La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mar 23 Mai - 11:16

Attentat à Manchester | Le bilan s’alourdit et passe à 22 morts: ce que l’on sait ce mardi matin

(Autre source)


-AFP / Oli SCARFF

La Grande-Bretagne a été frappée par l’attentat, le plus meurtrier depuis douze ans, qui a fait 22 morts et 59 blessés à l’issue d’un concert pop lundi soir à Manchester. Il y a des enfants parmi les victimes.

Ce qui s’est passé d’après des témoins

À l’issue du concert d’une chanteuse pop, ce lundi soir, à Manchester, une foule de témoins ont affirmé avoir entendu une puissante explosion, qui a provoqué des scènes de panique dans la salle de concert, mais aussi dehors, où des parents attendaient la sortie de leurs enfants.

«Nous étions en train de quitter la salle après le concert d’Ariana Grande vers 22h30 (21h30 GMT) lorsqu’on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir», a raconté Majid Khan, 22 ans, à l’agence britannique Press Association.

«Tous les gens qui étaient de l’autre côté de la salle de concerts où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait», a-t-il ajouté. «C’était la panique».a-t-il ajouté. «C’était la panique».

  --

‘Des corps partout’

«On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un bang et puis de la fumée», a raconté à la BBC Gary Walker, de Leeds, venu avec sa femme pour attendre leur fille à la sortie du concert. M. Walker a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l’estomac.

Elena Semino, qui attendait sa fille de 17 ans au guichet de vente des billets au moment de l’explosion et a elle-même été blessée, a raconté au Guardian: «J’ai senti une forte chaleur dans mon cou et quand j’ai levé la tête, il y avait des corps partout».

Dans la salle même, «tout le monde paniquait, ça poussait dans les escaliers», a déclaré Isabel Hodgins (bien: Hodgins) à la chaîne de télévision Sky News. «Le couloir était plein de monde, il y avait une odeur de brûlé, il y avait beaucoup de fumée pendant qu’on sortait», a-t-elle dit.

«Des gens hurlaient qu’ils avaient vu du sang, mais d’autres disaient que c’étaient des ballons qui avaient explosé ou une enceinte qui avait claqué», a déclaré Robert Tempkin, 22 ans, à la BBC.

L’Arena peut accueillir jusqu’à 21 000 personnes. D’après Cheryl McDonald, venue avec sa petite fille de 9 ans, la salle était «pleine d’enfants». «Ma fille est très, très choquée», a-t-elle dit à Sky.

La police s’est rendue sur place après avoir été appelée peu avant 21h35 GMT, à la suite des informations faisant état d’une explosion. Elle a rapidement isolé la zone, entourée de nombreuses voitures de police et d’ambulances, a constaté un photographe de l’AFP.

Bilan

Dans un premier temps, la police annoncait un bilan de 19 morts et environ 50 blessés et évoquait «un incident terroriste».

«Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une épouvantable attaque terroriste», a réagi la Première ministre britannique Theresa May, en exprimant sa sympathie aux familles.

Lors d’une conférence de presse qui vient de s’achever, la police de Manchester a dressé le dernier bilan de l’explosion qui a eu lieu à 22h33 (heure de Bruxelles) à la Manchester Arena. L’explosion «qui est traitée comme un incident terroriste» a fait 22 morts et une soixantaine de blessés. Il y a des enfants parmi les morts.


-AFP / Paul ELLIS

La police et les services de secours ont reçu plus de 240 appels.

Plus de 400 policiers sont toujours mobilisés dans les rues de Manchester.

Un kamikaze identifié?

Traditionnellement plus attentiste dans sa communication, la police britannique ne le confirme pas. Mais de sources officielles américaines, l’attaque aurait été commise par un kamikaze dont le corps a été retrouvé et qui aurait déjà été identifié.

La thèse du kamikaze semble se confirmer: «un agresseur solitaire» pour lequel «nous pensons qu’il avait sur lui un engin explosif improvisé»

Selon les autorités britanniques, l’explosion a eu lieu dans un hall de passage, attenant à la salle de concert, et qui la relie à la gare de Manchester.

L’attentat s’est déroulé deux mois jour pour jour après celui de Londres qui avait fait 5 morts, lorsqu’un homme avait foncé dans la foule avec un véhicule et poignardé un policier avant d’être abattu, près du Parlement.

Campagne électorale suspendue et soutien

Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé mardi de «suspendre jusqu’à nouvel ordre» leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin, a déclaré M. Corbyn, cité par l’agence Press Association.

«Paris est cette nuit aux côtés de Manchester», a tweeté en écho la maire de la capitale française Anne Hidalgo, tandis que le président du Conseil européen Donald Tusk affirmait: «Mon cœur est à Manchester cette nuit».

Sécurité renforcée à New York

Les autorités de New York ont renforcé les mesures de sécurité sur des sites sensibles après l’attentat qui a fait 19 morts lundi soir lors d’un concert à Manchester en Grande-Bretagne.

Les autorités ont toutefois précisé qu’elles n’avaient pas enregistré de menace spécifique concernant le territoire américain.

+ LIRE AUSSI | Sécurité renforcée à New York après l’attentat de Manchester
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Mar 23 Mai - 12:49

Un groupe lié à Al-Qaïda revendique l'attentat de Saint-Pétersbourg

AFP 25/04/2017

RUSSIE - Un groupe lié à Al-Qaïda a revendiqué l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg le 3 avril qui a fait au moins 15 morts, rapporte ce mardi 25 avril SITE, un centre américain de surveillance des sites internet jihadistes.
Revendication très tardive  scratch 

Le "Bataillon de l'imam Chamil", un groupe peu connu, a revendiqué cette attaque menée, selon lui, sur les instructions du chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, indique SITE, citant un communiqué du groupe publié lundi par l'agence mauritanienne de presse.
2ème bizarrerie scratch

Selon le texte, l'attentat à la bombe, qui a également fait plus de 20 blessés, était un message à la Russie et aux pays engagés dans des guerres contre les musulmans pour leur dire que "le prix à payer pour ces guerres est très élevé", ajoute SITE.
"Cette opération n'est qu'un début", menace le groupe qui affirme que les mesures de sécurité prises par les Russes n'empêcheront pas ses membres d'atteindre leurs cibles.
Rien depuis !

L'auteur présumé de l'attaque de Saint-Pétersbourg, Akbarjon Djalilov, un jeune homme de 22 ans aux motivations floues, a été tué dans l'attentat, selon Moscou.
Djalilov avait la nationalité russe depuis ses 16 ans mais était né au Kirghizstan, dans la région d'Och, connue pour avoir fourni d'importants contingents à Daech en Syrie et en Irak.
Depuis, l'enquête piétine ! Pourquoi scratch
Mais cet "attentat" a stoppé net les manifestations étudiantes contre Poutine !!
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Sam 27 Mai - 13:07

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Jeu 8 Juin - 18:57

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 21 Juin - 7:56

Et c'est reparti pour un tour à Bruxelles:

Attentat manqué à la gare centrale de Bruxelles: voici ce que l'on sait

Une petite explosion a eu lieu mardi soir peu avant 21h00 à la gare centrale de Bruxelles. L'auteur présumé de l'explosion a été neutralisé par balles et est décédé. On ne déplore pas de blessé. Selon certains médias, la bombe n'a pas complètement explosé et on a donc peut-être évité un drame.

A-t-on évité le drame hier soir à la gare centrale de Bruxelles où un homme a provoqué une "petite explosion", faisant sans doute sauter un engin explosif disposé sur un trolley, avant d'être abattu par des militaires. La chaîne publique flamande VRT indique que le terroriste avait une bombe à clous mais que celle-ci n'a pas complètement explosé, ce qui a permis d'éviter une forte explosion.

RAPPEL DES FAITS D'HIER SOIR:

- 20h49, un homme fait exploser une valise dans l’entresol de la gare.

- Il est abattu par des militaires sur place.

- L’auteur est décédé, annonce le parquet, qui traite l’incident comme terroriste.

- Le terroriste a tenu des propos sur le djihad. Il pourrait voir été porteur d’un ceinture d’explosifs, des témoins directs évoquent en tout cas des fils dépassant de sa chemise.

- Vague de panique hier soir à la gare mais aussi dans les alentours, sur la Grand-Place, dans les cafés et les restaurants, confinés un instant par la police.

- Plusieurs interventions du service déminage cette nuit, à la gare mais aussi ailleurs.

- Niveau d’alerte maintenu à 3, conseil de sécurité convoqué aujourd’hui.

20h45: "Des gens courent dans tous les sens"

Une explosion a été entendue aux abords de la gare centrale vers 20h45 à Bruxelles. Cela a généré un mouvement de foule dans le centre de Bruxelles. "Des gens courent dans tous les sens", nous a indiqué une personne via notre bouton orange Alertez-nous. "Affolement gare centrale. Tirs entendus", a indiqué un autre témoin. 

Vers 21h30, le parquet a indiqué qu'"il y a eu une petite explosion dans la gare centrale autour d'une personne (sic). Les militaires qui étaient présents ont neutralisé par balles l'auteur présumé. Nous n'avons pas d'informations sur son état de santé. Nous ne savons donc pas s'il est décédé ou pas. Selon les informations que nous avons pour l'instant, il n'y a pas d'autres victimes ou blessés", a indiqué Ine Van Wymeersch, porte-parole du parquet de Bruxelles. Selon VTM, l'homme a succombé à ses blessures.

Dans la foulée, la police a publié, via Twitter, l'info selon laquelle la situation était désormais sous contrôle. Le parquet fédéral a considéré que cet acte était considéré comme un acte terroriste.

"Le Premier ministre Charles Michel et le ministre de l'Intérieur Jan Jambon suivent la situation de très près depuis le centre de crise", a indiqué Frédéric Cauderlier, porte-parole du Premier ministre. Le futur bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close s'est rendu sur place.

Des "actes isolés" qui pourraient se répéter

Dans la conclusion de l'édition spéciale sur RTL-TVI, l'expert en terrorisme Claude Moniquet a indiqué qu'il pensait que ce genre d'actes isolés allait se répéter suite à la déroute de l'Etat islamique sur le terrain en Syrie et en Irak. Selon lui, le groupe terroriste ne dispose plus de moyens pour organiser des commandos efficaces et lourdement armés. On assistera de plus en plus à des types d'attaques comme celles d'aujourd'hui commises par des amateurs qui font tout par eux-mêmes. Cela ne signifie pas qu'il n'y ait pas danger, Claude Moniquet rappelant l'attentat de Nice perpétré vraisemblablement par un homme isolé.

Plusieurs sites évacués

La Grand-Place a été momentanément évacuée. D'autres témoins nous ont indiqué avoir été confinés dans le théâtre des galeries, qui se situe dans les galeries Saint-Hubert. Les commerces et restaurants ont eux reçus l'ordre de fermer et de baisser les volets. "J'ai une amie qui est enfermée dans la galerie Agora. Ils ont baissé les volets", a encore indiqué un lecteur. 

Le périmètre de sécurité a été levé vers 21h30. 

Les lignes 1 et 5 du métro ont été mises à l'arrêt sur ordre de la police, avant de redémarrer vers 21h30. La station Gare Centrale n'est donc plus desservie mardi soir. L'ensemble des lignes de bus passant par la gare centrale a été dévié autour du périmètre de sécurité.

Les trains à destination de Bruxelles-Central terminent leur trajet aux gares de Bruxelles-Midi ou Bruxelles-Nord, indique un porte-parole d'Infrabel. Les autres trains, qui ont des destinations plus lointaines, contournent Bruxelles.





 
 
 
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  travellergillou76 le Mer 21 Juin - 7:57

Délivre nous seigneur de notre attentat quotidien bounce bounce bounce

travellergillou76

Messages : 501
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  steven21 le Mer 21 Juin - 8:16

faudra s y habituer et vivre avec , qu on nous a dit   Evil or Very Mad
jusqu au jour ou ca nous touchera......   Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
et en france on laisse des fiché S avec le permis de port d arme. 
si ca ne serait pas le realite , ca serait une sacrée comedie.  pale
avatar
steven21

Messages : 776
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 36
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  richard le Mer 21 Juin - 10:07

Délivre nous seigneur de notre attentat quotidien ""
Ramadan se termine dans moins d une semaine
avatar
richard

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 21 Juin - 12:04

«Le pire a été évité à Bruxelles-Central»: ce que l’on sait au lendemain de l’acte terroriste


À Bruxelles-Central ce matin.-ÉdA – Mathieu Golinvaux

Après l’émotion de mardi soir, Bruxelles-Central était fouillée par la police. Le suspect, résident de Molenbeek âgé de 37 ans, a succombé à ses blessures.

La nuit de mardi à mercredi en 9 points

– Mardi soir, vers 20h45, une explosion (qualifiée de petite) est survenue gare Centrale à Bruxelles. Le parquet fédéral considère qu’il s’agit d’un acte terroriste.
– L’explosion provenait d’une valise à l’entresol de la gare. Celui à l’origine de cette explosion avait été repéré quelques instants plus tôt par des militaires. Le parquet n’a pas donné d’information quant à son identité. Sans la dévoiler Jan Jambon a confié à VTM Nieuws qu’elle était connue.
– Selon un agent des chemins de fer, le suspect tenait des propos en rapport avec le djihad et aurait crié «Allah Akbar» au moment de l’explosion. L’individu, qui portait une chemise blanche et un pantalon noir, serait âgé d’entre 30 et 35 ans. Il serait ensuite descendu vers les quais. Il s’est ensuite rendu dans un petit bureau destiné aux employés des chemins de fer avant d’en ressortir, selon un témoin, Nicolas Van Herreweghen.
– Un militaire a blessé le suspect par balles. Ce dernier a succombé à ses blessures.
– L’homme portait une ceinture explosive ou un objet qui y ressemblait fortement.
– Hormis l’auteur de l’attaque terroriste, celle-ci n’a blessé ni tué personne.
– Un mouvement de panique s’en est suivi dans la gare et sur la Grand-Place.
Déviés pendant une bonne partie de la nuit, les transports en commun ont repris. La jonction Nord-Midi a été rouverte, mais sans arrêt à Central dans un premier temps.
– Les démineurs ont provoqué l’explosion contrôlée d’un colis vers 0h30 dans les alentours de la rue du Marché.

La scène examinée jusqu’au petit matin

Tout semble indiquer que les recherches de traces et empreintes, effectuées par le laboratoire de la police fédérale, sont terminées, à la gare de Bruxelles-Central où une explosion a eu lieu mardi soir, qualifiée d’«acte terroriste» par le parquet fédéral. Les membres du labo ont rassemblé une quantité importante de matériel, dans des sacs et boîtes. Les pompiers, arrivés vers 3h00 sur place avec un générateur et de l’éclairage supplémentaire, ont entre-temps rangé ce dispositif, a constaté l’agence Belga sur place, au petit matin.

Le SEDEE, le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs de la Défense, s’apprête lui aussi à quitter les lieux. La place devant l’entrée principale de la gare centrale, ainsi que la station elle-même, restent cependant fermées au public.

Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, la magistrate Ann Fransen, spécialisée dans les affaires de terrorisme, une magistrate du parquet de Bruxelles et le juge d’instruction, arrivés sur place vers 04h00, sont repartis environ trois quarts d’heure plus tard.

Un fourgon mortuaire a évacué mercredi vers 6h15 le corps de l’auteur de l’acte terroriste perpétré mardi soir à la gare Centrale de Bruxelles.

Le pire a été évité

Le pire a vraisemblablement été évité mardi soir à la gare de Bruxelles-Central, a laissé entendre mercredi le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, sur les ondes de La Première, évoquant l’explosif découvert.

Le ministre n’a pas donné plus d’information sur la nature de l’explosif et a renvoyé à la conférence de presse que tiendra le parquet fédéral ce mercredi à 11h à ce sujet.

L’identité du suspect est connue. M. Jambon n’a pas voulu révéler celle-ci ou donner des indications à ce propos. Il n’a pas voulu confirmer des perquisitions en cours ou menées dans la nuit, renvoyant à nouveau à la conférence du parquet. «La logique dit que si on a pu identifier, on fait des perquisitions», a-t-il néanmoins expliqué.

Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs insisté sur la bonne collaboration entre les différents services de police et de sécurité et les chemins de fer.

Un Molenbeekois de 37 ans connu de la justice

L’homme abattu mardi soir dans la Gare centrale de Bruxelles après avoir fait exploser un engin était âgé de 37 ans et venait de Molenbeek-Saint-Jean, rapportent plusieurs médias dont La Dernière Heure et VTM. L’information est confirmée de source judiciaire.

Il n’était pas connu pour des faits de terrorisme, a appris l’agence Belga, mais son nom figurait dans des affaires de mœurs, selon De Tijd. Le parquet de Bruxelles n’était pas en mesure de confirmer cet élément mercredi matin.

Niveau de menace maintenu à 3, vigilance accrue

Le Centre de crise a pris des mesures complémentaires pour les heures et jours à venir à la suite de l’acte terroriste isolé perpétré à Bruxelles-Central mardi soir. Le Premier ministre Charles Michel n’a pas souhaité préciser la teneur de ces mesures mais a confirmé que les contrôles seraient plus intenses. «La présence des policiers sur le terrain sera renforcé», a aussi assuré le ministre de l’Intérieur Jan Jambon.

Charles Michel a par ailleurs souligné que l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam) avait confirmé le maintien de l’évaluation de la menace au niveau 3, soit une menace «possible et vraisemblable comme c’est déjà le cas depuis un certain nombre de mois». «Cela signifie qu’il n’y a pas d’indication d’un attentat qui pourrait être imminent», a-t-il ajouté.

Les mesures complémentaires de sécurité concernent certains endroits et évènements publics.

 SNCB

"Les trains s'arrêtent de nouveau à Bruxelles-Central.
Des retards et suppressions restent possibles.
"
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 21 Juin - 12:13

Attentat manqué à la gare centrale de Bruxelles: voici ce que vient de révéler le parquet sur les faits

Vidéo de la conférence du parquet :http://www.rtl.be/info/video/632781.aspx

Une petite explosion a eu lieu mardi soir peu avant 21h00 à la gare centrale de Bruxelles. L'auteur présumé de l'explosion a été neutralisé par balles et est décédé. On ne déplore pas de blessé. Le parquet fédéral a donné des détails sur les faits d'hier soir à 11h.

Ce mercredi à 11h, le parquet fédéral a donné les détails des faits survenus mardi soir à la gare centrale.

"Hier à 20h39, un homme est entré dans la gare centrale. Il est passé par la salle des guichets puis il est descendu en direction des voyageurs sui se trouvaient au pied des escaliers. Après s’être un peu éloigné, il est revenu près de ce groupe à 20h44. Il a saisi sa valise en criant et en provoquant une explosion partielle. Heureusement, personne n’a été blessé. La valise a immédiatement pris feu. L’homme a alors abandonné son bagage en flammes et est descendu sur les quais à la poursuite d’un chef de gare. Entre-temps, le sac a explosé une seconde fois de façon plus violente. Apparemment, il contenait des clous et des petites bonbonnes de gaz. L’homme est ensuite remonté dans le hall où il s’est précipité sur un militaire en criant ‘Allah Akbar’, le militaire a immédiatement ouvert le feu et a touché l’individu à plusieurs reprises. L’homme est décédé sur place des suites de ses blessures. Il en portait pas de ceinture explosive ». Le parquet fédéral a pris en charge le dossier et les faits ont été qualifiés de tentative d’assassinat terroriste et mis à l’instruction chez un juge anti-terroriste de Bruxelles".


A-t-on évité de justesse le drame hier soir à la gare centrale de Bruxelles, l'engin explosif n'ayant pas bien fonctionné ? Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a confirmé cela peu après: quand on sait l'explosif qu'il avait à disposition, on sait qu'on a évité le pire, a-t-il dit. On en sait plus aussi sur le terroriste. Il est connu de la justice mais pas pour des faits de terrorisme. Des médias évoquent des affaires de moeurs ou de drogue. Il avait 36 ans, était de nationalité marocaine et habitait Molenbeek. Une perquisition était d'ailleurs en cours ce matin dans la commune. Il ne portait pas de ceinture d'explosifs.

RAPPEL DES FAITS D'HIER SOIR:


- 20h44, un homme fait exploser une valise dans l’entresol de la gare.
- Il est abattu par des militaires sur place.
- L’auteur est décédé, annonce le parquet, qui traite l’incident comme terroriste.
- Le terroriste a tenu des propos sur le djihad.
- Vague de panique hier soir à la gare mais aussi dans les alentours, sur la Grand-Place, dans les cafés et les restaurants, confinés un instant par la police.
- Plusieurs interventions du service déminage cette nuit, à la gare mais aussi ailleurs.
- Niveau d’alerte maintenu à 3.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 21 Juin - 12:36

Après Bruxelles hier soir:

Gare de Namur évacuée: 100 personnes bloquées dans des trains à l’arrêt

La gare de Namur a été évacuée mercredi peu après 10h30 à la suite de la découverte d’un colis suspect. Le service de déminage est arrivé sur place.


Photo d’illustration de la gare de Namur ©Le Soir

Deux trains sont actuellement à l’arrêt à l’entrée de la gare de Namur, l’un comportant une cinquantaine de voyageurs et l’autre environ quarante, a indiqué la porte-parole de la SNCB Véronique Piraux. Des équipes de l’opérateur ferroviaire ont été envoyées pour apporter de l’eau aux voyageurs pendant l’attente. Le service de déminage est par ailleurs arrivé sur place et entame les procédures de sécurité.

La gare de Namur a été évacuée mercredi peu après 10h30 à la suite de la découverte d’un colis suspect. Les deux trains à l’arrêt aux alentours de la gare effectuaient les voyages Dinant-Bruxelles et inversement, l’un quittait la gare et l’autre y entrait, a précisé la SNCB.

D’autres trains sont touchés par cette alerte. La ligne 163 est ainsi limitée à Marloie, la 130 à Auvelais, la 125 à Huy et les deux lignes 167 et 165 sont quant à elle à l’arrêt complet.

L’accès à la gare de Namur est temporairement interdit et un périmètre de sécurité a été installé par la police locale.

Namur: les démineurs ont fait sauter le colis suspect

La gare de Namur fermée par ordre de police - © Tous droits réservés

Et:

La police est en état d'alerte: des interventions ont lieu à la gare de Namur et près de celle d'Anvers

Anvers: la police ferme plusieurs rues dans le quartier de la Gare Centrale

Anvers: la police ferme plusieurs rues dans le quartier de la Gare Centrale - © Tous droits réservés

A Anvers, la police a fermé plusieurs rues à proximité de la gare centrale d'Anvers,  pour une enquête en cours, sans préciser s'il y a un lien avec la tentative d'attentat de Bruxelles.

La gare centrale d'Anvers est accessible et iles trains roulent normalement mais un certain nombre de rues, ainsi que l'accès au cinéma UGC sont fermés. Des agents armés sont présents, avec des gilets pare-balles et des casques.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 21 Juin - 14:15

Une bonne nouvelle:

Namur: Le colis suspect était une valise oubliée, elle a été neutralisée



L’accès à la gare a été rétabli et la circulation des trains reprend, non sans conséquence.

Le colis suspect découvert en gare de Namur mardi matin était en réalité une valise oubliée, a indiqué la police de Namur. Les services de déminage arrivés sur place l’ont fait exploser et ont ainsi écarté le potentiel danger.

Le périmètre de sécurité instauré autour de la gare, à la fois pour les piétons et pour les voitures a été rétabli, de même que la circulation du TEC et des trains.

La gare est accessible depuis midi 30, mais des retards importants sont évidemment attendus durant toute l’après-midi.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Jeu 6 Juil - 12:11

Opération antiterroriste à Anderlecht| Plusieurs suspects encore recherchés: «Nous craignons la même réaction que le 22 mars»

Quand on sait que Daech a menacé de s'en prendre à toutes festivités en France et en Belgique pendant l'été . . . Razz


Pendant les perquisitions, les enquêteurs ont notamment trouvé trois kalachnikovs et un riot gun.-BELGA

Au lendemain des perquisitions survenues mercredi à Anderlecht, on apprend que plusieurs suspects seraient recherchés.

Au lendemain du coup de filet de la police à Anderlecht, un ou plusieurs suspects seraient encore recherchés annonce le parquet fédéral.

«Nous recherchons encore plusieurs suspects de terrorisme», a déclaré Eric Van der Sypt, un porte-parole du parquet fédéral, à la chaîne de télévision flamande privée VTM.

La même réaction que le 22 mars ?

«Nous craignons qu’ils se sentent acculés après les perquisitions. Nous craignons par conséquent la même réaction que le 22 mars» 2016 lorsque des kamikazes avaient mené une double attaque à Bruxelles, faisant 32 morts, après la découverte par la police de l’une de leurs caches, a-t-il expliqué.

Deux frères «radicalisés», soupçonnés de préparer un attentat à l’aide d’un important arsenal, des kalachnikovs et des détonateurs, selon une source proche de l’enquête, ont été inculpés mercredi soir à Bruxelles pour «participation à un groupe terroriste».

Les deux frères, Akim Saouti, 40 ans, Khalid Saouti, 37 ans, avaient été arrêtés avec deux autres personnes dans la nuit de mardi à mercredi à Anderlecht tandis qu’un cinquième homme était interpellé près de Lille (nord de la France).

Cet homme est également soupçonné d’avoir planifié «une action violente», selon une source proche du dossier, mais sa garde à vue peut durer jusqu’à 96 heures en vertu de la loi française.
+ LIRE AUSSI| Six perquisitions à Anderlecht, des armes trouvées et quatre personnes interpellées
Kalachnikovs, munitions, gilets pare-balles
Pour rappel, dans un box de garage d’Anderlecht, la police a trouvé «trois kalachnikovs, une quinzaine de chargeurs de kalachnikovs, ainsi qu’un riot gun (fusil à pompe, ndlr), trois armes de poing et munitions, des radios, deux gilets pare-balles», mais aussi un gyrophare ainsi que des uniformes de police, d’agent de sécurité, de secouriste et «quatre détonateurs», avait expliqué le parquet fédéral dans un communiqué.

Les deux frères ont été inculpés de «participation aux activités d’un groupe terroriste» et placés en détention préventive. Les deux autres suspects arrêtés à Bruxelles ont été relâchés.

La famille Saouti bien connue

La famille Saouti est connue des services d’enquête criminelle et aniterroriste.

Saïd Saouti, ancien chef d’un gang de motards, les «Kamikaze Riders», adepte de rodéos musclés sur le périphérique de Bruxelles, avait été condamné l’an dernier pour «appartenance à un groupe terroriste», recrutement de candidats au jihad et apologie du groupe Etat islamique (EI) sur les réseaux sociaux.

Lors de son arrestation fin 2015, les autorités avaient annoncé qu’il était soupçonné de préparer des attentats contre «plusieurs lieux emblématiques» de la capitale.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Mar 8 Aoû - 9:13

avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 11:08

Une voiture fonce sur des militaires en banlieue parisienne, 6 blessés

Très peu d'infos, donc prudence.

Une voiture a foncé sur des militaires mercredi matin dans une banlieue du nord-ouest de Paris, faisant 6 blessés dont deux dans un état sérieux.

L’attaque a eu lieu vers 8h00 et le véhicule est en fuite. Le pronostic vital des deux blessés graves n’était pas engagé.
AFP






avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Mer 9 Aoû - 12:10

Une voiture écrase des militaires près de Paris: ce que l'on sait

Une voiture a foncé sur des militaires mercredi matin dans une banlieue du nord-ouest de Paris, faisant 6 blessés avant de prendre la fuite, a annoncé la préfecture de police de Paris.


© AFP

L'attaque a eu lieu vers 08H00 (06H00 GMT) en plein centre de Levallois-Perret, selon la préfecture de police de Paris. Elle a visé des militaires de l'opération Sentinelle chargée de la protection du territoire national.

La préfecture des Hauts-de-Seine a évoqué un "acte a priori volontaire", à propos de cet incident qui intervient quatre jours après une tentative d'agression ciblant des soldats de Sentinelle sur le site de la tour Eiffel à Paris.

Deux blessés sont dans un état sérieux même si leur pronostic vital n'est pas engagé, selon la préfecture de police de Paris.

L'attaque a eu lieu devant un casernement situé au centre de Levallois-Perret, selon Patrick Balkany, le maire de cette banlieue "calme et sécurisée", où selon lui, "il n'y a jamais eu d'incidents".

"C'est un véhicule (...) qui a accéléré très vite quand ils sont sortis", a-t-il déclaré sur la chaine de télévision BFM-TV.

La France est visée par une vague d'attentats jihadistes qui a fait au total 239 morts depuis janvier 2015, les derniers ciblant tout particulièrement les forces de l'ordre, sur des sites emblématiques.

L'opération Sentinelle mobilise 7.000 soldats en permanence sur le territoire national, dont la moitié en région parisienne depuis janvier 2015. Le président Emmanuel Macron a annoncé en juillet que le dispositif allait être revu "en profondeur afin d'avoir une plus grande efficacité opérationnelle et de prendre en compte l'effectivité et l'évolution de la menace."

L'emploi massif de soldats sur le territoire national fait débat, certains politiques - surtout à droite - et militaires s'interrogeant sur son efficacité par rapport à l'effort demandé aux armées, déjà très engagées sur les théâtres d'opérations extérieurs dans un contexte budgétaire tendu.

Plusieurs actions violentes, attribuées ou revendiquées par des islamistes, ont déjà visé des militaires ou des policiers français. Les soldats déployés dans le cadre de l'opération Sentinelle ont ainsi été la cible de plusieurs agressions, à Nice, en février 2015, à l'aéroport d'Orly en avril 2015 et en mars 2017, aux abords du musée du Louvre en février 2017.

Samedi, au pied de la tour Eiffel, un jeune homme admis en psychiatrie mais en permission de sortie a franchi un portique, sorti un couteau et bousculé un agent de sécurité. Interpellé, il a dit vouloir "commettre un attentat contre un militaire".

Le parquet antiterroriste saisi

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie mercredi de l'enquête sur les militaires renversés à Levallois-Perret, dans la banlieue de la capitale française, par une voiture qui a pris la fuite, a annoncé le parquet de Paris.

L'enquête a été ordonnée notamment pour "tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste", a précisé le parquet.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Ven 18 Aoû - 9:39

AFP, publié le vendredi 18 août 2017 à 09h17
Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d'intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, faisant 13 morts et une centaine de blessés dans le coeur touristique de Barcelone, alors que cinq "terroristes présumés" ont été abattus dans la station balnéaire à Cambrils.

Jeudi en fin d'après-midi, une camionnette a foncé dans la foule sur la Rambla, l'artère la plus fréquentée par les touristes dans la métropole catalane. L'attentat a été rapidement revendiqué par le groupe jihadiste État islamique. Le conducteur de la camionnette a pris la fuite sans un mot après avoir fauché les passants qui baguenaudaient parmi les kiosques à fleurs et à souvenirs.

Mais deux suspects, un Espagnol et un Marocain, ont été arrêtés par la police dans deux localités éloignées respectivement de 100 et 200 km de Barcelone.

Dans la nuit, la police annonçait avoir abattu cinq "terroristes présumés" à Cambrils, située à 120 km au sud de Barcelone. "Les terroristes présumés circulaient dans une Audi A3 et ont apparemment renversé plusieurs personnes avant de se heurter à une patrouille des Mossos d'Esquadra et la fusillade a commencé", a annoncé un porte-parole du gouvernement régional. Certains d'entre eux portaient des ceintures d'explosifs, a ajouté un porte-parole des Mossos.

Six civils et un policier ont été blessés lorsque la voiture a fauché vers 00H00 (22H00 jeudi) des piétons sur la promenade de bord de mer de cette station touristique. Un des civils blessés est dans un état critique, ont annoncé les services d'urgence de Catalogne sur leur compte Twitter.

La police a fait savoir sur son compte Twitter qu'elle considérait cette attaque comme liée à l'attentat qui a fait 13 morts et une centaine de blessés d'au moins 18 nationalités différentes jeudi à Barcelone.

"Entre deux heures et deux heures et demie, nous étions sur la promenade de la plage. Nous avons entendu des tirs et pensé "ça doit être des fusées" mais c'était des coups de feu, a raconté à l'AFP Markel Artabe, 20 ans, employé dans un restaurant de Cambrils.

"Si vous êtes à Cambrils, ne sortez pas", avait averti sur Twitter la police régionale de Catalogne.

"Nous pouvons confirmer qu'il y a 13 morts et plus d'une centaine de blessés", a déclaré jeudi soir à Barcelone le responsable de l'Intérieur du gouvernement régional catalan, Joaquim Forn.

Selon le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders, une Belge figure parmi les morts.
Les victimes --morts et blessés-- sont au moins de 18 nationalités différentes, a-t-on appris auprès des services espagnols de protection civile.

"J'ai vu quatre ou cinq personnes à terre et des gens essayaient de les réanimer. Il y avait beaucoup de sang", a raconté à l'AFP Lily Sution, une touriste néerlandaise.
"Il y avait des corps par terre avec les gens qui s'attroupaient autour d'eux. Les gens pleuraient", raconte à l'AFP Xavi Perez, qui vend des magazines sportifs à cent mètres à peine du lieu de l'attaque.

La zone de l'attentat a rapidement été fermée par un cordon de sécurité. Des blessés ont été emmenés sur des civières vers un grand magasin de la chaîne Corte Inglés, pour recevoir les premiers soins pendant que les survivants ont été confinés dans les magasins et les restaurants qui bordent la Rambla.
Des stations de métro et de chemin de fer ont été fermées pendant des heures et n'ont commencé à rouvrir que vers minuit. Aux portes de la ville, des contrôles policiers provoquaient d'importants embouteillages jusque tard dans la nuit.

Le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué l'attaque dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites jihadistes, SITE.
"L'opération a été menée en réponse aux appels à cibler les États de la coalition" internationale antijihadistes opérant en Syrie et en Irak, indique le communiqué.

Le porte-parole de la police a annoncé qu'un Marocain, Driss Oukabir, avait été arrêté à Ripoll, à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone. Un autre suspect, né à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, a été arrêté à 200 km au sud de Barcelone, après l'explosion d'une maison dont les occupants préparaient apparemment un engin explosif selon la police.

Par l'utilisation d'un véhicule pour tuer des piétons, l'attaque de Barcelone rappelle des attentats imputés ou revendiqués par l'EI à Nice, Berlin ou Londres.

L'Espagne, troisième destination touristique au monde, avait été jusqu'ici épargnée par les attentats des jihadistes de l'EI ayant touché d'autres capitales européennes, telles Paris ou Bruxelles.
Mais c'est à Madrid qu'avaient eu lieu les attentats islamistes les plus meurtriers jamais commis en Europe: le 11 mars 2004, des bombes avaient explosé dans des trains, faisant 191 morts. Ils avaient été revendiqués par un groupe de la mouvance al-Qaïda.

Les réactions d'indignation ont très vite afflué.
"Ils ne nous terroriseront pas. Toute l'Espagne est à Barcelone. Les Ramblas appartiendront de nouveau à tout le monde", a déclaré le roi Felipe VI dans un message du Palais royal. Le souverain participera vendredi à 12H00 (10H00 GMT) à Barcelone à la minute de silence en solidarité avec les victimes de l'attentat.
Le chef du gouvernement Mariano Rajoy s'est quant à lui rendu immédiatement à Barcelone, où le gouvernement régional séparatiste prétend faire sécession de l'Espagne.
"Nous sommes unis dans la douleur. Mais nous sommes surtout unis par la volonté de mettre fin à cette folie et cette barbarie", a-t-il déclaré à la presse, annonçant un deuil national de trois jours à partir de vendredi.
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Ven 18 Aoû - 12:06

Attaques terroristes en Espagne: ce que l'on sait

Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d'intervalle en Catalogne, faisant 13 morts et une centaine de blessés dans le coeur touristique de Barcelone, alors que cinq "terroristes présumés" ont été abattus dans la station balnéaire à Cambrils.


© AFP

Les faits: à Barcelone et à Cambrils

Vers 17h00 locales jeudi, une camionnette blanche percute la foule sur les Ramblas, l'avenue de Barcelone la plus fréquentée par les touristes espagnols et étrangers, provoquant des scènes de chaos et de panique parmi les nombreux piétons. Le conducteur prend la fuite.

Plus tard, quelques minutes à peine après minuit, une Audi A3 fonce dans la foule à Cambrils, sur le front de mer de cette station balnéaire à 120 km au sud de Barcelone. La voiture est alors prise sous le feu d'une patrouille de Mossos d'Esquadra, la police catalane. Quatre des cinq "terroristes présumés" à bord du véhicule sont tués sur le coup, le dernier, grièvement blessé, meurt quelques minutes plus tard. Six civils ont été blessés par le véhicule, dont deux grièvement selon la police. Les services de secours parlent d'une personne dans un état critique. Un policier a été légèrement blessé.

La police a fait savoir sur son compte Twitter qu'elle considérait cette attaque comme liée à l'attentat de Barcelone.

Les victimes: 24 nationalités, dont des Belges

Selon le responsable de l'Intérieur du gouvernement catalan, Joaquim Forn, l'attaque a fait treize morts et une centaine de blessés.

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders annonce qu'une Belge a été tuée dans l'attentat. Deux ressortissant belges se trouvent également parmi la centaine de blessés.

Les victimes des attentats sont au moins de 24 nationalités différentes. Selon le journal espagnol La Vanguardia, trois Allemands sont également à compter parmi les morts. Par ailleurs, les autorités respectives ont indiqué que trois Néerlandais et trois Grecs avaient été touchés, ainsi qu'un ressortissant de Hong Kong et quatre Australiens. Selon la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, un Australien est toujours porté disparu. Les autres nationalités confirmées parmi les victimes sont les suivantes: argentine, vénézuélienne, hongroise, péruvienne, irlandaise, cubaine, macédonienne, italienne, roumaine, algérienne et espagnole.

Les autorités espagnoles n'ont pas encore publié de liste reprenant le nom des victimes.

La revendication

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué le premier attentat dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites jihadistes, SITE. "Les assaillants de l'attaque de Barcelone étaient des soldats de l'Etat islamique", indique le communiqué, ajoutant que "l'opération a été menée en réponse aux appels à cibler les Etats de la coalition" internationale antijihadistes opérant en Syrie et en Irak.

L'attaque de Cambrils n'avait pas encore été revendiquée vendredi.

Plusieurs arrestations, un suspect en fuite

La police régionale de Catalogne a annoncé jeudi soir l'arrestation de deux suspects, un Espagnol et un Marocain. L'Espagnol, dont l'identité n'a pas été révélée, est né à Melilla, ville sous administration espagnole dans le nord du Maroc. Il a été arrêté à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, une localité où la nuit précédente une explosion dans un logement avait fait un mort et sept blessés. Les enquêteurs relient cette explosion à l'attentat de Barcelone, selon le porte-parole de la police. "Nous soupçonnons qu'ils (les occupants) préparaient un engin explosif". Le Marocain est identifié comme Driss Oukabir, indique le porte-parole de la police catalane. Il serait lié à la camionnette utilisée dans l'attentat. Aucun des deux n'avait d'antécédent judiciaire.

Aucune indication n'a encore filtré sur les cinq passagers tués à bord de l'Audi A3 à Cambrils.

La police espagnole a également interpellé une troisième personne vendredi matin en lien avec les attentats de Barcelone et Cambrils, rapporte El Pais. La police catalane, Mossos d'Esquadra, l'a confirmé sur Twitter. Le suspect a été interpellé à Ripoll, une ville à quelque 100 kilomètres de Barcelone.

La police recherche toujours un homme en fuite. Interrogé, Carles Puigdemont a confirmé qu'il était "effectivement dans la nature", indiquant que la police n'avait pas d'éléments "sur ses capacités de nuire". "Avec ce genre de profil, on sait, ils l'ont démontré, qu'ils ont la volonté de faire du mal" a poursuivi le chef de l'exécutif régional, affirmant qu'il y aurait dans "les prochaines heures (...) des résultats" vu le "travail de la police". Il pourrait s'agit du conducteur de la camionnette. Un témoin l'a décrit comme "un homme très jeune, d'une vingtaine d'années, au visage mince".

Les précédentes attaques en Espagne

L'Espagne a été la cible de la pire attaque commise par des extrémistes islamistes en Europe en mars 2004, lorsque des bombes avaient explosé dans des trains de banlieue à Madrid, faisant 191 morts. Les attentats avaient été revendiqué par des extrémistes se réclamant du réseau Al-Qaïda.

En juillet 2015, un tireur a ouvert le feu devant un hôtel à Barcelone, faisant deux blessés.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Александр le Ven 18 Aoû - 12:30

PHOTOS & VIDÉOS | Attaques de Barcelone et de Cambrils








Avec le bezvis on aurait pu le craindre, mais:

MAE: il n’y a pas d’Ukrainiens parmi les victimes d'attentat terroriste à Barcelone



Le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine n'a pas reçu d'information concernant la présence des Ukrainiens parmi les victimes d'une attaque terroriste à Barcelone.

Cette information a été communiquée sur le compte Twitter du service consulaire du ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine :

« Les autorités régionales de la Catalogne ont dévoilé des informations préliminaires sur les personnes tuées ou blessées. Il n'y avait pas d'Ukrainiens parmi eux », peut-on lire dans la publication.

Le département du service consulaire a informé qu'il était possible de contacter le consul de l'Ukraine à Barcelone par téléphone, au numéro +34629382936.

Au moins 13 personnes ont été tuées et 100 blessées, lorsqu'un conducteur de la fourgonnette a délibérément foncé dans la foule jeudi sur l'avenue la plus touristique de Barcelone, la Rambla, ce que la police a tout de suite qualifié d'un attentat.

Les autorités catalanes ont déclaré que les victimes provenaient de 18 pays: France (26 personnes blessées, dont au moins 11 grièvement), Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Argentine, Venezuela, Belgique, Australie, Hongrie, Pérou, Roumanie, Irlande, Grèce, Cuba, Macédoine, Chine, Italie et Algérie.

L'organisation djihadiste État islamique a revendiqué l'attentat.
avatar
Александр

Messages : 5232
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Ven 18 Aoû - 12:49

Александр a écrit:
Le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine n'a pas reçu d'information concernant la présence des Ukrainiens parmi les victimes d'une attaque terroriste à Barcelone.
Quand j'ai rencontré mon épouse ce fut EuroMaidan puis la guerre dans le Donbass quand je l'ai rencontré  Evil or Very Mad
On voulait se marier en France mais impossible pour elle d'avoir un visa pour venir en France, si ça avait eu lieu elle serait arrivé à Paris le jour des attentats Shocked
Je reviens d'Ukraine par l'aéroport de Bruxelles qui explose plus tard Crying or Very sad
Elle arrive en France et veux aller en vacances à Nice; nous y allons 1 semaine après l'attentat ! Normalement elle devait arriver 1 semaine plus tôt Shocked
Récemment, elle me dit qu'elle aura des vacances mais hélas en septembre et pas en août, et qu'elle aimerai voir Barcelone affraid
On porte la poisse ou quoi scratchscratchscratch
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  travellergillou76 le Ven 18 Aoû - 13:51

Et un attentat de plus , un!
On arrive même plus à les compter tellement il y en a eu.

Des 100 aines de morts, des milliers de vies brisées.

Y en a marre!!!!!!!! bounce bounce bounce bounce

travellergillou76

Messages : 501
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  steven21 le Ven 18 Aoû - 18:14

- attaque au couteau a turku en finlande ( plusieurs personnes poignardées aux cris de « Allah Akbar », au moins 1 mort ) individu interpellé .

- mais egalement a dusseldorf en allemagne ( 1 mort ) operation de police en court .
avatar
steven21

Messages : 776
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 36
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Jtoine09 le Ven 18 Aoû - 20:26

bonsoir

Excusez ma franchise, ce n'est que mon point de vue, ce que je vais dire ici , et je vais m'attirer de ennuis :

il y a plus de " foulards" en Europe que dans les pays musulmans, c'est une honte , et en plus ils veulent construire des mosquées avec le "DOME" , pour bien nous faire voir qu'ils sont là.
Il y en a de bons , j'en cotoie , mais on peut les compter, ne jamais tourner le dos au loup , même s'il est apprivoisé.

Maintenant , c'est avec des voitures béliers, et quand ils rentrent au pays , ou quand ils sont pris, on les accueille à bras ouvert , et on essaie de les reintégrer , sur le dos de QUI ????  sur le dos d'imbéciles de contribuables que nous sommes !!!!

la seule solution , à mon humble avis, c'est les remettre dans un bateau avec un trou , pour qu'ils coulent , ou bien les pendre Haut et court , ça servira d'exemple pour les autres.

On dit qu'il aurait fallu des blocs bétons à l'entrée de "La Rambla" , mais si on savait tout, si ma tante en avait je l'appèlerai "tonton"

On ne voit plus la fin , à se demander qu'adviendra-t-il de nos enfants ,

excusez mon point de vue

Jtoine09

Messages : 14
Date d'inscription : 31/07/2017
Localisation : Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Ven 18 Aoû - 20:27

steven21 a écrit:- attaque au couteau a turku en finlande ( plusieurs personnes poignardées aux cris de « Allah Akbar », au moins 1 mort ) individu interpellé .

- mais egalement a dusseldorf en allemagne ( 1 mort ) operation de police en court .
6Medias, publié le vendredi 18 août 2017 à 19h32
Deux attaques mortelles au couteau ont été perpétrées à quelques heures d'intervalle ce vendredi en Finlande et en Allemagne, ont annoncé les autorités respectives de ces deux pays.

Au sud-ouest de la Finlande, deux personnes sont décédées et six autres blessées après avoir été poignardées en pleine rue dans le centre de la ville portuaire de Turku. L'agresseur présumé a été blessé par balles lors de son interpellation qui s'est déroulée sur le champ.

D'éventuels complices sont recherchés par la police locale. En début de soirée, aucune précision n'avait été donnée sur le mobile de cette attaque mais les forces de l'ordre finlandaises ont annoncé être en état d'alerte et avoir augmenté le nombre de patrouilles.

Dans l'ouest de l'Allemagne, un homme a également été tué et un autre blessé dans des conditions similaires cet après-midi. La victime a été mortellement touchée à l'arme blanche en pleine rue dans la ville de Wuppertal. Son agresseur a pris la fuite, a annoncé la police. Si les circonstances exactes de cet événement restent floues, la piste du "crime" serait privilégiée par les enquêteurs, a fait savoir une porte-parole de la police.
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Caduce62 le Ven 18 Aoû - 20:34

Quatre militaires sauvent la vie d'un homme dans une station de métro à Bruxelles
S. F. Publié le vendredi 18 août 2017 à 18h05 - Mis à jour le vendredi 18 août 2017 à 18h42


Il y a des histoires que l'on peut résumer par l'adage "être au bon endroit au bon moment". En voici une !

Cet après-midi, quatre paracommandos en patrouille ont été interpellés par une dame, visiblement paniquée. Un homme avait fait une lourde chute dans la station de métro Porte de Hal, et s'était ouvert le crâne. "Les militaires sont tout de suite intervenus. Ils sont tous formés aux premiers soins mais l'un d'eux est aidman, ce qui signifie que sa formation est plus poussée, notamment pour prendre en charge les blessures au combat. Il a pris les choses en main en attendant que l'ambulance arrive", explique Concetto Bandinelli, du syndicat militaire CGPM-ACMP. Alors que les militaires tentaient de maîtriser le traumatisme crânien, l'homme a fait un arrêt cardiaque ! Les para se sont alors empressés de lui faire un massage cardiaque. L'homme a été emmené à l'hôpital et est sain et sauf.

Les militaires concernés sont déployés à Bruxelles depuis le 31 juillet dans le cadre de l'opération Vigilant Guardian (OVG), lancée en janvier 2015. La sécurisation des gares et métros fait, entre autres, partie de leurs tâches. "Leur fonction principale est le contre-terrorisme mais toute aide aux citoyens est évidemment la bienvenue", sourit leur capitaine. Fiers de ses gars, il souligne toutefois que ces derniers n'ont rien fait de plus que leur boulot. Boulot qu'ils ont d'ailleurs repris dès le départ de l'ambulance : leur ronde n'était pas terminée !
avatar
Caduce62

Messages : 3517
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France en guerre . . . Bruxelles aussi . . . et maintenant l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Espagne aussi . . .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum