the effectiveness of the five NATO Trust Funds, and address existing hurdles. Third, Ukraine’s defense industrial base needs better connections with the European and North American defense industry.

Develop more cooperative diplomacy with neighboring countries.

Ukraine is geographically positioned to become a hub of knowledge, practical expertise, and networks in the wider region. Kyiv can leverage cultural similarities with Belarus to provide intelligence on the country’s domestic situation, and to push for liberal values. Liaise with NATO allies and partners surrounding the Black Sea Basin to face Russian escalation strategies, and consider developing a Black Sea defense cluster, like the BeNeLux or NorDefCo. Relations with Georgia — another aspirant NATO member — deserve more content and attention.

What can Ukraine offer NATO?


Ukrainian soldiers often take part in joint exercises with NATO. Photo: milnavigator.com.ua 

On 8 June 2017, the Ukrainian Parliament restored Ukraine’s course towards NATO membership. While most Ukrainians (44%) are sure that joining NATO is the best way Ukraine can achieve national security, Ukraine’s membership is still on the very distant horizon. We decided to take a look at what Ukraine can offer NATO with the help of an article written by the Institute of World Policy.

Is Ukraine a recipient, or contributor to regional security? Recently, there have been speculations that Ukraine is becoming a source of insecurity that cannot contribute to the stability and security of the transatlantic region. Over the past few years, however, Ukraine proved that it is not only able to defend itself, but also willing to share its skills and knowledge with strategic partners.

The goal of this memo is to open a discussion about qualitatively new added values for the Alliance that could complement the commonly declared advantages of Ukraine such as its unique geostrategic location, high defense expenditures, and economic potential.


A anti-Russian protest at the NATO summit in Wales on 4 September 2014. Photo: Terry Brown

Since the inception of bilateral relations in the early 1990s, Ukraine has proved itself as a reliable partner that showed its commitment to values and standards of NATO through joint military operations, counter-terrorism missions, and security sector reforms. For the past two decades, Ukraine demonstrated its commitment to principles of the transatlantic security framework through participating in the wide range of NATO-led operations.

Ukraine took part in a peacekeeping mission in Kosovo, ISAF mission in Afghanistan, and training mission in Iraq; contributed its navy to the counter-piracy initiative Ocean Shield off the coast of Somalia and counter-terrorism Operation Active Endeavour in the Mediterranean Sea. It became the first non-member country to contribute its troops to the NATO Response Force.
Ukraine provided NATO with unique airlift capabilities and actively participated in joint civil emergency exercises. Although the military cooperation has reached a strategic level, a combination of factors including the lack of political will and opposition from Russia prevented the intensification of the dialogue. Two years of conflict in eastern Ukraine has not only rallied the public and governmental support for the deeper integration in NATO structures, but also forged Ukraine into a much stronger partner with a unique set of capabilities that could be crucial for the Alliance.

Thus, the added value of Ukraine for transatlantic security framework consists of the following:


• Experience in hybrid warfare

Although the term hybrid war generated much debate, there is little doubt that Russian intervention in Ukraine incorporated the elements of the conventional, cyber, asymmetric, and informational warfare. Two years of trial and error in addressing the separatist entities, incursions of Russian troops without insignia, disinformation, and cyber attacks have given Ukraine a unique experience that can be examined to develop strategies in defense of potential targets within the Alliance and in the region as a whole. Through opening a Hybrid War Study Center in Ukraine, it would be possible to closely study the current conflict and generate insights into potential preventive measures.


• Counter-propaganda

A significant part in the success of the Russian advancement in Crimea and eastern Ukraine was due to informational technologies to rally up support before and during the crisis. Blatant disinformation campaigns pouring from domestic and international media outlets of Russian Federation has cultivated supporters not only in the affected areas, but also among the citizens of the Western countries. Not incidentally, the success of Russian informational warfare was partly due to the shortcomings of the cultural and lingual policies of the Ukrainian government toward the “hearts and minds” of its citizens who now live in the occupied territories. There is a long way ahead, but the response from the Ukrainian media, civil society, and government to the well-geared Russian propaganda machine can provide valuable insights for NATO structures, such as the Strategic Communications Center of Excellence.


• Rapid military modernization and the impact of civil resilience

Ukraine has transformed in a short period of time its obsolete armed forces into more mobile and better equipped military force that is able to withstand hybrid threats. The modernization process was in no small part shaped by the active participation of the citizen activists who served as volunteers in the times of crisis. Financial assistance from the diaspora and donations from Ukrainians at home, a synergy between the business and society to support the military cause, the resilience of Ukrainian armed forces and volunteers can serve as a blueprint for a crisis response that can be beneficial for the Alliance members that border Russia.


• Intelligence on the eastern border and the Black Sea region

Ukraine’s geopolitical position and special relations with its neighbors offer a unique perspective to the security dynamics in the Black Sea region. While cooperation in the sphere of civilian control over intelligence sector between NATO and Ukraine dates back to 2006, the recent security crisis gives an impetus for a new-level of collaboration.


• Energy security

Ukraine remains a strategic partner of the Alliance in addressing Europe’s energy security. Although the oil and gas prices are dwindling and Europe has set a course on renewable energy, natural resources would still play a major role in the short- to mid-term perspective. In the light of uncertainty regarding the alternative routes of energy delivery from Russia, the stable and reliable gas-transport system of Ukraine will serve as an indispensable component of the European energy security architecture.
avatar
Александр

Messages : 4617
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'OTAN?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum