En Syrie

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Sam 17 Juin - 14:26


Ben oui, la Russie combat le terrorisme en aidant Bachar à utiliser des armes chimiques et en bombardant des hôpitaux civils... T'as la mémoire bien courte mon ami !!! Relis un peu les articles précédents...

Il suffit d'un article bien orienté de la propagande russe et sans aucune espèce de commencement de preuve pour que tu vires ta cuti ??? "Poutine c'est formidable..." C'est ça ? Laughing

Y'a pas longtemps (quelques jours) tu écrivais encore : "Poutine on t'enc...."

Les russes ont raison de penser que les occidentaux (et particulièrement les français) sont des veaux : on en fait ce que l'on veut avec une bonne propagande...

T'es mûr pour regarder les supers-reportages de Spoutnik et Piervi Kanal maintenant... Laughing Laughing Laughing
La Russie défend ses intérêts dans la région, comme le fait toute grande puissance.
Ils n'ont pas plus d'estime que ça pour Bachar mais ils veulent garder un pieds dans la région.

Les américains viennent encore récemment de signer des contrats mirobolants avec les saoudiens , alors que ce pays n'est pas pour rien dans le développement de l'Islam radical depuis des décennies, à travers la diffusion de l'idéologie wahabite. Ca n'empêche pas les américains de combattre l'état islamique en Irak/Syrie ou les talibans en Afghanistan.

La France, la "patrie des droits de l'homme", soutient le régime égyptien du marechal Sissi, un des plus liberticides qui soit, au nom de la lutte contre l'islamisme.

Des exemples comme ça, je t'en fournis à la pelle. cheers
Toutes les nations font des compromis avec leurs principes (quand elles en ont) depuis la nuit des temps.
Je t'invite à regarder dans le dictionnaire la définition du mot "realpolitik". Laughing

Enfin je ne mets évidemment pas sur un même plan la Russie, pays qui défend ses intérêts avec une certaine rationalité,  et les islamistes radicaux qui sont les nazis du 21ème siècle. bounce bounce bounce

travellergillou76

Messages : 561
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Svoboda le Dim 18 Juin - 15:56

travellergillou76 a écrit:
Enfin je ne mets évidemment pas sur un même plan la Russie, pays qui défend ses intérêts avec une certaine rationalité,  et les islamistes radicaux qui sont les nazis du 21ème siècle. bounce bounce bounce
Trave.(voyage)gil76,
Tout pays défend ses propres intérêts .
Mais à écrire que les islamistes radicaux sont des nazis ...il faut le prouver !

Svoboda

Messages : 963
Date d'inscription : 01/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Mar 20 Juin - 19:02

AFP, publié le mardi 20 juin 2017 à 18h49
Un avion de combat américain a abattu mardi un drone armé des forces prorégime en Syrie, le dernier incident en date entre les deux parties qui fait craindre une escalade dangereuse du conflit.

Cet incident est survenu après la destruction dimanche par un avion américain de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis d'un appareil de l'armée de l'aire syrienne dans le nord de la Syrie.

Alliée du régime syrien qu'elle aide militairement dans sa guerre contre les rebelles et les jihadistes, la Russie a dès lundi annoncé, en signe de représailles, la suspension de son canal de communication militaire avec les Etats-Unis en Syrie.

Elle a également affirmé qu'elle pointerait désormais ses missiles vers les avions de la coalition repérés à l'ouest de l'Euphrate.

Cette poussée de fièvre a poussé l'Australie, membre de la coalition internationale, à suspendre ses missions aériennes en Syrie, même si les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils souhaitaient "parvenir à une désescalade de la situation" avec la Russie.

Mardi avant l'aube, un avion américain F-15 Strike Eagle a abattu un drone de fabrication iranienne Shaheed 129 après qu'il eut "montré une intention hostile", a indiqué la coalition dans un communiqué.

Les Etats-Unis avait déjà abattu un drone des prorégime il y a deux semaines dans la région d'Al-Tanaf. Ils avaient aussi bombardé ces dernières semaines des forces prorégime qui s'approchaient d'Al-Tanaf, où des forces spéciales américaines entraînent des groupes syriens luttant contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"Etant donné les récents évènements, la coalition ne laissera pas les appareils des forces pro-régime menacer la coalition et ses forces alliées ou s'approcher étroitement de celles-ci", a déclaré la coalition.

L'ONU a mis en garde contre un risque "d'escalade militaire" en Syrie après cette série d'incidents.

- "Dans la rhétorique" -

En détruisant l'appareil de l'armée syrienne dimanche dans la province septentrionale de Raqa, la coalition avait affirmé que l'avion visé avait bombardé des positions des Forces démocratiques syriennes (FDS).

Les FDS, une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par les Etats-Unis, tentent actuellement de chasser l'EI de la ville de Raqa, principal fief du groupe jihadiste en Syrie.

"Si le régime syrien s'en prend aux forces qui nous aident à libérer Raqa, cela va être un problème", a indiqué à l'AFP une source diplomatique française. "Une attitude coopérative doit être préservée. Personne n'a intérêt à ce que ce soit le chaos".

Avant l'annonce de la destruction du drone mardi, le  porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a jugé "très préoccupante la situation liée aux actions de la coalition", tout en refusant de commenter sur un éventuel risque de confrontation entre avions russes et ceux de la coalition dans le ciel syrien.

La Russie ne participe pas à la coalition internationale dont les avions ciblent principalement l'EI en Syrie depuis 2014. Elle dispose de systèmes de défense anti-aérienne S-300 et S-400 déployés en Syrie, ainsi que de dizaines de chasseurs et de bombardiers.

Selon la source diplomatique française, "on est (encore) dans la rhétorique. Personne n'a intérêt à ce que cela dégénère".

- "Absolument illégale" -

Cette escalade des tensions survient au moment où les troupes syriennes se trouvent dangereusement proches de zones contrôlées par les FDS.

Le régime ne participe pas à l'offensive menée par les FDS pour s'emparer de la ville de Raqa mais veut parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor, située plus à l'est et contrôlée en majorité par l'EI.

Bien qu'elles luttent toutes les deux contre l'EI, les troupes du régime et les FDS sont des forces rivales et Moscou ne voit pas d'un bon oeil le soutien des Etats-Unis à cette alliance arabo-kurde.

S'exprimant sur la présence des forces américaines en Syrie, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, l'a jugée "absolument illégale". "Il n'y a eu ni de décision du Conseil de sécurité, ni une demande de la part des autorités" syriennes.

Déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie, le conflit en Syrie s'est complexifié avec l'implication de différents acteurs régionaux et internationaux ainsi que des groupes jihadistes sur un territoire morcelé. Il a fait plus de 320.000 morts et des millions de déplacés.
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Mar 20 Juin - 20:55

travellergillou76 a écrit:

Ben oui, la Russie combat le terrorisme en aidant Bachar à utiliser des armes chimiques et en bombardant des hôpitaux civils... T'as la mémoire bien courte mon ami !!! Relis un peu les articles précédents...

Il suffit d'un article bien orienté de la propagande russe et sans aucune espèce de commencement de preuve pour que tu vires ta cuti ??? "Poutine c'est formidable..." C'est ça ? Laughing

Y'a pas longtemps (quelques jours) tu écrivais encore : "Poutine on t'enc...."

Les russes ont raison de penser que les occidentaux (et particulièrement les français) sont des veaux : on en fait ce que l'on veut avec une bonne propagande...

T'es mûr pour regarder les supers-reportages de Spoutnik et Piervi Kanal maintenant... Laughing Laughing Laughing
La Russie défend ses intérêts dans la région, comme le fait toute grande puissance.
Ils n'ont pas plus d'estime que ça pour Bachar mais ils veulent garder un pieds dans la région.

Les américains viennent encore récemment de signer des contrats mirobolants avec les saoudiens , 1 ) alors que ce pays n'est pas pour rien dans le développement de l'Islam radical depuis des décennies, à travers la diffusion de l'idéologie wahabite. Ca n'empêche pas les américains de combattre l'état islamique en Irak/Syrie ou les talibans en Afghanistan.

La France, la "patrie des droits de l'homme", 2) soutient le régime égyptien du marechal Sissi, un des plus liberticides qui soit, au nom de la lutte contre l'islamisme.

Des exemples comme ça, je t'en fournis à la pelle. cheers
Toutes les nations font des compromis avec leurs principes (quand elles en ont) depuis la nuit des temps.
Je t'invite à regarder dans le dictionnaire la définition du mot "realpolitik". Laughing

Enfin je ne mets évidemment pas sur un même plan la Russie, pays qui défend ses intérêts avec une certaine rationalité,  et les islamistes radicaux qui sont les nazis du 21ème siècle. bounce bounce bounce

Alors je réponds a ton commentaire sur les points suivants :

1) Ce n'est pas "l'idéologie Wahabite" qui est responsable des attentats mais l'interprétation salafiste de l'Islam, prière de ne pas confondre torchons et serviettes (ou keffiehs  Laughing Wink )
Alors oui,
l'Arabie Saoudite a pu indirectement ou directement, laisser prospérer des groupes terroristes d'Al Quaïda autour d'Oussama ben Laden. Ne pas oublier aussi que c'est la CIA qui a instrumentalisé/armé ces groupes pour faire la pièce aux soviétiques durant la première guerre d'Afghanistan...
C'est aujourd'hui de l'histoire ancienne... Twisted Evil
L'Arabie Saoudite comme nombre de monarchies de la péninsule arabique, voit aujourd'hui comme premier ennemi, l'expansionnisme chiite, qui représente pour elle LE RISQUE majeur car issu d'un schisme religieux centenaire. Elle combat actuellement férocement l'expansionnisme chiite au Yemen qui menace directement ses frontières et ses intérêts, de même qu'elle verrait avec satisfaction la chute de Bachar en Syrie, allié objectif des chiites. Elle a lancé aussi récemment une "croisade" pour isoler le Quatar, coupable selon elle, de faire le lit du chiisme dans la péninsule...
Concernant son attitude envers Al Quaïda et consorts, l'Arabie Saoudite voyait cette lutte d'un air plutôt neutre mais son attitude a changé radicalement depuis peu. Pourquoi ?
2 raisons principales :
A) La déstabilisation engendrée par les extrémistes islamiques contrarient beaucoup le business et l'économie, sans rien ajouter à la cause de l'Islam sunnite,
B) Des menaces récentes sont apparues en Arabie même. Des attentats passés sous silence, la volonté des terroristes de déstabiliser le Royaume Chérifien et surtout des menaces de prise en otage de membres (enfants) des familles royales régnantes pour en tirer des rançons confortables et faire pression sur le pouvoir en place. Face à cela, c'est un peu la panique à Ryad... Etant en froid avec les américains, les saoudiens ont ainsi fait appel aux pays "amis" pour pouvoir répondre à cette menace interne.
Voilà pourquoi, nombre de conseillers techniques de haut niveau, militaires et sécurité, sont en train de former actuellement l'armée et les services de sécurité saoudiens.
Comment je le sais, c'est tout simple, mon frère, officier supérieur de l'armée française est actuellement en mission en Arabie Saoudite pour former leurs cadres à la lutte anti-terroriste dans le cadre d'un contrat avec le ministère de la défense français.
Photos d'illustration :




2) Le régime égyptien d'Al Sissi "l'un des plus liberticides..." patati... C'est vraiment du langage repris dans une feuille de chou bobo-bisounours Twisted Evil
Tu préfères sans doute que l'Egypte tombe dans l'escarcelle des Frères Musulmans et qu'il y instaurent une charia impitoyable et que ce pays autrefois laïque sous Nasser et Sadate, devienne une fabrique à terroristes de plus de 100 millions d'habitants ?

Alors, Dieu nous en garde, mais nos victimes d'attentats terroristes en Europe ne se compteront plus en dizaines mais en milliers... Twisted Evil Sad
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Mar 20 Juin - 23:17


Alors je réponds a ton commentaire sur les points suivants :

1) Ce n'est pas "l'idéologie Wahabite" qui est responsable des attentats mais l'interprétation salafiste de l'Islam, prière de ne pas confondre torchons et serviettes (ou keffiehs  Laughing Wink )
Alors oui,
l'Arabie Saoudite a pu indirectement ou directement, laisser prospérer des groupes terroristes d'Al Quaïda autour d'Oussama ben Laden. Ne pas oublier aussi que c'est la CIA qui a instrumentalisé/armé ces groupes pour faire la pièce aux soviétiques durant la première guerre d'Afghanistan...
C'est aujourd'hui de l'histoire ancienne... Twisted Evil

Le wahabisme et le salafisme sont des conceptions intransigeantes et rétrograde de l'Islam qui sont voisines.
Si le CIA avait su les dégâts que pouvaient causer ultérieusement l'islamisme, ils se seraient peut être gardés d'armer dans les années 80 les moudjahidins afghans. 
Mais le péril N°1 de l'époque c'était le communisme, pas l'islamisme. Very Happy

travellergillou76

Messages : 561
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  travellergillou76 le Mar 20 Juin - 23:23


2) Le régime égyptien d'Al Sissi "l'un des plus liberticides..." patati... C'est vraiment du langage repris dans une feuille de chou bobo-bisounours Twisted Evil
Tu préfères sans doute que l'Egypte tombe dans l'escarcelle des Frères Musulmans et qu'il y instaurent une charia impitoyable et que ce pays autrefois laïque sous Nasser et Sadate, devienne une fabrique à terroristes de plus de 100 millions d'habitants ?

Alors, Dieu nous en garde, mais nos victimes d'attentats terroristes en Europe ne se compteront plus en dizaines mais en milliers... Twisted Evil Sad

Le régime militaire égyptien est un moindre mal et j'approuve à 100% la politique française de soutien à ce régime.
Les militaires égyptiens sont des brutes (un peu comme les russes) mais ils ont une certaine rationalité.
Au moins avec eux on est sur qu'il n'y aura pas de connivences avec les islamistes. cheers

travellergillou76

Messages : 561
Date d'inscription : 30/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Mer 2 Aoû - 19:12

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Александр le Mar 8 Aoû - 11:56

"L'EI se sert d'enfants comme espions"

En Syrie et en Irak, l'État islamique oblige des enfants à espionner leurs parents. C'est ce qu'on peut lire dans le nouveau manuel de Radicalisation Awareness Network. L'OCAM estime qu'il y a environ quatre-vingts enfants belges sur le territoire de l'EI en Syrie et en Irak.


©️ Reuters

"Tout comme les enfants-soldats, on peut considérer les returnees mineurs à la fois comme des victimes et des coupables", écrit le Radicalisation Awareness Network (RAN) dans l'article Responses to Returnees, publié le mois dernier. D'après le RAN, la plupart des états de l'UE s'attendent à une augmentation lente, mais progressive de returnees, dont "une grande partie" de femmes et d'enfants. Si l'Union européenne ne possède pas beaucoup d'expérience sur le sujet, "elle dispose de beaucoup de connaissances sur le travail avec les enfants issus de zones de conflit, tels que les enfants-soldats."

Pour le RAN, les travailleurs en première ligne qui sont en contact direct avec les returnees mineurs - tels que les enseignants, les travailleurs sociaux et les membres d'organisations de loisirs - doivent bénéficier d'un entraînement de base sur la situation en Syrie et en Irak dans laquelle ces enfants ont grandi et sur la gestion de traumatismes. D'après le RAN, tous les enfants qui reviennent d'Irak et de Syrie sont exposés à la violence et à l'idéologie extrémiste de l'EI. "Cela ne signifie pas pour autant qu'ils sont tous des extrémistes ou des terroristes potentiellement violents ou qu'ils le deviendront."

Avant leur naissance, les enfants de djihadistes peuvent déjà subir les conséquences de la guerre. "Si la mère subit un stress physiologique, cela produit un effet sur le foetus. "Après la naissance, les 1000 premiers jours sont très importants parce qu'à cette époque le développement du cerveau exerce un impact important sur la façon dont l'enfant appréhende le monde.

Recrutement à partir de 9 ans

D'après le RAN, l'EI recrute les enfants à partir de neuf ans. Dès cet âge, ils suivent un entraînement aux armes. "Beaucoup d'enfants sont recrutés par le biais d'endoctrinement religieux dans les mosquées et les camps, leurs parents et l'appât financier."

La réalité quotidienne à laquelle sont confrontés certains enfants dépasse l'imagination. "Les jeunes enfants sont non seulement exposés aux destructions de la guerre, mais aussi à d'innombrables d'actes d'une cruauté sans nom : décapitations massives, flagellations publiques, amputations, crucifixions, etc. Certains enfants sont obligés d'endosser le rôle de bourreau. Et comme l'EI se sert également des enfants pour espionner, ces derniers grandissent dans un climat de méfiance qui détruit la loyauté du clan et de la famille. "Les enfants sont obligés de rapporter tout comportement suspect de leurs parents et d'autres qui ne respectent pas les lois religieuses". La stratégie fait penser à la DDR où la Stasi se servait de méthodes comparables.

Selon RAN, il est difficile de calculer combien d'enfants vivent sur le territoire de l'EI. "Beaucoup de femmes tombent rapidement enceintes. D'une part parce que la contraception y est illégale, et d'autre part parce que l'EI souhaite de grandes familles avec un maximum d'enfants." Comme les certificats de naissance de l'EI ne sont pas valables, les enfants nés en zone de guerre risquent d'être apatrides. "C'est pourquoi il est très important de clarifier la question de la paternité, afin que les enfants puissent revenir en Europe avec leurs parents."

Le rapport du RAN (qui date d'il y a quelques mois) fait état de 78 Belges mineurs sur le territoire de l'EI. Les chiffres officiels de l'OCAM (du 17 juillet) sont un peu plus élevés. La banque de données dynamique de l'OCAM fait d'état de six jeunes âgés de 12 à 18 ans sur place. L'OCAM a également connaissance d'environ quatre-vingts enfants de moins de 12 ans vivant probablement en Syrie ou en Irak.

D'après RAN, il est important pour les returnees d'agir "immédiatement et d'élaborer une approche à long terme "étant donné que beaucoup d'effets secondaires n'apparaissent qu'à un stade plus avancé." Il est crucial qu'ils aient un milieu familial stable et qu'ils aillent à l'école. "La famille, les écoles, la communauté et les organisations de loisirs peuvent jouer un rôle positif dans le rétablissement du regard d'un enfant sur la société. "Les écoles qui accueillent des returnees doivent préparer une stratégie pour gérer les parents, la presse et les politiques qui posent des questions et qui s'inquiètent."

Embarassed
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Mer 13 Sep - 15:21

Syrie: après avoir aidé à la reprise d'Alep, Moscou veut reconstruire

AFP, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 14h54

Exhibant des photos de la célèbre mosquée des Omeyyades avant et après les combats, le mufti d'Alep Mahmoud Akkam affirme avoir voulu que les habitants de la deuxième ville de Syrie financent sa restauration.

Mais Ramzan Kadyrov, l'homme fort de Tchétchénie, une République du Caucase russe, a fait une offre qui ne pouvait être refusée: rénover ce joyau architectural centenaire ravagé par quatre ans de guerre entre régime et rebelles.

"Il a beaucoup insisté", explique cheikh Akkam, lors d'un tour organisé par l'armée russe pour montrer aux journalistes que la vie reprend son cours dans la métropole septentrionale.

"Comme nous sommes de la même religion et qu'il nous comprend, nous avons accepté", poursuit-il.

Le président tchétchène est loyal au président russe Vladimir Poutine, et aime à se présenter comme une personnalité emblématique dans le monde musulman. Il est toutefois une figure controversée car accusé de nombreuses violations par les défenseurs des droits de l'Homme.

Un fonds nommé après son père, Akhmat Kadyrov, a transféré 14 millions de dollars pour financer la restauration de la mosquée.

Classée au patrimoine mondial de l'Unesco, la vieille ville d'Alep, qui abrite la mosquée, était l'une des lignes de front les plus violentes durant les combats entre 2012 et 2016.

Fondée sous les Omeyyades et reconstruite au XIIe siècle, la mosquée a perdu son élégant minaret seljoukide, devenu un amas de pierres, tandis que le toit en bronze du bassin à ablutions a été perforé.

- Aides russe et iranienne -

L'offre du dirigeant autoritaire est très emblématique de l'engagement de la Russie, dont le soutien militaire a permis au régime de Bachar al-Assad de renverser la donne en sa faveur depuis 2015 face aux insurgés et aux jihadistes.

C'est largement grâce aux bombardements russes que l'armée a pu reprendre fin 2016 le contrôle total d'Alep. Le secteur rebelle a été laissé en ruines, avec des immeubles aplatis et des quartiers désertés.

Mais aujourd'hui, la Russie veut se présenter comme une force de reconstruction notamment dans la vieille ville où des posters de M. Assad sont placardés près de la citadelle historique.

La Syrie peut compter sur l'aide de ses alliés, Moscou et Téhéran, pour l'aider à reconstruire.

Elle a signé un mémorandum avec l'Iran qui va fournir cinq unités de production de gaz pour générer de l'électricité et rétablir le courant à Alep.

Et la Russie a annoncé le prochain envoi de près de 4.000 tonnes de matériaux et d'équipements de reconstruction.

Cette livraison -y compris de 2.000 tonnes de conduites d'eau métalliques et des centaines de kilomètres de câbles haute tension- est en train d'être acheminée vers un port du sud de la Russie en route pour la Syrie.

- Patrouilles russes -

Selon le mufti Akkam, l'Unesco n'a pas assez pour protéger le patrimoine d'Alep, alors que le président tchétchène "a offert son aide dans une période très difficile".

M. Kadyrov a contribué à la reconstruction de la plus grande mosquée de Russie mais son fonds a été critiqué comme "l'organisation la moins transparente" par le journal d'opposition russe Novaya Gazeta.

"La Russie est là depuis un long moment", a indiqué un autre adjoint au gouverneur d'Alep, Hamed Kino. "Elle nous fournit principalement de l'aide humanitaire et médicale".

D'après lui, Moscou a aidé dans la reconstruction de l'école al-Fourqane tandis que des militaires russes aident aussi des déplacés de la province d'Alep à revenir chez eux.

Le général Igor Yemelyanov, qui dirige le centre russe pour la réconciliation en Syrie, assure que 3.500 personnes ont pu ainsi rentrer chez elles, en un mois et demi.

Dans les rues de la ville, la police militaire russe patrouille pour assurer le maintien de l'ordre, bérets rouges sur la tête et brassards en cyrillique au bras.

La plupart sont originaires de Tchétchénie, même si des officiers viennent d'autres régions du Caucase majoritairement musulman.

"Nous avons la même foi", ce qui aide à comprendre la population, explique un officier originaire de Tchétchénie. "Quand nous étions là en janvier, il y avait beaucoup de pillages, maintenant ça c'est arrêté".

Il y a déjà beaucoup de tchétchènes permis les djihadistes Evil or Very Mad
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Sam 21 Oct - 14:20

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Sam 21 Oct - 14:29

Caduce62 a écrit:

Bof ! S'ils reviennent (ça arrivera fatalement car quand tout est perdu quelque part, il faut bien trouver des bases de repli) On va leur offrir chez nous, gentiment, des "stages de déradicalisation" d'où ils ressortiront encore plus déterminés à tuer du "mécréant" pour faire avancer la cause du "califat universel" ou l'application de la loi de la charia à nos sociétés occidentales corrompues...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Thuramir le Sam 21 Oct - 14:38

Krispoluk a écrit:

Bof ! S'ils reviennent (ça arrivera fatalement car quand tout est perdu quelque part, il faut bien trouver des bases de repli) On va leur offrir chez nous, gentiment, des "stages de déradicalisation" d'où ils ressortiront encore plus déterminés à tuer du "mécréant" pour faire avancer la cause du "califat universel" ou l'application de la loi de la charia à nos sociétés occidentales corrompues...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

S'ils ne sont pas capturés avant, sinon c'est la loi locale qui s'applique. Les djihadistes étrangers sont liquidés sur base des informations données par nos services de renseignement. Il n'y a pas d'agence de voyage "retour au pays" pour ces individus. Et s'ils reviennent, ce sera d'abord et avant tout aller simple à la case prison, comme au Monopoly...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Le seul problème est que certains peuvent échapper au filet militaire et sécuritaire mis en place autour de leurs bases locales et arrivent à revenir incognito dans nos pays, mais, à ce moment là, c'est à d'autres services de renseignement intérieurs de faire leur travail pour les localiser et permettre leur capture ou leur neutralisation.
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Sam 21 Oct - 15:26

Thuramir a écrit:
Krispoluk a écrit:

Bof ! S'ils reviennent (ça arrivera fatalement car quand tout est perdu quelque part, il faut bien trouver des bases de repli) On va leur offrir chez nous, gentiment, des "stages de déradicalisation" d'où ils ressortiront encore plus déterminés à tuer du "mécréant" pour faire avancer la cause du "califat universel" ou l'application de la loi de la charia à nos sociétés occidentales corrompues...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

S'ils ne sont pas capturés avant, sinon c'est la loi locale qui s'applique. Les djihadistes étrangers sont liquidés sur base des informations données par nos services de renseignement. Il n'y a pas d'agence de voyage "retour au pays" pour ces individus. Et s'ils reviennent, ce sera d'abord et avant tout aller simple à la case prison, comme au Monopoly...  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Le seul problème est que certains peuvent échapper au filet militaire et sécuritaire mis en place autour de leurs bases locales et arrivent à revenir incognito dans nos pays, mais, à ce moment là, c'est à d'autres services de renseignement intérieurs de faire leur travail pour les localiser et permettre leur capture ou leur neutralisation.

La prise de Raqqua, selon plusieurs sources, n'a opposé que quelques dizaines de Djihadistes aux forces coalisées... Où sont passés les (nombreux) autres ???

Ils ne sont pas idiots et ont compris que la partie locale était perdue... A mon avis ils ont fait le maximum pour "exfiltrer" antérieurement, un maximum d'étrangers et notamment "d'européens" afin de poursuivre la lutte ailleurs et particulièrement chez nous.

Sur la "sûreté" des frontières européennes, vous me permettrez d'émettre les plus grands doutes, n'est-ce-pas ! Le monde entier sait maintenant que les frontières européennes ne sont que des passoires... 

La seule chance, que tu indiques fort justement, c'est que nos services de sécurité intérieurs arrivent à localiser ces terroristes en puissance par la surveillance et le renseignement renforcés.

Maintenant, on n'arrive jamais à assurer une sécurité à 100% malgré les progrès phénoménaux de nos services européens, accomplis ces derniers mois, il faut le reconnaître et qui ont sans doute évité beaucoup d'attentats.  Wink
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Thuramir le Dim 22 Oct - 11:14

Krispoluk a écrit:

La prise de Raqqua, selon plusieurs sources, n'a opposé que quelques dizaines de Djihadistes aux forces coalisées... Où sont passés les (nombreux) autres ???

Ils ne sont pas idiots et ont compris que la partie locale était perdue... A mon avis ils ont fait le maximum pour "exfiltrer" antérieurement, un maximum d'étrangers et notamment "d'européens" afin de poursuivre la lutte ailleurs et particulièrement chez nous.

Sur la "sûreté" des frontières européennes, vous me permettrez d'émettre les plus grands doutes, n'est-ce-pas ! Le monde entier sait maintenant que les frontières européennes ne sont que des passoires... 

La seule chance, que tu indiques fort justement, c'est que nos services de sécurité intérieurs arrivent à localiser ces terroristes en puissance par la surveillance et le renseignement renforcés.

Maintenant, on n'arrive jamais à assurer une sécurité à 100% malgré les progrès phénoménaux de nos services européens, accomplis ces derniers mois, il faut le reconnaître et qui ont sans doute évité beaucoup d'attentats.  Wink

La sûreté extérieure des frontière européennes (FRONTEX) a été adaptée en 2016, son budget ayant plus que doublé, et il était grand temps, parce que l'ancienne formule n'était pas du tout à la hauteur. Maintenant, FRONTEX pourra se doter de matériel d'identification personnel (payé par l'UE) et sera en liaison avec les services des Etats membres de l'UE pour identifier les personnes déjà répertoriées dans les Etats membres. C'est une avancée importante.

D'autre part, ce sont en effet les services de renseignement intérieur des différents Etats qui doivent se montrer le plus efficace possible et auxquels il faut fournir les moyens humains et financiers suffisants pour réduire autant que possible le risque d'attentats, tout en sachant que l'on ne peut rien garantir à 100 %, comme tu le dis.
avatar
Thuramir

Messages : 2292
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Mar 24 Oct - 19:59

Syrie : la Russie bloque le renouvellement d'une mission sur les armes chimiques
Par Luc Mathieu et Frédéric Autran — 24 octobre 2017 à 19:27

http://www.liberation.fr/planete/2017/10/24/syrie-la-russie-bloque-le-renouvellement-d-une-mission-sur-les-armes-chimiques_1605404

Pour la neuvième fois depuis 2011, Moscou a fait usage de son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies. Le mandat d'enquête expire mi-novembre.

Un triste anniversaire. En cette «journée des Nations unies», censée célébrer l’entrée en vigueur de la charte de l’ONU en 1945, la Russie a bloqué un projet de résolution renouvelant la mission d’enquête sur les attaques chimiques en Syrie. Depuis le début du conflit dans le pays en 2011, c’est la neuvième fois que Moscou, allié indéfectible du régime de Damas, fait ainsi usage de son droit de veto.

Le texte, présenté par les Etats-Unis au Conseil de sécurité, visait à prolonger d’un an le mandat du Joint Investigative Mechanism (JIM), une commission d’enquête créée en août 2015 pour recueillir sur le terrain les preuves d’attaques chimiques perpétrées en Syrie. Et, autant que possible, en désigner les responsables. Prévue initialement pour durer un an, cette mission conjointe composée d’experts de l’ONU et de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a été renouvelée une première fois en 2016. Son mandat actuel expire le 17 novembre.

«Dictateurs et terroristes»
«La Russie a démontré une fois de plus qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que le régime barbare d’Al-Assad ne subira jamais les conséquences de son utilisation continue d’armes chimiques», a aussitôt réagi l’ambassadrice américaine à l’ONU. Et Nikki Haley d’ajouter : «La Russie se rallie une nouvelle fois aux dictateurs et aux terroristes qui utilisent ces armes.» Le représentant de la Russie a balayé ces accusations et reproché aux Etats-Unis d’avoir précipité le vote, ne laissant pas d’autre choix à Moscou que de faire usage de son veto.

A l’approche de la date butoir du 17 novembre, les discussions autour du renouvellement du JIM ont en effet viré à la confrontation diplomatique entre Moscou et Washington. Ce jeudi, les enquêteurs doivent transmettre aux Etats membres de l’ONU leurs conclusions sur l’attaque chimique de Khan Cheikhoun, le 4 avril. La Russie a laissé entendre que si ce rapport établissait la culpabilité de son allié syrien, elle s’opposerait au renouvellement du mandat de la mission. Une menace qui a provoqué la colère des Occidentaux, Washington en tête. Dans ce contexte, Haley a réclamé (et obtenu) la tenue d’un vote ce mardi, reprochant aux Russes de chercher à «politiser» le renouvellement d’une mission «indépendante et purement technique».

Sans ambiguïté
A Khan Cheikhoun (Nord-Ouest), au moins 83 personnes, dont 28 enfants et 23 femmes, avaient été tuées et des centaines d’autres blessées lors d’un bombardement. Les symptômes des victimes, des asphyxies aux convulsions, ne laissaient guère de doute : un neurotoxique, du sarin ou un agent similaire, avait été utilisé. Deux semaines plus tard, l’OIAC le confirmait de manière «irréfutable». L’attaque de Khan Cheikhoun avait déclenché une riposte des Etats-Unis qui avaient bombardé une base militaire syrienne située à proximité.

Autant le régime syrien que la Russie avaient alors multiplié les versions. Lors d’une interview, Bachar al-Assad avait accusé les Occidentaux d’avoir «fabriqué toute l’histoire» et affirmait ne pas savoir si «des enfants avaient été tués». La Russie avait, elle, d’abord déclaré que les rebelles avaient monté une fausse attaque avant d’affirmer que l’aviation syrienne avait frappé un entrepôt du Front al-Nusra, filiale syrienne d’Al-Qaeda, ce qui avait provoqué la propagation du sarin.

Les arguments de Damas et Moscou avaient été balayés début septembre par la commission d’enquête des droits de l’homme de l’ONU. Dans un rapport détaillé qui reconstituait la chronologie de l’attaque, depuis le décollage de l’avion responsable du bombardement, elle désignait sans ambiguïté le responsable : le régime syrien. Les services de renseignements français étaient arrivés à la même conclusion, rendue publique dans une note déclassifiée.

«Pas notre dernier mot»
En août 2016, le JIM avait conclu à la responsabilité du régime syrien dans deux attaques au chlore commises dans la province d’Idlib (Nord-Ouest). Il avait également désigné l’Etat islamique comme l’auteur d’un bombardement au gaz moutarde sur la petite ville de Marea, au nord d’Alep, contrôlée par la rébellion syrienne. A l’époque, la Russie avait rejeté les conclusions des experts. En février, Moscou a d’ailleurs utilisé son veto pour bloquer une résolution visant à imposer des sanctions contre onze responsables syriens impliqués dans les attaques d’Idlib.

Malgré ces vétos russes à répétition, le mécanisme d’enquête conjointe de l’ONU et l’OIAC n’est pas encore totalement condamné. «Nous n’avons pas mis un terme au mécanisme et à la mission. Nous reviendrons à la question de la prolongation du mandat après la publication du rapport [sur l’attaque de Khan Sheikhoun, ndlr], après l’avoir étudié et en avoir discuté au Conseil», a assuré l’ambassadeur de Russie à l’ONU, Vasily Nebenzya. Le représentant de la France, qui préside actuellement le Conseil de sécurité, a lui plaidé pour de nouvelles discussions «hors de toute politisation». «Le vote d’aujourd’hui ne peut pas être notre dernier mot», a martelé François Delattre, appelant à «bâtir le consensus nécessaire» au renouvellement de la mission.

Luc Mathieu , Frédéric Autran
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Александр le Mer 25 Oct - 11:17

Je viens de voir sur twitter que le plus gros site de stockage d'arme russe en Syrie a explosé. Laughing
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Mer 25 Oct - 11:27

Александр a écrit:Je viens de voir sur twitter que le plus gros site de stockage d'arme russe en Syrie a explosé. Laughing

Ah tiens ! Y'a pas qu'en Ukraine que ça arrive... Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Александр le Mer 25 Oct - 12:40

C'était l'EI à l'origine du sabotage. Wink
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Mar 28 Nov - 20:25

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Lun 11 Déc - 15:09

AFP, publié le lundi 11 décembre 2017 à 12h50
Vladimir Poutine a ordonné lundi le retrait de la majeure partie du contingent militaire russe en Syrie, quelques jours après l'annonce par Moscou de la "libération totale" du pays de l'emprise du groupe Etat islamique (EI).

Lors d'une visite surprise sur la base russe de Hmeimim, en Syrie, le président Poutine a toutefois affirmé que la Russie garderait une présence dans ce pays, assurant que Hmeimim, où sont concentrés les effectifs militaires russes, et la base navale de Tartous, resteront opérationnelles.

"En près de deux ans, les forces armées russes, en collaboration avec l'armée syrienne, ont détruit en grande partie les terroristes internationaux. Par conséquent, j'ai pris la décision de faire rentrer en Russie la plus grande partie du contingent militaire russe se trouvant en Syrie", a déclaré M. Poutine, selon des propos retransmis par la télévision russe.

M. Poutine, accueilli à Hmeimim par le dirigeant syrien Bachar al-Assad, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et le chef des forces russes en Syrie, le général Sergueï Sourovikine, n'a pas précisé combien de soldats russes resteraient sur place.

Dès son arrivée sur le tarmac de Hmeimim, le président russe a salué chaleureusement son homologue syrien, dont Moscou est le principal allié, avant de s'exprimer devant les troupes russes au garde-à-vous.

"L'objectif de la lutte contre les criminels armés en Syrie, l'objectif, qui nécessitait les moyens de grande envergure des forces armées, a été atteint dans sa totalité, et brillamment", a déclaré Vladimir Poutine, dont le discours a été retransmis avec quelques heures de décalage.

"La Syrie a été préservée en tant qu'Etat souverain et indépendant", a-t-il affirmé, remerciant les soldats pour leur travail.

"Si les terroristes relèvent de nouveau la tête, alors nous les frapperons avec une force jamais vue", a-t-il averti. "Nous n'oublierons jamais ni les morts ni nos pertes causées par la lutte contre le terrorisme, en Syrie et chez nous, en Russie".

Bachar al-Assad a de son côté remercié le président russe, saluant "la participation efficace (des Russes) dans la guerre contre le terrorisme", selon une déclaration diffusée par les médias officiels.

"Ce qu'ont fait les militaires russes, les Syriens ne l'oublieront jamais. Leur sang s'est mêlé au sang des martyrs de l'armée syrienne", a-t-il déclaré.

- Marathon diplomatique -

Après sa visite inattendue à Hmeimim, Vladimir Poutine s'est rendu au Caire, où le chef de l'Etat égyptien Abdel Fattah Al-Sissi l'attend pour des pourparlers, portant notamment sur la Syrie.

"J'ai la possibilité de parler (du dossier syrien) au Caire avec le président égyptien et un peu plus tard, avec le président turc", Recep Tayyip Erdogan, avec qui une rencontre est prévue lundi soir, a déclaré Vladimir Poutine à Bachar al-Assad, selon l'agence de presse Interfax.

"Les conditions sont réunies pour une résolution politique (du conflit) sous l'égide de l'ONU", a-t-il assuré alors que le 8e cycle de pourparlers intersyriens se poursuit à Genève jusqu'au 14 décembre.

Jeudi, Moscou a annoncé la "libération totale" du territoire syrien de l'emprise du groupe Etat islamique, bien que l'organisation jihadiste contrôle toujours plusieurs poches dans le pays.

La Russie avait déjà annoncé le 21 novembre la fin de la "phase active de l'opération militaire" en Syrie.

Lancée en 2015, l'intervention militaire russe en Syrie a changé la donne en permettant notamment aux forces gouvernementales de ravir à l'EI la cité antique de Palmyre et de chasser les rebelles de leur bastion d'Alep, dans le nord-ouest du pays.

De 4.000 à 5.000 militaires russes ont été déployés en Syrie pendant ces deux années, la grande majorité sur la base aérienne de Hmeimim, dans le fief de Bachar al-Assad au nord-ouest de la Syrie. Officiellement, une quarantaine de militaires russes ont péri en Syrie depuis le début de l'intervention, le 30 septembre 2015.
avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Lun 11 Déc - 15:31

Caduce62 a écrit:AFP, publié le lundi 11 décembre 2017 à 12h50
Vladimir Poutine a ordonné lundi le retrait de la majeure partie du contingent militaire russe en Syrie, quelques jours après l'annonce par Moscou de la "libération totale" du pays de l'emprise du groupe Etat islamique (EI).


C'est bizarre il me semble pourtant qu'il avait déjà dit la même chose il y a quelques mois assis à une table avec Choïgou à ses cotés !?
avatar
benoit77

Messages : 1742
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Lun 11 Déc - 15:52

Ouaip, mais c'est juste une question de délais d'acheminement des troupes et du matériel !

Depuis la non-livraison des "Mistrals", ils doivent tout rapatrier à l'aide du seul Kouznetsov et ça prend environ 4 mois de trajet maritime (si pas d'avaries majeures) pour faire Tartous - Polyarni Laughing Laughing Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 4353
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Jeu 14 Déc - 2:24

avatar
Caduce62

Messages : 3743
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum